Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Derniers sondages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Derniers sondages   Mar 15 Oct 2013, 06:43

Rappel du premier message :

Alors que notre pays compte plus de 5 millions de chômeurs, alors que chacun connait dans sa famille ou dans son entourage quelqu'un qui a été licencié et qui n'a pas retrouvé de travail depuis que François Hollande est arrivé aux affaires, la cote de ce dernier n'en fini pas de s'écrouler...

"Il s'agit du score le plus faible jamais mesuré pour un chef de l'Etat depuis la création de ce baromètre en 1996, précise Ipsos"

"A gauche, les mécontents passent de 41 à 49%, y compris les sympathisants du PS (de 35 à 40%)"


Exigeons haut et fort avant qu'il ne soit trop tard:

- une harmonisation salariale, sociale et fiscale au niveau de l'Union avec un salaire minimum pour un nombre d'heures maximum
- un moratoire sur la libre circulation des salariés des pays "low cost" tant que les conditions ci-dessus ne sont pas remplies
- le droit d'insérer une clause de "préférence nationale" dans tous les appels d'offres financés par des fonds publics tant que les conditions ci-dessus ne sont pas remplies


AFP a écrit:
14/10/2013 à 17:41
Hollande à 24% d'avis favorables: nouveau record d'impopularité

François Hollande perd en octobre encore 3 points de popularité, tombant à 24% d'avis favorables contre 27% en septembre, marquant ainsi un record d'impopularité, selon un sondage Ipsos réalisé pour Le Point et publié lundi.

Il s'agit du score le plus faible jamais mesuré pour un chef de l'Etat depuis la création de ce baromètre en 1996, précise Ipsos, qui situe ce score dans le contexte fait de "couacs au sein du gouvernement, réforme de la fiscalité et des retraites, et chiffres du chômage erronés".

Au palmarès des leaders politique, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls retrouve la première place, avec 56% d'opinions favorables contre 48 un mois plus tôt. Ceux qui lui sont défavorables ne sont plus que 32%, contre 38% en septembre.

M. Valls détrône Alain Juppé, malgré la relative stabilité du score de ce dernier, qui passe de 51% à 50 d'opinions favorables.

Le ministre de l'Intérieur doit ce résultat surtout "à la hausse spectaculaire mesurée auprès des sympathisants de l'UMP" (+24 points, soit 70% de jugements favorables). Mais, souligne Ipsos, "si ses déclarations sur les Roms ont incontestablement séduit à droite, elles ont aussi heurté une partie de la gauche".

Quant à François Fillon, il chute de la 7e à la 11e place, perdant six points.

Parmi les personnes interrogées sur l'action du président de la République, 3% se sont dites "très favorables" à son action, sans changement par rapport au mois précédent, tandis que 21% étaient "plutôt favorables" (contre 24% en septembre).

Le nombre de jugements favorables a baissé sur l'ensemble du spectre politique, à l'exception des sympathisants de l'UMP, où le chef de l'Etat est passé de 6 à 8%.

Les opinions défavorables progressent de 68 à 71%, mais celui la proportion des "très défavorables" baisse de 38 à 35%, tandis que les "plutôt défavorables" montent de 30 à 36%.

A gauche, les mécontents passent de 41 à 49%, y compris les sympathisants du PS (de 35 à 40%). Au MoDem, leur proportion monte de 72 à 79%, et au Front national de 88 à 95%, alors qu'elle baisse parmi les partisans de l'UMP, de 92 à 90%.

Sans changement par rapport au mois dernier, 5% des personnes interrogées ont choisi de ne pas se prononcer sur la performance du chef de l'Etat.

La popularité du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, elle, reste presque stable, avec un recul de 27 à 26% d'opinions favorables, les avis défavorables restant inchangés à 63%, par rapport à septembre.

Elle baisse parmi les sympathisants de la gauche (de 50 à 45% d'avis favorables et de 55 à 51% pour ceux du PS), mais monte au MoDem (de 21 à 27%) et à l'UMP (de 8 à 14%). Les partisans du FN sont moins nombreux à se dire favorables à son action, passant de 11 à 7%.

Dans le même mouvement, les opinions défavorables sur l'action de M. Ayrault au sein de la gauche passent de 42 à 47%, au PS de 38 à 40%, mais baissent au MoDem à 68% (contre 70 un mois plus tôt) et à l'UMP (81% (contre 84%), et même au FN à 78% (contre 79).

Comme en septembre, 10% n'ont pas émis d'avis en réponse à la question sur l'action du Premier ministre.

Sondage effectué par téléphone les 11 et 12 octobre selon la méthode des quotas auprès de 955 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Source: http://actu.orange.fr/politique/hollande-a-24-d-avis-favorables-nouveau-record-d-impopularite-afp_2615124.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 17 Mai 2015, 01:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 01 Nov 2013, 12:03

salamandre a écrit:
La solution expérimentée en France, c'est le Président dans l'opposition : la cohabitation.
n'oublions pas la tactique Chirac : je dissous l'Assemblée avant l'échéance, je perds ces élections, et je me refais une virginité (Chirac en 2002, Hollande pour 2017) en laissant le nouveau gouvernement affronter l'impopularité.
Et aussi, du temps du septennat, perdre les législatives 2 ans avant la présidentielle avait bien réussi à Mitterrand pour être réélu en 1988.
Sauf que Chirac et Mitterrand étaient politiquement intelligents et avaient comme ambition personnelle la volonté de rester président en étant réélu et ce même si la politique menée par le gouvernement ne correspondait pas à leurs convictions...

Je ne suis pas sur que ce soit le cas pour Hollande et en écrivant cela je repense à la fameuse réplique de Michel Audiard dans les Tontons  flingueurs: "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 04 Nov 2013, 02:16


"plus de neuf Français sur dix attendent du changement de la part de François Hollande, en premier au niveau de sa politique, devant sa méthode et enfin de son équipe gouvernementale"


AFP sondage IFOP a écrit:
03/11/2013 à 07:46
Sondage : les Français réclament le changement à François Hollande

Politique, méthode et équipe... Une grande majorité des Français attendent des changements de la part du président de la République.

Selon un sondage Ifop, publiée ce dimanche 3 novembre pour "Le Journal du dimanche", plus de neuf Français sur dix attendent du changement de la part de François Hollande, en premier au niveau de sa politique, devant sa méthode et enfin de son équipe gouvernementale.

Selon cette enquête, réalisée alors que la popularité du chef de l'État est en chute libre et que ses choix sont contestés de toutes parts, 43% des Français estiment qu'il "doit avant tout changer de politique", 30% souhaitent d'abord un changement de méthode et 18% attendent surtout un remaniement. Seules 9% des personnes interrogées jugent que le président ne doit rien changer.

Largement réclamé parmi les sympathisants UMP et FN, le changement l'est aussi majoritairement au sein des sympathisants de gauche : 35% sont pour un changement de politique, 30% de méthode et 20% d'équipe. Seuls 15% ne veulent que rien ne change.

Une liste de cinq personnalités socialistes susceptibles d'entrer au gouvernement lors d'un éventuel remaniement laisse plutôt sceptique les sondés.

L'arrivée de la maire de Lille Martine Aubry est approuvée par 37% mais rejetée par 58%, celle du maire de Paris Bertrand Delanoë recueille 34% d'avis favorables contre 54%. La présidente de Poitou-Charentes Ségolène Royal est espérée par 30% et recalée par 67%. Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et le maire de Lyon, Gérard Collomb, ferment la marche avec respectivement 19% et 13% en faveur de leur entrée au gouvernement contre 32 et 24%.

Chez les sympathisant PS, une majorité place Martine Aubry en tête (65%), devant Bertrand Delanoë (55%), Ségolène Royal (52%), Claude Bartolone (30%) et Gérard Colomb (16%).

Sondage effectué du 31 octobre au 2 novembre sur un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par téléphone (méthodes des quotas).
Source: http://actu.orange.fr/france/sondage-les-francais-reclament-le-changement-a-francois-hollande-afp-s_2648796.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 04 Nov 2013, 02:28

Si les Français sont "négatifs" à ce point c'est tout simplement parce que l'on ne leur a pas bien expliqué...

Le problème du gouvernement ne vient pas des mesures prises qui elles sont excellentes, mais du manque de compréhension de la politique de flambi par les électeurs.

Si les "expliquements" étaient meilleurs tout serait parfait ! en bref ce n'est qu'un problème d'ajustement de vocabulaire !

IL va nous faire un nouveau ministère des "expliquements"
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 04 Nov 2013, 04:25

tonton christobal a écrit:
Si les Français sont "négatifs" à ce point  c'est tout simplement parce que l'on ne leur a pas bien expliqué...
Ou peut-être qu'ils attendaient un autre Changement ?
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 04 Nov 2013, 04:43

Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
Si les Français sont "négatifs" à ce point  c'est tout simplement parce que l'on ne leur a pas bien expliqué...
Ou peut-être qu'ils attendaient un autre Changement ?
Oui je crois que pas mal de gens (grâce aux conneries réciproques des uns et des autres et les communistes ne sont pas absents de la liste) attendent le bleu marine...

Visiblement les multiples coups de semonce et le dernier à savoir Brignoles n'ont pas servi de leçon.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 13:51

Notre pays compte sans doute 75% d'imbéciles qui ne comprennent rien à la politique...

"Soixante-quinze pour cent des personnes interrogées désapprouvent l'action du chef de l'Etat, soit six points de plus qu'en septembre."


Reuters - Ifop a écrit:
Nouveau recul de la popularité du couple exécutif
ReutersReuters – il y a 6 heures

Paris (Reuters) - La popularité de l'action de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault a fortement reculé au mois d'octobre, atteignant son plus bas depuis le début du quinquennat, selon le baromètre Ifop-Paris Match publié mardi.

Soixante-quinze pour cent des personnes interrogées désapprouvent l'action du chef de l'Etat, soit six points de plus qu'en septembre.

Impopulaire auprès de l'opposition, François Hollande décroche également auprès des sympathisants du Front de Gauche, dont un tiers expriment un avis positif (35%, -14) et des Verts (39%, -10) ainsi qu'auprès des sympathisants socialistes (63%, -12).

Quant au Premier ministre, seules 30% des personnes interrogées déclarent soutenir son action, ce qui constitue le plus bas niveau enregistré depuis le début du quinquennat, note l'Ifop.

Une impopularité dont ne semble pas tirer profit l'opposition : seuls 39% des Français jugent qu'elle ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir, soit un résultat stable depuis le début de l'année et équivalent à celui du mois dernier.

Si les sympathisants de l'UMP sont majoritairement convaincus de la crédibilité de l'opposition (75%), les proches du Front National restent en revanche partagés (54%).

Le sondage a été réalisé du 31 octobre au 2 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.
Source: http://fr.news.yahoo.com/nouveau-recul-la-popularit%C3%A9-du-couple-ex%C3%A9cutif-183620634.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 18:16

Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
Si les Français sont "négatifs" à ce point  c'est tout simplement parce que l'on ne leur a pas bien expliqué...
Ou peut-être qu'ils attendaient un autre Changement ?
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.

Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".
Lorsqu' on vous pose des questions apprenez à y répondre et non détourner le problème (exemple combien de fois l' avenue Charles Garcia a t elle été refaite ces dernières années).

Cette gentillesse est adressée à Loïc mais est valable pour tous nos politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 18:38

+1 Une impopularité dont ne semble pas tirer profit l'opposition : seuls 39% des Français jugent qu'elle ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir, soit un résultat stable depuis le début de l'année et équivalent à celui du mois dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 20:52

mamiea a écrit:
Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
Si les Français sont "négatifs" à ce point  c'est tout simplement parce que l'on ne leur a pas bien expliqué...
Ou peut-être qu'ils attendaient un autre Changement ?
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.

Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".
Lorsqu' on vous pose des questions apprenez à y répondre et non détourner le problème (exemple combien de fois l' avenue Charles Garcia a t elle été refaite ces dernières années).

Cette gentillesse est adressée à Loïc mais est valable pour tous nos politiques.
Plus que dans le vrai! +1
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 22:07

mamiea a écrit:
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.

Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".
La déception est encore bien plus grande pour ceux qui n'ont pas voté "contre Sarkozy" mais bel et bien "pour Hollande" président social-démocrate....

Après il ne suffit pas que les politiques soient intelligents, je ne pense pas que Hollande soit à proprement parler "bête", il faut aussi qu'ils aient la carrure de leur fonction ce que visiblement Hollande n'a pas et qu'il sache s'entourer ce qu'il n'a pas su faire non plus...

La problème c'est que cette déception va rejaillir à l'occasion des municipales et des européennes sur l'ensemble des candidats socialistes, le poing et la rose seront certainement un vrai boulet, et l'on peut donc s'attendre à tout voir au pire...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 06 Nov 2013, 22:38

a.nonymous a écrit:
mamiea a écrit:
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.

Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".
La déception est encore bien plus grande pour ceux qui n'ont pas voté "contre Sarkozy" mais bel et bien "pour Hollande" président social-démocrate....

Après il ne suffit pas que les politiques soient intelligents, je ne pense pas que Hollande soit à proprement parler "bête", il faut aussi qu'ils aient la carrure de leur fonction ce que visiblement Hollande n'a pas et qu'il sache s'entourer ce qu'il n'a pas su faire non plus...

La problème c'est que cette déception va rejaillir à l'occasion des municipales et des européennes sur l'ensemble des candidats socialistes, le poing et la rose seront certainement un vrai boulet, et l'on peut donc s'attendre à tout voir au pire...
Eux on le droit de se dire mécontents, trahis. Hollande "bête" non je ne le crois pas, inconscient des problèmes quotidiens des français, plus sûrement, comme la grande majorité des politiques de premier plan.

Comme le disait très justement Raffarin, il y a la France d' en haut (celle des politiques, des hauts fonctionnaires des cabinets) et la France d' en bas (celle où nous nous trouvons) et ces deux France ne parlent pas le même language (celle des dossiers et la réelle).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 07 Nov 2013, 11:00

S'attendre à tout voire au pire....

Ce serait quoi le pire ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 07 Nov 2013, 18:32

mamiea a écrit:
Loïc a écrit:
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.
Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".

Et je l'assume. Justement je suis de ceux qui ont voulu le Changement. Mais justement, le Changement n'est pas là. Mis à part le mariage pour tous rien n'a changé. Les reniements du gouvernement et de la majorité parlementaire face à la finance, la volonté de donner toujours plus aux patrons (je sais il faut parler de compétitivité mais les faits sont là avec des milliards d'allègements de cotisations patronales sans aucune contrepartie pour l'emploi) a déçu beaucoup des électeurs qui avaient voté pour un programme de gauche justement.

On est malheureusement très loin de ça :

http://www.youtube.com/watch?v=HSu5JI0LF64


Les privilèges d'une ultra minorité n'ont jamais été aussi grands, les inégalités et le sentiment d"injustice aussi. Et c'est là le problème de la gauche qui le paye à toutes les élections partielles.

Le président devrait l'entendre. Quant on est élu pour faire une politique de gauche, il est dangereux de faire une politique qui continue celle de Sarkozy dans presque tous les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 07 Nov 2013, 19:53

Loïc a écrit:
mamiea a écrit:
Loïc a écrit:
Mais vous avez le changement que vous avez voulu :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.
Au lieu de demander de voter contre quelqu' un, appelez à voter pour un programme. Là nous commencerons à avoir des politiques "intelligents".
Et je l'assume. Justement je suis de ceux qui ont voulu le Changement. Mais justement, le Changement n'est pas là. Mis à part le mariage pour tous rien n'a changé. Les reniements du gouvernement et de la majorité parlementaire face à la finance, la volonté de donner toujours plus aux patrons (je sais il faut parler de compétitivité mais les faits sont là avec des milliards d'allègements de cotisations patronales sans aucune contrepartie pour l'emploi) a déçu beaucoup des électeurs qui avaient voté pour un programme de gauche justement.

On est malheureusement très loin de ça :

http://www.youtube.com/watch?v=HSu5JI0LF64


Les privilèges d'une ultra minorité n'ont jamais été aussi grands, les inégalités et le sentiment d"injustice aussi. Et c'est là le problème de la gauche qui le paye à toutes les élections partielles.

Le président devrait l'entendre. Quant on est élu pour faire une politique de gauche, il est dangereux de faire une politique qui continue celle de Sarkozy dans presque tous les domaines.
Prière de rendre à a.nonymous ce qui lui appartient, merci.

Et je répète une vérité absolue :
Vous avez appelé à voter Hollande pour battre Sarkosy (et non pour soutenir son programme), soyez heureux le Changement est là.
Vous pouvez tenter de faire croire autre chose les faits sont là alors assumez les, soyez RESPONSABLE.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 07 Nov 2013, 23:33

Loïc a écrit:
Les privilèges d'une ultra minorité n'ont jamais été aussi grands, les inégalités et le sentiment d"injustice aussi. Et c'est là le problème de la gauche qui le paye à toutes les élections partielles.

Le président devrait l'entendre. Quant on est élu pour faire une politique de gauche, il est dangereux de faire une politique qui continue celle de Sarkozy dans presque tous les domaines.
Il faut relire les discours du Bourget et de Vincennes et revoir le débat Hollande-Sarkozy...  François Hollande n'a jamais .prétendu vouloir mener la politique souhaitée par la gauche antilibérale et il a toujours affiché des positions sociales-démocrates...

Dire qu'il continue la politique de Sarkozy pose par contre indirectement le vrai  problème: quelle est la réelle marge de manœuvre du gouvernement alors que notre pays est emberlificoté dans les traités et directives de l'Union et les accords de l'OMC ?

Et c'est bien sur là que le gouvernement est fautif car au lieu de s'occuper prioritairement de questions sociétales, il aurait dû commencer par peser de tout son poids pour influer sur ce qui ne va pas dans l'Union et pour commencer l'absence d'harmonisation salariale, sociale et fiscale qui favorise missions dans le cadre de la directive service et délocalisation...

Exigeons haut et fort:

- une harmonisation salariale, sociale et fiscale au niveau de l'Union avec un salaire minimum pour un nombre d'heures maximum
- un moratoire sur la libre circulation des salariés des pays "low cost" tant que les conditions ci-dessus ne sont pas remplies
- un moratoire sur les appels d'offres européens se matérialisant par le droit d'insérer une clause de "préférence nationale" dans tous les appels d'offres financés par des fonds publics tant que les conditions ci-dessus ne sont pas remplies
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 08 Nov 2013, 00:26

Faire croire aux Français qu'en changeant le président il devenait possible de bouleverser les données économiques et d'en finir avec la crise a été l'escroquerie du siècle...

Grace au battage médiatique on pensait qu'en virant sarko tout était possible.

Maintenant nous allons aux résultats. Nous pouvons ergoter à l'infini les moyens de sortir du bourbier ne dépendent pas d'un flambi providentiel.

Il y a des décisions à prendre, des accords à remettre en cause, des certitudes à mettre aux oubliettes...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 08 Nov 2013, 03:14

Un article intéressant pour comprendre les résultats des sondages....

Dans un quartier comme le canton Est de Fontenay, on peut ajouter aux raisons d'exaspération l'amendement à la loi ALUR proposé par les sénateurs Schurch et Le Cam, amis politiques du maire-sortant. Cet amendement, si il est maintenu, va en incluant les loyers du parc social dans le calcul du loyer médian spolier encore un peu plus les classes moyennes alors que certains ont fait des efforts pendant vingts ans pour acquérir leur logement... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1287-encadrement-des-loyers#41819


Le Monde a écrit:
François Hollande et l'exaspération des classes moyennes

LE MONDE | 06.11.2013 à 11h02 • Mis à jour le 06.11.2013 à 14h55 | Par Françoise Fressoz

Un profond malentendu s'est installé entre le président de la République et les Français. Alors que depuis l'été François Hollande leur promet le retour de la croissance, l'inversion de la courbe du chômage et la pause fiscale, eux n'y croient pas. « Derrière le mouvement de mécontentement généralisé, il y a un doute profond sur la pérennité du modèle français », constate Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique de l'IFOP.

La fronde de la Bretagne, terre socialiste, majoritairement proeuropéenne, mieux dotée que d'autres régions frappées par la désertification ou l'atonie industrielle, est un vrai signal d'alarme. « On voit des publics aux parcours très différents se mobiliser contre le pouvoir central. C'est comme si la France d'en bas était en rébellion contre l'Etat central », analyse François Miquet-Marty, président de Viavoice, institut d'études et de conseil en opinions. « Ces derniers temps, l'exaspération est montée d'un cran, constate-t-il, elle se cristallise sur la politique fiscale vécue comme un matraquage à la fois injuste et inefficace. Les gens ont l'impression qu'on les mène en bateau et ils sont en colère. »

Une récente étude d'Entreprise et personnel, réseau associatif d'entreprises, aboutit au même constat. « On est passé d'un climat social atone à une résignation rageuse », soulignent Michèle Rescourio-Gilabert et Jean-Pierre Basilien, qui ont rédigé leur note au terme d'échanges approfondis avec des directeurs de ressources humaines, des managers et des salariés. Eux aussi évoquent le choc suscité cet automne par l'arrivée des feuilles d'impôt et l'incompréhension qu'elle a fait naître.


"BEAUCOUP DE SALARIÉS NE COMPRENNENT PAS"

Du fait du gel du barème de l'impôt sur le revenu, de la refiscalisation des heures supplémentaires ou de la suppression de la demi-part pour les veufs et les veuves, votée sous la précédente majorité, près d'un million de foyers sont devenus redevables de l'impôt sur le revenu sans l'avoir forcément anticipé. « Beaucoup de salariés aux revenus modestes ou moyens ne s'attendaient pas à être concernés. Ils ne comprennent pas », constatent-ils.

Dans un article publié par la revue Commentaire (n° 143, automne 2013), Jérôme Fourquet montre que la défiance fiscale s'est en réalité installée très tôt, dès les premiers mois du quinquennat. Les esprits, pourtant, semblaient préparés à l'effort : en avril 2011, alors que le candidat Hollande faisait campagne sur la réduction des déficits publics, 88 % des Français s'attendaient à des hausses d'impôts après le scrutin de 2012, dans le prolongement de celles décidées par le gouvernement Fillon. En juillet 2012, 67 % se disaient prêts à participer à l'effort. Mais quatre mois plus tard, sous l'effet de la hausse des prélèvements obligatoires, l'état de grâce fiscal prend fin.

Un net décrochage se produit dans toutes les catégories d'actifs : professions libérales et cadres supérieurs, mais aussi professions intermédiaires, employés, ouvriers touchés par la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires. Seuls les retraités, objectivement épargnés par ce premier train de mesures, se disent encore prêts à l'effort.


SENTIMENT D'UNE CONFRONTATION ENTRE POUVOIR ET NANTIS

Novembre 2012, c'est l'époque où François Hollande et Jean-Marc Ayrault, dans la foulée de la campagne électorale, assurent que seul un Français sur dix paiera. C'est aussi le moment où les « pigeons » organisent la première fronde patronale qui sera suivie d'autres manifestations de mauvaise humeur émanant de dirigeants d'entreprise. Dans un climat social atone, cette mobilisation donne le sentiment, classique lorsque la gauche gouverne, d'une confrontation entre le pouvoir et les nantis.

En réalité, la rigueur touche tout le monde et les classes moyennes sont en train de décrocher. En mars 2013, l'Insee fait état d'une baisse historique du pouvoir d'achat des ménages de 0,4 % en 2012. « C'est le premier recul depuis 1984 », constate l'institut de conjoncture dans une allusion implicite au tournant de la rigueur de 1983. Et comme sous le premier septennat de François Mitterrand, c'est la pression fiscale qui explique cette chute du pouvoir d'achat : les impôts ont augmenté de 10 % en 2012, après 6,6 % en 2011.

Combinées au chômage massif, les hausses d'impôts accroissent le sentiment de déclassement qui hante les classes moyennes. Dans une enquête publiée en mai 2013, la Fondation Jean Jaurès met en exergue « leur grand malaise » : entre septembre 2010 et janvier 2013, la part des Français déclarant appartenir aux classes moyennes tombe de 65 % à 59 %, soit une chute de six points.


L'ALLERGIE FISCALE N'EST PAS L'APANAGE DES SEULS "RICHES"

Inversement, le sentiment d'appartenir aux catégories « modestes » ou « défavorisées » croît. Désormais, quatre Français sur dix déclarent se situer dans ces groupes, 44 % affirment « s'en sortir difficilement avec les revenus du foyer », alors qu'ils n'étaient que 36 % en 2010. « Tout se passe comme si les politiques de rigueur menées depuis l'explosion de la crise financière à l'automne 2008 faisaient se déchirer le voile d'une “moyennisation” en trompe-l'oeil », souligne le sociologue Camille Peugny. Et d'évoquer le risque de paupérisation des « quinze millions de salariés, employés ou ouvriers cantonnés dans des positions subalternes du marché du travail ».

L'enquête révèle un autre phénomène préoccupant : l'allergie fiscale n'est pas l'apanage des seuls « riches » explicitement visés par le gouvernement dans sa politique de redressement. Elle touche aussi le coeur des classes moyennes. Chez les foyers disposant d'un revenu net supérieur à 3 000 euros net par mois, l'idée se développe que le montant de l'impôt acquitté est élevé, trop élevé et sans rapport avec ce qu'ils reçoivent de l'Etat. « Ces contribuables se vivent comme trop riches pour être aidés mais pas assez pour s'en sortir, souligne Jérôme Fourquet. Et cela nourrit chez eux un très puissant rejet de l'assistanat. » François Miquet-Marty confirme : « Dans tous les entretiens que je réalise, c'est la même ritournelle, ils ont l'impression de payer pour “des gens qui ne font pas d'efforts”, en vrac, les fonctionnaires, les chômeurs les immigrés, les étudiants. »

Le député Bruno Le Maire (Eure, UMP), qui a entrepris un tour de France au lendemain de la défaite de son camp en 2012, est formel : « Aujourd'hui, ceux qui craquent, ce sont les gens qui travaillent, les gens aux revenus modestes, artisans, commerçants, patrons de PME aux marges trop faibles. Plus ils bossent, plus on les taxe, ils n'en peuvent plus. »


UNE COMMUNICATION BROUILLÉE

Le démographe Hervé Le Bras, coauteur avec Emmanuel Todd du livre Le Mystère français (Seuil), partage le même sentiment : « Il n'y a pas une révolte des pauvres car le système de protection sociale fonctionne plutôt bien et limite le décrochage, assure-t-il. En revanche, il y a une exaspération des actifs qui se battent pour faire vivre leur activité, dirigée non seulement contre l'impôt mais contre tous les excès de la réglementation. »

La pause fiscale décrétée en septembre par M. Hollande était une réponse politique à cette montée des tensions. Non suivie d'effets, elle a cependant contribué à accroître l'incompréhension. Même lorsque le gouvernement recule, comme il vient de le faire sur la taxe poids lourds ou sur la taxation de l'épargne longue, il n'est pas crédité d'une quelconque écoute. Comme si la communication entre les Français et lui s'était totalement brouillée sur la question fiscale, et plus largement sur la conduite de la politique économique.

Faute de résultats annoncés sur la croissance et l'emploi, un doute s'est insinué sur la capacité des dirigeants à éponger les déficits et à sortir de la crise. « Ce n'est pas un discours sur la dette, la croissance ou la compétitivité que les Français attendent, c'est un discours sur les valeurs, la solidarité, le travail et le vivre-ensemble », prévient François Miquet-Marty. « Tous les leviers que le pays avait coutume d'activer en période de crise, la dette et les impôts, ont atteint leur limite. On est au bout du bout et les Français le sentent », souligne Jérôme Fourquet.
 Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/06/francois-hollande-et-l-exasperation-des-classes-moyennes_3508934_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 08 Nov 2013, 03:32

très bien dit en peu de mots, pas mieux : +1 pour la partie que je reprends en italiques


Le démographe Hervé Le Bras, coauteur avec Emmanuel Todd du livre Le Mystère français (Seuil), : « Il n'y a pas une révolte des pauvres car le système de protection sociale fonctionne plutôt bien et limite le décrochage. En revanche, il y a une exaspération des actifs qui se battent pour faire vivre leur activité, dirigée non seulement contre l'impôt mais contre tous les excès de la réglementation. »

Maintenant il faut que le système de protection scoiale puisse continuer à bien fonctionner, et si l'impôt n'est plus la solution, il va falloir se poser la question du comment on fait soit des économies, soit du redéploiement de services vraiment différemment. Au delà de la transition énergétique, la transition vers le seul nécessaire et la question du retrait du superflu se pose dans notre monde où la sur consommation et la sur production est devenue malheurement la règle. Les plans de licenciements actuels correspondants bien souvent à la baisse des débouchés de ce qui est produit.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1206
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 08 Nov 2013, 05:16

Que peut-on en simple visiteur de ce forum, pour virer cet insecte insupportable ?
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 08 Nov 2013, 05:29

Non, non, très bon post de Libellule qui nous rappel a la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mar 12 Nov 2013, 07:21

Bientôt l'hiver avec des températures négatives...

AFP avec IPSOS a écrit:
11/11/2013 à 18:05
Sondages : François Hollande à 75% d'opinions négatives, nouveau record

François Hollande et Jean-Marc Ayrault enregistrent leur plus faible taux d'adhesion à leur action dans un nouveau sondage, taux le plus faible depuis la création de ce baromètre en 1996.

La dégringolade: les personnes qui jugent défavorablement l'action de François Hollande sont désormais 75%, contre 71% il y a un mois, un nouveau record d'impopularité, selon un sondage Ipsos effectué pour Le Point et publié lundi. Les avis favorables sont à 21%, soit une perte de trois points entre début octobre et début novembre.

Il s'agit du score le plus faible jamais mesuré pour un chef de l'Etat depuis la création de ce baromètre sur l'image de l'action politique en 1996, au vu des graphiques communiqués par l'institut de sondages.

Parmi les personnes interrogées sur l'action du président de la République, 2% se sont dites "très favorables" à son action (-1 point par rapport au mois précédent) et 19% "plutôt favorables" (contre 21% en octobre). Les opinions "très défavorables" ont grimpé de 35% à 40% et celle des "plutôt défavorables" sont passées de 35 à 36%. 4% des personnes interrogées ne se sont pas prononcées (+1 point).


La popularité du Premier ministre Jean-Marc Ayrault a aussi chuté à 21% d'avis favorables, soit cinq points de moins en un mois, les opinions défavorables bondissant de neuf points à 72%. 7% des sondés n'ont pas émis d'avis en réponse à la question sur l'action du Premier ministre, contre 11% début octobre. Jean-Marc Ayrault a ainsi enregistré le plus faible score jamais mesuré pour un Premier ministre depuis la création de ce baromètre en janvier 1996, le précédent revenait à Alain Juppé en décembre 1996, avec 22% d'opinions positives, relève l'Ipsos.


Au palmarès des leaders politique, Manuel Valls reste à la première place (56% d'avis favorables, stable sur un mois), devant l'UMP Alain Juppé (50%, inchangé) et Bertrand Delanoë (47%, également stable). Au sein du gouvernement, deux ministres ont vu l'image de leur action progresser: Laurent Fabius (+4 points à 40% d'avis favorables) et Christiane Taubira (+5 points à 37%). A l'inverse, tant le ministre de l'Emploi Michel Sapin (-4 points à 22% d'opinions favorables) que le ministre de l'Economie Pierre Moscovici (-2 points à 25% d'avis favorables) ont accusé une baisse de popularité.

Dans l'opposition, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy a progressé (+2 points en un mois à 42% d'opinions positives), tandis que celle de François Fillon est restée stable à 38%. Chez les centristes, François Bayrou a progressé de 4 points (42% de jugements favorables) et regagné le terrain perdu le mois précédent, tandis que Jean-Louis Borloo, son partenaire dans l'Alternative réunissant MoDem et UDI, est resté stable à 42% d'avis favorables. La présidente du FN Marine Le Pen a elle accusé un nouveau recul (-3 points en un mois à 31% d'opinions positives). Le leader du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon a vu sa cote baisser (-2 points à 31% de jugements favorables).

Sondage effectué par téléphone les 8 et 9 novembre selon la méthode des quotas auprès de 962 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Source: http://actu.orange.fr/france/sondages-francois-hollande-a-75-d-opinions-negatives-nouveau-record-afp-s_2663100.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mar 12 Nov 2013, 16:14

salamandre a écrit:
a.nonymous a écrit:

Quelles peuvent être les solutions ?
La solution expérimentée en France, c'est le Président dans l'opposition : la cohabitation.
n'oublions pas la tactique Chirac : je dissous l'Assemblée avant l'échéance, je perds ces élections, et je me refais une virginité (Chirac en 2002, Hollande pour 2017) en laissant le nouveau gouvernement affronter l'impopularité.
Les caciques socialistes commencent eux aussi à parler d'un remaniement important avec changement de premier ministre voir d'une dissolution...

Le Monde a écrit:
Boutih : "Il faut remplacer Jean-Marc Ayrault d'urgence"

Le Monde.fr avec AFP | 12.11.2013 à 00h26 • Mis à jour le 12.11.2013 à 00h30

Le député socialiste de l'Essonne Malek Boutih estime qu"'il faut remplacer le premier ministre d'urgence", dans un entretien à paraître mardi 12 novembre dans Le Parisien.

   "Le gouvernement semble à la fois être devenu sourd et ne plus être entendu. Le dialogue est rompu. Il faut envoyer un signal d'urgence aux Français afin de rétablir le dialogue. Cette urgence doit se traduire par un remaniement gouvernemental", a déclaré le député socialiste, réputé pour ses positions critiques à l'égard du PS auquel il appartient.

"Le pays est dans une situation très grave, il faut agir", poursuit Malek Boutih qui suggère successivement comme possibles successeurs à Jean-Marc Ayrault au poste de premier ministre les noms de Manuel Valls, le ministre de l'intérieur, qui "a un puissant écho dans le pays", Martine Aubry, la maire de Lille, qui jouit d'une "popularité à gauche", et Claude Bartolone, président de l'Assemblé nationale, qui "est un fin connaisseur de la majorité et possède une fibre populaire".

"S'ENTOURER DE PERSONNALITÉS PLUS FORTES"

A propos du président de la République, François Hollande, le député socialiste Boutih lui suggère de "s'entourer de personnalités plus fortes avec qui partager le pouvoir et qui pourront le protéger". "S'il reste dans un pouvoir personnel, dans la cage dorée de l'Elysée, il aura un grave problème", augure-t-il.

Enfin, Malek Boutih estime que "le jour où la crise atteindra son paroxysme, la dissolution sera incontournable." "On n'en est pas là", poursuit-il "mais si la situation s'aggrave, alors la nécessité de retrouver un élan et un mandat politique s'imposera".
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/12/boutih-il-faut-remplacer-jean-marc-ayrault-d-urgence_3512031_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mar 12 Nov 2013, 17:47

Du banal quoi. Pas de quoi être bouleversifié dirait Coluche. On peut encore eviter de restructurer notre modèle français.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 00:10

La réponse au propos de Malek Boutih ne s'est pas faite attendre....

"Rien n'impressionne" le premier ministre et sans doute pas même les 5 millions de chômeurs qui crèvent aujourd'hui sans avenir à Pôle emploi...


Le Parisien a écrit:
Ayrault répond à Boutih : « Rien ne m'impressionne »

Sébastien Lernould | Publié le 12.11.2013, 06h54 | Mise à jour : 11h53

Pas de quoi bouleverser le Premier ministre. En public, en tout cas. Jean-Marc Ayrault a répondu à la charge de Malek Boutih mardi en fin de matinée. «J'ai une tâche difficile à accomplir, rien ne m'impressionne», a déclaré le Premier ministre devant la presse. «Je n'ai aucun doute sur le soutien des parlementaires socialistes comme du soutien de toute la majorité», a-t-il ajouté avant d'être applaudi debout à son arrivée à la réunion du groupe PS à l'Assemblée nationale. Dans nos colonnes, le député PS de l'Essonne estime qu'il faut «remplacer Jean-Marc Ayrault d'urgence».
---/---
Source et SUITE: http://www.leparisien.fr/politique/remaniement-les-propos-de-boutih-font-des-vagues-dans-la-majorite-12-11-2013-3307969.php
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 00:12

a.nonymous a écrit:

Les caciques socialistes commencent eux aussi à parler d'un remaniement important avec changement de premier ministre voir d'une dissolution...
C'est surtout de politique qu'il faut changer.

Les électeurs qui ont voté pour le Changement ne souhaitaient sans doute pas une politique qui favorise encore et toujours les plus riches et les patrons au détriment du plus grand nombre !

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3043
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 00:21

Loïc a écrit:

C'est surtout de politique qu'il faut changer.

Les électeurs qui ont voté pour le Changement ne souhaitaient sans doute pas une politique qui favorise encore et toujours les plus riches et les patrons au détriment du plus grand nombre !

Vous avez voté pour Hollande parce que il fallait tout sauf Sarko et bien maintenant assumer votre choix et arrêtez de vous plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 00:22

Loïc a écrit:
C'est surtout de politique qu'il faut changer.

Les électeurs qui ont voté pour le Changement ne souhaitaient sans doute pas une politique qui favorise encore et toujours les plus riches et les patrons au détriment du plus grand nombre !
En effet, si les électeurs qui ont juste utilisé "le bulletin François Hollande pour faire sortir Sarkozy par la petite porte" lors de la présidentielle ont toutes les raisons d'être satisfaits, ils ont obtenu ce qu'ils voulaient, ceux qui attendaient un changement positif suite à l'élection d'un président social-démocrate ont eux de multiples raisons d'être déçus et en colère...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 08:17

Et bien oui, des millions de Français ont voté pour le Changement. Nombre d'entre eux se sentent floués. Pas déçus de leur vote, mais des reniements successifs et du manque de changement en matière sociale et salariale…

Il convient, comme commencent à le dire certains députés socialistes revenir à une politique de Gauche.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 08:37

Loïc a écrit:
Et bien oui, des millions de Français ont voté pour le Changement. Nombre d'entre eux se sentent floués. Pas déçus de leur vote, mais des reniements successifs et du manque de changement en matière sociale et salariale…

Il convient, comme commencent à le dire certains députés socialistes revenir à une politique de Gauche.
Je ne sais toujours pas ce que vous entendez par "une politique de gauche" alors que notre pays qui est emberlificoté dans une multitude d'accords et de traités évolue dans une économie unionisée et mondialisée...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 17:55

Une politique qui ne mette pas systématiquement la priorité sur les exonérations de cotisations aux patrons sans contrepartie par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 23:02

Loïc a écrit:
Une politique qui ne mette pas systématiquement la priorité sur les exonérations de cotisations aux patrons sans contrepartie par exemple.
Parce que notre pays évolue dans une économie unionisée et mondialisée, les entreprises et les salariés de celui-ci subissent de plein fouet la concurrence de leurs homologues des autres pays et en particulier des pays "low cost"...

C'est quoi une "politique de gauche" pour conserver des emplois en France quand un salarié roumain coûtent trois fois moins cher ?
Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Mer 13 Nov 2013, 23:50

Loïc a écrit:
Et bien oui, des millions de Français ont voté pour le Changement. Nombre d'entre eux se sentent floués. Pas déçus de leur vote, mais des reniements successifs et du manque de changement en matière sociale et salariale…

Il convient, comme commencent à le dire certains députés socialistes revenir à une politique de Gauche.
Très curieuse analyse.

Super naïf celui qui avait cru voir (ou nous faire croire) dans le PS autre chose qu'un parti libéral (reste tout juste Montebourg)...d'ailleurs à ce niveau on ne parle plus de naïveté.

Errare humanum est, sed perseverare diabolicum : pourquoi le PCF a-t-il continué par la suite à soutenir les candidats socialistes ???

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 14 Nov 2013, 00:46

kermor a écrit:
Loïc a écrit:
Et bien oui, des millions de Français ont voté pour le Changement. Nombre d'entre eux se sentent floués. Pas déçus de leur vote, mais des reniements successifs et du manque de changement en matière sociale et salariale…

Il convient, comme commencent à le dire certains députés socialistes revenir à une politique de Gauche.
Très curieuse analyse.

Super naïf celui qui avait cru voir (ou nous faire croire) dans le PS autre chose qu'un parti libéral (reste tout juste Montebourg)...d'ailleurs à ce niveau on ne parle plus de naïveté.

Errare humanum est, sed perseverare diabolicum : pourquoi le PCF a-t-il continué par la suite à soutenir les candidats socialistes ???

Parce que dans le cas de figure en question le PC arrive à "sauver les meubles" c'est à dire à conserver quelques bastions avec l'aide des "idiots utiles" du PS...

Une fois en place la musique change et il ne se prive pas de cracher dans la soupe. Même technique pour les écolos...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 14 Nov 2013, 00:53

tonton christobal a écrit:
Parce que dans le cas de figure en question le PC arrive à "sauver les meubles" c'est à dire à conserver quelques bastions avec l'aide des "idiots utiles" du PS...

Une fois en place la musique change et il ne se prive pas de cracher dans la soupe. Même technique pour les écolos...
Je suis bien d'accord et c'est pour ça que certains appels à l'union dans les mois précédents une élection me font bien rire....

Il y a définitivement deux gauches, une gauche sociale-démocrate et une gauche antilibérale, et essayer de faire croire aux électeurs que ces deux gauches ne peuvent en faire qu'une c'est juste prendre ces électeurs pour des idiots...
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 14 Nov 2013, 05:49

a.nonymous écrit:
Citation :
Il y a définitivement deux gauches, une gauche sociale-démocrate et une gauche antilibérale, et essayer de faire croire aux électeurs que ces deux gauches ne peuvent en faire qu'une c'est juste prendre ces électeurs pour des idiots...
C'est bien ce que la droite essayait de faire avaler aux français en répétant que la gauche avait tous les pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Jeu 14 Nov 2013, 21:02

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 15 Nov 2013, 17:08

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 15 Nov 2013, 23:02

tonton christobal a écrit:
Notre gouvernement se surpasse... http://fr.news.yahoo.com/popularité-françois-hollande-chute-6-points-à-15-052357555.html
.
.
Je suis un des premiers à suivre l'évolution dans les sondages de celui que j'ai contribué à élire mais il faut néanmoins resté prudent au niveau des chiffres fournis par certains instituts.

BVA, Ifop, Ipsos et son baromètre créé en 1996, sont des instituts dont les panels et modèles de calculs ont fait leurs preuves.

YouGov dont les chiffres sont aujourd'hui repris par la presse est un institut anglais créé en 2000 et qui est présent en France depuis seulement 2011 - http://recherche.yougov.fr/about/ . Personnellement je reste donc plus circonspect sur les chiffres publiés par cet institut ce qui ne veut pas dire pour autant que ceux-ci ne soient pas le reflet de la réalité...

Citation :
---/---
La popularité du chef de l'Etat a chuté de 6 points s'établissant à 15% des personnes interrogées qui portent un jugement favorable sur son action, de même que celle de Jean-Marc Ayrault, selon un sondage YouGov pour le Huffington Post et i>TELE publié jeudi.
---/---
Source: http://fr.news.yahoo.com/popularit%C3%A9-fran%C3%A7ois-hollande-chute-6-points-%C3%A0-15-052357555.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Ven 15 Nov 2013, 23:29

Surtout tous les politiques devraient plutôt s'inquiéter de cette faiblesse sondagière dans la mesure où beaucoup oublient de dire que cela ne profite pas à d'autres.

J'ai entendu un commentaire à la radio il n'y a pas si longtemps qui disait qu'en définitive on était arrivé à un paradoxe jamais observé jusqu'à présent, tout le monde est mécontent du camp auquel il n'appartient pas, et seuls les afficionados de chaque camp presque par devoir resteraient en fin de compte fidèles au sien.

Et de proposer une lecture des plus intéressantes, les planchers d'impopularité indiquent désormais le plafond de popularité des hommes politiques... hors toutes considérations plus subtiles que l'on pourrait résumer ainsi, cela ne se fait pas de quitter son camp.

De quoi voir le monde d'une autre manière.

Hollande a encore entre 15, 20 ou 25% de soutiens formels selon les instituts.
Je vous laisse regarder avec cette lecture, les % de soutiens formels de tous nos leaders politiques, quelles que soient leurs étiquettes politiques, cela se passant de commentaires...

Rien de vraiment rassurant, si ce n'est que d'après cette même personne dont je n'ai pas noté le nom, le jeu des "réflexes républicains", avait jusqu'à présent permit de limiter la montée de certaines personnes au delà de la barre fatidiques des 50%.

Le dernier cas d'école grandeur nature connu (j'évite de parler des partielles, ou l'abstention vient amplifier les phénomènes en terme de pourcentages) étant bien entendu celui d'avril et de mai 2002.

Ou un candidat arrivé en seconde position avec quelques 17% des voix au premier tour d'une élection a plafonné a ce niveau au second tour...

Je vous assure que cette lecture inversée des sondages a de quoi interpelé chacun d'entre nous, et surtout ceux qui se féciliteraient un peu trop vite de ces sondages, qui, pour inquiétants qu'ils sont, masquent d'autres vérités tout aussi cruelles pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Sam 16 Nov 2013, 23:27

Pourtant la solution est simple pour faire chuter le front national : que les partis tiennent leurs engagement. Faire ce qu'ils ont dit. rétablissant partout en France la sécurité (pas seulement sur les routes)et la Justice. Si Valls, Taubira et Peillon avaient réellement, et non pas médiatiquement, réalisés les politiques sur lesquels ont les attendait (défense des valeurs de la République), Marine Le Pen ne serait pas un "danger" (imaginaire) pour les partis de gouvernement.

Mais nos élus ne veulent pas faire de vague, ils sont là pour rester en place et non pour changer la situation. Leur seul but : se faire réélire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Derniers sondages   Sam 16 Nov 2013, 23:40

Beaucoup d'électeurs protesteront au premier tour en votant pour Marine. Au deuxième tour tout dépendra des pourcentages et des alliances. Le PC sera un boulet pour n'imprte quel allié. Idem pour les EELV.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Sam 16 Nov 2013, 23:52

kermor a écrit:
Pourtant la solution est simple pour faire chuter le front national : que les partis tiennent leurs engagement.
On est bien d'accord même si on peut ajouter "en ne laissant personne sur le bord de la route"...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Dim 17 Nov 2013, 02:20

kermor a écrit:
Pourtant la solution est simple pour faire chuter le front national : que les partis tiennent leurs engagement. Faire ce qu'ils ont dit.
D'accord, mais il y a une difficulté : le plus souvent est élu, pas le plus raisonnable, mais un de ceux qui promet la lune. Après quoi, mais après l'élection, il s'écroule dans les sondages.

Le défi est alors de trouver un(e) politique capable d'être élu sans promesses intenables.
Cela dépend en partie de l'information des électeurs, donc des médias. Pour Fontenay, au moins, nous avons la chance d'avoir un Forum indépendant et libre d'expression.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Dim 17 Nov 2013, 16:34

A l'heure où Harlem Désir délivre un satisfecit au gouvernement pour son action voici deux sondages pour le prix d'un...

AFP avec IFOP a écrit:
17/11/2013 à 00:18
Hollande, bat le record d'impopularité d'un président français depuis 1958

La cote de popularité du président François Hollande a baissé en novembre de 3 points à 20%, le score le plus bas enregistré par un président français depuis la création en 1958 de la Ve République, selon le baromètre de l'Ifop pour l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche.

Le baromètre mensuel de l'Ifop est le plus ancien de tous ceux que réalisent les instituts de sondage français. Il mesure depuis 1958, date de la création de la Ve République, les cotes de popularité des chefs de l'Etat.

Le précédent record était détenu par François Mitterrand avec 22% en décembre 1991, au cours de son second mandat.

Le résultat de ce sondage confirme la tendance à la baisse continue et aux records battus enregistrés par tous les instituts concernant M. Hollande, élu en mai 2013.

A la question "Etes-vous satisfait ou mécontent de François Hollande comme président de la République", 20% des sondés (-3 points par rapport à octobre) se disent satisfaits (2% très satisfaits, 18% plutôt satisfaits). A l'inverse, 79% (+ 2 points) se disent mécontents (37% plutôt mécontents et 42% très mécontents). 1% (+1) ne se prononcent pas.

Son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, avait atteint son plus bas niveau de popularité en avril 2011 avec 28% de satisfaits.

François Hollande avait battu le record des mécontents dans le baromètre Ifop avec 74% en avril dernier, record détenu jusqu'alors par Nicolas Sarkozy (72% en avril 2011).

Ce n'est que chez les sympathisants socialistes que la cote de popularité de François Hollande est supérieure à 50%, avec 54% de satisfaits, mais elle subit là aussi une forte baisse (9 points).

Chez les sympathisants d'Europe Ecologie-Les Verts, parti membre de la majorité, M. Hollande enregistre 26% de satisfaits (-9). Chez ceux du Front de gauche, les satisfaits s'élèvent à 27% (-1).

Concernant Jean-Marc Ayrault, la cote de popularité du Premier ministre s'érode aussi avec 23% de satisfaits, en baisse de 5 points par rapport à octobre. Il s'agit du plus bas niveau de popularité du chef du gouvernement depuis son entrée en fonction en mai 2012.

Mais M. Ayrault ne bat pas le record établi par les Premiers ministre Edith Cresson et Raymond Barre, qui avaient atteint 18% seulement de satisfaits.

Dans le détail, 21% de sondés (-5) se disent "plutôt satisfaits" de M. Ayrault, 2% (inchangé) "très satisfaits".

74% (+4) des personnes interrogées se disent "mécontentes" de lui (43% plutôt mécontentes et 31% très mécontentes). 3% (+1) ne se prononcent pas.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 8 au 16 novembre auprès d'un échantillon de 1.972 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Marge d'erreur allant de 1 à 2,2 pour la taille de cet échantillon.
Source: http://actu.orange.fr/politique/hollande-bat-le-record-d-impopularite-d-un-president-francais-depuis-1958-afp_2673214.html


AFP avec BVA a écrit:
16/11/2013 à 08:31
Une majorité de Français pour un changement de Premier ministre

Une majorité de Français sont favorables à un changement de Premier ministre ou à une dissolution de l'Assemblée nationale, mais considèrent que ces changements ne permettraient pas d'améliorer la situation, selon un sondage BVA pour i>TELE et Le Parisien Aujourd'hui en France.

Selon cette enquête, 63% des personnes interrogées (53% chez les sympathisants de gauche, 72% chez ceux de droite) sont favorables à ce que François Hollande change de Premier ministre, 29% y sont opposées et 8% ne se prononcent pas.

Mais quasiment la même proportion (64%) pense que ce changement n'améliorerait pas la situation, contre 32% qui pensent l'inverse. 4% ne se prononcent pas.

Quant à une dissolution de l'Assemblée nationale et l'organisation de législatives anticipées, 52% s'y disent favorables (11% chez les sympathisants de gauche, 86% chez ceux de droite) 42% des personnes interrogées y sont opposées et 6% ne se prononcent pas.

Elles sont aussi nombreuses à estimer que cette décision n'améliorerait pas la situation (52%). 45% considèrent à l'inverse qu'une dissolution aurait un effet bénéfique. 3% ne se prononcent pas.

Enquête réalisée les 14 et 15 novembre auprès d'un échantillon de 1.075 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Ces personnes ont été recrutées par téléphone et interrogées par internet.
Source: http://actu.orange.fr/politique/une-majorite-de-francais-pour-un-changement-de-premier-ministre-afp_2672262.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Derniers sondages   Dim 17 Nov 2013, 23:01

changer de gouvernement, en gardant la même politique, à quoi bon?
dissoudre l'assemblée nationale, ce serait sans doute plus efficace et entrainerait un changement de majorité donc de gouvernement avec une cohabitation. Abeille pourrait tenir sa permanence écolo à Bulles de Vie, Duflot retournerait vers sa formation en décrépitude, elle redeviendrait peut être la secrétaire de ce mouvement aux tendances aussi multiples qu'éclatées.
On nous fouterait la paix avec le diesel, le nucléaire, les écotaxes, les sans papiers, bref retour à une vie normale.
Allez Flambi, on dissout.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 00:28

EPHESBE a écrit:
changer de gouvernement, en gardant la même politique, à quoi bon?
Bonne remarque en effet.

Si la gauche veut s'en sortir et tirer le pays de l'impasse il faut mettre en place une véritable politique de gauche. C'est possible. C'est souhaitable. C'est nécessaire pour avoir le Changement !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 00:36

Loïc a écrit:
Si la gauche veut s'en sortir et tirer le pays de l'impasse il faut mettre en place une véritable politique de gauche. C'est possible. C'est souhaitable. C'est nécessaire pour avoir le Changement !
.
.
C'est quoi une "véritable politique de gauche" alors que notre pays est membre d'une Union qui s'est construite sans harmonisation salariale, sociale, fiscale et environnementale et qu'il est totalement dépendant de l'économie libérale mondialisée ?
Revenir en haut Aller en bas
penelope94



Messages : 244
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 01:00

Loïc a écrit:
EPHESBE a écrit:
changer de gouvernement, en gardant la même politique, à quoi bon?
Bonne remarque en effet.

Si la gauche veut s'en sortir et tirer le pays de l'impasse il faut mettre en place une véritable politique de gauche. C'est possible. C'est souhaitable. C'est nécessaire pour avoir le Changement !
dans vos reves loic , si la gauche sort c'est pas pour laisser la place a l'extreme gauche ,mais a la droite .
ne jouez pas les naifs ,ni votre parti , ni celui de melenchon ne prendra un jour le pouvoir en France
si vous de tenez des villes c'est bien grace aux partis que vous osez critiquez actullement , cela s'appelle cracher dans la soupe
et moi je trouve cela honteux et je ne suis pas sectaire je dirai pareil quelque soit le parti .
etre integre vous ne savez pas ce que cela signifie
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 02:52

Esphebe écrit:
Citation :
dissoudre l'assemblée nationale, ce serait sans doute plus efficace et entrainerait un changement de majorité donc de gouvernement avec une cohabitation.
Vous ne lisez pas tous les sondages qui expriment que ni l'UMP ni le FN ne feraient mieux que la majorité actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 02:55

Ce ne serait pas nécessairement pire. En plus si une reprise internationale nait, on peut craindre que les socialistes la gâchent et ne sortent pas la France de l'ornière.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Derniers sondages   Lun 18 Nov 2013, 07:22

a.nonymous a écrit:
Loïc a écrit:
Si la gauche veut s'en sortir et tirer le pays de l'impasse il faut mettre en place une véritable politique de gauche. C'est possible. C'est souhaitable. C'est nécessaire pour avoir le Changement !
.
.
C'est quoi une "véritable politique de gauche" alors que notre pays est membre d'une Union qui s'est construite sans harmonisation salariale, sociale, fiscale et environnementale et qu'il est totalement dépendant de l'économie libérale mondialisée ?

Ce sont des choix politiques. Choix par exemple de favoriser les ménages plutôt que les patrons. Le contraire de ce qui est fait avec l'augmentation de la TVA cet impôt injuste car non progressif…
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
 
Derniers sondages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Derniers sondages
» [résolu] Défilement des derniers sujets
» mes derniers achats !
» sondage pour le 6 Mai
» Recensement des sondages du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: