Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La Santé face aux dérives sectaires

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Plateau



Messages : 354
Date d'inscription : 09/07/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMer 20 Mar 2013, 14:59

le Centre Contre les Manipulations Mentales
et l'Association du Plateau
vous invitent à une conférence débat sur le thème

La santé
face aux dérives sectaires


le 12 avril à la maison du Citoyen. Nous vous y attendons nombreux

La Santé face aux dérives sectaires Affich10


Dernière édition par Le Plateau le Mer 20 Mar 2013, 15:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMer 20 Mar 2013, 15:01

intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO

Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 12:22


Plus qu'intéressant, inquiétant surtout. On voudra en savoir plus, et ce qu'en pense Mme Taubira la laxiste .
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 12:57

Mme Taubira, même si ce n'est pas le sujet de départ, amène un changement de politique dans son secteur. Ce n'est malheureusement pas le cas dans toutes les politiques publiques...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 13:31

Ce n'est pas parce qu'on parle de dérive qu'il faut nécessairement faire du hors sujet. On parle des manipulations mentales, pas de Mme Taubira.
Ce serait intéressant d'en savoir un peu plus sur ce qu'est le Centre en question, ses actions et ses objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 14:31

Pour situer la dernière actualité sur un tel sujet on peut signaler ici que des auditions ont été menées en 2012 2013 au Sénat au sujet des dérives sectaires.

Celles-ci se sont tenues à huit clos ce qui a amené le porte-parole de l'Eglise de scientologie a écrire le 18 mars 2013 à Alain Milon (UMP), sénateur du Vaucluse et président de la commission d'enquête "sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé" pour se plaindre de ce huit clos.

Les conclusions de ce huit-clos ne me sont pas connues.

Mais j’ai pu lire que des représentants de l’Unadfi, de la Miviludes et du CCMM ont été entendus à l’occasion de ce débat.

Ces trois organismes sont financés uniquement par des fonds publics, ou presque, pour ce que j'en sais par ailleurs

le dernier acte écrit disponible est probablement celui-là

http://www.unadfi.org/guide-miviludes-sante-et-derives
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 15:44

http://www.ccmm.asso.fr/ à toutes fins utiles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 16:53

Comme à son habitude Libellule éclaire le sujet avec des liens bien choisis. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
ccmm94

ccmm94

Messages : 9
Date d'inscription : 21/03/2013

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 17:16

Bonjour,
je représente le CCMM dans le Val-de-marne et plus particulièrement Fontenay-sous-Bois depuis un an, je vous poste ci-dessous une présentation rapide du CCMM.

Merci à Libellule pour les liens qui renvoient respectivement sur notre site et sur celui de l'Unadfi avec qui nous travaillons en partenariat avec la Miviludes.

Concernant les auditions elles ont eu lieu courant des mois d'octobre et novembre et le rapport de la commission parlementaire devrait être rendu, hasard du calendrier, le 12 avril jour de la conférence-débat. Monsieur Blisko, président de la Miviludes pourra peut-être nous en dire un mot ce soir là.

Présentation du CCMM-Centre Roger Ikor
(Centre Contre les Manipulations Mentales)


La création du CCMM est déterminée dès l’origine par l’influence d’une dérive sectaire dans le domaine de la santé. En effet, en 1981, son fondateur Roger IKOR (écrivain, prix Goncourt de littérature), marqué par la mort de son fils qui s’est suicidé après avoir adhéré au Zen macrobiotique, fonde le Centre Contre les Manipulations Mentales. Roger Ikor mènera jusqu’à sa mort en 1986 une lutte contre le phénomène sectaire.
La mission première et fondamentale du CCMM est d’aider les victimes de mouvements sectaires. Depuis sa création, l’association s’est efforcée d’apporter des outils de réflexion et d’analyse pour mieux connaître les dangers de la manipulation mentale. Je souligne que l’implication des bénévoles du CCMM est un engagement militant et citoyen.
L’association est implantée sur vingt-deux points du territoire en métropole et outre-mer.
Nous avons un centre de documentation que victimes, journalistes et étudiants peuvent consulter.
Depuis plus de trente années, le CCMM conduit une action d’information, d’éducation et de mise en garde du public fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant en se référant aux valeurs républicaines, et au principe de laïcité. Ces principes qui inspirent l’engagement du CCMM sont inchangés depuis sa fondation : défendre la personne humaine contre toutes les formes de manipulation et d’emprise mentales d’où qu’elles viennent.
L’action du CCMM est déterminée par le concept de laïcité. La laïcité n’est pas le masque d’une « chasse aux sorcières », mais au contraire, la garantie du libre épanouissement individuel, dans le strict respect des lois. La France est un pays laïc dont l’État doit respecter tous les cultes et n’en reconnaître aucun, les mouvements spirituels sont donc a priori considérés comme licites et seuls les délits sont répréhensibles. Ce serait un profond contresens de confondre secte et religion.
Au Centre Contre les Manipulations Mentales, ce sont essentiellement les familles que nous recevons, que nous cherchons à comprendre et à aider. Les victimes s’adressent plus rarement à nous, sauf si elles sont sur le point de rompre avec leur manipulateur. Ce qui fait dire à certains qu’il n’y pas, ou peu de victimes. Victimes directes ou victimes collatérales, elles sont cependant des milliers.
Nous cherchons à établir la preuve de « la dérive sectaire ». En liaison souvent avec la Miviludes, avec les Pouvoirs Publics en cas de besoin, et surtout, en nous appuyant sur notre propre expérience de plus de 30 ans et sur les critères de dangerosité déterminés sur la base de travaux et de plusieurs commissions d’enquêtes parlementaires.

CCMM-Centre Roger Ikor : 20 rue Lespagnol – 75020 Paris – Tél. : 01 44 64 0240 – www.ccmm.asso.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 17:40

Quelle est la position des EuropeEcologielesVerts par rapport à la naturothérapie, même question pour le CCMM?
Revenir en haut Aller en bas
ccmm94

ccmm94

Messages : 9
Date d'inscription : 21/03/2013

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 17:50

Pour répondre à Amandine

Il suffit de téléphoner au CCMM (01 44 64 02 40) et prendre rendez-vous, les ouvrages sont à consulter sur place et parfois peuvent être empruntés. Par ailleurs le site est très riche en articles divers : www.ccmm.asso.fr
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 18:23

Ninon, pour faire très court : Vision globale d'EELV

Moins d'allopathie, + de médecines douces, pas trop d'acharnements thérapeutiques, si possible une alimentation la plus saine possible ; si besoin de se médicaliser, consultation de professionnels de la santé ayant pignon sur rue et des diplômes reconnus (pas de charlatans donc).

Au delà, on entre dans des choix personnels, comme tout à chacun, qui sortent du domaine de compétence d'un parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 19:16

L'allopathie n'a sans doute rien à voir avec les téléphones portables
Je suis surpris de ne pas avoir une courte définition de ces concepts en therapie
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 19:26

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 23:36

Y a-t-il un moyen de lutter contre les manipulations mentales du peuple par les médias, les sondages, les partis politiques?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 23:38

Oui être libre penseur, sans se chercher des gourous.
Une tentative de définition qui me plait assez
http://penserrendlibre.wordpress.com/2012/04/08/liberte-de-la-pensee-contre-ouverture-desprit/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyJeu 21 Mar 2013, 23:54

Peut on être libre penseur si on n'est pas informé honnêtement? Comment penser juste avec des données fausses?
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO

Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 08:45



La question posée sur mon inquiétude face aux manipulations mentales s'adressait indirectement à la justice (et à la garde des sceaux) pour savoir si la législation française était bien respectée dans des cas avérés de dérives? Et éventuellement s'il existe aussi une législation européenne ? Car il me semble que certains états ont une autre attitude face aux sectes et à leur prosélytisme.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 08:49

JANUS a écrit:
Peut on être libre penseur si on n'est pas informé honnêtement? Comment penser juste avec des données fausses?

De même que nous allons de surprises en surprises avec la composition pour le moins surprenante de nos aliments, nous aurons peut être un jour une information dépolluée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 09:04

L'expression "Les dérives sectaires" peut laisser croire que l'effet des sectes peut ne pas être déviant.
Y aurait il une expression symétrique du genre "les bienfaits sectaires". Ce pléonasme mérite dans tous les cas une réaction des citoyens, des pouvoirs publics et cette initiative de l'association du Plateau est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 15:45

Les sectes sont dangereuses par le fait qu'il est facile d'y entrer mais qu'il est très difficile d'en sortir, ou, en tout cas de sortir de leur endoctrinement.

L'endoctrinement passant par des pratiques ou des formes de vie qui peuvent fragiliser l'individu (soin hors normes, nourriture affaiblissant le corps, conditions de vie de moins en moins ouvertes sur l'extérieur, pratique d'apparence communautaire mais aliénante en vérité, répétition a l'envi de textes référents).

Plus on est dépendant de la pensée d'autrui, plus on peut être sujet à rejoindre une secte, et pour peu que la secte ait pu détecter cette faiblesse, la victime potentielle peut devenir proie facile, en attente d'une pensée unique.

En politique la notion de pensée unique est souvent présentée comme le bémol qui empèche de faire évoluer le monde comme il devrait ; là aussi il faut se méfier de cette approche car bien souvent ceux et celles qui la dénonce en pratique une, d'une forme plus larvée mais bien plus dangereuse car poussant, mine de rien, vers des considérations extrèmes. Le populisme en soi est une forme de sectarisme en conquête du plus grand nombre d'adeptes.

Etre libre penseur c'est, dans un premier temps avoir identifier tous ces risques potentiels, puis accepter la confrontation de toutes ces pensées pour construire la sienne; jusqu'au jour où l'on devient capable de faire ses propres choix, ce qui de facto vous rend capable de refuser de vous laisser endoctriner, de quelque manière que ce soit.

Prenons l'exemple du traitement de l'information pour illustrer mon propos :

D'une certaine manière si on ne prend que la télévision comme source d'information, on accepte aussi d'être manipulé ; si l'on choisit ses sources d'informations de soi-même en fonction de ses premières convictions, on peut sans s'en rendre compte s'auto endoctriner (un exemple au hasard, quelqu'un qui ne lit que l'humanité s'auto endoctrine).

Se dire que la vérité est diverse au départ, vous éloigne de ces circuits mono-manipulateurs, vous rend curieux, très curieux, au point que l'on peut a priori apparâitre comme manipulable par tout le monde, puisqu'en capacité d'entendre tous les thèses sans les rejeter a priori.

On devient libre penseur quand on commence à pouvoir écrire ou penser sa propre vérité qui, et c'est là où cela devient le plus intéressant, va être bon an mal an, le résultat de convergences de toutes les vérités entendues ou reçues.

Un libre penseur est souvent plus libre de parole que celui ou celle qui choisit de défendre une seule thèse, (pour faire simple, je suis socialiste, je suis communiste, je suis libéral, je suis centriste, je suis écologiste pour revenir à la sphère politique) plutôt que de travailler sur lui pour après avoir entendu une thèse puis une anti thèse, a su élaborer sa propre synthèse.

Sa pensée peut elle aussi dériver, mais il en reste maître et ne pas se trouver en contradiction d'être à la fois ... (vous vous auto décrivez en utilisant plusieurs des adjectifs que j'ai mis dans la parenthèse précédente) .

Essayez et vous verrez de vous -mêmes si vous êtes un libre penseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 15:52

Très bien. C'est quand même mieux que des extraits de...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 19:12

Au plaisir de recommencer alors sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyVen 22 Mar 2013, 20:56

Y-a-il des sectes connues dans notre ville? (sans donner d'adresses SVP)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptySam 23 Mar 2013, 12:04

Certaines sectes se font-elles passer pour des religions?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptySam 23 Mar 2013, 12:16

Deux questions, mes réponses...
À la première, pas à ma connaissance, même Si à l'occasion de l'ouverture d'un squat ce mot à pu être utilisé.
À la seconde, la réponse aujourd''hui, est oui pour des raisons fiscales, bien sûr.
Mais ce phénomène n'est pas nouveau et traverse toutes les religions pseudo évangélistes...
La plus ancienne évoquée etant peut-être celle-ci
http://www.regard.eu.org/Livres.6/Palestine.au.temps.de.JC/43.html
Tout cela pour dire qu'une secte qui réussit par la portée de son message à passer les obstacles de l'éphémère peut devenir une religion et influer sur des comportements politiques. Ou en tout cas devenir vecteur significatif des visions politiques et religieuses d'une époque.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14490
Date d'inscription : 30/05/2011

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptySam 23 Mar 2013, 13:32

Il y a dans notre ville du coté des Rigollots une maison du royaume des Témoins de Jéhovah.

Ce groupe est cité à de nombreuses reprises dans le rapport parlementaire de 2006 http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-enq/r3507.asp et sur le site de la Miviludes on peut lire :

Citation :
La Miviludes et l'arrêt de la Cour Européenne des Droits de l'Homme du 5 juillet 2012 concernant les Témoins de Jéhovah

Le 06/07/2012 - Communiqués de presse

Retour aux actualités

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires prend acte de l'arrêt du 5 juillet 2012 de la Cour européenne des Droits de l'Homme, en précisant que cette décision intervient dans un contentieux de nature strictement fiscale.

Elle continue d'exercer sa vigilance à l'égard des Témoins de Jéhovah en raison de signalements de dérives sectaires qu'elle reçoit régulièrement de la part d'anciens membres ou de proches des membres de cette communauté.
Source: http://www.miviludes.gouv.fr/missions/actualites/la-miviludes-et-larr%C3%AAt-de-la-cour-europ%C3%A9enne-des-droits-de-lhomme-du-5-juillet-2

Le sujet de la réunion organisé par l'association du Plateau et CCMM étant "La Santé face aux dérives sectaires", il n'y a aucun doute que les positions des Témoins de Jéhovah sur la vaccination, la transplantation d'organe et la transfusion sanguine peuvent donner lieu à débat lors de cette réunion.


Autre sujet pouvant aussi donner lieu à débat, la religion catholique, pour elle on ne parle pas de secte bien que certains groupes comme l'Opus Dei sont répertorié comme telle dans certains pays, qui s'oppose au préservatif, qui est pourtant la seule protection contre le virus HIV, voir même à l'avortement thérapeutique dans certains pays ...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptySam 23 Mar 2013, 14:48

Un article plus récent que ceux de 2006, et 2012, celui là.
http://www.rtl.fr/actualites/info/article/les-temoins-de-jehovah-gagnent-une-nouvelle-bataille-judiciaire-7759105778
Tout comme l'Église de scientologie, les Témoins de Jehovah sont des adeptes de la judiciarisation de leurs causes.
Le débat risque effectivement d'être passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptySam 23 Mar 2013, 17:27

Un petit dernier vue l'évocation par anonymous de l'Opus Dei
http://www.opusdei.fr/art.php?p=52523
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyDim 24 Mar 2013, 11:12

On ne lit pas d'interventions de ce CCMM dans ce débat. Pourquoi? Ils n'ont rien à dire?
Revenir en haut Aller en bas
ccmm94

ccmm94

Messages : 9
Date d'inscription : 21/03/2013

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyDim 24 Mar 2013, 20:44

GUIZMO a écrit:


La question posée sur mon inquiétude face aux manipulations mentales s'adressait indirectement à la justice (et à la garde des sceaux) pour savoir si la législation française était bien respectée dans des cas avérés de dérives? Et éventuellement s'il existe aussi une législation européenne ? Car il me semble que certains états ont une autre attitude face aux sectes et à leur prosélytisme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyDim 24 Mar 2013, 20:47

CCMM a oublié son message après la citation. Suite à des manipulations pas mentales?? cheers
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyDim 24 Mar 2013, 21:02

Je crois que le CCMM répond que la question ne le concernait pas.

Alors côté justice je vous propose ce point de vue croisé http://www.atlantico.fr/decryptage/rigidite-anti-sectes-france-va-t-elle-devoir-revoir-position-rodolphe-bosselut-thierry-becourt-659015.html

Atlantico : Comment l'État définit-il la notion de secte ? Est-ce que la qualification par le terme négatif de "secte" vous semble légitime par rapport aux structures qu'elle dénomme ainsi ? Où doit-être la limite ?

Rodolphe Bosselut : L'État ne définit pas le mot "secte". Seul un rapport parlementaire s'y est essayé. Il n'y a donc pas de définition, on parle généralement plus de "dérive sectaire" que de "secte". Selon la définition de "dérive sectaire" qui me semble la plus pertinente, il s'agit d'un groupe où il est facile de rentrer et très difficile de quitter. C'est un point commun que l'on retrouve dans tous les cas. À cela s'ajoute une notion d'emprise, de manipulation mentale et de perte du libre arbitre.

En France, contrairement à tout ce que l'on entend, il n'y a pas de chasse aux sectes, il y a juste une limite judiciaire claire : à partir du moment où un groupe cumule deux condamnations pour des faits s'apparentant à des dérives sectaires, on peut demander sa dissolution.

Thierry Bécourt : Il n'y a pas de définition légale précise du terme "secte". Ce mot n'a donc juridiquement aucun sens. Depuis la loi de 1905, l'État ne reconnaît aucune religion et aucun culte, donc le terme de secte n'apparaît dans aucun texte du code pénal. Par conséquent, on peut naturellement conclure que tout emploi de ce terme est arbitraire et à connotation forcément négative.

Ce n'est pas juste : on ne peut pas se permettre de coller si facilement une étiquette "secte" qui peut avoir de graves conséquences sociales voire juridiques pour les personnes concernées. Quand un catholique commet une infraction, on en reste à l'évocation de cette l'infraction. Si la même infraction est commise par un membre du Mandarom, on va tout de suite parler "secte".

Il ne devrait donc pas y avoir de questions de limite. La limite devrait être au niveau de tous les actes qui contreviennent à la loi, et seulement là.

Les autorités françaises ont essuyé une série de défaites juridiques depuis le début de l'année (remboursement d'amendes, obligation de la Miviludes de communiquer des pièces aux témoins de Jéhovah). La position rigide de la France est-elle en train de se fissurer ? Peut-elle maintenir sa position, même contre l'avis des juridictions internationales ?

Thierry Bécourt : Je me félicite que la Cour européenne des Droits de l'Homme rappelle à la France l'article 9 de la Convention européenne des Droits de l'Homme sur la liberté de conscience et de religion. Je pense juste, notamment quand j'écoute les réactions de M. Blisko, président de la Miviludes, que cela n'amènera pas beaucoup de remise en question. Il y aura toujours cette vision manichéenne du dogme laïque entre les bons et les méchants.

Maintenant, la France a été condamnée à rembourser les amendes. Cela ne l'empêchera absolument pas, si elle le souhaite, de continuer la même politique.

Rodolphe Bosselut : Je rappelle déjà que la décision de la Cour européenne des Droits de l'Homme est susceptible de recours. Ensuite, je pense qu'il s'agit là d'une décision totalement à la marge du débat sur les sectes. La nature de cette décision est d'ordre technique et fiscal : la France considère que certains groupes ne peuvent pas bénéficier d'une exonération des dons qu'ils reçoivent, car l'aspect cultuel qui permet cette exonération n'est pas pleinement justifié. Ces groupes ont donc été redressés, et c'est ce redressement qui a été jugé non conforme par la Cour européenne des droits de l'homme.

La Cour a du considérer que ces groupes avaient une dimension religieuse, ce qui justifie la référence à l'article 9, mais la décision rendue est, je le répète, d'ordre fiscal. La France n'a pas de politique anti-secte, elle a juste une politique de vigilance. Cette décision n'est donc donc absolument pas un camouflet pour la position française sur la question des sectes.

N'est-ce pas un problème que les questionnements sur la position française viennent de juridictions supranationales ? Les mouvements qualifiés de "sectes" ont-ils vraiment à y gagner auprès de l'opinion publique ?

Rodolphe Bosselut : Sans vouloir être manichéen, je pense que tous ces groupes utilisent l'arme que représente le lobbying intensif, notamment à la Commission européenne. Il peut donc y avoir une vraie problématique européenne, pas uniquement sectaire d'ailleurs, de convergence. On pourrait avoir une harmonisation "spirituelle" comme on voudrait tendre vers une harmonisation fiscale. La Miviludes n'est d'ailleurs pas contre, elle n'est pas une police de la pensée, l'article 9 de la Convention européenne des Droits de l'Homme n'est absolument pas mis à mal en France.

Après, il faut aussi reconnaître que la Cour européenne des droits de l'homme calque son système judiciaire sur un modèle américain où quelques grands principes sont érigés en normes intouchables s'imposant à tous.

Thierry Bécourt : Les choses sont simples, la France est responsable de ses actes, et ses actes ont été condamnés. Cela sanctionne le retard français sur la compréhension des nouveaux mouvements spirituels, qui sont mieux admis chez nos voisins européens, où la question est débattue avec des avis d'universitaires. A la Miviludes, par exemple, il n'y aucun universitaire...

Quant à l'opinion publique, nous savons très bien qu'elle à d'autres préoccupations plus ancrées dans la vie quotidienne que cette question. J'espère plutôt que ces décisions vont permettre aux représentants de ces nouvelles spiritualités d'être plus visibles dans les médias, sans cet emballement qui règne quand on parle habituellement du sujet.


Rodolphe Bosselut et Thierry Bécourt


Rodolphe Bosselut est avocat au barreau de Paris. Il assure plus particulièrement la défense pénale de victimes de sectes.
Thierry Bécourt est le président de la Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience (CAPLP).


Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO

Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 11:58


J'apprécie les débats menés intelligemment, et bien documentés, par l'insecte volant, mais pourquoi m'envoyer hors jeu lorsque je pose une question, pas plus conne que certaines, sur le respect de la législation et surtout sur l’environnement européen qui n'a pas la même optique sur le sujet sectes-religions. Qu'il perde l'habitude de répondre pour d'autres et laisse ccmm94 me répondre, si elle a le temps alors qu'elle prépare cette instructive réunion. Na!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 12:28

Ouaf!!!!
Si CCMM n'a pas le temps de répondre à une question préalable à un débat qu'il organise c'est un peu paradoxal
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 14:06

Il est facile de savoir ce qu'est une secte : on y entre très facilement (on va même vous racoler) et on a des problèmes lorsque l'on veut la quitter...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 14:11

Je soutiens la démarche de Guizmo, na!Very Happy Il ne faut pas rester à un paradoxe près, hein Opium ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ccmm94

ccmm94

Messages : 9
Date d'inscription : 21/03/2013

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: RE:nauturopathie   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 20:30

je vais essayer de répondre à plusieurs questions soulevées dans ce forum.
concernant la naturothérapie, je souhaite que la position des EuropeEcologielesVerts soit très claire par rapport à cette technique.
La naturopathie s'affirme être une médecine douce, basée sur le « renforcement de l’énergie vitale de l’homme par des moyens naturels1 ». Elle reposerait essentiellement sur des techniques de soins en rapport avec l’alimentation, et prône par conséquent un régime basé sur des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Dans le contexte d’une montée des pratiques liées à la consommation critique , le fort engouement pour les produits bio , le commerce équitable, la naturopathie trouve un terrain favorable pour se développer sur la nébuleuse écologico-environnementale et au-delà.
Les associations de défense de victimes de mouvements sectaires et a MIVILUDES cependant, mettent l’accent sur les « risques » que représentent les promoteurs de l’alimentation naturelle.Certaines organisations peuvent faire de la nutrition une forme d’alternative pour la santé. La quête de la pureté ou du bien-être, récurrente dans la mouvance sectaire, est souvent utilisée comme moyen d’attirer de nouveaux adeptes. Cette quête requiert dans certains groupes et à travers des méthodes non conventionnelles à visée thérapeutique, la mise en oeuvre de pratiques de détoxination alliant exercice physique, frugalité ou encore jeûne.
Ces pratiques, lorsqu’elles comportent des règles alimentaires déséquilibrées, carencées voire extrêmes, associées au discours sectaire, ont révélé leur redoutable efficacité dans les processus d’emprise mentale ayant conduit, dans certains cas, au suicide ou à une mort prématurée d’adeptes atteints de pathologies engageant le pronostic vital, par refus de protocoles thérapeutiques éprouvés.
Aujourd’hui, les cures de jeûne sont recommandées par certains pseudo thérapeutes sous différentes formes allant du jeûne modifié (absorption d’un seul type d’aliment : jus de fruit, légumes, bouillon, tisanes…), à la mono diète (consommation d’un seul aliment comme le raisin, les cerises, les pommes, les poireaux…) voire au jeûne intégral (consommation de liquide, l’eau en général).
Il faut s'interroger sur la formation des naturopathes !

la MIVILUDES souligne que "de nombreux séjours, généralement d’une semaine, sont organisés en milieu rural autour de la pratique du jeûne et de la marche associée à des prestations diverses, notamment du yoga, du shiatsu, de la kinésiologie, de la programmation neurolinguistique, de l’hypnose, de la sophrologie, des élixirs floraux, du "rebirth", du chamanisme, de la bio-respiration, du biomagnétisme et des cours de cuisine végétarienne. Les organisateurs font état de formation à la naturopathie.
Ces expériences de régénération par le jeûne et diverses pratiques naturelles de santé peuvent être d’une durée plus longue. Quelle que soit leur dénomination (stages, retraites, séjours…) elles ont commun d’être coûteuses et de favoriser l’isolement des stagiaires constituant ainsi un moyen pour leurs promoteurs d’asseoir une véritable emprise sur eux".

Il ne faut pas confondre médecine de confort, complémentaire et pratique thérapeutique non conventionnelle!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 21:07

Pour le compte de EELV et pour être le plus clair possible, je ne peux que répéter ce qui est écrit là au chapitre 2, qui est beaucoup plus détaillée que la petite synthèse que je vous ai faite.
http://eelv.fr/wp-content/uploads/2011/12/Projet_EELV_OK_adopte_dec2011.pdf

Pour le reste je vous confirme que les pratiques des uns et des autres n'est pas du ressort d'un parti politique relevant plus de groupuscules comme vous l'indiquez d'ailleurs assez bien. Que ces groupuscules se libellent volontiers d'un titre incluant le mot écologie, nous le savons, mais là on est un peu dans le sujet Canada Dry, cela ressemble à... mais cela n'en est pas.

Tous les maux que vous décrivez me font penser à diverses sectes qui ont sévi, ou sévissent encore comme Ecovie, le Mandarom, ou Are Krishna, qu'il faut évidemment complètement éviter.
Je pourrais d'ailleurs rallonger votre liste en évoquant l'instinctothérapie, la macrobiotique terrienne, mais aussi dans ces conditions, les procédés de Weight-watchers où d'instituts de régime alimentaire de même type ou le principe doctrinal est assez présent.

Je pense que malheureusement ceux qui se lancent dans ses voies, ou dans certaines voies médicales que je qualifierai d'excessivement marginales, se mettent en danger d'autant plus que la maladie à traiter est lourde, -je pense comme cela rapidement en écrivant au recours à l'interféron- car le plus souvent ils le font sur des critères qui n'ont rien à voir après la défense d'idéaux écologistes, mais effectivement car leur chemin a croisé des charlatans.
Or je l'ai dit, aucun responsable politique, pas plus à EELV qu'ailleurs, ne peut considérer le charlatanisme comme une voie où l'on peut se laisser porter.



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 21:56

Au webmaster, je me demande Si ccmm94 connaît bien la manière pour répondre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin

Messages : 647
Date d'inscription : 27/05/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 22:42

message transféré par le webmaster

ccmm94

Messages: 8
Date d'inscription: 21/03/2013

Sujet: SANTE et DERIVES SECTAIRES Aujourd'hui à 21:40

--------------------------------------------------------------------------------


Les grands mouvements sectaires pointés par le rapport parlementaire de 1996 sont toujours actifs et nocifs. Ces groupes structurés à dimension internationale, s’adaptent aux exigences du temps et savent sous des masques parfois difficiles à repérer, s’infiltrer dans le champ de la santé, du bien-être, du développement personnel, de la petite enfance, de la fin de vie, de l’éducation et de la formation professionnelle.

•Ce qui nous semble très préoccupant aujourd’hui, c’est l’éclosion d’une multitude de petites structures qui échappent aux gardes- fous juridiques et professionnels, détournent les règles, exploitent l’absence de réglementation et de contrôle. Des pseudo- praticiens se parent de titres plus ou moins ronflants, offrent de nouvelles méthodes, de nouvelles pratiques. Ces nouveaux gourous pratiquent seuls mais fonctionnent en réseaux ramifiés. Ils exercent une véritable emprise mentale sur leurs « patients » pour souvent, mieux les dépouiller de leurs ressources

•La dérive thérapeutique s’accompagne d’un mécanisme d’emprise mentale destiné à ôter toute capacité de discernement à la personne et à l’amener à prendre des décisions qu’elle n’aurait pas prises autrement. Par exemple : l’amener à rompre avec sa famille et avec son milieu de soin habituel, pouvant conduire à l’arrêt de tout traitement conventionnel. Je précise cependant, que toute dérive thérapeutique n’est pas forcément sectaire. Le praticien peut sincèrement croire en une thérapie complémentaire ou alternative.
La maladie est un point d’entrée facile pour les gourous de tous bords. Le phénomène nous inquiète, compte- tenu du nombre de victimes la plupart du temps en situation de grande vulnérabilité. Le caractère préoccupant de toutes ces pratiques non conventionnelles, c’est lorsqu’elles s’adressent à des malades atteints de pathologies graves notamment du cancer, de la sclérose en plaques ou de déficit immunitaire. Que dire lorsqu’elles excluent le recours aux traitements conventionnels pour soigner le malade ?
Au CCMM nous recevons de nombreux témoignages sur l’infiltration de plus en plus forte de techniques et médecines parallèles dans les hôpitaux et plus particulièrement pour introduire le reiki, la fasciathérapie et diverses méthodes par massage ou apposition des mains.

•Ce qui nous inquiète ce sont les méthodes qui excluent résolument la médecine conventionnelle. D’autres thérapies plus ou moins charlatanesques servent souvent de paravent à des groupes sectaires : la psycho généalogie, le décodage biologique… les thérapies dites « chrétiennes » mise en œuvre dans les « centres chrétiens » proposant un « travail de guérison « trans- générationnelle » relèvent plus d’une religiosité -doctrine : le « psycho spirituel » que de la foi chrétienne en tant que telle. J’y reviendrai plus tard.

•Un fléau : la « médecine germanique » préconisée par un médecin allemand le docteur HAMER qui depuis la Norvège continue à exercer ses activités via INTERNET. Aujourd’hui, il s’adresse aux enfants atteints d’un cancer. Ce qui le rend encore plus dangereux. Sa méthode repose sur le postulat selon lequel, toute maladie est le produit d’un choc psychologique intense et d’un conflit intérieur non résolu.

•Le CCMM enregistre de nombreux témoignages de parents accusés par leur enfant adulte, de violences qu’ils lui auraient infligées dans leur petite enfance. La pratique des faux souvenirs est utilisée par des thérapeutes qui considèrent que tous les problèmes existentiels rencontrés chez leurs patients, sont liés à un traumatisme résultant de violences survenues dans leur petite enfance. Ils induisent, volontairement ou non, par le biais de techniques d’entretiens psychothérapeutiques, de faux souvenirs d’abus ou de maltraitances chez leur patient. Le résultat est appelé syndrome des faux souvenirs, c’est-à-dire l’apparition du souvenir d’un évènement qui ne s’est jamais produit ou bien le souvenir altéré d’un évènement réel. Ces « dérapeutes » selon le terme de Guy Rouquet de « Psychologie –Vigilance » exercent leurs méfaits soit au sein d’un groupe soit à titre individuel. Dans les deux cas, il s’agit de dérives sectaires utilisant le même mécanisme de manipulation mentale ; et aboutissent le plus souvent à des drames humains. Cette technique est répandue dans toutes les sectes, il n’y a donc pas de différence entre les adeptes d’une secte et des charismatiques prétendument catholiques faisant du psycho- spirituel, à partir du moment où les uns comme les autres violent la personne humaine dans sa conscience par la manipulation mentale. Je reviendrai peut-être, plus en détail sur le psycho spirituel et l’agapè- thérapie.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
a.nonymous



Messages : 14490
Date d'inscription : 30/05/2011

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 22:56

ccmm94 a écrit:
Ce qui nous semble très préoccupant aujourd’hui, c’est l’éclosion d’une multitude de petites structures qui échappent aux gardes- fous juridiques et professionnels, détournent les règles, exploitent l’absence de réglementation et de contrôle. Des pseudo- praticiens se parent de titres plus ou moins ronflants, offrent de nouvelles méthodes, de nouvelles pratiques. Ces nouveaux gourous pratiquent seuls mais fonctionnent en réseaux ramifiés. Ils exercent une véritable emprise mentale sur leurs « patients » pour souvent, mieux les dépouiller de leurs ressources

Je pense que l'on peut aussi raccrocher à cette catégorie la multitude de coaches professionnels qui gravitent autour des cadres de certaines grandes entreprises...

Ils sont censé apprendre à ceux-ci à se surpasser voir simplement à faire face aux problèmes qu'ils rencontrent au quotidien du fait même de la structure et du mode de fonctionnement de leur entreprise...

Pour certains cadres, le coach devient un véritable gourou dont la consultation est indispensable avant toute prise de décision ou toute prise de parole devant les salariés...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin

Messages : 647
Date d'inscription : 27/05/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 23:01

Message déplacé par le webmaster. Merci de cliquer sur REPONDRE et non sur NOUVEAU

ccmm94

Messages: 7
Date d'inscription: 21/03/2013
Sujet: LEGISLATION ET PROTECTION DES VICTIMES DE SECTES Aujourd'hui à 21:31


--------------------------------------------------------------------------------


Président du CCMM en 1997-1998, Alain VIVIEN, avait remis dès 1983,alors qu’il était député-vice président de l’Assemblée Nationale, un rapport au Premier ministre sur « les sectes en France ». Pendant les trente années qui ont suivi, la prise de conscience sur la problématique sectaire s’est considérablement développée dans l’opinion publique ; en parallèle, les notions de manipulation et d’emprise mentale ont émergé. Toutefois, sur le terrain, force est de constater, encore aujourd’hui, que les victimes sont toujours laissées pour compte !
Certes, la loi About – Picard a fait entrer l’emprise mentale dans le champ législatif, et ce texte constitue un véritable progrès. "Le manifeste pour une législation efficace de protection des victimes d'emprise mentale " édité en 2011/2012 par le CCMM en souligne cependant, ses difficultés d’application et ses limites. En effet, actuellement, la quasi-totalité de la jurisprudence estime que la plainte n’est recevable que par l’adepte - victime, une fois qu’elle a pris conscience du fait qu’elle était abusée. La loi ne protège pas suffisamment les victimes ; les familles se heurtent, au plan juridique, à l’absence d’intérêt à agir.
[u]propositions du CCMM :
-Jurisprudence à étendre : la recevabilité des familles à déposer plainte pour abus de faiblesse
- Même en admettant que les familles puissent déposer plainte pour abus de
faiblesse lorsqu’un de leurs proches est placé sous emprise mentale par une tierce
personne qui en abuse copieusement, cela n’empêcherait pas les victimes de
continuer à se ruiner.Pour un nouveau mode de protection civile, le recours au juge
des majeurs protégés
- L’introduction de la manipulation mentale dans le code civil comme vice du consentement
- L’introduction de la mise sous emprise mentale préjudiciable comme délit autonome
version complète du "manifeste" à télécharger sur le site du CCMM : ccmm.asso.fr

Les moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre les dérives sectaires
Il m'apparaît à titre principal que la lutte contre les dangers liés à ce phénomène doit reposer sur une application plus stricte du droit existant elle-même liée à une perception plus aiguë de la réalité des risques occasionnés par l'existence et l'activité des organisations en cause. Telle est au demeurant également la conclusion de la commission d'enquête de l'Assemblée Nationale.
Pour ce qui concerne l'autorité judiciaire, de nombreux textes peuvent être utilisés, tant en matière pénale qu'en matière civile.

Il est évidemment impossible de les énumérer tous : toutefois, il est possible de citer les principaux d'entre eux, et de mettre en évidence l'ampleur de l'arsenal juridique dont dispose le ministère public pour lutter efficacement contre les excès gravement attentatoires au respect de l'individu et aux intérêts de la société.

1. En matière pénale
(...)
L'infraction prévue à l'article 31 de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des églises et de l'Etat et punissant des peines de la cinquième classe de contraventions "ceux qui, soit par voies de fait, violences ou menaces contre un individu, soit en lui faisant perdre son emploi ou d'exposer à un dommage sa personne, sa famille ou sa fortune, l'auront déterminé à exercer ou à s'abstenir d'exercer un culte, à faire partie ou à cesser de faire partie d'une association culturelle, à contribuer ou à s'abstenir de contribuer aux fiais de culte" ;

Les infractions au code de la santé publique, spécialement l'exercice légal de la médecine (article L.372 et suivants du code de la santé publique) ;

Les infractions au code de la construction et de l'habitation ;

Les infractions au code général des impôts (CGI), et notamment la fraude fiscale (article 1741 du CGI) ;

Les infractions au code du travail (notamment la durée excessive ou le caractère clandestin du travail) ;

Les infractions à la législation sur l'obligation scolaire (loi du 28 mars 1882 ; ordonnance n° 59-45 du 6 janvier 1959 ; décret n° 66-104 du 18 février 1966 ; décret n° 59-39 du 2 janvier 1959 sur les bourses) ;

Les infractions au code de la sécurité sociale ;

Les infractions en matière douanière, notamment en ce qui concerne les déclarations de mouvements internationaux de capitaux (article 464 du code des douanes).
Le rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les sectes s'est fait l'écho de certaines doléances quant à la réponse apportée par l'autorité judiciaire à la dénonciation de faits imputés à des organisations sectaires, qui n'auraient pas été poursuivis ou auraient été instruits trop lentement.
Au vu des éléments dont dispose la chancellerie, de telles doléances résultent pour la plupart de la simple incompréhension face à des décisions justifiées par la stricte application des règles régissant la matière pénale dans un État de droit.

Il est toutefois indispensable de prendre toute disposition utile afin que toute plainte ou dénonciation à des phénomènes sectaires soit étudiée avec vigilance et fasse l'objet d'une enquête systématique, afin qu'aucune personne ne puisse avoir le sentiment que de tels signalements sont inutiles, et afin que l'autorité judiciaire puisse être informée du développement d'une secte dans les délais les plus brefs.

De la même façon les infractions techniques le plus souvent découvertes et constatées par des services spécialisés (inspection du travail, services fiscaux, douanes) devront faire l'objet d'une attention toute particulière et l'opportunité des poursuites devra être examinée dans un esprit de particulière sévérité.

En cas de classement sans suite, les motifs d'une telle décision devront être très précisément exposés au plaignant. Dans l'hypothèse d'une information judiciaire, les éventuelles réquisitions aux fins de non-lieu devront être spécialement détaillées.(...)

2. En matière civile
(...) Cette loi prévoit que, dans un certain nombre de cas, la dissolution d'une association peut être prononcée par le juge judiciaire, en l'espèce le tribunal de grande instance. (...)
Pour ce qui concerne la protection des personnes, une attention privilégiée doit être apportée à la situation des mineurs, qui constituent souvent, compte tenu de leur extrême vulnérabilité, des victimes particulièrement exposées des dérives sectaires.

Les dispositions des articles 375 et suivants du code civil constituent en l'état un moyen efficace d'éviter qu'ils ne soient soumis à une influence néfaste ou à un embrigadement dangereux, même s'il est vrai que leur mise en oeuvre est plus délicate lorsque leurs parents sont tous deux membres de la secte. Dans ce dernier cas, le juge peut, en application de l'article 371-4 du même code, veiller à ce qu'il ne soit pas mis obstacle aux relations de l'enfant avec ses grand-parents.

L'importance de l'enjeu exige que le ministère public prenne et soutienne en ce domaine toutes les initiatives de nature à permettre le repérage des situations de danger auxquelles sont confrontés les mineurs. Le non-respect de l'obligation scolaire est à cet égard un indice particulièrement important. (...)

L'exercice vigilant des attributions civiles du ministère public, en dehors des cas prévus aux articles 375 et suivants du code civil, devrait permettre d'assurer au mieux la protection des personnes, majeures ou mineures, soumises à l'emprise des mouvements sectaires, ainsi que de leur entourage. A cet égard, les procédures de placement sous sauvegarde de justice, de tutelle ou de curatelle peuvent être une réponse adéquate pour les majeurs.

Aussi les magistrats du parquet chargés de ces attributions doivent-ils s'employer à établir une concertation efficace avec les juges aux affaires familiales et les juges des enfants, de telle sorte qu'ils puissent exercer utilement les prérogatives que leur attribuent les articles 424 et 429 du code de procédure civile et faire connaître leur avis sur les affaires dans lesquelles ils estiment devoir intervenir en tant que partie jointe, même lorsque la loi n'a pas prévu d'obligations spéciales de communication. (...)

DECRET
Décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute

en Belgique :Proposition de loi « Abus de la faiblesse de la personne » : adoption définitive par la Chambre des Représentants
Après plus de 4 ans de discussions et travaux, la séance plénière de la Chambre des Représentants vient d'adopter ce jour avec 92 votes favorables et 36 contre ( NVa et Vlaams Belang) la proposition de loi modifiant et complétant le Code pénal en vue d'incriminer l'abus de la situation de faiblesse des personnes et d'étendre la protection pénale des personnes vulnérables contre la maltraitance.

A l'initiative du Député PS André Frédéric, ce texte à pour objectif d'inscrire dans le code pénal une nouvelle arme contre les dérives des organisations sectaires nuisibles mais aussi contre la maltraitance des personnes âgées. Il s'agit manifestement d'une avancée majeure pour la défense des personnes vulnérables et d'un signal fort envers tous ceux qui abusent de cet état de fragilité.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Admin
Admin
Admin

Messages : 647
Date d'inscription : 27/05/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 23:07

Message (encore) déplacé par le webmaster ! No

ccmm94

Messages: 7
Date d'inscription: 21/03/2013


Sujet: RE :POINT DE VUE CROISE Aujourd'hui à 20:55
--------------------------------------------------------------------------------

Il faut savoir que CAP pour la liberté de conscience est un faux- nez de nombreuses sectes.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Admin
Admin
Admin

Messages : 647
Date d'inscription : 27/05/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyLun 25 Mar 2013, 23:25


Message (encore) déplacé par le webmaster !

ccmm94


Messages: 5
Date d'inscription: 21/03/2013

Sujet: LIBRE PENSEE Aujourd'hui à 20:46

--------------------------------------------------------------------------------

Etre libre , c'est s'opposer aux croyances installées, aux dogmatismes religieux voire politiques et penser par soi-même.

Tout le problème est de savoir à qui l’on porte son admiration, à quels discours l’on subordonne sa propre pensée. Gardons-nous des idoles !
Chacun d’entre nous possède un grand nombre d’idées sur tout et n’importe quoi ce sont nos opinions. Il est bienséant d’avoir un avis sur tout, il est tout aussi primordial de le donner à tout propos et de préférence de manière inébranlable.

Chacun se doit de mettre en question les certitudes et les valeurs qui dirigent sa propre vie.
Si Socrate affirme qu’il ne sait rien, c’est parce qu’il distingue le savoir, de l’opinion ou la croyance.

Essayons de réfléchir avant d’agir sous impulsion. Ne nous laissons pas séduire par de belles paroles et pensons par nous-mêmes, n’accordons à qui que ce soit une confiance aveugle, cherchons à comprendre avant de faire nôtre, une opinion. Il est capital de prendre la responsabilité de juger par soi-même, A toutes les interrogations qu’il se pose,chacun doit s'engager sur des réponses personnelles, les garantir et ne pas se contenter de citations. Une idée est quelque chose dont on n’est pas sujet mais dont on est auteur.
Si l’idée définit la pensée de quelqu'un, attachons nous à la valeur des mots pour exprimer notre pensée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMar 26 Mar 2013, 00:25

Beaucoup de textes intéressants. Chapeau à l'administrateur pour sa patience. Ce n'est pourtant pas difficile ccmm94 de cliquer sur répondre drunken
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMar 26 Mar 2013, 00:26

Sur Ecovie aujourdhui dissoute, j'ai retrouvé cela

A Paris, la projection d'un film sur le gourou d'Ecovie provoque l'émoi

26 janvier 1995 à 23:57 Par DEVINAT FRANÇOIS

A Paris, la projection d'un film sur le gourou d'Ecovie provoque

l'émoi LA VIDÉOTHÈQUE du Forum des Halles à Paris a provoqué l'émoi des associations antisecte en projettant, mardi soir, un film intitulé l'Affaire Norman William, nom du gourou de la secte Ecovie, aujourd'hui dissoute. Réalisé par le cinéaste et écrivain canadien Jacques Godbout, ce film retrace la vie de Pierre Maltais, alias Norman William, qui, en 1985, avait entraîné dans une longue marche planétaire depuis Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), une centaine d'adeptes se nourrisant exclusivement de végétaux. Ce Québécois habillé en indien qui préconisait le «reverdissement de la planète» avait finalement abouti en Laponie, avec un dernier carré de fidèles, après avoir été condamné pour escroqueries par la justice belge.

La secte avait définitivement éclaté, après la mort d'un jeune disciple, Gérard Gauthier, victime de malnutrition. Un aspect totalement éludé par le film présenté mardi à Paris, sous le label très officiel de l'Office national du film du Canada, par Jacques Godbout, qui se dit «fonctionnaire du gouvernement fédéral canadien». Sans éluder les ennuis judiciaires du gourou d'Ecovie, le réalisateur affirme en conclusion de son film qu'il s'agit de «l'homme le plus extraordinaire que j'ai rencontré». Présent à la séance de mercredi soir, le père de l'adepte décédé a protesté contre cette vision idyllique et provocatrice. «Je n'ai pas voulu traité l'aspect sectaire, mais le coté identitaire et mythique du personnage», lui a pieusement répondu l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO

Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMar 26 Mar 2013, 09:49


Merci à ccmm94 d'avoir répondu à mes interrogations législatives sur une application plus stricte des lois en France ( avec l'intervention de Libellule !!) et un début de réponse européenne ( Belgique). Merci aussi de nous montrer la réalité sur la perception des banalisations et des risques. Ça donne envie d'en savoir plus et d'aller écouter les intervenants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMar 26 Mar 2013, 10:33

Est ce qu'à Fontenay des habitants ont été ainsi manipulés?
Est ce que le fait d'entrer facilement et de ne pouvoir sortir définit une secte comme le dit papy Mougeot
On ne peut pratiquement pas sortir de l'islam, on bidouille aussi les esprits dans la maçonnerie, on est pour toujours un ancien marxiste, on obéit à la pensée collective ou on se démet sous l'opprobre générale quand on est inscrit dans un parti (demandez à Loic par exemple)
La télé pratique-t-elle la manipulation des masses?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires EmptyMar 26 Mar 2013, 11:17

Dominique a écrit:
Est ce qu'à Fontenay des habitants ont été ainsi manipulés?
Est ce que le fait d'entrer facilement et de ne pouvoir sortir définit une secte comme le dit papy Mougeot
On ne peut pratiquement pas sortir de l'islam, on bidouille aussi les esprits dans la maçonnerie, on est pour toujours un ancien marxiste, on obéit à la pensée collective ou on se démet sous l'opprobre générale quand on est inscrit dans un parti (demandez à Loic par exemple)
La télé pratique-t-elle la manipulation des masses?

Pour ce qu'il en est de la maçonnerie le filtrage à l'entrée semble assez sélectif contrairement à une secte et la sortie rapide (une lettre de démission) mais il est vrai qu'en ce domaine comme dans beaucoup d'autres je ne sais pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Santé face aux dérives sectaires Empty
MessageSujet: Re: La Santé face aux dérives sectaires   La Santé face aux dérives sectaires Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Santé face aux dérives sectaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» mariés en face de l'église
» Face charts
» Recherche d'une mutuelle santé
» Dormir avec des animaux domestiques, risques pour la santé
» Le sport c'est la santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: