Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Compteurs électriques Linky

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Compteurs électriques Linky   Mer 10 Juil 2013, 09:58

Sous prétexte de permettre aux usagers de mieux cerner leur consommation électrique dans le cadre de la transition énergétique, Jean-Marc Ayrault a annoncé aujourd'hui la généralisation du "compteur intelligent" Linky....

A l'heure où l'affaire Prism a mis en avant l'espionnage de la vie privée des citoyens par recoupement de données informatiques provenant de sources diverses, on peut, à la lecture des informations publiées il n'y a quelques mois par la CNIL, se poser des questions sur les buts réellement poursuivis en nous imposant ce compteur...


CNIL a écrit:
Compteurs communicants : premières recommandations de la CNIL
24 janvier 2013

La CNIL a mené ces deux dernières années une réflexion sur les traitements de données qui seront mis en place avec le prochain déploiement des compteurs communicants. Elle a notamment auditionné plusieurs acteurs du secteur. Au vu des enjeux en termes de vie privée posés par ces compteurs, elle a adopté une première recommandation pour encadrer leur utilisation. Elle a également décidé de poursuivre ses travaux dans le but d'aboutir à la publication prochaine de bonnes pratiques spécifiques aux traitements de données collectées par des appareils installés hors de l'infrastructure des compteurs.

Qu'est-ce que le compteur communicant ?

Le compteur communicant est une des composantes des réseaux de distribution d'énergie intelligents (également désignés sous les termes anglais de "smart grids"). Ces réseaux utilisent des moyens informatiques évolués afin d'optimiser la production et l'acheminement de l'électricité, notamment grâce à la télétransmission d'informations relatives à la consommation des personnes. Cette télétransmission aura notamment pour conséquence de supprimer la relève physique des compteurs.

En plus de l'optimisation de la production, ces compteurs devraient permettre de faciliter et de fiabiliser la facturation des abonnés. Ils permettraient également aux distributeurs de réaliser, de manière automatique, certaines opérations techniques à distance, comme la coupure ou le changement de puissance du compteur.

Les compteurs communicants commenceront à être déployés dans toute la France à partir de 2013 et devraient concerner environ 35 millions de foyers d'ici à 2020.

Quel impact sur la vie privée ?

Le déploiement des compteurs communicants n'est pas sans risque au regard de la vie privée, tant au regard du nombre et du niveau de détail des données qu'ils permettent de collecter, que des problématiques qu'ils soulèvent en termes de sécurité et de confidentialité de ces données.

Le principal risque provient d'une nouvelle fonctionnalité offerte par les compteurs communicants : la courbe de charge. Cette courbe de charge est constituée d'un relevé, à intervalles réguliers (le "pas de mesure"), de la consommation électrique de l'abonné. Plus le "pas de mesure" est faible, plus les mesures sur une journée sont nombreuses et fines, permettant d'avoir des informations précises sur les habitudes de vie des personnes concernées. Ainsi, une courbe de charge avec un pas de 10 minutes permet notamment d'identifier les heures de lever et de coucher, les périodes d'absence, etc.


Au vu de ces risques, la Commission a souhaité adopter une première recommandation afin d'encadrer l'utilisation des compteurs communicants. Cette recommandation a été adoptée le 15 novembre 2012 après consultation de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et du Conseil Général de l'Economie, de l'Industrie, de l'Energie et des Technologies (CGEIET). Ce dernier a auditionné pour le compte de la CNIL plusieurs acteurs du secteur dans le cadre d'une étude menée sur les impacts des compteurs sur la vie privée.

Quels principes pose la recommandation ?

Cette recommandation pose notamment comme principe que la courbe de charge ne peut être collectée de façon systématique, mais uniquement lorsque cela est justifié par les nécessités de maintien du réseau ou lorsque l'usager en fait expressément la demande pour bénéficier de services particuliers (tarifs adaptés à la consommation, bilans énergétiques, proposition de travaux d'isolation, par exemple). Elle fixe également un certain nombre d'exigences en termes de sécurité et prévoit notamment la réalisation d'études d'impact sur la vie privée avant le déploiement des compteurs, ainsi que d'analyses de risques pour déterminer les mesures techniques adéquates à mettre en place.

Travaux et réflexions en cours

La recommandation du 15 novembre 2012 ne constitue qu'une première réflexion de la CNIL, au vu de ses connaissances actuelles et de l'état de la technique. La CNIL mène également des travaux relatifs aux nouveaux produits et services qui fonctionneront grâce à l'analyse des données de consommation électrique des ménages. Collectées par des appareils matériels ou logiciels installés hors de l'infrastructure des compteurs (par exemple, directement sur le tableau électrique, en aval des compteurs), ces données seront encore plus détaillées que celles collectées par les compteurs eux-mêmes.

Pour définir les règles qui viendront encadrer ces futurs traitements, la CNIL a récemment mis en place un partenariat avec la Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC). Dans ce cadre, un groupe de travail a été créé afin d'aboutir à la publication de bonnes pratiques, en concertation avec les industriels du secteur, qu'ils soient membres ou non de la FIEEC. Ces bonnes pratiques devraient être disponibles à l'été 2013.
Source: http://www.cnil.fr/linstitution/actualite/article/article/compteurs-communicants-premieres-recommandations-de-la-cnil/


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 08 Mar 2018, 00:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 10 Juil 2013, 19:33

Merci a.nonymus pour ces informations super importantes pour nous utilisateurs pris en otages sans autres possibilités que de dire amen !
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 399
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 10 Juil 2013, 19:48

Oui, merci de ces informations très inquiétantes, car si on peut concevoir que ces compteurs espions peuvent améliorer le réseau, ils peuvent hélas être utilisé de façon malveillante comme par exemple les réseaux de cambriolage, pas de consommation donc absent, donc une visite au domicile et voilà une nouvelle facilité pour les cambrioleurs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 25 Sep 2013, 01:02

Après la CNIL c'est au tour de l'UFC de tirer la sonnette d'alarme....

Si l'on devait déjà se méfier du coté intrusif dans notre vie privé du nouveau compteur "intelligent" Linky, une étude mené par l'UFC fait craindre cetet fois le pire pour certains au niveau financier...


UFC a écrit:
24 septembre 2013
Les consommateurs abonnés aux mauvais coûts !

Alors que début juillet le Premier Ministre a acté le déploiement du compteur communicant « Linky », qui équipera à partir de 2016 les consommateurs français, l’UFC-Que Choisir rend publique ce jour une étude exclusive sur le désastreux impact de ce compteur sur les factures d’électricité. Sur cette base, l’association appelle les pouvoirs publics et la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) à prendre les dispositions qui s'imposent pour limiter la surtension tarifaire qui guette.


Faute de conseil adapté, 55% des consommateurs mal-abonnés

Si les fournisseurs ont une obligation de conseil envers les consommateurs pour que leur abonnement corresponde à leurs besoin réels, notre étude, basée sur des relevés effectués auprès d'un panel représentatif(1) démontre que 55% des ménages ne disposent pas d’une puissance d’abonnement cohérente avec leur consommation :

   18% des clients, soit 5 millions de foyers, sont ainsi « sur-abonnés » : ils paient un abonnement trop élevé par rapport à leurs besoins réels. Leur surfacturation représente 35 millions d'euros par an.
   A l'inverse, 37% des clients, (plus de 10 millions de ménages) sont « sous-abonnés » et paient une puissance d’abonnement inférieure à la puissance réellement appelée. Cette situation est rendue possible grâce à une grande tolérance des anciens compteurs dans les dépassements de puissance.


Linky : le compteur qui va faire disjoncter le portefeuille des Français

Un surcoût de 308 millions d’euros par an pour les sous-abonnés

En raison de sa forte sensibilité aux dépassements, l'arrivée de Linky va obliger les foyers sous-abonnés, même si leur surconsommation est faible ou ponctuelle, à passer à une puissance d’abonnement supérieure. Au final, le seul changement d’abonnement entraînera pour ces consommateurs un surcoût annuel de 308 millions d’euros(2).

Un compteur dit « gratuit » aux 545 millions d’euros de frais cachés

Au-delà du surcoût de l’abonnement, qui ne touchera que les sous-facturés, c’est l’ensemble des ménages mal-facturés qui va devoir payer pour changer d’abonnement, une opération facturée 36,21€ TTC par ERDF. Si rien n'est fait, les sous-abonnés risquent ainsi de payer 366 millions d'euros... pour un abonnement plus cher ! Pire, même les sur-abonnés - ceux qui paient trop cher depuis des années - vont souffrir de l'arrivée de Linky : pour bénéficier de la baisse de leur abonnement, et économiser 35 millions d'euros par an, ils devront s’acquitter de la somme de 179 millions d’euros au titre du changement de puissance… et auront ainsi 5 ans à attendre avant de commencer à bénéficier des économies d'abonnement.

Cette double peine pour nombre de foyers est d’autant plus insupportable que le Linky a été récemment présenté au public comme «un compteur gratuit pour les consommateurs».

Refusant que les consommateurs soient financièrement sanctionnés en raison du conseil défaillant des fournisseurs dans le choix de l’abonnement, l’UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics et à la CRE :

   D'élaborer une nouvelle grille tarifaire, avec des niveaux de puissance d’abonnement plus précis, afin que les consommateurs puissent bénéficier d’un abonnement en parfaite adéquation avec leur consommation réelle ;
   D’imposer la gratuité de la prestation de changement de puissance deux ans après l’installation du compteur Linky, afin d’assurer un « réétalonnage » sans surcoût des abonnements

(1) Etude basée sur les données techniques collectées sur les compteurs de 201 foyers, complétée par un questionnaire sur les habitudes de consommation électrique de ces ménages.
(2) Surcoût total (par an) que devront payer les consommateurs après l’installation de l’ensemble des compteurs Linky et la normalisation des abonnements. Ce calcul est basé sur les écarts tarifaires (2012/2013)
Source: http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite-gaz/communique-electricite-les-consommateurs-abonnes-aux-mauvais-couts
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 27 Sep 2016, 00:53

Citation :
Compteurs Linky: L'ANFR complète son étude
22/09/2016

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a réalisé de nouvelles mesures de champs électromagnétiques créés par les compteurs Linky, qui viennent compléter celles effectuées en laboratoire et publiées en mai 2016. Les nouveaux résultats, y compris ceux relevés chez des particuliers, confirment des niveaux d’exposition très faibles.


Pour mémoire, le premier volet de l’étude publié en mai 2016 a mis en évidence en laboratoire des niveaux très faibles d’exposition, lorsqu’un compteur électrique Linky échange des informations périodiques de surveillance de réseau avec un concentrateur situé dans les transformateurs de quartiers.


Deux nouvelles séries de mesures viennent compléter cette étude, réalisées :

   toujours en laboratoire, sur l’exposition créée lors de la collecte des informations de consommation (index) qui, en exploitation, a lieu pendant la nuit (volet 2) ;
   chez des particuliers, à proximité de 5 compteurs Linky en fonctionnement durant la journée (volet 3).

Le deuxième volet de l’étude, publié aujourd’hui, montre que les niveaux d’exposition créés lors de la collecte des index en laboratoire sont comparables à ceux présentés dans le volet 1. Ces niveaux sont très en-dessous des valeurs limites réglementaires.


Le troisième volet de l’étude, également publié ce jour, réalisé dans les habitations de particuliers, a conduit aux résultats suivants :

   les niveaux de champs électriques mesurés in situ varient entre 0,25 et 0,8 V/m à 20 cm des compteurs en émission CPL, c’est-à-dire grâce aux courants porteurs en ligne. Ces niveaux se situent entre 100 et 350 fois sous la valeur limite réglementaire de 87 V/m dans la bande de fréquence utilisée par Linky (35-91 kHz) ;
   les niveaux de champs magnétiques mesurés in situ varient entre 0,01 µT et 0,03 µT à 20 cm des compteurs en émission CPL. Ces niveaux se situent entre 200 et 600 fois sous la valeur limite réglementaire de 6,25 µT dans cette bande de fréquence.

Ces faibles niveaux d’exposition relevés en laboratoire et chez des particuliers confirment que la transmission des signaux CPL utilisés par le Linky ne conduit pas à une augmentation significative du niveau de champ électromagnétique ambiant.
---/---
Source et SUITE: http://www.anfr.fr/l-anfr/actualites/toutes-les-actualites/detail-actualite/actualites/compteurs-linky-1/#menu2
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 21 Nov 2017, 23:21

2017

Il semble bien que la décision du conseil municipal de notre ville de s'opposer au compteur Linky - http://www.fontenay-sous-bois.fr/actualites-videos/a-fontenay/actus/installation-de-compteurs-linky-fontenay-dit-non/index.html - s'apparente à de la gesticulation....


Citation :
Les 5 questions que pose le compteur Linky
---/---
LE MONDE | 21.11.2017 Par Nabil Wakim
---/---

   Qu’est ce que Linky ?

Linky est un compteur électrique qui mesure de manière précise l’électricité consommée. En relevant automatiquement la consommation, cet équipement doit permettre, selon Enedis, d’affiner les factures sur la base de données réelles et non plus estimées, et d’obtenir, à terme, une meilleure gestion des pics de consommation.

Concrètement, Linky peut permettre de mener un certain nombre d’actions sans l’intervention d’un technicien à domicile, comme changer de contrat ou de puissance, ou repérer une panne, par exemple.

Autre argument avancé par Enedis : une gestion facilitée de l’autoconsommation, pour permettre aux foyers de produire, consommer ou revendre leur propre électricité.

Les opposants au nouveau compteur ont des arguments de plusieurs ordres : certains critiquent les ondes émises par le boîtier, d’autres les conditions d’installation, la manière dont sont recueillies les données personnelles, ou encore le fait que la mise en place du compteur soit obligatoire.


   Linky émet-il des ondes à un niveau anormal ?

Une partie des anti-Linky dénonce des risques sur la santé, liés aux ondes électromagnétiques. A ce jour, aucune étude officielle n’a permis de constater des dangers pour la santé. Le travail effectué par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a estimé que les ondes émises par un compteur Linky étaient comparables à celles émises par d’autres équipements électriques (box Internet, lampes LED, chargeurs de portables…). L’Agence nationale des fréquences (ANFR) est arrivée aux mêmes conclusions.

Les opposants à Linky contestent le résultat de ces études, mais ils estiment surtout que le caractère obligatoire de Linky pose des problèmes pour les personnes reconnues comme électrosensibles. A Grenoble, une Iséroise a obtenu, fin 2016, de la justice le retrait d’un compteur d’eau à radiofréquences. Le tribunal a également interdit la pose d’un compteur Linky chez cette personne. Il s’agit là d’un cas très rare.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 21 Nov 2017, 23:23

Citation :
---/---
Quelles sont les données recueillies par Linky ?

C’est le principe même d’un compteur intelligent : il recueille des données sur les habitudes de consommation des particuliers ou des collectivités. C’est d’ailleurs l’un des arguments majeurs d’Enedis pour promouvoir le compteur. Une connaissance fine des données des utilisateurs permet de mieux gérer les besoins. « Demandez aux responsables de collectivités, aux élus, à quel point la capacité de disposer de données sur leur territoire permet d’engager une vraie politique d’efficacité énergétique », expliquait au Monde, en novembre, Philippe Monloubou, président du directoire d’Enedis.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), qui s’est saisie du dossier dès 2012, a strictement encadré ce recueil de données. Elles sont anonymisées et restent la propriété de l’usager, et ne peuvent être transmises à des tiers, sauf consentement explicite du client.

Autrement dit, personne ne pourra savoir à quel heure l’usager se réveille ou fait fonctionner sa machine à laver, s’il ne le souhaite pas.

Mais ce recueil de donnes inquiète les opposants à Linky. « Il ne faut pas être dupes : mêmes anonymisées, même avec le consentement, le compteur enregistre et stocke des données, explique Antoine de Lombardon, avocat spécialisé en droit de l’environnement. On devrait pouvoir décider que jamais ces données ne soient enregistrées, et cela, Linky ne le permet pas. »

De fait, la simple existence de ces données rend leur utilisation possible à terme. D’autant qu’un changement de législation est toujours possible. Le risque de cyberattaques est également mentionné par les anti-Linky.


Peut-on refuser Linky ?

C’est une question épineuse. En théorie, oui. En pratique, c’est très difficile. Plusieurs dizaines de communes et des centaines de citoyens ont décidé de refuser la pose de ce compteur, mais la loi va plutôt dans le sens d’Enedis.

La mise en place de nouveaux compteurs est rendue obligatoire dans un décret d’août 2010.
Mais les opposants contestent l’interprétation qui en est faite par Enedis : le texte ne mentionne pas le type de compteur concerné. D’ailleurs, lors du vote de la loi, les députés ont renoncé à rendre obligatoires les compteurs dits « intelligents ».

Autre sujet complexe : les compteurs n’appartiennent ni aux usagers ni à Enedis. Ils sont la propriété des communes, qui ont – en règle générale – délégué la gestion à Enedis, par l’intermédiaire d’une communauté d’agglomération. Dans les faits, même le vote d’un conseil municipal ne permet pas d’empêcher la pose des compteurs.

Certaines communes ont fait voter des vœux ou des résolutions en ce sens. Selon Enedis, il s’agit de « moins de 1 % des communes », mais les opposants recensent plus de 400 communes, parmi lesquelles Yerres (Essonne) ou Melun (Seine-et-Marne).

---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 21 Nov 2017, 23:25

Citation :
---/---
Dans la plupart des cas, Enedis saisit la justice et obtient gain de cause. « Les décisions en référé vont plutôt dans le sens d’Enedis, reconnaît Antoine de Lombardon, mais il n’y a pas encore eu de décision sur le fond. »

La question de la localisation du compteur est également importante. Les particuliers ne peuvent s’opposer à la pose si l’accès au compteur peut se faire librement. La présence d’un cadenas ou d’un écriteau qui indique son refus ne suffit pas.

En revanche, les installateurs ne peuvent rentrer au domicile d’un particulier sans son consentement. Les sous-traitants d’Enedis, sous pression pour tenir leurs objectifs, ont, à plusieurs reprises, violé des domiciles privés, soulignent les associations de consommateurs.

Enfin, les contrats récents passés avec les fournisseurs d’électricité, comme EDF ou Engie, incluent les dispositions d’Enedis liées au compteur. Mais la mention de Linky n’est pas explicitement présente dans les anciens contrats, ce qui laisse la possibilité de refuser. Mais cela peut entraîner des complications avec le fournisseur d’électricité, ce qui peut provoquer une résiliation de contrat.

Refuser Linky est théoriquement possible, mais juridiquement difficile. Les opposants, appuyés par des juristes, cherchent à obtenir de nouvelles décisions de justice pour bloquer le déploiement du compteur. Du côté d’Enedis, on souffle le chaud et le froid en repoussant à plus tard certaines poses de compteurs, tout en continuant à saisir la justice pour imposer les installations.


Linky fait-il dérailler les installations électriques ?

C’est l’un des arguments avancé par les associations de consommateurs : des dysfonctionnements en série pour de nombreux usagers après la pose des compteurs. Lampes tactiles qui ne fonctionnent plus, bogues dans la box Internet, téléviseurs qui s’allument tout seuls, problèmes de chauffe-eau : l’UFC-Que choisir a ainsi recensé dans un dossier les difficultés liées à Linky.

La plupart de ces problèmes proviennent de la pose « à la hussarde » du compteur. Pour tenir ses objectifs, Enedis mobilise près de 70 entreprises sous-traitantes, et certains installateurs semblent très peu regardants.

L’association de consommateurs dénonce des défauts récurrents et une incapacité d’Enedis à reconnaître ses erreurs. Du côté de l’entreprise, on estime que ces cas sont minoritaires et on affirme qu’une grande partie des cas litigieux ont été indemnisés.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/21/les-5-questions-que-pose-le-compteur-linky_5217897_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 22 Nov 2017, 06:18

Ces compteurs dit"intelligent" devraient permettre de pénétrer jusqu'au box et pourquoi pas entrer dans les ordinateurs qui leur connectés par la technologie des courants porteurs;
Ce que les Hackers font pourquoi Enedis s'en priverait ?
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 772
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 22 Nov 2017, 09:46

Amis paranoïaques, vous avez peur de linky mais vous exprimez vos opinions sur ce forum, vous avez peut être un compte Facebook sur lequel vous affichez vos photos de vacances (nu?) à la plage, un smart phone avec GPS inclus qui trace vos déplacements, vous êtes un utilisateur de Google, de Chrome ( qui enregistre toutes vos recherches par mots clés), vous payez vos achats en carte bancaire a Auchan (sans oublier votre carte fidélité qui enregistre vos habitudes de consommation) etc

Alors le linky avec mes conso d'électricité ....
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 22 Nov 2017, 21:57

Je ne suis pas parano mais ai passé toute ma vie professionnelle dans ce domaine donc je m'attends à toutes les turpitudes et exploitation des données personnelles des abonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 23 Nov 2017, 08:34

3 messages tout à fait hors sujet ont été supprimés
webmaster

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 23 Nov 2017, 08:37

Merci

Certains préfèrent être sonneurs d'alerte un peu en avance d'autres De mettre des oeillères, coûte que coûte.

Un choix qui crée une ligne de démarquation difficilement infranchissage à l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 772
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 23 Nov 2017, 09:17

C'est vrai que le suivi de ma conso électrique va être une donnée hautement stratégique pour lutter contre l'islamo gauchisme.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 23 Nov 2017, 09:45

Robin a écrit:
Je ne suis pas parano mais ai passé toute ma vie professionnelle dans ce domaine donc je m'attends à toutes les turpitudes et exploitation des données personnelles des abonnés.

thierry a écrit:
C'est vrai que le suivi de ma conso électrique va être une donnée hautement stratégique pour lutter contre l'islamo gauchisme.


Le problème n'est effectivement pas qu'Enedis accèdent à ma consommation électrique mais plus les recoupements qui peuvent être fait entre cette donnée disponible en temps réel et d'autres données disponibles par ailleurs, big brother étant caché derrière big data...

Les exemples récents de piratage de données que les utilisateurs pensaient sans doute bien protégées, le dernier concerne 57 millions de clients d'Uber, doivent nous amener à une certaine vigilance...


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 23 Nov 2017, 09:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 23 Nov 2017, 09:50

+1
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 13 Fév 2018, 20:26

2018

Un avis éclairé et éclairant de notre spécialiste local des énergies nouvelles et de la transition énergétique...

Citation :
David Dornbusch
11 février, 10:59 ·

La richissime municipalité (communiste) de Fontenay sous Bois qui n'est pas avare de ses deniers a récemment diffusé dans TOUTES les boites aux lettres de la ville (30000) le luxueux supplément "écologique" du bulletin municipal (supplément baptisé Graines de Fontenay). Supplément 16 pages couleurs sur papier glacé. Et supplément qui a cette occasion était presque entièrement consacré au compteur Linky, ou plus exactement aux conseils dispensés par la ville pour empêcher la pose de Linky.

Comme la municipalité n'est pas beaucoup plus avare de l'usage des données personnelles des habitants qu'elle ne l'est des deniers elle a aussi envoyé par mail cette semaine sur un listing des participants aux Conseils de Quartier (qui n'avaient rien demande) une invitation à une réunion municipale anti Linky

Notons qu'il est assez drôle que les 2 principaux reproches adressés par les anti Linky, le gaspillage d'argent et le non respect des données privées soient à ce point oubliées par ces vaillants militants (enfin militants rémunérés)

Je vais en profiter pour rappeler ma position sur Linky, qui est actuellement déployé à environ 8 millions d'exemplaires sur 25 millions prévus.

A la base nous sommes d'accord, ce produit est techniquement raté. Sa conception a commencé il y a plus de 20 ans, avant l'émergence d'Internet et c'est un fossile du passé: communications passant par le reseau electrique (techniquement CPL..qui a quand meme un avantage est d etre quasiment inpiratable), données tres peu accessibles et utilisables (la ou on aurait pu esperer la naissance d'un ecosystème de startups autour du produit).

Ceci étant dit, la question est "vaut il mieux un mauvais produit ou pas de produit ?" variante de "vaut il mieux ne rien manger ou manger de la merde ?". Disons le simplement oui il vaut mieux ce mauvais produit. Car il a un énorme avantage c'est la porte d'entrée de la transition énergétique, de la production décentralisée et de l'autoconsommation.

Garder les "compteurs bleus" comme le suggèrent les écolos neo réacs c'est le plus beau cadeau à "EDF nucléaire" au bon gros reseau vertical actuel, clef de voute du système electro nucléaire français. Les ecolos reacs sont sur ce dossier les meilleurs alliés (les idiot utiles disait-on) du statu quo du système énergétique actuel. Les mêmes que ceux qui font des procès aux éoliennes.

Paradoxalement en posant ce compteur EDF et sa filiale Enedis (ex Erdf) font le meilleur cadeau possible à la transition énergétique. Et les ecolos néo réacs (que la mairie de Fontenay doit soigner pour garder leurs 7 voix au conseil municipal) les meilleurs alliés du statu quo.
https://www.facebook.com/david.dornbusch/posts/10155262716960869?notif_id=1518343211457201¬if_t=mention&ref=notif


Dernière édition par a.nonymous le Mar 13 Fév 2018, 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 13 Fév 2018, 20:36

Et alors que les écologistes s'agitent toujours sur l'électrosensibilité et que la municipalité de Fontenay soutient cette approche, l'Ordre des médecins se prononce une nouvelle fois sur le sujet....


Citation :
Electrosensibilité : le Pr Belpomme poursuivi par l'Ordre des Médecins

Par Camille Gaubert le 02.02.2018 à 18h04

Accusé de manquement à la déontologie pour avoir établi des diagnostics d'"électrosensibilité" non individualisés à l'aide de techniques non validées, le Pr Belpomme fait l'objet de poursuite de la part de l'Ordre des Médecins.

Défenseur relativement isolé de l'existence du "syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques (Sicem)", le Pr Dominique Belpomme se voit viser par une plainte du Conseil National de l'Ordre des Médecins (CNOM) pour d'éventuels manquements à la déontologie, selon les informations d'APMnews confirmées par le CNOM. Déposée confidentiellement en mars 2017, cette plainte a été motivée par l'alerte du Dr Jacques Lambrozo, directeur du service des études médicales d'EDF, surpris de recevoir autant de certificats médicaux, dont la moitié émanaient du Pr Belpomme, de "contre-indication à la pose" du nouveau compteur Linky.

ELECTROSENSIBILITE. Si une femme s'est vue attribuée pour la première fois en France une allocation adulte handicapé (AAH) en 2015 pour électrosensibilité, ce syndrome n'est toujours pas reconnu chez nous. Selon les sources, 70.000 personnes à 2% de la population en souffriraient, avec des symptômes très divers : maux de tête, fatigue inexpliquée, troubles visuels et de l'audition, troubles du rythme cardiaque, de la mémoire à court terme, etc. Des symptômes dits "non-spécifiques", ce qui signifie qu'ils pourraient avoir pour cause toutes sortes de maladies, une somatisation, voire une condition psychiatrique, selon certains médecins. En 2005, pourtant, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a nommé cette pathologie "hypersensibilité électromagnétique" (HSEM), précisant malgré tout que "la HSEM ne constitue pas un diagnostic médical". En France, malgré l'indignation de l'association Robin des toits (pour la sécurité sanitaire des technologies sans fil), les autorités de santé et le CNOM concluent toujours à l'impossibilité de relier ces symptômes à l'exposition à des champs électromagnétiques.


Le compteur Linky n'émet pas plus d'ondes qu'un chargeur d'ordinateur portable

L'arrivée de ces nouveaux compteurs avaient en effet suscité des inquiétudes de la part de nombreuses personnes effrayées par les effets délétères supposés de l'exposition à des ondes électromagnétiques. Pourtant, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait conclu en 2016 à une "faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme". D'après leurs observations, "les compteurs Linky, que ce soit en champ électrique ou magnétique, sont à l’origine d’une exposition comparable à celle d’autres équipements électriques déjà utilisés dans les foyers depuis de nombreuses années (télévision, chargeur d’ordinateur portable, table de cuisson à induction...)".


Le Pr Belpomme attaqué pour manquement à la déontologie

Le principal reproche du CNOM envers le Pr Belpomme est l'absence d'individualisation des certificats de contre-indications. En effet, tous étaient rédigés à l'identique, avec pour seule modification le nom du patient, ce qui va à l'encontre de l'article 35 du code de déontologie médicale préconisant individualisation du diagnostic et prise en compte de la personnalité du patient. Second grief, l'utilisation pour asseoir son diagnostic d'une technique appelée EncéphaloSCAN, ou tomosphygmographie cérébrale ultrasonore (TSCU), facturée 250 euros, décrite dans les années 80 et absente de toute publication depuis 1986. Une technique qui n'a jamais été répliquée ni validée par la science, la Caisse d'Assurance Maladie ni la HAS (Haute autorité de santé). Encore une fois, ce mode opératoire va donc à l'encontre du code de déontologie, qui impose d'établir son diagnostic avec soin et de donner au patient des soins consciencieux et fondés sur la science en s'interdisant tout procédé "illusoire ou insuffisamment éprouvé". La plainte est en cours d'instruction devant la chambre disciplinaire régionale de première instance d'Ile-de-France. Elle pourrait aboutir à une audience durant le premier trimestre 2018.
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 14 Fév 2018, 12:04

Suite.... Sans commentaire !


Citation :
David Dornbusch J'ai recu de Anne Vienney, conseillère municipale (EELV membre de la majorité municipale à Fontenay) cette réponse qu'elle m'a demandé de poster:

[ Anne Vienney ] "Ayant été surprise tant par le ton que par la teneur des attaques sur facebook relayés par David, il semble malheureusement nécessaire de prendre le temps d’y répondre factuellement point par point :

Je passerai sur la critique faite à l’exigence de qualité des services du journal de la ville (que rétorquer à ceux qui nous attaquent parce qu’on cherche à faire quelque chose de bien ?). Le déploiement du compteur communicant Linky génère une opposition de la population dont on n’a pas fini d’entendre parler et la municipalité est aux côtés des Fontenaysiens. Il paraît logique que les conseils de quartier aient été informés dans la mesure où le déploiement est imminent et si nous ne l’avions pas fait on nous l’aurait reproché. D’ailleurs, tous les membres des conseils de quartier ne partagent pas votre avis puisque malgré l’heure tardive de cette réunion organisée par le collectif citoyen ( !!! il ne s’agissait pas d’une réunion municipale) Stop Linky Fontenay-sous-Bois et les conditions météorologiques, certains étaient présents et se sont montrés très intéressés.

Vous parlez de « militants rémunérés » : à qui faites-vous allusion ? Aux bénévoles qui ont organisé la soirée ? Qui ont apporté leurs boissons ? A moi-même ? Je n’ai pas de compte à vous rendre mais je suis droite dans mes bottes : tout à la fois bénévole pour une association nationale ayant l’agrément Santé dont je partage les convictions (Priartem) et active au service de notre ville qui ne me rémunère pas mais m’indemnise (271 euros par mois, un commentaire ?). Je ne m’en plains pas, je le fais parce que cela me semble important et urgent. Ce ne sont pas des intérêts privés mais l’intérêt de tous qui motive l’action des opposants au Linky partout en France.

Concernant vos propos sur le Linky, voici également 2-3 choses à rectifier : vous prétendez que le Linky est quasiment impiratable…pourtant, un article d’avril 2016 du Parisien Magazine rapporte les propos de Philippe Wolf, chef de projet à l’institut de recherche technologique (IRT) SystemX de Saclay :“Le compteur Linky, on a réussi à en prendre le contrôle en seulement trois heures”, lance-t-il fièrement, convaincu qu’à l’avenir, “il y aura des fraudes à la facturation”. »

Par ailleurs, il ne s’agit pas au total de 25 mais 35 millions de compteurs qui seront mis au rebut (nombre d’entre eux sont des compteurs CBE électroniques dont une fiche technique encore disponible sur internet dit : « Ces compteurs ont une très grande fiabilité d’enregistrement sont munis de systèmes interdisant les fraudes, peuvent être relevé de l’extérieur grâce à un téléreport et possèdent de nombreuses fonctions qui peuvent vous être utiles. »)

Si vous vous satisfaites d’un choix médiocre (alternative que vous présentez étrangement: « vaut-il mieux ne rien manger ou manger de la merde ? »), ce n’est pas notre vision à nous de l’avenir. La transition énergétique est nécessaire, urgente. Mais pas à ce prix-là (cf. questions sanitaires + rapport de la cour des comptes paru la semaine dernière, notamment). Enfin, fin 2017, seuls 1,5% des usagers disposant d’un Linky avaient créé un compte pour connaître leur consommation : on peut douter de l’apport de ce système en matière d’accompagnement des usagers dans la réduction de leurs consommations énergétiques...

Voici pour le fonds. Pour ce qui est de la forme, votre ton injurieux et les adjectifs dont vous nous qualifiez (« réacs », « idiots utiles », etc) ne sont pas élégants. Rien de plus réac que ces querelles partisanes. Et cette position dogmatique selon laquelle « l’opposition s’oppose » me semble totalement dépassée : elle n’est pas à la hauteur des enjeux auxquels nous avons à faire face, tous ensemble. Il est étrange de se permettre d’insulter les gens sur les réseaux sociaux et de se comporter comme si de rien n’était lorsqu’on les rencontre. Je vous laisse à vos réseaux, ça ne m’intéresse pas plus que ça.

Quoiqu’il en soit, merci à David de relayer ce droit de réponse."
https://www.facebook.com/david.dornbusch/posts/10155262716960869?comment_id=10155267706990869¬if_id=1518517450882175¬if_t=mentions_comment&ref=notif
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 14 Fév 2018, 16:37

Selon la Cour des Comptes citée par France Info, "Les gains que les compteurs intelligents peuvent apporter aux consommateurs sont insuffisants". La Cour estime qu'il est très coûteux pour les consommateurs et qu'ils n'en voient pas assez les bénéfices. […] La Cour estime que le coût est peut-être avantageux pour Enedis - la filiale d'EDF qui déploie ces compteurs -, mais rappelle que le financement de 130 euros par appareil est "assuré par les usagers". Ces derniers paient un petit peu, à chaque facture, avec "un différé tarifaire au coût excessif". […] La Cour des comptes estime que "le système n'apportera pas les bénéfices annoncés" pour "la maîtrise de la demande d'énergie". En effet, ces compteurs sont censés rendre plus lisible la consommation électrique du foyer pour que le client puisse faire des économies de facture. Or, dans les faits, c'est un véritable parcours du combattant pour avoir des informations simples.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 14 Fév 2018, 20:17

Libellule a écrit:
En effet, ces compteurs sont censés rendre plus lisible la consommation électrique du foyer pour que le client puisse faire des économies de facture. Or, dans les faits, c'est un véritable parcours du combattant pour avoir des informations simples.


Où se situe précisément la difficulté ?

https://www.compteur-linky.com/pratique/consommation_jour_le_jour_compteur_linky/
https://espace-client-particuliers.enedis.fr/web/espace-particuliers/accueil
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 15 Fév 2018, 08:17

Quelques avantages du compteur Linky...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 07 Mar 2018, 22:42

A l'heure où la municipalité de Fontenay mène au travers de certains élus une campagne contre installation de compteurs Linky, deux articles publiés en 2016 et 2017 par "60 millions de consommateurs" font le point sur ces compteurs, les choses s'étant clarifiées depuis l'ouverture de cette discussion en 2013...

https://www.60millions-mag.com/2016/06/15/faut-il-avoir-peur-de-linky-10483
https://www.60millions-mag.com/2017/02/01/linky-brouillard-persistant-autour-du-nouveau-compteur-electrique-10943

Les deux points importants à mon sens sont:

- les soi-disant ondes émises alors que dans les faits ces compteurs ne communiquent pas en utilisant des ondes types Wi-Fi ou autres mais en utilisant le CPL - Courant Porteur de Ligne. Le CPL est déjà utilisé au quotidien et depuis des années par de nombreux particuliers pour étendre la distance entre box et équipements...

- l'accès aux données collectées au travers du compteur Linky et l'usage qui en fait, la CNIL - Commission Nationale Informatique et Liberté - ayant émis des recommandations très précises à ce sujet tant sur l'intervalle de collecte que sur l'anonymisation de certaines données...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 772
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 08 Mar 2018, 01:02

A.Nonymous vos arguments pour le linky sont rationnels, donc inutiles car en face on a soit de la posture soit de la paranoïa.



Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 08 Mar 2018, 01:36

thierry a écrit:
A.Nonymous vos arguments pour le linky sont rationnels, donc inutiles car en face on a soit de la posture soit de la paranoïa.


Comme pour le nucléaire civil ou les OGM, nous nous trouvons face à des spécialistes auto-proclamés qui pour certains connaissent peu ou prou le sujet...

Plus haut dans cette discussion, une élue fontenaysienne qui intervient publiquement sur le sujet annonce être adhérente de l'association Priartem "Pour  une  Réglementation  des  Antennes  Relais de  Téléphonie  Mobile" -  association qui a étendu son domaine de "compétences"  à l’ensemble  des  technologies  de  télécommunications sans fil, téléphones portables, WiFi, Wima, ... Voir http://www.priartem.fr

Sur tous ces sujets liés à l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques l'Académie nationale de médecine est des plus circonspects, l’existence d’un lien entre les troubles évoqués par les personnes se disant électrosensibles et une exposition aux champs électromagnétiques n’ayant jamais été scientifiquement démontrée... Voir: http://www.academie-medecine.fr/electrosensibilite-une-indemnisation-ne-constitue-pas-une-preuve-scientifique/

A partir de là doit-on accepter que la municipalité mène campagne contre l'installation des compteurs Linky ?



Pour aller dans le sens de l'Académie nationale de médecine j'ajouterai par expérience personnelle que je n'ai pas constaté de problèmes de santé particuliers chez des personnes ayant passé toute leur vie professionnelle dans des environnements saturés d'ondes électromagnétiques !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 08 Mar 2018, 10:24

Citation :
Compteur Linky : Hulot reconnaît avoir changé d’avis

LE MONDE | 01.12.2017 à 13h44 • Mis à jour le 05.12.2017 à 16h01 | Par Nabil Wakim

Invité de la matinale de France Inter, vendredi 1er décembre, Nicolas Hulot a clairement répondu à une question d’un auditeur qui l’interrogeait sur sa position à propos du compteur Linky.

« Moi j’ai fait partie, comme chaque citoyen, de ceux qui s’interrogeaient sur le côté un peu intrusif, sur les éventuels effets [du compteur]. J’ai été rassuré, je vous le dis, pendant un temps je me suis même opposé à ce qu’on installe chez moi un compteur Linky, je me suis fait une religion et je pense très sincèrement qu’il n’y a aucun danger, je fais confiance là pour le coup à mon agence ».

Le compteur « intelligent » Linky, dont près de 7 millions de foyers français sont déjà équipés, suscite chez certains particuliers et certaines communes une vive opposition, pour des raisons diverses, de l’utilisation des données aux effets sur les installations électriques.

La prise de position du ministre a été critiquée avec virulence par l’un des animateurs du collectif Stop Linky, Stéphane Lhomme, qui avait par ailleurs été candidat contre Nicolas Hulot à la primaire écologiste en 2011 pour la présidentielle.
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/12/01/compteur-linky-hulot-reconnait-avoir-change-d-avis_5223222_3234.html?xtmc=linky&xtcr=11
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 08 Mar 2018, 10:28

Une tribune vraiment pertinente dans Le Monde...

Citation :
« Les compteurs Linky sont un outil majeur au service de la transition énergétique »

LE MONDE ECONOMIE | 02.03.2018 à 12h49 • Mis à jour le 02.03.2018 à 13h15

Tribune. Les compteurs Linky, dont le déploiement par Enedis est en cours sur tout le territoire, n’en finissent plus de susciter des débats : sur leurs coûts, sur leurs effets présumés sur la santé, sur les enjeux liés aux données personnelles, sur des dysfonctionnements supposés répétés.

Il est urgent et nécessaire de faire preuve de pédagogie sur ce sujet, car les compteurs Linky sont un outil majeur au service de la transition énergétique. Outre la simplification évidente qu’ils représentent pour les opérateurs, ils permettent de piloter plus efficacement le réseau, d’intégrer de nouveaux moyens de production, de nouvelles formes de consommation et, surtout, ils permettent aux consommateurs de mieux connaître et donc de mieux maîtriser leur consommation électrique.

Cet accès à l’information pourrait permettre jusqu’à 23 % d’économies d’énergie, selon une étude du CNRS (« What do people “learn by looking” at direct feedback on their energy consumption ? Results of a field study in Southern France », Adnane Kendel, Nathalie Lazaric, Kevin Maréchal - CNRS, Universités de Nice Sophia Antipolis et de Liège -, Energy Policy n° 108, septembre 2017). http://unice.fr/laboratoires/gredeg/contenus-riches/documents-telechargeables/evenements-1/papiers-3en/kendel-lazaric-marechal.pdf

Il nous semble que c’est une chance car c’est une composante majeure de la transition énergétique promue actuellement au plus haut sommet de l’Etat français. Le déploiement de ces nouveaux compteurs, prévu par la loi de transition énergétique, est une composante qui est chère aux députés de la nation que nous sommes. Au 31 décembre 2017, près de huit millions de consommateurs sont déjà équipés de compteurs Linky. Il n’existe pas de dysfonctionnement et ou de plainte généralisés.

Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, l’a rappelé le 7 janvier au premier forum de l’intelligence énergétique : « La Cour des comptes a souligné la pertinence de Linky à la condition que nous en utilisions toutes les potentialités. » Cela passe notamment par une meilleure communication sur l’accès du consommateur à ses données énergétiques, afin de réduire sa consommation. Deux points de friction perdurent cependant : l’enjeu sanitaire et la sauvegarde de la vie privée. Il convient sur ces deux points de communiquer davantage.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 08 Mar 2018, 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 08 Mar 2018, 10:56

Citation :
---/---
Concernant la question sanitaire, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) ont mené des campagnes de mesures sur le terrain et en laboratoire. Leurs résultats sont clairs : le champ électrique du compteur Linky varie entre 0,25 et 0,8 volt par mètre à 20 cm (la valeur limite réglementaire étant de 87 volts par mètre), ce qui est très faible. Ces résultats ont été confirmés par l’étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) : les ondes émises par le système Linky sont du même ordre de grandeur que celles émises par un téléviseur ou un écran cathodique, et sont inférieures à celles générées par des plaques de cuisson !

Concernant les données personnelles, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) tout comme l’Agence nationale des systèmes d’information veillent. Seule la consommation globale d’électricité est transmise pour l’information personnelle de l’usager sur son espace sécurisé en ligne, pour la gestion du contrat électrique, ou pour effectuer des diagnostics énergétiques précieux dans le cadre de la transition énergétique actuelle. Le tout étant crypté et anonyme.

Nous invitons tous ceux qui resteraient sceptiques ou inquiets à se pencher sur le texte de loi relatif à la protection des données personnelles qui vient d’être adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. Nous, députés de la majorité, nous nous employons à simplifier la réglementation en matière de données tout en garantissant la vie privée des citoyens.

Paul Valéry disait : « En somme, à l’idole du Progrès répondit l’idole de la malédiction du Progrès ; ce qui fit deux lieux communs. » Nous invitons chacun à ne pas se fier aux postures et à la désinformation en ayant confiance dans l’action de nos institutions et des opérateurs historiques de l’électricité en France.



Les vingt-six signataires de la tribune, tous députés (LRM) : Adrien Morenas ; Sophie Beaudoin-Hubiere, Hervé Berville, Grégory Besson-Moreau, Fannette Charvier, Jennifer De Temmerman, Nicole Dubre Chirat, Françoise Dumas, Jean-Luc Fugit, Séverine Gipson, Olga Givernet, Emilie Guérel, Pierre Henriet, Catherine Kamowski, François-Michel Lambert, Frédérique Lardet, Sandra Marsaud, Thierry Michels, Claire O’Petit, Catherine Osson, Patrice Perrot, Béatrice Piron, Pierre-Alain Raphan, Véronique Riotton, Bertrand Sorre et Frédérique Tuffnell.
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/03/02/les-compteurs-linky-sont-un-outil-majeur-au-service-de-la-transition-energetique_5264736_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 09 Mar 2018, 00:20

En bref:

- Les paiements par carte bancaire permettent de tracer les paiements de chacun...
- Les téléphones portables "bornent" de relais en relais...
- Les opérateurs internet enregistrent les informations de connexion...
- Les parkings et autoroutes enregistrent l'immatriculation des voitures en entrée et sortie...
- Des voitures de sociétés privées scannent les plaques d'immatriculation des voitures stationnées dans les rues des grandes villes...
- Dans les transports en commun, la carte Navigo sans contact permet d'enregistrer entrées et sorties du réseau...

et pendant ce temps les élus fontenaysiens s'opposent à l'installation des compteurs intelligents Linky entres autres à cause de "dangers relatifs à la protection des données" !

Comme le ridicule ne tue pas, à quand un vote des élus fontenaysiens pour demander le rétablissement du ticket en carton dans les stations RER fontenaysiennes ?



A mon sens la campagne de désinformation sur le compteur Linky est un sursaut des écologistes EELV pour exister alors qu'ils ont été laminés lors des dernières élections... En diabolisant cet appareil qui est censé être installé dans chaque foyer ils espèrent se refaire une image de défenseurs de la vueve et de l'orphelin face aux puissants que sont selon eux Enedis et les vendeurs d'électricité... Ils nous rejouent la même scène qu'avec le nucléaire civile et les OGM...
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 09 Mar 2018, 02:46

a.nonymous, vous savez comme moi que le CPL ne sort pas "en principe" du réseau familial mais en décalant la porteuse ne peut-on pas sauter le verrou "compteur" ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 09 Mar 2018, 03:46

Robin a écrit:
a.nonymous, vous savez comme moi que le CPL ne sort pas "en principe" du réseau familial mais en décalant la porteuse ne peut-on pas sauter le verrou "compteur" ?


Le CPL utilise l'infrastructure du réseau électrique comprenant fils et disjoncteurs.

Avant l'arrivée des compteurs communicants un des problèmes auquel était confrontés certaines personnes voulant utiliser le CPL dans leur domicile était que certains disjoncteurs filtraient les fréquences utilisées par le CPL... Dans ce cas il était possible d'utiliser le CPL entre deux prises situées derrière le même disjoncteur mais pas entre deux prises situées derrières des disjoncteurs différents....  Et donc a fortiori entre deux prises situées derrières des compteurs différents....

Le fonctionnement des compteurs communicants a forcément nécessité des changements au niveau de l'infrastructure du réseau électrique pour laisser passer les fréquences utilisées par ceux-ci...

Chaque compteur communique par CPL avec un concentrateur qui sert d'interface avec l'infrastructure Enedis, ce concentrateur communiquant lui même avec cette infrastructure Enedis par GSM:

Compteur individuel ---------> CPL (filaire) ---------> Concentrateur  ---------> GSM (téléphonie) ---------> Enedis

Une occasion  de rappeler en passant pour couper court à toutes désinformations que les compteurs Linky n'utilisent pas le Wi-Fi et ne contiennent donc pas d'émetteur.... Juste le CPL....

De facto, les différents compteurs connectés à un même concentrateur sont sur un même réseau CPL... Ceci étant les communications entre compteurs et concentrateur sont sécurisées comme dans tous réseaux CPL...

La question que l'on est en droit de se poser est de quelles informations disposerait le pirate qui réussirait à intercepter la communication entre compteur et concentrateur ?  

A priori uniquement des informations sur les consommations relevées par le compteur...

Autre question, quitte à fournir un argument aux détracteurs du compteur Linky quelles actions pourraient accomplir le même pirate prenant la main sur ce compteur ?

A priori les mêmes actions qu'Enedis à savoir couper ou rétablir l'alimentation et augmenter ou réduire la puissance distribuée... Pour cela il faudrait bien sûr qu'au delà de l'accès au réseau CPL ce pirate casse le code de cryptage des données et dispose de tous les outils logiciels nécessaires pour piloter le compteur...



Après je vous invite à regarder la protection actuelle des anciens compteurs que ceux-ci soient installés dans un boitier devant une maison individuelle ou dans les gaines techniques d'un bâtiment collectif !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Sam 10 Mar 2018, 13:34

En complément de mon message précédent....

Citation :
Cybersécurité : le Parlement adopte de nouvelles mesures

LE MONDE | 15.02.2018 à 17h36 | Par Martin Untersinger

Une directive européenne transposée en droit français définit de nouvelles catégories d’entreprises sensibles et hausse les exigences à leur égard en matière de sécurité.

L’exécutif va prochainement disposer de nouveaux instruments pour contraindre certaines entreprises et institutions sensibles à muscler leur sécurité informatique. Jeudi 15 février, l’Assemblée nationale a incorporé dans le droit français plusieurs directives européennes, dont l’une sur la cybersécurité. La veille, le Sénat avait fait de même.

La directive dite « NIS », adoptée en juillet 2016, permet d’ajouter une flèche au carquois déjà bien garni de l’Etat face aux menaces informatiques. La France dispose en effet depuis 2013 d’un cadre déjà très exigeant, fixant pour certaines entreprises ou administrations au rôle particulièrement critique pour la sécurité nationale — les opérateurs d’importance vitale (OIV) — d’importantes exigences en matière de défense de leurs réseaux. La liste des OIV est tenue secrète, mais on sait qu’y figurent, par exemple, les réseaux de distribution d’énergie.

Cette directive donne naissance à une nouvelle catégorie d’acteurs : les opérateurs de services essentiels (OSE). Les critères retenus sont plus larges : il s’agit désormais d’entités fournissant des « services essentiels au fonctionnement de la société ou de l’économie ». La nouvelle loi les oblige à mettre en place des mesures de sécurité informatique, à faire remonter à l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi), le garde-corps numérique de l’Etat, les informations concernant les attaques les plus graves et permet à cette dernière de procéder à des contrôles sur place. Des sanctions sont aussi au menu : une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 euros pour le dirigeant de l’OSE qui ne se conformerait pas aux exigences de sécurité.

La liste des OSE — ils devraient être au plus quelques centaines — et leurs obligations exactes — elles seront plus légères que pour les OIV — feront l’objet de décrets d’ici novembre. En ce qui concerne le secteur privé, le gros des OSE devrait être désignés « dans les secteurs de la santé, du transport, de l’industrie, de l’énergie, de l’alimentation, mais aussi de la logistique ou encore dans le secteur social » indiquait le gouvernement lors de la présentation du texte. Au sein d’une même société pourront cohabiter des exigences de sécurité différentes : les systèmes d’une société de transport ferroviaire permettant le pilotage des trains seront considérés comme « d’importance vitale », tandis que ceux permettant l’achat des billets pourront être classé comme « essentiels ».
---/---
http://abonnes.lemonde.fr/pixels/article/2018/02/15/cybersecurite-le-parlement-adopte-de-nouvelles-mesures_5257558_4408996.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mar 27 Mar 2018, 20:55

Cette mise en demeure de la CNIL est intéressante car elle montre qu'au delà du compteur Linky mis en place par le distributeur Enedis (ex ERDF), le fournisseur, dans le cas présent Direct Energie, joue un rôle déterminant  dans l'utilisation qui sera faite des données collectées...

Il y aura donc des différences au niveau de la collecte et de l'utilisation de ces données entre EDF, Direct Energie, Engie, .....

Une question intéressante qui ne manquera pas de se poser est celle de l'autorisation de collecte dans le cas d'un changement de fournisseur, une autorisation accordée par le client à EDF n'étant pas une autorisation accordée à Direct Energie ou Engie...


Citation :
Linky : la CNIL met en demeure Direct Energie à propos des données personnelles

LE MONDE | 27.03.2018 à 10h45

Les utilisateurs du compteur Linky ont-ils consenti à ce que leurs données soient recueillies par Direct Energie ? Pas suffisamment, selon la CNIL (Commission nationale informatique et libertés), qui a décidé de mettre l’entreprise en demeure « en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant Linky », écrit-elle dans un communiqué publié mardi 27 mars.

Concrètement, lors de l’installation d’un compteur Linky, Direct Energie demande à Enedis, qui gère le réseau de distribution, de lui transmettre des données de consommation de ses clients, explique le gendarme français des données personnelles. Des données qui, selon la loi, « ne peuvent cependant être recueillies qu’après avoir obtenu le consentement des personnes concernées ». Or, les contrôles de la CNIL « ont révélé que le consentement des clients n’était pas recueilli dans des conditions conformes » à la loi, « n’étant pas libre, éclairé et spécifique ».

La CNIL reproche à l’entreprise d’informer ses clients de la collecte de leurs données de consommation quotidienne, mais sans pour autant demander leur accord préalable.

Elle pointe aussi la façon dont est présentée la collecte des données de consommation à la demi-heure. La Commission explique ainsi qu’à l’installation d’un compteur, Direct Energie demande l’accord simultané des clients sur deux points : la mise en service du compteur et « la collecte des données de consommation horaires, qui est présentée comme le corollaire de l’activation du compteur et comme permettant au client de bénéficier d’une facturation au plus juste ». Or, souligne la CNIL, la finalité de facturation au plus juste « n’est pas exacte puisque Direct Energie ne propose pas d’offres basées sur la consommation horaire ». Qui plus est, « la cadence précise de la remontée des données de consommation, par demi-heure, n’est pas indiquée au client ».

La CNIL estime aussi que cette présentation donne au client « l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer le compteur alors qu’il ne consent, en réalité, qu’à la collecte de ses données de consommation » – puisque l’installation de ce compteur « revêt un caractère obligatoire, et sa mise en service ne dépend pas de la société Direct Energie ».

L’entreprise dispose désormais d’un délai de trois mois pour se mettre en conformité avec la loi, précise la CNIL, tout en rappelant que « cette mise en demeure n’est pas une sanction » et qu’« aucune suite ne sera donnée à cette procédure si la société se conforme à la loi dans le délai imparti ».
https://abonnes.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/27/linky-la-cnil-met-en-demeure-direct-energie-a-propos-des-donnees-personnelles_5276916_4408996.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Jeu 29 Mar 2018, 11:02

Citation :
Peut-on refuser l'installation du compteur Linky chez soi ?

Louis Boy France Télévisions
Mis à jour le 28/03/2018

Le compteur électrique communicant, qu'Enedis doit installer dans 35 millions de foyers d'ici 2021, suscite les craintes de certains usagers. Dans les collectifs d'opposants qui se sont formés circulent des courriers destinés à refuser sa pose. Franceinfo fait le point.
---/---
Sur les réseaux sociaux, les comités anti-Linky se sont multipliés, dans lesquels les internautes se partagent des arguments contre le compteur, mais aussi des conseils pour permettre de refuser son installation, pourtant présentée comme obligatoire par le gestionnaire du réseau. Alors qui faut-il croire ? Est-il réellement impossible de dire non au compteur Linky ? Franceinfo fait le point.

A la recherche d'une réponse sur la légalité ou non de son opposition au compteur Linky, l'usager peut se tourner directement vers le site d'Enedis. Et celle-ci est clairement exprimée : "Oui", la pose du compteur Linky est obligatoire.

Il n'y a pas de procédure de refus. Le compteur fait partie du réseau électrique, il n'appartient pas au client.

En effet, votre compteur électrique est la propriété de votre commune, qui en confie la gestion à Enedis (dans 95% des cas) dans le cadre d'une délégation de service public. Le cahier des charges, qui régit ses contrats entre le distributeur d'électricité et les communes, veut que le compteur fasse partie du "domaine concédé". En somme, c'est à Enedis, et non aux usagers ni même aux communes, de décider de les changer ou non.


Et Enedis assure ne pas avoir le choix. "C'est une loi qui nous oblige à moderniser le réseau", explique Bernard Lassus à franceinfo. L'entreprise renvoie vers une directive européenne de 2009, qui enjoint les Etats-membres à mettre en place des "systèmes intelligents de mesure" de la consommation électrique. En France, le Code de l'énergie a été modifié en 2015 pour y introduire le fait que les gestionnaires du réseau électrique devaient mettre en œuvre un certain nombre de possibilités technologiques, notamment permettre aux fournisseurs "d'accéder aux données de comptage de consommation (...) en temps réel, sous réserve de l'accord du consommateur".

Le respect de cet objectif par les compteurs Linky a été contesté par l'UFC-Que choisir. L'association de consommateurs avait déposé un recours pour empêcher leur déploiement, bien avant le début de celui-ci fin 2015. Elle estimait que Linky, compteur "faussement intelligent", ne répondait en réalité pas "aux exigences normatives européennes et nationales", notamment car il ne proposait pas aux usagers de connaître leur consommation en temps réel. Mais l'UFC-Que choisir a été déboutée par le Conseil d'Etat en 2013 et le suivi de la consommation en direct est aujourd'hui proposé par certains fournisseurs en ajoutant un petit émetteur au compteur.

Dans le camp des anti-Linky, certains contestent les arguments juridiques d'Enedis. Des communes [ comme Fontenay-sous-Bois ] ont, souvent sous l'impulsion d'habitants en colère, voté des vœux, des délibérations ou des arrêtés contre les nouveaux compteurs : un site militant en compte plus de 500, documents à l'appui. Mais, même si les compteurs appartiennent aux communes, la justice a donné raison à Enedis dans tous les cas où ces décisions locales ont été attaquées en justice (à une exception, en Seine-et-Marne, pour un motif technique).

Les actions collectives de particuliers peuvent représenter une autre voie. Plusieurs avocats ont lancé des inscriptions pour une procédure visant à empêcher la pose du compteur chez les requérants, et plus de 1 500 personnes s'étaient inscrites en ligne, fin mars. L'un de ces avocats, Arnaud Durand, joint par franceinfo, estime qu'Enedis viole la liberté de choix des consommateurs en imposant le remplacement du compteur.

Mais son principal angle d'attaque est sanitaire : pour lui, l'Anses, l'agence de l'Etat chargée d'évaluer les éventuels risques sanitaires, "n'a aucune certitude" quant à l'absence d'effets sur la santé des rayonnements émis par le compteur, et par le courant qu'il fait passer dans les installations électriques.

En juin 2017, l'Anses a publié un avis révisé sur ces compteurs communicants, dans lequel elle se dit favorable à leur déploiement. Mais dans ce document, elle ne cite, comme seul élément sur le type de radiofréquences émises par les Linky, qu'une expertise de 2009 qui jugeait impossible de conclure définitivement "à l’existence ou non d’effet délétère", faute d'études spécifiques. Impossible donc, selon l'avocat, de lever les craintes de certains opposant, et notamment les personnes qui se disent électrosensibles, pour leur santé. Quand bien même l'Anses explique que "le niveau maximum de champ magnétique mesuré in situ est environ 6 000 fois inférieur à la valeur limite d’exposition réglementaire".

Enfin, la dernière objection soulevée par Arnaud Durand concerne les données sur la consommation recueillies par le compteur Linky et envoyées à Enedis. Aux yeux de l'avocat, "imposer un système d'information à un usager qui demande simplement un bien de première nécessité est une clause abusive" dans un contrat. Il s'inquiète des capacités du compteur en terme de transmission de données, qui sont "sans aucun lien" selon lui "avec sa fonction de compteur intelligent" et suggéreraient le recueil de données plus extensives.

A ce sujet, Enedis assure de son côté respecter les recommandations de la Cnil, l'autorité chargée de veiller au respect de la vie privée, qui lui impose notamment de demander le consentement de l'usager avant de recueillir la courbe de sa consommation électrique heure par heure. Mais la Cnil a mis en demeure le fournisseur Direct Energie, le 27 mars, "le consentement [de ses clients] au traitement de données personnelles n’étant pas libre, éclairé et spécifique". Elle estime que le fournisseur d'électricité présente les choses de façon trompeuse pour obtenir leur accord. Donnant raison à certaines craintes des opposants.




Questionné sur la possibilité de dire non au compteur Linky, Enedis donne une réponse ferme. Pourtant, entre les lignes, on comprend que l'entreprise ne peut pas pour autant l'imposer à tout prix à un usager. "Nous respectons la propriété privée", assure Bernard Lassus à franceinfo. En pratique, un usager peut donc refuser le remplacement de son compteur s'il se trouve à l'intérieur de son domicile.

Le directeur du programme Linky chez Enedis assure même que les techniciens "n'installent pas le compteur" si l'accès est obstrué, par exemple avec une chaîne (en revanche, l'entreprise poursuit certains usagers s'il y a destruction de biens). Une technique conseillée par de nombreux anti-Linky sur internet. "Une première procédure interne disait aux poseurs de couper les cadenas", mais elle a été abandonnée en 2016, quelques semaines après le début du déploiement, assure Benard Lassus.

En revanche, pas la peine selon lui d'envoyer à Enedis un courrier exprimant son refus de Linky. "Ce qu'on veut, c'est aller sur le terrain et discuter avec les gens", affirme Bernard Lassus, qui balaye les lettres souvent identiques reçues par son entreprise. Des modèles de lettres circulent en effet sur le web, mises en ligne notamment par un cabinet d'avocats spécialisé dans l'environnement. Arnaud Durand, lui-même avocat d'opposants, estime qu'un courrier avec recommandé reste "important" comme preuve du "non-consentement", en vue d'une éventuelle procédure.

En pratique, tous les membres de comités d'opposants joints par franceinfo pour cet article ont, pour l'instant, réussi à s'opposer à la pose du compteur chez eux. "Je fais partie des chanceux, mon compteur est à l'intérieur de ma maison", explique Patricia, leader d'un collectif d'opposants dans les Deux-Sèvres. Elle a pu conserver son ancien modèle, au prix d'une certaine persistance.

"Ils sont revenus à la charge durant toute l'année 2016, mais ils ont vu à qui ils avaient affaire", se félicite de son côté Bernard, consultant en informatique dans le Pas-de-Calais. Maxime, lui, habite un immeuble à Millau (Aveyron) mais il a aussi réussi à y échapper à Linky : "J'ai interpellé le technicien deux ou trois fois alors qu'il passait, pour lui dire que je n'en voulais pas. Et des voisins avaient envoyé un courrier pour le refuser. Donc il ne l'a installé qu'à deux appartements sur quatre."

Le refus peut même marcher à plus grande échelle : selon Le Figaro, la ville de Bayonne a ainsi obtenu d'Enedis que le compteur ne soit pas installé chez 401 habitants qui le refusaient, après un courrier du maire. "Dans certains cas, on essaie de trouver les moyens de tenir compte de la sensibilité des personnes, se contente de commenter Bernard Lassus. Mais ça reste quelques choses d'assez rare."

Enedis revendique 10 millions de Linky posés depuis fin 2015 et assure que le nombre de refus est "très faible". Mais s'abstient de communiquer un chiffre sur le sujet. Bernard Lassus se contente d'avertir les récalcitrants : "Avec Linky, 70% des interventions que l'on fait aujourd'hui pourront se faire à distance", un avantage dont se priveraient ceux qui refusent le compteur. "Ces personnes devront toujours prendre une demi-journée de RTT" pour le relevé de leur consommation, et "à un moment donné, elles seront obligées de payer" cette intervention aujourd'hui gratuite.
https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/peut-on-refuser-l-installation-du-compteur-linky-chez-soi_2674952.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 30 Mar 2018, 03:45

toutes ces précisions sont très utiles et intéressantes. Merci.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Sam 31 Mar 2018, 06:56

Ça me rappelle les lobby des éthylotests obligatoires et des alertes à la fumée du même tonneau !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 18 Avr 2018, 08:32

Un article au titre erroné: il ne s'agit pas de pirater les compteurs Linky mais de saboter la collecte des données....

Nuance importante !

Après les syndicats ont tout intérêt à retarder l'adoption de ces compteurs pour préserver le plus longtemps possible les emplois de releveur...



Citation :
Electricité : comment les grévistes veulent pirater les compteurs Linky
Erwan Benezet| 17 avril 2018

Et maintenant, la grève 2.0 ! Dans le cadre du mouvement lancé par la CGT Mines-Énergie ce jeudi, des actions pourraient cibler, selon nos informations, directement les nouveaux compteurs intelligents Linky. Ces derniers doivent à terme remplacer les 35 millions de compteurs électriques qui équipent les foyers français.

« Ce sont plus particulièrement les concentrateurs qui sont dans la ligne de mire, explique une source. Ces appareils électroniques recueillent les informations de consommation des ménages envoyées par 50 à 60 compteurs Linky. » Enedis (ex-ErDF), la filiale de distribution d’EDF, indique avoir déjà installé plus de 10 millions de ces nouveaux compteurs dans toute la France, ainsi que 200 000 concentrateurs.

Comment sont-ils piratés ? « Nous avons observé lors d’un précédent mouvement social, fin 2017, déplore-t-on à Enedis, que des cartes SIM avaient disparu de certains concentrateurs, rendant impossible le transfert des données. »

Contrairement aux compteurs Linky, qui transportent les informations par CPL (Courant porteur en ligne), donc par les fils électriques, les concentrateurs fonctionnent comme un téléphone portable et sont donc munis d’une simple carte SIM. Celle-ci stocke à la fois toutes les données et permet de les envoyer. Sans elle, les concentrateurs deviennent des machines vides.

Le préjudice peut donc s’avérer important pour Enedis, mais également pour la vingtaine d’autres fournisseurs, avides de connaître les habitudes de leurs clients. « Autant nous respectons pleinement le droit de grève, autant nous considérons que ce genre d’action s’apparente à de véritables actes de malveillance sur le réseau électrique susceptible de dégrader notre outil industriel, alerte Enedis. Dans ce cadre, nous n’hésiterons pas à porter plainte. »
http://www.leparisien.fr/economie/electricite-comment-les-grevistes-veulent-pirater-les-compteurs-linky-17-04-2018-7669416.php


Dernière édition par a.nonymous le Mer 12 Sep 2018, 05:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 02 Mai 2018, 00:48

Où lorsque les opposants au compteur Linky s'en prennent physiquement à un simple salarié d'un prestataire  d'Enedis qui ne fait que son travail...

Cette situation n'est guère étonnante dès lors que les opposants à ce compteur incitent, y compris dans des réunions publiques organisées par la municipalité de Fontenay, à "s'organiser" pour empêcher la pose de celui-ci...


Citation :
Var : un installateur de compteur Linky agressé

Orange avec AFP, publié le mardi 01 mai 2018 à 10h50

Un salarié de l'entreprise Insiema, prestataire d'Enedis, a été agressé à Bagnols-la-Forêt, dans le Var, alors qu'il était en train d'installer un compteur Linky, rapporte France Bleu lundi 30 avril.

Les faits se sont déroulés lundi vers 13h30. L'employé était en train d'installer un compteur controversé Linky chez une cliente, à l'extérieur de son habitation, quand une voiture s'est arrêtée près de lui.
Deux personnes en sont sorties et l'ont pris à partie, le frappant notamment à la tête. Sa blessure a nécessité des points de suture et une hospitalisation, précise France Bleu.

L'un des agresseurs "lui a arraché son badge en proférant des menaces, a indiqué Enedis, cité par Nice-Matin. Les pompiers ont dû intervenir pour porter secours au salarié, blessé au visage notamment." L'entreprise a condamné l'agression, le directeur régional d'Enedis Côte-d'azur se disant "choqué". "Jamais nous n'avons connu de tels débordements, nous ne pouvons pas arriver à de telles extrémités, il ne s'agit que de technique, d'éléments économiques", a-t-il dit.

Enedis a par ailleurs demandé un rendez-vous au maire de Bagnols-la-Forêt, qui a récemment pris une délibération pour s'opposer aux installations de compteurs Linky sur sa commune.
https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/var-un-installateur-de-compteur-linky-agresse-magic-CNT0000012gE3r.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Sam 16 Juin 2018, 04:58

L'émission enquête vue jeudi soir sur la 2 m'a convaincu que les compteurs linky sont une source d'ennuis. En particulier sur la puissance délivrée.
On peut aussi évoquer les soucis d'atteinte à la vie privée et à la liberté de gestion de l'électricité domestique.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Mer 12 Sep 2018, 05:45

Citation :
Compteurs Linky : Enedis interdit d'entrer dans les domiciles sans autorisation

Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé mardi l'interdiction pour Enedis d'entrer dans les appartements et les maisons sans accord des propriétaires ou des occupants pour installer un compteur Linky.

Les employés d'Enedis ne peuvent pas entrer dans les maisons ou les appartements sans autorisation pour installer les compteurs Linky. Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé mardi 12 septembre cette interdiction d'entrer dans les logements sans accord des propriétaires ou des occupants, rapporte un journaliste de franceinfo à Toulouse.

Le tribunal répondait à une saisine du préfet de Haute-Garonne en référé, après que le maire de Blagnac, près de Toulouse, a pris un arrêté le 16 mai dernier pour réglementer la pose des compteurs Linky.

Il souhaitait ainsi garantir aux usagers la liberté d'exercer leur choix à titre individuel et sans pression pour deux choses : l'accès à leur logement ou propriété et la transmission des données collectées à des tiers partenaires commerciaux de l'opérateur.
https://www.francetvinfo.fr/economie/linky/compteurs-linky-enedis-interdit-d-entrer-dans-les-domiciles-sans-autorisation_2935851.html#xtor=AL-67-[article]
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13581
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 14 Sep 2018, 10:11

Et pendant ce temps dans les conseils de quartiers fontenaysiens on nous serine qu'avec le soutient de la municipalité il faut refuser ces nouveaux compteurs...


Citation :
Non, la justice n’autorise pas les usagers à refuser les compteurs Linky

LE MONDE | 13.09.2018 à 21h57 | Par Anne-Aël Durand

Des centaines de communes ont pris des arrêtés contre la pose du compteur Linky, et le tribunal administratif de Toulouse a partiellement validé celui de la ville de Blagnac autorisant les usagers à « refuser ou accepter l’accès à leur logement ou propriété » et à « refuser ou accepter que les données collectées par le compteur soient transmises à des tiers partenaires ». Cela signifie-t-il pour autant qu’un particulier peut refuser d’avoir un compteur Linky ? Pas exactement.


Les compteurs n’appartiennent pas aux usagers

Qu’il soit situé dans une habitation, sur un palier d’immeuble ou à l’extérieur d’une maison, le compteur d’électricité n’est pas la propriété de l’usager. Il appartient aux collectivités locales, qui sont les autorités organisatrices de la distribution d’électricité et de gaz. Mais l’entretien a été délégué à Enedis (ex-ERDF) qui est le gestionnaire du réseau, dans le cadre d’une concession.

Pour se mettre en conformité avec une directive européenne de 2009, transposée dans le code de l’énergie en 2015, Enedis a entrepris de remplacer les 35 millions de compteurs français par des compteurs communicants Linky, dotés de nouvelles fonctionnalités, notamment le relevé à distance des consommations. La pose est gratuite et sera réalisée progressivement chez les particuliers jusqu’en 2021.

Certains usagers s’inquiètent des ondes émises par l’appareil, des données qui seront collectées, ou même de l’intérêt économique de l’opération, mais ils n’ont pas le droit de s’opposer au renouvellement d’un matériel qui ne leur appartient pas.


Les communes sont « incompétentes » sur ce sujet

Des centaines de communes de toutes tailles (685 selon un comptage des opposants au compteur Linky) ont voté des délibérations ou ont pris des arrêtés contre ces installations. Mais ces textes finissent le plus souvent par être suspendus ou annulés par la justice.


Ainsi, le tribunal administratif de Toulouse, estimant qu’un maire était « incompétent » pour prendre une telle décision, a suspendu l’article 2 de l’arrêté du maire de Blagnac, qui permettait aux Blagnacais de refuser la pose dudit compteur par lettre simple.


Dans les habitations, le droit de propriété continue à s’appliquer

Même si le cadre théorique est le même pour tous, la situation diffère selon l’endroit où est le compteur.

S’il est à l’intérieur de l’habitation, les installateurs de compteurs Linky ne peuvent pas le poser sans l’accord du propriétaire ou de l’occupant. L’arrêté du maire de Blagnac ne fait d’ailleurs que rappeler le principe du respect de la propriété privée. « Il est nécessaire de convenir d’un rendez-vous, afin que le technicien puisse avoir accès à l’installation. Si les gens ne donnent pas suite à nos demandes, il est clair que nous ne pouvons pas procéder à la mise en place du nouveau compteur », assurait le porte-parole d’Enedis, Bertrand Lassus, lors d’une audition à l’Assemblée nationale en 2017. Certains usagers se plaignent toutefois de l’insistance des installateurs, dont les appels et passages répétés sont parfois perçus comme du harcèlement.

S’il est à l’extérieur, dans une partie commune ou dans la rue, Enedis peut toujours, à Blagnac comme ailleurs, installer un compteur Linky sans autorisation préalable. Certains opposants bloquent l’accès au compteur, par des grilles ou des cadenas. Mais cette pratique est illégale, puisque le compteur ne leur appartient pas, et dangereuse, car le gestionnaire du réseau est empêché d’intervenir s’il y a une panne ou un problème électrique. Il est également condamnable de s’en prendre physiquement aux installateurs.


Des risques flous en cas de refus

Le compteur Linky est obligatoire, mais, dans les faits, aucune sanction n’est prise à l’encontre de particuliers qui le refusent, ni amende ni intervention des forces de l’ordre dans l’immédiat.

A plus long terme, des questions juridiques peuvent se poser, selon Nicolas Mouchnino, chargé de mission énergie et environnement à l’UFC-Que choisir : « Dans le contrat de fourniture, Enedis est gestionnaire du compteur, il l’entretient et le change, mais si on refuse un compteur Linky, on ne respecte pas ce contrat. Il y a un risque juridique qu’Enedis coupe l’électricité aux consommateurs. La direction a assuré qu’elle ne le ferait pas, mais elle peut changer d’avis à tout moment. » En matière d’assurances, on ne sait pas non plus ce qu’il adviendra si un ancien compteur qui aurait dû être changé dysfonctionne et provoque des dégâts dans une habitation.

Une fois l’ensemble des poses terminé, les usagers qui auront refusé un compteur Linky devront sans doute payer la relève manuelle de leur consommation, qui est actuellement intégrée dans l’abonnement. Selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), jointe par Le Monde, « cela va entraîner des coûts plus importants, car, avant, la relève se faisait dans toute la ville ou le village, alors qu’ensuite, les techniciens se déplaceront dans des endroits disparates ». Mais aucune décision n’a encore été prise à ce sujet.
https://abonnes.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/09/13/non-la-justice-n-autorise-pas-les-usagers-a-refuser-les-compteurs-linky_5354747_4355770.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4170
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 14 Sep 2018, 17:59

Un peu de logique !!!
Refuser le compteur à cause des ondes émises, alors que l' on est l' oreille collée à son smartphone, logique non!
Refuser le compteur pour atteinte à la vie privée alors que l' on s' épanche sur les réseaux sociaux, que l' on est pisté sur internet logique non!

Suivre les conseils idéologiques d' une municipalité et finir avec des suppléments de facturation que cette même municipalité ne prendra pas en charge ( relevé des compteurs, ENEDIS facturant à son bon vouloir), et je ne parle pas du risque de non indemnisation des assurances en cas de sinistre, car il est fort probable que Enedis fera signer un avenant le déchargeant de toute responsabilité en cas de sinistre (dysfonctionnement, court-circuit....)à chaque refus!
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 14 Sep 2018, 18:08

Je suis assez d'accord avec mamiea

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 229
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Compteurs électriques Linky   Ven 14 Sep 2018, 22:03

En effet il y a sans doute beaucoup d'incompréhensions, voulues ou non, sur une mise au point de compteurs pas plus dangereux que la multitude d'ondes émises par ailleurs. Le bon sens est remplacé par le sentiment d'arnaque et de crainte que l'on retrouve partout sur de nombreux sujets. "La France a peur" comme le disait un journaliste d'une grande chaîne au journal télévisé, il y a quelques années déjà..
Revenir en haut Aller en bas
 
Compteurs électriques Linky
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compteurs électriques Linky
» [VENTE] Plusieurs NT de schémas électriques
» Compteurs individuels eau froide et eau chaude
» TMA - Sans plans électriques?
» Infos sur Linky d’EDF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: