Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Métropole Grand Paris

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Métropole Grand Paris    Sam 09 Mai 2015, 13:58

Après les élections départementales, un an après les élections municipales, nous voici à moins de 9 mois de la naissance d’une MGP (Métropole Grand Paris) à la gestation sinon chaotique, du moins confuse…
Qui connait assez bien le sujet pour éclairer ? Quel(le) journaliste auprès de qui s’informer ? Pour accompagner la digestion d'une masse d'infos

Suggestion, millésimes 2014-2015 en particulier :
http://www.liberation.fr/auteur/1963-sibylle-vincendon

Au fil des pages de ce recueil d’articles, vous trouverez le sujet MGP, mais aussi la réforme territoriale et d’autres –dont un nombre appréciable en clair.
Source pour compléter :
http://grandparis.blogs.liberation.fr/

Extraits : liste d'articles se rapportant à MGP, depuis décembre 2014 – en fait il y en a eu depuis bien avant les élections municipales :

Un préfet juge de paix pour la métropole du Grand Paris]
Grand Paris : le catalogue Valls
«Baronnies, égoïsmes, potentats», reprise des hostilités dans le Grand Paris

Réforme territoriale : l’art de faire et défaire
«Le Grand Paris vient me faire les poches»
Le Grand Paris passe l'étape Sénat (cette fois)

Métropole du Grand Paris : les élus jouent Valls contre Lebranchu
Le nouvel horizon des métropoles
Grand Paris : une idée capitale dans toutes les têtes


Dernière édition par salamandre le Dim 31 Jan 2016, 05:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Sam 09 Mai 2015, 14:16

Avec les liens - pour les fainéant(e)s et les pressé(e)s :

Un préfet juge de paix pour la métropole du Grand Paris]
http://www.liberation.fr/politiques/2015/04/16/un-prefet-juge-de-paix-pour-la-metropole-du-grand-paris_1243667

Grand Paris : le catalogue Valls
http://www.liberation.fr/societe/2015/04/14/grand-paris-le-catalogue-valls_1241257

«Baronnies, égoïsmes, potentats», reprise des hostilités dans le Grand Paris
http://www.liberation.fr/politiques/2015/02/20/baronnies-egoismes-potentats-reprise-des-hostilites-dans-le-grand-paris_1205927

(bonus) Réforme territoriale : l’art de faire et défaire
http://www.liberation.fr/politiques/2015/02/16/reforme-territoriale-l-art-de-faire-et-defaire_1204012

«Le Grand Paris vient me faire les poches»
http://www.liberation.fr/politiques/2015/01/27/la-seine-et-marne-ne-veut-pas-etre-demantibulee_1189987

Le Grand Paris passe l'étape Sénat (cette fois)
http://www.liberation.fr/politiques/2015/01/23/le-grand-paris-passe-l-etape-senat-cette-fois_1187416

Métropole du Grand Paris : les élus jouent Valls contre Lebranchu
http://www.liberation.fr/politiques/2014/12/19/metropole-du-grand-paris-les-elus-jouent-valls-contre-lebranchu_1167280

Le nouvel horizon des métropoles
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/12/12/le-nouvel-horizon-des-metropoles_1160893

Grand Paris : une idée capitale dans toutes les têtes
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/11/27/une-idee-capitale-dans-toutes-les-tetes_1151806
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 13 Mai 2015, 17:17

Bon, pas de lien, juste une citation  Wink : leS structureS Grand Paris, en attendant de connaitre le fonctionnement de l'ensemble

le Canard enchainé (13 mai 2015) résume l'empilement : "Indigestion législative pour le Grand Paris
Au menu : trois lois mal cuisinées et trop copieuses. Et des douceurs pour les élus."

"Ce n'est plus un millefeuille, c'est un pudding, et du lourd !
(..)
Poupées gigognes
Les experts en chinoiseries administratives se sont surpassés dans le chapitre consacré au Grand Paris. Pas moins de six structures différentes y joueront les poupées russes, dans un joyeux bazar législatif.


Les 130 communes concernées seront ainsi censées coexister avec 19 communautés de communes, rebaptisées "établissements publics territoraux". Lesquels devront également s'entendre avec les quatre conseils départementaux subsistants (75, 92, 93, 94), les 348 élus du Conseil de la métropole, les 209 conseillers régionaux d'Île de france. Sans oublier les fonctionnaires de la Société du Grand Paris (contrôlée par l'Etat). Au total, près de 5 000 élus auront leur mot à dire...
(Pour 1,20 €, le Canard précise quelques indemnités nettement plus élevées.. mais je fais court)

La ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, a annoncé une troisième saison (législative) pour le feuilleton. Une nouvelle loi verrait le jour en 2019 pour - juré-craché - alléger un peu ce salmigondis, en supprimant les départements de la petite couronne et en réduisant le rôle des communes à celui de simples mairies d'arrondissement."

Pour faire le lien avec un sujet voisin, je comprends que ces "Etablissements Publics Territoriaux" sont un autre nom pour les "Conseils de Territoire" dont il est question dans ce sujet-là.
.. à ne pas confondre avec les "Contrats de Développement Territorial" (Paris Est entre Marne et Bois, chez nous) dont il est question dans un autre sujet voisin.
La 2e loi étant encore au Parlement, en deuxième lecture, la page finale et les détails de la saga ne sont pas encore écrits. Sans parler d'une loi en 2019 ...


Dernière édition par salamandre le Mer 13 Mai 2015, 17:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 13 Mai 2015, 17:32

Les transformations de Paris sous le Second Empire ou travaux haussmanniens constituent une modernisation d'ensemble de la capitale française menée à bien de 1852 à 1870 par Napoléon III et le préfet Haussmann. Fixer à 2019 la fin des travaux législatifs  de ce nouvel épisode urbanistique n'est pas idiot. Grands travaux liés aux transports non inclus.  Les chantiers clefs type aménagement de la zone peripole alouettes seront conséquents. Cela devant nous emmener vers 2030 2035. Un projet visionnaire sur quelques 20 ans donc. Avec de nouveaux arrondissements à la clef comme en 1860.

Libellule a écrit:
voir la page d'histoire locale sur l'évolution du grand Paris à travers le temps. Facile à trouver sur ce forum et que je mets régulièrement à jour. pas forcément la bible de quoi que ce soit, mais au moins un travail sur comment cela peut (devrait s'articuler). Rome ne s'est pas faite en un jour, pour le nouveau grand Paris ce sera naturellement pareil. Les débats de 1852 à 1870 furent également complexes et contradictoires, avec des communes divisées en deux, des cessions de terrains entre communes ici ou là (la Pissote de Fontenay à Vincennes par exemple, ou le territoire du château de Beauté de Fontenay à Nogent) mais le projet a bel et bien abouti. Le quartier le long du bois de Vincennes témoigne de cette époque, peut-être un jour aborderais-je ce sujet.

Dire ou prétendre qu'il serait impossible de mettre tout le monde d'accord, ce serait ignorer la nécessité supérieure de franchir une étape d'organisation de notre région pour qu'elle reste une des premières puissances d'Europe. Encore une fois (pour ceux qui veulent bien me lire) Le seuil organisationnel va l'emporter sur les clivages politiques à terme ; il est autour de 300 000 personnes. Qu'il y ait à la marge des capricieux qui vont vouloir procéder à un glissement d'une structure à une autre, c'est possible, mais ce seront des phénomènes marginaux au regard des grands changements en cours. Cela va prendre du temps, mais une unité fiscale prendra corps aussi, au delà des querelles qui continuent d'alimenter les débats politico politiciens qui au fil du temps vont devenir stériles. Il va forcément y avoir une période d'arbitrages vus les effets de débudgétisation que cela va entraîner ; mais tous ces obstacles qui paraissent gigantesques a priori sont tous surmontables. Dès l'instant ou républicains (la nouvelle droite en création) et démocrates (la nouvelle gauche qui se cherche encore) comprendront qu'il est vain en agissant "par opposition d'un clan contre l'autre" de ne pas s'entendre, ce qui fait le jeu de la montée des extrèmes.

En gros, je pense qu'il est temps de déposer les armes politico politiciennes si on veut enfin entamer un débat sérieux et intelligent. En respectant le résultat des élections tels qu'ils sont et en cessant de dire que ici ou là es électeurs auraient fait un choix contraires aux intérêts de leur propre devenir. Aucun électeur n'est bête, et partout en France la structure économico sociale d'un territoire a une influence sur le résultatdans les urnes. Fontenay a ses spécificités qui font que c'est une ville à vivre avec une vraie mixité sociale, avec ses riches, ces pauvres, ses bobos, ses retraités, ses forces et ses faiblesses selon le point de vue que l'on prend (treize quartiers, deux versants, pas de centre ville formel, avec deux composantes étonnantes qui se juxtaposent, les deux constituant des poumons de vie uniques, la (les zone(s) pavillonnaires(s) à très faible densité et ses petits jardins privés; et les zones dites à l'époque d'urbanisation prioritaires construites dans les années 60 70 qui bénéficient de grands espaces où le béton n'a pas pris le dessus, sans oublier l'existence d'une coulée verte.

Il y a des villes qui sont à droite depuis des lustres, d'autres à gauche depuis aussi longtemps ; il y a des raisons évidentes à cela -la densité de la population et l’aménagement du territoire y sont pour quelque chose ; toujours faire semblant de les ignorer, ou galvauder en permanence les fondamentaux qui en résultent ne présente aucun intérêt quand cela devient un leitmotiv lancinant et strictement improductif ; de même il y a des villes où les alternances se produisent le plus facilement qu'ailleurs car la sociologie locale est moins tranchée ; partout le monde continue à tourner. E pur si muove.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 14 Mai 2015, 00:59

Libellule a écrit:
Les transformations de Paris sous le Second Empire ou travaux haussmanniens constituent une modernisation d'ensemble de la capitale française menée à bien de 1852 à 1870 par Napoléon III et le préfet Haussmann. Fixer à 2019 la fin des travaux législatifs  de ce nouvel épisode urbanistique n'est pas idiot. Grands travaux liés aux transports non inclus.  Les chantiers clefs type aménagement de la zone peripole alouettes seront conséquents. Cela devant nous emmener vers 2030 2035. Un projet visionnaire sur quelques 20 ans donc.

Il est assez surprenant d'entendre un élu "Fontenay pour tous" comparer ce qui se passe à Fontenay avec les travaux haussmanniens...

Qu'il s'agisse du métro au 8 mai 1945, de l'aménagement de l'îlot Michelet, de l'îlot Guérin Leroux ou d'autres projets, la volonté de la municipalité est toujours d'agir sans expropriation et donc de bricoler quitte à obérer l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Gildas Lecoq

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 02 Juin 2015, 04:04

INVITATION :

L'économie du Grand Paris sera-t-elle assez robuste ?
Jeudi 4 juin à 19h30
Salle Robert-Louis, 98 rue de Fontenay, à Vincennes

La ville c’est de l’économie. De l’économie au sens noble du terme, ce qui a amené des populations à se regrouper pour construire ensemble des villes. Au-delà donc des performances énergétiques de nos bâtiments, ou des émissions de nos véhicules, la robustesse de Grand Paris dépend de la durabilité de son système économique complexe et intégré.
Dans un contexte global d’incertitude et de tension, où l’on se retrouve à faire face à des nouveaux défis économiques, sociaux et environnementaux, le Grand Paris s’apprête à commencer son chantier métropolitain et à revendiquer progressivement son statut de Capitale Européenne du 21ème siècle.
Nous proposons de reprendre les fils des mutations en cours et de scénariser leurs possibles évolutions. Notre objectif est de construire collectivement un parcours plus résilient et responsable pour le devenir économique du Grand Paris.

Débat proposé par :
Pierre Mansat, président de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP)
Mireille Ferri, directrice générale de l’AIGP

Et animé par :
Sylvain Allemand, journaliste, essayiste

Intervenants :
Laurent Lafon, maire de Vincennes, conseiller régional d’Île-de-France
Daniel Breuiller, maire d’Arcueil, conseiller départemental du Val-de-Marne
François Leclercq, architecte urbaniste, membre du Conseil scientifique de l'AIGP, mandataire de l'équipe Agence François Leclercq, Ateliers Lion & Associés, Agence Marc Mimram
Pierre-Alain Trévelo, architecte urbaniste, membre du Conseil scientifique de l'AIGP, mandataire de l'équipe TVK Trévelo et Viger-Kohler / Acadie / Güller Güller / Bas Smets
Gérard Delmas, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Val-de-Marne
Pierre Veltz, président-directeur général de l’établissement public Paris-Saclay

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription : contact@ateliergrandparis.fr

Date: Jeudi 4 juin 2015 à 19h30
Lieu : Cœur de Ville - Salle Robert-Louis, 98 rue de Fontenay, à Vincennes
Accès: Métro : Château de Vincennes / RER : Vincennes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gildaslecoq.fr
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 02 Juin 2015, 04:45

Me suis inscrit. Probablement que l'on parlera grands travaux comme voici 150 ans. La dette avait été une des difficultés à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 03 Juin 2015, 21:51

Puisque cela est "assez facile pour quiconque le souhaite" (Libellule dixit) de l'installer ailleurs, voici reproduit ici l'interview de L. Lafon concernant particulièrement la Métropole du Grand Paris, et utile pour clarifier les enjeux. Je me le permet car il pointe des éléments importants du débat. En particulier, entre communes et métropole, sur l'importance à donner aux "territoires" intercommunaux. (info ajoutée à 14h : Libellule premier à avoir posté cette interview sur le Forum)
Lien en prime pour la source - de février 2015.


Laurent Lafon, maire (UDI) de Vincennes et président de l’Association des collectivités territoriales de l’Est parisien (Actep), explique pourquoi il considère que la construction métropolitaine ne peut s’affranchir d’une montée en charge progressive.

JGP : Quel regard portez-vous sur la gestation complexe de la métropole du Grand Paris ?

Laurent Lafon, maire de Vincennes, président de l'Association des collectivités territoriales de l'Est parisien (Actep)Laurent Lafon : Le texte de loi voté en catimini à l’Assemblée nationale, le fameux article 12 de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam), ne prenait pas en compte les contraintes locales. Il pouvait séduire sur le papier, mais ses modalités pratiques auraient été extrêmement difficiles à mettre en œuvre. Il fallait sortir de cette phase. C’est ce que nous avons essayé de faire pendant l’été en travaillant, au sein du conseil des élus de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris, à une proposition qui ne remette pas en cause l’objectif de la mise en place de la métropole, mais qui soit beaucoup plus réaliste, en termes de calendrier et d’adéquation, entre la réalité des territoires et l’émergence de la métropole. Cette résolution a été votée par 90 % des membres du conseil des élus. Il ne s’agit pas d’un texte partisan. On est, au contraire, sur un texte qui rassemble, et qui doit servir de pivot à la future métropole. Ce que je souhaite, c’est que la question de la métropole parisienne ne soit pas un sujet dogmatique ni un sujet politique, mais qu’elle soit abordée sereinement, en prenant en compte le fait qu’une évolution de cette nature et de cette ampleur nécessite du temps. On reste sur un temps court, mais il faut comprendre que l’on ne peut rattraper un certain nombre d’années de retard en quelques mois. Il faut commencer par poser les bases intelligemment de telle sorte que l’édifice repose sur des fondations solides.

Pourtant, certains s’impatientent et estiment que l’on a d’ores et déjà renoncé à une véritable mutualisation des moyens…

Très franchement, on ne peut concevoir l’avenir d’une métropole de six millions d’habitants sur des positions dogmatiques et politiques. Il faut le concevoir de manière pragmatique. Le maintien de la cotisation foncière des entreprises (CFE) aux territoires, par exemple, est nécessaire. Il faut prendre en compte le fait qu’actuellement, ce sont les territoires qui portent un certain nombre de projets. Demain, ils conserveront un rôle important. Encore une fois, n’imaginons pas que du jour au lendemain, la métropole pourra assumer une série de compétences qui lui sont, par définition, inconnues puisqu’elle n’existe pas… Une métropole, cela se construit dans le temps. Regardez tous les exemples, que ce soit en France ou à l’étranger : jamais une métropole ne s’est construite ex nihilo, en quelques semaines. Il faut donc prévoir et anticiper les différentes étapes.

Quelles sont-elles ?

La première consiste à procéder à une répartition équilibrée des compétences et des ressources, entre métropole et territoire. Il s’agit de laisser le temps à la métropole d’émerger, de se construire, de se bâtir, afin qu’un climat de confiance s’établisse entre ses membres tout en faisant en sorte que les territoires continuent d’exister. Ce temps-là peut être assez court, de trois à cinq ans. Puis se posera la question d’aller éventuellement plus loin dans l’intégration. Mais n’allons pas trop vite au risque de déstabiliser l’ensemble.

Une majorité de sénateurs a milité pour que les Plans locaux d’urbanisme (PLU) puissent être rédigés par les communes si une minorité de blocage se manifestait. Vous partagez leur combat ?

Je fais partie de ceux qui pensent que la question du transfert des PLU, que ce soit aux territoires ou à la métropole, n’est pas la panacée. Si c’était la seule clé pour résoudre le problème du logement, il aurait été résolu depuis très longtemps. Il y a une forme de facilité à faire croire ou à laisser dire qu’une fois que les maires n’auront plus la compétence logement, tout sera résolu. C’est faux. Je n’imagine pas une seconde que tout va se résoudre quand le PLU sera transféré. Cela dit, j’estime que le PLU doit être élaboré au niveau des territoires, qui constitueront des ensembles d’au moins 300 000 habitants. On ne peut donc nous reprocher une vision étriquée, limitée à nos territoires communaux. Et ces territoires peuvent fonctionner assez rapidement, puisqu’il s’agira, dans certains cas, d’une simple transformation de communautés d’agglomération existantes. Ailleurs, des habitudes de travail ou des dynamiques sont d’ores et déjà en place, qui permettront aux territoires d’être opérationnels assez rapidement. Mais je ne crois pas au caractère opérationnel d’un transfert global de la compétence logement à la métropole au 1er janvier 2016. On risque, en effet, de connaître une période de flottement assez longue avant que cette
métropole ne soit opérationnelle.

Les sénateurs ont demandé que le fonds d’investissement métropolitain soit explicitement inscrit dans la loi. Qu’en pensez-vous ?

Qu’il soit ou non inscrit dans la loi, ce fonds ne sera pas à la hauteur des enjeux. Parce que la métropole ne bénéficiera pas de recettes nouvelles. L’exercice consiste à concevoir une répartition différente des recettes existantes. Il ne faut pas l’oublier. Les recettes fiscales ne seront plus réparties entre communes et intercommunalités comme c’est le cas actuellement, mais entre communes, territoires et métropole. Cela dit, pas un euro supplémentaire n’est injecté dans l’organisation, à l’exception du surplus de Dotation globale de fonctionnement (DGF) que ne percevaient pas des territoires comme Paris, puisqu’ils n’appartenaient à aucune intercommunalité. Cela représente environ 75 millions d’euros. Ce qui est dérisoire. Ne fantasmons donc pas en se disant que l’on disposera des moyens d’agir à partir de cette seule DGF métropolitaine. Il est certainement possible de rééquilibrer le niveau de recettes perçu par les différents territoires, mais ce n’est pas en soi suffisant. Là aussi, il faut être pragmatique et raisonnable. Ne cassons pas quelque chose qui fonctionne, même si ce n’est pas totalement satisfaisant, par quelque chose qui n’existe pas encore.

Quelle articulation entre métropole et région Ile-de-France ?

L’émergence de la métropole va obliger une remise en question de la région, de son devenir, de ses compétences. Selon moi, la métropole ne remet pas en cause la région mais ’oblige à se concentrer sur un certain nombre de compétences d’origine, celles qui donnent sens à la région. Je pense au transport par exemple, car concevoir un système de transport sur le territoire métropolitain n’aurait pas de sens. Mais aujourd’hui, la région s’est éparpillée en multipliant son intervention dans les domaines où elle n’aurait pas dû aller. Ce qui fait qu’aujourd’hui, elle n’est pas en mesure de se mobiliser suffisamment sur ses compétences lourdes, le transport par exemple, et elle n’est pas efficace sur les autres compétences…

Ne convient-il pas d’accélérer le processus de construction métropolitaine, face aux défis du temps présent ?

Cette construction par étapes est nécessaire. Elle est inéluctable. Lorsque vous regardez ce qui s’est fait ailleurs, vous constatez que cela s’est toujours passé comme ça. On ne peut brûler les étapes, quitte à donner des dates intermédiaires, pourquoi pas 2020, pour procéder alors à de nouvelles évolutions institutionnelles, en intégrant, par exemple, les conséquences de la suppression des conseils généraux, qui est elle aussi inéluctable. Très rapidement, l’on va s’apercevoir que ça n’a pas de sens de construire une métropole en préservant des conseils généraux. La question des aéroports se posera également. Si on ne peut les intégrer aujourd’hui à la métropole, il faudra sans doute le faire un jour. Se donner des échéanciers me paraît beaucoup plus pertinent que d’être dans l’excès en voulant aller trop vite. En réalité, le sujet de la métropole avance plus vite qu’on ne le dit. En 2008, la question de la métropole se posait à peine. Le temps d’un mandat, on a fait en sorte que le sujet soit incontournable. On ne peut pas imaginer, sur ce sujet-là comme sur tant d’autres, que tout le monde avance au même rythme et dans la même direction. Si l’on veut faire évoluer les choses, il faut créer une dynamique. Personne n’imagine qu’il n’y aura pas la métropole du Grand Paris demain. La métropole du Grand Paris existera au 1er janvier 2016. En revanche, la métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016 ne ressemblera pas à celle qui existera en 2020 ou en 2025.

https://www.lejournaldugrandparis.fr/laurent-lafon-la-metropole-avance-plus-vite-quon-ne-le-dit/


Dernière édition par salamandre le Mer 03 Juin 2015, 23:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 03 Juin 2015, 22:30

Est il admissible qu'un intervenant se comporte en "pays conquis" et n'en fasse qu'à se tête ?

La coup de pied au cul thérapie semblerait à adopter en urgence !

L'actualité avec le recul systématique des lois française sur notre territoire est une bonne illustration de ce à quoi conduit la faiblesse devant ceux qui veulent s'imposer... C'est un choix d'avenir : ou on défend ce dont nous sommes dépositaires ou nous serons soumis au bon vouloir d'agités du bocal incontrôlables..

Ce monsieur pose la crotte où bon lui semble et ce sont les "autres" qui doivent y mettre bon ordre... et bien NON !

Cette attitude est intolérable !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 03 Juin 2015, 22:53

Oui Salamandre

Citation :
Puisque cela est "assez facile pour quiconque le souhaite" de l'installer ailleurs, ici l'interview de L. Lafon concernant particulièrement la Métropole du Grand Paris, et utile pour clarifier les enjeux. Je me le permet car il pointe des éléments importants du débat. En particulier, entre communes et métropole, sur l'importance à donner aux "territoires" intercommunaux.

sauf que le nom de l'auteur du post mal placé a disparu.

Il aurait été plus correct que Libellule déplace lui même son message.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 04 Juin 2015, 01:33

Gérard a écrit:
Oui Salamandre



sauf que le nom de l'auteur du post mal placé a disparu.

Il aurait été plus correct que Libellule déplace lui même son message.

effectivement mais être "correct" n'est pas le fait de tout le monde... surtout lorsque l'on se conduit en pays conquis sur un forum.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Ven 05 Juin 2015, 11:37

N'ayant pas beaucoup entendu le maire de Fontenay Jean-François Voguet sur le sujet, on peut supposer qu'il a dû dire "oui-oui"...



"Le voeu tient en trois articles qui se lisent en partie en creux, aucune ville extérieure à l’Actep n’étant citée nommément, sans doute pour s’assurer du consensus, certains élus ne partageant pas exactement les mêmes positions."



http://94.citoyens.com a écrit:
L’Actep refuse d’être découpée ni étendue d’un seul côté

Le 4 juin 2015 par C.Dubois

Les 14 villes* de l’Actep (Association des communes de l’Est parisien) se sont réunies dès le 29 mai pour donner leur avis sur les quatre hypothèses de découpage territorial proposées par le préfet de région. Verdict : aucun n’a eu leur faveur.

Les raisons de ce refus : dans deux des scénarios (A et D), l’Actep n’apparaît pas dans son intégralité (Neuilly-sur-Marne est exclue dans le A et les trois communes de Seine-Saint-Denis dans le D). Dans les deux autres, l’Actep est bien entière mais elle est étendue côté Seine-Saint-Denis à Noisy-le-Grand et Gournay,  et pas côté Val-de-Marne à Maisons-Alfort qui en a fait la demande.

*Pour rappel, les 14 communes (en bleu ci-dessous)  sont Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Nogent-sur-Marne, Le-Perreux-sur-Marne, Rosny-sous-Bois, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Villiers-sur-Marne et Vincennes. Elles constituent ensemble un périmètre de 470 402 habitants. Si l’on y additionnait Noisy-le-Grand et Gournay d’un côté, et Maisons-Alfort de l’autre, (en rose ci-dessous) cela constituerait un territoire de près de 600 000 habitants.


Les 14 communes de l’Actep, qui avaient déjà formulé un voeu à l’unanimité en avril 2014 pour affirmer leur volonté de construire leur avenir territorial en commun, et ont milité en ce sens depuis, ont voté une nouvelle fois à l’unanimité pour réaffirmer leur choix de ne pas être séparées. Le voeu tient en trois articles qui se lisent en partie en creux, aucune ville extérieure à l’Actep n’étant citée nommément, sans doute pour s’assurer du consensus, certains élus ne partageant pas exactement les mêmes positions.

« Article 1 :
Les élus du Syndicat Mixte Ouvert de l’ACTEP refusent en l’état les scénarii proposés par le Préfet de région
Article 2 :
Les élus du Syndicat Mixte Ouvert de l’ACTEP refusent toute partition de l’ACTEP
Article 3 :
Les élus membres du Syndicat Mixte Ouvert de l’ACTEP réaffirment leur attachement à l’ACTEP et exigent qu’il soit l’élément structurant du futur territoire. »

Les villes motivent ce voeu  par « les synergies et dynamiques mises en exergue dans le projet de territoire de l’ACTEP adopté en 2010« , rappelant notamment que les deux contrat de développement territoriaux  (CDT Marne et Bois et Boucles de la Marne (à noter que ce dernier comprend une commune extérieur à l’Actep, Chennevières) et défendant  une logique géographique « un territoire naturellement dessiné par la Marne, les grands axes routiers, et les infrastructures de transports« , une  logique économique « qui s’appuie sur un pôle tertiaire (Val-de-Fontenay), un pôle d’excellence dans le domaine des Géosciences (Saint Mandé) et de projets d’aménagement d’ampleur régionale à l’instar de celui de Bry/Villiers/Champigny ou les terrains des hôpitaux de Neuilly-sur-Marne » et encore une logique sociale, « celle du bassin d’emplois et de vie des habitants au sein duquel doit s’organiser l’offre de transports dans le cadre du Grand Paris Express« .
Source: http://94.citoyens.com/2015/lactep-refuse-detre-decoupee-ou-etendue-dun-seul-cote,04-06-2015.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 04:27

L'enfumage continue : http://blogs.lexpress.fr/cuisines-assemblee/2015/06/30/lamendement-anti-nkm/

----------------------------------------

L’amendement anti-NKM

Cmme toutes les lois sur les collectivités territoriales, le projet de loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) contient des dispositions électorales. En l’espèce, il fixe la répartition des sièges au sein du Conseil métropolitain de la future Métropole du Grand Paris, qui couvrira l’ensemble de la petite couronne.

Cette métropole doit être créée au 1er janvier 2016 mais a pris du retard… le gouvernement s’apprête visiblement à maintenir cette date de création, tout en ne dotant la MGP de compétences qu’un an plus tard (!).

Mais c’est surtout la clé de répartition des représentants métropolitains issus de la ville de Paris qui va faire du bruit, avec un amendement déjà qualifié d’amendement « anti-NKM », dont l’objectif est d’évincer Nathalie Kosciusko-Morizet de ce futur Conseil métropolitain, l’empêchant ainsi d’en prendre la tête… ce que l’intéressée n’a pas manqué de souligner dans sa motion (qui a d’ailleurs failli être votée faute de présence suffisante des députés socialistes) :

Sans entrer dans les détails – qui relèvent de la savoureuse mécanique électorale -, voici le contenu de cet amendement (voir le dernier alinéa). Le gouvernement fixe une règle à compter du renouvellement de 2020. Mais entre 2016 et 2020, il met en place un mécanisme très complexe dans lequel on vote au niveau de chaque arrondissement, mais où seuls les conseillers de Paris ont le droit de vote.

Stratagème efficace dans la mesure où, dans son arrondissement (le XIVème), NKM est minoritaire et la plupart des élus conseillers de Paris sont donc de gauche.

Anne Hidalgo est dans la même situation dans son arrondissement (le XVème, la droite y est majoritaire) mais, ô miracle, pour ne pas la priver de siège à la MGP, l’amendement du gouvernement prévoit que le conseil de Paris – dont elle est la présidente – envoie un (oui, un seul) membre au Conseil métropolitain directement, sans passer par les arrondissements.

C’est objectivement un travail d’orfèvre qui a dû causer des maux de tête à ses concepteurs socialistes.

Le but de l’amendement a d’ailleurs du mal à être masqué, et il a créé un certain malaise en Commission des Lois il y a 15 jours : le rapporteur ne l’a soutenu que du bout des lèvres, et il a fini par être rejeté :

Dans l’hémicycle, cette semaine, le gouvernement sera présent. Le débat promet donc d’être animé.

A moins d’être naïf, on sait que les dispositions électorales sont souvent pétries d’arrières-pensées électoralistes (même si ça ne fonctionne pas toujours). En revanche, faire un amendement spécifiquement contre une personne est bien plus rare. Bref, le problème c’est qu’ici on atteint des sommets et que, contrairement par exemple aux découpages des circonscriptions électorales, tout cela est visible.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 08:51

Peut être surtout du bleu? A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 16:15

Dans les urnes on récolte souvent ce que l'on mérite... on a voté "tout sauf..." on récolte "n'importe qui faisant n'importe quoi..."

Dans le grand désordre apparent il y a tout de même une logique même si c'est celle du fou ! qui c'est bien connu et comme chacun de nous a la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4174
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 20:17

Spring a écrit:


A Fontenay on méritait mieux que ce qu'on a, mais c'est de la faute aux abstentionnistes.
Il est toujours plus facile de rejeter la faute sur l' autre. S' il y a tant d' abstentionnistes n' est ce pas en premier lieu la faute des politiques qui n' ont pas su convaincre les électeurs?
Pour cela il faut une présence continuelle,des explications, de l' écoute, non pas 3 semaines avant une élection mais tout le temps. Il faut redonner aux électeurs l' envie de croire en un programme (aussi bien sur le plan local que national).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 22:15

pas faux du tout. +1
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 02 Juil 2015, 22:42

Ce qui n'excuse pas les manipulations tortueuses pour sauvegarder ses prébendes... dans le cas contraire la morale n'y trouverait pas son compte.

Il est vrai que parler de morale en politique est aussi déplacé que de mettre ses doigts dans son nez à la cour d'Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 09 Juil 2015, 20:50

Absolument dé-pi-tés. C’est ce qu’inspire, vu son état actuel, la longue gestation de la métropole Grand Paris –sauf sans doute pour les heureux futurs élus de son Conseil.
Certes c’est un sujet compliqué, mais aussi un cas typique de conflit d’intérêts pour beaucoup d’élus : entre leurs pouvoirs actuels, et ceux qu’il serait justifié de transférer à la métropole.
Sans oublier une métropole à géométrie très variable selon le résultat des élections (municipales perdues par le PS, régionales à venir en décembre 2015).
Résultat …

Extraits d’un article du Canard cette semaine.
Citation :
Même les experts les plus pointus en tambouille politique du PS et des Républicains (es-UMP) se perdent dans le labyrinthe du Grand Paris. Depuis deux ans, la comédie législative autour de la nouvelle métropole n’a cessé de s’enrichir d’épisodes inédits où les parlementaires annulent, corrigent et compliquent sans trêve ce qu’ils ont déjà voté
()
Mais les députés ont ajouté une autre disposition, plus originale : ce conseil de la métropole, qui doit entrer en fonction le 1 janvier 2016, ne servira à rien du tout durant au moins un an, dans l’attente des premiers transferts de compétences.

Ce contretemps ne gêne pourtant personne. Et pour cause : il n’empêchera pas les conseillers de toucher, dans l’intervalle, les indemnités dues à leurs hautes fonctions ni de disposer de collaborateurs, de bureaux et autres moyens techniques…
()

On pourrait s'efforcer de positiver en se disant que tous ces gens vont pouvoir passer l’année prochaine, payés à rien faire, en réfléchissant… à ce qu’ils pourraient bien faire l’année suivante! Difficile : ils sont tous en cumul car élus dans une mairie, et pour beaucoup avec un deuxième mandat. Soit un temps de cerveau disponible réduit.
Par ailleurs, dit le Monde (10.07) "la programmation au 1er janvier 2016 de la création de « territoires » de 300 000 habitants minimum, au sein de la MGP et dotés de compétences en matière de logement, est conservée". Compétences pour 2016, ou plutôt pour 2017 comme les "compétences sur le logement et l’aménagement de l’espace" de la métropole ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 13 Juil 2015, 00:25

La proposition du prefet : actep sans les villes du 93, mais avec Maisons alfort et saint Maur les fossés. Avis de la métropole et des communes attendu pour le 16 juillet. Territoire 10 quelques 560 000 habitants
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 13 Juil 2015, 02:06

Libellule a écrit:
La proposition du prefet : actep sans les villes du 93, mais avec Maisons alfort et saint Maur les fossés. Avis de la métropole et des communes attendu pour le 16 juillet. Territoire 10 quelques 560 000 habitants


On peut s'interroger sur la meilleure option pour notre ville située à l'extrémité Nord du département: faut-il mieux être à l'intérieur d'un territoire ou à la périphérie de celui-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 28 Oct 2015, 19:03

Le grand Paris à la sauce socialo - Hidalgo ça vous tente ?

________________________________________________________________________


http://leparisienliberal.blogspot.fr/2015/10/les-contraintes-du-budget-2016-de-la.html

lundi 26 octobre 2015
   
Les "contraintes" du budget 2016 de la ville de Paris

Le conseil municipal de Paris discute du budget 2016, et Anne Hidalgo, pour préparer ses électeurs à des lendemains qui déchantent, a envoyé le message suivant : "La situation dans laquelle s’élabore le budget pour 2016 est marquée par des contraintes inédites". Ce message est accompagné de l'infographie suivante :

On croit rêver ! Anne Hidalgo dénonce la "baisse sans précédent des dotations de l'Etat".

Est-ce qu'on parle de la maire socialiste de Paris qui a codirigé avec Bertrand Delanoé la ville, et a donc accepté, non seulement de manière générale le bilan de 12 ans de mandature (2001-2013), mais aussi plus précisément la décision de renoncer à la dette de l'Etat envers la ville de Paris ? (1)

Qu'est devenu le milliard d'euros des parisiens réclamé au gouvernement ? Anne Hidalgo et Bertrand Delanoé n'ont-ils pas explicitement subordonné une dette à une couleur gouvernementale ?

Qui plus est, cette semaine, on a appris que non seulement, depuis la fin de l'ère Tiberi, l'enveloppe des subventions accordées aux associations a explosé de plus de 60 %, mais qu'en plus, Hidalgo a ainsi distribué 242 millions d'euros en 2014 et 246 millions en 2015 (2).

Est-ce qu'on parle bien de la ville a qui il manquait 400 millions d'euros pour boucler le budget 2015 (3), et a qui il manque toujours 400 millions en 2016 ?

Les parisiens ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas au courant. Aurélien Véron, le président du Parti Libéral Démocrate, les avaient prévenu du fait que les finances de la ville étaient en danger (4), contrairement à ce qu'affirmait le pourtant sérieux Institut Montaigne. Les parisiens avaient aussi à disposition les analyses Serge Federbusch, qui note depuis des années que le budget de la ville de Paris, structurellement plombé par le clientélisme immobilier de la mairie, ne repose que sur la bulle immobilière et ses droits de mutations (5). Cette analyse est d'ailleurs corroborée par d'autres observateurs, comme le blogueur Social Nec Mergitur (6).

N'est ce pas comique ? Afin de lutter contre les baisses de dotations de l'Etat, conséquence directe des besoins croissants de l'Etat en argent public (qui découlent directement de la politique socialiste menée), la majorité parisienne, socialiste, se transforme en promoteur immobilier qui spécule. C'est en effet la dernière option avant la hausse de toutes les taxes possibles, et la baisse des prestations de services publics qui seront rendus.

Tout en se gardant bien de tomber dans l'anti socialisme primaire, force est de constater qu'avec le socialisme, c'est toujours la même histoire : il fonctionne tant que le mur de la réalité n'est pas percuté de plein fouet. Les excuses, c'est bien, même si il faut aller les chercher du coté du gouvernement duquel on est censé être solidaire, mais assumer sa politique, c'est mieux !

Alors, du coup, anecdotiquement, la ville de Paris va t-elle renoncer à dépenser 60 millions d'euros uniquement pour sa candidature aux JO 2024 ? Et sur le fond, va t-elle abandonner son objectif de soviétisation du parc immobilier ?

------------------------------------

Avec les mêmes ou leurs semblables aux manettes... électeurs contribuables à vos poches, sans compter les nouveaux élus (on compte par centaines) qu'il faudra "indemniser" pour le travail fourni... (vous piquer votre pognon)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Dim 31 Jan 2016, 05:41

A quoi sert la métropole du Grand Paris ?

Pour ce premier exercice, « trois milliards de fiscalité des entreprises » montent à la métropole, puis redescendent « vers les 131 communes sans léser personne. »
Pour l‘avenir, « seule la progression de cette recette » sera à disposition de la métropole.

«Il n’y aura pas d’indemnités pour les élus métropolitains tant que les instances et le fonctionnement n’auront pas été fixés, affirme le président P. Ollier. Il est possible d’en verser dès le 18 février mais nous déciderons ça quand la MGP sera effective.» En brut : 5 200 euros pour le président, 2 600 pour les vice-présidents et 1 000 pour les conseillers.

Titre des délégations : finances (G. Carrez), projet métropolitain, développement économique (A. Santini), développement durable et environnement, habitat et logement, réseaux énergétiques, aménagement numérique, économie circulaire. Anne Hidalgo s’occupera de l’international et des grands événements. Contenu ??

http://www.liberation.fr/france/2016/01/29/patrick-ollier-president-du-grand-paris-ce-sont-trois-milliards-d-euros-que-je-vais-repartir_1429931

Les adversaires de la nouvelle institution la considèrent comme une «coquille vide».
Des ex-partisans aussi. Entre les maires qui veulent garder tous leurs pouvoirs, comme les départements, et la nouvelle présidente (droite+centre) de région qui en dit autant de mal que le précédent président PS… Servir des indemnités futures à quelques dizaines d’élus, comme utilité c’est un peu court.

L’idée simple d’un intérêt commun à l’agglomération  urbaine dense autour de Paris, sur différents thèmes où ni la commune ni le département ne sont à la bonne échelle, et la région trop vaste, avait pourtant du sens. La preuve, ailleurs en France des métropoles se mettent en place.
Le Grand Londres, bien vivant, a la dimension du Grand Paris, comme d’autres métropoles en Europe. Mais nos élites locales préfèrent jouer en équipe minime : un petit pouvoir chez soi, plutôt que de partager un pouvoir réel.

C'est vrai qu'il y a un problème avec le mode d'élection actuel, qui donne tout le pouvoir ou presque aux maires en place (à commencer par Paris) mais justement il est supposé changer - si la MGP subsiste en 2020.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Dim 31 Jan 2016, 06:03

L'usine à gaz du grand Paris commence à monter ses limites...

Il est délicat de trouver sa place entre les villes, les divers départements et la région...

Mais nous savons tous que flanbi avait promis de simplifier l'administration... on voit le résultat.

L'avantage de la chose étant que nous aurons quelques nécessiteux qui vont trouver un bout de gras à se mettre sous la dent... d'autres pourront bouffer deux fois...

Le chômage va baisser !
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Dim 31 Jan 2016, 06:27

On notera quant même que les premières mesures consistent à se fixer les rémunérations. La suite c'est pour plus tard. Faut bien vivre ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Dim 31 Jan 2016, 08:46

Robin a écrit:
On notera quant même que les premières mesures consistent à se fixer les rémunérations. La suite c'est pour plus tard. Faut bien vivre ! ! !

On n'est jamais si bien servi que par soi-même... l'adage se vérifie et on va déguster avec les impôts, c'est le grand avantage d'avoir mis en place artificiellement une nouvelle structure...

Entre les "dédommagements" , les "remboursements de frais" (on n'est plus payé) et les avantages en nature l'affaire va couter un bras au minimum pour ne servir à rien si ce n'est à compliquer ce qui maintenant n'est pas simple.

Il faut tout de même reclasser les copains de gauche qui à la suite des régionales perdues vont se retrouver à sec...
On a d'ailleurs à leur intention lancé un poste de président délégué pour sauver les amis en péril...
Des fois qu'ils soient obligés de bosser réellement... lorsque l'on est depuis des dizaines d'années dans la nomenklatura politicarde on ne sait pas travailler dans une entreprise... mais on a des habitudes de vie très aisée...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 09 Fév 2016, 12:29

Beaucoup le pensent, communes, territoires, départements, métropole et région  ça fait beaucoup.....

Deux options possibles, fusionner les départements de la petite couronne et la métropole ou fusionner la métropole et la région...



http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/grand-paris-kaltenbach-senateur-ps-du-92-propose-d-integrer-les-departements-08-02-2016-5527171.php a écrit:
Grand Paris : Kaltenbach, sénateur (PS) du 92, propose d’intégrer les départements
08 Févr. 2016, 21h08 | MAJ : 08 Févr. 2016, 21h08

Communes, territoires, départements, Métropole du Grand Paris (MGP) et région. Pour le sénateur (PS) des Hauts-de-Seine Philippe Kaltenbach, cinq strates, c’est trop ! Pour simplifier le millefeuille administratif et «rationaliser les politiques publiques», le sénateur vient de déposer une proposition de loi pour intégrer les départements de la petite couronne (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) à la Métropole née le 1er janvier dernier.

«C’est une évolution de bon sens qui me semble beaucoup plus pertinente que le projet de MM. Devedjian et Bédier, présidents (LR) des conseils départementaux du 92 et du 78, de fusionner leurs départements», estime Philippe Kaltenbach.  
Source: http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/grand-paris-kaltenbach-senateur-ps-du-92-propose-d-integrer-les-departements-08-02-2016-5527171.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 09 Fév 2016, 13:08

Quand on voit les interminables débats que suscitent des questions sociétales ou constitutionnelles qui ne menacent aucun mandat ou fauteuil, on imagine les écharpes étrangleuses qui se déploieraient si les départements fusionnaient ou si la région Île-de-France fagocitait la Métropole du Grand Paris.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Ven 22 Avr 2016, 19:15

Ile-de-France : la métropole du Grand Paris a son site Internet

Metropolegrandparis.fr, tel est l’adresse du site officiel de la Métropole du Grand Paris (MGP). La première tâche à laquelle s’attelle ce nouveau portail est d’expliquer au citoyen comment marche ce nouvel échelon.
Qui , quoi, comment, périmètres, compétences… toutes les questions sont posées et répondues, avec en prime une carte interactive plutôt bien faite, proposant des fiches d’identité de chaque territoire et de chacune des communes les composant.

Les premières offres d’emploi proposées par la métropole sont également en ligne, et prochainement les appels d’offres. Mis en  ligne le 18 avril, le site est encore en cours d’approvisionnement en contenu. Ainsi, le détail des délibérations votées, dates des séances et ordre du jour, devrait-il être mis en ligne incessamment.


L’adresse du site : http://www.metropolegrandparis.fr/
(source : )
http://94.citoyens.com/2016/ile-de-france-la-metropole-du-grand-paris-a-son-site-internet,21-04-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 07 Déc 2016, 22:04

Rien pour Fontenay dans cette manne. Pourquoi?
Pas de projet? Pas de bons plaideurs?


Aménagement de liaisons entre Paris et la banlieue, pistes cyclables, rénovation thermique, nouveaux franchissements, aménagement des berges… La Métropole du Grand Paris vient de décider l’octroi de quelques 22 millions d’euros à ses communes dans le cadre

du Fonds d’Investissement Métropolitain (6, 5 millions d’euros) d’une part, destiné à soutenir les projets de développement durable, rénovation thermique et développement économique, du Pacte Etat-métropoles (15,9 millions d’euros) d’autre part, destiné à soutenir les projets de « métropole résiliente ». Au total, une soixantaine de projets bénéficient de subventions dont 13 dans le Val-de-Marne pour un montant de près de 7 millions d’euros.


En savoir plus sur https://94.citoyens.com/2016/la-metropole-du-grand-paris-verse-pres-de-7-millions-deuros-pour-des-projets-en-val-de-marne,06-12-2016.html#5eQ8J8FCBIXWuOKc.99

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 07 Déc 2016, 22:28

Rien? Ne croyez pas ça. Dossier dûment déposé. Et complet. Pas de communication à faire avant le passage en commission. Aucun effet d'annonce à prévoir compte tenu des règles de confidentialité d'usage. Toutes les enveloppes n'étant pas encore distribuées, il va falloir être un peu patient.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Jeu 08 Déc 2016, 05:59

Gérard a écrit:
() Au total, une soixantaine de projets bénéficient de subventions dont 13 dans le Val-de-Marne pour un montant de près de 7 millions d’euros.

En savoir plus sur https://94.citoyens.com/2016/la-metropole-du-grand-paris-verse-pres-de-7-millions-deuros-pour-des-projets-en-val-de-marne,06-12-2016.html

Dans la liste, plusieurs subventions sont attribuées à des Territoires du Grand Paris (EPT Est Ensemble, EPT Plaine commune, 'Grand Paris Seine Ouest' et 'Vallée Sud Grand Paris').
Pas de ligne pour notre territoire T10 : Paris Est Marne et Bois. Mais comme nous avons 10 élus de Fontenay qui siègent, dont 2 maires (l'ancien et le nouveau) ils travaillent sans doute à des dossiers en coopération avec les villes voisines.
Les deux premiers cités (et déjà servis) 'EPT Est Ensemble' (comprend Montreuil) comme 'EPT Plaine commune' (comprend Saint-Denis) sont issus chacun d'une communauté d'agglomération, donc les communes y travaillent ensemble depuis longtemps en intercommunalité.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 18:50

Patrick Ollier LR : «Je veux mettre en place Vélib’ dans les 131 villes de la Métropole du Grand Paris»

Près d’un an après son élection à la tête de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier répond aux questions de «20 Minutes»…

Il y a près d’un an, vous avez été élu comme premier président du conseil de la Métropole du Grand Paris, quel bilan dressez-vous ?

Dans un premier temps, je voulais que la métropole soit lisible et visible. La MGP a commencé à travailler le 1er février 2016. Sans compter le mois d’août, nous existons donc depuis dix mois. Depuis, nous avons avec les membres du bureau et les agents qui travaillent ici, réussi à lancer l’ensemble de la mécanique de création de la métropole : son budget, ses institutions, ses commissions et sa gouvernance partagée. Car je ne pouvais pas imaginer qu’une nouvelle entité de plus 7 millions d’habitants puisse être construite et organisée par un seul camp politique contre un autre. Et cela fonctionne.

En ce qui concerne ses premières compétences en matière d’environnement et de développement économique, où en est la métropole ?

Nous sommes là pour aider les maires dans leurs projets.  Dans ce sens, nous avons déjà lancé plusieurs programmes. Premièrement, je veux mettre en place Vélib’dans les 131 villes de la métropole. Pour les communes qui le veulent, nous apporterons les aides financières pour créer les stations. Nous allons aussi financer davantage de pistes cyclables pour créer des circuits de circulation douce entre Paris et la petite couronne. Dans le cadre de la lutte anti-pollution, nous avons aussi souhaité mener des actions. Soit proposer à quelqu’un qui a un véhicule datant d’avant 1996 de le détruire et de recevoir 5.000 euros de la part de la métropole pour acheter un véhicule neuf.

Nous lançons aussi des idées sur le transport de passagers sur la Seine et le plan Climat air énergie de la métropole qui sera décliné par des mesures concrètes pour défendre la biodiversité et la pureté de l’air. Tout cela est en train de se mettre en place.


Avant votre élection, Valérie Pécresse du conseil régional d’Ile-de-France, avait lancé la charge contre la MGP en parlant d’un « contresens historique ». Désormais, c’est François Fillon qui propose de supprimer la métropole. Que répondez-vous ?

François Fillon l’a évoqué. Ce n’est pas un engagement. C’est une réflexion et il a le droit de s’interroger. S’il est élu, ce que je souhaite, nous verrons ce qu’il décidera. Valérie Pécresse, en revanche, est légitime de ne pas aimer l’existence de la métropole. Nous n’allons pas l’obliger même si ses explications ne sont pas fondées. Je n’ai aucun problème avec elle mais elle n’a jamais été élue maire. Elle n’a donc jamais participé à une intercommunalité. Elle nous voit donc comme un élément de complication. Toutefois, nous sommes en train de prendre des décisions qui rendront la métropole irréversible. Je ne vois pas comment on pourra la détricoter.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 21:26

La Métropole du Grand Paris est l'exemple type de la mise en place de structure visant essentiellement à la création de prébende pour les copains ! A nos frais bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 22:11

Libellule a écrit:
---/---
Nous sommes là pour aider les maires dans leurs projets.  Dans ce sens, nous avons déjà lancé plusieurs programmes. Premièrement, je veux mettre en place Vélib’dans les 131 villes de la métropole. Pour les communes qui le veulent, nous apporterons les aides financières pour créer les stations. Nous allons aussi financer davantage de pistes cyclables pour créer des circuits de circulation douce entre Paris et la petite couronne.
---/---


J'attends avec impatience qu'un élu fontenaysien un peu couillu nous démontre qu'il est tout à fait possible d'aller des Rigollots aux Alouettes en Vélib....

Serez-vous cet élu vous qui nous vantez en permanence ce mode de transport ?


Dernière édition par a.nonymous le Lun 09 Jan 2017, 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 22:29

1) je ne vante rien.
2) je fournis des infos venant de la MGP.
3) les stations velib de la ville sont placées en adéquation avec les possibilités de leur usage.
4) la mise en zone 30 est un autre aspect du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:20

a.nonymous a écrit:

J'attends avec impatience qu'un élu fontenaysien un peu courageux nous démontre qu'il est tout à fait possible d'aller des Rigollots aux Alouettes en Vélib....

Ou une élue!,  et tant qu'à faire, effectuer le retour, ce qui est le cas général
Evidemment la performance serait encore plus convaincante avec une bicyclette sans assistance.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:32

Pour rendre à son auteur sa volonté de développer velib dans les 131 communes, je propose que Patrick Ollier et Michèle Alliot-Marie s'y collent.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:41

Pourquoi l'actuel maire de Fontenay n'organise-t-il pas "ses" visites des 13 quartiers de la ville en groupes cyclomobiles. Ce serait plus fonctionnel, on pourrait voir plus de rues et de lieux, des points d'arrêts permettraient des échanges. Un encadrement de ce peloton par la police municipale assurerait la sécurité.
La solidarité, valeur immanente de la majorité, prévoirait un minibus balai pour les fatigués, les handicapés ou ceux qui ne savent pas faire du vélo

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:52

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:55

Libellule a écrit:
Il n'y a plus 13 quartiers.
http://www.fontenay-sous-bois.fr/democratie-locale-vie-municipale/democratie-locale/vos-conseils-de-quartiers/index.html

Si, cher Monsieur!
Vous confondez les quartiers et les conseils de quartiers qui peuvent regrouper plusieurs quartiers.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Lun 09 Jan 2017, 23:57

Je me fie à la carte jointe dans le lien effectivement. Pas de souci. Les pentes à monter ou descendre restent les mêmes. Smile

L'idée d'un velib électrique circule depuis 2012. Qui va piano va sano.

Le vélo à assistance électrique (VAE) est attendu pour 2017. Esquisse de la future bicyclette parisienne qui devrait vraiment changer la donne. (Reuters)

Le vélo à assistance électrique en libre-service arrive dans les rues de Paris et une cinquantaine de communes de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, même si le Vélib' ne devrait pas disparaître brutalement.

Adieu, les mollets endoloris sur les hauteurs de Montmartre, des Buttes-Chaumont ou de Belleville. Le contrat liant la Ville de Paris à JCDecaux pour l'exploitation du Vélib' arrivant à échéance en février 2017, un appel d'offres a été lancé, séparant la publicité des vélos en libre-service (VLS).

Un syndicat mixte, Vélib' Métropole, créé le 29 février 2916 avec à sa tête Marie-Pierre de La Gontrie, ex-première vice-présidente de la région Île-de-France, va plancher sur les dossiers des candidats.

"Nous souhaitons développer un vélo à assistance électrique en libre-service. Un appel à candidatures a été lancé avec un dialogue compétitif mais nous ne communiquerons pas avant que tout soit "clean" légalement. Et n'allez surtout pas l'appeler électri-Vélib' ou Vélib' électrique", insiste-t-on à la Mairie de Paris.

Mais alors, à quoi ressemblera ce vélo urbain?

. "Le e-VLS a la capacité d'être la nouvelle révolution de vélos en libre-service et permettra d'augmenter la base utilisateurs et les trajets parcourus", assure Albert Asséraf, le directeur général stratégie de JCDecaux. "La conception et le design sont essentiels, de même que la relation client et les capacités d'exploitation et de maintenance", poursuit-on chez le n° 1 mondial du mobilier urbain.


Une vitesse maximale de 25 km/h

D'autres concurrents, comme Smoove, start-up créée en 2008 et épaulée par Indigo et le groupe catalan Movienta sur le dossier parisien, propose un vélo avec batterie intégrée dans le cadre, et donc un système de charge intégré aux stations.

. Autre candidat dans les starting-blocks, le rival malheureux de JCDecaux en 2007, Clear Channel. Il se murmure également que SFR se serait positionné. Contacté, le groupe n'a pas souhaité répondre.

Pour Jérôme Valentin, président de CycleEurope, qui détient les marques Peugeot ou Bianchi, fournisseur des VLS à Bordeaux, ce qui va changer avec le vélo à assistance électrique "c'est qu'on ne transpirera plus".

Les déplacements à vélo sont, pour une bonne part, professionnels à Paris et "croyez-moi, quand on arrive dégoulinant à un rendez-vous, c'est vraiment dommage". Et si c'était ça, finalement, la vraie révolution de la mobilité urbaine à Paris?

Jérôme Guillas - Le Journal du Dimanche

Sinon http://fontenaysousbois.eelv.fr/adhesion-au-syndicat-detudes-velibmetropole/
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 02:00

@ Libellule - Vous êtes déjà déplacé en vélo avec une paire de cannes anglaises ? Si oui, faites moi un message privé que je viennes voir ça !
Il en va de même pour le déplacement en transport en commun lorsqu'il s'agit de gravir ou descendre les escaliers du métro ou monter dans un bus. Alors on arrête d'écrire n'importe quoi.
Exemple : que propose Hidalgo lorsque l'on a un véhicule d'avant 97 équipé "handicap" et que changer de voiture est hors de possibilité financières, on saute dans la Marne ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 02:23

on a certainement un passe droit. les exceptions sont faites pour être prises en compte.
http://www.alexisridray.com/circulation-alternee-derogation-pour-les-personnes-handicapees
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4174
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 05:38

Soyons clair, la dérogation ne concerne que la circulation alternée, pas le reste du temps.
http://www.alexisridray.com/circulation-alternee-derogation-pour-les-personnes-handicapees a écrit:
Selon l’arrêté inter-préfectoral du 27 octobre 2011, les véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite bénéficient d’une dérogation, en cas de circulation alternée en Ile de France pour cause de pollution atmosphérique.
Plus quelques "privilégiés" comme les journalistes (on se demande bien pourquoi!).
Il y a, dans cet article, une possibilité de contourner cette interdiction : achetez un tracteur!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 05:56

Merci Mamiea pour ce lien.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 07:48

En temps normal aucune dérogation en vue. La circulation alternée va être remplacée par des vignettes. Mais bon.

DROIT DE L'USAGER - Par Me Rémy Josseaume, avocat à la Cour, président de l'Automobile-Club des avocats.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015 offre la possibilité aux maires de mettre en place des zones à circulation restreinte (ZCR) visant les véhicules les plus polluants en subordonnant l'accès à la ville à la détention d'une nouvelle vignette. Retour sur cette usine à gaz réglementaire qui va déjà rythmer la circulation à Paris (à l'exception du boulevard périphérique) à partir de la mi-janvier.

1. On distingue donc 6 classes de vignettes («certificat qualité de l'air» ou pastille Crit'Air) attribuées en fonction de la motorisation et de l'âge du véhicule. Ce dispositif a pour objet de permettre aux collectivités locales de moduler les mesures incitatives ou restrictives de circulation sur une partie ou tout leur territoire et parmi celles-ci de permettre ou non à certains véhicules de circuler et de bénéficier de modalités de stationnement. Après Paris et aussi Grenoble, il faut donc s'attendre à ce que de nouvelles villes l'appliquent.

2. Tous les véhicules motorisés sont concernés par cette réglementation, mais elles ne s'applique pas pour certains (véhicules de secours, de collection, portant une carte de stationnement pour personne handicapée, principalement).

Points 3 à 6 non reproduits
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mar 10 Jan 2017, 22:56

Pour info : J'ai fait une tentative en direction de la mairie de Paris pour voir. Si ça retombe du bon coté j'informe les forumeurs pour ceux que ça intéresserait.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Mer 11 Jan 2017, 05:55

Robin a écrit:
Pour elles et ceux qui seraient concernés : la mairie de Paris me confirme que les titulaires d'une carte de stationnement pour personnes handicapées ne sont pas concernées par ces mesures de restriction et peuvent donc circuler librement.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Métropole Grand Paris    Dim 12 Fév 2017, 05:51

Après d'intenses débats théoriques et politiques, les réalités pratiques. Les sous ? Y'en a plus. A peine assez pour payer "la structure" (les conseillers) ... A-t-on pris les choses à l'envers ? La structure d'abord, et se demander après : quoi et comment faire ?
Organiser certaines décisions (démocratiquement) à l'échelle de l'agglomération ou du territoire se justifierait.

Définir le niveau pertinent selon chaque sujet, y adapter la répartition des pouvoirs locaux, éviterait que chacun bricole dans son coin, en doublon ou aux dépends (ex. la circulation à Paris) des autres.
Alors que ce qui a été fait, c'est laisser leurs pouvoirs aux élus locaux actuels, et les mêmes se réunir pour discuter quoi faire de l'argent qu'ils n'ont pas.
De plus, pour une décision démocratique, il faudrait un mode d'élection plus démocratique.

La Métropole du Grand Paris craint de se retrouver les poches vides
Le constat de l’impuissance financière.
Ce vendredi, le conseil de la Métropole du Grand Paris (MGP) se réunissait pour son débat d’orientation budgétaire. Et le constat est sans appel : une fois les frais retirés, la métropole ne dégage que 75,6 M€, contre 77,7 M€ en 2016. Dérisoire.

« C’est une montagne financière qui accouche d’une toute petite souris » déplore Gilles Carrez (LR). () 20 M€ seront nécessaires pour faire « vivre la structure », contre 7,5 M€ l’année dernière. Le reste sera versé au Fonds d’investissement métropolitain, qui aura une enveloppe de 55,4 M€ pour aider les communes, soit douze de moins qu’en 2016 (67,5 M€).

La MGP a enregistré une hausse de 32 M€ de la cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE), qui ne couvre pas la baisse de la dotation générale de fonctionnement (DGF), versée par l’Etat. Si la CVAE baisse d’une année sur l’autre, la métropole ne pourrait même pas boucler un budget équilibré ! « Il faudrait aller chercher l’argent chez les communes. Or on est censé leur redistribuer, ce serait la révolte », assure Gilles Carrez.

Si le président (LR) Patrick Ollier espère « que les prochains dirigeants du pays comprendront que la métropole a besoin d’un vrai budget », l’avenir s’assombrit pour la métropole et son président qui tente, tant bien que mal, de la rendre indispensable. Quelle solution pour inverser la tendance ? Pour le moment aucune. La chute des dotations de l’Etat est « mécanique », et se poursuivra. « Dans 3 ou 4 ans, nous n’aurons plus aucune marge de manœuvre, prévient Gilles Carrez. Si rien ne change, la métropole est morte dans l’œuf ».


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/la-metropole-du-grand-paris-craint-de-se-retrouver-les-poches-vides-10-02-2017-6671292.php

Encore une grrande réforme à l'actif de ce gouvernement, qu'il laisse en héritage au prochain pour trouver une solution.
Pourquoi pas fusionner les conseils départementaux concernés dans MGP, en supprimant  au passage une bonne moitié des postes de conseillers multiples (territoires, départements, métropole).
Revenir en haut Aller en bas
 
Métropole Grand Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Grand Paris
» Grand Ouest, Grand Paris ou Grand Nord.
» Le Havre: Le Grand Paris en débat à l'Université.
» Offre de service de la future gare du Métro Grand Paris
» Contrat de développement territorial - CDT - Paris Est entre Marne et Bois - Enquête publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Fontenay et les regroupements de territoires: intercommunalités, contrats inter villes, Métropole, ACTEP...-
Sauter vers: