Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le modèle allemand si cher à Libellule

Aller en bas 
AuteurMessage
vieux-breton

avatar

Messages : 3106
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Le modèle allemand si cher à Libellule   Lun 20 Mai 2013, 21:19

Voici encore un exemple du modèle allemand que voudrais nous faire avaler libellule notre écolo du forum, moi j'en veux pas.

Les centrales nucléaires sont appelées à disparaître, celles au gaz coûtent cher, la production de renouvelables est volatile. Restent à l'Allemagne pour produire de l'électricité ses centrales au charbon, très lucratives, qui tournent à plein régime et rejettent leur CO2 dans l'atmosphère.

Entre 2011 et 2012, la production au lignite a grimpé de 4,7%, celle à la houille de 5,5%. En conséquence, les émissions de dioxyde de carbone des quelque 130 centrales allemandes au charbon ont grimpé de 4% l'an dernier, selon des chiffres publiés cette semaine. Elles ont conduit l'Allemagne, pionnière du respect de l'environnement et qui fait grand cas de la protection du climat, à dépasser légèrement le volume total d'émission de CO2 qui lui est alloué dans le cadre du marché européen de quotas.

Le charbon produit 40% du courant allemand, contre 3% en France

L'effondrement du prix des quotas de CO2, couplé à un prix d'achat attractif du charbon sur les marchés mondiaux, ont fait grimper l'utilisation de ce combustible dans toute l'Europe.

Mais l'Allemagne est particulièrement concernée parce que la part du charbon dans la production de courant y est très élevée: plus de 40% contre 3% seulement en France, et 25% en moyenne dans l'Union européenne.

Les Allemands voudraient que leur pays renonce au charbon

La décision de Berlin en 2011 de se passer du nucléaire à l'horizon 2022, et la fermeture dans la foulée de huit réacteurs, ont aussi contribué à remettre le charbon au goût du jour. Mais, 80% des Allemands souhaiteraient pourtant que le pays renonce à ce combustible, selon un sondage récent commandé par Greenpeace. Cette semaine, deux influentes associations environnementales ont revendiqué une «stratégie anti-charbon» pour l'Allemagne, estimant qu'il n'y avait «pas plus polluant».

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Les-centrales-allemandes-au-charbon-polluent-a-toute-vapeur_55257-2194214_actu.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Lun 20 Mai 2013, 22:01

On va leur vendre notre production d'électricité nucléaire qui elle ne pollue pas
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3106
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Lun 20 Mai 2013, 22:40

Gentil a écrit:
On va leur vendre notre production d'électricité nucléaire qui elle ne pollue pas

Le problème c'est que l'on achète déjà de l'électricité aux allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 00:26

vieux breton ; ne me faites pas dire ce que je ne dis pas et que je n'ai jamais dit personnellement ; quand j'évoque le modèle allemand c'est pour la manière dont EELV pourrait évoluer en France, c'est à dire être plus pragmatique, plus réaliste, et avec un apport de substance dans son mode de gouvernance par la recherche d'un maximum de convergences pour la gestion à l'échelle de l'Etat, des régions, ou des collectivités locales. Et aussi sur la gestion de l'emploi en terme d'intégration par la formation des jeunes. Faites dire ce que vous voulez à d'autres intervenants de ce forum, mais ne parlez jamais à ma place s'il vous plait, je suis largement assez vieux comme vous pour le faire sans que quiconque ne déforme mes propos.

J'ai choisi de venir sur ce forum pour précisément vous faire connaître ces positions qui ne semblaient pas connues par bon nombre d'entre vous, et je vous ferai remarquer que malgré tout ce que les uns ou les autres disent, je continue mon bonhomme de chemin à parler en mon nom, la plupart du temps ; j'ai déjà expliqué mille fois que si par ailleurs des amis à moi me demandaient de passer un communiqué dans le cadre d'un débat, je le faisais volontiers, et ce sans être dans aucune instance d'un quelconque parti.

Si vous voulez que j'intervienne un peu moins sur ce forum, c'est très simple ; suivez le modèle que Papy Mougoet m'a proposé, ne me citez surtout si c'est pour prétendre parler à ma place. MERCI. Sinon, bien sûr je répondrai autant de foi sque nécessaire pour que ma pensée soit respectée pour ce qu'elle est; Libre et autonome.

Côté gestion de l'énergie en Allemagne, je ne me suis jamais prononcé sur ce forum, mais je suis assez intéressé par le modèle de Stuttgart et de Hamburg.

Hambourg - lauréate 2011 Capitale verte de l'Europe.

Hambourg est une ville de 1,8 million d'habitants qui honore ses engagements en matière de politique environnementale grâce à des financements appropriés. La qualité de l'air y est très bonne, il existe de nombreux programmes de sensibilisation et la ville s'est fixé des objectifs extrêmement ambitieux en matière de protection climatique, tels que la réduction de ses émissions de CO2 de 40 % d'ici 2020 et de 80 % d'ici 2050.

Les mesures introduites comprennent une évaluation des performances en matière d'économies d'énergie dans les bâtiments publics et des programmes de remplacement de l'éclairage, des chaudières et des réfrigérateurs. Plus de 200 000 lampes classiques ont été remplacées, dans plus de 400 bâtiments publics et, ces dernières années, 18 millions € ont été investis pour remplacer plus de 600 systèmes de chaudières par des chaudières modernes à condensation. Les émissions de CO2 par habitant ont été réduites d'environ 15% par rapport à 1990, ce qui représente une économie d'énergie annuelle d'environ 46 000 MWh.

Aussi, quasiment 100% des habitants de Hambourg disposent d'un moyen de transport public à moins de 300 mètres. Il existe également un réseau d'espaces verts facilement accessibles à tous les habitants.
La ville de Hambourg a également été primée pour sa stratégie de communication et sa proposition visant à lancer un «train d'idées» dans lequel d'autres villes «posséderaient» un wagon pour promouvoir leurs idées vertes, leurs réussites et leurs projets d'avenir dans ce domaine.

Dans le train « S-Bahn » qui mène au centre ville, on remarque déjà de nombreux jardins et potagers: les espaces verts représentent 16,7 % de l’agglomération. Les canaux et le grand plan d’eau en plein cœur de la ville sont parcourus par des bateaux à hydrogène, qui n’émettent pas de CO2. La société hySolutions a étendu cette technique à six bus à moteur hybride qui sillonnent Hambourg: «Les usagers apprécient car c’est silencieux et confortable», explique Britta Kampmann, représentante de hySolutions.

Le «S-Bahn», lui, peut se targuer de rouler totalement à l’électricité verte. Car la révolution énergétique a déjà eu lieu à Hambourg: depuis 2007, un organisme public, Hamburg Energie, fournit la région en électricité 100 % renouvelable et locale, sans charbon ni nucléaire. Les éoliennes et les panneaux solaires fleurissent dans la ville, comme sur la colline de l’île Wilhelmsburg où l’ancienne décharge, dont les fuites avaient contaminé les sols dans les années 1970, a été transformée en un site propre dédié à la production d’électricité. En 2013, cette colline alimentera les 55.000 habitants de l’île, quartier défavorisé oublié entre deux bras de l’Elbe.

Sur l’autre rive, les bobos assistent à la renaissance des anciens docks: ils se changent en un éco-quartier qui émettra seulement un tiers du CO2 d’une ville classique. Hafen City mixe habitations, bureaux et commerces, chacun disposant de sa propre source d’énergie. Le WWF et Greenpeace y ont déjà leurs sièges et seront bientôt rejoints par 300 entreprises et 12 000 résidents. Sans oublier les 2 700 arbres qui rendront le quartier encore plus vert.


Dernière édition par Libellule le Mar 21 Mai 2013, 00:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13845
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 00:46

Libellule a écrit:
Hambourg - lauréate 2011

Hambourg est une ville de 1,8 million d'habitants qui honore ses engagements en matière de politique environnementale grâce à des financements appropriés. La qualité de l'air y est très bonne, il existe de nombreux programmes de sensibilisation et la ville s'est fixé des objectifs extrêmement ambitieux en matière de protection climatique, tels que la réduction de ses émissions de CO2 de 40 % d'ici 2020 et de 80 % d'ici 2050.
---/---

N'y aurait-il pas des données un peu plus actuelles ?

Parce que c'est seulement au printemps 2011 suite à l'accident de Fukushima que l'Allemagne a décidé de sortir du nucléaire et a donc intensifié sa production d'électricité à partir du charbon source de C02...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 01:03

Hambourg est le lauréat 2011

On est bien d'accord, Fukushima a changé la donne dans de nombreux pays.
Ce qui a eu comme vertu et inconvénient d'accélérer les processus de reconversion énergétique. La Chine est un pays qui agonise sous sa pollution, heureusement en Europe nous n'en sommes pas là.

Nantes est le lauréat 2013 ; je crois que pour ma part elle doit d'autant plus y regarder à deux fois pour ce qui est du projet NDDL dans son aspect environnemental ;

http://www.nantesgreencapital.fr/

Voici ce que je crois avoir poster en dernier à ce sujet


Le débat mérite de se poursuivre, malgré les tensions actuelles j'en suis convaincu, et la requête d'Harlem Désir est formulée de telle sorte que le dialogue puisse reprendre. C'est une excellente nouvelle. d'autant que toute la gauche a effectivement intérêt à ce que le mandat de Hollande permette le changement espéré, si CE n'est pas maintenant , le plus tôt possible.

Je me permets de mettre ce point de vue au débat : Il est assez légaliste, et je l'apprécie comme tel.

Le droit européen peut donner raison à ceux qui manifestent contre l'aéroport. Par Sandrine Bélier, eurodéputée EELV.

C'est un nouvel aéroport vendu pour supporter la stratégie de développement économique du Grand Ouest de la France pour les 30 années à venir, alors que la région dispose déjà de l’aéroport Nantes-Atlantique.

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL) fait l'objet d'oppositions légitimes citoyennes et politiques depuis son origine. Celles-ci, au regard des évènements récents, sont allées en se renforçant ces dernières semaines, mettant en cause la crédibilité politique du nouveau gouvernement.

Après son élection, François Hollande avait promis de ne pas procéder aux expropriations ni de commencer les travaux tant qu’il subsisterait des voies de recours juridiques. Le 16 octobre dernier, des expulsions ont été entamées sur le site, dans des conditions plus que contestables, notamment sur la méthode. Dans le quotidien Libération, le président PS de la région Pays-de-la-Loire, Jacques Auxiette, justifiait l’usage de la force publique, avec plus ou moins de mauvaise foi, par l'épuisement des voies de recours contre le projet de Notre-Dame-des-Landes.

Or, il reste des voies de recours. Devant les juridictions françaises pour contester notamment la légalité de l'autorisation au titre de la loi sur l'eau. Devant la juridiction européenne pour non respect du droit européen. La Commission des Pétitions du Parlement européen (dont je suis membre) a été saisie le 24 octobre dernier pour violation de plusieurs directives européennes.

Les arguments juridiques de l'Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de NDDL (ACIPA) et du Collectif des Elus doutant de la pertinence de l'aéroport de NDDL (CéDpa) sont solides: non respect de la directive sur l'évaluation des incidences sur l'environnement, de la directive cadre sur l'eau, des directives dites «Oiseaux» et «Habitats»...

Le droit européen, généralement âprement négocié par les Etats membres au Conseil, avant d'être voté par le Parlement européen, comprend certaines dispositions très claires. Des règles et dispositions dont l'Etat français s'est peut-être cru exempté, mais que le Parlement européen ne manquera pas de lui rappeler afin que dans les plus brefs délais il renonce à cette aberration économique, sociale et environnementale s'il ne veut pas encourir une condamnation de la Cour de justice de l'Union européenne et alourdir la charge que fait peser cet aéroport sur les citoyens français.

C’est le cas de la directive sur l’évaluation des incidences sur l’environnement (EIE), applicable pour tous les projets d’infrastructures dont l’impact sur l’environnement est potentiellement important. Elle prévoit que le public doit, en amont à la prise de décision, avoir «la possibilité d'exprimer son avis avant que le projet ne soit entamé» sur «toutes les options alternatives envisageables» (Directive 85/337, article 6), selon des procédures de consultation appropriées.

L’étude d’impact effectuée par les autorités françaises pour l'aéroport de NDDL n'aborde pas plus la question des solutions de substitution au projet retenu que les raisons de leur exclusion. Les impacts environnementaux et les enjeux économiques, sources potentielles de conflits d’intérêts, sont manifestes. Mais, rien dans le dossier ne permet d'évaluer pourquoi les objectifs de la région en termes de transport aérien ne pourraient pas être réglés par l’extension de l’aéroport Nantes-Atlantique existant?

Alors que la région Pays-de la-Loire a perdu 11.000 ha de terres agricoles entre 2000 et 2006, Notre-Dame-des-Landes présente des sols de forte qualité agronomique menacés par l’emprise de l’aéroport qui imperméabiliserait les sols, favorisant le risque d’inondations dans la zone, fragilisant la préservation de la ressource en eau et de la biodiversité.

La «Zone d’aménagement différée» (ZAD), renommée «Zone à défendre» par les opposants locaux, est composée à 98% de zones humides. Cette zone hydrologique d’importance est qualifiée de «Château d’eau de la Loire-Atlantique». Le document de référence qu'est le schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau Loire-Bretagne (SDAGE) –en application de la directive cadre sur l'eau (DCE)– prévoit explicitement que tout projet alternatif comportant un meilleur bilan environnemental doit conduire au refus du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Encore faudrait-il que soient présentées des alternatives au projet qui, comme dit précédemment, sont absentes du dossier...

A ceci s'ajoute la violation des principes concernant les mesures compensatoires obligatoires, faute de pouvoir éviter ou réduire les dommages sur la préservation de la ressource en eau. D'une part, l’entreprise Vinci s'obstine à ne vouloir compenser la destruction des zones humides qu’après la livraison des travaux, ce qui est contraire au principe de la compensation préalable, d'autre part, l'enquête publique d’août 2012 a révélé un manque de surfaces compensables par le projet. Les pétitionnaires démontrent que les mesures compensatoires prévues par le constructeur sont largement insuffisantes et qu’un bilan écologique neutre du projet est inatteignable.

Le projet d'aéroport porte atteinte au respect des objectifs des réglementations Natura 2000, pilier de la protection environnementale en Europe. Des habitats remarquables et des espèces protégées menacées d'extinction (ex: le Fluteau nageant) sont mis en péril par le projet. Les procédures de demandes de dérogations de destructions d'espèces protégées sont indéfendables...

Enfin, d'un point de vue économique, le projet est évalué à plus de 556 millions d’euros, et les aides publiques accordées aux promoteurs du projet sont de 245 millions, soit 44% du budget. La Commission européenne a rappelé que les gestionnaires d’aéroport doivent supporter le coût de construction et que l’attribution d’aides publiques pour les infrastructures, en l'espèce notamment, est de nature à porter atteinte au droit européen de la concurrence.

Tous les éléments sont bel et bien réunis, pour que la forte mobilisation citoyenne (qui se manifestera notamment ce week-end) demandant l'abandon d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes soit assurée d'être relayée au Parlement européen, en Commission des pétitions et entendue par la Commission européenne.

Je m'y engage. Je m'engage pour que ce dossier ne prenne pas le chemin annoncé d'un Notre-«Drame»-des-Landes, que cesse la violence des revendications et des réactions, que cesse la potentielle violence qui sera portée à un territoire qui mérite d'être préservé. Des lois sont votées par des parlements, elles doivent être respectées et appliquées par les exécutifs et rappelées, le cas échéant, par ledit pouvoir législatif voire par le pouvoir judiciaire... Et, malheureusement, si ce n'est pas dans un ultime sursaut de raison que le gouvernement renonce à ce projet, c'est l'Union européenne qui le rappellera à la raison par la voie juridique à respecter ses obligations législatives.

Sandrine Bélier


Depuis ce post, ces arguments juridiques et écologiques ont retenu l'attention des autorités concernées, et le projet est mis en sursis tant que les aspects écologiques n'auront pas été correctement traités, ce qui ma foi est une étape, vers une éventuelle convergence. Voilà où se situe ma vision pragmatique des choses.

Tout n'est pas rose, tout n'est pas vert, tout n'est pas gris. Mais on peut débattre sans toujours poussé l'anathème à l’extrême.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2098
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 01:32

C'est maintenant reconnu internationalement que les allemands sous la pression des Verts ce sont fourvoyés dans leur politique énergétique. Tablant sur les énergies alternatives pour compenser leur sorties du nucléaire en particulier l'éolien et le phot-voltaïque non sans un certain succès par ailleurs. Mais s'agissant d'énergies aléatoires, il n'y a pas toujours du vent ou du soleil et ne sachant pas stocker massivement l'énergie électrique ils se sont vite retrouvés obligés de s'orienter vers d'autres sources d'énergies mais cette fois très polluantes comme le charbon (abondant en Allemagne mais de mauvaise qualité) et avec l'appui de la commission européenne vers la biomasse qui en plus de produire du CO2, détourne de plus en plus la production agricole de ses fonctions primaires qui est l'alimentation des hommes et du bétail. Confrontés à une augmentation importante de leur consommation intérieure, les allemands ont multipliés les subventions et les autorisations aux petits producteurs privés, pour bon nombres agriculteurs qui ont flairés la bonne opportunité, favorisant la monoculture comme au Brésil avec le plan pro-alcool. De plus l'on a pas créé, réduction des budgets oblige, les organismes de contrôle de ces petits producteurs ce qui laisse planer le risque de nombreux désastres locaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 01:38

@
Libellule
Pourquoi prendre ainsi la mouche, c'est dommage. Personne ne vous brime, vous êtes très lu et beaucoup vous répondent, vous avez comme tout le monde des adversaires mais aussi des gens qui vous apprécient, le gestionnaire du forum du Plateau est plus qu'arrangeant, que demander de plus si ce n'est du soleil?

J'ai choisi de venir sur ce forum pour précisément vous faire connaître ces positions qui ne semblaient pas connues par bon nombre d'entre vous, et je vous ferai remarquer que malgré tout ce que les uns ou les autres disent, je continue mon bonhomme de chemin à parler en mon nom, la plupart du temps ; j'ai déjà expliqué mille fois que si par ailleurs des amis à moi me demandaient de passer un communiqué dans le cadre d'un débat, je le faisais volontiers, et ce sans être dans aucune instance d'un quelconque parti.

Si vous voulez que j'intervienne un peu moins sur ce forum, c'est très simple ; suivez le modèle que Papy Mougoet m'a proposé, ne me citez surtout si c'est pour prétendre parler à ma place. MERCI. Sinon, bien sûr je répondrai autant de foi sque nécessaire pour que ma pensée soit respectée pour ce qu'elle est; Libre et autonome.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 01:57

Moi c'est simple je suis farouchement pour le nucléaire. Qu'on installe une production alternative, OK, mais que ces ralentisseurs de neutrons que sont les EELV arrêtent de nous bassiner avec leurs interdictions. A quand la création d'un autre parti pour l'écologie, moins rétrograde et punitif, moins sectaire?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 02:42

Xtende. Moi je ne suis ni pour ni contre telle ou telle énergie. Le mix énergétique est de toute façon une problématique à traiter avant 2050. Que ce mix soit le moins polluant possible à cette date, et tout ira bien. On est dans une période charnière qui porte bien son nom. Celle de la transition énergétique. Il ne faut effectivement pas se tromper. Gentil. Ma nature profonde est de rester courtois et Zen, ceci étant, je ne laisse pas dire des contre vérités me concernant. Ma gentillesse n'est pas sans limite. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 652
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mar 21 Mai 2013, 05:41

Gentil a écrit:

Citation :
le gestionnaire du forum du Plateau est plus qu'arrangeant, que demander de plus si ce n'est du soleil?

C'est aimable de votre part de l'écrire. Dois-je vous avouer que ce n'est pas toujours facile, et que je mesure, à chaque instant, combien donner la parole est aussi difficile que d'imposer le silence.

Cordialement

le webmaster
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Lun 23 Sep 2013, 19:07

Je remets en circulation ce sujet pour que l'on échange (peut-être) ici un peu sur ce qui se passe actuellement en Allemagne, et qui n'est pas, au fond, trop pour me déplaire de par ma conception tout à fait personnelle de ce que veut dire le mot convergence. (Quand on veut bien se contenter de lire mes propos plutôt que de les caricaturer). Merci à celui qui a ouvert ce sujet en faisant référence à mon nom, et à ce pays.

Dans ce pays on voit le paysage politique se redécouper plus nettement qu'il n'y parait aux premiers abords :

Des extrèmes sont plus ou moins éliminés du paysage politique faute d'avoir franchi la barre des 5% pour avoir des représentations. Est-ce démocratique? On peut en débattre. Reste qu'à quelques dizièmes de % près, les allemands ont voté de telle sorte qu'ils puissent dire : Dehors les libéraux, dehors les eurosceptiques ;

Les forces en présence "représentées" restant celles qui acceptent le débat autour du renforcement du rôle de l'Europe, avec dans l'ordre d'arrivée les démocrates chrétiens, les sociaux démocrates, les écologistes (et die linke encore en capacité de porter leurs idées il ne faut pas l'oublier). Y aura-t-il une coalition ou non, je n'en sais rien, mais j'attire l'attention à mes partenaires forumeurs, que je me sens à l'aise qu'une telle configuration ait vue le jour outre Rhin, compte tenu des mes convictions personnelles (je mets bout à bout : européennes, chrétiennes, démocrates, sociales et écologistes).

J'aurai bien entendu préférer que les sociaux démocrates ou les écologistes s'en sortent un peu mieux. Mais très franchement, les allemands nous donnent une leçon sur un point. Il est possible de débattre consensuellement, même en étant en désaccord.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17232
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mer 25 Sep 2013, 01:00

flanbi qui attendait une déroute de Merkel et qu'elle soit éliminée pour enfin prendre la tête du groupe des mauvais élèves (les pays du sud de l'Eurpoe) pour s'imposer comme grand chef de l'Europe en comptant sur l'appui de ses copains socialistes teutons... et bien c'est loupé pour lui.

La "mutualisation de la dette" cette brillante opération qui consiste à faire n'importe quoi dans son pays et à présenter l'addition aux copains... j'ai la vague impression que ce sera pour plus tard.

Moi Président va devoir se mettre à sérieusement ajuster sa politique économique.
Peut être que l'on va enfin penser que d'augmenter les impôts pour redistribuer à ses limites...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mer 25 Sep 2013, 01:10

La mutualisation de la dette enterrée ; je ne prendrai pas de pari là dessus pour l'instant. La crise financière en Europe nous réserve encore quelques hoquets.

Sur le fait que le couple franco-allemand va refonctionner, là je suis plus optimiste, maintenant que Merkel a été réélue sans majorité absolue (le consensus allemand c'est quelque chose qu'on a du mal à imaginer en France).

Déjà, on n'a plus Sarkozy en face de Merkel. Je ne dis pas cela pour vous taquiner Tonton, mais l'on sait bien que ce partenariat n'a jamais aussi bien marché que quand les tendances politiques ne sont pas identiques d'un pays à l'autre. Ca y est, c'est fait et maintenant il ont le temps nécessaire devant eux pour faire avancer ensemble de nouveau l'Union chacun ayant sa campagne électorale nationale derrière lui.

Les prochaines sont d'ordre locales donc sans incidence majeure probable sur l atête des éxécutifs, sauf ce que la France maitrise désormais assez bien, une cohabitation... Tout va converger vous allez voir.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13845
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mer 25 Sep 2013, 01:20

Libellule a écrit:
---/---
Ca y est, c'est fait et maintenant il ont le temps nécessaire devant eux pour faire avancer ensemble de nouveau l'Union chacun ayant sa cmapagne électorale nationale derrière lui.
Si ce n'est que la France a les municipales dans six mois et que la France comme l'Allemagne ont, comme tous les pays de l'Union, les élections européennes dans 9 mois...

D'ici là, les dernières barrières concernant la Bulgarie et la Roumanie vont tomber au 1er janvier avec l'arrivée de ces pays dans l'espace Schengen....

Rien n'est joué et ce n'est pas pour rien que Jean-Marc Ayrault parle plus en plus d'un salaire minimum européen...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mer 25 Sep 2013, 01:33

Je crois anonymous que le destin franco allemand n'est pour le coup pas dépendant du résultat d'élections locales, (bon ou mauvais, la ligne politique franco allemande va se renforcer et s'écrira de la même façon même en cas de cohabitation en France ou de coalition en Allemagne car tous les partenaires aiment l'Europe).

Les Allemands ont choisi de poursuivre l’aventure européenne je disais plus haut en écartant les eurosceptiques, ça c'est une bonne chose. Que l'on fasse de même en France et tout ira pour le mieux.

Dans le même temps il se pourrait en effet que dans les prochains mois l’austérité allemande s’applique avec beaucoup plus de férocité en Europe.

Sur la scène européenne, plusieurs décisions étaient suspendues depuis des mois au scrutin allemand.

De la Grèce au Portugal, les pays sous assistance auront sans doute besoin d’une rallonge financière.
La crise des dettes souveraines est apaisée, mais la refonte de l’union monétaire est loin d’être achevée.

Bien sûr qu’Angela Merkel pose ses conditions à la mise en place de l’Union bancaire. Et c’est bien normal.

Et bien sûr que pour l’Allemagne, il n’est toujours pas question de mutualiser les dettes (là tout de suite, juste comme cela) et de se rapprocher de près ou de loin du concept de l’union de transfert.

Mais voilà il y a un bémol, sans union de transfert, l’euro ne pourra pas survivre en tout cas dans sa configuration actuelle. Je lis entre vos lignes anonymous, et oui, il n'est pas exclu que l'Europe se scinde en deux. Mais bon cette évolution que j'appèlerais de drastique, ne serait pas sans risque aussi.

Il reste l’hypothèque des prochaines décisions de la cour constitutionnelle de Karlsruhe qui devait limiter, dans les semaines à venir, les marges de manœuvre de la BCE pour soutenir les pays sous pression. Si tel était le cas, alors l’Europe et l’euro repartiraient à nouveau dans un épisode de crise aiguë, et cela pourrait contribuer à accélérer la « refonte de l’union monétaire ».

Et un peu comme l'Arlésienne, pourrait réapparaître le sujet de la mutualisation des dettes alors que l'on va temporairement la ranger au placard en effet, précisément parce que l'élection de Merkel est toute chaude et qu'il ne faut pas la contrarier dans l'immédiateté.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17232
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   Mer 25 Sep 2013, 02:53

Mutualiser la dette... l'Europe des contribuables risque de se faire entendre et l'union européenne en prendra un bon coup.

Les uns qui dépensent en se foutant de tout et les autres qui payent sans moufter... c'est un coup à ce que les teutons rétablissent le DM... suivis par quelques autres.

Le capitaine du pédalo sans gouvernail aura réalisé son rêve : être le chef de l'Europe des pauvres.
Les autres poursuivront leur chemin sans nous débarrassés des plombs sous leurs chaussures..

PS : tonton ne débat pas avec l'insecte ! donc évitez les taquineries, j'ai passé l'âge.
Vous avez été sauvé par le modérateur... j'avais exprimé publiquement en termes concis ce que je pensais de vous.
Je n'ai rien à prouver et échangeant avec vous c'est perdre son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le modèle allemand si cher à Libellule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le modèle allemand si cher à Libellule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» recherche modèle de contrat (avec dérogation scolaire)
» Proposition de modèle de bureau départemental
» patrouilleur allemand 1917 - k132
» Le Modèle d'Arsenal Le Fleuron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Tout ce qui n'entre pas dans une rubrique de ce forum, petites annonces, trucs et conseils, humour, détente-
Sauter vers: