Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Et si on parlait de la loi de 1905

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 04 Mar 2011, 08:09

Moi elle me convient très bien cette loi. N'y touchons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 04 Mar 2011, 08:49

Elle me semble aussi effectivement toujours bien adaptée à la société d'aujourd'hui.

J'avais écrit un petit ouvrage là dessus il y a quelques années sur son contenu et sur ce qu'il s'était passé à Fontenay lors de la séparation effective de l'Eglise et de l'Etat. Une histoire et un contexte passionnants. Une loi bien équilibrée qui conjugue indépendance des institutions vis à vis des religions et respect des croyances de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
hilarian



Messages : 258
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 04 Mar 2011, 09:26

Elle convenait trés bien en 1905..... mais aujourd hui il faudrait peut etre la rafraichir
En 1905 les catholiques représentaient 99 % de la population et les églises étaient déja construites,
Mais qu'en est il aujourd hui, les fidèles de religion musulmane représentent 10 % de la population française
Bien que n'étant pas musulman il me semble que ces fidèles devraient avoir la possibilité de se réunir dans des lieux dignes et non dans la rue
Vous me rétroquerait que les premiers chrétiens se réunissaient dans les catacombes, mais c'était au 4 ième siecle !!!!
Alors que faire,il m'apparait que la réflexion lancée par le chef de l'etat, bien que compliquée, mérite notre attention,
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Sam 05 Mar 2011, 08:40

Il serait surtout nécessaire que la pratique d'une religion n'entre pas en contradiction avec les principes de bases qui régissent le fonctionnement de notre pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Dim 06 Mar 2011, 08:36

Hilarian dit
Citation :
Elle convenait trés bien en 1905..... mais aujourd hui il faudrait peut etre la rafraichir

surtout pas, il faut au contraire l'appliquer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Dim 06 Mar 2011, 20:19

Igor a écrit:
A ma connaissaance personne n'a interdit aux musulmans de prier. Heureusement.
Le financement des lieux de culte ne doit pas se faire avec mes impôts, c'est tout. Je préfère qu'on construise une crèche ou une école publique, ou qu'on maintienne le service de chirurgie cardiaque à Mondor.
La paix sociale a un prix. C'est avec de grands principes que l'on fait empirer des situations. Je suis d'accord pour financer une mise à niveau au bénéfice des Musulmans, c'est préférable à laisser ce soin à des régimes ignobles du type saoudien ou iranien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Dim 06 Mar 2011, 20:22

hilarian a écrit:
Elle convenait trés bien en 1905..... mais aujourd hui il faudrait peut etre la rafraichir
En 1905 les catholiques représentaient 99 % de la population et les églises étaient déja construites,
Mais qu'en est il aujourd hui, les fidèles de religion musulmane représentent 10 % de la population française
Bien que n'étant pas musulman il me semble que ces fidèles devraient avoir la possibilité de se réunir dans des lieux dignes et non dans la rue
Vous me rétroquerait que les premiers chrétiens se réunissaient dans les catacombes, mais c'était au 4 ième siecle !!!!
Alors que faire,il m'apparait que la réflexion lancée par le chef de l'etat, bien que compliquée, mérite notre attention,
Presque + 1, je me méfie de l'initiative de Sarkozy, sur ce sujet, j'approuve Rama Yade. Pour les lieux de cultes, qu'ils soient beaux pour le plaisir des yeaux de tous ceux qui passent devant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Dim 06 Mar 2011, 20:33

G.Massip dit
Citation :
Je suis d'accord pour financer une mise à niveau au bénéfice des Musulmans, c'est préférable à laisser ce soin à des régimes ignobles du type saoudien ou iranien.
Cela ne me convient pas, la république est laïque, c'est pourtant simple à comprendre. il faut être bien naïf pour croire qu'après avoir financé des lieux de culte avec l'argent public (scandaleux) on éviterait le soutien des puissances dont vous parlez. Non ne touchons pas à cette loi, au contraire, appliquons la dans toute sa rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3450
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Mar 08 Mar 2011, 05:42

Si on suit le raisonnement de certains sur ce forum, il faut aider la religion musulmane en revoyant la loi de 1905, quitte à consacrer des deniers publics à l’installation de lieux de cultes. Pourquoi dans ce cas s’arrêter en si bon chemin ?
On pourrait envisager, au moins au plan régional une aide pour les adventistes, une autre pour les bouddhistes, témoins de Jéhovah, évangélistes (ils existent à Fontenay), les Mormons, et au-delà, mais là cela risque de gêner les communistes, les Francs Maçons. Ils sont près de 50 000 dans la Grande Loge Nationale Française, 27 000 à la Grande Loge de France, sans compter le Grand Orient de France (50 000) la Fédération française du droit humain (15 500 frères) et les 12 000 sœurs de la Grande Loge féminine de France.
Et pendant qu’on y est on pourrait aussi subventionner les lieux de réflexion des athées, des agnostiques, …

Et si finalement on commençait tout simplement par subventionner une maison de quartier ouverte à tous quartier du Plateau ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Mar 08 Mar 2011, 06:40

Gérard permettez moi de corriger : pour le Droit Humain ce ne sont pas des "frères" mais des "frères et des soeurs" car c'est une obédience mixte.

Mais en toute logique puisque nous en sommes à la sponsorisassions des "églises" pourquoi s'arrêter à l'Islam ? votre raisonnement se tient tout à fait et il faut s'attendre à ce que vous découvriez d'autres organisations à aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Mar 08 Mar 2011, 07:08

Il y en une qui est pas mal, c'est une dissidence du chiisme très favorable aux femmes, persécutée par les intégristes musulmans http://www.bahai.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 08:18

Une petite vidéo que je trouve très pertinente. C'est une "coup de gueule" de Robert Badinter face aux "débats" proposés sur l'Islam...

Je ne la mets pas en lien direct pour ne pas ralentir la bonne marche du forum.

Je mets juste le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=DfwJQq2FmIA&feature=player_embedded

Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 09:39

Bof Badinter a été meilleur. Il enfonce des portes ouvertes et déclame des lieux soialistes communs.
Plus marrant regardez à droite dans les liens proposés par cette page ceux que ne cite pas Loic par exemple

https://www.youtube.com/watch?v=uuURk4GCwx0&feature=related

ou celui ci très différent de sa femme Elisabeth

https://www.youtube.com/watch?v=2jxMmx0rWv0&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 19:26

Toujours pareil avec la gauche : laïcité rigoureuse pour toutes les religions sauf l'islam. Il faut comprendre, la diversité... et gnagnagna bien sur si on peut ratisser large et avoir quelques électeurs de plus.

Le concept de la laïcité ne se marchande pas ! il n'y a pas de laïcité à la carte selon les intérêts politiques du moment. Pas de faiblesse ! la laïcité toute la laïcité rien que la laïcité pour tous sans exception !

Soit nous changeons les lois françaises et nous renonçons au principe de laïcité, soit nous le gardons et ceux qui vivent ici le respecte.
Personne Français ou étranger n'est obligé de vivre en France s'il ne s'y trouve pas bien...
Le comble étant que les lois relatives à la laïcité sont des créations de la gauche pour lutter contre l'emprise catholique. Maintenant la même gauche a des faiblesses pour l'islam et est prête à renoncer à ce concept qui est devenu une des caractéristiques de notre constitution et ce pour des raisons électorales... mais là ce n'est pas du "populisme".
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 386
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 19:59

Comment peut-on envisager d'utiliser les deniers publics alors que le déficit est plus qu'alarmant, que les impôts, les taxes les prélèvements, le coût de la vie augmentent alors que les revenus pour la majorité des travailleurs diminuent, que les retraités voient leur retraite diminuer de façon scandaleuse, aucune augmentation de rente digne de ce nom qui ne suit pas les augmentations des produits indispensables, gaz, électricité, eau, impôts locaux, transports, nourriture .... Même pas 1% en 2010 ! pour moi 0,72%. A ce rythme, tous les retraités seront à la soupe populaire dans quelques années (il y en a déjà) !
Et il faudrait que l'état mette des fonds pour élever des lieux de culte ? La pratique d'une religion est privée, pas de fonds pour le privé.
Assez de donner à tout va alors que certains d'ente nous n'ont plus de quoi se nourrir, se loger alors qu'ils travaillent. Assez de donner aux étrangers alors que nos compatriotes souffrent (je pense aux retraites données aux étrangers qui n'ont jamais cotisé ). Que pensent-ils quand ils couchent dans leur voiture parfois avec enfants, que pensent-ils quand ils ont froid et faim parcequ' ils ne peuvent payer leurs factures quand ils voient que d'autres acceptent de payer pour des lieux de culte ? Ils éprouvent de la révolte, de la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 20:26

tonton christobal a écrit:
Toujours pareil avec la gauche : laïcité rigoureuse pour toutes les religions sauf l'islam. Il faut comprendre, la diversité... et gnagnagna


Mais est-ce que la laïcité c'est empècher les religions et discriminer les gens qui en ont une ? Je ne crois pas. Et comme me le disait hier une voisine : "ce n'est pas parce qu'il y a quelques brebis galeuses intégristes (y a pas que chez les musulmans d'ailleurs) qu'il faut jeter la pierreà nos millions de concitoyens musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 21:26

Citation :
Mais est-ce que la laïcité c'est empècher les religions et discriminer les gens qui en ont une
ça Loic c'est ce que vous affirmez, c'est un mensonge de plus. Jamais la laicité n'a prétendu empêcher les religions et discriminer qui que ce soit. Allez faire votre discours dans les pays musulmans en remplaçant laicité par religion islamique, au moins vous serez dans la cible.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 21:27

Loïc a écrit:
tonton christobal a écrit:
Toujours pareil avec la gauche : laïcité rigoureuse pour toutes les religions sauf l'islam. Il faut comprendre, la diversité... et gnagnagna


Mais est-ce que la laïcité c'est empècher les religions et discriminer les gens qui en ont une ? Je ne crois pas. Et comme me le disait hier une voisine : "ce n'est pas parce qu'il y a quelques brebis galeuses intégristes (y a pas que chez les musulmans d'ailleurs) qu'il faut jeter la pierreà nos millions de concitoyens musulmans.

Qui jette la pierre à qui ? VOUS ! c'est vous qui n'arrêtez pas de discriminer entre les religions ...

Moi je veux l'application de la loi et la non interférence des religions avec l'état. Je ne discrime pas (le mot à la mode ) je ne veux tout simplement rien pour qui que ce soit.
La religion est un problème individuel et si elle est contraire à la loi elle doit s'y plier. Mais avec la gauche si ce sont des musulmans on aménage... les élections c'est important il faut gratter des suffrages et ensuite on vient donner des leçons d'égalité, de tolérance et de morale à tout le monde. Raz le bol des moralistes à la petite semaine qui ne respectent rien et se pensent très malins.
Vous en trompez certains mais pas la grande majorité, les électeurs contribuables que vous enfumez depuis des années commencent à ne plus vous croire.

POur ce qu'il en est de la philosophie de la voisine : rien à cirer ! la même loi pour tout le monde point c'est tout !

On parle de laïcité et nos gens de gauche nous parle d'islam... il est vrai que les disciples des autres religions nous foutent une paix royale... alors pourquoi cette coupable indulgence envers ceux qui posent problème ? la loi pour tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 22:36

Tout à fait d'accord avec tonton.
Non à l'Allah mal game
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 17 Mar 2011, 23:50

MEPHISTO a écrit:
Citation :
Mais est-ce que la laïcité c'est empècher les religions et discriminer les gens qui en ont une
ça Loic c'est ce que vous affirmez, c'est un mensonge de plus. Jamais la laicité n'a prétendu empêcher les religions et discriminer qui que ce soit.

Tout à fait. Je parle des fanatiques qui se cachent derrière la notion de laïcité pour agresser les autres. Genre apéro saucisson ou de type d'actions malsaines. Et oui ça ce sont des comportements exclisifs (du mot exclusion) et discriminatoires.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 00:14

Loïc a écrit:
MEPHISTO a écrit:
Citation :
Mais est-ce que la laïcité c'est empècher les religions et discriminer les gens qui en ont une
ça Loic c'est ce que vous affirmez, c'est un mensonge de plus. Jamais la laicité n'a prétendu empêcher les religions et discriminer qui que ce soit.

Tout à fait. Je parle des fanatiques qui se cachent derrière la notion de laïcité pour agresser les autres. Genre apéro saucisson ou de type d'actions malsaines. Et oui ça ce sont des comportements exclisifs (du mot exclusion) et discriminatoires.

Je ne savais pas que des fanatiques se servaient de saucissons pour frapper d'autres personnes, ce qui serait une agression caractérisée... vous me l'apprenez.
Peut être faudrait il se cacher pour manger une choucroute ? bientôt nous aurons des dealer de jambon corse et nous ferons des "go fast" de charcuterie italienne...
Vous imaginez un trafic clandestin de figatelli corse transitant avec l'aide le la mafia pour ravitailler les odieux personnages qui osent bouffer du porc dans la région parisienne.
La mafia italienne se faisant des coucougnettes en or massif grâce à l'importation frauduleuse de jambon de Parme ! mieux que la cocaïne !
Le réduit Auvergnat demandant l'indépendance pour continuer à produire de la saucisse et les Savoyards montant un réseau de contrebandiers pour faire voyager en cachette des chapelets de "diot" destinés à leurs compatriotes ramoneurs parisiens.
Gaffe aux Basques qui parfois ont des réactions violentes et qui pourraient se livrer à des représailles à la suite de l'embargo sur le jambon de Bayonne...

Intolérable provocation : boire du beaujolais nouveau... tout le monde à la flotte et plus vite que ça ! intolérants !

PS : Pour masquer l'odeur du cochon dans les voitures de ces bandits et ainsi déjouer le flair des chiens de la police religieuse certes mais de gauche labellisée LOIC la charcutaille sera planquée sous des tablettes de H...

Le ridicule ne tue pas ... LOIC est toujours vivant !

Vive la laïcité revue par les communistes...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 00:21

La question n'est pas de se cacher, mais de respecter les autres... La notion de "vivre ensemble" c'est aussi que chacun puisse être respecté dans ce qu'il croit. Parfois certains provocateurs se parent des termes de laïcité pour ne pas laisser vivre les autres. Et bien ça je crois que ce n'est pas conforme à l'esprit de la loi de 1905.

La laïcité ce n'est pas exclure ceux qui croient. C'est que chacun vive ensemble... Et de ce point de vue l'indignation de Robett Badinter je la trouve juste. Parce que qu'en ce moment, ce ne sont pas les mangeurs de choucroute qui sont désignés comme boucs-émissaires au moment où l'UMP propose un débat sur l'Islam après le calamiteux débat de l'an dernier sur l'identité nationale.

Pour moi il n'y a qu'une sorte de français. Des citoyens à part entière comme le rappelle l'article 1 de la constitution : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée."

Il n'y a pas des moins français que d'autres, des français d'origine ceci ou d'origine cela... Il y a des citoyens. Et je ne crois pas que ce soit "ridicule" de dire cela, ni que l'intervention de Robert Badinter soit délirante. Mais vous n'êtes pas obligé d'être d'accord avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 01:08

N'est ce pas un manque de respect que de vouloir imposer aux autres les principes de sa religion ?

Vos dérives politicardes sur l'UMP et le reste sont hors de propos ! lorsqu'une religion intervient dans le domaine de l'éducation, des soins, du régime alimentaire de la communauté, des programmes de l'enseignement... ce n'est pas le pays laïque qui est responsable du problème mais ceux qui n'arrivent pas à se conformer aux lois de la nation au nom d'une religion et refusent de respecter le pays dans lequel ils sont installés.

Ce débat que vous menez contre notre pays, contre ses lois et contre notre constitution se retournera contre vous ce qui ne me gène pas, mais aussi malheureusement contre les naïfs que vos aurez instrumentalisés pour votre combat politique... et là c'est plus grave car les risques à venir sont supérieurs au gain ou à la perte d'une élection. Il est vrai que pour le PC l'important n'est pas là !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 01:19

Et si on organisait une réunion pinard saucisson à la fête des voisins ! en quoi cela serait-il anti laïque?
Tout le monde y serait bienvenu. Même M.Aboulkeir.
Par contre si je veux faire autre chose que la prière rue Mirat (espace public) un vendredi je vais me faire jeter par les barbus.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 04:26

Viva a écrit:
Et si on organisait une réunion pinard saucisson à la fête des voisins ! en quoi cela serait-il anti laïque?
Tout le monde y serait bienvenu. Même M.Aboulkeir.
Par contre si je veux faire autre chose que la prière rue Mirat (espace public) un vendredi je vais me faire jeter par les barbus.

S'il n'y a que ça à boire et à manger ça excluerait de fait une partie des gens. Mais si il y a aussi du jus d'orange et des amandes alors ça va...

Quand à mon nom, merci de ne pas l'écorcher Aboulkheir ça prend un h comme à Constantine, sans le h c'est à Oran. Merci. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 05:09

on mange du boudin là bas?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 18 Mar 2011, 05:47

Ils amène leur bouffe et c'est réglé ! on ne va pas passer le réveillon la dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 12 Mai 2011, 20:50

c'est bizarre le soufflé sur la loi de 1905 est brutalement retombé. De cela ausssi il faudra parler aux élections. Le maire de Fontenay n'a pas une position très nette sur les subventions à accorder aux structures cultuelles (du culte). On crée une crèche ou une association culturelle intra muros , on demande une subvention et roule ma poule, ce sont les oeufs d'or du budget communal qui casquent avec la bénédiction, c'est le cas de le diren du responsable du budget, le socialiste Bédouret.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 04 Aoû 2016, 12:27

Voilà qui met fin (provisoirement ?) à un débat entamé il y a plusieurs années comme en témoigne cette discussion ouverte en 2011.....


"« On ne revient pas sur la loi de 1905, ça doit être compatible avec la loi de 1905 », qui interdit à l’Etat et aux collectivités locales de subventionner des activités cultuelles, a insisté M. Le Foll. La veille, le président Hollande avait estimé devant la presse, que « ce qui n’est pas possible, sauf à changer la loi de 1905, c’est que l’Etat puisse subventionner un culte », contredisant ainsi les déclarations successives de M. Valls."


http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/08/03/financement-du-culte-musulman-l-elysee-ne-veut-pas-revenir-sur-la-loi-de-1905_4978149_1653130.html a écrit:
Financement du culte musulman : l’Elysée ne veut pas revenir sur la loi de 1905

Le Monde.fr avec AFP | 03.08.2016 à 20h47

Après plusieurs jours de déclarations contradictoires, le gouvernement a tenté mercredi 3 août de clarifier sa position sur un éventuel financement public du culte musulman, en promettant de ne pas revenir sur la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a annoncé mercredi au micro de RTL que le ministère de l’intérieur ferait « des propositions à la fin de l’été » concernant le financement du culte musulman, aujourd’hui deuxième religion de France. Interrogé à l’issue du conseil des ministres sur cette question du financement, il a semblé vouloir clore le débat ouvert par le premier ministre Manuel Valls après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray.

« On ne revient pas sur la loi de 1905, ça doit être compatible avec la loi de 1905 », qui interdit à l’Etat et aux collectivités locales de subventionner des activités cultuelles, a insisté M. Le Foll. La veille, le président Hollande avait estimé devant la presse, que « ce qui n’est pas possible, sauf à changer la loi de 1905, c’est que l’Etat puisse subventionner un culte », contredisant ainsi les déclarations successives de M. Valls.

Dimanche, le premier ministre, soucieux de bâtir un « nouveau pacte avec l’islam de France », s’était dit favorable à l’interdiction temporaire du financement de mosquées par des fonds étrangers. « Il faut reconstruire une capacité de financement française » , avait-il ajouté. S’avançant un peu plus mardi, M. Valls avait refusé de s’« interdire une forme de financement public » du culte musulman, tout en reconnaissant que « toucher à la loi de 1905 ouvrirait un débat très périlleux ». « Mais nous devons passer en revue toutes les solutions », avait-il jugé.

Matignon avait alors précisé qu’il s’agissait d’« examiner les possibilités » de financement dans le seul cadre de la loi de 1905. Mais l’opposition de droite comme celle de gauche n’en ont pas attendu davantage pour lancer l’offensive.

Pour Hervé Mariton, candidat à la primaire de la droite, M. Valls « a capitulé ». Le député des Républicains a estimé que cette volonté de financement public traduisait « une sorte de reconnaissance d’une situation communautariste et l’abandon d’une exigence très forte d’intégration à la française ». « Quand on lit entre les lignes (…) ce que nous dit le premier ministre, il s’agirait d’avancer vers un financement public du culte. Je ne suis pas d’accord. Ce sont les fidèles qui doivent financer le culte, quel que soit le culte », a renchéri Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle.



Polémique sur la direction de la Fondation pour l’islam de France

Mercredi, M. Le Foll a évoqué plusieurs pistes possibles à l’étude, comme la « défiscalisation des dons », la « taxe sur les produits alimentaires halal » et le « financement participatif ». Mais quoi qu’il en soit, le financement reposera, a-t-il promis, sur un « principe » : l’« outil » de ce financement sera la Fondation pour l’islam de France, que le gouvernement veut remettre sur les rails.

La question de la direction de cette fondation a d’ailleurs créé une nouvelle polémique. Alors que François Hollande avait laissé entendre que l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement prendrait la tête de cette institution, dont le but est notamment de contrôler le financement de la construction des lieux de culte musulman, la ministre du droit des femmes, Laurence Rossignol, a publiquement plaidé mercredi matin pour qu’une femme occupe cette fonction.
Source : http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/08/03/financement-du-culte-musulman-l-elysee-ne-veut-pas-revenir-sur-la-loi-de-1905_4978149_1653130.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 04 Aoû 2016, 18:08

a.nonymous a écrit:
Voilà qui met fin (provisoirement ?) à un débat entamé il y a plusieurs années comme en témoigne cette discussion ouverte en 2011.....


"« On ne revient pas sur la loi de 1905, ça doit être compatible avec la loi de 1905 », qui interdit à l’Etat et aux collectivités locales de subventionner des activités cultuelles, a insisté M. Le Foll. La veille, le président Hollande avait estimé devant la presse, que « ce qui n’est pas possible, sauf à changer la loi de 1905, c’est que l’Etat puisse subventionner un culte », contredisant ainsi les déclarations successives de M. Valls."


[l

Cette déclaration est pleine d' hypocrisie, qui finance les églises de France ( réparations, entretien....) mais pas le clergé?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 04 Aoû 2016, 23:03

mamiea a écrit:
Cette déclaration est pleine d' hypocrisie, qui finance les églises de France ( réparations, entretien....) mais pas le clergé?


Tout dépend si le lieux de culte: église, temple ou synagogue existait avant la loi de 1905 ou non...

Dans le premier cas l'entretien du bâtiment "historique" est à la charge de l'état, dans le second il est à la charge des fidèles...

Après il peut y avoir hélas des arrangements comme par exemple une confusion volontaire entre locaux culturels et locaux cultuels qui permet à certaines municipalités de financer indirectement l'entretien de locaux cultuels... L'argent public ainsi dépensé serait pourtant mieux utilisé pour la création et l'entretien d'écoles ou d'équipements réellement culturels ou sportifs non communautaristes....
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3450
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Jeu 04 Aoû 2016, 23:50

on peut parler aussi des mises à disposition de terrains à des conditions surprenantes, ou de cautions municipales pour des achats, constructions ou travaux d'équipements cultuels

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14259
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 05 Aoû 2016, 01:02

Conditions surprenantes ou tout simplement juridiquement pratiquables puisque fondamentalement (sans jeu de mots) assises sur des bases légales?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3450
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 05 Aoû 2016, 01:35

Sauf quand le préfet estime que les conditions ne sont pas conformes aux valeurs du marché. Renseignez vous, Historique pas loin d'Auchan, quant aux cautions encore faudrait-il que la valeur du bien cautionné puisse éventuellement couvrir le montant de la caution. Renseignez vous notamment sur ce forum

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13865
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait de la loi de 1905   Ven 05 Aoû 2016, 02:07

Si en 1789 l'état n'avait pas confisqué les biens de l'église elle serait financièrement indépendante...
Il suffit de faire l'historique de l'affaire pour comprendre comment l'état qui avait pris les biens du clergé catholique sans les payer et en dépensant l'argent des ventes des biens dits nationaux s'est retrouvé dans l'obligation de dédommager, ce qu'il n'a jamais fait.

Conséquence : prise en charge des église... ensuite tout découle de là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on parlait de la loi de 1905
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si on parlait de la loi de 1905
» La foi des Cauchois en chansons
» Envie de partager un livre
» Et si la Normandie était plus Viking que la Scandinavie ?
» On parlait de fruits....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: