Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Au sujet de la "journée de la jupe" organisée dans l'académie de Nantes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paulau



Messages : 254
Date d'inscription : 03/04/2013

MessageSujet: Au sujet de la "journée de la jupe" organisée dans l'académie de Nantes.   Lun 26 Mai 2014, 02:08

L 'éducation nationale n'a de cesse de se détourner de sa mission : transmettre l'instruction , le savoir.
L’école devrait aussi aider les élèves à se construire : elle est aujourd’hui mise au service d’une entreprise de déconstruction , par laquelle on nie leur identité et leur liberté.
Derrière l’aspect d’un canular, avec la "journée de la jupe" , nous sommes devant une oppression politique : s’ils veulent être acquittés de tout soupçon de sexisme, les jeunes hommes sont tenus de nier, par leur tenue vestimentaire, leur identité sexuelle.
Sous couvert de bons sentiments, on engage donc les lycéens à contribuer à ce « trouble dans le genre » que voudraient semer partout des idéologues.

Pour nos gouvernants, l’école ne doit plus éduquer les élèves, mais les rééduquer .
Cette initiative de la "journée de la jupe" est un exemple parmi d'autres actions.
Nous devons refuser la prise en otage de l’école à des fins idéologiques, ce à quoi conduirait par exemple la généralisation des ABCD de l’égalité, prévue pour l’année prochaine.

Avec cette volonté de confondre les genres apparaît toute la contradiction d’un féminisme qui finit par nier l’existence même de la femme, son droit à être respectée même lorsqu’elle est différente des hommes par sa façon d’agir, de vivre, d’aimer, de travailler ou de s’habiller.
Par exemple il est devenu difficile pour les femmes, dans bien des situations, de porter une jupe sans risquer d’être insultées ou agressées. Le vrai féminisme consisterait à se battre pour que les femmes puissent être acceptées et estimées telles qu’elles sont, telles qu’elles veulent être, avec leur singularité, pas en refusant toute différence par la confusion forcée des sexes.

A l'école Il faut retrouver le sens des priorités. La priorité éducative, dans notre pays, devrait être d’apprendre le français, tout simplement : près de 20 % des jeunes majeurs en France sont en situation d’illettrisme, 50 000 jeunes quittent chaque année notre système scolaire sans aucune qualification; et pendant ce temps, nos académies s’intéressent aux clichés vestimentaires.

L’école peut aider chacun à se construire dans le respect d’autrui et la connaissance de soi, mais elle le fera par le moyen qui lui est propre : la transmission du savoir.

( inspiré d'un texte du blog de Bellamy )
Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de la "journée de la jupe" organisée dans l'académie de Nantes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au sujet de la "journée de la jupe" organisée dans l'académie de Nantes.
» 12e Journée de la généalogie dans la vallée du Gier à Rive Gier (42)
» La Journée de la Jupe
» 12e Journée de la généalogie dans la vallée du Gier à Mornant (69)
» 3 décembre : Journée Internationale des personnes handicapées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: