Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard

avatar

Messages : 3381
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mar 24 Juin 2014, 00:06

Une nouvelle réunion s'est tenue sous la présidence de M.Clerget, maire adjoint.
A l'ordre du jour les menaces de suppressions de classes sur deux écoles de la ville, le combat des enseignants et des parents soutenu par la municipalité. Voir la lettre ci dessous.
Egalement l'expression de "la colère et de l'amertume" du Maire concernant la mise en place des horaires dans les écoles primaires et maternelles dès la rentrée prochaine.
Une fois encore je m'abstiendrai de faire un compte rendu de cette réunion qui comptait plusieurs dizaines de participants dont 3 représentants de l'Association du Plateau.
Le ton était assez virulent notamment parmi les syndicalistes, les enseignants et les parents: on entendait parler de fausse concertation avec la mairie, de réunions inutiles, de flou dans l'organisation de la pause méridienne de 2h15 chaque jour.
Le maire et les responsables des services déclinaient la responsabilité de décisions prises au ministère par des gens sans doute peu au fait, selon eux,  de la vie d'une école, ils rassuraient sur l'organisation des activités et ateliers divers avant ou après le repas, étudiée "au millimètre".

Un premier bilan sera fait vers la Toussaint.




_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Mar 24 Juin 2014, 00:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3381
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mar 24 Juin 2014, 00:27

Les horaires des écoles maternelles et primaires de Fontenay seront donc ainsi définis dès le rentrée




_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 207
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mar 24 Juin 2014, 19:57

Les enseignants ne participeront donc à aucune activité d'éveil aux sciences et à la culture, avec éventuellement des sorties? Où sont passées chez les enseignants les 2h accordés par semaine, lors du précédent passage aux 4 jours, pour approfondir les incompris? A bien compter l'enseignement serait passé subrepticement de 26 h à 24 h par semaine, au plus grand bien des élèves en difficulté ou des classes défavorisées . Les autres s'en sortiront toujours !!!
Ce sont donc les vacataires moniteurs des centres aérés qui officieront? Pourquoi les cadres des nombreuses associations sportives et culturelles de notre ville sont-ils ignorés? D'autant que la disparition du mercredi-matin leur enlève le pain de la bouche de façon importante pour leur financement (hors subventions)...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3381
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mar 24 Juin 2014, 22:37

En fait le temps scolaire est passé de 30 heures dans les années 50, à 27 heures dans les années 60 puis "subrepticement"-le terme est bien choisi par lorenzaccio- à 24 heures.
Cette dernière étape à la baisse expliquant le mécontentement du maire adjoint en charge des affaires scolaires, M.Clerget, puisqu'il déplore, et je le rejoins tout à fait sur ce point, la perte de 360 heures d'enseignement élémentaire, dont les effets se font cruellement resentir au collège... et après.
Les organisations syndicales ont avalisé cette négociation dangereuse, l'Etat n'augmente pas vos salaires mais diminue votre temps de travail.
Pour le deuxième point soulevé par lorenzaccio la ville mobilise le plus possible d'agents ou de cadres des structures sportives ou culturelles. La médiathèque a expliqué sa large implication, les acteurs sportifs aussi sous réserve de leur disponibilité entre 12h et 14h15.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 00:25

Pas sûr de ces évolutions horaires pour ma part. Je reste sur l'idée que le temps de travail hebdomadaire du professeur des écoles est de 26h d’enseignement avec les élèves, (découpées en tranches de salami politique, il fut un temps en effet 24 +2 ) plus une heure de concertation consacrée aux conseils d'école obligatoires et à des travaux avec l’équipe pédagogique de l’établissement et que hors du temps de présence en classe, le professeur des écoles consacre aussi de nombreuses heures à corriger les cahiers et les copies, à préparer les leçons et à recevoir les parents d’élèves.

Véritables hommes et femmes orchestres, les professeurs des écoles peuvent enseigner à des enfants de tout niveau scolaire, souvent agités et dans toutes les classes, de la maternelle au CM2. Ce métier nécessite donc une grande adaptabilité, de la patience, de la polyvalence… et beaucoup de pédagogie ! Que l'on sabote leur organisation pour laisser plus de place au péri scolaire n'est quand même pas de leur responsabilité.

Un sujet a déjà été ouvert sur les rythmes scolaires, l'an dernier. Je ne vais pas remettre ici tous les éléments qui y ont été évoqués. L'un deux est l'éparpillement des heures pour les intervenants autres que les professeurs, un vrai souci, et une vraie source à la désorganisation prévisible à venir. Paris qui a mis tous les moyens possibles dus à sa richesse en est toujours à "boucher les trous" avec des activités qui n'ont même plus le niveau de ce qui se passait au temps de récréations libres ou des temps d'études surveillées par des pions.

Faire fi des glissements budgétaires entre budget d'état (scolaire) et budget municipal (péri scolaire), c'est là encore fermer les yeux sur un effet ciseau complémentaire aux autres annoncés. L'asphyxie budgétaire de l'un se reportant inexorablement et de plus en plus sur les budgets municipaux. Que le redéploiement se fasse à effectif le plus constant possible est une bonne approche qui évite de grever les dépenses, sans contre partie de recettes à envisager sauf à faire payer les parents... qui sont aussi des contribuables.


Dernière édition par Libellule le Mer 25 Juin 2014, 00:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3381
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 00:42




Education

Chronologie

L'évolution du rythme scolaire dans le primaire

Par Catherine Gouëset, publié le 26/03/2010 à 14:50

Les horaires des écoliers ont beaucoup changé depuis le XIXe siècle.

1882 : la loi Jules Ferry qui instaure l'école gratuite et obligatoire prévoit une interruption de l'école le jeudi afin de permettre l'organisation de la catéchèse en dehors de l'école.

1887 : la durée hebdomadaire d'enseignement est fixée à 30 heures réparties sur cinq jours (3h le matin, 3h l'après-midi).

1959 : aménagement de l'année scolaire en 3 trimestres équilibrés (37 semaines de scolarité et 15 semaines de vacances).

1964 : la France métropolitaine est divisée en plusieurs zones pour l'application des calendriers scolaires.

1969 : la durée de cours hebdomadaire passe à 27 heures, avec fermeture des écoles le samedi après-midi.

1972 : le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire passe du jeudi au mercredi.

1989 : la durée hebdomadaire d'enseignement passe à 26 heures.

1991 : un décret signé de Lionel Jospin autorise les écoles à aménager leur temps scolaire, notamment en organisant la semaine sur quatre jours, à condition qu'elles respectent le volume annuel de 936 heures de cours.

2008 : la durée hebdomadaire passe à 24 heures hebdomadaires sur 36 semaines, soit 840 heures en tenant compte des jours fériés, auxquelles s'ajoutent deux heures par semaine pour les élèves en difficulté.

2010 : le ministère de l'éducation nationale demande aux autorités académiques que "l'organisation de la semaine en neuf demi-journées (du lundi au vendredi en incluant le mercredi matin) [soit] encouragée chaque fois qu'elle rencontre l'adhésion".

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/l-evolution-du-rythme-scolaire-dans-le-primaire_858350.html#OL3I3m5d4eyrLRcp.99

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 00:51

Donc le salami politique date de 2008. merci. Et l'heure de concertation dégagée en à part des 26 h de 1989. Nous sommes d'accord. Revenir aux horaires d'avant 1969 (mai 1968 est passé par là), pourquoi pas, mais les modes d'apprentissages ont changé et les modes opératoires se sont un peu améliorés (parler de gain de productivité pourrait être l'expression adéquate, mais je ne l'aime guère) et cela en serait fini du péri scolaire.. Le nombre d'enfants par classe et des matières à enseigner est un autre volet de ce débat complexe. Pas d'informatique ni de langues à une certaine époque, mais des activités type couture possible... Un autre monde quoi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 01:35

Pas la peine de se fatiguer : cette année comme d'habitude revalorisation des notes de deux matières au bac... les parents seront contents les enfants seront bacheliers et iront en fac.
Le gouvenement s'épargne pendant un moment quelques chômeurs supplémentaires...
 
Les potaches ont fait une pétition contre une épreuve...
 
IL ya depuis quelques années des épreuves notées sur 24 sur 20 l'escroquerie perdure.
 
Si on donnait le bac en même temps que l'extrait de naissance quel soulagement ce serait.
 
Avec Hamon les écolier qui se rendront à l'école ne seront plus "traumatisés" :
http://actu.orange.fr/france/benoit-hamon-veut-remplacer-les-notes-a-l-ecole-magic_CNT0000002N9ob.html
 
Plus de note plus de cancre... il suffisait d'y penser.

Tout comme comment empoisonner les curés ? supprimer le congé le mercredi matin consacré au cathé... dns la foulée on empoisonne les parents mais comme ce sont des cathos ce n'est pas grave.

Pour les autres qui avait réussie à mettre en place une organisation convenable pour la journée qu'ils se débrouillent !
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 03:23

tonton christobal a écrit:
Pas la peine de se fatiguer : cette année comme d'habitude revalorisation des notes de deux matières au bac... les parents seront contents les enfants seront bacheliers et iront en fac.
Le gouvenement s'épargne pendant un moment quelques chômeurs supplémentaires...
 
Les potaches ont fait une pétition contre une épreuve...
 
IL ya depuis quelques années des épreuves notées sur 24 sur 20 l'escroquerie perdure.
 
Si on donnait le bac en même temps que l'extrait de naissance quel soulagement ce serait.
 
Avec Hamon les écolier qui se rendront à l'école ne seront plus "traumatisés" :
http://actu.orange.fr/france/benoit-hamon-veut-remplacer-les-notes-a-l-ecole-magic_CNT0000002N9ob.html
 
Plus de note plus de cancre... il suffisait d'y penser.

Tout comme comment empoisonner les curés ? supprimer le congé le mercredi matin consacré au cathé... dns la foulée on empoisonne les parents mais comme ce sont des cathos ce n'est pas grave.

Pour les autres qui avait réussie à mettre en place une organisation convenable pour la journée qu'ils se débrouillent !

Absolument d'accord! Une belle claque à la culture du travail...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 04:02

Il est possible de tordre la question dans tous les sens, de changer les heures ou les jours de travail, changer aussi les peintures des classes mais lorsque les conditions d'enseignement font que des gens qui en principe suivent une scolarité obligatoire de 6 à 16 ans ne savent pas lire, ne parlons pas de rédiger, n'ont aucune notion d'histoire ou de géographie... passons sur le reste qui est à l'avenant... y compris l'absentéisme et le désordre dans les structures d'éducation...
On devrait s'interroger sérieusement et arrêter les mesurettes gadgets.
 
Les masturbations pseudo socio culturelle et politico économiques permanentes pour changer qui le jour de repos, qui les programmes, qui le mode de notation se résument à un désir en arrivant comme "ministre big boss" à l'éducation nationale à faire parler de soi, si possible de pondre une réforme à son nom, à cogérer la boutique avec les syndicats pour ne pas avoir de grève et à ménager les hauts fonctionnaires aligators politicards qui font la loi dans le marigot.
 
Le mamouth a encore de beaux jours devant lui... et il n'est pas près d'avoir la ligne mannequin.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2912
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Mer 25 Juin 2014, 04:10

Il y a plusieurs années une maire-adjointe avait soutenu une initiative nommée "la main à la pâte". Résumé trop bref : une initiation aux sciences, en encourageant les élèves à réfléchir par eux-mêmes et par la pratique. Et pas folklo : initiée par le Nobel de physique G. Charpak. Qu'est-ce devenu à Fontenay ? Temps scolaire, temps périscolaire, disparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2912
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Jeu 23 Fév 2017, 02:18

Citation :
Rentrée des classes 2017 en Val-de-Marne: ouvertures et fermetures de classes pressenties

92 ouvertures fermes, 21 ouvertures conditionnelles, 52 fermetures fermes et 30 fermetures conditionnelles.
Telles sont les propositions de mesures de carte scolaire qui devraient être discutées ce vendredi 24 février à l’occasion du CTSD (Comité technique spécial départemental) en prévision de la rentrée scolaire 2017 en Val-de-Marne. Détail.

Attention, il s’agit de chiffres destinés à la séance de travail de concertation de ce vendredi 24 février,  de source syndicale, et non d’annonces officielles définitives de l’Education nationale.
https://94.citoyens.com/2017/rentree-des-classes-2017-en-va-de-marne-ouvertures-et-fermetures-de-classes-pressenties,21-02-2017.html

Extraits : ouvertures et fermetures pressenties à Fontenay et dans les villes voisines (le Perreux, Nogent, Vincennes). Données groupées, par commune, pour Classes maternelles ou élémentaires.
On voit clairement que Fontenay est la ville la plus touchée des quatre pour les fermetures. Hécatombe "pressentie" en classe maternelle !
Il y aura des « concertations » et discussions avant la décision finale, mais aussi sans doute de l’animation voire des manifs … et des écrits du nouveau maire ?

Fermetures fermes
FONTENAY-SOUS-BOIS Maternelles : Edouard Vaillant 1, Elisa Lesourd, Mot
FONTENAY-SOUS-BOIS Elémentaire : Romain Rolland
NOGENT-SUR-MARNE Elémentaire : Val de Beauté

Fermetures conditionnelles
FONTENAY-SOUS-BOIS  Maternelles : Edouard Vaillant 1, Pierre Demont
NOGENT-SUR-MARNE Maternelles : Val de Beauté, Guy Moquet
NOGENT-SUR-MARNE Elémentaire : Paul Bert
VINCENNES Maternelles : Clément Viénot, Franklin Roosevelt

Ouvertures fermes
LE PERREUX-SUR-MARNE  Elémentaire : Clemenceau A
Ouvertures conditionnelles
LE PERREUX-SUR-MARNE Maternelle : Jules Ferry

Il y a souvent les prévisions d’effectif (par élèves) de l’Education nationale, et celles de chaque Mairie. On notera que les inscriptions scolaires 2017-2018 sont ouvertes depuis le lundi 6 février (maternelles) et à compter du lundi 10 avril pour CP
Seuls les groupes scolaires Paul-Langevin, Jean Zay et Henri Wallon disposent d’une classe pour petits de 2 ans. Cela mériterait explication.
(voir "A Fontenay" n° 137)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3381
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)   Jeu 23 Fév 2017, 02:50

Ce quinquennat aura porté de rudes coups à l'école publique et républicaine. Mais ce n'est pas nouveau. Depuis près d'un demi siècle le désespérant déclin de notre systeme éducatif a réduit le nombre d'heures d'enseignement effectif des matières fondamentales, a fait reculer le niveau de notre système éducatif dans les classements internationaux.
L'ecole n'est pas, contrairement à ce qui est chanté ici ou là, et depuis longtemps, une véritable priorité pour les dirigeants.
On peut sans doute regretter que les syndicats d'enseignants eux mêmes ne se soient pas vraiment impliqués pour éviter ce déclin A leur relative inertie complice s'ajoute le silence de très nombreux intellectuels-pas tous-, qui devraient être les premiers promoteurs de l'école et du savoir.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
Ecole publique - Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Maire écrit à l'Inspectrice d'Académie (DASEN)
» Un charentais écrit au Président de la République
» Montessori en école publique
» En CP, école privée ou publique ?
» ASVP - Auxilliaire Sécurité Voie Publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: