Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 les cachoteries continuent...

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMar 07 Avr 2015, 08:14

On s'étonne du manque de confiance des électeurs dans nos politicards...

Soyons révoltés par les votes de protestation ! accusons bien fort les abstentionnistes de manquer de sens civique !

http://actu.orange.fr/video/politique/gaz-de-schiste-un-rapport-de-2014-preconisant-des-recherches-est-reste-lettre-morte-magic_CNT0000008Rgox.html

Gaz de Schiste: un rapport de 2014 préconisant des recherches est resté lettre morte

François Hollande a-t-il enterré un rapport sur une technique alternative pour extraire les gaz de schiste ? Commandé par Arnaud Montebourg, ce texte laissant de côté la technique très controversée de la fracturation hydraulique pour celle de la stimulation par fluoropropane

Si nous avons des difficultés financières et que l'énergie provoque une hémorragie de devises pas de problème, nos écolos sont contents et vont revenir au gouvernement.

C'est le sens de l'état dans toute l'acceptation du terme.

Continuons avec les mêmes dans le cadre d'une république irréprochable...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMar 07 Avr 2015, 13:46

Rien à cacher pour le coup, juste préciser les choses. On peut même envisager une phase de tests... Encore faudrait-il savoir comment s'y prendre pour de vrai. Vu l'état des sociétés porteuses de projets.

D'abord il faut employer le bon mot : L‘HEPTAFLUOROPROPANE’. Et ne pas hésiter à parler de langage sournois pour l’acceptation sociale de l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels. Le gros carottage pour prélever des échantillons de roche dans le sous-sol ce serait fini ! Fini aussi la fracturation hydraulique ! La novlangue des pétroliers et autres chercheurs de sources d’énergie fossiles évolue. De nos jours, il est beaucoup plus chic d’évoquer le « slim hole » et la « stimulation ». Ce nouvel usage linguistique fait partie de la batterie des recommandations formulées par les communicants à leur riche clientèle de l’industrie de l’énergie et de l’extraction des hydrocarbures. C'est quand même autrement plus vendeur de ne plus dire fracturation  mais massage  ou stimulation. En France dès 2012, les patrons de TOTAL et de GDF Suez ont commencé à communiquer sur ce ton feutré avec les mots supposés adoucir la perception que se fait le public de la fracturation de la roche provoquée par l’injection sous très haute pression d’un fluide composé d’eau et de produits chimiques, la fameuse fracturation hydraulique.

Christophe de Margerie, le PDG de Total, décédé depuis, dans un entretien au Monde le 11 janvier 2013 s’interrogeait : « Je suis fasciné par la manière dont le terme de « fracturation » a cristallisé les clivages.
Aux États-Unis, on parle de massaging de la roche. C’est peut-être une idée ? ». « Le mot fracturation ne suffit pas à décrire toutes les technologies possibles, ajoutait quelques jours plus tard son homologue de GDF-Suez, Gérard Mestrallet, devant la presse. Parler de « stimulation » de la roche, c’est déjà moins violent.« Du côté de certains ministres et élus, c’est la même chose. On a effectivement entendu Arnaud Montebourg, lorsqu’il était ministre parler de « gaz de schiste écologique», faisant échos aux parlementaires MM. Bataille et Lenoir rapporteurs d’une mission de l’OPECST sur les gaz de schiste lesquels répétaient en cœur le discours préparé par certains industriels. Parmi ces industriels, la compagnie ECorp, détentrice de permis de recherche d’hydrocarbure en France. Elle a tout d’abord murmuré à l’oreille de Montebourg, puis parlé à plus haute voix aux parlementaires français d’une technique magique -mais qui n’avait fait l’objet d’aucune mise en œuvre industrielle et, qui pourrait remplacer la fracturation hydraulique ; Il s’agissait là de la fracturation à l’heptafluoropropane.

Et pourtant ailleurs, aux États-Unis, là où l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels a lieu, c’est bien en ayant recours de manière massive au fracking, puisque sans fracturation hydraulique, pas d’exploitation de gaz de schiste, ni de pétrole de schiste, ni de tight-oil. Car si on veut sortir ces hydrocarbures des entrailles de la terre, il faut aller secouer une roche plus ou moins compacte. Afin qu’elle libère le pétrole, le gaz ou l’huile enfouis plus ou moins profondément, la roche doit être percée, fissurée, éclatée. Il faut y injecter des produits chimiques, de l’acide, de l’eau afin que les hydrocarbures remontent en surface. Des hydrocarbures qui vont émettre de puissants gaz à effet de serre lors de leur exploitation puis de leur combustion et qui auront nécessité de gigantesques quantités d’eau pour être extraits des profondeurs.

La vérité c'est qu'ECorp poursuit son travail de lobbying et son investissement dans des demandes et permis de recherche. Dans les pays de Savoie et de l’Ain, la compagnie est détentrice du permis de Gex -pour lequel elle a récemment fait une demande de prolongation exceptionnelle, et dont elle voudrait étendre le périmètre avec la demande de permis de Gex Sud (Ain et Jura suisse). Nous le savons, elles ne s’en cachent pas, ces compagnies jouent sur la durée et tentent d’épuiser la résistance des populations par des recours administratifs puis juridiques. Face aux manipulations et aux mensonges, il s’agira de rester éveillés et endurants.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/22/gaz-de-schiste-ne-dites-plus-fracturation-mais-massage-de-la-roche_1820407_3244.html
http://www.lepoint.fr/politique/et-montebourg-inventa-le-gaz-de-schiste-ecologique-11-07-2013-1702922_20.php

Un mot sur ce produit miracle que serait l’heptafluoropropane, CH3F7 pour les intimes, gaz qui, une fois liquéfié, remplacerait l’eau dans le processus de fracturation hydraulique. La société eCorp qui tente de promouvoir ce procédé n’y voit bien entendu que des avantages. Voyons cela de plus près : Le creusement des puits utilise de la boue de forage constituée au minimum d’eau, d’argile et de polymères. Cette boue, qui sert à refroidir et lubrifier l’outil de forage, sert aussi à remonter en surface les débris de roche broyés par la foration, et avec eux les éléments présents dans le sous-sol, dont certains peuvent être toxiques comme les métaux lourds, le toluène, le benzène, le radon ou les bactéries anaérobies… Par ailleurs le simple percement de forages peut engendre des pollutions des milieux traversés, particulièrement en zone karstique. La nature du fluide utilisé ensuite pour la fracturation de diminue en rien ces risques.

Pour la fracturation proprement dite, la société ECorp propose donc d’envoyer dans les puits, une fois forés, de l’heptafluoropropane liquéfié. Mélangé à du sable et injecté sous haute pression ce produit provoquerait des microfissures dans la roche où il se mêlerait au méthane qu’on veut extraire. Retournant à son état naturel (gazeux) sous l’effet de la forte température, il pourrait remonter par le puits avec le gaz extrait dont il serait séparé en surface pour être réutilisé. Point positif donc, l’économie des dizaines de milliers de mètres cube d’eau nécessaires pour une fracturation hydraulique et la disparition des additifs chimiques nous dit la pub.

Mais qu’en est-il de ce produit lui-même ? Ce gaz peut être utilisé dans les extincteurs (sous l’appellation FM200) mais uniquement en l’absence d’autre solution : « sa toxicité propre est faible mais il est fortement déconseillé en raison de son potentiel de réchauffement climatique» : en effet son potentiel de réchauffement global à 20 ans est 4300 fois celui du CO2 ! Si sa présence dans le sous-sol peut sembler acceptable, son retour en surface est plutôt inquiétant, d’autant que les dernières estimations donnent des taux de fuites entre 2 et 11% dans les installations gazières américaines. Et les opérations de séparation de l’heptafluoropropane d’avec le méthane pour recycler le premier risquent d’augmenter encore ce taux. Car comme le rappelle le Professeur Tony Ingraffea le pire est après la fracturation « Les gens qui sont contre la fracturation hydraulique ne pensent pas à tout ce qui se passe avant et après.  

L’opération de « fracking » en tant que tel présente des risques limités pour la qualité de l’air, mais les polluants issus des gaz d’échappement des moteurs diesel et les émissions de méthane associées aux processus d’excavation, de forage, la déshumidification, la compression, le traitement et le transport du gaz par pipeline présentent de graves problèmes pour la qualité de l’air et le réchauffement climatique ».

Et que dire en y rajoutant l’heptafluoropropane ?

Sans parler des forages eux-mêmes dont l’isolation (tube d’acier plus ciment) n’est pas adaptée à la taille des molécules de méthane selon une étude conjointe du CNRS et du MIT, ce qui expliquerait les fuites systématique de gaz dans le sous-sol et donc les nappes phréatiques. Le remplacement du liquide de fracturation par un gaz ne serait pas pour améliorer les choses. Ceci dit, autant le savoir, la société ECorp a bien fait quelques essais, mais au propane (inflammable et explosif !) et aucun à l’heptafluoropropane. Cette idée géniale ne leur est venue qu’en 2013. Et de plus ce produit est rare et cher, autour de 10 € le kilo semble-t-il, et son éventuel recyclage aura son prix : la faisabilité financière de cette technique est mise en doute même par le pourtant très bienveillant OPECST.

Il est temps d’arrêter cette spirale infernale : le méthane quand il brûle produit du CO2, quand il fuit c’est un gaz à effet de serre 56 fois pire que le CO2 à 20 ans, l’heptafluoropropane est un gaz à effet de serre 4300 fois pire que le CO2 à 20 ans, et on voudrait nous faire croire qu’en utilisant le second pour extraire le premier on va  obtenir un « combustible propre » ?

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/rap-off/i1581.pdf

http://www.ecorpstim.com/fr/

http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=ND%202191

http://unfccc.int/ghg_data/items/3825.php

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/11/27/les-emissions-americaines-de-methane-sont-sous-estimees_3521092_3244.html

et le petit dernier le relais instantané fait par ecorp du rapport du Figaro avec accès aux 67 pages.
http://www.ecorpstim.com/fr/blog/2015/04/07/le-figaro-shale-gas-the-report-buried-by-the-government/

Pendant ce temps là, la seconde société phare de cette stimulation par propane interposé, n'est autre que Gas Frac. Malgré le caractère très inflammable de ce gaz, et le peu de retour d’expérience, Ecorpstim en avait présenté un bilan très positif. Officiellement, les responsables de Total estimaient pourtant que cette technique n’avait pas encore fait ses preuves et préféraient continuer à avoir recours à la fracturation hydraulique dans les États où celle-ci ne fait pas l’objet d’un moratoire… Et vous savez quoi, la société Gas Frac vient d'être déclarée en état de banqueroute.

http://www.gasfrac.com/press-releases.html?year=2015#414
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMar 07 Avr 2015, 17:14

En interdisant les essais voire l'étude du dossier on marque de manière évidente une ouverture d'esprit digne d'un dirigeant d'un pays supposé évolué...

Mais que ne ferait on pas ou n'interdirait on pas lorsque l'on est perdition pour tenter de récupérer  quelques suffrages ? on sent le "big boss" désintéressé qui n'a pour soucis essentiels que l'intérêt général.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/06/20002-20150406ARTFIG00201-gaz-de-schiste-le-rapport-enterre-par-le-gouvernement.php

lecture édifiante !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMar 07 Avr 2015, 21:04

Rien à cacher. L'origine du lobbying http://gasfrac.freeforums.net/thread/92/french-study-waterless-stimulation-promising
Sinon rien à rajouter à mon message précédent. Gasfrac sombre. Ecorp va suivre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMar 07 Avr 2015, 23:16

Il est vrai qu'il n'y a pas de lobby pour empêcher même l'étude de la question du gaz de schiste...

Toute personne qui n'est pas conforme à la pensée écolo (encore que pensée et écolo...) est ipso facto un affreux capitaliste désireux de faire du mal au peuple... les écolos étant de purs esprits oeuvrant pour le bien de l'humanité.

C'est binaire mais pas exact... ça fait toujours son petit effet ! il n'y a pas de lobby écolo (on ne rigole pas !)

Avec le temps tout de même la supercherie est éventée, on en voit le résultat aux élections.
Résultat inversement proportionnel au tapage médiatique qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 04:41

Aucune étude n'a été empêchée. Rien de binaire, mais effectivement cela ne rigole pas quand les grands groupes industriels jouent des coudes. http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/l-etrange-resurgence-d-un-rapport-sur-le-gaz-de-schiste-en-france_4611157_3244.html

Rien d'étonnant à retrouver le frère Balkany parmi les  investisseurs dans Gasfrac.
http://mondafrique.com/lire/economie/2014/10/03/comment-balkany-a-pousse-sarkozy-dans-le-gaz-de-schiste
Résultat inversement proportionnel au tapage médiatique qu'ils font en terme de retour sur investissement en effet.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:07

Effectivement il n'y a que la France avec un coupable qui est le frère d'un homme politique qui aurait eu l'idée de s'intéresser au gaz de schistes...
Aucune autre puissance mondiale soucieuse de jouir d'une indépendance énergétique n'aurait cette initiative fumeuse !

On ne se demande pas si l'exploitation de ces gaz de schistes ne serait pas une des raisons de la baisse du cout de l'énergie mondiale... s'il faut raisonner ainsi on ne s'en sort pas !
Cherchons ailleurs...

J'espère qu'on n'expliquera pas un jour le désir des écolos de flanquer des éoliennes en France par  l'appartenance du fils de la concierge d'un député écolo au personnel d'une usine construisant ce type de matériel.
La boucle serait bouclée nous comprendrions tous la manipulation des groupes de pression du vent et la connivence entre les industriels du "moulin à vents" et les politiciens écologistes serait établie... le ridicule ne tue pas profitons en !

Le souhait d'au moins étudier l'exploitation du gaz de schiste n'est qu'un effet de l'action du grand capital ! celle là il fallait la sortir...

Avec les écolos au siècle dernier on mettait le train, la voiture et l'avion au banc de la société... tout le monde à pied ou à cheval.
Dommage pour les écolos adeptes de l'hélico !

Ce qui est rassurant c'est le niveau de l'argumentaire utilisé pour défendre une mesure présidentielle ridicule dont l'orientation est habituelle : la politique de l'immobilisme en marche conjuguée au clientélisme en action le tout avec le plus grand mépris des intérêts du pays.

On prend la décision d'être pénalisé technologiquement dans l'avenir pour tenter de conserver un pouvoir en quenouille...

A noter tout de même que l'initiative d'orienter les recherches vers cette technique revient à un capitaliste international bien connu, ennemi juré de la gauche : un certain Montebourg.
A se demander si ce n'est pas la raison de la décision prise... au point où nous en sommes arrivés en matière de guerre interne tout est possible le contraire également.





Dernière édition par tonton christobal le Mer 08 Avr 2015, 07:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:21

On en sait un peu plus sur la contamination des eaux liées aux forages des gazs de schistes aux Etats-Unis. Si les grandes compagnies énergétiques se veulent rassurantes,la question des impacts sanitaires commence à surgir dans l’actualité américaine.

Une récente étude américaine, abondamment reprise par la presse, s’est penchée avec bienveillance sur les pollutions au méthane autour des forages de schistes réalisés au Texas et en Pennsylvanie. Elle innocente le procédé de fracturation hydraulique pour incriminer la mauvaise étanchéité des conduits qui laissent s’échapper le méthane. Et présente comme une « bonne nouvelle » le fait « que la plupart de ces problèmes d'étanchéité des puits peuvent être évités en améliorant leur construction ». Une information que ne manqueront pas d’utiliser les partisans de l’exploitation du gaz de schiste en France, qui promettent l’avènement d’une fracturation hydraulique écologiquement soutenable.

En réalité, la question des rejets de méthane n’est pas la question principale des pollutions liées aux gazs de schiste. Car la fracturation hydraulique génère le rejet de près de 750 produits chimiques. Selon France Libertés, « 25% des produits qui s’infiltre dans les nappes phréatiques, sont cancérigènes, 37% sont des perturbateurs endocriniens, 40 à 50% pourraient affecter les systèmes nerveux, immunitaire et cardiovasculaire, et plus de 75% les organes sensoriels et le système respiratoire ».

Par ailleurs, on sait qu’il faut 15 à 20 millions de litres d’eau pour réaliser un forage. Sachant qu’il existe 500 000 forages aux Etats-Unis, les menaces sur les réserves d’eau sont tout simplement ubuesques.

Les américains commencent à en mesurer les conséquences. Car les plaintes des riverains à proximité des forages des gaz de schiste se multiplient. Ainsi en interrogeant 180 familles près des forages du gisement de schistes Marcellus en Pennsylvanie, les universitaires de Yale ont-ils pu établir avec certitude que :

- 39% des personnes vivant dans un rayon de moins d’1 kilomètre autour du forage ont souffert de symptômes au niveau des voies aériennes supérieures : sinusites, saignements du nez, irritations de la gorge, etc.

- 13% des riverains directs (moins d’1km) ont également souffert de syndromes cutanés tels que les urticaires, irritations ou sensations de brulures.

Un jury de Dallas a donné raison à une famille vivant à proximité de puits de gazs de schistes, en condamnant la société Aruba Petroleum à une amende de 2 millions de dollars pour des dommages sanitaires de ce type.

Par ailleurs, au Colorado, dans le Comté de Garfield, les équipes médicales des cliniques se sont inquiétées d’une brusque augmentation des malformations chez les nouveaux nés depuis l’exploitation des forages. Ainsi le risque de malformations cardiaques a-t-il augmenté de 30% alors que certaines pathologies rares, comme celles liées aux malformations du système nerveux, ont doublé. En cause, les composés organiques volatiles qui contaminent l’air, mais aussi l’eau en s’infiltrant dans les zones phréatiques.

Un mode de contamination, lié à la fracturation hydraulique et à l’impossibilité de décontaminer les quantités astronomiques d’eaux injectées dans les sols pour percer les roches. On estime que 40% des eaux contaminées par la fracture hydraulique s’infiltrent dans les nappes phréatiques sans aucun traitement de dépollution. Le reste est " stocké dans des bassinsde décantation à ciel ouvert favorisant l'évaporation de substances volatiles (..) et dommageable pour la santédes populations riveraines » affirmait dès 2012 l’Association Santé Environnement France, en s’appuyant sur les données de l’EPA, l’agence de santé américaine.

Cette association, rassemblant des médecins français spécialisés dans les impacts sanitaires et environnementaux, résumait ainsi la situation : "Il y a eu le scandale du sang contaminé, là, c'estde l'eau contaminée avec des produits cancérigènes reconnus". Tout en pévoyant qu’une exploitation du gaz de schiste en France ferait exploser le déficit de la sécurité sociale compte-tenue des nouvelles maladies engendrées.

Autant dire que cette « bonne nouvelle » célébrant la possibilité de diminuer les pollutions au méthane estun leurre. Le choix est simple, soit l’on se lance dans l’exploitation des gazs de schiste, soit on conserve nos ressources en eau. Il n’y pas d’entre-deux.

Pour d'autres articles sur l'eau ; eaumondieu.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:27

La technique dont l'étude était envisagée n'est pas celle actuellement employée... donc aucune logique dans l'argumentaire !

Comme d'habitude, c'est reparti : on est en difficulté, on brouille le fil et ça va dégénérer.

Nouvel exemple de l'échange inutile !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:39

Il n'est pas inutile d'éviter les cachotteries. C'est le sujet. Environ la moitié des puits creusés depuis 2011 aux Etats-Unis et dans l'ouest du Canada pour utiliser cette technique controversée l'ont été dans des régions déjà confrontées à de forts stress hydriques, indique une étude de la coalition Ceres qui se base sur quelque 40.000 forages effectués entre 2011 et mai 2013.

La fracturation hydraulique aggrave la compétition pour l'eau dans certaines des régions les plus en proie à la sécheresse et au stress hydrique, résume Mindy Lubber, la présidente du Ceres qui réunit ONG, chercheurs et entreprises. Le rapport pointe notamment l'impact de l'exploitation du gaz de schiste en Californie qui traverse actuellement une de ses pires sécheresses depuis un siècle. Le développement du gaz de schiste dans beaucoup de régions aux Etats-Unis repose en grande partie sur les ressources en eau souterraines qui sont généralement moins régulées que celle en surface, aggravant donc les risques d'épuiser les ressources en eau , argumente encore le rapport. Afin de mieux évaluer l'ampleur du problème, le rapport appelle à une plus grande transparence et exhorte les entreprises à dévoiler la quantité d'eau utilisée dans chacun de leurs puits tout en rationalisant son utilisation.

Les bonnes pratiques en matière de management des ressources en eau sont à la traîne, prévient le Ceres, appelant à combiner les solutions. Une seule technologie, que ce soit le recyclage de l'eau (...) ou un plus grand usage de la fracturation hydraulique sans eau, ne saura résoudre à elle seule les problèmes de stress hydrique, assure le rapport. Mais à part ça il ne faut pas faire de cachotterie.


Dernière édition par Libellule le Mer 08 Avr 2015, 07:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:52

Est il utile de préciser une fois encore que la technique dont l'étude est refusée n'est pas la fracturation hydraulique ? mais une technologie nouvelle...

Visiblement on tient à véroler le fil et à tromper les lecteurs.

François Hollande a-t-il enterré un rapport sur une technique alternative pour extraire les gaz de schiste ? Commandé par Arnaud Montebourg, ce texte laissant de côté la technique très controversée de la fracturation hydraulique pour celle de la stimulation par fluoropropane.

http://actu.orange.fr/video/politique/gaz-de-schiste-un-rapport-de-2014-preconisant-des-recherches-est-reste-lettre-morte-magic_CNT0000008Rgox.html

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 07:59

On ne va pas jouer au perroquet. Tout a été dit Hier à 13:46. Sur la faillite d'un procédé visant à remplacer la fracturation hydraulique. En démontrant sources à l'appui le lobbying d'Ecorp et de Gasfrac ; deux groupes à l'agonie financière qui  ont joué leur va-tout en faisant ressortir un dossier sans assise économique prouvée où des acteurs politiques prennent leur part sans ambiguïté possible en faveur de leurs potes. Dire que la méthode de la fracturation hydraulique atteint ses limites par ailleurs sur le plan environnemental est complémentaire dès l'instant où on en appelle à éviter toute cachotterie. L'exemple californien est criant. Visiblement cela dérange. Toute l'étude sur les alternatives est là par ailleurs ; vraiment il n'y a rien à cacher. http://www.senat.fr/rap/r12-640/r12-64018.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 08:17

Libellule a écrit:
On ne va pas jouer au perroquet. Tout a été dit Hier à 13:46. Sur la faillite d'un procédé visant à remplacer la fracturation hydraulique. En démontrant sources à l'appui le lobbying d'Ecorp et de Gasfrac ; deux groupes à l'agonie financière qui  ont joué leur va-tout en faisant ressortir un dossier sans assise économique prouvée où des acteurs politiques prennent leur part sans ambiguïté possible en faveur de leurs potes. Dire que la méthode de la fracturation hydraulique atteint ses limites par ailleurs sur le plan environnemental est complémentaire dès l'instant où on en appelle à éviter toute cachotterie. L'exemple californien est criant. Visiblement cela dérange.

Il ne faut en général sur un forum pas insulter son contradicteur.
Le perroquet est celui qui répond à coté de la question en s'enferrant dans une logique ridicule, non celui qui dénonce la tromperie.

Conclusion : Montebourg serait complice des affreux capitalistes ? sans doute est ce la raison de son éjection du gouvernement à moins que son initiatives ait été jugée dangereuse pour des raisons politicardes mais c'est impensable !

En plus ces gens font du lobbying pour que l'on étudie une technique qui permettrait au pays d'être moins dépendant en matière d'énergie... pas comme les écolos, ces purs esprits désintéressés qui eux ont des solutions efficaces et économiquement viables...on peut encore plaisanter sur le forum.

Conclusion : on se refuse à étudier le système car il est mauvais, nous le savons sans l'avoir expérimenté... Elle est d'avant garde la science écolo symbole de l'ouverture d'esprit et de la curiosité intellectuelle.

Etonnant tout de même ce rejet des écolos par une large partie de l'électorat... on se demande pourquoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 08:24

Sauf qu'aucune étude n'à été empêchée. Et le système a bien été étudié. Les études se poursuivent. Ce qui n'empêche pas de faire un état des lieux sans cachotterie et sans inutilement se répéter.
Toute l'étude sur les alternatives est là par ailleurs ; vraiment il n'y a rien à cacher. http://www.senat.fr/rap/r12-640/r12-64018.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 08:28

Conclusion : les infos nationales mettant en cause le président sont mensongères !

La vérité se trouve sur le forum... nous en avons de la chance.

Nouvelle illustration de l'inutilité d'échanger avec certains intervenants sauf pour souligner l'indigence du débat et les tromperies énoncées comme des vérités premières.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:01

Les rapports existent et sont libres d'accès ; les sources permettant d'approfondir le débat sont fournies. Tout cela permet de présenter les avantages ET les inconvénients de chaque alternative et les acteurs essentiels. Une question est posée en gras en début de post. François Hollande a-t-il enterré un rapport sur une technique alternative pour extraire les gaz de schiste ? Chacun peut désormais se faire une idée sur qui cache quoi. Et c'est très bien ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:10

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/06/20002-20150406ARTFIG00201-gaz-de-schiste-le-rapport-enterre-par-le-gouvernement.php

INFO LE FIGARO - Un rapport d'experts, commandé par Arnaud Montebourg, recommandait l'expérimentation en France d'une technologie d'exploitation à base de fluoropropane, une alternative à la controversée fracturation hydraulique. L'exécutif n'a jamais
Il n'est pas classé secret-défense, mais c'est tout comme. Le rapport sur «les nouvelles technologies d'exploration et d'exploitation» des gaz et huiles de schiste en France, que Le Figaros'est procuré, n'a été tiré qu'en sept exemplaires. Commandé par Arnaud Montebourg peu après son installation à Bercy comme ministre du Redressement productif mi-2012, achevé de rédiger début 2014, ce document a été consciencieusement enterré. Au grand dam de l'ex-ministre, qui refuse aujourd'hui de le commenter, mais confirme son authenticité.
Le document n'a rien d'un brûlot. Mais le secret qui a entouré sa rédaction souligne qu'en France, le gaz de schiste reste un tabou absolu. Même quand ceux qui planchent sont les meilleurs experts de Bercy - ceux du CGEIET (Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie, et des technologies), un nid de brillants ingénieurs des Mines, de la DGCIS (direction générale de l'industrie), du Trésor - mais aussi de l'IFP (Institut français du pétrole), de l'OFCE ou du cabinet Roland Berger…
Ce rapport conclut à la faisabilité d'exploiter des gaz de schiste sans recourir à la fracturation hydraulique, controversée sinon diabolisée, en tout cas interdite en France depuis la loi Jacob de 2011. Il souligne, en détail, combien la France pourrait en tirer parti, en termes de croissance, d'emplois, de compétitivité industrielle, d'indépendance énergétique. Et préconise une première phase d'expérimentation, par micro-forages en Ile-de-France et dans le Sud-Est. «Huit trous. Huit petits trous… c'est tout ce qu'on demandait!», se lamente un participant à ces travaux. «C'était le premier rapport officiel qui validait la technologie de stimulation au fluoropropane», explique un proche du dossier. Le document conclut qu'elle«présente une réelle alternative permettant de répondre aux problèmes environnementaux posés par la fracturation hydraulique».
Veto absolu des Verts
Cette technologie, est celle défendue de longue date par la société américaine eCorp. Vieux routier du secteur pétrolier et gazier, son patron, John Thrash, a d'abord défendu la stimulation au propane. L'avantage: on n'utilise pas d'eau, ressource assez rare. Inconvénient: le propane est inflammable. L'utiliser en quantité massive s'avère potentiellement très dangereux. D'où l'idée, développée courant 2013 avec la Rice University (Houston), d'utiliser le fluoropropane, inoffensif puisqu'on en trouve dans les extincteurs et même les inhalateurs.
Injecté dans la roche pour réaliser la fracturation à la place de l'eau et des additifs chimiques qui font la mauvaise réputation de la fracturation hydraulique, le fluoropropane aurait l'avantage de pouvoir être récupéré plus facilement que l'eau, et donc d'être réutilisé. Selon ses promoteurs, la technologie «coche toutes les cases»: pas d'eau, pas d'additifs et moins de nuisances. La récupération limite la circulation des camions. La technologie s'accommoderait de micro-forages moins destructeurs de l'environnement et des paysages… «Comptez l'espace d'un parking de 15 places», lance un proche du dossier. Bref, ce serait la martingale contre toutes les objections qui empêchent depuis cinq ans la France de tenter l'aventure des gaz et des huiles de schiste, qui ont donné outre-Atlantique un spectaculaire coup de fouet à la croissance

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:16

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/01/24/01002-20140124ARTFIG00544-arnaud-montebourg-revient-a-la-charge-surle-gaz-de-schiste.php

Les écologistes accusent le ministre du Redressement productif de mener « un combat d'arrière-garde ».
Il joue avec les nerfs des écologistes, mais pas seulement. Arnaud Montebourg a remis sur la table le casus belli de l'expérimentation de nouvelles techniques pour exploiter proprement les gaz de schiste. «J'espère convaincre le président de la République d'avancer sur la question de la recherche», a expliqué jeudi soir le ministre du Redressement productif sur Europe 1, dénonçant au passage «une forme de terrorisme intellectuel» de la part de «nos amis les Verts».
Leur patronne Emmanuelle Cosse soupire: «Il nous fait le coup à peu près tous les mois. Sans doute a-t-il besoin d'exister et pour ça, il utilise les écologistes. Mais plutôt que de distribuer les points entre les “bons” et les “méchants”, il ferait mieux de regarder ce que nous proposons sur les créations d'emplois dans la filière photovoltaïque.» En se battant pour défendre l'expérimentation de l'exploitation des gaz de schiste, Arnaud Montebourg se livrerait à «un combat d'arrière-garde», selon la secrétaire générale d'Europe Écologie-Les Verts. Il faut reconnaître que le ministre du Redressement productif ne part pas gagnant dans cette affaire.
On ne peut pas être à gauche sur l'industrie et à droite sur l'énergie
Delphine Batho, ancienne ministre de l'Écologie
Lors de son entretien télévisé du 14 juillet 2013, François Hollande s'était publiquement engagé à bannir l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels par fracturation hydraulique pendant son quinquennat. «Tant que je serai président, il n'y aura pas d'exploration du gaz de schiste en France», avait promis le président de la République. Et, fin 2013, le Conseil constitutionnel avait validé la loi du 13 juillet 2011 interdisant la fracturation hydraulique, seule technique employée pour extraire le gaz et le pétrole de schiste. Le député européen écologiste José Bové s'était alors réjoui: «La porte est fermée à double tour.»
Ce que le ministre de l'Écologie Philippe Martin a rappelé à Arnaud Montebourg vendredi en commentant la proposition: «Ce n'est pas la bonne direction (…). La course sans fin à l'utilisation d'énergies fossiles non renouvelables n'est pas la bonne solution pour notre pays.» Bref, comme le souligne l'ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho, «il n'y a aucune possibilité de faire des expérimentations sur les gaz de schiste tout simplement parce que c'est la loi et que jamais l'actuelle majorité ne reviendra dessus. Quant aux gouvernements futurs, même s'ils le voulaient, ils auraient énormément de difficultés».
Seulement voilà, Arnaud Montebourg semble avoir trouvé comment forcer la «porte fermée à double tour». Mercredi dernier, la Commission européenne a décidé de laisser aux États européens qui le souhaitent la possibilité d'exploiter leurs réserves de gaz de schiste, moyennant le respect de «principes communs minimaux» sur l'impact environnemental et sanitaire. Une porte entrouverte dans laquelle le patron de Total a immédiatement glissé le pied. «En France, on devrait regarder les choses à nouveau. Rien n'empêche de changer les décisions, a expliqué Christophe de Margerie. À nous de démontrer que les risques ne sont pas aussi graves qu'on le dit.»
C'est donc dans ce contexte qu'est intervenue la nouvelle sortie d'Arnaud Montebourg sur les gaz de schiste, après six mois de silence sur le sujet. Une sortie qui, sans surprise, lui attire à nouveau les foudres des écologistes. «Sur les gaz de schiste, il y a un lobbying qui ne s'avoue jamais vaincu, confie Delphine Batho. On ne peut pas être à gauche sur l'industrie et à droite sur l'énergie. On ne peut pas être pour la démondialisation et être aussi conservateur en adoptant le discours du patronat le plus archaïque.»
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:18

On voit où se trouve la vérité et l'objectivité...

le fil va être fermé le but sera atteint... comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:28

On y est. Pile poil. Il reste à démontrer que les risques ne sont pas aussi graves qu'on le dit.
Et cela ne date pas d'hier. Un excellent article loin des polémiques stériles entre hommes et femmes politiques en mal de publicité

http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/4908/gaz_schiste_extraction_heptafluoropropane.html

la fracturation au NFP n’a pas encore connu d’essai en conditions réelles, et les espoirs la concernant se fondent principalement sur des analogies avec la fracturation au propane, éprouvée depuis plus de 50 ans. Seuls des chiffrages précis réalisés sur la base de ces essais permettraient de statuer définitivement sur la question.


Or précisément ceux ci sont en cours d'évaluation dans le Texas, avec pas mal de déconvenues. Le rapport précise d'ailleurs où ont lieu ces essais. Eagle Ford Texas.

Extraits : Par ailleurs, depuis 2012, ecorpStim a développé une technologie de stimulation au propane pur, sans additifs. En décembre 2012, une expérimentation jugée fructueuse de cette technologie a été réalisée, à environ 1 800 mètres de profondeur dans le bassin d'Eagle Ford (Texas). Le seul et unique fluide utilisé pour réaliser la stimulation était du propane pur liquide, sans aucun produit ajouté.

Le principal avantage de la stimulation au propane est évidemment de ne pas faire usage d'eau. Ce non recours à l'eau permet d'éviter les conflits d'usage et les questions relatives au retraitement de grandes quantités d'eau polluée.

La stimulation au propane peut, de surcroît, être réalisée avec moins d'additifs, voire aucun additif : la société Gasfrac souligne que son gel à base de propane ne comporte pas de biocides. La gélification du propane est obtenue grâce à l'utilisation d'un ester de phosphate, en association avec un autre additif destiné à casser ultérieurement les chaînes moléculaires à l'origine de la phase gélifiée. La pression souterraine libère le propane gazeux qui remonte à la surface avec le méthane produit et peut être réutilisé.

Quant à la société ecorpStim, le procédé qu'elle développe utilise un fluide composé uniquement de propane et de proppant (sable ou céramique nécessaire au maintien de fissures ouvertes dans la roche-mère).

LA STIMULATION AU PROPANE PUR (ECORPSTIM) : UNE TECHNOLOGIE SANS EAU NI PRODUITS CHIMIQUES

Source : ecorpStim

La stimulation au propane peut, dans certains types de réservoirs, être plus productive que la stimulation à l'eau. En effet, le propane est un hydrocarbure naturellement présent dans la roche. Sa présence n'endommage pas la formation géologique, contrairement à la présence d'eau, qui peut entraîner un gonflement des argiles. Il forme un fluide peu visqueux, peu dense, présentant une faible tension de surface. Il permet une meilleure distribution du proppant. S'agissant des huiles, le propane est miscible dans celles-ci et les fluidifie pour une meilleure récupération.

Le fluide de fracturation au propane est réutilisable jusqu'à 95 %, tant dans la technologie développée par Gasfrac que dans celle d'ecorpStim, tandis que seulement 30 % à 80 % de l'eau injectée dans une opération de fracturation hydraulique est récupérée. L'évacuation du propane est facilitée par son passage en phase gazeuse. Ce taux de récupération dépend toutefois des propriétés du réservoir considéré.

Enfin, la stimulation au propane nécessite moins d'équipements en raison d'une part, d'une densité moindre du propane par rapport à l'eau (permettant l'utilisation de volumes moindres) et, d'autre part, de possibilités accrues de recyclage, réduisant les besoins en transport. D'après Gasfrac, le trafic de camions autour de l'exploitation peut être réduit de 90 % grâce à l'emploi d'une technologie à base de propane.

D'après les entreprises qui la proposent, la stimulation au propane présenterait donc des bénéfices tant économiques qu'environnementaux.

(2) Une nécessaire maîtrise des risques

Le principal inconvénient de cette technologie est qu'elle implique la manipulation de quantités importantes (plusieurs centaines de tonnes) de propane inflammable en surface. C'est donc une solution a priori plus adaptée dans les environnements à faible densité de population que dans des contextes très peuplés. C'est, dans tous les cas, une technique à encadrer très strictement pour la sécurité des travailleurs et de la population. Sur 1 900 opérations réalisées, Gasfrac a rencontré un incident qui a fait plusieurs blessés en janvier 2011, causé par une fuite de propane.

Afin de prévenir les risques industriels, les compagnies utilisatrices de propane mettent en place des procédures de sauvegarde automatiques ainsi qu'un contrôle à distance des opérations, isolées par de multiples couches de protection (valves de sécurité, talus, périmètre autour de la zone d'opération). Les équipements les plus récents utilisés par ecorpStim permettent de ne stocker que de faibles volumes de propane sur le site.


Le plus étonnant dans cette histoire c'est que tant Gasfrac qu'Ecorp utilisent "ces" rapports établis par des "fonctionnaires européens" pour convaincre les "fonctionnaires" américains du bien fondé de leurs recherches et investissements. Si cela n'est pas du lobbying, alors on peut se demander ce que c'est. Il faut dire que le temps presse de plus en plus
http://www.mysanantonio.com/business/eagle-ford-energy/article/Canadian-drilling-services-firm-files-bankruptcy-6025822.php

Sinon pour la petite histoire le Gel de Propane Liquide, pour ceux à qui cela ne dirait rien ; cela fait GPL.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 09:50

Pas facile de ne pas être ridicule... cela me rappelle une leçon de droit pénal et de procédure qui avait pris la même tournure...

Se faire ridiculiser régulièrement sans que ça serve de leçon passe encore mais lorsque l'on se veut une autorité en la matière c'est dérangeant !

En fait c'est une question d'habitude même si le crédit en prend un coup...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 10:05

Souvenirs, souvenirs...
http://www.plateaufontenay.net/t1421p100-gaz-de-schiste-l-academie-des-sciences-relance-le-debat?highlight=gaz+de+schiste

Tout allait bien dans le meilleur des mondes en ces temps là.
Maintenant on tente de sortir la tête de l'eau sans plus rien fracturer, et on prie pour que l'alternative magique vienne sauver tout cela... Cela devient palpitant quand ecorpstim se lance dans le débat auto objectif des questions réponses à l'identique des réponses fournies aux experts français auteurs du rapport.

http://www.ecorpstim.com/fr/questions-answers/
A qui faut-il accorder le crédit des réponses et préconisations finalement, on se le demande. Peut-être bien à Arnaud Montebourg, tiens c'est une idée ça. Maintenant qu'il est dans une boite de consulting.

Selon ses statuts, déposés en janvier, cette "société par actions simplifiée" en cours d'immatriculation auprès du registre du commerce et des sociétés de Paris, a pour objet, "en France et si nécessaire à l'étranger", "la construction et l'élaboration de projets Made in France, la constitution d'équipes, la réunion des financements nécessaires ainsi que l'organisation, l'exécution, la direction et la mise en oeuvre de ces projets". Les moyens ? Des transactions "d'actifs ou de titres mobiliers de sociétés".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 10:14

En avant ! maintenant on va tailler un short à Montebourg...

On a le droit c'était un copain mais avant ... avec les cocologistes il est bon de surveiller ses arrières, si un poste ministériel est en jeu on flingue !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 10:20

Le redressement productif restant une nécessité, il a encore son rôle à jouer. Mais est-ce bien le sujet. Lui ne fait aucune cachotterie. Smile
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 10:23

difficile de bluffer et de ne pas sombrer dans le ridicule... comme d'habitude !

Voila pourquoi devant tant de mensonges et de mauvaise foi il ne faut pas échanger avec l'insecte, sauf si comme moi aujourd'hui on a du temps à perdre et envie de faire tourner en bourrique un élu.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1363
Date d'inscription : 13/02/2011

les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... EmptyMer 08 Avr 2015, 10:56

Il y a belle lurette que je le zappe bien que sa rubrique "Histoire de Fontenay" ne manque pas d'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les cachoteries continuent... Empty
MessageSujet: Re: les cachoteries continuent...   les cachoteries continuent... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
les cachoteries continuent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: