Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dumez

Dumez

Messages : 181
Date d'inscription : 05/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 19 Sep 2013, 07:20

Rappel du premier message :

Luc Carvounas, la voix de son maître Valls, vient de mordre la main qui le nourri. Avec 25 autres sénateurs socialistes rétrogrades, il vient de voter AVEC la droite, CONTRE l'avis du ministre de l'Intérieur, un amendement déposé par la droite permettant aux sénateurs de pouvoir cumuler leur fonction avec un mandat exécutif local.
Voir l'analyse du scrutin ici : http://www.senat.fr/scrutin-public/2012/scr2012-343.html
Revenir en haut Aller en bas
http://partidegauche.94nord.over-blog.com

AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 649
Date d'inscription : 27/05/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 22 Sep 2013, 18:47

Les 4 messages hors sujet qui ont suivi le petit rappel ci-dessus ont été supprimés.

Si on parle de tout n'importe où, ce forum sera vite illisible
.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Salamandre

Salamandre

Messages : 4551
Date d'inscription : 08/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMer 25 Sep 2013, 19:51

Tout ce que je souhaite à Carvounas, c'est qu'il perde les élections municipales d'Alfortville. Ainsi, il se retrouvera en conformité avec la loi, dès 2014.
En plus, il n'a pas été élu maire en 2008, mais en 2012 par la démission (de maire, il reste député) de René Rouquet qui lui a laissé la place.

Par ailleurs, le Parisien du 18 Septembre examine le cas des 17 députés et sénateurs du Val de Marne. Eh bien, seulement 4 ne cumulent pas avec une fonction exécutive locale, donc sont déjà en accord avec la loi.
A la limite, qu'il n'y ait eu au total que 25 votes PS contre le non cumul est un exploit ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMer 25 Sep 2013, 20:01

salamandre a écrit:
Tout ce que je souhaite à Carvounas, c'est qu'il perde les élections municipales d'Alfortville. Ainsi, il se retrouvera en conformité avec la loi, dès 2014.
En plus, il n'a pas été élu maire en 2008, mais en 2012 par la démission (de maire, il reste député) de René Rouquet qui lui a laissé la place.
.
Une analyse sur les 25 sénateurs socialistes qui ont voté avec les sénateurs UMP:

http://www.muriellemichon.fr/le-cumul-des-mandats-au-senat
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 21 Aoû 2016, 01:12

Luc Carvounas actuellement sénateur-maire d’Alfortville mais surtout secrétaire national du PS chargé des relations avec le Parlement ne semble toujours pas être très pressé de voir le non cumul entrer en vigueur....

Et tant qu'à parler de Luc Carvounas il serait intéressant de l'entendre sur les alliances du PS pour les législatives de 2017 car de mémoire c'est lui qui en tant que secrétaire départementale du PS a abandonné en 2012 notre circonscription à celle qui devint la députée des baudets....  


"Ils sont ainsi onze à avoir cosigné une proposition de loi organique repérée par Lepoint.fr et déposée le 8 août sur le bureau du Sénat. Parmi eux, neuf radicaux de gauche et deux socialistes : Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône et maire d’arrondissement à Marseille, et Luc Carvounas, lieutenant de la première heure de Manuel Valls et sénateur-maire d’Alfortville (Val-de-Marne). Des élus qui, déjà lors des débats en 2013, s’étaient vigoureusement opposés au projet gouvernemental d’interdire le cumul des mandats, comme le rappelle Carvounas au Point : «Je n’ai pas à me défendre, je n’ai pas à être offensif, je m’inscris dans la chronologie de ce que j’ai toujours défendu.»"


http://www.liberation.fr/france/2016/08/18/offensive-pro-cumul-des-senateurs-de-gauche-s-y-mettent-aussi_1473236 a écrit:
Offensive pro-cumul : des sénateurs de gauche s’y mettent aussi

Par Laure Equy — 18 août 2016 à 17:40

La sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône et maire d'un arrondissement de Marseille, Samia Ghali, favorable à un report du non-cumul des mandats. Photo Joël Saget. AFP
Si des parlementaires Les Républicains ont déposé une proposition de loi pour repousser l'entrée en vigueur prévue pour 2017 du non-cumul des mandats, des sénateurs PRG et PS ont pris la même initiative.

   Offensive pro-cumul : des sénateurs de gauche s’y mettent aussi

Encore quelques années, Messieurs les bourreaux. Alors que l’échéance du non-cumul se rapproche pour les députés et sénateurs, qui devront s’appliquer cette règle à partir de juin 2017 pour les premiers et de septembre 2017 pour les seconds, ceux-ci ne semblent toujours pas prêts à la digérer. Bon gré mal gré, ils avaient pourtant voté, en 2013, la loi interdisant à un parlementaire d’exercer une fonction exécutive locale. Après la droite, avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy, des sénateurs de gauche tentent eux aussi de gagner du temps.

Ils sont ainsi onze à avoir cosigné une proposition de loi organique repérée par Lepoint.fr et déposée le 8 août sur le bureau du Sénat. Parmi eux, neuf radicaux de gauche et deux socialistes : Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône et maire d’arrondissement à Marseille, et Luc Carvounas, lieutenant de la première heure de Manuel Valls et sénateur-maire d’Alfortville (Val-de-Marne). Des élus qui, déjà lors des débats en 2013, s’étaient vigoureusement opposés au projet gouvernemental d’interdire le cumul des mandats, comme le rappelle Carvounas au Point : «Je n’ai pas à me défendre, je n’ai pas à être offensif, je m’inscris dans la chronologie de ce que j’ai toujours défendu.»



Des électeurs seraient «troublés»

Cette fois, il ne s’agit «que» de retarder, de trois voire quatre ans, l’entrée en vigueur de la loi anti-cumul, pour l’appliquer une fois terminés les mandats actuels des maires (en 2020) et des présidents de conseils généraux ou régionaux (en 2021). Les auteurs de la proposition de loi se font fort d’avancer un nouvel argument. Depuis cette fameuse loi anticumul ont été votées deux réformes territoriales (nouvelle carte des régions et loi Notre) qui changeraient la donne, selon eux. La mise en place de ces textes «modifie considérablement le fonctionnement et l’organisation des institutions locales et la mise en place de ces nouvelles structures nécessite un minimum de stabilité», estiment les sénateurs. Autrement dit : les électeurs peineraient à s’y retrouver et seraient encore plus troublés s’ils voyaient leurs élus contraints de démissionner de leurs exécutifs locaux pour rejoindre l’Assemblée ou le Sénat en 2017. Pas question, bien sûr, de s’accrocher à ses mandats, les auteurs de la proposition de loi soutiennent donc œuvrer de manière désintéressée pour la sérénité de leurs concitoyens. Ils soulignent d’ailleurs qu’il ne s’agit pas de rétablir pour de bon le cumul, mais d’assurer la transition. Et précisent que «le parlementaire en situation de cumul n’aura alors d’autre indemnité que celle de son mandat de parlementaire».

Cette initiative ressemble à s’y méprendre à celle prise, grosso modo aux mêmes dates, par des parlementaires de droite, cette fois-ci : 99 des 199 députés Les Républicains et 80 des 140 sénateurs LR avaient, eux aussi, profité du creux estival pour déposer discrètement, chacun dans leur chambre, des propositions de loi organique visant à repousser l’entrée en vigueur du non-cumul. Avec exactement le même prétexte : compte tenu des réformes territoriales votées en 2014 et 2015, mieux vaut «une entrée en vigueur progressive de l’interdiction pour un parlementaire». Les détracteurs de la loi de 2013 auraient-ils été contraints de mettre un peu d’eau dans leur vin ? L’établissement du mandat unique est une mesure très populaire auprès d’une opinion toujours plus méfiante à l’égard de sa classe politique. Pas facile, donc, de défendre ouvertement un retour au double fauteuil parlementaire-exécutif local.



Petite fenêtre de tir

Ce «simple» sursis aura-il plus de chances d’être accordé d’ici à l’an prochain ? Une petite fenêtre de tir existe. Certes, une telle proposition de loi n’a aucune chance d’être adoptée par l’Assemblée avant la fin de la législature. Mais le Sénat, qui est repassé à droite en 2014, pourrait désormais la voter. Donc si la droite l’emportait dans dix mois, à la présidentielle et aux législatives, la prochaine Assemblée nationale pourrait en théorie l’adopter dans la foulée. Si elle le faisait dans le mois suivant, elle pourrait alors sauver, pour encore quelques années, la double casquette des parlementaires cumulards. Resterait pour cette nouvelle majorité à assumer devant ces électeurs le détricotage de cette avancée démocratique parmi les priorités du prochain quinquennat. Loin d’être évident.

Laure Equy
Source: http://www.liberation.fr/france/2016/08/18/offensive-pro-cumul-des-senateurs-de-gauche-s-y-mettent-aussi_1473236
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 21 Aoû 2016, 08:22

a.nonymous a écrit:
Luc Carvounas actuellement sénateur-maire d’Alfortville mais surtout secrétaire national du PS chargé des relations avec le Parlement ne semble toujours pas être très pressé de voir le non cumul entrer en vigueur....


Il n' y a pas de question à se poser, ce Monsieur roule pour lui et rien que pour lui. Si se dire pour le non cumul permet de gagner quelques suffrages alors il est pour le non cumul (a condition de ne pas se l' appliquer). Il faut ajouter qu' il n' est pas le seul à agir ainsi, voir du coté des Verts (et de bien d' autres).
Si son intérêt est de lâcher le PS Fontenaisien, alors il lâche sans état d' âme.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 02:47

Une nouvelle tribune de Luc Carvounas dans le Huffington  Post du mardi 23.....


http://temoignagechretien.fr/articles/prends-les-et-commande-ton-peuple-den-adopter-le-meilleur a écrit:
Luc Carvounas Devenez fan
Sénateur-maire d’Alfortville et Secrétaire national du Parti socialiste en charge des relations extérieures

Je souhaite améliorer et renforcer la loi sur le non cumul des mandats
Publication: 23/08/2016 07h15 CEST Mis à jour: 23/08/2016 11h31 CEST

J'ai signé avec plusieurs cnllègues PRG et PS une proposition de loi autorisant les Maires élus en 2014 qui seraient aussi parlementaires à pouvoir rester Maires bénévolement jusqu'à la fin de leur mandat, donc en 2020. Ces derniers ne pourraient exercer sur les 3 dernières années de leur mandat de Maire que les seules fonctions de Maire et de Parlementaire.
Le non cumul des mandats est au cœur de mes propositions pour réformer et moderniser nos institutions (cf mon livre "La politique autrement" aux éditions Jean Jaurès ou ma contribution aux travaux de la Commission Winock-Bartolone à l'Assemblée nationale).
Cette proposition de loi signée par des hommes et des femmes de gauche n'est en rien un renoncement au non cumul des mandats. Le dire serait nous faire un procès d'intention!
A défaut d'être retenue par le Sénat de droite qui a son propre texte -et que je ne voterai évidemment pas- et encore moins par l'Assemblée nationale, j'ai utilisé cette proposition de loi comme un outil pour poursuivre nos réflexions sur nos institutions qui seront au cœur, à n'en pas douter, des différents programmes des candidats à l'élection présidentielle de 2017. J'assume d'être dans la transgression politique si cela réussit à alimenter le débat d'idées.

Au tout début du quinquennat, François Hollande a demandé à Lionel Jospin un rapport pour moderniser la vie politique française et une réponse à sa promesse de campagne sur le non cumul des mandats. Sur cette question, Lionel Jospin avait bien évidemment fait des préconisations mais avec un préalable extrêmement important que peu d'observateurs sinon aucun n'avaient souligné à l'époque: la nécessité de créer un véritable statut de l'élu, vieux serpent de mer, il est vrai, depuis le regretté Marcel Debarge et son rapport pour un vrai statut de l'élu en 1983. A l'époque, comme aujourd'hui, la Haute administration jugeant cette mesure trop coûteuse l'avait rayée d'un trait de plume, rayant par la même l'accès à la vie politique d'une très grande majorité de Français, aboutissant à la crise politique et à la crise de représentativité que nous traversons.

La loi sur le non cumul des mandats de 2014, si elle a le mérite d'esquisser un début de modernisation de la vie politique française, reste selon moi une loi qui n'a pas répondu à toutes les attentes.

- D'abord, parce que le préalable indispensable posé par Lionel Jospin pour un véritable statut de l'élu n'a pas été entendu par la majorité présidentielle. Sans un réel statut, comment arriverons-nous à retrouver au Parlement des jeunes, des ouvriers, des salariés, des Français issus de l'immigration, plus de femmes, des employés? C'est cette crise de représentativité qui a, à mon sens, créé la défiance de nos compatriotes vis-à-vis de leurs élus. Sans statut de l'élu, notre République ne sera pas à l'image de notre société et des Français. Ces derniers ne se reconnaissent plus dans leur classe politique qui à droite comme à gauche s'est accommodée des mêmes filières et des mêmes cursus de recrutement: les professions libérales, la fonction publique, l'ENA, les cabinets d'élus... Il suffit de regarder la composition des nouvelles assemblées régionales pour étayer mon propos.

- Ensuite parce que la loi de 2014 aurait été une grande loi sur le non cumul des mandats si nous avions eu le courage de voter le non cumul dans le temps (pas plus de 2 mandats successifs comme pour les élections présidentielles et répondre à l'attente légitime de nos concitoyens, fatigués de voir à chaque élection les mêmes candidats), le non cumul horizontal (aujourd'hui les grands pourfendeurs de droite comme de gauche sur le non cumul des mandats tel qu'il a été voté au Parlement sont les mêmes qui détiennent plusieurs mandats locaux), le non cumul et l'abaissement à 5500 euros (et non plus 7500 euros) des indemnités ce qui permettrait d'abonder une Caisse pour les élus et leur statut. J'ai toujours défendu cette vision globale du non cumul et je continuerai à la défendre.

- Enfin, nous n'avons eu de cesse de dire que les parlementaires allaient pouvoir dorénavant, grâce à cette loi, se consacrer à plein temps à leurs missions, mais sans avoir jamais esquissé la question des moyens alloués aux députés et aux sénateurs pour accomplir leur mandat et contrôler l'exécutif et les dérives d'un régime présidentiel qui n'en porte pas le nom, comme cela se passe dans plusieurs pays européens et outre-manche. Aujourd'hui un parlementaire a moins de moyens qu'un Maire de grande ville ou qu'un collaborateur ministériel... triste réalité de notre Parlement et donc de sa faiblesse face à une haute administration toute puissante et qui, elle, traverse de façon immuable les alternances démocratiques.

Si je n'ai pas voté contre la loi de février 2014, je me suis abstenu au Sénat avec un bon nombre de mes collègues socialistes. Je n'ai pas voulu répondre à la démocratie sondagière qui fait tant de tort à la démocratie.

Nous, la gauche, dont l'égalité pour tous est l'ADN, au nom de cette démocratie sondagière, influencée par des sirènes populistes anti-élites, avons réussi l'exploit de voter une loi qui bannit le Maire de l'Assemblée et du Sénat! Je pense que nous avons commis là une erreur politique dans le contexte actuel que nous vivons en France, j'y reviendrai. Quel formidable paradoxe, la fonction élective la plus plébiscitée et appréciée dans notre pays par nos concitoyens, celle qui permet à un élu de la République d'être un vrai généraliste sur toutes les grandes questions: économiques, fiscales, environnementales, de logement, de solidarité, de sécurité, et donc d'apporter une expertise pointue au Parlement au moment de la fabrication de la loi, c'est cette fonction que nous allons éliminer.

Dans tous les territoires, partout en France, le Maire est, et reste, le premier guichet républicain, et nous l'avons remercié en lui refusant l'accès aux plus hautes fonctions républicaines et en nous coupant de son expérience précieuse, celle de femmes et d'hommes confrontés au réel du quotidien.

Étrangeté supplémentaire, nous interdisons au Maire d'un village de 250 habitants d'être parlementaire, mais la loi sur le non cumul des mandats de février 2014 autorise un conseiller départemental ou régional à être député ou sénateur. Voilà la réalité pour celles et ceux qui croient que le non cumul des mandats a été voté: vous pouvez être l'élu d'un territoire de 25.000 habitants (un canton) ou de 7 millions (une région) et rester parlementaire, mais l'élu d'un village, lui, est condamné à rester aux portes du Sénat ou de l'Assemblée.

Où est la logique institutionnelle? Nulle part! Si ce n'est de répondre à cette mode qui était de dire à l'époque "Pas Maire et pas Parlementaire"!" dont on jugera vite les limites à l'avenir. Au moment où l'exécutif parle à juste titre de ghettos dans les quartiers, que notre modèle de civilisation est menacé par les extrémistes religieux et politiques, nous avons coupé le lien entre le Maire et la Nation en lui interdisant l'accès au Parlement. Tout le monde se félicite du programme de renouvellement urbain développé dans nos villes aujourd'hui, celui-ci aurait-il germé dans l'esprit de Jean-Louis Borloo sans son expérience de Maire de Valenciennes?

Je crains aussi qu'en juillet 2017, nous assistions à de drôles de conseils municipaux qui verront élire des Maires désignés par leur prédécesseur démissionné du fait de la loi, car parlementaire, mais qui n'auront aucune envie de ne pas terminer le programme municipal pour lequel ils ont été élus avec leurs colistiers. Les faits sont là déjà pour nourrir cette crainte: après le terrible attentat de Nice, se souvient-on du nom du Maire de Nice alors que Christian Estrosi occupait tous les écrans?

Voilà ce qui pourra arriver dans bon nombre de nos villes... une démocratie représentative encore plus affaiblie avec des Maires qui n'en seront pas réellement, des parlementaires qui à terme, nommés par les partis au nom des chapelles et des sensibilités politiques -comme cela existe déjà aux élections Européennes- n'auront aucune expérience de l'administration d'un territoire et par méconnaissance ou ignorance fabriqueront des lois mal ficelées.

Dois-je citer pour seuls exemples: le décret sur les rythmes scolaires et la grande difficulté pour les communes au tout début de les mettre en œuvre, provoquant l'ire des parents. Sans parler de la Métropole du Grand Paris dont la copie votée à 94% par les 131 maires de gauche et de droite de la Mission de préfiguration installée par le Premier ministre s'est vue balayée par les néo-députés de la majorité au moment du vote. Belle préfiguration, en effet, de ce que sera le Parlement du non cumul en 2017 et de son rapport avec les Maires. Et enfin, sans pouvoir me soupçonner d'être dans un esprit corporatiste, puisque je ne me représenterai pas aux élections sénatoriales en 2017, interdire aux Maires de siéger au Sénat c'est à terme la mort du Sénat, ou alors le condamner à être, dans le fonctionnement actuel du bicamérisme français, une chambre supplétive de l'Assemblée nationale, et donc à terme, pour plus d'efficacité, aboutir à sa disparition.

Je continue à croire que nous pouvons améliorer la loi de 2014, c'est le rôle du législateur que je suis que de faire des propositions. L'Histoire a démontré que parfois de bonnes idées n'en étaient malheureusement pas: on commence à mesurer les vraies limites du quinquennat qui est venu remplacer le septennat, comme l'inversion du calendrier électoral qui vient affaiblir la légitimité de la nouvelle majorité élue à l'Assemblée nationale au prétexte qu'elle s'adosse à celle du Président élu avant elle.

Avec un statut de l'élu, apportons une réponse définitive à la crise de représentativité politique que nous traversons, imposons enfin le non cumul dans le temps, le non cumul horizontal et le non cumul des indemnités. A l'instar des conseillers départementaux et des conseillers régionaux, corrigeons notre erreur et permettons aux Maires de siéger au Parlement, et de ne pas perdre le fil avec l'idée que nous nous faisons de la Nation et de ses valeurs avec ses acteurs forts dans nos villages et dans nos villes.

Pendant la campagne présidentielle en 2012, François Hollande, à Dijon, nous rappelait que le mot "Maire" composait l'anagramme du verbe "Aimer". Démontrons, nous les élus de la République, que nous aimons cette fonction en la replaçant au cœur de la Nation et de ses institutions. Nos institutions que nous chérissons et qui mériteront mieux que le futur concours Lépine de propositions que je vois d'ores et déjà se profiler à l'occasion des élections présidentielles futures. Céder à la facilité affaiblit la politique et creuse plus encore le fossé avec nos concitoyens.
Source: http://temoignagechretien.fr/articles/prends-les-et-commande-ton-peuple-den-adopter-le-meilleur




http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-carvounas-ps-ne-menera-pas-la-liste-aux-senatoriales-23-08-2016-6063753.php a écrit:
Val-de-Marne : Carvounas (PS) ne mènera pas la liste aux sénatoriales
>Île-de-France & Oise>Val-de-Marne>Ablon-sur-Seine|Agnès Vives|23 août 2016, 19h08

Qui pour mener la liste à gauche aux sénatoriales dans le Val-de-Marne en 2017 ? Le PS qui n’espère plus vraiment reproduire son union avec le PCF et EELV comme en 2011, tant les possibilités semblent infimes, va devoir se chercher une tête de liste. Le sortant, Luc Carvounas, ne repart pas. Le maire d’Alfortville l’a clairement évoqué ce mardi dans une tribune signée dans le Huffington Post où il défend la proposition de loi qu’il co-signe sur le non-cumul des mandats. À quelques mois de l’entrée en application de la loi qui impose aux maires et parlementaires de choisir entre leurs mandats. Pour le sénateur-maire, cette loi « ne va pas jusqu’au bout » et ne doit pas exclure les maires des hémicycles, meilleur « lien entre les territoires et la Nation ». « Je ne défends pas un pré carré puisque je finis ce mandat », argue-t-il. Mais les législatives se profilent aussi. « Pour d’autres échéances, je verrai avec les militants », élude-t-il.

Alors qui pour mener la liste ? « Il y a des camarades de talent », assure le premier fédéral, Jonathan Kienzlen, qui pourrait lui-même représenter une solution. Le chef de file sortant a sa petite idée : « Quelqu’un qui rassemble, d’expérience, qui a fait ses preuves et n’est pas marqué dans une écurie », résume-t-il, taisant le nom de son « favori ».

Le retour de Patrick Sève, ex-maire de l’Haÿ, évincé en 2011 en raison de sa mise en examen, s’il est blanchi, reste une éventualité. Laurent Dutheil, adjoint à Villeneuve-Saint-Georges, 5e sur la liste de 2011 ne se « désintéresse pas de ce mandat loin de là » et « consulte ». Dernier nom qui se murmure : René Rouquet. Le député et ex-maire d’Alfortville devait arrêter en 2017. Sollicité, il n’était pas joignable ce mardi.

 leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-carvounas-ps-ne-menera-pas-la-liste-aux-senatoriales-23-08-2016-6063753.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 09:27

Je ne vais pas m'étendre sur le cas Carvounas... y a t il trop à dire ? n'y a t il rien à dire ? tout a t il été dit ?
Ses prestations affligeantes concernant notre ville sont telles que l'on peut sans se tromper affirmer : ne gagne pas à être connu... personnage nocif !

En revanche ce problème de cumul des mandats m'intéresse parce qu'il impacte nos vies.
On reproche souvent et à juste titre à nos élus comme à nos gouvernants de ne pas ou de ne plus être en osmose avec les électeurs.
Ce qui est vrai tant on se demande parfois en les écoutant si nous vivons sur la même planète.

Seront ils mieux connectés avec les réalités s'ils n'ont plus de mandat en prise directe avec la piétaille ? j'en doute.

Dans mon esprit il est souhaitable que de temps en temps ils renouent avec les électeurs et touchent du doigt ce qui fait le quotidien des habitants.

De là a accepter un élu national, à la fois maire, président de conseil général ou régional, pantouflant pour bénéficier d' "indemnitées" respectables à l'imposition privilégiée dans des multiples conseils d'administrations d'usines à gaz locales il y a un moyen terme.
En l'espèce dans le pantouflage il y a du ménage (et des économies)  à faire !

Pour ma part ce serait un mandat national et un mandat local de second ordre le tout assorti d'une limite de deux mandats consécutifs...

Pour le président de la république ce serait un mandat de 7 ans et basta !
Ce qui obligerait le titulaire de la charge à agir efficacement pour le bien du pays avec une perspective de temps convenable et sans obligations de faire de la démagogie pour se mettre en piste pour un tour de manège supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 10:14

Quel dommage que les anciens -voire nouveaux- camarades de route de Carvounas, ne donnent pas leur sentiment. Je pense à MM, Carrier, Bedouret, Calmels, et même à la regrettée Marion Legouy-Desaulle.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 12:57

Ils les donnent mais seulement en privé pour l'instant.

Tonton : 7 ans et basta. Un voeu de Duflot aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 14:53

et alors si Duflot pour une fois ne dit pas de stupidité doit on être contre parce que les écolos sont à coté de leurs pompes ? désolé ce n'est pas ma manière de voir les choses.

Une idée est bonne ou mauvaise par elle même et non en fonction de celui qui la présente.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 15:08

Nota: c'est Duflot qui s'inspire de tonton. Laughing

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 16:01

Eurêka! Smile
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 16:29

tonton christobal a écrit:

Pour le président de la république ce serait un mandat de 7 ans et basta !
Ce qui obligerait le titulaire de la charge à agir efficacement pour le bien du pays avec une perspective de temps convenable et sans obligations de faire de la démagogie pour se mettre en piste pour un tour de manège supplémentaire.

Attention car une fois élu (pour un seul mandat) il pourrait reprendre à son compte la devise : "Après moi le déluge" et se contacter de toucher ses dividendes et voyager au frais de la princesse.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyJeu 25 Aoû 2016, 17:22

mamiea a écrit:


Attention car une fois élu (pour un seul mandat) il pourrait reprendre à son compte la devise : "Après moi le déluge" et se contacter de toucher ses dividendes et voyager au frais de la princesse.

C'est déjà ce qu'ils font pendant mais plus longtemps avec deux mandats... avec un seul ce sera pareil mais il y aura un turn over.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMar 29 Nov 2016, 08:49

http://www.leparisien.fr/ a écrit:
Val-de-Marne : Carvounas (PS) ne mènera pas la liste aux sénatoriales
Agnès Vives|23 août 2016, 19h08

Qui pour mener la liste à gauche aux sénatoriales dans le Val-de-Marne en 2017 ? Le PS qui n’espère plus vraiment reproduire son union avec le PCF et EELV comme en 2011, tant les possibilités semblent infimes, va devoir se chercher une tête de liste. Le sortant, Luc Carvounas, ne repart pas. Le maire d’Alfortville l’a clairement évoqué ce mardi dans une tribune signée dans le Huffington Post où il défend la proposition de loi qu’il co-signe sur le non-cumul des mandats.
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-carvounas-ps-ne-menera-pas-la-liste-aux-senatoriales-23-08-2016-6063753.php[/quote]




Et l'on apprend aujourd'hui sur 94 Citoyens que "Luc Carvounas prendra bien la place de René Rouquet à l’Assemblée nationale"...

Au delà du titre qui fait bondir car nous sommes encore en démocratie et le noblereau d'Alfortville devra en passer par les urnes avant de pouvoir prétendre à un siège de député, ce passage du Sénat à l'Assemblée illustre bien la professionnalisation malsaine de la vie politique.....




https://94.citoyens.com a écrit:
27/11/2016
Réagir Par C.Dubois
Luc Carvounas prendra bien la place de René Rouquet à l’Assemblée nationale

Seul candidat à l’investiture dans la neuvième circonscription (Alfortville, Vitry-sur-Seine Est et Ouest), Luc Carvounas, actuellement sénateur-maire PS d’Alfortville, devrait donc remplacer René Rouquet à l’Assemblée nationale.

Un vote des militants actera l’ensemble des candidats à l’investiture PS en Val-de-Marne le jeudi 8 octobre.

Voir tous les candidats à l’investiture PS en Val-de-Marne

Après lui avoir cédé son siège à la mairie en 2012, le parlementaire, âgé de 70 ans, s’efface donc également de l’hémicycle. Reste à savoir s’il en briguera un autre. La perspective d’un accord sur sa candidature, qui aurait été évoquée lors d’une réunion entre maires et parlementaires PS du Val-de-Marne à la mi-octobre, a suscité la colère de l’un des candidats à l’investiture, qui s’en est ouvert au secrétaire national, Jean-Christophe Cambadélis. Alors que le roque entre Luc Carvounas et René Rouquet semble moyennement apprécié, également des militants, l’investiture à la sénatoriale a été gelée jusqu’en juin 2017. D’ici là, beaucoup d’inconnues se seront dissipées.
Source: https://94.citoyens.com/2016/luc-carvounas-prendra-bien-la-place-de-rene-rouquet-a-lassemblee-nationale,27-11-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMar 29 Nov 2016, 09:11

Retraite de sénateur + retraite de député....une misère

Pressent-il une refondation du Sénat ?  En plus être sénateur socialiste dans une assemblée de droite c'est peu confortable.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMar 29 Nov 2016, 09:44

Gérard a écrit:
Retraite de sénateur + retraite de député....une misère

Pressent-il une refondation du Sénat ?  En plus être sénateur socialiste dans une assemblée de droite c'est peu confortable.

sénateur de la majorité ou de l'opposition les statuts donc les revenus sont identiques... pour les à coté là on discute et il y a des sinécures gratifiantes.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMer 07 Déc 2016, 15:23

Quand un élu PS mise sur une réforme portée par la droite...


http://www.leparisien.fr a écrit:
Alfortville : Carvounas (PS) n’a « pas arrêté » son choix sur son successeur
Agnès Vives @VivesAgnes|06 décembre 2016, 19h30

En juin, il annonçait ne pas se représenter au Sénat et se consacrer à sa mairie. Ce jeudi soir, il devrait être désigné par les militants pour être le candidat socialiste aux législatives dans la 9e circonscription (Alfortville-Vitry), un fief. Luc Carvounas, sénateur-maire d’Alfortville répond ce mardi dans son bureau de maire sur ce revirement, déjà attaqué par ses opposants. Un choix qui interroge aussi les Alfortvillais. Car en cas de victoire, du fait de la loi sur le non-cumul des mandats, il devra quitter son fauteuil de maire.


Pourquoi cette candidature ?

LUC CARVOUNAS. René Rouquet (NDLR : député PS sortant) a décidé de s’arrêter. Il avait dit en 2012 que ce serait son dernier mandat. En juin, quand j’ai annoncé ne pas me représenter au Sénat, je n’avais pas en tête les législatives. Mais les mois qui se sont écoulés ont démontré le danger que cette circonscription puisse basculer à droite. Il est de ma responsabilité d’empêcher que les Alfortvillais et les Vitriots aient un député de droite. J’aurais pu faire le choix du confort, de rester en haut de la montagne, dans ma mairie. C’est une campagne extrêmement difficile qui s’annonce. Mais être maire est un plus, offre une longueur d’avance sur les autres candidats. Et puis, j’ai bientôt 16 ans d’expérience d’élu local.


Ne craignez-vous pas les critiques sur ce qui pourrait apparaître comme de la « tambouille » puisque vous défendez la candidature de René Rouquet pour mener la liste aux sénatoriales ?

On en parlera le jour où les désignations seront faites. Si je suis élu député, celui qui deviendra sénateur, le suivant de liste, s’appelle Laurent Dutheil (NDLR : et déjà candidat pour mener la liste). Je ne m’occupe pas de l’après.


Sauf qu’en cas de victoire, vous devrez quitter la mairie, cumul oblige…

Je continue de penser que la gauche a fait une faute en empêchant les maires de siéger dans les deux assemblées, en coupant le lien entre territoire et Nation. Si la droite applique la loi sur le non-cumul, si je suis élu, on en reparlera. Mais au Sénat, la droite prépare une réforme constitutionnelle pour permettre aux maires de finir au moins leur mandat.


Avez-vous choisi votre successeur ?

Je suis à la tête d’une équipe dont plusieurs membres peuvent prétendre poursuivre le projet que j’ai engagé. C’est un choix collectif qui doit s’inscrire dans l’histoire de cette ville. Je n’ai pas arrêté ma décision.
Source: http://www.leparisien.fr/alfortville-94140/alfortville-carvounas-ps-n-a-pas-arrete-son-choix-sur-son-successeur-06-12-2016-6421980.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4551
Date d'inscription : 08/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMer 07 Déc 2016, 19:27

Citation :
Carvounas : Je continue de penser que la gauche a fait une faute en empêchant les maires de siéger dans les deux assemblées, en coupant le lien entre territoire et Nation.

Les simples conseillers municipaux d'Alfortville (et d'ailleurs) apprécieront la morgue du maire Carvounas, qui les juge donc incapables d'assurer "le lien entre territoire et Nation" - car après tout, un d'eux pourrait être candidat, élu député et demeurer conseiller municipal.
La loi actuelle sur le non-cumul (qui s'appliquera en 2017) ne concerne que les membres de l'exécutif municipal (maire et adjoints au maire).


Dernière édition par Salamandre le Dim 02 Juil 2017, 07:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 02 Juil 2017, 01:15

Citation :
Alfortville : le député Carvounas (PS) s’octroie son ancien bureau du maire
Agnès Vives @VivesAgnes|30 juin 2017

Luc Carvounas a présenté ce vendredi soir en conseil municipal une convention lui permettant de rester dans son bureau de maire mais en tant que député. Le débat a viré au clash.

Une ambiance électrique, sur fond de législatives et de recours. Une assistance gonflée à bloc de… partisans. Et des élus qui s’attendaient à un clash. Voilà à quoi ressemblait ce vendredi soir, la séance du conseil municipal d’Alfortville, la dernière que devait présider le maire PS Luc Carvounas, maintenant qu’il est député.

C’est peu après 21 heures, lors du dernier point à l’ordre du jour, que la tension atteint son paroxysme. Luc Carvounas revient alors sur le recours déposé au Conseil constitutionnel par son adversaire aux législatives par Gaëlle Marseau (LREM), « étonné » qu’elle n’ait pas « pris attache ». Préambule avant d’expliquer la convention que les élus doivent voter permettant au député Carvounas de louer… le bureau du maire, 37 m2 climatisés avec téléphone et ordinateur ainsi qu’une place de parking en sous-sol. Le futur maire occupera un bureau de même taille au même étage.

« J’aurai pu faire le choix de devenir conseiller municipal délégué, ce qui aurait justifié la jouissance d’un bureau de la ville, argue-t-il. J’aurais pu demander une convention à tître gracieux. Mais je verserais un loyer au centime près à la ville qui sera reversé à la caisse des écoles. » Montant du loyer établi par les Domaines : près de 500 €.

Sauf que ce loyer, il n’est pas prêt de le verser pour l’heure. Le recours suspendant l’application de la loi sur le non-cumul des mandats. Luc Carvounas reste donc député et maire jusqu’à la décision du Conseil constitutionnel.

« Vous pouvez décider de démissionner de votre mandat de maire », l’interpelle alors Jean-François Coquet, exclu de la majorité, ex-PS, qui a soutenu la candidate macroniste aux législatives.

Le clash éclate. « Je n’ai aucune injonction à recevoir », s’agace le maire, qui dénonce « un acharnement de la République en marche à l’encontre des socialistes ». Et d’annoncer être « prêt à « porter plainte en diffamation ». Visant alors l’ancien membre de sa majorité : « Alfortville ne se fera pas ramasser par quelqu’un qui a décidé de s’inventer une nouvelle vie, alors qu’il doit tout au PS. Vous êtes la honte de la République », s’énerve Luc Carvounas, applaudi par la salle.

Réplique de l’intéressé : « L’exclusion du PS, c’est vous qui l’avez décidé sans moi. Maintenant vous m’insultez, ce sont vos méthodes ». La passe d’armes n’en reste pas là. Et le maire de révéler le piratage du compte Twitter du PS d’Alfortville. L’identité du hacker serait connue. Mais elle ne sera pas révélée.
Source: http://www.leparisien.fr/alfortville-94140/alfortville-le-depute-carvounas-ps-s-octroie-son-ancien-bureau-du-maire-30-06-2017-7102065.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4551
Date d'inscription : 08/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 02 Juil 2017, 07:47

"Les C..s ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît" (paroles Michel Audiard, acteur ? dans Les Tontons flingueurs (1963) de Georges Lautner.)
http://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-1255.php
et aussi
http://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/10-repliques-cultes-du-tandem-lautner-audiard-145621
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 02 Juil 2017, 11:10

Carvounas a été réélu. Il faut croire que les gens ont la tête dure. Mais ce phénomène n'existe pas qu'à Alfortville.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Dim 02 Juil 2017, 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4551
Date d'inscription : 08/01/2012

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyDim 02 Juil 2017, 13:58

Citation :
Une ambiance électrique, sur fond de législatives et de recours. Une assistance gonflée à bloc de… partisans. Et des élus qui s’attendaient à un clash. Voilà à quoi ressemblait ce vendredi soir, la séance du conseil municipal d’Alfortville
Quel est le nombre d'employés municipaux d'Alfortville (45 000 habitants) ?
D'après les infos publiques, en tout cas c'est une pépinière de cadres du PS 94.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 EmptyMer 30 Jan 2019, 18:45

2019

Citation :
Le gouvernement prêt à revenir sur le non-cumul des mandats

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 30 janvier 2019 à 16h52

Quinze jours après qu'Emmanuel Macron a ouvert la porte, le ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, s'est dit prêt ce mercredi matin à "réinterroger le cumul du mandat parlementaire avec celui de maire" pour les "petites villes".

En lançant le grand débat dans l'Eure mi-janvier, Emmanuel Macron s'était montré ouvert à revoir la règle du non-cumul des mandats alors qu'il a été reproché aux élus d'être coupés des territoires dans la crise des "gilets jaunes". La loi votée en 2014 sous François Hollande a interdit aux députés et sénateurs élus ou réélus en 2017 de cumuler ce mandat avec la fonction de maire (ou adjoint), ainsi que celle de président (ou vice-président) de conseils régionaux, départementaux ou intercommunaux.

Une brèche dans laquelle s'était aussitôt engouffrée plusieurs élus, notamment le président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher.

Le ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a également estimé ce mercredi matin 30 janvier que c'était "bien" de s'interroger. "La question de réinterroger le cumul du mandat parlementaire avec celui de maire, maire adjoint ou président de communauté de communes, dans des petites villes, mérite sans doute d'être creusée, pour conserver ce lien avec le territoire. Car d'une certaine façon, l'interdiction du cumul des mandats est à la défaveur des territoires intermédiaires et petits", analyse cette figure du MoDem.

Il observe notamment que "désormais, il y a le monde des élus locaux d'un côté et de l'autre, celui des élus nationaux. C'est flagrant", alors qu'auparavant, ces "deux mondes" se parlaient "au travers du député-maire ou maire adjoint ou du sénateur". "Il ne peut évidemment être question de revenir complètement sur le dispositif de non-cumul, qui avait été instauré parce qu'on considérait qu'on ne pouvait pas être député-maire d'un grand exécutif", temporise-t-il néanmoins.

Le président du MoDem François Bayrou a de son côté estimé que permettre aux élus des petites communes de cumuler donnerait peut-être une "légitimité plus grande à la voix de ceux qui s'expriment". Cela pourrait "faire l'objet d'une décision des Français", a suggéré le maire de Pau ce mercredi matin sur France Inter.

La fin de la règle du non-cumul des mandats "fait partie des sujets qui sont mis au débat", a assuré le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu sur la même antenne. "Moi je n'y suis pas favorable, alors que j'étais favorable au cumul lorsque j'étais élu", a-t-il néanmoins souligné. "Si j'étais toujours président du conseil départemental de l'Eure et en même temps ministre, bien que je ne dorme pas beaucoup et que je pense être assez courageux, je n'arriverai pas à faire les deux en même temps", a-t-il ajouté.
https://actu.orange.fr/politique/le-gouvernement-pret-a-revenir-sur-le-non-cumul-des-mandats-magic-CNT000001crBPq.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats   Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carvounas et 25 socialistes votent avec la droite pour le cumul des mandats
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Problème avec placenta et cicatrice de césarienne !
» Radiagem 2000 et sonde SG2r
» Dessert avec une raclette ?
» Comment faire pour ne plus voir le bandeau publicitaire de votre site ?
» Buffet de rêve pour 10 enfants.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: