Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

  Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 10:07

Alors que les médecins généralistes en grève ont fermé leur cabinet puis ont continué leur action en boycottant en partie la carte vitale, je me pose une question bien plus locale...

Est-il possible que, suite au départ à la retraite des médecins qui se sont installés sur le Val il y a quelques décennies et suite au refus des nouveaux médecins de s'installer comme généralistes dans ce type de quartier, celui-ci devienne progressivement un désert médical obligeant les patients à se rendre dans l'autre partie de la ville ou dans les villes voisines pour se faire soigner ?

La question est d'actualité et l'interrogation est aujourd'hui bien réelle....

La solution ne serait-elle pas la création d'une maison médicale bien située, bien sécurisée et avec un parking, maison qui offrirait aux médecins libéraux des cabinets à un loyer raisonnable...

Quand je parle maison médicale, je parle bien d'une mutualisation de moyens pour des médecins libéraux et non d'un dispensaire municipal hébergeant des médecins fonctionnaires...


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 28 Déc 2017, 10:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 695
Date d'inscription : 27/09/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 10:59

Prenez exemple le l'Angleterre et de l'autre coté de l'atlantique et vous comprendrez comment notre système médical s'organisera très bientôt.

Mais sans doute que Loic ou Libellule vont s'etonner de mes propos et argumenteront par le biais de mot "solidarité", "Mutualisme", "partage".... lol

C'est comme ca et le système lorsque il sera totalement essouflé et donc mort, on aura plus le choix... car si on attend les reforme, certain profite, profite et encore profite jusqu'aux derniers souffles de ce système.

Ensuite, de parler de desert médical dans l'Est de la ville, mais que fait la mairie qui bosse dans ce coin de la ville depuis plus de 50 ans?!?!?!?!? Je me demande même pourquoi le Val n'est pas devenu un exemple pour toutes les grands ensembles d'IDF voir de France ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 11:56

pour d'autres il n'y a pas de problème de coût en matière de soins...

Prêtez attention au nom du praticien, cela va peut être éveiller des souvenirs.


 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Cid_im10


le partage et la même médecine pour tous...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 12:25

A chaque départ à la retraite d'un médecin la question se pose, problème de perte de vocation en partie, coût élevé de l'ouverture d'un cabinet, éparpillement des patients, il y a plein de raisons qui font que le rapport de proximité avec les médecins ont beaucoup changé ces dernières années.

Smile d'un petit lol m'interpelle en suggérant ce que je pourrais dire, sans se soucier de ce que je pense réellement. J'en déduis que mon avis l’intéresse et c'est tant mieux.

Avant de le donner plus précisément, (car oui j'en ai un Smile ) sachez déjà qu'il s'appuie sur ce rapport qu'il convient donc de découvrir en premier lieu avant que je ne le commente plus avant. a+ donc.

http://www.senat.fr/rap/r12-335/r12-335_mono.html

mot clefs MSP : avec les problématiques adossées, et probablement le point D et ses alineas 1 2 et 3 en fin de table des matières pour y remédier. Sauf qu'au delà de la théorie, le marché de l'emploi sanitaire s'auto régit. http://www.fredericbizard.com/reperes/analyse-historique-et-economique-de-la-medecine-liberale-de-la-revolution-a-nos-jours/ Les métiers dits "libéraux" sont même libéraux pour cette raison.

Le cas échéant on pourra lire l'audition  II... du premier lien fourni.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 12:56

Un médecin ne s'installe pas ou part lorsqu'il n'est plus en sécurité dans son cabinet.
Un médecin, une infirmière... ne vont plus dans des secteurs où les pompiers se font agresser y compris lorsqu'ils portent secours et où la police est invitée à ne pas venir sous peine de "provoquer" des incidents.

Curieusement et selon la même répartition géographique les commerces se ferment... on attaque et on fait flamber les bus qui circulent et on s'étonne ensuite de vivre dans un désert...

Ce sont des constatations de terrain et le reste n'est que balivernes idéologiques et arguties de bas étage.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 13:34

tonton christobal a écrit:
pour d'autres il n'y a pas de problème de coût en matière de soins...

Prêtez attention au nom du praticien, cela va peut être éveiller des souvenirs.

le partage et la même médecine pour tous...


Pour préciser les choses, Philippe Touraine est le frère de Marisol.....

Citation :
---/---
Pour la petite histoire, son unique frère, Philippe Touraine, est endocrinologue à la Pitié et il pratique, lui, des tarifs de consultation de 130 à 150 euros. Pas de commentaires.
---/---
Source: http://www.marisoltouraine.fr/2012/09/marisol-touraine-du-social-a-se-faire-portrait-publie-par-liberation/
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 14:28

a.nonymous a raison d’aborder ce sujet très grave qui concerne le service et la présence  des médecins généralistes dans nos quartiers.

On assiste avec une certaine angoisse au non remplacement des praticiens qui partent à la retraite et cette situation ne semble pas particulièrement émouvoir les élus locaux ou nationaux.

On se réjouit des années de vie que nous gagnons, de la baisse de la mortalité infantile, des progrès de la médecine, et dans le même temps les successeurs ne se présentent pas dans les cabinets disponibles. Ou alors ils veulent bien mais dans des conditions d’horaires et de contraintes professionnelles bien éloignées des celles de nos « docteurs ».

La population vieillit, la demande est donc de plus en plus grande, et, paradoxalement, l’offre médicale diminue. Il serait sans doute plus utile pour un gouvernement qui gouverne, de réfléchir et d’agir sur ce sujet qui concerne tout le monde que sur d’autres questions marginales qui ne font que coller à des idéologies peu suivies dans l’opinion.

Les revendications professionnelles soulevées par ces praticiens ne sont pas nouvelles et elles sont légitimes.
Personnellement j’ai toujours pensé que le prix d’une consultation était bien faible pour 20 minutes comparé à ce que je paie pour entretenir ma voiture chez le concessionnaire à plus de 100 euros de l’heure.

Certains agitent immédiatement, et de bonne foi, le chiffon rouge des sommes impossibles à avancer pour les « pauvres ». Mais il existe un certain nombre de dispositifs de prise en charge pour les plus démunis, la CMU par exemple, et il n’appartient sans doute pas à un médecin de quartier de fonctionnariser son travail, par définition libéral, pour remédier aux carences d’un système.

Le déclin se manifeste ici comme ailleurs sans que de vraies solutions soient proposées par la puissance publique.

Faut-il augmenter les quotas dans les concours ? quelles mesures pour aider et encourager les jeunes praticiens ? à quelles rémunérations à la mesure européenne faut-il parvenir ? Comment faire en sorte qu’un médecin ne passe pas tant de son temps à remplir des papiers, des documents pour la sécurité sociale, au lieu de soigner ? quelles mesures de sécurité pour protéger ces médecins lorsqu’ils vont en visite ?

On ne compte plus les agressions contre ces hommes et ces femmes qui osent entrer dans certains quartiers, leur caducée ne leur servant plus à rien. Souvenons-nous de ce médecin assassiné dans son cabinet il y a quelques années à Val-de-Fontenay.

On nous demande d’avoir confiance, de ne pas sombrer dans le déclinisme, mais cela ne suffit pas.

On a vu l’effondrement progressif du respect de l’autorité et de la loi, donc des personnes. L’éducation nationale bafouée, la police maudite, les pompiers caillassés, les chauffeurs de bus maltraités, et pour tous ces graves naufrages les politiques n’ont rien fait, au contraire.

Et « il » voudrait de l’optimisme !

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 14:51

Séance de pédicure ce matin, pour une petite demi-heure de travail 35 euros oui trente cinq.

Comparaison faite avec un médecin généraliste, durée des études, responsabilité, disponibilité... on devrait s'interroger.
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 277
Date d'inscription : 19/02/2013

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:00

En France l'exercice individuel reste malheureusement majoritaire. Un vrai cabinet de groupe, avec des compétences vraiment partagées et un secrétariat commun pour un tiers-payant plus large mais non généralisé, permet des horaires plus normaux pour une vie moderne et une rotation des absences. De plus les visites à domicile, avec fatigue et insécurité, ont disparu dans la plupart des pays civilisés. Ici seuls les pédiatres les ont à peu près abandonnées...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:12

On assiste avec une certaine angoisse au non remplacement des praticiens qui partent à la retraite et cette situation ne semble pas particulièrement émouvoir les élus locaux ou nationaux.

Emouvoir, si, mais je ne crois pas que la question-solution se situe au niveau de l'émotion. (le lien fourni du Sénat en témoigne). Les études pour devenir médecin sont longues et la sélection est rude, même quand on vise à être généraliste. Que ce généraliste soit "atypique" et c'est la clientèle qui ne suivra pas.

Il y a un glissement des comportements des patients ; certains ne se soignent plus faute de pouvoir avancer les frais ; les médecins parfois regrettent de l'être devenu, voyant, pour reprendre votre exemple Gérard un garagiste ou un plombier mieux gagner leur vie qu'eux ; en faisant beaucoup moins d'heures.

D'autres patients en veulent "aux institutions" sans vraiment savoir lesquelles, qui ne leur permettent plus de se soigner, et certains en deviennent rebelles.

Tout cela est vrai : mais avant tout pour qu'un cabinet fonctionne bien il lui faut une "clientèle", et la clientèle va où bon lui semble. Elle est aussi libre que la maison de santé peut être libérale, si elle est "libérale". Un maison de soins publics peut-elle être autre chose. Oui, certainement puisque le rapport à l'argent y est perçu différemment. Mais précisément c'est cette différence de départ qui peut aussi faire que le "client" préfèrera "aller ailleurs" ; car la crise identitaire est telle avec la crise qui progresse, que l'on préfère se voir "ailleurs" que parmi les plus indigents.

Si c'est "ailleurs" que dans un quartier dense ou pauvre qu'il faut se rendre, ce n'est pas la faute du médecin, qui n'a aucune raison d'être moins bon que celui qui a son cabinet dans un coin plus paisible "a priori".

Mais voilà, les "a priori", on ne peut empêcher personne d'en avoir ; et cela ne date pas d'hier puisque le mot même de banlieue définissait déjà l'endroit à bannir (le lieu qui a une lieue d'une ville centre,  devient une ville dortoir mise au ban de lieux de résidences plus dignes).

Je serai pour ma part assez favorable à l'ouverture d'une MSP, mais comme l'explique l'étude du Sénat, au delà des considérations des patients qui vont "ailleurs", là ou le local est plus beau, si l'on fournit le beau local à une équipe de médecins, trop d'expériences démontrent que "quand bien même" les médecins ne s'installent pas dans un environnement qui ne leur parait pas favorable.

On est dans une certaine mesure dans la quadrature du cercle où santé, affaire rentable, climat local, et manque de clientèle intrinsèquement sont des éléments qui se contredisent ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:46

Mistigri, parfois je me demande si vous vous renseignez sur ce que fait la ville en matière de santé.

Fontenay-sous-Bois a choisi de développer un service public de médecine de proximité accessible à tous. La ville a implanté 2 Centres Municipaux de Santé (CMS) qu’elle gère et dont elle prend en charge le personnel, l'équipement et l'entretien. Les spécificités des CMS tiennent à leur mode de travail en équipe multidisciplinaire, à la prise en charge globale du patient dans un même lieu et à leurs actions de santé publique pour tous les publics.

Le système du tiers-payant (paiement réduit à la simple part du ticket modérateur) y est appliqué pour tous les assurés sociaux quelle que soit leur couverture sociale sur présentation d’une carte vitale à jour. Pour les soins courants, aucune avance de frais n’est demandée si l’assuré bénéficie (sur présentation des documents justificatifs) d’une prise en charge à 100%, de la CMU complémentaire, de l’AME, ou s’il s’agit d’un accident du travail ou d’une consultation dans le cadre d’une maternité, ou lorsqu’il est adhérent d'une mutuelle avec laquelle le CMS est en relation. Il n’y a, bien sûr, aucun dépassement d’honoraire dans ces structures.

la suite ici http://www.fontenay-sous-bois.fr/solidarite-sante/sante/centres-municipaux-sante/

Ceci dit peut-être que ces services publics pourraient disparaître si on considère qu'il faut les remplacer par des maisons libérales.

Il est des lieux que l'on peut remettre en cause, et des services publics aussi ; reste à savoir jusqu'à quel point.


Dernière édition par Libellule le Mar 06 Jan 2015, 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:48

c'est de la faute des "à priori"... vous auriez vu la tronche de l'à priori lorsqu'il est arrivé à l'hôpital ... après s'être fait agressé pour tenter de ne pas être dévalisé.

l' "à priori" à même pris des vacances en faisant du camping sous une tente à oxygène c'est tout dire !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:54

Ces que Libellule, qui a remplacé Loïc dans le rôle de la Voix de son maitre, omet juste de préciser à propos des centres de santé dont les médecins sont fonctionnaires territoriaux ce sont les horaires d'ouverture de ceux-ci...

Citation :
Centre municipal de Santé Émile-Roux
24, rue Émile-Roux
01 49 74 79 40
horaires : 8h30-12h30/13h30-19h00 du lundi au vendredi, fermé à certaines périodes de vacances scolaires pendant l’année (consultations délocalisées sur l’autre CMS), se renseigner pour les dates.

Centre municipal de Santé Roger-Salengro
40 bis, rue Roger-Salengro
01 49 74 76 56
horaires : 8h30-12h30/13h30-19h00 du lundi au jeudi, jusqu’à 17h le vendredi,
8h30-12h30 le samedi
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 15:55

@tonton on peut même mettre en cause les a posteriori. Suspect pale
@a.nonymous je n'omets rien, j'écris la suite ici. En fournissant le lien. Je suis les consignes des uns et des autres de ne pas faire trop long, donc.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 16:00

a.nonymous a écrit:
Ces que Libellule, qui a remplacé Loïc dans le rôle de la Voix de son maitre, omet juste de préciser à propos des centres de santé dont les médecins sont fonctionnaires territoriaux ce sont les horaires d'ouverture de ceux-ci...



pour être raccord avec des "médecins fonctionnaires" nous allons inventer les "malades fonctionnaires" avec dates et heures permettant de bénéficier de soins et prière de revenir plus tard en cas de fermeture du bureau ou de maladie des employés... un peu comme la poste de Fontenay.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 695
Date d'inscription : 27/09/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 16:38

Libellule a écrit:
Mistigri, parfois je me demande si vous vous renseignez sur ce que fait la ville en matière de santé.

Fontenay-sous-Bois a choisi de développer un service public de médecine de proximité accessible à tous. La ville a implanté 2 Centres Municipaux de Santé (CMS) qu’elle gère et dont elle prend en charge le personnel, l'équipement et l'entretien. Les spécificités des CMS tiennent à leur mode de travail en équipe multidisciplinaire, à la prise en charge globale du patient dans un même lieu et à leurs actions de santé publique pour tous les publics.

N'est pas ici un moyen indirect de concurrencer les medecins qui perdent des patients?

Libellule a écrit:
Le système du tiers-payant (paiement réduit à la simple part du ticket modérateur) y est appliqué pour tous les assurés sociaux quelle que soit leur couverture sociale sur présentation d’une carte vitale à jour. Pour les soins courants, aucune avance de frais n’est demandée si l’assuré bénéficie (sur présentation des documents justificatifs) d’une prise en charge à 100%, de la CMU complémentaire, de l’AME, ou s’il s’agit d’un accident du travail ou d’une consultation dans le cadre d’une maternité, ou lorsqu’il est adhérent d'une mutuelle avec laquelle le CMS est en relation. Il n’y a, bien sûr, aucun dépassement d’honoraire dans ces structures.

La déresponsabilisation de la société avec le tier payant, on y arrive! Faire croire que tout est gratuit, tout est dû est un tres mauvais signe lancé à la population. Il faut responsabiliser plutôt que d'assister encore, et encore! C'est comme motiver à ne pas payer d'impôt ... un moment donnée on perd tout équilibre et tout sens de la responsabilité vis-à-vis de l'etat et du service publique qui paie et amène un service NON GRATUIT!

Bon nombre de grèviste ou d'ami medecin souhaitent quitter la fonction car scandalisé par ces aides à des personnes toujours plus exigeantes face un des services gratuits à leurs yeux mais tellement chères pour notre système. Quand un patient apprend que la CMU fonctionne pour tel, ou tel service n'appeler pas à le raisonner ou à son sens des responsabilités ... non, ce patient fonce se faire soigner quitte à mobiliser un scanner coutant au contribuable des milliers et des milliers d'Euros. Et c'est comme ca que ca se passe en France!

Libellule a écrit:
la suite ici http://www.fontenay-sous-bois.fr/solidarite-sante/sante/centres-municipaux-sante/

Ceci dit peut-être que ces services publics pourraient disparaître si on considère qu'il faut les remplacer par des maisons libérales.

Il est des lieux que l'on peut remettre en cause, et des services publics aussi ; reste à savoir jusqu'à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 16:42

Libellule ne remplace personne. I love you alien cat
Il répond à une remarque de Mistigri, sans faire trop long, et s'amuse de voir son nom aussi souvent cité alors qu'il ne demande rien à personne. J'en déduis que certains préfèrent que je reste avec vous,  sans compter mes heures. I love you alien cat

@smile : votre question : il faudrait tenir une statistique précise, mais je ne crois pas. Mais qui sait... ?
Si le tiers payant devenait universel, la question se poserait d'autant plus, mais prend on cette voie, là non plus je n'y crois pas ; les médecins libéraux préfèrent organiser un encombrement de la sécu (service public) que de voir leur propre trésorerie affectée. rendeer
http://www.ledauphine.com/sante/2015/01/04/la-greve-de-la-carte-vitale-est-declaree

Il se trouve que j'ai dû me rendre aux urgences voici peu ; la proximité supposait que je me rende à celles d'une clinique privée : j'ai beaucoup appris ce jour là et ai apprécié que le service public ne soit pas en grève lui en même temps que la clinique privée. Tout le monde ne rencontre pas les mêmes "a priori" quoi qu'on en dise. geek Mais chacun acquiert un "a posteriori" qui remet bien les choses en place.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 18:53

Sujet très intéressant avec de la part des uns et des autres quelques erreurs.
Si les médecins partant en retraite ne trouvent pas de remplaçants c' est en grande partie du au fait que les nouveaux arrivants ne veulent pas sacrifier leur vie personnelle à leur vie professionnelle.
Il n' est pas faux de dire que s 'installer dans des quartiers dit "chauds" refroidit certains postulants.
Il n' est pas faux de dire que "racheter" une clientèle est une obligation (a moins de vivre d' eau fraîche, pour l' amour il n y a pas le temps).
Un petit rappel : il y a obligation d' avoir un médecin référent pour être remboursé (dans des durées acceptables) donc le nomadisme médical est de moins en moins pratiqué.
Quand au tiers-payant il est très simple à mettre en oeuvre sans pour autant prendre le médecin pour un banquier, il suffit simplement que chacun assume ses responsabilités soit : la sécurité sociale rembourse l' intégralité au médecin et se fait rembourser par les mutuelles.
Tout comme pour les rythmes scolaires, le ministre décide des changements et n' assume pas les conséquences, c' est facile et d' une grande hypocrisie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 19:01

Libellule a écrit:
L

Il se trouve que j'ai dû me rendre aux urgences voici peu ; la proximité supposait que je me rende à celles d'une clinique privée : j'ai beaucoup appris ce jour là et ai apprécié que le service public ne soit pas en grève lui en même temps que la clinique privée. Tout le monde ne rencontre pas les mêmes "a priori" quoi qu'on en dise. geek Mais chacun acquiert un "a posteriori" qui remet bien les choses en place.

Les urgences de l' hôpital public peuvent être en grève, mais le personnel est réquisitionné, tout comme pour les cliniques privées ne vous en déplaise.
Si vous aviez suivi la procédure (appel au samu) vous auriez, certainement, été dirigé vers un HP.
Quand au choix entre l' un ou l' autre je dirais que cela dépend de la gravité du problème, pour une coupure la clinique suffit amplement, pour un malaise je préfère l' hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 19:04

mamiea a écrit:
---/---
Il n' est pas faux de dire que "racheter" une clientèle est une obligation (a moins de vivre d' eau fraîche, pour l' amour il n y a pas le temps).
---/---


Il n'y a pas besoin de "racheter" une clientèle, certains médecins partant en retraite n'arrivant même pas à "donner" la leur...
Revenir en haut Aller en bas
telemaque

telemaque

Messages : 314
Date d'inscription : 15/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 19:09

lorenzaccio a écrit:
En France l'exercice individuel reste malheureusement majoritaire. Un vrai cabinet de groupe, avec des compétences vraiment partagées et un secrétariat commun pour un tiers-payant plus large mais non généralisé, permet des horaires plus normaux pour une vie moderne et une rotation des absences. De plus les visites à domicile, avec fatigue et insécurité, ont disparu dans la plupart des pays civilisés. Ici seuls les pédiatres les ont à peu près abandonnées...

Le problème d un cabinet de groupe, quand la moitié part en retraite si aucun medecin reprend le poste, c est tout le cabinet qui peut fermer. Ce qui pourrait être le cas au val de fontenay.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 19:21

telemaque a écrit:
Le problème d un cabinet de groupe, quand la moitié part en retraite si aucun  medecin reprend le poste, c est tout le cabinet qui peut fermer. Ce qui pourrait être le cas au val de fontenay.

C'est parce que j'ai bien peur que ce soit ce qui se profile à l'horizon pour le cabinet du Val que j'ai ouvert cette discussion...

L'avenir du cabinet du Val est désormais une vraie question et il ne serait pas inutile qu'un élu interpelle le maire sur ce sujet en conseil municipal...

Et puisque l'élu en charge de la parole municipale sur ce forum affirme que la politique de la municipalité est le développement des centre de santé municipaux, ceux-ci ont-ils des médecins en nombre suffisant pour reprendre la clientèle des partants et ont-ils l'intention de revoir l'amplitude de leurs horaires d'ouverture pour répondre aux attentes réelles des patients ?

Le curé n'est plus, l'instituteur n'est plus qu'un fonctionnaire de l'éducation nationale alors pourquoi pas aussi des médecins fonctionnaires municipaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 21:48

2 mois plus tôt, sujet similaire :
http://www.plateaufontenay.net/t1962-a-votre-sante

concernant le centre municipal de santé, les médecins généralistes y reçoivent-ils avec ou sans rendez-vous ? Dans quels délais en pratique ?
J'ai souvenir d'une tentative de prise de rendez-vous au CMS mais vu les délais, je n'ai pas réessayé..
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMar 06 Jan 2015, 23:43

Les urgences de l' hôpital public peuvent être en grève, mais le personnel est réquisitionné, tout comme pour les cliniques privées ne vous en déplaise... Lis je.

C'est que je pensais. Mais non une clinique privée, les cliniques privées de là où j'étais passaient toutes la même consigne... Aller aux urgences de l'hôpital public...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMer 07 Jan 2015, 07:01

Libellule a écrit:
Les urgences de l' hôpital public peuvent être en grève, mais le personnel est réquisitionné, tout comme pour les cliniques privées ne vous en déplaise... Lis je.

C'est que je pensais. Mais non une clinique privée, les cliniques privées de là où j'étais passaient toutes la même consigne... Aller aux urgences de l'hôpital public...
Encore faut-il qu' il y est un service d' urgence dans ces cliniques, les cliniques privées sont en bis-bis avec le ministère et appliquent les consignes : renvoyer sur l' Hôpital comme le font les services publics (samu, pompiers). Que cela soit bien ou non, a chacun sa réponse.
@a.nonymous :
Le rachat de la clientèle fait partie des calculs obligatoires (tout comme le loyer, le matériel médical....) a toute installation.
Il est évident qu' un médecin ne trouvant pas de remplaçant ne pourra pas négocier son fond de commerce (tout comme pour tout autre forme de commerce).
Les patients du Val n' ayant plus de médecin iront sur les autres cabinets, mais comme cette situation ne ce limite pas aux quartiers Est, les médecins encore en activité sont submergés et refusent de prendre de nouveaux patients. Ce n' est pas mon constat mais celui de mon médecin qui prédit une augmentation des fermetures de cabinets sur Fontenay.

Ouvrez une maison de santé avec des médecins salariés à 6500 euros par mois, faisant 35 heures de 9 heures à 18 heures du lundi au vendredi avec 6 semaines de congés payés et vous avez une chance certaine de trouver des candidats.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMer 07 Jan 2015, 08:28

@salamandre

J'aurais pu effectivement poursuivre le sujet ouvert il y a deux mois mais celui-ci était plus général alors qu'il y a désormais un vrai problème local dans notre ville avec le départ d'un nouveau médecin à la retraite, médecin qui n'a pas réussi à trouver de successeur pérenne...

A partir de là, et sans même parler de la fermeture d'autres cabinets annoncée par Mamiea, il va peut-être falloir que le maire et la municipalité prennent enfin conscience que ce n'est ni d'un théâtre ni d'associations sociales et solidaires dont ont besoin les habitants de notre ville mais de services bien plus basiques...

Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 695
Date d'inscription : 27/09/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMer 07 Jan 2015, 09:28

Un(e) etudiant(e) à la mairie "Bonjour,Je suis jeune diplome en medecine avec un bagage de 9 année d'étude. J'ai maintenant 28 ans et je souhaite ouvrir un cabinet chez vous, avez vous des informations a me donner?

La mairie " Bien sur, au Val de Fontenay, une clientèle vous attend les bras ouvert"

Un(e) etudiant(e) à la mairie : "Est il possible d'eviter certain quartiers car après 9 ans d'etude je veux etre certain d'être payé par mes clients, d'éviter de me faire agresser à la tombée de la nuit, et je pense mériter un environnement plus épanouissant après autant de travail pour y arriver ..."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMer 07 Jan 2015, 09:34

Smile a écrit:
Un(e) etudiant(e) à la mairie "Bonjour,Je suis jeune diplome en medecine avec un bagage de 9 année d'étude. J'ai maintenant 28 ans et je souhaite ouvrir un cabinet chez vous, avez vous des informations a me donner?

La mairie " Bien sur, au Val de Fontenay, une clientèle vous attend les bras ouvert"

Un(e) etudiant(e) à la mairie : "Est il possible d'eviter certain quartiers car après 9 ans d'etude je veux etre certain d'être payé par mes clients, d'éviter de me faire agresser à la tombée de la nuit, et je pense mériter un environnement plus épanouissant après autant de travail pour y arriver ..."

Suite : nous vous offrons des cours de krav maga gratuits et la municipalité qui envisage de renforcer sa police municipale va construire un stand de tir où vous pourrez vous entrainer.
NB : dans le cadre de la sécurisation de la ville et pour vous rassurer, les abords de votre cabinet seront surveillés par caméra.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyMer 07 Jan 2015, 12:40

Il y a en effet 2 éclairages complémentaires devant la diminution des médecins généralistes, et 2 types d'explications, plusieurs déjà évoquées :
. Les raisons générales, qui font de la baisse du nombre de médecins généralistes un phénomène largement répandu en France : numerus clausus trop restrictif en fin de 1ere année d'études, choix de spécialités mieux considérées, refus des horaires à rallonge, autre ?
. Des raisons locales qui peuvent aggraver le phénomène. D'autant plus que les nouveaux médecins, déjà moins nombreux, choisissent en priorité d'aller ailleurs dans des lieux supposés plus accueillants. Au point actuel, oui ce devrait être une préoccupation pour la mairie, mais son idéologie lui permet-elle de venir en aide à l'installation de médecins libéraux ? Il y a au moins un exemple que non dans le passé. Pour le futur proche, peut-être qu'en faisant une association, avec le mot solidaire ...
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO

Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 10 Jan 2015, 10:58

Une autre raison évidente du déficit de médecin de quartier, surtout dans certains, est la très forte féminisation des nouveaux diplômés (comme dans toute la santé, + de 75%). D'où un report vers des carrières plus tranquilles, en consultations hospitalières , en vacations réduites dans les CMS, en compétences( et non spécialités ) choisies dans des médecines parallèle à la mode. Sans compter celles qui abandonnent rapidement pour suivre un époux bien installé, dans un autre milieux...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 10 Jan 2015, 20:05

Alors, va-t-il falloir demander (là en faveur des hommes) la parité aussi pour les listes de reçus en médecine ?
On peut noter au passage que les médecins enceintes en "exercice libéral" n'étaient pas rémunérées pendant un congé maternité, au contraire de l'ensemble des salariées. Ce qui n'aide pas. Je ne sais pas si ça a changé.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Fév 2015, 09:46

Au delà de la raréfaction des médecins un autre problème se pose, celui du déconventionnement de ceux qui restent...

Alors que la sécurité sociale rembourse une consultation de généraliste sur la base de 23 Euros, certains médecins anciennement conventionnés demandent désormais jusqu'à 33 Euros...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Fév 2015, 11:21

On peut s'interroger sur les tarifs de la médecine générale : un coiffeur facture une coupe pour un homme au prix d'une consultation médicale et une séance chez un pédicure qui dure 25 minutes est facturée 34 euros...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Mar 2015, 00:31

Libellule a écrit:
---/---
Fontenay-sous-Bois a choisi de développer un service public de médecine de proximité accessible à tous. La ville a implanté 2 Centres Municipaux de Santé (CMS) qu’elle gère et dont elle prend en charge le personnel, l'équipement et l'entretien. Les spécificités des CMS tiennent à leur mode de travail en équipe multidisciplinaire, à la prise en charge globale du patient dans un même lieu et à leurs actions de santé publique pour tous les publics.
---/---



Comme nous le rappelait Libellule il y a peu, la municipalité de Fontenay dirigée par le communiste Jean-François Voguet a choisi la bolchevisation de la médecine avec des Centres Municipaux de Santé pour lutter contre la désertification médicale de la ville...

De son coté la ville de Paris dirigée par la socialiste Anne Hidalgo choisit une autre voie avec des incitations pour que des médecins libéraux ne pratiquant pas de dépassement d'honoraires viennent s'installer en commençant par les 14 arrondissements parisiens qui en ont le plus besoin....

On retrouve dans les maires de ces deux villes de Paris et Fontenay les deux gauches, la sociale-démocrate et l'antilibérale, et l'on voit que l'attachement politique parfois dogmatique des élus influent directement sur le quotidien de leurs administrés...

C'est important de s'en souvenir tout en se posant la question de la société que l'on souhaite au moment de mettre un bulletin dans l'urne et ce quelle que soit l'élection...



Les Echos a écrit:
Paris va inciter les médecins libéraux à s’installer
Solveig Godeluck / Journaliste | Le 11/03 à 18:32

La baisse du nombre de généralistes est une ­« catastrophe sanitaire » pour la capitale, juge la mairie. Des loyers réduits et des aides de 15.000 euros proposés.

Paris déroule le tapis rouge pour les médecins libéraux, du moins pour ceux qui ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires, et qui acceptent de se regrouper à plusieurs dans les mêmes locaux. Les professionnels de soins de premier recours, et en particulier les généralistes, vont pouvoir bénéficier d’une aide financière à l’installation pouvant aller jusqu’à 15.000 euros. De plus, ils bénéficieront pour leur cabinet de loyers inférieurs de 30 à 50 % à la moyenne parisienne, grâce à des accords passés avec les bailleurs sociaux, soit moins de 200 euros par an par mètre carré.



3,5 millions d’euros étalés jusqu’en 2020

Ce plan « Paris Med’ » tranche avec les dispositifs précédents, centrés sur les hôpitaux ou les médecins salariés dans des centres de santé. Il a été élaboré par la Ville depuis des mois, en lien avec l’Autorité régionale de santé (ARS), l’Ordre des médecins, la région et l’Assurance-maladie. Le conseil municipal va se prononcer lundi ou mardi sur ce budget de 3,5 millions d’euros étalés jusqu’en 2020. « Nous espérons attirer une centaine de professionnels de santé chaque année en créant 15 à 20 lieux par an », expose Bernard Jomier, adjoint à la santé et aux relations avec l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Il y a urgence, car la capitale a perdu près de 300 généralistes en cinq ans. C’est le département qui s’est vidé le plus vite, souligne l’élu.

Cependant, le problème des déserts médicaux touche tout le pays. Sur 20.000 étudiants entrés dans la filière de médecine générale en 2008-2014, seuls 5.000 se sont installés en libéral. Patrick Bouet, le président du Conseil national de l’Ordre des médecins, s’interroge : « Où sont passés les 15.000 qui manquent ? Pourquoi une telle fuite ? C’est très inquiétant pour la rentabilité de la formation mais aussi pour l’objectif national du “virage ambulatoire”. » Certains parlent de crise des vocations.



« L’affaissement des soins de proximité est une catastrophe sanitaire »

Quoi qu’il en soit, pour Bernard Jomier, « la médecine générale est en danger de disparition à Paris. L’âge moyen des généralistes y est de 55 ans, et dans certains arrondissements la moitié vont partir à la retraite dans les cinq ans, sans remplaçants en perspective. » Les loyers et le coût de la vie sont devenus trop élevés pour les généralistes, qui n’ont pas le droit de sortir du secteur 1, où la consultation est bloquée à 23 euros. Mais d’autres spécialités de premier recours manquent aussi : opthalmologues, gynécologues, psychiatres, infirmiers, orthophonistes, pédiatres, sages-femmes… On peut encore se faire soigner, mais mieux vaut avoir les moyens de financer les inévitables dépassements d’honoraires.

« L’affaissement des soins de proximité est une catastrophe sanitaire », martèle Bernard Jomier. Car quand on a la grippe, on va aux urgences au lieu de consulter en ville, avec un fort surcoût pour l’Assurance-maladie. De plus, on néglige la prévention puisque seul le médecin traitant fait le lien entre la santé du patient et ses problèmes sociaux ou de dépendance.



14 arrondissements prioritaires

Si le Conseil de Paris vote le plan, 14 arrondissements sur 20 seront prioritaires pour les aides. Dans certains quartiers du nord et de l’est, jugés « déficitaires et fragiles » par l’ARS, les professionnels pourront éventuellement obtenir un doublement de l’enveloppe de 15.000 euros par une subvention à l’échelon régional. Les jeunes médecins pourront louer un cabinet pour 300 à 400 euros par mois, estime l’élu. « L’exercice regroupé, c’est la médecine du XXIe siècle », affirme ce médecin généraliste, qui voit d’un bon œil le développement depuis dix ans de six « maisons médicales de garde » dans la capitale.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0204218600101-paris-va-inciter-les-medecins-liberaux-a-sinstaller-1101131.php?Jy7m8TdRURtIxPpB.99
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Mar 2015, 01:46

A;NONYMOUS soulève un problème important, très important pour tout le monde, anciens habitants ou habitants qui arrivent. Il n'y a plus assez de médecins,et la situation va s'aggraver.
Il conviendrait de poser calmement ce problème dans toutes les réunions du public, et de proposer la défense de la médecine de cabinet, sur un mode libéral aidé. Les centres communaux de santé conservant leur place intermédiaire entre l’hôpital et ses urgences débordées et le médecin de famille.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Mar 2015, 02:31

Gérard a écrit:
Les centres  communaux de santé  conservant leur place intermédiaire entre l’hôpital et ses urgences débordées et le médecin de famille.

Idéalement la structure intermédiaire entre le médecin de famille et les urgences hospitalières n'est pas le centre communal de santé avec ses horaires administratifs mais le SAMI - Service D'accueil Médical Initial:

Citation :
Le soir de 20h à minuit, les dimanches et jours fériés de 8h à minuit, si vous ne pouvez pas recourir aux soins de votre médecin habituel, vous pouvez appeler le 15 (numéro gratuit) et/ou vous rendre au Service d'accueil médical initial SAMI, Centre Pierre-Souweine, 6 av Pierre Brossolette  à Vincennes (01 41 78 33 33) proche de la mairie de Vincennes (bus « château de Vincennes » ou RER « Vincennes »).
Source: http://www.fontenay-sous-bois.fr/solidarite-sante/sante/urgences-hopitaux-et-pharmacies-de-garde/index.html


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 12 Mar 2015, 02:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyJeu 12 Mar 2015, 02:50

Tout comme Paris (voir ci-dessus http://www.plateaufontenay.net/t2020-un-possible-desert-medical-sur-l-est-de-la-ville#69289 ) la municipalité voisine de Montreuil s'efforce elle aussi de faire venir des médecins...

Gérard à tout à fait raison, le sujet est très important et il ne faut pas manquer une occasion d'interpeller les élus de la majorité sur celui-ci d'autant plus que si certaines villes comme Paris ou Montreuil attirent les médecins ça se fera aux détriment des autres villes numerus clausus oblige....

On remarque qu'à Montreuil comme à Paris le lieu pour s'installer est primordial et, au delà de toute polémique et alors que la municipalité communiste réfléchit depuis des années et encore à l'avenir du centre commercial des Larris, on rappellera juste que l'Appel pour Fontenay avait en projet la construction d'une maison médicale à cet emplacement: http://www.appelpourfontenay.fr/projets/




"Patrice Bessac [ maire PC de Montreuil ] en est persuadé, séduire ces professionnels de la santé devient une obligation pour les communes. « En 2000, il y avait 15,2 médecins dans la ville pour 10 000 habitants, énumère-t-il. En 2013, cette moyenne est tombée à 9,5. Et pire, à Boissière, elle est de 2,89 !"





Le Parisien a écrit:
Montreuil déroule le tapis rouge pour attirer les médecins

Sebastien Thomas | 10 Mars 2015, 18h30 | MAJ : 10 Mars 2015, 18h30

Ce n’est pas tous les jours que le maire PC de Montreuil, Patrice Bessac, inaugure l’installation d’une profession libérale. Et pourtant, ce mardi soir, il vient en personne accueillir le docteur Benjamin Djian. Il faut dire que l’élu a tout fait pour le séduire.

En entrant dans son cabinet, les patients peuvent encore sentir la peinture fraîche.

C’est normal, l’ancienne gendarmerie a été entièrement rénovée pour accueillir le médecin. Trois semaines de travaux financés par la mairie. Mieux. Elle propose à Benjamin Djian un loyer deux fois inférieur au prix du marché pour son 80 m2 donnant sur le boulevard de la Boissière. Bref, des conditions idéales auxquelles le docteur n’a pas pu résister.

« Je cherchais à reprendre un cabinet mais je n’ai pas trouvé dans le secteur, raconte-t-il. J’ai envoyé un mail au maire de Montreuil car je savais que la commune manquait de médecins. Il m’a rappelé dès le lendemain ». Au départ, le jeune homme de 29 ans voulait s’installer à côté de l’hôtel de ville mais le maire l’a fait changer d’avis. « Le secteur Boissière est moins pourvu en médecins et surtout il m’a trouvé un site idéal à des conditions attractives », s’enthousiasme-t-il. Installé depuis le 25 janvier, il a commencé doucement avec un à deux patients par jour. Mais aujourd’hui, il reçoit, sur rendez-vous, une dizaine de patients et espère bien atteindre la vingtaine dans les mois à venir.

Patrice Bessac en est persuadé, séduire ces professionnels de la santé devient une obligation pour les communes. « En 2000, il y avait 15,2 médecins dans la ville pour 10 000 habitants, énumère-t-il. En 2013, cette moyenne est tombée à 9,5. Et pire, à Boissière, elle est de 2,89 ! Nous avons donc la responsabilité de renverser cette tendance ». D’où les opérations séductions et les appels du pied que l’élu ne manque pas de faire quand il en a l’occasion. « Lorsque je rencontre un professionnel de santé qui habite Montreuil mais qui n’y travaille pas, je lui demande pourquoi ou encore quand je croise des internes, je leur parle de ma ville », souligne-t-il. D’ici peu, Benjamin Djian pourrait enfin occuper pleinement ses 80 m2 : sa femme devrait obtenir son diplôme dans les prochains mois.
Source: http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/montreuil-deroule-le-tapis-rouge-pour-attirer-les-medecins-10-03-2015-4592177.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyVen 13 Mar 2015, 14:32

Cadichon a écrit:
sur le Plateau ce serait une idée interessante d'imiter le maire de Montreuil et d'aider à l'installation d'un médecin dans le local inutilisé des anciennes douches municipales, carrefour du 8 Mai. C'est vaste et bien placé.

Pas du tout dans le meilleur des cas on va se lancer dans une usine à gaz ingérable qui ne pourra jamais donner satisfaction aux administrés... mais en fait comme d'habitude on ne fera rien !

On parlera, on "réunionera" et au bout du compte rien de tangible ne sera fait... si peut être donnera t on une mission pour étudier le projet à un bureau d'études.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyLun 16 Mar 2015, 04:24

Le Parisien dresse un constat alarmant de la situation dans le département du Val de Marne et on peut s'étonner que les élus fontenaysiens siégeant au Conseil général, Gilles Saint-Gal et Liliane Pierre, ne s'en soient pas fait largement l'écho alors que ces élus sont toujours prompts à monter aux créneaux quand il est question d'une réduction du nombre de fonctionnaires...

J'ajouterais pour mémoire si certains candidats s'obstinent à vouloir construire un théâtre, on peut rappeler que le programme de la liste citoyenne de l'Appel conduite par Murielle MICHON lors des municipales prévoyait la construction d'une maison médicale regroupant médecins et professionnels de santé aux Larris... Voir: http://www.appelpourfontenay.fr/projets/



"Toujours moins de médecins généralistes, et c’est la santé publique qui trinque. Selon les chiffres du conseil national de l’ordre des médecins (CNOM), depuis 2007, le Val-de-Marne a perdu 20% de ses généralistes.

Une tendance lourde qui touche tout l’hexagone, mais qui s’avère particulièrement aiguë dans le département."




Le Parisien a écrit:
Le Val-de-Marne a perdu 20% de médecins généralistes en huit ans
Q.L. | 15 Mars 2015, 16h44 | MAJ : 15 Mars 2015, 16h44

Toujours moins de médecins généralistes, et c’est la santé publique qui trinque. Selon les chiffres du conseil national de l’ordre des médecins (CNOM), depuis 2007, le Val-de-Marne a perdu 20% de ses généralistes.

Une tendance lourde qui touche tout l’hexagone, mais qui s’avère particulièrement aiguë dans le département.

C’est en effet la plus importante chute de la région après Paris, l’Ile-de-France ayant perdu en moyenne 16,6% de généralistes ces huit dernières années. «Considérable», lâche Bernard Le Douarin, patron du CNOM 94, qui évoque le problème du non remplacement des départs en retraite. Comme à Villeneuve-Saint-Georges, la moyenne d’âge des généralistes du département est élevée, plus de la moitié d’entre eux ont plus de 50 ans, plus d’un tiers ont plus de 60 ans. En cause selon le CNOM, les conditions de travail - salaire, horaires, solitude - n’arrivent pas à attirer assez de jeunes médecins, lesquelles se tourneraient de plus en plus vers le salariat.

Une des solutions préconisées : des politiques attractives de la part des villes afin de faciliter l’installation des médecins. A Valenton, un projet de maison médicale pluridisciplinaire doit voir le jour - la ville a offert un terrain pour sa construction. La mairie de Paris, pour s’attaquer au problème, a de son côté prévu de proposer des loyers réduits et des aides à l’installation des médecins. Q.L.
Source: http://www.leparisien.fr/pontault-combault-77340/le-val-de-marne-a-perdu-20-de-medecins-generalistes-en-huit-ans-15-03-2015-4605437.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyLun 16 Mar 2015, 10:07

Des médecins libéraux et des services médicaux libéraux, des gens non fonctionnaires... mauvais ça

On risque d'avoir des électeurs qui pensent mal et qui parlent mal à la population ! en plus ce sont des gens qui peuvent avoir de l'influence, pas question ! un théâtre avec de bonnes pièces comme dans les maisons des jeunes des années 70 !
Ou alors des pièces "d'auteurs" politiquement intéressants pour des gens de gauche !

Pas de classique, pas de boulevard ! du solide pour des camarades en demande de culture.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyLun 16 Mar 2015, 10:11

Citation :
Une des solutions préconisées : des politiques attractives de la part des villes afin de faciliter l’installation des médecins. A Valenton, un projet de maison médicale pluridisciplinaire doit voir le jour - la ville a offert un terrain pour sa construction. La mairie de Paris, pour s’attaquer au problème, a de son côté prévu de proposer des loyers réduits et des aides à l’installation des médecins.

La mairie de Fontenay actuelle préfère construire un théatre en effet. Les patients pourraient ainsi, à défaut d'être soignés, voir "le malade imaginaire" ou "le médecin malgré lui" ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptyLun 16 Mar 2015, 10:56

Cumulus a écrit:
La position de la ville est tres communiste. On a la solution collective des Centre Communaux de Médecine et de Santé.
On ne parle plus du médecin de famille, à bas les professions libérales, on prend des solutions des pays émergents ou en cours de naufrage.
Au lieu de subventionner des boutiques dites de commerce solidaire, des machins pseudo circuits courts, des bidules ecolococo, ne serait il pas plus intelligent de faire comme le maire pourtant communiste de Montreuil ou certains maires de Paris.
Ils trouvent avant tous travaux ou investissements un ou des candidats médecins, ils aménagent completement un cabinet, qu'ils proposent ensuite au praticien pour un loyer de quelques centaines d'euros.
Parking, sécurité, environnement tout est réuni.
Et on conserve une couverture médicale.
Quand un toubib travaille parfois jusqu'à 10 heures par jour après 7 ou 8 ans d'étude, il a aussi droit à la reconnaissance de la collectivité.
Sinon on verra aussi arriver des médecins polonais, bulgares, africains, et les carences se feront dans leur pays d'origine

Pas du tout "médecins sans frontières" enverra des toubibs français en Afrique et nous en France seront soignés par les Polonais... ou des Africains. La logique shadock sera respectée !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 10:06

Aujourd'hui samedi 28 mars à 10h00, un appel au standard de SOS Médecins 01 47 07 77 77 aboutit sur un répondeur diffusant le message suivant:

"Nous n'avons pas de médecin disponible actuellement pour les visites dans votre commune. Appelez le 15"


Un désert médical serait-il en train de s'installer sur notre ville ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 10:30

En revanche on peut on disposer d'un vétérinaire psychiatre qui assure un soutien mental aux  baudets victimes du tournis ainsi qu'aux les lapins rendus claustrophobes par la petite dimension des clapiers.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 10:34

Sur le journal municipal de Vincennes un article intéressant sur la structure d'accueil médicale mise en place dans cette ville....

Pour avoir eu l'occasion de l'utiliser un dimanche, je peux témoigner qu'elle répond à un réel besoin...

En revanche j'ai été étonné d'y être reçu par un médecin de permanence dont le cabinet libéral se situe au Val de Fontenay ce qui amène bien sûr à se poser la question de pourquoi ce médecin monte cette permanence à Vincennes et non à Fontenay...




Vincennes a écrit:
Le SAMI :un service de santé indispensable

Vincennes a été la première ville du département à créer en 2002 le SAMI, un service médical de garde qui accueille
les patients en dehors des horaires d’ouverture des cabinets de médecine générale. Au fil des années, cette structure a fait ses preuves et sert désormais d’exemple aux autres villes.

« Depuis la naissance de ma fille, j’ai dû me rendre au SAMI au moins une fois par an, explique Sarah, une jeune mère de famille. C’est souvent le soir ou le week-end, justement quand notre médecin traitant est absent, qu’elle est le plus malade ! » Une crise d’asthme, une gastro-entérite, une fièvre qui ne baisse pas... « Très souvent, il ne s’agit pas d’une véritable urgence médicale, mais avec un enfant en bas âge, je trouve rassurant de pouvoir consulter rapidement un médecin. » En effet, de nombreux parents s’inquiètent quand il s’agit de la santé de leurs enfants. « Avant, j’aurais hésité à aller aux urgences, mais le temps d’attente est tellement long et en même temps je comprends qu’on n’y soit pas prioritaire. » Depuis sa création en 2002, nombreux sont les patients à se rendre au Service d’Accueil Médical Initial (SAMI). Que ce soit en soirée en semaine ou les dimanches et jours fériés, un médecin est en effet toujours disponible pour traiter ces urgences « non vitales ».

Les Vincennois semblent avoir pris les bons réflexes et préfèrent désormais se rendre directement au SAMI plutôt que d’encombrer les urgences des hôpitaux.




En soirée et le week-end

Quatre-vingts médecins du secteur se relaient pour accueillir les patients vincennois mais également des communes voisines. Patrick, un habitant de Saint-Mandé, a pu tester un jour l’efficacité du SAMI. « Je passais la soirée chez des amis qui ont un chat et j’ai fait une réaction allergique. Mon visage a commencé à gonfler, j’avais du mal à respirer. On a appelé le 15 et ils m’ont orienté vers le SAMI. Le médecin de garde a pu rapidement me recevoir et, avec son ordonnance, j’ai pu passer à la pharmacie de garde et éviter ainsi que la crise ne s’amplifie. » Bien entendu, après minuit ou en cas d’impossibilité de se déplacer, il est toujours possible de faire venir un médecin à domicile. Mieux vaut dans ce cas téléphoner au 15 où un médecin régulateur saura vous orienter en fonction de votre état de santé.

Côté tarif, pas de surprise, les consultations sont remboursées sur la base des tarifs conventionnels de la Sécurité sociale. Pour les bénéficiaires de la Couverture médicale universelle (CMU), il est nécessaire de présenter l’attestation personnelle et actualisée.



Un service de santé publique

Depuis maintenant plus de douze ans que cette structure existe, les Vincennois semblent avoir pris les bons réflexes et préfèrent désormais se rendre directement au SAMI plutôt que d’encombrer les urgences des hôpitaux.

Si le succès auprès des patients ne se dément pas, les SAMI s’appuient cependant sur l’implication des médecins à assurer leurs tours de garde. Même si la permanence des soins est une obligation déontologique, certaines villes peinent encore à mobiliser leurs praticiens. Mais le système vincennois a si bien fonctionné qu’il a vite fait figure d’exemple dans le département. Douze structures de ce type ont ainsi été créées dans le Val-de-Marne, avec le soutien du Conseil général. Et les départements de l’Essonne, du Val-d’Oise et des Hauts-de-Seine étudient la question.
AN


Le SAMI est ouvert de 20 h à 23 h 45 en soirée (du lundi au samedi), et de 8 h à 23 h 45 les dimanches et jours fériés. En cas d’urgence, appelez le 15. Adresse : centre de santé Pierre-Souweine – 6, avenue Pierre-Brossolette.


EN CHIFFRES

Vincennes a été la première ville du Val-de-Marne à créer le Service d’Accueil Médical Initial (SAMI) en 2002 . Chaque année, les 80 médecins de garde du secteur assurent ainsi plus de 4 500 consultations à Vincennes. 12 structures du même type ont été créées dans le département et 800 médecins généralistes sont impliqués dans leur fonctionnement.
Source: https://www.vincennes.fr/content/download/42372/551565/file/vi707.pdf
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 10:39

Il suffit de le demander à l'intéressé...

Sans doute que le problème qui se posait et a été traité à Vincennes (cet enfer municipal) ne se pose pas à Fontenay (paradis communiste) où il n'y a pas de gens malades...

La solidarité en ce domaine n'est pas au programme...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 11:03

En tout cas, le dimanche ce n'est pas possible aux CMS (centre municipal de santé) de Fontenay.
En cas d'urgence, prière de noter que les consultations sans rendez-vous n'y sont possibles que dans un CMS, le matin (lundi au vendredi)
sinon, soirs et week-end, le sami est bien.
http://www.fontenay-sous-bois.fr/solidarite-sante/sante/centres-municipaux-sante/
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 11:12

Créé en 2002 en partenariat avec les communes voisines de Fontenay-sous-Bois et Saint-Mandé, et initialement implanté au sous-sol du 77 rue de Fontenay, le Sami est désormais installé dans les locaux du centre de santé Pierre-Souweine, 6, avenue Pierre-Brossolette. Il voisine avec les autres services médicaux de Vincennes. « Le rôle du service d'accueil médical initial est de traiter toutes les pathologies qui nécessitent une visite médicale dans la soirée », résume son président, le docteur Parisis. Le Sami prend en charge l'ensemble des petites pathologies : montée de fièvre chez l'enfant, blessure légère, crise d'asthme, gastro-entérite aiguë, etc.

Un bel exemple d'intercommunalité. D'autres organismes intercommunaux de soins comme un hospice est inversement implanté sur Fontenay. Voir la page d'histoire locale pour en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 11:17

A Fontenay, la maladie c'est comme le travail il y a des horaires... on est prié d'être malade aux jours et heures ouvrables, d'éviter la nuit et les jours fériés.

Si c'est ce type de service public qui est en péril... il n'y a là rien de surprenant !

C'est bien l'intercommunalité ! le métro à Montreuil aux grands pêchers, les soins à Vincennes et à Fontenay les bus pour la fête de l'huma !

On ne peut pas tout avoir !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville EmptySam 28 Mar 2015, 12:22

L'hospice intercommunal sur le territoire de Fontenay sous Bois fonctionne 24 h sur 24. A part ça tout va bien. L'enceinte du parc royal de Vincennes qui séparait les aristocrates du peuple fontenaysien a été abattue en 1731. Mais à ce que je vois il y a encore de la lutte des classes dans l'air parce que les limites d'un canton ont été redéfinies. Mais bon, "ah ça ira", "ah ça ira" mieux lundi. Chacun va se calmer, le peuple se sera exprimé et on fera les comptes pour de vrai. La Seine Saint de Denis (Montreuil) et Le val de Marne (Vincennes et Fontenay) auront quoi qu'il en en soit des conseillers départementaux et une majorité d'entre eux feront le boulot pour lequel ils auront été élus.

http://www.plateaufontenay.net/t1755-la-creation-de-lhospice-intercommunal-de-fontenay-sous-bois?highlight=hospice

Pour mémoire extraits Smile


L'intérêt porté à «l'amélioration de la condition ouvrière», selon l'expression de l'époque, s'explique, pour une part, par la montée révolutionnaire de certaines fractions du prolétariat, comme en témoigne ce chant d’Eugène Pottier qui n’a pas encore écrit l’internationale (1888).
Nous sommes en 1880 :

JEAN MISÈRE


A Henri ROCHEFORT

Décharné, de haillons vêtu, Fou de fièvre, au coin d'un impasse,Jean Misère s'est abattu. «Douleur, dit-il, n'es-tu pas lasse ?»

Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Pas un astre et pas un ami !La place est déserte et perdue. S'il faisait sec, j'aurais dormi, Il pleut de la neige fondue.
Ah ! mais...Ça ne finira donc jamais ?... Est-ce la fin, mon vieux pavé ? Tu vois : ni gîte, ni pitance, Ah ! la poche au fiel a crevé ; Je voudrais vomir l'existence.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Je fus bon ouvrier tailleur. Vieux, que suis-je ? une loque immonde. C'est l'histoire du travailleur, Depuis que notre monde est monde.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Maigre salaire et nul repos, Il faut qu'on s'y fasse ou qu'on crève, Bonnets carrés et chassepots Ne se mettent jamais en grève.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Malheur ! ils nous font la leçon, Ils prêchent l'ordre et la famille ; Leur guerre a tué mon garçon, Leur luxe a débauché ma fille !
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... De ces détrousseurs inhumains, L'Église bénit les sacoches ; Et leur bon Dieu nous tient les mains Pendant qu'on fouille dans nos poches.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?...Un jour, le Ciel s'est éclairé, Le soleiil a lui dans mon bouge ; J'ai pris l'arme d'un fédéré Et j'ai suivi le drapeau rouge.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Mais, par mille on nous coucha bas ; C'était sinistre au clair de lune ; Quand on m'a retiré du tas, J'ai crié : Vive la Commune !
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... Adieu, martyrs de Satory, Adieu, nos châteaux en Espagne ! Ah ! mourons !... ce monde est pourri ; On en sort comme on sort d'un bagne.
Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?... A la morgue on coucha son corps, Et tous les jours, dalles de pierre, Vous étalez de nouveaux morts : Les Otages de la misère !

Ah ! mais... Ça ne finira donc jamais ?...

Pour marquer la force de cette confrontation deux simples phrases prononcées à quelques années d'intervale

Eugène Pottier, « Logements insalubres », 1887 "Voici le bruit, le jour du terme : nous n 'avons pas le premier sou". ...
Emile Cheysson, « La construction des maisons à bon marché à Paris se fera»,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty
MessageSujet: Re: Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville    Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Désert médical - Un possible désert médical sur l'Est de la ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Actualité des autres quartiers de Fontenay-
Sauter vers: