Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard

avatar

Messages : 3383
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Ven 06 Juin 2014, 09:39

M.Clerget, Maire adjoint en charge, entre autres délégations, de celle de l'école, présidait ce soir une réunion concernant la pause méridienne dans les écoles primaires et maternelles de la ville.
Plusieurs dizaines de parents, d'enseignants, de syndicalistes, de citoyens étaient présents à Michelet.
Plusieurs sujets furent abordés:
Des prévisions de suppressions de classes
L'organisation du temps de la pause du midi et du repas
La réforme des rythmes scolaires
La qualité des repas servis dans les écoles.

Il ne m'appartient pas de faire un compte rendu d'une réunion municipale. Les services de M.Clerget en auront probablement la charge.
Autrefois les choses étaient simples, on allait en rangs à la cantine, puis ensuite on avait récréation jusqu'à la reprise des cours.
Mais c'était avant. On voyait des filles et des garçons jouer, se poursuivre, crier, rire, le tout librement. Parties de billes, marelle, c'était simple.
Beaucoup d'enfants rentraient déjeuner à la maison et pour peu que la première heure de l'après midi soit consacrée à la lecture (silencieuse comme on disait) la digestion de tous était assurée.
Mais les choses ont changé. Certaines écoles comptent plus de 200 rationnaires, 60 à 70% des effectifs, les réfectoires sont trop petits, on essaie de faire deux services dans la précipitation de 90 minutes en tout.
La proposition est donc de créer une coupure de 2 heures entre midi et 14h, avec deux services d'une heure. Chacun entrecoupé d'explications, d'animations simples entre les plats non plus en self service mais déposés au milieu de la table. Partage, respect, calme, diététique... voilà des arguments parmi d'autres.
Pendant qu'un service de table fonctionne le reste des enfants s'active pendant une heure dans des ateliers, on leur propose du sport, de la lecture, des activités scientifiques..."On" ce sont des animateurs recrutés par la ville. Puis à 13 heures on permute.
Ceux qui rentrent chez eux rejoignent les ateliers avant 14 heures et, selon leur goût, s'initient à la fabrication de maquettes, ou à telle ou telle activité.
Cette organisation "hors les salles de classes", qui n'est pas en liaison avec les programmes scolaires de l'éducation nationale, se déroule sous le contrôle de la mairie, pas des maîtres.


Cela n'a donc rien à voir avec la réforme du temps scolaire voulue par le ministre Peillon et inscrite dans une loi. Le ministre actuel en a un peu arrondi les contours mais, globalement on peut dire qu'elle est rejetée par tout le monde.
Même l'Inspectrice, qui soit dit au passage, avait eu le courage de venir à une réunion qui aurait pu être très agitée, ne put que parler de l'aspect réglementaire des horaires, sans aborder du tout les contenus. Il est vrai que depuis deux ans ceux ci ont été largement analysés, commentés et critiqués, notamment dans tout le Val de Marne, sur tous les bords politiques.
La position actuelle très bien exposée par un enseignant responsable syndical est "il faut reporter cette loi".
M.Clerget confirme que la mairie a aussi ce point de vue. Madame Chambre Martin, conseillère municipale de l'opposition, s'étonne même que le retrait ne soit pas l'objectif plutôt que le report.
Madame Nora Saint Gal, adjointe chargée des sports, dit toute son inquiétude sur les effets nocifs de cette nouvelle organisation du temps de la semaine pour les clubs, les équipes etc...

C'est, en dernier recours, le Préfet qui dira le 19 juin, pas avant, comment doit s'appliquer la loi à la rentrée. Il ne restera que 3 semaines aux enseignants et aux services pour organiser la vie scolaire de milliers de petits Fontenaysiens à partir de septembre.

Le dernier point, celui de la qualité des repas et surtout de leur composition à 4 éléments au lieu de 5, la sensation de sasiété liée selon M.Clerget à la durée plus ou moins longue des repas, le gâchis de certains restes excessifs... tout cela partage la salle.

L'Association du Plateau avait 3 observateurs au cours de cette réunion. J'ai dit à M.Clerget combien sa lettre au ministre Hamon, était bien argumentée et que, comme lui, je regrette beaucoup la suppression de 360 heures d'enseignement sur la scolarité primaire, décidée "avant ..maintenant", leurs conséquences sur les niveaux lors du passage en 6ième sont graves. Ce professeur est mieux placé que quiconque pour mesurer ces effets, mais les classements des performances de l'éducation nationale française dans les classements internationaux démontrent à l'évidence, que la grande remise à plat ne devait pas se faire en priorité sur les rythmes mais sur les méthodes, les contenus et les moyens (pas seulement humains).
A ce titre la lettre que le Maire a envoyé au Ministre me semble tout à fait justifiée.








_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Sam 07 Juin 2014, 02:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Ven 06 Juin 2014, 20:48

Tout d'abord, un grand merci pour la diffusion de cette Information et le petit compte rendu qui a été fait.
Il serait interressant de peser le pour et le contre de cette Loi. A qui elle profite et pour qui.
Je tiens juste à preciser qu'ayant retourne dans tous les sens cette loi elle ne me semble, (une nouvelle fois) pas avantager les travailleurs, les parents actifs et la creation de richesse dans notre pays.

Nos enfants ne feront de toute maniere pas de grace mat et subiront les horaires et les emplois du temps toujours plus charges des parents.
Sauf si ... ces parents commencent à demissionner, ne souhaitent plus participer à cette redistribution inagalitaire et reste à la maison touchant le chomage, les aides mais economisant sur les gardes, les centres de loisirs et autres frais ...
Une nouvelle fois, on ne donne pas de signaux positifs à nos enfants ne voulant plus montrer la culture et l'amour du travail, l'ambition et l'entreprenariat!
Je sais que je choque , ici, bcp de Fontenaysiens si attaché à l'aide, la redistribution et l'assistanat!

A bon entendeur...

(Ps: Vous aurez remarqué que je ne souhaite pas m'etendre sur le sujet des employes de l'education national, nous ne pouvons plus nous comprendre!)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Ven 06 Juin 2014, 23:46

Les deux approches déjà faites sur ce sujet sont ici. Le débat loin d'être ridicule a été très intéressant. A la fois sur le plan local et national, sans qu'aucun sujet et angle d'attaque (parents, enfants, enseignants, ville, état, budget, scolaire, para scolaire) ne soit occulté :

http://www.plateaufontenay.net/t1403-rythmes-scolaires-desobeissance-citoyenne?highlight=RYTHMES

http://www.plateaufontenay.net/t945-a-fontenay-comme-ailleurs-pour-nos-enfants-vive-la-semaine-de-45-jours-en-2013?highlight=JOURS

Merci à Gérard pour ses résumés toujours clairs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12080
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Jeu 12 Juin 2014, 21:16

La question est de savoir si la municipalité de Fontenay envisage de se mettre dans l'illégalité comme elle le fait déjà pour l'accueil des enfants les jours de grève...



"le ministre de l'éducation, reste inflexible. Invité de France Info, jeudi 12 juin, il a réaffirmé que la réforme s'appliquerait « partout » à la rentrée prochaine et que les maires ne l'appliquant pas seraient condamnés."



Le Monde a écrit:
Rythmes scolaires : Hamon menace les maires qui n'appliqueront pas la réforme

Le Monde.fr avec AFP | 12.06.2014 à 09h47 • Mis à jour le 12.06.2014 à 10h42

Alors que la réforme des rythmes scolaires reste contestée, comme l'illustrent les deux requêtes qui réclament au Conseil d'Etat l'annulation du décret sur les nouveaux rythmes, Benoît Hamon, le ministre de l'éducation, reste inflexible. Invité de France Info, jeudi 12 juin, il a réaffirmé que la réforme s'appliquerait « partout » à la rentrée prochaine et que les maires ne l'appliquant pas seraient condamnés.

« Quand vous avez un maire qui comme à Valence dit qu'il n'organisera rien, je demande aux parents d'élèves de lui demander à lui ce qu'il fait de ces cinquante euros ? » dit Benoît Hamon. « Si un maire décidait de ne pas ouvrir l'école le mercredi alors qu'il doit y avoir classe, c'est aussi absurde qu'un maire qui n'ouvrirait pas une école le dimanche alors que c'est un jour de vote. C'est illégal. Ce n'est pas possible. Et je ne vois pas des maires s'entêter dans une posture comme celle-là. C'est parfaitement illégal et ils seraient condamnés comme tels ».

Pourtant, le ministre se dit confiant : « Le 2 septembre, dans toutes les écoles primaires de France, maternelles comme élémentaires, la réforme des rythmes scolaires s'appliquera ».


LETTRE AUX PARENTS

Le ministre a écrit aux parents d'écoliers pour leur expliquer les effets pédagogiques de la réforme. La lettre leur sera distribuée à partir du 15 juin et un site internet sera lancé le 23 juin avec les horaires des écoles, selon le ministère. « L'adoption de ces nouveaux temps scolaires vise à faciliter l'acquisition par chaque élève des savoirs fondamentaux et à développer en chacun d'eux un véritable goût pour apprendre », écrit le ministre.

Etudier « cinq matinées au lieu de quatre, c'est, chaque semaine, un temps supplémentaire pour travailler dans de bonnes conditions, le matin étant le moment de la journée où l'attention des enfants est la plus soutenue », fait-il valoir. « Désormais l'école s'adapte aux rythmes de l'enfant », et pas à ceux des adultes, « c'est une petite révolution », a lancé M. Hamon.
Source: http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2014/06/12/rythmes-scolaires-hamon-inflexible_4436458_1473688.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4123
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Ven 13 Juin 2014, 03:44

Cadichon a écrit:
Nous sommes à moins de 3 mois de la rentrée et on ne sait pas ce qui va se passer à Fontenay. Il faut aussi penser aux parents qui doivent gérer les nounous, les contraintes horaires...

Sans oublier que dans les 3 mois il y a Juillet et Août et donc que cela raccourcie les délais. En comptant sur 1 mois et demi on est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale   Ven 13 Juin 2014, 20:08

Et qui c'est qui va payer si les choses sont faite au dernier moment???? allez, devinez un peu...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Maire écrit au Ministre de l'Education Nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)
» Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
» 2010. Le maire Modem d'Hérouville.
» La Ministre Théberge craque! TVA 17h 2 décembre.
» Média: comment s'écrit l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: