Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
paulau



Messages : 253
Date d'inscription : 03/04/2013

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 21 Jan 2014, 11:47

Rappel du premier message :

L 'avortement pose une question d'éthique primordiale qui va au delà du slogan : " notre corps nous appartient ".

La femme est responsable de l'enfant qu'elle porte . Le corps de la femme n'est pas seul en cause, il s'agit aussi du corps de l'enfant. Cet enfant n'est pas libre de choisir ou non de mourir. Là est le problème.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
joseph1



Messages : 756
Date d'inscription : 08/09/2014

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 23 Jan 2018, 17:00



Les Catholiques sont mal-aimés. Ce sont les seuls qui disent : " avorter c 'est tuer". Cette vérité dérange.


Dernière édition par joseph1 le Mer 24 Jan 2018, 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 23 Jan 2018, 18:38

Je ne remet pas en question le droit de manifester pour tous y compris pour l'extrême droite et les catholiques les plus conservateurs...

Je désapprouve bien évidement totalement les actions violentes de quelques bords quelles viennent qu'il s'agisse de cette attaque de car ou du saccage de lieux où se pratique l'IVG...

Ce que j'ai écris et que je réécris, c'est que "plus que jamais il faut empêcher les religieux de tous poils de peser sur notre société", j'ai bien écris "de tous poils" et j'aurais pu ajouter pour être plus explicite "des hôpitaux aux écoles en passant par les cantines, les cafés, ..."...

Le combat pour le droit à l'avortement, auquel je crois aucun femme  ne recourt de gaité de cœur, a été un long combat et il ne faudrait pas que ce droit soit remis en cause....


Dernière édition par a.nonymous le Mar 23 Jan 2018, 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 23 Jan 2018, 19:22

Seconde question :
Si tout le monde a le droit de manifester ce qui me semble la moindre des choses il convient alors de lister les sujets définis comme intouchables donc non contestables par une manifestation.

Avec une question qui en découle : s'il y a des sujets intouchables qui en fixe la liste ? Sur quels critères ?

Là on va entrer dans le dur et une remise en question de la constitution.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 756
Date d'inscription : 08/09/2014

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyJeu 25 Jan 2018, 09:52

tonton christobal a écrit:
Marche pour la vie : cinquante manifestants cagoulés attaquent un car

/ Lundi 22 janvier 2018 à 22:5526

Faits-divers. Un car de la Marche pour la vie de l’association familiale catholique a été bloqué à Rennes par une cinquantaine de manifestants cagoulés. Ils  ont tenté d'y mettre le feu.
Ils ont vécu trois heures d’angoisse. Dimanche matin, vers 07h45, les passagers du car affrété par les Associations Familiales Catholiques, en provenance de Vannes (56) et passant par Rennes pour se rendre à la Marche pour la Vie tenue à Paris dimanche 21 janvier, ont été visés par une embuscade particulièrement violente. Comme le relate Le Télégramme dans son édition de ce lundi, le car est tombé dans un guet-apens tendu par une cinquantaine d’individus au visage masqué par des cagoules et des capuches.

Après avoir disposé des barrières à l’avant et à l’arrière du car pour le bloquer, un des manifestants a jeté un fumigène à l’intérieur du véhicule, brulant le manteau d’un homme et le pull-over d’une jeune femme. Si un drame a sans doute été évité, la quinzaine de passagers, âgés de 15 à 75 ans, a été particulièrement choquée. “Au début, il faisait nuit. Ils jouaient du tam-tam, lançaient des cris de haine, dansaient autour du car et nous prenaient en photo, raconte l’un d’entre eux dans les colonnes du Télégramme. Ils ont même réussi à prendre une des feuilles de présence. Des passagers sont descendus pour parlementer avec eux. En vain.”

Trente minutes après le début du blocage, l’arrivée de la police a permis d’enlever les barrières avant que le car ne soit escorté sur une centaines de mètres avant de prendre l’autoroute. Aucune plainte n’a pour l’heure été signalée.

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/marche-pour-la-vie-cinquante-manifestants-cagoules-attaquent-un-car-92642

------------------------

Finalement nos terroristes de banlieue ont fait des émules... on n'arrête pas le progrès.




On imagine le tollé dans la presse si un bus rempli de familles musulmanes, de vieillards, d’enfants, en partance pour une marche pacifique et autorisée vers la capitale, avait fait l’objet d’une telle attaque de la part d’identitaires cagoulés et surexcités. Si les vêtements de certains avaient été brûlés. S’ils avaient dû rester parqués durant trois heures, la police se révélant incapable de disperser les trublions. Si les agresseurs étaient repartis tranquillement, sans être inquiétés… Et cette vague d’indignation unanime serait, bien sûr, infiniment légitime.

Mais le traitement de l’information, en France, n’est pas fonction de la nature des faits mais de celle des victimes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyJeu 25 Jan 2018, 13:00

Pour ma part je constate que cette affaire concernant des cathos n'a pas été évoquée dans les infos télevisées... Il est vrai que les victimes sont que des cathos... tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 30 Jan 2018, 12:56

Ca bouge, dans le bon sens, en Irlande...

Citation :
Un référendum sur l’avortement sera organisé en mai en Irlande

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 30.01.2018

C’est sur un sujet particulièrement clivant dans leur pays que les électeurs irlandais seront amenés à se prononcer à la fin du mois de mai. Le gouvernement a proposé, dans la soirée de lundi 29 janvier, l’organisation d’un référendum qui ouvrirait la voie à l’assouplissement de la législation sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Les votants devront dire s’ils souhaitent ou non abroger le 8e amendement de la Constitution, qui grave dans le marbre le droit à la vie de la mère et de son enfant à naître.

« L’avortement existe en Irlande, mais il est peu sûr, échappe à tout encadrement et il est illégal et, à mon avis, nous ne pouvons pas continuer d’exporter nos problèmes et d’importer nos solutions », a fait valoir le premier ministre, Leo Varadkar, évoquant les milliers de femmes qui se rendent chaque année à l’étranger pour y avorter ou qui utilisent des pilules abortives pour mettre fin à leur grossesse.

   « Selon moi, il faut décider s’il faut continuer de stigmatiser et de pénaliser nos sœurs, nos collègues et nos amies ou si nous sommes prêts à faire un choix collectif pour exprimer notre empathie et notre compassion. »

Strictement interdite jusqu’en 2013 dans ce pays à forte tradition catholique, l’IVG est désormais possible si la vie de la femme enceinte est menacée par la poursuite de sa grossesse.

Deux études d’opinion publiées ces derniers jours laissent entendre qu’entre 51 % et 56 % des électeurs sont favorables à l’autorisation de l’avortement au cours des douze premières semaines de grossesse tandis que 30 % y sont opposés, les autres étant indécis.

Ces sondages témoignent toutefois d’un fossé générationnel : une franche majorité des plus de 65 ans étant contre une telle réforme. Et, selon des observateurs, la mobilisation risque d’être forte dans le camp des adversaires de la proposition.

La date du scrutin devrait être publiée dans les semaines à venir.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/01/30/un-referendum-sur-l-avortement-sera-organise-fin-mai-en-irlande_5248900_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4606
Date d'inscription : 08/01/2012

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 06 Fév 2018, 07:11

"El padre del bebé de la niña de 11 años de Murcia es su hermano de 14 años" (El Pais)
est-il besoin de traduire ? Google Translate le fait bien d'ailleurs
Comment appelle-t-on la majorité pour la conception ?
"En España, en el primer semestre de 2017, según datos provisionales del Instituto Nacional de Estadística (INE), dieron a luz 197 niñas de 15 años o menos y otras 359 de 16.
En 2016, ya con datos definitivos, fueron 111 las madres menores de 15 años, 343 de 15 años y 818 de 16 años." (El Pais)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 07 Fév 2018, 09:45

Flanquer dans le même sac la contraception et 'IVG est une stupidité... encore que si pour certain l'avortement soit la méthode de contraception auquel cas la confusion prend son sens.

Entre une IVG gratos et une contraception payante il y a peut être aussi une logique qui puisse expliquer les dérives.

Dans le monde du cul par dessus tête une logique cohérente n'a que peu de chance de s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyVen 09 Mar 2018, 01:59

Citation :
Les élus du Mississippi votent une loi restrictive sur l'avortemement

AFP, publié le vendredi 09 mars 2018 à 00h59

Les élus du Mississippi ont approuvé jeudi un projet de loi interdisant l'avortement au-delà de 15 semaines de grossesse, contre 20 actuellement, faisant de cet Etat conservateur du Sud le plus restrictif pour les IVG aux Etats-Unis.

Le projet de loi, qui se réfère aux "êtres humains non-nés", a été voté le jour même de la Journée internationale des droits des femmes.

Le texte comprend des exemptions en cas d'urgence médicale pour la mère et d'anomalies cérébrales sévères chez le bébé, mais ne fait pas d'exception pour les cas d'inceste ou de viol. Il instaure des amendes et des interdictions d'exercer aux médecins qui pratiqueraient un avortement au-delà de la 15e semaine de grossesse.

Il doit encore être ratifié par le gouverneur de l'Etat, le républicain Phil Bryant, qui a déjà annoncé son soutien au texte.

Le Mississippi est situé dans la "ceinture de la Bible" (Bible Belt), qui comprend un gros quart sud-est des Etats-Unis et où le protestantisme rigoriste et la religion chrétienne sont omniprésents.

La question de l'IVG divise profondément l'Amérique depuis l'arrêt emblématique de la Cour suprême "Roe v. Wade", qui a légalisé l'avortement le 22 janvier 1973 dans tous les Etats-Unis. La Cour a toutefois fixé comme limite le point de "viabilité" du foetus, et non un nombre spécifique de semaines, se référant plutôt au consensus médical de 24 à 28 semaines.

Face aux échecs pour faire abroger "Roe v. Wade", les militants anti-avortement tentent de faire adopter au niveau des Etats des lois de plus en plus restrictives, et retoquées régulièrement par la justice fédérale.

L'Association de défense des droits civiques ACLU a appelé le gouverneur Bryant à opposer son veto au texte, avertissant qu'il "se retrouvera au centre d'une bataille juridique qui coûtera des dizaines de milliers de dollars d'argent public en frais de justice".

La loi va "profondément nuire aux femmes pauvres, aux femmes de couleur et aux jeunes femmes. Elle ne fera rien pour renforcer la sécurité des avortements ou pour soutenir le choix des femmes", a dénoncé Jennifer Riley Collins, la responsable de l'ACLU au Mississippi.

Fin janvier, le Sénat avait échoué à faire interdire les avortements au-delà de la 20e semaine au niveau fédéral.

Selon l'institut Gallup en mai 2017, 29% des Américains sont favorables au droit à l'avortement en toute circonstance et 50% sous certaines circonstances, tandis que 18% souhaitaient l'interdire absolument.
https://actu.orange.fr/monde/les-elus-du-mississippi-votent-une-loi-restrictive-sur-l-avortemement-CNT000000Zzqdk.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 11 Mar 2018, 00:21

Campagne d'affichage en cours à Fontenay, ici au centre commercial déserté des Larris, et dans d'autres villes....

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Simone10
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 18 Mar 2018, 22:35

Citation :
Les Marocaines attendent toujours la réforme de l’avortement voulue par Mohammed VI

Par Ghalia Kadiri

LE MONDE Le 18.03.2018 à 17h30

La petite lueur d’espoir s’est éteinte. Deux ans après son adoption en Conseil de gouvernement, le projet de loi élargissant le droit à l’avortement au Maroc aux cas de viol, d’inceste, de handicap mental ou de malformation très grave du fœtus n’a jamais vu le jour. Dans un pays où l’interruption de grossesse est illégale sous peine de prison ferme, sauf pour sauvegarder la santé de la mère, ces nouvelles dispositions ouvraient un champ vers un assouplissement de la législation.

« Nous avons attendu mais, cette fois, c’en est trop ! » Le gynécologue Chafik Chraïbi, fondateur de l’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (AMLAC), a fait du droit à l’avortement son cheval de bataille. A la tête de la maternité des Orangers de Rabat, il a été démis de ses fonctions de chef de service après avoir témoigné dans un reportage sur le drame des interruptions volontaires de grossesse (IVG) clandestines au Maroc, diffusé en décembre 2014 sur France 2.

Celui qui avait été déclaré persona non grata a pourtant fini par remporter une victoire. Quelques mois après le vif débat qui a suivi la diffusion du reportage, le roi Mohammed VI s’était emparé de la question en chargeant les ministres de la justice, des affaires islamiques et le Conseil national des droits de l’homme de mener des consultations sur le sujet. Le 15 mai 2015, un communiqué royal avait tranché : le recours à l’avortement devrait être autorisé lors de « grossesses [qui] résultent d’un viol ou de l’inceste », ou encore de « graves malformations et maladies incurables que le fœtus pourrait contracter ». Le texte a ensuite été adopté en Conseil du gouvernement en janvier 2016, avant, théoriquement, d’être présenté au Parlement.

Depuis, « c’est le silence total », regrette le professeur Chraïbi. « C’est vrai qu’il n’y avait pas de gouvernement pendant plusieurs mois, puis il y a eu le problème du Rif. Mais là, ce n’est plus possible, poursuit le médecin, qui a alerté le gouvernement à plusieurs reprises. Je n’ai eu aucune réponse. » D’autant que les défenseurs de l’IVG comptaient sur la nomination de Saad-Eddine Al-Othmani à la tête du gouvernement, dirigé par les islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD). Médecin de formation, M. Al-Othmani est considéré comme plus modéré que son prédécesseur, Abdelilah Benkirane. « Non seulement le texte n’est jamais arrivé au Parlement, mais j’ai l’impression que les autorités, qui fermaient habituellement les yeux sur l’avortement clandestin, arrêtent de plus en plus de médecins qui le pratiquent. »

Vendredi 9 mars, la police a arrêté quatre personnes, dont un jeune homme, sa fiancée et un médecin interne stagiaire au Centre hospitalier universitaire « pour leur implication présumée dans une affaire de mœurs, d’avortement et de complicité », selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), après avoir découvert un fœtus dans un terrain vague de Marrakech. Si la loi marocaine prévoit six mois à deux ans de prison ferme pour une interruption de grossesse, elle punit également la personne qui subit l’avortement et, éventuellement, son partenaire.

Une gynécologue basée à Casablanca assure quant à elle continuer à braver l’interdiction. « Les médecins ont de plus en plus peur. Mais, quand on décèle une maladie grave, on le fait, témoigne la spécialiste, qui a souhaité garder l’anonymat. J’ai des patientes dont le fœtus a de très graves malformations, mais que personne ne veut toucher. Soit on le fait nous-mêmes, soit elles vont le faire faire ailleurs, avec les conséquences dramatiques que l’on connaît. » Infections, hémorragies, délabrements génitaux, intoxications aiguës… Les interruptions de grossesse pratiquées par des infirmières, des sages-femmes ou des « faiseuses d’anges », mais aussi des médecins, parfois à des fins lucratives, dans des cabinets non aseptisés et sans anesthésiste, peuvent entraîner de graves complications, ou la mort de la patiente.

Bien qu’aucun chiffre officiel n’existe, des associations estiment qu’entre 150 à 200 avortements clandestins sont effectués chaque jour au Maroc. « Et celles qui ne le font pas peuvent aller jusqu’à se suicider ou abandonner le nourrisson dans une poubelle, renchérit Chafik Chraïbi. On vient d’arrêter une femme qui aurait enterré son bébé vivant. »

Aujourd’hui, même si le texte élargissant le droit à l’avortement venait à être adopté, les partisans de l’IVG restent toutefois mitigés sur l’efficacité d’une telle loi, qui ne concerne pas tous les cas de figure qui peuvent mener à l’avortement. Et puis, « il y a tellement de conditions que ces dispositions rendent la loi encore plus répressive : une femme qui a été violée doit porter plainte et obtenir une attestation que sa plainte est crédible pour avoir le droit d’avorter. Je vous laisse imaginer les contraintes que cela pose par exemple pour une fille qui doit aller déposer une plainte contre son propre père, souligne Nouzha Skalli, militante pour l’égalité des sexes et ex-ministre chargée des droits des femmes. Pire, la femme risque de se mettre elle-même en danger : les relations extraconjugales étant illégales, si elle n’arrive pas à prouver le viol, et c’est courant, cela peut se retourner contre elle : plusieurs femmes dans ce cas ont déjà été incarcérées. »

Le texte devrait aussi provoquer un grand débat éthique : quels types de malformations justifient-ils un avortement ? « Si une famille ne veut pas avoir d’enfant trisomique ou qui n’a pas de membres, pourquoi faut-il que les autres décident pour eux ?, s’indigne le gynécologue Chakif Chraïbi. Certains parlent d’épuration génétique, mais il s’agit tout simplement de donner le droit aux parents de décider. »

Deux ans après les recommandations royales, le projet de loi est-il perdu dans le circuit législatif ou définitivement enterré ? « Le texte entre dans le cadre d’un projet de réforme du Code pénal marocain, qui n’a pas encore été adopté et est en total déphasage avec les valeurs de la Constitution, rappelle l’ex-ministre Nouzha Skalli. Mais nous avons de l’espoir que les choses changent d’ici les prochains mois. Plusieurs grands chantiers de réformes majeures sont attendus, dont celui du Code de la famille. Nous avons le soutien du roi. » Mais cela suffira-t-il ?
https://abonnes.lemonde.fr/afrique/article/2018/03/18/les-marocaines-attendent-toujours-la-reforme-de-l-avortement-voulue-par-mohammed-vi_5272836_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2018, 08:02

Selon la logique du "ça se fait ailleurs" qui justifie que l'on fasse n'importe quoi en France j'attends que "cela ne se faisant pas ailleurs" on ne fasse plus chez nous...

Au royaume du "cuil par dessus tête" nous loupons une occasion de nous ridiculiser.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2018, 23:12

tonton christobal a écrit:
Selon la logique du "ça se fait ailleurs" qui justifie que l'on fasse n'importe quoi en France j'attends que "cela ne se faisant pas ailleurs" on ne fasse plus chez nous...


Ce que nous avons déjà c'est que dans certains quartiers de la République ce sont déjà les us et coutumes importés qui prévalent... Pour l'IVG le danger, réel, pourrait être que les traditionalistes catholiques bénéficient de l'aide d'intégristes d'une autre religion pour détruire les centres, dispensaires, hôpitaux, ... venant en aide aux femmes...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2018, 23:29

Et pendant ce temps en Pologne catholique le droit à l'IVG recule...

Citation :
Pologne: un pas vers l'interdiction de l'IVG en cas de malformations du foetus
19/03/2018 à 20h40

Une commission du parlement polonais dominé par la droite s'est déclarée favorable ce lundi à un projet de loi interdisant l'IVG en cas de malformations du foetus, alors que la loi en la matière est déjà l'une des plus restrictives en Europe.

Seize membres de la commission de la justice et des droits de l'homme ont voté en faveur du projet du Comité "Stop Avortement" et neuf s'y sont opposés.

Mercredi, le projet doit être soumis à la commission de la politique sociale et de la famille avant d'être envoyé en seconde lecture à la chambre basse.

"Il ne s'agit pas juste d'un texte. Cette loi représente chaque jour la vie de trois êtres humains", a déclaré devant la commission Kaja Godek, animatrice de Stop Avortement, selon laquelle les malformations ont été en 2016 à l'origine de 1.046 - soit 96% - des avortements légaux pratiqués en Pologne.

Si le projet est adopté, ce qui est fort probable, l'IVG ne sera plus autorisée que dans deux cas: risque pour la vie ou la santé de la mère et grossesse résultant d'un viol et d'un inceste.

Des organisations féministes et de défense du droit à l'avortement ont protesté dimanche devant les évêchés dans toute la Pologne contre la pression officielle de l'Eglise catholique en faveur de cette initiative.

La proposition est moins restrictive que celle qui avait provoqué en 2016 de grandes manifestations de femmes vêtues de noir dans plusieurs villes de Pologne et avait finalement été rejetée par le Parlement.

Ce texte prévoyait des peines allant jusqu'à cinq ans de prison pour les médecins et autres personnes participant à l'IVG, y compris pour les patientes elles-mêmes, mais autorisait le juge à renoncer à punir ces dernières

Selon des organisations féministes, des Polonaises subissent entre 80.000 et 130.000 avortements illégaux chaque année, en général dans les pays voisins, en premier lieu la République tchèque, la Slovaquie et l'Allemagne.
http://www.bfmtv.com/international/pologne-un-pas-vers-l-interdiction-de-l-ivg-en-cas-de-malformations-du-foetus-1399722.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2018, 06:30

Le temps que nous nous occupons de l'IVG en Pologne et ailleurs, en France on "exporte" des gamines de 10 ans (françaises) dans le pays d'origine de leurs parents pour les marier à un homme qui pourra ainsi obtenir la nationalité française.. et utilisera un peu plus tard les lois de son pays pour avoir plusieurs autres épouses.(qui seront françaises ainsi que leurs enfants né en France)

Nul doute que toute cette progéniture va être élevée dans le respect des lois de la république. Pour d'autre gamine ce sera en prime l'excision...

Nous nous interrogerons évidements sur le développement d'un islamisme dangereux chez nous mais l'urgent est de s'occuper de ce qui se passe ailleurs... en l'espèce chez les cathos polonais.

"En même temps" on se dépêchera de le transférer chez nous ou de le combattre ce qui se fait à l'étranger selon notre idéologie française.

Je sais que nous avons inventé le "droit d'ingérence" mais l'appliquer à des pays libres dont les élus l'ont été démocratiquement me semble même si nous avons des lois différentes pour le moins déplacé surtout lorsque l'on ne se prive pas de prôner la liberté chez soi.
La FRance contrôlant les décisions d'un parlement polonais légalement élu nous sommes dans une situation intéressante...
Peut être serait on plus indulgent pour des élus influencés par l'islam... qui eux aussi soit dit en passant ne seraient sans doute pas pro avortement.

Il est vrai que chez nous au nom de la liberté on interdit des sites qui mettent en garde contre l'avortement... on arrive à des positions publiques intéressantes au nom bien sur de la liberté en brandissant les grands sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2018, 12:44

Pour le coup il s'agit simplement de relever qu'un pays appartenant à l'Union européenne restreint les droits des femmes en interdisant l'IVG y compris en cas de malformation du foetus...

En France les sites des opposants à l'IVG ne sont pas interdits... Ce qui leur est interdit c'est de se présenter comme des sites officiels et de diffuser des informations erronées...

A coté du site d'information officiel du gouvernement https://ivg.gouv.fr/ ou celui du Planning Familial https://www.planning-familial.org/ cohabitent des sites d'opposants comme https://www.ivg.net/ ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2018, 13:16

a.nonymous a écrit:
Pour le coup il s'agit simplement de relever qu'un pays appartenant à l'Union européenne restreint les droits des femmes en interdisant l'IVG y compris en cas de malformation du foetus...

En France les sites des opposants à l'IVG ne sont pas interdits... Ce qui leur est interdit c'est de se présenter comme des sites officiels et de diffuser des informations erronées...

A coté du site d'information officiel du gouvernement https://ivg.gouv.fr/ ou celui du Planning Familial https://www.planning-familial.org/ cohabitent des sites d'opposants comme https://www.ivg.net/ ...

Je n'avais pas intégré que le fait d'être dans l'espace européen impliquait l'obligation de permettre l'avortement à sa convenance...
C'est précisément ce genre de contraintes réelles ou inventées parmi d'autres qui réussiront à la longue à planter l'institution.

Je suis toujours inquiet lorsque nous avons aux manettes des individus qui détiennent la vérité révélée et s'arrogent le droit de faire taire les opposants systématiquement accusés des pires turpitudes..

Dans un autre domaine nous avons eu un ministre de l'intérieur qui il y a quelques mois estimait que prôner le jihad n'était pas punissable et "en même temps" un premier ministre qui se prenait le chou avec sarko en affirmant qu'il n'y avait pas lieu de faire de differences entre migrants... les deux ont évolué mais que ne disait on pas quelques mois auparavant de ceux ayant un avis différent... les phobes et les populistes pour le moins volaient bas.
Nous avons des réalités à géométrie variable...
Le fake s'instrumentalise en ce moment.
Si ce genre de visionnaire décide de ce qui est vrai et peut être publié je ne suis pas rassuré, entre les ignorants, les doctrinaire et les menteurs il va devenir délicat de connaître la vérité voire même de s'exprimer librement.

J'ai des valises d'exemples ou nos sachants se sont lamentablement plantés déclenchant même des procédures sans fondement...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 20 Juin 2018, 04:33

L'IVG reste un pis aller mais pour les femmes qui, pour de multiples raisons qui leurs sont propres, décident d'y avoir recours autant qu'il soit pratiqué dans de bonnes conditions sanitaires....

Citation :
Des centres de santé se lancent dans les IVG sous anesthésie
Elsa Marnette| 18 juin 2018

Faciliter l’accès à toutes les méthodes d’interruption volontaire de grossesse (IVG), raccourcir les délais, désengorger les hôpitaux. C’est tout ce que permet la pratique des avortements par aspiration sous anesthésie locale, dans les centres de santé. Un récent décret autorise les praticiens travaillant dans ces structures municipales à proposer cette technique, accessible jusqu’à la 14e semaine d’aménorrhée (12 semaines de grossesse) quand la méthode médicamenteuse est possible jusqu’à la 7e semaine d’aménorrhée (5 semaines de grossesse).

En Seine-Saint-Denis, trois communes - Aubervilliers, Romainville et Saint-Denis - ont entamé les démarches pour le mettre en place. Ailleurs en Ile-de-France, Malakoff (Hauts-de-Seine) et Arcueil (Val-de-Marne) le proposeront bientôt. Et lorsque l’on sort des frontières de la région parisienne, seule la ville d’Orléans (Loiret) a entamé les démarches pour se lancer également.

À Romainville, la convention avec la maternité des Lilas, qui sera la structure hospitalière référente en cas de complications, a été adoptée à l’unanimité par les élus en conseil municipal. «Cela permet de pallier le manque de gynécologues dans notre ville et sur le territoire », explique la maire (DVG) Corinne Valls, déplorant le peu de spécialistes présents dans sa commune. « Cela va être un vrai plus pour les femmes concernées. »

« L’idée, ce n’est pas de pratiquer davantage d’IVG, c’est de permettre un accès plus facile à ce droit. On est là pour appliquer la loi. Il y en a assez que ce soit le parcours du combattant, explique le Dr Arnaud Dubedat, directeur du CMS de Romainville. On s’est dit : on a les compétences, on a le plateau technique, les locaux, on a l’envie. »

Lui et son équipe éprouvaient parfois des « difficultés à rediriger leurs patientes » lorsqu’elles avaient dépassé les délais pour la méthode médicamenteuse. D’ici juin -septembre au plus tard- un médecin pourra, un jour dans la semaine, réaliser des avortements chirurgicaux. « Notre objectif premier est de prendre en charge les patientes que l’on orientait auparavant à l’hôpital », prévient le directeur du CMS.

« Au départ, les médecins ont peur d’être débordés de demandes. Mais on espère que ça va faire boule de neige et que tout le monde va s’y mettre », explique Sophie Eyraud, médecin coordinateur du Réseau entre la ville et l’hôpital pour l’orthogénie (Revho), structure qui forme les praticiens et recense les lieux où il est possible d’avorter.

L’Ile-de-France compte 129 centres de santé et centres de planification et d’éducation familiale où 55 généralistes et 14 gynécologues pratiquent déjà des IVG médicamenteuses. À l’Agence régionale de santé (ARS), on dit « encourager les centres de santé à développer cette activité (NDLR : les IVG par aspiration), qui doit permettre de renforcer l’accès des femmes aux différentes méthodes à proximité de leur domicile. »

En 2016, 35 155 IVG hospitalières ont été réalisées chez des femmes résidant en Ile-de-France. En ajoutant le secteur libéral, ce sont près de 50 000 avortements qui ont été réalisés chez les femmes franciliennes. 52 % ont été effectuées par aspiration, le reste grâce à la méthode médicamenteuse.

Les disparités selon le département sont importantes. À commencer par la Seine-Saint-Denis, avec le plus grand nombre d’IVG pratiquées sur une année, derrière Paris. 6 289 avortements ont été enregistrés dans le département, contre 9 000 dans la capitale.

Des chiffres en corrélation avec le nombre d’habitants, mais aussi par « l’offre proposée sur chaque territoire », souligne l’Observatoire régional de la santé (ORS). En comparaison, environ 2 000 IVG ont été recensées dans les Yvelines, 2 500 en Seine-et-Marne, où l’offre hospitalière est « moins importante ».

Ce sont des femmes âgées de 18 à 24 ans qui ont le plus recours à l’avortement. Elles représentent 25,2 % des IVG pratiquées. « Des écarts importants sont observés selon le département de domicile : de 19,5 % à Paris à 33,9 % en Seine-Saint-Denis, précise-t-on chez l’ORS. Cela s’explique entre autres par la typologie sociale différente. » Contrairement aux idées reçues, les mineures représentent seulement 6,7 %. « Le taux continue de décroître », se félicite-t-on chez l’ORS.
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/des-centres-de-sante-se-lancent-dans-les-ivg-sous-anesthesie-18-06-2018-7779651.php



A lire: https://www.slate.fr/story/146337/avortement-histoire
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 756
Date d'inscription : 08/09/2014

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2018, 14:44

Un médecin contre l 'avortement.
On peut aller à contre-courant :

"Nous ne sommes pas là pour retirer des vies" : le chef de file des gynécos refuse de faire des IVG
https://actu.orange.fr/france/nous-ne-sommes-pas-la-pour-retirer-des-vies-le-president-du-syndicat-national-des-gynecologues-obstetriciens-refuse-de-faire-des-ivg-magic-CNT0000016sIpB.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2018, 15:25

Et que disent les ministres du droit des femmes et de la santé ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyVen 14 Sep 2018, 13:03

N'importe qui ou à peu prêt peut refuser de faire le travail pour lequel il est payé au nom du droit de retrait... on peut même invoquer la clause de conscience pour certaines professions, mais pas chez les médecins...

Lorsque le métro est en vrac parce qu'un ratépiste a éte molesté puis je me  plaindre auprès du ministre des trasports ?

Pour les pompiers on retourne au feu même si le copain a éte brulé ne parlons pas de la piétaille des poulets et pandores on te tire dessus et tu continues le taf...

Il est curieux de constater ces différences de traitement...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 30 Sep 2018, 00:15

Rappelons qu'Emmanuel Macron en tant que Président de la République française est avec l’évêque d'Urgell coprince de la principauté d'Andorre....

Citation :
Première manifestation en Andorre pour réclamer la dépénalisation de l’avortement

LE MONDE | 29.09.2018

« Nous ne sommes pas des incubateurs », « laissez vos chapelets en dehors de nos ovaires » : une quarantaine de personnes ont défilé samedi 29 septembre à Andorre-la-Vieille pour réclamer la dépénalisation de l’avortement dans la principauté d’Andorre.

Andorre, où vivent 85 500 habitants, est l’un des derniers Etats d’Europe – avec Malte, Saint-Marin et le Vatican – à interdire totalement l’avortement, même en cas de viol, inceste, maladie du fœtus ou danger pour la mère. Mettre un terme à une grossesse y constitue un délit passible de six mois de prison pour la femme enceinte, et de trois ans de prison et cinq ans d’interdiction d’exercice pour le médecin qui pratique l’intervention.

Le ton du cortège était résolument politique, certaines affiches réclamant « les droits de l’homme sont aussi les droits de la femme » ou encore « Pas de tutelle ni de l’Etat ni de l’Eglise », en référence à la position anti-avortement d’un des deux coprinces d’Andorre, l’évêque d’Urgell Mgr Joan-Enric Vives. « Nous sommes dirigés par un évêque aux idées très machistes et patriarcales », a dénoncé une des participantes, Mireia Agullój. Celle-ci espère que le deuxième coprince – le président français Emmanuel Macron –, les aidera à « sortir de cette mentalité préhistorique ».

Une rencontre entre Antoni Marti, chef du gouvernement andorran, et Emmanuel Macron est prévue jeudi 11 octobre dans le cadre du Sommet de la francophonie à Erevan (Arménie) : les féministes andorranes attendent du président français qu’il se « positionne sur les droits de la femme à Andorre » à cette occasion.
https://abonnes.lemonde.fr/international/article/2018/09/29/premiere-manifestation-en-andorre-pour-reclamer-la-depenalisation-de-l-avortement_5362190_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 10 Oct 2018, 13:56

Où quand le protecteur des prêtres pédophiles s'attaquent à l'IVG...

Citation :
Le pape François compare l’avortement au recours à un « tueur à gages »

LE MONDE | 10.10.2018

Le pape François a comparé, mercredi 10 octobre, l’interruption volontaire de grossesse au recours à « un tueur à gages », dans son homélie prononcée lors de sa traditionnelle audience place Saint-Pierre.

« Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? », a demandé le pape argentin aux fidèles rassemblés sur la place.

« Est-il juste d’avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème ? », a-t-il poursuivi. « Se débarrasser d’un être humain, c’est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème », a-t-il martelé dans une homélie consacrée au commandement biblique de « ne pas tuer ».

Le pape a ensuite fustigé « la dépréciation de la vie humaine », en raison des guerres, de l’exploitation de l’homme et de l’exclusion. Pour ensuite ajouter à cette liste l’avortement « au nom de la sauvegarde d’autres droits ». « Mais comment un acte qui supprime la vie innocente peut-il être thérapeutique, civil ou tout simplement humain ? », a encore demandé le souverain pontife.
https://abonnes.lemonde.fr/religions/article/2018/10/10/le-pape-francois-compare-l-avortement-au-recours-a-un-tueur-a-gages_5367268_1653130.html
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 756
Date d'inscription : 08/09/2014

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptySam 10 Nov 2018, 17:17

L ' argument : " mon corps m 'appartient" me semble discutable.
Enceinte la femme n 'est pas responsable que de son seul corps, mais également du corps qu ' elle porte. C 'est ce qui fait sa grandeur, et ce qui est source de responsabilité.

Pour mon avis sur l 'avortement je vous renvoie à : http://www.plateaufontenay.net/t4203-priere?highlight=pri%C3%A8re
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptySam 10 Nov 2018, 18:11

joseph1 a écrit:
L ' argument : " mon corps m 'appartient" me semble discutable.
Enceinte la femme n 'est pas responsable que de son seul corps, mais également du corps qu ' elle porte. C 'est ce qui fait sa grandeur, et ce qui est source de responsabilité.

Pour mon avis sur l 'avortement je vous renvoie à :  http://www.plateaufontenay.net/t4203-priere?highlight=pri%C3%A8re

Pour ma part elle est indiscutable, une femme doit être libre de son corps si elle se retrouve enceinte sans l' avoir désiré elle doit être libre d' avorter si tel est son désir.
C' est justement dans ce cas là où elle assume pleinement ses responsabilités.
Je préfère un fétus mort à un enfant maltraité ou mal aimé toute sa vie particulièrement lorsqu' il est le fruit d' un viol.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptySam 10 Nov 2018, 21:10

mamiea a écrit:
Je préfère un fétus mort à un enfant maltraité ou mal aimé toute sa vie particulièrement lorsqu' il est le fruit d' un viol.

Je partage totalement ce point de vue et l'on ne peut qu'être indigné quand on voit que certains pays refusent l'IVG même pour des gamines de 12 ou 13 ans victimes de viols !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 17:17

Il faut rester vigilant pour éviter toute remise en question du droit des femmes à l'IVG...

Citation :
Paris : plusieurs milliers de personnes manifestent contre l'avortement

Mis à jour le 20/01/2019

C'est la treizième "Marche pour la vie", organisée en opposition à l'Interruption volontaire de grossesse (IVG). Plusieurs milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes, ont commencé, dimanche 20 janvier dans l'après-midi, à défiler à Paris. "Vivre est un droit", "IVG : dire la vérité, c'est dissuader", "Protéger le faible, ça c'est fort", proclament les différentes pancartes.
---/---
https://www.francetvinfo.fr/societe/ivg/plusieurs-milliers-de-personnes-manifestent-contre-l-avortement-a-paris_3154049.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 756
Date d'inscription : 08/09/2014

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 17:41

mamiea a écrit:


Pour ma part elle est indiscutable, une femme doit être libre de son corps si elle se retrouve enceinte sans l' avoir désiré elle doit être libre d' avorter si tel est son désir.
C' est justement dans ce cas là où elle assume pleinement ses responsabilités.
Je préfère un fétus mort à un enfant maltraité ou mal aimé toute sa vie particulièrement lorsqu' il est le fruit d' un viol.

Et l 'avis de l 'homme ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 17:48

joseph1 a écrit:
Et l 'avis de l 'homme ?


Une réponse venant des ronds-points occupés par les gilets jaunes...

Citation :
Pouvoir d’achat : le SOS des mères célibataires
Christine Mateus| 18 décembre 2018

Parmi les voix des Gilets jaunes qui se sont élevées venant des classes moyennes et populaires, une parole féminine a percé : celle des mères seules. « Et elles sont nombreuses sur les ronds-points », atteste le Premier ministre, Édouard Philippe, dans son interview parue ce lundi dans les Échos.

Un constat relayant l’allocution présidentielle du 10 décembre, qui a spécifiquement mis en avant cette « colère sincère » de « la mère de famille célibataire, veuve ou divorcée qui ne vit plus, qui n’a pas les moyens de faire garder les enfants et d’améliorer ses fins de mois », décrivait ainsi Emmanuel Macron. « Je les ai vues ces femmes de courage », reconnaissait encore le président.

Sur certains barrages, ces femmes à la tête d’une famille monoparentale sont en effet en première ligne pour dénoncer la baisse du pouvoir d’achat. Logique. Les plus précaires, ce sont elles. En France, 1 famille sur 5 est monoparentale, dont près de 35 % vivent sous le seuil de pauvreté (soit deux millions de personnes). Or, dans plus de huit cas sur dix, c’est la mère qui élève seule son ou ses enfants.
---/---
http://www.leparisien.fr/societe/pouvoir-d-achat-le-sos-des-meres-celibataires-18-12-2018-7971291.php

Voir aussi: https://www.oxfamfrance.org/actualite/femmes-travailleuses-pauvres-une-bataille-de-tous-les-jours/
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4606
Date d'inscription : 08/01/2012

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 19:00

"Nous voulons des enfants désirés" : un slogan qui va plus loin que "mon corps m'appartient". Il ne signifiait pas le refus de la maternité, mais la volonté de pouvoir choisir le moment approprié : partenaire, conditions de vie, etc.. Les femmes ont pour la plupart peu d'enfants, autant pouvoir choisir des conditions favorables à ces enfants.

Ce qui est étonnant chez certains, c'est de passer autant d'énergie à vouloir interdire l'IVG, plutôt qu'à aider les enfants nés en milieu défavorisé. Là, ils auraient un vaste champ d'action pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 19:01

joseph1 a écrit:


Et l 'avis de l 'homme ?
C' est l' avis d' un homme.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 21:34

Pour ma part ce qui me dérange est l'utilisation fréquente de l'ivg comme méthode de contraception...

C'est un avis qui en vaut bien d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2019, 23:22

tonton christobal a écrit:
Pour ma part ce qui me dérange est l'utilisation fréquente de l'ivg comme méthode de contraception...

Je ne suis pas sûr que ce soit le cas mais si ça l'était ça me dérangerait aussi...

Ceci étant ce n'est pas pour cela qu'il faudrait l'interdire car il permet à certaines femmes de se sortir de situations inextricables...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyLun 21 Jan 2019, 08:27

a.nonymous a écrit:


Je ne suis pas sûr que ce soit le cas mais si ça l'était ça me dérangerait aussi...

Ceci étant ce n'est pas pour cela qu'il faudrait l'interdire car il permet à certaines femmes de se sortir de situations inextricables...

C'est fréquemment le cas et si l'IVG est compréhensible dans des situations douloureuses il suffit de connaitre quelques praticiens pour se faire son idée sur la question.
Ce qui explique d'ailleurs leur refus d'intervenir dans certains cas.

De leurs constatations il résulte que l'on serait surpris de connaitre le profil sociologique et professionnel des personnes en demande...

Entre l'interdiction totale et l'usage stupide de l'IVG il devrait y avoir une place pour la réflexion. Mais réfléchir à froid sans se laisser aller à la facilité n'est plus à la mode dans un pays ou la pensée dominante étouffe tout esprit critique.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 29 Jan 2019, 22:32

Citation :
De Buenos Aires à Los Angeles, qui sont les femmes qui avortent avec des tisanes ?

Publié le 23 janvier 2019

Quel est le point commun entre le laurier-sauce, la menthe pouliot et les graines de carottes ? Ce n’est pas la cuisine végétale, mais bien l’avortement. Nos arrière-grands-mères devaient chuchoter ces recettes entre elles. Car oui, grande nouvelle, les femmes n’ont pas attendu la médecine moderne pour avorter. Et les techniques antiques, à base de plantes, étaient relativement efficaces, d’après l’historien John M.Riddle et son livre « Les plantes d’Eve ».

Bien au chaud dans nos plannings familiaux, on l’oublie souvent.

Mais des siècles plus tard, beaucoup de femmes dans le monde continuent à opter pour une tisane de plantes aux propriétés abortives ou emménagogues (qui veut dire « qui provoque les règles ») – on en connaît plus de 300 espèces.


Trois décoctions et de l’encens

Julia, qui vit à Buenos Aires, aide d’autres femmes à avorter avec des plantes. La jeune femme de 36 ans est « doula » depuis dix ans. Son métier consiste à conseiller et proposer des rituels aux femmes pendant leur grossesse, mais aussi tout au long de leur vie sexuelle et hormonale (de la menstruation à la ménopause).

Bref, à la Renaissance, Julia aurait pu être accusée de sorcellerie – et condamnée à mourir noyée ou brûlée. Aujourd’hui, elle risque la prison ferme. Malgré les mobilisations féministes intenses, l’IVG reste illégal en Argentine après le rejet de la loi par le Sénat, en août dernier.

Par un système de bouche-à-oreille et de réseau souterrain, Julia et ses commères accompagnent, collectivement et gratuitement, les femmes qui veulent avorter. Posologie : trois infusions de rue fétide [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Ruta_graveolens ] ou d’arthémise [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Artemisia_vulgaris ] par jour, pendant trois à quatre jours.

"« L’ocytocine libérée dans le corps va provoquer les contractions, et donc l’avortement. »"

En plus du soutien psychologique, « on peut faire brûler de la lavande et proposer des massages pour apaiser ».


Ecoféminisme mystique

Au-delà des pratiques traditionnelles rurales, celles qui défendent l’avortement par les plantes font partie d’un mouvement minoritaire d’écoféministes à tendance mystique qui défendent un retour à la terre.

Pour Julia, la gynécologie naturelle vise à « récupérer l’autogestion de notre corps et de notre santé. ». Elle développe : « On reconnaît et on transmet les savoirs de nos grands-mères, qui continuaient à circuler en privé, mais qu’on ne mettait pas en valeur ».

Retrouver les savoirs ancestraux de femmes donc, mais aussi, sur ces territoires qui ont connu la colonisation européenne, ceux des indigènes.

"« Il s’agit à la fois de récupérer nos territoires et nos corps, pour nous retrouver nous-mêmes. »"

Cela reste un mouvement très minoritaire :
"« En général, les femmes préfèrent les médicaments chimiques. Beaucoup, notamment les citadines, se méfient des plantes. Elles sont considérées comme de la décoration ou de la mauvaise herbe », explique Julia."

Quand elles n’ont donc pas les moyens de s’offrir une clinique privée à 1 000 dollars environ, d’après Libération, la plupart des femmes avortent avec un médicament, le misoprostol, qu’elles se procurent sur internet ou en pharmacie, en prétendant se soigner d’un ulcère.


« Mouvement d’insurrection pour l’autonomie de soi-même »

Normal, dira-t-on, de préférer la science à des pratiques moyenâgeuses ? Pas forcément.

En parallèle du combat pour la légalisation de l’avortement, le combat pour la gynécologie naturelle et autogérée est très important dans les pays d’Amérique du sud. Les féministes y sont très souvent fâchées avec la médecine moderne, qu’elles accusent d’envoyer en prison les femmes soupçonnées d’auto-avortement.

Un documentaire chilien féministe a eu un grand succès dans ce microcosme : MIAU, sous-titré « mouvement d’insurrection pour l’autonomie de soi-même », date d’il y a quatre ans et a été vue près de 100 000 fois.

Anonymement – les actrices portent des masques de chats pour se dissimuler, et exposent joyeusement leurs seins et leurs vagins – la vidéo dénonce le sexisme et les violences gynécologiques. Surtout, elle conseille les femmes en gynécologie naturelle et autonome : de l’autoexamen avec spéculum et miroir en passant par les serviettes hygiéniques cousues mains jusqu’à l’avortement naturel, épisode final et clou du documentaire.

Une femme explique qu’à son jeune âge « pour une question d’argent, mais aussi pour mettre en pratique ce que j’apprends collectivement sur la phytothérapie », elle décide d’avorter avec des plantes médicinales.

La jeune femme va boire des infusions de diverses espèces pendant deux semaines, en vain. Avant de se tourner, désespérée, vers une amie qui lui conseille d’augmenter la concentration et de choisir une plante.

Elle prend la rue fétide, qui se présente comme « la grand-mère des jeteuses de sort et des guérisseuses ». La vidéo rappelle que la dose varie en fonction des femmes, qu’il faut faire attention si on a un problème de foie ou de rein, qu’il faut se détendre, méditer, faire des exercices pelviens, etc. A ce moment-là, on se dit que c’est compliqué.

Cela peut aussi être dangereux : consommées à haute dose, ces plantes peuvent être toxiques. Et la rue fétide, par exemple, entraîne un risque d’hémorragie utérine, qui peut rendre l’avortement mortel.


Méthode par aspiration

Après plusieurs jours d’attente et une légère douleur au bas-ventre, « le sang commence à couler ». « C’est une réussite personnelle et collective, un pas vers l’émancipation de la médecine des hôpitaux », se réjouit la jeune femme. Avant de tancer « cette médecine qui nous traite comme une merde si on n’a pas un peso ». Et de rappeler qu’il n’est « pas nécessaire d’arriver à un processus aussi complexe que l’avortement naturel pour se charger de notre santé, de nos corps, et de nos décisions ».

Quid de la France, où le mouvement féministe a un temps prôné, pour les mêmes raisons (méfiance du corps médical, autogestion, récupération des savoirs féminins), l’avortement autonome ?

Les groupes d’auto-avortement ont disparu quelques années après la loi Veil de 1975, le temps qu’elle se mette en place, explique Lucile Ruault, historienne spécialiste de l’avortement.

Les plantes abortives ne sont véritablement en usage que jusque dans l’entre-deux-guerres en France. Des « sorcières modernes » apparaissent bien dans les années 70, comme la suissesse Nina Nissim, ex-militante du MLF, naturopathe et défenseuse d’une gynécologie naturelle et autogérée. Mais, d’après Lucile Rouault, les femmes qui avortent entre elles n’utilisent pas les plantes, mais la méthode Downer par aspiration qui est plus sûre.

Aujourd’hui, même si le droit à l’IVG est – relativement – bien garanti en France, la question de l’avortement naturel ressurgit au détour des forums féministes. Avec internet, les informations circulent librement (avec le risque de faire n’importe quoi au passage).

Sur l’un de ces forums, une certaine « Tortue » explique boire une tisane de plante emménagogue (« en vente libre en herboristerie ») pour déclencher ses règles en cas de retard, car les contraceptifs actuels « ne lui conviennent pas ». Cela lui évite d’avoir à passer par la bureaucratie et donc d’attendre trop longtemps.

"« D’après moi, l’aura de danger qui entoure l’avortement vient du fait que plus on s’y prend tard, plus c’est difficile et dangereux. »"


« Ça fait sorcière, ça fait païen »

Mais c’est aux Etats-Unis, où le système de santé est défaillant, l’avortement réprimé, et la médecine holistique à la mode, que les cas se multiplient.

Dans Vice, une Américaine raconte avoir essayé d’avorter, en vain, en buvant des décoctions de persil, car « ça fait sorcière, ça fait païen », avant de se tourner vers un avortement médical.

Slate raconte aussi qu’une certaine Sister Zeus, qui se dit sorcière et qui a réussi à aider plus de 70 femmes à avorter avec des plantes sur les 150 qu’elle a suivis. Cette dernière encourage d’abord ses lectrices à se tourner vers des médecins, explique Slate.

"« A celles qu’elle n’arrive pas à dissuader, elle répète constamment d’utiliser avec parcimonie certaines plantes, comme l’actée à grappe noire et bleue, la menthe pouliot ou l’angélique de Chine. »"

Tout cela peut sonner extravagant. Pourquoi s’intéresser à des méthodes peu fiables quand on a le choix ? Par prévention, au cas où le climat politique changerait, pensent ces femmes. Un livre de méthodes de contrôle des naissances auto-induits, « Natural Liberty : Rediscovering Self-Induced Abortion Methods » (« Liberté naturelle : Redécouvrir les méthodes d’avortement auto-induit »), a été publié pour cette raison en 2008.

Aussi par curiosité, sans doute, et par devoir de mémoire. « Il a toujours existé des avortements profanes et sécurisés » explique Lucile Ruault, qui souligne que « l’histoire de l’avortement s’inscrit dans cette longue histoire de savoirs de femmes réprimés très violemment ». La fameuse chasse aux sorcières est analysée par la journaliste et essayiste Mona Chollet comme un accaparement des savoirs et des corps par les médecins, qui étaient des hommes, aux dépens des femmes, les « sorcières » :

« Beaucoup d’accusées étaient des guérisseuses qui jouaient le rôle de sage-femme, mais qui aidaient aussi les femmes désireuses d’empêcher ou d’interrompre une grossesse », écrit-elle dans « Sorcières ».

Aujourd’hui, devenir sorcière serait une façon d’embrasser « l’urgence de remettre en question notre glorification d’une “raison” souvent pas si rationnelle que cela, et notre rapport belliqueux à la nature ».

Alice Maruani
https://www.nouvelobs.com/nos-vies-intimes/20190123.OBS10431/de-buenos-aires-a-los-angeles-qui-sont-les-femmes-qui-avortent-avec-des-tisanes.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 30 Jan 2019, 06:33

A New York, on peut désormais avorter jusqu’à la naissance
Par Auteur Anne-Quitterie Jozeau / Mardi 29 janvier 2019 à 18:03 12

Le 22 Janvier dernier, l’Etat new-yorkais a adopté une loi qui permet aux femmes d’avorter jusqu’au terme de la grossesse.


Une semaine déjà que New York a autorisé l’avortement jusqu’au terme. Depuis 1973, cet acte chirurgical était praticable jusqu’à la vingt-quatrième semaine d’aménorrhée, et seul un médecin était autorisé à le pratiquer t.
Dorénavant, l’ensemble du corps médical pourra pratiquer un avortement, à savoir les assistants médicaux ou les sages-femmes. Et le texte étend par ailleurs le délai  : une femme pourra désormais avoir recours à l’avortement jusqu’au dernier jour de sa grossesse, si sa santé ou celle de l’enfant est en danger, ou encore si le fœtus n’est pas jugé viable.

Andrew Cuomo, gouverneur démocrate de l’Etat new-yorkais, se félicite de ce  « progrès », qualifiant cette loi de « victoire historique sur nos valeurs progressistes
».

A l’inverse, la Commission du droit à la vie de l’Etat de New York est convaincue que cette loi va « largement ouvrir la porte aux abus ». Elle dénonce notamment la notion de  « problème de santé » qui est particulièrement floue dans le texte de loi : elle couvrirait notamment les problèmes économiques, la question du jeune âge de la mère ou encore la peur de ne pas pouvoir assumer… La Commission a d’ailleurs été rejointe dans son opposition par les évêques catholiques new-yorkais. Le cardinal Timothy Dolan a tenu à prendre le contre-pied du « progressisme » revendiqué par les rédacteurs de ce texte de loi :  « des progrès seront accomplis lorsque nos lois et notre culture valoriseront et respecteront à nouveau chaque don irremplaçable de la vie humaine, du premier moment de la création à la mort naturelle. Cela ne ferait-il pas de nous vraiment l’état le plus progressiste de la nation ? ».

Mais ces opposants à l’avortement n’auront pas été entendus. La proposition de loi avait déjà été soutenue par les démocrates en 2006, mais rejetée par les Républicains. Cette fois-ci, elle a été adoptée à 38 voix contre 24 au Sénat de New-York , et à 92 voix contre 47 à l’Assemblée. Aucun recours n’est possible auprès de la Cour Suprême car l’avortement est considéré comme un « droit constitutionnel », étant à la discrétion de chaque état.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 30 Jan 2019, 12:08

tonton christobal a écrit:
A New York, on peut désormais avorter jusqu’à la naissance
Par Auteur Anne-Quitterie Jozeau / Mardi 29 janvier 2019 à 18:03 12


Quelques explications sur le site Checknews de Libération:

Citation :
Le Sénat de New York a voté une loi autorisation l'avortement après 24 semaines de grossesse, si la santé de la mère est en danger, ou que le foetus n'est pas viable. Dans cet Etat, la loi n'avait pas évolué depuis 1970.

Question posée le 29/01/2019

Bonjour,

Vous faites référence à plusieurs articles publiés ces derniers jours sur le sujet. «Le Sénat de New York adopte un projet de loi permettant l’avortement jusqu’à la naissance», titrait par exemple le site «Info Chrétienne» ce 23 janvier. Suivi six jours plus tard par Valeurs Actuelles : «A New York, on peut désormais avorter jusqu’à la naissance». Laissant ainsi penser que toutes les femmes, dans l’Etat de New York, pouvaient désormais avorter jusqu’au dernier jour de leur grossesse, sans raison particulière.


La réalité est pourtant plus complexe, comme le concède Valeurs Actuelles dans le premier paragraphe de son article : «Une femme pourra désormais avoir recours à l’avortement jusqu’au dernier jour de sa grossesse, si sa santé ou celle de l’enfant est en danger, ou encore si le fœtus n’est pas jugé viable».

C’est en effet le sens du texte voté le 22 janvier par le Sénat de l’Etat de New York, avec 38 voix pour et 24 contre. Que prévoit ce «Reproductive Health Act», bloqué depuis des années par les Républicains lorsqu’ils contrôlaient encore cette chambre ? Trois choses.


La première : le fait de pouvoir avorter après 24 semaines de grossesse (et jusqu'au terme) lorsque le fœtus n’est pas viable. Jusqu'à présent, pour l'Etat de New York, les avortements tardifs étaient seulement autorisés si la vie de la mère était en danger.


Deuxième point : ce vote étend la liste des professionnels qui peuvent pratiquer cet acte. Il ne concerne désormais plus seulement les médecins, mais aussi les infirmières praticiennes, les sages-femmes habilitées, et les assistants médecins.


Dernier point : l’avortement est retiré du Code pénal de l’Etat de New York, et dépend désormais du code de la santé publique. Réaliser un avortement tarif était jusque-là considéré comme un crime dans l’Etat de New York. et poussait certains médecins à refuser cet acte, de peur d’un procès. Il contraignait aussi les femmes à aller dans d’autres Etats pour interrompre sa grossesse : ainsi, une habitante de l’Etat de New York avait dû se rendre au Colorado pour avorter, après avoir appris après 31 semaines de grossesse que son bébé n’avait aucune chance de survivre après la naissance.


Comme l’explique le New York Times, la législation sur l’avortement n’avait pas évolué depuis 1970 dans cet Etat, et ne comprenait pas certaines dispositions prévues par l’emblématique arrêt Roe v.Wade, rendu par la cour suprême trois ans plus tard, en 1973, et qui a reconnu le droit des femmes à l’avortement aux Etats-Unis.

Voilà, en réalité, deux ans que le gouverneur de New York entendait protéger le droit à l’avortement dans son Etat, en raison du nouveau rapport de force à la cour suprême, où Trump avait nommé en janvier 2017 un juge anti-avortement, menaçant ainsi directement l’arrêt Roe v.Wade.

«Alors que Washington veut restreindre les droits des femmes, nous voulons les protéger, et puisqu’ils menacent les droits reproductifs, je propose un amendement constitutionnel pour inscrire Roe V. Wade dans la Constitution de l’Etat de New York et empêcher toute attaque sur le droit de choisir», déclarait dès janvier 2017 le gouverneur de New York, Andrew Cuomo.

Bien cordialement,
Robin Andraca
https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/30/l-etat-de-new-york-a-t-il-legalise-l-avortement-jusqu-a-9-mois-de-grossesse_1706336
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMer 30 Jan 2019, 12:26

Pour faire bref un enfant normalement a un père et une mère... mais ça c'était avant.

Nous avons des enfants sans père
Des enfants dont la mère n'est pas la mère
Ceux qui ont deux pères ou 2 mères
Sous peu nous aurons des enfants sur mesure... il suffira de supprimer les "non conformes" à la commande lors de la naissance... avec proçès pour les cas litigieux
Question : que faire des retours de commandes ? Avec internet on a le droit de refuser à la livraison..
Dans la foulée les vieux étant une charge pour les services de santé nous en arrivons à des gens non soignés car trop agés non rentables... en bref des nuisibles à la société en insistant un peu des "périmés"  comme les yartouts trop vieux pour continuer à vivre en étant une charge pour l'Europe humaniste ... donc on fera "le nécessaire"
Juste une petite usine étatique a monter... pour éliminer les "déchets"

On remplacera tout ce vieux monde par des "forces vives" venues de l'immigration...

Bon alors on continue le programme ?

J'ai des exemples pratiques et vérifiables de ce qui est écrit ci dessus...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyVen 01 Fév 2019, 19:34

« limiter les naissances permettrait de mieux accueillir les migrants »
En voilà une bonne idée ! Elle ne pouvait germer que dans le cerveau dévasté d’un écologiste français !

C’est Yves Cochet qui a osé exprimer cette idée géniale, dans une interview à l’obs !

Certains crient au Grand remplacement … Yves Cochet vient d’inventer le Grand remplacement accéléré. Il réduit le nombre des Français de souche pour accélérer le basculement ethnique ! Il fallait y penser !

Voici un extrait de son interview reproduit dans cet article paru sur RT France :

Concédant une « conversation taboue » car la société, notamment occidentale, serait encore pénétrée de l’« injonction biblique : « Croissez et multipliez, et remplissez la Terre »», il propose néanmoins une solution radicale pour « arrêter de croître ».

« Je propose de renverser notre politique d’incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales », explique l’ancien député français (2002-2011) pour qui « ne pas faire d’enfant supplémentaire, c’est le premier geste écologique ». Celui qui a également été eurodéputé de 2011 à 2014 propose tout bonnement : « Plus vous avez d’enfants, plus vos allocations diminuent jusqu’à disparaître à partir de la troisième naissance ! » Défendant son propos « néomalthusien » de toute accusation de « racisme » ou d’« élitisme », il précise ne pas viser « les pays plus pauvres, qui font plus d’enfants que les autres », au contraire du président de la République, Emmanuel Macron.

Car selon Yves Cochet, comme ce sont les « pays riches » qui ont « le mode de vie le plus polluant », ils sont donc « les premiers à devoir décroître démographiquement ». Il termine son analyse par cette suggestion : « Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes ».


La conclusion s’impose !
On ne peut que regretter que le père d’Yves Cochet n’ait pas eu cette idée avant son fils

-------------------

et allons donc !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyMar 23 Avr 2019, 20:55

Citation :
Les Etats-Unis s’opposent à une résolution de l’ONU contre le viol comme arme de guerre

LE MONDE | 23.04.2019 à 16h51 • Mis à jour le 23.04.2019 à 17h26

Un projet de résolution pour combattre le viol comme arme de guerre, voilà qui pourrait paraître consensuel pour l’Organisation des Nations unies (ONU), dont le but premier est de « maintenir la paix et la sécurité internationales ». Ce n’est pourtant pas le cas. Comme le raconte The Guardian, les Etats-Unis menacent de mettre leur veto à ce texte, qui doit être examiné mardi 23 avril, au cours d’une session spéciale du Conseil de sécurité.

Le projet de résolution a déjà été amputé d’une de ses mesures phares : la création d’un mécanisme de surveillance et de recensement de ces violences, qui rencontrait l’opposition de Washington, ainsi que de la Russie et de la Chine. Mais les Etats-Unis continuent de se montrer hostiles à ce document en raison des termes employés, en l’occurrence, écrit le Guardian, « parce qu’il comprend un vocabulaire sur l’aide aux victimes issu de services de planification familiale ».

Selon le quotidien britannique, une seule expression est litigieuse pour les Américains. Elle se trouve dans une clause qui « invite instamment les entités des Nations unies et les donateurs à offrir aux personnes ayant subi des violences sexuelles, sans aucune discrimination, une gamme complète de soins de santé, notamment sexuelle et procréative, un soutien psychosocial, une aide juridictionnelle et des moyens de subsistance, ainsi que d’autres services multisectoriels, compte tenu des besoins particuliers des personnes handicapées ».

Ce passage figure déjà dans une résolution de 2013. Mais les Etats-Unis ne veulent plus du passage évoquant la « santé sexuelle et procréative ». D’après le journal britannique, Washington estime que ces termes sous-entendent un soutien à l’avortement. Signe d’un infléchissement idéologique de Washington sur ces questions, l’administration Trump s’est déjà opposée par le passé à l’emploi du terme « genre » dans les documents de l’ONU, le considérant comme une promotion déguisée des droits des personnes transgenres.

« Ce serait une énorme contradiction que de parler d’une approche centrée sur les survivants et de ne pas mentionner les services de santé sexuelle et reproductive, ce qui est pour moi essentiel », a souligné Pramila Patten, représentante spéciale des Nations unies pour les violences sexuelles dans les conflits. « Si nous laissons les Américains supprimer ce vocabulaire, tout sera édulcoré pendant longtemps », renchérit un diplomate européen cité par le Guardian, pour qui il s’agit rien de moins qu’une « attaque contre le cadre normatif progressif établi ces vingt-cinq dernières années ». Pour cette même source, « les Américains ont changé de camp » et se trouvent à présent dans une alliance « contre-nature avec les Russes, le Vatican, les Saoudiens et les Bahreïnis ».

C’est l’Allemagne, qui préside actuellement, pour un mois, le Conseil de sécurité de l’ONU, qui est à l’initiative de la résolution sur la prévention des crimes sexuels. « La violence sexuelle est répandue dans les zones de guerre. Nous devons agir », a écrit le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, dans une tribune publiée lundi dans le Washington Post et signée avec l’actrice Angelina Jolie, qui milite de longue date contre les crimes sexuels.

« Le viol et d’autres formes de violence sexuelle sont utilisés comme tactique de guerre et de terrorisme dans les conflits du monde entier », constatent M. Maas et Mme Jolie, déplorant qu’en la matière, « l’impunité est toujours la norme ».

Tous deux proposent que l’effort international se concentre sur trois aspects : que les auteurs d’actes de violence sexuelle soient tenus responsables de leurs actes, et que la coopération internationale permette de réunir les preuves contre eux ; que le contrôle soit accru, alors que les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU « restent lettre morte » et que des parties prenant part à des conflits « ne respectent pas du tout leurs obligations » ; enfin, Heiko Maas et Angelina Jolie suggèrent que les victimes soient entendues et aient accès à la justice ainsi qu’à des réparations financières.

La résolution portée à l’ONU « répond à ces trois préoccupations », écrivent-ils. « Son adoption serait une étape indispensable pour mettre fin à l’impunité des auteurs de violence sexuelle lors de conflits. (…) Cela enverrait également un message important à ceux qui veulent faire reculer les droits de l’homme : nous ne tenons pas les progrès pour acquis. Et nous nous battrons pour les garder en vie. »
---/---
https://abonnes.lemonde.fr/big-browser/article/2019/04/23/les-etats-unis-s-opposent-a-une-resolution-de-l-onu-contre-le-viol-comme-arme-de-guerre_5453893_4832693.html?xtref=https://www.lemonde.fr/$
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyJeu 09 Mai 2019, 21:17

Citation :
L'Alabama tente de faire de l'avortement un crime, immense confusion au Sénat

09/05/2019

ÉTATS-UNIS - Un “concours de hurlements”. Voilà comment le Washington Post a décrit la scène qui s’est déroulée ce jeudi 9 mai au matin au Sénat de l’État d’Alabama, dans le sud-est des États-Unis.

En cause: un texte de loi qui visait à faire de l’avortement un délit punissable d’au moins dix ans de prison et d’un maximum de 99 ans pour les médecins qui le pratiqueraient. Au moment du vote, certains élus auraient tenté, de manière litigieuse, de faire approuver un amendement supprimant l’exception des grossesses liées à des viols ou à de l’inceste. Ce texte à déjà été approuvé par l’autre chambre du Parlement local et n’autorise l’avortement qu’en cas de risque très grave pour la santé de la mère.

Dans un pays où chaque État est libre de légiférer comme il le souhaite sur ces thématiques, cela aurait fait de l’Alabama le plus strict de tous. Et alors que Will Ainsworth, le lieutenant-gouverneur de l’État et président du Sénat local, allait passer aux votes, la confusion s’est emparées de l’assemblée. “Que tous ceux en faveur disent oui...”, a-t-il commencé, avant que des voix s’élèvent.  

Le chef de la minorité démocrate, Bobby Singleton, s’est effectivement insurgé contre la manière dont les débats étaient menés, accusant Will Ainsworth d’avoir précipité le vote, de n’avoir pas respecté la procédure légale et d’avoir tenté de faire voter un texte expurgé de l’amendement sur les exceptions d’inceste et de viol.

De nombreux élus se sont alors mis à échanger des cris, certains affirmant en grondant que la marche légale n’avait pas été respectée quand d’autres hurlaient en retour leurs arguments visant à justifier d’être aussi dur contre les médecins pratiquant un avortement.

“Vous êtes presque tous pour cette loi, et nous savons que cette loi va être approuvée. Vous aurez ce que vous voulez. Mais traitez-nous au moins honnêtement et battez-nous de la bonne manière”, a réclamé, d’une voix douce qui tranchait avec le chaos ambiant, la démocrate Vivian Davis Figures.

“C’est tout ce que je demande, et c’est tout ce que mes collègues démocrates demandent. C’est tout ce que les femmes de cet État demandent. Qu’elles soient républicaines ou démocrates”, a-t-elle ajouté.

Le républicain Cam Ward est allé dans le même sens. “Je ne crois pas que la manière dont nous avons procédé ici soit juste. (...) Si nous devons débattre de cette question, alors faisons-le de la bonne manière.” Il a ajouté: “Je suis un républicain pro-vie, mais je suis aussi un républicain en faveur des procédures. Je refuse d’user de moyens détournés, et d’écraser ceux qui ne sont pas d’accord avec moi. Je suis prêt à rester ici toute la journée et à débattre avec tous ceux qui le souhaiteront.”

Résultat: alors que le Sénat d’Alabama semblait avoir vote la législation la plus dure de tous les États-Unis concernant l’avortement, le vote a finalement été repoussé à la semaine prochaine. S’il est remporté par la majorité républicaine et que la gouverneure républicaine ratifie le texte, alors l’avortement sera pratiquement banni de l’État.

Depuis plusieurs mois, de nombreux États dominés par les conservateurs du parti Républicain ont fait voter des textes restreignant énormément le droit à l’avortement. Ce faisant, ils espèrent pousser la Cour suprême des États-Unis, plus haute instance judiciaire du pays désormais à majorité républicaine, à reconsidérer ce droit, fixé en 1973 par une décision baptisée “Roe vs. Wade”.
https://www.huffingtonpost.fr/entry/avortement-etats-unis-alabama-interdiction-prison_fr_5cd46f3ae4b0796a95d871d3?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001&utm_campaign=share_twitter
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 14 Juil 2019, 19:49

Je suis bien sûr entièrement solidaire de cet appel !

Citation :
Des députés de gauche appellent le président à protéger l’IVG des « ingérences politico-religieuses »

Le Monde avec AFP Publié 14.07.2019

Fermeture de 130 centres pratiquant l’avortement en quinze ans, « rendez-vous imprenables, manque de praticiens, affaiblissement du Planning familial » : l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) « est plus que réelle », estiment dans une tribune une cinquantaine de députés de gauche.

Ils appellent le président de la République Emmanuel Macron à défendre ce « droit fondamental » qu’ils entendent protéger via une proposition de loi constitutionnelle, expliquent-ils dans une tribune publiée par le Journal du dimanche (JDD).

« Conquête politique, démocratique et laïque », le droit à l’avortement « reste aujourd’hui balloté entre l’affaiblissement des services publics – de prévention et de santé – et de multiples ingérences politico-religieuses », s’alarment ces députés socialistes (PS), communistes (PCF) et insoumis (LFI), emmenés par Luc Carvounas (Val-de-Marne, PS), membre de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale.

« Quotidiennement (…) de nombreuses femmes se retrouvent en difficultés pour avoir accès à un droit fondamental reconnu aujourd’hui dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel. »

Un peu plus d’un an après la panthéonisation « à juste titre » de Simone Veil, ils exhortent le président à passer « des symboles aux actes politiques » et rappellent avoir déposé « une proposition de loi constitutionnelle visant à ce que “nul ne puisse entraver le droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse” ».

« Nous lui disons donc, comme à sa majorité : le progrès est comme l’amour ; il ne se décrète pas. Il se prouve ! », concluent-ils.

La délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale doit lancer prochainement une mission d’information pour définir les « évolutions législatives nécessaires » à l’accès à l’IVG. Sa présidente, Marie-Pierre Rixain, a déjà annoncé qu’elle déposerait à l’automne une proposition de loi portant notamment de douze à quatorze semaines de grossesse la limite légale pour avorter. Une piste soutenue par la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/14/des-deputes-de-gauche-appellent-le-president-a-proteger-l-ivg-des-ingerences-politico-religieuses_5489206_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyDim 14 Juil 2019, 19:58

Sans s'immisser dans l'orientation sexuelle des politiques même quand celle-ci est connue de tous, il est intéressant de noter que c'est Luc Carvounas qui monte aux créneaux pour défendre le droit à l'IVG....

Elles sont où les femmes politiques ? A disserter sur #MeToo ? Sur les feminicides ? Sur la pénalisation des clients des prostituées ?


Citation :
TRIBUNE. "Le droit effectif à l'IVG doit être défendu"
23h00 , le 13 juillet 2019

ParRedaction JDD

Le socialiste Luc Carvounas et 49 autres députés de gauche dénoncent la fermeture ces dernières années des centres permettant aux femmes de recourir à l'IVG. Et annoncent le dépôt d'une proposition de loi constitutionnelle visant à ce que "nul ne puisse entraver ce droit fondamental".

Voici la tribune du député PS Luc Carvounas, membre de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes, co-signée par 49 autres élus de gauche : "Pour l'émancipation des femmes, le droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) demeure une conquête - politique, démocratique et laïque - à défendre continuellement. Loin d'être un acquis définitif, ce droit fondamental reste aujourd'hui ballotté entre l'affaiblissement des services publics - de prévention et de santé - et de multiples ingérences politico-religieuses.

Jusqu'en 1942, l'IVG était considérée comme un 'crime contre l'État' puni de la peine de mort. En 1971, '343 courageuses' déposèrent un manifeste décisif pour l'évolution des mentalités de l'époque ; en 1975, la loi Veil consacra enfin le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Et en 1979, seulement, l'interruption volontaire de grossesse fut formellement légalisée.

Elle est remboursée à partir de 1983. L'autorisation parentale non nécessaire et l'allongement des délais de décision sont adoptés en 2001. En 2016, l'IVG est prise en charge à 100% par l'Assurance maladie. Enfin, en 2017, le délit d'entrave créé en 1993 est renforcé, face aux nouvelles entraves numériques.

Pourtant, et malgré ces avancées importantes, 130 centres permettant aux femmes de pratiquer cet acte ont fermé ces quinze dernières années. Nous voulons donc lutter contre l''entrave', car elle est une question fondamentale de l'accès effectif au droit.

Quotidiennement 6 et comme de nombreux rapports et études l'ont démontré 6, de nombreuses femmes se retrouvent en difficulté pour avoir accès à un droit fondamental reconnu aujourd'hui dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel. L'entrave est plus que réelle : fermetures de centres, rendez-vous imprenables, manque de praticiens, affaiblissement du Planning familial…

Le président de la République a fait entrer Simone Veil au Panthéon le 1er juillet 2018, à juste titre. Aujourd'hui nous sommes cinquante députés issus de l'ensemble des groupes de la gauche parlementaire à lui répondre en déposant une proposition de loi constitutionnelle visant à ce que 'nul ne puisse entraver le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse.'

Nous lui disons donc, comme à sa majorité : 'Le progrès est comme l'amour ; il ne se décrète pas. Il se prouve!'"

Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, membre de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes.

Et 49 députés de la gauche parlementaire :

Clémentine Autain, Joël Aviragnet, Ericka Bareigts, Marie-Noëlle Batistel, Huguette Bello, Ugo Bernalicis, Gisèle Biémouret, Christophe Bouillon, Jean-Louis Bricout, Marie-George Buffet, Eric Coquerel, Alain David, Pierre Dharréville, Jean-Paul Dufregne, Laurence Dumont, Elsa Faucillon, Caroline Fiat, Guillaume Garot, David Habib, Christian Hutin, Régis Juanico, Sébastien Jumel, Marietta Karamanli, Manuéla Keclard-Mondésir, Bastien Lachaud, Jérôme Lambert, Michel Larive, Jean-Paul Lecoq, Serge Letchimy, Josette Manin, Jean-Luc Mélenchon, Mathilde Panot, George Pau-Langevin, Christine Pires Beaune, Loïc Prud'homme, Joaquim Pueyo, Adrien Quatennens, Jean-Hugues Ratenon, Muriel Ressiguier, Sabine Rubin, François Ruffin, Hervé Saulignac, Gabriel Serville, Bénédicte Taurine, Sylvie Tolmont, Hélène Vainqueur-Christophe, Boris Vallaud, Michèle Victory, Hubert Wulfranc.
https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-le-droit-effectif-a-livg-doit-etre-defendu-3909606
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyLun 15 Juil 2019, 12:22

Je ne suis pas certain que l'évolution sociétale à partir de la pilule et de l'IVG en mariage homo, GPA et PMA... plus le reste y compris les "fantaisies" actuelles avec la théorie du genre et la gay pride étaient au programme de Veil et consort...

Il y a des paternités posthumes attribuées qu'il n'est pas évident qu'elles soient revendiquées par les principaux cités...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14686
Date d'inscription : 30/05/2011

Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 EmptyJeu 17 Oct 2019, 00:45

Citation :
Le roi du Maroc gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée pour « avortement illégal »

Publié 16.10.2019

Le roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni, récemment condamnée à un an de prison pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage », selon un communiqué officiel diffusé mercredi 16 octobre. La jeune femme de 28 ans sera libérée « dans les prochaines heures », en même temps que son fiancé et que le gynécologue, l’anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a fait savoir une source gouvernementale à l’Agence France-presse.

La journaliste avait été condamnée fin septembre à un an de prison ferme pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage » par le tribunal de Rabat, une affaire qui a suscité l’indignation dans le royaume et à l’étranger. Son fiancé avait reçu un an de prison ferme et le gynécologue deux ans ferme. L’anesthésiste octogénaire avait, lui, été condamné à un an de prison avec sursis et une secrétaire à huit mois avec sursis. L’avocat de la journaliste, Mme Raissouni, avait dénoncé un procès « politique ».

Interpellée fin août à l’entrée d’un cabinet médical de Rabat, la reporter avait été soumise à « un examen médical sans son accord », selon elle. Ses avocats avaient assimilé cet examen à de « la torture », soulignant des « manquements de la police judiciaire » et des « preuves fabriquées », et plaidé pour sa libération. Journaliste au quotidien arabophone Akhbar Al-Yaoum, elle risquait jusqu’à deux ans de prison en vertu du code pénal marocain, qui sanctionne les relations sexuelles hors mariage et l’avortement quand la vie de la mère n’est pas en danger.

Lors d’une précédente audience avant son procès, Mme Raissouni avait nié tout avortement, assurant avoir été traitée pour une hémorragie interne, ce que son gynécologue a confirmé au tribunal. « C’est une affaire de répression politique, de répression d’une opinion indépendante, et une vengeance contre sa famille », avait dit l’historien engagé Maati Monjib, présent à l’audience. « On est bien conscient que c’est une affaire politique. Mais en tant que mouvement féministe, ce sont les motifs qui nous inquiètent. Ce sont souvent les femmes qui sont victimes de lois liberticides », avait affirmé peu avant le verdict Ibtissam Lachgar, cofondatrice du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles.

C’est « une criante injustice, une flagrante violation des droits humains et une atteinte frontale aux libertés individuelles. Un jour noir pour les libertés au Maroc », avait commenté sur Twitter Ahmed Benchemsi, un responsable de Human Rights Watch (HRW). Amnesty avait dénoncé de son côté dans un communiqué « un coup dévastateur pour les droits des femmes au Maroc (…). Les autorités devraient annuler sa condamnation et ordonner sa libération immédiate et sans conditions ».

Dans cette affaire, la journaliste dénonce avoir été interrogée par la police sur ses proches, son journal et ses écrits. Un de ses oncles est un éditorialiste engagé d’Akhbar Al-Yaoum, un autre est un idéologue islamiste opposé au statut de « commandeur des croyants » du roi Mohammed VI.

Le parquet de Rabat avait assuré que son arrestation n’avait « rien à voir avec sa profession » mais était liée à une enquête judiciaire visant le cabinet médical. L’affaire a soulevé des débats sur les libertés individuelles dans le royaume et sur les poursuites judiciaires visant les voix critiques.

Au Maroc, les arrestations dans les affaires d’avortement concernent en général les praticiens et très rarement les patientes, selon HRW, qui cite Chafik Chraibi, président de l’Association marocaine contre les avortements clandestins. Dans un manifeste publié le 23 septembre dans plusieurs médias au nom des libertés individuelles, des centaines de femmes se sont déclarées « hors la loi », proclamant avoir déjà violé la législation « obsolète » du pays sur les mœurs et l’avortement.

En 2018, la justice marocaine a poursuivi 14 503 personnes pour débauche, 3 048 pour adultère, 170 pour homosexualité et 73 pour avortements, selon les chiffres officiels. Entre 600 et 800 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour au Maroc, selon des estimations.
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/16/le-roi-du-maroc-gracie-la-journaliste-hajar-raissouni-condamnee-pour-avortement-illegal_6015765_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil   Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Contraception, avortement, IVG - Lucien Neuwirth - Simone Veil
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Contraception et allaitement - Méthode MAMA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: