Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Ven 25 Oct 2013, 22:10

Rappel du premier message :

C'est aujourd'hui qu'est sorti la dernière voiture produite par l'usine Citroën d'Aulnay...

Ayant eu la chance de visiter toute cette usine en 1986 au moment du lancement de la chaine de montage ultra moderne pour l'époque de la Citroën AX cette fermeture ne me laisse pas insensible...

Le sort de cette usine est hélas plié mais au-delà de cette seule fermeture et de l'avenir de ses salariés, on peut aussi s'interroger sur l'avenir de cette ville d'Aulnay, sur celui de la cité des 3000 construite pour accueillir les ouvriers de Citroën, sur l'avenir des enfants des travailleurs immigrés que les recruteurs de Citroën sont allé chercher au Maghreb....

On peut se demander si le groupe PSA va assumer sa responsabilité sociale comme il le devrait ou si il va laisser cette charge à la collectivité...

En tout cas plus que jamais un seul mot d'ordre:

GUERRE POUR L'EMPLOI !!!



AFP a écrit:
25/10/2013 à 10:04
L'ultime voiture est sortie de la chaîne de l'usine PSA d'Aulnay

L'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois a mis la touche finale vendredi matin à sa toute dernière voiture avant une fermeture définitive du site en 2014, mesure la plus emblématique d'un plan de restructuration du constructeur automobile qui supprime au total 8.000 emplois en France, ont indiqué un syndicat et la direction.

Une centaine d'ouvriers ont célébré vers 07H00 ce moment symbolique --quelques voitures patientaient déjà depuis des mois sur la chaîne à l'arrêt de l'usine-- en prenant la pose devant un photographe à côté de la dernière Citroën C3 gris clair, dans l'atelier de montage, selon un journaliste de l'AFP sur place. L'usine de Seine-Saint-Denis, qui employait 3.000 personnes avant l'annonce de la fermeture en juillet 2012, continuera de produire des pièces détachées à effectifs réduits jusqu'en 2014.
Source: http://actu.orange.fr/economie/l-ultime-voiture-est-sortie-de-la-chaine-de-l-usine-psa-d-aulnay-afp_2635030.html


Et un peu d'histoire:

Les Echos a écrit:
PSA : l’adieu des Citroën à Aulnay
19/10 | 10:32

La DS y fut la première voiture assemblée. Les chaînes de montage de PSA-Aulnay assembleront le 25 octobre leur ultime C3, le 14e modèle produit sur le site de Seine-Saint-Denis depuis sa naissance, avant de fermer définitivement en 2014

Louées pour leur modernité à leur démarrage en 1973, à la fin des Trente Glorieuses, les chaînes de montage de PSA-Aulnay, d’où sont sorties des millions de voitures dont la mythique DS, vont s’arrêter après 40 ans de hauts et de bas. Un événement, alors que la dernière fermeture d’usine automobile en France remonte à 1992, et que PSA promet de ne pas fermer de nouvelles usines françaises , d’ici à 2016 au moins.

L’usine assemblera le 25 octobre son ultime C3, le 14e modèle produit à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis sa naissance, avant de fermer définitivement en 2014.

La dernière fermeture d’usine automobile en France remonte donc à 1992  : les chaînes de production Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) s’étaient arrêtées le 27 mars, après l’assemblage d’une dernière « Supercinq » blanche. Quelques jours plus tard, le site ouvert en 1929 fermait définitivement.

Dotée de sa propre centrale électrique, de pistes d’essai et d’un port fluvial, Renault-Billancourt fut la plus grande usine automobile française, employant jusqu’à 35.000 personnes. Mille cent salariés y travaillaient encore à la fermeture du site.

Aujourd’hui, PSA Peugeot-Citroën justifie sa restructuration et la fermeture d’Aulnay par la faiblesse de la demande de voitures et la concurrence internationale.

--------------------------------------------------------

Comment la France se vide de ses usines

---------------------------------------------------------

Citroën s’est installé en Seine-Saint-Denis en 1973, après la délocalisation des usines du quai de Javel, dans l’ouest de Paris. Le nouveau site est réputé pour sa modernité, avec ses 168 hectares bordés des grands axes de transports, ses espaces verts et ses ateliers lumineux.

C’est aussi l’ »une des premières usines où les caisses de voiture pivotent pour que les ouvriers puissent travailler à hauteur d’homme », souligne Jean-Louis Loubet, professeur d’histoire contemporaine à l’université Evry-Val d’Essonne et auteur de « La maison Peugeot ».
De nombreux ouvriers recrutés au Maroc

PSA-Aulnay naît sous les auspices du choc pétrolier de 1973 et la fin des Trente Glorieuses. « L’usine est voulue, imaginée, construite avant le choc pétrolier. Elle commence à produire des véhicules avec un choc économique qui entraîne un effondrement des ventes », note l’historien.

La DS est la première voiture assemblée. Le site est dédié à la fabrication de petits modèles après le rachat de Citroën par son concurrent Peugeot en 1976.

Les lignes de production sont gourmandes en main d’oeuvre. Des émissaires de Citroën recrutent dans un premier temps des travailleurs à l’étranger, notamment au Maroc. A leur arrivée en France, ils logent dans des foyers de travailleurs ou les tours de la toute nouvelle Cité des 3.000.

Les nouveaux arrivants sont incités à adhérer au syndicat maison, la CSL (futur SIA, majoritaire). Il est alors mal vu d’appartenir à un syndicat « rouge » comme la CGT.

Les immigrés ont également intérêt à s’attirer les faveurs de leur supérieur en lui offrant du couscous ou du Ricard, souligne Vincent Gay, auteur d’une thèse d’histoire sur les ouvriers immigrés dans les usines d’Aulnay et Poissy (Yvelines).

Il fallait « rapporter un tapis du Maroc », confirme M. Loubet, qui évoque un « système basé sur le post-colonialisme ».

Alors que 67% des salariés sont d’origine étrangère en 1978, selon Vincent Gay, l’ »encadrement coercitif » est assuré par les contremaîtres, les interprètes et la CSL. Une révolte se déclenche en 1982, avec la première grande grève qui paralyse l’usine du 26 avril au 1er juin. Les ouvriers manifestent pour la « dignité » et la liberté syndicale. Cette période est marquée par des bagarres entre syndicalistes CSL et CGT. Le premier plan social intervient deux ans plus tard, provoquant 800 licenciements.

L’usine produit jusqu’à 400.000 véhicules par an au début des années 2000. De nouvelles grandes grèves éclatent en 2005 et 2007. Cette dernière dure six semaines, entre février et avril, en pleine campagne présidentielle.

Puis le couperet tombe. La CGT révèle en 2011 une note confidentielle prévoyant la fermeture du site en 2014. La fin d’Aulnay est annoncée officiellement un an plus tard.

« Cette usine ne s’est jamais épanouie comme elle aurait pu l’espérer », remarque Jean-Louis Loubet, qui a « l’impression que la greffe n’a jamais vraiment pris ».

Source AFP
Source: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203078081851-psa-l-adieu-des-citroen-a-aulnay-619994.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[psa_l_adieu_des_citroen_a_aulnay]

A lire pour avoir un autre regard sur Citroën même si ce livre concerne Choisy et non Aulnay:

http://www.amazon.fr/L%C3%A9tabli-Robert-Linhart/dp/2707303291


Dernière édition par a.nonymous le Dim 21 Juin 2015, 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 08:03

thierry a écrit:
Juste un rappel pour libellule:On n élit pas un gouvernement pour gérer les affaires courantes et aggraver la situation. On élit un président et une majorité pour améliorer les choses.


désolé, nous n'avons pas un président mais un fonctionnaire bon élève et manipulateur qui a passé avec succès l'examen de président... ce sont les propos d'un élu socialiste bien connu.

Chirac qui avait souvent des propos "directs" affirmait : un chef c'est fait pour "cheffer" avec flanbi c'est là que se trouve le problème. Il ne sait pas faire il a atteint et pulvérisé depuis longtemps son seuil d'incompétence.

Les uns devrait mettre un cierge à Ste Rita patronne des cas désespérés lui devrait faire un pèlerinage à New York.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 19:01

De l'ordre du détail : à part lesobservateurs.org de nos amis suisses, le même article sur Merkel datant d'aôut 2016 est en bonne place sur quelques sites d’extrême droite français. Une pure coïncidence je suppose. Je vois par ailleurs qu'ici une référence à une icône du catholicisme du vieux Nice dont c'est la neuvaine en ce moment http://www.sainte-rita.net/ ne pose pas de difficulté majeure. Pas l'alléluia et de ainsi soit-il comme lorsque on ouvre une réflexion sur le sens de la politique en France émanant des évêques de France.  study

pour le fiat lux explicatif on peut retourner voir ce fil.
http://www.plateaufontenay.net/t2386p450-liberte-egalite-fraternite-le-13-novembre-2015-et-son-apres

Pour revenir à PSA  ; pendant quelques mois cela voulut dire Peugeot Simca Automobiles. Mais le combat des marques faisant rage on garda PSA en rajoutant Peugeot-Citroën, ignorant le doublon. Normal on passa en Société anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 19:11

on est bien loin du sujet ce me semble ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 19:30

Il suffit de reprendre le fil page précédente.

Certains intervenants souhaitant limiter l'histoire des mésaventures de Psa aux évènements immédiats voire au seul quinquennat de Hollande. L'allusion à Sainte Rita par tonton n'étant pas fortuite dans ce contexte. Je proposais de considérer ce dossier sur au moins dix ans. Le groupe ayant subi bien des avatars industriels depuis près de 40 ans. D'où mon complément de réponse à Vieux Breton.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 22:03

Libellule a écit:
Il suffit de reprendre le fil page précédente.


il serait préférable de ne pas s'en écarter

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 22:18

pas compris : Ste Rita préposée aux cas désespérés à bien été favorable à Fambi.
Se retrouver président c'est miraculeux... et je ne suis pas catho.

Il semblerait que cette sainte ait des attaches niçoises... et tout cas elle a été malmenée à Paris.
Comme visiblement je ne connais rien à Nice et que la religion n'est pas ma tasse de thé...

conclusion : Flanbi est un ingrat !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mar 18 Oct 2016, 22:49

Libellule a écrit:
Je proposais de considérer ce dossier sur au moins dix ans. Le groupe ayant subi bien des avatars industriels depuis près de 40 ans.


Comme l'a écrit fort justement Thierry,"On n élit pas un gouvernement pour gérer les affaires courantes et aggraver la situation. On élit un président et une majorité pour améliorer les choses."....

A partir de là, les avatars passés de PSA, du rachat de Panhard par Citroën aux changements de noms de Simca en Chrysler puis Talbot sont une chose mais ce qui importent réellement aujourd'hui c'est la situation du marché et de l'industrie automobile de notre pays après la délocalisation de nombre de productions et l'arrivée de nombre de constructeurs étrangers...

Les chiffres publiés par le Comité des Constructeurs Français Automobiles montrent que ces constructeurs français produisent de plus en plus de véhicules mais de moins en moins France, pays où le nombre de chômeurs de catégorie A est passé de 2,9 millions en mai 2012 à 3,5 millions en septembre 2016...  

Source: http://www.ccfa.fr/Edition-2016
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 19 Oct 2016, 01:04

Libellule a écrit:
Je proposais de considérer ce dossier sur au moins dix ans.

Gardez bien cette phrase, vous pourrez la ressortir dans 10 ans, elle sera toujours valable.

PSA a fait des erreurs dans le passé (choix de laisser sa production en France, choix de modèles de motorisation). Compte tenu des choix politiques (plus de diésel, plus de voiture) que certain revendique, compte tenu de l' actionnaire principal il est tout à fait logique de voir les emplois partir vers la Chine car l' avenir industriel et la clientèle potentielle n ' ést plus en Europe.
C' est triste mais c' est ainsi.

Si le choix de laisser sa production en France est une bonne chose pour l' emploi (pour une courte durée) c' est une erreur stratégique dont on ressent les conséquences depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 19 Oct 2016, 03:25

mamiea a écrit:
Si le choix de laisser sa production en France est une bonne chose pour l' emploi (pour une courte durée) c' est une erreur stratégique dont on ressent les conséquences depuis quelques années.


Le véritable problème dans tous les domaines est que la consommation locale n'est plus assurée par le production locale ou régionale... Il est aujourd'hui plus rentable économiquement de fabriquer une voiture ailleurs et de la transporter sur des milliers de kilomètres, je ne parle pas du bilan carbone, plutôt que de la fabriquer localement....

Il ne fait aucun doute pour moi que notre pays a besoin d'urgence d'un réel "redressement productif" et il va être intéressant de regarder les positions des candidats sur cette question....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 19 Oct 2016, 10:26

Peugeot ayant beaucoup misé sur le diesel et le marché français voit ses ventes de production locale baisser ici. Rien d'inattendu.

Un autre bout de l'analyse du marché.

Au premier semestre de l'année 2016, les ventes de véhicules diesel ont baissé de 2,5 % alors que le marché français enregistrait une hausse de 8,3 %. En tout, il s'en est écoulé 582 174 unités, soit 52,8 % des ventes. Cela représente une chute de 5,9 points par rapport au premier semestre de l'année dernière, déjà catastrophique pour les motorisations diesel avec 58,7 % de part de marché. On est bien loin du record de 74 % des ventes atteint en 2007.

Depuis 2012, on observe une baisse constante de la part du diesel dans les immatriculations de voiture neuves dans l'Hexagone. Elle se chiffrait à l'époque à 73 %, avant de baisser à 67 % en 2013, puis à 64 % en 2014, et à 58 % en 2015. Et la tendance se confirme en 2016.

Selon Christian Peugeot, président du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), la part du diesel "devrait se stabiliser autour de 50 % du marché, pour se rapprocher du niveau de pénétration moyen du diesel en Europe." D'ailleurs, à l'échelle de l'Union Européenne, le bilan n'est pas plus satisfaisant. Le diesel atteint péniblement les 49,3 % de parts de marché sur les cinq premiers mois de 2016, contre 56,1% à son plus fort en 2011.

Si elle a largement contribué à dénigrer l'image des motorisations diesel, l'affaire des moteurs truqués de Volkswagen n'est pas la raison principale de ces mauvais chiffres. La chute libre observée dans les ventes de véhicules fonctionnant au gazole en France s'explique par plusieurs facteurs.

Celui qui joue le plus est sans doute l'appauvrissement du marché automobile français, avec une part toujours plus importante de petites voitures. Il suffit de regarder le top 10 des voitures les plus vendues en France sur le premier semestre de 2016 pour s'en persuader. Dans l'Hexagone, les citadines et les modèles d'entrée de gamme (du type Volkswagen Polo, Renault Twingo ou Peugeot 208) constituent 53 % des ventes sur les sept premiers mois de 2016, contre 42 % seulement en moyenne dans toute l'Europe.

Et sur ces véhicules vendus à des tarifs modérés, le surcoût du diesel est rédhibitoire. Sans compter qu'il faut rouler au moins 15 000 km par an pour rentabiliser une voiture fonctionnant au gazole, ce qui est rare lorsqu'on conduit une citadine. Du coup, la plupart des constructeurs ne proposent même plus de moteur diesel sur leurs plus petits modèles.

Parmi les autres raisons expliquant la dégringolade des ventes de véhicules diesel, on peut citer les mesures prises par les responsables politiques français à leur encontre. Après d'intenses années de promotion voici quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 19 Oct 2016, 17:26

a.nonymous a écrit:

Le véritable problème dans tous les domaines est que la consommation locale n'est plus assurée par le production locale ou régionale... Il est aujourd'hui plus rentable économiquement de fabriquer une voiture ailleurs et de la transporter sur des milliers de kilomètres, je ne parle pas du bilan carbone, plutôt que de la fabriquer localement....

Il ne fait aucun doute pour moi que notre pays a besoin d'urgence d'un réel "redressement productif" et il va être intéressant de regarder les positions des candidats sur cette question....

Nous sommes bien d' accord, il est préférable pour toutes les raisons invoquées, de fabriquer dans les continents les plus prometteurs qu' en Europe.
L' Asie, l' Afrique sont des continents où la voiture a un avenir commercial plus grand que l' Europe, les produire sur place est doublement intéressant pour les constructeurs : coût du travail, création d' emplois, tout gagnant pour l' industriel.

Pour ce qui est du redressement productif, je n' attend rien des politiques si ce n' est que de donner à ceux qui savent faire les moyens de réaliser leurs projets. Laissons les ingénieurs le soin de réaliser cela, avec des banquiers plus courageux, une administration moins complexe.

@Auteur Message
Libellule :

Les constructeurs ne sont pas des idiots, ils savent très bien que la motorisation diésel sur de petites voitures n' est pas porteuse (a juste titre) et ils l' abandonnent normalement.

Le "scandale WW est bien venu pour les tenants du "sans diesel" sans pour autant que la même opération n' est portée sur les autres carburants, un tel manquement peut mettre en doute le résultat.
Il y a un autre scandale (mais de celui la on en parle pas) c' est la méthode de vérification des normes, vérification avec des tests impossibles à refaire sur route et avec un chauffeur.

"Parmi les autres raisons expliquant la dégringolade des ventes de véhicules diesel, on peut citer les mesures prises par les responsables politiques français à leur encontre. Après d'intenses années de promotion voici quelques temps."

Oui le lobbying fait par certains politiques, les mesures prisent ou envisagées font reculé ce type de motorisation, c' est indéniable mais qu' en est-il de la production de CO2 des véhicules essences ancienne préoccupation des nos écologistes pour lutter contre le réchauffement ? A voir les différentes interventions je me pose la question de savoir si c' est vraiment leur principal projet ou plus simplement une accroche médiatique pour une réussite politique personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 19 Oct 2016, 22:53

Dans le contexte de chômage actuel faut-il mieux accepter des conditions de travail plus flexibles ou voir une partie de la production partir en Slovénie ou en Roumanie ?



http://www.leparisien.fr a écrit:
Renault : les salariés devront être plus «flexibles»
19 octobre 2016, 9h49

Avec la reprise du marché automobile et après l'annonce de l'embauche en CDI de 1 000 embauches d'ici la fin de l'année, la direction de Renault vient de mettre sur la table une série de propositions sur l'organisation du temps de travail.

L'idée du constructeur est d'accroître «la flexibilité». Dans les périodes dites de «haute activité», qui seront étendues à six mois au lieu de quatre actuellement, il pourra être demandé aux salariés de travailler jusqu'à 1h30 supplémentaire par jour ou encore d'être présents le samedi. La marque au losange veut également raccourcir de moitié, à 7 jours, les délais de prévenance des changements de planning et propose de modifier la gestion des compteurs individuels et collectifs permettant d'accumuler des jours.

Ces propositions ont été accueillies fraîchement par les syndicats. Pour la CGT, cette modulation est «pire» que ce que prévoyait le précédent accord signé en 2013. «Cela vise à faire travailler les gens un maximum en les payant le moins possible», explique Fabien Gâche, délégué CGT. Selon lui, cela permet à l'entreprise de réduire le nombre d'heures supplémentaires par un jeu de compensation entre périodes chargées et creuses. Donc, au final, les salariés verront une baisse de leur pouvoir d'achat. Un avis partagé par la CFE-CGC, pourtant signataire de l'accord en 2013, qui a fait part de «son énorme prudence».

«Ces propositions n'offrent aucune contrepartie réelle aux salariés», estime dans un communiqué la CFDT, ajoutant que les usines sont déjà en «surchauffe».

Selon la direction, les débordements d'horaires définis tous les trois mois dans un calendrier prévisionnel seront automatiquement majorées de 25%. Les autres heures de débordement horaire ne seront payées que si le total annuel dépasse 1 603 heures.
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/automobile/renault-les-salaries-devront-etre-plus-flexibles-19-10-2016-6227031.php
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Jeu 20 Oct 2016, 02:11

a.nonymous a écrit:
Dans le contexte de chômage actuel faut-il mieux accepter des conditions de travail plus flexibles ou voir une partie de la production partir en Slovénie ou en Roumanie ?

Mon cher ami, c 'est un choix à faire, vaut-il mieux un peu moins de moyens ou plus aucun?
Ce qui ne risquent pas grand chose diront non il faut augmenter les salaires pour les autres il y a quelques kamikazes qui tenteront l' aventure.
Par expérience, j' ai vu les résultats même avec un gouvernement socialo/communiste, je ne pense pas que cela soit la bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 04 Jan 2017, 01:20

http://www.marianne.net a écrit:
Dérives communautaristes : Jean-Christophe Lagarde lie la fermeture de PSA à Aulnay à "l’omniprésence religieuse"

Mardi 03 Janvier 2017 à 10:24

Louis Hausalter

Le député-maire de Drancy et président de l’UDI affirme ce mardi que la fermeture de l’usine automobile, en 2013, était liée en "partie" à "des exigences religieuses au travail". Contacté par "Marianne", le groupe PSA ne souhaite faire "aucun commentaire" sur ce point, tout en rappelant les motifs économiques de cette fermeture.

C’est une petite bombe qu’a lâchée le député-maire UDI de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, ce mardi 3 janvier sur France Info. Interrogé sur les dérives communautaristes liées à l’islam - comme le fait que les femmes ne soient pas tellement les bienvenues dans les cafés de certaines banlieues - l’élu de Seine-Saint-Denis affirme d’abord que « la religion n’a rien à faire au travail ». Avant de dévoiler ce qui a constitué, selon lui, un autre exemple de dérive :

   « Il y a eu des difficultés y compris dans mon département, par exemple à Aulnay-sous-Bois. On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité, et dans le choix de PSA de fermer Aulnay, il y a eu aussi cet aspect-là. »
---/---


PSA explique la fermeture par "la situation du groupe" à l'époque

PSA Peugeot Citroën a fermé en décembre 2013 son usine d’Aulnay-sous-Bois, qui employait encore 3.000 salariés à l’été 2012, en la justifiant par les graves turbulences traversées par le groupe automobile, qui a frôlé la faillite à l’époque. Contacté, le groupe balaie les affirmations de Jean-Christophe Lagarde. « Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce point. Cette affirmation ne relève que de la responsabilité de celui qui l’a formulée, réagit auprès de Marianne Pierre-Olivier Salmon, porte-parole de PSA. La fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois est à mettre en perspective avec la situation du groupe entre 2010 et 2013. Il a fallu prendre des mesures pour en assurer la pérennité. »

L’usine PSA d’Aulnay était connue pour employer un grand nombre d’ouvriers musulmans pratiquants. Comme d’autres sites de production du groupe, elle abritait même une salle de prière depuis les années 80, comme le relatait Libération il y a sept ans, et les pauses déjeuners étaient aménagées pendant le ramadan. En 2011, la distribution d’un calendrier musulman par Force ouvrière avait provoqué une polémique, selon Le Parisien. Mais jamais la fermeture de l’usine n’avait été publiquement liée à des revendications religieuses.
Source: http://www.marianne.net/derives-communautaristes-jean-christophe-lagarde-lie-fermeture-psa-aulnay-omnipresence-religieuse
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 04 Jan 2017, 01:28

En réaction à cette déclaration, le délégué syndical de la CGT du groupe PSA Peugeot-Citroën, Jean-Pierre Mercier, interrogé ce matin par France 3 Paris Ile de France précise que "les principaux aménagements du temps de travail étaient prévus pour les fêtes chrétiennes (Pâques, Noël…)". "Seul la rupture du jeun pour le Ramadan était prise en compte avec une pause plus longue pour tous les employés … et rattrapé ensuite sur le temps de travail".

Contacté par "Marianne", le groupe PSA ne souhaite, pour sa part, ne faire "aucun commentaire" sur ce point, et rappelle les motifs économiques de cette fermeture.

Une occasion que je saisis pour indiquer qu'à priori ce pourrait être la société du grand Paris qui pourrait se porter acquéreur de 28ha du site. Pour y accueillir le centre de maintenance du metro automatique, les déblais et 400 salariés fixes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Mer 04 Jan 2017, 01:50

Le conseil de surveillance vient de valider plusieurs opérations visant à poursuivre les travaux du Grand Paris Express, notamment, lit-on :

– l’autorisation d’acquérir le foncier permettant la réalisation du centre d’exploitation du Grand Paris Express à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ;
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....   Jeu 05 Jan 2017, 17:16

Comme d'habitude on va remplacer une entreprise industrielle qui aurait été capable de rapporter de l'argent par une usine à gaz administrative qui va en couter...

Pour ce qu'il en est de recaser les anciens ouvriers dans la nouvelle structure c'est sans doute une idée tordue qu'il ne faut pas avoir.
Elle est du même ordre que d'avoir des ouvriers sidérurgistes sur les bras et de mettre en place un centre de recherche... pour "remplacer" les emplois.
Revenir en haut Aller en bas
 
PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PSA Aulnay - Le dernier qui part éteint la lumière....
» Le dernier départ
» Comme un voilier part dans la lumière du matin
» [Campagne Madagascar - Divers] Départ du dernier marin français de l'Ambassade à Diégo
» Fond de teint Select vs. Studio fix fluide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: