Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Mar 01 Juil 2014, 23:54

Quelques jours après la confirmation par la cour de cassation du licenciement de l'employée voilée de la crèche Baby Loup c'est au tour de la cour européenne des droits de l'Homme de confirmer la légalité de la loi sur la dissimulation du visage qui rappelons-le fut portée à l'Assemblée par le député communiste André Gérin...

Il est intéressant de noter que c'est bien la préservation  du "vivre ensemble" qui est mis en avant par la CEDH dans sa décision...


"La juridiction du Conseil de l'Europe estime que la loi française reste "proportionnée" au but poursuivi quand il s’agit de préserver le "vivre ensemble" mais refuse a contrario de retenir les arguments du gouvernement fondés sur la sécurité ou l’égalité hommes-femmes."


Rappelons quand même que Jean-François Voguet qui était sénateur au moment du vote de cette loi a lui voté contre celle-ci...



Reuters a écrit:
La Cour de Strasbourg valide la loi française sur la burqa

Par Gilbert Reilhac | Reuters – il y a 35 minutes

STRASBOURG (Reuters) - La Cour européenne des droits de l'homme a validé mardi la loi française de 2010 qui interdit de "dissimuler son visage" dans l'espace public, notamment à l'aide d'un voile islamique intégral, mais estime qu'elle peut nourrir les "stéréotypes".

Les juges de Strasbourg ont débouté une Française musulmane d'origine pakistanaise qui dénonçait l'interdiction du port de la burqa dans l'espace public comme une atteinte au respect de sa vie privée et de sa liberté de religion.

La juridiction du Conseil de l'Europe estime que la loi française reste "proportionnée" au but poursuivi quand il s’agit de préserver le "vivre ensemble" mais refuse a contrario de retenir les arguments du gouvernement fondés sur la sécurité ou l’égalité hommes-femmes.

L'arrêt de la Cour, qui a été rendu par la grande chambre, sa formation la plus solennelle, à une majorité de quinze voix contre deux, est définitif.

La loi du 11 octobre 2010 interdit de "dissimuler son visage" dans l’espace public, sous peine d’une amende de 150 euros qui peut être accompagnée ou remplacée par un stage de citoyenneté.

Sans viser spécifiquement les musulmanes, c’est le développement du port du voile intégral islamique, dont les adeptes étaient alors évaluées à quelque 2.000 femmes, qui avait incité la ministre de la Justice de l’époque, Michèle Alliot-Marie, à légiférer.



"DÉMESURÉE"

Dans un arrêt pesé au trébuchet, la Cour européenne "admet qu’il puisse paraître démesuré, au regard du faible nombre de femmes concernées, d’avoir fait le choix d’une loi d’interdiction générale".

Elle pointe les propos islamophobes qui avaient émaillé le débat sur le sujet en France et estime "qu’un État qui s’engage dans un tel processus législatif prend le risque de contribuer à consolider des stéréotypes affectant certaines catégories de personnes et d’encourager l’expression de l’intolérance".

La Cour salue en revanche le fait "que cette interdiction n’est pas explicitement fondée sur la connotation religieuse des habits visés mais sur le seul fait qu’ils dissimulent le visage".

Elle "n’affecte pas la liberté de porter dans l’espace public tout habit ou élément vestimentaire – ayant ou non une connotation religieuse – qui n’a pas pour effet de dissimuler le visage", ajoute-t-elle.

Les juges concluent au caractère "proportionné" d’une loi relevant d’un "choix de société", eu égard à "la marge d’appréciation" dont bénéficient dans ce domaine les Etats.

Ils disent ainsi "pouvoir comprendre" la volonté de la société française de "préserver la possibilité de relations interpersonnelles ouvertes qui, en vertu d’un consensus établi, est un élément indispensable à la vie en société".

Une interdiction du port du voile intégral uniquement fondée sur la sécurité aurait eu pour la Cour un caractère disproportionné, une simple obligation de montrer son visage sur réquisition d’une autorité ou dans certaines circonstances étant alors suffisante.



LA FRANCE SOUTENUE PAR LA BELGIQUE

L’égalité des sexes ne peut pas plus être invoquée par le gouvernement français pour justifier l’interdiction, dit-elle, "sauf à admettre que l’on puisse à ce titre prétendre protéger des individus contre l’exercice de leurs propres droits et libertés fondamentaux".

La requérante, une jeune femme habitant en région parisienne et connue sous ses seules initiales SAS, a fait des études supérieures de droit, selon ses avocats britanniques.

Elle indique dans sa requête vouloir porter la burqa ou le niqab de son plein gré, quand elle le veut et où elle le veut, acceptant même de l’ôter en présence de tiers.

Le caractère un peu trop exemplaire de la requête, introduite à Strasbourg le 11 avril 2011, le jour même où était promulguée la loi sur le voile intégral, avait conduit le gouvernement français à douter de la réalité de la situation décrite et à contester le statut de victime de la requérante.

La Cour a rejeté l’exception préliminaire du gouvernement et tranché sur le fond une question qui agite plusieurs Etats européens au-delà de la France.

La Belgique, qui soutenait Paris dans la procédure à Strasbourg, s'est dotée le 1er juin 2011 d'une loi reprenant les mêmes principes. Le canton suisse du Tessin a fait de même en septembre 2013 tandis que des procédures législatives sont en cours en Italie et aux Pays-Bas.

(Edité par Yves Clarisse)
Source: https://fr.news.yahoo.com/la-cedh-valide-la-loi-fran%C3%A7aise-sur-la-093545466.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Dim 26 Avr 2015, 06:12

Samedi 25 avril à 20h02 à la caisse 32 d'Auchan Val de Fontenay la loi de la République validée par la Cour de Strasbourg n'est pas appliquée...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Dim 26 Avr 2015, 06:30

a.nonymous a écrit:
Samedi 25 avril à 20h02 à la caisse 32 d'Auchan Val de Fontenay la loi de la République validée par la Cour de Strasbourg n'est pas appliquée...

Il serait plus simple et plus rapide de signaler où et à quel moment elle est appliquée... sachant que les policiers qui s'y risquent (à la faire appliquer) ont des problèmes si l'affaire dégénère.

Curieusement elle dégénère à chaque fois... merci les assoces !

Les élus sont même critiqués et moqués lorsqu'ils osent avoir l'audace de requérir la force publique pour ce faire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Lun 04 Mai 2015, 04:08

http://actu.orange.fr/societe/congo-les-musulmanes-interdites-de-port-du-voile-integral-afp_CNT0000009HjxK.html

---------------------------------

Épargné par les violences islamistes qui touchent son voisin camerounais, le Congo a décidé d'interdire aux musulmanes de porter le voile intégral dans les lieux publics "pour prévenir tout acte de terrorisme", une décision qui semble bien acceptée parmi la minorité musulmane.

"Le ministre de l'Intérieur (Raymond Zéphiryn Mboulou) nous a notifié la décision d'interdire le voile intégral chez les femmes musulmanes. La décision est prise pour prévenir tout acte de terrorisme et d'insécurité", a indiqué samedi à l'AFP El Hadj Abdoulaye Djibril Bopaka, qui préside le Conseil supérieur islamique du Congo.

Le Conseil, a-t-il précisé, a été informé lundi de cette décision par le gouvernement et s'est vu donner un délai de 15 jours pour sensibiliser la communauté musulmane.

"Les femmes musulmanes ne peuvent désormais mettre leur voile intégral qu'à la maison, dans les lieux de culte mais pas dans les milieux publics", a ajouté M. Bokapa, précisant cependant que les "femmes qui portent le voile intégral ne représentent qu'une infime minorité".

Selon le Conseil supérieur islamique, le Congo compte quelque 800.000 fidèles musulmans dont 90% viennent des pays ouest-africains et du monde arabe et 10% de Congolais.

Selon les estimations officielles, la grande majorité des croyants congolais sont chrétiens (80%).

"La décision de l'autorité est bonne parce qu'il y a eu des témoignages selon lesquels des non-musulmans se cachaient derrière le voile [intégral] pour commettre des actes inciviques", a poursuivi M. Bopaka.

Contrairement à son voisin, le Cameroun, durement frappé par le groupe islamiste nigérian Boko Haram, le Congo n'a pas enregistré pour l'heure d'attaques de ce genre sur son territoire.

Au Nigeria, plusieurs attentats meurtriers ont été commis par des femmes ou des jeunes filles dissimulant des explosifs sous leur hijab.

A l'inverse, aucun attentat n'a été perpétré sur le territoire congolais. Dans une interview à Bloomberg, le président congolais Denis Sassou Nguesso avait toutefois souligné que seule "une coopération internationale peut permettre de venir à bout de Boko Haram".

- "Tout à fait normal" -

Côté ministère de l'Intérieur, on précise, sous couvert d'anonymat, que cette interdiction "fait partie de l'opération Mbata ya Bakolo (gifle des aînés)", lancée en avril 2014 pour lutter contre l'immigration clandestine et l'insécurité.

Poto-Poto est le plus musulman des quartiers de Brazzaville, il abrite de nombreuse mosquées.

Depuis l'interdiction du voile intégral, aucun mouvement de contestation n'y a été enregistré. Plus encore, le Conseil supérieur islamique du Congo s'est lancé dans une campagne d'information et de sensibilisation auprès des musulmans.

"On doit bien informer (les intéressés) pour éviter de tomber dans les erreurs de la mauvaise propagande", a déclaré El Hadj Abdoulaye Djibril Bopaka. "Nous avons déjà tenu la grande réunion avec les imams de Brazzaville qui ont pris l'engagement de faire le relais", a-t-il ajouté, affirmant que "la sécurité est aussi une affaire de religion".

A Poto-Poto, Simon Lawal, Béninois d'origine, dit avoir des "épouses souvent voilées" et souligne qu'il ne s'"oppose pas à la décision du gouvernement".

Seulement, nuance-t-il, si "la décision est souvent bien prise par l'autorité" étatique, "parfois ceux qui l'appliquent le font mal". M. Bopaka a prévenu que "nous n'accepterons pas le désordre et les dérapages dans l'exécution de cette décision parce que nous voulons tous de la sécurité".

Princio Mba, 35 ans, musulman nigérien installé au Congo depuis 2009, estime que "si le gouvernement trouve que le pays est exposé à quelques risques, il peut brandir des interdictions". "C'est tout à fait normal. On ne peut pas condamner une telle décision", insiste-t-il.

"La loi n'est ni chrétienne ni musulmane, la loi c'est la loi", estime Bro Mohamed devant sa boutique achalandée du marché Poto-Poto, où quatre étals sur cinq appartiennent à des commerçants étrangers, en majorité ouest-africains.

"Nous constatons tous qu'il y a des tentations (de terrorisme) par-ci par-là donc le gouvernement peut interdire certaines choses", poursuit-il.

"On n'a pas le choix, explique encore Stevie Abeyomé, marchande béninoise à Poto-Poto. "On va se conformer à la loi dictée par le gouvernement congolais parce que nous ne sommes pas chez nous".


------------------------------------

Que font les assoces des droits de l'homme ?
Nul doute que les instances internationales qui font la loi en France vont se mobiliser pour aller condamner sur place le Congo !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 18:02

Une nouvelle fois la Cour européenne des droits de l’homme - CEDH - donne raison, à la France dans une affaire de voile islamique et non de voile intégral cette fois...

Il est intéressant de noter que "ce nouvel arrêt de la cour de Strasbourg complète une jurisprudence jusqu’à présent constante, depuis une décision de la CEDH datant de 2004 et reconnaissant à la Turquie le droit d’interdire le port du voile à l’université" et ce même si "cette interdiction a été levée depuis à l’initiative du gouvernement islamoconservateur de l’AKP"...

Plus que jamais Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité....



"Une assistante sociale française, qui contestait son licenciement prononcé en décembre 2000 en raison de son refus d’ôter son voile islamique, a été déboutée, jeudi 26 novembre, par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

La juridiction du Conseil de l’Europe a estimé que cette décision motivée par le principe de laïcité, « fondateur de l’Etat » français, et celui de neutralité, imposés aux agents des services publics, ne constituait pas une violation du droit à la liberté de religion."




http://www.lemonde.fr/religions/article/2015/11/26/port-du-voile-islamique-et-etablissement-public-la-cedh-donne-raison-a-la-france_4818068_1653130.html a écrit:
Port du voile islamique et établissement public : la CEDH donne raison à la France

Le Monde.fr | 26.11.2015 à 11h28 • Mis à jour le 26.11.2015 à 11h47

Une assistante sociale française, qui contestait son licenciement prononcé en décembre 2000 en raison de son refus d’ôter son voile islamique, a été déboutée, jeudi 26 novembre, par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

La juridiction du Conseil de l’Europe a estimé que cette décision – Affaire Ebrahimian c. France, requête no 64846/11 ( http://hudoc.echr.coe.int/app/conversion/pdf/?library=ECHR&id=001-122323&filename=001-122323.pdf ) –, motivée par le principe de laïcité, « fondateur de l’Etat » français, et celui de neutralité, imposés aux agents des services publics, ne constituait pas une violation du droit à la liberté de religion.

Dans un arrêt rendu à l’unanimité des juges, elle rappelle qu’« il ne lui appartient pas de se prononcer sur le modèle français » mais reconnaît que ces principes poursuivent « le but légitime qu’est la protection des droits et libertés d’autrui ». « Les autorités nationales n’ont pas outrepassé leur marge d’appréciation en constatant l’absence de conciliation possible entre les convictions religieuses de Mme Ebrahimian et l’obligation de s’abstenir de les manifester », ajoute-t-elle.

La requérante, Christiane Ebrahimia, avait été recrutée en contrat à durée déterminée, fin 1999, comme assistante sociale au service de psychiatrie du centre d’accueil et de soins hospitaliers de Nanterre. Elle avait été informée un an plus tard que son contrat ne serait pas renouvelé en raison de son refus d’enlever sa coiffe et que cette décision faisait suite à des plaintes formulées par certains patients.



Un arrêt qui complète la jurisprudence de la CEDH

Ce nouvel arrêt de la cour de Strasbourg complète une jurisprudence jusqu’à présent constante, depuis une décision de la CEDH datant de 2004 et reconnaissant à la Turquie le droit d’interdire le port du voile à l’université. Cette interdiction a été levée depuis à l’initiative du gouvernement islamoconservateur de l’AKP.

Les juges européens avaient par la suite débouté en 2008 deux collégiennes françaises qui contestaient l’interdiction du port du voile dans les établissements scolaires.

Ils ont validé en 2014 la loi française interdisant le port du voile intégral dans l’espace public en déboutant à son tour une Française d’origine pakistanaise qui invoquait son droit au respect de sa vie privée et de ses convictions religieuses.
Source: http://www.lemonde.fr/religions/article/2015/11/26/port-du-voile-islamique-et-etablissement-public-la-cedh-donne-raison-a-la-france_4818068_1653130.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 19:35

Que de temps perdu et d'argent gaspillé pour en arriver à accepter des décisions de simple bon sens... La cour européenne des droits de l'homme encore une de ces usines à gaz dont nous sommes friands.

Nous n'arrivons pas a mettre en place des structures européennes régaliennes unifiées comme un code pénal, une législation commerciale, un code du travail ou à disposer d'archives criminelles communes... mais nous sommes capables de monopoliser des structures juridiques nationales et internationales pour traiter une affaire qui relève de la logique.

Les fonctionnaires européens se délectent de ces pratiques qui d'une part sont des hochets en matière d'efficacité mais qui permettent d'avoir une main mise sur les pays membres de l'union.

On s'étonnera ensuite de la répulsion envers l'Europe d'une grande partie des gens qui y résident.

NB : il serait intéressant de savoir si ces procès ont ou non été financés par l'aide judiciaire, ce qui dans l'affirmative revient à les faire payer par les contribuables... ou si la requérante disposait de fonds propres lui permettant de faire face à ces débours.
Il est aussi possible d'envisager une aide extérieure analogue à celle fournie par un riche étranger qui paye les amendes infligées aux personnes portant un voile intégral....
http://www.france24.com/fr/20110819-rachid-nekkaz-voile-integral-france-belgique-amendes-contraventions-justicier-millionnaire-secours-femmes-niqab
Flanquer un peu plus de désordre dans des pays étranger doit pour certains présenter des intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3958
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 20:10

Une analyse récente du Figaro, à considérer au titre de la documentation historique.
Mais si admin trouve que ce devrait être ailleurs, je veux bien le déplacer.

Citation :
Salafistes et djihadistes : quelles différences, quels points communs ?

Deux semaines après les attentats du 13 novembre, Romain Caillet fait le point sur la rivalité qui divise les salafistes quiétistes et les djihadistes.

Chercheur et consultant sur les questions islamistes, il est un historien spécialiste de la mouvance djihadiste globale (Organisation de l'État islamique et al-Qaïda). Il a vécu de nombreuses années au Moyen-Orient: trois ans au Caire, deux ans à Amman et près de cinq ans à Beyrouth.

()

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/11/26/31002-20151126ARTFIG00093-salafistes-et-djihadistes-quelles-differences-quels-points-communs.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 21:09

salamandre a écrit:
Une analyse récente du Figaro, à considérer au titre de la documentation historique.
Mais si admin trouve que ce devrait être ailleurs, je veux bien le déplacer.




Il devient rassurant que des éléments évidents du dossier commencent à être portés à la connaissance du public.

Dans quelques années nous commenceront peut être à comprendre pourquoi l'enfumage médiatique et la méconnaissance des faits conduisent dans une impasse.

Il n'est pas difficile de "savoir" encore faut il le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 23:47

tonton christobal a écrit:
Que de temps perdu et d'argent gaspillé pour en arriver à accepter des décisions de simple bon sens... La cour européenne des droits de l'homme encore une de ces usines à gaz dont nous sommes friands.

Pour le coup même si on peut déplorer qu'il ait fallu 15 (quinze) ans pour arriver au bout de cette affaire, on doit quand même se réjouir que la CEDH ait donné raison à la France....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 27 Nov 2015, 23:48

http://www.marianne.net/agora-laicite-islam-finir-les-complaintes-victimaires-100232275.html

-----------------------------------------------

Laïcité et islam : en finir avec les complaintes victimaires

Mercredi 25 Mars 2015 à 5:00

Alban Ketelbuters

Doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), membre de l’Institut de recherches et d’études féministes ; doctorant en Histoire & civilisations à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Pour l'universitaire Alban Ketelbuters, il faut rappeler que "contrairement à ce que tentent de faire croire nombre de militants religieux, la laïcité n’est pas cette chose autoritaire et liberticide". Comme il tient à rappeler que "ce sont les sociétés arabo-musulmanes, où l’islam est la source du droit et où la loi religieuse s’impose à tous, qui ne respectent pas la liberté de conscience, la liberté de culte et le pluralisme."

Des centaines de milliers de chrétiens d’Orient sont pourchassés, des athées « blasphémateurs » sont exécutés, des juifs tués parce que juifs. Paris, Copenhague, Tunis, où une vingtaine de « croisés » ont été abattus au Musée Bardo. Mais, nous dit-on, les premières victimes seraient « les musulmans », qui verraient leur religion essentialisée et stigmatisée. On croit rêver. Le personnel politique passe ses journées à rappeler qu’il « ne faut pas faire d’amalgame », les imams s’expriment dans tous les médias. Les représentants religieux sont omniprésents, continuellement caressés dans le sens du poil. « La République française reconnaît tous les cultes » a déclaré le chef de l’État le 4 mars dernier, méconnaissant visiblement la loi de 1905, qui stipule dans son article 2 que « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Le Premier ministre fait quant à lui référence à la formation des imams par l’État, ce qui est absolument contraire à la loi de 1905. Et l’on nous parle d’islamophobie ? Contrairement à ce que tentent de faire croire nombre de militants religieux, la laïcité n’est pas cette chose autoritaire et liberticide, mais le cadre juridique garantissant la liberté de conscience et la liberté de culte, un principe de séparation entre la sphère des croyances et celle du champ politique. En réintroduisant à haute dose le fait religieux dans tous les débats publics, la gauche ne fait que nourrir le Front national.

« Laissez-nous vivre notre religion » clament les plus militants, comme si la République empêchait ses citoyens de vivre leur religion, lorsqu’ils en ont une. C’est tellement ridicule que ça ne devrait mériter aucune commentaire, mais le personnel politique est à ce point réceptif à la complainte victimaire de ceux qu’ils perçoivent comme les « anciens colonisés » qu’il est temps de rappeler quelques vérités. Ce sont les sociétés arabo-musulmanes, où l’islam est la source du droit et où la loi religieuse s’impose à tous, qui ne respectent pas la liberté de conscience, la liberté de culte et le pluralisme. Pourquoi fait-on alors ce procès illégitime à la République française qui garantit le libre exercice des cultes, en témoigne les 2 449 lieux de culte musulmans recensés sur son sol ? Cela étant, la rhétorique complaisante qui consiste à répéter en boucle que « l’islam est une religion de paix » pour s’empêcher de penser que, peut-être, l’islam n’est pas toujours « une religion de paix, d’amour et de tolérance » est totalement invalidée par la réalité – planétaire – de l’islam aujourd’hui, dans les pays du Moyen et du Proche Orient, du Maghreb, d’Afrique, d’Asie, du Golfe persique ou d’Europe. Certains militants placent le dogme religieux au dessus des mœurs françaises et des lois démocratiques

A-t-on seulement conscience des conditions de vie dans les pays où cette « religion de paix » fait loi ?

C’est le problème auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, où une certaine pratique de la religion empiète sur tous les espaces de liberté. Au nom de la religion, combien de jeunes filles sont interdites d’accès au planning familial ? Combien d’entre elles affluent dans les hôpitaux pour se faire refaire l’hymen ? Combien d’entre elles subissent des mariages forcés ? Combien d’entre elles sont interdites de robe et de jupe dans certains quartiers ? Combien d’entre elles sont interdites de sport dans les lycées franciliens ? Combien d’entre elles portent le voile islamique par obligation ? De cela, il n’est jamais question. Or la laïcité doit pouvoir garantir la liberté de conscience à tous les citoyens. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, où quantité d’adolescents sont quotidiennement livrés à des pressions obscurantistes.

Le Premier ministre estime que le nombre d’Européens partis faire le djihad s’élèvera à 10 000 d’ici la fin de l’année. Un toulousain de 12 ans se réveille-t-il un beau matin avec le désir de rejoindre l’État islamique en Syrie pour y exécuter un arabe israélien ? La réponse est non. Faire vivre la laïcité, c’est aussi se donner pour mission d’anéantir toutes les formes d’intégrisme religieux. On ne saurait confondre la pluralité religieuse inhérente à toute démocratie avec la tolérance inconditionnelle à l’égard de toutes les pratiques les plus extrémistes. La mission d’information sur le voile intégral – débouchant sur une loi qui n’est pas respectée dans de nombreuses villes françaises – nous l’a amplement démontré.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Sam 28 Nov 2015, 00:09

tonton christobal citant Marianne a écrit:
Au nom de la religion, combien de jeunes filles sont interdites d’accès au planning familial ? Combien d’entre elles affluent dans les hôpitaux pour se faire refaire l’hymen ? Combien d’entre elles subissent des mariages forcés ? Combien d’entre elles sont interdites de robe et de jupe dans certains quartiers ? Combien d’entre elles sont interdites de sport dans les lycées franciliens ? Combien d’entre elles portent le voile islamique par obligation ? De cela, il n’est jamais question. Or la laïcité doit pouvoir garantir la liberté de conscience à tous les citoyens. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, où quantité d’adolescents sont quotidiennement livrés à des pressions obscurantistes.


Les musulmans ne sont hélas pas les seuls à souhaiter interdire l'accès au Planning Familial...

http://www.marianne.net/paca-marion-marechal-pen-veut-supprimer-les-subventions-au-planning-familial-100238233.html a écrit:
Paca : Marion Maréchal-Le Pen veut supprimer les subventions au planning familial
Jeudi 26 Novembre 2015 à 19:07

Louis Hausalter

Jusqu’où la candidate du FN aux régionales est-elle prête à aller pour contenter la Manif pour tous ? Nouvel élément de réponse la semaine dernière, au détour d'un débat organisé par le mouvement anti-mariage gay.

Tandis que Valérie Pécresse veut supprimer les subventions de la région Ile-de-France à une association pro-euthanasie, Marion Maréchal-Le Pen s'attaque, elle, aux associations d'aide à l'avortement. Lors d’un meeting organisé le 17 novembre par la Manif pour tous, la tête de liste du Front national en Paca s’est engagée à supprimer les subventions accordées par le conseil régional au planning familial.
---/---
Source et SUITE: http://www.marianne.net/paca-marion-marechal-pen-veut-supprimer-les-subventions-au-planning-familial-100238233.html


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Sam 28 Nov 2015, 00:21

a.nonymous a écrit:


Pour le coup même si on peut déplorer qu'il ait fallu 15 (quinze) ans pour arriver au bout de cette affaire, on doit quand même se réjouir que la CEDH ait donné raison à la France....



Je suis plutôt révolté que la république française pour faire respecter ses lois en soit à s'en remettre à des structures internationales étrangères dont soit dit en passant on ignore à quel titre elles fonctionnent... sans compter que lorsqu'elles se plantent elles sont irresponsables.


La constitution et les lois françaises s'appliquent sur l'étendue du territoire national ! point final. Nos politicards se contentent de gérer les affaires courantes... et encore.
Nous abandonnons notre souveraineté ! il y a des principes sur lesquels on doit être intransigeant. Je vais une fois de plus déplorer que des hommes d'état comme De Gaulle ou Churchill n'aient pas de relève.

Les pâlichons de gauche ou de droite qui en sont à naviguer (et encore, le pédalo est en perdition) à vue selon les sondages du moment et au fil des élections à venir nous conduiront à la faillite.

A l'intention d'A.nonymous : effectivement si le problème national actuel qui fait le corps de l'article est le planning familial... et la position du FN sur la question... nous ne sommes pas sortis de l'auberge.
Si c'est ce qui doit être retenu de l'article (émanant d'un journal de gauche) qui remet en perspective l'approche de la question de l'islam dans la république française après tout de même quelques évènements dérangeants... je dépose les armes.
Entre ne pas subventionner une structure et en interdire l'usage il y a une petite nuance qui n'échappe pas à un esprit éveillé.
Pour ma part je trouvais à ce texte d'autres points forts plus en adéquation avec ce que vivent les Français.
Pour le reste chacun à le droit d'avoir un avis différent.
Pour conclure, je crois qu'un père musulman est plus capable de faire respecter ses désirs à sa fille que la république française de faire appliquer ses lois sur son territoire.
Doit on s'en féliciter ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Sam 01 Oct 2016, 12:04

http://www.lemonde.fr a écrit:
La Bulgarie interdit le port du voile intégral dans les lieux publics

Le Monde.fr avec AFP | 30.09.2016 à 22h06

Le Parlement bulgare a adopté vendredi 30 septembre une loi interdisant le port du voile intégral en public, devenant avec la France et la Belgique l’un des rares Etats européens où une telle disposition est en vigueur.

La nouvelle législation « interdit le port dans les lieux publics de vêtements dissimulant partiellement ou complètement le visage », sauf s’il est imposé par des raisons de santé ou par le caractère de la profession exercée. Les mosquées sont affranchies de cette interdiction. Les sanctions prévues sont une amende de 200 leva (100 euros) pour une première infraction, et de 1 500 leva (750 euros) pour chaque infraction suivante.



Montée du salafisme

La Bulgarie, majoritairement orthodoxe, compte environ 13 % de musulmans, issus des minorités turque et rom. Le voile intégral n’y était pas porté avant la montée en puissance récente de quelques prédicateurs salafistes comme Ahmed Moussa.

La ville de Pazardjik (dans le centre du pays), où le niqab a fait son apparition pour la première fois dans le quartier rom il y a trois ans, avait devancé la loi en avril en interdisant le port du voile intégral dans la commune. Huit femmes y ont été sanctionnées à ce jour et quatre autres villes se sont dotées d’une réglementation similaire.

L’adoption de la loi, à un mois de l’élection présidentielle du 6 novembre, a provoqué les vives protestations du parti de la minorité turque MDL, qui a reproché aux autres partis de « semer l’intolérance religieuse ». Les 30 députés du MDL ont boycotté le vote.

Le gouvernement minoritaire de centre droit de Boïko Borissov a en revanche bénéficié du soutien d’une formation nationaliste, le Front patriotique, auteur de la proposition de loi. Celle-ci prévoyait initialement des peines de prison et la privation d’aides sociales pour les porteuses du voile intégral.

L’ONG Amnesty International a vivement réagi, déclarant que « cette loi fait partie d’une tendance inquiétante d’intolérance, de xénophobie et de racisme en Bulgarie ». « Les femmes en Bulgarie devraient être libres de s’habiller à leur convenance et de porter la burka ou le niqab en tant qu’expression de leur identité et leur foi », a souligné vendredi le directeur Europe d’Amnesty.
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/09/30/la-bulgarie-interdit-le-port-du-voile-integral-dans-les-lieux-publics_5006464_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Mer 30 Nov 2016, 04:09

http://www.lemonde.fr a écrit:
Pays-Bas : les députés votent l’interdiction du voile intégral dans certains lieux publics

Le dispositif, qui doit encore être adopté au Sénat, interdit le port de vêtements qui couvrent intégralement le visage dans les transports, les écoles ou les hôpitaux.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 29.11.2016 à 16h57

Les députés néerlandais ont adopté mardi 29 novembre à la majorité un projet de loi interdisant le port du voile intégral dans certains lieux publics comme les écoles, les hôpitaux et les transports en commun.

Le dispositif, annoncé en mai par le gouvernement du premier ministre libéral Mark Rutte, prévoit d’interdire le port des vêtements incriminés dans tous les lieux où l’identification de ceux qui les portent est jugée essentielle ou pour des raisons de sécurité. En mai, Mark Rutte avait assuré que la proposition n’avait « aucune racine religieuse ». Une infraction à cette loi, qui doit encore être approuvée par le sénat, serait passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 405 euros.



« Aucune raison » d’interdire le voile intégral dans la rue

Le port de la burqa ou du niqab est extrêmement rare aux Pays-Bas, mais la question est présentée depuis des années comme une priorité. Le premier gouvernement de Mark Rutte (2010-2012), soutenu au Parlement par le parti anti-islam du député Geert Wilders, avait adopté une loi prévoyant une interdiction du voile intégral dans tous les espaces publics. Mais ce projet n’a jamais été mis en place en raison de la chute du gouvernement, et l’exécutif actuel, composé des partis libéral et travailliste, a déclaré n’avoir « aucune raison » d’interdire le voile intégral dans la rue.

Au moment de la formation du gouvernement, les deux partis de la coalition s’étaient mis d’accord pour introduire un nouveau projet de loi en lieu et place de l’ancien. Le Parti pour la Liberté (PVV, extrême droite), en tête des sondages avant les élections législatives de mars 2017, veut aller plus loin que le projet approuvé mardi : son dirigeant, Geert Wilders, réclame l’interdiction pure et simple de tous les vêtements couvrant le visage.
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/11/29/pays-bas-les-deputes-votent-l-interdiction-du-voile-integral-dans-certains-lieux-publics_5040360_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Sam 04 Fév 2017, 04:07

Le voile est un excellent camouflage pour appréhender les dealers.....


http://www.lci.fr a écrit:
VIDÉO - Pour arrêter un trafiquant de drogue, des policiers marseillais enfilent qamis et voile intégral

SUBTERFUGE - Deux policiers de la brigade spécialisée de terrain, déguisés en qamis et voile intégral, ont interpellé un individu dans le cadre d'une lutte contre le trafic de stupéfiant. L'interpellation a été filmée par un témoin. Diffusée sur les réseaux sociaux mercredi soir, la vidéo a suscité depuis de nombreuses réactions.

02 févr 20:01
---/---


"Les effectifs, comme bien souvent, ont utilisé un subterfuge pour s'approcher du dealer"

Interrogé par LCI, le service communication Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône (D.D.S.P.) précise qu’il faut remettre cette vidéo dans son contexte. "Il s’agit du démantèlement d’un point de stupéfiants de proximité qui a été réalisé par la brigade spécialisée de terrain (BST). Les effectifs, comme bien souvent, ont utilisé, après une heure de surveillance, un subterfuge pour pouvoir s’approcher du dealer et ils l’ont attrapé. Immédiatement après, ils ont pu l’extraire sans qu’il n’y ait de blessé. Tout ça s’est fait dans le calme et sans violence", se félicite la DDSP.

Dans la sacoche de cet homme âgé de 31 ans et connu des services de police, 1,2 kilo de cannabis et 300 euros. Par ailleurs, un acheteur et un "trésorier", âgé de 24 ans, ont été interpellés dans le cadre de cette opération. L’acheteur a été remis en liberté, les deux autres étaient toujours en garde à vue ce jeudi après-midi.


"S’adapter à la typologie"

Passés les faits, la DDSP s’explique sur le choix des vêtements portés par deux policiers sur les douze présents au cours de cette opération.  "Pourquoi avoir choisi ces vêtements ? Il faut qu’on renouvelle nos techniques et nos subterfuges. On essaie de s’adapter au maximum à la typologie pour pouvoir pénétrer sans problème et discrètement sur les lieux où l’on veut interpeller des individus. Par exemple, si on veut surveiller des gens sur la plage, on n’y va pas en tenue.
---/---
"Je ne vois pas très bien pourquoi cette vidéo suscite des réactions négatives. Parfois, il faut interpeller en se fondant dans la masse...  commente pour sa part Luc Poignant du Syndicat Unité Police SGP-FO interrogé par notre rédaction sur le sujet. Quand on a besoin d'interpeller en costume-cravate, ça ne choque personne. Quand on a besoin d'interpeller en jean-baskets avec des cheveux longs et une barbe de trois jours, ça ne choque personne, mais là, ça choque. Il faut qu'on m'explique".
---/---
Source: http://www.lci.fr/faits-divers/video-pour-arreter-un-trafiquant-de-drogue-des-policiers-marseillais-enfilent-qamis-et-voile-integral-2024527.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Dim 05 Aoû 2018, 02:25

Il s'agit bien du voile "intégral" qui ne laisse voir que les yeux et qui de facto compromet un échange normal avec la femme qui le porte...


Citation :
Première amende au Danemark pour port d’un voile intégral

LE MONDE | 04.08.2018

La presse danoise rapporte que la première amende pour port du voile intégral, interdit au Danemark depuis le 1er août, a été infligée vendredi 3 août à une femme de 28 ans.

Selon l’agence de presse Ritzau, la police a été appelée dans un centre commercial de Horsholm (nord-est du pays), où cette femme s’était battue avec une autre femme qui avait essayé de lui enlever son niqab – voile intégrale couvrant le visage à l’exception des yeux. « Dans leur lutte, son niqab a été enlevé, mais quand nous sommes arrivés, elle l’avait remis », a dit le responsable de la police.

La police a alors pris une photo de la femme portant le niqab, et obtenu les images des caméras de sécurité du centre montrant l’incident. La femme a été informée qu’elle allait recevoir par la poste une amende de 1 000 couronnes (134 euros), et qu’elle devait soit enlever son voile, soit quitter l’espace public. « Elle a choisi la deuxième option », a précisé M. Borchersen.

Depuis le 1er août, le port en public de la burqa, du niqab ou d’autres accessoires masquant le visage est puni au Danemark d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 couronnes (1 340 euros).

Des défenseurs des droits humains se sont élevés contre cette mesure, dont les partisans soulignent au contraire qu’elle vise à faciliter l’intégration des immigrants musulmans dans la société danoise. Aucun document officiel ne fait état du nombre de femmes portant un voile intégral dans le pays.

En Europe, la Belgique, la France, l’Allemagne et l’Autriche ont déjà édicté des restrictions comparables.

La France a été le premier pays en Europe à interdire le voile intégral dans l’espace public, avec une loi « interdisant la dissimulation du visage » promulguée en octobre 2010 et appliquée depuis avril 2011. Validée par la Cour européenne des droits de l’homme en 2014, elle prévoit, pour les infractions, jusqu’à 150 euros d’amende. En cinq ans, on dénombre plus de 1 600 verbalisations.
https://abonnes.lemonde.fr/international/article/2018/08/04/premiere-amende-au-danemark-pour-port-d-un-voile-integral_5339414_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Jeu 04 Oct 2018, 05:24

Citation :
Redoine Faïd: comment la police a mis la main sur le roi de la cavale
Par Chloé Pilorget-Rezzouk — 3 octobre 2018

Ils l’ont cueilli en plein sommeil. Après trois mois de cavale, le braqueur récidiviste Redoine Faïd a été arrêté, dans la nuit de mardi à mercredi, à Creil (Oise) dans l’appartement d’une femme où il logeait avec son frère aîné, Rachid Faïd, et l'un de ses neveux. C’est dans un quartier de sa ville natale, la cité HLM du Moulin, que l’homme le plus recherché de France a été délogé vers 4 heures du matin avec quelques uns de ses proches. Pas moins de quelque 120 hommes de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) et l’Office central de lutte contre le crime organisé étaient mobilisés pour cette opération qui s’est déroulée dans le calme. «Tout s’est bien passé, sans le moindre heurt», a confirmé une source policière à Libération.

La logeuse du fugitif, son frère de 60 ans et un neveu ont été interpellés dans cet appartement. Un deuxième neveu a lui été arrêté à quelques kilomètres de là, à Villers-Saint-Paul. Deux autres complices présumés ont eux été délogés de bon matin à leurs domiciles, situés dans le département. Avant de pénétrer dans l’appartement, les policiers ont commis une petite erreur : ils ont d’abord fracassé la porte du logement d’un papi octogénaire, a raconté sa petite-fille à l’AFP. Sur place, les forces de l’ordre ont mis la main sur deux armes de poing : «un revolver chargé et un pistolet-mitrailleur Uzi», a indiqué cette même source à Libération. Ce revolver était «placé à portée de main directe de Redoine Faïd», a précisé le procureur de la République, François Molins, lors d'une conférence de presse mercredi après-midi.

«Deux burqas, des perruques et un téléphone portable» ont également été découverts dans cette planque, a ajouté le magistrat. A plusieurs reprises, le célèbre fugitif a utilisé cet épais voile couvrant le corps en intégralité pour se dissimuler lors de ses sorties extérieures. Pour le pister, les enquêteurs avaient très vite centré leurs recherches sur «l’environnement direct et familial» de Redoine Faïd. Le 5 septembre, plusieurs perquisitions ont ainsi été menées chez des proches. Mais tout s'est accéléré ces derniers jours, après que les investigations techniques ont permis de détecter une ligne téléphonique particulièrement intéressante.

C'est cette ligne, «en possession d'un individu qui recevait des instructions pour chercher de l'argent», selon François Molins, qui a permis de remonter jusqu'à Redoine Faïd. La personne a pu être géolocalisée : surveillée, cette jeune femme résidant à Creil «prenait à bord de son véhicule une personne vêtue d’une burqa, dont l’allure laissait supposer qu’il pouvait s’agir d’un homme». Mardi soir vers 22h30, «les enquêteurs ont vu l’individu vêtu d’une burqa sortir du véhicule et entrer au domicile de la jeune femme», a indiqué le procureur de Paris. Suivi dans la foulée, d'un second individu, lui aussi couvert d'une burqa. «C’est dans ce contexte que les opérations ont été accélérées», a expliqué François Molins.

Depuis quelques semaines, l’étau s’était resserré autour du fugitif. Lui et ses acolytes avaient notamment commis quelques bourdes. Début juillet, un sac – contenant des armes, des cagoules et la disqueuse ayant vraisemblablement servi à son évasion – avait été retrouvé par les enquêteurs dans une forêt du département. Surtout, fin juillet, il s’en fallait de peu pour que la cavale de Redoine Faïd ne soit avortée. Le braqueur avait échappé de justesse aux forces de l’ordre, alors qu'il se trouvait dans un véhicule avec son frère Rachid. Après une course-poursuite avec les gendarmes, le duo avait abandonné sa voiture dans le parking d’un centre commercial de Sarcelles. Les enquêteurs y avaient notamment trouvé des explosifs factices.

Habitué de l’évasion, Redoine Faïd s’était fait la belle du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne) de façon spectaculaire, le 1er juillet. En moins d’une dizaine de minutes, le braqueur de 46 ans, fasciné par les films Heat et Scarface, s’était enfui par les airs, aidé par un commando armé ayant pris un pilote d’hélicoptère en otage. Le natif de Creil y purgeait alors une peine de vingt-cinq ans de prison pour son implication dans un braquage avorté, qui avait coûté la vie à une jeune policière municipale à Villiers-sur-Marne (Val de Marne), en 2010 [  http://www.plateaufontenay.net/t1784-villiers-sur-marne-honore-la-memoire-d-aurelie-fouquet ]. C’est donc «une très bonne nouvelle» qu’ont reçu les proches d’Aurélie Fouquet, ce mercredi matin. «Nous sommes très satisfaits, s’est félicité Me Liénard, avocat de la famille, auprès de Libération. Les enquêteurs ont travaillé sans relâche. C’est un véritable échec pour Redoine Faïd qui, loin d’être parti à des milliers de kilomètres, se fait déloger dans un petit appartement de banlieue parisienne.»
---/---
https://www.liberation.fr/france/2018/10/03/redoine-faid-comment-la-police-a-mis-la-main-sur-le-roi-de-la-cavale_1682881
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 690
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 05 Oct 2018, 02:45

C'est bien la loi ... faudrait-il avoir les moyens de l'appliquer!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 05 Oct 2018, 03:00

Smile a écrit:
C'est bien la loi ... faudrait-il avoir les moyens de l'appliquer!

Les moyens peuvent se trouver... les balloches pour prendre la décision de passer à l'action c'est une autre affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 690
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Ven 05 Oct 2018, 03:25

tonton christobal a écrit:


Les moyens peuvent se trouver... les balloches pour prendre la décision de passer à l'action c'est une autre affaire...

Un homme politique occupant des responsabilité depuis 1981 a bien compris la situation ... il a prit ses "B..." et est reparti sur Lyon!
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Dim 14 Oct 2018, 11:55

Citation :
Voile : la France ne reconnaît pas l’article sur lequel s’appuie le Comité des droits de l’homme de l’ONU

par Jean-Pierre Sakoun, président du Comité Laïcité République. 11 octobre 2018

« L’ONU s’apprête à condamner la France » à propos de l’interdiction du port de la burqa, nous dit hier La Croix, à la suite de L’Obs il y a quelques jours à propos de l’affaire Baby Loup... [ Voir: http://www.plateaufontenay.net/t385-chanteloup-les-vignes-banlieue-laictie-creche-baby-loup ]

Rappelons à ces exemples d’un journalisme objectif que la loi française de 2010 ne concerne pas les signes religieux en particulier, puisqu’elle vise l’interdiction de cacher son visage pour des raisons de sécurité publique, sauf à considérer que le casque intégral et la cagoule sont des signes religieux dont l’interdiction du port bride la liberté religieuse des black blocks et de l’extrême-droite dans les manifestations.

En outre, le « Comité des droits de l’homme, organe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, responsable du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et ses protocoles facultatifs », qui ne doit pas être confondu avec le « Conseil des droits de l’homme des Nations unies » ou avec le « Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme », a fortiori avec « l’ONU », n’a strictement aucune compétence juridique.

Ce d’autant que, si le dit pacte qu’il est censé surveiller a été signé par la France, ce fut avec une réserve fondamentale, que la France était en droit de faire, sur son article 27.

Voici l’article 27. « Dans les États où il existe des minorités ethniques, religieuses ou linguistiques, les personnes appartenant à ces minorités ne peuvent être privées du droit d’avoir, en commun avec les autres membres de leur groupe, leur propre vie culturelle, de professer et de pratiquer leur propre religion, ou d’employer leur propre langue. »

Voici la réserve française. La France a émis une réserve à l’article 27, au nom de l’universalisme républicain, rappelant le fait que, étant une république "une et indivisible", les minorités (ethniques, culturelles, linguistiques ou religieuses) n’ont ni plus de droits ni moins de droits que leurs concitoyens : en effet la France ne "fiche" pas ses résidents par catégories raciales, etc.

Aussi, outre le fait que dans la hiérarchie des normes juridiques, les recommandations de ce comité ne valent strictement et littéralement rien face aux décisions de la Cour européenne de justice et de la Cour de cassation, cette recommandation particulière, comme la précédente émise par le même comité à propos de Baby Loup, s’appuie sur un article que la France... ne reconnaît pas !

Nous engageons nos lecteurs à lire jusqu’au bout l’article publié par le CLR à propos de l’agression de ce comité multiculturaliste et anti-universaliste contre Baby Loup pour comprendre la perversion de ces attaques.

Nous engageons la presse française, même la plus hostile à la Laïcité, à cesser de jouer contre son pays et d’attiser les peurs et les tensions en donnant des présentations au mieux erronées, au pire manipulatrices, de ces affaires.

Enfin, alors que la décision des dix-huit « experts » constituant l’obscur comité soudain magnifié par une certaine presse n’est même pas prise, peut-on sérieusement douter que cette « fuite » orchestrée ne soit pas une tentative paniquée des islamistes les plus rétrogrades de faire contre-feu à la désastreuse (pour eux) affaire Redoine Faid, qui s’est déplacé pendant sa cavale sous une burqa [ Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1846-la-loi-sur-le-voile-integral-validee-par-la-cour-eurpopeenne-des-droits-de-l-homme#106819 ], et de tenter de recentrer la lumière des projecteurs de ce fait divers éloquent sur la « culpabilité » de la France ? Souvenons-nous de l’affaire du burkini, qui, quelques jours après la boucherie de Nice, a permis aux intégristes fanatiques qui n’ont jamais condamné ce massacre, de se victimiser aux yeux de tous les naïfs consentants...

Jean-Pierre Sakoun
président du CLR
http://www.laicite-republique.org/voile-la-france-ne-reconnait-pas-l-article-sur-lequel-s-appuie-le-comite-des
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17244
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   Dim 14 Oct 2018, 18:10

Peut être devient il nécessaire de faire un peu le ménage parmi ces structures floues aux noms ronflants... à l'image de ces associations bidons qui s'arrogent le droit de vouloir diriger le monde à leur guise le tout avec l'argent public généreusement  distribué au nom d'un humanisme de pacotille et surtout d'un intérêt politicard bien compris.

Dans le même sac on peut mettre ces structures aux origines connues au financement généreux et non désintéressé dont l'action déstabilisatrice rejoint le banditisme international.

Devant de telles situations rendues possibles par la totale impuissance ou la passivité coupable de nos dirigeants on s'étonne de l'abstention massive des électeurs ou de leur vote contestataire.

Il est vrai que lorsque des élus en sont à s'en remettre à des services étrangers pour assurer la tranquillité publique en France pourquoi ne pas se soumettre à des structures bidons pour remplacer les lois nationales que de toute façon on ne peut ou ne veut pas faire appliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi sur le voile intégral validée par la cour eurpopéenne des droits de l'Homme
» Tiers payant intégral et MGEN
» Intégral Dorothée (recensement)
» refus de paiement en tiers payant de la part d'une mutuelle
» Lecture: les cent facettes de Mr Diamonds l'intégrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: