Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Les moyens de la police nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Les moyens de la police nationale   Dim 08 Déc 2013, 09:54

http://www.dailymotion.com/video/x175skg_exclusif-paris-france-13-11-2013-interpellation-de-david-van-hemelryck-leader-de-hollande-demission_news?start=74

Vidéo intéressante sur l'emploi des forces de police... et pendant ce temps on défonce les banques avec les voitures bélier à 10 heures du matin, on braque les magasins de jouets plein de clients...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Dim 08 Déc 2013, 10:09

Francetv Info s'est arrêté sur ce Monsieur.

Sans lien, que le texte...

Le 11 novembre 2013 a été son heure de gloire. David van Hemelryck, 33 ans, est l'organisateur de l'action qui a perturbé les cérémonies de commémoration de l'armistice de la Grande Guerre. Coiffés de bonnets rouges, symbole de la contestation bretonne contre l’écotaxe, environ 80 militants ont copieusement hué François Hollande lors de son passage sur les Champs-Elysées.

Un beau succès pour cet anti-Hollande qui se présente comme un "militant sur le tard". Diplômé de Polytechnique, le jeune homme, poli et souriant, a mis sa carrière entre parenthèses pour servir sa cause "à temps plein" : (obtenir) la démission de François Hollande. "Même si les affaires continuent à tourner", assure à francetv info le jeune homme, pilote d'avion professionnel et entrepreneur dans une société d'avions-taxis.

David van Hemelryck dit avoir investi ses économies, 45 000 euros, dans son combat. Combat qui évolue au gré des sujets de contestation, qu'il égrène autour d'un Coca Light. Calme et posé, le jeune homme se transforme à l'évocation de ses causes.

"Pas le goulag, mais..."

Son militantisme naît pendant le débat autour du mariage pour tous. Encouragé par le succès des manifestations contre la loi Taubira, il participe au rassemblement du 24 mars. "J’étais essentiellement contre l'adoption. Car j'ai des amis gays, comme tout le monde", s'empresse-t-il d'ajouter. Ce sont les heurts avec les forces de l’ordre, en fin de manifestation, qui lui servent de déclic. Souhaitant dénoncer les "violences policières", il crée le site prisonnierpolitique.fr.

"La France, ce n'est pas le goulag, mais quand on s'attaque à une foule innocente, nous ne sommes plus en démocratie", explique David van Hemelryck. Lui-même n'a pas subi de violences, mais a été "alerté par des amis". Il se rapproche aussi du Printemps français, où une partie de la droite côtoie l'extrême droite dans une opposition acharnée au mariage pour tous. La machine est lancée. Ce brun au look décontracté abandonne, temporairement, sa petite amie pour se consacrer à son combat. "Depuis, elle est morte de trouille", plaisante-t-il.

Il lance ensuite le "Camping pour tous", qui tente, sans succès, de camper devant le Sénat et l'assemblée nationale pendant les débats sur la loi Taubira. Le chapitre du mariage pour tous clôt, François Hollande est désormais la seule cible de David van Hemelryck. Première étape : le 14 juillet, il achète une centaine de sifflets et les distribue sur les Champs-Elysées pour humilier François Hollande lors du défilé militaire. Tout l’été, il prend son ULM pour survoler les plages de la côte atlantique, déployant dans le ciel une grande banderole "Hollande-démission.fr". Une action qui lui assure une première médiatisation.

La démission de Hollande ? "Difficile mais faisable"

Le coup d'éclat du 11-Novembre est lancé sur les réseaux sociaux : "Ne laissons pas ce président catastrophe chercher à redorer son image par l'exercice régalien du pouvoir. Hollande est indigne de déposer en notre nom une gerbe sur la tombe d'un soldat qui, lui, était courageux !", écrit le leader du collectif "Hollande démission".

Le jour J, les images du président de la République chahuté passent en boucle sur toutes les télévisions. Et David van Hemelryck peut s'expliquer sur RTL, RMC, Canal plus, dans Le Figaro, L’Opinion…

Aujourd'hui, David van Hemelryck réclame la tenue d'un référendum afin de mettre en place une "motion de censure venue du peuple pour ‘démissionner’ le président". Un objectif "difficile mais faisable", assure le jeune homme, avec des airs de Don Quichotte. Il dénonce en vrac "l'incompétence du président, son impopularité, son extrémisme, son jusqu'au-boutisme, sa politique de répression". Quid de la légitimité de François Hollande, élu au suffrage universel ? "C'est le droit et le devoir du peuple de le virer s'il n'est pas compétent", répond David van Hemelryck, qui promet de multiplier les actions coup de poing.

"Churchill a bien tendu la main à Staline"

"Virer Hollande", au profit de qui ? Pour quel programme politique ? A ces questions, David van Hemelryck se fait plus évasif, expliquant vouloir "simplement mettre en place une démocratie réelle en se débarrassant de Hollande et restaurer la confiance". Le jeune homme reconnaît des "sympathies à droite", mais n’en dit pas plus, "pour ne pas diviser". Catholique, il refuse l’étiquette de "tradi", car "c'est utilisé en sous-entendant 'proche de l’extrême droite' et ça discrédite d'emblée". Pour autant, le trentenaire assume certaines proximités avec l'extrême droite.

Le 11 novembre, sur les Champs-Elysées, parmi les militants qui ont hué François Hollande : quelques adhérents UMP, d'anciens sympathisants déçus par l'UMP, des membres du FN, ainsi qu'une poignée d’identitaires, mouvement d'extrême droite radicale. "Aujourd'hui, tous les Français sont en colère. Je ne veux pas coller [à ces activistes] l'étiquette de violents ou de l'extrême droite, car je ne condamne pas sans savoir. Il n'y a pas eu de violences, donc je travaille avec toutes les bonnes volontés, d'où qu'elles viennent", se justifie le militant anti-Hollande, qui ajoute dans un sourire malicieux : "Churchill a bien tendu la main à Staline". Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, à l'initiative du collectif "Hollande n'est pas mon président", confirme auprès de francetv info "des synergies et un travail en réseau" avec le collectif de David van Hemelryck.

Créer un "climat de défiance"

"Hollande démission" n'est pas encore une association. Ses statuts ont été rejetés en préfecture pour des motifs administratifs et seront prochainement redéposés. David van Hemelryck estime que son collectif est à même de mobiliser une centaine d'adhérents actifs. "Et bien plus ponctuellement, grâce aux réseaux sociaux." Il forme actuellement des militants afin de monter des antennes locales. Le jeune homme ne mise pas sur l'effet de masse, mais sur des actions surprise qui "créeront un climat de défiance politique".

Le 13 novembre, le militant est sorti dans Paris au volant de sa Hollandette, une voiture blanche recouverte d'autocollants appelant à la démission du président de la République. La tête de ce dernier y est barrée d'un "Dégage", sur le devant du véhicule. Il s'est rapidement fait interpeller et la voiture a été saisie pour "publicité clandestine". Avec ce genre d'actions, David van Hemelryck veut "enfermer" François Hollande. "Soit il laisse faire et il est ridicule. Soit, il choisit la répression, c'est exagéré et il a aussi l'air ridicule. Dans tous les cas, on gagne."

Par Vincent Daniel
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Dim 08 Déc 2013, 20:34

Pour une affaire de cette importance mise en place de :
- deux équipages de véhicules Scénic
- six motos
- un véhicule de la fourrière

Pour un peu le dangereux malfaiteur avait droit au RAID et au GIGN !

Le ridicule ne tue pas, flambi survivra...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Dim 08 Déc 2013, 20:44

Trop long chère Libellule. Un forum ce n'est pas une revue de presse, on échange à partir de ses idées, et, comme le suggère judicieusement le webmaster, on peut proposer un lien (pas 3 ou 4) en appui à un court extrait de texte ou à sa propre pensée.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mer 03 Fév 2016, 11:31

A propos des moyens de la police nationale, ADP société cotée en bourse, ne semble pas avoir trop d'états d'âme....


"Une situation ubuesque. Les policiers assurent la sécurité des aérogares et dans les avions, effectuent les contrôles de passeport et permettent donc aux aéroports de Roissy et Orly de fonctionner. Mais pour travailler, les agents sont contraints de louer leurs locaux, de payer leurs parkings et leurs lignes téléphoniques fixes… à un coût loin d’être neutre ! "


http://www.leparisien.fr/paray-vieille-poste-91550/orly-et-roissy-pour-proteger-les-aeroports-la-police-doit-payer-02-02-2016-5508823.php a écrit:
Orly et Roissy : pour protéger les aéroports, la police doit… payer !
Florian Loisy | 02 Févr. 2016, 20h00 | MAJ : 02 Févr. 2016, 20h00

Une situation ubuesque. Les policiers assurent la sécurité des aérogares et dans les avions, effectuent les contrôles de passeport et permettent donc aux aéroports de Roissy et Orly de fonctionner. Mais pour travailler, les agents sont contraints de louer leurs locaux, de payer leurs parkings et leurs lignes téléphoniques fixes… à un coût loin d’être neutre ! Depuis 2014, Aéroports de Paris (ADP), l’entreprise française qui exploite les plates-formes aéroportuaires de la région parisienne, a encore augmenté ses tarifs.

Résultat : aujourd’hui, la police est contrainte de payer 3,7 M€ par an. Le syndicat de police Alliance vient de saisir les préfets d’Ile-de-France sur cette question.

1 800 agents présents. « C’est scandaleux, estime Thierry Mazé, d’Alliance. Dans d’autres ports ou aéroports de France, un accord est passé entre les chambres de commerce et d’industries locales et la police. Et tout est mis à disposition gratuitement. Sans nous, ADP ne pourrait pas travailler. Ils fermeraient leurs portes et aucun avion ne pourrait décoller. Nous sommes indispensables. C’est anormal de devoir payer pour rendre le service de sécurité. Car nous devons être sur place pour être réactifs, pouvoir prendre une pause ou manger. »

En tout, près de 1 800 agents patrouillent avec diverses fonctions dans les deux aéroports franciliens (1 450 à Roissy et 350 à Orly). Un chiffre qui est en stagnation, alors qu’en revanche « le nombre de vols et la charge de travail 24 heures/24 est en constante augmentation », selon le syndicat de police Alliance.

A Roissy, 700 000 € de parking… Dans le détail, à Roissy, ADP facture 1,2 M€ pour la location des différents locaux servant notamment de vestiaires, de salle d’audition… Car pour être capable de réactivité sur chaque terminal, les agents sont contraints d’avoir des salles dans chaque partie de l’aérogare. Les parkings utilisés par les agents qui viennent travailler sur place coûtent 700 000 €. Des charges qui ont considérablement augmenté : jusqu’en 2010, la police ne payait « que » 110 000 € pour stationner.

… et 280 000 € de téléphone. Les frais de téléphone des lignes fixes sur le réseau (hub one) d’ADP engendre une facture de 280 000 €. Pour le câblage et l’Internet, le tarif est encore supérieur : 480 000 €. « On a besoin de ces lignes pour téléphoner dans les hôtels vérifier que les gens suspects ont bien une réservation. On appelle aussi les patrouilles pour les dispatcher selon les besoins de l’instant », argumente un fonctionnaire en poste sur place.

Au total, près de 3,7 M€ dépensés. En comptant d’autres charges d’eau et d’électricité plus classiques la facture globale à Roissy avoisine 2,7 M€. Pour Orly, le ministère dépense 980 000 €. « Ce sont des sommes dont nous aurions besoin pour augmenter les effectifs, renouveler le matériel, ou améliorer les conditions sociales ou salariales des policiers », se défend Thierry Mazé.

« En sous-sol, sans fenêtre ». « En plus, il faut voir dans quelles conditions nous sommes hébergés, reprend un agent longtemps affecté à l’unité de sûreté de l’aéroport de Roissy. Nous sommes parfois à 15 personnes à nous changer dans un local de 20 m2 qui sert à la fois de vestiaire, mais aussi de local d’audition avec un ordinateur qui côtoie les armoires d’archives. Le tout en sous-sol, sans fenêtre. »

Mais au moins à l’issue d’un bras de fer avec ADP en 2012, les fonctionnaires avaient conservé le droit de se garer dans le parking le plus près de leur lieu de travail à Roissy. « Sinon, imaginez quand on termine à 22 heures, si on devait attendre une navette simplement pour nous ramener à notre voiture », soupire un fonctionnaire.
Citation :
Coté en bourse, ADP « ne peut pas octroyer la gratuité des loyers »

Les loyers, un sujet tabou chez Aéroports de Paris (ADP), qui gère les deux sites d’Orly et Roissy. « Nous ne communiquons pas sur les montants des baux avec nos locataires, indique-t-on chez le gestionnaire d’aéroports parisiens. Mais le chiffre de 3,7 M€ est excessif. » En effet, cette somme ne correspond pas seulement aux loyers, mais aussi aux diverses charges, facturées au prix fort à la police. ADP se défend également de pouvoir faire davantage d’effort : « Les loyers facturés à la DPAF (direction de la police de l’air et des frontières) sont encadrés par un décret (2005-828 du 20 juillet 2005) et en tant que société anonyme cotée en Bourse, nous ne pouvons pas octroyer la gratuité des loyers et charges, reprend-on chez ADP. Cependant, en vertu des missions que le ministère de l’Intérieur assure sur nos aéroports, nous proposons à la direction de la police de l’air et des frontières, comme la loi nous y autorise, des abattements pouvant aller de 10 % à 60 % selon le type d’actif et l’ancienneté par occupation sur nos terrains et locaux. »

F.L.
Source: http://www.leparisien.fr/paray-vieille-poste-91550/orly-et-roissy-pour-proteger-les-aeroports-la-police-doit-payer-02-02-2016-5508823.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mer 03 Fév 2016, 21:15

Pas grave ! le ministère de l'intérieur ayant payé pour faire travailler ses gens dans les aéroports il n'y aura plus d'argent pour financer les heures supplémentaires des fonctionnaires...
Comme en raison des charges de travail il n'est pas possible de les laisser prendre des repos, la situation générale va s'améliorer...

Un de ces jours nous aurons connaissance (on ne pourra plus la cacher) d'une vague de suicides, le ministre s'interrogera, on fera venir des psy machin et les socios truc au lieu de foutre la paix aux gens qui ont besoin de souffler et le dossier sera refermé.

Tout ceci jusqu'au moment où le ministre et quelques autres se retrouveront avec un énorme problème sur les bras avec les archers du roi...
Là on trouvera la solution : il faut sévir !
Pas contre les terroristes ou les truands ! mais contre les flics, les pandores ou les gabelous...

Tout de même, on citera de Gaulle "NON à la Chienlit" avec deux coups de menton du toréador, on prendra des mesures ! non mais ! on virera quelques policiers et on mettra démocratiquement en accusation les syndicalistes.

Ils ne me font même plus sourire... le degré zéro est atteint !

Si un humoriste faisait un film on dirait qu'il exagère... et pourtant...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mar 07 Juin 2016, 10:40

On va essayer de ne pas rire car ils essaient de faire leur boulot avec les moyens dont ils disposent...


Source: http://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/video-inondations-leur-barque-prend-l-eau-trois-policiers-deviennent-la-risee-du-web_1486007.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mar 07 Juin 2016, 13:56

Ils tentent surtout de faire un boulot pour lequel ils ne sont ni formés ni équipés...

De là à envisager à une opération de com... montée de bric et de broc décidée à un niveau restant à déterminer...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mar 07 Juin 2016, 17:53

De cette séquence vidéo on peut en sourire (il n' y a pas eu de blessé) comme Alain Bauer l' a fait, on ne peut  pas s' en moquer car ces agents ont essayés d' aider au delà de leurs compétences.
Quand j' ai vu la tête des 3 agents sur ce bateau j' ai compris immédiatement qu' ils n' étaient pas des marins confirmés, ils n' ont pas reculés devant l' obstacle.
Par contre nous n avons pas d' image du reporter qui les a filmé, ni de sa position (peut-être plus confortable).

Alors, oui cette vidéo fait sourire et apporte un peu de récréation aux sinistrés, je pense que ces trois courageux en ont bien rigolés. Par contre se moquer d' eux est des plus mal venu surtout de la part de gens "bien intentionnés" qui rament devant un écran.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mar 07 Juin 2016, 19:54

Souvenons-nous quand même qu'il y a quelques années on ne parlait pas de "force de l'ordre" hormis pour les gardes mobiles et les CRS mais de "police secours" et de "gardiens de la paix"...

Et dans les "paniers à salade" il y a avait entre autres et dans certains secteurs.... une bouée....
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Les moyens de la police nationale   Mar 07 Juin 2016, 21:19

a.nonymous a écrit:
Souvenons-nous quand même qu'il y a quelques années on ne parlait pas de "force de l'ordre" hormis pour les gardes mobiles et les CRS mais de "police secours" et de "gardiens de la paix"...

Et dans les "paniers à salade" il y a avait entre autres et dans certains secteurs.... une bouée....

C' est exact mais une bouée se lance au naufragé (pas une barque heureusement) on peut souligner que ramer avec des pelles c' est original et que de plus ce type d' embarcation n' est pas facile à manœuvrer donc bravo à nos braves policiers.

L' appellation "gardien de la paix" est toujours en vigueur : http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Concours-et-selections/Gardien.ne-de-la-paix, peut-être plus employé par nos médias (par paresse intellectuelle).
Police secours aussi : http://www.20minutes.fr/societe/1837407-20160501-brigadier-recense-perles-17-police-secours
Revenir en haut Aller en bas
 
Les moyens de la police nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gendarmerie et police nationale
» Notation et classement des élèves gardiens de la paix de la police nationale.
» Examen OPJ - Soupçons de tricherie à l'école de police de Oissel .
» parité police gendarmerie
» Gardes républicains version Police ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: