Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'évolution du climat en question : il est temps d'agir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Jeu 18 Sep 2014, 00:26

Rappel du premier message :



De Rio à Djakarta, de New-York à Paris, la Marche pour le Climat programmée le 21 septembre prochain, réunissant des centaines de milliers de personnes à travers le monde, lance une série de grandes mobilisations en vue de l’échéance majeure que représente la COP 21 à Paris en décembre 2015.

Nous devons peser sur les négociations qui devront impérativement parvenir à un accord ambitieux sur la réduction des gaz à effet de serre. Montée des eaux, réfugiés climatiques, accroissement des phénomènes naturels extrêmes… le réchauffement climatique ne concerne pas que les générations futures, il a d’ores et déjà des conséquences dramatiques sur notre quotidien !

Heureusement, l’écologie apporte des solutions : engager la transition énergétique pour créer des emplois, produire une énergie saine et renouvelable, développer des modes de transports plus doux, mieux se loger tout en réduisant sa facture d’électricité… Nous pouvons protéger la planète tout en améliorant notre qualité de vie.

Les écologistes s’y engagent au sein des institutions, dans les territoires et auprès des populations. Débat parlementaire sur la transition énergétique, plans de rénovation des bâtiments dans les collectivités locales, soutien des initiatives citoyennes pour développer les énergies renouvelables sont quelques exemples des nombreuses actions mises en œuvre et qui montrent d’ores et déjà des résultats.

En tant que pays hôte de la conférence-climat, la France doit montrer l’exemple en matière d’excellence environnementale et de mise en œuvre de politiques publiques climatiques.

Le dérèglement climatique nous concerne toutes et tous.

Alors mobilisons-nous !

Agir pour le climat, c’est améliorer notre qualité de vie :

-En créant des emplois par la transition écologique, les énergies renouvelables, l’agriculture paysanne et la rénovation thermique des bâtiments

-En nous déplaçant mieux dans des transports plus doux, agréables et non polluants

-En réduisant les factures énergétiques grâce à une meilleure isolation des bâtiments

- En finir avec l’énergie nucléaire, nocive pour l’homme et pour l’environnement, pour passer à une énergie saine et renouvelable

-En améliorant notre alimentation avec des produits locaux et de qualité.


Toutes les informations sur la Marche pour le Climat ici http://peoplesclimate.org/paris/

En savoir plus sur le Sommet Mondial sur le Climat du 23 septembre http://www.un.org/climatechange/summit/fr/a-propos/ »


PARIS MARCHE POUR LE CLIMAT

Rendez-vous dimanche 21 septembre, à 14h Place de la République

Deux jours avant le sommet historique des Nations unies sur le changement climatique, des millions de citoyens se mobilisent partout dans le monde afin de demander des mesures ambitieuses sur le climat.

De New York à Berlin, de Bogota à New Delhi, de Paris à Melbourne ainsi que dans des milliers d’autres villes, nous serons des millions à faire entendre nos voix pour rappeler aux chefs d’Etats que la question climatique est universelle, urgente et que d’elle dépendent les écosystèmes et le destin des hommes.

Les dirigeants ont une responsabilité sur le changement climatique, à travers la gestion de l’économie, des ressources et des énergies. Exigeons un monde plus juste, un air respirable et une eau potable pour tous, une économie respectueuse de la planète et des générations futures.

Ce sommet aura toute l’attention des médias et ils n’auront d’autre choix que de parler de la Marche pour le climat, le plus grand rassemblement citoyen jamais organisé sur l’enjeu climatique. En France, cette mobilisation sera encore plus déterminante pour rappeler à notre gouvernement son rôle-clé pour le succès de la Conférence Climat qui aura lieu à Paris en 2015.

Il est temps de changer le cours des choses. Pour tout changer, il faut tout le monde ! Rejoignez la Marche pour le Climat.

La marche sera suivie d’un rassemblement sur la Place de l’Hôtel de Ville et d’un concert du chanteur Patrice. Des personnalités viendront également sur scène partager leur engagement.

Apportez vos tambours et habits verts, et rejoignez la lutte mondiale contre le changement climatique ! De nombreuses activités seront organisées en marge de la Marche pour le Climat, consultez le programme en septembre sur ce site.

Organisations ayant rejoint la marche à Paris:

Action Contre la Faim, Agir pour l’environnement, Amazon Watch, Art of Change 21, AVAAZ, Blue Energy, CARE France, CCFD – Terre Solidaire, Centre d’information sur l’environnement et d’action pour la Santé,Chrétiens unis pour la Terre, Climates, Comité 21, Coordination Sud, Fédération Protestante de France, Fondation France Libertés, Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, GERES, Greencross France, Greenpeace France, Greenraid, Jeûne pour le Climat, Koom, La Ruche, Les engraineurs, Mouvement Colibris, Mouvement de la Paix, Mouvement Générations Cobayes, Oxfam France, Planète Amazone, Plateforme Océans et Climat, Pari Roller, REFEDD, Réseau Action Climat, Secours Catholique – Caritas France, Sherpa, Singa, Sum of Us, Surfrider Foundation Europe, URD Groupe, Vélorution Paris Ile-de-France, Vignerons Franciliens Réunis, WWF France, Youth Diplomacy, 350, 4D.

Avec le soutien de:

Europe Écologie Les Verts, Jeunes écologistes, Mouvement des Jeunes Socialistes, Nouvelle Donne, Parti de Gauche
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Sam 29 Nov 2014, 20:37

Les questions sans réponse :

Pourcetage de la pollution française dans le monde ? réponse : négligeable

Pourcentage de la pollution chinoise indienne et quelques autres ? réponse : énorme !

Logique gaucho-écolo-bobo : on empoisonne la vie des Français pour s'occuper, justifier les subventions des assoces qui permettent de bien vivre et on laisse tranquilles les pays qui polluent le plus car on ne peut rien contre eux.

Si par cette politique de neuneus on flanque le pays par terre ce n'est pas grave ! on a des postes au gouvernement, dans les assemblées, dans les structures diverses et on fait notre beurre.
Les boites ferment : on s'en fout ça ne nous touche pas on continue à recevoir nos indemnités.

Inutile de discuter ou de débattre les vérités s'imposent.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4212
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Sam 29 Nov 2014, 20:47

Libellule a écrit:
Je lis le verbe PUNIR.... Comme s'il s'agissait d'un châtiment de vouloir eviter le dérèglement climatique. Identifier les causes humaines. Vouloir en réduire les effets. Voilà l'objectif à atteindre. Avant que les réfugiés climatiques se comptent par millions. Effectivement, ne faisons rien. Et n'allons plus à la Baule en train.... Seuls les riches seront inondés...

Une problématique est posée. 2014 va s'inscrire parmi les années les plus chaudes Depuis 1900, avec une concentration de co2 nous ramenant 800 000 ans en arrière. En ne regardant pas ce sujet en face, c'est assez simple, on va dans le mur. Apres tout qu'importe. Être bourgeois bohème ou non, être au Rsa, est un critère qui à lui seul va permettre tout un chacun de cramer sur place. Belle perspective!

L'individualisme a encore de beaux jours devant lui.
Salauds de pauvres, salauds de cevenols, salauds d'habitants des littoraux, salauds d'inondés des vallons encaissés...

Qui produit le plus de CO2 ? un diesel ou un moteur essence ? Pourquoi le pastille verte favorisait le diesel si ce n' est pour lutter contre les émissions de CO2 ?
Qui possède le plus de vieux moteur, incapables financièrement de changer de véhicule, obligés d' utiliser leur véhicule pour ce rendre à leur travail ?
Quelle solution : interdire ,interdire et interdire, connaissez-vous le verbe proposer (une alternative, une véritable politique de transport en commun)...?

Citation :
Salauds de pauvres, salauds de cevenols, salauds d'habitants des littoraux, salauds d'inondés des vallons encaissés...

Argument imbécile d' une bassesse intolérable : vous découvrez ces phénomènes qui remontent à la nuit des temps et vous voulez en faire un argument! Honte à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Sam 29 Nov 2014, 21:53

Quand j'évoque les solutions sérieuses on à de cesse de me répondre sur le même ton. Il faut de temps en temps se poser la question de l'intolérance en effet.

Je veille à parler à mes contradicteurs avec leur style. S'ils ont droit à écrire en basching décalé, j'estime que je le peux aussi. Je tolère tout des autres. Y compris des arguments déplacés et injustifiés bien que parfois blessants. La crise touchant beaucoup de monde, et les questions du climat méritant d'autres considérations qu'une supposée lutte des classes entre bobos et réacs. Merci sinon de le comprendre, au moins d'en prendre conscience.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Sam 29 Nov 2014, 22:37

Heureusement que les écolos sont là pour nous éduquer et nous faire prendre conscience... ils savent eux, ils sont compétents eux, ils ont du bon sens eux...

ils nous pourrissent la vie EUX !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 00:08

Mais je ne me lamente pas. Je continue à croire que la sauvegarde du climat à un état qui ne nuise pas au devenir de l'humanité reste un sujet à ne pas caricaturer. Le reste est du domaine des anecdotes et polémiques qui remplissent tout forum ou la libre expression est la règle. En général se sont les mauvais perdants qui se lamentent. Smile
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4212
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 00:11

Libellule a écrit:
Quand j'évoque les solutions sérieuses on à de cesse de me répondre sur le même ton. Il faut de temps en temps se poser la question de l'intolérance en effet.

Je veille à parler à mes contradicteurs avec leur style. S'ils ont droit à écrire en basching décalé, j'estime que je le peux aussi. Je tolère tout des autres. Y compris des arguments déplacés et injustifiés bien que parfois blessants. La crise touchant beaucoup de monde, et les questions du climat méritant d'autres considérations qu'une supposée lutte des classes entre bobos et réacs. Merci sinon de le comprendre, au moins d'en prendre conscience.
Je vous ferais gentillement remarquer que vous vous échinez à essayer de faire passer votre interprétation de mes écrits pour LA VERITE (je sais bien qu' il est de bon ton d' agir ainsi chez nos élus).
Qui parle de lutte des classes, vous pas moi! Interdire l' accés d' une ville a un certain type de véhicule qu' est-ce sinon de la discrimination?
Vous parlez du train pour La Baule et bien parlons en !
1 trajet (aller) pour une famille de 4 personnes par le train de 174 euros à 374 euros.
Le même trajet en voiture toujours à 4 personnes, péage compris : 76 euros 50.
Que va choisir un père de famille au SMIC ?

Maintenant on peut aussi se poser la question : est-ce qu' un smicard peut se payer des vacances (et je ne parle pas de La Baule)?
Moi je ne suis pas dans le dogme, mais dans la vie réelle, je ne cherche pas à imposer ma solution  mais dans le débat réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 00:40

Je ne m'échine à rien. Nous sommes désireux tous deux de débattre sereinement. J'ai posé dans ce sujet plusieurs problématiques (différentes et étalées désormais sur 3 pages). On peut toutes les éluder et s'arrêter sur un point de polémique. Ce n'est pas mon truc. Je ne suis pas un dogmatique. Ni un bobo. J'ai connu ma période au Rmi et je n'aime pas être pris pour ce que je ne suis pas. Ni syndiqué, ni fonctionnaire, et, au risque de vous surprendre, non encarté. Juste un quidam issu de la société civile intéressé Depuis plus de 40 ans par les sujets liés à la défense de l'environnement et des plus démunis.

Comment vous le dire le plus simplement du monde ; parler des 4x4 ou d'un week-end à la baule est hors de portée d'une multitude de gens qui n'ont pas ces 76€, et n'ont déjà plus de voiture, alors vous imaginez quelle peut être leur capacité de se poser la bas pour profiter de la mer. On est déjà dans le raisonnement de bobo, que je suis sûr que vous n'êtes pas, et pourtant voilà, vous êtes certainement pas le plus miséreux, on peut tous les deux en prendre acte ; alors que fait-on ? On poursuit la réflexion en commun, où on s'envoie encore des considérations désobligeantes, je choisis autant que faire se peut, de poursuivre le débat en faisant cquand je l'estime utile des mises au point un peu plus raides qu'à l'accoutumée.

Une autre approche si vous voulez : Il y a eu peut-être un temps ou la fiscalité a été discriminatoire pour les véhicules à essence, et il faut peut-être envisager de revenir sur cette fiscalité tout autant discriminatoire que celle que vous évoquez. Je n'ai pas de solution toute faite non plus, et je ne suis pas personnellement pour le recours à ces fiscalités différenciées, et comme c'est en mon nom propre que je m'exprime sur ce forum, je peux haut et fort revendiquer de ne pas être amalgamé à d'autres penseurs que moi.

Je ne veux en général pas me laisser enfermer dans des raisonnements à sens unique par mes amis les plus proches, alors vous comprenez ce que je peux attendre de mes interlocuteurs sur ce forum, je pense.
que personne n'interprète mes propos, et que chacun s'en tienne à rien d'autre que ce que je formule.

Merci de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 11:45

On est de moins en moins aux stades des prédictions, mais dans des confirmations par des organismes officiels qui comme d'autres ont vocation à alerter l'opinion. Alerter à cet instant ne résoud rien.

Néanmoins, les questions commencent à fuser http://m.la-croix.com/#/Actualite/France/Les-fortes-pluies-a-repetition-sont-elles-le-signe-d-un-dereglement-meteorologique-2014-11-28-1271639
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 17:28

soleil a écrit:
Il est quand même surprenant que tous les écologistes experts en prédictions funestes ne proposent aucune solution pour remédier aux événements climatiques du Sud de la France.
Eux qui sont spécialistes en retenues d'eau à ne pas faire, pourraient peut être trouver une idée pour résoudre cette équation simple, quand il pleut beaucoup, les rivières debordent et il y a des inondations catastrophiques en aval.
C'est un peu trop facile d'invoquer le réchauffement qui détériorerait  le climat.
Les bassins de rétention, l'élargissement des cours d'eau, le nettoyage régulier des berges, pffft!
On imagine ce qui se passerait si, au contraire, il y avait un refroidissement de la terre. Ce serait à cause de l'homme occidental bien sûr, de ses fumées industrielles qui masquent les rayons du soleil.
Ils me fatiguent, pas vous?


Les "écolo-bobo-gaucho" ont une solution : empêcher tous les gens désargentés de continuer à utiliser la voiture diésel qui a dix ou douze ans... et qu'ils sont dans l'impossibilité de changer depuis que l'on leur pique les sous en inventant des impôts, taxes... en permanence.

Ne parlez pas aux "bobo-écolo-gaucho" du remembrement des terres qui a supprimé les fossés et les drainages qui existaient auparavant, nos spécialistes de la vie agricole ne savent pas ce que c'est. Normal ils habitent tous en ville et lorsqu'ils voient des paysans ils les regardent comme des bêtes curieuses dans des réserves.

Ne parlez pas de la terre qui recouverte de béton ou de ciment (et oui la population augmente)... et n'absorbe plus la flotte donc la fait ruisseler...

Et si dérèglement climatique il y a, ne vous aventurez pas à penser que le climat à toujours varié au cours de siècles ou que le soleil a lui aussi des sautes d'humeur qui ne sont pas sans conséquences sur la terre...

Si malgré tout on vous bassine avec la pollution n'oubliez pas : l'important c'est la 205 diesel du voisin pas les centrales à charbon que la Chine ou d'autres pays comme l'Allemagne (il faut compenser la fermeture des centrales nucléaires) ouvrent à la chaine... Chez les teutons les écolos après avoir bramé contre le nucléaire brament contre le charbon... comment produire l'électricité dans des conditions qui permettent à une activité économique normale n'est pas la question. Après tout on ferme les entreprises et terminé la pollution !

De temps en temps manifestez et vous serez un parfait écolo-bobo-gaucho franchouillard.

Pour vos vacances vous prendrez l'avion pour aller à l'autre bout du monde voir comment fonctionne le commerce équitable en oubliant qu'en bas de chez vous il n'y a plus d'épicier... et donc que vous pousserez le caddy le samedi pour faire les courses de la semaine que vous transporterez en bagnole (les deux pack de flotte plus le reste en bus avec les enfants ce n'est pas très facile) mais en vélo sous la pluie c'est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 20:40

Merci de ce résumé sur la manière dont l'homme impacte la nature et crée les conditions d'un désordre accru quand le dérèglement climatique fait des siennes. Rien des éléments décrits ne s'oppose. Tout s'additionne. Et c'est effectivement cette accumulation de paramètres qui fait qu'il faut effectivement sérieusement envisager d'en corriger quelques uns. Reste à savoir lesquels. Ceux d'ailleurs, ceux qui nous concernent, ou, thèse que défendent les écologistes, tous et de préférence sans trop tarder dorénavant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 22:39

espoir a écrit:
Bon, alors pratiquement, qu'est-ce-qu'ils proposent les Bové, Abeille, Pompili, zadistes,  GIERC et autres experts.
On commence quoi et quand pour lutter contre les inondations et les catastrophes cévenoles?

Ils s'occupent de la 205 du petit vieux, pour les centrales au charbon nos écolos ne font pas le poids.
En revanche pour flanquer une taxe au proprio de la guimbarde ça ne va pas trainer !

Exemple d'incohérence : Lorsque des communes commencent à nettoyer les berges du Var nous avons des écolos qui manifestent car on dérange les oiseaux. Les débris qui obstruent le cours d'eau étant baptisés réserve naturelle... ensuite lorsque le fleuve va déborder les écolos vont la ramener comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 23:13

"Que d'eau, que d'eau" : paroles mémorables du président de la République devant la crue de la Garonne, qui a fait des centaines de morts.
C'était Mac Mahon, à Toulouse, en 1875.

On ne parlait pas encore de réchauffement ou de dérèglement climatique comme cause des inondations.
Tout au plus de crue centennale. De même pour la crue de la Seine en 1910.
Pour conclure à un changement durable (si j'ose dire), coté inondations, il est préférable d'avoir des observations sur plusieurs années.


espoir a écrit:
On commence quoi et quand pour lutter contre les inondations et les catastrophes cévenoles?

Une solution connue : ne pas construire en zone inondable.
Mais les difficultés commencent lorsqu'il s'agit de tracer les limites des zones inondables... Parce qu'entre par exemple la limite de crue décennale et la limite de crue centennale, il y a de la marge.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4212
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Dim 30 Nov 2014, 23:56

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pisode_c%C3%A9venol a écrit:
Un orage cévenol, épisode cévenol ou pluies cévenoles, désigne un type particulier de pluie qui affecte principalement les Cévennes et le piémont cévenol, dans le sud de la France. Ces épisodes violents provoquent souvent de graves inondations.

Le « véritable épisode cévenol » se caractérise par l'accumulation de masses nuageuses en provenance du golfe du Lion, souvent dans un régime de vents de sud à sud-est très humides, provoquant dans un premier temps des pluies orographiques sur les massifs qui finissent par s'étaler en général jusqu'en plaine. Un épisode cévenol se déroule normalement sur plusieurs jours et donne en moyenne des quantités d'eau comprises entre 200 et 400 mm sans que cela revête un caractère exceptionnel pour ces régions montagneuses (plus rarement jusqu'à 600 ou 700 mm au cours d'épisodes vraiment intenses). Ces dernières années, le terme d'« épisode cévenol » a été souvent improprement employé pour désigner les orages qui ont notamment touché les plaines du Languedoc, pour lesquels les phénomènes entrant en action sont différents comme expliqué plus bas.
Ce type de phénomène n' est pas nouveau simplement on n' en parlait pas ou peu.
Que peut on faire contre ces orages : rien, contre les inondations quelques solutions de bon sens mais certainement pas les empêcher (on n' arrête pas l'eau).

Il faut revenir au "bon sens paysan" autrement dit ne pas construire le long des cours d' eau ou dans les zones inondables, entretenir les berges pour éviter les barrages de branchages, les digues sont plus dangereuses que utile (voir la Faute sur Mer, plus vieux les inondations dans le delta du Rhone) et ne jamais oublier que l' eau passera de toute façon
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 01:04

+1
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 03:45

On attend ce que propose les écologistes non-violents (et non les frontistes déchaînés qui ont entraîné les autres à être au mauvais endroit au mauvais moment dans le Tarn) pour éviter les retenues d'eau ( voir les barrages sur la Marne, en amont) lors des débordements des rivières ?


Dernière édition par GUIZMO le Lun 01 Déc 2014, 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 11:26

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 18:21

Il a raison Manuel :
Il faut fixer le prix du carburant de manière à rendre le diésel moins intéressant.
Conclusion : on va baisser très fortement le prix de l'essence pour qu'à kilométrage égal un véhicule utilisant ce carburant soit au pris de revient du diésel.
La baisse sera d'autant plus forte que le véhicule à essence consomme plus que le même au diésel.

Un doute affreux me vient à l'esprit : et si au lieu de baisser le prix de l'essence il faisait l'inverse ?
Augmenter très fortement le prix du diésel pour que le véhicule utilisant ce carburant revienne aussi cher que celui qui fonctionne à l'essence ?

Ce ne serait pas un impôt nouveau, encore moins une nouvelle taxe mais un simple ajustement économique destiné à sauver notre santé... il est gentil Manuel de prendre soin de nous.

Une idée me traverse l'esprit : ne nous prendrait on pas pour des demeurés ?

POur la pollution lourde venue d'ailleurs... nos fins politiques verront plus tard, nul doute que prenant conscience de notre avancée (morale, technologique, médicale... rayer la mention inutile) les autres pays vont s'aligner sur nous.
Entre temps si nous avons coulé quelques boites de plus nous aviserons plus tard.
Pour le moment on cherche un moyen supplémentaire de tondre un peu plus les gens qui vivent en France pour éviter la faillite du pays et ne pas trop se faire taper sur les doigts par les institutions européennes vénérées par les socialistes...
Europe rappelons le au passage que flambi allait mettre au pas, mais ça c'était avant, lorsqu'il n'y avait pas la crise inventée par sarko et que lui président avec la boite à outils... et le reste...
Ce serait bien si un moment on arrêtait de raconter et surtout de faire n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 20:08

La réalité économique est ce qu'elle est ; la réalité de la pollution aussi.

Les particules fines responsables de 6 % des décès par cancer du poumon, on peut s'en foutre et même dire que c'est affirmer du grand n'importe quoi aux yeux des tontons qui rodent ici ou là. Même si les rapports nous viennent d'instances reconnues.

On peut toujours nier que la combustion du diesel engendre davantage de rejet d'oxydes d'azote (NOx), largement responsable de la formation de l'ozone dans l'atmosphère; d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et de particules fines qui entraînent de graves problèmes respiratoires. Ou que la France est régulièrement cible de contentieux européens en raison du dépassement des valeurs limites autorisés pour la pollution atmosphérique sur son territoire.

Ou encore que les particules fines issues de la combustion du diesel ont été récemment classé comme cancérogènes par l'organisation Mondiale de la Santé.

Ou enfin que vivre en bordure d'autoroute ou boulevards circulaires type a86 expose toute une population aux rejets de gaz d'échappement augmentant le risque de contracter un cancer pulmonaire.

A la poubelle aussi les études qui ont déterminé que les mêmes gaz d'échappement produits par la combustion des moteurs diesel comptaient pour 4,8 % des décès par cancer du poumon aux États-Unis et en Grande-Bretagne, tandis que 1,3 % des autres cas sont le fait de gens vivant près des autoroutes.

Je fais partie de ceux qui admettent que les moteurs diesel récents sont certainement plus propres en matière de rejets de particules.  Or comme l'évoque si bien mamiea , tout le monde n'est pas en capacité de changer sa vieille carlingue néanmoins.

Acheter français et diesel intelligent, cela est possible sans qu'il soit besoin d'opposer essence et diesel : C'est le cas de la Peugeot 3008 hybride, une espèce de cross-over qui consomme 35% de moins que sa version diesel classique, avec une émission de carbone limitée à 99 gr./ km.

Très utile en ville quand la vitesse est lente, car dans les bouchons seul le moteur électrique est en action. Mais côté accessibilité budgétaire, cela n'est pas encore la panacée pour le plus grand nombre. Quand beaucoup d'entre nous avons les poches vides pour contribuer au renouvellement rapide du parc voitures.

Et puis on a tendance à oublier l'essentiel : Les particules de gros diamètre émises par le diesel si elles sont bien éliminées par les filtres à particules, la question des particules ultra fines (celles qui pénètrent le mieux dans nos poumons) n'est pas résolue. http://www.largus.fr/actualite-automobile/pollution-le-ballon-de-paris-traque-les-particules-ultrafines-5464379.html

Extraits Sad étude de décembre 2013) .. la pollution était locale, causée par le trafic routier, notamment par les véhicules diesel de plus de cinq ans, par le chauffage au bois (43 % de la concentration en carbone-suie) et les activités industrielles. " Les rues de la capitale étaient alors aussi polluées qu’une pièce de 20 mètres carrés occupée par huit fumeurs" explique Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au CNRS.

Le subventionnement du diésel a été un non sens historique. Il n'est pas forcément nécessaire - en tentant de nous raconter autre chose-, de dire que ceux qui s'expriment racontent n'importe quoi, et prendraient les autres pour des demeurés ou des moutons. Le mépris des exposés des autres de toutes façons n'est pas à même d'empêcher le débat sur ce forum. Et c'est très bien ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4212
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 20:33

@Libellule (et aux autres),
Si l' on veut diminuer la part des moteurs diesel il y a une solution : aider les propriétaires de vieux moteur à acheter un véhicule plus propre.
On donne 7000 euros aux acheteurs de véhicules électriques, et bien arrêtons cette aide et transformons la en une aide à la destruction des vieux diesels en nouvelle carburation (la moins polluante en CO2 et particules fines). Aide évolutive en fonction de l'âge du véhicule et des moyens des propriétaires.
Pourquoi stopper l' aide au véhicules électriques, simplement parce que les acheteurs de ce type de voiture sont très minoritaires et de plus ne font pas partie des personnes ayant le plus besoin d' aide.
Nous avons des Énarques capables de nous pondre des règles tarabiscotées, ils doivent être en capacité de résoudre cette équation simple!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 20:49

mamiea a écrit:
@Libellule (et aux autres),
Si l' on veut diminuer la part des moteurs diesel il y a une solution : aider les propriétaires de vieux moteur à acheter un véhicule plus propre.
On donne 7000 euros aux acheteurs de véhicules électriques, et bien arrêtons cette aide et transformons la en une aide à la destruction des vieux diesels en nouvelle carburation (la moins polluante en CO2 et particules fines). Aide évolutive en fonction de l'âge du véhicule et des moyens des propriétaires.
Pourquoi stopper l' aide au véhicules électriques, simplement parce que les acheteurs de ce type de voiture sont très minoritaires et de plus ne font pas partie des personnes ayant le plus besoin d' aide.
Nous avons des Énarques capables de nous pondre des règles tarabiscotées, ils doivent être en capacité de résoudre cette équation simple!


énarque et équation simple... je vois comme une contradiction ! Avis motivé : J'ai dans mes excellentes relations un certain nombre d'énarques
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 20:50

Libellule a écrit:
---/---
Ou enfin que vivre en bordure d'autoroute ou boulevards circulaires type a86 expose toute une population aux rejets de gaz d'échappement augmentant le risque de contracter un cancer pulmonaire.
---/---

A ce propos on peut s'interroger sur la vente du terrain de la boucle de la A86: pourquoi ce terrain en friches depuis des années n'a-t-il pas été transformé en puits de carbone pour contribuer au bien-être des habitants du Val et des Alouettes mais vendu pour construire des bureaux ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 20:57

Si les villes françaises étaient à la campagne et si les voitures marchaient à l'eau chaude...

Pour les usines d'Asie et d'autres contrées... ou les centrales au charbon teutonnes relancées plein pot à la suite du forcing des écolos locaux exigeant l'abandon du nucléaire notre flambi "boite à outils" et ségo "ministre des arbres" qui poussent que font ils ?

Angela est à coté, ils se voient souvent ils pourraient lui en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 22:02

A propos qui c'est qui a conseillé Angela dans la vraie vie? Jeremy Rifkin

Un article de capital nous relate cela :

«La Nouvelle Société du coût marginal zéro» (Ed. Les Liens qui libèrent), le célèbre économiste américain Jeremy Rifkin, qui a conseillé Angela Merkel, ne pronostique rien de moins que la fin du capitalisme actuel. Grâce à l'explosion des plates-formes de partage.

Capital : Vous annoncez le déclin du capitalisme. A-t-il jamais été aussi puissant qu'aujourd'hui ?

Jeremy Rifkin : Nous arrivons en effet à l'aboutissement du système capitaliste traditionnel. A force de trouver de nouvelles technologies pour réduire leur coût marginal - le coût de production d'une unité supplémentaire - les entrepreneurs sont en passe de le réduire à zéro. Et donc d'atteindre la gratuité généralisée. Or sans chiffre d'affaires, plus de profit. Et donc plus de capitalisme. Ce mouvement vers la gratuité a déjà commencé dans le monde virtuel, notamment la presse et la musique. Il se poursuit dans l'éducation, avec l'explosion des Mooc («massive open online course») déjà suivis par des millions d'étudiants dans le monde, ou dans la finance avec le court-circuitage des banques par le financement participatif («crowdfunding») . La grande nouveauté, c'est que le phénomène atteint désormais le monde physique.

Capital : Certains coûts paraissent incompressibles, comme celui de l'énergie...

Jeremy Rifkin : L'électricité va devenir quasiment gratuite à terme, grâce à la chute des coûts de l'énergie renouvelable. On assiste à une évolution des prix comparable à celle des puces informatiques, la fameuse loi de Moore. Le prix des cellules photovoltaïques est par exemple passé de 60 dollars le watt en 1976 à 0,66 dollar en 2013. Au rythme actuel, l'énergie solaire sera en 2020 au niveau du prix de vente au détail de l'électricité produite par les centrales au charbon. A la moitié de son prix en 2030. Même en tenant compte des frais fixes d'installation, le coût marginal de production de l'électricité solaire va devenir nul.

Regardez l'Allemagne ! La part de l'énergie solaire ou éolienne y atteint déjà 27%. En 2020, on sera à 35%. Un million de petits acteurs, souvent des particuliers, en produisent. En mai dernier, le pic de production a été tel que le prix de l'électricité est devenu négatif par moment.

En Chine, les autorités ont décidé d'investir 82 milliards de dollars dans la création d'un Internet de l'énergie, qui permettra à des millions de particuliers de produire leur propre ressource solaire et de la partager avec les autres. Petit à petit va se développer un réseau mondial qui permettra de contourner le problème du stockage de l'énergie, les zones en sous-production absorbant l'électricité de celles en surproduction.

Capital : La gratuité se profile-t-elle aussi pour les télécommunications ?

Jeremy Rifkin : Oui. Aux Etats-Unis, la FCC (NDLR : commission fédérale des communications) encourage actuellement le développement de super-réseaux Wi-Fi, en réallouant une partie des fréquences utilisées jusqu'alors par les chaînes de télévision. Ces antennes pourront arroser des étendues bien plus vastes que nos actuels hotspots Wi-Fi. Et franchir plus facilement les murs d'immeubles et les montagnes. On se dirige donc vers un Wi-Fi gratuit partout. Le coût des infrastructures n'est pas négligeable, mais il baisse très rapidement.

Capital : En quoi l'impression 3D peut-elle aussi contribuer à cette révolution ?

Jeremy Rifkin : La plupart des logiciels d'impression 3D sont gratuits, car créés en open source. Les matériaux utilisés sont le plastique, le papier ou le métal recyclé. Donc très peu chers aussi. Et comme ces imprimantes 3D seront alimentées par de l'énergie renouvelable, on se rapprochera du coût zéro. Aux Etats-Unis, Barack Obama a lancé un projet pour en installer une dans chaque école. Comme les ordinateurs il y a trente ans. Cela veut dire que toute une génération va grandir avec cette technologie. Cette démocratisation permettra de relocaliser les centres de production au contact des consommateurs. Du coup, les transports de marchandises ou de matières premières vont perdre de l'importance. Et devenir aussi gratuits, puisque la future génération des véhicules sera électrique, sans chauffeur et produite par des imprimantes 3D géantes. L'entreprise américaine Local Motors a déjà réussi à fabriquer une voiture de ce type.

Capital : Les volumes de production chuteront aussi avec le développement du partage, selon vous...

Jeremy Rifkin : Oui, les nouvelles générations ne sont plus dans une logique de propriété mais d'accès. L'explosion des plates-formes de partage de voitures en est la meilleure illustration. Savez-vous qu'on pourrait assurer le même niveau de mobilité en supprimant 80% des automobiles actuelles à condition de les partager ? Cela veut dire que demain 200 millions de voitures électriques sans chauffeur pourront remplacer le milliard d'automobiles actuelles. De même, les services d'échange de jouets connaissent un succès croissant aux Etats-Unis : les parents renvoient les articles dont leurs enfants ne veulent plus parce qu'ils ont grandi, en échange de nouveaux produits. Idem avec les vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Lun 01 Déc 2014, 23:00

entre temps on va taxer la 205 diesel du voisin qui roule 7000 km par an...

Grace à RIFKIN d'ici perpette il pleuvra du beaujolais et on rasera gratos...on adore ces gens qui parlent toujours au futur et au conditionnel pour nous promettre les lendemains qui chantent comme à la bonne époque de la défunte URSS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 17:08

Entretemps aussi la conférence de Lima s'est ouverte.


Source AFP

La 20e conférence de l'ONU sur le climat s'est ouverte lundi à Lima, quelque 190 délégations du monde entier ayant deux semaines pour poser les jalons d'un pacte mondial afin de lutter contre le changement climatique, qui doit être scellé dans un an à Paris. Les discussions porteront sur les efforts de chaque pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les grandes lignes de l'accord, sa forme juridique et les financements pour aider les pays du Sud dans la lutte contre le réchauffement de la planète, dont la rapidité est inédite.

Environ 10 000 personnes - délégations nationales, ONG, experts - vont participer à ces travaux dans la capitale péruvienne, qui organise pour la première fois une conférence de cette ampleur. Le constat est désormais largement partagé par la communauté internationale : il y a urgence à agir à une échelle beaucoup plus ambitieuse, car les émissions de gaz à effet de serre ne cessent de croître (+ 2,2 % par an). À ce rythme, la planète se dirige vers une hausse des températures d'environ 4 °C d'ici la fin du siècle par rapport à l'ère pré-industrielle, une perspective jugée très dangereuse par les scientifiques.

La deuxième semaine, les pays seront représentés au niveau ministériel dans la perspective de l'adoption de décisions majeures avant la signature d'un accord multilatéral espérée d'ici un an. Parallèlement à la 20e COP (conférence des parties, membres de la Convention de l'ONU sur le climat), Lima accueillera un Sommet des peuples, où la société civile fera entendre sa voix sur les questions climatiques. Une grande marche dans la capitale péruvienne, et ailleurs dans le monde, est annoncée pour le 10 décembre.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 17:29

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 18:12

Bilan : grosse manif sur place (comme d'habitude)
Avec un peu de chance si le "black block" et quelques autres sauvages sont là, de la casse et du pillage.
On prend de belles et grandes résolutions.
Chacun retourne chez soi et continue comme avant... car de retour et l'euphorie passée c'est alors que l'on prend conscience de l'impact des promesses sur le fonctionnement du pays et on s'accorde un large délai pour prendre les mesures arrêtées.

Entre temps le GIEC, faisant son come back sur la scène internationale où il s'est ridiculisé il y a quelques années en remet forces couches avec l'aide des caisses de résonnance habituelles.
Les écolos français toujours à la pointe du combat nous organisent la résistance à Nantes.
Hulot, Voinet et Duflot se réfugient en Patagonie où l'air est pur...et forment un comite de salut public dont l'existence sera éphémère. (nous sommes chez les écolos)

Les patrons du mouvement (il faut suivre parce que chez les verts ça change vite) restés sur le territoire national squattent chez Maxim's... les dissidents sont au café de Flore... un nouveau mouvement est en gestation chez Lipp . Lorsque l'on est écolo on évite le Fouquet's ! on a des principes !

flambi ayant absorbé double ration de topset prend en accord avec Hidalgo une mesure efficace : on bloque la circulation à Paris !

Les sièges des grandes sociétés se cassent à l'étranger et c'est une hémorragie fiscale... pour compenser on taxe la 205 diesel (d'où vient tout le mal) du petit vieux pour in fine l'empêcher à tout jamais de circuler.

En même temps l'idée de bloquer les émissions polluantes de Chine et de quelques autres pays qui n'ont qu'un désir c'est d'atteindre un niveau de vie convenable et de posséder une bagnole envisage de ralentir leur progression.
Idée funeste qui heurte les Chinois de base (ils sont nombreux) qui n'aspirent qu'à consommer et ils comme ils sont mécontents avec quelques autres ils se préparent à nous flanquer sur la figure pour nous remettre les idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 18:37

C'est ça.

En attendant : La France a été frappée cette année par de nombreuses tempêtes causant d'importants dégâts. Conséquence : il faut s'attendre à une augmentation des contrats d'assurance l'an prochain. Selon le journaliste de France 2, Jean-Paul Chapel, les indemnisations augmenteront cette année et les assurances vont répercuter ces augmentations sur leur tarif en 2015.

Plus 4 à 5% pour certaines assurances habitations

Par exemple, il faudra compter 4 à 5% d'augmentation pour l'assurance habitation de la Maif, Swiss Life ou Thélem et 2,5 à 3% pour la Macif ou encore Axa. Quant à l'assurance auto, prévoyez 2,6% supplémentaires en moyenne pour Axa et Generali. Cause de l'augmentation de l'assurance Auto ? Les accidents corporels ont augmenté, car les Français ont davantage roulé cette année.

Depuis dix ans, si l'assurance auto reste stable, +5%, l'assurance habitation, elle, a gonflé de près d'un tiers.

Pour répondre aux nouveaux enjeux liés au changement climatique, les assureurs doivent pouvoir en appréhender les risques et suivre leurs impacts. A l’échelle de la planète, le montant des dommages assurés causés par des phénomènes climatiques a été multiplié par 5 en 40 ans. Le développement économique et l’urbanisation l’expliquent pour beaucoup. Mais le changement climatique va considérablement aggraver cette situation. Selon Bernard Spitz, président de l’Association Française de l’Assurance, « si nous ne faisons rien, les aléas climatiques pourraient représenter jusqu'à 20% du PIB mondial d’ici la fin du siècle ».
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 18:51

Citation :
La 20e conférence de l'ONU sur le climat s'est ouverte lundi à Lima, quelque 190 délégations du monde entier
--
Environ 10 000 personnes - délégations nationales, ONG, experts - vont participer à ces travaux dans la capitale péruvienne

Pour lutter contre l'effet de serre, rien de tel visiblement qu'une balade en avion à l'autre bout du monde. Et quand on est des milliers, c'est encore plus efficace sans doute ...
On peut utiliser pourtant les audio ou video conferences, ou les net meetings avec un simple ordinateur. Mais c'est, il est vrai, moins touristique que le Pérou. Ou prochainement la France et son président qui veut recevoir le monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 19:05

C'est organisé ainsi. L'accès vidéo et audio c'est ici.
http://unfccc.int/meetings/lima_dec_2014/meeting/8141.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 19:06

Libellule a écrit:
---/---
Quant à l'assurance auto, prévoyez 2,6% supplémentaires en moyenne pour Axa et Generali. Cause de l'augmentation de l'assurance Auto ? Les accidents corporels ont augmenté, car les Français ont davantage roulé cette année.
---/---.


La pondération des primes en fonction des kilomètres censés être parcourus existent déjà...

Le chômeur qui crèvent sans avenir à Pôle emploi et qui est donc censé rouler plus qu'un salarié paiera sont assurance auto plus cher que le professeur de collège ou le DAF de PME et pour l'heure pas grand monde ne s'en offusque...

Pour peu que ce chômeur soit en plus contraint de rouler dans un vieux diesel...



Assurland a écrit:
Assurance auto : discrimination tarifaire entre chômeurs et salariés

Publié le 03/03/2014

En assurance auto, la tarification semble jouer en faveur des salariés, au détriment des chômeurs. En effet, le magazine Autoplus dénonçait déjà par le biais d’une enquête réalisée en octobre 2012 une différence dans les tarifs proposés aux personnes au chômage par rapport à ceux en vigueur pour les personnes actives en France. Une question qui fait de nouveau parler à l’initiative du député Dominique Dord.


Des primes plus élevées pour les chômeurs

Selon cette enquête, de nombreuses compagnies d’assurances imposent des cotisations plus élevées pour les chômeurs par rapport à celles qui travaillent. Dominique Dord, député UMP de Savoie, s’indigne d’une telle discrimination tarifaire à l’égard des chômeurs qui peut atteindre jusqu’à 33 % pour un même contrat d’assurance selon que l’assuré travaille ou non.

S’adressant au Ministre de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation, Benoît Hamon, Dominique Dord lui demande ce qu’il « entend mettre en œuvre pour mettre un terme à cette discrimination ». Une question parue au Journal Officiel (JO) du 7 janvier 2014


La réponse de Benoît Hamon

Pour le Ministre de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation, c’est le principe de liberté qui doit prévaloir dans la détermination des tarifs d’assurances. Il s’agit d’ailleurs de l’une des principales règles régulant le marché de l’assurance en Europe.

Par conséquent, Benoît Hamon prône le libre arbitre des assureurs qui sont tout à fait en droit de fixer les cotisations qu’ils veulent selon le profil de l’assuré. D’ailleurs, faute de trouver une assurance, l’assuré qui se trouve sans emploi peut s’adresser au Bureau Central de Tarification (BCT) si aucun assureur ne souhaite le prendre en charge, en particulier en matière d’assurance auto.
Source: https://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-auto-actualite/assurance-auto-discrimination-tarifaire-entre-chomeurs-et-salaries_119953.html


Dernière édition par a.nonymous le Mar 02 Déc 2014, 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 19:17

Ils sont impossibles ces Français !

Alors que les transports en communs sont si disponibles, adaptés aux besoins, confortables et déserts ils s'obstinent à prendre leur voiture.
Ils font exprès de laisser les robinets ouverts sans nécessité rien que pour priver d'eau les habitants du Sahel.
Ces mêmes mauvais citoyens laissent volontairement l'éclairage électrique allumé même le jour pour que les centrales nucléaires dangereuses et les centrales thermiques polluantes tournent à plein régime.
Au moment où ils commencent à avoir du mal à finir leur mois ils refusent d'acheter bio alors que ça coute trois fois le prix de la nourriture normale...

Il faut les éduquer ! on va rappeler Peillon !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 19:51

tonton christobal a écrit:
---/---
Alors que les transports en communs sont si disponibles, adaptés aux besoins, confortables et déserts ils s'obstinent à prendre leur voiture.
---/---

Ils pourraient faire comme les titulaires de l'AME, prendre les transports avec leur pass Navigo....

Bon c'est vrai le titulaire de l'AME a 75% de réduction sur ce pass alors que le chômeur le paie lui plein pot....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:03

a.nonymous a écrit:


Ils pourraient faire comme les titulaires de l'AME, prendre les transports avec leur pass Navigo....

Bon c'est vrai le titulaire de l'AME lui ne paie pas ce pass alors que le chômeur le paie lui plein pot....

Ce sont de telles constatations que j'entends énoncées à longueur de journée, formulées par des gens qui se sentent professionnellement et économiquement en péril et sont plus que désabusés qui conduisent à des votes que l'on va critiquer...

Simultanément on se tartine les aménagements des locaux du patron de la CGT, les états d'âmes des ex et futures supposées premières dames franchouillardes, les dérives de nos dirigeants qui eux n'ont pas de problèmes de fins de mois et souffrent de maladies lorsqu'ils doivent sortir leur fric...

Dans un pays qui part à vau l'eau se prendre en plus des leçons de morale et de déontologie politique par des censeurs auto proclamés ça gonfle !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:26

tonton christobal a écrit:
Ce sont de telles constatations que j'entends énoncées à longueur de journée, formulées par des gens qui se sentent professionnellement et économiquement en péril et sont plus que désabusés qui conduisent à des votes que l'on va critiquer...

Il faut comprendre qu'aujourd'hui tous les salariés du privé sans exception, je ne parle pas des fonctionnaires qui jouissent de la sécurité de l'emploi, sont tous des chômeurs en sursis... Il suffit d'une décision de délocalisation ou d'une faillite pour que tout bascule et pour se retrouver à Pôle emploi...  

C'est une réalité, les chiffres du chômage n'en finissent pas de croître et tout le monde a aujourd'hui dans son entourage des proches au chômage ou des jeunes qui n'arrivent pas à trouver un emploi stable...

Tant  que les politiques ne voudront pas admettre cette réalité ils feront hélas le lit de l'extrémisme...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:27

Selon un rapport publié un an avant la conférence de Paris sur le climat par Banque mondiale, le réchauffement climatique risque d'aggraver "considérablement" la pauvreté sur le globe en asséchant les récoltes agricoles et en menaçant la sécurité alimentaire de millions de personnes.

Le prix de la nourriture normale, c'est sûr ne va pas être affectée. Normal, seul le label bio doit rester le sujet devant ce type de crise...  Arrow  Idea

"Sans une action forte et rapide, le réchauffement et ses conséquences pourraient considérablement aggraver la pauvreté dans de nombreuses régions du globe", mais bon comme les experts font exprès de raconter n'importe quoi, il n'y a qu'à se la couler douce, robinets bien ouverts en effet.

À mesure que la planète se réchauffe, les vagues de chaleur et d’autres phénomènes météorologiques extrêmes qui se produisaient une fois tous les siècles, voire jamais, risquent de devenir la « nouvelle norme climatique », créant un monde où les risques et l’instabilité vont augmenter. Mais temps que nos centrales tournent à plein régime, on peut s'en foutre. Il y aura sans aucun doute toujours de quoi les refroidir...

Tous des tarés ces membre du Groupe de la Banque mondiale, quand ils prétendent que cette situation aurait de graves conséquences sur le développement, comme la diminution des rendements agricoles, la modification des ressources en eau, l’élévation du niveau de la mer et la mise en péril des moyens d’existence de millions de personnes. Tonton est là pour nous le rappeler.

Il n'y a pas encore assez de gens qui ont du mal à finir leur fin de mois, on suit bien le raisonnement...

Que certains envisagent une action d’atténuation très ambitieuse, plutôt que de se satisfaire qu'on ne doit rien changer, voilà le dilemme, hein c'est ça?

On s'est tellement habitués à ce que l'on nous confirme année après année que « les émissions passées continuent de tracer une trajectoire inéluctable de réchauffement pour les deux prochaines décennies, qui va surtout affecter les populations les plus pauvres et les plus vulnérables du monde », déclare Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale, ajoutant « Les températures atteignent plus fréquemment des niveaux record, les précipitations ont augmenté d’intensité à certains endroits, alors que des zones sujettes à la sécheresse comme la Méditerranée deviennent plus arides » avec un corollaire dont tout le monde ne perçoit pas la portée ; l'eau de la mer plus chaude s'évapore plus et retombe en trombes sur le sud de le France au grand dam des habitants de dizaines de communes touchées...

Ce ne sont pas les français qui sont impossibles. Que les transports en commun soient bondés ou non, ces changements vont rendre plus difficile la réduction de la pauvreté et mettre en péril les moyens d’existence de millions de personnes. Mais il est vrai, certainement pas celle de l'oncle qui se fout, en fait, que le Sahel ou d'autres contrées dans le monde soit privé d'eau...

C'est bien de parler pépète et tarif selon que l'on soit chômeur ou travailleur, venant du privé ou du public, que l'on soit planqué ou exposé, pauvre ou riche, miséreux ou en train de crever à pole emploi à cause des roumains, quand de toutes façons, il faut passer au bassinet des assurances pour couvrir ces nouveaux risques qui un jour nous toucheront peut-être, juste comme cela, par inadvertance.... Cela fait tellement mieux de parler du lit de l'extrémisme que du lit des rivières qui débordent...  pale

Plutôt que d'évoquer que ces risques auront de plein plus graves conséquences sur les budgets alloués à l’action de développement et sur des institutions comme le Groupe de la Banque mondiale, car, désormais, nos investissements, les concours et les conseils prodigués par la BM doivent également participer à renforcer la résilience et aider les populations affectées à s’adapter.

Pas besoin d'appeler Peillon, pour s'éduquer. Qu'il y ait des gens qui refusent de regarder au delà de leurs ornières localo polémistes, on le sait ; ils sont là pour amuser la galerie, mais je doute qu'ils fassent vraiment encore rire, ou si peu. C'est sûr c'est bien écrit, mais bon...

Des changements climatiques dramatiques et des phénomènes météorologiques extrêmes affectent déjà les populations à travers le monde, endommageant les cultures et les côtes et menaçant la sécurité hydrique. Cela étant, bon nombre des pires effets prévisibles du changement climatique pourraient encore être évités en limitant le réchauffement à moins de 2 °C.

A lire certains ont à l'impression qu'il y a trop de monde qui se mobilise pour organiser sur futur ; une petite dizaine de milliers de personnes pour près de 9 000 000 000 d'habitants, cela fait du monde en effet.

« Les dirigeants et les responsables politiques de la planète doivent adopter des solutions abordables comme la tarification du carbone et prendre des mesures pour réorienter les investissements vers des systèmes de transport public peu polluants, une énergie plus respectueuse de l’environnement et des usines, des bâtiments et des équipements plus sobres en énergie. » D'accord notre oncle local préfère passer ces pages comme avant on voyait passer le petit train de l'interlude entre deux sujets d'actualité... A chercher la solution à un rébus contenant un bon mot. Bof.

Pendant ce temps là d'autres étudient le rapport Baissons la chaleur qui nous indique que face de nouvelles études climatiques permettent d'examiner les effets probables d’un réchauffement de 0,8 °C (niveau actuel qui déjà a des effets perceptibles sur le dérèglement qu'il ne faut pas regarder en face), puis de 2 °C et, dans sa version pessimiste de 4 °C – par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle – sur la production agricole, les ressources en eau, les villes, les services écologiques et la vulnérabilité des côtes à travers l’Amérique latine et les Caraïbes, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, mais aussi dans certaines parties d’Europe et d’Asie centrale. Vite zappons que la France est bien équipée en littoral, et affirmons haut et fort qu'il ne s'y passe jamais rien...

Comme le dit si bien tonton avec son style enlevé, cela fait des années qu'on en parle et donc, il ne faut toujours pas commencer à faire quoique ce soit ...

D'autres ne pensent pas comme lui, et ça vraiment ce n'est pas bien. Dont acte.

Et alors? Comme il dit  I love you Alors on va gentiment continuer à suivre cette actualité de très près sur ce forum, entre deux interludes.


Dernière édition par Libellule le Mar 02 Déc 2014, 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:40

Libellule a écrit:
Selon un rapport publié un an avant la conférence de Paris sur le climat par Banque mondiale, le réchauffement climatique risque d'aggraver "considérablement" la pauvreté sur le globe en asséchant les récoltes agricoles et en menaçant la sécurité alimentaire de millions de personnes.



La pauvreté augmente en effet...

Dans le Val de Marne il y avait 62 240 chômeurs de catégorie A en octobre 2012, 68 940 en octobre 2013 et il en y en a 73 010 en octobre 2014....

On fait quoi, on fait venir des travailleurs détachés hongrois payés avec de l'argent public 2,20 Euros de l'heure pour travailler 6 jours sur 7 à monter des panneaux photovoltaïques ?


Dernière édition par a.nonymous le Mar 02 Déc 2014, 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:45

C'est logique, un coup a.nonymous, un coup tonton viennent porter la contradiction. Razz alien cat

le sujet restant quoi qu'ils disent : L'évolution du climat en question : il est temps d'agir ; je le sais puisque c'est précisément moi qui l'ai ouvert pour pouvoir l'animer comme bon me semble. Je garde ce fil conducteur, et c'est clair ils organisent leurs interludes comme bon leur semblent. Rien de scandaleux à le signaler. Basketball cheers flower
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 20:48

a.nonymous a écrit:
On fait quoi, on fait venir des travailleurs détachés hongrois payés avec de l'argent public 2,20 Euros de l'heure pour travailler 6 jours sur 7 à monter des panneaux photovoltaïques ?

Visiblement cette question des travailleurs détachés hongrois payés une misère pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique ne passionne pas....
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:06

a.nonymous a écrit:
On fait quoi, on fait venir des travailleurs détachés hongrois payés avec de l'argent public 2,20 Euros de l'heure pour travailler 6 jours sur 7 à monter des panneaux photovoltaïques ?

Visiblement cette question des travailleurs détachés hongrois payés une misère pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique ne passionne pas....

Sans vouloir pourrir ce sujet climat, important, on peut noter que les travailleurs hongrois travaillaient en sous-traitants de sous-traitant de la société française Solaire Direct.
Quel rapport avec EELV ?

Citation :
La vision industrielle de la France en matière de photovoltaïque, c’est Gamelin en 1940. La France capitule. C’est tragique ! » poursuit, dépité,  Thierry Lepercq, PDG et fondateur de Solaire Direct.

http://noelmamere.eelv.fr/reprise-de-bosch-solar-laffaire-se-complique/

Citation :
Transition énergétique, une loi à co-construire
(et parmi les signataires)
KORNILOFF Amaury – Directeur général Délégué – SOLAIRE DIRECT
LE FLOCH Benoit – SOLAIRE DIRECT

http://elus-aquitaine.eelv.fr/transition-energetique-une-loi-a-co-construire/

Après, il est éventuellement possible d'affirmer que l'industrie française est handicapée par les lois et taxes locales, y compris dans le solaire. Faut argumenter pour distinguer patron voyou et patron acculé et contraint à la sous-traitance lointaine, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:13

J'en apprend de belle : on ouvre un fil pour l'animer à sa guise...

Désolé c'est tout le problème ! et ce qui fait que je refuse le dialogue ! personne n'a le monopole de l'animation d'un fil à l'exception de celui qui a le pouvoir de le fermer et sauf erreur de ma part c'est le webmaster.

Quel mépris déclaré d'autrui pour se permettre une telle arrogance..

Le Zappi Max du forum n'a pas compris la règle du jeu  !

Nous ne sommes pas là ni les uns ni les autres pour être corrigé par un olibrius auto proclamé maitre de ces lieux.

IL va devenir urgent de lui prescrire un peu de repos pour lui faire retrouver le sens de réalités.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:22

@nonymous : Visiblement dans un sujet tel que le climat, non. C'est ce que j'appelle un interlude. Pour ne pas dire un hors sujet. Il parait. tonton vient d'en faire un autre. Ainsi va la vie. Chacun postant, comme il le dit si bien, à sa guise. alien cat

Sinon, http://www.catnat.net/veille-catastrophes/changements-climatiques/18593-banque-mondiale-le-r%C3%A9chauffement-climatique-est-un-acc%C3%A9l%C3%A9rateur-de-pauvret%C3%A9

C’est avec des bruits d'eau et des flûtes de pan que le musicien péruvien Lucho Quequezana a inauguré l’espace « Voix pour le climat », lundi, à Lima. Ouvert au public, cet espace est très important pour le gouvernement péruvien qui cherche, à travers ce lieu où ont été installés 5 pavillons thématiques, à sensibiliser les visiteurs au changement climatique. Une initiative saluée par l’ensemble des professionnels comme l’ingénieur Manuel Mavila :

« Cet événement peut servir pour que les gens en sachent davantage mais aussi pour que la société puisse savoir toutes les initiatives qui existent pour lutter contre le changement climatique, explique-t-il. Car aujourd’hui, on peut tous contribuer à renverser ce changement climatique. »

Et les premiers visés sont les enfants qui semblent rapidement capter le message lancé par les « Voix du climat », comme en témoigne Daniela, 12 ans :

« Moi ce que j’ai préféré c ‘est le pavillon sur les océans, car ils nous ont fait comprendre qu’il y avait beaucoup de poubelles. On peut alors prendre conscience de tout ça et améliorer notre environnement car c’est là que l’on vit et au lieu de l ‘améliorer, on le détruit… »

Didactique, l’espace « Voix pour le climat » espère convaincre ses visiteurs de l’urgence de lutter contre le réchauffement climatique.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:28

salamandre a écrit:
---/---
Après, il est éventuellement possible d'affirmer que l'industrie française est handicapée par les lois et taxes locales, y compris dans le solaire. Faut argumenter pour distinguer patron voyou et patron acculé et contraint à la sous-traitance lointaine, par exemple.

Peut-être un sujet à aborder avant d'affirmer haut et fort que la transition énergétique sera génératrice d'emplois et permettra au pays de se sortir du marasme dans lequel il ne fait hélas que s'enfoncer....

Ce n'est pas en faisant assembler des centrales photovoltaïques par des salariés hongrois ou en remplaçant les vieux diesels par des voitures fabriquées en Roumanie que notre pays va s'en sortir....
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:29

Sans trop de démagogie (car ils trouvent là des excuses peut-être), j'entends des maires de villes sinistrées dire baisser les bras devant des lits à creuser, des berges à élargir, des retenues à créer, devant la multiplication des agences de l'eau, des défenses de l'environnement, des manifestations contre ci ou ça pour la défense des anguilles, des batraciens, etc..Donc on ne fait rien et on constate l'aggravation des conditions climatiques...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:36

Le débat se poursuit page après page, chacune ayant son intérêt ; les pages précédentes donnent des pistes posent les questions ; ce débat n'est pas inutile ; ceux qui voudraient se documenter ont désormais une possibilité de le faire en consultant ce forum et ce sujet. Je les invite à reprendre la lecture de ce sujet dès la première page; c'est le meilleur moyen q'éviter les copier coller. Merci de votre attention.

Car bien sûr il faut faire quelque chose. Baisser les bras n'est pas la solution. Relever les défis climatiques méritent bien mieux. A commencer par un réelle prise de conscience de la nature des dangers qui nous guettent réellement.


Dernière édition par Libellule le Mar 02 Déc 2014, 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:38

Libellule a écrit:
@nonymous : Visiblement dans un sujet tel que le climat, non. C'est ce que j'appelle un interlude. Pour ne pas dire un hors sujet.

Je vous rappelle le premier message que vous avez poster pour ouvrir cette discussion:


Libellule a écrit:
---/---
Heureusement, l’écologie apporte des solutions : engager la transition énergétique pour créer des emplois, produire une énergie saine et renouvelable, développer des modes de transports plus doux, mieux se loger tout en réduisant sa facture d’électricité… Nous pouvons protéger la planète tout en améliorant notre qualité de vie.
---/---
Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1882-l-evolution-du-climat-en-question-il-est-temps-d-agir#62134


A partir de là, parce que c'est vous qui affirmez qu'il faut "engager la transition énergétique pour créer des emplois", la question des panneaux solaires fabriqués par des salariés low-cost chinois et montés par des salariés détachés hongrois payés 2,20 Euros de l'heure à toute sa place dans cette discussion alors que notre pays compte plus de 3,5 millions de chômeurs...

Comment  pouvez-vous affirmer que la transition énergétique est créatrice d'emplois si il n'y pas de "préférence nationale" pour les investissements publics qu'il s'agisse des produits manufacturés ou de la main d’œuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 21:57

@a.nonymous : Je comprends depuis le début - et depuis bien longtemps- votre référence aux 3.5 millions de chômeurs (vous pourriez dire 5 millions et évoquer les presque 10 millions de pauvres que compte désormais notre pays) que vous glissez dans tous les sujets ; il faudrait vraiment être aveugle ou sourd pour ne pas entendre ou lire vos propos.

Je vous dis simplement que le climat n'est pas un sujet qui s'arrête aux frontières du Val de Marne, à la France ou en Europe. L'enjeu est planétaire et non xénophobe, l'eau se fout de la couleur, de l'origine, ou de la religion de ses victimes . Il faut créer des emplois et c'est clair que la transition énergétique en est un important levier.

Les catastrophes naturelles à répétition grèvent l'économie locale, coûtent cher à la collectivité ; mais désolé elles concernent bien plus de monde que le nombre de chômeurs en France.

Des économistes plutôt en pointe évoquent que si rien de change se pourrait être 20% du PIB mondial qui soit affecté par ces crises climatiques à répétition. En France on se pose la question si un déficit contenu à 3% est source d'austérité ou pas, .....

Il n'y a qu'à relire les pages précédentes, je vous dis, pour comprendre le choix éditorial que je veux poursuivre. Sachant que vous pouvez effectivement revenir à la charge indéfiniment avec votre message sur la préférence nationale, là où l'Eau quand est se met à inonder des résidences ne fait aucun tri de ce type. Ni en France, ni ailleurs. Elle laisse des familles entières sans bien, partout où elle s'engouffre. Certaines deviennent des réfugiés climatiques, d'autres des familles sans récolte, des troisièmes des affamés, ...

et comme l'eau s'invite de plus en plus souvent hors du lit des rivières, alors oui je préfère que l'on ne parle pas dans ce sujet du lit de l'extrémisme. Je défends l'idée simple qu'il faut que ce plus souvent se réduise, et non augmente plus encore. Merci de votre attention.


Dernière édition par Libellule le Mar 02 Déc 2014, 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 22:03

espoir a écrit:
Je me souviens aussi, et je crois l'avoir lu sur ce précieux forum, d'une déclaration de Sarkozy disant que toutes ces interdictions de construire dans des zones inondables, c'était idiot et que les zones pavillonnaires étaient de la place perdue. A.nonymous serait gentil de retrouver cela, il est de loin le meilleur pour la documentation archivée.

Voilà....

Nicolas Sarkozy - Discours sur le Grand Paris du 29 avril 2009 a écrit:
---/---
Le problème c’est la réglementation. Pour libérer l’offre il faut déréglementer, élever les coefficients d’occupation des sols et rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre à chaque propriétaire d’une maison individuelle de s’agrandir, d’ajouter une pièce ou un étage, rendre constructible les zones inondables pour des bâtiments adaptés à l’environnement et au risque, utiliser les interstices, les délaissés d’infrastructures... Il faut changer nos procédures, notre façon d’appliquer le droit, sortir du respect passif d’une réglementation de plus en plus pesante, non pour laisser le champ libre au marché mais pour que la ville vive, respire, évolue, se développe en respectant des règles fortes, compréhensibles, efficaces, écologiques. J’ai demandé que soit conduire une réflexion approfondie sur ce changement de philosophie de notre droit de l’urbanisme.
---/---
Source: http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/communiq/albanel/gp_discours_president_290409.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 22:05

No On dit merci qui? C'est exactement ce type de raisonnement qu'il faut faire évoluer. La réflexion est longue, et les solutions ne sont pas évidentes, chacun le sait ; des conférences sur le climat comme celle qui se tient en ce moment à Lima ont comme objectif de permettre une accélération de la prise de conscience pour favoriser l'action entre 190 pays.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 22:54

Curieusement la densification c'est aussi le programme des écolos... est il préférable de densifier n'importe comment ou de bâtir en tenant compte de l'environnement ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   Mar 02 Déc 2014, 23:25

Pas du tout : Localement Les écologistes sont pour la sauvegarde des zones pavillonnaires à Fontenay et une stabilisation de la population. Une progression de la coulée verte, et le développement de jardins partagés. Reste que là où il faut construire les écologistes préfèrent un peu de densification (mais pas les 33% de l'ex président partout et n'importe comment) qu'une extension sans discontinuer du bétonnage sur des zones auparavant non aménagées (terres agricoles et littoral protégé entre autres). Et quant un grand projet de type Tour triangle se présente comme à Paris, ils n'approuvent pas et s'y opposent. Une occasion de rappeler que la ville la plus dense du 94 est Vincennes en revanche, suivie de près par Saint Mandé.

Un peu de lecture par ailleurs http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9fugi%C3%A9_%C3%A9cologique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'évolution du climat en question : il est temps d'agir   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'évolution du climat en question : il est temps d'agir
Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'évolution du climat en question : il est temps d'agir
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» question sur les cases du relevé 24
» Une future maman a une question a 100$ pour la CSQ
» Une question pour vos enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: