Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Sam 05 Fév 2011, 20:26

J'ai bien ma petite idée personnelle qui me trotte en tête depuis quelques temps. Mais voilà typiquement un vrai problème d'urbanisme et j'aimerais bien vous entendre les uns, les autres à ce sujet. Le sujet est tellement pas facile du tout, que je crois que l’utilisation de pseudo, que je n'encourage pas d'habitude, pourrait permettre à certains qui ont des choses intéressantes à dire, de les dire ici et maintenant et sans tergiverser.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 02:48

Pouvez vous développer un peu le thème de la question ? je suis un peu largué.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3106
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 04:43

La seule chose à faire pour préserver le caractère pavillonnaire des quartiers de Fontneya sous Bois c'est de réviser le PLU et le PLH de manière à ne pas se retrouver avec le problème Zola ou celui des Rigollots.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6405
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 06:01

Ah oui ? Pourtant le PLU avec ses limitations de COS est la meilleure protection du caractère pavillonaire du quartier.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3106
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 06:12

Loïc a écrit:
Ah oui ? Pourtant le PLU avec ses limitations de COS est la meilleure protection du caractère pavillonaire du quartier.

Ah oui et bien allez en parler au habitants des Rigollots surotut ceux qui sont à coté du square aux chats, les habitants du plateau eux aussi sont tout à fait d'accord avec ça, non vraiment Loïc vous prenez vraiment les habitants de Fontenay sous Bois pour des imbéciles.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6405
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 06:46

Non, pas du tout.

Je parle de ça, parce qu'il y a peu, le président de la République a parlé de "libérer les COS" afin de créer du logement (densifier) en proche couronne. Des villes pas si loin que ça l'ont fait et leurs quartiers pavillonaires n'ont pas fait long feu. En 5 à 6 ans ils avaient disparu.

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 06:58

Bravo à Loïc et Vieux Breton qui ont osé entrer dans le sujet. Tonton peut mieux faire. Pour ma part je prépare une intervention pour demain ou lundi selon mes disponibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 20:31

Le PLU (Plan Local d'Urbanisme) et le PLH (Plan Local de l'Habitat)
les questions, les inquiétudes, les suggections, le PLH. Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.

J’ai repris le sous titre de la rubrique PLU. Décidément notre administrateur a l’art de poser les enjeux à bon escient, ce qui n’est pas donné à tout le monde, loin de là, suivez mon regard.

Nous disions donc:

Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.

Conserver les quartiers pavillonnaires de Fontenay-sous-Bois sans densifier le tissu urbain des quartiers pavillonnaires de Fontenay-sous-Bois ?
Conserver est-ce maintenir en l’état y compris les quatts et les logements insalubres ?
Conserver est-ce maintenir un mode de gouvernance de type « laisser faire » quitte à laisser se développer de manière anarchique la suspicion de l’autre tant que l’enveloppe vue de loin ressemble à de l’architecture vernaculaire?
Conserver est-ce maintenir un mode de gouvernance de type « laisser faire » quitte à favoriser la friche et des installations non concertées qui se développent au mépris du projet de ville opportunément inexistant ?
Conserver, est-ce refuser de voir les mutations urbaines en cours qui excèdent largement les tout petits enjeux politiciens locaux?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 21:41

Mme LEGOUY-DESAULLE, Tonton ne peut pas mieux faire que d'assister en spectateur à une mascarade et à l'effondrement du bas empire romain fontenaysien.

Des élus ont mis en place des textes stupides qui permettent des aberrations en matière d'urbanisme et de circulation.
Un responsable de l'urbanisme les applique à la lettre... et les ennuis commencent.
Puisque les règles sont impératives et non susceptibles d'aménagement débrouillez vous avec ou ayez le courage de les changer pour d'autres plus adaptées.

Peut être serait il judicieux de s'informer auprès des villes du voisinage, de voir comment elles traitent la question ? mais il est vrai que si elles ne sont pas de gauche l'exemple sera nécessairement inapplicable chez nous. Une solution non communiste ne peut pas être fontenaysienne.

En revanche, demander à des administrés comment gérer de manière intelligente un dossier que des élus doctrinaires bien verrouillés dans leurs certitudes idéologiques ont rendu inextricable avec à la clé des conséquences pénalisantes pour la collectivité c'est très fort...

Ce qui est le plus amusant étant que cet appel à l'imagination et à l'initiative individuelle vient d'une personne qui justifie régulièrement l'abstention de son parti lors des décisions importantes du conseil municipal. Peut être qu'en son temps en refusant de voter les textes actuels nous n'en serions là.

Lorsque j'ai lu la question, en dehors de sa formulation surprenante, j'imaginais un gag... peut être qu'un bureau d'études (différents de ceux habituels) pourrait avoir des solutions mais en l'absence de remise à plat des textes actuels j'en doute.

Pas de parking exigé lors de constructions nouvelles recevant des employés et du public, pas de stationnement réglementé, une circulation importante dans des petites rues, aucune sanction lorsque le minumum de respect du code de la route est exigé... tout ceci se paye et même en mettant des policiers partout (qui ne verbaliseront pas bien sur) il est toujours impossible de faire rentrer deux litres d'eau dans une bouteille qui ne peut en contenir qu'un.

Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 06 Fév 2011, 23:53

tonton christobal a écrit:


Peut être serait il judicieux de s'informer auprès des villes du voisinage, de voir comment elles traitent la question ? mais il est vrai que si elles ne sont pas de gauche l'exemple sera nécessairement inapplicable chez nous. Une solution non communiste ne peut pas être fontenaysienne.


Et bien voyez-vous justement, Tonton, je devisais pas plus tard qu'il y a trois jours avec un élu de droite d'une ville voisine. Avec beaucoup de fierté il me montrait de beaux immeubles tout neufs boulevard de Starsbourg, promoteurs privés, 30% de logement social. Il m'expliquait qu'il n'avait pas besoin pour ce type d'opération d'établissement public financeur (vos, nos impôts) et qu'il suffisait de savoir ce qu'on voulait et de regarder bien droit dans les yeux du promoteur privé.
Bon, très bien.

Et puis un peu plus loin il me montra les anciens HLM municipaux, il faisait nuit mais les façades étaient suffisamment bien éclairées pour voir qu'il y avait comme un problème. L'élu de droite m'expliqua qu'ils avaient revendu les HLM qui leur coûtaient les yeux de la tête en exploitation et grosses réparations pour ne pas dire nécessaire réhabilitation lourde.
Je m'enquis du nom de l'acheteur. Et bien je vous le donne dans le mille cher Tonton, qui l'eut crû lustucru? Valophis fut "désigné" comme l'obligeant acheteur....Pour 1€ symbolique ajouta-t-il.

Je rétorquai donc à mon interlocuteur de droite, assis à ma gauche puisqu'il était à la place du conducteur, que tout compte fait il y avait comme un problème, ce qu'il admit.


PS: c'est Valophis qui a racheté l'immeuble Icade du 5 rue Jean Macé. Icade société privée qui pratiquait des loyers pas spécialement modérés, qui a tenté de vendre à la découpe et pas pour 1€ symbolique les appartements à leurs occupants.
Au fil des discussions, l'immeuble a été revendu à Valophis, premier office HLM du département. Valophis pris à la gorge par un gouvernement qui lui coupe les vivres et l'empêche de faire face à toutes les réhabilitations que des sociétés privées avides de rentabilité et des municipalités aux ressources de plus en plus tendues (de droite comme de gauche) qui n'arrivent pas à faire face aux grands travaux de réhabilitation de leurs équipements, lui vendent obligeamment pour 1€ symbolique.

Vous voyez Tonton, moi au moins je n'ai pas de complexe.....

Enfin...presque pas.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 00:26

Là alors ! avec une municipalité de gauche, un conseil général de gauche, une région de gauche... et c'est de la faute de l'état.

Vous avez raison et surtout ne me demandez plus mon avis, continuez puisque vous détenez la vérité, vous savez tout et avez réponse à tout.

Bon courage pour la suite et surtout abstenez vous lors des scrutins locaux c'est la solution gagnante pour faire prévaloir vos vues.

Bon dimanche, allez d'urgence disserter sur la Tunisie car là aussi nous avons des leçons à donner plutôt que de s'occuper de la ville.

Le PS Fontenaysien dirige le monde, le PS national ridiculise la minuscule Russie, fait un pied de nez à la microscopique Amérique, à des solutions à tout et Mme LEGOUY-DESAULLE est son guide.

Pourquoi posez vous des questions puisque vous avez les réponses ? si c'est pour m'envoyer aux bains ne m'interpellez plus.

PS je me demande comment avec plusieurs années de pouvoir de gauche tout n'a pas été définitivement réglé et surtout pourquoi les électeurs se sont mis à élire des gens de droite... mais c'est une autre histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 01:17

Justement je prends avis auprès des villes du voisinage et vous en prenez ombrage....



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 01:47

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Justement je prends avis auprès des villes du voisinage et vous en prenez ombrage....




Je ne prends ombrage de rien ni de personne... en revanche lorsque la seule explication à un problème reste : c'est de la faute de l'état, de la droite et de sarko... l'explication est un peu juste.

Il se trouve que je connais un peu le sujet mais comme le PS, le PC et les écolos ont des solutions à tout je laisse faire d'autant plus que je ne suis pas élu et donc en mesure d'infléchir les décisions.

Faire de l'habitat de clientèle électorale a aussi ses inconvénients... vous en percevrez tôt ou tard les dividendes pour l'instant c'est l'assurance élection donc tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 05:47

Tonton vous me faites dire ce que je n'ai pas dit.

En ce qui concerne le cas évoqué, je tenais à souligner

1- Que des gens qui ne sont pas du même bord sont capables d'échanger sereinement.
2- Qu'il existe sans doute aujourd'hui des promoteurs privés capables de faire du logement social de qualité dans un environnement approprié ( j'exclue les aires résiduelles de type bord d'autoroute) et que les possibilités méritent d'être examinées de près dans certains cas.
3-Que cela ne règle pas le problème de la réhabilitation et de la mise aux normes du "vieux" logement neuf de 30 ans qu'il soit social ou privé, dont les coûts de réhabilitation et de mises aux normes font fuir les investisseurs privés et les municipalités de gauche ou de droite pour les raisons que vous savez.
5- Nec plus ultra: le concept "développement durable" est à la mode et son application à la lettre augmente de 20% les coûts de fabrication, cherchez l'erreur....En même temps si un immeuble construit il y a trente ans présente autant si ce n'est plus de dégradations qu'un immeuble vieux de 100 ans, c'est bien que la qualité des processus de fabrication et des matériaux n'a pas évolué dans le bon sens.....



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 06:11

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Tonton vous me faites dire ce que je n'ai pas dit.

En ce qui concerne le cas évoqué, je tenais à souligner

1- Que des gens qui ne sont pas du même bord sont capables d'échanger sereinement.
2- Qu'il existe sans doute aujourd'hui des promoteurs privés capables de faire du logement social de qualité dans un environnement approprié ( j'exclue les aires résiduelles de type bord d'autoroute) et que les possibilités méritent d'être examinées de près dans certains cas.
3-Que cela ne règle pas le problème de la réhabilitation et de la mise aux normes du "vieux" logement neuf de 30 ans qu'il soit social ou privé, dont les coûts de réhabilitation et de mises aux normes font fuir les investisseurs privés et les municipalités de gauche ou de droite pour les raisons que vous savez.
5- Nec plus ultra: le concept "développement durable" est à la mode et son application à la lettre augmente de 20% les coûts de fabrication, cherchez l'erreur....En même temps si un immeuble construit il y a trente ans présente autant si ce n'est plus de dégradations qu'un immeuble vieux de 100 ans, c'est bien que la qualité des processus de fabrication et des matériaux n'a pas évolué dans le bon sens.....




Je connais bien des immeubles normaux (pas de grand standing) construits dans les années 75 qui sont en parfait état et habités normalement... je connais aussi des immeubles récents et d'autres réhabilités régulièrement et entièrement tous les 5 ou 10 ans qui sont en ruine quelques mois plus tard...

Cherchez l'erreur... et la qualité de la construction n'y est pour rien.
Peut être que certains paramètres n'entrent pas dans le cadre de votre réflexion mais il sont cependant visibles à qui veut se donner la peine d'ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 07:57

Ouvrez-nous les yeux Tonton, ouvrez-nous les yeux. Vous disposez d'un pseudo, tant qu'il ne s'agit pas d'attaques personnelles et nominatives à l'attention de personnes physiques, d'entreprises ou de villes, allez-y ouvrez-nous les yeux.

Il fait beau attaquer la classe politique locale qui ferme les yeux sur les errements de Mme Xambeu si vous refusez de nous ouvrir les yeux sur la question de la réhabilitation et de l'entretien du "vieux moderne".

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 08:27

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Ouvrez-nous les yeux Tonton, ouvrez-nous les yeux. Vous disposez d'un pseudo, tant qu'il ne s'agit pas d'attaques personnelles et nominatives à l'attention de personnes physiques, d'entreprises ou de villes, allez-y ouvrez-nous les yeux.

Il fait beau attaquer la classe politique locale qui ferme les yeux sur les errements de Mme Xambeu si vous refusez de nous ouvrir les yeux sur la question de la réhabilitation et de l'entretien du "vieux moderne".


Je ne sais pas où vous habitez et je ne veux pas le savoir mais je peux vous assurer que si je mets chez vous des familles de ma connaissance vous aurez une surprise en retrouvant votre bien quelques mois plus tard... sans doute est ce une considération que vous n'avez pas envisagée...

Vous aussi vous ouvrirez les yeux sur des aspects relatifs de la solidité des logements en fonction de ceux qui les habitent, ce que vous semblez ignorer ou ne pas prendre en compte...

Maintenant si mes propos vous dérangent j'en suis désolé mais vous vous y ferez car ils doivent être moins difficiles à supporter que ceux de certains de vos amis politiques.

J'ai dans ma proche famille des gens qui habitent des appartements de 25 et 35 ans qui sont en parfait état, les ascenseurs fonctionnent normalement et ont parfois des pannes ce qui arrive à toute mécanique, les boites à lettres ne sont pas éventrées, et les murs ne sont ni gravés ni tagués, la peinture des parties communes est refaite tous les 10 ans... de manière surprenante, parfois à la suite d'un changement de résidents on constate des dégradations... est ce la construction qui est en cause ?

Comment peut on avoir des immeubles réhabilités de fond en comble et complètement dégradés 4 mois après ? une boite à lettre ne s'éventre pas toute seule, des boutons de commande d'ascenseur ne s'évaporent pas spontanément, des murs ne se font pas eux mêmes des tags... se poser la question est commencer à y répondre.

Curieusement il y a dans votre réflexion une absence totale de la prise en compte du facteur humain... peut être serait il temps de l'envisager, à moins que l'homme naturellement bon et innocent soit en plus irresponsable de ses actions.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 08:54

Pas du tout Tonton,t vos remarques ne me gênent pas.
Il y a par exemple dans un quartier d'une ville que nous aimons bien vous et moi, des tours qui sont composées quasi exclusivement de propriétaires habitants et qui sont parfaitement bien entretenues avecdes syndics d'immeubles qui font leur boulot. Les mêmes tours en location que le bailleur soit privé ou social sont beaucoup moins bien entretenues.

La propriété privée seule planche de salut?
Que nenni!

Il n'est que de constater dans d'autres quartiers certains pavillons très dégradés habités par des propriétaires qui n'ont pas les moyens de faire face.

Je n'ignore rien du facteur humain, contradictoire et pas toujours citoyen.....Tout dépend aussi si vous voyez le verre à moitié plein ou à moitié vide. en tout cas ce n'est pas simple.

J'essaye de relancer vers la densification mardi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 09:24

Je suppose que vous n'avez pas fait de service militaire... mais pour ma part je peux vous assurer qu'à l'occasion de celui-ci même si nous n'étions pas propriétaires des murs de la caserne les "invités" (et il y avait quelques cas sociaux intéressants) se gardaient bien de dégrader les locaux...

Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 19:04

Je n'ai pas fait le service militaire mais beaucoup pratiqué les campings du GCU, les crèches parentales associatives et encore aujourd'hui membre fondateur d'un collectif de 21 artistes. Alors la mutualisation des moyens, l'autogestion, le partage des tâches comme nettoyer les toilettes, éponger les dettes des autres, j'en connais un rayon et je vous attend de pied ferme autour de la discipline citoyenne.

Pas de problème. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 20:09

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Je n'ai pas fait le service militaire mais beaucoup pratiqué les campings du GCU, les crèches parentales associatives et encore aujourd'hui membre fondateur d'un collectif de 21 artistes. Alors la mutualisation des moyens, l'autogestion, le partage des tâches comme nettoyer les toilettes, éponger les dettes des autres, j'en connais un rayon et je vous attend de pied ferme autour de la discipline citoyenne.

Pas de problème. Basketball

Rien que le vocabulaire "discipline citoyenne" me fait fuir ne m'attendez pas...
Le langage ampoulé et codé m'énerve au plus haut point d'autant que je constate journellement que ceux qui l'emploient sont ceux qui mettent le moins en pratique les préceptes qu'ils prônent.

Il en est de même du mot respect employé le plus souvent par ceux qui le méritent le moins et le réclament le plus...

Moins de parlottes, moins de leçons et un peu plus d'exemples... mais là nous sommes dans le domaine du rêve.

Pour en revenir au sujet initial lorsque l'on construit sans tenir compte de ce qui existe en matière d'infrastructures, que l'on se passe de mettre en perspective sa compatibilité avec ce que l'on projette, que l'on ne tient pas compte de la nature spécifique des habitants à venir et de ceux qui sont là, que l'on se moque de leurs besoins propres, de la circulation existante et de celle à prévoir, du stationnement à mettre en place, de la disponibilité de transports en communs, de la qualité et de la nature des commerces ... il y a des chances que tout se complique.

Si on fixe des règles d'urbanisme taillées sur mesure pour des raisons de politique locale mais étrangères aux besoins réels on gagne à tous les coups.

De mauvaises lois inadaptées aux réalités, mal appliquées car inapplicables interdisent un bon fonctionnement des institutions... le reste sera aussi efficace que d'écoper le Tiitanic avec une petite cuillère percée pour l'empêcher de couler. Bon courage

Il est possible de faire des immeubles collectifs dans des zones de pavillons ça se fait dans certaines villes mais pas n'importe comment... de même, si en face de chez moi j'ai un jardin, une haie arborée, une clôture élégante ou un gros mur noir... il y aura une évidente différence dans ma perception de l'environnement et de la convivialité du voisinage (ceci n'est qu'un exemple)
Revenir en haut Aller en bas
pbajac



Messages : 87
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 23:23

Pour en revenir à la question de Mme Legouy,

La zone UE, quartier pavillonaire, est considéré dans le PLU et l'ancien POS, comme une zone mixte résidence et activité mais interdit le collectif.

Quand est-il de tous ces pavillons qui se transforment en 2 ou 3 appartements à la location, mais aussi d'ancien entrepôt qui deviennent 7 ou 8 lofts à la vente.

(Dans tous ces cas , ces opérations se font sans places de parking, pas une, mais bon, cette question est secondaire.)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 07 Fév 2011, 23:55

pbajac a écrit:
Pour en revenir à la question de Mme Legouy,

La zone UE, quartier pavillonaire, est considéré dans le PLU et l'ancien POS, comme une zone mixte résidence et activité mais interdit le collectif.

Quand est-il de tous ces pavillons qui se transforment en 2 ou 3 appartements à la location, mais aussi d'ancien entrepôt qui deviennent 7 ou 8 lofts à la vente.

(Dans tous ces cas , ces opérations se font sans places de parking, pas une, mais bon, cette question est secondaire.)

Si c'est exact cela qui prouve bien que le service de l'urbanisme est au dessous de tout... et que la mairie est à la dérive.

Est ce une raison pour continuer à faire pire ?

Dans le même ordre d'idée peut on dire qu'il est idiot que la police cherche à arrêter des voleurs lorsque l'on n'a pas trouvé tous les assassins ? c'est la même logique stupide... donc laissons faire le pire !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 00:04

pbajac a écrit:
Pour en revenir à la question de Mme Legouy,

La zone UE, quartier pavillonaire, est considéré dans le PLU et l'ancien POS, comme une zone mixte résidence et activité mais interdit le collectif.

Quand est-il de tous ces pavillons qui se transforment en 2 ou 3 appartements à la location, mais aussi d'ancien entrepôt qui deviennent 7 ou 8 lofts à la vente.

(Dans tous ces cas , ces opérations se font sans places de parking, pas une, mais bon, cette question est secondaire.)

Êtes vous bien sûr de ce que vous avancez ? Petit rappel aux règles lorsque vous modifiez un bâtiment vous devez déposer un permis de construire et ce permis n'est pas la porte ouverte a n'importe quoi.
Une fois les travaux finis il vous faut déposer une déclaration d'achèvement des travaux en vue d'obtenir un certificat de conformité.

http://vosdroits.service-public.fr/F1997.xhtml

Si les permis de construire sont attribués sans qu'ils ne soient conforme aux règles, c'est de la responsabilité des services municipaux et du maire (puisque c'est lui qui signe).

Si le certificat de conformité est donné sans vérification c'est aussi de la même responsabilité.


Revenir en haut Aller en bas
pbajac



Messages : 87
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 00:21

Mamiea, vous venez de décrire comment se passe le stationnement boulevard de Verdun , vous connaissez autant que moi ce que je viens de décrire.

Certaines personnes qui fréquentent ce forum ont acheter leur bien ainsi.

Si ces lofts ont été vendus et donc passés chez le notaire , c'est que l'opération était entièrement réglementaire même sans place de parking.

Mais bon à ce moment là, M. Alarçon et Co. ne faisaient pas campagne sur le stationnement.

D'ailleurs , les membres du bureau de l'association "pourunquartieravivre" ne se sont pas non plus posés la question du stationnement de leurs véhicules lorsqu'ils ont effectués l'achat de leur maison sur le Plateau.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 01:31

pbajac a écrit:
Mamiea, vous venez de décrire comment se passe le stationnement boulevard de Verdun , vous connaissez autant que moi ce que je viens de décrire.

Certaines personnes qui fréquentent ce forum ont acheter leur bien ainsi.

Si ces lofts ont été vendus et donc passés chez le notaire , c'est que l'opération était entièrement réglementaire même sans place de parking.

Mais bon à ce moment là, M. Alarçon et Co. ne faisaient pas campagne sur le stationnement.

D'ailleurs , les membres du bureau de l'association "pourunquartieravivre" ne se sont pas non plus posés la question du stationnement de leurs véhicules lorsqu'ils ont effectués l'achat de leur maison sur le Plateau.

Bien sur et à l'époque des voitures à chevaux on n'avait pas besoin de pompes à essence... en multipliant le trafic et les problèmes de stationnement ou d'arrêt dans une rue où c'est déjà assez anarchique quel est le problème ? soyons sérieux on ne va pas mégoter ! continuons à compliquer la situation et tout ira mieux... ajoutons du désordre au désordre ce n'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 03:51

Quelle pétaudière! Pbajac, votre contribution ne vous honore pas. C'est bien de participer, avec parfois de gros sabots, bon ne chipotons pas trop mais là il y a des limites aux bornes que vous semblez ignorer. Pour ma part trop de boulot jusqu'à demain soir (ce qui m'impose la discipline de ne pas trop m'attarder sur le forum) mais il y en a qui ne perdent rien pour attendre.

pfff!
Revenir en haut Aller en bas
pbajac



Messages : 87
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 05:35

Mme Legouy,

Expliquez nous les limites aux bornes.

Et après, expliquez nous les bornes que vous revendiquez, à longueur de posts, vouloir dépasser pour changer les choses.

Attention aux contradictions, j'en connais qui ont l'art de vous débusquer.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 05:53

pbajac a écrit:
Mamiea, vous venez de décrire comment se passe le stationnement boulevard de Verdun , vous connaissez autant que moi ce que je viens de décrire.

Certaines personnes qui fréquentent ce forum ont acheter leur bien ainsi.

Si ces lofts ont été vendus et donc passés chez le notaire , c'est que l'opération était entièrement réglementaire même sans place de parking.

Mais bon à ce moment là, M. Alarçon et Co. ne faisaient pas campagne sur le stationnement.

D'ailleurs , les membres du bureau de l'association "pourunquartieravivre" ne se sont pas non plus posés la question du stationnement de leurs véhicules lorsqu'ils ont effectués l'achat de leur maison sur le Plateau.

Comme quoi vous ne connaissez pas le quartier : les lofts du boulevard ont leur parking, bien souvent avec des véhicules bouchant leur bateau.

Revenir en haut Aller en bas
pbajac



Messages : 87
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 08:07

Au 96ter boulevard de Verdun, ancien entrepôt transformer en 7 lofts, il n'y a pas de places de parking.

Il y a derrière le grand portail noir, une allée centrale jonchée d'une haie vive faisant office de brise vue entre les deux ailes de lofts, aucune voiture n'a jamais passé ce portail.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 08:59

pbajac a écrit:
Au 96ter boulevard de Verdun, ancien entrepôt transformer en 7 lofts, il n'y a pas de places de parking.

Il y a derrière le grand portail noir, une allée centrale jonchée d'une haie vive faisant office de brise vue entre les deux ailes de lofts, aucune voiture n'a jamais passé ce portail.


Merci pour l'information . Le service de l'urbanisme laisse faire ? c'est la débâcle dans la municipalité il faut réagir et virer l'équipe en place.

Les règles ne sont pas respectées, que font les services de contrôle ? il s'agit d'une situation inacceptable mais légale alors pourquoi avoir fait de mauvais règlements ?

Finalement cette équipe municipale est lamentable merci PBAJAC pour m'avoir donné des preuves de sa médiocrité... vous allez avoir les félicitations du jury . BRAVO !

Espérons que les fonctionnaires de la ville en charge de l'urbanisme ne lisent pas PBAJAC car ils auraient quelques raisons de lui en vouloir... Moi pas car il apporte de l'eau à mon moulin : Fontenay n'est plus une ville gérée convenablement.

Solution :vote sanction ! pas d'abstention ! pas de vote blanc ! on vote contre ceux qui commandent !
Revenir en haut Aller en bas
pbajac



Messages : 87
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 09:20

De rien Tonton.

Ce sont les habitants de ces lofts qui vont vous adorer car ils apprécient d'avoir pu acheter leur bien.

Merci Tonton, vous êtes parfait dans votre rôle de manipulateur politique.

Petite suggestion, battez vous pour la création de parking de ces lofts et tout autre maison sans parking ou avec parking mais supprimé.
Les riverains vous apprécieront de plus belles.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 19:18

pbajac a écrit:
De rien Tonton.

Ce sont les habitants de ces lofts qui vont vous adorer car ils apprécient d'avoir pu acheter leur bien.

Merci Tonton, vous êtes parfait dans votre rôle de manipulateur politique.

Petite suggestion, battez vous pour la création de parking de ces lofts et tout autre maison sans parking ou avec parking mais supprimé.
Les riverains vous apprécieront de plus belles.


je ne vais pas me battre pour les autres, je veux simplement pouvoir entrer et sortir de chez moi librement, marcher sur un trottoir et ne pas être pris à partie par ceux qui ne respectent pas le code de la route.

Maintenant si des gens m'adorent ce n'est que mieux ce sont mes futurs électeurs.

Pour la manipulation politique, tout le monde sait que j'ai fait mes classes au PC dont je ne suis plus membre car je milite ailleurs (PS peut être, UMP pourquoi pas, NPA sans doute... avec toutes mes cartes je ne sais plus trop où j'en suis mais ce n'est pas important.
Un intervenant qui me connaît bien m'a démasqué sur ce forum et il doit venir me voir à la maison...
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2098
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 20:14

pbajac écrit:
Citation :
Au 96ter boulevard de Verdun, ancien entrepôt transformer en 7 lofts, il n'y a pas de places de parking.
Il y a derrière le grand portail noir, une allée centrale jonchée d'une haie vive faisant office de brise vue entre les deux ailes de lofts, aucune voiture n'a jamais passé ce portail.

Je confirme , cette réalisation fut autorisée sous la première mandature de J.F Voguet avec la bénédiction du maintenant retraité directeur de l'urbanisme alors que les Verts de Mme Abeille n'avait pas encore rejoint l'équipe majoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mar 08 Fév 2011, 22:02

matmut a écrit:
pbajac écrit:
Citation :
Au 96ter boulevard de Verdun, ancien entrepôt transformer en 7 lofts, il n'y a pas de places de parking.
Il y a derrière le grand portail noir, une allée centrale jonchée d'une haie vive faisant office de brise vue entre les deux ailes de lofts, aucune voiture n'a jamais passé ce portail.

Je confirme , cette réalisation fut autorisée sous la première mandature de J.F Voguet avec la bénédiction du maintenant retraité directeur de l'urbanisme alors que les Verts de Mme Abeille n'avait pas encore rejoint l'équipe majoritaire.

Je confirme que de l'autre coté il y a des lofts avec parking (plus anciens que ceux du 96ter) alors comment ce fait-il que l'un est des parkings et l'autre non, y a t il deux poids deux mesures ou bien les contrôles ne sont-ils pas faits (ou mal faits)????

Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: conserver-les-quartiers-pavillonnaires-sans-densifier-le-tissu-urbain   Mer 09 Fév 2011, 09:19

A première vue il n'y aurait pas de problème: conserver les quartiers pavillonnaires permet de ne pas densifier le tissu urbain des quartiers pavillonnaires.

Retour en arrière:

Avant les grands ensembles du versant est il y avait les champs. Il y avait des habitations aussi, principalement des fermes, mais pas un quartier pavillonnaire tel que celui du Plateau que nous connaisson aujourd'hui.

C'était bien pratique, cela a permis de construire rapidement des logements en grand nombre sans toucher aux quartiers pavillonnaires "historiques" qui ont continué de se déployer et de se densifier lentement.


Il y a deux façons d'apprécier la densité:

Par le biais du bâti, nombre d'étages, gabarit....
Par le biais de la population

quelques exemples:

versant ouest, quartier pavillonnaire, densité plus élevée car familles jeunes et fort turn over
complexe Emile zola, densité élevée car ERP, public scolaire en lieu et place de pavillons et d'une petite fabrique.

Pour un même gabarit un équipement collectif va drainer plus de voitures que des logements collectifs. Dans un même périmètre un équipement collectif drainera encore plus de voitures que des pavillons ou lofts, enfin des habitats individuels.

En fait d'absence de parking pour des habitations, savez-vous que des parkings aux Larris ont été "désolidarisés" il y a des années des logements? Maintenant nous avons des parkings utilisés par des sociétés commerciales d'où une forte augmentation du prix de location de la place de parking, les habitants sont priés de se trouver une place de parking ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17234
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Mer 09 Fév 2011, 19:50

Lorsque la doctrine prônée à Fontenay pour complaire à une partie de la majorité municipale se résume à :

"rendons la vie impossible aux automobilistes, laissons en friche les questions de parking et à la limite provoquons les problèmes de circulation... ils n'ont qu à prendre des transports en communs (qui n'existent pas) ou aller à bicyclette y compris lorsque ce n'est pas possible... "

On arrive à des situations ingérables.

Le refus de soigner un malade avec les bons médicaments pour des questions dogmatiques à ses conséquences dont il pâtira mais ce n'est pas grave le médecin est content.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Sam 12 Fév 2011, 05:24

Le gabarit n'est pas le seul paramètre pour évaluer la densité. l'usage est l'autre paramètre qu'il ne faut pas oublier.

Maintenant , on pourrait réfléchir autour de la relation densité/intensité.

Je m'explique dans un périmètre donné, par exemple un quartier, la densité gabarit/population peut-être faible en moyenne mais comporter des points d'intensité. Typiquement un carrefour est un point d'intensité. Les points d'intensité sont toujours associés à des activités de circulation.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: petite mise au point   Sam 12 Fév 2011, 05:45

Pour l'instant je me concentre sur les questions d'urbanisme car non seulement j ai un tempérament bagarreur et pas bégueule, mais surtout je préfère me battre pour des projets constructifs. Or les arguties des uns sur le forum, les rodomontades des autres et l'inertie du reste sur le terrain sont des forces assez destructrices pour qui tente de faire avancer les choses.

Tout cela empêche de se concentrer sur l'essentiel, c'est à dire, le devenir de la Ville à partir de situations concrètes et actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: la concertation, enjeu d'urbanisme   Lun 14 Fév 2011, 05:24

Concertation/médiation.

La concertation est un enjeu d’urbanisme. Dans le cours normal des choses, la médiation suit parfois la concertation lorsque l’inconciliable est constaté.

Quand les parties prenantes sont à priori d'accord il s'agit de voir ensemble en quoi les points de vue peuvent être différents voire opposés.
Quand les parties prenantes ne sont pas à priori du même avis, il s'agit de délimiter le ce sur quoi elles peuvent s'entendre.


Ce qui n’est pas normal c’est qu’une médiation soit demandée parce qu’il n’y a pas eu de concertation.



La concertation, dans une démocratie telle que la nôtre,c’est l’affaire des politiques, que l’on soit de droite ou de gauche.

La puissance publique, ce n’est pas que le politique c’est aussi l’administration. L’administration est un excellent tiers médiateur pour peu que le politique ait fait son travail de concertation en amont.

La puissance publique politique doit-elle laisser la seule administration veiller à l’ordonnancement des projets publics et privés sur un territoire donné, commune, département, région, nation ?
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 14 Fév 2011, 07:42

Tout ça est bel et bon mais un peu touffu pour mes neurones, mais au moins il y a de quoi réfléchir !
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 14 Fév 2011, 08:28

Robin, c'est bien l'objet de cette rubrique, pas de polémique, de la réflexion et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 14 Fév 2011, 20:40

Exemple: Absence de consultation, concertation, médiation entre un projet retiré durant l’été 2009 et un projet déposé en juillet 2010.

Afin de trouver une issue favorable il s’agirait pour les parties prenantes :

La majorité municipale : se concerter quant aux mutations profondes de la Ville. : le stationnement, l’articulation des projets d’équipements privés avec le PLU et les équipements publics. S’entendre pour arbitrer entre le pétitionnaire et les riverains en cas de carence réglementaire.

Le pétitionnaire : Un PC vient d’être accordé au-delà de ce PC , expliquer clairement les projets de développement futurs dans tous leurs attendus, emprise au sol, type d’activité, effectifs….

La population : sérier les questionnements du voisinage à la mutation foncière d’un quartier pavillonnaire.

Une concertation cela se prépare. Les parties prenantes doivent être au clair avec leurs positions respectives. Si des points ne sont pas encore clarifiés, il faut pour le moins entrer dans la concertation en sachant que cela peut vous être opposé par les autres parties prenantes.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 14 Fév 2011, 21:25

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Exemple: Absence de consultation, concertation, médiation entre un projet retiré durant l’été 2009 et un projet déposé en juillet 2010.

Afin de trouver une issue favorable il s’agirait pour les parties prenantes :

La majorité municipale : se concerter quant aux mutations profondes de la Ville. : le stationnement, l’articulation des projets d’équipements privés avec le PLU et les équipements publics. S’entendre pour arbitrer entre le pétitionnaire et les riverains en cas de carence réglementaire.

Le pétitionnaire : Un PC vient d’être accordé au-delà de ce PC , expliquer clairement les projets de développement futurs dans tous leurs attendus, emprise au sol, type d’activité, effectifs….

La population : sérier les questionnements du voisinage à la mutation foncière d’un quartier pavillonnaire.

Une concertation cela se prépare. Les parties prenantes doivent être au clair avec leurs positions respectives. Si des points ne sont pas encore clarifiés, il faut pour le moins entrer dans la concertation en sachant que cela peut vous être opposé par les autres parties prenantes.

Je ne peut qu'approuver, ne pas confondre (ou le laisser croire comme certains) consultation et concertation.
Si il u avait eu concertation il y aurait eu moins d'hypocrisie, des solutions auraient pu être trouvées. Ce mode de gouvernance ne semble pas être la ligne actuelle, il est vrai que certaine personne de l'administration communale se considère comme un esprit supérieur, n' hésitant pas a insulter des élus et les personnes n' étant pas de son avis (vos gueule les mouettes).
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 14 Fév 2011, 22:09

Il ne faut pas non plus négliger la mauvaise foi de certaines des parties impliquées dans cette affaire notamment en jouant la montre de telle sorte qu'une fois le délai passé, youpi le tour est joué. En ce sens le maire a su habilement prendre de vitesse les Associations de quartier en signant subrépticement le permis avant la date qu'il avait annoncé, bref bien des entourloupes dans ce dossier, on ne sera jamais assez vigilant face à des interlocuteurs aussi affûtes !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13851
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 26 Juin 2011, 22:01


Alors que les délocalisations consécutives à l'Union Européenne et à la mondialisations démontrent que l'on peut implanter usines de production et gestion des entreprises n'importe où dans le monde, l'aménagement du territoire est en panne et de nombreuses villes moyennes de province se désertifient et n'en finissent pas de mourir alors que 3 ou 4 grandes métropoles régionales n'en finissent pas de se développer....

Il me parait évident qu'il faut relancer l'aménagement du territoire pour sortir du schéma actuel et mieux répartir la population sur l'ensemble de celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 26 Juin 2011, 23:01

Et tout le monde a compris que Granny conidère que les indigènes que vous êtes, résidents actuels de ces zones pavillonnaires n'êtes pas fichus de penser par vous même à l'évolution de votre habitat, c'est plaisant!

N'en déplaise à ceux qui considèrent que l'habitat est un "périmètre" de réflexion réservé, je persiste et signe: l'évolution de l'habitat dans une mégalopole telle le Grand Paris est l'affaire de tous y compris des indigènes que nous sommes. C'est aussi comme le remarque judicieusement a.nonymous l'affaire d'une politique nationale de l'aménagement des territoires.

Maintenant la question que je pose à Granny:

Les Vergers de l'Ilôt: eut-il mieux fallut construire en lieu et place du du collectif HQE à énergie passive, auto producteur de sa consommation et réducteur de ses déchets?

Le projet Théâtre à côté de la salle Jacques Brel: Ne vaudrait-il pas mieux y concevoir du collectif HQE à énergie passive, auto producteur de sa consommation et réducteur de ses déchets?

Liste des quartiers pavillonnaires établie par Granny: les Alouettes, le Plateau, Victor Hugo, les Parapluies

Bizarre, bizarre, il me semble que des pans entiers de quartiers pavillonnaires Fontenaysiens ont été "oubliés"????

Pourquoi?

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Dim 26 Juin 2011, 23:36

@ Granny, sujet de réflexion:

"L'ennui naquit un jour de l'uniformité", alors oui, ça c'est un vers d'Antoine de La Motte-Houdar (1672-1731) dans sa fable intitulée "Les Amis trop d'accord" :

C'est un grand agrément que la diversité.
Nous sommes bien comme nous sommes.
Donnez le même esprit aux hommes,
Vous ôtez tout le sel de la société ;
L'ennui naquit un jour de l'uniformité."

A vous lire c' est votre projet, merci très peu pour moi.

Au fait que fait-on du grand ensemble, de la Redoute ? On détruit pour refaire plus dense mais HQE ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6405
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 27 Juin 2011, 00:56

Pas faux... Wink Wink

Au XVIIe beaucoup avaient déjà bien pensé le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 13851
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   Lun 27 Juin 2011, 00:59

mamiea a écrit:
Au fait que fait-on du grand ensemble, de la Redoute ? On détruit pour refaire plus dense mais HQE ?

Il s'agit d'une excellente question que j'ai abordée à de nombreuses reprises sur le forum municipal - http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?t=2695

Les ZUP - Zones d'Urbanisation Prioritaire - ont été créées par un décret de 1958 à une époque où la France manquait cruellement de logements comme le faisait savoir l'abbé Pierre dès l'hiver 1954: "Mes amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée... Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain, plus d’un presque nu. Devant l’horreur, les cités d’urgence, ce n’est même plus assez urgent ! ...."

Les politiques, financiers, urbanistes, architectes,.... de l'époque ont donc construit dans l'urgence pour faire face au besoin et ils ont fait, dans le contexte de l'époque, un bon boulot pour loger ceux qui n'avait pas de toit et on doit les remercier pour cela...

Ceci étant, on s'est aperçu au fil du temps que l'urbanisme des ZUP et l'architecture en barres et en tours des immeubles construits à cette époque n'étaient pas exempt de défauts qu'il s'agisse de lien social, de délinquance, de qualité de vie, ....

Certaines villes déjà ont déjà fait le choix de démolir pour reconstruire sous une forme mieux adaptée et, même si à Fontenay barres et tours ne constituent pas la majorité des immeubles, il ne fait aucun doute qu'une future municipalité aura nécessairement à avancer sur ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conserver les quartiers pavillonnaires sans densifier le tissu urbain.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conserver des Glaçons Sans Congélateur.
» TUTO pour faire une couche ou te1 sans surjetteuse
» Conserver le beurre hors frigo (beurrier breton)
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» mouchoirs en tissu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Le PLU (Plan Local d'Urbanisme) et le PLH (Plan Local de l'Habitat)-
Sauter vers: