Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 28 Sep 2013, 11:23

Rappel du premier message :

Deux jugements concernant d'une part Sephora et d'autre part Castorama et Leroy-Merlin provoquent la colère des salariés envers les syndicats qui ont porté plainte contre ces sociétés... Dans les deux cas, l'amplitude de travail est réduite et les salariés se retrouvent donc à gagner moins quand ils ne risquent pas tout bonnement  de perdre leur emploi...

Face à cette situation, les salariés de Sephora ont déjà décidé de se battre sur le terrain judiciaire en portant plainte contre ces syndicats dont ils contestent la représentativité...

J'ajouterais à propos du magasin Sephora des champs Elysées qu'il suffit de faire fermer tous les magasins situés dans les lieux touristiques  à 21 heures pour faire fuir les touristes qui ne viennent pas à Paris que pour admirer l'immeuble de Niemeyer place du Colonel Fabien....

A l'heure où notre pays compte plus de 5 millions de chômeurs ne demandant qu'à travailler, on ne peut que déplorer que les syndicats agissent de la sorte...

Si ces syndicats veulent réellement s'intéresser à ces problèmes de travail nocturne et dominical dans l'intérêt des travailleurs et non par haine envers les employeurs, qu'ils s'intéressent à l'organisation du temps de travail dans les entreprises concernées: nombre de jours de travail consécutifs, nombre de jours de repos consécutifs, amplitude des repos entre plage de travail, ... Ce sera plus utile que d'imposer des fermetures...


Le Parisien a écrit:
Sephora : des salariés attaquent les syndicats pour pouvoir travailler la nuit

Publié le 27.09.2013, 19h52 | Mise à jour : 20h48

Cent-un salariés du magasin Sephora des Champs-Elysées (VIIIe) ont assigné ce vendredi en référé les syndicats du commerce de Paris, qui ont obtenu en justice lundi la fermeture à 21 heures du parfumeur, propriété du groupe LVMH, au lieu de minuit ou une heure du matin. La juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Paris a toutefois mis l'accent sur le fait que l'affaire avait été jugée en appel et que le référé n'était pas «une juridiction de recours».

Les avocats respectifs des salariés et de la direction de Sephora ont fait valoir que le personnel travaillant le soir allait subir «une atteinte immédiate au contrat de travail» à cause de l'action de l'intersyndicale du commerce, le Clic-P (CGT, CFDT, FO, Seci-Unsa, SUD et CGC). Dans la salle d'audience, dite «chambre des criées», une soixantaine de salariés étaient venus assister aux plaidoiries, vêtus de leur uniforme, un tee-shirt noir avec la marque inscrite au dos. Une trentaine de représentants syndicaux étaient également présents.

Les avocats ont également contesté la légitimité des syndicats du commerce, leur reprochant de n'avoir aucun représentant parmi les salariés du magasin des Champs-Elysées. Ils demandent au tribunal «condamnation des organisations syndicales à 100 000 € d'astreinte par jour et par organisation pour tout acte direct et indirect susceptible d'entraîner la modification de leur contrat de travail».

Une demande «farfelue» pour les syndicats

De leur côté, les avocats des syndicats ont jugé cette demande «farfelue» et estimé que Sephora «utilisait des salariés pour faire une opération de communication». La juge des référés s'est elle interrogée sur la «demande précise» des plaignants. «On ne comprend pas la décision de la cour d'appel, nous demandons juste de pouvoir continuer à travailler», a répondu lors de l'audience Olivier Martin, porte-parole de la CFTC, premier syndicat chez Sephora.

De son côté, Karl Ghazi, de la CGT du commerce, a regretté l'action des personnels de Sephora qui «sont là sur un affreux malentendu». «C'est l'ensemble des salariés du commerce qui est concerné par cette décision. Il s'agit bien de l'intérêt collectif des salariés et pas de la somme d'intérêts particuliers», a-t-il ajouté.

L'affaire a été mise en délibéré.
Source: http://www.leparisien.fr/economie/sephora-des-salaries-attaquent-les-syndicats-pour-pouvoir-travailler-la-nuit-27-09-2013-3175361.php

Pour mémoire,une donnée qui aurait dû être intégrée par les syndicats avant de faire fermer plus tôt un commerce situé sur les Champs Elysées:

Ministère du tourisme a écrit:
Le secteur du tourisme a, une nouvelle fois en 2012, largement contribué au soutien de l'activité économique de la France. Les dépenses des visiteurs, français et étrangers, représentent structurellement plus de 7% de la richesse produite dans le pays.  D'ores et déjà, la saison hivernale 2012-2013 a enregistré d'excellents résultats pour la période de Noël, et les perspectives sont stables pour les vacances d'hiver.
Source: http://www.artisanat-commerce-tourisme.gouv.fr/premier-bilan-tourisme-2012


Dernière édition par a.nonymous le Ven 19 Aoû 2016, 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 18:10

Il est surtout heureux pour les dimanches de ceux qui ne travaillent pas que d'autres travaillent le dimanche...

Cinéma, restaurant, autoroute, station service, hôpitaux, police, pompiers, bar, tabac, PMU, télé, théâtre, commerçants divers comme le boulanger ou le pâtissier et quelques autres...
Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 20:00

Puisque mon propos n'a pas été compris je l'explique : le dimanche aurait pu être une journée culturelle, familiale, de découverte etc., finalement elle sera soit Drucker (la télévision abrutissante que beaucoup regarde ET pas seulement les vieux et les malades...les jeunes font un autre choix : internet), soit acte consumériste. Entre les deux RIEN. Dommage.

Consommons, consommons et sauvons les meubles. Derrière ce maquillage d'une société éprise de liberté, c'est surtout un société individualiste qui se profile, une société qui s’appauvrit dans tous les sens du terme. Finalement nous avons les hommes politiques que nous méritons !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 20:04

kermor a écrit:
Puisque mon propos n'a pas été compris je l'explique : le dimanche aurait pu être une journée culturelle, familiale, de découverte etc., finalement elle sera soit Drucker (la télévision abrutissante que beaucoup regarde ET pas seulement les vieux et les malades...les jeunes font un autre choix : internet), soit acte consumériste. Entre les deux RIEN. Dommage.

Consommons, consommons et sauvons les meubles. Derrière ce maquillage d'une société éprise de liberté, c'est surtout un société individualiste qui se profile, une société qui s’appauvrit dans tous les sens du terme. Finalement nous avons les hommes politiques que nous méritons !
OK pour la dernière phrase, d'autant plus vrai que c'est nous qui les élisons...

POur ce qui concerne la première : vox populi, vox dei ! tout est là pour une partie de nos semblables.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 21:17

kermor a écrit:
Puisque mon propos n'a pas été compris je l'explique : le dimanche aurait pu être une journée culturelle, familiale, de découverte etc., finalement elle sera soit Drucker (la télévision abrutissante que beaucoup regarde ET pas seulement les vieux et les malades...les jeunes font un autre choix : internet), soit acte consumériste. Entre les deux RIEN. Dommage.

Consommons, consommons et sauvons les meubles. Derrière ce maquillage d'une société éprise de liberté, c'est surtout un société individualiste qui se profile, une société qui s’appauvrit dans tous les sens du terme. Finalement nous avons les hommes politiques que nous méritons !
-
Qui y-t-il à faire pour les habitants du canton Est, particulièrement les jeunes, en semaine et le week-end ? On se plaint que les jeunes squattent les halls mais quelles autres activités leurs sont aujourd'hui proposées ? Il y a les activités sportives, quelques kebab, un Mac Do, un Hector Chicken hallal, et.... le centre commercial...

Quand je suis arrivée à Fontenay à l'époque du regretté Louis Bayeurte il y a avait au Val une brasserie digne de ce nom, des restaurants, une boite de nuit, ...

Alors plutôt que de construire un théâtre élitiste sur la ligne de crête pourquoi ne pas construire une MJC digne de ce nom ouverte jusqu'à 22h en semaine et minuit les vendredi et samedi au cœur du canton Est ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 21:59

On s'éloigne du sujet les salariés attaquent en justice, mais bon comme ce n'est pas moi qui le fait affraid 

Donc là je pense que je vais avoir le droit de poursuivre comme bon me semble...

Marie Drucker, elle aussi, elle a fait une bien belle émission hier soir. Chez nous! Ceux ou celles qui l'auraient ratée devraient avoir des remords; cela peut être remis en diffusion décalée jusqu'à dimanche.

Heureusement que les fonctionnaires qui sont d'astreinte ont droit à des paniers forfaitaires, il ne manquerait plus que la loi ne s'applique pas à tous.

Je me demande bien comment on peut faire pour définir qu'un théâtre va être élitiste avant même d'en connaître la programmation.

Quant à l'idée des animations dansantes, sauf erreur de ma part, il y a une initiative guinguette sur la ville.

Les jeunes de notre ville ne sont pas plus manchots que les autres, ils savent prendre les transports en commun et sortir là où bon leur semblent, sans que l'on ait besoin de penser que tous restent en bas de chez eux.

Quant à la vox populi vox dei, ce n'est pas tout à fait comme cela que ça marche.

L'un des premiers textes originaux d'où est extrait cette locution, est une lettre de Alcuin à Charlemagne en 798 : « Nec audiendi qui solent dicere, Vox populi, vox Dei, quum tumultuositas vulgi semper insaniae proxima sit », qui se traduit par « Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés, car la nature turbulente de la foule est toujours très proche de la folie»
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:23

Libellule a écrit:
On s'éloigne du sujet les salariés attaquent en justice, mais bon comme ce n'est pas moi qui le fait affraid 

Donc là je pense que je vais avoir le droit de poursuivre comme bon me semble...

Marie Drucker, elle aussi, elle a fait une bien belle émission hier soir. Chez nous! Ceux ou celles qui l'auraient ratée devraient avoir des remords; cela peut être remis en diffusion décalée jusqu'à dimanche.

Heureusement que les fonctionnaires qui sont d'astreinte ont droit à des paniers forfaitaires, il ne manquerait plus que la loi ne s'applique pas à tous.

Je me demande bien comment on peut faire pour définir qu'un théâtre va être élitiste avant même d'en connaître la programmation.

Quant à l'idée des animations dansantes, sauf erreur de ma part, il y a une initiative guinguette sur la ville.

Les jeunes de notre ville ne sont pas plus manchots que les autres, ils savent prendre les transports en commun et sortir là où bon leur semblent, sans que l'on ait besoin de penser que tous restent en bas de chez eux.

Quant à la vox populi vox dei, ce n'est pas tout à fait comme cela que ça marche.

L'un des premiers textes originaux d'où est extrait cette locution, est une lettre de Alcuin à Charlemagne en 798 : « Nec audiendi qui solent dicere, Vox populi, vox Dei, quum tumultuositas vulgi semper insaniae proxima sit », qui se traduit par « Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés, car la nature turbulente de la foule est toujours très proche de la folie»
et après ?
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3024
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:29

tonton christobal a écrit:
et après ?
Et bien il est content, il a très bien fait son travail de petit troll.

Ah, quand Loïc se déguise en vert...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:46

Libellule a écrit:

Je me demande bien comment on peut faire pour définir qu'un théâtre va être élitiste avant même d'en connaître la programmation.

Les jeunes de notre ville ne sont pas plus manchots que les autres, ils savent prendre les transports en commun et sortir là où bon leur semblent, sans que l'on ait besoin de penser que tous restent en bas de chez eux.

Théâtre élitiste : 15,5 millions (devis) pour la construction, 595000 Euros par an (estimation) de frais de fonctionnement et ce pour 300 places !!!!
Comme vous le dites si bien, on peut très bien prendre les transports en commun pour aller au théâtre à Paris (même pour voir une pièce montée par une troupe fontenaysienne, même subventionnée par la ville), cela coûtera toujours moins cher aux contribuables.
Ma contribution à une troupe d' amateurs :
http://treteaux-lyriques.fr/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:48

@Tonton, et Vieux ... Après? il n'y a pas plus simple on revient dans le sujet tranquille sans nouvel interlude interminable.

Est-ce qu'il y a parmi les forumeurs des salariés du dimanche qui seraient prêts à attaquer les syndicats en justice, par exemple qui travailleraient à Bricorama, et qui auraient envie de témoigner?

@Mamie A +1, même si un théâtre sur la ville peut à terme contribuer à sa renommée ... (je pense en fait que c'est cela l'arrière pensée, mais je n'en suis pas sûr)
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3024
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:54

Libellule a écrit:
@Tonton, et Vieux ... Après?
Pouvez vous faire attention à se que vous écrivez, jusqu'à présent je me suis conduit poliment, mais cela pourrait changer si vous continuez.

Sur ce.....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 22:57

ah, j'ai écrit trop vite : Vieux breton.... cat 

Pour ne pas revenir que pour cela ... Sympa Votre lien Mamie A http://treteaux-lyriques.fr/index.php

En attendant les témoignages locaux peut-être donc
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 23:18

mamiea a écrit:
Théâtre élitiste : 15,5 millions (devis) pour la construction, 595000 Euros par an (estimation) de frais de fonctionnement et ce pour 300 places !!!!
_
Nous sommes hors sujet par rapport au travail en soirée et le dimanche quoi que....

Parler d'élitisme c'est aussi poser la question du public qui fréquentera ce théâtre...

Pour mémoire, voici ce que l'on a pu lire dans la presse suite aux problèmes financiers rencontrés par le théâtre de la Villette remontés sur ce forum par Dumez::

Citation :
La mairie [ de Paris ] «reconnaît la qualité et l’audace de la programmation de Patrick Gufflet, qui a contribué à révéler de grands talents tels que Joël Pommerat ou Yasmina Reza», mais elle regrette l’absence d’une «politique volontariste en direction des publics».

«Alors que le théâtre accueillait 14 273 spectateurs payants en 2006, il n’a accueilli que 4 000 spectateurs payants en 2011 (soit un coût de 250 euros par spectateur pour la municipalité)», écrit la ville [ de Paris ] dans un communiqué.

«Notre programmation est axée sur les nouvelles formes. Nous n’avons pas la même fréquentation que les théâtres qui montrent du Molière», a plaidé Patrick Gufflet.
Voir: http://www.plateaufontenay.net/t821-le-theatre-de-la-villette-a-son-tour-menace-par-l-austerite

En admettant que ce théâtre (infrastructure) voit le jour, les questions qui viennent sont quelle(s) troupes(s) ? quelle(s) programmation(s) ? pour quel(s) public(s) ? d'où vendra le public de ce théâtre éloigné des RER Fontenay et Val ?

Par ailleurs des collaborations avec Daniel Sorarano à Vincennes - http://www.espacesorano.com - et Watteau à Nogent - http://www.scenewatteau.fr/ - ne seraient-elle pas envisageables ?


Après et alors que dans les conseils de quartier du canton Est on entend souvent des jeunes et des moins jeunes se plaindre de l'absence de structure ouverte en soirée ou le week-end dans ce quartier, l'idée d'opposer au projet de théâtre un projet à définir s'apparentant au concept des MJC - http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_des_jeunes_et_de_la_culture - ne me paraitrait pas absurde...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 09 Oct 2013, 23:45

L'insecte est nul et parle sans savoir... une fois de plus et c'est habituel !

Pour ma part il m'était difficile d'attaquer mon syndicat afin qu'il intervienne afin de me dispenser de bosser les jours fériés puisque par statut j'étais soumis à ne pas avoir d'horaire... et je ne suis pas le seul, nombre de corporations sont dans ce cas.

Si vous receviez autant de coups de pieds au derche que j'ai fait de dimanche, de samedi, de nuit de Noël et de nouvel an sans compter les week end de Pâques ou les 1er novembre ou 11 novembre itou pour les 14 juillet et les 15 aout sans compter les permanences de nuit à mon bureau en quelques dizaines d'années de travail vous ne pourriez plus poser votre cul sur une chaise.

En prime : sans compter les interdictions de prendre plus de trois semaines de congé annuel pendant les périodes de vacances d'été...

Alors avec vos élucubrations sur les congés, les week end, les fêtes et compagnie vous commencez à m'amuser sérieusement.

Par charité chrétienne je vous passe les astreintes à domicile et les rappels impromptus...

Comme sur ce forum tout le monde sait tout sur tout vous trouverez sans doute comment sont défrayés les gens soumis à ce régime, ils sont nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 02:10

Alors avec vos élucubrations sur les congés, les week end, les fêtes et compagnie vous commencez à m'amuser sérieusement. C'est déjà ça. pig Avez-vous remarqué que là c'est anonymous en dernier qui intervenait?

Après et alors que dans les conseils de quartier du canton Est on entend souvent des jeunes et des moins jeunes se plaindre de l'absence de structure ouverte en soirée ou le week-end dans ce quartier, l'idée d'opposer au projet de théâtre un projet à définir s'apparentant au concept des MJC - http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_des_jeunes_et_de_la_culture - ne me paraitrait pas absurde...

Peut-être pas opposer mais proposer comme alternative... Je ne suis pas sûr qu'en terme de budget cela fera une grande différence, mais cela peut enrichir le projet en effet.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 02:51

Libellule a écrit:
@Tonton, et Vieux ... Après? il n'y a pas plus simple on revient dans le sujet tranquille sans nouvel interlude interminable.

Est-ce qu'il y a parmi les forumeurs des salariés du dimanche qui seraient prêts à attaquer les syndicats en justice, par exemple qui travailleraient à Bricorama, et qui auraient envie de témoigner?

@Mamie A +1, même si un théâtre sur la ville peut à terme contribuer à sa renommée ... (je pense en fait que c'est cela l'arrière pensée, mais je n'en suis pas sûr)
c'est bien sur A.nonymous qui a écrit cela...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 02:54

Libellule a écrit:
Alors avec vos élucubrations sur les congés, les week end, les fêtes et compagnie vous commencez à m'amuser sérieusement. C'est déjà ça. pig Avez-vous remarqué que là c'est anonymous en dernier qui intervenait?

Après et alors que dans les conseils de quartier du canton Est on entend souvent des jeunes et des moins jeunes se plaindre de l'absence de structure ouverte en soirée ou le week-end dans ce quartier, l'idée d'opposer au projet de théâtre un projet à définir s'apparentant au concept des MJC - http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_des_jeunes_et_de_la_culture - ne me paraitrait pas absurde...

Peut-être pas opposer mais proposer comme alternative... Je ne suis pas sûr qu'en terme de budget cela fera une grande différence, mais cela peut enrichir le projet en effet.
bien sur les hôpitaux, les permanences du parquet, les pompiers, les gendarmeries... les cinémas, les théâtres, les restaurants tout ça c'est fermé le dimanche et le soir.

Vous il y a longtemps que vous n'amusez plus grand monde !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 02:59

Quand vous en aurez assez de me faire dire ce que je ne dis pas, vous irez mieux, vous verrez. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 03:17

tonton christobal a écrit:
bien sur les hôpitaux, les permanences du parquet, les pompiers, les gendarmeries... les cinémas, les théâtres, les restaurants tout ça c'est fermé le dimanche et le soir.
-
Vous pouvez ajouter à cette liste l'administration des sites informatiques centraux des secteurs banques , assurances, transports, les centres d'appels des opérateurs mobiles ou internet, ...

Il y a encre une dizaine d'années, ces activités étaient assurées en 24/7 par des salariés français qui étaient  bien contents d'avoir un emploi avec les primes liées aux horaires décalés...

Aujourd'hui ces emplois sont occupés à distance au travers des réseaux informatiques par des salariés"low cost" indiens, marocains, polonais, roumains, ... qui travaillent pour des salaires de misère en 24/7 sans syndicat et sans histoire...

Les salariés français qui occupaient ces fonctions crèvent eux à Pôle emploi...

Les militants du PCF et de la CGT doivent vraiment changer de logiciel si ils veulent encore prétendre défendre les salariés français...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 04:17

Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
penelope94



Messages : 244
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 04:30

Loïc a écrit:
Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
je pense que bon nombre de nos chomeurs particulieremnt les jeunes aimeraient pouvoir travailler meme le dimanche , meme la nuit , les temps ont changés mais pas vous visiblement .
moi perso il m'arrive d'etre en astreinte , je suis mere de famille et si cela me permet d'offrir des vacances à mes enfants ,ben tant mieux cheers 

en parlant de retraite vous ne donnez pas l'exemple avec ma candidature de voguet " faites ce que je dis mais pas ce que je fais " pourtant il a l'air bien usé notre maire , il n'y a donc personne a la hauteur au PC pour prendre sa place ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 04:31

Loïc a écrit:
Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
si un Dimanche vous êtes blessé et avez besoin des pompiers, d'une ambulance ou d'une intervention chirurgicale d'urgence vous attendrez le lundi... en espérant que ce ne sera pas celui de Pâques ou de Pentecôte.
Si c'est le soir vers 22H en semaine vous attendrez le lendemain 9H que tout le monde soit arrivé, ait pris le café et commenté le programme de télé pour commencer à prendre votre cas en considération.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 04:32

penelope94 a écrit:
Loïc a écrit:
Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
je pense que bon nombre de nos chomeurs particulieremnt les jeunes aimeraient pouvoir travailler meme le dimanche , meme la nuit  , les temps ont changés mais pas vous visiblement .
moi perso il m'arrive d'etre en astreinte , je suis mere de famille et si cela me permet d'offrir des vacances à mes  enfants ,ben tant mieux cheers 

en parlant de retraite vous ne donnez pas l'exemple avec ma candidature de voguet " faites ce que je dis mais pas ce que je fais " pourtant il a l'air bien usé notre maire , il n'y a donc personne a la hauteur au PC pour prendre sa place ?
la retraite ... pas question la place est bonne !
Revenir en haut Aller en bas
penelope94



Messages : 244
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 04:35

il connait quoi Loic du monde de l.entreprise finalement ,puisqu'il occupe un emploi protege en tant qu'enseignant .
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 05:02

Loïc a écrit:
Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
_
Dans le cas que je citais, que vaut-il mieux; que des salariés français travaille 24/7 pour assurer de services à feux continus ou que ceux-ci soient assurés à distance, en "remote" comme on dit, par des salariés  indiens, marocains, polonais, roumains, ... payés une misère   ?

Aujourd'hui la France comme tous les autres pas  européens, est coincée car elle ne peut pas appliquer de "préférence nationale" y compris pour les sociétés externes travaillant pour les services publics.... Nous sommes embarqués dans une Union  basée sur une libre concurrence, celle-ci s'exerçant entre pays, entre sociétés de ces pays et entres salariés de ces pays....  Alors qu'il y a 5 millions de chômeurs dans notre pays, il faudrait peut être exiger haut et fort la remise en cause des lois communautaires interdisant cette "préférence nationale"...

Après libre au PCF, PG, FdG et à la CGT de ne pas vouloir voir que nous sommes en  GUERRE ECONOMIQUE et  en GUERRE POUR L'EMPLOI mais il ne faut alors  pas s'étonner si les électeurs se tournent vers d'autres formations politiques pas très recommandables...


01 Net a écrit:
Le Gouvernement vigilant sur la politique offshore des sous-traitants de la SNCF

Xavier Biseul
01Business
le 09/09/13 à 14h00

Un an après le scandale de la délocalisation de pans de l’informatique de la SNCF en Pologne, Tchéquie et Espagne via les sous-traitants IBM et Sopra, le gouvernement fait le point. Répondant à Hervé Féron, député PS de Meurthe-et-Moselle, le ministère du Redressement productif rappelle que le droit communautaire interdit l'expression d'une préférence nationale en matière d'emploi dans le cadre d'un appel d'offres, à l'exclusion de certains achats bien spécifiques. « Il était en conséquence impossible pour la SNCF de rejeter l'offre remise par IBM à l'aune de ce seul critère. »

Toutefois, la SNCF et IBM ont, depuis, engagé « des discussions pour explorer un dispositif de prestations en France.» Le Gouvernement se dit très attentif quant aux conséquences sociales des choix de la SNCF et « lui demande de porter à l'avenir une attention accrue, dans le choix de ses prestataires, à leur capacité de maintien de l'emploi sur le territoire national. »
http://pro.01net.com/editorial/602668/le-gouvernement-vigilant-sur-la-politique-offshore-des-sous-traitants-de-la-sncf/?page=2
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 13:34

Loïc a écrit:
Oui enfin si la panacée et l'avenir radieux c'est d'abandonner tous les droits sociaux et de militer pour revenir au 19e siècle pour le travail de nuit ou la retraite, non merci !
Pour les chômeurs ce serait peut-être mieux que le chômage ? Qu'en savez vous en tant que fonctionnaire bénéficiant de la sécurité de l'emploi ?

Aujourd'hui la France est certes au 21ème siècle mais les indiens, les polonais, les roumains, les marocains, les tunisiens,  les tchèques,... n'ont aucun scrupule à prendre nos emplois en travaillant 24/7 sans toutes les contraintes que nous avons...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 18:55

Ce n'est pas parce que les indiens, les tchèques ou autres se font exploiter qu'il nous faut accepter la régression sociale avec travail du dimanche, travail de nuit et recul de l'âge de la retraite...

Le mouvement actuel impulsé par le patronat est le contraire de la notion même de progrès social.

Les conséquences en sont déjà esquissées : le fait que pour la première fois depuis 400 ans, la génération suivante risque de vivre moins bien que l'actuelle.

Et bien ça, c'est tout simplement inacceptable.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 18:58

Loïc a écrit:
Ce n'est pas parce que les indiens, les tchèques ou autres se font exploiter qu'il nous faut accepter la régression sociale avec travail du dimanche, travail de nuit et recul de l'âge de la retraite...

Le mouvement actuel impulsé par le patronat est le contraire de la notion même de progrès social.

Les conséquences en sont déjà esquissées : le fait que pour la première fois depuis 400 ans, la génération suivante risque de vivre moins bien que l'actuelle.

Et bien ça, c'est tout simplement inacceptable.
Le communisme était un régime inacceptable et il a perduré pendant 70ans...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 19:26

Et les peuples s'en sont débarrassé...

Alors je ne crois pas que le système de l'austérité et de la régression sociale, le capitalisme sauvage puisse perdurer ainsi bien longtemps.

Les peuples d'Amérique Latine le montrent d'ailleurs de façon intéressante depuis quelques années au Pérou, au Paraguay, au Vénézuela, en Equateur, en Bolivie par exemple !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 19:29

Loïc a écrit:
Et les peuples s'en sont débarrassé...

Alors je ne crois pas que le système de l'austérité et de la régression sociale, le capitalisme sauvage puisse perdurer ainsi bien longtemps.

Les peuples d'Amérique Latine le montrent d'ailleurs de façon intéressante depuis quelques années au Pérou, au Paraguay, au Vénézuela, en Equateur, en Bolivie par exemple !
Espérons que l'on ne mettra pas 70 ans pour changer de municipalité.

Les dictatures de droite ont un avantage sur celles de gauche : elle tiennent moins longtemps...pour le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 19:37

tonton christobal a écrit:
Espérons que l'on ne mettra pas 70 ans pour changer de municipalité.
Sauf que cette municipalité a été élue et bien élue même.

Et lorsque je vois la salle de la réunion de lancement de la campagne de Fontenay pour tous autour de Jean-François Voguet le 5 octobre à Michelet, lorsque je vois la foule, la dynamique et l'enthousiasme, je me dis que tout n'est pas perdu ou plutôt que c'est là que réside l'espoir !



http://voguet2014.fr/au-jour-le-jour/


http://voguet2014.fr/ils-nous-soutiennent/



Bonne journée à vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Clarisse

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 20:30

Loïc a écrit:
Et les peuples s'en sont débarrassé...

Alors je ne crois pas que le système de l'austérité et de la régression sociale, le capitalisme sauvage puisse perdurer ainsi bien longtemps.

Les peuples d'Amérique Latine le montrent d'ailleurs de façon intéressante depuis quelques années au Pérou, au Paraguay, au Vénézuela, en Equateur, en Bolivie par exemple !
Vous ne parlez pas de la Corée du Nord Loïc ? Pourtant communiste aussi...

Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 21:00

Le Loic chantonnant "c'est la lutte Finale...". C'est fini tout ceci!
Oui, on se fait manger par les Pays emergeant car notre flexibilite ne nous accorde pas le changement ... a vouloir defendre vos acquis Messieurs de l'administration vous ne faites que retarder l'échéance!

Venez visiter nos entreprises et vous verrez que la delocalisation est a cote de chez vous... Car une poignet d'irreductible fanfaronnent encore a defendre leurs, je dis bien leurs interets et avantages. Et surtout ne citer pas la generation de nos enfants qui subirons et supporterons vos retraites car vous aurez soutenu coute que coute le surendettement au lieu d'aller bosser, même le dimanche, la nuit....etc!

Vous retardez et lassez lachement la futur generation s'occuper de la reforme de

                                     - Notre école (Et oui, contraindre 1 000 000 d'actifs a changer et modifier ne doit pas etre si facile que ca ... lorsque l'on parle de son electorat!),
                                     - Notre systeme bancaire (Et oui, les patrons vous tiennent car vous même et nous tous participons à cette organisation)
                                     - Nos retraite (Et oui, repousser et repousser n'est pas la solution! Un jour il faudra bien se dire qu'il est plus possible de maintenir ce systeme et de passer à une mutualisation...)
- Notre systeme de sante ( Oulalala, gavons nous de medicament pour vivre plus longtemps, fermons les yeux pour notre confort perso et laissons... la future generation gerer ce trou enormissime que nous laisserons!)

Vivez dans le présent et surtout ne regardez pas l'avenirque comme une utopie...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 10 Oct 2013, 23:55

Loïc a écrit:
Ce n'est pas parce que les indiens, les tchèques ou autres se font exploiter qu'il nous faut accepter la régression sociale avec travail du dimanche, travail de nuit et recul de l'âge de la retraite...

Le mouvement actuel impulsé par le patronat est le contraire de la notion même de progrès social.

Les conséquences en sont déjà esquissées : le fait que pour la première fois depuis 400 ans, la génération suivante risque de vivre moins bien que l'actuelle.

Et bien ça, c'est tout simplement inacceptable.
_
Je pense que votre vieux logiciel version 1977 ne vous permet hélas pas d'appréhender la réalité d'aujourd'hui... Je vais donc essayer de rester simple dans mes explications pour que vous puissiez comprendre...

Dans l'informatique et le tertiaire qui nous étaient présentés il y a encore quelques années comme des Eldorado en terme d'emplois, il y a quatre éléments majeurs: les ordinateurs, les hommes administrant ces ordinateurs, les utilisateurs de ces ordinateurs et les réseaux reliant l'ensemble...  Dès qu'il y a un réseau entre ordinateur, administrateurs et utilisateurs, ces derniers peuvent être n'importe où dans le monde, y compris dans des pays "low cost" où administrateurs et utilisateurs sont payés une misère et où la législations du travail est bien moins stricte que la notre...

Les entreprises ont bien compris qui si elles voulaient offrir des services étendus à leurs clients qui en sont demandeurs: prises de commandes ou relations commerciales jusqu'à 22 heures, support 24/7, .... elles avaient tout intérêt à délocaliser ce genre de service dans ce genre de pays, ce qui fait bien sûr autant d'emploi en moins pour les salariés français...

Ce qui est pernicieux dans cette évolution, c'est que l'on ne peut pas à proprement parler de délocalisation au sens physique du terme... En générale le processus est ou a été le suivant:

Acte 1: toutes les tâches sont accomplis 24/7 par du personnel  avec un "company badge" comme on dit, en clair du personnel de la société syndiqué et bénéficiant d'une multitude de primes de nuit, de week-end, de panier, de taxi (oui ça existait) ....

Acte 2: les tâches de nuit et du week-end sont externalisées "on site" à du personnel avec un "contractor badge", en clair un prestataire de service extérieur opérant dans les locaux de la compagnie mais sans tous les avantages dont bénéficiait le personnel de la compagnie travaillant 24/7

Acte 3: le personnel "contractor badge" est remplacé par du personnel extérieur opérant "off site" quelque part en France ce qui permet de mettre en place, tester et valider toutes les procédures à distance

Acte 4: ce qui se faisait "off site" à l'acte 3 est déplacé "off shore" , en clair délocalisé dans un pays '"low cost" où des salariés indiens, polonais, tchèques, roumains, ...  dociles font le même travail 24/7 pour un salaire de misère et sans revendication syndicale


Un certain nombre d'éléments liés aux évolutions technologiques me font réellement craindre que, si rien est fait et en particulier si aucune harmonisation salariale, sociale et fiscale n'intervient au sein de l'Union, le tertiaire des grosses entreprises connaissent au cours des prochaines années le même sort que la sidérurgie ou d'autres industries... Si tel était le cas, nombre de mètres carrés de bureaux actuellement en construction en France risqueraient de ne pas trouver pas preneur...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 30 Oct 2013, 23:30

Donc pour acheter des fournitures de bricolage auront le choix entre Leroy-Merlin Rosny, Catorama Villemonble ou Leroy-Merlin Ivry mais il ne pourront toujours pas aller chez Bricorama Fontenay....

Ceci étant, ces magasins ne sont pas très loin et pour le personnel comme pour les clients, il suffit de faire fumer le diesel à particules pour y être en 5 minutes...

Reuters a écrit:
Bricorama débouté sur le travail dominical
ReutersReuters – il y a 20 heures

PARIS (Reuters) - Les magasins de bricolage Castorama et Leroy Merlin d'Ile-de-France ont été à nouveau autorisés mardi par la justice française à ouvrir le dimanche, contrairement à une précédente décision contestée par leur concurrent Bricorama.

Bricorama, condamné en 2012 à fermer ses 24 magasins d'Ile-de-France le dimanche après une plainte du syndicat Force ouvrière, s'estimait lésé face aux enseignes concurrentes et avait saisi la justice pour dénoncer cette décision.

Le groupe a été débouté mardi par la cour d'appel de Paris et condamné à verser à Castorama et Leroy Merlin une indemnité de 12.000 euros pour chacun.

Le PDG de Bricorama, Jean-Claude Bourrelier, a déploré mardi une décision "d'injustice".

"Cela pénalise uniquement Bricorama, ses salariés, on va continuer le combat en espérant que la justice finisse par décider autrement", a-t-il dit à Reuters, estimant que la trentaine de dérogations obtenues par ses concurrents n'étaient selon lui pas conformes à la réglementation.

"Je ne demande pas de passe-droit, de privilège, ce que je demande c'est : tous ouverts ou tous fermés", a-t-il ajouté.

Le tribunal de commerce de Bobigny avait ordonné en octobre en référé à Leroy Merlin et Castorama de ne plus ouvrir leurs magasins franciliens le dimanche sous peine de se voir infliger une astreinte de 120.000 euros par magasin et par jour.

Les deux enseignes avaient fait appel de cette décision.

L'avocat du groupe Castorama s'est félicité de la décision mais a rappelé que l'affaire serait examinée sur le fond par le tribunal de commerce de Bobigny le 22 novembre.

"C'est une étape tout au plus. Nous aurons à nouveau à faire valoir la justesse de nos arguments, pour essayer de maintenir ouverts les magasins par la suite", a-t-il déclaré sur i>Télé, évoquant son soulagement pour les salariés.


"MODIFIER LA LOI"

Le collectif des "Bricoleurs du dimanche", qui réunit des salariés de Castorama et de Leroy Merlin a également accueilli avec satisfaction une décision qui leur permettra de travailler "plus sereinement" dans les prochaines semaines.

"Mais ça ne résout pas le problème de fond, il faut étendre le décret de dérogations valables pour les jardineries et les magasins d'ameublement aux magasins de bricolage", a dit à Reuters Gérald Fillon, porte-parole du collectif.

Le collectif réclame que les magasins de bricolage soient ajoutés par décret à la loi qui permet à certaines enseignes d'ouvrir le dimanche, ce qui est bon pour l'emploi selon lui.

Les "Bricoleurs du dimanche" se réuniront mercredi "sous les fenêtres du (ministre du Travail) Michel Sapin, le seul à avoir les clefs dans ce dossier", a dit Gérald Fillon.

Le gouvernement a confié fin septembre une mission de concertation à l'ex-président de la Poste Jean-Claude Bailly afin de "clarifier le cadre juridique" du travail du dimanche. Le rapport est attendu pour fin novembre.

Jugée trop restrictive par les enseignes et par les salariés, la législation en vigueur est également critiquée par certains syndicats comme la CGT, qui lutte contre une banalisation du travail dominical sans salaire majoré.

Selon le code du travail français, le repos hebdomadaire d'un salarié doit être de 24 heures consécutives et est accordé "dans l'intérêt des salariés" le dimanche.

Des dérogations sont toutefois prévues pour certains types de commerce comme la restauration, les musées, les entreprises de presse ou l'ameublement et depuis 2009 dans les communes touristiques et les agglomérations de Paris, Lille et Marseille.

Marine Pennetier et Marion Douet, édité par Yves Clarisse
Source: http://fr.news.yahoo.com/bricorama-d%C3%A9bout%C3%A9-en-justice-sur-le-travail-le-111258839.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mar 03 Déc 2013, 13:39

Loïc a écrit:
Le repos dominical est un principe qui date de la loi du 13 juillet 1906 votée après de la catastrophe de Courrières. Le travail du dimanche et de la nuit sont des reculs sociaux immenses qui nous ramènent au XIXe siècle. Pourquoi pas remettre en route le travail des enfants ?  

Il faut reposer le débat dans des termes corrects. Non, la fin du travail de nuit n'est pas la cause de la baisse du pouvoir d'achat. La fin du travail du dimanche non plus.

Pour Sephora la question posée par ces travailleurs qui veulent travailler la nuit pour gagner de l'argent et s'en sortir c'est celle des salaire.

Si ces boites qui font des profits colossaux (Leroy Merlin, Castorama ou Sephora...) payaient mieux les employés ceux-ci ne chercheraient pas les primes de nuit ou de dimanche.

Alors qu'ils augmentent les salaires au lieu de vouloir imposer la régression sociale !

Alors que le maire-sortant quémande une union avec le PS pour ne pas se faire sortir par la petite porte, voilà visiblement encore un désaccord  qui montre qu'il n'y a pas une gauche, mais deux gauches, une gauche sociale-démocrate de progrès et une gauche antilibérale surannée...

On imagine déjà des débats animés au sein d'un même conseil municipal entre les tenants de l'ouverture et ceux de la fermeture dominicale de Bricorama....



Reuters a écrit:
Jean-Marc Ayrault veut assouplir la loi sur le travail dominical
Reuters – il y a 8 heures

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a promis lundi d'assouplir dès l'an prochain la loi encadrant le travail du dimanche, tout en assurant qu'il resterait un jour "pas comme les autres".

Le Premier ministre a salué les pistes du rapport que lui a remis Jean-Paul Bailly, qui prône un élargissement des possibilités d'ouverture dominicale, sans les reprendre explicitement à son compte.

L'ancien président de La Poste propose de porter de cinq à douze par an le nombre d'ouvertures possibles des commerces le dimanche et de modifier les modalités de fixation des zones où l'ouverture est autorisée toute l'année.

La loi qu'appelle Jean-Paul Bailly de ses voeux doit selon lui garantir le volontariat et la mise en oeuvre d'accords collectifs avec des conditions de rémunération spécifiques.

"Le dimanche n'est pas un jour comme les autres et nous ne souhaitons surtout pas qu'il le devienne", a déclaré Jean-Marc Ayrault lors d'une conférence de presse, promettant "qu'il n'y aurait pas de remise en cause de la règle du repos dominical".

Commandé par le Premier ministre, le rapport vise à simplifier des règles jugées trop complexes et incohérentes et à mettre un terme aux contentieux dans le secteur du bricolage.

Certaines enseignes du secteur ont récemment décidé d'ouvrir des magasins le dimanche en région parisienne malgré des décisions de justice le leur interdisant.

En attendant la nouvelle législation, le rapport prône l'inscription provisoire du bricolage dans la liste des secteurs pouvant déroger aux lois actuelles, afin de régler les litiges en Ile-de-France, et de permettre aux préfets d'accorder des dérogations individuelles.

UNE "AVANCÉE", SELON LES COMMERÇANTS

Le Conseil du commerce de France, qui regroupe 30 organisations représentant 3,5 millions d'emplois, s'est réjoui d'une "première avancée", notamment la possibilité d'ouvrir douze dimanches, dont cinq choisis par les commerçants.

"Il ne s'agit pas d'ouvrir tous les dimanches mais de pouvoir choisir quand on ouvre", déclare son président, Gérard Atlan, dans un communiqué, en rappelant qu'aujourd'hui ce droit est exercé par les maires et limité à cinq par an.

Selon la CFDT, "les préconisations vont globalement dans le bon sens", notamment la remise à plat des zones d'ouverture autorisées toute l'année et "l'harmonisation des compensations salariales par le dialogue territorial et social".

La CGT juge au contraire que "ce rapport fait la part belle au patronat" et que "les propositions qui sont faites d'élargir le travail du dimanche à terme aboutiront à une banalisation".

Les "Bricoleurs du dimanche", un collectif de salariés du bricolage favorables au travail le dimanche a fait part de son "soulagement" et de sa "vigilance" jusqu'au vote de loi.

Quant à Castorama et Leroy Merlin, deux enseignes de bricolage attaquées par leur concurrent Bricorama pour concurrence déloyale, ils ont également salué le rapport.

"Notre réaction est celle d'un vrai soulagement", a dit un porte-parole de Leroy Merlin, numéro un du secteur, jugeant que "le rapport comprend les spécificités du secteur du bricolage".

Les deux enseignes ont rappelé que leurs salariés travaillant volontairement le dimanche se voyaient accorder une majoration de 150% de leur rémunération.

OUVERTURE D'UNE CONCERTATION

Jean-Marc Ayrault a précisé que "pour élaborer ce cadre législatif, une concertation large sur la base des propositions du rapport Bailly sera engagée par les ministres concernés avec les partenaires sociaux (et) les groupes parlementaires".

"Je souhaite que ce nouveau cadre législatif soit adopté au cours de l'année 2014", a-t-il ajouté, en mettant en garde contre les "analyses rapides et caricaturales" sur un débat qui "soulève toujours les passions".

Le débat a suscité d'âpres échanges entre ceux, notamment côté syndical, qui voit le repos dominical comme une base de cohésion nationale et un droit des travailleurs et les partisans d'une libéralisation, gage supposé de croissance et de pouvoir d'achat.

Il reste dominé en France par des postures idéologiques vieilles d'un siècle qui ne tiennent pas compte des révolutions des habitudes de consommation, notamment les achats sur internet, soulignent des experts.

Avec Pascale Denis et Marine Pennetier, édité par Jean-Baptiste Vey
Source: http://fr.news.yahoo.com/jean-marc-ayrault-veut-une-loi-sur-le-090437454.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 13 Fév 2014, 12:18

Dans l’inénarrable série



encore un nouveau décret annulé...

Où l'on s'aperçoit qu'entre directives de l'Union, accords de l'OMC, conseil constitutionnel,  .... la marge de manœuvre réelle d'un gouvernement, que celui-ci soit de gauche ou de droite, est très faible...



AFP a écrit:
12/02/2014 à 16:43
Bricolage: le Conseil d'Etat suspend le décret sur l'ouverture le dimanche

Le Conseil d'Etat a suspendu mercredi le décret autorisant temporairement les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Le Conseil d'Etat a estimé qu'il "existait un doute sérieux sur la légalité" du décret du 30 décembre autorisant temporairement les établissements de commerce de détail du bricolage à déroger à la règle du repos dominical. A la demande des syndicats, il a décidé de "suspendre l'exécution du décret".

Pour la plus haute juridiction administrative, "l?autorisation prévue courait jusqu?au 1er juillet 2015, alors qu?une telle dérogation doit normalement avoir un caractère permanent, dans la mesure où elle a vocation à satisfaire des besoins pérennes du public".

Elle a également estimé que l?ouverture des établissements le dimanche "est de nature à porter une atteinte grave et immédiate aux intérêts défendus par les organisations syndicales", alors "que le principe d'un repos hebdomadaire est l'une des garanties du droit constitutionnel au repos reconnu aux salariés et que ce droit s'exerce en principe le dimanche".

Le Conseil d'Etat avait été saisi par les syndicats FO, CGT, SUD et Seci.

Directement inspiré du rapport Bailly sur le travail du dimanche, le décret autorisait depuis le début de l'année l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche jusqu'au 1er juillet 2015, le temps de légiférer pour mettre de l'ordre dans le maquis des dérogations en vigueur.
Source: http://actu.orange.fr/economie/bricolage-le-conseil-d-etat-suspend-le-decret-sur-l-ouverture-le-dimanche-afp_2826954.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Ven 14 Fév 2014, 19:10

Etant donné que les permanents des syndicats ne travaillent plus en entreprise comment s'étonner qu'ils soient déconnectés des réalités ?

En fait les dirigeants syndicaux à un certain niveau en poste depuis de longues années sont à l'image de nos politiciens : ils ont une rente de situation et ne comprennent plus les gens qu'ils sont sensés représenter.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 02:58

C'est pas merveilleux un pays qui compte 3.5 millions de chômeurs et où les syndicats réussissent à faire interdire le travail par la justice ?


AFP a écrit:

AFP 26-09-2014 - 13:04
Sephora Champs-Elysées: interdiction du travail de nuit confirmée en Cassation

La Cour de cassation a confirmé l'interdiction du travail de nuit pour le magasin des Champs-Elysées de Sephora (groupe LVMH), estimant que le recours au travail nocturne n'était pas "inhérent à l'activité" du parfumeur, a-t-on appris vendredi.

Dans son arrêt daté du 24 septembre et consulté par l'AFP, la Cour de cassation estime "que le travail de nuit ne peut pas être le mode d'organisation normal au sein d'une entreprise", selon le Code du travail et que le recours au travail nocturne "n'est pas inhérent à l'activité" du parfumeur.

De plus, les juges relèvent que la décision du Conseil constitutionnel du 4 avril, qui avait refusé de remettre en cause le droit encadrant le travail de nuit, était "applicable à toutes les affaires non jugées définitivement à la date de sa publication".

Attaqué devant les tribunaux il y a deux ans par les organisations du Clic-P (intersyndicale du commerce de Paris CGT, CFDT, FO, CFTC, SUD et CGC), Sephora avait multiplié les procédures judiciaires.

Dans ce dernier recours, le parfumeur contestait la décision de la Cour d'appel de Paris de septembre 2013 l'obligeant à fermer à 21h00 son magasin amiral des Champs-Elysées sous huitaine et sous peine d'une astreinte de 80.000 euros par infraction et par salarié.
Source: http://finances.orange.fr/actualites/infos-economiques/sephora-champs-elysees-interdiction-du-travail-de-nuit-confirmee-en-cassation-afp_CNT0000004e7TW.html
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 03:27

Citation :
C'est pas merveilleux un pays qui compte 3.5 millions de chômeurs et où les syndicats réussissent à faire interdire le travail par la justice ?
Mon cher a.nonymous, la justice est la pour faire appliquer la loi. Si cette loi ne vous plait pas demandez à votre députée de déposer un projet de loi rectificatif.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 03:41

matmut a écrit:

Mon cher a.nonymous, la justice est la pour faire appliquer la loi. Si cette loi ne vous plait pas demandez à votre députée de déposer un projet de loi rectificatif.


Il se trouve juste que la députée de ma circonscription est occupé par des sujets bien plus importants que l'emploi comme par exemple les poneys ou, cette semaine, les ours des Pyrénées ...

Ceci étant, il y a des personnes qui souhaitent travailler et qui plutôt que crever sans avenir à Pôle emploi seraient prêtes à prendre un emploi entre 21h00 et 0h00...


Citation :
Laurence Abeille
Question N° 64347 au Ministère de l'Écologie

Question soumise le 23 septembre 2014

Mme Laurence Abeille interroge Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur la présence de l'ours dans les Pyrénées. Huit ours ont été lâchés dans les Pyrénées entre 1996 et 2006 pour accroître la population d'ours existante qui avait atteint un niveau très bas au début des années 1990. Grâce à cette action, la population actuelle est de vingt-cinq individus dans les Pyrénées. Toutefois, les experts jugent cet état de conservation encore insatisfaisant, ce que confirme l'Union internationale pour la conservation de la nature qui a classé l'espèce « en danger critique d'extinction » en France. Or, l'ours brun étant une espèce prioritaire au titre de la directive européenne « Habitats », la France a pour obligation de restaurer une population viable. En novembre 2012, la Commission européenne a initié une procédure d'infraction contre la France pour insuffisance de sa politique de protection de l'ours brun, procédure qui s'est traduite par une mise en demeure de protéger strictement les individus présents et de renforcer la population. La France, qui se veut un pays exemplaire en matière de biodiversité, se doit d'éviter une condamnation par la Cour de justice européenne. Votre prédécesseur a annoncé qu'un nouveau « plan ours » serait défini avant fin 2014. Une concertation a été lancée dont les conclusions doivent être rendues cet automne. La Commission européenne a indiqué qu'elle attend ce nouveau plan pour décider des suites de la procédure d'infraction. La France dispose de tous les éléments scientifiques permettant de mener une politique de sauvegarde, le Muséum national d'histoire naturelle ayant en septembre 2013, à la demande du Gouvernement, défini précisément les scénarios permettant de sauver la population. Aussi, elle souhaiterait savoir si, conformément à nos obligations européennes, le Gouvernement a réellement l'intention de restaurer la population d'ours brun dans les Pyrénées et selon quel calendrier.


Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.
Source: http://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/64347
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 04:01

Citation :
Ceci étant, il y a des personnes qui souhaitent travailler et qui plutôt que crever sans avenir à Pôle emploi seraient prêtes à prendre un emploi entre 21h00 et 0h00...
Perso je n'en connais pas beaucoup. Maintenant j'en connais qui travaillent avec ces horaires et qui s'en plaignent beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 22:22

matmut a écrit:
Perso je n'en connais pas beaucoup. Maintenant j'en connais qui travaillent avec ces horaires et qui s'en plaignent beaucoup.

Pourtant si l'on se fie à un sondage publié aujourd'hui certes commandé par le Medef, il y aurait aujourd'hui une majorité de personnes qui serait favorable à l'ouverture des magasins le soir et la dimanche....

Il faut avouer qu'entre crever sans avenir à Pôle emploi ou travailler même en décalé, ce qui souvent d'ailleurs équivaut à un salaire majoré, il n'y a pas photo....


AFP a écrit:
AFP 27-09-2014 - 08:14
Medef: les Français pour l'ouverture des commerces le soir et le dimanche, et la remise en cause des 35H

Une nette majorité de Français est majoritairement favorable à l'ouverture des commerces le soir et le dimanche, ainsi qu'à la remise en cause des 35 heures, mais s'oppose en revanche à un recul de l'âge de la retraite et à la suppression de deux jours fériés, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Le Parisien/Aujourd'hui en France publié samedi.

Interrogés sur ces quatre proposition du Medef, 72% des sondés approuvent celle consistant à "autoriser l'ouverture des commerces à la fois le soir et le dimanche" (28% opposés), 61% acceptent de "revenir sur la durée légale du travail et l'adapter selon la taille et le secteur des entreprises" (39% opposés), tandis que 69% sont contre "reculer l'âge légal de départ à la retraite" (31% pour) et 73% refusent de "supprimer deux jours fériés par an pour allonger la durée annuelle travaillée" (26% pour et 1% sans opinion).

Sondage réalisé par internet les 25 et 26 septembre auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française adulte.
Source: http://actu.orange.fr/france/medef-les-francais-pour-l-ouverture-des-commerces-le-soir-et-le-dimanche-et-la-remise-en-cause-des-35h-afp_CNT0000004etCm.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Sam 27 Sep 2014, 22:50

C'est curieux de penser que l'on ne doit pas travailler le dimanche, les jours fériés et la nuit...
Dès le matin on prend son café avec un croissant en lisant le journal... grace à qui ? à ceux qui bossent la nuit
Ne parlons pas des services publics : police, pompiers, hôpitaux, courrier... ou c'est 7/7 et 24/24

Il y a peu alors que je trouvais anormal de ne pas recevoir une pièce détachée on me répondait sic "c'est les vacances ! personne ne travaille !" donc pas de train, pas d'avion, pas d'hotel, pas de restau, pas de cinoche, pas de soins, spectacles, pas de secours en mer ou en montagne etc... oui mais là c'est différent !

logique lorsque tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Ven 19 Aoû 2016, 12:40

Alors que l'on impose à des enseignes telles que Sephora ou Monoprix de fermer leurs magasin à 21h - voir le fil de cette discussion - , la mairie de Paris essaie elle de son coté de redynamiser le secteur de la nuit dans la capitale...


"La Ville de Paris qui cherche à redynamiser le secteur de la nuit travaille à un projet similaire dans la capitale. Mais le dossier est nettement moins avancé que celui du « night tube ». En juillet, Anne Hidalgo avait présenté au Conseil de Paris un plan d’aide à la vie nocturne doté de 12 M€."


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/le-metro-ouvert-toute-la-nuit-ce-n-est-pas-pour-demain-18-08-2016-6051515.php a écrit:
Paris : le métro toute la nuit, ce n’est pas pour demain !

Benoit Hasse|18 août 2016, 20h12 | MAJ : 18 août 2016, 21h36|0

Plus la peine de courir pour attraper le dernier métro ! A partir de ce week-end, ils vont circuler 24 heures sur 24 du vendredi au dimanche soir. Un rêve pour tous les noctambules parisiens ? Non, car cette extension horaire ne va pas apparaître sur le réseau RATP… mais dans le « tube » (le métro londonien) dont deux lignes vont ouvrir toute la nuit dès ce vendredi.

La Ville de Paris qui cherche à redynamiser le secteur de la nuit travaille à un projet similaire dans la capitale. Mais le dossier est nettement moins avancé que celui du « night tube ». En juillet, Anne Hidalgo avait présenté au Conseil de Paris un plan d’aide à la vie nocturne doté de 12 M€. Elle a rappelé à cette occasion que la mairie avait demandé au Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) une étude sur l’extension des horaires du métro le week-end.

Cette étude de faisabilité, réalisée par les techniciens du Stif, est toujours en cours. Elle pourrait être bouclée à la fin de l’automne. « On verra alors quelles sont les options proposées et les mesures qui peuvent être prises pour améliorer la mobilité nocturne dans la capitale », explique Frédéric Hocquard, conseiller délégué à la nuit à la mairie de Paris, en insistant sur la dimension « économique » du dossier.



« Ce n’est techniquement pas faisable »

La capitale compte en effet plus de 4 000 établissements de nuit (dont 800 ouverts après 2 heures du matin). Et plus de 600 000 Franciliens, soit 13 % de la population active de la région, travaillent la nuit. Pas question de demander pour eux un métro qui circulerait en continu, 7 jours sur 7, comme à New York. « Ce n’est techniquement pas faisable », reconnaît Frédéric Hocquard.

« Notre priorité est, plus modestement, d’obtenir le renforcement des bus de nuit Noctilien. Particulièrement les lignes centrales (N 1 et N 2) complètement saturés. Dans le métro, il s’agirait de repousser d’une heure la fin de service le week-end (NDLR : actuellement fixée à 2 h 15). Il est temps de réfléchir sérieusement à cette adaptation du service aux nouveaux modes des vies », conclut l’élu en rappelant que les horaires du métro n’ont pas changé depuis 2007.

A la RATP, prestataire de service, on rappelle d’abord que la décision de modification d’horaires dépend exclusivement du Stif avant de souligner que la mesure suppose de résoudre pas mal de problèmes en amont. A commencer par des problèmes techniques liés à la maintenance du réseau. « L’activité dans le métro ne s’arrête pas à la fermeture des stations. Chaque nuit, il y a en moyenne 400 chantiers d’entretiens. Il faut un temps de fermeture suffisamment long pour les faire », rappelle un porte-parole de la Régie.



Trop cher

Autre écueil et de taille : le coût de l’extension des horaires (non encore chiffré) qui pourrait mal passer au Stif, où l’on a dû faire face à un déficit de 300 M€ après l’instauration du passe Navigo à tarif unique. « Pour l’heure, notre priorité, c’est la remise à niveau des infrastructures très dégradées en Ile-de-France », explique Stéphane Beaudet, vice-président (LR) chargé des transports au conseil régional.

« Selon nos estimations, le besoin de transports de nuit concerne entre 15 000 et 40 000 voyageurs. J’attends l’étude du Stif pour savoir comment on peut répondre au mieux à ce besoin », ajoute l’élu régional en rappelant que « contrairement à Londres », le coût des transports en commun parisiens est supporté à 72 % par les finances publiques. La mairie de Paris espère une extension des horaires du métro le week-end dès 2017. « C’est un objectif qui semble très ambitieux », nuance l’élu régional en charge du dossier.



Repères

2 h 15. C’est l’heure de fin de service du métro parisien, les vendredis et samedis. « L’une des plus tardives au monde », souligne la RATP qui rappelle que le métro de Londres fermait jusqu’à présent à minuit et demi.

30 M€. C’est l’investissement qui a été nécessaire en 2007 pour étendre d’une heure le fonctionnement du métro les week-ends et veilles de jours fériés. Le coût d’une nouvelle extension horaire n’a pour l’instant pas été chiffré.

New York, Chicago et Copenhague sont les trois seules villes au monde disposant d’un métro circulant 24 heures sur 24. Les métros de huit autres villes (dont Barcelone, Berlin et maintenant Londres) assurent un service de nuit le week-end.
Source: http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/le-metro-ouvert-toute-la-nuit-ce-n-est-pas-pour-demain-18-08-2016-6051515.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Mer 19 Oct 2016, 23:26

http://www.lemonde.fr a écrit:
Face à la baisse du tourisme à Paris, Anne Hidalgo s’ouvre au travail du dimanche

La maire de Paris a indiqué, mardi 18 octobre, son intention d’autoriser les commerces à ouvrir douze dimanches en 2017.

LE MONDE | 19.10.2016 à 12h13 • Mis à jour le 19.10.2016 à 12h18 | Par Béatrice Jérôme

Tourisme en berne et loi Macron obligent : Anne Hidalgo a choisi de rompre avec une partie de sa majorité sur le dossier du travail du dimanche. La maire socialiste de la capitale a indiqué, mardi 18 octobre, son intention d’autoriser les commerces à ouvrir douze dimanches en 2017. Soit davantage que ce que souhaitaient les écologistes et le Front de Gauche qui participent à son exécutif. Elle soumettra le 7 novembre ce choix au conseil de Paris.

La mairie explique vouloir soutenir « les commerces de proximité touchés par la baisse de la fréquentation touristique » et fragilisés par la « concurrence » de l’ouverture dominicale des grandes enseignes.
---/---
« Lorsque la MIE [ mission d’information et d’évaluation sur le travail dominical ] a rendu son rapport, début 2015, la fréquentation touristique n’était pas en berne », rappelle Bruno Julliard, premier adjoint de Mme Hidalgo. Depuis « le contexte a changé. Les petits commerces subissent la baisse des touristes d’autant plus que ceux-ci peuvent plus facilement faire leurs courses dominicales dans les grands magasins du fait des zones touristiques internationales (ZTI) », explique-t-il.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/10/19/face-a-la-baisse-du-tourisme-a-paris-anne-hidalgo-s-ouvre-au-travail-du-dimanche_5016396_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Jeu 20 Oct 2016, 01:07

En ce domaine comme dans d'autres on touche du doigt la "représentativité" des syndicats...

Lorsque ceux qui s'expriment au nom des salariés sont désavoués par ceux qu'ils ont mandat de représenter ne devrait on pas là aussi s'interroger sur l'intérêt de préserver des rentes de situation ?

Au nom de quel intérêt général peut on laisser perdurer des situations aussi ridicules ?

Ensuite on a beau jeu de bramer contre le populisme !
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Lun 24 Oct 2016, 03:37

a.nonymous écrit:
Citation :
Pourtant si l'on se fie à un sondage publié aujourd'hui certes commandé par le Medef, il y aurait aujourd'hui une majorité de personnes qui serait favorable à l'ouverture des magasins le soir et la dimanche....

Il faut avouer qu'entre crever sans avenir à Pôle emploi ou travailler même en décalé, ce qui souvent d'ailleurs équivaut à un salaire majoré, il n'y a pas photo..
Il ne vous aura pas échappé a.nonymous que le sondage du Medef concerne les Français pour l'ouverture des commerces le soir et le dimanche c'est à dire les utilisateurs potentiels mais pas les employés qui eux sont peut être moins enclins au travail du dimanche ou autre horaire décalé.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Lun 24 Oct 2016, 04:33

Citation :
La maire de Paris a indiqué, mardi 18 octobre, son intention d’autoriser les commerces à ouvrir douze dimanches en 2017

Bien des négociations en France se passent au niveau des branches, mais c’est quoi "la" branche commerce ? Eh bien, on dirait que ça n’existe pas. Si l’on identifie la branche par la convention collective, règles et accords à respecter par toutes les entreprises adhérentes, huit branches concernent un ou autre secteur de commerce. Boulangerie/Patisserie, par exemple.
Sans oublier qu’un accord d’entreprise doit être au moins aussi favorable aux salariés que l’accord de branche. En général. Pour avoir entrepris de permettre certaines dérogations, la loi El Khomri a suscité pas mal de manifestations de rue.

Le document en lien donne une liste des branches et les scores de chaque syndicat, des protestataires aux réformistes.
Extrait : liste des branches de commerces en tous genres (légaux)

Libellé de l'identifiant de convention collective (Inscrits) (Votants)
HOTELS CAFES RESTAURANTS (HCR) (375 930) (49 200)
COMMERCE DETAIL ET GROS A PREDOMINANCE ALIMENTAIRE (332 381) (210 510)
COMMERCES DE GROS (154 789) (52 727)
PHARMACIE D'OFFICINE (94 756) (13 815)
BOULANGERIE PATISSERIE ENTREPRISES ARTISANALES (88 404) (6 674)
HABILLEMENT COMMERCE SUCCURSALES (69 207) (24 683)
COMMERCE DETAIL NON ALIMENTAIRE (52 295) (9 744)
HABILLEMENT ARTICLES TEXTILES COMMERCE DE DETAIL (50 178) (3 610)

http://www.clesdusocial.com/representativite-des-syndicats-branches-de-plus-de-50000-salaries
http://www.clesdusocial.com/IMG/pdf/audience-syndicats-branches-de-plus-de-50_000-salaries.pdf

« La participation aux élections  est très variable : autour d’une moyenne de 39 %, elle fait le grand écart selon les branches entre 6% et 80 %. 20 branches dépassent les 60 %.
La CGT arrive en premier rang dans 26 branches. Elle dépasse le seuil de 30 % dans 19 d’entre elles ; la CFDT suit derrière, dominant dans 20 branches (dont 9 à plus de 30 %) ;
FO est première dans deux branches sans atteindre le seuil de 30 %. La CFTC est en tête dans le commerce de détail non alimentaire
…»

Du temps des manifs anti-loi El Khomri, des commentateurs (paraissant bien informés) disaient : la CGT ne lâchera rien sur le pouvoir des (accords de) branche supérieur aux (accords) d'entreprise, car c'est dans les branches qu'elle est forte, beaucoup plus que dans les entreprises. Bref : suite probable de la compétition et de l'animation de rues vers l'été 2017, sur ce sujet. Mais d'ici là, ce ne sont pas les sujets qui manquent.


Dernière édition par salamandre le Lun 24 Oct 2016, 05:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Lun 24 Oct 2016, 04:59

matmut a écrit:
a.nonymous écrit:

Il ne vous aura pas échappé a.nonymous que le sondage du Medef concerne les Français pour l'ouverture des commerces le soir et le dimanche c'est à dire les utilisateurs potentiels mais pas les employés qui eux sont peut être moins enclins au travail du dimanche ou autre horaire décalé.
Il ne vous a pas échappé que les employés des magasins sont aussi des consommateurs et qu' en temps que consommateurs ils aimeraient aussi faire leurs emplettes en dehors de leurs heures de travail.

Le sujet est beaucoup plus complexe qu' on le pense généralement, par exemple une personne partant de chez elle le matin à 7 heures et ne rentrant pas avant 20 heures, du lundi au vendredi pourrait aimer aller en Mairie le samedi pour faire refaire sa carte d' identité, le peut-elle?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Lun 24 Oct 2016, 05:30

J'attends avec impatience que tout, je dis bien tout, soit fermé le samedi, le dimanche, les jours fériés et les jours ouvrables de 18H le soir à 8 H le lendemain...

Rien qu'une semaine ou deux pour rigoler.


Dernière édition par tonton christobal le Lun 24 Oct 2016, 08:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end   Lun 24 Oct 2016, 07:20

matmut a écrit:
Il ne vous aura pas échappé a.nonymous que le sondage du Medef concerne les Français pour l'ouverture des commerces le soir et le dimanche c'est à dire les utilisateurs potentiels mais pas les employés qui eux sont peut être moins enclins au travail du dimanche ou autre horaire décalé.


Il se trouve que j'ai travaillé quelques années dans ce que l'on pourrait appeler un secteur d'activité à "feu continu" ce qui m'amenait à travailler le jour, la nuit, le week-end soit pour des opérations planifiées soit pour des interventions d'urgence sur appel...

Au delà des incitations salariales, le fait de travailler en décalé est loin de n'avoir que des inconvénients même quand on a une vie de famille...
Revenir en haut Aller en bas
 
Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des salariés attaquent les syndicats en justice - Travail de nuit et du week-end
» NARBONNE - Les gendarmes attaquent leurs ministères en justice
» La prise en charge des accidents de trajet en allant ou en revenant du travail
» La Justice et l'Injustice
» Justice à l'américaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: