Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Coût d'un repas à la cantine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 15:10

Selon Nora Saint-Gal citée dans le journal municipal "A Fontenay", "un repas à la cantine coûte environ 14 €  à la collectivité et personne ne paie plus de 7 €"

J'avoue que je suis assez étonné tant par ce coût de revient de 14 € que par ce tarif maximum de 7 €...


Voici ce que l'on peut lire dans une étude officielle sur les cantines scolaires publiée par le Défenseur des droits le 28 mars 2013:

Défenseur des droits a écrit:
Coût d’un repas servi, encadré : entre 6,5 et 10 euros.
Coût d’un repas livré non servi : entre 3,5 et 5 euros.
Somme moyenne payée par les familles pour un repas : de 3,5 à 4 euros
Source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000207/0000.pdf



Et concernant les coûts facturés aux familles....

A Paris le tarif maximum est de 5.20 € (quotient > 2500 €) - http://www.paris.fr/pratique/ecoles/restauration-scolaire/les-tarifs-de-la-cantine-a-partir-de-septembre-2013/rub_1694_stand_83971_port_4010

A Nogent le tarif maximum est de 5 € (quotient > 1500) - http://www.ville-nogentsurmarne.fr/famille/scolaire/restauration-scolaire.htm

A Vincennes le tarif maximum est de 4.93 € (Non Vincennois) - http://www.vincennes.fr/Famille/Enfance/L-ecole/La-restauration-scolaire

Au Perreux le tarif maximum est de 4.40 € (quotient > 866) - http://www.leperreux94.fr/IMG/pdf/Quotients_2013.pdf

A Neuilly-Plaisance où le service est assuré par Sodexo le plein-tarif est de 4.21 € pour un repas occasionnel - http://www.mairie-neuillyplaisance.com/index.php/%C3%A0-tout-%C3%A2ge/enfance-et-famille/la-restauration-scolaire/id-menu-250.html



On le voit dans toutes ces communes on est loin des 7 € annoncés par Nora Saint-Gal....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 16:08

A Fontenay dans les cantines il y a des maitres d'hôtels, des sommeliers, des chefs de rangs et un service stylé...

A moins que là encore la spécificité locale soit à prendre en compte...

Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 17:09

En plus c'est les premiers à faire grève, ce qui oblige les parents qui travaillent dans le privée à prendre une journée de congé car les cantines sont fermées.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 18:59

Eh oui, aujourd'hui je suis obligé de prendre une demie-journée de congés ... et parallèlement mes impôts locaux vont augmenter. Le service public version Fontenay-sous-Bois. Cherchez l'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 20:39

La solution : le Privée ...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 21:31

a.nonymous a écrit:
Selon Nora Saint-Gal citée dans le journal municipal "A Fontenay", "un repas à la cantine coûte environ 14 €  à la collectivité et personne ne paie plus de 7 €"

J'avoue que je suis assez étonné tant par ce coût de revient de 14 € que par ce tarif maximum de 7 €...

Voici ce que l'on peut lire dans une étude officielle sur les cantines scolaires publiée par le Défenseur des droits le 28 mars 2013:
Défenseur des droits a écrit:
Coût d’un repas servi, encadré : entre 6,5 et 10 euros.
Coût d’un repas livré non servi : entre 3,5 et 5 euros.
Somme moyenne payée par les familles pour un repas : de 3,5 à 4 euros
Source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000207/0000.pdf

Et concernant les coûts facturés aux familles....

A Paris le tarif maximum est de 5.20 €
A Nogent le tarif maximum est de 5 €
A Vincennes le tarif maximum est de 4.93 €
Au Perreux le tarif maximum est de 4.40 €
A Neuilly-Plaisance où le service est assuré par Sodexo le plein-tarif est de 4.21 € pour un repas occasionnel

On le voit dans toutes ces communes on est loin des 7 € annoncés par Nora Saint-Gal....

Comparaison :
Lors du Conseil municipal du 29 avril 2014 (vote du budget) un document de synthèse a été fourni au public (bonne initiative d'ailleurs)
On peut y lire p.25 :
Citation :
Restauration scolaire :
. Coût de l'activité : 10,83 € (repas servi) + 3,89 € (pause méridienne) = 14,72 €
. Tarifs minimum et maximum proposés : 0,50 € à 6,00 €
. Exonération pour les usagers relevant de la tranche 1

Avec un coût de 10,83 € le 'repas servi', c'est proche du plafond (10 €) du document cité par a.nonymous pour 'repas servi, encadré'
Mais la 'pause méridienne' (36% en plus du coût du repas) qu'es aco ? un avantage social ? payable les jours de grève aussi ?

D'autre part, ce document du 29 avril 2014 indique un tarif maximum de 6,00 €. Les 7 € maximum indiqués par Nora Saint-Gal, c'est une augmentation depuis ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Jeu 15 Mai 2014, 23:07

salamandre a écrit:
Lors du Conseil municipal du 29 avril 2014 (vote du budget) un document de synthèse a été fourni au public (bonne initiative d'ailleurs)
On peut y lire p.25 :
Citation :
Restauration scolaire :
. Coût de l'activité : 10,83 € (repas servi) + 3,89 € (pause méridienne) = 14,72 €
. Tarifs minimum et maximum proposés : 0,50 € à 6,00 €
. Exonération pour les usagers relevant de la tranche 1

Avec un coût de 10,83 € le 'repas servi', c'est proche du plafond (10 €) du document cité par a.nonymous pour 'repas servi, encadré'
Mais la 'pause méridienne' (36% en plus du coût du repas) qu'es aco ? un avantage social ? payable les jours de grève aussi ?

D'autre part, ce document du 29 avril 2014 indique un tarif maximum de 6,00 €. Les 7 € maximum indiqués par Nora Saint-Gal, c'est une augmentation depuis ?



Voilà ce qu'on lit dans "A Fontenay"....

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 05:21


les nantis du plateau et quelques autres que nos élus présents (doit on mettre le féminin ?)  lors des conseils de quartiers se font un devoir d'insulter... avec le soutien du conseil municipal de l'époque !
A noter qu'un nombre conséquent des anciens sont encore présents... sans doute pour assurer la continuité dans le mépris et l'insulte...
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 19:44

A Fontenay, plus vous donner et participer, plus vous êtes méprisés. La seule valeur appréciée, c'est la pauvreté que l'on entretien malgré les prétentions de générosité avec la répartition proclamée haut et fort mais qui engendre des dépenses énormes et disproportionnées.
Ne vaudrait-il pas mieux inciter et aider les gens à s'en sortir ?

Nora annonce 2,9% d'augmentation d'impôts supplémentaires, donc appauvrir un peu plus ceux qui participent déjà  financièrement aux aides. Pourquoi ces augmentations alors que les retraites de ceux qui paient les taxes locales ne sont pas revalorisées, que les salaires des fonctionnaires sont bloqués, que les acteurs du privé se voient privés de la défiscalisation des heures supplémentaires, que les autoentrepreneurs voient les règles devenir plus défavorables, qu'ils subissent de plein fouet le chômage.
Ce sont aux habitants payeurs de se serrer la ceinture, les élus locaux eux dépensent de plus en plus et refusent de se la serrer et rechercher des économies.
Quant aux repas des enfants 14€, je ne peux y croire, on trouve aisément des menus à 15€ dans les restaurants, alors qu'il faut payer des patentes, des frais divers, des taxes, des împôts, des salaires et se rémunérer, alors des repas d'enfants à 14€ là il y a un coulage quelque part !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 19:58

Et puis il y a une chose à ne pas oublier, à Fontenay sous Bois on a supprimé un composant du repas, alors que dans d'autres cantines du département les repas ont 5 composants à Fontenay sous Bois il n'en y a plus de 4.

Je connais des parents qui me disent que leur enfant quand il sort de table à encore faim, il est quand même anormal quand pratiquant de tel prix on arrive pas à nourrir nos enfants normalement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 20:13

celine a écrit:
A Fontenay, plus vous donner et participer, plus vous êtes méprisés. La seule valeur appréciée, c'est la pauvreté que l'on entretien malgré les prétentions de générosité avec la répartition proclamée haut et fort mais qui engendre des dépenses énormes et disproportionnées.


Ces dépenses sont d'autant plus énormes et disproportionnées que Fontenay qui héberge un important parc de logements sociaux va récupérer les familles en difficulté de tout le département et mêmes des départements environnants...

Ainsi quand par exemple la riche ville de Paris reloge une famille dans un logement social des Larris ou dans l'hôtel social de l'avenue Rabelais, cette famille devient de facto dès son emménagement fontenaysienne et à partir de là elle émarge donc non plus sur l'aide sociale parisienne mais bel et bien sur l'aide sociale fontenaysienne...

Un des principaux reproches que j'adresse à la municipalité qui a été réélue est de, par clientélisme, ne jamais dénoncer cette situation...

Pour mémoire:

Le Parisien a écrit:
Fontenay-sous-Bois : l'hôtel social menace d'expulser 20 familles

Publié le 11.01.2014

Coup de massue pour les résidents de l'hôtel social Green Hôtel, situé avenue Rabelais à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Vingt familles ont appris qu'elles risquaient d'être expulsées en raison d'une sombre histoire de TVA. C'est l‘agence Promhotel Travel Services qui fait le lien entre le Samu social et l'hôtelier. Elle est donc chargée de rémunérer l'établissement. Ce prestataire ne payerait pas la différence de TVA, alors que le taux du secteur hôtelier a grimpé de 5,5% à 7% en 2012, puis de 7% à 10% ce mois-ci.


Cette nouvelle qui circule dans le couloir du Green hôtel, agite les résidents, en majorité des femmes seules avec des enfants. « Le directeur de l'hôtel nous a annoncé lundi que si Promhotel ne le payait pas, on serait obligés de partir», raconte Olga, une pensionnaire russe en cours de régularisation, installée à l'hôtel depuis cinq ans avec sa fille de 13 ans. « Elle a été à l'école et au collège ici, elle travaille bien, elle a tous ses amis. Pourquoi devrions-nous partir ? Nous n'y sommes pour rien si le gérant n'est pas payé ». Sa voisine Gisèle, d'origine congolaise, n'ose plus sortir de sa chambre de peur de se faire remarquer. « Ce sont les enfants qui souffrent le plus, ils sont stressés par cette situation, dorment mal », s'alarme la mère d'une fillette de 10 ans.

« On ne peut plus se permettre de perdre de l'argent alors que tous les prix ont augmenté, pointe le directeur de l'hôtel Benoît Rodrigue, ça fait déjà un an que ça dure, sans explications de la part de Promhotel » . Selon lui, l'agence ferait pression pour ne pas payer, en menaçant de reloger les familles. « Je ne veux pas les voir partir car elles sont toutes bien intégrées », expose-t-il.

Du côté du prestataire, le responsable des réservations sociales assure ne pas être au courant du litige. « Nous sommes chargés par le Samu social de trouver des disponibilités pour les résidents, mais nous ne sommes pas donneurs d'ordre. Il n'y a que le Samu ou l'hôtelier qui peut prendre l'initiative de mettre fin à leur prise en charge ».

Le Samu social de Paris parle d'une négociation tarifaire où le prestataire n'hésite pas à « mettre la pression sur l'hôtelier en se servant des familles », mais réaffirme que ces dernières sont dans leur bon droit et qu'aucune ne sera déplacée .
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/hausse-de-la-tva-l-hotel-social-menace-d-expulser-11-01-2014-3482375.php
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 20:29

C'est effectivement scandaleux, mériterait d'en faire une colonne d'informations dans les médias.

Pourquoi Fontenay ne refuse pas alors que des habitants de la ville demandent des logements plus décents, pour leurs enfants pour les gens âgés qui ne peuvent plus louer dans le privé une fois à la retraite ?? C'est profédsemment injustes.

Fontenay devrait demander des indemnisations à ces villes pourvoyeuses de pauvreté dans notre ville, mais hélas on sait que pour nos élus communistes et leurs copains (+ ou -) c'est leur fonds de commerce, c'est une aubaine. Alors notre ville sera toujours dans ces tristes conditions. Notre Maire et ses acolytes se repaissent de cette situation, cela leurs donnent des alibi pour des dépenses somptuaires soit disant au nom de la redistribution, quelle hypocrisie
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 21:01

On s'éloigne du prix de la cantine quoi que....

Un article intéressant qui permet de positionner Fontenay par rapport aux autres communes de la région....


"« On laisse aux communes disposant des plus maigres ressources le soin de prendre en charge les personnes les plus fragiles », dénonce le Secours catholique qui constate aussi une « ghettoïsation des populations ».

Près de 80% des communes de la région parisienne de plus de 10.000 habitants n’ont pas de place d’hébergement pour les plus pauvres, souligne le Secours catholique
"



Les Echos a écrit:
Lesechos.fr • Le 05 février 2014
La pauvreté s’installe en région parisienne, constate le Secours catholique

« On laisse aux communes disposant des plus maigres ressources le soin de prendre en charge les personnes les plus fragiles », dénonce le Secours catholique qui constate aussi une « ghettoïsation des populations ».

Près de 80% des communes de la région parisienne de plus de 10.000 habitants n’ont pas de place d’hébergement pour les plus pauvres, souligne le Secours catholique dans une enquête publiée ce mercredi (*voir méthodologie en bas de l’article).

« On laisse aux communes disposant des plus maigres ressources le soin de prendre en charge les personnes les plus fragiles », dénonce le Secours catholique. L’accès au logement social est dans une « situation catastrophique » : 85% des communes interrogées ont moins de 10% de logements « très » sociaux, destinés aux personnes en très grande difficulté.

Bien qu’étant pauvres, Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), Villetaneuse et Montfermeil (toutes deux en Seine-Saint-Denis) sont les plus engagées sur les logements sociaux. En revanche, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Vaucresson (Yvelines) et Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), trois communes aisées, se trouvent en bas du classement.


Le taux de relogement Dalo s’est considérablement dégradé

Près de 37.000 ménages reconnus prioritaires pour un logement (Dalo), soit 75% du total national, restent en attente de relogement en région parisienne, et ce depuis des années pour certains d’entre eux. Le taux de relogement Dalo se dégrade considérablement, puisqu’il ne concerne que 30% des personnes ayant exercé un recours, contre 79% il y a cinq ans.

On retrouve des écarts encore plus considérables pour ce qui concerne la domiciliation (adresse fournie à des personnes sans domicile) d’une commune à l’autre, avec cette fois un rapport qui va de 1 à 200. Ce phénomène contribue au regroupement des pauvres dans les communes les plus accueillantes, et « à la ghettoïsation des populations », souligne l’enquête. « Il n’y a pas de SDF chez nous, donc la commune n’a jamais été sollicitée. La ville ne domicilie pas », témoigne ainsi une des communes les moins bien classées.


3,5 millions de personnes confrontées au mal-logement

En Ile-de-France, plus de 80.000 personnes sans toit avaient besoin d’être domiciliées en 2010, selon une enquête réalisée à l’époque par la région. Les situations de mal-logement se sont encore aggravées en 2013,.

Au niveau national, elle estime à 3,5 millions le nombre de personnes confrontées au mal-logement, et à plus de 10 millions les personnes touchées par la crise du logement.

Les Echos
Source: http://www.lesechos.fr/05/02/2014/lesechos.fr/0203294104904_la-pauvrete-s-installe-en-region-parisienne--constate-le-secours-catholique.htm
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 23:09

celine a écrit:
---/---
Quant aux repas des enfants 14€, je ne peux y croire, on trouve aisément des menus à 15€ dans les restaurants, alors qu'il faut payer des patentes, des frais divers, des taxes, des împôts, des salaires et se rémunérer, alors des repas d'enfants à 14€  là il y a un coulage quelque part !!!!!


Il est vrai que le coût de 14 Euros pour un repas à la cantine, la 8ème adjoint parle bien de "coût de repas" et non de "coût de pause méridienne", éveille l'attention du contribuable...

Il serait intéressant de savoir comment ce coût de repas inclut et est réellement calculé et ce d'autant plus que les appels d'offres de denrées alimentaires publiés au BOAMP ne concernent pas que la seule caisse des écoles:


"le présent marché a pour objet la fourniture et la livraison de denrées alimentaires et de boissons alcoolisées et non alcoolisées pour la commune, la caisse des écoles et le centre communal d'action sociale de Fontenay-Sous-Bois."


La municipalité dispose-t-elle d'une comptabilité analytique permettant de ventiler les factures des fournisseurs entre commune, caisse des écoles et centre communal d'action sociale ?


BOAMP a écrit:
Références complètes :
   Avis n°14-23170 publié le 13/02/2014 - BOAMP n°31C, Annonce n°273
Référence de TED :
   2014/S 032-051555 - annonce diffusée le 14 février 2014
Liens vers avis initiaux :
   Avis de marché : Annonce publiée le 24/07/2013 - Référence : 13-134200 BOAMP n°141B, Annonce n°478

AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCHE
SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR
I.1) Nom, adresses et point(s) de contact :
Ville de Fontenay sous Bois, 4 Esplanade Louis Bayeurte, contact : service des achats, à l'attention de Mlle Amélie CHAMBELLANT, F-94120 Fontenay-sous-Bois. Tél. : (+33) 1 49 74 77 42. E-mail : achats@fontenay-sous-bois.fr. Fax : (+33) 1 49 74 77 99.

Adresse(s) internet :

Adresse du profil d'acheteur : https://www.achatpublic.com/sdm/ent/gen/index.jsp.

Adresses de l'autre pouvoir adjudicateur pour le compte duquel le pouvoir adjudicateur agit : Caisse des écoles de Fontenay sous Bois, 4 Esplanade Louis Bayeurte, F-94120 Fontenay-sous-Bois
Centre communal d action sociale de Fontenay sous bois, 4 Esplanade Louis Bayeurte, F-94120 Fontenay-sous-Bois
I.2) Type de pouvoir adjudicateur :
Autorité régionale ou locale.
I.3) Activité principale :
Services généraux des administrations publiques.
I.4) Attribution de marché pour le compte d'autres pouvoirs adjudicateurs :

Le pouvoir adjudicateur agit pour le compte d'autres entités adjudicatrices : oui.
SECTION II : OBJET DU MARCHE
II.1) Description
II.1.1) Intitulé attribué au marché :
fourniture de denrées alimentaires et de boissons alcoolisées et non alcoolisées pour la commune, la caisse des écoles et le centre communal d'action sociale de Fontenay-Sous-Bois.
II.1.2) Type de marché et lieu d'exécution, de livraison ou de prestation :
Fournitures :
achat
II.1.3) Information sur l'accord-cadre ou le système d'acquisition dynamique
II.1.4) Description succincte du marché ou de l'acquisition/des acquisitions :
le présent marché a pour objet la fourniture et la livraison de denrées alimentaires et de boissons alcoolisées et non alcoolisées pour la commune, la caisse des écoles et le centre communal d'action sociale de Fontenay-Sous-Bois.
II.1.5) Classification CPV (vocabulaire commun pour les marchés publics) :
15000000.
II.1.6) Information concernant l'accord sur les marchés publics (AMP) :
II.2) Valeur totale finale du ou des marché(s)
II.2.1) Valeur totale finale du ou des marché(s) :

Valeur : 3 042 778 EUR.
hors TVA
SECTION IV : PROCEDURE
IV.1) Type de procédure
IV.1.1) Type de procédure
ouverte.
IV.2) Critères d'attribution
IV.2.1) Critères d'attribution :

Offre économiquement la plus avantageuse, appréciée en fonction des critères suivants :
1. valeur technique (lots 1,2,3,5,6,7,8,9,10) : 35 %.
2. prix (lots 1,2,3,5,6,7,8,9,10,13) : 35 %.
3. politique de développement durable (lots 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13) : 10 %.
4. délai (lots 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13) : 10 %.
5. performance en matière d'insertion professionnelle (lots 1,2,3,5,6,7,8,9,10) : 10 %.
6. valeur technique (lots 4,11,12) : 40 %.
7. prix (lots 4,11,12) : 40 %.
8. valeur technique (lot 13) : 45 %.
IV.2.2) Enchère électronique :
IV.3) Renseignements d'ordre administratif
IV.3.1) Numéro de référence attribué au dossier par le pouvoir adjudicateur :
13/AO/ENT/01.
IV.3.2) Publication(s) antérieure(s) concernant le même marché :
oui.
Publication(s) antérieure(s) concernant le même marché :
Avis de marché
Numéro de l'avis au JO : 2013/S 142-246988 du 24/07/2013.




SECTION V : ATTRIBUTION DU MARCHE




Lot n° : 1

Intitulé : Fourniture et livraison de pains et viennoiseries
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 2
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SAS France pain, 121, 125 rue danielle Casanova, 93200 Saint denis.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 2

Intitulé : Fourniture et livraison de viandes et abats de boucherie frais ou réfrigérés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 4
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
CDEC SAS, 155 Bd Aristide Briand, 94500 Champigny.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 3

Intitulé : Fourniture et livraison de viandes et abats de volailles, lapins, gibiers frais ou réfrigérés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 4
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
L'HOURS GPA, ZI du Prunay 2 à 10 rue Léon Jouhaux B.P. 14, 78501 Sartrouville Cedex.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 4

Intitulé : Fourniture et livraison de viandes et abats de porc frais ou réfrigérés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 3
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
Ets LUCIEN, 130 rue des 40 Mines ZAC de Ther - B.P. 70795, 60000 Allonne.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 5

Intitulé : Fourniture et livraison de produits de la mer ou d'eau douce frais ou réfrigérés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 2
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SAS NEVAFOOD, 15 cours d'Alsace - Bât. C5B CP 30442, 94619 Rungis Cedex.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 6

Intitulé : Fourniture et livraison de fruits et légumes préparés réfrigérés et préparations alimentaires élaborées composites réfrigérés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 2
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SAS COFIDA, 9 bd du Delta Zone EUR Delta - BAT De4, 94658 Rungis Cedex.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 7

Intitulé : Fourniture et livraison de fruits, légumes et pommes de terre à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 3
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SAS COFIDA, 9 bd du Delta Zone EUR Delta - BAT De4, 94658 Rungis Cedex.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 8

Intitulé : Fourniture et livraison de produits surgelés à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 5
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
FRESCA S.A.S., ZA de la Butte au Berger 29 rue Hélène Boucher, 91380 Chilly mazarin.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 9

Intitulé : Fourniture et livraison de produits laitiers et avicoles à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 3
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SA GUILLOT JOUANI, ZAC - 35 rue Henri Farman, 93297 Tremblay.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 10

Intitulé : Fourniture et livraison de produits d'épiceries et de boissons non alcoolisées à destination de la restauration collective
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 3
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
CERCLE VERT, Z.A. - 54 rue Saint Roch, 95260 Beaumont.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 11

Intitulé : Fourniture et livraison de vins
V.1) Date d'attribution du marché :
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 1
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
Marché infructueux,
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 12

Intitulé : Fourniture et livraison de boissons alcoolisées autres que le vin
V.1) Date d'attribution du marché :
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 1
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
Marché infructueux,
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :


Lot n° : 13

Intitulé : Fourniture et livraison de divers produits de petit conditionnement pour l'épicerie sociale et les besoins ponctuels des divers services de la ville de Fontenay sous Bois
V.1) Date d'attribution du marché : 29 novembre 2013
V.2) Informations sur les offres :

Nombre d'offres reçues : 2
V.3) Nom et adresse de l'opérateur économique auquel le marché a été attribué :
SAS COFIDA, 9 bd du Delta Zone EUR Delta - Bât DE4 B.P. 30106, 94658 Rungis Cedex.
V.4) Informations sur le montant du marché :
V.5) Informations sur la sous-traitance :




SECTION VI : RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
VI.1) Information sur les fonds de l'Union européenne

Le marché s'inscrit dans un projet/programme financé par des fonds communautaires : non.
VI.2) Informations complémentaires :
Date d'envoi du présent avis au JOUE et au BOAMP : 10 février 2014.

Références de l'avis initial paru au B.O.A.M.P.
Parution n° 141 B, annonce n° 478 du 24 juillet 2013
VI.3) Procédures de recours
VI.3.1) Instance chargée des procédures de recours : Tribunal administratif de Melun, 43 rue du Général De Gaulle case postale no 8630, F-77008 Melun Cedex Tél. : (+33) 1 60 56 66 30

Adresse(s) internet : http://melun.tribunal-administratif.fr/ta-caa/ Fax : (+33) 1 60 56 66 10
VI.3.2) Introduction des recours :
VI.3.3) Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus sur l'introduction des recours : Tribunal administratif de Melun, 43 rue du Général De Gaulle case postale no 8630,F-,77008 Melun Cedex, tél. : (+33) 1 60 56 66 30, Fax : (+33) 1 60 56 66 10
VI.4) Date d'envoi du présent avis : 10 février 2014.
Source: http://www.boamp.fr/avis/detail/14-23170
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 23:34

Il ne faut pas oublier non plu qu'à Fontenay sous Bois il y a deux services dans les cantines, que les repas sont gratuit pour tout ceux qui sont sans travail, se qui augmente par conséquent le nombre de repas servi.

Il y a aussi des achats qui pourraient se faire autrement, j'ai un exemple ou une fois les enfants avaient en dessert le choix entre une crème au chocolat ou au café, il ne faut pas avoir fait de grandes études pour savoir que les enfants préfèrent le chocolat au café, et bien ce jour là les enfants du premier service ont tous pris les desserts au chocolat, résultat des courses les enfants du deuxième service n'ont pas eu de dessert car très peu aimaient le dessert au café, je vous laisse deviner ou ont fini les dessert au café, je trouve cela inadmissible de la part de pseudo responsable de ces achats.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Ven 16 Mai 2014, 23:41

vieux-breton a écrit:
Il ne faut pas oublier non plu qu'à Fontenay sous Bois il y a deux services dans les cantines, que les repas sont gratuit pour tout ceux qui sont sans travail, se qui augmente par conséquent le nombre de repas servi.
---/---

"tous ceux qui sont sans travail" ou "les enfants de  tous ceux qui sont sans travail" ?

Après il est humainement juste d'offrir un repas à certains enfants issus de familles en difficulté car c'est parfois leur seul vrai repas de la journée...

Ce qui pose question c'est d'une part ce coût de 14 Euros annoncé par la 8ème adjointe et d'autre part la ghettoïsation de certaines villes de banlieue comme la notre, ghettoïsation qui se fait au dépend des classes moyennes de ces villes...
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 03:20

[quote
Ce qui pose question c'est d'une part ce coût de 14 Euros annoncé par la 8ème adjointe et d'autre part la ghettoïsation de certaines villes de banlieue comme la notre, ghettoïsation qui se fait au dépend des classes moyennes de ces villes...
[/quote]
Très juste, que ce soit pour le repas d'un pauvre ou un repas d'un riche, les 14€ avoués par Nora ST Gal sont totalement hors des normes, cela mérite une enquête : erreur de gestion, personnel non qualifié, personnel indélicat (il y a une vingtaine d'année une employée de la cantine d'un arrondissement de Paris ramenait des rosbeefs de plusieurs Kg à son domicile, information receuillie par la dit personne au cours d'un dîner bien arrosé) , fournisseurs véreux, dessous de table, bénéfices utilisés par la municipalité à d'autres fins ?

Il y a de quoi s'interroger, qui va diligenter une enquête ? Y-a-t-il un élu qui en aura le courage ?

Quand à la gheettorisation de certaines villes de banlieue comme la notre, je crains que cela ne soit irréversibles et n'aille en s'amplifiant.
J'ai vécu en HLM il y a 30 ans, il y avait une véritable mixité,très pauvres, pauvres et classes moyennes. A cette époque la répartition faisait qu'elle était vivable malgré qu'en fonction des différentes situations, on ne peut pas demander à se que les fréquentations des uns et des autres ne se fassent pas en fonction des vécus et des affinités. Ce phénomène peut-être observé au sein d'une même famille, rien ne pourra changer cela.
Maintenant la mixité me semble de plus en plus difficile à exister, il faudrait que l'on ait le courage de le reconnaître et  prendre des mesures acceptables pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 03:39

Est-ce pour autant que les problèmes à venir n'étaient pas connus ou déjà identifiés. Cette vidéo pose les bonnes questions. Raisonner avec le prix plafond est une chose pour la cantine, ce qui compte c'est le prix réel payé.

http://www.cinearchives.org/Catalogue-d-exploitation-494-928-0-0.html
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 04:08

Moi j'aimerai bien une vidéo ou à Fontenay sous Bois il y avait encore des grottes avec des hommes qui vivaient dedans, je suis sur qu'à cette époque là, ils ne se posaient pas de question sur le prix d'un repas à la cantine.

Une fois de plus libellule essaye de noyer le poisson en remontant dans le temps, pour une fois il ne nous a pas mis 1933.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 04:23

Pour la bonne bouche, quelques souvenirs : la Cour des Comptes s’est intéressé à la Caisse des Ecoles dans son rapport de 2009 sur Fontenay-sous-Bois. Extraits :
Cour des comptes a écrit:
1-2-2 Les obstacles au recouvrement des titres émis à l’encontre de la caisse des écoles

La commune de Fontenay-sous-Bois verse une subvention annuelle au profit de la caisse des écoles, d’un montant de 664 000 € en 2006, soit 16,58% des recettes de fonctionnement de cet établissement public.
--
Sa comptabilité souffre de désordres importants ( ) Ces désordres ont pour conséquence de placer la caisse des écoles, budget autonome, dans l’impossibilité de solder sa dette à l’égard de la commune.
( ) Ainsi l’apurement des titres émis par la ville à l’égard de la caisse des écoles (199 771,16 €) s’est-il soldé par un coût pour la ville à hauteur de 168 452,49 €.

Par ailleurs, la caisse des écoles présentait au 31 décembre 2006, des restes à recouvrer sur exercices antérieurs pour un montant de 633 997,02 €, relatif à de très nombreux titres de faible montant, dont 81 721 € pour des créances antérieures à l’exercice 2000 dont le recouvrement est compromis. La collectivité considère que les mesures mises en œuvre avec la caisse des écoles, notamment en modifiant le mode de facturation des prestations et en mettant en place le prélèvement automatique, permettent d’améliorer la situation.

Il est probable, en tout état de cause, que la commune doive participer au redressement de la situation financière de la caisse des écoles

Certes, c’était aaavant. Mais c’est toujours la même municipalité. En attendant le prochain rapport de la Cour des comptes, on doit soulever le problème de la gestion des impayés : ceux d'avant 2007, que sont-ils devenus ? Et depuis ?
Maintenant, le prélèvement automatique touche quelle proportion de ménages ? Pour les autres, il peut être social (et électoral..) de ne pas chercher à recouvrer les impayés, mais alors qui paie en fin de compte ?
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 05:30

Le problème que souligne salamandre montre bien que cette commune est vraiment mal gérée, le problème maintenant c'est que cela va encore durée 6 ans.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 06:31

vieux-breton a écrit:
Le problème que souligne salamandre montre bien que cette commune est vraiment mal gérée, le problème maintenant c'est que cela va encore durée 6 ans.

on ne change pas une équipe qui gagne même si les administrés y perdent...

J'apprécie toujours que ceux qui ne payent pas d'impôt votent pour augmenter les miens !
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 06:34

Comme je le dis depuis le résultat des dernières élections municipales, c'est le clientélisme qui a gagné.

Je vous rejoins complètement tonton christobal dans vos propos.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 08:35

vieux breton, la vidéo n'existait pas à cette époque là, sinon j'aurai fourni...  farao . mais bon il existe des études intéressantes et des schémas où Fontenay est présenté comme un site au bord de l'eau avec effectivement ses grottes de gypse en formation. à la page 461...

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0301-8644_1875_num_10_1_3158

sinon, je disais que la pauvreté et le prix des cantines étaient des paramètres qui marchaient ensemble.

Le problème était déjà connu ne 1973.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 09:46

Je pense qu'il cherche, et qu'il trouve ce qu'il cherche.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 11:42

Libellule a écrit:
sinon, je disais que la pauvreté et le prix des cantines étaient des paramètres qui marchaient ensemble.

Le problème était déjà connu ne 1973.

Sauf qu'en 1973 il y avait une réelle mixité sociale ce qui permettait une juste péréquation entre familles contributrices et familles bénéficiaires...
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 16:40

Il faut bien comprendre que libellule n'est là que pour détourner le sujet, quand un sujet ne va pas dans le sens de la majorité municipale ou que cela les gênent aux entournures, libellule en bon petit soldat va tout faire pour détourner le sujet.

Pendant ce temps là on ne parle plus du prix de 14 € du repas annoncé par Nora Saint Gall, la dessus libellule ne dit pas un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 20:34

il faut bien comprendre que vieux breton n'est là que pour faire des remarques désobligeantes sur ma personne. Comme d'autres d'ailleurs.
Et que surtout j'ai un devoir de les accepter sans broncher. Surtout si je veux poursuivre le débat.

Au lieu de parler du sujet, il préfère parler de libellule. Pendant ce temps là on ne parle pas du prix payé par les habitants. Si Libellule ne dit mot sur un prix de 14€ c'est qu'il attend une réponse pour satisfaire la curiosité de ce forum. Et que tant qu'il ne l'a pas, plutôt que de dire n'importe quoi, il s'abstient.

Mais sur le principe, je pense que le mode de calcul doit inclure plus que les simples coûts de la nourriture, mais aussi le personnel qui va autour (cuisine, surveillance, etc).

C'est comme quand on s'intéresse au prix de revient d'une machine, il faut prendre en compte sa valeur d'amortissement, le personnel qui l'a fait fonctionner, et sa quote par d'occupation au loyer du bâtiment, etc, etc.... Si l'outil industriel a pour vocation de produire des aliments, il faut incorporer, les prix de revient de la fabrication, du transport vers les écoles, de la distribution.

Faute d'avoir le détail de ces éléments je m'abstiens en effet.

Il faudrait par correction vieux breton que vous arrêtiez de dévaloriser les interventions des gens et en particulier les miennes. Je crois que l'on peut effectivement débattre des heures et des heures sur le fait que le calcul d'un prix de revient est différent d'une ville à l'autre. Alors que je crois pour ma part que c'est le prix de vente, et oui pourquoi pas, en y intégrant le niveau du risque d'impayés qui fait les entrées budgétaires. Moins les entrées sont fortes plus cela indique que la population locale est pauvre. C'est le propos de mes interventions.

Cela ne veut pas dire que personnellement je puisse me satisfaire de cet état de fait et que cela ne pose pas le problème de la mixité sociale. Alors oui, j'insiste, en 1973 les terrains maraîchers utilisés pour construire les grands ensemble locaux ne se trouvaient pas à Vincennes mais à Fontenay sous Bois. D'où l'intérêt de le rappeler par une vidéo d'archives.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 21:48

Libellule a écrit:
---/---
Au lieu de parler du sujet, il préfère parler de libellule. Pendant ce temps là on ne parle pas du prix payé par les habitants. Si Libellule ne dit mot sur un prix de 14€ c'est qu'il attend une réponse pour satisfaire la curiosité de ce forum. Et que tant qu'il ne l'a pas, plutôt que de dire n'importe quoi, il s'abstient.

Mais sur le principe, je pense que le mode de calcul doit inclure plus que les simples coûts de la nourriture, mais aussi le personnel qui va autour (cuisine, surveillance, etc).

C'est comme quand on s'intéresse au prix de revient d'une machine, il faut prendre en compte sa valeur d'amortissement, le personnel qui l'a fait fonctionner, et sa quote par d'occupation au loyer du bâtiment, etc, etc.... Si l'outil industriel a pour vocation de produire des aliments, il faut incorporer, les prix de revient de la fabrication, du transport vers les écoles, de la distribution.


Faute d'avoir le détail de ces éléments je m'abstiens en effet.
---/---

On a les éléments puisque Nora Saint-Gal qui est quand même 8ème maire-adjointe a écrit  dans "A Fontenay", publication officielle de la ville, je cite:

"Un repas à la cantine coûte environ 14 Euros à la collectivité"

Elle parle bien du "coût du repas" et non du "coût de la pause méridienne"...

A partir de là il y a de quoi interpeller les citoyens qui vont subir une augmentation d'impôts et ce d'autant plus que la participation maximum demandée de 7 Euros est la plus élevée des communes environnantes...


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 22:11

Oui on a tous vu, et ce n'est pas en repassant l'image 50 fois que cela va faire avancer le schmilblick plus vite. Ce qui m'intéresse personnellement c'est de descendre plus bas dans cette analyse. Et de regarder en parallèle la structure des entrées budgétaires. C'est con, je sais, mais cela s'appelle de la comptabilité analytique, sujet qui m'intéresse au plus haut point. Et si je peux mettre en évidence les différences d'analyse entre deux villes voisines je ne vais pas m'en priver. Puisque l'élu de l'opposition a déjà commencé à le faire. Car je suis persuadé qu'au delà des chiffres en valeur absolue et des pourcentages de personnes à l'intérieur de chaque budget, il y a des raisons structurelles, politiques et de revenus par habitant qui influent fortement sur ce type de comparaison abrupte de comparaison analytique stricte. Certaines villes par exemple peuvent faire payer les places de stationnement car la population en a les moyens, d'autres non. Tout ce débat au regard de paramètres objectifs que je n'ai pas l'intention d'éluder. Au delà de toute considération politico partisane.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 22:48

Libellule a écrit:
---/---
Car je suis persuadé qu'au delà des chiffres en valeur absolue et des pourcentages de personnes à l'intérieur de chaque budget, il y a des raisons structurelles, politiques et de revenus par habitant qui influent fortement sur ce type de comparaison abrupte de comparaison analytique stricte. Certaines villes par exemple peuvent faire payer les places de stationnement car la population en a les moyens, d'autres non.
---/---

Et on en arrive là aux effets pervers de la ghettoïsation de certaines villes....

A force d'accueillir les populations les plus défavorisées, il faut imposer de plus en plus lourdement les classes moyennes sans pour autant fournir à celles-ci une qualité de vie à la hauteur de leurs attentes...

Même si ce n'est pas politiquement correcte d'écrire cela, à chaque fois que le SAMU social de Paris reloge une famille dans l'hôtel social de l'avenue Rabelais ou à chaque fois qu'un bailleur répond à une injonction du Préfet pour reloger une famille en grande difficulté au Val, c'est une nouvelle charge pour les contribuables fontenaysiens...
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Sam 17 Mai 2014, 22:50

@libellule

Tant que vous essaierez de détourner les sujets je continuerai à vous le faire remarquer, ne vous en déplaise, de toute façon je ne suis pas là pour vous faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Dim 18 Mai 2014, 02:09

@vieux breton : Et tant que vous parlerez plus de moi que des sujets en cours que chacun peut illustrer à sa manière, je continuerai à le répéter ne vous en déplaise.
Je ne suis pas là pour vous plaire ou vous déplaire, je ne vois pas la question comme cela de toutes façons.

Mais juste pour répondre comme bon me semble aux interventions qui me paraissent dériver du sujet.
Parler de ma personne en fait partie. Vous avez votre style et je ne suis pas là en permanence à vous mettre au centre de mes interventions.
Vous commentez ma manière de faire, soit, je vous l'explique, vous n'allez quand même pas m'en empêcher, parce que je ne pense pas comme vous, ce serait un comble...

Et comme je n'aime pas que quelqu'un pense à ma place, d'autant plus que ceux qui pourraient le faire ou le font, sont déterminés à le faire avec pour seul objectif de déformer ma pensée pour la dévaloriser et bien oui je réagis.

Nous sommes deux débatteurs qui chacun à sa manière de communiquer, et ce n'est ni moi ni vous qui dicterons une quelconque conduite des débats à l'autre.

On est bien d'accord. Le respect de l'autre n'est pas une vertu qui peut marcher ou s'appliquer à sens unique. Ou alors il faut le dire franchement si certains peuvent s'arroger des droits sans les accorder aux autres.

D'accord vous avez mal vécu des phrases ou des comportements pratiqués par d'autre que moi et vous êtes marqué durablement sinon à vie par une forme de rancune indélébile, je l'ai compris depuis longtemps.
Mais s'il vous plait considérez mes propos pour ce qu'ils sont, et déconnectez les s'il vous plait de vos anciennes rancœurs. Enfin , seulement si cela vous est possible.

@a.nonymous, oui vous avez parfaitement raison 40 ans de vie au cœur d'une ville avec des grands ensembles d'un côtés et pavillons populaires de l'autre, et 40 d'une vie dans une ville construite autrement cela fait apparaître des différences sociétales majeures qui ne permettent pas de gérer ces deux villes voisines de la même manière sur bien des aspects. Et c'est certainement pour cela que les villes ne sont pas du même bord politique depuis tant d'années. Un mot devient à la mode dans la bouche de certains intervenants, le clientélisme. A chacun le sien ai je envie de dire, si c'est péroratif dans un sens, peut--être l'est-ce moins dans l'autre, quoi que la réciprocité est peut-être vraie.

Vincennes a 40 ans de retard à rattraper en logements sociaux sur Fontenay sous Bois. Fontenay sous Bois peut bien résister encore 40 ans avant de voir ses pavillons populaires transformés en ville béton avec parkings souterrains payants et stationnement idoines. Avec plus de pauvres qu'à Vincennes à protéger, et alors?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Dim 18 Mai 2014, 03:05

Libellule a écrit:
Je ne suis pas là pour vous plaire ou vous déplaire, je ne vois pas la question comme cela de toutes façons.

Mais juste pour répondre comme bon me semble aux interventions qui me paraissent dériver du sujet.

Il y a sur ce forum des intervenants réguliers de sensibilités diverses qui arrivent à dialoguer entre eux sans s'invectiver alors pourquoi tant de hargne à votre égard ? Pourquoi tant de hargne envers Eva Joly, Cécile Duflot, Vincent Placé, ... ? Si l'écologie est une cause entendue dont beaucoup reconnaissent l'importance pourquoi tant de hargne en France contre les écologistes EELV ?

Il faudrait peut-être que vous (les écologistes EELV) vous interrogiez sur votre relationnel avec le reste de la population...


Libellule a écrit:
@a.nonymous, oui vous avez parfaitement raison 40 ans de vie au coeur d'une ville avec des grands ensembles d'un côtés et pavillons populaires de l'autre, et 40 d'une vie dans une ville construite autrement cela fait apparaître des différences sociétales majeures qui ne permettent pas de gérer ces deux villes voisines de la même manière sur bien des aspects. Et c'est certainement pour cela que les villes ne sont pas du même bord politique depuis tant d'années.

Si ce n'est que le maire et la municipalité disposent quand même de moyens d'action pour intervenir sur le "peuplement" du parc social de leur commune....

Maintenant si un maire "Oui-Oui" se refuse à intervenir au niveau de ce "peuplement" alors que les maires des communes environnantes s'y emploient, on arrive à la ghettoïsation de la commune du maire "Oui-Oui"...


6ème rapport DALO - 2012 a écrit:
4-3-3 Les élus locaux et la question du « peuplement »

Les élus locaux revendiquent le droit d’intervenir dans le peuplement des logements sociaux

Au-delà de leur propre contingent de réservation, les maires s’efforcent d’exercer une influence sur l’ensemble des attributions. Les CIL, et même les services logement des préfectures, sont fréquemment amenés à se censurer pour tenir compte des orientations fixées par une commune aux CAL de son territoire.

L’influence des maires est légitime : leur présence dans les CAL est prévue par les textes réglementaires et, pour ce qui concerne le Dalo, la loi impose le recueil de leur avis avant de désigner le candidat à un bailleur. Mais certains maires franciliens vont au-delà des dispositions réglementaires : ils ont mis en place des « chartes communales d’attribution » dont la ratification est, de fait, imposée à tout CIL souhaitant intervenir sur le territoire de la commune.

Le maire dispose d’une connaissance fine de son territoire qui le met en capacité de s’exprimer sur les équilibres sociaux à préserver ou à rétablir. Elus et bailleurs se réfèrent fréquemment à la notion de « politique de peuplement ». Cependant, de telles politiques entrent souvent en conflit avec le respect des priorités sociales et, pour ceux des prioritaires qui ont été désignés par la commission de médiation, avec l’obligation de résultat. A ne prendre en compte que le territoire communal, on glisse rapidement de l’objectif de mixité sociale au protectionnisme territorial.

La place des élus dans le processus doit être repensée de façon à faire du « peuplement », non un obstacle, mais un cadre du relogement des prioritaires Il est donc essentiel que les priorités d’attribution soient prises en compte comme une contrainte, car le droit au logement est opposable aux politiques de peuplement. Ceci n’est possible que si elles sont définies à l’échelle intercommunale, afin de prendre en compte l’ensemble d’un bassin d’habitat, et non simplement le parc d’une commune ou d’un seul bailleur.

L’accord collectif intercommunal d’attribution est l’un des outils privilégiés de telles politiques, mais il ne doit pas être le seul. Elles ne peuvent trouver leur pleine efficacité qu’en jouant sur l’ensemble des attributions, y compris les mutations à l’intérieur du parc, et en agissant sur l’offre, afin que ses caractéristiques permettent la mixité.
Source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/docfra/rapport_telechargement/var/storage/rapports-publics/124000639/0000.pdf

Je rajouterais un élément issu du même 6ème rapport DALO - 2012

6ème rapport DALO - 2012 a écrit:
Les recours logement émanent à 59% de requérants de nationalité française et à 38% de requérants étrangers.

Il convient de noter une différence marquée entre la province et l’Ile-de-France : celle-ci enregistre 51% de requérants français contre 74% sur le reste du territoire.

Dit autrement, en Ile de France, 49% des requérants DALO, un sur deux, sont étrangers....

Dès lors on comprend l'importance de la politique de peuplement et les conséquences désastreuses que peut avoir le laxisme d'un maire "Oui-Oui" sur la mixité sociale et culturelle de sa commune....

Pour mémoire les Larris c'est 67% de logements sociaux et Jean Zay 94,81%...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Dim 18 Mai 2014, 04:21

@anonymous. À vos pourquoi. Parce que la nature humaine aime bien s'en prendre à ceux et celles qui s'exposent publiquement en politique. Tous les partis sont touchés chacun fait avec.

@affrontement. Avoir une impression n'en fait pas une vérité. Je n'ai aucune intention de me laisser evangeliser par quiconque. C'est ainsi et le restera. À+
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Dim 18 Mai 2014, 17:15

Vous avez raison affrontement, il vaut mieux parler de Vincennes car pendant ce temps là on ne parle pas des problèmes qu'il y a à Fontenay sous Bois.

Le titre du post est " Coût d'un repas à la cantine " et on vient nous parler de Vincennes, comme quoi le détournement d'un post est bien la spécialité de libellule.

A Vincennes les enfants eux au moins on le droit à 5 aliments pour leur repas, pas comme à Fontenay sous Bois où les enfants n'ont que 4 aliments et ressortent de table en ayant encore faim.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Coût d'un repas à la cantine   Dim 18 Mai 2014, 17:47

Finalement nos élus devraient se présenter à Vincennes au lieu de siéger à Fontenay.
Ils sont mieux documentés sur la ville voisine que sur les comptes de Fontenay.

En dehors de la cantine de luxe locale où les prix sont anormalement élevés par rapport à ceux des communes voisines ( pour l'explication vous repasserez) on reste sans nouvelle de la mirifique opération immobilière qui devait soulager les contribuables de la ville.

C'est normal direz vous car si vous êtes parmi les contribuables vous êtes un nanti et vous pouvez payer sans même avoir à connaître ce qu'il advient de l'argent attendu qui disparaît dans les brumes des promesses de la période pré électorale.
Revenir en haut Aller en bas
 
Coût d'un repas à la cantine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coût d'un repas à la cantine
» Grêve de cantine, des milliers de repas à la poubelle.
» Ecole, cantine et panier repas... Edit.. car allergies...
» repas hypercaloriques et équilibrés
» Le repas du soir = organisation !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Vu et entendu au Conseil de quartier, au Conseil Municipal ou au cours de réunions-
Sauter vers: