Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 03:48

Ca c'était avant:

La Tribune a écrit:
La loi anti-Amazon adoptée au Sénat

latribune.fr  |  09/01/2014, 11:07

Tout le monde d'accord. Le Sénat a adopté à l'unanimité dans la soirée mercredi un projet de loi soumis par des députés de l'opposition, visant à réduire l'avantage concurrentiel d'Amazon dans le marché du livre.
sur le même sujet

Parlementaires de droite et de gauche avaient déjà voté comme un seul homme le 3 octobre dernier à l'Assemblée la loi "anti Amazon". Ce texte, qui comprend un unique article doit insérer dans la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre un alinéa stipulant que, dans le cas d'un libre expédié à l'acheteur, le vendeur ne peut cumuler à la fois le rabais autorisé de 5% et la gratuité des frais de port.
---/----

Cocorico, les parlementaires français tous unis ont voté une loi anti-Amazon....

Hélas pour eux sitôt la loi adoptée, Amazon les ridiculisent sans vergogne....



"Depuis la nouvelle loi du 8 juillet 2014 (...), nous ne sommes malheureusement plus autorisés à vous offrir la livraison gratuite pour une commande de livres". "Nous avons donc fixé les frais de livraison à 1 centime d'euro par commande contenant des livres et expédiée par Amazon pour vous garantir, systématiquement, le prix le plus bas".



La Tribune a écrit:
Amazon et la Fnac lancent la livraison de livres à 1 centime

latribune.fr  |  11/07/2014

Le cumul de livraison gratuite et de remise de 5% sur le prix des livres étant interdit par une nouvelle loi adoptée en juillet, les deux distributeurs ont annoncé qu'ils appliqueront désormais un tarif de livraison d'un centime par commande.

C'est la réponse d'Amazon et de la Fnac à la nouvelle loi du 8 juillet 2014 relative aux conditions de vente à distance des livres. Ne pouvant plus cumuler livraison gratuite et remise de 5% sur le prix des livres, le site français d'Amazon a fait savoir à ses clients jeudi:

   "Depuis la nouvelle loi du 8 juillet 2014 (...), nous ne sommes malheureusement plus autorisés à vous offrir la livraison gratuite pour une commande de livres". "Nous avons donc fixé les frais de livraison à 1 centime d'euro par commande contenant des livres et expédiée par Amazon pour vous garantir, systématiquement, le prix le plus bas".

La Fnac, qui elle aussi, avant l'adoption de la loi, faisait bénéficier ses clients de la livraison gratuite à domicile pour les livres, va également passer à une livraison à 1 centime "d'ici quelques jours", a annoncé l'enseigne à l'AFP.


L'objectif de la loi: protéger les librairies

Chez Amazon, comme à la Fnac, les livraisons continuent en revanche d'être gratuites pour les clients ayant opté pour les services d'abonnement annuels payants proposées par les deux distributeurs, ou pour ceux qui souhaiteraient se faire livrer en points-relais pour Amazon, ou directement en magasin pour la Fnac.

La loi adoptée par le Parlement français le 26 juin vise à empêcher les opérateurs en ligne d'étouffer le réseau des libraires, qui peine à les concurrencer.
Source: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/distribution/20140711trib000839545/1-centime-le-prix-de-la-livraison-de-livres-par-amazon-et-par-la-fnac.html


Dernière édition par a.nonymous le Lun 30 Mai 2016, 01:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 04:42

ça c'est un sujet ouvert pour pas cher. La gratuité est une chose, vendre en dessous du prix de revient une autre ; j'attends avec curiosité de voir comment cela va être traité juridiquement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 12:54

Qui parlent de vendre au dessous du prix de revient ?

Avant la loi du 8 juillet 2014, les libraires VPCistes cumulaient les 5% de remise  sur le prix indiqué et la livraison gratuite et ils réalisaient du profit... Les 577 députés et les 348 sénateurs ont voté une loi qui dit:


« Lorsque le livre est expédié à l'acheteur et n'est pas retiré dans un commerce de vente au détail de livres, le prix de vente est celui fixé par l'éditeur ou l'importateur. Le détaillant peut pratiquer une décote à hauteur de 5 % de ce prix sur le tarif du service de livraison qu'il établit, sans pouvoir offrir ce service à titre gratuit. »


En continuant à pratiquer une remise de 5% mais en facturant la livraison à 1 centime Amazon, rejoint par les autres libraires VPCcistes, est donc dans la légalité.....

Ce qui est intéressant dans cette affaire c'est qu'elle démontre si il en était encore besoin que les multinationales bardées de juristes traquent toutes les failles juridiques qui leurs permettent d'optimiser leurs profits que ce soit en ajustant leurs prix ou en déplaçant quelques centaines d'emplois de la France vers la Roumanie ou ailleurs, la logique étant la même...

Après on peut s'étonner de la réaction du ministère de culture et se demander pourquoi les 577 députés et les 348 sénateurs ont légiféré:


"Au ministère de la Culture, on affirmait jeudi soir ne pas être étonné non plus. « Ce n’est pas une surprise pour nous, et c’est légal. La loi était avant tout symbolique, il fallait affirmer que la livraison avait un véritable coût. C’est fait »."



Les Echos a écrit:
Amazon contourne la loi anti-Amazon... en toute légalité
Clémence Dunand / Journaliste | Le 10/07 à 17:52, mis à jour à 20:14

Il est désormais interdit aux e-libraires de pratiquer une décote de 5 % du prix du livre et la gratuité du service de livraison.

Promulguée au « Journal officiel » mercredi, caduque dès jeudi. La loi anti-Amazon a fait long feu. Votée définitivement fin juin, ce dispositif avait été pensé pour protéger les libraires indépendants du commerce électronique. L’idée, c’était d’interdire le cumul de la TVA à 5 % sur les livres et de la gratuité des frais de port, afin d’éviter que les petits libraires de quartier soient pour de bon étouffés par la trésorerie des gros cybermarchands.

Dans le viseur des parlementaires, Amazon, qui détient peu ou prou deux tiers du marché du livre en ligne, et qui profite de ses moyens financiers immenses pour asphyxier ses adversaires avec un catalogue gigantesque et une logistique impeccable. Le mastodonte ne s’est pas laissé faire. Après avoir menacé d’exercer un recours au niveau européen pour « discrimination », Amazon a annoncé jeudi qu’il allait établir les frais de ports en France à... un centime d’euro par commande. « Nous avons fixé les frais de livraison au minimum autorisé par la loi », peut-on lire sur le site d’Amazon.

L’affaire était cousue de fil blanc. Dans le milieu, tout le monde savait ce qui allait se passer. Au ministère de la Culture, on affirmait jeudi soir ne pas être étonné non plus. « Ce n’est pas une surprise pour nous, et c’est légal. La loi était avant tout symbolique, il fallait affirmer que la livraison avait un véritable coût. C’est fait ».

Lors du débat parlementaire, la question s’était posée de fixer le prix des frais de port à leur valeur réelle plutôt que de mettre en place un système contournable. Mais cette alternative était inapplicable en pratique - comment calculer ce prix coûtant ?-, et surtout elle aurait avantagé les grands acteurs. « Comme les libraires peuvent déduire 5 % sur la livraison, le différentiel de prix entre Amazon et les indépendants a été malgré cela réduit », ajoute-t-on rue de Valois.



La FNAC sur la même ligne

Décidément, cette loi anti-Amazon connaît une existence tumultueuse. Le texte avait été voté dans un contexte particulier, peu après les faillites retentissantes des réseaux de Virgin et de Chapitre. Il est ensuite passé in extremis à Bruxelles, où la commission européenne doutait de sa pertinence et de sa proportionnalité par rapport à l’objectif visé.

La nouvelle ne devrait pas ravir les petits vendeurs de pages, qui comptaient sur l ’effet protecteur de la loi pour préserver un tissu assez dense de librairies, et pour qui tout est désormais à refaire. D’autant qu’Amazon a déjà fait des émules : chez le lyonnais Decitre, la livraison est d’ores et déjà proposée pour un centime. A la Fnac, le second vendeur de livres en France, ce n’est plus qu’une question de jours. « Cela met plus de temps chez nous parce notre site Internet est relié à notre réseau de magasins, donc les développements informatiques prennent plus de temps » , indique-t-on à la Fnac.

Le livre n’est pas un bien culturel comme les autres. Le secteur, régi par une loi de 1981, est soumis au prix de vente unique, fixé de l’éditeur. A l’époque, il s’agissait que limiter les agissements de la Fnac, qui entendait proposer des livres en discount dans ses rayons. Si aujourd’hui, le livre n’est pas une poule aux oeufs d’or, il reste un produit d’appel. Pour la Fnac comme pour Amazon.

Julien Dupont-Calbo
Source: http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0203634652123-amazon-contourne-la-loi-anti-amazon-en-toute-legalite-1023740.php?drFmCiMJzc60EABk.99
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 13:27

Vendre le transport sous son prix de revient... À suivre... Port dû... Port payé... Je dis simplement que j'attends de voir avec curiosité la suite.. c'est ce que je dis, pas la peine de monter sur vos grands chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 18:17

Libellule a écrit:
Vendre le transport sous son prix de revient... À suivre... Port dû... Port payé... Je dis simplement que j'attends de voir avec curiosité la suite..  c'est ce que je dis, pas la peine de monter sur vos grands chevaux.
Il n' y a pas de changement (si l' on excepte le centime d' euro facturé). La majorité des sociétés refacturent les frais d' envoi, eux non (faites-vous payer les timbres à vos correspondant ?).
Ce qui serait intéressant c' est de savoir si cette loi est "Euro-compatible" ou non car, du moins chez Amazon, les livres ne sont pas les seuls à bénéficier du port gratuit.
De plus cette réponse de nos élus me fait plus penser à une réponse de petit enfant qu' à une véritable action commerciale. En effet la force d' Amazon c' est aussi sa capacité à répondre à une demande (son catalogue, sa rapidité de réponse). Pour ma part c' est là dessus que doit se porter le combat et libérer les forces créatrices du pays et non continuer à agir en conservateurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 20:51

Lorsque l'on fait des lois en vitesse pour les "besoins de la cause" et que l'on a pas de vision à long terme... on se fait piéger.

Que voulez vous que nos députés comprennent au monde du commerce et des affaires internationales.

Ils ne sont pas formés pour cela et comme en plus ce sont des doctrinaires bornés bien formatés par une idéologie passéistes ils ne peuvent que se faire piéger par des boites gymnastiquées à la concurrence dirigées par des managers de qualité.

Au bout du compte ils vont bricoler avec des ficelles une taxe anti Amazon... ensuite on verra... c'est tout ce qu'ils sauront faire.
Nos parlementaires ne sont pas "équipés" pour la réflexion subtile sur le commerce international.
C'est du petit bras qui régurgite l'économie marxiste tempérée d'un zeste de sociale démocratie ça ne va pas bien loin.

Nous voyons le résultat : la boite à outils ne fait pas face !

PS : ils ne sont pas méchants (encore que...) mais ils boxent dans une catégorie hors de leur portée.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 12 Juil 2014, 22:56

mamiea a écrit:
Ce qui serait intéressant c' est de savoir si cette loi est "Euro-compatible" ou non car, du moins chez Amazon, les livres ne sont pas les seuls à bénéficier du port gratuit.

La réponse est dans l'article des Echos:

"Le texte avait été voté dans un contexte particulier, peu après les faillites retentissantes des réseaux de Virgin et de Chapitre. Il est ensuite passé in extremis à Bruxelles, où la commission européenne doutait de sa pertinence et de sa proportionnalité par rapport à l’objectif visé."

Après il faut garder à l'esprit qu'Amazon c'est:

- une multinationale dont le seul moteur est le profit
- un siège européen situé au Luxembourg et donc une facturation à partir de ce pays où les sociétés sont moins imposées
- un centre informatique situé en Irlande pour bénéficier des avantages offerts par ce pays à ce type d'activité
- trois centres logistiques en France dont certains ont bénéficié de fonds publics d'aide à la création d'emplois
- une société qui vend des livres mais aussi d'autres biens par exemple cul-turels sur lesquels elle réalise des marges confortables, produits que ne vendent pas (encore) les libraires de quartier: http://www.amazon.fr/%C3%89rotisme-Sexe-Sensualit%C3%A9/b/ref=amb_link_178492787_3?ie=UTF8&node=212217031&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=auto-sparkle&pf_rd_r=1NNP7KBJK86C989Q6DX6&pf_rd_t=301&pf_rd_p=478120927&pf_rd_i=vibromasseur%20clitoridien
- une marketplace qui revend l'accès à sa clientèle à d'autres VPCistes de taille beaucoup plus modeste
- un acteur important du cloud computing  qui se positionne aujourd'hui comme prestataire de services informatiques y compris pour des administrtations françaises comme le conseil régional de Bretagne: http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/bretagne/bretagne-le-conseil-regional-confie-des-donnees-a-amazon-30-11-2012-1926142.php
- le détendeur par rachats de multiples brevets dans de nombreux domaines:  robots pour les manipulations logistiques, drones pour les livraisons




Le Bien Public a écrit:
Soutien à Amazon Fr Logistique (71)

Les élus régionaux votent une subvention 1,125 million d’euros pour la création de 250 emplois chez Amazon Fr Logistique. Pour faire face au très fort développement de son activité, le groupe Amazon, spécialiste dans la vente de produits en ligne (livres, DVD, CD, électroménager…), a décidé de créer, en juin 2012, un nouveau centre logistique à Chalon-sur-Saône (le 3e en France après Orléans et Montélimar). Un projet qui doit générer dans un premier temps la création de 250 CDI d’ici la fin de l’année ou début 2013. La Région accompagne l’entreprise par une subvention de 3 400 euros par emploi pour ces 250 premiers CDI.
Source: http://www.bienpublic.com/actualite/2012/11/26/le-conseil-regional-parle-budget
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 25 Oct 2014, 11:31

Alors qu'Amazon a ridiculisé il y a peu les parlementaires, Fleur Pellerin sort l'arme préférée du gouvernement socialiste,  la TAXE....

Il est évident qu'il est plus facile de taxer tous les citoyens et toutes les entreprises qui possèdent une imprimante plutôt que de monter aux créneaux pour se frotter à Amazon ou à l'Union pour exiger une harmonisation salariale, sociale, fiscale et environnementale à l'intérieur de celle-ci....


"Un joli scénario type

En attendant, imaginons un scénario non original : un particulier qui prend ses enfants en photo avec son appareil numérique afin d'avoir de jolis tirages. Il paie actuellement la copie privée sur la carte mémoire de son appareil photo. S’il sauvegarde judicieusement ses fichiers sur un disque externe ou un DVD vierge, il paie encore cette redevance. Il paie tout autant une taxe sur sa jolie imprimante couleur. Désormais, si le projet de Fleur Pellerin est mis en oeuvre, il paiera en plus une taxe sur les cartouches couleurs déjà chèrement payées.
"



nextinpact a écrit:
Fleur Pellerin veut taxer les cartouches d'encre et toners d’impression

Lors des débats budgétaires, en Commission des affaires culturelles, Fleur Pellerin a évoqué l’idée de créer une taxe sur les consommables d’impression afin de financer le Centre national du livre (CNL). Une mesure directement inspirée du rapport Zelnik de 2010.

« Les ressources du Centre national du livre sont limitées compte tenu des charges résultant des mutations sectorielles » a expliqué hier la ministre de la Culture. Or, les missions actuelles du Centre, notamment le plan librairie ou la numérisation des livres indisponibles, sont si importantes que celui-ci est obligé de puiser sur son fonds de roulement, en clair sur ses économies. Un dispositif « non pérenne » qui conduit à une « érosion tendancielle » regrette Fleur Pellerin.

En réponse à la députée Brigitte Bourguignon, la ministre a rappelé que le financement actuel du CNL reposait sur une taxe sur les appareils de reproduction ou d’impression. Pour mémoire, en effet, cette taxe a été instituée en 1976 « pour compenser le préjudice subi tant par les éditeurs que par les auteurs du fait de développement des procédés de reproduction » (exposé des motifs de la loi de finances de 1976, cité par Me André Bertrand dans cet excellent article). Elle est désormais fixée à 3,25 % du prix hors TVA du matériel (il faut donc lui ajouter la TVA).

Problème, le marché du matériel d’impression est en « baisse constante », alors que le prix des consommables lui est en « très forte hausse » constate Fleur Pellerin. Que faire donc pour ajuster cette sorte de redevance pour copie privée ? La locataire de la Rue de Valois a désormais une généreuse idée : étendre cette ponction pour taxer également les consommables. « Le ministère étudie actuellement pour les prochaines années la possibilité de modifier la taxe affectée pesant sur les appareils d’impression et de reproduction qui pourrait inclure les consommables de ce type de matériels. Le taux pourrait en conséquence être diminué » a-t-elle confirmé hier.



Une idée inspirée par le rapport Zelnik de 2010

L’idée avait déjà été soufflée à l’oreille du ministère en janvier 2010 par le rapport « Création et Internet » de Patrick Zelnik. Il proposait déjà d’« élargir l’assiette de la redevance sur le matériel de reproduction et d’impression, qui sert à doter le CNL, aux consommables des appareils de reprographie (cartouches jets d’encre et laser toner) ». Voilà quatre ans, ce document estimait qu’avec un taux ramené à 1,25 %, l’augmentation des moyens du CNL serait de 10 à 15 millions d’euros. Soit autant de pris sur le pouvoir d’achat des consommateurs de cartouches et de toners.



Un joli scénario type

En attendant, imaginons un scénario non original : un particulier qui prend ses enfants en photo avec son appareil numérique afin d'avoir de jolis tirages. Il paie actuellement la copie privée sur la carte mémoire de son appareil photo. S’il sauvegarde judicieusement ses fichiers sur un disque externe ou un DVD vierge, il paie encore cette redevance. Il paie tout autant une taxe sur sa jolie imprimante couleur. Désormais, si le projet de Fleur Pellerin est mis en oeuvre, il paiera en plus une taxe sur les cartouches couleurs déjà chèrement payées.
Source: http://www.nextinpact.com/news/90585-fleur-pellerin-veut-taxer-cartouches-dencre-et-toners-d-impression.htm
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 25 Oct 2014, 19:01

a.nonymous a écrit:
Alors qu'Amazon a ridiculisé il y a peu les parlementaires, Fleur Pellerin sort l'arme préférée du gouvernement socialiste,  la TAXE....

Il est évident qu'il est plus facile de taxer tous les citoyens et toutes les entreprises qui possèdent une imprimante plutôt que de monter aux créneaux pour se frotter à Amazon ou à l'Union pour exiger une harmonisation salariale, sociale, fiscale et environnementale à l'intérieur de celle-ci....


"Un joli scénario type

En attendant, imaginons un scénario non original : un particulier qui prend ses enfants en photo avec son appareil numérique afin d'avoir de jolis tirages. Il paie actuellement la copie privée sur la carte mémoire de son appareil photo. S’il sauvegarde judicieusement ses fichiers sur un disque externe ou un DVD vierge, il paie encore cette redevance. Il paie tout autant une taxe sur sa jolie imprimante couleur. Désormais, si le projet de Fleur Pellerin est mis en oeuvre, il paiera en plus une taxe sur les cartouches couleurs déjà chèrement payées.
"


Source: http://www.nextinpact.com/news/90585-fleur-pellerin-veut-taxer-cartouches-dencre-et-toners-d-impression.htm

Encore une idée farfelue de nos gouvernants.
A croire qu' il vivent sur une autre planète, une telle mesure va en premier lieu toucher les consommateurs puis par voie de conséquence les commerces Français.
Voila un moyen efficace pour augmenter le chômage. Il semble que nos gouvernants veulent tuer le commerce français en laissant libre cour au e-commerce international (où l' on ne paye pas les taxes hors la TVA).
Pour faire la chasse aux "fraudeurs" il faudrait augmenter significativement le nombre de contrôleurs et ainsi avoir des taxes coûtant plus cher que ce qu' elle ne rapporte.
A chacun de juger le résultat, il serait plus intelligent de chercher un moyen plus audacieux et qui ne pénalise pas les "petites gens".
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 03 Nov 2015, 12:14

Pour le coup saluons la lucidité d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du Numérique...



"Le pouvoir de sanction de la Cnil est "insuffisamment élevé", a estimé lundi Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du Numérique, en notant qu'une amende de 150.000 euros maximum, "c'est cacahouète par rapport à la réalité économique" d'un géant du web."



http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/axelle-lemaire-face-a-un-geant-du-web-le-pouvoir-de-sanction-de-la-cnil-c-est-cacahouete-02-11-2015-5240083.php a écrit:
Axelle Lemaire: face à un géant du web, le pouvoir de sanction de la Cnil, "c'est cacahouète"
02 Nov. 2015, 09h40 | MAJ : 02 Nov. 2015, 09h40

Le pouvoir de sanction de la Cnil est "insuffisamment élevé", a estimé lundi Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du Numérique, en notant qu'une amende de 150.000 euros maximum, "c'est cacahouète par rapport à la réalité économique" d'un géant du web.
La Commission nationale informatique et liberté, un organisme chargé de veiller au respect des données personnelles sur internet, plaide régulièrement pour un renforcement de ses pouvoirs, et notamment la possibilité d'infliger des amendes plus importantes.

"Sur le niveau exact des sanctions, nous attendons que les négociations (sur un projet de règlement européen sur les données personnelles) se terminent à Bruxelles", a indiqué Axelle Lemaire au micro de France Inter.
"Plus tard, d'ici quelques mois, le nouveau niveau de sanction sera intégré dans le texte" de loi, a-t-elle ajouté.
Le projet de loi sur le numérique, qui a fait l'objet d'une consultation publique sur internet, "sera rendu public ce vendredi" après avoir fait l'objet d'arbitrages mercredi, a par ailleurs indiqué Mme Lemaire.
Spurce: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/axelle-lemaire-face-a-un-geant-du-web-le-pouvoir-de-sanction-de-la-cnil-c-est-cacahouete-02-11-2015-5240083.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 03 Nov 2015, 20:50

Lorsque les politiciens de tous bords sauront comment fonctionne le pays... peut être agiront ils de manière plus cohérente.

Ne parlons même pas de faire fonctionner une entreprise ou une PME ils ne savent pas ce que c'est !

Il est vrai que lorsque flanbi se rend chez le menu peuple la visite est si bien préparée que le monde entier et ses environs en rigolent.

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/apres-laffaire-lucette-la-nausee-me-prend/

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/elle-est-belle-la-proximite-de-monsieur-hollande-avec-le-peuple/

Ce qui est plus inquiétant est qu'à droite ils sont aussi mauvais...

On se demandera comment expliquer les scores du FN...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Lun 30 Mai 2016, 01:26

On ne rigole pas sur les moyens techniques dont dispose notre administration pour affronter les GAFA...

Mains non, nous ne sommes pas pris pour des truffes...


"Leur exploitation [ des données saisies ] va prendre « plusieurs mois, j’espère que ce ne sera pas plusieurs années », a ajouté Eliane Houlette [ cheffe du parquet national financier  ], en regrettant que les enquêteurs n’aient pas les « logiciels extrêmement performants » qui leur permettraient d’aller « beaucoup plus vite ».

Par ailleurs, avec l’administration fiscale et les enquêteurs, « nous avons travaillé ce dossier uniquement hors réseau, hors connexion (…) pendant presque un an, avec un ordinateur mais uniquement en traitement de texte »."



http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/05/29/la-patronne-du-parquet-national-financier-raconte-les-coulisses-de-la-perquisition-chez-google_4928504_3234.html a écrit:
La patronne du parquet national financier raconte les coulisses de la perquisition chez Google

Le Monde.fr avec AFP | 29.05.2016 à 14h25

Un nom de code, « opération Tulipe », et un dossier traité « hors connexion » pour assurer une « confidentialité parfaite ». Eliane Houlette, cheffe du parquet national financier (PNF), a détaillé, dimanche 29 mai, les coulisses de l’enquête pour fraude fiscale visant Google France.

Le 24 mai 2016, des magistrats du PNF assistés de policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) et d’experts en informatique ont mené des perquisitions au siège de Google France.

Au total, près d’une centaine de personnes ont pu collecter une masse « considérable » de données informatiques — « plusieurs téraoctets » — a estimé le procureur national financier lors de l’émission « Le Grand Rendez-vous » Europe 1 – Le Monde – i-Télé.

Leur exploitation va prendre « plusieurs mois, j’espère que ce ne sera pas plusieurs années », a ajouté Eliane Houlette, en regrettant que les enquêteurs n’aient pas les « logiciels extrêmement performants » qui leur permettraient d’aller « beaucoup plus vite ».



Nom de code et traitement de texte

Ces perquisitions ont été menées dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte le 16 juin 2015 à la suite d’une plainte de l’administration fiscale. L’enquête « vise à vérifier si la société Google Ireland Ltd dispose d’un établissement stable en France ». Lorsqu’une filiale d’une société irlandaise est reconnue comme « établissement stable » en France, elle est imposée selon un régime proche de celui des entreprises françaises. Or, Google, comme la quasi-totalité des géants américains dont le siège est situé en Irlande, tire parti depuis des années d’une disposition spécifique de la convention fiscale entre l’Irlande et la France.

« C’était la grande opération du PNF… », Google étant « quand même la plus grande entreprise en termes de capitalisation au monde ». « Un peu le combat de David contre Goliath… », a résumé Eliane Houlette. La plainte a été « traitée en totale confidentialité, compte tenu de l’activité de cette société », a-t-elle précisé. « Pour assurer cette confidentialité parfaite, nous avons décidé de donner un autre nom, “Tulipe”, de ne jamais prononcer le nom de Google », a-t-elle poursuivi.

Par ailleurs, avec l’administration fiscale et les enquêteurs, « nous avons travaillé ce dossier uniquement hors réseau, hors connexion (…) pendant presque un an, avec un ordinateur mais uniquement en traitement de texte ».



Un procès souhaité

Souhaitez-vous un procès ? « Oui, bien sûr… Dès lors que nous engageons des enquêtes nous souhaitons qu’elles arrivent à leur terme et que les personnes bénéficient d’un procès » pour « faire valoir leurs arguments et nous les nôtres », a-t-elle déclaré.

« Nous respectons la législation française et coopérons pleinement avec les autorités pour répondre à leurs questions », avait assuré après les récentes perquisitions une porte-parole de Google en France.
Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/05/29/la-patronne-du-parquet-national-financier-raconte-les-coulisses-de-la-perquisition-chez-google_4928504_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 12 Aoû 2016, 12:28

Ce que j'aimerais savoir c'est ce qu'a fait le tocard qui s'est présenté comme "l'ennemi de la finance" au Bourget depuis qu'il est arrivé aux affaires pour lutter contre les techniques d'optimisation fiscale ?

A mes yeux peu de choses ont bougé et Airbnb utilise des techniques qui étaient déjà utilisées au siècle dernier...


http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2016/08/11/airbnb-n-a-paye-que-69-168-euros-d-impots-en-france-en-2015_4981402_1306281.html a écrit:
Airbnb n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France en 2015

Le Monde.fr avec AFP | 11.08.2016 à 14h13 • Mis à jour le 11.08.2016 à 14h29

La plate-forme Airbnb, qui s’est enorgueillie en juillet d’avoir passé la barre des 10 millions de voyageurs accueillis par un hôte français depuis 2008, n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France en 2015, révèle le 11 août Le Parisien.

Le site de location de logements entre particuliers ne fait rien d’illégal mais pratique l’optimisation fiscale, explique le quotidien qui a pu consulter les comptes de la société. Quand ils paient les services d’Airbnb en France, les clients versent l’argent à deux sociétés étrangères, l’une irlandaise, l’autre britannique.

La filiale hexagonale de la société, la SARL Airbnb France, ne s’occupe que du marketing et de la promotion de la marque dans le pays, une prestation pour laquelle elle a dégagé en 2015 un chiffre d’affaires de 4,96 millions d’euros et un bénéfice de 166 373 euros.

Alors que l’activité d’Airbnb a explosé en France ces dernières années, la plate-forme a même réussi, grâce à des techniques comptables, à payer en 2015 moins d’impôts que l’année précédente, ajoute le quotidien.

Fréquemment critiqué par les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie, qui l’accusent de concurrence déloyale, le site a en revanche mis en place une collecte de la taxe de séjour, d’abord à Paris et à Chamonix l’an dernier, puis depuis le 1er août dans 17 autres villes françaises.
Source: http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2016/08/11/airbnb-n-a-paye-que-69-168-euros-d-impots-en-france-en-2015_4981402_1306281.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 12 Aoû 2016, 15:01

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 12 Aoû 2016, 17:52

On a bien gesticulé, commissionné, concerté, serré les mâchoires à l'assemblée...résultats pratiques voisins de ZERO... comme d'hab !

Lorsque l'on ne sait pas on ne fait pas, si en plus on ne peut pas et que l'on ne veut pas... ça ne fonctionne pas.

Nous nous sommes mis en situation de dépendance économique, de soumission politique et de blocage idéologique... curieusement on semble perdre beaucoup en autonomie de décision et dans l'efficacité de l'action.

Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Sam 13 Aoû 2016, 19:49

Et pourtant tous nos législateurs et hauts fonctionnaires sont passes par les soit disantes formations d'élite de la nation: Science Po et ENA.

Ils ont tous bien lu et bien compris les articles de Libé, l'Obs, le monde.

Mais malheureusement ils n'ont toujours pas compris l'économie de marché.


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Lun 21 Nov 2016, 08:33

Citation :
L’Assemblée nationale a voté une « taxe Google » remaniée

Cette taxe faisait l’objet d’un amendement porté par le député socialiste Yann Galut et soutenu par des élus de plusieurs groupes de gauche. Le gouvernement s’était montré très réservé.

LE MONDE | 18.11.2016

Remaniée mais validée. La « taxe Google », proposée par le député (PS) Yann Galut, a été votée par l’Assemblée nationale jeudi 17 novembre au soir, après avoir subi quelques ajustements.

Inspirée notamment de la taxe sur les bénéfices détournés (surnommée Google tax) instaurée au Royaume-Uni et en Australie, cette mesure vise à contrer les pratiques d’optimisation fiscale en faisant en sorte que tous les bénéfices d’entreprises établies à l’étranger liés à une activité en France soient rendus imposables. Comment ? En contrant les transferts entre filiales dénués de substance économique, ou les montages par lesquels des entreprises étrangères évitent de déclarer toutes leurs activités en France.

S’il a salué le travail mené depuis le début du quinquennat pour permettre « l’une des législations les plus complètes et offensives sur l’évasion et l’optimisation fiscale », M. Galut a appelé à faire « un grand pas supplémentaire » pour combler « quelques trous dans la raquette ».



Michel Sapin était contre

Mercredi, au vu de la première version de la Google tax, le ministre de l’économie, Michel Sapin, avait jugé que ce ne serait « pas une bonne solution » et avait défendu « les règles françaises » pour faire payer les impôts sur « les bénéfices faits en France ».

Les anciens ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti, des « frondeurs », mais aussi l’un des porte-parole du PS, Olivier Faure, figurent dans les 65 signataires de l’amendement adopté dans l’hémicycle, version revue et corrigée de celui qui avait été voté en commission des finances il y a une semaine.


Un dispositif qui sera retravaillé par le gouvernement
---/---
http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/11/18/l-assemblee-nationale-a-vote-une-taxe-google-remaniee_5033571_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 03:35

Il ne manquerait plus que l'on s'aperçoive qu'Oracle, qui est aussi fournisseur de l'administration française, licencie des seniors pour délocaliser leurs emplois en Roumanie ou ailleurs....


http://bfmbusiness.bfmtv.com a écrit:
Oracle poursuivi pour discrimination aux États-Unis
19/01/2017 à 12h51
---/---
Les autorités américaines ont lancé des poursuites mercredi contre le groupe informatique américain Oracle, accusé de discriminations à l'embauche et sur les salaires aux États-Unis. Oracle, spécialisé dans les logiciels professionnels, est menacé de perdre tous ses contrats avec le gouvernement fédéral et de se voir interdire d'en conclure de nouveaux, selon un communiqué du département du Travail.

Concrètement, le département du Travail reproche au groupe "une pratique systématique" consistant à payer davantage, à poste identique, ses salariés quand ils sont des hommes caucasiens, ce qui revient à "des discriminations sur le salaire contre les salariés féminins, afro-américains et asiatiques". Oracle favoriserait également le recrutement de travailleurs asiatiques pour les emplois techniques et liés au développement de produits, ce qui crée cette fois des discriminations envers les candidats non asiatiques.


---/---
Le département du Travail explique que sa plainte fait suite à une enquête entamée en 2014 au siège du groupe à Redwood Shores en Californie, et affirme avoir tenté de trouver un remède amiable pour les violations constatées pendant près d'un an avant de lancer des poursuites.


Manque de coopération d'Oracle

Il fait également état d'un manque de coopération d'Oracle, qui a selon lui refusé de lui fournir des informations sur les rémunérations versées les années précédentes à tous ses salariés, sur ses recrutements dans certaines lignes d'activité, ou encore sur d'éventuelles plaintes d'employés. Le département rappelle que le gouvernement fédéral, auprès duquel Oracle a obtenu "des centaines de millions" de dollars de contrats, interdit à ses sous-traitants les pratiques discriminatoires envers leurs salariés.
---/---
N.G. avec AFP
Source: http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/oracle-poursuivi-pour-discrimination-aux-etats-unis-1085232.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 04:09

Euh, voici un an quasi jour pour jour les syndicats français communiquaient ainsi

### par Channelnews.fr

La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) a validé la semaine dernière (le 1er février 2016) le PSE Oracle France qui prévoit les départs de 219 salariés (sur un effectif total estimé à 1.800 personnes).

Un plan qui vise principalement les salariés du support logiciel, dont les emplois ont commencé d’être délocalisés dans des pays à moindre coûts salariaux et fiscaux (notamment en Roumanie et en Inde). Avec une moyenne d’âge de 49 ans et une ancienneté moyenne de l’ordre de 17 ans dans l’entreprise, Oracle France s’attaque avec ce PSE à certaines de ses populations les plus âgées et les moins reclassables. Ainsi, alors qu’ils étaient protégés dans les plans précédents, de nombreux salariés de plus 55 ans sont menacés de départ. Encore plus étonnant, Oracle serait parvenu à imposer des conditions de départ moins généreuses par rapport aux plans sociaux précédents. Une politique sociale peu charitable qui tranche avec la profitabilité hors normes de l’entreprise (10 milliards de dollars de résultat net annuel).

Une période de dix jours, du 8 au 19 février (2016 toujours) , est prévue pour permettre aux salariés qui le souhaitent de se porter volontaires. Le choix des départs contraints s’effectuera le 20 février pour un début des préavis (non effectués) à partir du 1er mars et des départs définitifs le 31 mai (2016).

On notera que quelques jours avant la validation de ce PSE, Oracle a annoncé la création de 1.400 emplois de commerciaux pour accompagner la croissance de son business Cloud dans la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient. 450 créations d’emplois sont ainsi prévues à Dublin en Irlande, 400 à Amsterdam aux Pays-Bas et le reste au Caire, à Dubaï, à Malaga et à Prague. Mais rien en France, qui est pourtant, selon une source syndicale, le 6e pays le plus contributeur aux revenus d’Oracle avec seulement 1,5% des salariés !###

Même la CGC s'en mêle depuis le 15 novembre dernier.

Publié il y a 16th November 2016 par CFE-CGC ORACLE

Problèmes de paie, la CGC cautionne et soutient le droit d'alerte du Comité d'Entreprise Oracle France

"""Merci pour les dizaines de témoignages que vous nous avez remontés concernant les problèmes de paie chez Oracle France dont le service a été délocalisé en Roumanie et où manifestement la compétence sur ce thème est vraiment sujette à caution. Les multiples démissions de cette même équipe Roumaine associés aux erreurs récurrentes constatées depuis plusieurs mois entraîne une suspicion de l'ensemble des collaborateurs Oracle France dont le préjudice s'applique également aux personnes qui ont déjà quittées l'entreprise et celles qui s'apprêtent à partir."""

Après de multiples alertes la CGC Oracle est décidée à passer à la vitesse supérieure ...


Dernière édition par Libellule le Ven 20 Jan 2017, 06:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 04:21

Libellule a écrit:
---/---
Un plan qui vise principalement les salariés du support logiciel, dont les emplois ont commencé d’être délocalisés dans des pays à moindre coûts salariaux et fiscaux (notamment en Roumanie et en Inde). Avec une moyenne d’âge de 49 ans et une ancienneté moyenne de l’ordre de 17 ans dans l’entreprise, Oracle France s’attaque avec ce PSE à certaines de ses populations les plus âgées et les moins reclassables. Ainsi, alors qu’ils étaient protégés dans les plans précédents, de nombreux salariés de plus 55 ans sont menacés de départ. Encore plus étonnant, Oracle serait parvenu à imposer des conditions de départ moins généreuses par rapport aux plans sociaux précédents. Une politique sociale peu charitable qui tranche avec la profitabilité hors normes de l’entreprise (10 milliards de dollars de résultat net annuel).
---/---


Et ce alors que le tocard était président depuis déjà quatre ans...

Aujourd'hui, allez savoir pourquoi, un sondage donne Marine Le Pen, qui prône des mesures protectionnistes, en tête au premier tour de la présidentielle...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 04:47

Et alors? Partant d' un article évoquant ce qui se passe aux Usa vous dites " il ne manquerait plus que""" etc.

J' informe de ce qui s'est déjà passé en France.

Je note votre parallélisme là bas il ont eu Trump le blond. Ici on aura peut-être son clone féminin.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 05:45

a.nonymous, le tocard de ce forum a tant de fiel a déverser sur le président de la république, qu'il a à ses dires contribuer a faire élire, qu'il ne sait quel ragot colporter. Ah bon! un sondage aujourd'hui donne Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle. a.nonymous devrait se tenir d'avantage au courant de l'actualité sondagière car il ne nous a pas fallu attendre aujourd'hui pour voir ce type de sondage. Et pour l'instant aucun sondage ne donne M.L élue au second tour mais quand on voit la fiabilité de ce genre de sondage, l'on peut sérieusement envisager ce cas d'autant qu'il n'ya pas de raison que les électeurs français soit plus intelligents que ceux des États-Unis ou du Royaume-Uni.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 09:27

Libellule a écrit:
J' informe de ce qui s'est déjà passé en France.

Pour le coup l'information de Channelnews.fr que vous relayez est tout à fait exacte......
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Ven 20 Jan 2017, 10:37

Merci de le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 04:20

On peut toujours couiner sur les délocalisations de tels services, le manque à gagner fiscal du à l'optimisation fiscale des multinationales mais ceci n'est que l'application des traités européennes dont un des grands principes est la LIBRE CIRCULATION DES BIENS, SERVICES, PERSONNES,  CAPITAUX.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 04:31

coufsur a écrit:
On peut toujours couiner sur les délocalisations de tels services, le manque à gagner fiscal du à l'optimisation fiscale des multinationales mais ceci n'est que l'application des traités européennes dont un des grands principes est la LIBRE CIRCULATION DES BIENS, SERVICES, PERSONNES,  CAPITAUX.

C'est tout le problème : alors que par référendum les Français et quelques autres s'étaient prononcés contre l'élargissement de l'espace européen, leur volonté n'a pas été respectée...
Alors maintenant vicieusement on reproche aux électeurs qui ont été trompés de ne plus faire confiance à ceux qui les ont plantés... et on braille au scandale s'ils votent "mal".
Soutenir un tel raisonnement dépasse l'entendement et toute logique.

Il est vrai que d'habitude on fait des promesses, une fois élu  on fait le contraire de ce qui est prévu et on est réélu... dommage mais avec le temps il semble que l'affaire se complique.

On se demande pourquoi ! et surtout on accuse ceux qui ont été manipulés de tous les défauts et on va les culpabiliser... l'affaire va très mal se finir !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 04:40

Un petit article de Frédérique Lordon, je sens qu'à la prochaine "nuit debout" il risque de ne plus être le bien venu !
http://blog.mondediplo.net/2016-11-22-Politique-post-verite-ou-journalisme-post
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 06:28

Si le fin du fin de l'information est d'être reçu avec tapis rouge à nuit debout... comme pour les célèbres rillettes nous n'avons pas les mêmes valeurs.

Nuit debout arbitre des élégances et ŕéférence internationale en matière de politique... on doit pouvoir mieux faire.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 06:30

coufsur a écrit:
On peut toujours couiner sur les délocalisations de tels services, le manque à gagner fiscal du à l'optimisation fiscale des multinationales mais ceci n'est que l'application des traités européennes dont un des grands principes est la LIBRE CIRCULATION DES BIENS, SERVICES, PERSONNES,  CAPITAUX.


On est bien d'accord, le problème étant qu'avec des salaires minimum élevés, des charges sociales élevées, des impôts élevés, ..., chaque chose au regard de ce qui se pratique dans d'autres pays de l'Union, cette libre circulation se fait souvent au détriment des mêmes.....


Dernière édition par a.nonymous le Mar 24 Jan 2017, 07:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 07:54

Ça y est on tient un nouveau diable à combattre... pour ce qu'il en est de ceux au pouvoir depuis des dizaines d'années nous mettent dans le pétrin pas de probléme !

C'est qu'ils sont dangereux ceux qui n'ont pas été aux manettes, ils sont capables de nous piquer nos places privilégiées... ça craint !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 19:30

Bonjour Libellule
Je fais parti des ces 15000 abrutis adhérents à l'UPR qui ne comprennent rien à rien à l'économie, la géopolitique etc...
Je fais parti aussi des même incultes qui ont dit non au Référendum 2005 sur l'Europe.
Je suis un âne, à force de me pousser dans le dos avec l'inévitable mondialisation, la modernité, le réaliste, sens de l'histoire, le progressisme, je fini par ne plus vouloir avancer vers cet « inévitable ».
Faite vous une idée sur l'UPR par vous même en regardant les conférences en ligne au lieu vous satisfaire des critiques de x ou y.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3373
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 20:34

Le message de Libellule faisait allusion à un logo politique qui a été enlevé par coufsur à la demande du webmaste. Merci.
Les débats continuent...

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 20:40

coufsur écrit:
Citation :
Je fais parti des ces 15000 abrutis adhérents à l'UPR qui ne comprennent rien à rien à l'économie, la géopolitique etc...
Je fais parti aussi des même incultes qui ont dit non au Référendum 2005 sur l'Europe.
Je suis un âne, à force de me pousser dans le dos avec l'inévitable mondialisation, la modernité, le réaliste, sens de l'histoire, le progressisme, je fini par ne plus vouloir avancer vers cet « inévitable ».
Faute avouée à moitié pardonnée. Je vous suis gré de ce méaculpa reconnaissant que les 1500 abrutis de l'UPR ( chiffre à vérifier) profitant d'un passage à vide de l'Union européenne sont prêt à entrainer les gogos du marais politique dans un suicide politique collectif.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 21:04

Le "passage à vide de l'union européenne"... c'est en fait le naufrage de l'institution.

Pour ce qu'il en est des "gogos" qui ne comprendraient rien à l'affaire, il y a surtout des électeurs qui ont été trahis par les politicards de gauche et de droite bien d'accord pour ne pas respecter le résultat du référendum.

Si retour de bâton il y a ce ne sera que justice. Au lieu de traiter l'affaire légalement à froid on a mis en place contre toute logique les mesures qui maintenant provoquent une crise.

Le problème de l'Europe est la conséquence des règles stupides qui sont décidées arbitrairement.
Il est d'ailleurs à noter que les gens raisonnables qui voudraient sauver l'Europe mettent comme préalable une remise à plat du système.

Ceux qui veulent continuer en laissant les choses en l'état sont maintenant totalement isolés.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 21:12

"Le problème de l'Europe est la conséquence des règles stupides qui sont décidées arbitrairement.
Il est d'ailleurs à noter que les gens raisonnables qui voudraient sauver l'Europe mettent comme préalable une remise à plat du système."

Et une réelle prise en charge des affaires par les dirigeants et non laissés aux technocrates (ce qui doit dit en passant leur permet de se dédouaner et de renvoyer les fautes aux dit technocrates).
Une Europe ayant une fiscalité, une défense, une politique commune accepté par tous (plus de règles sur mesure pour chaque état).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 21:23

Que faire alors si la fiscalité irlandaise attire les Gafa? Point de technocrates à l'horizon ici, juste des entrepreneurs américains qui ont trouvé le moyen de contourner l'impôt ... Trump faisant dans le même temps le jeu du Brexit pour enterrer l'Europe...

Ce n'est pas le tout de dire yaka faut qu'on.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 21:30

Libellule a écrit:
Que faire alors si la fiscalité irlandaise attire les Gafa? Point de technocrates à l'horizon ici, juste des entrepreneurs américains qui ont trouvé le moyen de contourner l'impôt ... Trump faisant dans le même temps le jeu du Brexit pour enterrer l'Europe...

Ce n'est pas le tout de dire yaka faut qu'on.

Je vous ai donné une réponse "Une Europe ayant une fiscalité, une défense, une politique commune accepté par tous (plus de règles sur mesure pour chaque état)."
Sinon que proposez-vous sans yaka faut qu'on?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 21:40

C'est donc plutôt mal parti, quand la tendance du moment est de dire «Vive les nations d’Europe, vive l’Europe des nations !» Discours de Marine Le Pen à Coblence en Allemagne au sommet Europe des nations et des libertés,

et côté Fillon par le biais de son porte parole Bruno Retailleau, invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 22 janvier.

Le projet, "c'est l'Europe des nations", on sent bien la différence.

A la question concrètement, à quoi cela correspond ? Réponse : À la mise en place d'un gouvernement de la zone euro "avec des États et pas avec des gens nommés", a avancé Bruno Retailleau, précisant pour autant que cela pourrait être mis en place sans revenir sur les traités signés jusqu'à présents.

Je n'ai pas encore compris où serait la différence avec la situation actuelle. Chaque Nation risquant de ne rien faire pour atteindre l'harmonisation fiscale au sein des 27.

L'autre scenario consisterait à effectuer un pas majeur, en matière économique, vers un État fédéral européen.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 22:12

Allons y pour Une Europe ayant une fiscalité, une défense, une politique commune accepté par tous .
Une fiscalité : par exemple la fiscalité des sociétés, vous croyez que l'Irlande, le Luxembourg vont être d'accord avec la France, l'Allemagne, l'Italie etc...alors qu'ils vivent en grande partie de l'optimisation fiscale !
Une fiscalité sociale (les travailleurs détachés), mais les polonais, slovènes etc...trouve très bien que leurs compatriotes travaillant par exemple en France paient leurs charges sociales dans leur pays d'origine.
Une défense : les Polonais viennent de passer commande d'hélicoptère américains au lieu d'hélicoptère européens.(bonjour la solidarité européenne).
Une politique commune : une politique industrielle, les tchèques viennent des passer commande de tgv chinois. (bonjour la solidarité européenne).
Nous sommes contributeurs net de 7 milliards €, c'est à dire qu'au nom de la solidarité européenne nous versons 7 milliards de plus que nous en recevons. Les pays bénéficiant de ces aides sont les pays nouvellement entrée dans l’Europe.
Ces pays n'ont pas les même intérêt que nous (travailleurs détachés, hélicoptères, tgv) encaissent les subventions européennes nous disent d'aller nous faire voir lorsqu'on leur parle de solidarité.
L'Europe est une belle fable à laquelle on a cru, comme la fable du père Noël, mais devons adulte, arrêtons de croire que maman Europe va nous protéger.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mar 24 Jan 2017, 22:12

Libellule a écrit:
Que faire alors si la fiscalité irlandaise attire les Gafa? Point de technocrates à l'horizon ici, juste des entrepreneurs américains qui ont trouvé le moyen de contourner l'impôt ... Trump faisant dans le même temps le jeu du Brexit pour enterrer l'Europe...

Ce n'est pas le tout de dire yaka faut qu'on.


Si des multinationales profitent des avantages qu'elles ont à s'installer en Irlande, au Luxembourg, en Roumanie ou ailleurs dans l'Union c'est bien parce que certains, politiques et technocrates, ont défini les règles qui permettent l'optimisation salariale et l'optimisation fiscale...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 01:41

Mouais.

Il existe deux niveaux de protectionnisme. Celui des Etats Unis d'Amerique et celui qu'on nous promet, nation par nation en Europe.

Marine Le Pen se lance dans la symbiose transatlantique. "Il faut faire du patriotisme économique, il faut faire du protectionnisme intelligent", soit un programme "que M.Trump est en train d'appliquer aux Etats-Unis, que Mme May est en train d'appliquer". Affirmation qu'elle conclut très modestement: "En réalité, ils sont en train d'appliquer le programme de Marine Le Pen. Les autres populistes lui enboiteraient le pas.

Or il existe un malentendu fondamental entre le modèle et ses récupérateurs. Donald Trump developpe son slogan pour les 52 Etats de l'union. Démolir l'édifice bruxellois pour le remplacer par des fortins nationaux faits de bric e de broc serait du pain béni pour lui. 

Outre la force militaire insurpassable des Etats-Unis, de l'hégémonie indétrônable des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon), d'un soft power toujours aussi dominant à l'échelle mondiale le sert. Leurs missiles sont installés en Irlande. Pas ailleurs. Précisement parce que l'harmomie fiscale en Europe n'a pas été traitée comme il se devait, au niveau fédéral.

L'Europe, elle, malgré ses immenses atouts, a largement échoué à se doter de ces facteurs déterminants en raison des coups de boutoir des souverainistes de tout poil, amis des égoïsmes nationaux et ennemis d'une organisation fédérale plus poussée face à l'Amérique, à la Chine, à la Russie...

Le modèle impeccable du futur trumpien est fourni parle Royaume-Uni, aux prises avec le Brexit. A l'inverse, l'épouvantail total du trumpisme est l'Allemagne, championne mondiale des exportations. 

Entre ces deux schémas européens opposés, Marine Le Pen apparaît décalée:Trump l'ignore (comme il ignore la France). Du reste, elle a été jugée indésirable au Royaume-Uni pendant la campagne du référendum sur le Brexit, et son rapprochement avec les populistes d'Alternative für Deutschland (AfD) bute sur le fait que sa dirigeante, Frauke Petry, est désormais beaucoup plus engagée contre les migrants que dans la critique de l'Union européenne. 

L'ère Trump pourrait bien être, contre toute attente, celle où certains populistes seront les dindons d'une farce dans laquelle les Etats-Unis se voient comme les seuls gagnants.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 01:51

@coufsur:
Quitter l' Europe pour revenir aux frontières, au franc, pourquoi pas!
Quitter l' Europe s' est une condamnation à mort de notre agriculture déjà mal en point (plus de subventions).
Revenir aux Francs c' est passer de 34.755 € par personne (montant actuel) à 227977.855 francs par personne.
C' est aussi les taxes douanières pour tout ce que nous importons d' Europe et exportons dans les états Européens, c' est aussi le risque majeur de voir nos industries (du moins celle qui restent) partir vers d' autres cieux.
Croire que seul nous serions mieux est une grave erreur, serte il y a eu beaucoup d' erreurs et de précipitation dans la construction Européenne (ouverture à de nombreux pays avant une union maîtrisée) mais c' est notre unique option si l' on veut exister dans ce monde en marche.

PS : les Etats Unis d' Amériques sont une fédération de 52 états et non 1 seul état.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 02:11

mamiea a écrit:
Quitter l' Europe pour revenir aux frontières, au franc, pourquoi pas!

Quitter l'Union n'est pas la bonne solution....

En revanche une Union à deux vitesses en fonction des niveaux des différents pays me parait indispensable..
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 02:45

Citation :
En revanche une Union à deux vitesses en fonction des niveaux des différents pays me parait indispensable..

Pas faux,mais encore faut il pour nous français faire les efforts économiques nécessaires pour être dans le premier cercle. Car si l'on y regarde de plus près l'on voit que les économies du nord on toutes leur place dans le premier cercle alors que celles du sud seraient reléguées dans le deuxième cercle. Quid de la France dont l'économie toujours forte mais battant de l'aile reste pourtant la seule puissance militaire significative.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 02:47

mamiea a écrit:
Quitter l' Europe s' est une condamnation à mort de notre agriculture déjà mal en point (plus de subventions).
C'est ce que l'on croit généralement mais la France est contributeur net de 7 Milliard € (nous donnons 7 Milliard de plus que nous en recevons), donc pas de problème de subvention.

Je prêche pour ma paroisse, mais voici un lien qui donne un autre éclairage sur les mécanismes Européens.

https://www.upr.fr/conferences/les-illusions-economiques-de-l-union-europeenne-par-charles-henri-gallois


Dernière édition par coufsur le Mer 25 Jan 2017, 03:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 02:58

coufsur a écrit:
mamiea a écrit:
Quitter l' Europe s' est une condamnation à mort de notre agriculture déjà mal en point (plus de subventions).
C'est ce que l'on croit généralement mais la France est contributeur nette de 7 Milliard € (nous donnons 7 Milliard de plus que nous en recevons), donc pas de problème de subvention.

Je prêche pour ma paroisse, mais voici un lien qui donne un autre éclairage sur les mécanisme Européens.

https://www.upr.fr/conferences/les-illusions-economiques-de-l-union-europeenne-par-charles-henri-gallois

Ce que vous oubliez ce sont les droits de douanes que notre agriculture devra payer pour exporter, dans l' autre sens même avec des droits de douanes les importations de denrées alimentaires et de viandes donneront toujours un prix plus bas que ceux de notre agriculture.
Cet exemple peut se répéter à l' envie pour tout bien.
Pensez-vous qu' un véhicule Renault fabriqué en France et vendu 20% plus cher qu' actuellement trouvera client dans un autre pays Européen?
C' est vrai que comme ce constructeur fabrique ailleurs qu' en France, il lui sera plus facile de délocaliser son siège social au Luxembourg (par exemple) et ainsi garder un marché plus important que le seul marché Français et même vendre moins cher n' étant plus soumis aux taxes françaises, je ne parle pas de ses usines sur notre sol qui fermeront les unes après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 03:10

La sortie de l'Euro provoquera une dévaluation de 20 % à 40 % du Franc par rapport aux monnaies nord européennes, donc compétitivité retrouvée.
Le problème sera la note de chauffage au fioul.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 03:17

coufsur a écrit:
La sortie de l'Euro provoquera une dévaluation de 20 % à 40 % du Franc par rapport aux monnaies nord européennes, donc compétitivité retrouvée.
Le problème sera la note de chauffage au fioul.

Il suffit de convertir le chauffage au fioul et au gaz en chauffage à l'électricité atomique.

Les bagnoles électrique dont on nous explique les avantages d'où va venir leur "carburant" ?  des usines atomiques que l'on ferme sans doute.

Sinon ce sera les ventilos écolos... pour les capteurs solaires ce n'est pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 04:20

Le donc de coufsur est expéditif; Quid des 35% de taxation envisagés pour éviter que les produits non américains ne franchissent la frontière mexicaine, ou l'atlantique, ou encore le pacifique. Même dévalué de 20% on se prendra un écart négatif de 15% en pleine gueule. Dis en restant correct, on se fera doublement avoir : perte du marché européen et perte des marchés à l'export. Je ne vous dis pas ce qui se passera si la Chine, qui est toujours un peu endormie, se mettait à s'éveiller "par réaction" comme promis par Peyrefitte voici quelques décennies. Pris en sandwich, on se retrouverait sans le beurre ni l'argent du beurre. Au pain sec. Ce n'est pas la prospection du second marché européen (celui qui supposerait une Europe à deux vitesses) qui viendra nous sauver.

Ce ne sont pas des marioles qui organisent la défiscalisation de masse mais deux boites tueuses de profits pour les autres. Apple, tout pour ma pomme!!! Anonymous nous vante le rapprochement d'Apple et Foxconn, en partie à l'agonie https://www.youtube.com/watch?v=jE_Mqss7NT8 comme un exemple à suivre, certainement pas. Cela réussit à Apple certes, et alors? Foxconn veut installer un sous prolétariat en Pennsylvanie?

La maison mère de Google, Alphabet, a surpassé ce mardi le géant Apple pour devenir la première capitalisation boursière mondiale dans les premiers échanges boursiers officiels à New York après la publication de ses résultats meilleurs que prévu.

La capitalisation boursière d'Alphabet atteint -hors variation ponctuelle quelque 543 milliards de dollars, contre quelques 530 milliards pour Apple Disons que les deux mastodontes sont au coude à coude. Est-ce l'Amérique dans son ensemble qui en profite? Bien sûr que non.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur



Messages : 146
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon   Mer 25 Jan 2017, 08:35

Libellule,
j'ai parlé des monnaies nord européennes et pas nord américaines, étant donné que la France commerce à 80 % avec l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
 
GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un projet normand pour contrer Apple et Google
» Impossible d'accéder à belgian-navy.be !
» Du nouveau sur Google Earth !!!
» MODE D'EMPLOI SIMPLIFIE DE GOOGLE (2e partie)
» Notre groupe Facebook rear facing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: