Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 le nouveau code de l'humour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 13:32





surtout avant de vous moquer de quelqu'un souvenez vous de ce dessin...

J'ajoute :

Vous pouvez rigoler des Auvergnats, des Savoyards, des Alsaciens et des Marseillais... plus quelques autres.

Vous évitez les Bretons, les Basques et les Corses.

Ce n'est pas du racisme mais de la prudence !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 14:16

Bof. Celui qui à contribué à populariser ce dessin en novembre 2012 est connu pour avoir ecrit plus récemment : nos mouvements de cœur (l’Œuvre française et les Jeunesses nationalistes) ont subi une intensification des menaces qui pesaient sur eux selon le schéma classique : diabolisation, répression puis dissolution
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 14:44

Ben voyons; N'empêche, autant le savoir. les droits d'auteur ou de reproduction cela se respecte.

Minute revendique être la source de l'autre dessin. Et c'est bizarre mais cela semble compter.

Quant aux côté drôle de ce code, je suis à peu près certain que certaines lectures à peine détournées de cette image pourraient en montrer très rapidement la limite :

Démonstration subliminale immédiate que bien entendu le webmaster pourra retirer sous réserve d'en laisser la raison : on ne fait pas de discrimination parmi les animaux de la ferme sur ce forum selon le nouveau code de conduite proposée. Il en va de l'atteinte à l'image de notre emblème cocardier national.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 15:16

Pour être précis ce dessin se trouve comme d'autres sur le site :

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/

Il y a en effet des infos amusantes... Je n'avais pas l'intention d'en faire la publicité mais puisqu'il faut tout expliquer...

Allez y vous passerez un moment de détente.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 15:20

cela fait effectivement du bien de temps en temps de savoir blaguer sur les uns et les autres. a+ alien 
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 15:28

Conclusion : j'espère que maintenant les lecteurs du forum iront régulièrement cliquer sur :

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/

Merci à celui qui retournant chaque crotte pour voir ce qu'il y a en dessous m'oblige à vous dévoiler une partie des sources de ma causticité.

J'ai quelques autres sites intéressants pour vous divertir qui seront mis à la disposition de tous lorsque l'on me titillera trop.
Elles seront une excellente contre publicité aux fâcheux endoctrinés qui sévissent et veulent imposer leur "prêt à penser".
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 15:31

Je ne savais pas que.... XXXXXXXXXXXXXX

maintenant vous savez.
Webmaster
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 15:48

Libellule a écrit:
Je ne savais pas pour ma part que XXXXXXXXXXX... Smile
Je ne communique pas avec vous et je ne souhaite pas que vous m'insultiez

Je demande au webmaster de prendre en compte ces propos à toutes fins utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 20:27

Bon maintenant que nous en savons tous un peu plus, il ne nous reste plus qu'à écrire les articles manquants du fameux code de l'humour.
http://www.meetcrunch.com/discussion/22750/Je-suis-stupide-j-ai-vote-Hollande
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 20:44

pas drole Libellule
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Sam 16 Nov 2013, 23:48





Et voilà comment, petit à petit, le Fhaine fait son nid...



Sans même parler des stéréotypes et des préjugés grossiers véhiculés par le dessin qui ouvre ce fil de discussion, il est intéressant de revenir un peu sur cette notion de "français de souche" dont tonton christobal glisse ici sans avoir l'air d'y toucher une image.


Notion historiquement, démographiquement et sociologiquement vide de réalité. Car interrogeons-nous. Que serait un "français de souche" ? De quelle souche parle-t-on ? De quelles origines ? Depuis combien de temps devrait-on avoir des ancêtres présents sur l'actuel territoire français pour bénéficier de ce terme ? Un Alsacien est-il un "français de souche" puisque sa province n'a été intégrée au royaume de France que depuis les campagnes de louis XIV.

Pour avoir fait un peu d'archéologie et beaucoup d'histoire je peux dire que cette notion n'a pas de réalité historique. Sans remonter jusqu'à l'apparition des premiers hommes dans l'Est de l'Afrique il y a des millions d'années, premiers hommes dont les descendants, par vagues successives ont peuplé les continents, je prendrais l'exemple du Roussillon.

Cette terre devenue française par le traité des Pyrénées signé en 1659 est-elle peuplée de "Français de souche" ? L'examen des strates archéologiques permet d'en douter. Lorsque l'on creuse on trouve sous sa truelle des traces de passages d' Espagnols, de Gitans, de Catalans, d'Arabo-Berbères, de Wisigoths, de Romains, de Cathaginois, de Grecs et de Celtes Ibères. Toutes ces populations ayant laissé des traces archéologiques mais aussi génétiques parmi les habitants qui en sont issus.






Donc je pose la question. Les habitants du Roussillon, si tant est que certains descendent de populations déjà présentes sur site au milieu du XVIIe siècle, peuvent-ils être qualifiés de "Français de souche" tant l'histoire de leur région est pleine de va et viens, de flux, de passages ? L'homme enterré sous tuiles dans l'Antiquité était-il un celte Ibère, un grec, un romain ou déjà lui-même un mélange ? Et ses descendants s'ils sont parvenus jusqu'au XXe siècle et pour peu qu'ils soient restés dans la région sont-ils aujourd'hui des "français de souche" ?

On comprend bien que le terme de "français de souche" est un non sens historique. C'est vrai pour le Roussillon comme pour toutes les régions du pays intégrées au fil du temps et ayant vu passer des vagues successives conquérants, de marchands, de migrants au cours de 30 derniers siècles.

Mais alors d'où vient ce terme et quel est son sens ?

Il semble qu'il ait plutôt un sens idéologique ayant été utilisé pour la première fois dans la période contemporaine dans une publication du FHaine à la fin des années 1970 afin de distinguer les "Français" et les immigrés.

On est donc là face à un artefact introduit dans le langage courant par l'extrême droite. Une construction visant à distinguer des gens qui seraient d'ici et d'autres qui ne le seraient pas ou du moins le seraient moins. Distinction bien connue à l'extrême droite entre de "vrais français" et des "français de papiers" comme si la qualité de français ne tenait pas à la nationalité mais aux origines et à la durée de présence sur le territoire (territoire dont cette théorie oublie qu'il a évolué au fil de l"histoire).

Et c'est le plus significatif et le moins innocent dans cette histoire. C'est la remise en question de la notion même de Nation et de peuple. La négation insidieuse du principe d'égalité républicaine. Si l'on admet qu'il y a des "français de souche" et d'autres français ont est déjà en train de diviser, de hiérarchiser en terme de droit ou de légitimité à porter une parole. Et c'est bien cela qui est dramatique, car même véhiculé sous forme de dessins soit disant humoristiques, le message porté est celui de la négation même de l'égalité et du vivre ensemble. En creux, la notion de "français de souche" ou de "vrai français" ou de "Gaulois" comme disent certains, insinuée au fil des discussions devient la norme. On est exactement avec ce dessin dans le même registre que celui du discours du député d'extrême droite Xavier Vallat le 6 juin 1936 à Chambre contre Léon Blum.

Alors bien entendu, je ne dis pas que tonton christobal véhicule volontairement cette idéologie venue du parti lepéniste. Mais je constate que la banalisation de cette expression de "Français de souche" fait son chemin dans les esprits, pas à pas, sans bruit, sans qu'on y fasse trop attention. Et pourtant, elle institue une différence, une hiérarchie entre les habitants de ce pays. La négation même des principes énoncés par la devise républicaine "Liberté, Egalité, Fraternité".


Dernière édition par Loïc le Dim 17 Nov 2013, 00:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 00:07

L'expression Français de souche qui choque est employée dans les habitants des "quartiers" que visiblement nos intellos bobos gauchos ne connaissent pas sous le nom de souchiens qui s'écrit "sous - chiens"
Lorsque l'on connait la grande estime que certaines populations ont pour le meilleur ami de l'homme on est édifié... alors puisqu'il faut tout expliquer allons y mais complètement !

Si vous connaissez ces "quartiers" vous sauriez que l'insulte suprême adressée à un bon élève qui sort du moule local et fait de son mieux pour suivre une scolarité normale est "tu fais ton Français" Ce qui dénote bien sur un grand sentiment de fraternité et une volonté d'union nationale...

Faut il que je continue à faire l'éducation de nos élus ? Mes exemples ne relèvent pas de la philosophie mais du vécu in situ...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 00:18

C'est bien ce que je dis. Cette expression diffusée dans la presse du Fhaine en 1979 a fait florès un peu partout dans le pays.

Une expression et une idéologie qui gangrènent et vérolent l'ensemble de la société et que vous vous plaisez à populariser ici un peu plus.

C'est pas de la philosophie mais de l'idéologie. Une idéologie dangereuse qu'elle soit reprise dans "des quartiers" comme vous dites ou sur le forum de l'association du Plateau. Le résultat est sensiblement le même : un pourrissement de la société française par un travail de sape, conscient de la part de l'extrême droite et inconscient chez d'autres, de la notion d'égalité républicaine et de la réalité même de République.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 00:39

Huron a écrit:
Ce qui compte c'est ce dessin qui est drôle, le reste on s'en fout
Ben non justement ce dessin n'est pas drôle. Il est porteur d'une idéologie qui a pour nom le racisme et la discrimination. Il faut y porter un regard attentif.


Personnellement je préfère l'image suivante venue des USA puis reprise au Royaume-Uni :








Elle dénonce de façon visuelle la bêtise du racisme et la paresse intellectuelle de gens qui se pensent supérieurs aux autres. Je ne sais pas si c'est drôle mais ça donne à réfléchir.

Cela donne à réfléchir à un moment où dans notre ville justement le vivre ensemble et l'égalité dans le respect des différences est mis à l'honneur par le travail de pas moins de 50 associations locales regroupées dans les activités de la quinzaine de la solidarité internationale inaugurée ce jour à la salle Jacques Brel par monsieur le Maire.



http://www.fontenay-sous-bois.fr/actualites-videos/actualites/evenements/resultat-en-savoir-plus/solidarite-internationale/2e65b53d4eba3f914314803d87b2ef5e/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 00:49

Loïc a écrit:
C'est bien ce que je dis. Cette expression diffusée dans la presse du Fhaine en 1979 a fait florès un peu partout dans le pays.

Une expression et une idéologie qui gangrènent et vérolent l'ensemble de la société et que vous vous plaisez à populariser ici un peu plus.

C'est pas de la philosophie mais de l'idéologie. Une idéologie dangereuse qu'elle soit reprise dans "des quartiers" comme vous dites ou sur le forum de l'association du Plateau. Le résultat est sensiblement le même : un pourrissement de la société française par un travail de sape, conscient de la part de l'extrême droite et inconscient chez d'autres, de la notion d'égalité républicaine et de la réalité même de République.
Désolé je ne dis surtout pas la même chose que vous comme vous tendez à le faire croire.

Rien ne vous autorise à m'accuser de gangréner et véroler la société. Ce sont des accusations graves, infamantes et en plus ridicules.

Pour ce qu'il en est de ce qui se passe dans les quartiers, je n'en suis pas responsable n'ayant aucune fonction locale officielle mais je comprends que les constats que je suis amenés ainsi que d'autres à faire vous perturbent en période électorale. Il n'y a pas de quoi pavoiser...

Peut être est il un peu tard pour remédier à vos carences qui deviennent par trop criantes.

Si le résultat de la politique que vous pratiquez depuis des dizaines d'années se retourne contre vous je n'y suis pour rien...
Il devient urgent que nos élus sortants ou candidats à des postes se calment et respectent les intervenants de ce forum qui sont aussi des électeurs... à ce titre ont le droit de formuler des avis même s'ils contrarient les directeurs de pensées autoproclamés supposés détenir la vérité révélée qui confondent le forum et une tribune politique ou le cénacle de leurs partis respectifs.

Le webmaster va être soumis au régime des heures supplémentaires ! Je lui souhaite bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 02:24

Bon, effectivement ne nous trompons pas de sujet. On en est à se disputer les droits d'auteurs à l'intérieur du nouveau code de l'humour fé l'alinéa relatif aux sous chiens.

Ce n'est pas trop la peine de se prendre la tête. Tout cela est plutôt bien codifié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 05:23

Loic a écrit:

Citation :
C'est pas de la philosophie mais de l'idéologie. Une idéologie dangereuse qu'elle soit reprise dans "des quartiers" comme vous dites ou sur le forum de l'association du Plateau.
Vous êtes vraiment mal placé pour accuser qui que ce soit de diffuser une idéologie. Vos messages sont gluants d'une vision d'un autre âge. Croyez- vous vraiment que ceux qui ne pensent pas comme vous, et ils sont heureusement fort nombreux, sont des racistes, fascistes, passionnés par les thèses du FN?
Je crains que cela relève d'une idée fixe, d'un manque de lucidité et je m'inquiète pour l'enseignement que vous dispensez à vos élèves.
On n.a rien à faire de vos sermons dans une rubrique sur l'humour.
Votre étroitesse d'esprit devient sur ce forum une matière à rigolade, vos certitudes prétentieuses, votre mépris pour les points de vue de vos concitoyens qui, de plus sont des administrés, deviennent insupportables.
Et l'électeur contribuable que je suis (comme dit Christobal) vous confirme qu'il ne supporte plus votre agressivité. Les opposants politiques de votre majorité éclatée à la mairie, ne se plaignent plus de votre extrémisme, ils en rient, et, à ce titre, vous rejoignez sans le vouloir l'humour qui devrait régner ici.
Il faut lire, ne serait ce qu'une fois, vos tirades, pour comprendre que vous êtes fait de cette pâte qui modèle les Fhaineux, il y a pour vous les bons qui pensent comme vous, et les autres, les mauvais, bourgeois, classes moyennes, riches, capitalistes, catholiques pratiquants, les non marginaux, tous ceux là, y compris, les Français de souche, et pour compléter, les personnes qui immigrées récemment, légalement, insérées dans notre culture et nos valeurs, ne vous intéressent pas, au contraire vous les méprisez.
Les communistes ont beaucoup perdu de leur utilité avec des gens comme vous. Il est loin, très loin le temps ou le PC et les syndicats défendaient la classe ouvrière.
Les ouvriers vous ont tourné le dos, et ils ont bien fait
Vous êtes, vous en particulier, des accusateurs sans légitimité. Votre idéologie est morte, vous n'avez rien compris aux temps modernes.
Je vais me plaindre au webmaster de votre agressivité systématique, de votre manie d'attiser les haines et de les créer, de l'ombre néfaste que vous apportez sur ce forum que nous aimons et qui vous dérange tant.
Du désordre systématique que vous y mettez avec vos grandes photos qui, la plupart du temps ne sont que de la publicité pour votre petit parti.
Des messages successifs que vous déposez, sans même attendre une réaction, spam, troll. Ennui, intolérance, fatuité, voilà ce qui vous caractérise, une charmante de vos collègues socialistes vous l'a déjà dit, mais, pour vous sans doute, " ce ne sont que des propos de femme"
Il y a selon vous de vilains Français de souche, moi j'en connais un qui lui est un Français qui contient une bonne couche de bêtise et de certitudes stupides, c'est vous.
Vous a-t-on entendu, ne serait- ce qu'une fois partager les angoisses et les justes colères de à.nonymous, rechercher des convergences raisonnables avec les points de vue écologistes ou sociétaux de Libellule?
Jamais vous ne rejoignez les préoccupations d'ordre, de sécurité de Christobal ou de Céline, les questions et remarques pleines de bon sens de mamiea restent sans réponse, idem pour les observations pertinentes de vieux breton, de matmut, de jean Pierre ou de Salamandre.
Vous fonctionnez tout seul, dans votre monde étroit, vous me lassez, vous ne m'intéressez pas du tout, et rien que pour ces raisons, je peux vous assurer que vos 4000 messages sur ce forum que vous dites porteur de haine, vous auront fait perdre beaucoup de suffrages. La dissidence ne sera pas seulement le fait de Bedouret, mais celle de la majorité de la population.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 06:33

Le débat est pipé désormais tout simplement parce que les mots ont un sens qui ont un sens premier qui est important humour ou pas. Là à l'instant on est en train de changer de code et en même temps de registre la notion de caricature s'immiscant dans la rédaction de l'alinéa que j'évoquais...

Souche, subst. fém.

A. Usuel Base du tronc d’un arbre (ou d’un grand arbuste) prolongée par ses racines.

B. P. anal. De souche. D’origine. Français de souche.

C. Biologie Ensemble des individus de même espèce provenant d’un ancêtre unique.

Souchien, souchienne, adj. et nom, de souche.

Néologisme, formé par des descendants d’immigrés post-coloniaux qui, après avoir été désignés successivement par les expressions : « Français musulmans », « nord-africains », « immigrés », « deuxième, troisième… cent trente et unième génération », « issus de l’immigration maghrébine ou africaine » puis à nouveau « Français musulmans » et enfin « issus de la diversité » sans parler – dans un registre moins soutenu – par les « sidis », « bougnoules », « rats », « ratons », « crouilles », « melons », « bicots », « gris » ou encore l’intemporel « négros », ont constaté que ce raffinement dans la péjoration raciste dont ils sont l’objet trouve son optimum savant dans un autre néologisme, banalisé et valorisant lui : « Français de souche ».

Cette dernière expression utilisée publiquement pour la première fois, semble-t-il, par un certain Jean-Marie Le Pen en 1979, institutionnalisée depuis par des chercheurs ou démographes de l’INED, mais repris aussi par tout un chacun, est censée désigner ceux qui, parce que blancs, sont considérés comme les authentiques et légitimes habitants de ce pays par opposition avec les descendants de colonisés, sans racine ni attaches particulières, qui de ce fait ne constitueraient eux qu’une variété aérienne, délétère et volatile de l’espèce humaine.

Ainsi l’adjectif « souchien » construit en toute francophonie à partir de « Français de souche » constitue une première contribution indigène à l’enrichissement de la langue que désormais doivent maîtriser ceux qui prétendent venir vivre au Paradis. Il permet de mettre en évidence le caractère inerte, pesant et figé de cette conception raciale des Français. Exactement comme a pu le faire l’humoriste Djamel Debouze avec son expression « Icissiens » (sans doute à partir du concept de « Gens d’Ici » cher au philosophe Alain Badiou) afin d’établir l’évidence de la légitimité pour tous à vivre dans ce pays à égalité de droit et de considération.

Evidemment « souchien » ne peut pas être confondu, comme le font volontairement certains philosophes médiatiques, journaux nationaux-républicains comme Marianne [2] et autres officines laïco-intégristes comme Respublica [3], à la trompe d’Eustache décidément bien emboutie, avec l’expression « sous-chiens », sinistre jeu de mot, révélateur tout à la fois de l’ état d’esprit de ceux qui prétendent l’avoir entendu autant que des méthodes malveillantes auxquelles ils ont recours puisque qu’ils tentent ensuite d’en attribuer la paternité aux Indigènes de la République.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 06:52

Le mot "sous-chien" en deux mots, non seulement je l'ai entendu mais vu écrit sur les murs... et dans un contexte qui n'avait rien de convivial ou de fraternel.

Maintenant je conçois que pour le constater il faut aller sur place ce qui n'est pas toujours sans risque.

Nous devrions organiser des visites guidées de ces sites à l'intention des nos élus et des incrédules ce qui, remettant les idées en place permettrait de mieux diriger le pays. Lorsque l'on passe son temps dans un cocon politique aseptisé et que l'on ne se frotte pas au "concret" journalier de nos concitoyens comment peut on comprendre ce qu'est la réalité vécue par les administrés ?

Il y a au moins un préfet qui saura ce qu'est le vécu des policiers de son département : http://fr.news.yahoo.com/préfet-haute-savoie-agressé-participant-à-contrôle-police-150523994.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 07:00

Extrait d'un article de Rue89 sur la démographe de l’Ined - Institut national d’études démographiques - Michèle Tribalat :

Michèle Tribalat a écrit:
---/---
Pourquoi avez vous accepté de ne plus utiliser le terme "Français de souche" au profit de "natif au carré"?

L’emploi de cette expression, dont j’ai constaté qu’il n’avait pas disparu y compris à France Culture, a été un des arguments utilisé par Hervé Le Bras pour m’accoquiner avec l’extrême droite. Alors même que ce dernier réglait, lors de son attaque en 1998, un contentieux purement inedien.

C’était une facilité dont j’avais expliqué ce qu’elle désignait. Je n’y tenais pas particulièrement. J’ai donc opté pour d’autres expressions dont je me suis aperçue qu’elle faisaient lever le cœur elles aussi. J’en ai cherché une qui désignerait plus sobrement les personnes nées en France de deux parents nés en France. Quand vous vous contentez d’étudier les populations selon la nationalité, vous n’avez guère de chances de vous interroger sur la manière de désigner des catégories plus complexes. Je rappelle que je suis à l’origine de la conceptualisation de la catégorie des immigrés et des catégories servant à l’étude par génération, maintenant d’usage courant. Ce qui m’a obligée à nommer. Je ne me résous pas, pour des raisons de correction politique, à désigner ces natifs au carré sous l’appellation de population majoritaire ou de « ni immigré ni enfant d’immigré ». Utiliser un privatif à propos de la grande majorité de la population n’est pas satisfaisant. On doit pouvoir trouver un nom à cet ensemble. L’appellation « majoritaire » ne convient pas non plus car, localement, il arrive qu’il soit minoritaire.
---/---
Source et article complet: http://www.rue89.com/2013/10/27/immigration-est-michele-tribalat-demographe-adulee-fn-246889
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 08:38

EOLE a écrit:
Croyez- vous vraiment que ceux qui ne pensent pas comme vous, et ils sont heureusement fort nombreux, sont des racistes, fascistes, passionnés par les thèses du FN?
Non, relisez mon message. J'affirme que l'expression "français de souche" qui s'est diffusée largement dans le langage courant et qui fait florès ici comme dans bien d'autres endroits, dans les médias ou les quartiers populaires est une expression qui a un sens politique. Sens politique que lui a donné l'extrême droite qui est à l'origine de sa diffusion. Pour d'autres je dis : "la banalisation de cette expression de "Français de souche" fait son chemin dans les esprits, pas à pas, sans bruit, sans qu'on y fasse trop attention" et que cela sape le principe d'égalité en sous entendant qu'il y a plusieurs sortes de français. Alors que français est une nationalité et que la personne qui vient d'être naturalisée même si elle a un accent à couper au couteau est aussi française que le président de la République avec les mêmes droits et les mêmes devoirs.






EOLE a écrit:
On n.a rien à faire de vos sermons dans une rubrique sur l'humour.
C'est justement là le problème. C'est qu'en faisant passer cela pour le l'humour on banalise l'idée qu'il y aurait des différences et donc une hiérarchie de légitimité et de droits au sein de la nation. Et ça c'est tout sauf de l'humour. Une "plaisanterie" raciste, est avant tout un acte raciste avant d'être une plaisanterie. Et on sait bien que c'est par là que commence la dissolution de la République. Par le fait de laisser passer des plaisanteries mène au désastre. Tout ce qui est de l'ordre du racisme, et le dessin qu'a posté ici Tonton Christobal est plein de clichés et de stéréotypes de ce registre, est effectivement une mise en cause, souvent violente, de l'esprit de la République. La forme "humoristique" ou subtile ne retire rien au fond idéologique que je réfute ne vous en déplaise.


EOLE a écrit:
Jamais vous ne rejoignez les préoccupations d'ordre, de sécurité de Christobal
En effet, je l'assume et j'explique pourquoi. C'est à mon avis un peu plus honnête que de vouloir toujours caresser les gens dans le sens du poil en faisant en permanence de la démagogie...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
kermor



Messages : 415
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 09:27

Loïc a écrit:


Une "plaisanterie" raciste, est avant tout un acte raciste avant d'être une plaisanterie. Et on sait bien que c'est par là que commence la dissolution de la République. Par le fait de laisser passer des plaisanteries mène au désastre.

sans commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 09:50

Je constate que notre idéologue communiste semble plus motivé pour nous infliger sa police de la pensée et de l'écrit sur le forum que disposé à remédier à l'insécurité dans la ville dont il est l'élu.

S'il laisse à l'état la charge de l'ordre public, il s'érige en directeur de conscience et en régisseur du forum.

Il sera bon de se souvenir de son attitude et de ses conceptions que ce soit de l'humour ou de la liberté lors des prochaines élections.

L'humour lorsque l'on ne peut s'opposer à l'oppression politique par la force est l'arme la plus redoutée par les dictatures... les inquiétudes du parti communiste doivent être bien grandes pour engendrer une telle haine du contradicteur.

Il est plus que temps pour les Fontenaysiens de prendre leur destin en main en allant voter afin de mettre dehors ces politiques qui s'insinuent par trop dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 10:10

Je n'ai ni le verbe ni la plume des intervenants tels Tonton ou A.nonymus qui, quelles que soient leur opinions sont de très bon goût et respectueuses des autres et c'est pourquoi j'ai particulièrement apprécié le texte de Eole, plein de bon sens et qui me semble représenter l'opinion de la grande majorité des visiteurs du forum qu'ont de Damiani, fossoyeur de ce qui reste du PC fontenaysien.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 10:43

Ci dessous quelques chansons "artistiques" destinées à amener la quiétude, la tolérance... dans nos banlieues.

Ne voyez rien de raciste ou d'éléments pouvant troubler le "vivre ensemble" : c'est de l'art !

-------------------------------------------

Extraits de leurs paroles (notamment dans « Face à la police » :
j’ crie tout haut :  » J’baise votre nation «
On remballe et on leur pète leur fion.
Faut pas qu’y ait une bavure ou dans la ville ça va péter,
Du commissaire au stagiaire: tous détestés !
A la moindre occasion, dès qu’ tu l’ peux, faut les baiser.
Bats les couilles les porcs qui représentent l’ordre en France.

Extraits de leur chanson « La France » :
Pour mission exterminer les ministres et les fachos
La France est une garce et on s’est fait trahir
On nique la France sous une tendance de musique populaire
Les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre
Faudrait changer les lois et pouvoir voir Bientôt à l’Élysée des arabes
et des noirs au pouvoir. Faut que ça pète !
Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer
La France aux français, tant qu’ j ‘y serai, ça serait impossible. Leur
laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire
baver v’ la la seule chose qu’ils ont méritée.
T’façon j’ai plus rien à perdre, j’aimerais les faire pendre. Mon seul
souhait désormais est de nous voir les envahir. Ils canalisent la révolte
pour éviter la guerre civile.

Extrait d’une de ses chansons :
Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres, quoi
Rien à foutre, d’ façon en face c’est des flics
C’est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway
Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble. Ca y
est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont
cassées, Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame.
On redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti. La
France pète, J’espère que t’as capté le concept.

Extrait de la chanson « Flirt avec le meurtre » :
j’aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam
tandis que ceux de ton espèce galopent où 24 heures par jour et 7 jours
par semaine J’ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s d.e c.r.a.i.e
dommage (…) que ta mère ne t’ait rien dit sur ce putain de pays me
retirer ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois
torché.

---------------------------------------------------------------

Ne jugeant pas utile de faire de la pub à ces artistes je n'ai pas mentionné le nom des groupes... espérons tout de même qu'un facho n'aura pas l'idée de trainer ces braves petits devant un tribunal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 10:55

Loic vous continuez avec entêtement à prendre les lecteurs de ce forum pour des simples d'esprit. Pensez-vous que vos concitoyens non communistes sont des extrémistes de gauche ou de droite et ont des schémas de pensée aussi bloqués que les vôtres. Les mêmes que vous cataloguez comme haineux, ont donné leur nom à nos rues parce que, sans que personne ne leur fasse la leçon, ils ont su avec tous les risques que cela impliquait, se dresser contre une idéologie destructrice des libertés, une idéologie comme il en existe d'autres notamment la vôtre.
Vos leçons de morale et de politique relèvent en effet d'un humour particulier, l'humour noir. Vous qui êtes partisan d'une idéologie qui a écrasé les individus pendant des dizaines d'années, qui soutenez toujours les régimes totalitaires, qui êtes anti tout ce qui n'est pas vous, vous êtes définitivement disqualifié.
Monsieur Loic Damiani Aboulkheir je ne discute plus avec vous. Je laisse à d'autres cette pénible tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 11:04

Aujourd'hui c'est la fête à Loic, il en prend plein la figure, il l'a bien cherché.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 11:17

Reprenons le débat de la manière dont il a commencé, un instant. Et avec le plus grand calme possible ; avant de reparler de cette expression historiquement datée de Français de souche. Quitte à être long, pour le coup, ce ne sera pas grave....

1ere image :

Des flèches vertes balisent a priori ou serait la direction bien-pensante, et des panneaux d’interdiction, les gens qui auraient plus que d’autres une capacité à nuire. La première image a pour conclusion, la seule bien pensance ordinaire devrait être celle du français de souche. Comprendre autre chose est strictement impossible.

2eme image :

Alors qu’une débat sur le machisme des hommes politiques envers les femmes se déroulent sous nos yeux dont l’un des derniers excès a été par l'imitation de la poule au Parlement, plus personne ne s’étonne de ses interventions viriles de nos musclés du verbe politique. Des flèches vertes balisent a priori ou serait les animaux au sexe faible à la bien pensance caricaturale, tandis le panneaux d’interdiction réserveraient au ânes, cochons un statut de privilégiés car représentant le sexe fort, dont, et je le dis Le Coq National serait le suprême symbole.

La question n'est pas de savoir si on est entre l'humour humour ou provocation choquante quand Philippe Le Ray imite une poule lors d'une prise de parole de Véronique Massonneau, ou plus probablement, mais bien de dénoncer cette goutte d'eau qui fait déborder la coupe du sexisme ordinaire en ramenant la femme au statut de sous homme, ou si on préfère de sous coq.

La réponse donnée par les sénatrices et députées a été digne : elles ont finalement décidé de se réunir en poulailler régulièrement pour attribuer un prix sarcastique dénonçant le comportement sexiste d’un parlementaire. Je vois que nous avons un volontaire sur ce forum qui se présente lui-même très caustique.

Et on notera que ce poulailler, dans sa composante ne sera pas lui sexiste afin de lutter efficacement contre ce fléau, qui dégrade à la fois l'image de notre assemblée et notre travail de parlementaire, ce groupe sera composé de député-e-s et sénateurs (trices) femmes ET hommes. étant bien évidemment ouvert à toutes les bonnes volontés de tous les partis.

Pour en revenir au second aspect autour du débat sur l’expression "français de souche" ou "souchien", il nous faut revenir à cette fameuse année 1979 où Lepen père popularisa l'expression ad'hoc (populaire, populariser, étant on l'oublie bien vite de la même racine souche que populisme, mais ça plus personne ne fait le lien).

Cela nous premettra de redécouvrir l'une des toutes premières histoires associés au soit disant nouveau code de l’humour. Elle portait comme titre, le processus d’intégration des immigrés par la France profonde.

Il s'agit de la première lepénisation des esprits connue, et elle se fit bien par le recours de l'humour. Elle a été lancée par un restaurateur d'une ville de banlieue (Clichy), grand ami de Lepen Père par ailleurs (si, si).

Pour ceux qui auraient oublié tout cela, je vous la remets ici.

Recette du processus d’intégration
Pour établir ce processus nous vous conseillons de prendre une assiette, d’y mettre de l’eau représentant la richesse de notre France sobre de telle sorte qu’une fine pellicule de ce liquide recouvre toute sa surface. Puis d’ajouter une assez grande quantité de sel blanc réprésentant la population française, pur son aspect France profonde. Le sel se dissout dans l’eau et gagne effectivement le fond de l’assiette. Enfin d’ajouter les poivres à votre disposition quitte à les mélanger, les poivres gris et noirs faisant l’affaire. N’hésitez pas à en mettre pour que tout cela se voit bien, et disons par convention expresse qu’il s’agit là des Français de couleur.

On remarque très vite que tous ces poivres flottent et ne se dissolvent pas dans l’eau. Pour les distinguer des Français de souche, établissons une convention, appelons les au choix, arabes, maghrébins, blacks, beurs ou musulmans, peu importe, et commençons le processus d’intégration.

Prenons un liquide adipeux, chargé de faire la vaisselle de tout ce poivre superflux, posons délicatement ce liquide au bout de notre majeur droit à son extrémité et par convention expresse appelons ce gros gras ainsi posé Lepen. Le processus d’intégration peut commencer.

Posons l’extrémité de notre majeur droit à peu près à la hauteur de la Trinité au contact de l’eau, et l’on verra tous les émigrés se déplacer en masse et à grande vitesse vers… et oui, si vous faites vous-mêmes l’expérience vous verrez qu’ils atteindrons Marseille pour s’y entasser.

Tout cela pour dire à ceux qui pensent par blagues interposées qu’ils sont en train d’écrire un nouveau code de l’humour, se fourvoient complètement ; il s’inscrivent dans la lignée de cette blague de 1979.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 11:51

Mais qu'est ce qu'ils sont ch..ts ce Libellule et ce Loic. Même pas de trève le dimanche, jour du Seigneur.
Vous les imaginez dans la prochaine équipe municipale? Par pitié, -c'est ma prière du jour_ non, non.
Calmels, Legouy, Lecoq, Michon, au secours faites tout pour que ces zozos soient archi battus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 11:55

Les explications laborieuses de Libellule sont aussi indigestes que les messages de Loic. On n'a pas besoin de sous-titrages pour comprendre un dessin.
Nos interprétations valent les vôtres, et vous feriez mieux de vous taire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 12:16

Pour les municipales on va voter !
Pas d'abstention !
Pas de vote blanc !
Nous voulons des élus qui s'occupent de la ville et des habitants !
Pas de doctrinaires ! pas de rêveurs !

Ni coco ni écolo ! avec les autres nous pourrons peut être nous faire entendre et comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 13:01

Et comme la musique est censée adoucir les mœurs...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 13:22

EPHESBE a écrit:
Les explications laborieuses de Libellule sont aussi indigestes que les messages de Loic. On n'a pas besoin de sous-titrages pour comprendre un dessin.
Nos interprétations valent les vôtres, et vous feriez mieux de vous taire.
Et non. Justement parce que elles valent autant que... Etc.

Allez s que cela ne vous empêche pas de profiter du jour du seigneur, par ailleurs. Dieu reconnaîtra les siens. Smile

J'aurai exprimé mon point de vue tout comme vous. À+
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 13:35

EOLE a écrit:
Monsieur Loic Damiani Aboulkheir je ne discute plus avec vous. Je laisse à d'autres cette pénible tâche.
Comme vous voulez. Pas de souci. Cela n'empêche que l'expression "français de souche" a comme je l'ai montré un sens politique qui remet en cause le principe même de ce qui constitue la nation française : le principe d'égalité. C'est peut-être de l'idéologie que de dire cela mais pour le coup c'est une idéologie républicaine que nous défendons à Fontenay.

Que certains trouvent "humoristique" le racisme ordinaire ou la banalisation des discriminations c'est possible. Mais ce n'est pas mon cas et je le dis HAUT et FORT (et avec le sourire !).

Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 13:48

Loïc a écrit:
Comme vous voulez. Pas de souci. Cela n'empêche que l'expression "français de souche" a comme je l'ai montré un sens politique qui remet en cause le principe même de ce qui constitue la nation française : le principe d'égalité. C'est peut-être de l'idéologie que de dire cela mais pour le coup c'est une idéologie républicaine que nous défendons à Fontenay.
.
.
La municipalité de Fontenay condamne-t-elle au nom de l'"idéologie républicaine" et du "vivre ensemble" qu'elle défend cette vidéo tournée dans les rues et par des jeunes de la ville comme elle condamne l'usage de l'expression "français de souche" ? Oui ou non ?

J'avoue que l'indignation sélective toujours tournée dans la même direction commence à  lasser...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 14:30

Humour racisme humanisme ont de plus en plus de mal à cohabiter. Chacun devrait le reconnaître, au lieu de cela chacun préfère tirer dans les pattes de l'autre sans probablement saisir ou admettre qu'en persistant ainsi chaque extrémiste du verbe se tire une balle dans le pied.

Peut être que cet article essaye de trouver les condition d'une conciliation face aux positions extrêmes des uns et des autres.
http://mobile.lepoint.fr/invites-du-point/sihem-souid/l-imposture-du-racisme-anti-blanc-14-11-2013-1756841_421.php
Le titre est quelque peu violent, et je le déplore, mais ce qui y est dit, avec des mots simples, mérite un peu d'attention.

Pour ma part je suis prêt à rayer les mots humour et racisme de toute intervention pour ne parler que de l'humanisme du droit humain, de l'humanité, des droits des hommes, des femmes et des enfants les uns par rapport aux autres. Sans oublier les devoirs de chacun, cela va sans dire.

Et effectivement on peut demander à tous les forumeurs, qu'ils soient Benoît Calmels, Marion Legouy, Patrice Bedouret, Loîc Diamani, Jean Simon Meyer, Murielle Michon, David Dornbusch, Gildas Lecoq, Pierre Ramadier, Gérard Mari, (que ceux que j'ai oubliés de citer me pardonne d'avance, ce n'est qu'un oubli) qui interviennent en leur nom  propre si eux aussi se comptent parmi le camp des humanistes ou non ; Sachant que pour le coup les avatariens peuvent se dispenser de répondre ou de prendre position comme je viens de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 14:56

En réponse à cet article http://mobile.lepoint.fr/invites-du-point/sihem-souid/l-imposture-du-racisme-anti-blanc-14-11-2013-1756841_421.php de Sihem Souid titré "L'imposture du racisme anti-blanc !" une tribune des dirigeant de la LICRA parue il y a un an dans le Monde...

"Il est clair que les actes de racisme qui visent des populations ou des individus "blancs" ne sont pas majoritaires mais il n'en reste pas moins qu'ils existent et qu'il s'agit d'une réalité qu'on ne saurait nier au motif qu'elle nous gênerait ou que nous ne disposerions pas des outils conceptuels adéquats pour l'analyser"


LICRA a écrit:
Le racisme anti-blanc est-il une imposture ?

Le Monde.fr | 22.11.2012 à 16h18 | Par Antoine Spire et Mano Siri, membres de la direction nationale de la Licra et Alain Jakubowicz, président de la Licra

Gerard Noiriel et Stephane Beaud affirment, dans une tribune du Monde du 15 novembre [ http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/14/racisme-anti-blanc-non-a-une-imposture_1790315_3232.html ], que le racisme anti-blanc est une imposture. Il n'y a rien d'ahurissant à ce que la Licra se soit constituée partie civile le 26 octobre contre un prévenu accusé de violences avec la circonstance aggravante de "racisme", puisqu'il aurait insulté sa victime en criant "sale Blanc, sale Français". Ce n'est ni par souci médiatique ni par l'effet d'une racialisation de notre discours que nous sommes partie prenante à ce procès initié par la Parquet.

Il est clair que les actes de racisme qui visent des populations ou des individus "blancs" ne sont pas majoritaires mais il n'en reste pas moins qu'ils existent et qu'il s'agit d'une réalité qu'on ne saurait nier au motif qu'elle nous gênerait ou que nous ne disposerions pas des outils conceptuels adéquats pour l'analyser. Il en va justement de notre crédibilité que d'être capable de dénoncer et de traiter le problème. Il ne s'agit donc pas de stigmatiser à mots couverts "les tsiganes et les immigrés" que nous continuons à défendre contre la situation insupportable qui leur est faite.

L'enjeu sociologique, que nous partageons avec Gérard Noiriel et Stéphane Beaud, est bien celui de la description et de l'analyse d'une réalité.

Il existe, dans notre pays, des quartiers, des zones parfois enclavées, des banlieues déshéritées où s'entassent des familles que l'on désigne faussement comme issues de la diversité… Pour qu'il y ait diversité, encore faut-il qu'il y ait pluralité, mixité sociale réelle : il y a des endroits, du fait de politiques de la ville indigentes ou indignes, où ce n'est pas ou plus le cas. Ce sont parfois de véritables ghettos où les quelques familles d'origine européenne sont minoritaires et se vivent, à tort ou à raison, comme assiégées. Loin de nous l'idée qu'il suffirait d'exfiltrer et de reloger ailleurs ces quelques familles et laisser ces ghettos dans leur entre-soi identitaire. Ce n'est évidemment pas ce que nous avons en tête: mais il est intolérable et pousse-au-crime de laisser s'installer de telles situations qui sont une négation pure et simple de la diversité qui fonde notre société. Ce sont de véritables creusets de racisme où la notion politique de classes s'efface devant une appréhension racialiste de la réalité sociale sans possibilité d'enracinement républicain. Il y a dans ces zones urbaines ou péri-urbaines déshéritées, un racisme insidieux et symétrique dans son expression mais pas dans ses effets des "Blancs" contre les "Noirs" ou des "Musulmans" contre les autres, les "Céfrans".

On retrouve ce que Lévi-Strauss dénonçait déjà dans "Race et Histoire" : cette tendance primitive de l'humanité à se comprendre et à se représenter dans une opposition entre nous et les autres, ceux qui sont différents de nous... Mais il y a aussi dans ces quartiers de "pauvres blancs", qui, outre le fait qu'ils se sentent souvent déclassés socialement, vivent une stigmatisation de fait qui va de l'injure raciale aux actes de violence. Il ne nous paraît ni juste ni sage de les ignorer: car si les organisations anti-racistes méprisaient cette violence quotidienne qu'ils subissent, cela reviendrait à les abandonner aux mains du Front national qui sait faire d'eux de bons petits soldats ou de futurs électeurs... Si on veut poursuivre notre travail d'éducation à l'antiracisme de ces populations souvent défavorisées, il faut aussi savoir les défendre, comme nous défendons tous les autres: il n'y a pas d'exception à l'universalisme. Dé-racialiser et en même temps déminer les conflits sociaux potentiels impose de ne pas dénigrer les vertus pédagogiques de ces procès: seule manière de faire entendre que notre société défend tous ses membres et de rappeler publiquement que l'injure ou l'agression à caractère racial sont des délits d'où qu'ils viennent. La loi ne distingue pas selon la couleur de la peau, la nationalité ou la religion de l'auteur ou de la victime.

Il n'en reste pas moins qu'il nous paraît dangereux de surestimer idéologiquement et médiatiquement des affaires de "racisme anti-blanc" qui n'auraient d'autres fins que d'occulter le racisme ordinaire et la ségrégation sociale dont sont d'abord victimes les populations noires et maghrebines et cela indépendamment du fait qu'elles soient immigrées ou françaises... En d'autres termes le racisme anti-blanc n'a pas la même prégnance que le racisme anti-arabe, anti-noir et antisémite (curieusement oublié par nos sociologues dans leur article!). En France noirs et arabo-musulmans sont victimes d'un racisme qui parfois leur interdit, souvent leur rend difficile l'accès à l'emploi, au logement ou aux lieux de loisir (comme l'entrée en boîte de nuit pour les jeunes où il est préférable de ne pas avoir une "gueule d'arabe"). Le racisme dont ils sont les premières victimes est ségrégatif. Les "blancs" n'ont pas ce type de problème. Ils ne se voient pas refuser un poste ou un logement ou préférer un autre candidat au nom ou à l'aspect plus "présentable"... Quant à l'antisémitisme, rappelons qu'il peut encore tuer en France et qu'il n'est pas une simple catégorie du racisme: il en est la matrice même... Une analyse fine des différents racismes est donc indispensable! Mais elle ne doit pas conduire à ethniciser les rapports sociaux. A l'inverse elle nous amène à refuser l'amalgame entre les racismes et à nous battre en toutes circonstances sur des positions universalistes.

Si nous partageons les réserves de MM. Beaud et Noiriel sur l'inadéquation lexicale du concept de "racisme anti-blanc" qui a le grave défaut d'être à la fois imprécis et suspect historiquement, – ce qui serait une raison suffisante pour ne pas le cautionner – nous ne souscrivons nullement au déni de réalité auquel aboutit leur critique. Leur positionnement pèche par une forme d'excès d'empathie envers ceux qui peuvent se trouver paradoxalement être à la fois des victimes du racisme ordinaire et historique qui les vise comme "noirs", comme "arabes", ou encore comme "musulmans", mais également en devenir aussi des auteurs. L'éducation du peuple, qui reste à la Licra l'un de nos "credo", suppose de savoir l'avertir, comme disait Léon Blum, qu'il se trompe...

L'ensemble de ces remarques plaide en faveur d'une réflexion urgente destinée à renommer de manière plus neutre et plus adéquate le "racisme anti-blanc". Prenons le temps de déconstruire la notion et d'en formuler une nouvelle à même de mieux cerner la réalité qu'à juste titre la Licra dénonce, même si elle est marginale. Il est un mouvement pernicieux et dangereux qui se diffuse, y compris dans le monde de la recherche, et qui accuse le milieu antiraciste d'être soit responsable des problèmes actuels soit d'avoir perdu "son âme" au profit d'une lecture "racialiste" de la société. Nous ne pouvons l'accepter, et c'est en ce sens que nous avons à livrer bataille sur le terrain tant social qu'idéologique.

Antoine Spire et Mano Siri, membres de la direction nationale de la Licra et Alain Jakubowicz, président de la Licra
Source: http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/22/le-racisme-anti-blanc-est-il-une-imposture_1794777_3232.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 17 Nov 2013, 14:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 14:57

Et Libellule il se connaît, lui, mais reste anonyme. Nous sommes sur un forum, pas dans un confessionnal.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 15:05

http://www.amazon.fr/SALE-BLANC-Chronique-haine-nexiste/dp/1092148051


Descriptions du produit

Longtemps dénoncée comme un fantasme, assimilée à un outil de propagande de l'extrême droite, la haine antiblanche était, jusqu'à récemment, déconsidérée par nos élites politiques et médiatiques. Pourtant, cette douloureuse réalité touche un nombre grandissant de Français. Agressions, insultes, viols... Cette forme particulière de haine raciale existe bel et bien. Mais aux yeux de ses détracteurs, affirmer en être victime est une erreur : c'est refuser le sacro-saint vivre-ensemble, érigé en valeur suprême de la société multiculturelle. A l'heure où de grossières et opportunistes tentatives de récupération politicienne se font entendre, l'ouvrage «SALE BLANC ! » vient, témoignages et chiffres à l'appui, rendre compte d'une réalité méconnue et volontairement dissimulée par les gouvernements de droite comme de gauche.


Peut être un ouvrage à lire ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 15:23

tonton christobal a écrit:
Peut être un ouvrage à lire ?
.
.
Une rapide recherche sur Google ne m'incite pas trop à lire ce livre.... En revanche, ce qui se dit sur celui-ci sur les sites d'extrême droite conforte bien ce qu'affirment les dirigeants de la LICRA  dans leur tribune parue dans le Monde citée précédemment:

"Mais il y a aussi dans ces quartiers de "pauvres blancs", qui, outre le fait qu'ils se sentent souvent déclassés socialement, vivent une stigmatisation de fait qui va de l'injure raciale aux actes de violence. Il ne nous paraît ni juste ni sage de les ignorer: car si les organisations anti-racistes méprisaient cette violence quotidienne qu'ils subissent, cela reviendrait à les abandonner aux mains du Front national qui sait faire d'eux de bons petits soldats ou de futurs électeurs..."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 15:39

a.nonymous a écrit:
tonton christobal a écrit:
Peut être un ouvrage à lire ?
.
.
Une rapide recherche sur Google ne m'incite pas trop à lire ce livre.... En revanche, ce qui se dit sur celui-ci sur les sites d'extrême droite conforte bien ce qu'affirment les dirigeants de la LICRA  dans leur tribune parue dans le Monde citée précédemment:

"Mais il y a aussi dans ces quartiers de "pauvres blancs", qui, outre le fait qu'ils se sentent souvent déclassés socialement, vivent une stigmatisation de fait qui va de l'injure raciale aux actes de violence. Il ne nous paraît ni juste ni sage de les ignorer: car si les organisations anti-racistes méprisaient cette violence quotidienne qu'ils subissent, cela reviendrait à les abandonner aux mains du Front national qui sait faire d'eux de bons petits soldats ou de futurs électeurs..."

C'est précisément parce que ce livre explique voire dissèque très bien le mécanisme qu'il convient de le lire et de prendre conscience du phénomène...

En ne lisant que ce qui ne nous dérange pas ou ce qui va dans le sens politique auquel on adhère on se verrouille dans des certitudes... est ce la bonne solution ?

La LICRA comme toutes les associations peut aussi être dans l'erreur ou même provoquer des dégâts avec les meilleures intentions du monde.
Si vous ne voulez pas être dérangé ne lisez jamais "un paradoxe français" de Simon Epstein... et surtout renoncer à tout sens critique en étudiant l'histoire récente.

Observation faite en toute sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 16:01

tonton christobal a écrit:
En ne lisant que ce qui ne nous dérange pas ou ce qui va dans le sens politique auquel on adhère on se verrouille dans des certitudes... est ce la bonne solution ?
.
.
Je ne pense pas être verrouillé, loin de là, dans quelques certitudes que ce soit...

Ainsi concernant le FN, il y a quelques années que je dis que ce n'est pas parce que l'on réprouve l'idéologie de ce parti et que l'on est convaincu qu'il n'a pas de réelles solutions qu'il ne faut pas admettre, d'une part, qu'il pointe de vrais problèmes et, d'autre part, que les électeurs qui votent pour lui n'adhèrent pas tous à son idéologie...

Je suis convaincu que s'enfermer dans un discours faisant référence en permanence au FHaine et à une soit disant lepenisation des esprits sans vouloir prendre en compte les problèmes pointés et le mal-être des électeurs est une erreur stratégique grave qui fait le jeu de ce parti...

tonton christobal a écrit:
Observation faite en toute sympathie.
.
.
Pareillement...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 17:00

EPHESBE a écrit:
Et Libellule il se connaît, lui, mais reste anonyme. Nous sommes sur un forum, pas dans un confessionnal.
À inscrire au nouveau code de l'humour. Smile à+

Reste que je suis humaniste libre de dire et de penser... et que je n'aime pas les extremismes quelque'en soit leurs inspirateurs. L'histoire demontrevque suivre leurs thèses n'à jamais apporter de solutions aux vraies difficultés de la vie des gens. Tous ceux qui sont dans la misère l'extrême pauvreté ou la précarité quotidenne souffrent en leur for intérieur qu'ils soient français, ou non, ... La clef de l'humanisme est là. Elle ouvre les portes au dernier tiers de notre devise républicaine, la fraternité. Un peu l'orpheline de ses deux consoeurs la liberté et l'égalité.



"La formule républicaine a su admirablement ce qu'elle disait et ce qu'elle faisait; la gradation est irréprochable. Liberté, Égalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont là les trois marches du perron suprême. La liberté, c'est le droit, l'égalité, c'est le fait, la fraternité, c'est le devoir. Tout l'homme est là... Les heureux doivent avoir pour malheur les malheureux; l'égoïsme social est un commencement de sépulcre; voulons nous vivre, mêlons nos coeurs, et soyons l'immense genre humain... Tout ce qui souffre accuse, tout ce qui pleure dans l'individu saigne dans la société, personne n'est tout seul, toutes les fibres vivantes travaillent ensemble et se confondent, les petits doivent être sacrés aux grands, et c'est du droit de tous les faibles que se compose le devoir de tous les forts. J'ai dit."

Victor Hugo, le droit et la loi. 1875
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 20:42

Libellule a écrit:
"La formule républicaine a su admirablement ce qu'elle disait et ce qu'elle faisait; la gradation est irréprochable. Liberté, Égalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont là les trois marches du perron suprême. La liberté, c'est le droit, l'égalité, c'est le fait, la fraternité, c'est le devoir. Tout l'homme est là... Les heureux doivent avoir pour malheur les malheureux; l'égoïsme social est un commencement de sépulcre; voulons nous vivre, mêlons nos coeurs, et soyons l'immense genre humain... Tout ce qui souffre accuse, tout ce qui pleure dans l'individu saigne dans la société, personne n'est tout seul, toutes les fibres vivantes travaillent ensemble et se confondent, les petits doivent être sacrés aux grands, et c'est du droit de tous les faibles que se compose le devoir de tous les forts. J'ai dit."

Victor Hugo, le droit et la loi. 1875
Pas mieux. Il savait de quoi il parlait cet homme là. C'est un peu plus profond et subtil que des dessins ou les titres de Minute !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 21:14

Je repose ma question restée sans réponse...

a.nonymous a écrit:
Loïc a écrit:
Comme vous voulez. Pas de souci. Cela n'empêche que l'expression "français de souche" a comme je l'ai montré un sens politique qui remet en cause le principe même de ce qui constitue la nation française : le principe d'égalité. C'est peut-être de l'idéologie que de dire cela mais pour le coup c'est une idéologie républicaine que nous défendons à Fontenay.
.
.
La municipalité de Fontenay condamne-t-elle au nom de l'"idéologie républicaine" et du "vivre ensemble" qu'elle défend cette vidéo tournée dans les rues et par des jeunes de la ville comme elle condamne l'usage de l'expression "français de souche" ? Oui ou non ?

J'avoue que l'indignation sélective toujours tournée dans la même direction commence à  lasser...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 21:23

Je repose ma question restée sans réponse dit à.nonymous et pourtant il les a eues mais préfère les ignorer...

Loïc a écrit:
Libellule a écrit:
"La formule républicaine a su admirablement ce qu'elle disait et ce qu'elle faisait; la gradation est irréprochable. Liberté, Égalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont là les trois marches du perron suprême. La liberté, c'est le droit, l'égalité, c'est le fait, la fraternité, c'est le devoir. Tout l'homme est là... Les heureux doivent avoir pour malheur les malheureux; l'égoïsme social est un commencement de sépulcre; voulons nous vivre, mêlons nos coeurs, et soyons l'immense genre humain... Tout ce qui souffre accuse, tout ce qui pleure dans l'individu saigne dans la société, personne n'est tout seul, toutes les fibres vivantes travaillent ensemble et se confondent, les petits doivent être sacrés aux grands, et c'est du droit de tous les faibles que se compose le devoir de tous les forts. J'ai dit."

Victor Hugo, le droit et la loi. 1875
Pas mieux. Il savait de quoi il parlait cet homme là. C'est un peu plus profond et subtil que des dessins ou les titres de Minute !
Quand un individu déclare on ne peut plus clairement qu'il met les valeurs humaines au dessus de toute autre considération il n'a plus à distinguer entre les formes de racisme, puisqu'ils sont d'office tous condamnés.

Et il n'éprouve aucun besoin de les hiérarchiser.  La justice pouvant de son côté de dire le droit et définir ce qui est délictuel.

Victor Hugo disant aussi : " Je veux que la République s'appelle chose publique et que justice lui soit rendue".


Dernière édition par Libellule le Dim 17 Nov 2013, 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 21:41

amandine, je cite Victor Hugo et ne porte aucun jugement particulier indiquant seulement que pour ma part je suis un humaniste et qu'à ce titre je mets les valeurs humaines et les considérations du droit humain, au dessus des débats contradictoires sur le racisme et les diverses formes de discrimination qui peuvent l'accompagner. Merci de ne pas vous tromper dans la destination de vos messages.

Pour ma part je n'ai écrit que ceci :

Je suis humaniste libre de dire et de penser... et que je n'aime pas les extrémismes quelque'en soit leurs inspirateurs. L'histoire démontre que suivre leurs thèses n'à jamais apporter de solutions aux vraies difficultés de la vie des gens. Tous ceux qui sont dans la misère l'extrême pauvreté ou la précarité quotidienne souffrent en leur for intérieur qu'ils soient français, ou non, ... La clef de l'humanisme est là. Elle ouvre les portes au dernier tiers de notre devise républicaine, la fraternité. Un peu l'orpheline de ses deux consœurs la liberté et l'égalité.



"La formule républicaine a su admirablement ce qu'elle disait et ce qu'elle faisait; la gradation est irréprochable. Liberté, Égalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont là les trois marches du perron suprême. La liberté, c'est le droit, l'égalité, c'est le fait, la fraternité, c'est le devoir. Tout l'homme est là... Les heureux doivent avoir pour malheur les malheureux; l'égoïsme social est un commencement de sépulcre; voulons nous vivre, mêlons nos coeurs, et soyons l'immense genre humain... Tout ce qui souffre accuse, tout ce qui pleure dans l'individu saigne dans la société, personne n'est tout seul, toutes les fibres vivantes travaillent ensemble et se confondent, les petits doivent être sacrés aux grands, et c'est du droit de tous les faibles que se compose le devoir de tous les forts. J'ai dit."

Victor Hugo, le droit et la loi. 1875
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 21:52

En tant qu'habitant de "Val Def City" plus communément appeler le quartier du Val de Fontenay, je repose ma question restée sans réponse mais peut être que celle-ci est embarrassante...


a.nonymous a écrit:
Loïc a écrit:
Comme vous voulez. Pas de souci. Cela n'empêche que l'expression "français de souche" a comme je l'ai montré un sens politique qui remet en cause le principe même de ce qui constitue la nation française : le principe d'égalité. C'est peut-être de l'idéologie que de dire cela mais pour le coup c'est une idéologie républicaine que nous défendons à Fontenay.
.
.
La municipalité de Fontenay condamne-t-elle au nom de l'"idéologie républicaine" et du "vivre ensemble" qu'elle défend cette vidéo tournée dans les rues et par des jeunes de la ville comme elle condamne l'usage de l'expression "français de souche" ? Oui ou non ?

J'avoue que l'indignation sélective toujours tournée dans la même direction commence à  lasser...



Dernière édition par a.nonymous le Dim 17 Nov 2013, 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14520
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 22:17

Çac'est je le redis le commentaire de Loic. Merci effectivement d'en prendre correctement note et rendez à loic ce qui lui appartient.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le nouveau code de l'humour...   Dim 17 Nov 2013, 22:34

Si nous voulons faire fonctionner une ville ou autre chose d'ailleurs la solution est simple : pas de cocos et pas d'écolos !

On va voter, on ne vote pas blanc, on fait attention !  pas de bulletin pour les écolos et pas de bulletin pour les cocos.

On vire les sortants ! nous voulons des gens qui ont la volonté de travailler pour la ville et qui exerce le pouvoir le bien commun et non pour satisfaire leur parti ou leurs lubies ruineuses personnelles.

PS : les écolos sont en conclave ! ils préparent leur grande réunion à venir.

Comme d'habitude c'est ce qui se fait de mieux sans poignards ni revolvers... ensuite ils viendront nous bassiner avec leurs projets délirants.
Revenir en haut Aller en bas
 
le nouveau code de l'humour...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: