Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Chômage: un nouvel espoir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyLun 31 Mar 2014, 19:57

Rappel du premier message :

Cette nouvelle discussion fait suite à la longue discussion:

http://www.plateaufontenay.net/t1152-chomage-une-deception-a-la-hauteur-des-espoirs



Le Monde a écrit:
François Hollande demande à Manuel Valls de succéder à Jean-Marc Ayrault

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 31.03.2014 à 17h09 • Mis à jour le 31.03.2014 à 18h59

Au lendemain de la cuisante défaite de la gauche aux élections municipales, François Hollande a demandé à l'actuel ministre de l'intérieur, Manuel Valls, de former un nouveau gouvernement, en remplacement de Jean-Marc Ayrault, selon les informations obtenues à Matignon par Le Monde.
Jean-Marc Ayrault a présenté lundi après-midi à François Hollande sa démission et celle de son gouvernement, a annoncé Matignon dans un communiqué.

Le chef de l'Etat, très impopulaire, était sous pression ces dernières semaines jusque dans son camp pour changer de gouvernement et de politique. Pour la gauche, la débâcle est en effet sans précédent : perte de 151 villes de plus de 10 000 habitants ; basculement à droite de métropoles de plus de 100 000 habitants, comme Toulouse, Reims, Saint-Etienne, Angers ou Amiens ; chute de bastions historiques, comme Limoges…

Selon l'entourage de Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, député socialiste du Finistère, pourrait succéder à Manuel Valls au ministère de l'intérieur. Toujours selon la même source, Cécile Duflot ne retrouverait pas de portefeuille dans le nouveau gouvernement.

La journée de lundi a été rythmée par les rumeurs sur le sort qui pourrait être réservé à l'actuel premier ministre. MM Hollande et Ayrault se sont longuement entretenus à la mi-journée. Rien n'a fuité sur la teneur de leurs discussions.

C'est d'abord le nom de Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, qui est revenu en force dans les premières heures de la matinée. Selon i-Télé, François Hollande a proposé Matignon à Jean-Yves Le Drian, lequel a refusé et a soutenu Manuel Valls.

Dimanche soir, Jean-Marc Ayrault avait déclaré que la responsabilité des mauvais résultats de la gauche était « collective » et qu'il y prenait « toute [s]a part ».

« Je pense que nous n'avons pas assez expliqué que l'action de redressement engagée depuis 2012 était essentielle pour notre pays », avait-t-il déclaré à Matignon, ajoutant « que la situation de nos finances publiques, de nos entreprises, et notamment de notre industrie, était particulièrement dégradée et exigeait beaucoup d'efforts sous peine de voir la politique de la France dictée par les marchés financiers ».
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/03/31/francois-hollande-s-adressera-aux-francais-a-20-heures_4393110_823448.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyVen 27 Nov 2015, 22:48

a.nonymous a écrit:


A propos de la véracité des chiffres:



Donc Sarkozy a produit 724 000 chômeurs de catégorie A en 60 mois alors que Hollande a déjà produit 667 700 chômeurs de catégorie A en 42 mois...

Ce qui prouve qu'en ce domaine même en refusant de prendre en compte les effets pénalisants de la crise des années 2007-2008 (niée par certains mais bien réelle) alors qu'il y a une embellie internationale depuis 4 ou 5 ans sur laquelle surfent des économies européennes dynamiques... dont la France ne fait pas partie. Notre big boss local va pulvériser le score de son rival... n'en doutons pas.
Dans un contexte plus favorable on réussira de même à plomber l'emploi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 03 Déc 2015, 08:41

AFP  03-12-2015 - 07:58
Le taux de chômage bondit à son plus haut niveau depuis 1997

Le taux de chômage a bondi au troisième trimestre 2015, à 10,2% de la population active en France métropolitaine (+0,2 point sur un an), touchant plus de 2,9 millions de personnes, son plus haut niveau depuis 1997, a annoncé jeudi l'Insee.

En incluant l'outre-mer, le taux de chômage mesuré par l'Institut de statistiques selon les normes du Bureau international du travail (BIT) s'élève à 10,6% de la population active. La hausse concerne surtout les jeunes.

-------------------------------

nous progressons ! nous battons des records....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 03 Déc 2015, 10:05

Le graph de l'INSEE (j'ai rajouté les présidents)

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Graph_10
Source: http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=14&date=20151203
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 03 Déc 2015, 10:44

c'est hélas très clair

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 03 Déc 2015, 12:34

Après le navet "les WC étaient fermés de l'intérieur" nous allons avoir :

"On a paumé la clé de la boite à outils"...

L'inversion de la courbe du chômage se présente mal ce qui n'empêche pas le président de tout faire pour préparer sa réélection...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyMer 09 Déc 2015, 20:18

Voici une idée de l'ONG ATD Quart Monde qui est loin d'être idiote, en particulier au niveau du calcul du coût d'un chômeur, et qui mérite donc réflexion...


"Il s'agit d'embaucher en CDI des chômeurs de longue durée, en créant de l'emploi "utile" au niveau local. Les dépenses liées au chômage seraient réaffectées à ce dispositif inédit"
---/---
L'association évalue le coût d'un chômeur longue durée de "15.000 à 20.000 euros par an et par personne", en additionnant les allocations liées à la privation d'emploi (RSA), les manques à gagner pour la collectivité en termes de cotisations sociales et les "coûts induits par la privation d'emploi" (en termes de santé notamment).



http://actu.orange.fr/france/un-cdi-pour-les-chomeurs-de-longue-duree-afp-s_CNT000000gnKxU.html a écrit:
Orange avec AFP 09-12-2015 - 14:06
Un CDI pour les chômeurs de longue durée ?

Éradiquer le chômage de longue durée en proposant un emploi durable aux personnes sans emploi. C'est le projet porté par le député PS Laurent Grandguillaume, qui fait l'objet d'une proposition de loi portée par Bruno Le Roux, le patron des socialistes à l'Assemblée.

Le texte doit être examiné par les députés ce mercredi 9 décembre. Il s'agit d'embaucher en CDI des chômeurs de longue durée, en créant de l'emploi "utile" au niveau local. Les dépenses liées au chômage seraient réaffectées à ce dispositif inédit, nommé "Territoires zéro chômage de longue durée". Il doit être expérimenté dans dix micro-territoires. Cette idée a été initiée par l'association ATD Quart Monde, qui travaille sur le projet depuis plusieurs années, dans des territoires périurbains et ruraux.

"Nous sommes partis du triple constat qu'un grand nombre de personnes n'avaient pas de travail, étaient prêtes à travailler, que beaucoup de travail utile à la société n'était pas fait, et que la privation d'emploi coûtait à la société un prix exorbitant", résume Patrick Valentin, responsable d'ATD Quart Monde. Il cite l'exemple d'un boulanger d'une commune du Maine-et-Loire, qui a besoin d'un livreur pour les personnes âgées ne se déplaçant pas, mais n'a pas les moyens d'embaucher. Le système permettrait de créer cet emploi de livreur, via une entreprise d'économie sociale et solidaire, de l'attribuer à un chômeur de longue durée (depuis plus d'un an) très éloigné de l'emploi. Celui-ci serait embauché en CDI et au Smic - dans un premier temps.

Mais il faudra s'assurer que cet emploi ne crée pas de concurrence déloyale. "Nous voulons créer de l'activité sans détruire de l'emploi marchand existant", explique le rapporteur Laurent Grandguillaume, député de Côte-d'Or. D'ailleurs, la CFTC met en garde contre "un effet pervers de concurrence entre travailleurs fragiles".

Les activités identifiées doivent être au départ peu solvables, notamment parce qu'elles ne trouvent pas preneurs, mais avoir vocation à se développer. Puis ces emplois sont censés "pérenniser l'activité et la rendre solvable", a détaillé mardi Michel de Virville, ex-conseiller à la Cour des comptes. Le succès du dispositif repose sur la "petitesse" du territoire, car il sera facile de contrôler, selon Patrick Valentin. In fine, le projet ne vise donc pas seulement à lutter contre le chômage de longue durée, mais aussi à "créer un modèle économique dans le territoire". Mais il ne s'agit que d'une expérimentation, insiste Michel de Virville, pour qui une telle mesure au niveau national serait "sans espoir".

Le dispositif sera financé par un fonds spécifique, avec un budget de lancement de l'État, pour "amorcer la pompe", évalué à environ 10 millions d'euros. L'expérimentation fonctionnera ensuite à budget constant. "Au total, ça coûte moins cher qu'un chômeur de longue durée", défend ATD Quart Monde. L'association évalue le coût d'un chômeur longue durée de "15.000 à 20.000 euros par an et par personne", en additionnant les allocations liées à la privation d'emploi (RSA), les manques à gagner pour la collectivité en termes de cotisations sociales et les "coûts induits par la privation d'emploi" (en termes de santé notamment). "Il reste 7.000 à 8.000 euros à trouver pour payer les salaires. Mais il faut compter que l'entreprise créera des richesses et générera des recettes fiscales", espère le député Laurent Grandguillaume.

Le Conseil économique et social (CESE) a donné son feu vert au projet en novembre. Mais il a émis des réserves, soulignant notamment que "le financement de l'expérimentation n'est pas assuré". Le CESE demandait qu'un "financement spécifique soit inscrit dans la loi de finances".

Dix territoires volontaires seraient choisis. Pour l'instant, cinq ont déjà planché sur le projet, en impliquant tous les acteurs : élus locaux, Pôle Emploi, etc. Il s'agit de Pipriac (Ille-et-Vilaine), Grand Mauléon (Deux-Sèvres), Prémery (Nièvre), Colombey-les-Belles (Meurthe-et-Moselle) et Jouques (Bouches-du-Rhône). Les emplois identifiés dans ces communes vont des travaux de maraîchage ou forestiers à l'aide à domicile, en passant par des travaux dans les campings. Environ 2.000 chômeurs de longue durée seraient concernés au total, y compris des personnes qualifiées. "On n'exclura personne", assure Laurent Grandguillaume.

Face à la "radicalisation du discours sur les chômeurs longue durée, dont on dit qu'ils 'ne veulent pas travailler', cela permettra de montrer que si on crée de l'activité, c'est tout le contraire", souligne-t-il. Laurent Grandguillaume se montre optimiste quant au vote de mercredi. Le texte sera examiné au Sénat le 16 janvier. S'il est voté, il devrait être promulgué en mars, pour une application en septembre 2016.
Source: http://actu.orange.fr/france/un-cdi-pour-les-chomeurs-de-longue-duree-afp-s_CNT000000gnKxU.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 10 Déc 2015, 08:18

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 10 Déc 2015, 09:42

tonton christobal a écrit:
http://actu.orange.fr/france/l-economie-francaise-n-a-finalement-pas-cree-d-emplois-au-3e-trimestre-afp_CNT000000gqh1b.html

tirons le rideau !


Parce que les pages d'actu Orange disparaissent au bout de quelques jours...

Ces chiffres montrent une nouvelle fois que l'économie est en panne...

Ce matin chez Bourdin sur BFM il y a avait la Marine, pas les bateaux mais l'autre, elle expliquait que si elle était élue elle voulait au niveau de sa région privilégier l'emploi local au niveau des appels d'offres et lutter contre les travailleurs détachés... Je ne suis pas du tout sûr qu'elle puisse le faire à un niveau régional sans enfreindre les règles de l'Union... Il n’empêche qu'au delà de la démagogie de ses propos ce sont de telles mesures qu'attendent désespérément une majorité de citoyens y compris parmi ceux qui comme moi ont mis un bulletin Hollande dans l'urne le 5 mai 2012...



http://actu.orange.fr/france/l-economie-francaise-n-a-finalement-pas-cree-d-emplois-au-3e-trimestre-afp_CNT000000gqh1b.html a écrit:
AFP 10-12-2015 - 07:44
L'économie française n'a finalement pas créé d'emplois au 3e trimestre

Après un bon deuxième trimestre, l'économie française a arrêté de créer des emplois au troisième trimestre dans le secteur marchand (-900, -0,0%), malgré de bons chiffres dans l'intérim, selon des données définitives publiées jeudi par l'Insee.

Dans son estimation publiée mi-novembre, l'Institut national de la statistique s'attendait à 14.900 créations de postes. Selon les résultats définitifs, des hausses de l'emploi intérimaire (+16.400, +3,0%) et dans les services (+7.500, +0,1%) ont permis de compenser des baisses dans l'industrie (-14.600, -0,5%) et dans la construction (-10.200, -0,8%). Sur un an, l'économie a créé 37.600 emplois marchands (+0,2%).
Source: http://actu.orange.fr/france/l-economie-francaise-n-a-finalement-pas-cree-d-emplois-au-3e-trimestre-afp_CNT000000gqh1b.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 10 Déc 2015, 13:00

Marine Lepen, qui ait avocate de formation, devrait pour le moins réviser ses cours.
En effet la réglementation des marchés public est du ressort de l' état et non au libre choix de quelque responsable que se soit.
wiki a écrit:
Droit des marchés publics en France

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2014).
Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).
Page d'aide sur les redirections Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Droit des marchés publics.
Le droit des marchés publics en France regroupe la réglementation relative à la commande publique. En France, les marchés publics sont soumis à des règles, qui figurent dans le code des marchés publics. Celui-ci1 se fonde sur les principes de liberté d'accès à la commande publique, d'égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures. Ces principes permettent d'assurer l'efficacité de la commande publique et la bonne utilisation des deniers publics. Le conseil constitutionnel a considéré que ces principes découlent de la déclaration des droits de l'homme annexée à la constitution française2. Ce code indique comment les marchés publics doivent être préparés, et notamment la détermination des besoins à satisfaire (article 5 du code), qui doit prendre en compte des objectifs de développement durable (article 14)3.

La réglementation relative à la commande publique est analysée et élaborée par la Direction des Affaires Juridiques, commune au ministère du budget et au ministère de l'économie.

Le code des marchés public a été profondément remanié par l'Ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 10 Déc 2015, 13:08

mamiea a écrit:
En effet la réglementation des marchés public est du ressort de l' état et non au libre choix de quelque responsable que se soit.

Avec en plus une surcouche communautaire...

http://europa.eu/youreurope/business/public-tenders/rules-procedures/index_fr.htm a écrit:
Pour tous les appels d'offres, les autorités publiques:

ne peuvent pas exercer de discrimination à l'encontre d'une entreprise au motif qu'elle est établie dans un autre pays de l'UE;
ne peuvent pas mentionner de marques, marques commerciales ou brevets spécifiques dans la description des caractéristiques des produits ou services qu'elles souhaitent acquérir;
ne peuvent pas refuser d'accepter des justificatifs (certificats, diplômes, etc.) délivrés par un autre pays de l'UE, tant que ces documents fournissent le même niveau de garantie;
doivent mettre toutes les informations relatives à l'appel d'offres à la disposition de l'ensemble des entreprises intéressées, quel que soit le pays de l'UE dans lequel elles sont établies.
Source: http://europa.eu/youreurope/business/public-tenders/rules-procedures/index_fr.htm

Ceci étant, la personne publique qui rédige les CCAP et CCTP a toujours la possibilité de spécifier des clauses sociales mais surtout d'exiger des certifications, des délais d'interventions, des stocks de fournitures ou de pièces détachées à moins de x kilomètres, ....
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyJeu 10 Déc 2015, 13:29

a.nonymous a écrit:

Ceci étant, la personne publique qui rédige les CCAP et CCTP a toujours la possibilité de spécifier des clauses sociales mais surtout d'exiger des certifications, des délais d'interventions, des stocks de fournitures ou de pièces détachées à moins de x kilomètres, ....

Mais qui peut être contestée devant les tribunaux, il faut avoir un spécialiste très compétente dans la formulation et vérifier tout ce qui peut donner lieu à sous-traitance.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptySam 12 Déc 2015, 09:58

Alors que certains s'égarent à parler de "race blanche" et de "guerre civile", Le Monde publie aujourd'hui une analyse intéressante du vote FN....


"La riposte contre le Front national doit donc s’établir sur un terrain économique et non sociétal. Une décrue du chômage devrait en effet davantage œuvrer à un déclin du FN qu’un débat strictement sécuritaire ou se cristallisant sur les effets de l’immigration, puisqu’en définitive, celui-ci ne ferait qu’entretenir les craintes sur lesquelles repose une partie du vote FN."


http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/12/la-percee-du-fn-un-vote-contre-le-chomage-et-non-contre-les-etrangers_4830233_4640869.html a écrit:
La percée du FN : « Un vote contre le chômage et non contre les étrangers »

Le Monde.fr | 12.12.2015 à 00h11 • Mis à jour le 12.12.2015 à 00h13

A rebours du discours déployé par la gauche et Les Républicains, une analyse statistique du vote Front national au premier tour des élections régionales atteste de la prévalence de la question sociale, et en particulier du chômage, comme un des principaux motifs du vote FN.

Les réalités migratoires et sécuritaires ont en effet beaucoup moins œuvré dans ce sens. Ce fait acte le triomphe de la stratégie d’élargissement du discours frontiste depuis l’ascension de Marine Le Pen à la tête du parti qui tend à mordre davantage sur les considérations économiques.

Depuis 2011, le FN a effectué une mue idéologique, à la faveur d’une stratégie de captation du sentiment de déclassement des classes moyennes – notamment pointé par Éric Maurin dans La Peur du déclassement (Seuil, 2009) –, de dénonciation du désengagement de l’Etat, de l’enclavement de certains territoires, ou encore du dépérissement des services publics.



Le chômage explique le vote FN

Le FN se nourrit aussi du divorce désormais patent entre une élite urbaine et mobile dans la mondialisation et les classes populaires des régions sinistrées en marge de la croissance. De là, la généalogie ultra-droitière du parti, ainsi que ses vieux thèmes de prédilection qu’étaient l’immigration, la préférence nationale et l’insécurité ne sont plus que les parties d’un tout beaucoup plus large.

La forte percée du Front national lors du premier tour des élections régionales du 6 décembre doit s’analyser à l’aune de cette nouvelle grille de lecture. Nous avons donc confronté ces résultats aux données au niveau départemental de l’Insee et de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (Ondrp) sur le chômage, l’immigration et les crimes et délits déclarés avec pour objectif de hiérarchiser les motifs du vote FN en établissement l’intensité et le sens de la corrélation entre le vote frontiste lors de cette consultation et ces trois variables (chômage, immigration, insécurité).

Les résultats attestent le triomphe de la nouvelle stratégie électorale du FN. Ainsi, lorsque le chômage (au sens du Bureau international du travail) augmente de 1 point, le vote FN augmente de 2,6 points. De même que, pour ce premier tour, le chômage explique le vote FN pour 32,8 %.

En effet, comme le notait Jean-Pierre Le Goff, l’émergence du chômage de masse produit « de puissants effets de déstructuration anthropologique et sociale ». Alors que la valeur travail demeure un référent individuel et collectif cardinal de la société française, l’enlisement dans la précarité produit des effets délétères dans de nombreux pans de la société. Pour l’auteur de La fin du village (Gallimard, 2012), le chômage, en particulier des jeunes, milite pour saper « l’ethos collectif » en érodant la confiance dans l’avenir des familles.



Peur, plus que des expériences réellement subies

De cette défiance dans l’avenir naîtrait le creuset du vote frontiste. Elle serait également nourrie par la stagnation sociale confirmée par l’enquête de Camille Peugny sur « La dynamique générationnelle de la mobilité sociale » (2014), dans laquelle la sociologue notait une relative stagnation des positions sociales intergénérationnelles entre 1986 et 2009. En 1986, 36 % des individus (hommes et femmes) appartenaient à la même catégorie sociale que leur père contre 34 % en 2009.

Parallèlement, si l’on s’intéresse à la présence d’étrangers et à l’insécurité avoisinante, mesurées respectivement par la part de population étrangère et le nombre de crimes et délits rapporté à la population, on constate que ces deux réalités n’alimentent pas le vote FN, à l’inverse du chômage.

Les crimes et délits n’expliquent en effet que 3,1 % du vote frontiste pour ce premier tour et la concentration de populations étrangères n’explique, quant à elle, que 3,9 % de ce vote. Plus encore, ces variables sont négativement corrélées au vote FN (coefficients respectifs de -0,525 et -0.687).

Pour simplifier, on peut donc dire que moins il y a eu de crimes et délits rapportés localement, moins il y a d’étrangers établis, et plus on a voté FN dimanche 6 décembre. Ainsi, la défiance vis-à-vis de la figure de l’étranger et la peur de l’insécurité semblent davantage relever d’un sentiment et d’une crainte. C’est donc bien la perception déformée d’un environnement conçu et appréhendé comme anxiogène qui nourrit le vote FN, plutôt que des expériences réellement subies par les individus au niveau local.



Trois réponses de nature économique

Quelle stratégie faut-il alors mobiliser ?

La riposte contre le Front national doit donc s’établir sur un terrain économique et non sociétal. Une décrue du chômage devrait en effet davantage œuvrer à un déclin du FN qu’un débat strictement sécuritaire ou se cristallisant sur les effets de l’immigration, puisqu’en définitive, celui-ci ne ferait qu’entretenir les craintes sur lesquelles repose une partie du vote FN.

Trois réponses de nature économique doivent alors être prioritairement apportées : la lutte contre le chômage des jeunes, l’amélioration de la mobilité sociale et la résorption de la fracture territoriale.

Sans la mobilisation de signaux forts dans ce domaine, le désenchantement politique qu’incarne le vote FN pourrait donc s’étendre un jour aux ferments de nos valeurs républicaines.

Faÿçal Hafied (Économiste à Sciences Po) et Philippe Englebert (Économiste et analyste financier dans une grande banque d’investissement)
Source: http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/12/la-percee-du-fn-un-vote-contre-le-chomage-et-non-contre-les-etrangers_4830233_4640869.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptySam 12 Déc 2015, 10:14

a.nonymous a écrit:
Alors que certains s'égarent à parler de "race blanche" et de "guerre civile",  Le Monde publie aujourd'hui une analyse intéressante du vote FN....


"La riposte contre le Front national doit donc s’établir sur un terrain économique et non sociétal. Une décrue du chômage devrait en effet davantage œuvrer à un déclin du FN qu’un débat strictement sécuritaire ou se cristallisant sur les effets de l’immigration, puisqu’en définitive, celui-ci ne ferait qu’entretenir les craintes sur lesquelles repose une partie du vote FN."



Source: http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/12/la-percee-du-fn-un-vote-contre-le-chomage-et-non-contre-les-etrangers_4830233_4640869.html

Il est évident que pour contrer le Front National il est plus facile d'accuser ce parti d'être raciste ou anti machin... (même si on se trompe de cible) en se donnant le beau rôle de l'humaniste de salon que de gouverner avec compétence, de prendre des mesures efficaces pour redresser l'économie nationale ou de se mettre en position de force pour faire venir des entreprises et les investisseurs et ce d'autant plus que d'entrée de jeu on a tenu un discours offensif contre eux et que parfois on s'est échiné à les faire partir.

Il y a des pentes qu'il est difficile de remonter lorsque le déficit de confiance s'est installé.

Il est à craindre que même un changement de discours soit insuffisant pour modifier cet état de fait tant la personnalité de nos dirigeant inquiète ceux qui devraient contribuer à nous sortir de l'ornière.

L'actuelle équipe est décrédibilisée que ce soit sur le plan économique, financier ou politique y compris en politique internationale.

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptySam 12 Déc 2015, 10:47

tonton christobal a écrit:

Il est à craindre que même un changement de discours soit insuffisant pour modifier cet état de fait tant la personnalité de nos dirigeant inquiète ceux qui devraient contribuer à nous sortir de l'ornière.

Oui il faut changer le discours, son contenu et ceux qui les portent car ils sont disqualifiés aux yeux de la société, et ce à gauche comme à droite.
Les français sont assez adulte pour entendre un discours de vérité, même si celle-ci n' est pas rose.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyDim 13 Déc 2015, 10:07

http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021547826902-france-linsee-douche-les-espoirs-de-reprise-de-lemploi-au-troisieme-trimestre-1183367.php#xtor=EPR-130

Sur un an, l’économie a créé 37.600 emplois marchands - pole-emploi

L’économie française n’a finalement pas créé d’emplois à l’automne. L’Insee a revu à la baisse ses premières estimations.
Mauvaise surprise sur le front de l’emploi. Non seulement la France connaît un taux de chômage historiquement haut mais de plus, contrairement a ce que l’on pouvait penser, l’économie française n’a pas créé d’emplois au troisième trimestre. Ce jeudi en effet, l’Insee a révisé à la baisse les chiffre de l’emploi sur cette période . « Au troisième trimestre 2015, l’emploi se stabilise dans les secteurs marchands non agricoles (–900, soit 0,0 %), après avoir légèrement augmenté au trimestre précédent (+28 400, soit +0,2 %) », expliquent les statisticiens publics qui, le 13 novembre dernier annonçaient la création de 14.900 emplois dans le secteur marchand (+0,1%).
PUBLICITÉ
Des chiffres qui à l’époque avaient été salués, car ils coïncidaient avec une reprise de la croissance et une hausse du PIB de 0,3% sur la même période.
Pour autant, en dépit de cette révision à la baisse, le tableau dressé il y a un mois par l’Insee n’est pas modifié. L’emploi accentue sa chute dans l’industrie tandis que l’intérim reste dynamique, même s’il s’avère moins porteur que dans la première estimation. Selon les résultats définitifs, quelque 16.400 emplois intérimaires ont été créé ce qui correspond à une hausse de 3% (et non de 3,2 % comme annoncé mi-novembre).
Trois fois moins de créations dans le tertiaire
Mais la plus grande déception de ces chiffres est à recherché du côté du secteur tertiaire hors intérim : celui-ci n’a finalement pas créé autant d’emplois que prévu: seulement 7.500 postes soit presque trois fois moins que les 20.200 annoncés à la mi-novembre. « Le rythme des créations d’emploi dans le secteur tertiaire marchand ralentit », note l’Insee.
Pour autant les hausse dans les services et l’intérim permettent de compenser les baisses constatées dans l’industrie (14.600 postes détruits soit un repli de 0,5%) et dans la construction (10.200 emplois soit une baisse de 0,8%).

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14743
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 EmptyLun 14 Déc 2015, 19:42

Cette discussion consacrée au chômage se poursuit ici:

http://www.plateaufontenay.net/t2438-chomage-l-apres-regionales-2015
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chômage: un nouvel espoir
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: