Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Et si l'on parlait football

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
matmut

matmut

Messages : 2080
Date d'inscription : 10/07/2010

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyDim 17 Nov 2013, 16:37

Rappel du premier message :

La polémique ne cesse de gonfler après la cuisante défaite 2 à 0 de nos bleus face à l'Ukraine. J'ai relevé dans un blog une intervention d'un supporter anonyme (pas a.nonymous) que j'ai trouvé intéressante:
Citation :
"
Il n’est pas question pour moi de disserter sur les choix du sélectionneur ni sur les qualités réelles ou supposées des joueurs. Je m’en sens d’ailleurs totalement incapable sauf à répéter ou à paraphraser les doctes arguments que les experts nous assènent en boucle ces jours-ci. Mais cette rencontre m’a paru d’emblée intéressante, car riche d’enseignements, à vrai dire dès l’entrée des joueurs sur le stade.

En jaune, les Ukrainiens se tiennent en ligne, chacun ayant devant lui un jeune enfant, fille ou garçon, de jaune vêtu également, préfiguration d’une promesse de relève encore lointaine. En bleu, notre vaillante équipe nationale tient elle aussi la ligne, pareillement doublée de onze mini footballeurs aux regards espiègles et ravis.

Immédiatement cependant on devine un relâchement dans les rangs français, comme un agacement dans l’attente des hymnes. Je mets ce flottement sur le compte du désir et de l’impatience d’en découdre. Les hymnes justement. D’abord la Marseillaise, correctement jouée et guerrière à souhait, quelque peu…excessive dans ses paroles ; mais on en connaît l’origine. Cela ne paraît pas d’ailleurs troubler notre représentation nationale globalement muette comme l’atteste le lent et révélateur travelling de la caméra sur des visages sans expression et d’une vacuité inquiétante ; concentration oblige sans doute ! Quelques lèvres remuent cependant, laissant échapper des paroles décalées ; quelques couacs retentissent mais tout cela manque de conviction. Les enfants bleus, eux, dodelinent et roulent des yeux, mâchouillant pour certains un invisible mais irrespectueux et persistant chewing-gum. Malaise…

Les jaunes à présent : le regard lointain rivé sur le mont Hoverla, le toit de l’Ukraine, la main sur le cœur dans un geste d’amour collectif, figés et tendus vers une même espérance et une même fierté, ils chantent …tous ensemble. Attitude semblable des petits jaunes, main sur le cœur, regard fixe et chant assumé dans la gigantesque et touchante cacophonie du stade de Kiev. Curieusement, dès cet instant, la messe m’a paru dite. Le supplément d’âme qu’apporte la conscience d’une mission à remplir, la force qui se dégage d’un collectif soudé, transcendent les intérêts particuliers qui s’effacent un temps pour se mettre au service d’un collectif plus large. Les jaunes allaient gagner ; non pas parce qu’ils chantaient, mais parce qu’ils chantaient ensemble, promesse d’une égrégore porteuse de sens, d’énergie et de victoire.

Je n’aime pas inconditionnellement les drapeaux et je sais replacer les chants patriotiques dans leur contexte. Ces symboles fédérateurs ont cependant un véritable pouvoir d’entraînement lorsque tel ou tel milieu, éducatif, sportif, culturel ou politique, veut renforcer son message en le légitimant au nom d’une Histoire commune par un appel à l’union. Pour autant, je connais les dangers de ces démarches qui peuvent, sans conscience claire des fiertés à promouvoir, aboutir à une parodie grotesque et clochemerlesque du sentiment patriotique ou, pire, à de stupides comportements d’intolérance et d’exclusion…

La « bande à Ribéri » a-t-elle conscience de cela ? Les joueurs sont-ils « éduqués », préparés, aux enjeux de leur mission et leur a-t-on correctement décodé le cérémonial ? Sont-ils conscients que leur victoire ou leur défaite sera par procuration celle de millions d’adeptes, jeunes et moins jeunes, et que leur désinvolture de mercenaires du sport dessert leur pays, lui qui les a sélectionnés et dont ils tirent profit et gloire ? Sont-ils prêts à se dépasser pour mettre en commun leurs talents et à s’oublier pour faire prévaloir l’intérêt du groupe ? Ou bien, prioritairement désireux de satisfaire leur club nourricier, ne considèrent-ils la sélection nationale que comme un moyen de conforter leur ego ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Salamandre



Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyMer 14 Déc 2016, 17:12

Un petit mot de rugby de plus : les responsables de la FFR n'avaient pas apprécié qu'en deux occasions au moins, la priorité soit donnée au foot ou à Johnny pour le stade de France, au détriment du rugby.
D'où un projet de Grand stade à eux, au-delà de 500 millions euros. Les deux finalistes étaient un terrain du 94 près de l'aéroport d'Orly, et un autre vers Evry (Essonne) qui "bénéficie du soutien de Manuel Valls, le député-maire (PS) d'Évry". Et le vainqueur fut : le projet d'Evry, vers juin 2012. Projet surement soutenu par le nouveau ministre de l'intérieur, puis premier ministre. Mais assez loin de Paris.

Mais mais mais... Bernard Laporte est élu président de la FFR en décembre 2016, après avoir "fait notamment campagne sur son opposition à la construction de ce Grand Stade de 80.000 places." (WikiPedia)
Epilogue ? "Le nouveau comité directeur de la FFR se réunit aujourd’hui (14.12. 2016). Parmi les premières décisions attendues, la fin du projet de construction d’un Grand Stade." (Sud-Ouest)
Les études ont coûté au moins 14 millions d'euros, et si abandon je n'ai pas bien compris qui paie. Les contribuables (locaux ?), annonce Mediapart. Par ailleurs, B. Laporte fut secrétaire d'Etat aux Sports de 2007 à 2009.
Tout ça fait plusieurs mois de salaire d'un Benzema coté foot, et a priori les rugbymen ont des revenus nettement en dessous des stars du foot.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut

Messages : 2080
Date d'inscription : 10/07/2010

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyJeu 15 Déc 2016, 18:00

Un stade de 80 000 places, pour un montant de 500 000 Euros, à Ris Orangis dédié au rugby, cela peut laisser rêveur. La FFR en avait elle les moyens? Peut être vaut il mieux perdre 12M Euros que d'engager une telle dépense. Même avec une participation privée la location du stade dédié au rugby par le promoteur serait "very expensive" ( voir Lille et Lyon)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyVen 16 Déc 2016, 07:21

Personnellement je préfère voir cet argent dans les petits clubs amateur et formateur que dans un stade "prestige" dont la pérennité ne me semble pas acquise.

L' avenir des équipes de France me semble plus dans la formation des jeunes joueurs (a moins de faire des équipes avec des nèo-français).
De grands stades il y en a ailleurs qu' a Paris (Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes) et que les supporters remplissent sans difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyVen 16 Déc 2016, 08:14

Et la construction d'un théâtre à Fontenay c'est gratos ! est ce plus ou moins utile qu'un grand stade de rugby ?
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyVen 16 Déc 2016, 14:01

Et l'employabilité des adjoints au maire, on en fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut

Messages : 2080
Date d'inscription : 10/07/2010

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyDim 18 Déc 2016, 18:30

Et si on restait sur le sujet?
Parlons du salaire des joueurs de la Ligue 1, dévoilés le 16 décembre par le journal l' Equipe.
Citation :
Le top 20 des joueurs de Ligue 1 les mieux payés
Position Joueur Club Salaire brut mensuel (en euros)
1er Thiago Silva PSG 1,1 million
2e Angel Di Maria PSG 900 000
3e ex aequo Edinson Cavani PSG 800 000
3e ex aequo Thiago Motta PSG 800 000
5 Javier Pastore PSG 770 000
6 Blaise Matuidi PSG 750 000
7 Radamel Falcao Monaco 600 000
8 Marco Verratti PSG 500 000
9 Mario Balotelli Nice 450 000
10 Bafétimbi Gomis Marseille 420 000
11e ex aequo Hatem Ben Arfa PSG 400 000
11e ex aequo Kevin Trapp PSG 400 000
11e ex aequo Marquinhos PSG 400 000
11e ex aequo Grzegorz Krychowiak PSG 400 000
15e ex aequo Joao Moutinho Monaco 350 000
15e ex aequo Alexandre Lacazette Lyon 350 000
15e ex aequo Mathieu Valbuena Lyon 350 000
18e Clément Grenier Lyon 320 000
19e ex aequo Nabil Fekir Lyon 300 000
19e ex aequo Nicolas Nkoulou Lyon 300 000
19e ex aequo Benjamin Mendy Monaco 300 000
Source : L'Equipe
L'on peut voir que les joueurs du PSG trustent les premières places sans pour autant forcer sur le terrain puisqu'ils viennent de se faire battre par par la modeste équipe de Guingamp dont bon nombres de ses joueurs n'émargent qu'à 5000 Euros par mois.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyDim 18 Déc 2016, 19:09

Nos footeux ne se foulent pas sur le terrain et nos politicards ne sont pas en séance...
Etant entendu que les bourdes des footeux sont moins lourdes de conséquences pour les électeurs contribuables que celles de nos élus.

Si les second sont moins payés que les premiers en revanche ils ont souvent des carrières plus longues.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1357
Date d'inscription : 13/02/2011

Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 EmptyDim 18 Déc 2016, 19:32

Blaise Matuidi le fontenaysien en 6 ème position c'est quant même pas mal non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et si l'on parlait football - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et si l'on parlait football   Et si l'on parlait football - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si l'on parlait football
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Et pourquoi pas une équipe de Normandie de football ?
» recherche sur le statut des régions en Europe
» La choule
» Faire un glacage sur vos gateau
» Figurines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: