Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Affaire Cahuzac

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 02 Avr 2013, 19:22

Rappel du premier message :

Le gouvernement peut-il survivre à l'affaire Cahuzac ?

C'est une vraie question alors qu'il est confronté à une crise de l'emploi sans précédent et que la gauche de la gauche, PCF, PG et CGT ont décidé de faire obstruction à l'Accord National Interprofessionnel en déposant 4500 amendements à l'Assemblée...

Il fait reconnaitre qu'un ministre du budget qui a un compte en Suisse alors qu'il y a 3 200 000 chômeurs dans le pays ça fait un peu tache....


Dernière édition par a.nonymous le Lun 08 Fév 2016, 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 09 Sep 2014, 12:47

Libellule a écrit:
---/---
Ceci dit on aura certainement l'occasion de parler des cadavres laissés par Sarkozy avec sa réforme de la taxe pro et ses effets sur les collectivités, et de ceux en train d'être initiés pour transférer sur les ménages et les collectivités les dettes de l'Etat d'un passé pas si lointain on se demande pour quelles raisons.
---/---

Parlons aussi du bilan de Hollande:

- nombre de chômeurs de catégorie A en mai 2012: 2 922 100
- nombre de chômeurs de catégorie A en juillet 2014: 3 424 400

Pourtant il nous a longtemps seriné avec son inversion de la courbe...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 09 Sep 2014, 13:51

@anonymous ok pour que vous fassiez du copier coller, mais sans laisser de côté le lien qui l'illustre merci.

http://www.boursorama.com/actualites/hausse-du-deficit-budgetaire-a-84-1-milliards-a-fin-juillet-763f5bfd1430a6ac969a2b3d15cd37de

Quant aux nombres de chômeurs, si vous pensez que personne sur ce forum ne le connait, détrompez-vous vite, nous sommes tous à notre manière au faîte de toutes ces informations. En faire le constat n'indique à personne la solution de rechange ; votre lecture récurrente de ce vous appelez les chômeurs Hollande n'y change rien.

C'est le monde qui  fait face à une crise de l'emploi généralisée
http://www.lesechos.fr/economie-france/social/afp-00611733-banque-mondiale-le-monde-fait-face-a-une-crise-de-lemploi-generalisee-1040567.php


La planète fait face à une crise de l'emploi généralisée qui menace les perspectives de relance de la croissance, a averti mardi la Banque mondiale, selon laquelle il n'existe aucun remède miracle.

La Banque mondiale a rendu publique une étude sur l'emploi mondial à l'occasion d'une réunion des ministres du Travail et de l'Emploi du G20 en Australie. Celle-ci indique que 600 millions d'emplois supplémentaires doivent être créés au niveau mondial d'ici 2030 pour faire face à l'augmentation de la population.

"Il y a peu de doute qu'il y a une crise généralisée de l'emploi", a commenté Nigel Twose, directeur de la Banque mondiale chargé de cette question. "Comme l'indique clairement cette étude, il y a pénurie d'emplois, et d'emplois qualifiés".

Egalement préoccupantes, "les inégalités salariales et de revenus se creusent au sein de nombreux pays du G20 en dépit de progrès dans certains pays émergents comme le Brésil et l'Afrique du Sud", a ajouté Nigel Twose.

De manière générale, les créations d'emploi se portent mieux dans les pays émergents que dans les pays les plus avancés, grâce à des moteurs comme la Chine et le Brésil, mais les perspectives ne sont pas réjouissantes, a-t-il dit. "Les projections actuelles sont moroses. Des défis importants se profilent à l'horizon".

D'après le rapport réalisé conjointement avec l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), plus de 100 millions de personnes sont au chômage dans les pays du G20 tandis que 447 millions sont considérées comme des "travailleurs pauvres" vivant avec moins de deux dollars par jour.

La croissance économique devrait rester faible, tandis que la situation de l'emploi pèse sur la consommation et les investissements, indique l'étude. Les salaires réels stagnent dans de nombreux pays membres du G20, voire reculent dans certains.

"Il n'existe pas de solution magique pour résoudre la crise de l'emploi, dans les marchés émergents comme dans les économies avancées", a ajouté le responsable.

"Nous savons que nous devons créer 600 millions d'emplois supplémentaires dans le monde d'ici 2030 simplement pour faire face à la croissance démographique", a-t-il souligné.

Chaque pays doit adopter une approche interministérielle du problème avec la "collaboration durable et directe du secteur privé", a préconisé M. Twose.

En avril, les ministres des Finances du G20 s'étaient fixé comme objectif de doper le produit intérieur brut (PIB) mondial de 2% sur les cinq prochaines années.

Mais le Fonds monétaire international a prévenu en juillet que ces objectifs de croissance pourraient être minés par la hausse des taux d'intérêt et le ralentissement des économies émergentes.


Au regard de tout cela notre pays a encore des capacités à résister ; ces capacités sont en train d'être mobilisées ; et la France n'y arrivera pas sans que l'harmonie fiscale et sociale se fasse, c'est un point sur lequel je suis entièrement d'accord avec vous ; cela ne veut pas dire qu'il faut nous aligner sur le salaire du Roumain, mais cela ne veut pas dire non plus que chacun se croit assis sur des avantages acquis à vie : tout faire pour sauvegarder notre système de sécurité sociale, notre système d'indemnisation du chômage à un niveau décent, tout faire pour que l'on puisse continuer à payer des retraites est exactement ce qu'essaye de faire Valls et Hollande. Moi non plus je n'aime pas trop l'idée que cela puisse "me " toucher au portefeuille, et que cela touche très durement ceux qui arrivent en fin de droits et ne peuvent vivre que des minima sociaux, mais il me plairait encore moins que le système économique de notre modèle s'effondre pour de bon.

Hollande a fait une et une seule erreur ; il a cru qu'en 2012 le problème de la dette publique était résolue, car il n'a pas pris comme hypothèse que les entreprises privées allaient être à leur tour touchées par la crise et voir leur capacités de créer de la valeur ajoutée se réduire. Il tente un peu tard de redonner cette capacité, en utilisant un levier que vous considériez comme tout à fait intéressant, le pacte de responsabilité et le CICE, alors que de mon côté je pensais qu'il ne fallait pas "pomper" de l'argent (cet argent) sur le budget de fonctionnement de l'Etat et sur la qualité de ses prestations, puisque cela revenait à déplacer le problème du renflouement des caisses sur les ménages et les collectivités. Il y a un moment où toucher à la trésorerie du foyer ou d'une collectivite n'a plus de sens si le bas de laine est déjà vide.

Je prône depuis quelques temps déjà une autre voie, celle de la mutualisation des dettes des Etats et d'un lancement d'un grand plan modèle Roosevelt (c'est une commodité de langage que l'on peut appeler de n'importe quel nom, new deal, ou création monétaire au niveau européen). C'est dans la mise en place de cette réelle alternative que l'on a pris du retard, parce que chaque pays a voulu voir midi à sa parte, au lieu de passer au fédéralisme réel.

La seule chose que j'espère encore c'est que les nouvelles personnes désignées pour diriger les instances européennes vont faire preuve d'un peu moins de pusillanimité que leur prédécesseurs sur ce dossier qui désormais devient, croyez moi la quasi seule porte de sortie par le haut de notre économie (française et européenne).

On est rentré dans la nécessité de gérer des agrégats qui peut en dépasser plus d'un, je le conçois, au point qu'une grand majorité de personnes peuvent voir dans cette solution une pure vue de l'esprit, voire une escroquerie pour bobo inconséquent ; reste que si vous avez mieux à proposer n'hésitez pas à le faire.

Oui il faut de la croissance pour créer des emplois, et contrairement à ce que vous croyez, on ne relance pas par la croissance des pans entiers d'industries sinistrés, mais si cela fait bien dans une phrase de parler des emplois diesel qui valent mieux qu'un été de chômeur, non, on doit procéder à de la relance dans l'innovation absolue, celle qui permettra de contrecarrer la réduction progressive des énergies fossiles, celle qui permettra de moins consommer d'eau, celle qui permettra d'utiliser la force des courants marins, celle qui entraînera la maîtrise de l'énergie solaire.

Tout arrive un jour à maturité ; les grands progrès (révolutions agricoles, révolutions industrielle, révolution aéronautique) ont tous eu leur phase de balbutiements à en désespérer plus d'un ; mais chaque fois l'homme a su franchir les obstacles qui se présentaient devant lui ; vous entendre parler des obstacles, comme si vous étiez les seuls à les voir me désespère parfois ; trouvez en vous la force de proposer, sans vous moquer systématiquement des propositions que font les autres, car c'est dès cet instant que vous pourrez vous dire qu'enfin vous contribuerez ce pour quoi vous avez votez, tout comme moi : le changement maintenant ; vous avez certainement raison de ne pas accabler Hollande, moi non plus je n'en ai pas envie, mais bon sang, redevenez positif de temps en temps. Même si vous pensez que rien à l'instant ne vous en donne les moyens ; créez les; Vous devriez lire Attali, pour le coup, il dit très bien les choses : Ce n'est pas en regardant l'Etat ou les Etats se déliter que chaque citoyen que nous sommes apportera sa pierre à la construction de l'économie de demain.
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/attali-disciple-de-schopenhauer-46633
et son contrepoids (normal il en faut un) http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-richier/070914/fact-checking-jacques-attali-est-il-fiable

lui même expliqué dans les commentaires : j'extrais :

L’UE poursuit de nombreux objectifs (article 3 du traité sur l’Union européenne), au nombre desquels figure le développement durable de l’Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix et une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social. Par conséquent, la stabilité des prix constitue non seulement l’objectif principal de la politique monétaire conduite par la BCE mais aussi un objectif de l’Union européenne dans son ensemble. Ainsi, le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et le traité sur l’Union européenne fixent une hiérarchie claire entre les objectifs de l’Eurosystème, le maintien de la stabilité des prix constituant la contribution la plus importante que la politique monétaire puisse apporter à la réalisation d’un environnement économique favorable et d'un niveau d’emploi élevé.

Alors oui, pour ma part c'est clair, je souhaite que l'Etat (et son gouvernement actuel) et l'Europe survivent aux petites misères dont sont porteurs quelques brebis galeuses d'où qu'elles viennent. Sans passer par la case du caniveau, qui le plus souvent ne fait que recevoir les excréments que chacun y pose au nom d'une certaine liberté de paroles et d'écrits anonymement posés ici ou là.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 09 Sep 2014, 16:05

Libellule a écrit:
---/---
Quant aux nombres de chômeurs, si vous pensez que personne sur ce forum ne le connait, détrompez-vous vite, nous sommes tous à notre manière au faîte de toutes ces informations. En faire le constat n'indique à personne la solution de rechange ; votre lecture récurrente de ce vous appelez les chômeurs Hollande n'y change rien.

C'est le monde qui  fait face à une crise de l'emploi généralisée


Si ce n'est que la vérité des chiffres est très cruelle car elle montre que contrairement à ce que vous affirmez dans d'autres pays le chômage diminue:

Affaire Cahuzac - Page 5 1410270702

Hollande, que j'ai contribué à élire, voyait la courbe du chômage s'inverser... Moi ce que j'ai vu ce sont les Cahuzac, Morelle et autre Thévenoud...

J'ai aussi vu un Rebsamen stigmatiser les chômeurs qui crèvent sans avenir à Pole emploi alors que l'immense majorité de ceux-ci n'ont pas choisi de voire leur entreprise délocalisée ou fermée...

Des solutions il en existe à commencer déjà par la priorité nationale au niveau des appels d'offres et des entreprises dans lesquelles l'état est actionnaire...

Est-il normal que les centres d'appels Orange soient au Maghreb, le pilotage de l'informatique SNCF en Pologne, le centre d'appels du STIF au Maroc,  ... ?

Est-il normal qu'un office HLM comme Valopĥis adjuge des appels d'offres à des sociétés comme GTM qui sous-traitent ensuite à de sociétés employant des travailleurs de l'Est et d'Asie ?

Dans tous ces cas parler de priorité nationale n'a rien de politiquement incorrect...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 09 Sep 2014, 16:58

Cà y est vous voulez me faire dire ce que je ne dis pas et même ne pense pas.... La France est loin d'être première de la classe on est bien d'accord, et reconnaissons qu'il y  aussi bien pire au sein du G20. De là à prendre le modèle américain comme modèle de protection sociale, ce n'est pas sûr que ce soit ce qu'attendent les Français. Pour le modèle Allemand, c'est déjà plus vraisemblable, mais là bas chacun a accepté une baisse de salaires contre meilleure fortune au moment où il fallait passer par là. De 12% en moyenne pendant les années nécessaires tout le monde (95% des effectifs) restant en place. Nous on a préféré ne laisser la place qu'à 90% des gens en poste et gérer un chômage à 10% ; les 10% ne touchant que 50% de ce que touchent les salariés (oubliez les pourcentages, je suis dans la démonstration macro économique par agrégat). En terme de valeur ajoutée ou va le bonus quand on arrive au RSA?

Le principe de meilleure fortune on ne connait pas en France : un autre exemple : on vous laisse le choix entre 100% du personnel qui doit abandonner à meilleure fortune son treizième mois, ou licencier à concurrence de 1/12 du personnel.

Allez boum, on licencie 7 ou 8 personnes et les 92 autres peuvent garder leur 13e mois. Allez grand Seigneur le patron montera à 9 personnes à mettre sur la touche pour respecter la loi liée au non dépassement du seuil des - 10 contre une petite subvention d'Etat. (j'ai l'impression que c'est vous qui écriviez cela il y a quelques années).

Et cela est vrai depuis que le 13e mois existe.... Tous présidents de la République confondus.

Je pourrais faire le même type de raisonnement avec la manière de gérer notre formation. On crache en France sur l'alternance ou la formation en entreprise, et bien du coup les patrons sont malins, ils ne prennent que des stagiaires sans les payer. Pendant ce temps les jeunes allemands sont formés et, vous savez quoi, ils sont payés, et savent que la plupart du temps ils auront un salaire plein au bout de 2 ans. En terme de valeur ajoutée où va le bonus quand les études sont finies et qu'il faut justifier d'une expérience?

Produire Français oui bien sûr et que faites vous de nos marchés à l'exportation? Pour vous les vases communicants ne doivent plus exister, la France pouvant se charger de produire pour tous?

Les grands agrégats ont la vie plus dure que le résumé que j'en fais, mais il ont sacrément la vie dure. Et on ne les renversera pas avec des mesures de polichinelle. C'est bien de parler de clowns, encore faut-il éviter de se précipiter sur le nez rouge de la démagogie économique. Avec beaucoup d'audaces au regard des habitudes prises, peut-être arriverons nous à relever les défis qui sont devant nous...

Par exemple c'est bien beau de vouloir passer par le levier de la commande publique, moi aussi je suis pour, mais si vous ne voyez pas qu'il faut d'abord abonder une cagnotte pour permettre l'investissement (en gros c'est ça le new deal), alors vous ne sortirez jamais de vos ornières et effectivement il est probablement que pour un assez long moment on continue de vous lire que vous ne voyez que des Cahuzac Morelle Thevenoud et cie (liste maintenue partisane pour ne pas offusquer nos lecteurs de droite et d'ailleurs...) rendeer
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014, 00:10

Il est exact que les partenaires sociaux, certains syndicats en tête, privilégient la défense des acquis sociaux par rapport à la sauvegarde des emplois....

On l'a vu lors des négociation pour l'ANI ou lors de la dernière conférence sociale...

Concernant les syndicats qui négocient dans le sens de la défense des acquis sociaux, il faut s'interroger sur l'origine professionnelle de leurs adhérents... Des  fonctionnaires bénéficiant de la garantie de l'emploi n'ont pas les mêmes préoccupations que les salariés du privé...

Pour ce qui est de la commande publique, avant de parler d'abonder une cagnotte pour permettre des investissements, il faudrait déjà que les dépenses actuelles profitent en priorité aux salariés de droit français...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014, 07:11

Des syndiqués fonctionnaires dans le privé? Il ne faut pas tout embrouiller quand même.
La cagnotte permettrait l'embauche de masse.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014, 07:26

Libellule a écrit:
Des syndiqués fonctionnaires dans le privé? Il ne faut pas tout embrouiller quand même.
La cagnotte permettrait l'embauche de masse.

Là vous faites preuve d' une mauvaise foi choquante et faites exactement ce que vous reprochez aux autres : déformer les propos. Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 18 Nov 2014, 20:58

J'ose espérer que Cahuzac est un cas d'espèce et qu''il reste quelques politiques intègres...



M6 Médias a écrit:
6Medias 18-11-2014 - 18:55
Le nouvel aveu de Jérôme Cahuzac

L'ancien ministre du Budget a reconnu l'existence d'un autre compte bancaire sur l'île de Man. Un compte qui fut ouvert par son ex-femme à la fin des années 1990.

Presque deux ans après le début de l'"affaire Cahuzac", le journal Sud Ouest révèle une nouvelle information alourdissant le dossier du ministre déchu. Face aux juges, Jérome Cahuzac a reconnu qu'il savait que son ex-femme, Patricia Cahuzac, avait ouvert un compte bancaire dans le paradis fiscal de l'île de Man en 1997. Un aveu lâché lors de sa médiatique mise en examen pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale" en 2013.

Le fameux compte caché crédité de 600 000 euros ouvert en Suisse en 1992 et transféré à Singapour en 1999 n'était donc pas le seul secret de l'ancien ministre du Budget. Celui de l'île de Man était, selon le quotidien régional, crédité de 2,5 millions d'euros. En mars dernier, Patricia Cahuzac (elle aussi mise en examen) avait déjà évoqué l'existence de ce dernier compte. Les investigations menées depuis côté britannique et français valident ses déclarations. Selon une source de Sud Ouest, Jérôme Cahuzac "connaissait l'existence de ce compte mais n'y a jamais transféré d'argent, n'en a pas reçu et ignore ce qui a été fait avec".

En décembre 2012, alors que Jérôme Cahuzac faisait de la lutte contre la fraude fiscale une priorité, Mediapart avait révélé, enregistrements sonores à l'appui, l'existence de son compte caché à Singapour. Pendant plusieurs semaines, le ministre du Budget avait nié, jurant son innocence "les yeux dans les yeux" à la télévision et face aux députés de l'Assemblée nationale. Cerné, il avait démissionné de son poste en mars 2013 avant de reconnaître sa culpabilité le 2 avril, "dévasté par le remords".

Nicolas Bamba - 6Medias
Source: http://actu.orange.fr/france/le-nouvel-aveu-de-jerome-cahuzac-magic_CNT0000005Qf81.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 03 Déc 2014, 16:27

Ca c'était la semaine dernière....

France TV a écrit:
Trois questions sur la démission de Kader Arif, secrétaire d'Etat aux Anciens combattants

Mis en cause dans des affaires d'attributions de marchés publics à des entreprises dirigées par des proches, cette figure du PS en Midi-Pyrénées a présenté sa démission, qui a été acceptée par François Hollande vendredi.

Alors que la justice s'intéresse à ses proches, Kader Arif quitte le gouvernement. Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants a présenté sa démission, acceptée par François Hollande, annonce l'Elysée, vendredi 21 novembre, confirmant une information de Libération. Il est mis en cause dans des affaires d'attributions de marchés publics à des entreprises dirigées par des proches. Francetv info revient sur cette nouvelle démission à la suite d'affaires sous la présidence de François Hollande.


1 Comment Kader Arif justifie sa démission ?

Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants explique avoir démissionné "par respect pour la fonction ministérielle". Début novembre, une perquisition a été menée dans un service du ministère de la Défense, dont il dépend, dans le cadre d'une enquête préliminaire sur des marchés publics attribués à des proches.

Figure importante du PS dans la région Midi-Pyrénées, proche du chef de l'Etat, Kader Arif avait dénoncé à l'automne des "amalgames et des insinuations". Le président socialiste de la collectivité, Martin Malvy, avait démenti vigoureusement en septembre ces mises en cause par l'opposition de droite au conseil régional.


2 Quelle est l'affaire en cause ?

Des élus d'opposition (UMP) du conseil régional de Midi-Pyrénées ont déposé le 8 septembre, un signalement auprès du procureur de Toulouse (Haute-Garonne). Elisabeth Pouchelon et Vincent Terrail-Novès font état "d'anomalies" dans les relations contractuelles existant entre la région et plusieurs sociétés spécialisées dans l'évènementiel et appartenant à des proches parents (frère, neveux) de Kader Arif.

Le parquet ouvre, deux jours plus tard, une enquête préliminaire instruite par le pôle financier à Paris. Objectif : vérifier si deux sociétés successives d'organisation de spectacles, dirigées notamment par le frère de Kader Arif, puis par ses neveux, ont pu bénéficier de favoritisme pour remporter deux marchés pluriannuels d'un montant de plusieurs millions d'euros avec la région Midi-Pyrénées.
---/---
Source: http://www.francetvinfo.fr/france/le-secretaire-d-etat-aux-anciens-combattants-kader-arif-demissionne-du-gouvernement_750891.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 03 Déc 2014, 16:31

Ca c'est aujourd'hui....

Bientôt il ne restera plus personne dans ce gouvernement où ça tombe comme à Gravelines....

Si ça continue je vais m'installer comme marchand de casseroles, un magasin rue de Vaugirard, un magasin rue de Solférino, un magasin à Nanterre,....


Le Monde a écrit:
Démission de Faouzi Lamdaoui, proche conseiller de Hollande

LE MONDE | 03.12.2014 à 14h04 • Mis à jour le 03.12.2014 à 15h47 | Par David Revault d'Allonnes

Dans les rangs socialistes, avant mai 2012, on l’appelait « le majordome » ou « le couteau suisse » de François Hollande. Un signe de l’importance fonctionnelle qu’avait prise Faouzi Lamdaoui, poussé à la démission mercredi 3 décembre après avoir été cité à comparaître dans une affaire d’abus de bien social, dans le dispositif politique de celui qui n’était pas encore président de la République.

Le conseiller à l’égalité et à la diversité du chef de l’Etat a démontré, des années durant, un dévouement de tous les instants et une capacité à se rendre à la fois indispensable et discret à François Hollande. Et avoir fait partie, comme il se plaisait à le rappeler, de « ceux qui n’ont jamais douté », à une époque où personne, ou presque, n’y croyait.

Qui est Faouzi Lamdaoui ? Dans les rangs socialistes, beaucoup demeurent perplexes, qui l’ont vu débarquer au mitan des années 2000 dans la garde rapprochée de celui qui était alors premier secrétaire. « Quand je suis rentré au PS en 1992, j’ai découvert le monde politique : que des blancs. Ça m’a confirmé que le combat passait par là », expliquait alors M. Lamdaoui, originaire de la ville algérienne de Constantine et qui, côté cursus, fait état d’« études d’ingénieur logisticien » et d’un parcours dans le privé.



« C’est un OVNI »

C’est sur cette thématique de la « diversité » qu’il rencontre François Hollande, en 2002. Celui-ci, flairant là un créneau politiquement porteur, le promeut dans les instances socialistes avec d’autres, comme Kader Arif, ex-secrétaire d’Etat aux anciens combattants récemment démissionné pour indélicatesses familiales, ou l’ancien président de SOS Racisme, Malek Boutih. En 2005, M. Lamdaoui était devenu secrétaire national du PS chargé de l’égalité des chances.

Sa participation aux joutes idéologiques de la rue de Solférino demeure néanmoins limitée : pas un camarade ne se souvient de la moindre prise de parole de sa part dans une des instances du parti. « Il est au secrétariat national, dans les couloirs, dans le bureau de François, il l’accompagne partout et il est très présent, mais ne dit pas un mot, se rappelle un dirigeant socialiste. Il n’est le produit d’aucune histoire, ni les trotskystes, ni les fabiusiens, ni les rocardiens. C’est un OVNI. » Juste un fidèle parmi les fidèles.

Aux lendemains du congrès de Reims, en 2008, M. Lamdaoui fait partie de ceux, rares, qui croient toujours en M. Hollande et se réunissent dans son bureau de l’Assemblée nationale, le mardi. « C’est difficile. Il faut résister à tous les coups, tout faire, tout gérer, alors qu’on est très peu », confie alors celui qui convoie partout en France le député de la Corrèze dans sa Volkswagen Golf noire personnelle, va chercher ses costumes au pressing et vante auprès de la presse le nouveau look de son champion. Un dévouement qui n’a pas toujours été récompensé à la hauteur de ses espérances.



« Ses rapports avec le président se sont distendus »

Certes, en 2007, M. Hollande lui avait obtenu l’investiture aux législatives à Argenteuil (Val-d’Oise), où il échouera de 300 voix. Elu ensuite au conseil municipal de la ville, adjoint de Philippe Doucet, il s’était d’ailleurs durement affronté avec ce dernier. Mais M. Hollande, une fois installé à l’Elysée, ne l’avait intégré dans son équipe qu’au titre de conseiller diversité, alors que M. Lamdaoui, chef de cabinet du candidat pendant la campagne présidentielle, caressait l’espoir d’occuper la même fonction auprès du chef de l’Etat voire d’entrer au gouvernement.

M. Hollande, de même, n’avait pas levé le petit doigt pour le soutenir, en novembre 2011, alors qu’il lorgnait sur l’investiture aux législatives dans la 9e circonscription des Français de l’étranger, finalement dévolue à l’aubryste Pouria Amirshahi. M. Lamdaoui en avait conçu une grande amertume, alors vivement exprimée sur Twitter : « Que vaut l’homme politique sans le sens de la parole donnée ? Le vrai leader doit respecter ses engagements en particulier envers ses compagnons historiques. »

A l’Elysée, M. Lamdaoui « a auditionné pas mal de gens, tenté de trouver des profils issus de la diversité pour des nominations au tour extérieur et travaillé sur la lutte contre les discriminations », résume un conseiller du président. Ayant fait état de menaces de mort contre sa personne, M. Lamdaoui s’était vu attribuer une protection policière, qui, selon Charlie Hebdo, lui avait été retirée après qu’il eut demandé à un fonctionnaire d’aller quérir pour lui un pain au chocolat. « Ses rapports avec le président se sont distendus, et il en est très malheureux », poursuit ce conseiller. M. Lamdaoui, de longue date, craignait de tomber en disgrâce au palais.

Mercredi, il n’a eu aucun contact avec François Hollande avant d’annoncer sa démission. L’Elysée a publié un communiqué prenant acte de son départ. « Faouzi Lamdaoui a présenté sa démission pour se donner les moyens de se défendre suite à sa citation pour des faits remontant à 2007-2008 », a expliqué le palais présidentiel.
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/12/03/faouzi-lamdaoui-devoue-corps-et-ame-a-m-hollande_4533538_823448.html#ejZopeYCfCPlZRxR.99
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 03 Déc 2014, 17:10

L'homme du pain au chocolat fait des siennes

http://www.charliehebdo.fr/news/les-gros-caprices-du-conseiller-de-hollande-1032.html

Moi président.... république irréprochable...

De la même veine que la fiancée du président et les gendarmes... le pouvoir monte à la tête !

http://24heuresactu.com/2014/11/29/julie-gayet-demande-une-escorte-en-tant-que-fiancee-du-president/

On se demande si vraiment il y a une pénurie de policiers lorsqu'en plus lorsque TAUBIRA fait du vélo elle mobilise 2 voitures 4 policiers minimum et deux policiers à vélo... on a bonne mine à Fontenay de demander des renforts.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 03 Déc 2014, 18:11

"Faouzi Lamdaoui est cité à comparaître en correctionnelle pour "abus de biens sociaux", "blanchiment d'abus de biens sociaux" et "faux et usage de faux" par le parquet de Paris, à l'issue d'une enquête préliminaire ouverte en janvier 2013." (Sud-Ouest)

Le parquet mène une enquête préliminaire, d'accord. Et de plus en plus souvent dit-on.
Mais je suis surpris dans ce cas où le parquet renvoie en correctionnelle après une enquête préliminaire de deux ans, sans passage par un juge d'instruction. C'est donc facultatif, un juge d'instruction ??
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyLun 08 Déc 2014, 12:18

Une affaire par semaine ça ne fait qu'en même pas très sérieux....


Le Monde a écrit:
L'ex-ministre Yamina Benguigui va être jugée en correctionnelle

Le Monde.fr avec AFP | 08.12.2014 à 10h29 • Mis à jour le 08.12.2014 à 11h17

L'ancienne ministre de la francophonie Yamina Benguigui va être citée à comparaître en correctionnelle à Paris, selon une source judiciaire mentionnée par l'Agence France-Presse. La cinéaste est soupçonnée d'avoir fait des déclarations de patrimoine et d'intérêts incomplètes entre 2012 et 2014, alors qu'elle se trouvait au gouvernement.

Alerté par la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire début avril. Deux jours plus tôt, Yamina Benguigui avait été écartée du gouvernement de Manuel Valls qui succédait à Jean-Marc Ayrault. Elle aurait dissimulé des actions en Belgique d'une valeur de 430 000 euros.



UNE INFRACTION RENFORCÉE APRÈS L'AFFAIRE CAHUZAC

Yamina Benguigui, réalisatrice et écrivain, est actionnaire à hauteur de 20 % et depuis 2005 de G2, une société anonyme de droit belge créée cinq ans plus tôt et dont le siège social se trouve à Saint-Gilles-lez-Bruxelles. Cette société détient à son tour des parts dans plusieurs entreprises, notamment en France dans Bandits Production, qui a financé l'essentiel des films de la ministre.

Nommé en 2008 adjointe au maire de Paris, chargée des droits de l'homme et de la lutte contre la discrimination, Mme Benguigui n'avait pas mentionné cette participation en Belgique, évaluée aujourd'hui à 430 000 euros, mais ce n'était pas alors un délit. L'infraction a été créée en 2011 et renforcée en 2013 lors de l'affaire Cahuzac.

L'annonce de ce procès est faite quelques jours après le départ de l'Elysée de Faouzi Lamdaoui, un proche conseiller de François Hollande, soupçonné d'avoir perçu en 2007 et 2008 une rémunération supérieure à ce qu'il avait déclaré par une société dont il est soupçonné d'avoir été gérant de fait.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/12/08/l-ex-ministre-yamina-benguigui-va-etre-jugee-en-correctionnelle_4536354_3224.html#pyS4dzJUlMFJ0eHp.99
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyLun 26 Jan 2015, 21:16

Dans la famille Cahuzac je voudrais la mère.....


Le Monde a écrit:
Cahuzac soupçonné d'avoir aussi caché au fisc des revenus sur des comptes de sa mère

Le Monde.fr avec AFP | 26.01.2015 à 17h25 • Mis à jour le 26.01.2015 à 17h43

Déjà poursuivi pour son compte caché en Suisse, puis à Singapour, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac est soupçonné d'avoir dissimulé des revenus au fisc en les versant sur des comptes bancaires de sa mère, a appris l'AFP, lundi 26 janvier, de source proche du dossier.

Selon ces informations, le parquet national financier (PNF) a demandé en décembre dans ses réquisitions que Jérôme Cahuzac et son ex-épouse Patricia soient aussi jugés pour ces faits, qualifiés de « blanchiment de fraude fiscale ».



L'EX-MINISTRE N'A PAS CONTESTÉ

C'est un signalement de Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, qui avait déclenché les soupçons, en révélant que des comptes de la mère de l'ancien ministre avaient enregistré de nombreux chèques de particuliers entre 2003 et 2010, l'année où le député PS était devenu président de la commission des finances à l'Assemblée.

Pour Tracfin, les fonds pouvaient être liés au cabinet d'implants capillaires du couple Cahuzac. La cellule de Bercy signalait aussi que des vacances et séjours dans des hôtels étaient payés par ces comptes. Entendue, la mère de Jérôme Cahuzac a dit ignorer ces mouvements. L'ancien ministre n'a pas contesté les faits, selon une autre source.

Son ex-épouse Patricia a expliqué que cela tenait à la répartition des revenus du cabinet médical, parlant de « gestion familiale ». Elle a reconnu que ces comptes avaient servi à financer des vacances.



210 000 EUROS EN HUIT ANS

Dans ses réquisitions, le PNF estime que l'enquête a permis d'établir qu'entre 2003 et 2010 quelque 210 000 euros venant de patients du couple ont ainsi été encaissés sur des comptes de la mère de Jérôme Cahuzac, à l'insu de celle-ci et à l'insu de l'administration fiscale, selon la source proche du dossier. L'un des avocats de Jérôme Cahuzac, Jean Veil, n'a pas fait de commentaire.

Après l'avoir longtemps nié, malgré les affirmations de Mediapart, Jérôme Cahuzac avait reconnu début avril 2013 devant les juges d'instruction avoir ouvert un compte en Suisse chez UBS en 1992, grâce à une de ses connaissances, l'avocat proche de l'extrême droite Philippe Peninque.

L'argent, environ 600 000 euros, avait été déplacé à Singapour avant d'être rapatrié en France quand le scandale avait éclaté, le premier de la présidence Hollande. L'affaire a mis un terme à la carrière politique de l'ancien ministre du budget. Après les réquisitions du parquet financier, il appartient aux juges d'instruction de renvoyer ou non l'affaire en procès.
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/01/26/cahuzac-soupconne-d-avoir-aussi-cache-au-fisc-des-revenus-sur-des-comptes-de-sa-mere_4563804_823448.html#CY16geExRVT5mqHX.99
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMer 04 Mar 2015, 22:35

Un interlude, dans les affaires de gauche :

Citation :
Faux électeurs : Jean et Xavière Tiberi vraiment condamnés

Vingt ans plus tard, la Cour de cassation a mis, enfin, un terme à une très vieille affaire de faux électeurs, impliquant les époux Jean et Xavière Tiberi. Le dossier remonte aux municipales de juin 1995, à Paris, après l’élection de Jacques Chirac à la présidence de la République.
Mardi, Jean Tiberi a été définitivement condamné pour fraude électorale. Il a «trompé la confiance des électeurs en portant atteinte à la sincérité du scrutin», dit l’arrêt de la Cour de cassation.
Les époux Tiberi - sa femme Xavière étant également poursuivie - auront tout fait pour retarder l’échéance et pour se maintenir dans leur fief électoral du Ve arrondissement, où ils ont régné de 1965 à 2014.
--
http://www.liberation.fr/societe/2015/03/03/faux-electeurs-jean-et-xaviere-tiberi-vraiment-condamnes_1213487

Pendant vingt ans, les Tiberi n'ont jamais avoué quoi que ce soit, persistant jusqu'au bout dans le mensonge, niant l'évidence comme en étaient capables un Mitterrand ou un Chirac de la grande époque.

J'aurais tendance à ne pas mettre dans la même catégorie un Cahuzac, qui reconnait rapidement les faits qui lui sont reprochés. Coté mensonges, presque un honnête homme par comparaison ! L'adage ne dit-il pas "faute avouée à moitié pardonnée" ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 05 Mar 2015, 07:43

salamandre a écrit:
Un interlude, dans les affaires de gauche :



Pendant vingt ans, les Tiberi n'ont jamais avoué quoi que ce soit, persistant jusqu'au bout dans le mensonge, niant l'évidence comme en étaient capables un Mitterrand ou un Chirac de la grande époque.

J'aurais tendance à ne pas mettre dans la même catégorie un Cahuzac, qui reconnait rapidement les faits qui lui sont reprochés. Coté mensonges, presque un honnête homme par comparaison ! L'adage ne dit-il pas "faute avouée à moitié pardonnée" ?

Le problème de Cahusac est surtout qu'il ne pouvait pas nier... sauf s'il voulait pour se venger (sans que cela diminue sa culpabilité) faire des vagues conduisant à un déballage public de dossiers financiers mêlés à des affaires très privées impliquant une remarquable brochette de notables supplémentaire.

Mouiller gratuitement les copains est généralement considéré comme une mauvaise idée pour se faire des amis.

Pour ma part je suis très réservé sur l'idée que l'appartenance politique soit un facteur déterminant en matière de probité et de déontologie de nos élus...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 05 Mar 2015, 08:15

Bah l'étiquette popolitique ou popologique aide juste à faire un tri

Xxxx xxxxxx une liste (sélective) de mis en examens n'est pas une preuve de culpabilité xxxxxx
Webmaster
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 05 Mar 2015, 09:35

Dans la liste il y a des gens mis en examen qui n'ont pas été condamnés, ou ont bénéficiés de non lieu... Danger !

à chacun de prendre ses responsabilités pour ce qu'il met sur le forum...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 05 Mar 2015, 11:55

Oui bien sûr, et elles sont où les exceptions aux longues listes fournies? Que l'on sache par différence les personnalités condamanées (il devrait quand même en rester un sacré paquet) ; comme les listes sont longues, je vous ai dispensé d'un long copier coller, c'est déjà ça... pig
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 05 Mar 2015, 14:15

attendons tranquillement la fermeture du fil... c'est le but !
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 739
Date d'inscription : 08/09/2014

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyDim 08 Mar 2015, 20:31

Une petite récréation .

Peut-il survivre à ça ?

https://www.youtube.com/watch?v=HYlKhpWVQ5Y

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyLun 08 Juin 2015, 23:27

"Personne, des parlementaires jusqu’aux administrateurs des deux Assemblées, en passant par les personnels qualifiés du gouvernement, les associations anticorruption, la presse judiciaire, le parquet de Paris et, in fine, les magistrats du pôle financier ne s’était rendu compte de l’existence de cette faille jusqu’ici."



http://www.lemonde.fr a écrit:
La bourde parlementaire qui profite au Front national

LE MONDE | 08.06.2015 à 06h52 • Mis à jour le 08.06.2015 à 19h28 | Par Simon Piel et Hélène Bekmezian

Mercredi 3 juin, les juges Renaud Van Ruymbeke et Aude Buresi avaient convoqué Wallerand de Saint-Just pour le mettre en examen. A l’issue du rendez-vous, le trésorier du Front national, visé par une enquête sur le financement du parti, est reparti sous le simple statut de témoin assisté. En cause, une faille de la loi sur la transparence de la vie publique, votée après le scandale Cahuzac, qu’il a lui même soulevée devant les magistrats. « Ils étaient sidérés », raconte l’ancien avocat, pas mécontent de sa trouvaille. Le scénario est en effet inédit.

Les deux juges d’instruction souhaitaient le mettre en examen pour « acceptation par un parti politique d’un financement par une personne morale », en l’occurrence la société Riwal, dirigée par Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen déjà mis en examen pour d’autres motifs dans cette affaire. Problème, si la société peut être condamnée en tant que donateur, le parti politique, lui, n’encourt plus de sanction en tant que bénéficiaire... Cette mesure de la loi de 1988 sur la transparence financière de la vie politique a été tout simplement effacée par la loi sur la transparence de la vie publique, adoptée en octobre 2013.

Personne, des parlementaires jusqu’aux administrateurs des deux Assemblées, en passant par les personnels qualifiés du gouvernement, les associations anticorruption, la presse judiciaire, le parquet de Paris et, in fine, les magistrats du pôle financier ne s’était rendu compte de l’existence de cette faille jusqu’ici. Voilà l’enquête sur le Front national fragilisée.



Amendement anodin

Au mois de mai, Jeanne, le microparti de Marine Le Pen, avait été mis en examen tout comme avant lui son représentant, Jean-François Jalkh, par ailleurs vice-président du FN. Ce chef de mise en examen est désormais caduc. La convocation du Front national comme personne morale en vue de sa mise en examen pour ce même chef est remise en question.

Juillet 2013. Le texte né des secousses de l’affaire Cahuzac arrive au Sénat en procédure accélérée et en pleine session d’été. Le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur, alors président de la commission des lois et rapporteur du texte, fait voter un amendement a priori anodin. Avant lui, les députés ont modifié le texte en fixant le plafond de 7 500 euros de dons annuels non plus par parti mais par personne physique. Si un particulier dépasse ce plafond en versant plusieurs petites sommes à plusieurs partis, ces derniers ne peuvent pas être comptables de son infraction. Pour M. Sueur, les partis « n’ont pas la possibilité de s’assurer du respect de la loi par leurs donateurs » et donc n’ont pas à être systématiquement condamnés.

Alors que la loi de 1988 punissait ceux qui ont « versé ou accepté des dons » illégalement, la voilà modifiée pour ne punir que « ceux qui ont versé des dons », et non plus les bénéficiaires. Les sénateurs pensent bien à préciser que le bénéficiaire des dons peut quand même être sanctionné s’il reçoit plus de 7 500 euros d’une personne physique. Mais voilà qu’ils oublient de repréciser qu’il peut aussi être sanctionné s’il reçoit de l’argent d’une personne morale, pratique qui reste prohibée par la loi. C’est cet oubli qui fait qu’aujourd’hui le Front national, en tant que parti bénéficiaire d’un don de personne morale, en l’occurrence la société Riwal, n’encourt pas de sanctions, pas plus que son trésorier, Wallerand de Saint-Just.

Lors de l’examen du texte en séance, personne n’a tiqué : ni les élus ni Benoît Hamon, qui représentait alors le gouvernement et qui a donné un avis favorable à l’amendement sans aucun autre commentaire.

Contacté, Jean-Pierre Sueur reconnaît « une erreur, comme cela arrive dans toutes les œuvres humaines ». Il indique que les services de la commission des lois du Sénat vont réfléchir à une solution qui pourrait être celle d’un amendement dans un prochain texte. Jean-Jacques Urvoas, alors rapporteur de la loi pour l’Assemblée, a reconnu l’erreur sur son blog. Le député met en cause le rythme de travail trop soutenu du Parlement, estimant que « la qualité des lois en pâtit ». Il assure par ailleurs que « le bug (...) sera corrigé par un amendement dans un prochain texte ».
Source: http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/06/08/justice-la-bourde-parlementaire-qui-profite-au-fn_4649257_1653578.html#BdgtqtTK8U6OJqIJ.99
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 09 Juin 2015, 06:36

Dans le même ordre d'idées il est à noter qu'au bout d'un peu plus de deux ans d'existence les gouvernements placés sous l'autorité de flanbi détiennent un record.

En moins d'une moitié de mandat présidentiel ils ont totalisés plus de lois ou de décisions "retoquées" par le conseil constitutionnel... que tous ceux qui sont passés avant eux et ce en un mandat entier...
Lorsque l'on érige le "détricotage" en méthode de gouvernement, que l'on ne fait que des réformettes de circonstance en ne s'attaquant pas aux dossiers en profondeur on ne peut qu'aboutir à des inepties.  

Peut on ou doit on envisager un brin d'amateurisme ?

NB : ceci sans compter les circulaires internes voire les fermes recommandations verbales qui vont à l'encontre de la logique la plus élémentaire...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 11 Juin 2015, 15:01

C'est vrai que les journalistes ne font aucun cadeau au gouvernement mais certaines situations sont quand même bien tendancieuses...



"jusqu’ici conseiller en communication du secrétaire d’Etat chargé des transports Alain Vidalies : il vient d’être nommé directeur de la communication d’Uber France"



http://www.lemonde.fr a écrit:
Un conseiller du ministère des transports devient directeur de la communication d’Uber France

Le Monde.fr avec AFP | 11.06.2015 à 13h21 • Mis à jour le 11.06.2015 à 14h11

Du ministère des transports… directement chez Uber. C’est le parcours de Grégoire Kopp, jusqu’ici conseiller en communication du secrétaire d’Etat chargé des transports Alain Vidalies : il vient d’être nommé directeur de la communication d’Uber France – une information qu’il a confirmée au Monde, jeudi 11 juin. Son remplacement a été publié au Journal officiel.

Selon nos informations, il a été auditionné dans la matinée par la commission de déontologie, qui doit rendre un avis dans la journée. Mais l’intéressé, qui prendra ses fonctions chez Uber le 22 juin, assure ne pas se trouver en situation de conflit d’intérêts, malgré les apparences : d’une part parce qu’en tant que chargé de communication au ministère des transports et maintenant chez Uber, il ne s’est jamais trouvé à un poste stratégique et n’a pas travaillé les dossiers sur le fond ; d’autre part, parce que les taxis et VTC sont rattachés au ministère de l’intérieur, où il n’a jamais travaillé.



« Concurrence déloyale »

Le groupe américain a bouleversé le secteur du transport de personnes ces cinq dernières années avec sa populaire application sur téléphone mobile, qui met en relation passagers et voitures de transport avec chauffeur (VTC). Il dispose aussi d’un service à prix cassés, UberPOP, dont les conducteurs sont de simples particuliers.

Ce dernier a conduit l’entreprise à beaucoup fréquenter les tribunaux français. Uber a ainsi été condamné à 100 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris, à la fin de 2014, à cause d’UberPOP. La société a fait appel.

Des préfets ont interdit ces dernières semaines le service, pour « concurrence déloyale » vis-à-vis des VTC et taxis, deux professions ulcérées par le développement de cette activité, illégale, selon le gouvernement. La Cour de cassation examine une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur ce sujet, mais ne l’a pas encore transmise au Conseil constitutionnel.

Parallèlement à ces procédures, Uber a continué à développer UberPOP, annonçant lundi son introduction à Strasbourg, Nantes et Marseille.
Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/06/11/un-conseiller-du-ministere-des-transports-devient-directeur-de-la-communication-d-uber-france_4652082_3234.html#DUHoMBGFCx0ChprW.99



"l’intéressé, qui prendra ses fonctions chez Uber le 22 juin, assure ne pas se trouver en situation de conflit d’intérêts, malgré les apparences : d’une part parce qu’en tant que chargé de communication au ministère des transports et maintenant chez Uber, il ne s’est jamais trouvé à un poste stratégique et n’a pas travaillé les dossiers sur le fond ; d’autre part, parce que les taxis et VTC sont rattachés au ministère de l’intérieur, où il n’a jamais travaillé."



Pourtant et pour mémoire, Alain Vidalies estimait le 5 février dernier que la société de VTC Uber organisait le travail au noir...

http://lelab.europe1.fr a écrit:
Par Delphine Legouté

Alain Vidalies estime que la nouvelle offre de la société de VTC Uber "organise le travail au noir"

Publié le 05 févr. 2014 à 11:10

Interrogé sur ce sujet ce 5 février sur i>Télé, Alain Vidalies, ministre en charge des Relations avec le Parlement et avocat de formation, spécialisé dans le droit du travail, compare ce dispositif à du "travail au noir" :

TRAVAIL AU NOIR - C'est le nouvel épisode opposant les taxis avec les VTC, ces "véhicules de tourisme avec chauffeur". La société américaine Uber propose aux Parisiens depuis de ce 5 février un service dit de "covoiturage urbain" : un particulier peut conduire d'autres particuliers au volant de son propre véhicule, et ce en échange d'une rémunération.

Interrogé sur ce sujet ce 5 février sur i>Télé, Alain Vidalies, ministre en charge des Relations avec le Parlement et avocat de formation, spécialisé dans le droit du travail, compare ce dispositif à du "travail au noir" :

J’ai vu l’initiative, là. Généraliser, organiser le travail au noir d’une certaine façon, parce que proposer aux gens d’aller ensuite faire leur travail … je n’ai jamais été très enthousiaste sur le statut d’auto-entrepreneur et je pense que ce qu’il y a de mieux dans une société c’est que les gens dont c’est le métier, qui ont la formation pour faire ça, y compris les taxis, puissent bien faire leur métier.

Alain Vidalies plaide pour une augmentation du nombre de licences plutôt que pour ce type d'initiatives :

Je préférais qu’il y ait plus de licences de taxis plutôt que ça parte dans tous les sens comme ça. Ils ont droit comme d’autres à faire un métier avec une formation et un statut.

Avec le système proposé par la société Uber, rien n'oblige le chauffeur-amateur, hormis sa bonne foi, à déclarer ses revenus.

Les taxis traditionnels dénoncent depuis plusieurs mois une concurrence déloyale exercée par les VTC. Ces derniers proposent des courses sur réservation et ne sont pas soumis à la même réglementation que les taxis. Pas d'obligation de licence et pas de tarif réglementé. En retour, ces voitures avec chauffeur ne prennent pas de clients à la volée, dans la rue.

Afin de rétablir un équilibre, un décret a introduit un délai d'attente obligatoire de 15 minutes pour toute réservation de VTC. Disposition contestée par ces derniers auprès du Conseil d'Etat.
Source: http://lelab.europe1.fr/alain-vidalies-estime-que-la-nouvelle-offre-de-la-societe-de-vtc-uber-organise-le-travail-au-noir-12797
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyJeu 24 Sep 2015, 00:54

Le premier jugement en application de la loi adoptée après l'affaire Cahuzac...


https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9claration-patrimoine-relaxe-partielle-dispense-peine-yamina-benguigui-123645902.html a écrit:
Déclaration de patrimoine: l'ex-ministre Benguigui déclarée coupable mais dispensée de peine
Par Pierre ROCHICCIOLI | AFP – il y a 6 heures

C'est le premier jugement en application de la loi adoptée après l'affaire Cahuzac: la justice a partiellement reconnu mercredi la culpabilité de l'ex-ministre de la Francophonie Yamina Benguigui pour des omissions dans ses déclarations de patrimoine et d'intérêts mais l'a dispensée de peine.

"Les éléments matériel et intentionnel des délits poursuivis (...) sont constitués et Yamina Benguigui devra être déclarée coupable desdits délits", écrit le tribunal dans son jugement que l'AFP a pu consulter.

Il l'a en revanche relaxée d'une partie des poursuites, à savoir le non-dépôt à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique "d'une déclaration de modification substantielle de son patrimoine".

"Compte tenu de l'absence de toute condamnation (...) sur son casier judiciaire, de son parcours professionnel et politique et du dépôt d'une déclaration rectificative, même tardivement", il y a lieu "d'accorder à Mme Benguigui une dispense de peine", tranchent les juges.

Lors du procès, le 8 juillet, une peine de quatre mois avec sursis et 15.000 euros d'amende avaient été requis par le procureur Jérôme Marilly.

Les avocats de la ministre, Antoine Vey et Eric Dupond-Moretti, avaient réclamé sa relaxe en plaidant la bonne foi de leur cliente, piégée par "une loi d'urgence complexe" que de nombreux parlementaires avaient jugée "inapplicable".

Le parquet a annoncé à l'AFP qu'il faisait appel du jugement de même qu'un avocat de la prévenue, Me Eric Dupond-Moretti.

"J'observe que le tribunal correctionnel de Paris a validé notre travail comme l'enquête de police, en reconnaissant la culpabilité de Mme Benguigui sur quatre des cinq chefs de poursuite", s'est félicité dans un communiqué Jean-Louis Nadal, président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

"Le tribunal a constaté des non déclarations d'actifs en Belgique pour plusieurs centaines de milliers d'euros que l'intéressée aurait dû déclarer en 2012 en tant qu'adjointe au maire de Paris et en 2013 comme en 2014 en tant que ministre", souligne M. Nadal.



- "C'est la loi qu'on devrait changer" -

Il s'agit du premier jugement rendu en application de la loi pour la transparence de la vie publique, adoptée après la découverte début 2013 du compte bancaire caché à l'étranger de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac. Cette loi oblige ministres, parlementaires et certains élus locaux à déclarer leur patrimoine, et vise aussi à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.

A ce jour, onze dossiers ont été transmis à la justice par la Haute Autorité, chargée du contrôle des déclarations. Outre Mme Benguigui, ils concernent neuf parlementaires dont les députés Les Républicains Bernard Brochand et Patrick Balkany ou le sénateur LR Serge Dassault, et une élue locale LR, Isabelle Balkany.

"Il y a certes eu des omissions dans les déclarations de Mme Benguigui mais pas de volonté de dissimulation, c'est la complexité des textes qui nous a amenés là", a réagi auprès de l'AFP Me Dupond-Moretti en soulignant que l'ancienne ministre "a tout déclaré à l'administration fiscale".

Pour l'avocat, "c'est la loi que l'on devrait changer. Créée pour complaire aux tenants de la transparence, elle est devenue un machin ingérable. Comme d'autres, ma cliente a été mal conseillée par une cellule spéciale du gouvernement. Notre législation a le chic pour engendrer des monstres de papier dont personne ne se sort".

Lors de l'audience, le procureur avait estimé les infractions pleinement caractérisées tout en relativisant l'enjeu du dossier.

"Il n'est question ici ni d'enrichissement personnel, ni de paradis fiscal, ni de compte en Suisse. Mme Benguigui n'est pas accusée de malhonnêteté", avait-il reconnu. "Mais nous avons affaire à une ministre à qui les règles ont été rappelées. Et la légèreté n'est pas un argument, une excuse recevable", avait-il considéré.
Source: https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9claration-patrimoine-relaxe-partielle-dispense-peine-yamina-benguigui-123645902.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 19 Jan 2016, 13:53

A un mois du procès un nouvel article de Marianne qui à l'issue de l'enquête pose quand même de sacrées questions....


"Se pose par conséquent la question essentielle des responsabilités voire des complicités. Devant les magistrats, Cahuzac et la banque Reyl se sont renvoyés la balle, en ce qui concerne notamment le transfert des fonds à Singapour. D’un point de vue politique, François Hollande et son gouvernement pouvait-il ignorer ces agissements ? D’autant qu’un enregistrement audio, faisant état de l’existence de ce compte suisse, circulait déjà depuis au moins en 2006, date à laquelle la bande a été envoyée au juge Bruguière qui l’a étrangement « détruite »"


http://www.marianne.net/affaire-cahuzac-deux-comptes-suisse-proces-beaucoup-questions-100239521.html a écrit:
Affaire Cahuzac : deux comptes en Suisse, un procès et beaucoup de questions
Lundi 18 Janvier 2016 à 20:02

D'où venaient les fonds ? Qu'ont-ils alimenté ? Qui savait ? Autant de questions encore non résolues, moins d'un mois avant le procès de l'ancien ministre et évadé fiscal, Jérôme Cahuzac.

Malgré les relevés bancaires, un enregistrement audio et les propres aveux de l’intéressé, il reste encore beaucoup de questions dans l’affaire Cahuzac, du nom de l’ex-ministre délégué au Budget, fraudeur et évadé fiscal qui avait, juré, promis, craché, "les yeux dans les yeux", ne pas détenir de compte(s) en Suisse, en dépit des premières accusations, fin 2012.

Révélée à l’époque par Mediapart, l’affaire avait conduit le ministre à quitter ses fonctions après plusieurs mois de controverse et de mensonges, juste à temps cependant avant sa première mise en examen, en avril 2013. Presque trois ans plus tard, alors que s’ouvre dans moins d’un mois, le 8 février prochain, le procès de Jérôme Cahuzac, pour (entre autres) fraude fiscale, et blanchiment de fraude fiscale, les zones d’ombre demeurent donc.

Quant à l’origine des fonds tout d’abord. Si les juges constatent bien les divers mouvements effectués sur le compte suisse de Cahuzac ouvert en 1992, puis transféré à Singapour en 2009, ils sont incapables d’identifier, dans la plupart des cas, leur provenance, en raison, écrivent-ils dans l’ordonnance de renvoi, publié dans l’intégralité ce lundi 18 janvier, par Mediapart, de "l’ancienneté des faits", de "l’absence de témoins" ou encore de "documents…"


Des labos fantômes

Une hypothèse domine néanmoins. Contrairement à ce qu’a affirmé l’ancien ministre de François Hollande, l’argent proviendrait de prestations facturées à plusieurs laboratoires pharmaceutiques. En échange de quelques centaines de milliers de francs, Jérôme Cahuzac a en effet accepté de faire du lobbying en leur faveur, auprès de décideurs politiques, auxquels il avait un accès privilégié depuis son passage au cabinet de Claude Evin (nommé ministre de la Santé à la fin des année 80n ndlr).

Cahuzac a "confirmé avoir reçu des rémunérations occultes liées non pas à son activité de médecin – les montants sont beaucoup trop élevés – mais à son activité de conseil auprès des laboratoires", soulignent les juges. Seulement, l’intéressé n’a curieusement pas su dire lesquels. "Cahuzac ne donnera qu’un nom durant l’enquête, celui du laboratoire Pfizer, pour lequel il s’est entremis au sujet du médicament Amlor (contre l’hypertension)", écrit de fait Mediapart. Entre le 23 décembre 1992 et le 13 mai 1993, près de trois millions de francs seront pourtant crédités en huit opérations distinctes sur le compte suisse de Cahuzac.

Trois millions de francs, autant dire une pacotille dont peine à se souvenir l’ancien ministre sauf lorsqu’il s’agit de s’offrir, par exemple, de (très) belles vacances. Jérôme Cahuzac se souvient alors soudainement de l’argent qu’il détient en Suisse et qui lui servira à financier son voyage à l’Ile Maurice, en 2004, pour une valeur de 18.000 euros, ou encore son séjour, plus modeste, en 2007, aux Seychelles, (6000 euros)…


Caisse noire rocardienne

Des millions pour de simples dépenses courantes ? L’écrivain Jean-Luc Barré, qui consacre cet hiver un livre portrait à Jérôme Cahuzac, intitulé Dissimulations, ne veut pas y croire. L’argent servait en réalité, selon lui, une cause plus noble. Bien qu’il ne puisse le prouver, les liasses de billets auraient servi, selon lui, de caisse noire aux ambitions présidentielles de l’ancien Premier ministre Michel Rocard. Ce dernier finira par ne pas se présenter.

Les juges quant à eux s’en tiennent au montage financier "sophistiqué" sciemment mis en place par Cahuzac afin de dissimuler ses avoirs. Comme dans un polar, l’ex-ministre donnait ainsi un nom de code - en l’occurrence un terme employé dans les parties de golf - pour s’identifier lors des divers échanges téléphoniques avec son gestionnaire de fortune - la banque Reyl. Celle-ci mettait alors à disposition de son illustre client les sommes demandées, parfois dans des mallettes, livrées, à l'ancienne, en plein Paris, par coursiers.


Hollande

Se pose par conséquent la question essentielle des responsabilités voire des complicités. Devant les magistrats, Cahuzac et la banque Reyl se sont renvoyés la balle, en ce qui concerne notamment le transfert des fonds à Singapour. D’un point de vue politique, François Hollande et son gouvernement pouvait-il ignorer ces agissements ? D’autant qu’un enregistrement audio, faisant état de l’existence de ce compte suisse, circulait déjà depuis au moins en 2006, date à laquelle la bande a été envoyée au juge Bruguière qui l’a étrangement « détruite ».

"Je n’aurais pas menti comme je l’ai fait si je ne m’étais pas senti couvert", affirme pour sa part Jérôme Cahuzac dans Dissimulations, selon Mediapart qui a pu lire l’ouvrage (pas encore sorti en librairie). « Seulement voilà, poursuit le pure player, impossible d’en savoir plus. Le livre, qui sous-entend plus qu’il n’informe, ne dit pas qui, précisément, a couvert les mensonges du ministre. Tout juste est-il évoqué "le plus haut niveau de l’État" ».

Dans Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler évoquait quant à elle un « rendez-vous secret » entre le Président et Jérôme Cahuzac, au domicile que partageait le couple dans le 15e arrondissement de Paris, quelques jours à peine après les premières révélations de Mediapart, en décembre 2012. Aux intimes, Hollande confiera s'être fait "berné". Officiellement, on retiendra cette belle déclaration, prononcée dans la foulée de la démission de son ministre : "Je remercie Jérôme Cahuzac pour l’action qu’il a conduite depuis mai 2012 comme ministre du Budget pour le redressement des comptes de la France. Il l’a fait avec talent et compétence. Je salue la décision qu’il a prise de remettre sa démission de membre du Gouvernement pour mieux défendre son honneur."

Cahuzac aura jusqu'au 18 février pour en répondre devant la justice.
Source: http://www.marianne.net/affaire-cahuzac-deux-comptes-suisse-proces-beaucoup-questions-100239521.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyMar 19 Jan 2016, 14:33

Pour faire simple je vais dire que des turpitudes des uns et des autres tout comme l'instrumentalisation qui est faite depuis trois ans de la justice (CF le nombre de dossiers médiatiques qui tombent à l'eau) me désolent.

Je constate que le débat politique se situe au niveau zéro, que l'on cherche à discréditer l'adversaire au lieu de faire soi-même des propositions cohérentes, que les bidouillages de mesures de circonstance deviennent puérils tant ils sont visibles par l'observateur le moins avisé.

Il n'y a plus d'idées dignes de postulants à la direction d'un état mais des combats de "petits mots" et des sous entendus malveillants.

Nos hommes politiques sont incapables de s'exprimer sans notes à une tribune, il n'y a plus d'orateur mais de mauvais élèves qui tentent de cacher leur médiocrité sous des laïus de circonstance... ne parlons même pas de tribuns nous avons des bateleurs, d'ailleurs on ne s'exprime plus au parlement mais dans les émissions de variétés à la téloche...

Si comme je le crains nous repartons avec les mêmes ou leurs clones, incapables de faire autre chose que ce qu'ils ont fait depuis des années le pays va plonger un peu plus...

La composition du dernier gouvernement (chef d'œuvre de "moi président") qui donnait sa leçon au sortant est un exemple parmi d'autres de ce à quoi nous devons nous attendre.
Entre les élus qui ont mis les doigts d'une manière ou d'une autre dans la confiture dont on se débarrasse (il y en a pas mal)
Ceux qui ont été virés pour opinion divergente
Ceux qui se sauvent voyant la catastrophe arriver et se replient sur des sinécures connues
Ceux qui s'incrustent dans le gouvernement mais en combattent les mesures.
Ceux qui ont des casseroles mais siègent tout de même (la majorité serait en péril)
Ceux qui sont en place mais qui n'ont pas droit au chapitre...

Après l'omni président de droite nous avons son pendant de gauche.
La ministre de la justice sera remplacée dans ses fonction par le premier ministre pour faire voter les réformes à venir, celle de l'emploi fait de la figuration car c'est le président qui est en scène pour faire le show.

Que l'on en finisse... les prochains ne seront peut être pas meilleurs mais si ne ce sont pas les mêmes nous aurons au moins un peu d'espoir et un répit avant la déception.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14528
Date d'inscription : 30/05/2011

Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 EmptyLun 08 Fév 2016, 15:52

Le procès de Jérôme Cahuzac s'ouvrant aujourd'hui, cette discussion se poursuit ici:

http://www.plateaufontenay.net/t2515-affaire-cahuzac-le-proces


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Affaire Cahuzac - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Affaire Cahuzac   Affaire Cahuzac - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire Cahuzac
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» A propos de l'édition
» La Juventus au coeur d'une affaire
» L'ECHO DE MANGAREVA / RIKITEA - GAMBIER VOLUME 2
» Algérie, Le 11e Choc...L'affaire Ben Boulaïd
» Cotisations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: