Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Ce que pensent les policiers "de terrain"

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 00:42

«Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement au clash.»
«Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est passé à Trappes.»
« Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de délits «pour acheter la paix sociale, pour éviter les émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».
«Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec violence .  Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»
«Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on se fait déjà insulter.»

En réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :
«Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas prendre le risque d’une émeute…»

Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et pas seulement pour le contrôle des niqabées, mais pour toutes sortes de délits.

Ils ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement d'’impuissants, contre Manuel Valls, contre Christiane Taubira qui ne rêve que de vider les prisons (1)au lieu de poursuivre les délinquants.

(1) Peut être pour pouvoir y mettre les policiers ?

C'est simple, bref mais c'est ce que constatent les gens sur le terrain !

Les politiques vous expliqueront la réalité (bien rose) avant les élections...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 00:59

tonton christobal a écrit:
«Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement au clash.»
Je me souviens que lors du débat au Parlement sur cette loi, certains avaient dit qu'elle serait difficilement applicable…
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3092
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 01:00

Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
«Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement au clash.»
Je me souviens que lors du débat au Parlement sur cette loi, certains avaient dit qu'elle serait difficilement applicable…
Et alors on ne fait rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 01:03

Certainement pas.

Mais force est de constater aujourd'hui qu'une loi que l'on ne peut appliquer ça devrait poser question au législateur...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 01:17

Avez-vous déjà appelé le commissariat de la police nationale de Fontenay pour vous plaindre d'un problème de deux roues dans votre quartier: rodéo sur la roue arrière , mini-moto sur les trottoirs et les dalles , échappement libre, ... ?

La réponse au printemps 2013 était: "on ne prend pas le risque d'intervenir car en cas d'accident c'est le conducteur de la voiture de police qui est inquiété"

Ceux qui ignorent ce qu'est une "roue arrière" peuvent parfaire leur culture en regardant ce clip:

http://www.youtube.com/watch?list=PLhD8WciGzfWu7lRk3Sx5UuapwFr7K8Jlp&feature=player_detailpage&v=zW6FL_JiCL0
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Nov 2013, 02:18

Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
«Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement au clash.»
Je me souviens que lors du débat au Parlement sur cette loi, certains avaient dit qu'elle serait difficilement applicable…

Il est aussi très difficile d'empêcher le trafic de drogue, les attaques à main armée, le proxénétisme, la délinquance en col blanc... mais comme cela ne provoque pas d'émeutes on fait tout de même l'effort de tenter d'y remédier...

On arrive même à diminuer le nombre d'accidents mortels sur la route... au bout de 30 ou 40 ans de prévention... infructueuse.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 11 Juin 2014, 08:49

a.nonymous a écrit:
Avez-vous déjà appelé le commissariat de la police nationale de Fontenay pour vous plaindre d'un problème de deux roues dans votre quartier: rodéo sur la roue arrière , mini-moto sur les trottoirs et les dalles , échappement libre, ... ?

La réponse au printemps 2013 était: "on ne prend pas le risque d'intervenir car en cas d'accident c'est le conducteur de la voiture de police qui est inquiété"

Ceux qui ignorent ce qu'est une "roue arrière" peuvent parfaire leur culture en regardant ce clip:

http://www.youtube.com/watch?list=PLhD8WciGzfWu7lRk3Sx5UuapwFr7K8Jlp&feature=player_detailpage&v=zW6FL_JiCL0


Avec le retour des beaux jours, j'ai le plaisir de vous signaler le redémarrage du très sympathique Free Wheel de la rue Fernand Léger pour le plus grand plaisir des riverains de cette rue....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 11 Juin 2014, 21:49

Cadichon a écrit:
Donc on laisse faire en attendant un passage au SAMU.

Après il faut juste ne pas s'étonner si certains riverains "votent  mal"...


Dernière édition par a.nonymous le Mer 11 Juin 2014, 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 11 Juin 2014, 23:35

a.nonymous a écrit:


Après il ne faut juste pas s'étonner si certains riverains "votent  mal"...

Et l' on accusera la police de ne pas faire son travail !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 254
Date d'inscription : 03/04/2013

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Sam 14 Juin 2014, 00:57

Cadichon a écrit:
Si la police intervient et qu'un de ces jeunes se tue en faisant du one wheel les fonctionnaires seront traînés en justice, peu soutenus par l'Etat voire critiqués par la gauche et les verts.
Donc on laisse faire en attendant un passage au SAMU.
De plus il y a de grande chance que la police se fasse taxer de racisme.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Sam 14 Juin 2014, 06:21

Les policiers de terrain saturent...

Faire la liste de ce dont ils sont las serait trop long et comme quoiqu'ils puissent encore faire ils seront critiqués je vous laisse deviner à quel point le moral est dans les chausettes.

Pas grave avec la nouvelle législation tout va aller mieux !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Jeu 11 Sep 2014, 08:31

a.nonymous a écrit:
Avec le retour des beaux jours, j'ai le plaisir de vous signaler le redémarrage du très sympathique Free Wheel de la rue Fernand Léger pour le plus grand plaisir des riverains de cette rue....


Dans d'autres villes certains maire utilisent les pouvoirs que leur donne le CGCT....

Express a écrit:
Course poursuite entre Laurent Wauquiez et un scooter

Nicolas Brouste, publié le 10/09/2014 à 15:41

Laurent Wauquiez a arrêté un scooter en excès de vitesse dans la ville du Puy-en-Velay dont il est le maire. Stoppés net, les deux jeunes ont été convoqués dans le bureau du maire qui a décidé de les mettre en peine d'intérêt général.

Alors qu'il circulait en voiture dans sa ville du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez est frôlé par un scooter, rapporte Le Progrès. Le deux-roues continue sa course et grille un feu rouge. Le maire de la ville témoigne: "Ils étaient deux gamins sur le scooter. Ils sont passés minimum à 70 km/h et pas loin d'une personne âgée qu'ils ont failli faucher".

Laurent Wauquiez commence alors à poursuivre les deux jeunes en voiture et les rattrape: "Je mets alors la voiture en arrêt au milieu avec les warnings, je sors en courant, et alors qu'ils s'apprêtaient à griller l'autre feu rouge, j'en agrippe un par le col", raconte l'élu.



Un maire, mais aussi un policier

Après une brève lutte, le ton s'apaise lorsque les adolescents voient que leur poursuivant est le maire de leur ville. Ils ont été convoqués à la mairie samedi matin : "On leur a annoncé clairement la donne: pendant un mois, je vais les mettre en peine d'intérêt général au centre technique municipal à 6 heures du matin" explique le maire.

Une telle sanction de la part d'un maire peut paraître étonnante. Laurent Wauquiez "fait valoir le pouvoir de police du maire", autrement dit la compétence générale de police administrative au niveau communal, rappelle 20 Minutes. Mais Le Progrès note qu'un tel travail d'intérêt général ne pourra être appliqué que si les parents sont d'accord, d'où un prochain rendez-vous prévu vendredi 12 septembre avec les familles. "Le cas échéant, l'élu pourrait aviser la police des faits", conclut le quotidien régional.
Source: http://www.lexpress.fr/actualite/politique/course-poursuite-entre-laurent-wauquiez-et-un-scooter_1574688.html#w0Wb9eoRsgm7Bis2.99
Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Sam 13 Sep 2014, 22:38

En tout cas à Fontenay je ne vois notre Maire en faire autant :

- parce que sa condition physique l'en empêcherait
- parce qu'il apprécie ce genre de démonstration qui n'est que le fruit de l'exaltation de la jeunesse (laissons les jeunes s'amuser un peu que diable)
- parce que ce ne sont que quelques cas isolés (pas la peine de faire tant d'histoires pour des cas anecdotiques)
- parce que ceux qui n'aiment pas les jeunes qui s'amusent sur des scooters sont des vieux cons et doivent voter/penser très mal (ou ne vont pas tarder à le faire)

En tout cas n'attendez rien des élus, ni des magistrats et des forces de l'ordre non plus...Achetez des bouchons anti-bruit et des bêtabloquants...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Dim 14 Sep 2014, 00:01

Ce que pensent les policiers de terrain... il y en a un échantillon en suivant le lien ci dessous :

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/un-ancien-policier-temoigne/

sans doute encore un flic "disciple facho de sarko"... qui soit dit en passant n'a jamais donné le coup de "karcher" nécessaire dans les banlieues.

Le sarko de gauche lorsqu'il était ministre de l'intérieur a bien amusé les policiers avec des sourcils froncés, son torse bombé et son œil noir mais il n'a pas fait mieux.

Que fait il maintenant qu'il est premier ministre ?

Tout ceci va changer avec les lois Taubira... tonton pourquoi tu tousses ?

PS : peut être aussi que les policiers de terrain commencent à penser à eux même et à leur famille (il est vrai que l'état fait le nécessaire pour les protéger) :

http://euro-jihad.com/blog/?p=18971

http://actu.orange.fr/france/un-adolescent-violemment-agresse-parce-que-fils-de-flic-afp_CNT0000003QrFb.html

http://faitsdivers.org/3535-Un-policier-gravement-blesse-apres-avoir-ete-renverse-volontairement.html

est il indispensable de poursuivre ? il est vrai qu'ils "sont payés pour ça" comme on l'entend souvent dire...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3355
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Dim 14 Sep 2014, 00:39

Des scooters ou motos "de passage" garés dans un passage sous immeuble d’habitation, où c’est interdit car une gène et un risque d’incendie (le cas s’est produit à Paris).  

Que fait la police et la mairie, à Fontenay, quand on les appelle pour ce type de cas ?
Une réponse, toujours la même : c’est un endroit privé, nous n’intervenons pas.

Faut-il comprendre que c’est un encouragement à régler ça par des moyens privés ?
Ou alors qu'il faut attendre qu'un incendie de scooter se propage à l'immeuble, pour voir les autorités intervenir ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Dim 14 Sep 2014, 01:16

salamandre a écrit:
Des scooters ou motos "de passage" garés dans un passage sous immeuble d’habitation, où c’est interdit car une gène et un risque d’incendie (le cas s’est produit à Paris).  

Que fait la police et la mairie, à Fontenay, quand on les appelle pour ce type de cas ?
Une réponse, toujours la même : c’est un endroit privé, nous n’intervenons pas.

Faut-il comprendre que c’est un encouragement à régler ça par des moyens privés ?
Ou alors qu'il faut attendre qu'un incendie de scooter se propage à l'immeuble, pour voir les autorités intervenir ?

S'il y a un incendie et des dommages humains ou matériels on fera payer le "propriétaire", on cherchera des responsables mais surtout pas parmi ceux qui flanquent le feu partout ou parmi ceux qui ont mis les motos à cet endroit, les voisins organiseront une marche blanche, on aura les "pleureuses de service" qui se tiendront en rond par les épaules et on se fera indemniser par le fonds de garantie qui versera du fric...
Il y aura bien sur un représentant des autorités locales aux obsèques (comme d'habitude en pareil cas) qui sera surpris de la situation dramatique dont il n'avait pas connaissance...

Peut être qu'un gardien d'immeuble fera les frais de l'opération...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Dim 14 Sep 2014, 02:37

salamandre a écrit:
Des scooters ou motos "de passage" garés dans un passage sous immeuble d’habitation, où c’est interdit car une gène et un risque d’incendie (le cas s’est produit à Paris).  

Que fait la police et la mairie, à Fontenay, quand on les appelle pour ce type de cas ?
Une réponse, toujours la même : c’est un endroit privé, nous n’intervenons pas.

Faut-il comprendre que c’est un encouragement à régler ça par des moyens privés ?
Ou alors qu'il faut attendre qu'un incendie de scooter se propage à l'immeuble, pour voir les autorités intervenir ?



Si c'est un endroit privé, le syndicat des copropriétaires devraient donc avoir le droit de le clore de grilles....  Ca me parait une évidence...

Après cette question des "passages sous immeuble" est très pertinente car voici ce que dit très précisément le règlement de la ZUP:

Réglement de la ZUP a écrit:

---/---
Article 3 – Propriété du sol

Dans l'esprit commun des parties, les voies et espaces libres, ouverts ou à ouvrir, sont destinés à être incorporés aussitôt que possible à la voirie ou au Domaine Communal.

Par espaces libres, il faut entendre  les terrains n'ayant pas été cédés en toute propriété aux acquéreurs et n'étant pas destinés à la voirie publique ou à la construction d'édifices publics.

La remise par la Société à la Ville de tous ses droits sur les voies et espaces visés ci-dessus aura lieu, au plus tôt à la réception provisoire et au plus tard à la réception définitive des travaux.

Cette remise sera faite gratuitement sans que l'acquéreur ait le droit de s'y opposer.

Jusqu'à ladite remise, le sol des voies et espace en cause restera la propriété de la Société.  
---/---


A mon humble avis, il me semble que les passages sous-immeuble devraient être considéré comme des espaces bâtis puisque 4 ou 5 étages d'habitation se situent au dessus de ceux-ci...


Ajoutons que les dits passages sont régulièrement empruntés par les fuyards quand il y a un vol à l'arraché de sac à main, de téléphone ou de bijou...  Ceci étant les auteurs de ces délits qui n'hésitent pas à s'en prendre à une femme enceinte pour lui arracher son téléphone ou à une octogénaire marchant avec déambulateur pour lui arracher son bracelet sont sûrement des victimes de notre société...


Pour terminer, si à l'époque de la construction de la ZUP la politique était l'ouverture à tout crin des espaces libres, depuis les urbanistes et architectes sont revenus en arrière..... Pour preuve l'ensemble de logements sociaux construits récemment boulevard Galliéni face au cimetière... Celui-ci est clos de grilles et il faut monter patte blanche au Vigik pour pénétrer à l'intérieur de l'ensemble... Cela me semble tout à fait normal vu les évolutions sociétales... Cela pose aussi la question que je pose de facto ci-dessus à savoir l'évolution du règlement de la ZUP pour permettre aux ensembles qui le souhaitent, sociaux ou copropriétés, de clore leurs espaces libres pour se protéger...
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2093
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Dim 14 Sep 2014, 04:47

Citation :
.. Celui-ci est clos de grilles et il faut monter patte blanche au Vigik pour pénétrer à l'intérieur de l'ensemble... Cela me semble tout à fait normal vu les évolutions sociétales... Cela pose aussi la question que je pose de facto ci-dessus à savoir l'évolution du règlement de la ZUP pour permettre aux ensembles qui le souhaitent, sociaux ou copropriétés, de clore leurs espaces libres pour se protéger...
Certes mais il faut accepter pour les habitants des immeubles sociaux et a fortiori des copropriétaires de mettre la main à la poche.
Revenir en haut Aller en bas
Appas Lueri



Messages : 57
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Sam 20 Sep 2014, 21:39

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 22 Sep 2014, 17:00

Pour savoir ce que pensent les policiers de terrain il suffit de les écouter ou encore de les lire.

Sous peu on déplorera le nombre important de suicides "inexpliqués" chez les policiers.

Ce texte circule actuellement sur le net ...

--------------------------------------------------------

Je suis Fonctionnaire de Police depuis 22 ans, j'ai toujours fait mon travail en respectant les lois, je paie mes impôts, je suis inconnu des services de police ou de gendarmerie, je respecte les lois, je suis Officier de Police Judiciaire, je suis Fonctionnaire d'Etat et aujourd'hui, après avoir fait mon travail, je suis mis en cause par les médias, les associations angéliques et bien pensantes, le Gouvernement et la Justice... Pourquoi ?

Parce que mardi, à 06h00 du matin, j'ai fait reconduire une famille arménienne vers l'Arménie (qui n'est pas un pays dangereux), une famille arrivée en France irrégulièrement en 2011 et depuis hébergée, nourrie, soignée, rémunérée de la somme de 800 euros/mois, logée et tout cela grâce à mes impôts.

Durant son séjour, le père a couché avec des mineurs et la mère a volé mais cela, la Justice a décidé que ce n'était pas grave et a classé sans suite.

Au terme d'une procédure administrative de 2 ans qui a coûté à la France environ 15 000 euros (appels, référés, Conseil d'Etat, OFPRA,... ), la famille a été déboutée et devait être reconduite vers l'Arménie ce mardi.

Mon équipe et moi, nous sommes donc allés vers le centre d'accueil des demandeurs d'asile d'Essey les Nancy pour mettre à exécution la mesure d'éloignement.

Si le mari a accepté de quitter la chambre que le couple occupait dorénavant illégalement, la femme a refusé de partir et nous avons dû faire ouvrir la porte par un serrurier.

Nous avons alors eu affaire à une furie que trois Policiers peinaient à maîtriser.

C'est alors que  nous fûmes pris à partie par les occupants du Foyer et que nous nous retrouvions face à une foule d'une trentaine de personnes vindicatives.

A aucun moment nous n'avons frappé qui que ce fût ou proféré d'insultes. Les collègues ont assuré la mission avec sang-froid et professionnalisme devant l'agression de la foule, plus nombreuse, bien plus nombreuse que nous. Autant vous dire que j'ai rarement autant craint pour ma sécurité, les Arméniens sont violents et n'ont pas peur de nous.

Comme c'est maintenant la mode, nous avons été filmés et la vidéo est en ligne sur internet.

Les associations ont saisi le Ministre qui, dans ces cas-là, répond immédiatement (essayez de le contacter, vous verrez s'il vous répond...) et maintenant, je dois rendre des comptes. Depuis hier, je ne vis plus, entre le ministère, la préfecture, les médias,....je suis mis en cause pour avoir fait respecter la loi et moi je dois rendre des comptes à un couple arménien, voleur et pédophile, qui a profité du système pendant 3 ans...et qui malheureusement n'est pas un cas isolé.

Je pense que c'est la goutte d'eau qui met le feu aux poudres ou l'étincelle qui fait déborder le vase...tout ça pour dire que je ne me sens plus Français, j'ai mal à ma France...Si DE GAULLE nous voyait, il pleurerait.

Que nos gouvernants poursuivent sur ce chemin et ils ouvrent la porte aux nationalismes et aux extrêmes...

Vous trouverez en ci-dessous le lien qui vous mènera vers la vidéo et vous pourrez voir ce que l'on vit au quotidien et combien je suis violent comme tous vous qui me connaissez:


https://docs.google.com/file/d/0B1bWcD6GGTjtcU13ZUhwRjNBak0/edit?p
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mar 23 Sep 2014, 19:28

Intéressant : on voit où passe notre argent et comment sont utilisés les policiers

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/18/01016-20140918ARTFIG00107-police-le-service-de-protection-des-personnalites-au-bord-du-burn-out.php


Nous avions le chargé de mission de l'Elysée qui avait un service de protection car son permis de conduire lui avait été retiré et qui attendait d'un officier de police qu'il lui fournisse son pain au chocolat matinal... et bien ça continue !

On a bonne mine de demander des renforts à Fontenay...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 01 Aoû 2016, 02:59

a.nonymous a écrit:
Avec le retour des beaux jours, j'ai le plaisir de vous signaler le redémarrage du très sympathique Free Wheel de la rue Fernand Léger pour le plus grand plaisir des riverains de cette rue....


Cette année encore avec le beau temps et les vacances le sympathique Wheeling Show de la rue Fernand Léger, un moment fort du "Vivre ensemble" à Bois Cadet, a repris....

Quel plaisir pour les habitants de tous âges de ce quartier que de pouvoir admirer les figures de ces motos pétaradant joyeusement sous leurs fenêtres....

C'est bien dommage  que l'antenne jeunesse que la municipalité vient d'ouvrir dans cette rue soit fermée le dimanche et que les animateurs municipaux ne puissent pas profiter de ce spectacle qu'ils auraient certainement apprécié...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 01 Aoû 2016, 15:20

a.nonymous a écrit:



Cette année encore avec le beau temps et les vacances le sympathique Wheeling Show de la rue Fernand Léger, un moment fort du "Vivre ensemble" à Bois Cadet, a repris....

Quel plaisir pour les habitants de tous âges de ce quartier que de pouvoir admirer les figures de ces motos pétaradant joyeusement sous leurs fenêtres....

C'est bien dommage  que l'antenne jeunesse que la municipalité vient d'ouvrir dans cette rue soit fermée le dimanche et que les animateurs municipaux ne puissent pas profiter de ce spectacle qu'ils auraient certainement apprécié...

encore un qui fait du racisme anti jeune ! ça stigmatise sec !

Avec un peu de chance avec des jeunes s'ils n'abusent pas de produits interdits en cas d'accident mortel on doit pouvoir récupérer des "pièces de rechange" pour les greffes. Il ne faut pas être pessimiste il y a toujours un bon coté des choses... même lorsqu'elles sont désagréables.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 02:03

a.nonymous a écrit:
Avec le retour des beaux jours, j'ai le plaisir de vous signaler le redémarrage du très sympathique Free Wheel de la rue Fernand Léger pour le plus grand plaisir des riverains de cette rue....

Bientôt une loi ? Applicable et appliquée à Fontenay ?

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 06:16

Pour appliquer la loi il faut s'en donner les moyens... Et le vouloir.

Le reste n'est que verbiage.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3355
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 07:43

Curieux qu'il soit possible d'interdire des voitures diesel (par exemple) et pas des engins bien plus nuisibles.
Et à défaut d'interdiction, confiscation du véhicule si mise en danger d'autrui ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 08:03

Salamandre a écrit:
Curieux qu'il soit possible d'interdire des voitures diesel (par exemple) et pas des engins bien plus nuisibles.
Et à défaut d'interdiction, confiscation du véhicule si mise en danger d'autrui ?


Le problème est celui de l'interpellation...

Si le gentil conducteur de deux roues se blesse ou se tue alors que les méchants policiers en voiture essaient de l'interpeller cela se retournera contre ces derniers avec à la clé manifs, associations dans la rue, destruction de mobilier urbain, incendies, .....

A partir de là, des consignes sont données aux méchants policiers pour éviter ces désagréments !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3355
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 08:21

Oui, difficile d'interpeller en flagrant délit. Mais on connait (par ici aussi) des interpellations plus tard, véhicule à l'arrêt. Encore faut-il avoir pu identifier ; à ce propos,
"Tous les véhicules terrestres à moteur (voiture particulière, 2 roues et scooter, y compris de moins de 50 cm3, moto, quad, cyclomoteur, tricycle, quadricycle, camping-car, camionnette, tracteur et autre engin agricole)" (service-public.fr)
a.nonymous pourrait me dire alors qu'en fait, il suffit de ne pas avoir de plaque ? à vérifier, mais s'il y avait des caméras d'enregistrement ... la sécurité routière faisant, je crois bien, partie des pouvoirs de police du maire.


Dernière édition par Salamandre le Lun 04 Déc 2017, 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 09:18

Quid si le deux-roues a été "emprunté" ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Lun 04 Déc 2017, 09:53

Pas de vague !

Les zones de non droit n'existent pas, il faut faire de la police de proximité !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Ven 29 Déc 2017, 03:37

"À bout", des policiers aux frontières se mettent en arrêt maladie pour dénoncer leurs conditions de travail
«A bout», onze policiers chargés de la frontière italienne se sont mis en arrêt maladie
Orange avec AFP, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 13h45
Ils sont "fatigués" et veulent faire entendre leur ras-le-bol. Une dizaine d'agents de la PAF, la police aux frontières, des Alpes-Maritimes sont en arrêt maladie depuis le mercredi 27 décembre pour protester contre leurs conditions de travail. Tous dénoncent l'état déplorable de leurs locaux : un baraquement "sans eau, ni électricité et chauffage", explique l'un d'eux.
En cette fin d'année, la quasi totalité des policiers basés à Menton, à la frontière italienne, sont en arrêt maladie. Mercredi, onze manquaient à l'appel, sur une équipe de douze personnes. Selon le syndicat Unité SGP-Police, qui relaie l'information sur son sa page Facebook, les fonctionnaires se sont faits porter pâle afin de dénoncer les conditions déplorables dans lesquelles ils exercent leur métier. Ils sont "tout simplement fatigués et à bout", ne disposant que d'un bâtiment précaire "sans eau courante ni chauffage" malgré le froid de l'hiver, explique le syndicat sur Facebook.
Ces onze policiers tiennent le poste-frontière de Fanghetto, à la limite de Breil-sur-Roya, dans la vallée de la Roya, qui constitue l'un des points d'entrée des demandeurs d'asile et étrangers en situation irrégulière sur le sol français.

La préfecture des Alpes-Maritimes a de son côté déclaré jeudi à l'AFP suivre "avec beaucoup d'attention la situation de la PAF à Menton et la question des conditions de travail des fonctionnaires de police". "En lien avec la direction de la PAF, des aménagements ont été proposés pour améliorer ces conditions de travail", a souligné la préfecture, qui précise qu'une rencontre avec les policiers et leurs représentants syndicaux a eu lieu mercredi.
"J'ai alerté à plusieurs reprises le directeur départemental de la PAF", assure Celya Boumedien, secrétaire départementale du syndicat Unité SGP-Police. "Tant que l'administration ne considérera pas nos collègues à leur juste valeur en leur offrant des conditions de travail décentes, ils resteront en arrêt de travail", ajoute-t-elle. Dans l'immédiat, les policiers en arrêt ont été remplacés par des agents de la brigade des chemins de fer de la gare de Nice. Selon la loi, les policiers, s'ils peuvent se syndiquer, ne disposent pas du droit de grève.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 226
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 03 Jan 2018, 03:47

En complément des deux agressions de policiers dont ont parlé les médias , une autre triste affaire :
http://www.europe1.fr/faits-divers/seine-saint-denis-des-policiers-caillasses-apres-avoir-sauve-des-enfants-dun-incendie-3534968


Dernière édition par joseph1 le Mer 03 Jan 2018, 04:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12993
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 03 Jan 2018, 03:55

joseph1 a écrit:
En complément des deux agressions de policiers dont ont parlé les médias , une autre triste affaire :
ww.europe1.fr/faits-divers/seine-saint-denis-des-policiers-caillasses-apres-avoir-sauve-des-enfants-dun-incendie-3534968


J'ai lu l'artcile, il n'y a pas de quoi fouetter un chat....

Juste quelques jeunes désœuvrés sans doute victimes de la société qui ont "bazardé bien" comme certains politiques les appellent à le faire !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 03 Jan 2018, 04:55

Lorsque l'on prend les problèmes à l'envers il est impossible de les résoudre.

Depuis plusieurs dizaines d'années la situation se dégrade. La stratégie employée évolue vers un élargissement de la permissivité, curieusement la délinquance augmente, les loubards sont de plus en plus jeunes, de plus en plus violents et même les filles généralement plus calmes entrent dans la danse.

Nous voyons l'anarchie s'installer dans les cours de justice et rien n'y fait... des villes de province sont mises à sac par des hordes de truands venus faire une expédition... et pendant ce temps on débat.

Ne vous avisez pas de vouloir vous protéger, le pacifiste de service veille... le fascisme est en marche !
Ne pas vouloir se battre n'a jamais empêché un salaud de casser la figure à un brave type mais on continue à y croire...

Les as de la kélash pensent même que de flinguer un gugusse désarmé est un régal... (en plus c'est moins risqué) occupons nous des chasseurs et des tireurs sportifs bien répertoriés et pas de vague dans les zones de non droit... pas d'émeute SVP !

Il y aurait dit on même des élus qui encouragent les habitants à flanquer la pagaille dans leur ville... tout est dit.
Le pire étant les élus qui ne comprennent pas (volontairement ou non) ce qui se passe chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 226
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 03 Jan 2018, 05:23

Féministes de tous poils , vous ne dites rien !
une femme massacrée et silence !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15183
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ce que pensent les policiers "de terrain"   Mer 03 Jan 2018, 06:13

joseph1 a écrit:
Féministes de tous poils , vous ne dites rien !
une femme massacrée et silence !

une femme flic, ce ne doit sans doute pas être tout à fait une femme...

La danseuse de flamenco est occupée à décorer la cinglée qui a flanqué la pagaille à Notre Dame ne parlons pas de ses copines qui foutent la panique chez le pape... pour noel.

pas de problème silence radio... pour la femme flic quantité négligeable.

On se réserve pour la manif pour soutenir celles transformées en belphégor qui gesticulent au nom de la laïcité que des flics fachos vont vouloir verbaliser...

Son mari et ses trois concubines vont défiler avec l'appui des la gôche écolo socialo agissante.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que pensent les policiers "de terrain"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que pensent les policiers "de terrain"
» Quel terrain pour quel jeu
» Gâteau terrain de foot
» Comment trouver un terrain ou une maison/grange/ferme pas chère, à la campagne ?
» Diversification en terrain allergique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: