Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Loi sur le renseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 01:31

( Liberté ) Egalité  Fraternité telle pourrait être demain la devise de notre République....

Alors que depuis des décennies nos gouvernants ont autorisé tout et n'importe quoi au nom des libertés d'expression et religieuses, ils se sont réveillés suite aux attentats du 11 janvier...

Suite à ces attentats et suite au départ de certains pour livrer combat en Syrie ou ailleurs, le gouvernement a donc eu la brillante idée d'imposer aux acteurs Internet, fournisseurs d'accès ou hébergeurs, la présence de "boites noires"  dont les algorithmes seraient capables d'identifier pour le compte des services de renseignements les internautes au comportement suspect...

Si je n'ai pas ouvert ce sujet plus tôt c'est que je pensait que nos 577 députés, dans leur grande sagesse, allaient s'opposer à une telle mesure potentiellement liberticide mais il n'en  a rien été: la nuit dernière 25 députés, dont 19 PS, "POUR" face à 5 députés "CONTRE" ont approuvé le principe de cette surveillance....

Oui seulement 30 députés sur 577 ont participé à un vote aussi important et on peut même ajouter que Madame Laurence  Abeille, député de notre circonscription, sans doute absente, n'a pas pris part à ce vote...

Voir: http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1108 et http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/04/16/les-deputes-approuvent-un-systeme-de-surveillance-du-trafic-sur-internet_4616652_4408996.html


Les prises de positions contre ce projet sont beaucoup trop nombreuses pour être reproduites ici mais voici quelques liens pour que chacun puisse se faire sa propre idée...

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/04/15/pourquoi-la-loi-sur-le-renseignement-cristallise-les-critiques_4615766_4408996.html
http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/15/lalgorithme-gouvernement-sera-intrusif-inefficace-prouve-258672
http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/19/antiterrorisme-actes-numeriques-fliques-boites-noires-258270
http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/28/moins-systeme-totalitaire-sait-a-quoi-a-affaire-258343


Dernière édition par a.nonymous le Mar 05 Juil 2016, 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:09

La boîte noire des anonymous avec ou sans point... qui ne seraient plus libres d'être des délateurs anonymes. Une mine anti personnelle de renseignents perdus. Auto censure après relecture. Libellule


Dernière édition par Libellule le Ven 17 Avr 2015, 03:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2905
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:29

a.nonymous a écrit:
Oui seulement 30 députés sur 577 ont participé à un vote aussi important et on peut même ajouter que Madame Laurence  Abeille, député de notre circonscription, sans doute absente, n'a pas pris part à ce vote...

Au moins trois ou quatre explications possibles :
. Absentéisme habituel à l'Assemblée.
. Question jugée subalterne ou incompréhensible
. Question jugée risquée, de peur de prendre des coups "courage fuyons"
. Cumul des mandats, le mandat local est plus important
Dans tous ces cas, c'est grave ! Personne n'est obligé de se présenter, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2905
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:29

a.nonymous a écrit:
le gouvernement a donc eu la brillante idée d'imposer aux acteurs Internet, fournisseurs d'accès ou hébergeurs, la présence de "boites noires"  dont les algorithmes seraient capables d'identifier pour le compte des services de renseignements les internautes au comportement suspect...

Dans tous les logiciels de détection, leur application donne quatre types de cas possibles :
. ceux jugés correctement "positifs" (ici, dangereux) et ceux jugés correctement "négatifs" (ici, sans danger) ne posent pas problème.
. Le problème vient d'abord des faux-négatifs : les terroristes que le logiciel a manqués. Quelles preuves de validation ont été fournies aux députés ?
. Mais surtout, et là cela concerne tout le monde : les faux-positifs, M. ToutleMonde jugé être un dangereux terroriste !

D'où ma question naïve : les boites noires ont été testées comment, et quels étaient les nombres de faux-positifs et faux-négatifs ? Jugés acceptables puisque votés ? Je n'ose imaginer que l'on vote pour un outil sans connaitre sa fiabilité ou sa précision.

Illustration concrète pour un autre domaine : pour au moins un type de dépistage systématique de cancers, le débat fait rage car le nombre de faux positifs est important (et fonction de l'expérience du personnel médical) d'où des opérations inutiles.
Le dépistage abaisse-t-il toujours le nombre de morts par cancer ? Le débat là aussi fait rage.


Dernière édition par salamandre le Ven 17 Avr 2015, 02:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:34

Un indice.

« Pêche au chalut » ou « pêche au harpon » ? « Filet dérivant » ou « mailles étroites » ? Nous ne sommes pas à un débat sur les quotas de pêche, mais bien sur celui de l'action des services de renseignement.

La métaphore maritime a été filée tout au long de l'audition par les députés et trois ministres – intérieur, défense, justice – à propos du projet de loi sur le renseignement, mardi 31 mars. Ce faisant, ils ont tenté de mieux cerner la nature de la surveillance que prévoit ce projet de loi. S’agit-il de surveillance de masse (« filet dérivant ») ou ciblée (« pêche au harpon ») ?

Lire : La galaxie des opposants au projet de loi sur le renseignement

Au cœur des interrogations, un des nouveaux dispositifs que prévoit le projet de loi : l'installation, chez les fournisseurs d'accès et certains grands sites Internet, d'un dispositif d'analyse automatique de données créé par les services de renseignement et censé, selon la formule du projet de loi, « révéler une menace terroriste » de manière automatisée, que ses opposants ont appelé « boîte noire ».

C'est ce dispositif qui inquiète le plus ces derniers, notamment parce que les détails et le périmètre de cette détection automatique de terroristes sont encore très vagues. Un flou que ni l'audition des ministres, mardi, ni l'examen en commission des lois, le lendemain, n'a pas permis de dissiper.

Le ministre de l'intérieur a certes donné un exemple d'utilisation : le cas d'une vidéo de décapitation postée sur Internet. Selon M. Cazeneuve, l'algorithme permettrait de repérer les premières connexions à ladite vidéo, émanant de France. L'idée serait alors de repérer des Français complices de la publication de cette vidéo et qui s'assurent dès la mise en ligne que les images sont correctement accessibles. C'est ce cas pratique qui a déjà été donné, lors de réunions à huis-clos avec entreprises et associations opposées au projet de loi, par Matignon et Beauvau. C'est le seul point précis qui sera évoqué à propos de cette « boîte noire ».

QUEL CONTRÔLE DÉMOCRATIQUE DE L'ALGORITHME ?

Bernard Cazeneuve a aussi tenté d'apaiser les inquiétudes et de répondre à certains commentaires – « pas toujours fondés », selon lui – en expliquant que l'algorithme serait soumis au contrôle de la future Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR, que doit créer la loi).

Problème : pour s'assurer des finalités et du fonctionnement d'un algorithme, il faudra très vraisemblablement inspecter le code source dudit programme. Ce code source peut être constitué de milliers de lignes et mobiliser, pour des logiciels similaires et dans le secteur privé, des entreprises entières. Interrogé à ce sujet par la députée Laure de la Raudière (UMP), Bernard Cazeneuve s'est retranché derrière le rôle confié au membre de la CNCTR qui sera désigné par l'Arcep –le gendarme des télécoms – et qui sera le seul membre de cette Commission à disposer de capacités techniques à même de jauger l'algorithme (avec, éventuellement, les personnels de la CNCTR).

Les députés ont débattu, le lendemain en commission, de l'opportunité de la présence de députés et de la personnalité désignée par l'Arcep parmi les membres de la commission, mais aucun accord n'a été trouvé. Le dispositif est resté, jusqu'à l'examen en séance, en l'état.

Bernard Cazeneuve a aussi précisé que si l'algorithme détectait, dans le flux des données anonymes, un comportement suspect, toute surveillance supplémentaire passerait à nouveau par le filtre de la CNCTR.

DONNÉES COLLECTÉES CONTRE DONNÉES ANALYSÉES

Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, a également défendu l'utilisation de l'algorithme, « extrêmement ciblé ». « L'algorithme est là pour éviter que l'on prenne toutes les données », a abondé le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve. En creux, l'argument du gouvernement est simple : quelle que soit la portée de cette boîte noire, c'est-à-dire la quantité de données qu'elle va collecter et analyser, il ne s'agit pas de surveillance massive puisque seules les données repérées par ordinateur feront l'objet d'une analyse humaine, soumise à l'aval et au contrôle de la CNCTR.

Cette distinction a été avancée par les autorités américaines dans les débats qui agitent le pays depuis les révélations d'Edward Snowden sur la NSA, et plus particulièrement sur ceux portant sur le programme de collecte des métadonnées téléphoniques. Toutes les données sont collectées, mais seule une portion est exploitée par les analystes.

Les ministres n'ont pas précisé quelle était exactement la portion du trafic qui passera sous les fourches caudines de l'algorithme. Si cette « boîte noire » devait traiter l'intégralité des flux transitant chez un fournisseur d'accès, le terme de « surveillance massive » ne paraît pas usurpé. Ce sont d'ailleurs ces mots qu'a employé la Commission numérique dans sa critique du projet de loi, dans une recommandation publiée mercredi 1 avril.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:40

Libellule a écrit:
La boîte noire des anonymous avec ou sans point... qui ne seraient plus libres d'être des délateurs anonymes. Une mine anti personnelle de renseignents perdus.

Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de répondre à cette intervention nullissime comment tant d'autres... Le conseiller municipal silencieux, celui qui n'intervient jamais lors des conseils municipaux, celui que l'on ne voit jamais en ville hormis lors de ces conseils municipaux, existe sous un pseudonyme sur le forum du Plateau n'est-ce pas là l'essentiel ?



Ceci étant, ce n'est pas parce que Madame Laurence Abeille, députée de notre circonscription, n'a pas pris part au vote que tous ces collègues EELV en ont fait autant....

Sur 18 députés écologistes il y avait 4 présents: deux ont voté "POUR" et 2 ont voté "CONTRE"... Parmi ces derniers Sergio Coronado, député EELV des français de l'étranger, qui a accordé une interview intéressante à un journaliste du Monde...


http://www.lemonde.fr a écrit:
Loi sur le renseignement : « Le député lambda ne dispose d’aucune source »

Le Monde.fr | 15.04.2015 à 18h07 • Mis à jour le 16.04.2015 à 09h52 | Propos recueillis par Jacques Follorou

Sergio Coronado, député (Europe Ecologie-Les Verts) de la deuxième circonscription des Français de l’étranger, membre de la commission des lois, analyse et critique, pour Le Monde, le projet de loi sur le renseignement actuellement discuté à l’Assemblée nationale.



Le gouvernement a choisi une procédure d’urgence pour l’examen de son projet de loi sur le renseignement. Avez-vous le sentiment que le Parlement a été pris en otage ?

On a amputé la capacité du Parlement à faire son travail. L’actuel président de la commission des lois disait naguère, au sujet de Nicolas Sarkozy, alors chef de l’État, « ce président n’aime pas le Parlement ». Je constate qu’aujourd’hui, c’est la même chose. Je fais partie des gens qui ont travaillé sur ce texte de loi et j’ai bien conscience que je n’ai pas réellement de vision sur ce monde du renseignement qui reste un sujet très difficile d’accès pour le Parlement. Le député lambda ne dispose d’aucune source.

C’est vrai que nous pouvons apparaître comme un Parlement croupion. Les parlementaires, aux Etats-Unis, peuvent appuyer leurs travaux sur un bureau du renseignement. De plus, la procédure accélérée choisie par le gouvernement pour faire adopter cette loi interdit d’aborder le fond du sujet et fait de nous une chambre d’enregistrement.



Pourtant, le même président de la commission des lois, M. Urvoas, se félicite du « travail coopératif » ayant présidé à la préparation de ce projet de loi sur le renseignement…

Ce « travail coopératif » évoqué par M. Urvoas fait référence au dialogue avec les seuls services de renseignement qui ont, en effet, été associés aux travaux préparatoires. Mais les avocats, par exemple, ou les opérateurs Internet ou de téléphonie ou même, à bien des égards, les organismes de contrôle indépendant, eux, sont restés à l’écart de cette coopération.



N’avez-vous pas aussi été pris au piège d’une forme de chantage à la « lutte antiterroriste » alors que ce texte légalise avant tout quarante ans de surveillance illégale ?

Ce texte n’est, en effet, pas un texte antiterroriste. Le gouvernement, pour des raisons tactiques, avait choisi de le positionner sous forme de réponse à l’émotion des attaques de janvier à Paris. Mais, après avoir entendu le discours du premier ministre, il semble bien que l’antiterrorisme soit le seul credo du pouvoir politique sur cette loi renseignement. Et gare à ceux qui émettent des réserves ! Les mots ont fusé, « ignorants », « fantasme », « outrance »…

Ce discours est d’autant plus problématique que les moyens alloués aux services de renseignement au nom de l’antiterrorisme seront, de fait, utilisés pour bien d’autres causes et dans des contextes parfois très flous. Le texte dit que ces moyens pourront être utilisés lorsque les intérêts de la France seront menacés, notamment, à l’étranger. Mais pour la Libye, par exemple, les choses ont évolué, le colonel Kadhafi a été l’hôte de la France puis on lui a fait la guerre. Contrevenir aux intérêts de la France est une notion floue.



Ces moyens de surveillance sont également mis au service de la défense des intérêts économiques et industriels français. N’est-ce pas un atout pour le pays ?

Les groupes du CAC 40 vont donc bénéficier du renseignement français. Mais ne risque-t-on pas de se perdre dans une certaine confusion ? Ces entreprises sont souvent des multinationales. Nous serions donc souverains pour deux car fiscalement elles pourraient échapper, on l’a vu, à l’impôt en France mais recevraient des informations confidentielles collectées au nom de la défense de notre économie nationale.



La lutte antiterroriste nécessite-t-elle, en soi, d’étendre sans cesse les pouvoirs des services de renseignement au détriment des autres acteurs de la sécurité, notamment, le juge judiciaire ?

Les syndicats de gardiens de la paix le disent eux-mêmes. Pour travailler et lutter contre le terrorisme, il leur faut, disent-ils, de la formation, des anthropologues, des linguistes... C’est un paradoxe. Tout en s’affaiblissant dans le cadre de la mondialisation, l’État étend sans cesse son contrôle sur les citoyens. Il n’est fort aujourd’hui que de la surveillance de ses administrés.



A vous écouter, on dirait que la démocratie serait, en quelque sorte, victime d’un Etat de plus en plus sécuritaire. Est-ce la réalité d’aujourd’hui ?

Face aux menaces, il y a deux options majeures : le renforcement de la démocratie ou le renforcement d’un système sécuritaire. Le gouvernement a choisi la deuxième voie. Le renseignement est, aujourd’hui, le dernier territoire de véritable souveraineté et l’Etat entend que personne ne vienne y regarder de trop près.


Jacques Follorou
Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/15/loi-sur-le-renseignement-le-depute-lambda-ne-dispose-d-aucune-source_4616574_3224.html#cEWZ3IWdW0eahOME.99
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 02:49

Rappeler que les anonymous sont contre cette mesure avec un peu d'humour n'a rien de nullissime. Les ânes et lapins ne sont pas cités. Les intouchables non plus. Seuls les poissons sont évoqués. Quant aux éléments de fond, il est étonnant que des services de renseignements fassent l'objet de débats sur la méthode. Le flicage de tous les actes numériques sujets à controverse ne me paraît personnellement pas opportun. Cela deviendrait délatoire. On peut raisonnablement tout exprimer. L'identification des diffuseurs de vidéos decapitantes me paraît raisonnable. Mais sans expliquer comment.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3373
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 03:17

Libellule a écrit:
La boîte noire des anonymous avec ou sans point... qui ne seraient plus libres d'être des délateurs anonymes. Une mine anti personnelle de renseignents perdus.

Personnellement je trouve cette intervention tres désobligeante, nocive, insultante et totalement inutile.
Les nombreux délateurs anonymes de ce forum apprécieront No .
Quand, cher Dominique Macabeth, rejoindrez vous les rangs des courageux lanceurs d'alertes qui, dans ce bas monde, osent affronter les forces obscures?



_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 03:27

Je regrette effectivement le mot de délateur qui peut être désobligeant même accompagné d'une conjugaison au conditionnel. Dont acte. J'ai rayé les mentions inutiles.

Sinon, je suis tout à fait favorable à ce que des alertes soient lancées ; j'en lance pour ce qui est de l'évolution du climat, ou de certains dangers toxiques ; sur le besoin grandissant en eau ; le plus difficile dans ce travail c'est d'être écouté, et non moqué, lu et non dénigré parce que simplement être un untel -et non un anonyme-  un élu de tel parti et non un anonyme, un croyant de telle croyance et non un anonyme ; je sais l'équilibre fragile entre ce qui peut être dit ou non, et cela ne m'empêche pas de commettre des erreurs de communications.

Je reconnais modestement les miennes quand elles se produisent. Dois je envisager de ne plus me rendre sur ce forum de mon propre chef pour régler une fois pour toute la question?
Je prends à nouveau le temps de la réflexion. Si je n'ai plus rien à y apporter, autant l'admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 648
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 04:33

Libellule a écrit:
La boîte noire des anonymous avec ou sans point... qui ne seraient plus libres d'être des délateurs anonymes. Une mine anti personnelle de renseignents perdus. Auto censure après relecture. Libellule

Dont acte. On ne se relit jamais assez. Cf. ...de renseignents cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 04:36

cheers effectivement.

Revenons au sujet qui m'intéresse au plus au point.

Le communiqué officiel de la commission numérique Partage 2.0 d'EELV, valant recommandation, c'est celui-ci :

Une fois de plus, cette fois après les attentats sanglants de janvier 2015, le parlement français s’apprête à voter une loi qui va faire encore reculer les droits fondamentaux des citoyen-ne-s, notamment lorsqu’ils utilisent le réseau Internet, au prétexte de garantir leur sécurité et les intérêts de la France.

Les critiques pleuvent à raison sur ce projet de loi « relatif au renseignement » : inquiétudes de la CNIL et du Conseil National du Numérique dont les avis ne sont malheureusement pas pris en compte, de plusieurs ONG de défense des droits humains comme Amnesty International ou la Ligue des Droits de l’Homme, mais aussi de représentants de la justice qui tirent la sonnette d’alarme. Ainsi Marc Trévidic, juge anti-terroriste, parle de « pouvoirs exorbitants » concédés au gouvernement.

A aucun moment du texte de loi n’est abordée la question des limites et de la définition de ce qu’est une « apologie du terrorisme », encore moins celle de « terrorisme » tout court. Le projet liste en outre une longue série de notions plus ou moins floues autorisant un espionnage technique généralisé, dont la sécurité nationale, « les intérêts essentiels de la politique étrangère et l’exécution des engagements européens et internationaux de la France », ou encore ses « intérêts économiques et scientifiques essentiels ».

Comme pour les autres lois votées récemment au nom de la lutte contre le terrorisme, il n’est pas prévu de consulter un juge avant de mettre en place des surveillances, ce qui revient à considérer qu’en toute circonstance, l’État est – et restera – vertueux quant à l’application des pouvoirs que lui confère cette loi. C’est tout simplement la fameuse séparation des pouvoirs, socle de la République française, qui serait ainsi bafouée, au nom de la sécurité.

En amputant nos concitoyens de plusieurs droits fondamentaux, on offre aux terroristes ce que les armes n’ont pu obtenir : ces nouveaux pouvoirs de surveillance et donc de suspicion généralisée touchent aux valeurs et aux droits fondamentaux qui font qu’une démocratie peut se revendiquer comme telle.

EELV encourage les députés et sénateurs français à rejeter ce blanc-seing qu’ils s’apprêtent à offrir à l’État au prétexte de répondre à la menace terroriste. Les députés EELV seront en première ligne pour protéger les droits fondamentaux des citoyens.

En savoir plus : http://numerique.eelv.fr/2015/03/24/les-trois-derives-du-nouveau-projet-de-loi-sur-le-renseignement/


Le vote des deux élus qui ont voté pour est de mon point de vue, disons, consternant. Sauf à en connaître les explications, si celles ci étaient circonstanciées.

le point 3 -développé en cliquant sur le lien- me parait déterminant 3 – C’est trop technique pour y mêler le peuple - Voir mon intervention précédente et lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 06:46

Libellule a écrit:
Le vote des deux élus qui ont voté pour est de mon point de vue, disons, consternant. Sauf à en connaître les explications, si celles ci étaient circonstanciées.

François de Rugy, qui a voté "POUR", n'est pas un député lambda puisqu'il est co-président du groupe EELV à l'Assemblée....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 08:05

Oui, il est aussi le plus près des strapontins. J'attends de connaître son argumentaire.

À-t-il Lu ceci bien qu'excusé? C'est en tout cas précis.
http://www.voltairenet.org/article187312.html
À suivre... en attendant je reste persuadé qu'il faut laisser s'organiser nos services de renseignements sans trop communiquer autour.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 17:15

Lorsque ceux qui pondent des lois consulteront avant de les voter ceux qui seront en charge de les appliquer... nous éviterons des lois stupides, impossibles à mettre en place ou à respecter à la lettre, les cascades de "oui mais" et de "sauf si" et des tapées de procédures annulées qui permettent à des malfaisants de rester en liberté en continuant leurs méfaits.

Avec deux ou trois circulaires notre actuelle ministre de la justice est arrivée à compliquer fortement voire à faire échouer le dénouement satisfaisant de plusieurs affaires judiciaires.
On doit ou on devrait s'interroger afin de déterminer si ces initiatives ont été prises en connaissance de cause, par inconséquence ou ce qui serait plus grave en application de visions doctrinaires dont on ne mesure pas la portée...
J'imagine avec un effroi rétrospectif (n'étant plus impliqué dans le barnum) ce qui va être mis en place si elle est maitresse d'oeuvre de l'usine à gaz... Les démissions et les suicides inquiètent dit on le ministère de l'intérieur souhaitons que le phénomène ne s'accentue pas.

Lorsque l'on veut un résultat on se donne des moyens pour l'obtenir...
Lorsque l'on sait que le plus souvent le travail des services d'investigation se fait dans l'urgence il suffit de mettre ces obligations en perspectives avec le temps administratif et judicaire pour comprendre où se trouvent les difficultés.

Entrer dans des détails techniques sur un forum public qui plus est en donnant des explications à un intervenant qui une fois de plus va discuter de ce qu'il  ne connait pas serait trop long et surtout inutile.

Je souhaite bien du plaisir à ceux qui sur le terrain prendront comme d'habitude un peu plus de risques pour faire face à leurs obligations. Parfois et maintenant de plus en plus souvent les archers du roi et les pandores se demandent s'ils ne font pas de police contre la volonté de ceux qui sont en charge de les diriger... ce qui est très motivant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Ven 17 Avr 2015, 19:18

En bref :
Les pouvoirs sont légitimes lorsqu'ils sont confiés aux juges dont le mur des cons est la marque d'impartialité la plus flagrantes et sont démesurés et illégitimes par essence s'ils sont confiés à l'état...
et surtout aux policiers.

Dommage que ce ne soit ni les politicards ni les magistrats que l'on mette aux premières loges pour aller se faire flinguer lorsque les lois ont démontré leur impuissance...

J'ai souvent pour ne pas écrire toujours constaté que les brillants théoriciens de la police comme du droit sont souvent de piètres praticiens lorsqu'ils se risquent à sortir de leur bureau.

Ces brillants conférenciers, débatteurs redoutables à la téloche et donneurs d'ordres et de conseils tous azimuts sont moins médiatiques lorsque les caméras et les micros sont éloignés et que l'action est au menu.
A ces moments on s'éloigne pour n'être témoin de rien... c'est plus confortable pour la suite si les ennuis arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Sam 18 Avr 2015, 07:40

salamandre a écrit:
Au moins trois ou quatre explications possibles:
. Absentéisme habituel à l'Assemblée.
. Question jugée subalterne ou incompréhensible
. Question jugée risquée, de peur de prendre des coups "courage fuyons"
. Cumul des mandats, le mandat local est plus important
Dans tous ces cas, c'est grave ! Personne n'est obligé de se présenter, pourtant.


Deux journalistes du Monde tentent d'avancer quelques explications sur l'absentéisme apparent des députés en disséquant le travail de ceux-ci...

http://www.lemonde.fr a écrit:
« Les députés ne sont jamais à l'Assemblée » et sept autres clichés sur les parlementaires

Le Monde.fr | 17.04.2015 à 17h32 • Mis à jour le 17.04.2015 à 19h19 | Par Hélène Bekmezian et Samuel Laurent

Des dispositions essentielles de la très polémique loi sur le renseignement, votées par une trentaine de députés dans un hémicycle vide ? L'image a provoqué l'indignation des internautes en ce début de semaine. Pourtant, si elle peut paraître scandaleuse, la réalité de la vie parlementaire est souvent différente de ce genre de clichés.



1/ "Les députés ne sont jamais là, les votes ont lieu dans des hémicycles vides"

L'absentéisme des députés est un mal ancien, souvent lié au fait que ceux-ci cumulent avec d'autres mandats électifs. Toutefois, la réforme de 2008 n'a pas arrangé les choses pour ce qui est des présences en séance publique. Désormais, les textes examinés en séance sont ceux adoptés par la commission : le vrai travail de modification du texte se fait donc surtout en commission et la séance n'est bien souvent qu'une répétition de ce qu'il s'est déjà dit en commission.

Autre particularité, la « discussion générale » qui ouvre chaque débat de texte est particulièrement inintéressante pour les députés qui sèchent souvent cette première partie : pendant des heures, des orateurs défilent à la tribune pour expliquer en 5 à 10 minutes leur point de vue sur le texte. Les mêmes arguments sont souvent répétés en boucle par plusieurs personnes – arguments qui ont par ailleurs déjà été exposés dans les médias le plus souvent – et aucun débat à proprement parler n'est possible pendant cette période. C'était le cas lundi 13 avril après-midi, pour les premières heures du débat sur le texte sur le renseignement.

En ce qui concerne les votes d'articles les uns après les autres lors des débats en séance, il arrive souvent que quelques dizaines de députés soient effectivement là pour les voter, surtout s'ils ont lieu tard le soir. En revanche, les élus sont toujours pratiquement tous là pour les « votes solennels » de l'ensemble des textes qui ont lieu le mardi et qui sont les plus importants pour l'adoption finale, même si tout a déjà été adopté dans le détail. Cela peut parfois créer confusions et frustrations, et la loi Macron en a été un bon exemple. Lors de la séance de question au gouvernement du 17 février, le rapporteur général du texte, le socialiste Richard Ferrand a rappelé que, « après quatre-vingt-deux heures d'examen en commission et plus de cent heures de débat dans cet hémicycle, les articles du projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques ont été adoptés », les uns après les autres. Pourtant, au moment de voter tout le texte, l'après-midi même, des voix risquaient de manquer et le gouvernement a donc décidé de faire usage du 49-3.

En outre, si un député est présent à moins des deux tiers de ces votes solennels, cela peut entraîner une retenue du tiers de l'indemnité de fonction pour une durée égale à celle de la session (voire de la moitié si le même député a pris part à moins de la moitié des scrutins).



2/ D'ailleurs, lorsqu'ils ne sont pas dans l'hémicycle, c'est qu'ils ne travaillent pas

En sus du travail en séance attendu de la part des députés, ces derniers siègent tous dans des commissions permanentes qui sont au nombre de huit : affaires culturelles et éducation, affaires économiques, affaires étrangères, affaires sociales, défense, développement durable, finances, lois auxquelles s'ajoutent la commission des affaires européennes. Ces commissions se réunissent chaque mardi matin soit pour examiner des textes, soit pour mener des auditions. D'autres travaux occupent également les élus : des commissions d'enquête (il y en a deux en ce moment, une sur les missions et modalités du maintien de l'ordre républicain et du droit de manifestation et une sur la surveillance des filières et des individus djihadistes) mais aussi des missions d'information telles que le groupe de travail sur les institutions, présidé par Claude Bartolone et qui se réunit une fois par semaine, ou encore la commission sur le numérique, présidée par le socialiste Christian Paul. Individuellement, les députés se voient aussi régulièrement attribuer des missions de réflexion sur des sujets divers, comme en ce moment les socialistes Malek Boutih et Sébastien Pietrasanta, « parlementaires en mission » sur la radicalisation islamiste.

Enfin, des élus siègent également dans d'autres instances telles que la délégation parlementaire au renseignement, la commission supérieure du service public des postes et des communications électroniques ou encore divers offices parlementaires, groupes d'amitiés et autre comités.

Un député doit aussi se rendre dans sa circonscription pour y tenir une permanence et rencontrer ses administrés, ce qui implique donc des allers-retours entre Paris et la circonscription, et une partie du temps passé hors de l'Assemblée, souvent les lundis et vendredis.


---/---
Source et suite: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/17/les-deputes-ne-sont-jamais-a-l-assemblee-et-8-autres-cliches-sur-les-elus_4618180_4355770.html#U0IrX0wjZUsFDE2S.99
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Sam 25 Avr 2015, 02:53

Un communiqué de la fondation Mozilla qui édite entre autres les logiciels libres et open source Firefox et Thunderbird, respectivement navigateur web et gestionnaire de courrier électronique...

https://blog.mozilla.org a écrit:
22 avril 2015

Mozilla s’exprime sur la Loi Renseignement

Depuis l’affaire Snowden, de plus en plus de gouvernements se sont interrogés sur les limites convenables de la surveillance ; certains États cherchant à restreindre leur propre accès à l’information et d’autres à restreindre celui d’autres gouvernements. De manière générale, nous sommes heureux de soutenir ce genre d’efforts. Cependant, les récents évènements autour de la loi sur le renseignement débattue en ce moment en France nous préoccupent fortement. Le Gouvernement soumet ce projet au Parlement en urgence, avec presque aucune consultation des parties prenantes. De plus, les modalités exactes de ce projet de loi semblent changer fréquemment.

Les mesures de l’actuel projet de loi ayant été rendues publiques – y compris celles autorisant la collecte massive de métadonnées, l’analyse automatique par algorithme des communications des utilisateurs, ou encore les mesures visant à affaiblir le chiffrement – constituent une menace pour l’infrastructure d’Internet, la vie privée des utilisateurs, ainsi que pour la sécurité des données. Compte tenu de notre engagement pour l’ouverture et la transparence, nous ne nous inquiétons pas seulement du contenu de ces mesures, mais également de la manière dont cette législation est élaborée. Les discussions menées secrètement, à huis clos, aboutissent rarement à une législation forte.

Tandis que ces dispositions évoluent rapidement avec le processus politique, Mozilla rejoint de nombreuses institutions, entreprises et organisations de la société civile française pour exprimer sa profonde inquiétude quant aux mesures proposées par le Gouvernement français. En particulier, Mozilla s’opposerait à toute loi qui :


  •    Permettrait la surveillance généralisée des communications, des activités sur le Web et des métadonnées des utilisateurs. Nous pensons que ceci représente une violation disproportionnée de la vie privée et fragilise la confiance nécessaire au fonctionnement d’un Internet ouvert.

  •    Saperait l’efficacité des outils de chiffrement, voire la capacité à les utiliser. Le monde entier dépend du chiffrement pour garantir la sécurité et la confidentialité des communications et du commerce.

  •    Négligerait le respect de la vie privée, une procédure équitable et transparente et les garde-fous d’une supervision judiciaire, ou permettrait la rétention injustifiée de données.


Nous sommes particulièrement préoccupés par l’installation de « boîtes noires » au sein des infrastructures des fournisseurs de services de communications afin de procéder à une surveillance par algorithme. Cette disposition oblige les entreprises à permettre une surveillance gouvernementale de l’activité en ligne de tous leurs utilisateurs, à la recherche d’un ensemble obscur de motifs comportementaux « suspects ».

Mozilla exhorte le Gouvernement français à ouvrir un véritable débat autour de cette loi. En particulier, il est nécessaire de prendre en compte son impact technologique sur l’infrastructure d’Internet et la sécurité des utilisateurs. À l’heure où il apparaît de plus en plus clairement que confidentialité et sécurité se renforcent mutuellement, le Gouvernement français semble vouloir mettre en opposition ces deux valeurs, au risque de les affaiblir toutes les deux.

Ce communiqué est une traduction de : https://blog.mozilla.org/netpolicy/2015/04/22/mozilla-speaks-out-on-french-intelligence-bill/
Source: https://blog.mozilla.org/press-fr/2015/04/22/loi-renseignement-mozilla-sexprime/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Sam 25 Avr 2015, 03:38

Il est tout de même confondant qu'après avoir œuvré pour introduire les loups dans la bergerie, avoir pendant des années réduit les possibilité d'action des services de police, certains politiques alors dans l'opposition et maintenant au pouvoir effrayés par ce qui arrive chez nous (on pouvait s'y attendre) pensent soudain qu'en prenant des mesures désordonnées sous l'impulsion de la panique ils vont arriver à remonter la pente.

Retourner la situation me semble très difficile voire impossible tant depuis trop longtemps on s'est refusé à évaluer objectivement les dangers.

Certains en nourrissant les crocodiles pensaient ne pas se retrouver au menu de la bestiole voire tirer des profits électoraux d'une situation artificiellement modifiée... les crocodiles ignorent la reconnaissance et ils font leur ordinaire de ce qu'ils trouvent... ils n'ont pas de pitié pour la main qui les a nourri.

Alors les prises de positions voire certaines pontifiantes gesticulations des uns ou des autres qu'ils soient pour ou contre les "mesurettes" en préparation seront vaines sans une profonde remise en cause des institutions avec pour corolaire la mise à l'écart de ceux qui transgresseront la loi ou en entraveront l'application.


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Sam 25 Avr 2015, 05:04

Et dire qu'à l'origine internet avait pour vocation à faciliter la prise de renseignements entre militaires, puis entre universités, et enfin entre étudiants. Son ouverture à tous est en train d'atteindre ses limites. Cela dépasse bien entendu l'échelle Franco française. Beaucoup de réseaux mafieux ou terroristes ont Su l'investir. Ils vont être difficiles à démenteler. L'évolution du crowdfunding montre la perversité de tout cela. Une forme de fascisme numérique s'est instauré. La mise en faiseaux permet des tissages nouveaux de toiles d'araignées. Cobweb dans le texte d'origine ou on a gardé web. Word wide. www. était né.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 04:36

Le communiqué du Conseil de l'Ordre des médecins...



"si la lutte contre le terrorisme est une priorité légitime de l’Etat républicain et nécessite un dispositif de prévention adapté afin d’assurer la sécurité collective, celle-ci ne peut toutefois pas consacrer certaines atteintes aux libertés individuelles"



http://www.conseil-national.medecin.fr a écrit:
Projet de loi sur le renseignement
L’ORDRE DES MEDECINS, CONSIDERE QUE LA LOI DOIT PROTEGER LES LIBERTES INDIVIDUELLES TOUT EN ASSURANT LA SECURITE COLLECTIVE

Paris, le 22 avril 2015

Alors que le projet de loi sur le renseignement devrait être voté le 5 mai prochain par l’Assemblée Nationale, avant sa transmission au Sénat, le Conseil national de l’Ordre des médecins juge que si la lutte contre le terrorisme est une priorité légitime de l’Etat républicain et nécessite un dispositif de  prévention  adapté  afin  d’assurer  la  sécurité  collective,  celle-ci  ne  peut toutefois pas consacrer certaines atteintes aux libertés individuelles.

L’Ordre des médecins affirme que les professions de santé doivent faire partie des   professions   protégées,   au   même   titre   que   les   magistrats,   avocats, journalistes  ou  parlementaires.  Les  professions  de  santé  doivent  donc  être exclues  d'une  surveillance  par  la  procédure  d'urgence,  au  nom  du  respect  du caractère secret des informations de santé des citoyens.

Pour  les  mêmes  raisons, l’Ordre des médecins demande que les hébergeurs internet  qui  gèrent  des  données  personnelles  de  santé  soient  exclus  de  toute surveillance par des  « boîtes   noires »   qui   seraient   installées   auprès   des opérateurs.
Source: http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/cp_projet_de_loi_sur_le_renseignement_.pdf
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:10

Pour ma part les lois "tout sauf" me remémorent un souvenir :
Un tolard avant sa sortie se faisait prescrire par le médecin de la prison du viagra pour retrouver son équilibre sexuel.
Les services médicaux ne connaissaient pas les raisons de l'incarcération... et les services de l'administration pénitentiaires le traitement médical.
Chacun étant tenu au secret... les uns non concernés par l'aspect pénal les autres écartés du dossier médical

Résultat : A sa sortie le tolard a violé un enfant... Il est vrai que ce n'était pas la première fois, il était détenu pour ce type d'affaire.

Si la situation n'était pas dramatique on en ferait un film comique

Pour ce qui concerne l'efficacité des services de renseignement dans un pays où l'on est incapable de savoir qui y habite et où il y a des millions de gens qui échappent à tout contrôle pouvant se mouvoir librement dans des zones de non droit... lourde tache !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:23

Francis Evrard... http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_Francis_Evrard
Pourquoi les réseaux de renseignements ne sont pas mieux interconnectés?

Extraits
Me Jérôme Pianezza, l’avocat d’Evrard pose à l'audience des questions dérangeantes aux autorités judiciaires et pénitentiaires : « Pourquoi avoir remis en liberté sous contrôle judiciaire un délinquant qui présentait un risque de récidive ? Comment peut-on prescrire de façon aussi désinvolte du Viagra à un détenu pédophile ? »

L’avocat estime qu'« on ne pourra pas juger correctement Francis Evrard sans examiner aussi ce qu’il s’est passé à côté des faits eux-mêmes »,convaincu que dans cette affaire, les pouvoirs publics « n’ont pas tout fait pour que ça n’arrive pas ».


Dernière édition par Libellule le Dim 26 Avr 2015, 05:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3373
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:25

Cette loi me semble dangereuse si elle n'a aucun encadrement judiciaire ni limite dans le temps. Elle changerait beaucoup de paramètres de nos libertés. Maintenant si effectivement nous sommes en état de guerre le renseignement  devient prioritaire. Cependant, jusqu'à présent la surveillance et les fiches S n'ont pas vraiment prouvé leur efficacité.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14036
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:38

L'exemple de Merah toujours en 2007. http://m.nouvelobs.com/article/20120418.OBS6482/comment-le-contre-espionnage-a-egare-la-fiche-de-mohamed-merah.html#null
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:41

Nos têtes pensantes nous préparent un système à l'américaine avec des moyens français...

Pour le reste l'échange avec de gens ouverts au dialogue et qui ne savent pas tout mieux que tout le monde (ils apprendraient à leur père comment faire des enfants) pourrait être intéressant.

Débattre de questions techniques pour être contredit systématiquement, expliquer aux "non comprenant" volontaires endoctrinés par une politique raz du caniveau comment fonctionne un système terroriste appuyé par des états disposant de moyens financiers énormes et combattre tout cela en faisant plaisir aux assoces bien pensantes, aux divers syndicats et aux partis politiques qui lorsqu'ils ne sont pas complices sont aveugles ... très peu pour moi surtout sur un forum public.

Nous auront tout loisir de ramasser les fruits d'une politique nulle et de déguster les grands avantages découlant de notre faiblesse... Nos enfants nous béniront et pas seulement pour ce qui concerne leurs retraites.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:47

Libellule a écrit:
Francis Evrard... http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_Francis_Evrard
Pourquoi les réseaux de renseignements ne sont pas mieux interconnectés?

Extraits
Me Jérôme Pianezza, l’avocat d’Evrard pose à l'audience des questions dérangeantes aux autorités judiciaires et pénitentiaires : « Pourquoi avoir remis en liberté sous contrôle judiciaire un délinquant qui présentait un risque de récidive ? Comment peut-on prescrire de façon aussi désinvolte du Viagra à un détenu pédophile ? »

L’avocat estime qu'« on ne pourra pas juger correctement Francis Evrard sans examiner aussi ce qu’il s’est passé à côté des faits eux-mêmes »,convaincu que dans cette affaire, les pouvoirs publics « n’ont pas tout fait pour que ça n’arrive pas ».

Lorsque la loi pour complaire à des lobbies politiques va à l'encontre de l'intérêt national à qui la faute ?

Sous peu nous aurons à évaluer le grand intérêt de la justice Taubira... et ses conséquences.
Curieusement on sera moins volubile... mais le nouvel Obs pourra toujours taper sur la police.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:50

Depuis 3 ans que la gauche est au pouvoir les archers du roi et les pandores sont toujours aussi lamentables... ils font tout pour saboter les initiatives gouvernementales !

Ils en sont conscients d'ailleurs de leur médiocrité : le nombre de suicides est en constante augmentation.

Illustration de l'inutilité d'un échange sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 05:53

Libellule a écrit:
Francis Evrard... http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_Francis_Evrard
Pourquoi les réseaux de renseignements ne sont pas mieux interconnectés?

Extraits
Me Jérôme Pianezza, l’avocat d’Evrard pose à l'audience des questions dérangeantes aux autorités judiciaires et pénitentiaires : « Pourquoi avoir remis en liberté sous contrôle judiciaire un délinquant qui présentait un risque de récidive ? Comment peut-on prescrire de façon aussi désinvolte du Viagra à un détenu pédophile ? »

L’avocat estime qu'« on ne pourra pas juger correctement Francis Evrard sans examiner aussi ce qu’il s’est passé à côté des faits eux-mêmes »,convaincu que dans cette affaire, les pouvoirs publics « n’ont pas tout fait pour que ça n’arrive pas ».

et lorsque sarko (vilain pas beau) dont vient tout le mal voulait les garder au frais après leur peine que faisait la gauche ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 06:28

Le dialogue démocratique autour du projet de loi sur le renseignement devrait aborder deux choses...

D'une part, le "laisser filer" qui a cours depuis des années dans notre pays sous nombre de prétextes...

Il faudrait réfléchir aux limites de la liberté d'expression et de la liberté religieuse, aux atteintes à la laïcité, au financement de certains lieux de culte, aux naturalisation sans adhésions à nos valeurs républicaines, à l'opposition à la double-peine, ....

D'autre part, la "surveillance généralisée" des échanges électroniques par ces fameuses "boites noires" que certains présentent comme une panacée...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Dim 26 Avr 2015, 06:37

a.nonymous a écrit:
Le dialogue démocratique autour du projet de loi sur le renseignement devrait aborder deux choses...

D'une part, le "laisser filer" qui a cours depuis des années dans notre pays sous nombre de prétextes...

Il faudrait réfléchir aux limites de la liberté d'expression et de la liberté religieuse, aux atteintes à la laïcité, au financement de certains lieux de culte, aux naturalisation sans adhésions à nos valeurs républicaines, à l'opposition à la double-peine, ....

D'autre part, la "surveillance généralisée" des échanges électroniques par ces fameuses "boites noires" que certains présentent comme une panacée...

appliquons la loi... et dans les zones de non droit qui va donner l'ordre et peut être les moyens de remettre l'autorité en place ?

Pensez vous que ceux qui en tire profit y compris politiquement vont être d'accord ? Où pensez vous que se perdent les gens à surveiller ?

Débat à mener entre gens cohérents et un minimum compétents ailleurs que sur un forum.

NB : j'ai remarqué que n'importe qui devant un verre serait plus efficace que les policiers.
Que dans un bar tout le monde est plus compétent qu'un prof

Et que dans un stand de tir tout le monde est un ex champion militaire (maintenant qu'il n'y a plus de service l'espèce se raréfie)  même s'ils se flanquent la première bastos dans le pied...

Fin de la minute philosophique !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 00:47

Sauf que comme vous l'écriviez précédemment:

"Certains en nourrissant les crocodiles pensaient ne pas se retrouver au menu de la bestiole voire tirer des profits électoraux d'une situation artificiellement modifiée... les crocodiles ignorent la reconnaissance et ils font leur ordinaire de ce qu'ils trouvent... ils n'ont pas de pitié pour la main qui les a nourri. "

A partir de là une certaine lucidité s'impose à tous, tant aux politiques qu'à  la très grande majorité de la population qui, toutes religions ou absence de religion confondues, n'aspire qu'à vivre en paix....


Dernière édition par a.nonymous le Lun 27 Avr 2015, 02:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 01:10

L' exemple de la NSA et du 11 Septembre devrait pousser nos législateurs à plus de réflexions.
En effet les écoutes massives de la NSA n' ont pas empêché les attentats, car avoir un trop-plein d' informations cache bien souvent celle qui est primordiale.
Pour traiter ces renseignements il faut beaucoup de monde et malgrés les moyens gigantesque de cette administration, on a rien vu.
N' ayant pas les moyens des USA, doit-on faire la même chose?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 02:27

Je constate avec plaisir que pour quelques intervenants on dépasse le débat stérile sur bien fondé de mesures à venir pour entrevoir l'ampleur du désastre qui a été stupidement créé en matière de renseignement et de police par les politicards médiatiques, dogmatiques et occupés prioritairement à leur tripatouillages électoraux personnels au mépris des intérêts du pays. On ne gouverne pas en fonction des besoins et de l'efficacité mais selon le résultat des sondages de la semaine et des copains politiques à ménager.

J'ai indiqué plus haut que je ne souhaitais pas entrer dans un échange sur le sujet sur ce forum d'autant que l'on ne tardera pas à pervertir le fil soit par désir de faire un tour de piste médiatique pour avoir un semblant de dernier mot soit tout simplement par ignorance et stupidité.

Des gens compétents et informés ont fait part dans des ouvrages sérieux des raisons qui conduisent nos sociétés dans le mur en matière de lutte contre le terrorisme.
La remise en question n'étant pas à l'ordre du jour on va persister dans l'adoption ou la poursuite de méthodes couteuses et aléatoires voire inefficaces pour déboucher sur des catastrophes...

Entre ce qu'il ne faut pas dire, ce qui va être interdit de penser, des moyens prohibés car attention aux assoces et à l'opinion publique et les politicards gesticulant aidés par les médias à l'affut d'un scoop qui se donneront le compte à qui mieux mieux nous pouvons nous préparer à quelques belles manifestations larmoyantes dans les cimetières toutes aussi vaines que déplacées.

Mais si ça fait remonter la cote du "chef de guerre" tout n'est pas perdu !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 03:13

Gérard a écrit:
Cette loi me semble dangereuse si elle n'a aucun encadrement judiciaire ni limite dans le temps. Elle changerait beaucoup de paramètres de nos libertés. Maintenant si effectivement nous sommes en état de guerre le renseignement  devient prioritaire. Cependant, jusqu'à présent la surveillance et les fiches S n'ont pas vraiment prouvé leur efficacité.


Christian Estrosi est certes UMP mais certains de ses propos ne doivent pas pour autant être ignorés ne serait-ce que parce qu'il a été rapporteur en 2002 et 2003 à l'Assemblée nationale des lois sur la sécurité intérieure...



"Selon lui, "l'immense majorité des musulmans de France qui aujourd'hui placent les lois de la République au-dessus des lois religieuses" essaient "de nous trouver en refuge parce qu'ils se sentent menacés par ce que j'appelle l'islamo-fascisme"."



AFP a écrit:
AFP 26-04-2015 - 14:11
Estrosi: "cinquièmes colonnes" islamistes en France, "3e guerre mondiale déclarée"

Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a affirmé dimanche sur France 3 que la France devait faire face à des "cinquièmes colonnes" islamistes et qu'une "troisième guerre mondiale" était déclarée à "la civilisation judéo-chrétienne" par "l'islamo-fascisme".

Interrogé sur l'attentat évité contre des églises à Villejuif (Val-de-Marne), M. Estrosi, candidat aux régionales en Paca face notamment à Marion Maréchal-Le Pen (FN), a déclaré: "oui les catholiques sont menacés", "en France, les catholiques sont une cible".

"La civilisation judéo-chrétienne dont nous sommes les héritiers aujourd'hui est menacée", a-t-il ajouté.

Selon lui, "l'immense majorité des musulmans de France qui aujourd'hui placent les lois de la République au-dessus des lois religieuses" essaient "de nous trouver en refuge parce qu'ils se sentent menacés par ce que j'appelle l'islamo-fascisme".

Cet "islamo-fascisme" est "présent en Irak en Syrie" mais aussi "ailleurs", et notamment en France, "à travers les cinquièmes colonnes et (leurs) réseaux infiltrés dans nos caves, dans nos garages, dans les lieux clandestins", a lancé M. Estrosi.

Relancé sur l'expression "cinquièmes colonnes", il a poursuivi: "J'y vais fort, oui ! C'est une troisième guerre mondiale qui nous est déclarée, il faut en être conscient" et "dire la vérité".

"Quand on a dit tous les jours à la télévision pendant la chasse aux frères Kouachi (auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, ndlr) que ce sont des Français parce qu'ils ont une carte d'identité française, eh bien non... On est un Français quand on n'est pas un ennemi de la France. La carte d'identité ne fait pas un Français !", a lâché le maire de Nice.

"Nous avons des ennemis de la France qui ont une carte d'identité française et aujourd'hui, il est temps de mettre en place des dispositions et des lois" pour y remédier, a-t-il insisté.

"A partir du moment où on est un ennemi de la France, est-ce qu'on a le droit de porter un papier d'identité français, de bénéficier de toutes les prestations pour lesquelles paient ceux qui se lèvent tôt et qui travaillent tôt dans notre pays", a-t-il interrogé.
---/---
Source: http://actu.orange.fr/politique/estrosi-cinquiemes-colonnes-islamistes-en-france-3e-guerre-mondiale-declaree-afp_CNT0000009s6MO.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 03:39

C'est bien d'évoquer les fiches "S" et leur utilité ou leur inefficacité...
Qui sur ce forum peut les définir, donner leur origine, indiquer ce qu'elles prescrivent et dans quel cadre elle sont utiles ou inutiles ? et surtout ce que l'on fait matériellement lorsque l'on en découvre une...

Si on peut m'indiquer comment en améliorer l'efficacité tout en restant dans le cadre de la loi actuelle sans se faire inculper d'abus de pouvoir à la demande de la première assoce venue... et surtout comment les rendre efficaces si elles ne le sont pas. Ce sera le scoop de la saison !

Raison pour laquelle un tel débat sur un forum public est impossible... en plus c'est une procédure qui est confidentielle.

J'attends les explications et je ramasse les devoirs lundi. J'en vois un paquet qui vont rentrer à la "case familiale" comme le disait un ami Malgache avec un carnet de note en lambeaux .

NB : il est évident qu'un membre de l'UMP comme ESTROSI (attention CIOTTI est pire il est aussi Niçois) ne peut avoir une idée cohérente en quelque domaine que ce soit... heureusement que depuis 3 ans la brillante gauche nationale redresse la barre... on ne rigole pas au fond !
Ayant commencé ma carrière sous De Gaulle pour la finir beaucoup plus tard je crois avoir un panel assez large des manquements des uns et des autres... les bêtisiers respectifs sont largement approvisionnés avec des hauts et des bas tout de même.
Il manque à mon cursus professionnel d'avoir connu en fonction notre actuel brillant président, selon quelques collègues moins âgés que moi et toujours en poste il restera longtemps sans doute avec les éléments moteurs de son équipe l'homme des records...




Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 207
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 05:51

On me rapporte que ce matin, pour les 70 ans des déportations nazis, Loïc Damiani, dans un bon discours humaniste, avait rappelé justement que la liberté d’expression ne s'appliquait pas aux propos antisémites, islamophobes, mais n'avait pas parlé de la christianophobie qui s'invite dans notre pays, après les actes violents sur les chrétiens d'orient. Alors deux poids et deux mesures?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 06:51

Sauf que la notion même d'islamophobie a été usurpée par certains pour contrer leurs opposants...

L'opposition aux idées des extrémistes de droite ou de gauche est acceptable et est partie intégrante du débat démocratique...
L'opposition aux idées des extrémistes islamistes est présentée par certains comme inacceptable au nom de la lutte contre l'islamophobie...


En cette même journée de commémoration, les propos de François Hollande me paraissent donc plus justes:

""L'antisémitisme et le racisme sont encore là et donc nous devons à travers cette cérémonie du Struthof agir pour protéger ceux qui peuvent en être encore aujourd'hui les victimes", a rappelé M. Hollande."



Dernière édition par a.nonymous le Lun 27 Avr 2015, 07:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 07:01

Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.
Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.
Je suis hétéro, ce qui fait de moi un homophobe.
Je ne suis pas syndiqué, ce qui fait de moi un traître à la classe ouvrière et un allié du patronat.
Je suis de confession chrétienne, ce qui fait de moi un chien d'infidèle.
J'ai atteint un certain âge et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con.
Je réfléchis sans avaler tout ce que la presse me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.
Je tiens à mon identité et à ma culture, ce qui fait de moi un xénophobe.
Je m’interroge sur les raisons de la collaboration flamande, ce qui fait de moi un nazi.
J’aimerais vivre en sécurité et voir les délinquants en prison, ce qui fait de moi un gestapiste.
Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.
J’ai été éduqué à la dure et j’en suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau d’enfants opposé à leur épanouissement.
J’estime que la défense d’un pays est l’affaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.
J’ai le goût de l’effort et du dépassement de soi, ce qui fait de moi un retardé social.
Bref, je suis né trop tard ce qui n’enlève rien au respect dû à mes parents, ce qui fait de moi un néandertalien.
Et bien malgré tous ces défauts, je suis un bon français et j'en ai marre d'être pris pour un imbécile par tous les médias




Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2905
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 07:09

En janvier 2015, "on commémorait les 70 ans de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau par l'armée rouge." En avril 2015, les 70 ans de la libération du camp de Buchenwald.
Cette année on commémore aussi, avec un retentissement marqué, le "centenaire du génocide arménien".
Puissent les devoirs de mémoire coexister, mais en s'efforçant de penser d'abord non à parler, mais à être écoutés du plus grand nombre.
Cette année, ont lieu les massacres de chrétiens d'Orient, parmi bien d'autres. Alors, que faire ? Que demander aux dirigeants européens ? Question ouverte.


Dernière édition par salamandre le Lun 27 Avr 2015, 07:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 07:33

Morceaux choisis

http://24heuresactu.com/2015/02/26/quand-cazeneuve-refusait-dinterdire-lapologie-du-djihad/




Quelques mois plus tard on a changé de musique... avec de pareils dirigeants il y a peut être lieu de commencer à s'inquiéter...

Nul doute qu'ils vont prendre des mesures efficaces et judicieuses car ils connaissent le dossier !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 07:59

tonton christobal a écrit:
Quelques mois plus tard on a changé de musique... avec de pareils dirigeants on peut sans doute commencer à s'inquiéter...


Je vais une nouvelle fois vous citer en précisant juste qu'entre août 2014 et maintenant il y a eu janvier:

"Certains en nourrissant les crocodiles pensaient ne pas se retrouver au menu de la bestiole voire tirer des profits électoraux d'une situation artificiellement modifiée... les crocodiles ignorent la reconnaissance et ils font leur ordinaire de ce qu'ils trouvent... ils n'ont pas de pitié pour la main qui les a nourri. "
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 08:17

a.nonymous a écrit:



Je vais une nouvelle fois vous citer en précisant juste qu'entre août 2014 et maintenant il y a eu janvier:

"Certains en nourrissant les crocodiles pensaient ne pas se retrouver au menu de la bestiole voire tirer des profits électoraux d'une situation artificiellement modifiée... les crocodiles ignorent la reconnaissance et ils font leur ordinaire de ce qu'ils trouvent... ils n'ont pas de pitié pour la main qui les a nourri. "

si vous continuez vous n'échapperez pas à la facture salée du montant des droits d'auteur !

Etant donné ce qui se passait dans les pays voisins il fallait être bien inconséquent ou sourd aux alertes données par les services spécialisés nationaux et étrangers pour s'imaginer vivre en France dans une oasis de paix miraculeusement épargnée des bains de sang le tout étant béni des dieux et salué par les camarades intellectuels détenteurs de la vérité politique et sociale révélée..

Dans le même ordre d'idées je constate que l'on ne nous sert plus les traditionnels perturbés du bulbe isolés, sans motivation politique ou religieuse, comme c'était le cas en décembre lorsque ça fonçait dans la foule des marchés de Noël.

Pas plus que l'on continue à nous vendre le baratin habituel sur l'action isolée du "loup solitaire" style du toulousain assassin d'une demi douzaine de personnes... on commence à se faire à l'idée que les dossiers sont un peu plus compliqués que l'on voulait le faire croire...

Dans quelques mois lorsque les mesures envisagées auront montrées leurs limites peut être que dans un sursaut de survie ou de frousse électorale on abandonnera les bréviaire des doctrinaires pour l'action efficace, réfléchie et concrète des spécialistes...

Espérons que pour en arriver à se bouger il ne sera pas nécessaire que le sang coule encore.

PS : que l'actuel ministre de l'intérieur et l'actuel premier ministre ex ministre de l'intérieur soient ainsi largués est inquiétant... pour ce qu'il en est de la ministresse de la justice no comment !
Conséquence prévisible des purges dans les services ou du détricotage généralisé ? en tout cas il y a un twist au niveau du commandement et des initiatives à prendre ! Depuis janvier zéro, nada, que dalle... on prépare le plan d'action !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 08:39

tonton christobal a écrit:
---/---
Dans le même ordre d'idées je constate que l'on ne nous sert plus les traditionnels perturbés du bulbe isolés, sans motivation politique ou religieuse, comme c'était le cas en décembre lorsque ça fonçait dans la foule des marchés de Noël.

Pas plus que l'on continue à nous vendre le baratin habituel sur l'action isolée du "loup solitaire" style du toulousain assassin d'une demi douzaine de personnes... on commence à se faire à l'idée que les dossiers sont un peu plus compliqués que l'on voulait le faire croire...
---/---


Effectivement entre l'affaire Merah et l'affaire Ghlam le discours officiel a bien changé au niveau gouvernemental...



"«Ce type d’individu n’agit pas seul», selon le Premier ministre Manuel Valls qui a évoqué «une commande (...) pour cibler une église»."



Peut-on espérer que dans un avenir proche les élus locaux, en particulier ceux des banlieues populaires terreau local de l'intégrisme, fassent eux-aussi preuve de lucidité car pour l'heure un grand nombre d'entre eux semblent hélas juste faire figure d'"idiots utiles"?

Pour l'instant un élu comme André Gerin, ancien maire PCF de Vénissieux, reste une exception...



AFP a écrit:
Projet d’attentat: «télécommandé de l’étranger» Ghlam muet en garde à vue
AFP 24 avril 2015 à 09:35 (Mis à jour : 24 avril 2015 à 12:23)

Les enquêteurs cherchaient vendredi à comprendre l’écheveau de soutiens dont semble avoir bénéficié Sid Ahmed Ghlam, un Algérien de 24 ans soupçonné d’avoir voulu attaquer au moins une église de Villejuif (Val-de-Marne) et qui était «télécommandé de l’étranger».

Le jeune homme était toujours en garde à vue vendredi matin à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, à Paris, où il reste «peu disert» face aux enquêteurs, selon des sources policières.

Il est «dans une attitude étrange» entre «volonté de parler» mais «comme mû par une force l’obligeant à ne rien dire», ont-elles rapporté.

Interpellé dimanche après avoir appelé les secours pour une blessure par balle qu’il a dit s’être faite tout seul, le suspect, connu des services depuis le printemps 2014 pour s’être radicalisé, est interrogé sur son lit d’hôpital.

Sa garde à vue, qui a été prolongée jeudi de 24 heures, peut durer six jours - au maximum jusqu’à samedi -, une disposition exceptionnelle prévue par la loi en cas de «risque d’attentat imminent». Trois avocats vont assurer sa défense et doivent à nouveau le rencontrer vendredi.

Ahmed Ghlam est soupçonné du meurtre d’Aurélie Châtelain, 32 ans, dont le corps avait été retrouvé dans sa voiture à Villejuif, la ville du Val-de-Marne où le suspect aurait envisagé d’attaquer une ou deux églises. Un crime qui aurait pu être commis pour voler la voiture de la jeune femme afin de mener ses attaques.

Une femme de son entourage, âgée de 25 ans, a été interpellée mercredi à Saint-Dizier, en Haute-Marne, où est installée la famille de Sid Ahmed Ghlam.

Sa garde à vue a également été prolongée jeudi. Devant les policiers de la brigade criminelle du 36 Quai des Orfèvres, saisis de l’enquête avec la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), elle aussi est «peu bavarde». Elle nie que Ghlam ait eu des velléités de se réfugier chez elle sitôt ses crimes perpétrés et veuille l’épouser, ont dit les sources policières.

Les enquêteurs ont relevé dans leur entourage un phénomène de «radicalisation» récente mais «assez banale».

Plus étonnant, ont expliqué les sources policières, est le profil de Ghlam qui s’affine au fil de l’enquête. C’est «même la première fois», selon les enquêteurs, qu’est révélé en France un projet d’attentat «télécommandé à distance» par «un ou de mystérieux» hommes établis vraisemblablement en Syrie et lui ayant «ordonné clairement» de frapper des églises.



- Mystérieux commanditaires -

«Ce type d’individu n’agit pas seul», selon le Premier ministre Manuel Valls qui a évoqué «une commande (...) pour cibler une église».

Les enquêteurs évoquent le «comportement sectaire» du jeune Algérien, étudiant apparemment sans histoire d’une école d’informatique vivant dans une résidence étudiante du XIIIe arrondissement de Paris.

«Il semblait littéralement sous la coupe» de ses mystérieux commanditaires, relèvent les sources. Ils lui ont indiqué où et comment se procurer l’arsenal - kalachnikovs, pistolet, gilets pare-balles - découvert par la police.

Une voiture volée où se trouvait l’attirail à été retrouvée mercredi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et est passée depuis au peigne fin.

Ce sont ses présumés commanditaires qui lui ont indiqué où trouver la clé du véhicule, ont raconté les sources policières.

Les enquêteurs ont aussi mis la main sur une imposante «masse de données informatiques» dont des «messages cryptés» entre lui et la jeune femme en garde à vue.

Tout était «fait pour éviter de se faire repérer» et les enquêteurs ne désespèrent pas de «mettre au jour des noms».

Car il reste à trouver rapidement d’éventuels complices, selon les sources. Des traces ADN ont «donné des résultats», selon les sources. Jeudi soir, il n’y avait pas de nouvelles gardes à vue, ont assuré les même sources.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a appelé les préfets à renforcer la «vigilance» près des églises dès samedi dans une note dont l’AFP a obtenue une copie. Une marche blanche est prévue le même jour à Villejuif en hommage à Aurélie Châtelain.

AFP
Source: http://www.liberation.fr/societe/2015/04/24/projet-d-attentat-toujours-en-garde-a-vue-ahmed-ghlam-reste-muet_1263590
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 14:58

Il semble que les recherches entreprises à partir d'ADN donnent quelques pistes...

Pour situer les problèmes posés par les idiots utiles il serait intéressant de revenir un peu en arrière et de se remémorer comment et à quel moment les fichiers ADN chez nous ont été adoptés alors qu'à l'étranger on utilisait ce moyen d'identification depuis des années.
Pour être complet on pourrait préciser qui y était opposé et quelles étaient les raisons avancées...

Curieusement ce sont les mêmes toujours contre tout au nom de leur pseudo liberté à géométrie variable (comme d'hab pas de liberté pour ceux qui pensent différemment) qui veulent des résultats sans vouloir mettre en place les moyens pour y parvenir.

Les mêmes qui aux vrais problèmes (lorsqu'ils admettre leur existence) trouvent des solutions stupides démontrant à la fois leur méconnaissance des dossiers et leur aveuglement doctrinaire.

Lorsque l'on est plus attentif à la méthode permettant d' empêcher les investigations d'être conduites efficacement que par sauvegarder le pays et ses habitants il ne faut pas s'étonner que la machine soit délicate à faire fonctionner.

Pas besoin de débat il suffit d'avoir un peu de mémoire pour comprendre... on sort d'autant mieux des "radars de la police" que l'on s'acharne à les mettre en panne.


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 15:04

Gérard a écrit:
Cette loi me semble dangereuse si elle n'a aucun encadrement judiciaire ni limite dans le temps. Elle changerait beaucoup de paramètres de nos libertés. Maintenant si effectivement nous sommes en état de guerre le renseignement  devient prioritaire. Cependant, jusqu'à présent la surveillance et les fiches S n'ont pas vraiment prouvé leur efficacité.

Si mes droits doivent être garantis par l'autorité judiciaire peut être serait il souhaitable que celle ci se débarrasse de ses membres qui édifient le "mur des cons"

Peut être y aurait il là aussi une réflexion à conduire à commencer sur la conception de la déontologie.

A ce jour dans cette lamentable affaire le seul qui ait pris sur la courge est le photographe qui a fait connaitre le fameux mur... pour lui la sanction a été immédiate !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3373
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 18:32

Donc il n'y aurait aucune riposte ni solution contre le terrorisme. Nous sommes foutus!
Il y aurait incompatibilité structurelle entre un régime démocratique, les droits de l'homme et l'extrémisme criminel des fous d'Allah ou de toute autre organisation terroriste.
Que faire si on ne veut pas plier? Passer à un régime fort, voire dictatorial et expéditif? Reconquerir chaque m2 de terrain et mettre en place la citoyenneté très active, secrète, cooperative?
Rares sont les pays qui dans l'histoire ont échappé au terrorisme, rares aussi ceux qui ont pu exporter leurs méthodes de lutte. Les Coréens du Nord, les Chinois, les compatriotes de Poutine, les Irlandais, les Slaves, ??....wikipedia nous raconterait beaucoup de choses sur le terrorisme d'Etat ou religieux ou politique ou idéologique.
Alors on se fait une raison, on attend passivement un jour meilleur?
A mon humble avis il faudrait revenir sur un certain nombre de principes et de dispositifs.
Le rôle responsable des familles, la reprise en main par l'Etat de toutes les zones dites de non droit, des moyens importants pour les forces de l'ordre et de la sécurité en personnels en équipements, en méthodes; des procédures judiciaires renouvelées, une action effective des élus locaux , des enseignants, et des citoyens. un contrôle plus strict des frontières et des mouvements, mais là j'en vois certains qui me préparent une étiquette de facho, surtout si, en plus je punis de prison et d'amende tous les détenteurs ou porteurs d'armes de tous types.
Je ne suis pas un expert, il s'en faut de beaucoup,  et ça se voit  affraid , mais il est tôt ce lundi de printemps, et la provocation me servira de jogging,  c'est bon pour la santé. Shocked Smile Smile

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Lun 27 Avr 2015, 19:09

Bon début de réflexion !

"A mon humble avis il faudrait revenir sur un certain nombre de principes et de dispositifs.
Le rôle responsable des familles, la reprise en main de toutes les zones dites de non droit, des moyens importants pour les forces de l'ordre et de la sécurité en personnels en équipements, en méthodes, des procédures judiciaires renouvelées, une action effective des élus locaux , des enseignants, et des citoyens. un contrôle plus strict des frontières et des mouvements, mais là j'en vois certains qui me préparent une étiquette de facho, surtout si, en plus je punis de prison et d'amende tous les détenteurs ou porteurs d'armes de tous types."


Reste que notre gouvernement frappé par le terrorisme en janvier qui promettait une réaction rapide en est toujours à envisager la nature des mesures à prendre... sans déplaire aux journalistes et aux supposés intellos faiseurs d'opinion, en protégeant sa clientèle électorale, en satisfaisant les assoces, les Cathos on s'en fout mais attention aux Juifs et aux Musulmans et surtout en gardant ses prébendes...

En 3 mois rien n'a bougé ! attentats en janvier, rien de fait fin avril... alors les roulement d'épaules, les sourcils froncés et la parole ferme je ne sais pas si ça va suffire à mater les terroristes.

Par exemple et dans un autre domaine on allait s'occuper de Marseille : 8 jours trois règlements de comptes ! record à battre.

Les calculettes à régler les comptes modèle Kalash AK 47 chauffe un peu en ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12068
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Mar 28 Avr 2015, 13:15

Pendant ce temps en Allemagne.....



"Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Berlin et Washington avaient négocié en 2002 une telle coopération au nom de la lutte contre le terrorisme. Mais la NSA aurait abusé du dispositif pour espionner des sociétés allemandes, européennes, et même des administrations françaises, selon le Spiegel."



http://www.leparisien.fr a écrit:
Des révélations sur l'espionnage allemand en Europe embarrassent Berlin
27 Avril 2015, 16h06 | MAJ : 27 Avril 2015, 16h06

Des révélations sur l'espionnage supposé de firmes européennes par le renseignement allemand pour le compte de la NSA américaine embarrassaient lundi le gouvernement de la chancelière Angela Merkel, qui s'est toujours posée en victime de ses alliés.

La chancellerie était informée depuis 2008, sous le premier mandat de Mme Merkel, de telles pratiques visant des sociétés comme Airbus, mais n'a pas réagi pour ne pas froisser Washington, a affirmé lundi le quotidien Bild, disant disposer de preuves.
Cette affaire d'espionnage supposé a déclenché une polémique sur le contrôle des services de renseignement allemand (BND), dont la direction est désormais mise en cause, tout comme sa supervision par l'appareil politique au plus haut niveau.
Le journal le plus lu d'Allemagne affirme avoir pu consulter deux documents envoyés par le BND à la chancellerie en 2008 et 2010 sur l'espionnage économique pratiqué par la NSA.
Ces documents évoquaient des tentatives d'espionnage depuis 2005 visant EADS (devenu Airbus) et Eurocopter (aujourd'hui Airbus Helicopters).
Le gouvernement a rejeté la faute sur ses services de renseignement, sans dissiper tous les doutes.
"On a su pendant des années à la chancellerie que la NSA tentait d'espionner des sociétés allemandes. Il est improbable et il serait totalement inhabituel que le chef des services de la chancellerie n'ait pas été informé de tels agissements", a confié à Bild un membre de la commission d'enquête parlementaire allemande chargée de faire la lumière sur les pratiques de l'agence américaine.
Le chef de la chancellerie, qui supervise les services de renseignement, était en 2008 Thomas de Maizière, un conservateur proche de la chancelière Angela Merkel, actuellement ministre de l'Intérieur.
L'opposition, qui n'a que 127 des 631 députés, s'est saisie de la polémique, les Verts exigeant des têtes, pas seulement au BND, et la gauche radicale une enquête du parquet fédéral pour "trahison".



- 'Déficits' -

Selon Bild, citant une source de la commission d'enquête parlementaire, les Allemands auraient choisi de fermer les yeux pour ne pas compromettre la coopération avec la NSA, essentielle notamment dans la lutte contre le terrorisme.
L'hebdomadaire Der Spiegel avait affirmé dès jeudi, sans citer ses sources, que la NSA avait espionné des sociétés européennes pendant des années avec l'aide du renseignement allemand. La NSA aurait fourni au BND des adresses mail et des numéros de téléphones portables à espionner.
Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Berlin et Washington avaient négocié en 2002 une telle coopération au nom de la lutte contre le terrorisme. Mais la NSA aurait abusé du dispositif pour espionner des sociétés allemandes, européennes, et même des administrations françaises, selon le Spiegel.
Interrogé lors d'un point presse, un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a affirmé que Paris et Berlin étaient "en contact étroit" pour éclaircir cette affaire.
Les questions se multipliaient lundi. Les services allemands ont-ils délibérément espionné leurs partenaires européens? Savaient-ils qu'ils travaillaient pour la NSA ou bien étaient-ils manipulés? Que savait la chancellerie?
Réagissant aux informations du Spiegel, les services de Mme Merkel avaient reconnu "des déficits techniques et organisationnels au sein du BND", sans confirmer le contenu de l'article, dans un communiqué jeudi soir.
Une porte-parole du gouvernement, Christiane Wirtz, a affirmé lundi qu'il y aurait des "changements dans l'organisation" du renseignement allemand. Mais elle a écarté toute discussion sur d'éventuelles démissions.
Au sujet des révélations de Bild, elle a reconnu que la chancellerie avait bien consulté des "documents" en 2008 et 2010, mais a assuré, sans dévoiler leur contenu, qu'ils ne révélaient alors aucune anomalie.
Ces informations avaient été communiquées comme il se doit à la commission d'enquête parlementaire à l'automne 2014, a-t-elle affirmé. Les "déficits" touchant les renseignements allemands seraient apparus plus tard, à la lumière de nouveaux documents.
Les sociaux démocrates (SPD), qui gouvernent avec les conservateurs (CDU/CSU), ont implicitement critiqué des manquements de la chancellerie en matière de contrôle. "Apparemment, le BND mène une vie indépendante, il faut faire cesser cela", a déclaré dimanche soir le vice-chancelier Sigmar Gabriel.
L'Allemagne avait été choquée à l'été 2013 par les révélations d'Edward Snowden, ancien consultant de la NSA, selon lesquelles l'agence avait mis en place un vaste système de surveillance des communications des Allemands, jusqu'au téléphone de la chancelière, pendant plusieurs années.
L'affaire avait jeté un froid dans les relations entre Berlin et Washington. "L'espionnage entre amis, cela ne va pas du tout", avait alors déclaré Mme Merkel.
Source: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/des-revelations-sur-l-espionnage-allemand-en-europe-embarrassent-berlin-27-04-2015-4728825.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2905
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Mar 28 Avr 2015, 16:03

Le Tracking : la vie privée a une grande valeur notamment, dans l’économie d’internet, pour ceux qui se rémunèrent en vendant les données personnelles des internautes (résumé d'après france inter).
Justement, Arte (webproductions) diffuse en ce moment une série de (web)documentaires pour nous informer sur le tracking
http://www.arte.tv/fr
https://donottrack-doc.com/fr/episode/2

Un autre filon dans la série "comment nous espionner". Pour celui rapporté par a.nonymous, le documentaire n'est pas encore diffusé sur arte...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Loi sur le renseignement   Mar 28 Avr 2015, 17:28

Déclaration du Directeur Général Adjoint du Figaro

Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin- qu'une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l' échelle planétaire.
Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au akistan, au Nigeria, un peu partout.

Malraux avait dit :
« Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas ».

On a bien l'impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d'un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.
Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi.
En s'attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu'ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes femmes, les Droits de l'Homme, le progrès tel que nous le concevons.

Le XXème siècle a été marqué par l'affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d'eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie.
Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.
Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l'Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l'ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.
Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.
Mais nous restons les bras ballants. Il faut bien dire qu'on voit mal ce que nous pourrions faire. Ce n'est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n'ont pas été très concluantes, c'est le moins qu'on puisse dire. Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.
Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse «repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.

Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c'était parce que ces chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l'Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola. En un mot, les ultimes survivants de l'époque coloniale. Autant dire, à l'en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d'un passé détesté.

*L'imbécile était, en plus, un inculte*. Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons. « Copte » veut dire « égyptien ». Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane. S'ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c'est précisément parce qu'ils
ont fui les cavaliers conquérants venus d'Arabie. Ils avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales. On peut d'ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d'Orient qu'ils soient catholiques (de rite d'Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d'Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas). Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l'araméen, la langue du Christ.
En faire des ambassadeurs de l'Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité.
Même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ». Mais ils l'étaient avant nous. Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins. Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d'accueillir tous ceux qui sont persécutés. Beaucoup ont déjà fui leur pays.

Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l'amitié islamo-chrétienne », d'un « Islam à l'occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité, mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.

Aujourd'hui, la grande mode est d'évoquer, d'invoquer à tout bout de champ "les années les plus sobres de notre histoire". C'est souvent absurde et parfois odieux.
Mais s'il y a une leçon qu'il ne faut jamais oublier c'est bien celle de Munich, Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »

Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre !
Revenir en haut Aller en bas
 
Loi sur le renseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» renseignement poussette
» Renseignement sur métiers divers
» fiche des renseignement
» besoin de renseignement
» Demande de renseignement sur perte de points PDC....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: