Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Insécurité, trafic de drogue et cambriolages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 05 Nov 2013, 03:14

Rappel du premier message :

Dans la discussion http://www.plateaufontenay.net/t1320p350-pour-batir-ensemble-un-avenir-meilleur#42334 le porte-parole du maire sortant émet des doutes suite aux propos de penelope94 sur la dégradation de la sécurité dans nos quartiers:

Loïc a écrit:
penelope94 a écrit:
pourtant la securite se degrade dans nos quartiers
Vous en êtes certaine ?
Avant de mettre en doute la parole de penelope94, il aurait été avisé de se documenter auprès de son amie politique Michèle Le Gauyer qui déclare elle de son coté en tant que "Conseillère Municipale déléguée à la sécurité, prévention, médiation":

"Nous sommes maintenant confrontés, dans certains quartiers, à des problèmes de sécurité liés au trafic de drogue ; de plus, nous avons été victimes dernièrement, comme dans toutes les villes de France, d’une vague de cambriolages. Nous prenons cela très au sérieux. "



Dernière édition par a.nonymous le Mar 05 Nov 2013, 03:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
penelope94



Messages : 244
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 18:34

Loïc a écrit:
Dans bien d'autres domaines Fontenay a beaucoup à perdre. En terme de mixité sociale par exemple avec la volonté de la droite de faire de notre ville le petit Neuilly-sur-Seine de l'Est parisien. La diminution des services publics, l'augmentation des COS, la densification de la zone pavillonnaire et la diminution du % de logements sociaux qui chasserait de la ville de facto nombre de familles moyennes et modestes ainsi que les enfants de nombreuses familles vivant dans les quartiers pavillonnaires qui n'ont pas forcément les moyens de se loger dans le privé.

No 
vous dites n'importe quoi ,vous pensez vraiment qu'un maire quel qu'il soit va chasser les habitants pour en mettre d'autres , il y a peu de turn ober il me semble sur fontenay alors il faudrait des annees pour en faire une ville autre dans ce domaine , vous prenez vraiment les contributeurs de ce forum pour des billes avec vos raisonnement à deux balles ....
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 19:02

vieux-breton a écrit:
Je demande à Loïc de nous fournir les preuves de ce qu'il écrit
Il suffit d'écouter ou de lire les interventions de l'opposition de droite au conseils municipaux de Fontenay au sujet du logement, de la "masse salariale des agents municipaux", de la politique sociale ou de la vie associative ou sportive et toutes les preuves sont là.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/democratie-locale-vie-municipale/vie-municipale/conseils-municipaux/index.html

C'est public et en vidéo. Smile 
Je vous conseille les interventions de MM. Esclattier, Reminiac ou de Mme Riou élus qui soutiennent M. Lecoq depuis qu'il s'est lancé en campagne. C'est assez édifiant et dans la droite ligne de leur campagne de 2008 en effet.

Il suffit aussi de voir la politique de la municipalité de Vincennes - que l'UDI dirige à côté de Fontenay et que M. Lecoq connaît bien - pour se rendre compte en matière de logement, d'action sociale ou de services publics ce que cela peut donner. Ce sont des choix très différents dont on ne peut pas prétendre qu'ils ne changeraient pas trop pour les habitants de Fontenay et qu'ils seraient bons pour tous.

3 exemples précis :

- A l'heure où Fontenay a 33 % de logements accessibles et investit pour que cette proportion soit maintenue, Vincennes en a moins de 10 % ce qui oblige plus de 90 % des gens à se loger dans le privé. Pour de nombreuses familles à revenus modestes ET moyens c'est un gouffre financier.

- Au moment où la ville de Fontenay a mis en place le pass solidaire, 100 euros fournis à plus de 3 000 familles ayant des enfants à l'écoles (donc les familles à revenus modestes ET moyens) la ville Vincennes envisageait plutôt de garantir des prêts pour les plus modestes qui parfois sont déjà endettés.

- A l'heure où la cantine scolaire est municipale dans notre ville avec la production en direct de milliers de repas en direct (pour les écoles et les livraisons à domiciles pour les anciens) et une application du quotient, à Vincennes c'est une entreprise privée qui a une délégation de service public. Les Vincennois voient donc une partie de ce qu'ils payent partir dans la poche des actionnaires de cette entreprise alors que dans notre ville l'argent est réinvestit dans la nourriture bio par exemple…

Donc oui, ce sont des choix très différents. Des choix de gauche et de droite qui ont parfaitement le droit d'être défendus mais dont il serait malhonnête de faire croire qu'ils seraient équivalents et sans effets sur la vie des gens...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 19:27

@Loïc

En effet il est malhonnête de faire croire que si M. Lecoq était élu maire il ferait de Fontenay sous Bois un deuxième Neuilly sur Seine, comme il est malhonnête de faire croire qu'il y aurait une diminution du service public, qu'il y aurait moins de logements sociaux, qu'il y aurait moins de tout, c'est vrai qu'il faut vraiment être malhonnête pour écrire de telle chose.

Vous comparez Vincennes à Fontenay sous Bois, se sont quand même deux villes différentes de part leur superficie 191 hectares pour Vincennes et 558 hectares pour Fontenay sous Bois, la disponibilité de terrain est bien moindre à Vincennes qu'à Fontenay sous Bois et pourtant Vincennes construit plus de logements sociaux que Fontenay sous Bois, alors oui Loïc il est bien malhonnête que d'écrire de tel mensonge, vous vous en êtes fait une spécialité et vous l'appliquez très bien.

Tout vos propos ne sont basés que sur des mensonges, vous faites croire aux nouveau fontenaysiens quand ils sont reçu en mairie que si M. Lecoq était élu il augmenterai les impôts locaux de plus de 200 €, là c'est pareil, quand le maire ose déclarer de tel chose, sur quelle preuve s'appui t'il, j'ai la réponse, aucune. C'est comme quand vous écrivez qu'il suffit de voir ou de lire les comptes rendus des conseils municipaux pour trouver vos affirmations et bien je suis désolé pour vous, nul part il est écrit que M. Esclattier, M. Réminiac ou Mme Riou n'ont déclaré qu'ils voulaient faire de Fontenay sous Bois un deuxième Neuilly sur Seine, qu'ils voulaient diminuer la masse salarial, qu'ils voulaient diminuer le nombres de logements sociaux, qu'ils voulaient remettre en cause le sport ou la vie associative à Fontenay sous Bois, comme vous pouvez le constater par vous même à moins que comme d'habitude vous soyez aveuglé par votre doctrine, tout ce que vous dîtes et que vous écrivez est totalement faux.

Vous restez dans votre logique du tout mensonge, de la désinformation en essayant de dénigrer au maximum vos adversaires politiques qui eux je trouve sont beaucoup trop tendre avec vous, car vous, vous n'hésitez pas à vous parjurer pour essayer de sauver les meubles, car vous le savez certainement mieux que moi, la réélection de M. Voguet n'a jamais été aussi incertaine et c'est pour ça que vous venez ici écouler votre fiel et que vos écris ne sont que mensonges et désinformation.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 19:43

Stratégie classique : Lorsque l'on est mauvais au lieu d'essayer de s'améliorer on explique que le rival est encore plus lamentable que soi-même.

Le PC local est usé, à bout de souffle sans imagination et sans force de proposition cohérente si ce n'est de construire un théâtre alors on explique que "l'autre" , c'est lui qui va être mauvais... qui va dépenser sans compter pour un peu ils mangeront les nouveaux nés au petit déjeuner.

Pour l'instant nous échappons au "vipères lubriques du capitalisme vendu aux ricains" mais ça ne va pas tarder.

Le ridicule ne tue pas : la preuve le PC fontenaysien survit toujours. Espérons que l'agonie sera courte.
Revenir en haut Aller en bas
Clarisse

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 20:33

penelope94 a écrit:
Loïc a écrit:
Dans bien d'autres domaines Fontenay a beaucoup à perdre. En terme de mixité sociale par exemple avec la volonté de la droite de faire de notre ville le petit Neuilly-sur-Seine de l'Est parisien. La diminution des services publics, l'augmentation des COS, la densification de la zone pavillonnaire et la diminution du % de logements sociaux qui chasserait de la ville de facto nombre de familles moyennes et modestes ainsi que les enfants de nombreuses familles vivant dans les quartiers pavillonnaires qui n'ont pas forcément les moyens de se loger dans le privé.

No 
vous dites n'importe quoi ,vous pensez vraiment qu'un maire quel qu'il soit va chasser les habitants pour en mettre d'autres , il y a peu de turn ober il me semble sur fontenay alors il faudrait des annees pour en faire une ville autre dans ce domaine , vous prenez vraiment les contributeurs de ce forum pour des billes avec vos raisonnement  à deux balles ....
Peut-être dit-il cela parce que c'est ce que ses amis s'efforcent de faire depuis 47 ans dans l'autre sens ? Vous n'avez pas le monopole de l'action sociale et du service public Monsieur Loïc, sachez-le !

Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 21:47

vieux-breton a écrit:
Voilà comment ça se passe à Fontenay sous Bois, après avoir lu cet article sur le Parisien on comprend mieux pourquoi Voguet quand il est venu pour inaugurer la fin des travaux aux Olympiades il c'est fait apostropher par les habitants, malgré que Loïc nous ai dit que tout c'était bien passé et qu'il n'y avait pas eu d'altercation avec les habitants.

En discutant avec des Fontenaysiens je viens d'apprendre cet acte odieux. Et pour prendre des infos je consulte ce fil.

Je suis tenté de faire le rapprochement entre cette situation et les messages qui avaient été postés il y a quelques mois sur le forum du site de la ville de Fontenay. On y apprenait que des résidents de ce quartier ne pouvaient pas trouver le sommeil dans ce quartier. La raison : des jeunes qui installaient des tables en bas des immeubles et qui discutaient jusqu'à pas d'heure.

Malgré les nombreuses demandes et courriers pas d'intervention. Ni de la police. Ni de la mairie. Alors que si chacun, à l'époque, avait un tant soit peu bougé...l'été est passé, les résidents ont fermé leurs fenêtres.

Loïc nous vantait les mérites du dialogue. Visiblement pas de dialogue et, surtout, certains habitants, ne sont PAS écoutés, PAS pris en considération pas les représentants de l'état.

Comment se fait-il que PERSONNE n'ait mis un terme à ces trafics pour assurer la SÉCURITÉ et la TRANQUILLITÉ de nos concitoyens ????

Alors on peux accuser Sarkozy, on peut surtout accuser la municipalité, qui, pour des raisons idéologiques, refuse d’assurer la sécurité des habitants de certains quartiers....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 21:53

Clarisse votre référence historique aux 47 ans de présence d'une municipalité de gauche sur Fontenay ne vous obligeait pas à vous inspirer d'une formule vieille elle de 40 ans, de Giscard lors de son débat avec Mitterrand en 1974 ;

« Tout d'abord je trouve toujours choquant et blessant de s'arroger le monopole du cœur. Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur ! Vous ne l'avez pas... J'ai un cœur comme le vôtre qui bat à sa cadence et qui est le mien. Vous n'avez pas le monopole du cœur».

pour le coup c'est votre discours qui peut paraître un peu éculé et non novateur

Mais je suis preneur des explications de votre candidat sur la manière dont il ferait evoluer l'action sociale et le service public sur notre ville s'il devait être élu.

Alors qu'est ce qui ne changerait pas, puisqu'on parle de monopole, peut-être que la réponse est RIEN ?
Mais alors dans ce cas, pourquoi changer?
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 23:13

Pourquoi changer ? Tout simplement parce que il faut virer les incapables, ceux qui ont repeint Fontenay sous Bois en gris, ceux qui raconte n'importe quoi car eux même sont à court d'idées, parce que ils sont enfermés dans une idéologie archaïque, parce que ils sont sourds aux problèmes que les fontenaysiens rencontrent, je pourrait continuer comme ça encore pendant longtemps tellement il y a dire sur cette majorité complètement à coté de la plaque.
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 23:18

[quote="Libellule
Alors qu'est ce qui ne changerait pas, puisqu'on parle de monopole, peut-être que la réponse est RIEN ?
Mais alors dans ce cas, pourquoi changer?[/quote]Et vous quelles sont vos idées pour régler ces problèmes extrêment graves des zones à risques dans Fontenay ?

En tout cas ce n'est pas comme cela que certains quartiers accepteront plus de mixité sociale !
Nier les faits est inutiles, l'information arrive tout de même.
Cacher, tricher, nier l'avidence ce n'est pas courageux.
Regrettable que les médias aussi occultent les faits graves et alarmants : il est vrai que, comme dans les commissariats, il y a certainement des ordres pour ce qui est "sensible" :

http://rhone-alpes.france3.fr/2013/03/25/lyon-l-horloge-de-la-cathedrale-saint-jean-degradee-222533.html
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 18 Nov 2013, 23:48

c'est vrai que quand on voit une manifestation des EELV à Villejuif, on peut comprendre que ce parti n'est RIEN, juste bon à apporter quelques voix à un parti avec lequel il s'associera.

http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/ils-veulent-des-menus-sans-viande-a-villejuif-17-11-2013-3322103.php

Franchement il y a de quoi rire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 19 Nov 2013, 00:49

Pourquoi changer ?
Pour avoir peut être une amélioration, ce qui ne semble pas trop difficile vu l'état de la situation actuelle.
Dans le cas où après changement la situation serait la même pour ma part à défaut d'être satisfait j'aurai un lot de consolation et peut être plusieurs...

- Avoir viré ceux qui depuis plus de 40 ans se moquent de moi et me mentent... c'est réjouissant
- Peut être avoir sanctionné par la perte de leurs avantages ceux qui sont en place depuis plus de 40 ans et qui méprisent les électeurs et les insultent.
- Vis à vis de moi-même n'avoir rien à me reprocher puisque à mon niveau j'aurai au moins essayé de faire bouger les choses.

Surtout pour avoir d'autres perspectives politiques, économiques, sociales... permettant d'espérer une vie plus agréable dans ma ville ce que nos "bunkérisés mentaux" ne permettent pas d'envisager.

Il est vrai que si j'étais dans les "starting blocks" pour attendre vers qui j'allais m'accrocher pour me faire une place au soleil ma position serait sans doute différente surtout si depuis des années je m'étais mis en piste pour avoir mon strapontin dans une équipe en place. Là ça craint !
Ne parlons pas de ceux qui ont un plan de carrière en marche et pour qui se faire lourder serait l'écroulement de la vie.
Lorsque l'on veut le pouvoir l'équipe importe peu sauf si on est très marqué et par là même "invendable" dans certains partis.

Conclusion : pour l'électeur moyen changer les gens en place ne peut amener au pire que la continuation d'une gestion lamentable et au mieux une amélioration.

Alors on se bouge et on les vire !

Les hommes politiques sont comme les couches !
Il faut les changer souvent !
Pour les mêmes raisons...
Revenir en haut Aller en bas
franck.k



Messages : 73
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 58

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 19 Nov 2013, 04:48

Effectivement ce qui c'est passé à coté de chez moi au 7 Avenue des Olympiades est très grave, ce n'est pas la première fois malheureusement que des problèmes de ce genre arrivent, chez moi personnellement au 9 ils avaient déjà mis le feu au local poubelle juste à coté d'une conduite de gaz, je vous dis pas la tête que j'ai fait quand je suis rentré du travail, i ly a eu aussi d'autres incidents comme celui que je relatais sur le forum de REINVENTONS FONTENAY --> ici.

Il y avait eu aussi les incendies de scooter qui auraient eux aussi pu mettre la vie de personne en danger, je peux vous dire que si le monsieur qui vit au rez de chaussée si il avait été en train de dormir ne serait peut être plus là aujourd'hui, il a juste eu le temps de sortir de chez lui quand il a vu la fumée rentrer chez lui et qu'il c'est servi de son tuyau d'arrosage pour commencer à essayer d'éteindre l'incendie.

Vous pourrez voir sur le lien suivant ce que cela a donné --> ici

La municipalité est depuis très longtemps au courant de ces problèmes, mais malheureusement elle n'a jamais rien fait et voilà que d'un seul coup on s'occupe ou on fait semblant de s'en occuper, on fait comme par hasard une réunion de quartier juste après ces incidents et avec comme ordre du jour " les enjeux du logement et de l'urbanisme " et parmi les thèmes abordés on y trouve " Mixité sociale, besoin en équipement, construction écologique, densification et logement privé et logement public ", il serait temps après plus de 40 ans de gestion communiste et socialiste de Fontenay qu'il commence à s'occuper des problèmes que les habitants des quartiers rencontre.

Il est vraiment grand temps que cette ville change de majorité et qu'enfin Fontenay sous Bois soit géré comme il le faut en se souciant d'abords des fontenaysiens avant de s'occuper de politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.franckylebreton.fr
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 19 Nov 2013, 05:57

A propos d'incendie, où en est l’enquête sur ces faits de 2012 ?
Où ? cité Jean-Zay à Fontenay
Citation :
La cité retient son souffle pendant l'incendie

«C'était abominable! En quelques minutes, une épaisse fumée noire s'est répandue dans tout le quartier. J'ai à peine eu le temps de fermer les fenêtres et d'appeler les pompiers qu'on s'est retrouvés sous un nuage obscur. » De son logement, cette locataire de la cité Jean-Zay à Fontenay était aux premières loges. Tout comme sa voisine, sortie précipitamment de chez elle, en chaussons, n'emmenant avec elle que son chien. « C'est sans doute les pétards des gamins qui ont causé le feu, marmonne un autre riverain. Cet après-midi, ils jouaient à courir sur les tas de laine de verre qui étaient stockés là. Et après, on a entendu des pétards. Si ça se trouve… »

L'enquête déterminera avec précision les circonstances de l'incendie, mais c'était l'une des hypothèses avancées, hier soir sur place, pour expliquer cet incendie qui n'a fait aucun blessé mais qui a détruit un important stock de laine de verre et de matériaux, placé là par le bailleur, Valophis, pour assurer les importants travaux de réhabilitation de la cité Jean-Zay.

« Cela fait plus d'un an que le chantier a démarré, et nous n'avons eu aucun souci, confirme Gilles Saint-Gal, conseiller municipal et conseiller général, venu sur place accompagné d'élus de la ville. Les matériaux étaient remisés sur le toit du parking souterrain. On nous a parlé de gamins jouant dans l'enceinte du stockage et de pétards entendus cet après-midi, mais nous verrons plus tard ce qu'il en est exactement. »

Hier, l'urgence était de mettre en sécurité les lieux, de rassurer les habitants sur l'absence de risque et de trouver des moyens pour stocker le matériel nécessaire au chantier. « Lors des autres réhabilitations qui ont été faites en ville, comme aux Larris, par exemple, nous avions remisé le matériel dans des conteneurs. C'est peut-être la solution que nous allons adopter. » Malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers, l'émotion était encore vive dans le quartier en début de soirée. « C'était vraiment près des habitations, constate une mère de famille. On s'en sort bien car il n'y a pas eu de blessés, mais rétrospectivement, cela fait tout de même très peur. Tout ça pour une bêtise de gosses… »
http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/la-cite-retient-son-souffle-pendant-l-incendie-10-09-2012-2157856.php

On remarquera le ton lénifiant de Gilles Saint-Gal : "nous n'avons eu aucun souci" pendant "plus d'un an"
Revenir en haut Aller en bas
penelope94



Messages : 244
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 19 Nov 2013, 06:11

Clarisse a écrit:
penelope94 a écrit:
Loïc a écrit:
Dans bien d'autres domaines Fontenay a beaucoup à perdre. En terme de mixité sociale par exemple avec la volonté de la droite de faire de notre ville le petit Neuilly-sur-Seine de l'Est parisien. La diminution des services publics, l'augmentation des COS, la densification de la zone pavillonnaire et la diminution du % de logements sociaux qui chasserait de la ville de facto nombre de familles moyennes et modestes ainsi que les enfants de nombreuses familles vivant dans les quartiers pavillonnaires qui n'ont pas forcément les moyens de se loger dans le privé.

No 
? Vous n'avez pas le monopole de l'action sociale et du service public Monsieur Loïc, sachez-le !

ni le monopole du coeur qui pour moi n'a pas d'etiquette , je connais des gauchos tres peu genreux si ce n'est en parole et des gens de droite le coeur sur la main ....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 19 Nov 2013, 07:40

salamandre a écrit:
A propos d'incendie, où en est l’enquête sur ces faits de 2012 ?
Où ? cité Jean-Zay à Fontenay
Citation :
---/---
« Cela fait plus d'un an que le chantier a démarré, et nous n'avons eu aucun souci, confirme Gilles Saint-Gal, conseiller municipal et conseiller général, venu sur place accompagné d'élus de la ville. Les matériaux étaient remisés sur le toit du parking souterrain. On nous a parlé de gamins jouant dans l'enceinte du stockage et de pétards entendus cet après-midi, mais nous verrons plus tard ce qu'il en est exactement. »

Hier, l'urgence était de mettre en sécurité les lieux, de rassurer les habitants sur l'absence de risque et de trouver des moyens pour stocker le matériel nécessaire au chantier. « Lors des autres réhabilitations qui ont été faites en ville, comme aux Larris, par exemple, nous avions remisé le matériel dans des conteneurs. C'est peut-être la solution que nous allons adopter. »
---/---
http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/la-cite-retient-son-souffle-pendant-l-incendie-10-09-2012-2157856.php

On remarquera le ton lénifiant de Gilles Saint-Gal : "nous n'avons eu aucun souci" pendant "plus d'un an"

Ton lénifiant en effet pourtant à propos des incendies pendant des travaux de rénovation dans un quartier, qu'il s'agisse d'une pelleteuse comme aux Larris ou d'un stock de laine de verre comme à Jean Zay, toutes les hypothèses sont hélas permises...

Un article  du Monde sur les problèmes rencontrés lors de certaines rénovations urbaines...


Le Monde a écrit:
Racket sur les chantiers de rénovation urbaine

LE MONDE | 28.02.2013 à 15h41 • Mis à jour le 01.03.2013 à 10h49 | Par Sylvia Zappi

Les coups de feu tirés à bout portant qui ont blessé trois ouvriers d'une entreprise de BTP, le 18 février dans une cité de Pierrefitte-sur-Seine, en ont été le déclencheur. La préfecture de Seine-Saint-Denis, maintes fois alertée sur les agressions subies sur les chantiers de rénovation urbaine dans le département, a fini par réagir. La police judiciaire a été chargée d'une enquête, les services de police ont tenu une réunion avec l'entreprise mardi 26 février, une seconde réunion est programmée entre le préfet et les élus de plusieurs villes victimes du phénomène. Il était temps : c'est en effet la troisième agression grave en trois mois qui intervient dans le département. Tous les acteurs parlent d'une escalade de violences à l'égard des chantiers de rénovation urbaine.


"C'EST LA PREMIÈRE FOIS QU'ON ATTEINT UN TEL NIVEAU DE VIOLENCE"

L'agression de Pierrefitte, dans ce quartier au doux nom de cité des Poètes, a été particulièrement traumatisante. Sur la vidéo filmée par les caméras de surveillance, un homme gros, casqué et cagoulé, entre dans l'Algeco où se préparent les ouvriers et ouvre le feu à quatre ou cinq reprises avant de s'enfuir en scooter, raconte leur employeur, la Coredif, une entreprise de travaux publics. Le chef de chantier et un conducteur de travaux ont été blessés aux jambes et hospitalisés. "On a l'habitude des insultes et des menaces mais c'est la première fois qu'on atteint ce niveau de violence", assure Ali Gök directeur général de la société de BTP. Le chantier a été aussitôt interrompu, tout comme celui de l'entreprise GTM, filiale du groupe de Vinci, à quelques rues de là.

Dans cette même cité, en décembre 2012, deux agressions - un vol d'ordinateur et de portable, puis l'incendie de deux engins de travaux - avaient révélé le regain de tension autour de ce chantier de construction de logements HLM. Et voici deux ans, la première tranche de ce projet de réhabilitation avait été le théâtre d'une opération de racket organisé : quatre jeunes avaient été arrêtés et trois incarcérés pour extorsion de fonds sur cinq entreprises du bâtiment dont Coredif, la société à nouveau visée.


UN ENJEU POUR LES PETITS CAÏDS

Le parquet de Bobigny reste prudent quant aux causes de l'agression : "On ne peut écarter l'hypothèse d'une suite de la précédente affaire puisqu'un des ouvriers visés avait déjà été agressé, mais ce n'est pas certain", explique-t-on. "Il faut rassurer et sécuriser le chantier et surtout ne pas céder un pouce de terrain", affirme de son côté Michel Fourcade, le maire PS de la ville qui met en cause le trafic de stupéfiants.

Avec ses 42 milliards d'investissement en travaux, la rénovation urbaine a constitué depuis son lancement en 2003 une aubaine pour les quartiers. Les pressions sur les chantiers de rénovation ont toujours existé tant ces derniers constituent un enjeu pour les petits caïds : faire embaucher quelques jeunes ou prélever sa dîme sur le matériel de chantier est monnaie courante. Et les entreprises l'ont intégré dans leur budget.

Mais le chantage a changé d'échelle. Depuis quelques mois, les tensions et intimidations sont devenues systématiques et plus violentes. "Cela a pris des proportions inquiétantes et c'est devenu un système très organisé comme on peut le connaître en Corse", assure Stéphane Peu, président de Plaine commune habitat, office de HLM. Rares pourtant sont les entreprises qui portent plainte. Par prudence pour leurs salariés. Et aussi parce que, la rénovation urbaine étant vitale pour leurs carnets de commandes, elles préfèrent payer. "Tant que ça ne touche pas l'intégrité des salariés, les entreprises n'en parlent pas et préfèrent s'arranger", reconnaît Francis Dubrac, dirigeant d'une entreprise de travaux publics et ancien patron du Medef local.


FRAPPÉ DE PLUSIEURS COUPS DE MARTEAU

Dans ces quartiers pauvres et souvent abîmés de la banlieue parisienne, les opérations de réhabilitation dérangent certaines activités. Le schéma est classique : c'est souvent dans ces cités enclavées, bâties comme des lieux clos dont les accès peu nombreux sont facilement contrôlables, que les dealers installent leurs trafics. Quand, dans un quartier, il est décidé de percer une voie, d'aménager les halls ou simplement de revoir les parcelles de jardins, les travaux bouleversent les habitudes, les repères. Les dealers n'aiment pas le changement ni les intrusions dans leur monde. "J'ai déjà vécu ça en 2000 en Seine-et-Marne et à Montfermeil. C'est fréquent dans le 93", remarque le dirigeant de Coredif. Depuis quelques mois, plusieurs autres attaques de chantier ont défrayé la chronique locale, provoquant l'arrêt des travaux.

En octobre 2012, à la cité Karl-Marx au centre de Bobigny, un ouvrier est frappé de plusieurs coups de marteau. Quinze jours plus tard, des jeunes menacent à nouveau sérieusement les ouvriers. Le chantier est arrêté.

Aux Francs-Moisins à Saint-Denis, le 30 janvier, c'est aussi sous la menace d'une arme blanche que deux individus font descendre un ouvrier de son tractopelle. Engins incendiés ou ouvriers molestés, le mois de janvier a été particulièrement violent sur les chantiers de Saint-Denis. Les entreprises sont par ailleurs soumises à un racket systématique. Dans un quartier, c'est une société de gardiennage "locale" que les caïds locaux conseillent de prendre pour surveiller le matériel. Coût annoncé : 150 euros la nuit pour protéger une machine à goudron.

Sur un autre quartier, l'entreprise est forcée de changer l'ensemble des fenêtres des 450 logements. "Les racketteurs ont touché 80 000 euros après avoir revendu les châssis à un ferrailleur", témoigne un élu. Les noms des cités sont tus, "par sécurité pour les salariés", dit la ville. Même les sociétés d'éclairage ont pris des mesures de prudence et ne travaillent que "de 5 heures du matin, moment où les dealers se couchent, à midi, heure à laquelle ils se lèvent", témoigne un patron local. Car les mesures de rétorsion sont devenues plus violentes : "On ne raye plus les voitures ni ne crève les pneus, on tire", raconte un adjoint.

Les entreprises victimes de ces chantages ne souhaitent pas témoigner. Ni Vinci, Eiffage, Bouygues, ni ISS Espaces verts "ne souhaitent réagir sur le sujet". Les élus se sont aussi longtemps tus. Stéphane Peu le reconnaît : "De la police aux patrons en passant par les bailleurs et les élus, tout le monde a fermé les yeux. Il faut aujourd'hui réagir et une vraie réponse policière et judiciaire face à cette dérive mafieuse."
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/28/racket-sur-les-chantiers-de-renovation-urbaine_1840634_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
jean Pierre



Messages : 226
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 18:48

Déclaration de Mr Gildas LECOQ sur jean ZAY et la sécurité sur sont blog

http://gildaslecoq.blogspot.fr/2013/11/securite-jean-zay-et-le-cas-maillards.html

Revenir en haut Aller en bas
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 19:55

jean Pierre a écrit:
Déclaration de Mr Gildas LECOQ sur jean ZAY et la sécurité sur sont blog

http://gildaslecoq.blogspot.fr/2013/11/securite-jean-zay-et-le-cas-maillards.html

Dans ce blog il est rappelé les misons du maire :

Citation :
C’est dans cet esprit que la police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique. Sa mission comprend principalement :

- Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues (nettoiement, l'éclairage, l'enlèvement des encombrements, déversements, déjections, projections de toute matière ou objet de nature à nuire, en quelque manière que ce soit, à la sûreté ou à la commodité du passage ou à la propreté des voies susmentionnées) ;
- Le soin de réprimer les atteintes à la tranquillité publique (rixes et disputes accompagnées d'ameutement dans les rues, dans les lieux d'assemblée publique, les attroupements, les bruits, les troubles de voisinage, les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants et tous actes de nature à compromettre la tranquillité publique) ;
- Le maintien du bon ordre dans les endroits où il se fait de grands rassemblements d'hommes, tels que les foires, marchés, réjouissances et cérémonies publiques, spectacles, jeux, cafés, églises et autres lieux publics ;
Mais nos élus de la même étiquette politique que notre maire soutiennent cette rhétorique insoutenable : c'est pas moi c'est lui.

Nous sommes tous d'accord pour dire que le maire est responsable de la sécurité dans sa ville. Ce n'est pas qu'un avis, c'est la loi, c'est la fonction de maire.

A défaut de mesures prise par l'état, le maire doit tout mettre en œuvre pour défendre les plus faibles. Et les plus faibles ici, se sont ces locataires qui subissent la loi des Plus Fort de quelques excités. La municipalité aurait-elle quelque préférence pour la loi du plus fort ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 19:56

Dans une salle comble, le Maire a commencé son intervention en rappelant que la sécurité publique n’était pas une mission communale mais bien une mission régalienne de l’Etat. Il a rappelé ensuite que notre ville a perdu 50 postes de policiers nationaux : tout en précisant que l’effectif des policiers municipaux en poste était, quant à lui, de 10 alors que Fontenay sous Bois ne dispose, en fait, que de seulement 2 policiers municipaux, décidément on aime jouer avec les chiffres en matière de sécurité ! Le Maire a juste confondu la fonction de policier municipal avec celle d’ASVP : or les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), agréés par le préfet ne peuvent en aucun cas effectuer toutes les missions d’un policier municipal.

Partant de ce constat, que propose Gildas Lecoq comme évolution?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 21:56

Mxxxx demande :
Pourquoi seulement Gildas Lecoq? En voilà une drôle de question pour le coup ; on va dire tout simplement par ce que c'est lui qui fixe l'équation de départ dans l'article dont un autre forumeur que moi fournit le lien, et que pour ma part j'aimerai bien connaître comment il l'a résoud, ou la fait évoluer non pas en théorie mais en vrai. Comme visiblement Gildas Lecoq a du faire partie de la salle comble dont il parle, il doit avoir une idée très précise sur la manière de contester ce qui a été dit, en proposant la bonne alternative, même s'il en a pas fait état publiquement à cette occasion.

Je peux faire aussi une réponse à l'a.nonymous : Je peux comprendre que l'on puisse critiquer une situation sans savoir quelles solutions de remplacement apporter.

Et puis, si cette seconde réponse ne vous satisfait toujours pas, (on deviendrait pointilliste à l'extréme sur ce forum), je vous propose cette  autre réponse : à chacun son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 22:14

Juste pour éviter les malentendus inutiles le "on" que j'utilise n'est pas le forum. Mais certains de ces participants, et si cela peut vous faire plaisir je peux m'y inclure dans ce "on".
A trop pinailler... "on" élude les vraies questions crois-je avoir compris. alien cat

J'en pose une, elle peut être éludée. I love you

Mistigri en pose une autre, elle peut subir le même sort. I love you
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 22:35

"on" pourrait d'avantage s'interroger sur ce que n'ont pas fait les élus de gauche qui étant au conseil municipal ne semblent pas s'être trop manifestés.

Eux doivent connaitre la réalité de la situation et à ce être titre être les mieux à même de trouver des solutions d'autant que certains d'entre eux se présentent aux prochaines élections.

Si a Fontenay il y a problème doit on demander des comptes à ceux qui n'avaient pas le pouvoir ou à ceux qui entraient dans la composition de l'équipe municipale et devraient le mieux connaitre le passif ?
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 20 Nov 2013, 22:51

Libellule essaye comme à son habitude d'impliquer M. Gildas Lecoq en lui demandant des solutions, plutôt que de demander à M. Lecoq se qu'il ferait (je pense que l'on le sera le moment venu) que propose libellule et ses camarades EELV pour résoudre ces problèmes de sécurité, qui aux dernières nouvelles sont dans la majorité actuelle, se sont eux qui ont les cartes en mains et pas M. Lecoq.

Toujours facile de se défausser sur les autres quand soi même n'êtes pas capable de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
jean Pierre



Messages : 226
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 00:28

Le Blog de Mr GILDAS LECOQ n’est surement pas confidentiel il bat même des record de fréquentation

Je mes le lien du blog uniquement pour une meilleur diffusion et pour l’information de tous

Oui Mr LECOQ et sont équipe était bien présent à Jean ZAY à la réunion du Maire sur la sécurité

Et pour ceux qui veulent en savoir plus un programme établi ave l’aide de nombreux Fontenaisiens sera diffusé en temps utile

Mais attention aux désinformations et aux mensonges diffusé par certains (LOÏC entre autre)
Notamment au près du personnels communales.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 04:19

@vieux breton Gildas Lecoq est assez grand pour s'impliquer sans que je n'ai besoin de l'aider. On est bien d'accord sur ce point. Son blog précisément en témoigne. Mais vous avez raison, comme d'habitude Gildas Lecoq dénonce une situation mais sans préciser comment il compte y remédier. Et cela personne ne peut m'empêcher de le dire, aussi longtemps qu'il en sera ainsi. Basketball 

Jean Pierre dit que tout cela sera su en temps utile. C'est déjà ça. La question n'est plus éludée, la réponse est différée.

En général le meilleur moyen d'éteindre les rumeurs, c'est d'annoncer ce qui va les remplacer.

Et chacun prend plaisir à prendre connaissance d'une info qui remplace une intox. Et ce en toute réciprocité.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 04:43

Libellule a écrit:
@vieux breton Gildas Lecoq est assez grand pour s'impliquer sans que je n'ai besoin de l'aider. On est bien d'accord sur ce point. Son blog précisément en témoigne. Mais vous avez raison, comme d'habitude Gildas Lecoq dénonce une situation mais sans préciser comment il compte y remédier. Et cela personne ne peut m'empêcher de le dire, aussi longtemps qu'il en sera ainsi. Basketball 

Jean Pierre dit que tout cela sera su en temps utile. C'est déjà ça. La question n'est plus éludée, la réponse est différée.

En général le meilleur moyen d'éteindre les rumeurs, c'est d'annoncer ce qui va les remplacer.

Et chacun prend plaisir à prendre connaissance d'une info qui remplace une intox. Et ce en toute réciprocité.
Et vous et vos petits camarades d'EELV vous faite quoi pour résoudre le problème, pas de réponse de votre part. Alors arrêtez d'essayer systématiquement de dénigrer vos adversaires et dites nous plutôt ce que vous seriez capable de faire et quelle solution vous apportez au problème d'insécurité à Fontenay sous Bois.

On arrête pas de vous dire qu'il y aura le moment utile des réponses aux problèmes que rencontre Fontenay sous Bois, mais ça vous ne voulez pas l'entendre, vous continuez malgré tout à toujours essayer de disqualifier M. Lecoq par des allusions qui ne trompent plus personne.

Je vous ai déjà dit que j'avais bien compris votre petit jeu de sous marin du PC, mais à force cela devient lassant et vous dénaturez le fonctionnement même de ce forum très populaire.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 05:01

A priori un forumeur fournit au fur et à mesure que le temps passe les éléments de réflexion du groupe EELV local. De mon côté, sans en être adhérent mais simplement sympathisant, je vous indique comment je vois l'aménagement possible du marché Verdun, incluant des propositions on ne peut plus concrêtes, sans me dérober.

Sur la problématique des parkings, j'ai également indiqué mes choix et les problématiques qui restaient à résoudre, sur les lieux d'implantation, et ou leur accès payant ou gratuit, et ce, sans faux fuyants.

J'ai fait de même concernant mes souhaits en terme de vidéos surveillance.

J'ai soumis des idées on ne peut plus précises sur la manière de faire évoluer la gestion des conseils de quartiers.

Je n'ai pas manqué de souligner ma préférence pour ce qui est d'un rapprochement entre le PS et EELV et mes seconds choix.

Autrement dit je particvipe publiquement aux divers débats lancès, sans me soucier de savoir si mes idées vont ou non se retrouver dans tel ou tel programme. Si tout le monde les reprenait à son compte je crois même que je ne m'en plaindrais pas.

De votre côté votre principale préoccupation c'est d'essayer de dénaturer mes propos, de les ignorer, de les dénigrer, au prétexte que je m'autoriserais de temps à autres à solliciter l'avis des uns et des autres, et donc de temps à autres celui de Monsieur Gildas Lecoq, himself, on voit bien là l'offense!

Vous vous trompez de combat, c'est vraiment tout ce que je peux vous dire. On m'a conseillé de laisser filer ce genre de débat stérile et de pardonner d'office cet hacharnement me concernant, et bien je le fais, et je continue mon petit bonhomme de chemin comme bon me semble.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 05:31

Vous feriez bien de vous relire de temps en temps et vous verrez que les reproches que l'on peut vous faire sont justifiés.

Maintenant si vous voulez passer votre chemin et faire vitre petit bonhomme de chemin, faite, moi cela me va.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 05:38

Question : peut on connaitre les mesures prises par les écolos au conseil municipal pour lutter contre l'insécurité ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 07:49

Oui en consultant les votes de leurs élus lorsque ces questions ont été abordées pendant lesdits conseils sur le site de la mairie. Tous ceux pour lesquels ils ont voté pour, ça devrait le faire.
Et suivant les bons conseils que l'on me donne, je me dépêche de passer mon chemin. Puisque cela me va aussi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 09:17

Je pensais en toute logique que puisque l'on demande à des gens qui ne sont pas au pouvoir de nous expliquer ce qu'ils pourraient faire, il était normal d'attendre de ceux qui ont été et sont encore au pouvoir qu'ils nous expliquent ce qu'ils ont fait en matière de sécurité.

J'ai l'habitude de juger les gens sur ce qu'ils font ou ont fait et non sur ce qu'ils promettent.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 09:44

Donc bonne lecture des CM.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 19:35

Bonjour
j'étais (partiellement) présent mardi soir au Conseil de Quartier de Jean Zay
Un an avant je parlais d'une colère sourde lors de ce même conseil de quartier
Mardi la colère n'était plus sourde, c'était un soulèvement des habitants - pourtant pour une large majorité bien "encadrée" par les structures municipales ou partisanes du PC - qui s'est manifesté
Une véritable rage contre l'abandon dans lequel le duo Voguet-Saint Gal a laissé ce quartier depuis 10 ans: saleté, chariots abandonnés, stationnement incontrolé de 2 (et 4) roues, equipements collectifs (City stade) inaccessible en raison de la présence de groupes menaçants, sans parler évidemment des problèmes autour du 7 Olympiades
Il était impressionnant de voir comment ces habitants, pour une large part actuels ou anciens employés municipaux, membres de syndicats de locataires ou amicales diverses craquaient et se rebellaient. Et le duo Gautrais - Thoreau (officiellement devenu un supplétif de la mairie) n'y pouvait plus rien
Honte a ceux qui ont laissé ce quartier devenir ce qu'il est devenu (on entendait cela dans toutes les bouches) qui n'en n'ont fait qu'une reserve électorale
Notre priorité; le redressement des quartiers populaires
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Jeu 21 Nov 2013, 20:15

Quelles actions compter vous utiliser pour y parvenir ? Du concret svp
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Dim 24 Nov 2013, 05:07

Bonsoir
cet après midi, avec les habitants des Larris, même constat que dans la cité voisine de Jean Zay

Malheureusement les Larris un samedi après-midi après 10 ans de Voguet-SaintGal, cela ressemble à cela: https://twitter.com/Dornbusch2014/status/404269057966632960/photo/1... , non ce n'est pas une zone de guerre, c'est un "centre commercial"

Et les échanges avec les habitants se succèdent et les mêmes récits reviennent: agression, cambriolage, recambriolage, etc etc.. Un sentiment très net de dégradation de la qualité de vie dans la cité depuis quelques années, des équipements a l'abandon, l'absence d'éclairage

Honte à ceux qui ont laissé ces quartiers a leur abandon et n'ont su en faire que des réserves électorales
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Dim 24 Nov 2013, 16:47

En résumé sauf le cas à part des communistes pour qui, soit il n'y a pas de problème de sécurité en ville, soit problème il y a mais ils refusent de se bouger car ce n'est (disent ils ) pas leur affaire ce qui n'est pas mon avis d'ailleurs... tous les candidats pensent qu'il y a un dossier sécurité à ouvrir et à traiter.

Le constat de départ étant admis à savoir problème il y a et la décision étant arrêtée de tenter d'y trouver une solution, j'attends d'autres choses que la perspective d'organiser dans quelques mois lorsque l'on aura le temps des causettes avec les assoces locales, les psy ou socio, les élus qui ne comprennent rien... et quelques autres pour envisager de mettre en place des dispositifs à la mesure de ce qu'une ville peut et doit faire.

Je vois tout ce beau monde parti pour des "tables rondes", des consultations, quelques crises de réunionite aigue... et au bout du compte on fera un club de rap... en pensant que la paix découlera de cette initiative.

Alors concrètement comment allez vous vous y prendre ? qui va faire quoi ? On sait faire ou on ne sait pas faire ? on cause pour occuper l'espace médiatique ?... il existe l'homme providentiel ? ou on va tenter de faire du "sociaaaal" en pensant qu'en bourrant un peu plus la cantine de cadeaux et de voyages on achètera un peu de calme ?

Comme beaucoup d'électeurs contribuables qui fatiguent de trop contribuer je veux un plan d'action dès maintenant, des mesures efficaces rapidement prises et des résultats tangibles à terme.

Alors ce plan d'action il existe ou il est bidon comme le sondage ? les uns et les autres où en êtes vous ?
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Dim 24 Nov 2013, 21:45

Ma demande de plan d'actions de jeudi est resté sans réponse, je pense que la votre subira le même sort.
Comme d'habitude il critique les actions ou non actions des autres mais sont incapables d'émettre une idée alors un plan !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 25 Nov 2013, 04:57

tonton christobal a écrit:
Comme beaucoup d'électeurs contribuables qui fatiguent de trop contribuer je veux un plan d'action dès maintenant, des mesures efficaces rapidement prises et des résultats tangibles à terme.
D’accord en complétant :
"des résultats tangibles à terme" : essentiel, mais si on peut juger de ceux (mauvais) de la majorité actuelle, pour les autres ce ne sera possible qu’après l’élection 2014 - sachant que le vote suivant est prévu en 2020
"des mesures efficaces" (et non des mesures pub juste pour l’affichage électoral)  ‘prises rapidement’. Pour des résultats tangibles à terme – donc pas forcément immédiats, c’est raisonnable.

Ce qui peut donc être proposé avant l’élection, c’est un "plan d’action" pour après. Comment juger s’il sera efficace ou pas ?
La première phase que j’ajouterais à la phrase de tonton christobal, c’est celle du diagnostic (ce que fait toujours un médecin avant de choisir le traitement adapté) : les causes, et les auteurs, de l’insécurité dans notre ville.
Le deuxième point utile, pour le traitement, est de s’inspirer de villes comparables qui ont de meilleurs résultats. Sans dogmatisme. Nul doute que de tels exemples nourriront la campagne.

céline a écrit:
Ma demande de plan d'actions de jeudi est resté sans réponse, je pense que la votre subira le même sort.
Pour ce qui est de l’absence de réponse immédiate regrettée par céline, j’imagine (pas difficile) que les listes en gestation sont aussi en phase de définition de leurs mesures phares, y compris en période de discussions internes, avant de dégager chacune le programme présenté aux électeurs.
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 25 Nov 2013, 07:27

Bonsoir

effectivement "nous" y travaillons, comme d'autres j'espere
Mais je copie ci dessous un article du Monde de ce week end, non pour dire qu'il faut s'inspirer de ces méthodes précises mais parce que je pense que sur ce type de sujet c'est beaucoup une question d'homme (ou de femme), tant a la tete de la Police Nationale locale qu'a la tete de l'éventuelle Police Municipale


"Le flic de choc qui a sauvé New York

M le magazine du Monde | 22.11.2013 à 12h18 | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant)

Son nom claque comme celui d'un héros de série policière. Le physique est raccord : lèvres pincées, regard dur, l'oeil plissé sous des sourcils broussailleux. Bill Bratton semble tout droit sorti de la série "The Untouchables" ("Les Incorruptibles"), des pattes d'oie et quelques rides sur le front en plus. Mais, malgré ses 66 ans, le flic le plus célèbre des Etats-Unis a des fourmis dans les jambes et ne rêve que d'une chose : reprendre du service.

Là où sa légende a commencé, à New York. Son nom est régulièrement cité pour être celui du prochain chef de la police du nouveau maire, Bill de Blasio, élu le 5 novembre et qui prendra ses fonctions en janvier 2014. Ce n'est pourtant pas en policier que William « Bill » Bratton nous reçoit dans son bureau à l'angle de la 39e Rue et de la 3e Avenue à Manhattan, mais en homme d'affaires. Il est hébergé par Kroll, la plus grosse société privée de renseignements du monde, qui conseille multinationales et gouvernements sur les questions de sécurité. Il a dirigé l'entreprise pendant deux ans, jusqu'en 2012, avant de prendre du champ. Pour mieux briguer le poste de chef de la police de New York, disent les mauvaises langues.

Aujourd'hui, il n'en est qu'un simple consultant, qui a lancé début octobre sa propre start-up, BlueLine, le Facebook de la police. "Le concept est plus proche de LinkedIn, rectifie-t-il. C'est un outil professionnel : pas question d'échanger ses photos personnelles ou ses souvenirs de vacances." Il s'agit d'un réseau social sur lequel les officiers de police peuvent se connecter pour partager leur expérience et, ainsi, améliorer leurs pratiques d'enquête ou d'interpellation. Chaque membre peut s'abonner à des groupes de discussions sur une thématique particulière : gangs, stupéfiants, "serial killers"... Ce que n'avait pas prévu Bill Bratton, c'est qu'il pourrait lui-même être l'objet de commentaires sur le réseau social. Car le fait que Bill de Blasio, peu avant son élection, ait confié que Bratton faisait partie de ses favoris pour diriger la police de la ville a créé pas mal d'agitation dans les commissariats new-yorkais.

Bill Bratton commence sa carrière à Boston, sa ville natale.

Même s'il piaffe, l'homme préfère, pour le moment, jouer la prudence. "Le poste m'intéresse mais, tant qu'on ne vous invite pas à danser, vous n'allez pas sur la piste", insiste-t-il. Pour lui, il s'agirait d'un retour aux sources. C'est en effet à New York, en 1994, qu'il a commencé à bâtir sa réputation de superflic. A l'époque, la mégapole est un véritable champ de ruines. David Dinkins, le maire démocrate, laisse à son successeur, Rudolph Giuliani, une ville rongée par le crime et la corruption. On compte alors près de 2 300 assassinats par an. C'est à Bill Bratton qu'il confie la mission de rétablir l'ordre. Les résultats seront bien au-delà des espérances : en moins de deux ans, il va faire baisser le nombre de délits d'un tiers et diviser par deux celui des meurtres.

Accomplissement d'une vie vouée au respect de l'ordre, à l'image de son bureau : un véritable musée de la police. Une collection impressionnante de couvre-chefs trône sur une étagère, parmi des décorations et quelques photos de sa quatrième femme, Rikki Klieman, une ex-avocate devenue actrice. Pour lui, policier est un rêve de gosse, qui commence à germer dès l'âge de 9 ans lorsqu'il feuillette, dans une bibliothèque municipale, un livre illustré intitulé Your Police. En l'évoquant, il ne peut s'empêcher de vous en montrer un exemplaire, qu'il conserve précieusement auprès de lui, et commence à en tourner les pages avec délicatesse, parlant avec nostalgie des planches de dessins qui l'ont le plus marqué : "Lorsque j'étais gamin, j'étais fasciné par les uniformes, les différents types d'armes, les véhicules, explique-t-il. Et, quand mes parents ont acheté une télévision, en 1957, j'ai commencé à regarder "Naked City"." Il n'a raté aucun épisode de cette série sur la police de New York.

C'est en découvrant Henry Fonda (au centre) dans Police sur la ville que le jeune Bill Bratton se fait une promesse : devenir un jour le chef de la police de New York, comme le héros du film de Donald Siegel.

Mais le vrai déclic se produit en 1968, dans une salle de cinéma, lorsque Bill Bratton découvre Madigan (sorti en France sous le titre Police sur la ville), réalisé par Donald Siegel, qui portera à l'écran, quelques années plus tard, L'Inspecteur Harry, incarné par Clint Eastwood. C'est en s'identifiant à Russell, le chef de la police de New York, joué par Henry Fonda, qu'il se promet qu'un jour lui aussi deviendra le premier flic de la ville.

Après trois ans d'armée pendant la guerre du Vietnam, il s'engage, en 1970, dans la police de Boston, sa ville natale, où il grandit dans un quartier pauvre entre un père postier et une mère au foyer. Des origines modestes, qui sont l'une des clés pour comprendre son ambition démesurée. A peine intégré dans son commissariat, il lance à son chef qu'il dirigera un jour la police de Boston. Il est sèchement remis à sa place, ce qui ne fait qu'attiser sa pugnacité. Celle-ci sera récompensée en 1993.

Mais il est à peine nommé chef de la police de Boston que le poste dont il a toujours rêvé lui tend enfin les bras, lorsque Rudolph Giuliani lui propose de le rejoindre à New York. "Les grandes villes me fascinent depuis longtemps. Cela remonte à l'université, où j'avais suivi pendant deux semestres un cours de géographie urbaine à l'université du Massachusetts, explique-t-il. A l'époque, au début des années 1970, tout le monde pensait que l'avenir était aux banlieues : le centre des grandes villes devait être rayé de la carte et délaissé au profit des pauvres et des minorités. Mais je pense au contraire que les grandes villes sont le futur de la planète."

Nommé chef de la police en 1994, Bill Bratton fait chuter la criminalité. Mais la lune de miel avec Rudolph Giuliani se termine en 1996.

Quand il arrive à New York, avant de penser à l'avenir, il faut reconstruire le présent : la criminalité est endémique et les moyens limités. Bill Bratton fait sienne la théorie du "carreau cassé" : chaque infraction, même la plus minime, comme resquiller dans le métro ou dessiner des graffitis, est sanctionnée. Il met en place une stratégie d'interpellation systématique qui permet de faire tomber les criminels les plus dangereux pour de petites incivilités et de saisir des milliers d'armes en un temps record.

L'autre volet de la méthode Bratton consiste à poster les forces de police là où les crimes ont le plus de chance d'être commis. A une époque où l'on ne parlait pas encore de "big data", de traitement des données informatiques à grande échelle, grâce à quelques ordinateurs achetés chez un revendeur de quartier, il met au point un système qui analyse en temps réel la dangerosité de chaque recoin de la ville pour y déployer les moyens adéquats. Ce sont les débuts du système CompStat, utilisé encore aujourd'hui par Michael Bloomberg et qui a permis à l'actuel maire de récolter les graines semées par Bratton.

Le maire de New York prend ombrage d'une "une" de Time sur Bratton. Celui-ci part alors à Los Angeles où il s'attaquera avec succès à la guerre des gangs.

Mais ce dernier n'aura pas l'occasion de savourer longtemps son succès. Le 15 janvier 1996, Bill Bratton fait la couverture du magazine Time. En la découvrant, Rudolph Giuliani tombe à la renverse. Son collaborateur, vêtu d'un trench-coat à la Bogart, l'air pénétré, avec en arrière-plan une voiture de police gyrophares allumés, déclare en "une" : "Finalement, nous sommes en train de gagner la guerre contre le crime." Le maire fait une crise de paranoïa, imagine que Bratton veut son fauteuil. Comme les deux hommes sont aussi sûrs d'eux et autoritaires l'un que l'autre, le clash est inévitable. Le policier est congédié sur-le-champ.

Aujourd'hui, la couverture de Time trône dans un cadre au milieu de la bibliothèque de son bureau. Un trophée ? Bill Bratton répond d'un sourire malicieux, qui laisse penser que la mise en scène du magazine était loin d'être innocente. "C'est une expérience regrettable, mais qui m'a permis de comprendre beaucoup de choses pour la suite de ma carrière."

Puis c'est au tour du maire de Los Angeles, James Hahn, de le solliciter. Il devient chef du LAPD.

Même si son passage à New York a été rapide, il permet d'entrevoir une face cachée du personnage. S'il s'identifie à son héros de cinéma, Russell, ce n'est pas par hasard : comme lui, il est attiré par ce qui brille et fréquente la haute société new-yorkaise. Peu de temps après son limogeage, les tabloïds new-yorkais ont tenté de le salir en révélant qu'il avait profité des largesses d'Henry Kravis, l'un des "K" de KKR, un fonds d'investissement parmi les plus puissants du monde. L'affaire ne fut finalement qu'un pétard mouillé. Mais l'anecdote montre que Bill Bratton n'a rien d'un moine soldat.

En revanche, sa réputation d'efficacité, elle, est désormais solidement établie. En 2002, il est appelé à la rescousse par le maire de Los Angeles, James Hahn. "J'avais envie de prouver que ce que j'avais réalisé à New York était possible ailleurs, explique-t-il. Ma mission à Los Angeles est sans doute ce dont je suis le plus fier, car non seulement la criminalité a baissé, non seulement nous avons mis fin à la guerre des gangs, mais, surtout, nous avons réussi à réconcilier les différentes communautés avec la police."

Fort de ce nouveau succès, Bill Bratton est sur le point de franchir une étape supplémentaire lorsque, en 2011, le premier ministre britannique, David Cameron, évoque son nom pour diriger Scotland Yard. La police londonienne est alors en piteux état. L'institution vient d'être éclaboussée par le scandale du News of the World, le tabloïd de Rupert Murdoch, qui a fait écouter des dizaines de personnalités avec la complicité de policiers. Leur patron, Paul Stephenson, est poussé à la démission et Bratton présenté en sauveur.

Mais la reine a eu beau le faire commandeur quelques années auparavant, l'opinion publique s'offusque qu'un non-Britannique puisse occuper un tel poste. Cameron est obligé de renoncer. Bill Bratton, lui, vient de rater le grand chelem : "Londres fait partie des trois polices les plus emblématiques du monde avec New York et Los Angeles. J'en ai dirigé deux, je pense que cela aurait été fascinant de diriger la troisième", regrette-t-il avec une certaine immodestie.

Aujourd'hui, Bill Bratton vise de nouveau New York.

Faute d'avoir commandé les bobbies, Bill Bratton s'apprête à jouer son propre remake. Mais qu'a-t-il à gagner à revenir à New York, vingt ans après ? En 2013, moins de 250 meurtres y ont été commis. Avec ses 8,3 millions d'habitants, la ville est aujourd'hui la plus sûre des Etats-Unis. Plus compliqué, dans ce contexte, d'interpréter son rôle préféré : l'homme providentiel. Cette fois, il va devoir changer de registre.

"Avec l'élection de Bill de Blasio, il y a dans cette ville un désir de changement profond, en particulier en ce qui concerne les relations des minorités ethniques avec la police. Il y a une nécessité de rétablir la confiance. Certaines pratiques doivent changer", se justifie-t-il, égratignant au passage le bilan de Michael Bloomberg, en particulier la pratique très contestée de "stop and frisk", c'est-à-dire d'interpellation systématique et de fouille au corps qui a été au cœur de la campagne électorale. "Toutes les polices du monde adoptent ce type de méthode mais, à New York, une partie de la population a le sentiment qu'elle est utilisée de façon abusive et inappropriée. La question n'est pas de savoir si la police doit y renoncer mais porte sur la façon de procéder, qui doit être plus respectueuse des personnes."

Bratton sait se faire politique quand il faut. Mais, au fond de lui, ce retour annoncé ne serait-il pas une forme de revanche après son éviction par Giuliani ? "J'ai juste envie de poursuivre ce que j'ai commencé, répond-il. Ce qui me procure une grande satisfaction, c'est d'avoir institutionnalisé le changement : le fait que tout ce que j'ai mis en place soit encore là et fonctionne." Bill Bratton est donc prêt à finir le job... si le nouveau maire lui en donne l'occasion.

Stéphane Lauer (New York, correspondant) "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Lun 25 Nov 2013, 08:11

Avec 2 r. Par les temps qui courent gare aux confusions
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Zoroastrisme
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 26 Nov 2013, 16:13

David Dornbusch a écrit:
---/---
Mardi la colère n'était plus sourde, c'était un soulèvement des habitants - pourtant pour une large majorité bien "encadrée" par les structures municipales ou partisanes du PC - qui s'est manifesté
---/---
C'est aussi ce qui ressort de la lecture du Parisien: les habitants de ce quartier sont à bout et en colère...

Comme le dit avec justesse Manuel Valls, «la sécurité n'est ni de droite, ni de gauche. C'est une valeur de la République» et les habitants de Jean Zay et du reste du Val y ont aussi droit...

"Après avoir hésité à venir, le commissaire a accepté d’écouter les habitants, tout en précisant qu’il ne pouvait pas donner d’éléments sur l’enquête en cours."


Le Parisien a écrit:
Fontenay-sous-Bois
Les habitants à bout après l’incendie criminel

Laure Parny | Publié le 16.11.2013, 07h00

La rencontre d’hier soir entre habitants du quartier Jean Zay, élus et commissaire de police de Fontenay avait été programmée la semaine dernière. Mais quatre jours après l’incendie criminel commis dans la nuit de lundi à mardi au 7, avenue des Olympiades, l’inquiétude s’est ajoutée à l’exaspération des habitants.
Quelque 70 locataires sont venus rappeler leur quotidien : « halls d’immeubles squattés tous les soirs », « trafic de drogue », « incendies à répétition », « heurts avec des bandes de jeunes », « résidence transformée en décharge ». Autant d’événements qui ont conduit, selon eux, à l’incendie criminel commis au 1er étage d’un immeuble, dans la nuit de lundi à mardi, dans lequel quatre personnes ont été intoxiquées par les fumées et dû être relogées.


Des propositions pour remédier à la situation

Après avoir hésité à venir, le commissaire a accepté d’écouter les habitants, tout en précisant qu’il ne pouvait pas donner d’éléments sur l’enquête en cours. « Nous assurerons une présence accrue pendant un certain temps, j’ai demandé des renforts du département, assure le commissaire Cermaria. Je sais les difficultés et nous faisons des patrouilles jour et nuit. » « On vous appelle et vous nous répondez qu’il n’y a personne disponible pour venir », rétorquent les habitants, particulièrement virulents. « Mon mari a dû descendre lui-même demander aux jeunes qui squattaient de partir pour que ma voisine puisse sortir. Résultat, il s’est pris un coup de poing. C’est normal, ça? »

Les locataires ont accepté de faire quelques propositions pour remédier à la situation. « Il nous faut plus de caméras », estime l’un d’eux. « Des vigiles embauchés par Valophis », suggère un autre. « Il faut un lieu de rassemblement en soirée pour ces jeunes », insiste un habitant de 26 ans. Tous ont écouté avec attention les propositions d’accompagnements des jeunes de l’association d’Harona Kanouté [ voir http://www.plateaufontenay.net/t551-defense-de-l-usage-de-la-langue-francaise-a-fontenay#14410 ]… « Nous devons mettre en place ensemble des actions citoyennes et je vous propose qu’on se retrouve ici tous les lundis, pour faire le point, a quant à lui proposé Jean-François Voguet, maire PC de Fontenay. Nous irons ensemble, si vous le voulez bien, à la rencontre des jeunes, pour leur dire de ne pas rester là mais aussi pour leur tendre la main, notamment avec des projets d’insertion. »
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/les-habitants-a-bout-apres-l-incendie-criminel-16-11-2013-3320017.php
Revenir en haut Aller en bas
Dumez

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 26 Nov 2013, 18:04

a.nonymous a écrit:
Comme le dit avec justesse Manuel Valls, «la sécurité n'est ni de droite, ni de gauche. C'est une valeur de la République» et les habitants de Jean Zay et du reste du Val y ont aussi droit...
Oui, et il est de sa responsabilité directe d'augmenter les effectifs de police et de ne pas se décharger de cette responsabilité sur les communes. Quand va t-il faire son boulot ? Ce serait bien aussi qu'il rouvre (enfin) la gendarmerie ...
Revenir en haut Aller en bas
http://partidegauche.94nord.over-blog.com
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 26 Nov 2013, 18:13

Il y a quelque chose qui m'amuse chez les communistes ou le PG, vous pouvez rouvrir toutes les gendarmeries que vous voulez, mettre 100 policiers de plus au commissariat cela ne changera pas le problème.

Vous devez vraiment très mal connaitre la topologie de Fontenay sous Bois et en particulier celle des quartiers comme Jean Zay, le Bois Cadet ou les Larris, quand au commissariat il y avait 150 policiers il n'y a jamais eu des ronde à pied dans ces quartiers et la nuit car la plupart du temps c'est la nuit qu'il y a ces problèmes de délinquances il n'y a jamais eu non plu des rondes pour voir ce qui se passe dans les halls d'immeubles qui sont invisible de la rue.

Tant que vous n'aurez pas compris quand plus de la présence policière (nationale ou municipale) il faut des compléments comme la vidéo surveillance vous serez toujours à coté de la plaque et je pense que vous le resterez encore très longtemps tellement votre vision est archaïque sur la sécurité et bien d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14531
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 26 Nov 2013, 19:28

vieux-breton a écrit:
Il y a quelque chose qui m'amuse chez les communistes ou le PG, vous pouvez rouvrir toutes les gendarmeries que vous voulez, mettre 100 policiers de plus au commissariat cela ne changera pas le problème.

Vous devez vraiment très mal connaitre la topologie de Fontenay sous Bois et en particulier celle des quartiers comme Jean Zay, le Bois Cadet ou les Larris, quand au commissariat il y avait 150 policiers il n'y a jamais eu des ronde à pied dans ces quartiers et la nuit car la plupart du temps c'est la nuit qu'il y a ces problèmes de délinquances il n'y a jamais eu non plu des rondes pour voir ce qui se passe dans les halls d'immeubles qui sont invisible de la rue.

Tant que vous n'aurez pas compris quand plus de la présence policière (nationale ou municipale) il faut des compléments comme la vidéo surveillance vous serez toujours à coté de la plaque et je pense que vous le resterez encore très longtemps tellement votre vision est archaïque sur la sécurité et bien d'autres choses.
A ajouter qu'une police sans information est une police aveugle.
Depuis des années des "caïds à la mie de pain" font la loi dans des secteurs, sont arrêtés et non condamnés. La population qui subit leurs exactions ne peut que se taire et rester passive lorsqu'elle ne devient pas complice en servant de "nourrice" (les initiés comprendront le sens de ce terme) ou de "chouff" ramassant au passage quelques miettes que l'on veut bien lui distribuer.

Si demain les actions efficaces et réitérées de la police étaient suivies de conséquences visibles et durables la population basculerait et informerait les autorités... ces évidences n'étant pas comprises et non suivies de mesures adéquates on peut multiplier les effectifs celà ne servira à RIEN !

Devant l'absence de réponse vigoureuse à la commission de faits délictuels les "caïd à la mie de pain" contrairement aux brillants stratèges politiques évoluent et n'étant prisonnier d'aucun dogme deviennent des criminels d'autant plus dangereux qu'ils ont profité de leur impunité permanente pour renforcer leurs moyens d'action.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 27 Nov 2013, 00:15

vieux-breton a écrit:
---/---
Vous devez vraiment très mal connaitre la topologie de Fontenay sous Bois et en particulier celle des quartiers comme Jean Zay, le Bois Cadet ou les Larris, quand au commissariat il y avait 150 policiers il n'y a jamais eu des ronde à pied dans ces quartiers et la nuit car la plupart du temps c'est la nuit qu'il y a ces problèmes de délinquances il n'y a jamais eu non plu des rondes pour voir ce qui se passe dans les halls d'immeubles qui sont invisible de la rue.

Tant que vous n'aurez pas compris quand plus de la présence policière (nationale ou municipale) il faut des compléments comme la vidéo surveillance vous serez toujours à coté de la plaque et je pense que vous le resterez encore très longtemps tellement votre vision est archaïque sur la sécurité et bien d'autres choses.
Je suis entièrement d'accord et je reprends ce que j'ai écrit précédemment dans cette discussion suite à l'intervention de Murielle Michon:

A.Nonymous a écrit:
Murielle Michon  a tout à fait raison quand elle parle de "revoir les cheminements et désengager la cour" :

"Au-delà de prises de parole publiques sans lendemain, au-delà de l'écriture de simples lettres, beaucoup d'actions simples sont possibles: rencontrer les habitants, travailler avec le bailleur pour changer en urgence le digicode, pour revoir les cheminements et désengager la cour, rencontrer le commerçant présent à côté de l'immeuble pour réglementer les heures d'ouverture, rencontrer les services de prévention et de sécurité pour planifier des actions concrètes, complémentaires et surtout suivies dans le temps."

Les Ami-e-s de Fontenay peuvent disserter tant qu'ils veulent sur les chartes d'Athènes et d'Aalborg, il faut se rendre à l'évidence, l'urbanisme du Val avec ses larges zones piétonnes est certes agréable pour les habitants mais avec tous ses passages et recoins inaccessibles en voiture par les polices, il pose aussi problème en matière de sécurité face aux changements sociétaux importants que l'on a connu au cours de ces dernières décennies...
Source: http://www.plateaufontenay.net/t1385p50-insecurite-trafic-de-drogue-et-cambriolages#43352

Il y a bien un problème au niveau de l'urbanisme hérité d'une période plus calme.

Ce problème ne peut être adressé que par la ville puisque selon le cahier des charges de la ZUP toutes les surfaces non construites sont intégrés au Domaine Communal:

Cahier des charges de la ZUP a écrit:
Article 3 – Propriété du sol

Dans l'esprit commun des parties, les voies et espaces libres, ouverts ou à ouvrir, sont destinés à être incorporés aussitôt que possible à la voirie ou au Domaine Communal.

Par espaces libres, il faut entendre  les terrains n'ayant pas été cédés en toute propriété aux acquéreurs et n'étant pas destinés à la voirie publique ou à la construction d'édifices publics.

La remise par la Société à la Ville de tous ses droits sur les voies et espaces visés ci-dessus aura lieu, au plus tôt à la réception provisoire et au plus tard à la réception définitive des travaux.

Cette remise sera faite gratuitement sans que l'acquéreur ait le droit de s'y opposer.

Jusqu'à ladite remise, le sol des voies et espace en cause restera la propriété de la Société.
En admettant qu'un bailleur ou un syndicat de copropriétaires voudrait clôturer une cité ou une résidence pour des raisons de sécurité, il n'en a légalement pas la possibilité parce que l'espace non bâti a été, en vertu du cahier des charges de la ZUP, intégré au Domaine Communal...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 03 Déc 2013, 06:38

Certains maires arrivent à des résultats mais peut-être n'hésitent-ils pas à se déranger pour rencontrer le ministre de l'intérieur quand ils en ont l'occasion...

AFP a écrit:
02/12/2013 à 19:21
Paris: Delanoë annonce une série de mesures pour la sécurité

Le maire de Paris Bertrand Delanoë (PS) a présenté lundi une série de mesures pour renforcer la sécurité dans la capitale, dont l'arrivée de 300 policiers de plus dans les commissariats, que s'apprête à annoncer le ministre de l'Intérieur.

Ces annonces, en période de campagne électorale, visent aussi à couper l'herbe sous le pied à l'UMP, dont la candidate Nathalie Kosciusko-Morizet a été accusée de "mensonges" sur ce sujet-phare de son programme.

Lors d'une sortie sur le terrain avec des journalistes, M. Delanoë a ainsi annoncé l'attribution "d'au moins 300 policiers dans les commissariats de Paris intra-muros dès ce mois de décembre". Manuel Valls doit en faire l'annonce officielle mercredi.

Après la suppression de plus de 1.500 postes de policiers entre 2009 et 2012 sous le gouvernement Fillon, "c'est une vraie rupture", a souligné M. Delanoë qui a salué la "réaction très rapide" du gouvernement Ayrault et tout spécialement celle du ministre de l'Intérieur.

Les commissariats des XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements, "quartiers considérés comme prioritaires" devraient être renforcés, a avancé le maire.

Alors que les deux premiers arrondissements disposent déjà d'une zone de sécurité prioritaire (ZSP), le XXe devrait bientôt en avoir une. La mairie en a fait la demande à Manuel Valls en octobre et une réunion interministérielle devrait acter "dans les prochains jours" de nouvelles ZSP au plan national, dont celle-là.

M. Delanoë s'est rendu dans le quartier de la Grange aux Belles, dans le Xe arrondissement, qui couvre les gares de l'Est et du Nord, l'hôpital Lariboisière et le boulevard de la Chapelle, en proie à des "difficultés spécifiques".

Dès janvier 2014, une brigade spécialisée de terrain (BST) de 25 policiers entrera en action, décidée par le préfet de police. Ces policiers "seront présents quotidiennement" dans l'espace public et affectés uniquement aux interventions.

De plus, un Groupe local de traitement de la délinquance (GLTD) a reçu l'aval du ministère de la Justice et sera piloté par le procureur de la République de Paris afin d'apporter une "réponse pénale ferme" dans ce secteur.

"Le ministère de l'Intérieur se donne et nous donne les moyens de la sérénité à Paris", a estimé M. Delanoë, pour qui, s'il existe évidemment des "problèmes" à Paris, "ce n'est pas le Bronx".

Enfin, M. Delanoë a annoncé la création d'une "dixième équipe" de correspondants de nuit -- qu'il a créés dès son premier mandat sur le modèle de Rennes. Elle sera implantée dans le XVIIe arrondissement, répondant à la demande de sa maire UMP Brigitte Kuster.

Le maire sortant a saisi, pour faire ces annonces, la période des fêtes, "sensible" en termes de sécurité. Mais surtout, "à force d'entendre des mensonges qui mêlent ignorance et incompétence" venant d'"une personne qui arrive de l'Essonne", M. Delanoë s'est senti "obligé de mettre les pendules à l'heure".

"Quand Mme Kosciusko-Morizet dit que les effectifs de sécurité ont diminué, c'est faux: depuis 2000, notre direction de la prévention et de la protection (DPP) a doublé", a asséné M. Delanoë. De quelque 500 agents titulaires en 2000, la DPP en compte plus de 1.000 actuellement.

"La droite a une conception de la sécurité qui est dans l'incantation.(...) Nous sommes pragmatiques et efficaces, le reste, c'est de la mousse", a estimé Bertrand Delanoë pour qui NKM est la "candidate à la restauration d'une politique que je répare".
Source: http://actu.orange.fr/politique/paris-delanoe-annonce-une-serie-de-mesures-pour-la-securite-afp_2701836.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 03 Déc 2013, 08:41

En plus de la police nationale,

La "direction de la prévention et de la protection" de Paris compte plus de 1000 agents titulaires, est-il dit dans le texte cité par a.nonymous.

En proportion du nombre d'habitants, celle de Fontenay devrait compter 25 agents. Si elle existait ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 03 Déc 2013, 11:06

salamandre a écrit:
En proportion du nombre d'habitants, celle de Fontenay devrait compter 25 agents. Si elle existait ...
Oui mais nous on a Super Saint-Gal, le super héros qui fait trembler les caïds des dalles !

Plus sérieusement une présentation de la DPP mise en place par le maire de Paris...

Ville de Paris a écrit:
Direction de la prévention et de la protection (DPP)

22/01/2013

Quatre missions principales définies dans le cadre du Contrat parisien de sécurité et des contrats de sécurité d’arrondissement :

. Prévenir
. Protéger
. Assister
. Lutter contre les incivilités

Prévenir

. les faits de nature à troubler la tranquillité publique (correspondants de nuit, lutte contre la récidive, opérations Ville Vie Vacances)
. les risques majeurs (faire face à toutes situations de risques majeurs grâce à la mise en place du dispositif municipal opérationnel de gestion de crise)
. à l’occasion des projets d’aménagement et de construction des équipements (étude de prévention situationnelle)

Protéger

. les personnes : les enfants aux abords des écoles (surveillance des points d’école), les aînés (Tranquillité seniors), les usagers et les personnels des équipements municipaux
. les biens : les équipements et bâtiments municipaux (surveillance, audits de sécurité)
. les grandes manifestations parisiennes  

Assister

. aider les victimes d’infractions pénales (SAVIP)
. assister les sans-abri
. les victimes – hébergement et alimentation d’urgence (incendies, effondrements, …)

Lutter contre les incivilités

. salubrité sur la voie publique, bon ordre des foires et marchés, bruits de voisinage,…

Analyser et suivre l’évolution de la délinquance

. Observatoire parisien de la tranquillité publique
. développer la coopération internationale en matière de prévention de la délinquance
Source: http://www.paris.fr/politiques/organigramme-des-directions-services/direction-de-la-prevention-et-de-la-protection-dpp/presentation-de-la-direction/rub_5393_stand_8703_port_11609


Après on peut aussi se poser la question des moyens de la riche Ville de Paris qui reloge certains de ses mal-logés dans un hôtel social au Val de Fontenay...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mar 03 Déc 2013, 11:24

Sur 94 Citoyens un article qui montrent que certains maires, y compris communistes, se bougent pour la sécurité....

Bien sûr pas un mot sur Fontenay puisque dans notre ville la sécurité n'est pas une priorité comme l'a encore montré le fait que le maire-sortant ait envoyé son 6ème adjoint accueillir le ministre de l'intérieur quand celui-ci est venu dans notre commune...

http://94.citoyens.com/2013/police-nationale-dans-le-val-de-marne-les-commissariats-sont-ils-bien-repartis,02-12-2013.html

http://94.citoyens.com/2013/statistiques-de-la-delinquance-dans-le-val-de-marne-par-commissariat,02-12-2013.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Mer 04 Déc 2013, 11:03

a.nonymous a écrit:
dans notre ville la sécurité n'est pas une priorité comme l'a encore montré le fait que le maire-sortant ait envoyé son 6ème adjoint accueillir le ministre de l'intérieur quand celui-ci est venu dans notre commune...
http://94.citoyens.com/2013/statistiques-de-la-delinquance-dans-le-val-de-marne-par-commissariat,02-12-2013.html
Dans les % délinquance par rapport à la population (des villes couvertes par un commissariat), il y a une incertitude possible : les cas où le délit est commis par une personne extérieure au secteur, venu d'une commune voisine ou de plus loin. Par exemple, du fait de la présence de gares RER ou/et de centre commercial. Il faudrait en plus cet élément d'origine pour les délits élucidés
ceci dit en non-expert agréé Smile 

Le nombre de policiers d'un commissariat est-il officiellement déterminé par la taille de la population de la ville ou par le nombre de délits, ou autre raison ?
L'implication du maire dans les questions de sécurité, par exemple. Ou, plus officieusement, par les relations du maire (avec le ministre, ...).
Il est vrai que "aide-toi, le ciel t'aidera" n'est pas réputé être un proverbe communiste
Revenir en haut Aller en bas
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 48
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Insécurité, trafic de drogue et cambriolages   Ven 20 Déc 2013, 10:21

Bonsoir

miracle des élections.. Voici près de 2 ans (j'en parlais déjà en février 2012) que les habitants de Jean Zay (entre autres) se plaignent d'une insécurité croissante, d'actes d'incivilités et d'intimidation permanents, d'un climat délétere.
1 an s'écoule, rien
2 ans s'écoulent, rien

Et soudain panique a la mairie, les elections sont dans 3 mois, Jean Zay est un des habituels gros pourvoyeurs de voix du PC
Soudain le maire retrouve son stylo et écrit au préfet et au ministre de l'Interieur
Puis il retrouve les clefs de sa voiture et va rencontrer les memes.
A grand renfort de publicité on annonce quelques renforts (sans parler de la mobilisation citoyenne)

Avec l'espoir que dans 3 mois, les élections passées on pourra oublier tout cela et rendre le quartier a sa misère.

Pitoyable
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
 
Insécurité, trafic de drogue et cambriolages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Insécurité, trafic de drogue et cambriolages
» Châtellerault - Un trafic de drogue démantelé.
» Bouches-du-Rhône - Un important trafic de drogue entre la Guyane et Aubagne démantelé.
» Paris - Condamné pour trafic de drogue, il accuse les gendarmes d'avoir menti sur PV.
» Montbéliard 25 - : quinze prévenus jugés pour trafic de drogue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Environnement de nos quartiers :: Les questions de sécurité-
Sauter vers: