Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Alstom: il nous restera encore les marinières....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 24 Avr 2014, 18:59

Rappel du premier message :

ArcelorMital c'est plié, les indiens ont pris...
Les chantiers de l'Atlantique c'est plié, les coréens ont pris....  
Peugeot c'est plié, les chinois ont pris...

Il reste encore Alstom et après il ne restera plus que les marinières mais les marinières ont va garder car il y a de l'avenir dans le secteur...


"Si l'opération se concrétisait, le groupe américain, qui produit déjà des locomotives et des moteurs d'avions, mettrait la main sur un des fleurons de l'industrie française qui construit notamment les TGV et des centrales électriques clés en main."



AFP a écrit:
AFP 24-04-2014 - 08:19
General Electric en discussion avancée pour racheter Alstom

Le conglomérat américain General Electric (GE) est en discussion avancée pour racheter le groupe industriel français Alstom pour "plus de 13 milliards de dollars", affirme l'agence de presse Bloomberg mercredi.

Les deux groupes pourraient annoncer un accord "dès la semaine prochaine", affirme l'agence de presse américaine, citant des personnes proches du dossier.

Si l'opération se concrétisait, le groupe américain, qui produit déjà des locomotives et des moteurs d'avions, mettrait la main sur un des fleurons de l'industrie française qui construit notamment les TGV et des centrales électriques clés en main.

Citée par Bloomberg, une porte-parole d'Alstom a réfuté toute opération de rachat, évoquant des "rumeurs sans fondement". Contacté par l'AFP, un porte-parole de GE s'est lui refusé à tout commentaire.

A 13 milliards de dollars, le rachat représenterait une plus-value d'environ 25% par rapport à l'actuelle capitalisation boursière du groupe français, affirme l'agence de presse.

Selon Bloomberg, l'opération aurait par ailleurs reçu "le soutien" du groupe B
ouygues, devenu l'actionnaire de référence d'Alstom après avoir racheté la part détenue par l'Etat français en 2006.

Le titre Alstom a été récemment chahuté en Bourse sur fond de rumeurs alarmantes sur sa santé financière. Sa dépréciation boursière a même fait basculer dans le rouge les comptes de Bouygues en 2013.

Le groupe est par ailleurs engagé dans un plan de suppression de plus de 1.300 postes au niveau mondial.

De son côté, General Electric a dégagé 3 milliards de dollars de bénéfices sur les trois premiers mois de l'année 2014, en recul de 15% par rapport à un premier trimestre 2013 qui avait profité d'éléments exceptionnels.

Selon Bloomberg, le rachat d'Alstom serait la plus grande acquisition jamais réalisée par le groupe américain qui est également présent dans les ampoules électriques, l'électroménager, les moteurs d'avions et les infrastructures pour le secteur de l'énergie.
Source: http://finances.orange.fr/actualites/infos-economiques/general-electric-en-discussion-avancee-pour-racheter-alstom-afp_CNT0000001U0LX.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
thierry



Messages : 687
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Lun 12 Sep 2016, 22:07

a.nonymous a écrit:


Cette progression est en grande partie liée à l'unionisation et à la mondialisation: importations non compensées par des exportations, délocalisations, travailleurs détachés, ....


Les régles de l'union Européenne s'applique aussi à l'Allemagne et son fabriquant de locomotives.

Le problème des délocalisations en France est du à un cout du travail excessif liés aux charges sociales et autres taxes directes ou indirectes sur le travail.

Fiscalité qui a été bien augmentée depuis 2012 par FH. Je rappelle juste que son programme économique était basé sur une augmentation de la fiscalité qui allait réduire notre dette - l'exemple typique du programme de gauche.

Ce programme a été une catastrophe économique comme le montre les chiffres du chômage et du commerce extérieur. Et je rappelle que plus de la moitié des français ont voté pour cela. Ce qui en dit long sur leur naïveté (on rase gratis) ou pire la méconnaissance des réglés de l’économie de marché.

On est pas obligé de faire les mêmes bêtises en 2017.




Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 00:44

@ anonymous
Wiki machin nous confirme:
Citation :
tocard \tɔ.kaʁ\ masculin

(Familier) (Injurieux) Personne de peu de valeur, sans attrait physique ou intellectuel.
Comment entamer une discussion si vous commencez par une injure et ce dans toutes les rubriques.
Perso j'ai des choses à dire sur Alstom mais je ne peux pas avoir un débat d'idée avec des personnes ayants si peu d'éducation qui se permettent de tels insultes à propos du chef de l'état.
C'est difficilement supportable de votre part vous qui étiez candidat sur une liste respectable lors des dernières élections municipales dans notre ville. J'en viens à me dire qu'heureusement que vous n'avez pas été élu.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 02:56

matmut a écrit:
@ anonymous
Wiki machin nous confirme:
Citation :
tocard \tɔ.kaʁ\ masculin

   (Familier) (Injurieux) Personne de peu de valeur, sans attrait physique ou intellectuel.
matmut a écrit:
Comment entamer une discussion si vous commencez par une injure et ce dans toutes les rubriques.
Perso j'ai des choses à dire sur Alstom mais je ne peux pas avoir un débat d'idée avec des personnes ayants si peu d'éducation qui se permettent de tels insultes à propos du chef de l'état.
C'est difficilement supportable de votre part vous qui étiez candidat sur une liste respectable lors des dernières élections municipales dans notre ville. J'en viens à me dire qu'heureusement que vous n'avez pas été élu.


Pour ma part je trouve, mais ça n'engage que moi, que la définition de wikipedia sied très bien à un président qui après avoir affirmé durant toute sa campagne qu'il ferait baisser le chômage par rapport à son prédécesseur à vu celui-ci passer de 2.9 à 3.5 millions de demandeurs d'emploi de catégorie A en quatre ans de mandat... Et je dis ça en ayant voté et appelé à voter pur lui...

Le chômage, c'était là le premier sujet auquel il aurait du s'attaquer mais hélas il n'a pas fait grand chose et je peux affirmer qu'aujourd'hui, en septembre 2016, certaines multinationales continuent à licencier pour délocaliser comme elles le faisaient en 2012...

Ceci étant à la lumière d'intervention précédente sur le dossier Alstom je suis convaincu que vous avez des choses intéressantes à dire sur le sujet et il est dommage que vous ne le fassiez pas....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 03:44

Cela engage un peu aussi le climat qui peut régner sur ce forum. Le mot est injurieux. Et redit sans retenue. S'il n'engage que vous, on peut vous l'accorder. Faites un peu confiance aux autres lecteurs que si l'on vous dit que le répéter sans cesse n'apporte rien au débat. Relisez ce que vous dit matmut. Ce serait mieux que de vous écouter en boucle et de vous gargariser des mêmes formules toutes faites. Enfin si vous le pouvez. Merci.

Le dossier Alstom va être traité au sommet de l'Etat. Notez le et attendez de voir comment.

On peut faire un petit flash back aussi
http://www.marianne.net/mort-alstom-pecresse-kron-ils-font-peter-champagne-100239922.html

Extraits

Rien de mieux qu'une énorme fête pour célébrer le bilan du PDG d'Alstom, Patrick Kron, parti avec une retraite chapeau de 10 millions d'euros et un plan massif de licenciements à son actif. Mais aussi à l'actif de son bras droit, Jérôme Pécresse, qui était bien sûr de la partie. Il était accompagné pour l'occasion de sa femme, Valérie Pécresse, qui dirige pourtant la région Ile de France, la plus touchée par les suppressions d'emplois. Mais qu'importe, champagne s'il vous plaît

En savoir plus sur en lisant la suite on y parle de Général Electric.


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Sep 2016, 04:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 04:02

2.9 millions de chômeurs en mai 2012, 3.5 millions en  juillet 2916, tout est dit.... Quelle injure aux salariés de droit français, aux salariés de Florange, SFR, Alstom, ..  et tous les autres de la part d'un président et d'un gouvernement se disant socialistes.... Ils ont été incapables non-seulement de redresser la situation de l'emploi mais même de la maintenir malgré leurs promesses....

Pourtant certains députés PS ont à une époque formulé des propositions en particulier au niveau des règles de l'Union mais le tocard n'ayant pas compris qu'il n'était plus rue de Solférino mais chef d'état à envoyer son premier ministre s'excuser face à Merkel du fait que des députés français aient pu remettre en question ces règles...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 13 Sep 2016, 08:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 04:05

a.nonymous a écrit:
2.9 millions de chômeurs en mai 2012, 3.5 millions en  juillet 2916. toutes dit.... Quelle injure aux salariés de droits français, aux salariés de Florange, SFR, Alstom, ..  et tous les autres de la part d'un président et d'un gouvernement se disant socialistes.... Ils ont été incapables non-seulement de redresser la situation de l'emploi mais même de la maintenir malgré leurs promesses....

Pourtant certains députés PS ont à une époque formulé des propositions en particulier au niveau des règles de l'Uniln mais le tocard nnyant pas compris qu'il n'était plus rue de Solférino mais chef d'état à envoyer son premier ministre d'excuser face à Merkel du fait que des députés français aient pu remettre en question ces règles...

Allez direct la triplette. En attendant votre nième redite suivante .. Bravo! Zappons Sad

Kron est un génie...

Côté mobilité Belfort Wittelsheim c'est 42kms. 6 sites á moins de 100kms. Westhofen 150kms. Reichshoffen 200kms.

Côté commande gros enjeu de concurrence pour le futur rer du grand Paris. Tout est en train de s'imbriquer.

##### je cite


Lundi 12 septembre 2016

L'ÉDITO ÉCO
Dominique Seux
Belfort : le billard à deux bandes d'Alstom

Ce matin, François Hollande présidera une réunion sur l’avenir de l’usine d’Alstom à Belfort...
(...) https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-eco/l-edito-eco-12-septembre-2016

Alstom a douze sites en France, 9.000 salariés, mais le marché des TGV est mâture -comme on dit. On remplace des rames, mais c’est tout. Et à l’étranger, quand il y a des contrats, la fabrication se fait sur place. Par ailleurs, Alstom a perdu plusieurs commandes de locomotives, notamment une en août, pas assez compétitive. Sur Belfort, l’entreprise a donc voulu avertir qu’après 2018, le carnet de commandes était vide et qu’il fallait préparer les reclassements des salariés sur d’autres sites.

Mais, selon vous, une autre clé de lecture doit être introduite.

Oui, il y a ce qui se joue en coulisses, dont on ne parle pas beaucoup. Avec cette affaire, Alstom met un coup de pression sur l’État pour qu’il force la SNCF à acheter à Alstom et pas à d’autres les rames de l’énorme appel d’offres des RER nouvelle génération. L’entreprise cherche à assurer du travail à ses autres usines. La SNCF, elle, veut faire jouer la concurrence avec un fabricant espagnol et le canadien Bombardier, moins chers. Bombardier qui a d'ailleurs une grosse usine et un millier d'emplois en France ! Vous voyez, c'est un billard à deux bandes avec deux conclusions. Un : la direction de l'entreprise va perdre la main d'événements qui la dépassent. Deux : ce matin, une musique rassurante pour les salariés sortira de l’Elysée.

Dominique Seux

##### sortir Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) et consolider l'Alliance Alstom Bombardier. Cqfd.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 06:11

a.nonymous a écrit:
Rappelons que quand le tocard est arrivé

Et cela a mis matmut en colère pour ce qu'il qualifie d'irrespect envers le Président de la République.
Mais peut-être s'agissait-il d'une allusion à la loi Macron. Vous savez le développement des services de transports routiers,... l'autocar est arrivé bounce

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 11:31

thierry a écrit:
Les régles de l'union Européenne s'applique aussi à l'Allemagne et son fabriquant de locomotives.

Le problème des délocalisations en France est du à un cout du travail excessif liés aux charges sociales et autres taxes directes ou indirectes sur le travail.

Fiscalité qui a été bien augmentée depuis 2012 par FH. Je rappelle juste que son programme économique était basé sur une augmentation de la fiscalité qui allait réduire notre dette - l'exemple typique du programme de gauche.

Ce programme a été une catastrophe économique comme le montre les chiffres du chômage et du commerce extérieur. Et je rappelle que plus de la moitié des français ont voté pour cela. Ce qui en dit long sur leur naïveté (on rase gratis) ou pire la méconnaissance des réglés de l’économie de marché.

On est pas obligé de faire les mêmes bêtises en 2017.



Au delà du débat gauche-droite, la marge de manœuvre étant somme-toute assez restreinte, il y a plusieurs points qui devraient faire école...

Nous savons tous que Hollande en bon tocard a fini premier parce que le favori a été disqualifié avant même d'avoir pu se lancer dans la course.... Si DSK n'avait pas été "empêché" il y a une très forte probabilité pour que ce soit lui qui finisse président.... Ceci étant, Hollande est quand même passé par les primaires socialistes et l'on peut s'étonner qu'aucun journaliste ou adversaire politique n'ait été plus véhément pour tracer un portrait exhaustif du personnage.... Il y a bien eu quelques remarques de Martine Aubry, Ségolène Royal ou Arnaud Montebourg pour dire qu'il n'avait jamais rien fait dans sa vie mais rien de bien violent...

Cela amène une question, l'accession à la présidence d'un candidat n'ayant jamais été ministre... Si nous sommes nombreux à vouloir un renouveau de la classe politiques, nous avons aussi pu voir qu'un président "naïf"  dans le sens "ingénu, confiant et simple par inexpérience" n'est sans doute pas le plus à même de mener à bien les affaires du pays....

Enfin et même si le dernier gouvernement PS avant celui de 2012 remontait à 2002, on peut s'étonner que les cadres du PS ait été aussi mal préparés et aussi peu au fait des évolution de la société, je pense en particulier à l'unionisation et à la mondialisation,  lors de leur arrivée au gouvernement avec tous leurs dogmes.... C'est étonnant car si de 2002 à 2012 il n'y avait plus de ministre socialiste, il restait forcément dans les administrations des hauts fonctionnaires proches du PS connaissant les dossiers et donc à même de servir de conseillers... Aller chercher un Cahuzac il fallait quand même le faire....

Aujourd'hui certains sondages affirment qu'en 2017 la gauche sociale-démocrate pourrait ne pas être présente au deuxième tour et je le déplore...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 17:58

matmut a écrit:
@ anonymous
Wiki machin nous confirme:

Comment entamer une discussion si vous commencez par une injure et ce dans toutes les rubriques.
Perso j'ai des choses à dire sur Alstom mais je ne peux pas avoir un débat d'idée avec des personnes ayants si peu d'éducation qui se permettent de tels insultes à propos du chef de l'état.
C'est difficilement supportable de votre part vous qui étiez candidat sur une liste respectable lors des dernières élections municipales dans notre ville. J'en viens à me dire qu'heureusement que vous n'avez pas été élu.

C' est aussi le résultat de 5 ans d' insultes envers l' ancien président, la faute a nos politiques irrespectueux. On peut ajouter que les surnoms donné a l' actuel par ses amis politiques n' arrangent pas la chose. Alors continuez a respecter la fonction et faites l' impasse sur quelques remarques désobligeantes et donnez votre avis.

@a.nonymous : dois-je rappeler que Hollande a été élu sur un slogan "tout sauf Sarkosy" et non sur un programme! Que les promesses du candidat socialiste étaient on ne peu plus démagogiques (imposition a 75%), alors ne nous plaignons pas nous avons le résultat de nos envie.

@Libellule :
"Côté mobilité Belfort Wittelsheim c'est 42kms. 6 sites á moins de 100kms. Westhofen 150kms. Reichshoffen 200kms.

Côté commande gros enjeu de concurrence pour le futur rer du grand Paris. Tout est en train de s'imbriquer."

Le site de Belfort peut il attendre l' hypothétique commande du "Grand Paris" ?
Il est très symptomatique que le gouvernement se réveille à quelque mois de l' élection présidentielle, doit-on classer cette affaire dans le panier "promesses électorales".
Affirmer, comme le fait le gouvernement, que le site de Belfort restera sans avoir analyser le problème, n' est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs?
Si, par contre, ils étaient au courant et connaissent le dossier, c' est encore plus grave car preuve d' un laxisme inquiétant.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 18:48

Selon M.Martinez (CGT) si la SNCF met Alstom en difficulté c'est à cause des autocars de Macron
Quelle sottise ! !!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mar 13 Sep 2016, 19:09

@anonymous:
Il ne vous aura pas échappé que l'objet de cette Rubrique est Alstom et non Hollande Bashing.
Vous pratiquez avec excès ce que vous reprochez à libellule le détournement de sujet.
Pour déverser votre colère sur le chef de l'état et l’exécutif, ouvrez donc une rubrique dédiée.
Maintenant pour Alstom , peut on vitae eternum sauvez une entreprise qui ne sait pas ou ne peut pas se restructurer pour devenir compétitive.L'on peut se poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 207
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 02:28

J'ai entendu que pour l'achat des locomotives-diesels par la filiale franco-germanique c'est la compétence de fabrication sur ces moteurs qui a prévalu, Alstom étant surtout a l'avant-garde pour les lignes électrifiée des TGV. Sûrement que le manque de capitaux et de financement reconnu par Alstom répond au manque d'investissements et de capitaux qui avait valu la vente du reste de l-entreprise à GE.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 03:04

Gérard a écrit:
Selon M.Martinez  (CGT) si la SNCF met Alstom en difficulté  c'est à  cause  des autocars de  Macron
Quelle sottise ! !!

Je pense que monsieur Martinez a fait d' un titre de film sa devise :
"C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 03:14

La contre-attaque de la direction d' Alstom :
http://www.huffingtonpost.fr/2016/09/13/alstom-hollande-communique-belfort_n_11988466.html a écrit:

EOups ! Gros malaise à la communication d'Alstom qui contredit Hollande par erreur

ENTREPRISES - La pénurie de commandes rend "aujourd'hui impossible (...) un avenir pérenne pour les activités du site de Belfort", affirme ce mardi 13 septembre le patron d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, dans un message distribué aux salariés du groupe.

Cette déclaration tranchée intervient au lendemain de celles du président François Hollande, au contraire très confiant dans l'avenir du site. Pourtant, le message du jour ne laisse aucun doute sur la fermeture de Belfort. "Aucune locomotive n'a été commandée depuis plus de 10 ans à Alstom en France et la production des motrices TGV, non assurée après 2018, est au rythme le plus bas de son histoire", explique Henri Poupart-Lafarge.

"Nous avons maintenu une production à Belfort aussi longtemps que nous l'avons pu", assure-t-il, ajoutant avoir "alerté les pouvoirs publics sur cette situation depuis plusieurs mois".

Pas sûr que se soit par erreur, le gouvernement et les politiques en général, on essayaient de faire porter le chapeau au PDG, c' est loupé. Encore une preuve de l' incompétence de l' état en matière industrielle.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 03:46

On peut dire que s'amorce un bras de fer entre Mr.Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom Transport, et le gouvernement qui en fin de législature n'impressionne plus trop les grands patrons. Contrairement à la fin de la législature précédente ou ces derniers avaient accepté de mettre sous le boisseau leur plans sociaux avant la présidentielle.
Il faut dire que le gouvernement n'a pas grand chose à mettre dans la corbeille du site de Belfort, quatre des cinq projets qu'il propose n'entre pas vraiment dans le cœur de métier du site qui est spécialisé dans les motrices de TGV et les locomotives.
Pour les TGV c'est vrai que rien ne se fera tant que ne sera pas finalisé la nouvelle génération et pour les locos il semble qu'il y ai un manque de compétitivité du groupe qui ferait bien d'y prêter attention si il ne veut pas mourir définitivement. Le coup de grâce ayant été la décision d'Akiem en faveur de Vossloh pour les 44 locomotives destinées à la SNCF.
les perspectives à moyen et long terme pour Belfort paraissent quand même pour le moins bouchées.
Maintenant quand reprendront les commandes du TGV nouvelle Génération, ou sera-t-il Fabriqué si l'on a perdu les compétences de Belfort? En Alsace? J'en doute.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 17:21

matmut a écrit:

Maintenant quand reprendront les commandes du TGV nouvelle Génération, ou sera-t-il Fabriqué si l'on a perdu les compétences de Belfort? En Alsace? J'en doute.

Les plans et brevets appartenant a Alstom, les compétences restent chez Alstom. Pour ce qui est des hommes, nul doute que certain préféreront déménager vers l' Alsace que d' aller pointer à Pole Emploi.
De plus on peut se poser la question de savoir si le site de Belfort sera en mesure (longueur des ateliers) de construire ce nouveau TGV.
Enfin que sera la ligne du futur gouvernement ? Continue-t-on le tout TGV ou mettons nous la priorité sur le fret ?
Donc, oui, l' avenir de "Alstom Belfort" est bien en suspension et ce ne sont pas les promesses gouvernementales qui doivent rassurer les employés. Ni d' ailleurs le silence assourdissant des candidats déclarés.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 18:51

Si on dresse la liste des industries qui ont disparu des régions en quelques dizaines d'années on voit bien que l'état est un piètre économiste
Faut il continuer ainsi? ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 20:27

L'Etat dans Alstom pour éviter la vraie cata ... Le responsable tout désigné?

Un bout de wikitruc

Alstom (originellement Als-Thom, puis Alsthom en 1932, puis Alsthom Atlantique en 1976, puis Gec-Alsthom en 1989 et Alstom depuis 1998 est une société anonyme basée en France spécialisée dans les secteurs des transports, principalement ferroviaires (trains, tramways et métros).

À l'origine Als-Thom, contraction d'« Alsace » et de « Thomson », devenu Alsthom, était le résultat de la fusion, réalisée en 1928, d'une partie de la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM) basée à Mulhouse puis à Belfort, spécialiste de la construction de locomotives, et de la Compagnie française Thomson-Houston (CFTH), société franco-américaine spécialiste des équipements de traction électrique ferroviaire et de la construction électro-mécanique. Auguste Detœuf en fut le premier administrateur délégué.

Sur ce dernier :

Impliqué dans les bouleversements de son temps, Detœuf prononce en 1936 un fameux discours devant le Groupe X-Crise intitulé « La fin du libéralisme »

Extraits : " La fin du libéralisme ". Extraits." Le libéralisme est mort ; il a été tué, non pas par la volonté des hommes ou à cause d'une libre action des gouvernements, mais par une inéluctable évolution interne. [...] Je crois que la fausse mystique libérale, les déclarations libérales sans sincérité, toute cette démagogie à l'intention des classes dirigeantes et d'un peuple qui confond la liberté économique avec la liberté tout court, sont des dangers publics. [...]. Si ceux qui souffrent le moins de l'économie moderne pensent avoir individuellement intérêt à la liberté économique totale, ils se trompent. En tant qu'individus, non plus qu'en tant que collectivité dans la collectivité, ils n'y ont intérêt. Ils n'ont intérêt à sauver que ce qui est bon, et une part du libéralisme est aujourd'hui malfaisante. " " Le libéralisme a fait des merveilles ; il a enrichi le monde de telle façon que certainement nul autre système n'aurait fait, de loin, aussi bien. Il a transformé la classe ouvrière en petite bourgeoisie. [...] Il a permis à l'Europe de nourrir deux fois plus d'habitants. Il a permis à la collectivité de fournir un nombre considérable de services nouveaux ou d'assurer dans des conditions incomparablement plus confortables les services anciens. Il a transformé le monde matériel. Il a joué le plus beau rôle ; mais [à cause de cette grave crise] nous sommes bien obligés de constater que ce rôle est terminé. Il faut savoir vieillir, sous peine d'être hors la vie. " " Le libéralisme nous a donné de bien mauvaises habitudes. Il a sanctifié l'égoïsme.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 20:47

Vous avez compris que les extraits sont plus lisibles que l'intégralité du texte. Très bien. Le lien aurait été utile aux curieux.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 14 Sep 2016, 21:44

Les guillemets suffisent ici.
Mais quitte à mettre un lien, celui ci s'inscrit dans la poursuite des citations Auguste Detoeuf ayant dans la foulée participé à cela en 38.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Colloque_Walter_Lippmann

Il y est décrit ainsi

Auguste Detœuf, 1883-1947, polytechnicien et industriel, a fait partie de la mouvance du Redressement français. Un des 26 économistes et intellectuels libéraux participants au colloque.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 03:29

mamiea écrit:
Citation :
Les plans et brevets appartenant a Alstom, les compétences restent chez Alstom. Pour ce qui est des hommes, nul doute que certain préféreront déménager vers l' Alsace que d' aller pointer à Pole Emploi.
De plus on peut se poser la question de savoir si le site de Belfort sera en mesure (longueur des ateliers) de construire ce nouveau TGV
Certes les plans et brevets restent chez Alstom, mais il n'y a pas que les compétences des cols blancs qui sont nécessaires il y a aussi la compétence industrielle et celle ci se trouve dans les ateliers et est difficilement transposable sur un autre site.
Quant à la longueur des ateliers sur le site de Belfort, je vous rassure pas de problème il y a actuellement sur le site plusieurs sociétés autres qu'Alstom transport (GE power entre autres) qui occupent des ateliers et encore beaucoup de de locaux désaffectés
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 04:29

La compétence n' est pas un bien matériel mais humain et comme je vous le dis dans ma réponse les humains sont plus facile à transporter de Belfort en Alsace que les ateliers.
Il faut toujours avoir en mémoire que tout départ de personnel est une perte de compétence pour l' entreprise, mais là on n' en ârle pas.
Ne pas oublier que les compétences évoluent et qui sait si les futures machines reprendront la technologie actuelle ou bien une toute nouvelle demandant de nouvelles compétences.

A coté de cela il y a le devenir d' une ville perdant un de ces gros contributeur, le choc pour les ouvriers et sous-traitants ne voyant pas un avenir radieux (ce qui est un autre problème).
Belfort, après d' autres sites devrait faire réfléchir nos édiles dans la diversité nécessaire des activités industrielles dans leur ville.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 05:08

mamiea a écrit:
Belfort, après d' autres sites devrait faire réfléchir nos édiles dans la diversité nécessaire des activités industrielles dans leur ville.


Il fut une époque à laquelle il existait à Belfort une importante usine du groupe Bull avant que celle-ci ne disparaisse comme toutes celles de ce groupe....  

Aujourd'hui alors que toute l'activité économique de notre pays est très dépendante de l'informatique, celui-ci ne produit plus rien dans ce domaine...

Voir: http://www.feb-patrimoine.com/projet/usines/usine_belfort.htm

(Une pensée pour André Truong https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Truong_Trong_Thi et pour François Gernelle https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Gernelle )


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 15 Sep 2016, 05:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 05:27

Effectivement et c'est là que l'on peut mesurer l'impact de l'évolution technologique tout comme à Angers. Dans ces usines se fabriquaient tabulatrices, interclasseuses, trieuses, imprimantes à colonnes, perforatrices et vérificatrices, etc, tous ces mots qui ne disent plus rien qu'à quelques dinosaures de l'informatique mais qui démontrent qu'avec ces disparitions, combien d'emplois sont passés à la trappe, combien d'ajusteurs, tourneurs, fraiseurs et monteurs ont ainsi rejoint la cohorte des chômeurs ?
Alors , Alsthom aujourd'hui, combat d'arrière garde ? sans doute puisque nos dirigeants ont été dans l'incapacité de nous projeter dans l'avenir du développement industriel et économique.

Bien dommage que Tonton ne soit plus là, il aurait pu nous en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 05:40

Quand j'entends les arguments justifiant -peut être avec raison- le regroupement des unités de production je me demande si la fabrication éclatée sur l'Europe des avions Airbus ne sera pas un jour remise en cause.
Voir des convois spéciaux traverser la France sur des centaines de km permet de douter de la validité à long terme de cette industrie.
Si un ou des regroupements s'effectuaient ce ne serait pas du tout "forcément" à Toulouse ni même en France.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 06:01

Les salariés d'Airbus Helicopters éprouvent une "vraie inquiétude" quant à l'avenir de cette filiale d'Airbus Group, ont déclaré mercredi à l'AFP des syndicats du constructeur, dont la direction dément des rumeurs de suppressions de postes.

"A ce stade, il n'y a pas de décision de suppression de postes", a affirmé la direction à l'AFP, qualifiant les rumeurs évoqués par des syndicats à ce sujet de "spéculations".

"Il y a une vraie inquiétude des salariés" avant le traditionnel discours de rentrée du PDG au personnel au siège de Marignane (Bouches-du-Rhône), décalé du 15 au 19 septembre, souligne cependant Edwin Liard, le représentant de FO dans l'entreprise.

"Il n'y a pas de communication de la direction, mais on voit très bien où l'on va", ajoute-t-il, soulignant toutefois, comme d'autres syndicats, que les instances représentatives du personnel n'avaient pas été convoquées, comme tout employeur doit le faire s'il envisage des mesures affectant l'emploi.

"Les salariés sont très inquiets pour plusieurs raisons", a détaillé Didier Hacquart, délégué syndical CFDT, citant l'incertitude autour de la renégociation d'un important contrat en Pologne, l'interdiction de vol en Europe des Super Puma depuis juin, après un accident en Norvège, et la chute du prix du baril de pétrole, alors que de nombreux hélicoptères sont employés pour l'extraction de l'or noir.

L'entreprise devrait, en revanche, profiter de la signature, concrétisée en août, d'un contrat de 1 milliard d'euros pour la fourniture de 30 hélicoptères Caracal au Koweit, et peut espérer en remporter d'autres en Asie, souligne-t-il.

La situation peut se retourner rapidement: "si on signe trois contrats, et que le Super Puma revole dans 3 mois, ce serait pas moins 400 emplois, ce serait plus 400" à créer dans l'entreprise, souligne-t-il : "Tout peut basculer du tout au tout, du pire au meilleur".

Dans ce contexte, les salariés attendent du PDG "qu'il leur fasse une description précise de la situation", dit Ludovic Andrevon de la CFE-CGC. "Si des mesures doivent être prises, on sera vigilants sur leur adéquation à la situation. Et sur le fait qu'on est un groupe mondial : ce n'est pas un seul pays qui doit trinquer, tout le monde doit faire des efforts", ajoute-t-il.

Airbus Helicopters revendique la première place sur le marché mondial des hélicoptères civils et la quatrième sur celui des engins militaires. Il a livré 395 appareils en 2015, contre 503 quatre ans plus tôt.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 06:57

Gérard écrit:
Citation :
Quand j'entends les arguments justifiant -peut être avec raison- le regroupement des unités de production je me demande si la fabrication éclatée sur l'Europe des avions Airbus ne sera pas un jour remise en cause.
Voir des convois spéciaux traverser la France sur des centaines de km permet de douter de la validité à long terme de cette industrie.
Si un ou des regroupements s'effectuaient ce ne serait pas du tout "forcément" à Toulouse ni même en France.

Bon questionnement, Si il devait y avoir regroupement des activités industrielles chez Airbus cela devrait être chez l'un des deux principaux contributeurs du groupe soit la France ou l'Allemagne. Cette dernière ayant déjà pris les commandes du holding et vu le manque de stabilité politique et fiscale de notre pays, je vous laisse deviner ou ce regroupement pourrait s'effectuer.
Il en est de même pour le regroupement européen des activités de transport ferroviaire que certains chez nous appellent de leurs vœux. Si Alstom transport est plus gros en chiffre d'affaire que l'activité transport de Siemens il ne fait aucun doute que l’Allemagne ne laisserait pas le leadership à la France.De plus l’Allemagne possède un autre fabricant de matériel ferroviaire(Vossloh, celui qui a ravi à Alstom la commande des 44 locomotives pour Akiem filiale à 100% de la SNCF) alors un petit tour de passe passe et Siemens absorbe Voosloh et devient plus gros qu'Alstom et justifie le leadership allemand.
Tout ça est aujourd'hui de la fiction mais il serait temps pour nos gouvernants et nos entrepreneurs de se poser les questions.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 07:56

matmut a écrit:
Bon questionnement, Si il devait y avoir regroupement des activités industrielles chez Airbus cela devrait être chez l'un des deux principaux contributeurs du groupe soit la France ou l'Allemagne. Cette dernière ayant déjà pris les commandes du holding et vu le manque de stabilité politique et fiscale de notre pays, je vous laisse deviner ou ce regroupement pourrait s'effectuer.

Sachant qu'à ma connaissance toute la production allemande est regroupée sur le site de Hambourg alors que la production française est éclatée sur trois sites avec des transports d'éléments volumineux pour les acheminer à Blagnac....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 09:06

Le raisonnement à l'échelle européenne est loin d'être acquis.

Le développement d'Airbus, au cours des quarante dernières années, constitue un véritable succès de la construction de l'Europe industrielle. C'est aussi le succès d'hommes de vision, parmi lesquels les polytechniciens, en France, ont joué un rôle important.
Les origines : du village gaulois à l'axe franco-allemand
L'industrie européenne de l'aviation commerciale, jusqu'aux années 1960, est constituée par une quinzaine d'industriels de petite taille (Sud-Aviation, Shorts, Hawker-Siddeley, Bölkow...) qui ne peut faire face aux géants américains : Douglas, Boeing, Lockheed. Certes, les Européens se maintiennent à la pointe de l'innovation, avec des avions révolutionnaires comme le Comet, Caravelle et Concorde. Ces innovations seront une des clés du succès futur d'Airbus, mais, à cette époque, la petite taille du marché " naturel " sur le vieux continent et le nombre trop important d'appareils européens concurrents empêchent chaque fabricant d'atteindre des séries significatives ; d'autre part, chaque industriel tient à posséder l'ensemble des compétences nécessaires à la conception et à la fabrication d'un avion commercial : les redondances qui en découlent sont des handicaps supplémentaires à la rentabilité des projets.

Dans ce contexte, les États-Unis dominent le marché mondial de l'aviation commerciale des années 1960, avec des appareils produits à plus de 1 000 exemplaires comme les Boeing 707, 727 et 737, ou le McDonnell Douglas DC9. L'Europe est loin derrière et la Caravelle, avec 260 exemplaires produits, fait figure d'exception.

Une nouvelle idée prend alors forme : seule la coopération en Europe peut apporter la " masse critique " nécessaire à un succès commercial et industriel. Cette coopération se bâtira sur l'axe franco-allemand : le 29 mai 1969, un accord intergouvernemental institue une coopération dans laquelle les industriels français et allemands sont à parité. Le gouvernement espagnol se joint bientôt à l'accord, suivi plus tardivement (en 1979) par le gouvernement du Royaume-Uni.

Cet accord se fonde sur quelques principes simples :

• une règle de base : la spécialisation. Chaque industriel se centre sur des domaines d'excellence (le cockpit, les commandes de vol, l'assemblage final pour la France ; le fuselage courant et la cabine pour l'Allemagne, la voilure pour l'Angleterre), chaque industriel acceptant d'abandonner les compétences qui ne lui sont plus nécessaires ;
• le choix du statut de Groupement d'intérêt économique (GIE) pour l'organisation centrale, Airbus Industrie, qui fédère les intérêts des partenaires tout en respectant leur personnalité propre ;
• la conception d'un produit véritablement innovant, l'A300, un gros-porteur bimoteur, qui effectue son premier vol en 1972.

La suite http://www.lajauneetlarouge.com/article/une-breve-histoire-dairbus#.V9m9XCM6_qA
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 19:42

Libellule vous nous gratifiez d'un article fort intéressant sur l'historique d'Airbus mais vous ne vous prononcez pas sur le questionnement de Gérard a savoir "Si un ou des regroupements s'effectuaient ce ne serait pas du tout "forcément" à Toulouse ni même en France".

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 20:42

précision : les pièces des Airbus vont de Hambourg à Bordeaux par voie maritime puis par transport hors gabarit de Bordeaux à Toulouse.

http://www.meretmarine.com/fr/content/airbus-affrete-un-quatrieme-navire-pour-le-transport-des-pieces-davions a écrit:
Un nouveau navire va rejoindre la flotte exploitée pour le compte de l'avionneur européen. Le Bore Sea, un bateau de type ro-flex appartenant à l'armement finlandais Bore, va en effet rejoindre les rotations logistiques d'Airbus. Affrété pour trois ans par la société Fret Cetam, joint-venture entre Louis Dreyfus Armateurs et Leif Höegh, désormais en charge de la logistique maritime d'Airbus, il commencera ses rotations en avril prochain et sera dédié aux liaisons entre Saint-Nazaire et les ports méditerranéens de chargement des pièces d'A380 et A400M.
Le navire, sous pavillon finlandais, est sorti des chantiers allemands de Flensburg en avril dernier. Il mesure 195 mètres de long et présente un linéaire de garage de 2900 mètres. Il peut également emporter 120 conteneurs dont 50 reefers (conteneurs réfrigérés). Le Bore est actuellement affecté à des rotations de fret entre Zeebrugge et Teesport.

Si le transport par voie fluviale avait été favorisé en France, on aurait évité ce trajet périlleux.

Pour en revenir au sujet le gouvernement veut imposer à la SNCF d' acheter des locomotives à Alstom afin de pouvoir dire qu' ils ont sauvé Alstom et le site de Belfort, même si on met la santé financière de la SNCF.
Ce n' est pas grave nous les contribuables payeront l' addition.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 21:03

matmut a écrit:
Libellule vous nous gratifiez d'un article fort intéressant sur l'historique d'Airbus mais vous ne vous prononcez pas sur le questionnement de Gérard a savoir "Si un ou des regroupements s'effectuaient ce ne serait pas du tout "forcément" à Toulouse ni même en France".


La réponse est incluse dans le questionnement. D'où ma formule rappelant que l'espace de production d'Airbus est l'Europe, ce qui ne paraît pas encore évident à tous. Sans Europe il n'y aurait pas eu Airbus. Un site, un métier. Si le métier évolue... Etc


Dernière édition par Libellule le Jeu 15 Sep 2016, 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 15 Sep 2016, 21:26

mamiea a écrit:
précision : les pièces des Airbus vont de Hambourg à Bordeaux par voie maritime puis par transport hors gabarit de Bordeaux à Toulouse.


Et également par voie aérienne pour les plus volumineuses....

https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A300-600ST a écrit:
L'Airbus A300-600ST, également connu sous le surnom de Beluga en raison de sa forme ou encore Super Trasporter, est un avion-cargo construit par Airbus. Dérivé de l'avion de ligne A300, le Beluga peut, grâce à sa soute de 37,7 m de long et 7,4 m de diamètre, emporter une charge de plus de 50 tonnes sur une distance maximale de 2 779 km. Il est similaire au Boeing 747-400 Large Cargo Freighter.

Cinq exemplaires du Beluga ont été construits et sont utilisés par son unique client, Airbus Transport International, pour le transport de sections d'appareils Airbus entre les divers sites de production en Europe. L'A300-600ST peut également être utilisé pour transporter des charges exceptionnelles comme des satellites, des engins spatiaux3, des véhicules militaires ou peut être utilisé pour des opérations humanitaires4.
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A300-600ST
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 16 Sep 2016, 13:34

mamiea a écrit:
Question :
Qui achète des locomotives Alstom ?
Où fabriquera t on les TGV Américains ? a Belfort ou sur place ?


Et en complément de ma réponse: http://www.plateaufontenay.net/t1751p50-alstom-il-nous-restera-encore-les-marinieres#87043


http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/09/15/alstom-qu-on-le-veuille-ou-non-pour-les-trains-on-etait-les-meilleurs_4998292_823448.html a écrit:
« Le groupe [ Alstom ] va fabriquer 1 600 machines pour l’Inde, elles seront produites sur place. S’il avait attribué 10 % de ce contrat à Belfort, on aurait tenu 5 ans, surtout que c’est les mêmes que pour le Kazakhstan, on connaît bien… », racontent-ils. « Le pire, c’est qu’on nous demande de transmettre notre savoir-faire aux Indiens, c’est suicidaire pour nous, c’est n’importe quoi… »
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/09/15/alstom-qu-on-le-veuille-ou-non-pour-les-trains-on-etait-les-meilleurs_4998292_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 16 Sep 2016, 17:24

« Le groupe [ Alstom ] va fabriquer 1 600 machines pour l’Inde, elles seront produites sur place. S’il avait attribué 10 % de ce contrat à Belfort, on aurait tenu 5 ans, surtout que c’est les mêmes que pour le Kazakhstan, on connaît bien… », racontent-ils. « Le pire, c’est qu’on nous demande de transmettre notre savoir-faire aux Indiens, c’est suicidaire pour nous, c’est n’importe quoi… »

On peut comprendre la déception des ouvriers de voir des années de travail leur passer sous le nez, mais sans l' acceptation d' une telle clause, le contrat aurait été pris par une autre société et ils risquaient de ce trouver sans emploi (le montant du contrat servant aussi à payer leur salaires.
Jz crois qu' il faudra s' habituer à ce type d' accord pour tout contrat "export" comme c' est le cas pour Airbus en Chine, la D.C.N en Australie, Dassault et ses rafales......
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 16 Sep 2016, 21:58

mamiea a écrit:
Je crois qu' il faudra s' habituer à ce type d' accord pour tout contrat "export" comme c' est le cas pour Airbus en Chine, la D.C.N en Australie, Dassault et ses rafales......

Effectivement dans une économie mondialisée les clauses de "fabrication" locale, il s'agit souvent d'assemblage plutôt que réelle fabrication, sont de plus en plus fréquentes pour garantir des emplois dans les pays acquéreurs de produits étrangers....

La question que l'on peut se poser est de savoir si en retour la France impose de telles clauses en retour quand c'est elle qui achète des produits étrangers ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Sam 17 Sep 2016, 01:52

Les exemples donnés ne sont pas que de l' assemblage mais du transfert de compétences.
Oui il serait utile de savoir si nous agissons de même.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Sam 17 Sep 2016, 02:49

mamiea écrit:
Citation :
Les exemples donnés ne sont pas que de l' assemblage mais du transfert de compétences.
J'avoue ne pas connaitre les clauses des contrats américains et indiens. Pour ce qui reste de mes expériences professionnels je sais que si il y a des fabrications ou assemblages locaux cela implique systématiquement un transfert de compétence industrielle (aménagement des ateliers, des chaines de montage des équipements et outillage requis et formation des employés et ouvriers).
Maintenant pour ce qui concerne la technologie, l'on ne fait un transfert complet des compétences que pour des équipements en fin de carrière sachant que l'on a en préparation dans nos cartons des équipements de nouvelle génération. C'est sans doute le cas pour le TGV américain.
Il ne faut pas négliger que même pour ces contrats avec fabrication locale il y a une part rapatriable non négligeable qui financera entre autre la R&D,les bureaux d'études les technico-commerciaux et le personnel détaché sans oublier le chiffre d'affaire et le bénéfice de la société. Si cette dernière est raisonnable dans la rémunération des actionnaires cela doit permettre de garder ouvert certains sites qui tournent au ralenti.
C'est vrai qu'Alstom n'est pas tout à fait un exemple, vivant en grande parti de fonds publics( trains, tramways et fut un temps avant cession à GE des centrales électriques et équipements de réseau)
Ils ont bénéficiés de marges confortables mais ils n'y sont jamais arrivés faisant appel à l'état pour les sortir du pétrin dans lequel ils se sont mis (amende record aux Etats Unis) sans jamais renvoyer l’ascenseur.
Je rappellerai les faits les plus récents, comme la rémunération record des actionnaires après la cession à GE d'Alstom power et le golden parachute attribué à Patrick Kron l'ancien PDG d'une société en mauvaise passe (14 millions d'Euros quand même)
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 23 Sep 2016, 01:47

Pour répondre aux inquiétudes de mamiea concernant le transfert de technologie, juste un petit aparté
suite a la jolie victoire du gouvernement concernant la vente de 36 avions de combat Rafale à l'Inde( ce qui porte quand même à 84 avions vendus par le gouvernement actuel  contre zéro précédemment.
Un petit cocorico ne fait pas de mal dans la déprime actuelle.
Pour en revenir au transfert de technologie un petit rappel concernant le Rafale qui montre qui montre que nos gouvernants et industriels ne sont pas que des nunuches :
Citation :
Le contrat sur le point d'être signé à New Delhi est toutefois très inférieur à ce qui était prévu au début des négociations en 2009, qui avaient suivi les premières offres françaises en 2006. L'Inde envisageait alors d'acquérir 126 avions, dont la majeure partie assemblée sur place dans les ateliers de l' industrie locale. Mais les conditions réclamées par l'Inde avaient été jugées inacceptables par Paris, notamment quand les industriels peu accoutumés à la fabrication d'avions modernes demandaient que la France garantisse à ses frais la bonne réussite du processus, tout en transférant à l'Inde des technologies très sensibles.
L' on peut penser que pour les locos vendues à l'Inde la même attitude a été de mise.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 23 Sep 2016, 04:42

matmut a écrit:
Pour répondre aux inquiétudes de mamiea concernant le transfert de technologie, juste un petit aparté
suite a la jolie victoire du gouvernement concernant la vente de 36 avions de combat Rafale à l'Inde( ce qui porte quand même à 84 avions vendus par le gouvernement actuel  contre zéro précédemment.
Un petit cocorico ne fait pas de mal dans la déprime actuelle.
Pour en revenir au transfert de technologie un petit rappel concernant le Rafale qui montre qui montre que nos gouvernants et industriels ne sont pas que des nunuches :

L' on peut penser que pour les locos vendues à l'Inde la même attitude a été de mise.

On ne peut pas comparer la construction d' un avion de combat avec une locomotive. Je suppose que les indiens on réfléchi sur le bien fondé de leur demande et se rendre compte qu' elle était hors de propos. On peut aussi remarquer que le nombre est passé de 126 a 36.
Contrairement au locomotives dont la technologie est âgée, celle des rafales transférée à une autre nation mettrait en danger nos propre avions.

"Il ne faut pas négliger que même pour ces contrats avec fabrication locale il y a une part rapatriable non négligeable qui financera entre autre la R&D,les bureaux d'études les technico-commerciaux et le personnel détaché sans oublier le chiffre d'affaire et le bénéfice de la société. Si cette dernière est raisonnable dans la rémunération des actionnaires cela doit permettre de garder ouvert certains sites qui tournent au ralenti."

C' est bien ce que j' ai dit, par contre il n y a pas de société qui conservent des espaces et du personnel "inutile" car c' est amputer les autres services de budget important (ne serais-ce que dans la recherche et développement très gourmands en budget et indispensable à l' avenir de la société).
De plus laisser du personnel à ne rien faire, c' est le dévaloriser l' entraîner vers la dépression. Il est plus correct de prévenir longtemps à l' avance et former ces personnes à une autre activité.
Ne pas laisser à penser que c' est "quantité négligeable" des essuie-mains bon à jeter, mais bien de leur conserver leur dignité leur donner un avenir et surtout leur apprendre qu' ils sont capable de faire autre chose que leur ancien travail.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 23 Sep 2016, 20:33

Les prestataires d’Alstom transports inquiets pour leur avenir
Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard
Vendredi 23 septembre 2016 à 7:10
l
La fermeture annoncée d’Alstom transports à Belfort génère une véritable inquiétude dans le nord Franche-Comté. Les salariés des entreprises prestataires sont dans l’incertitude quant à leur avenir, certains dépendent en grande partie du fleuron de l’industrie belfortaine.

La fermeture annoncée de l'usine Alstom de Belfort n'en finit pas de faire réagir. Après les salariés, les politiques, les habitants et les commerçants, c'est au tour des salariés des entreprises prestataires de faire part de leur inquiétude. Il y a bien sûr ceux qui travaillent directement pour le groupe, à l'intérieur même de l'usine, c’est le cas notamment pour environ 90 salariés d’entreprises d’ingénierie telles que Segula, ou encore Akka Technologies. Mais il y a également les salariés des structures plus petites, dont une partie des activités est consacrée à Alstom transports. C’est le cas par exemple d’Espace vertical, à Offemont ; une entreprise implantée dans le Territoire de Belfort depuis vingt ans, spécialisée dans la sécurité des travaux effectués en hauteur. Cette société compte une quinzaine d’employés.

Tout l'article completchoisi ici https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/les-prestataires-d-alstom-transports-inquiets-pour-leur-avenir-1474388844
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Ven 23 Sep 2016, 20:50

Résumé très court :
Ou quand on enfonce des portes ouvertes!
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12070
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Sam 01 Oct 2016, 09:00

A propos d'appels d'offres publics et accessoirement de chômage, un article intéressant dans Marianne...



http://www.marianne.net/apres-affaire-du-famas-veritable-scandale-armement-made-in-france-100246672.html a écrit:
Après l'affaire du FAMAS, le véritable scandale de l'armement made in France
Jeudi 29 Septembre 2016 à 13:15
Bruno Rieth

Début janvier, la Direction générale de l'armement décidait d'octroyer à une filiale d'un conglomérat allemand un contrat de plus de 220 millions d'euros pour fabriquer des bombes. Alors même qu'une société française était en capacité de la faire. Une décision qui risque d'entraîner la disparition d'un savoir-faire français ainsi que l'autonomie de la France en matière d'armement. Enquête.

Voilà un dossier sur lequel Arnaud Montebourg devrait se jeter. Lui qui a tout récemment exprimé sa vive émotion quant au choix de l'armée française d'abandonner le FAMAS pour le fusil d'assaut allemand HK 416, ferait mieux de se pencher sur la décision de la Direction générale de l'armement (DGA) de confier à une filiale d'un conglomérat industriel allemand la fabrication des bombes françaises jusque-là assurée par une entreprise française. Ce qui lui éviterait de s'attaquer à des moulins. Car sur le FAMAS, l'ancien ministre du Redressement français arrive presque 15 ans trop tard
---/---

Mais derrière cette "affaire du FAMAS" se cache un véritable scandale, passé inaperçu hormis chez les spécialistes des questions de défense. Le 14 janvier 2016, la DGA a ainsi attribué à la société RWM Italia S.P.A, filiale du conglomérat allemand Rheinmetall AG, un marché public portant sur la fourniture de bombes MK82 pour un montant astronomique de 225 133 693 euros d'une durée de dix ans. Au départ, le contrat devait se limiter à 90 millions d'euros comme l'indique l'avis de marché publié en 2014. Mais entre temps, la DGA a revu ses prix à la hausse. De quoi assurer une trésorerie confortable à cette filiale allemande.

Une décision qui interroge. Car la DGA aurait pu se tourner vers la Société Des Ateliers Mécaniques De Pont Sur Sambre (SAMP), une entreprise française créée en 1947 et qui était jusqu'en 2011, l'unique société qui fournissait l'armée de l'air en bombes.

   "C'est tout simplement scandaleux et incompréhensible, s'étouffe Jean-Jacques Candelier, député communiste et vice-président de la commission de la défense nationale et des forces armées. Avec cette décision Jean-Yves Le Drian prend la responsabilité de faire disparaître un savoir-faire français mondialement reconnu, d'en finir avec notre indépendance nationale et de faire mourir une PME française".
---/---
Source et SUITE: http://www.marianne.net/apres-affaire-du-famas-veritable-scandale-armement-made-in-france-100246672.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 03:14

le sauvetage d' alstom par le gouvernement ou un grand n' importe quoi ?

http://www.europe1.fr/economie/manuel-valls-le-site-dalstom-de-belfort-est-sauve-apres-la-commande-de-tgv-2864074 a écrit:
Le Premier ministre considère que le site d'Alstom est désormais "sauvé" par la nouvelle commande de TGV.

Le site de Belfort du groupe français de construction ferroviaire Alstom est "sauvé" après l'importante commande de 15 TGV par l'Etat, a affirmé mardi le Premier ministre Manuel Valls.

#Fiers de notre industrie. "Grâce à la mobilisation de l'Etat et à l'engagement de tous, le site d'Alstom de Belfort est sauvé !", s'est enthousiasmé le chef du gouvernement sur son compte Twitter. Le message du Premier ministre est complété par le mot-dièse #Fiersdenotreindustrie.

Sauvé pour combien de temps et à quel prix ?
Pour combien de temps car une fois cette commande terminé, quel avenir ?
A quel prix :
"La SNCF met aussi la main à la poche. L'État achètera 15 TGV destinés à la ligne Intercités Bordeaux-Marseille, en plus de 6 TGV pour la liaison Paris-Turin-Milan déjà évoqués par le gouvernement, tandis que la SNCF commandera 20 locomotives diesel pour le remorquage de trains en panne."
On commande des TGV pour une ligne qui n' est pas à grande vitesse, matériel inadapté et cher, le point positif c' est du travail mais qui va payer l' addition? Nous.
des locomotives diesel (tient tient!!!) mais Alstom ne fait pas de moteur diesel, on va les acheter en Allemagne.

Cela sent très fort le coup électoral mal ficelé.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3376
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 05:32

Ces investissements discutables en matériels roulants vont certainement reporter aux calendes grecques le financement du prolongement de la ligne 1
La réponse du STIF en octobre sur le choix du tracé sera hélas de pure forme.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 05:49

Quand je pense qu'il y en a en France qui rêvent d'une économie administrée .


Dernière édition par thierry le Mer 05 Oct 2016, 07:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 07:02

Une histoire de coût et de méthode à comparer à ceux et celle de 2004, pour ne pas se dispenser d'une refléxion macro économique.

En 2003, le groupe Alstom, en mauvaise santé financière depuis son introduction en Bourse en 1998, fait face à une crise de liquidité qui le conduit droit vers la faillite. Contraint de rembourser des turbines à gaz défectueuses, le constructeur du TGV frôle le dépôt de bilan, avec 1,4 milliard d'euros de pertes et un endettement de 5,3 milliards.

Un premier plan de sauvetage est élaboré par le ministre de l’économie, Francis Mer, mais ce plan est bloqué par Bruxelles en septembre 2003 : la Commission s’oppose à ce que l’Etat entre directement au capital d’Alstom, au nom du respect de la concurrence.

En mars 2004, Nicolas Sarkozy arrive à Bercy et fait d’Alstom sa priorité. A l’issue de longues négociations avec le commissaire européen à la concurrence, Mario Monti, il parvient à faire accepter à Bruxelles un nouveau plan de sauvetage de renationalisation partielle, le 7 juillet 2004.

L’Etat acquiert alors 21,4 % du capital du groupe pour 720 millions d’euros, et dissipe la perspective de la faillite. Si certaines activités du groupe sont vendues (les turbines industrielles à Siemens, la division transmission et distribution d’énergie à Areva), le dépeçage du groupe est évité, et les 2 800 emplois du site de Belfort, sauvés.

A un détail près il en reste combien avant qu''Alstom annonce la fermeture définitive du site?

Là l'Etat passe directement commande en utilisant la solution de l'anticipation d'un marché cadre. La trésorerie est garantie, le carnet de commande aussi, le temps de la reconversion vers un site de maintenance de taille européenne. Au moins Valls ne fait pas du Jospin. Et ne refile pas le bébé au copain Bouygues. Il faut suivre, mais si on le fait, il faut aussi écouter l'avis du Pdg d'Alstom. Ce n'est pas que Belfort qui tire son épingle du jeu.

Qui est entré au capital ? On recreuse de ce côté là aussi? Voir ce qui est déjà dit plus haut et le rôle de la Deutche Bank dans les épisodes précédents.. un prêté pour un rendu et le trou d'air est résolu, sans dépendre des avis de Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 18:04

Libellule a écrit:
Là l'Etat passe directement commande en utilisant la solution de l'anticipation d'un marché cadre. La trésorerie est garantie, le carnet de commande aussi, le temps de la reconversion vers un site de maintenance de taille européenne. Au moins Valls ne fait pas du Jospin. Et ne refile pas le bébé au copain Bouygues. Il faut suivre, mais si on le fait, il faut aussi écouter l'avis du Pdg d'Alstom. Ce n'est pas que Belfort qui tire son épingle du jeu.
Ce site de maintenance va donc prendre le travail des ateliers de maintenance de la SNCF (déshabiller Pierre pour habiller Paul) et encore faudrait-il savoir sur quoi va porter la maintenance, certainement pas sur le matériel de siemens!
Si Valls ne refile pas le bébé à Bouygues, il le refile au prochain gouvernement (ces commandes impacteront le budget national vers 2019, source Bercy) et la mise en oeuvre d' un centre est loin d' être acquise.
S' il y a un vainqueur c' est bien le PDG d' Alstom qui, en déclarant la fermeture du site, impose au gouvernement de passer commande quelque mois avant une échéance électorale majeure, obligeant ainsi une prise de décision très rapide donc mal étudiée. Une telle décision prise après les élections aurait entraîné une non réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14039
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 19:20

Votre donc repose sur quoi? Pierre, Paul? Tailler un costard c'est bien, justifier de sa coupe c'est mieux. Merci.

http://www.alstom.com/fr/products-services/product-catalogue/systemes-ferroviaires/services/maintenance/

Pas avec Siemens, dans le cadre d'un partenariat européen? A voir aussi.

http://www.usinenouvelle.com/article/exclusif-la-carte-des-usines-alstom-siemens-et-ge-en-france.N259424
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Mer 05 Oct 2016, 20:39

Libellule a écrit:
Votre donc repose sur quoi? Pierre, Paul? Tailler un costard c'est bien, justifier de sa coupe c'est mieux. Merci.

http://www.alstom.com/fr/products-services/product-catalogue/systemes-ferroviaires/services/maintenance/

Pas avec Siemens, dans le cadre d'un partenariat européen? A voir aussi.

http://www.usinenouvelle.com/article/exclusif-la-carte-des-usines-alstom-siemens-et-ge-en-france.N259424

La réponse est donnée en début de post: donner à Alstom ce que la SNCF fait actuellement.
Et Siémens va donner une de ses activités à Alstom, bien évidement !

Là on parle de projet, n 'est on pas en droit de poser des questions de soulever des interrogations? Depuis quand la parole politique est-elle sans arrière pensée, parole d' évangile  ?
Pour ma part je n' ai jamais conduit de projet en si peu de temps sinon comme une bouteille à la mer mais sans étude préalable.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Alstom: il nous restera encore les marinières....   Jeu 06 Oct 2016, 06:31

Surtout on va remplacer des trains classiques qui devaient être fabriqués par une autre usine d Alstom par des TGV qui sont plus chers à l'achat et plus chers a l'entretien.

Donc on ne crée aucun emploi, mais on crée dès coût qui ne servent s rien sauf à faire un peu plus de déficit.

Et on nous parle d'un état stratège, et de sa capacité d'investissement pour soutenir l'économie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Alstom: il nous restera encore les marinières....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?
» nous n'irons plus au bois vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: