Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 POUR un 4ème collège dans la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 15 Juin 2010, 09:08

Rappel du premier message :

JUIN 2010

En 2008, Fontenay-sous-Bois comptait 1960 collégiens :
- 615 à Jean-Macé,
- 852 à Joliot Curie et
- 493 à Victor Duruy.

A la rentrée 2009/2010, le collège Joliot Curie avec 787 élèves prévus officiellement (mais combien effectivement décomptés le jour de la rentrée ?? 800, 850, 900 ?? ...), détenait une fois encore le triste priviliège d'être le collège le plus bondé du Val-de-Marne, http://www.creteil.snes.edu/IMG/pdf/2_-_effectifs_previsionnels.pdf

La construction d'un quatrième collège dans notre ville répondrait à deux impératifs,

1er impératif
«Le respect de collèges à taille humaine» voulu par le département du Val-de-Marne, avec des effectifs oscillant entre 400 et 600 élèves,
http://www.cg94.fr/files/0903/charte_de_la_sectorisation_scolaire.pdf

2ème impératif
«Un nouvel attrait pour l'enseignement public», qui entraînerait une moindre fuite des élèves vers le secteur privé (à Fontenay, rien qu'au primaire, on peut estimer que sur 3500 enfants en âge de scolarisation, 500 d'entre eux fuient le système public)


QUELS EMPLACEMENTS POSSIBLES ?

Après un certain temps de réflexion, et compte tenu des contraintes (foncières, de mixité sociale, ... ) je vois DEUX solutions possibles. Elles partent du principe que le quatrième collège permettrait de délester «Joliot Curie» de ses effectifs et sont, toutes deux, situées à proximité du Fort de Nogent avec l'utilisation concomitante du foncier disponible au niveau de l'ilôt Michelet (actuellement en friche) pour le transfert de certaines activités.

Solution 1 : les jardins ouvriers
Transfert au niveau de l’ilôt Michelet des activités «jardinage» et «barbecue» actuellement pratiqués dans les actuels jardins ouvriers situés en amont du Parc des Epivans (le long de l’avenue de Neuilly). Une fois le foncier des jardins ouvriers libéré, construction à cet endroit du 4ème COLLÈGE.

Solution 2 : le stade Merlen
Transfert au niveau de l’ilôt Michelet des activités «matchs de foot» et de l’activité estivale «Fontenay-sous-Soleil» actuellement pratiqués dans le «stade Merlen» (situé entre le Parc des Epivans et le fort de Nogent). Une fois le foncier du «stade Merlen» libéré, construction à cet endroit du 4ème COLLÈGE.


Dernière édition par JS le Mer 04 Mar 2015, 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 08:33

La question bien sur doit être posée officiellement . Sinon on se fera plaisir entre nous avec des petits débats infructueux pour un résultat voisin de zéro.

En rationalisant les questions comment intervenir ?

-Hiérarchiser les besoins.
-Déterminer les urgences.
-Cerner les autorités en charge des problèmes
-Évaluer la situation en fonction de l'environnement et de son évolution future car l'école n'est pas une structure isolée à usage limité dans le temps dépendant du caprice du moment mais une structure pérenne qui doit être insérée dans un contexte plus large... que ce soit sur un plan géographique, démographique ou social.

Surtout comme le disent les praticiens sérieux : ne rien faire et ne pas prendre d'initiatives même si elle proviennent d'une intention louable qui aggrave une situation déjà compliquée...

Donc on prend un peu de recul, on structure la pensée et comme le dit GERARD on formalise en faisant une démarche écrite auprès de la mairie.

Démarche qui peut d'ailleurs utilement être relayée au conseil général qui saut erreur est maitre d'oeuvre pour les collèges...
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 11:12

tonton christobal a écrit:
l'école n'est pas une structure isolée à usage limité dans le temps dépendant du caprice du moment mais une structure pérenne qui doit être insérée dans un contexte plus large... que ce soit sur un plan géographique, démographique ou social.
Quel caprice du moment ?

Le fait de demander que soient mis en application réelle les beaux préceptes édictés par le Conseil général du Val-de-Marne (des collèges à taille humaine) constitue t-il par exemple un tel caprice du moment ?

Le fait de demander aux politiques de penser le Fontenay de demain constitue t-il un caprice du moment ? Dans ce cas là, quelle solution, quel projet si ce n'est le STATU-QUO. A ne rien faire, c'est certain, nous ferons de belle économies budgétaires. Mais un pays ne se doit-il pas, entre autre, d'investir dans l'éducation de sa jeunesse ? Cela passe entre autre par de bonnes conditions d'études, non pas en terme de vétusté ou de modernité du bâtiment, mais simplement en terme d'espace disponible et de taille des unités d'enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 17:40

les caprices du moment ... oui je maintiens !
Ce forum à l'immense avantage d'exister, de permettre à des gens d'exprimer librement leurs idées et de faire circuler l'information.

Pour ma part j'ai un goût d'inachevé :
-A la suite des multiples débats sur les agités du Kosmos quel est le résultat ? Un courrier c'est mieux que rien mais il était possible d'attendre autre chose de plus "musclé".
par exemple : un album photos montrant les perturbateurs en action, une pétition sérieuse et une plainte y compris avec constitution de partie civile pour les dégâts et troubles endurés adressée au Procureur de la République... il est vrai que certains intervenants ne voient pas à quoi "ça peut servir"... Il est possible de penser que la mairie pouvait aussi déposer une plainte officielle pour les dégâts causés ... y a t il un service juridique à la mairie ?

-Il me revient que des caméras privées sont installées et filment la voie publique. Sait on si elles sont autorisées ? en ce domaine on ne peut pas faire ce que l'on veut... sait on si dans le champ des caméras se trouvent des biens ou personnes privées ? si oui il y a lieu de "flouter" la prise de vue à ces endroits. Est ce fait ? contrôle ? qui ? installation privée conforme ? mesures prises ? quelle autorité a t elle été saisie ? comment savoir si vous n'êtes pas filmé dans votre salle de bains ?

-Un mur a été construit ... qui a donné l'autorisation ? mystère ... est on dans la légalité ? pourtant je croyais qu'il y avait des service en charge de la construction... un rêve sans doute...

Je ne vais pas poursuivre l'énumération des faits évoqués comme contestables par des intervenants parfaitement honorables sur ce forum mais je constate que pour obtenir un début d'action rien n'est gagné et encore s'agit il souvent dans le meilleur des cas que d'une demi action lancée en traînant les pieds, on signale car on ne sait pas si on peut déposer plainte... on va voir, on donne une réponse dilatoire ou erronée...

Instruit par ces précédents j'emploie le mots caprice car la mission sera difficile et longue il ne faut pas se disperser et gâcher les opportunités ce qui implique une réflexion préalable approfondie faute de quoi il sera encore plus facile de faire comme d'habitude c'est à dire RIEN et de jouer la montre.
Si l'on souhaite qu'une démarche utile ait une efficacité réelle il convient de bien cadrer les objectifs, les voies et moyens à utiliser et les intervenants si possible compétents et efficaces à actionner. Les exemples précédents (non limitatifs) me font craindre que le soufflé retombe malheureusement aussi vite qu'il est monté...

Commençons de suite : que veut on ? un nouveau collège ? où ? un classement en ZEP de celui existant mais où mettra t on les élèves en surnombre ? et ainsi de suite. Rien qu'avec ces questions vous avez la réponse : On va étudier (bureau d'étude) , et le doux bruit du mot de "commission"... c'est de la faute de.... je vous laisse imaginer qui... et au bout du compte "il est urgent d'attendre" comme d'habitude.

Si on veut tout et son contraire et en plus tout de suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 18:22

Gerard a écrit:
Je pense qu'il serait convenable d'adresser une lettre au Sénateur Maire, lui posant clairement la question: quelle solution envisagez-vous pour éviter le sur effectif du collège Joliot Curie?
.

Bonjour tout le monde,

Ne nous éparpillons pas au moment où nous avons si bien avancé.

Je pense aussi qu'il est temps d'adresser une lettre au Sénateur Maire. Cette lettre, comme le suggère Gérard, posera de manière exhaustive et par ordre de priorité les questions afférant au problème de sur effectif au collège Joliot Curie.

Je vous propose de m'envoyer (ou d'envoyer au webmaster?) en message privé et sous votre vrai nom+coordonnées téléphoniques votre souhait de participer à l'élaboration de cette lettre. Si certains et certaines parmi vous souhaitent participer en tant que représentants d'association de quartier ou représentants d'associations de parents d'élèves merci de le spécifier. Nous vous contacterions ensuite pour vous proposer une date et un lieu de réunion.

The last but not the least, mes collègues élu(e)s sont les bienvenu(e)s et tout particulièrement notre ami Loïc!

Que vous semble?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 18:33

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Gerard a écrit:
Je pense qu'il serait convenable d'adresser une lettre au Sénateur Maire, lui posant clairement la question: quelle solution envisagez-vous pour éviter le sur effectif du collège Joliot Curie?
.

Bonjour tout le monde,

Ne nous éparpillons pas au moment où nous avons si bien avancé.

Je pense aussi qu'il est temps d'adresser une lettre au Sénateur Maire. Cette lettre, comme le suggère Gérard, posera de manière exhaustive et par ordre de priorité les questions afférant au problème de sur effectif au collège Joliot Curie.

Je vous propose de m'envoyer (ou d'envoyer au webmaster?) en message privé et sous votre vrai nom+coordonnées téléphoniques votre souhait de participer à l'élaboration de cette lettre. Si certains et certaines parmi vous souhaitent participer en tant que représentants d'association de quartier ou représentants d'associations de parents d'élèves merci de le spécifier. Nous vous contacterions ensuite pour vous proposer une date et un lieu de réunion.

The last but not the least, mes collègues élu(e)s sont les bienvenu(e)s et tout particulièrement notre ami Loïc!

Que vous semble?




















Que dire ? sinon excellente initiative !
Espérons que contrairement aux habitudes ancestrales les Gaulois ne marcheront pas en ordre dispersé...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3517
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Une lettre au sénateur maire relative au CES Joliot Curie   Jeu 22 Juil 2010, 19:14

Bonjour

Comme dit fort justement Tonton Christobal, il aurait fallu écrire au procureur de la République pour les SDF du Kosmos il y a plus de deux ans. ne recommençons pas ces atermoiements dont on a vu la nocivité, n'est-ce pas Marion!. Qui rédige? avec qui? qui relit? qui donne son accord? qui signe etc... c'est peut être démocratique mais trop lourd.
Il me semble que JS maîtrise très bien cette question du sur effectif du collège Joliot Curie et est tout à fait indiqué pour rédiger et signer en tant que citoyen une lettre adressée à son maire. Chacun pouvant lui donner un accord pour citer sa co signature, bien que cela ne me semble pas nécessaire.
Si on doit réunir le ban et l'arrière ban pour rédiger une lettre de 10 lignes pas nécessairement polémique au maire de sa ville, on y sera encore dans 3 mois.
Je signale que sur ce forum existe la possibilité habituelle d'envoyer des messages privés (Messagerie), qui peuvent, éventuellement être utiles dans ce genre de rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 19:53

Gerard a écrit:
Bonjour
[...]
Il me semble que JS maîtrise très bien cette question du sur effectif du collège Joliot Curie et est tout à fait indiqué pour rédiger et signer en tant que citoyen une lettre adressée à son maire. Chacun pouvant lui donner un accord pour citer sa co signature, bien que cela ne me semble pas nécessaire.
[...]
Je signale que sur ce forum existe la possibilité habituelle d'envoyer des messages privés (Messagerie), qui peuvent, éventuellement être utiles dans ce genre de rédaction.
Certes, je maîtrise assez bien cette question. Pour autant est-ce à moi d'adresser une Lettre à notre Sénateur-Maire ? C'est me faire bien trop d'honneur que me demander cela. Je ne suis qu'un simple citoyen qui ne représente que lui-même. Aussi, dans le cas présent, une lettre émanant d'une ou plusieurs associations de quartier (association du Plateau, ....) et/ou de parents d'élèves (FCPE, PEEP, AIPEF) me semble bien plus adaptée. Si vous me faites parvenir une telle lettre par message privé, je veux bien procéder à sa relecture.

Certains penserons peut-être que le JS est un «ya-ka-fau-kon». Peu m'importe. Je suis déjà engagé dans pléthore d'actions associatives. Normalement, ça devrait plus être aux partis politiques de se saisir de la question en émettant un voeu en Conseil municipal. Sur cette question, force est de constater qu'en dehors des périodes électorales les partis politiques sont plutôt discrets sur la question (je parle bien des partis en tant qu'entité propre et non de la voix de l'un ou l'autre de leurs membres). Reste les associations de parents d'élèves (voire les associatins de quartier). Celles-ci sont très actives sur de nombreux dossiers : RASED, AVS, ... Mais sans une action spécifique de leur part sur ce dossier précis, il faudra alors se résoudre au statu-quo.

Mais attention à ne pas prendre le «JS» pour un «Super JS» ! J'ai communiqué tous les éléments du dossier. Maintenant, si personne ne souhaite s'en saisir, eh bien ce seront les collégiens qui en pâtiront ..... et on continuera de nous parler de «collèges à taille humaine» ..... la bonne blague Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 20:35

Tout a fait d'accord avec l'ensemble des remarques de JS.

Cela ne sert à rien d'écrire une lettre à titre individuel. (on recevra au mieux une réponse polie suivie de...rien du tout)
Même si elle est co-signée par une dizaine de personne, cela aura vraiment peu de poids.

Que faire? A mon avis:
- s'appuyer sur des élus pour interpeler le conseil municipal de façon à connaitre le point de vue officiel des uns et des autres
- mobiliser les fédérations de parents d'élèves qui sont les premières concernées.
- en parler autour de soi pour mobiliser les particuliers

C'est peut être pesant et ça prend du temps mais si on ne rassemble pas les personnes intéressées par la question. Si on n'associe pas un maximum de personne à la réflexion autour de la question du 4ème collège, ça ne donnera rien. Quel que soit la pertinence au fond du projet.
La force du nombre, c'est ça la démocratie. Non?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 20:42

Je suis tout a fait d'accord avec JS, ce n'est pas a un simple citoyen de faire la démarche (enfin pour qu'elle ne soit pas classée verticalement).
Je pense que c'est en premier lieu aux associations de Parents d'élèves soutenues par les assos de quartier et les gens de bonne volonté de faire la demande.
On peut y ajouter une pétition afin d' appuyer la demande.
Il est plus facile au conseils de parents d'élèves d' avoir accès au maire qu'a un simple citoyen.

Enfin ce n'est là que mon avis!
On est d'accord roselavie !
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 22 Juil 2010, 22:01

D'accord avec Roselavy et Mamiea.

Cela dit préparons la lettre maintenant, nous la soumettrons pour co-signature aux associations de parents d'élève, associations de quartier, particuliers, élus dès la rentrée.
Pas obligé que les signataires soient tous des rédacteurs.

Si JS voulait bien initier "la version martyre", celle qui sera forcément modifiée? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 01:36

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Si JS voulait bien initier "la version martyre", celle qui sera forcément modifiée? What a Face
Voilà c'est fait, en MP à Gérard d'une part et à vous d'autre part. J'en ai déjà trop fait.
Maintenant, aux associations compétentes en la matière de se saisir du dossier ... ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 02:07

4 pages de piapiatage pour en arriver là... cherry
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3517
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Suite à donner à la lettre...   Ven 23 Juil 2010, 02:19

J'ai vu la lettre. Parfaite pour mon goût. Rien à modifier. A suivre... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 07:45

scratch
Marion Legouy Desaulle ne peut donc pas la publier cette lettre, moi je voudrais la voir...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 15:15

Citation :
4 pages de piratage pour en arriver là...   cherry

Instruit par l'expérience... ça craint !

Espérons que des interventions multiples en cuisine ne vont pas finir par rendre le plat impropre à la consommation... Ou qu'un "sauveur de la patrie" ne va pas, se croyant plus malin qu'il n'est, compliquer les choses simples pour in fine tout foutre par terre...

Dans ce genre d'opération il est si tentant d'ajouter plus que de raison un peu d'OMO dans la lessiveuse pour se faire mousser...

Les exemples précédents d'interventions en groupes savamment organisées qui se sont terminées par un bilan ZERO me font craindre le pire... dans l'affaire du square du Kosmos partir avec autant d'atouts pour finir par ne rien faire, c'est un exploit à retenir et sans doute une leçon à méditer...

A toute chose malheur est bon : des initiatives spontanées et "coordonnées" qui finissent par être aussi improductives en matière de résultats concrets permettent à l'équipe municipale en place de continuer à dormir tranquille.

Sans grande conviction, je croise les doigts !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 19:23

Désolé Tonton votre citation est inexacte
j'ai écrit piapiatage et non piratage, remarquez que j'aurais pu pour certaines lettres transmises au directeur de cabinet, utiliser ce mot.

Citation :
dans le petit Larousse
piapiater
(onomatopée)
▸ verbe intransitif
Familier. Bavarder.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 20:16

feu follet a écrit:
Désolé Tonton votre citation est inexacte
j'ai écrit piapiatage et non piratage, remarquez que j'aurais pu pour certaines lettres transmises au directeur de cabinet, utiliser ce mot.

Citation :
dans le petit Larousse
piapiater
(onomatopée)
▸ verbe intransitif
Familier. Bavarder.

Effectivement mais je demande l'indulgence du jury car le correcteur automatique à fait des siennes à l'insu de mon plein gré
Evident manque d'attention de ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 23 Juil 2010, 20:43

Bonjour tout le monde,

Petite remarque aux impatients, il se trouve que comme Madame tout le monde j'ai quelques enfants et une vie privée et il me sied assez d'accorder de temps en temps la priorité à mes enfants et à ma vie privée, ce qui a pour effet de reléguer parfois le Forum du Plateau vers un plan plus lointain.

Je vous remercie pour votre compréhension.

Elle est si bien cette lettre que je vais m'en servir derechef pour rédiger une note pour le Bureau Municipal de Lundi prochain. Il est possible que le directeur du cabinet du Maire m'objecte un dépôt trop tardif (nous sommes priés de soumettre les notes jeudi soir au plus tard pour le lundi suivant).
Mais vu que le prochain Bureau Municipal se tiendra début Août
Vu que la période estivale est propice à la réflexion

Le plus tôt le Maire sera saisi de nos questionnements, le plus tôt il pourra saisir ses services pour une réponse circonstanciée.

Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 27 Juil 2010, 09:42

Chose promise, chose due, voici copie de la note sur table présentée au Bureau Municipal de ce lundi 26 juillet:


Monsieur le Sénateur-Maire





Depuis quelques semaines un débat a fait jour autour de la situation de sur effectif du Collège Joliot-Curie.
C’est en tant qu’élue de quartier du Plateau que je vous soumets l’état du questionnement dans l’espoir que nous pourrons faire avancer le débat et élucider la contradiction entre « collège à taille humaine » et densité anormalement élevée au sein du Collège Joliot Curie.

Depuis de nombreuses années, les effectifs scolaires du collège Joliot Curie sont parmi les plus élevés du Val-de-Marne, si ce n'est les plus élevés. Ainsi, à titre d'exemple, en 2008, avec 852 élèves, ce collège est loin devant les deux autres collèges de Fontenay-sous-Bois : Jean-Macé (615 élèves) et Victor Duruy (493 élèves).

Or, depuis maintenant plusieurs années, le Conseil général du Val-de-Marne a fait du respect de «collèges à taille humaine» l'un de ses chevaux de bataille.

Aussi, nous souhaitions vous interroger sur ce que vous comptez faire pour remédier aux effectifs fort nombreux du collège Joliot Curie?

Quelles solutions mettrez vous en oeuvre à court terme?
Quelles solutions envisagez-vous à moyen et long terme?

Très attentif à la suite que vous voudrez bien bien donner à cette note, le Conseil de Quartier du Plateau ne manquera pas de communiquer aux habitants du quartier du Plateau, et plus largement aux habitants des autres quartiers concernés ainsi qu'aux parents d'élèves, les décisions que vous aurez prises suite au débat que vous aurez initié au sein du Bureau Municipal.


Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Sénateur-Maire, l’assurance de nos sincères salutations.

Marion Legouy-Desaulle
Adjointe au Maire, déléguée au Patrimoine communal bâti
Co-présidente du Conseil de Quartier du Plateau
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3517
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 27 Juil 2010, 19:54

Voilà qui est clair. Je suis satisfait de cette démarche non polémique, rapide et citoyenne.
A suivre
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 27 Juil 2010, 22:17

Hier, comme tous les élus Socialistes, j'ai reçu le rapport (juillet 2010) de notre sénateur PS Serge Lagauche sur "L'égalité des chances dans l'enseignement primaire et secondaire". Voilà un envoi qui arrive à point nommé....Je suis allée sur le site du Sénat mais je n'ai pas trouvé le lien, je reconnais ne pas être très douée pour ce type d'investigation.
Après une première lecture rapide il me semble que nous avons là une base solide pour approfondir notre réflexion. J'ai demandé à ce que l'on m'envoie plusieurs exemplaires papiers.
Affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 27 Juil 2010, 22:43

Bravo pour la lettre qui est très claire. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 00:10

Gerard a écrit:
Voilà qui est clair. Je suis satisfait de cette démarche non polémique, rapide et citoyenne.
A suivre
Wink
Idem pour moi. Merci à Marion Legouy-Desaulle.
à suivre.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 03:41

Serge Lagauche m'a répondu, il m'envoie 5 exemplaires papier, j'enréserve 1 pour Gérard,1 pour JS et 1 pour les services de la Ville, ce qui fait qu'il m'en reste deux à faire suivre. Sinon je viens de recevoir également la version numérisée, faites vous connaître par le biais de la messagerie du Forum, je vous ferai suivre par courrier électronique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 06:08

Sleep


Marion écrit
Citation :
j'ai reçu le rapport (juillet 2010) de notre sénateur PS Serge Lagauche

Tiens moi qui croyais que NOTRE sénateur s'appelait Voguet. Hardi les gars, vive Marion, le Plateau va voter socialiste la prochaine fois ! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 09:26

j'ai écrit "notre sénateur PS".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 09:38

Le NÔtre de Sénateur est il seulement toujours PC?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 28 Juil 2010, 10:05

Citation :
Le NÔtre de Sénateur est il seulement toujours PC?

Oui je crois qu'il est toujours membre de ce parti... ceci dit, il est l'élu de tous. Il l'a toujours dit. Communiste certes, il est le maire de tous les Fontenaysiens et le sénateur de tous les Val-de-Marnais.  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 29 Juil 2010, 19:26

Bien le bonjour. Merci à JS et à Marion de soulever, sans polémiques inutiles, cette patate chaude de sureffectifs au collège J.C.. Restons à ce niveau de citoyens de bonne volonté... confused
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 29 Juil 2010, 20:00

GUIZMO a écrit:
Bien le bonjour. Merci à JS et à Marion de soulever, sans polémiques inutiles, cette patate chaude de sureffectifs au collège J.C.. Restons à ce niveau de citoyens de bonne volonté... confused
Oui pas de polémiques inutiles. Tout ce que je demande, c'est le respect de «collèges à taille humaine». D'une part pour rompre avec un certain anonymat lié à de trop grandes unités d'enseignement (850 collégiens, dans le cas présent). Par ailleurs, afin de réduire la fuite des élèves vers le secteur privé et générer ainsi un nouvel attrait pour l'enseignement public.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Ecole: vers la réussite de tous   Lun 30 Aoû 2010, 21:25

En cette rentrée et de retour de l'université d'été du PS, voici quelques éléments de réflexion pour continuer nos discussions.



Université d’été du Parti Socialiste
La Rochelle samedi 28 août

Atelier n°17 : Ecole : vers la réussite de tous


Les temps forts de l’atelier17, synthèse par Marion Legouy-Desaulle


Transformation du système éducatif : priorité majeure du programme 2012


CONSTATS :


Le collège est un des maillons faible du dispositif actuel
Quel coût social de l’échec scolaire ?
Constat : il y a plus de Zep mais les enseignants ne sont pas formés pour enseigner en ZEP.
Surdétermination des diplômes, des filières et des secteurs.
Le dermatologue de la côte d’azur aux dépassements d’honoraires copieusement autorisés a bénéficié de la même gratuité dans ses études que le cardiologue et l’obstétricien du fin fond de la Creuse ou que le dentiste pratiquant au cœur de la Cité.
Psychologisation et médicalisation des problèmes de l’enfance qui renvoient à la version déterministe du XIX° siècle et de ses « classes dangereuses ».
Notion de réussite rabattue sur notion de performance dès la plus petite enfance.
Ecrasante supériorité des acquisitions cognitives sur les compétences qualitatives, relationnelles et contextuelles et ce du berceau à l’entrée au primaire .

Rapport Pisa http://www.oecd.org/document/24/0,3343,en_32252351_32235731_38378840_1_1_1_1,00.html

En France les inégalités dans l’école sont plus importantes que les inégalités sociales.
Les inégalités se reproduisent plus fortement qu’ailleurs
80% des élèves n’ont pas confiance en l’école, alors que dans d’autres pays aux sociétés comparables, 80% des élèves déclarent avoir confiance en l’éducation de leur pays.
40% d’échec scolaire en fin de primaire. Sur ces 40%, 15% pour qui la lecture,l’écriture, le calcul sont devenus des objectifs inatteignables. Suède :5% d’échec scolaire.
PISA Maths 2003-2006, sur 30 pays la France en terme d’évolution est le pays qui a le plus décroché.
En première année d’université la moitié des élèves ne passent pas les premiers examens de janvier.
Les moyens sont plus élevés que dans les autres pays de l’OCDE et les résultats moins bons et en baisse.
Notre système éducatif est prédictif ; le classement intervient très tôt. Il est l’héritage du modèle de l’égalité des chances Napoléoniens : égalité des chances pour accéder à l’élite. Le nombre des vainqueurs est nettement inférieur au nombre des vaincus qui sont pathologisés et stigmatisés.
Massification de l’éducation non assumée : en 40 ans on est passés de 15% à 65% de bacheliers, effet d’entonnoir et appauvrissement de l’acquisition des savoirs et compétences. Perte de confiance et désaffection du savoir être des enseignants comme des élèves.



LES PISTES

.
Arrêter le clivage gauche-droite. Tout le monde est responsable des difficultés structurelles qui créent l’échec de l’éducation Française d’aujourd’hui.
Avoir la volonté politique de donner aux enseignants la formation adaptée. Revoir la formation continue des enseignants. Renforcer la formation au geste professionnel des enseignants.
Réduire l’écart entre « grandes écoles » et « écoles professionnelles »
Arrêter de dire qu’on n’a pas de moyens.
Arrêter de demander à l’école d’assurer la totalité du tri
Promouvoir les systèmes alternatifs
Revoir le modèle de l’égalité des chances
Lever le voile d’ignorance sur la question qui paye et qui gagne ?
Réappropriation de l’éducation, bâtiments, programmes, finalités par tous les acteurs de l’éducation
Renforcer au travers d’un pacte éducatif le rôle de chacun, parents d’élève, élèves, enseignants, collectivités territoriales.
Les régions, les départements, les villes, ne doivent pas se contenter de fabriquer les murs.
Privilégier la prévention à la remédiation. Donner la priorité à la formation du personnel petite enfance crèches et maternelles. http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/ http://www.google.fr/search?aq=0&oq=pas+de+bébé&sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=pas+de+bébé+à+la+consigne
Respecter les cohérences des cycles
Revoir le rythme scolaire, la gouvernance des écoles, donner du contenu au métier de directeur d’établissement. Revoir la chaîne pédagogique, le statut de l’évaluation.
Associer vision globale et expérimentation locale.

Ne pas lâcher sur la co-responsabilité. Soyons responsables mais pas coupables ensemble :

Parents, enseignants, école, collectivité territoriales, institutions.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 01 Sep 2010, 08:19

un seul mot : BRAVO !

et en parlant concrètement que doit on attendre ? qui fait quoi ? comment ? avec quels moyens ?

surtout pas de promesses et de belles phrases mais du concret !

Si des gens arrivent à 16 ans après plus de 10 ans d'école sans avoir les connaissances basiques d'un élève de 12 ans de la fin des années 1800 il faut agir et vite !

Mon grand père avec un CEP en savait plus que nos gugusses en échec scolaire... ne me parlez pas de classes surchargées, c'était classe unique avec 40 galopins de tous ages en même temps.

Il est vrai qu'à l'époque on ne faisait pas des cours à la carte et que les parents et enseignants ne s'opposaient pas... sans compter que les "hussards noirs de la républiques" étaient conscients de leur mission...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 07:40

Quelques réflexions sur la question d'un 4e collège.

D'abord on peut rappeler que dans la loi d'orientation Darcos il est clairement spécifié, pour des raisons d'économies de gestion, que les "petits établissements", les collèges à 400 élèves seront progressivement abandonnés. En effet, ils coûtent plus cher, proportionnellement, en terme de personnel à l'Etat que les gros collèges. Pédagogiquement me direz vous ? Ce n'est pas la question... Dommage. Les premiers établissements à faire les frais de ces orientations sont les collèges ruraux, mais la logique (et la loi) est la même partout. Donc pour ce qui est de faire un 4e collège à Fontenay, la demande va un peu à l'encontre des orientations du ministère. Mais bon, ce n'est pas cela qui doit arrêter la réflexion.

D'autres questions se posent. Celle du financement des bâtiments d'abord. En effet, chacun a en tête les difficultés des collectivités territoriales, du fait de la fin de la taxe professionnelle et pour les départements de la baisse considérable des recettes tirées des droits de mutuation qui ont plongé ces deux dernières années du fait de la crise du crédit.

Ensuite se pose la question de la localisation et du coût du foncier. Sans oublier la question d'éventuelles expropriations (où ? qui ? à quelles conditions ?)...

Enfin, et ce n'est pas une question innocente, la question de la localisation et donc du redécoupage de la carte d'affectation et de la mixité sociale se pose. Ainsi, le collège Joliot Curie (le 4e du département en nombre d'élèves) accueille des enfants de quartiers et de milieux divers. Il a réussi a contruire, et cela avec beaucoup d'efforts, une certaine mixité sociale à laquelle la ville, le département et les équipes du collège tiennent car elle est porteuse de fluidité. Il ne faudrait pas que la construction d'un autre collège vienne briser cet équilibre et réduise la population qui fréquente Joliot-Curie aux seuls quartiers les plus populaires...

Donc pour résumer, la question de la cosntruction d'un 4e collège dans notre ville est assez complexe à traiter pour l'ensemble de ses aspects et plus complexe qu'il n'y paraît. Les partenaires et les intervenants pour monter un tel dossier sont nombreux et variés et il faut bien les avoir en tête pour faire avancer sereinement et efficacement ce dossier qui intéresse tant JS (et pas que lui !).

Cela d'ailleurs n'est absolument pas en contradiction avec le fait d'exiger, en particuliers de l'Education nationale, tous les moyens matériels ET humains pour fonctionner aujourd'hui dans les meilleures conditions possible. C'est un combat quotidien que les parents, l'équipe éducative du collège et les élus poursuivent aussi sans relâche et il y a de quoi faire. Et le jeu en vaut chandelle lorsque l'on sait tout ce qui se fait dans cet établissement pour la réussite et l'épanouissement des élèves !

Loïc Damiani-Aboulkheir,
un des élus représantant la ville au CA du collège Joliot Curie.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 08:48

Prenons garde de ne pas oublier que les collèges sont du ressort du département...

On peut donc s'étonner qu'avec une municipalité de gauche et un département de même sensibilité le dossier n'avance pas.

Lorsque le maire de la commune concernée est aussi sénateur on peut espérer un peu plus de "réactivité".

Je rêve encore une fois sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 09:51

Donc, si malgré l'engagement n°15 pris par l'actuelle majorité municipale aux élections de 2008, il n'y a pas de construction prévue de 4ème collège à Fontenay-sous-Bois c'est de la faute du Gouvernement ?

Sinon, oui c'est vrai, je suis très attaché à ce dossier. Non pas parce que mes enfants en profiteront directement (vu le temps nécessaire pour que cet établissement sorte de terre, mes filles seront déjà en âge d'aller au lycée), mais simplement du fait que je suis particulièrement attaché à un enseignement public de qualité dans des établissements (je reprends les termes du Conseil général du Val-de-Marne) «à taille humaine».
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 18:33

Oui JS, à "taille humaine", à l'échelle, en toute proportion, en lien avec.....

Vous et moi ne sommes pas à ce point fixés sur la consctruction de murs, sauf qu'un mur ça porte le plancher, le toit, un mur ça partage, dehors, dedans, ça cloisonne l'espace inntérieur, en un mot cela répartit l'espace.

La question d'un quatrième collège pour les Fontenaysiens est très politique.

Elle va au coeur de ce qu'est déjà l' enjeu incontournable des territoires: (avec ou sans Sarko ) C'EST LA RÉPARTITION!!


Les incontournables pour Fontenay:

L'intercommunalité de projet
Le PLH, quels logements, quelle répartition dans la ville?
Lever le voile d'ignorance sur les raisons pour lesquelles les primaires du canton est peinent à remplir leurs classes, où l'on voit des parents à qui est refusé l'accès aux deux écoles publiques les plus proches de leur domicile (Michelet et Dolto) et dont les enfants sont "sectorisés" à Romain Rolland. Je vous avais donné les raisons pour lesquelles les écoles de l'ouest étaient archi bondées, mais la cause réelle de la désaffection des écoles de l'est, je l'ignore encore.

Pour votre gouverne, les parents fatigués par une année de course dans tous les sens, ont fini par inscrire , contraints et forcés leur enfant dans une école privée toute proche cette année, et pourtant ils sont pour le service public!!!

Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 19:34

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
La question d'un quatrième collège pour les Fontenaysiens est très politique.

Elle va au coeur de ce qu'est déjà l' enjeu incontournable des territoires: (avec ou sans Sarko ) C'EST LA RÉPARTITION!!
Oui, je suis d'accord. Et la structuration d'un territoire se forge sur la longue durée. Après tout est question de savoir comment on manie le gouvernail (pour plus de mixité ou plus de ségrégation). C'est ce que l'on peut appeler la gouvernance dans le temps.

Marion Legouy-Desaulle a écrit:

Je vous avais donné les raisons pour lesquelles les écoles de l'ouest étaient archi bondées, mais la cause réelle de la désaffection des écoles de l'est, je l'ignore encore.

Pour votre gouverne, les parents fatigués par une année de course dans tous les sens, ont fini par inscrire , contraints et forcés leur enfant dans une école privée toute proche cette année, et pourtant ils sont pour le service public!!!
Concernant la désaffection de l'écol Romain Rolland, je pense qu'il n'est nul besoin d'être sorti de Saint-Cyr pour en comprendre la raison. Il suffit simplement de se mettre face à la salle Jacques Brel (sise à côté de Romain Rolland) d'ouvrir les yeux et l'on comprend vite pourquoi. La résidence (cité ?) de la Redoute n'est pas un des quartiers les plus attrayants de Fontenay. Pour ne pas dire que c'est un des plus lugubres.

Il me semble qu'il est grand temps de travailler à une réhabilitation de ce quartier, comme cela l'a été fait aux Larris. J'émets une hypothèse qui ne sera évidemment pas réalisée pour les raisons que vous savez : Fontenay est appelée à loger toutes l'Ile-de-France. J'émets quand même mon hypothèse.

Conservons la plus haute des tours de la Redoute qui est architecturalement intéressante et mettons y un peu de couleur sur les façades. Réfléchissons à ce qu'il est possible de faire pour les deux autres barres, dont l'une constitue un véritable "Mur de Berlin" entre les parties 'Est' et 'Ouest' de la ville. Peut-être sera t-il nécessaire de détruire partiellement certaines de ces longues barres de la Redoute pour en faire, encore une fois, ..... des ensemble à «à taille humaine»

Une ville de qualité pour une qualité de vie.
Voilà ce que les gens attendent depuis bien trop longtemps maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 20:51

Pour trouver une bonne solution à un problème il convient de poser les bonnes questions aux personnes qui connaissent le dossier et peut être plus exactement à ceux qui souffrent de la situation, si en plus on peut l'aborder de manière objective et dénuée d'esprit doctrinaire.

En prend on le chemin à Fontenay ? à chacun de le dire...

Lorsque des individus se trouvent devant des problèmes pour lesquels les solutions appliquées depuis plusieurs dizaines d'années ne semblent pas adaptées ou que ces mêmes personnes estiment que les intervenants en charge de responsabilités ne répondent pas à leurs attentes... ils trouvent des solutions alternatives. Doit on s'en étonner ou s'en offusquer ?

Peut être conviendrait il de quitter l'étude théorique du dossier et de réviser certains dogmes qui perdurent depuis trop longtemps. En renouant de nouveau le contacts avec la piétaille, en l'écoutant un peu plus au lieu de lui faire la leçon, en remettant un peu en question les certitudes d'un autre âge... non c'est trop demander, excusez moi je ne faisais que passer !
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 22:33

Les conseils de quartier sont ouverts à tous. je vous dirai la date du prochain conseil de quartier du Fort/La Redoute. Cela sera l'occasion pour ceux et celles que l'urbanisme intéresse de rencontrer les habitants de ce quartier et de commencer par les entendre.

Pour ma part je trouve la proposition de JS très intéressante, cela dit sans parti pris aucun.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 02 Sep 2010, 23:41

Mme Legouy-Desaulle il n'est pas dans mes habitudes de faire des procès et encore moins des procès d'intention.

Je laisse ce genre de procédé à des gens dont c'est l'habitude depuis fort longtemps, qui pratiquent la manipulation, l'amalgame des questions locales ... tout ceci dans le but de "noyer le poisson" et de se défiler lorsque le débat devient trop précis.
Nous finissons toujours par "c'est de la faute de SARKO" quelque soit la question... avec moi désolé, j'attends une autre argumentation.

SARKO en fait assez (ou trop selon les cas) pour que l'on évite de lui shooter les insuffisances dont il n'est pas responsable !

Lorsque le dialogue semble s'instaurer avec une personne de bonne volonté je ne vous cache pas que je suis fort aise... peut être avancerons nous dans une voie intéressante.

En revanche les précédents conseils de quartier avec leurs comptes de dérobades, les désistements de dernière minute et quelques autres acrobaties du même genre me laissent un goût bizarre dans la bouche... j'avoue que s'il m'arrive de perdre mon temps, je sais le faire de manière plus agréable avec ma famille, des amis... plutôt que d'attendre des gens qui jouissent de mes impôts, ne se déplacent pas et répondent à coté des questions.

Pour être crédible il faut être sérieux ! et surtout éviter de persister dans l'idée que "ça va passer comme d'habitude" il en est semble t il de plus en plus nombreux avec qui ça passe de moins en moins !
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Document diffuse par le Parti Socialiste samedi 28 aout: Des collèges publics d’excellence pour les jeunes Fontenaysiens   Ven 03 Sep 2010, 03:23

Avec le Parti Socialiste,
Des collèges publics d’excellence pour les jeunes Fontenaysiens

Pour beaucoup de parents d’élèves du primaire, l’inscription et l’entrée au collège se font avec beaucoup d’inquiétude pour leurs enfants, au point de céder à la tentation et à l’illusion du « privé ».

Pour nous Socialistes, le collège public laïc, gratuit et républicain, doit rester la référence en termes de qualité de l’enseignement comme de conditions de vie et d’éducation des enfants.

Pour cela il faut améliorer la qualité et le nombre des collèges à Fontenay :

* en 2007, le collège JEAN MACE, a bénéficié de travaux pour 14,3 millions d’euros. Nous nous battrons pour que des travaux comparables soient effectués dans les 2 autres collèges, JOLIOT CURIE et VICTOR DURUY, et que leurs alentours soient sécurisés,

* Avec plus de 850 élèves, le collège JOLIOT CURIE est le collège le plus surchargé du Val-de-Marne. Or le Conseil Général du Val-de-Marne prévoit «Le respect de collèges à taille humaine» avec des « effectifs compris entre 400 et 600 élèves… ».

Pour atteindre cet objectif, les Socialistes fontenaysiens relanceront l’engagement n°15 de la municipalité qui prévoit d’«aller vers la création d’un 4e collège dans la ville, prenant en compte la mixité sociale» afin que Fontenay compte 4 collèges, à taille humaine, condition nécessaire pour un enseignement de qualité dans une ambiance sereine pour les élèves, les enseignants et les personnels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Invité
Invité



MessageSujet: Non ce n'est pas de la faute des autres   Ven 03 Sep 2010, 04:18

Citation :
D'abord on peut rappeler que dans la loi d'orientation Darcos il est clairement spécifié, pour des raisons d'économies de gestion, que les "petits établissements", les collèges à 400 élèves seront progressivement abandonnés. En effet, ils coûtent plus cher, proportionnellement, en terme de personnel à l'Etat que les gros collèges. Pédagogiquement me direz vous ? Ce n'est pas la question... Dommage. Les premiers établissements à faire les frais de ces orientations sont les collèges ruraux, mais la logique (et la loi) est la même partout. Donc pour ce qui est de faire un 4e collège à Fontenay, la demande va un peu à l'encontre des orientations du ministère. Mais bon, ce n'est pas cela qui doit arrêter la réflexion.


D'autres questions se posent. Celle du financement des bâtiments d'abord. En effet, chacun a en tête les difficultés des collectivités territoriales, du fait de la fin de la taxe professionnelle et pour les départements de la baisse considérable des recettes tirées des droits de mutuation qui ont plongé ces deux dernières années du fait de la crise du crédit.

Si gouverner c'est prévoir, M.Voguet, dès son premier maandat, avant Darcos, avant les menaces de la taxe d'apprentissage, avant Sarkozy, aurait dû prévoir cette nécessité. Il n'y a pas pensé.


Citation :
Ensuite se pose la question de la localisation et du coût du foncier. Sans oublier la question d'éventuelles expropriations (où ? qui ? à quelles conditions ?)...

Cette question se pose dans toutes les villes fortement urbanisées.

Enfin, et ce n'est pas une question innocente, la question de la localisation et donc du redécoupage de la carte d'affectation et de la mixité sociale se pose. Ainsi, le collège Joliot Curie (le 4e du département en nombre d'élèves) accueille des enfants de quartiers et de milieux divers. Il a réussi a contruire, et cela avec beaucoup d'efforts, une certaine mixité sociale à laquelle la ville, le département et les équipes du collège tiennent car elle est porteuse de fluidité. Il ne faudrait pas que la construction d'un autre collège vienne briser cet équilibre et réduise la population qui fréquente Joliot-Curie aux seuls quartiers les plus populaires...

Cette vision pessimiste de la mixité sociale qui serait chamboulée au cas où... conduit précisément à freiner tout projet innovant, toute ouverture. Loïc oeuvre sans doute sans le vouloir pour la prospérité des établissements privés.


Citation :
Donc pour résumer, la question de la cosntruction d'un 4e collège dans notre ville est assez complexe à traiter pour l'ensemble de ses aspects et plus complexe qu'il n'y paraît. Les partenaires et les intervenants pour monter un tel dossier sont nombreux et variés et il faut bien les avoir en tête pour faire avancer sereinement et efficacement ce dossier qui intéresse tant JS (et pas que lui !).

Il est vrai que lorsqu'on n'est pas fichu de calmer un quartier mécontent de l'abandon dans lequel il se sent laissé (le Plateau), les élus de Fontenay semblent peu compétents pour monter de tels projets. On pourrait demander à d'autres personnes de s'en occuper lors du prochain mandat?

Citation :
Cela d'ailleurs n'est absolument pas en contradiction avec le fait d'exiger, en particuliers de l'Education nationale, tous les moyens matériels ET humains pour fonctionner aujourd'hui dans les meilleures conditions possible. C'est un combat quotidien que les parents, l'équipe éducative du collège et les élus poursuivent aussi sans relâche et il y a de quoi faire. Et le jeu en vaut chandelle lorsque l'on sait tout ce qui se fait dans cet établissement pour la réussite et l'épanouissement des élèves !

Oui, heureusemeent que les enseignants sont sur le front des batailles, mais jusqu'à quand?

Loïc Damiani-Aboulkheir,
un des élus représantant la ville au CA du collège Joliot Curie.


Dernière édition par Surcouf le Ven 03 Sep 2010, 08:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 03 Sep 2010, 04:20

Tonton, c'est bien parce que les conseils de quartier n'ont pas été satisfaisants jusqu'à présent qu'il faut y revenir. c'est un moment intéressant: on y croit plus, c'est à ce moment que tout devient possible.

Pour preuve, j'étais assez désabusée par la ennième histoire de parents confrontés au problème de secteur. Et c'est dans cet esprit que j ai écris mon dernier post. Hors j'ai été très agréablement surprise par la proposition de JS, voyez vous cela fait un bout de temps que je ne m'explique pas qu'on ait mandaté un bureau d'étude pour dessiner le plan masse d'un Théâtre à côté de la salle Jacques Brel en tournant le dos, au propre comme au figuré à tous les problèmes du quartier de la Redoute. Le Maire a fini par changer d'avis semble-t-il....

Mais de l'argent a été mobilisé pour étudier un sujet à côté de la plaque et des attentes des vrais gens du quartier. J'ai demandé à avoir plus de précisions quant à la prochaine étude qui sera menée, j'attends la réponse. Je n'attendrai pas le retour d'Ulysse pour mobiliser les troupes.

Je n'ai rien contre les artistes , j'en suis une, mais je me vois mal demander au Maire de me payer un local pour stocker des peintures que je n'arriverait pas à vendre....

Le prochain conseil de quartier de La Redoute/ Le Fort se doit d'être un temps fort de la réflexion.

C'est quand on y croit plus qu'il ne faut pas lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 03 Sep 2010, 17:40

JS a écrit:
Donc, si malgré l'engagement n°15 pris par l'actuelle majorité municipale aux élections de 2008, il n'y a pas de construction prévue de 4ème collège à Fontenay-sous-Bois c'est de la faute du Gouvernement ?

Je n'ai absolument pas dit ça, j'ai juste dit que ces temps-ci l'Education Nationale ferait plutôt des efforts pour éliminer les petits établissements. Ce n'est pas pour cela qu'il faut accepter cela. Mais c'est un élément à avoir en tête.

JS a écrit:
Sinon, oui c'est vrai, je suis très attaché à ce dossier. Non pas parce que mes enfants en profiteront directement (vu le temps nécessaire pour que cet établissement sorte de terre, mes filles seront déjà en âge d'aller au lycée), mais simplement du fait que je suis particulièrement attaché à un enseignement public de qualité dans des établissements (je reprends les termes du Conseil général du Val-de-Marne) «à taille humaine».

On est bien d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 03 Sep 2010, 17:53

Citation :

Citation :

Enfin, et ce n'est pas une question innocente, la question de la localisation et donc du redécoupage de la carte d'affectation et de la mixité sociale se pose. Ainsi, le collège Joliot Curie (le 4e du département en nombre d'élèves) accueille des enfants de quartiers et de milieux divers. Il a réussi a contruire, et cela avec beaucoup d'efforts, une certaine mixité sociale à laquelle la ville, le département et les équipes du collège tiennent car elle est porteuse de fluidité. Il ne faudrait pas que la construction d'un autre collège vienne briser cet équilibre et réduise la population qui fréquente Joliot-Curie aux seuls quartiers les plus populaires...

Cette vision pessimiste de la mixité sociale qui serait chamboulée au cas où... conduit précisément à freiner tout projet innovant, toute ouverture. Loïc oeuvre sans doute sans le vouloir pour la prospérité des établissements privés.

Absolument pas. Il n'y a aucune "vision pessimiste" de la mixité sociale, bien au contraire. Je dis juste que c'est un aspect de la quastion à prendre en compte absolument dans les reflexions sur le sujet. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas le faire, j'ai dit qu'il fallait être attentif à ne pas balayer les efforts construits depuis des années (et avec succès à Joliot-Curie) pour justement permettre la mixité sociale.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 03 Sep 2010, 21:18

Loïc a écrit:
JS a écrit:
Donc, si malgré l'engagement n°15 pris par l'actuelle majorité municipale aux élections de 2008, il n'y a pas de construction prévue de 4ème collège à Fontenay-sous-Bois c'est de la faute du Gouvernement ?

Je n'ai absolument pas dit ça, j'ai juste dit que ces temps-ci l'Education Nationale ferait plutôt des efforts pour éliminer les petits établissements. Ce n'est pas pour cela qu'il faut accepter cela. Mais c'est un élément à avoir en tête.
La balle est donc actuellement dans le camp du Conseil Général du Val-de-Marne et de la ville de Fontenay-sous-Bois.

Loïc a écrit:
Absolument pas. Il n'y a aucune "vision pessimiste" de la mixité sociale, bien au contraire. Je dis juste que c'est un aspect de la quastion à prendre en compte absolument dans les reflexions sur le sujet. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas le faire, j'ai dit qu'il fallait être attentif à ne pas balayer les efforts construits depuis des années (et avec succès à Joliot-Curie) pour justement permettre la mixité sociale.
Cette question est tout à fait surmontable avec une carte scolaire redessinée en tenant compte de la mixité sociale. Car quoi que l'on en dise, la carte scolaire perdure et les dérogations ne sont accordées que lorsqu'il y a suffisament de place. Avec un collège édifié à proximité du Fort de Nogent, il suffirait de "mettre à contribution" les élèves de la partie "haute" du "Village" (secteur d'habitat le plus proche du bld du 25 Août 1944) pour faire de la mixité sociale. Mais les parents de ces élèves qui fréquentent actuellement le collège Victor Duruy seront-ils chauds pour apporter leur petite pierre au projet de mixité sociale au collège ? Ca c'est une autre question ...

Le STATU-QUO est encore une fois la plus simple des solutions, c'est évident.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Ven 03 Sep 2010, 22:36

JS a écrit:
La balle est donc actuellement dans le camp du Conseil Général du Val-de-Marne et de la ville de Fontenay-sous-Bois.

et aussi dans celui de l'Education nationale.


Loïc a écrit:
Absolument pas. Il n'y a aucune "vision pessimiste" de la mixité sociale, bien au contraire. Je dis juste que c'est un aspect de la quastion à prendre en compte absolument dans les reflexions sur le sujet. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas le faire, j'ai dit qu'il fallait être attentif à ne pas balayer les efforts construits depuis des années (et avec succès à Joliot-Curie) pour justement permettre la mixité sociale.

JS a écrit:
Cette question est tout à fait surmontable avec une carte scolaire redessinée en tenant compte de la mixité sociale.

Oui, en effet, mais c'est une question à ne pas oublier dans la réflexion sur le projet...



JS a écrit:
Le STATU-QUO est encore une fois la plus simple des solutions, c'est évident.

Il ne semble pas que quiconque ait dit cela. J'ai juste souligné que cette question qui a son intérêt et dont la réalisation se fera doit être étudiée dans tous ses aspects et avec tous les acteurs. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Sam 04 Sep 2010, 09:09

Loïc a écrit:
JS a écrit:
La balle est donc actuellement dans le camp du Conseil Général du Val-de-Marne et de la ville de Fontenay-sous-Bois.

et aussi dans celui de l'Education nationale.
Si, sur ce projet particulier, les élus des collectivités locales concernées attendent l'impulsion de l'Education nationale ...

Loïc a écrit:

Loïc a écrit:
Absolument pas. Il n'y a aucune "vision pessimiste" de la mixité sociale, bien au contraire. Je dis juste que c'est un aspect de la quastion à prendre en compte absolument dans les reflexions sur le sujet. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas le faire, j'ai dit qu'il fallait être attentif à ne pas balayer les efforts construits depuis des années (et avec succès à Joliot-Curie) pour justement permettre la mixité sociale.

JS a écrit:
Cette question est tout à fait surmontable avec une carte scolaire redessinée en tenant compte de la mixité sociale.

Oui, en effet, mais c'est une question à ne pas oublier dans la réflexion sur le projet...
Lorsqu'un nouvel établissement de ce type est construit, un réflexion est menée simultanément sur la carte scolaire : c'est une évidence !

Loïc a écrit:

JS a écrit:
Le STATU-QUO est encore une fois la plus simple des solutions, c'est évident.

Il ne semble pas que quiconque ait dit cela. J'ai juste souligné que cette question qui a son intérêt et dont la réalisation se fera doit être étudiée dans tous ses aspects et avec tous les acteurs. Smile
Mais à Fontenay, les études de projets ont tendance à prendre beaucoup de temps :
- Réaffectation de l'ex-Garage Lecoeur
- Halle Roublot
- Parc des Carrières
- Maison de retraite Hector Malot
- ....

On peut donc légitimement se dire qu'après 6 ou 7 études menées
par des cabinets d'études sélectionnés en toute transparence,
le 4ème collège de Fontenay verra le jour aux alentours de ... 2040.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mar 05 Oct 2010, 09:39

La périlleuse réforme du collège devrait intervenir au plus tôt en 2012,
source : http://www.la-croix.com/La-perilleuse-reforme-du-college-devrait-intervenir-au-plus-/article/2441511/4076

Un rapport du Haut Conseil de l’éducation préconise une refonte ambitieuse du collège. Elle n’interviendra pas avant 2012, a déjà fait savoir Luc Chatel

Ce sont les derniers mots du rapport mais on pourrait commencer par là : « À la différence du lycée, écrivent les membres du Haut Conseil de l’éducation (HCE) – qui ont remis vendredi un rapport sévère au chef de l’État –, le collège est le dernier endroit qui accueille, sans distinction, tous les enfants et adolescents scolarisés dans notre pays, le dernier moment où les mêmes enseignements et les mêmes valeurs peuvent être transmis à tous. »

De quoi prendre la mesure de l’enjeu et de la réforme à entamer. Car dans ce rapport d’une cinquantaine de pages, les neuf sages du HCE n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Le collège unique, en dépit de quelques belles réussites, notamment dans la « démocratisation du système éducatif » et la « prise en compte de la difficulté scolaire », y apparaît en triste état. Un seul chiffre suffit pour s’en convaincre : à l’heure actuelle, « un élève sur cinq (soit chaque année 150 000 élèves) sort du collège en ayant de graves lacunes en français et en mathématiques ».

Et les sages ne s’arrêtent pas là : « performances médiocres et en baisse », « inégalités accrues », « malaise enseignant », « problèmes de vie scolaire qui se multiplient », etc. La liste des failles grandissantes du collège fait froid dans le dos, même si elles sont déjà connues. Le mérite du rapport est de proposer des pistes concrètes pour sortir du marasme, autour de trois axes clés.
Pas « de grande réforme du collège d’ici à 2012 »

Le premier : passer du « collège unique » à « l’école du socle commun », en créant une vraie continuité entre primaire et secondaire afin que « le socle commun de connaissances et de compétences » défini par la loi du 23 avril 2005 soit acquis par tous les élèves à la fin de la scolarité obligatoire.

Le deuxième axe : une réforme de la formation des enseignants et une redéfinition de leur service pour prendre en compte le travail en équipe, le soutien scolaire et le tutorat, quitte à allonger leur présence au sein des établissements, ce qui est loin de faire consensus. Troisième volet : des marges d’autonomie octroyées aux collèges pour une organisation plus souple.

Dès vendredi 1er octobre, le ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, a préféré déminer un dossier politiquement délicat, en déclarant au Monde qu’il n’y aurait pas « de grande réforme du collège d’ici à 2012 » et souligné que « la place » et « les missions des enseignants feraient partie d’un grand débat national dans le cadre (de ce) rendez-vous ».

Il a seulement annoncé quelques aménagements, en prévoyant notamment des expérimentations dans les 250 établissements situés en zone prioritaire, où 15 % d’élèves en grande difficulté en sixième auront, dès la rentrée prochaine, un accompagnement personnalisé en lecture, écriture et calcul.

Marine LAMOUREUX
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Jeu 25 Nov 2010, 10:09

A Tulle, non seulement ils ont deux collèges pour ... 300 élèves, mais en plus on leur offre des iPad. Pendant ce temps, à Fontenay-sous-Bois, au collège Joliot Curie, on s'agglutine dans un collège de 850 élèves. Et après on va nous dire que les "Parisiens" sont des privilégiés. Quand pensera-t-on enfin un peu plus à nous (et un peu moins aux provinciaux) ?

En investissant 1,5 millions d’euros dans l’achat de 3.300 tablettes numériques iPad pour les collégiens et les enseignants des classes de sixième de ses collèges, la Corrèze réalise une première mondiale.

Souhaitée par le président du conseil général, François Hollande (PS), l’opération fait suite à « OrdiCollège » lancée en 2008, qui aura permis d’équiper 7.200 étudiants des classes de 5ème, 4ème, et 3ème, d’un ordinateur portable « Acer », et vise, selon le mot de l’élu « à réduire la fracture numérique, tout en multipliant les usages ».

Les trois cents élèves des deux collèges de Tulle ont été les premiers servis, le tout devant être distribué d’ici le 17 décembre 2010. Un appel d’offres avait été lancé en fin d’été dernier, remporté par la société Computacenter, le choix se portant sur l’iPad qui était alors le seul appareil de ce genre disponible sur le marché.
La dépense représente 2% du budget d’investissement départemental, et une étude sera réalisée afin de cerner quel sera, à l’usage, l’outil informatique le plus performant (entre portable et tablette) pour les équipements à venir.

Les bénéficiaires élèves et enseignants, recevront une formation à l’emploi de cet outil, dispensée par les commerciaux de l’entreprise fournisseur.

source,http://infos.lagazettedescommunes.com/49302/la-correze-donne-des-ipad-a-ses-eleves/

POUR COMPLÉTER
En 2009, Computacenter a équipé près de 10 000 élèves de sixième de la Seine Saint-Denis (93) en ordinateurs portables, dans le cadre d'une aide à l'achat d'ordinateurs initiée par le Conseil Général. Cette prestation comportait la configuration des matériels, leur livraison auprès de chaque collégien et la maintenance des ordinateurs. En parallèle, Computacenter fournit et installe des équipements informatiques aux 119 collèges du département, à raison de 1 000 postes par an sur 4 ans.

Et du côté du Val-de-Marne ??
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: POUR un 4ème collège dans la ville   Mer 05 Sep 2012, 09:05

Nous voilà en 2012, donc deux ans après mon "coup de gueule" ci dessus (novembre 2010).

Celui-ci aura t-il inspiré l'exécutif du Conseil général ? Peu importe.

Il faut le reconnaître, ORDIVAL est tout simplement un projet très ambitieux. Vous verrez que les autres départements de France suivront. Il faut préciser que l'ordinateur portable est prêté aux élèves le temps de leurs années collège. Ce n'est donc pas un "ORDI-CADEAU", mais bien un ordinateur en "Time sharing", si je puis dire. Donc, on n'est pas dans une logique "république bananière" qui serait on t'offre un ordi que tu peux garder comme ça le jour des élections, vote pour nous.

Ce projet, c'est un peu comme le Vélib : on priorise l'UTILISATION de l'objet à la POSSESSION de l'objet en pariant sur la bonne intelligence des usagers qui sont censés prendre soin du matériel. Après, comme dans tout projet de ce type, il y aura des ratés (vol, casse, ... ) du fait d'idiots qui ne trouvent rien de mieux à faire. Mais, globalement le projet est clairement dans l'air du temps et il ne peut que réussir. Après, la récupération politique dont il pourrait faire l'objet c'est un autre débat ... Mais il faut savoir rendre à César ...

Un reportage assez intéressant sur cette initiative,
http://player.vimeo.com/video/48445816


MANUELS SCOLAIRES EN LIGNE ?

En pratique, ce passage au numérique devrait aussi s’accompagner, à terme, de la mise à disposition intégrale des manuels scolaires en ligne. Ce qui n’est pour l’instant pas systématique, cette option étant actuellement négociée au cas par cas avec les éditeurs de livres scolaires. Cela contribuerait à réduire le fameux poids du cartable !
Revenir en haut Aller en bas
 
POUR un 4ème collège dans la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» POUR un 4ème collège dans la ville
» Un indien dans la ville
» Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)
» Jeu "Un tour dans la ville (LE : déchiffrage & compréhension de la lecture)
» coupure de gaz dans notre ville @@@@@

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: