Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 toujours plus fort en matière d'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: toujours plus fort en matière d'éducation   Dim 17 Mai 2015, 22:38

Rappel du premier message :

http://actu.orange.fr/societe/maths-le-niveau-des-collegiens-francais-a-recule-afp_CNT000000a2eoi.html

----------------------------------


Le niveau des collégiens en mathématiques a reculé depuis six ans, selon une étude du ministère de l'Education rendue publique dimanche par Le Parisien alors que le projet gouvernemental de réforme du collège est fortement contesté.

Selon cette étude portant sur un échantillon représentatif de quelque 8.000 collégiens de 3ème, inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, en 2014, un élève sur cinq n'était capable de traiter que des exercices très simples, de niveau CM2 ou de début du collège.

En outre, le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15% à 19,5% en six ans.

Parallèlement, si les deux groupes de niveaux moyens restent à peu près identiques, celui des élèves de 3ème de bon niveau en maths perd près de 3 points (15,3% en 2014 contre 18,6% en 2008). Le groupe des "super-matheux" reste quant à lui stable à 9,1%.

Cette "évaluation nationale des collégiens par discipline (Cedre) s'est penchée sur les maths cette année. Ce type d'étude est réalisé tous les six ans pour chaque matière afin de mesurer l'évolution du niveau des élèves.

En mathématiques, les collégiens ont été testés sur leur aptitude à résoudre des problèmes de mathématiques, sur leur connaissance des définitions, sur leur aptitude à raisonner.

Selon Catherine Moisan, directrice de la Deep (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l'Education), citée par le Parisien, les résultats en maths sont "préoccupants".

"Ce qui baisse vraiment", note-t-elle, "c'est la maîtrise technique (les calculs décimaux, le début du calcul littéral...) dont on peut difficilement se passer dans la vie quotidienne."

"L'écart social se creuse. Le collège sait bien faire réussir les bons élèves et les élèves favorisés", ajoute-t-elle. Mais les résultats baissent pour les autres.

Ces résultats confirment l'étude internationale Pisa réalisée en 2012 dans 65 pays de l'OCDE.

Leur publication intervient alors que la réforme du collège portée par la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem est très contestée, ses détracteurs dénonçant notamment un "nivellement par le bas".


-------------------------


on ne saura pas compter, on communiquera par SMS, on ignorera l'histoire de notre pays mais pas celle de l'islam... et on va se demander pourquoi nos investisseurs s'installent dans des pays économiquement plus favorables (vive l'Europe)  et où les gens sont mieux formés... ( le nivellement pas la base a ses limites)

Pas grave on accueille, on reçoit... ne pas se poser de questions qui fâchent, nos politicards ou la pensée cordialo-constructive environnementale font le reste.
Nos élites et les entrepreneurs fuient... ces salauds tout de même ! ils veulent des boites qui "tournent" !


Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Dim 07 Juin 2015, 21:23

Voici un texte rédigé collectivement par des personnalités de premier plan, gauche et droite mêlées :
◾Des anciens ministres : Jean-Pierre Chevènement, Luc Ferry et François Bayrou,
◾Des écrivains et essayistes : Pascal Bruckner, Jacques Julliard et Michel Onfray.

------------------------------------------

Professeurs, écrivains, anciens ministres de l’Éducation nationale, citoyens d’options politiques et personnelles différentes, nous sommes engagés pour défendre et servir l’école républicaine. Nous décidons de nous exprimer ensemble contre la régression qu’engage la réforme annoncée du collège.

Tous les élèves ont besoin d’une École forte et structurée pour réussir. École forte, parce qu’elle affirme sa mission de transmettre des connaissances et des valeurs. École structurée, parce qu’elle donne toute sa place aux savoirs disciplinaires.

Nous n’acceptons pas l’affaiblissement des disciplines au profit d’une interdisciplinarité floue, sans contenu défini, dont les thèmes sont choisis selon la mode et l’air du temps, imposés autoritairement et uniformément par le ministère, conduisant « zapping » pédagogique. L’échange entre disciplines est fécond et mérite mieux que ces faux-semblants.

Nous n’acceptons pas que l’égalité des chances soit confondue avec l’égalitarisme niveleur et se résume à la suppression de tout parcours d’excellence. Les victimes de ce renoncement, ce seront d’abord les enfants de milieux populaires ou défavorisés pour qui l’école est le seul recours, car ils ne peuvent avoir accès aux cours privés et aux leçons particulières de leurs camarades plus favorisés.

Fidèles à la maxime de Paul Langevin fixant en 1945 la mission de l’École républicaine – “La promotion de tous et la sélection des meilleurs“ -, nous défendons la notion d’élitisme républicain pour que chacun puisse aller au bout de ses capacités.

Priorité au primaire

Quatre éléments sont, pour nous, fondamentaux :

1 – Nous affirmons que la plus efficace des réformes du collège est celle de l’école primaire, puisque les difficultés du collège naissent à l’école primaire.

2 – Nous défendons les langues vivantes. Nous n’acceptons pas que les classes europennes, bi-langues, internationales, soient rayées de la carte. Ces classes relèvent d’une pédagogie particulière. On les supprime, on ne les remplace pas. Prétendre imposer précocement deux langues vivantes à tous les élèves, quand une large partie d’entre eux peine à maîtriser le français et la première langue est un leurre.

3 - Nous affirmons la légitimité des langues anciennes. Nous n’acceptons pas que le latin et le grec, qui ont fait le socle de la culture et de la pensée françaises, qui forment les racines de notre langue comme de la langue scientifique mondiale, disparaissent en tant qu’options offertes dans tous établissements, dotées d’un horaire garanti.

4 – Nous défendons des programmes clairs et compréhensibles par tous, loin des jargons indécents. Les programmes doivent partir de notions solides et fixer des objectifs clairs et atteignables. Le programme d’histoire en particulier doit proposer des repères chronologiques et ne peut réduire à de seuls traits négatifs ou facultatifs la civilisation européenne et l’héritage des Lumières.

Sur des sujets aussi graves, aucun gouvernement n’a la légitimité de décider sans débat. Les citoyens sont en droit de l’obtenir et d’y participer.

Nous signons et appelons à signer cet appel pour obtenir le retrait du décret de “réforme“ du collège. Nous demandons que ce décret soit refondu après les consultations et le débat républicain qui s’imposent.

Cet appel peut être signé à l’adresse : www.pouruncollegedelexigence.fr
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Dim 07 Juin 2015, 22:23

j'aime bien quand posément des acteurs publics ou philosophiques se mettent à poser les problèmes rationnellement loin des discours politico politicards. Il est effectivement toujours intéressant quand  des gens se mettent à converger d'une manière pragmatique vers des propositions et des analyses pleines de bon sens. Pas à pas nous allons vers une dépolitisation des débats car l'intérêt général passe par le prisme des points de vues posés, et non excessifs, loin des polémiques qui rapidement empêchent le débat par leur stérilité convenue.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 08 Juin 2015, 07:58

Les " Attila" de l'éducation nationale continue à œuvrer... après sciences po, les classes préparatoires, le collège maintenant c'est polytechnique !

http://actu.orange.fr/politique/bayrou-indigne-par-la-reforme-de-polytechnique-lesechos_CNT000000aKK4S.html

Encore deux ans... à les supporter ! Pourtant l'X en général ça fonctionne plutôt pas mal...

Il faut dire que c'est une idée géniale signée ATTALI avec les deux frangins c'est le gros lot entre l'un a mis Air France dans le rouge et flanqué le système informatique de la compagnie par terre et l'autre a été remercié après ses exploits bancaires londoniens...

Morceaux choisis émanant d'ATTALI conseiller de Mitterrand :

Les USA et la Russie perdront leur statut de super puissance après 2000 et seront remplacés par le Japon et l‘Europe

En 1991 dans « millinium » il affirmait que la Chine et l’Inde étaient mal parties…

« un grand économiste est quelqu’un qui saura très bien expliquer demain pourquoi ce qu’il a prévu hier ne s’est pas produit aujourd’hui »

Des visionnaires !

Avec des gens pareils à la manœuvre pour nous refaire le système éducatif nous sommes sauvés. Il faudrait tout de même siffler la fin de la récré...


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 02:07

Côté latin j'invite chacun à ne pas oublier le fameux "qui a fait quoi" jusqu'à aujourd'hui.

Dès 1880 les langues anciennes ont subi quelques premières atteintes. On ne commence plus le latin en 8e (équivalent secondaire du CM1) mais en 6e).  La fin du 19e siècle voit s’amplifier un débat sur l’intérêt des langues anciennes (Raoul Frary, ENS, agrégation de lettres, La question du baccalauréat, 1885). Certains pensent que les objectifs qu’on assigne au latin et au grec peuvent être atteints au  travers d’autres disciplines (littérature française, langues vivantes, sciences).

Parlons contemporain, aujourd'hui ont apprend le latin et le grec par l’étymologie par exemple, y compris pour des mots récents comme échographie, synthographie.

Une large consultation menée, de 1899 à 1901, par une commission de la Chambre des députés (« commission Ribot ») aboutit à ne plus rendre obligatoire le latin pour l’obtention du tout nouveau baccalauréat. Le latin et le grec sont déjà optionnels pour l'épreuve titre.

Arrive la fin des années 60 : Les mesures prises alors ne sont pas propres à la France : elles concernent aussi les pays européens, les USA … et l’église catholique (la messe de Pie V en 1963).

1965 : Second cycle : décret du 10 juin (Fouchet) : les « options » remplacent les « sections ». En 2e les élèves doivent choisir 2 « options obligatoires » parmi lesquelles figurent latin et grec. On peut les prendre aussi en « options facultatives » (sont retenus au bac les points supérieurs à la moyenne).

1968-1969 : Premier cycle (Edgar Faure) : le latin disparaît de la 6e en octobre 1968, de la 5e en juillet 1969. En 1996, Bayrou rétablira l’option de latin en 5e mais repoussera le début du grec de 4e en 3e.

1970 (Guichard) : si on ne fait qu’une langue ancienne, ce peut être le grec aussi bien que le latin
Au baccalauréat diminution du poids des langues anciennes : sans tenir compte des points supplémentaires que peuvent apporter les options facultatives et dans le meilleur des cas (latin et grec choisis en options obligatoires) = 25% du total des coefficients en 1969, 23% en 1983, 20% aujourd’hui.

Cela ne « rapporte » pas assez : même si l’on a choisi la langue ancienne on l’abandonne souvent en cours de route. En 2008, 20% des collégiens et 6% des lycéens (public + privé) font du latin et/ou du grec. Depuis 1999 recul du latin parmi les collégiens (de 21,9% à 19,4%) et les lycéens (de 6,4% à 4,7%) et léger progrès du grec (de 2 à 2,5% en collège, de 1,1 à 1,2% en lycée).

Face aux critiques de sa réforme du collège et aux craintes de voir disparaître le latin et le grec, la ministre de l'Education demande au Conseil supérieur des programmes de formuler des propositions d'ici mi-octobre. De fait il n'avait pas été saisi de cette question puisque ces matières ne figuraient pas dans le registre des matières obligatoires.

Dans une lettre, elle demande au CSP de mettre davantage en avant les articulations avec les langues de l'Antiquité dans les cours de français. L'organisme est chargé de rédiger les programmes pour les classes de cinquième, quatrième et troisième.

La ministre de l'Education souhaite aussi intégrer le thème des "langues et cultures de l'Antiquité" dans les EPI, les Enseignements pratiques interdisciplinaires.

Un mouvement de grève était prévu mardi pour dénoncer la réforme du collège. Modérément suivi. Actuellement, 20% des collégiens suivent des cours de latin en cinquième. Deux ans plus tard, en troisième, il n'en reste que 2%. Ceci étant les djeunes disent désormais Allez va jette ta veste. Mais écoutant le pape, reçoivent la bénédiction Urbi et Orbi. Sans a priori, pas mal de scenarii restent ouverts.

Voilou, tranquille le débat continue.


Dernière édition par Libellule le Ven 12 Juin 2015, 02:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 02:18

On enseignera les langues anciennes en faisant de la parlotte... comme l'histoire sans chronologie et sans date et la géographie sans données chiffrées...
Les cours "Mireille Dumas" ainsi que certains enseignants les nomment.

Pour ce qui concerne les élèves qui persistent dans l'étude des langues anciennes ce sont ceux curieusement les plus brillants qu'il convient de raboter pour les mettre au niveau des plus nuls en raison du principe d'égalité.

Le débat est fini puisque la réforme est passée... par décret vive fait en catimini au JO.
Les enseignants sont résignés, ne font même pas grève afin de ne pas perdre d'argent, le gouvernement s'interroge sur le manque de candidats aux concours de recrutement...

Les BAC plus 5,6 ou 7 préfèrent aller à popol emploi plutôt que de "candidater" à l'EN.

Pas grave on constate la situation, on ne tire aucune conclusion et on n'écoute personne...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 02:24

Nunc lege, nunc ora, cum fervore labora sic erit hora brevis, sic labor ipse brevis.
Traduction française : Lire, prier et travailler, c'est le moyen de trouver le temps court et le travail aisé.

Read more at http://www.mon-poeme.fr/proverbes-en-latin/#krjeRJRSvQBDLTDj.99
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3382
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 02:35

j'en choisis une pour moi sur wiki

Doctus cum libro « Savant avec le livre. »

et une pour le fun

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto « Prends garde au bœuf par devant, à l'âne par derrière, à l'imbécile par tous les côtés. »

choisissez la vôtre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_locutions_latines

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 03:49

Si vis pacem, para bellum « Si tu veux la paix, prépare la guerre »
Si vis pacem, para iustitiam « Si tu veux la paix, prépare la justice. »
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14065
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 05:20

Une d'actualité :

Confìteor Deo omnipotènti et vobis, fratres, quia peccàvi nimis cogitatiòne, verbo, òpere et omissiòne : Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa. Ideo precor beàtam Mariam semper Virginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oràre pro me ad Dòminum Deum nostrum Misereàtur nostri omnìpotens Deus et, dimìssis peccàtis nostris, perdùcat nos ad vitam aetèrnam. Dominus vobiscum. Et cum spiritu tuo.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 12 Juin 2015, 06:35

Aux informations de ce soir nous apprenons que les entreprises et les universités organisent des cours de rattrapage en français...

On constate une fois de plus l'adéquation des réformes médiatiques gouvernementales avec les besoins effectifs de ceux qui sont dans la vie réelle...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Sam 13 Juin 2015, 00:09

Pour tout les talentueux latinistes, mais surtout les autres :

http://www.ina.fr/divertissement/chansons/video/I07097468/sketch-circulation-a-rome.fr.html

Quand a savoir qui a raison, ne jamais oublier que pour lire et apprendre le latin, le grec, le français et autres langues, il faut, dans un premier temps, savoir lire.
Si l' on doit attendre d' avoir le bac il serai judicieux de le faire passer au CP on gagnerai beaucoup de temps et on éviterai des légions d' illettrés.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: on oublie la philo et l'histoire géographie...    Lun 22 Juin 2015, 03:13

Doit on se demander si les "doctrinaires" qui veulent remodeler l'éducation nationale pour nous fabriquer des élèves politiquement corrects bien pensants de préférence à gauche sont à la hauteur de la mission.

On officialise les décisions qui fâchent au JO le dimanche pour faire passer la pilule et on se prend les pieds dans le tapis.
Truqueurs certes comme d'habitude mais en plus maladroits ! des sournois incorrigibles et impardonnables de médiocrité !

http://actu.orange.fr/culture/quand-les-nouveaux-horaires-du-lycee-oublient-la-philo-et-l-histoire-geo-afp_CNT000000befhc.html

-------------------------------------

Le ministère de l'Education nationale a publié dimanche au journal officiel (JO) les nouveaux horaires du lycée, pour intégrer l'enseignement moral et civique fraîchement créé. Problème: la philosophie et l'histoire-géo ont disparu de certaines séries.

"Ce sont des erreurs qui vont être corrigées, il y aura un nouvel arrêté le plus rapidement possible", a reconnu le ministère, interrogé par l'AFP après une vague de commentaires moqueurs sur les réseaux sociaux.

Sans être encore en mesure d'expliquer la cause de ces erreurs, la rue de Grenelle a assuré par la suite que le texte transmis par le ministère pour publication au JO "n'est pas celui qui a été finalement publié".

"Grosse fatigue au ministère qui publie des grilles horaires lycée en oubliant histoire-géo et philo... Non au travail du dimanche", a ainsi ironisé sur Twitter le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. "Où sont passées la philo en terminale L, l'histoire-géo en 1re S", s'est aussi interrogé @Petit_Prof.

Dans l'arrêté de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, il manque en effet 2H30 d'histoire-géographie en première S, ainsi que la philosophie en terminale L (8 heures) et ES (4 heures), a fait savoir son entourage.

L'arrêté du 12 juin publié dimanche a pour vocation à l'origine de mettre en musique le nouvel enseignement moral et civique qui entrera en vigueur à la rentrée prochaine à l'école et au lycée.

Plusieurs syndicats avaient demandé début juin le report d'un an de cette "morale laïque" voulue par l'ex-ministre Vincent Peillon dans sa loi pour la refondation de l'école du début du quinquennat. Mais Najat Vallaud-Belkacem, qui en a fait une des étapes du "parcours citoyen" annoncé après les attentats de janvier pour transmettre les valeurs de la République aux enfants, a préféré le faire démarrer dès septembre prochain.

---------------------

Les communistes voulaient créer "l'homo sovieticus" en France nous allons avoir l'homo hollandus ça craint !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2912
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 22 Juin 2015, 04:37

Après ces brillants exploits dans les horaires, qui valent la peine d'être rendus publics, on peut s'inquiéter de l'affectation des enseignants à la rentrée : y aura-t-il deux fois trop de profs dans certains lycées, et plus aucun dans d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 22 Juin 2015, 06:03

salamandre a écrit:
Après ces brillants exploits dans les horaires, qui valent la peine d'être rendus publics, on peut s'inquiéter de l'affectation des enseignants à la rentrée : y aura-t-il deux fois trop de profs dans certains lycées, et plus aucun dans d'autres ?

Pour l'affectation des enseignants c'est un autre problème. Comme d'hab on manquera de profs...
Nous avons des tapées de bac + 5,6,7... qui sont sans travail. Curieusement ils ne sont pas clients pour aller enseigner.
Dans certaines disciplines au CAPES et à l'agrégation il y a plus de postes à pourvoir que de candidats.

Réfléchir sur ces anomalies devrait être plus rentable en matière d'efficacité et plus important que de modifier en catimini des programmes ou tenter d'injecter en cachette des doctrines contestables qui heurtent la majorité des parents.
Peut être pourrait on aussi s'inquiéter du fonctionnement des établissements scolaires où "tout est calme et sans histoire" jusqu'à ce que l'on découvre subitement que sont commis des actes condamnables... dont sont victimes des enfants ou des enseignants.

On va nous pondre une nouvelle réforme "parlotte" qui débouchera sur un nivellement par la base pour que tous soient égaux. Le pourcentage de réussite au bac va battre des records...

Alors si vous souhaitez que l'éducation nationale fonctionne revenons en aux bases... mais c'est réac et has been !

Le privé a de beaux jours devant lui, on le constate et ce y compris lorsque l'on voit le nombre d'élèves musulmans y compris d'origine modeste qui suivent une scolarité dans des écoles catholiques... ne parlons pas de nos dirigeants politiques y compris de gauche (ils ne font pas la fine bouche) qui n'ont que l'égalité à la bouche et dont les rejetons échappent au sort commun dans des boites de haut niveau.

Il conviendrait aussi de faire un recensement des enseignants embusqués dans des services administratifs voire syndicaux, associatifs ou mutualistes pour les remettre dans le circuit actif pour pallier les manques... mais ce sont les "pistonnés" intouchables qu'il faut ménager.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 144
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Mer 24 Juin 2015, 01:10

http://www.causeur.fr/wp-content/uploads/2015/06/ecole-bac-dessin-236x300.png
Revenir en haut Aller en bas
Erable



Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 26 Juin 2015, 05:11

Public ou privé.... au final , vaut-il peut-être mieux instruire les enfants à la maison. On ne sait jamais, si l'instite mettait plus de 40 minutes à régler son PB

Plusieurs sources, mais celles-ci est pas mal !
http://www.metronews.fr/info/champier-isere-l-educateur-course-les-eleves-avec-un-couteau/mofy!e0zomFLhRGuEw/
Dans ce même article, on peut lire :
- Le titre :  "Isère : l'éducateur course les élèves avec un couteau"
- Dans le chapeau : " ... Il avait poursuivi des élèves avec un couteau"
- Dans l'article : "les 24 enfants ont été coursés avec un couteau par leur professeur"
- Dans l'article : " ... et courser trois élèves dans la classe avec le couteau"

A vous de trouver d'autres variantes !
.... et son rapport de stage, vous pensez qu'on pourrait le récupérer ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12080
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 29 Fév 2016, 13:07



Et quand les institutions de la République défaillent d'autres s'y substituent...


http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/la-mosquee-d-argenteuil-preoccupee-par-l-emploi-des-jeunes-28-02-2016-5584449.php a écrit:
La mosquée d’Argenteuil préoccupée par l’emploi des jeunes
Daniel Pestel | 28 Févr. 2016, 19h32 | MAJ : 28 Févr. 2016, 19h32

La grande mosquée d’Argenteuil, carrefour des métiers ! Ce dimanche, comme chaque année depuis trois ans, des professionnels de confession musulmane avaient donné rendez-vous aux jeunes Argenteuillais en quête d’un avenir professionnel. L’occasion, également, de lancer un appel aux bénévoles souhaitant assurer des cours de soutien scolaire, comme il s’en déroule chaque dimanche à la mosquée (lire ci-contre).

« En première actuellement au lycée Monod d’Enghien, je suis venue me renseigner sur les métiers liés aux assurances et au tourisme », explique Bétul, accompagnée de sa mère. La lycéenne fait également partie des élèves des cours de soutien. « Trois heures de maths tous les dimanches, depuis le début de l’année, résume-t-elle. Ça m’aide beaucoup. » Mériem, en terminale scientifique, est venue au bras d’une copine se renseigner sur la filière conduisant au métier de professeur de physique-chimie.

De l’autre côté du mur de l’emploi, Shamir Alibaksh, de Soisy-sous-Montmorency, avocat dans six mois, fait passer son message. « Il faut travailler et donner le meilleur de soi-même », martèle-t-il aux jeunes qui se sont succédé à sa table. Originaire du quartier le Plateau Rouher à Creil, dans l’Oise, il explique comment, bien encadré par ses parents, et malgré une scolarité en Zone d’éducation prioritaire (ZEP), il n’a pas été confronté à la délinquance. « Mes copains sont devenus pour l’un tradeur, un autre entrepreneur, un troisième responsable des ressources humaines ! »

« Il faut arrêter de penser que parce qu’on est issu des quartiers, on est obligé de devenir dealeur », explique un autre intervenant. Nadia Youseff, ingénieur en cosmétique, évoque le problème des signes religieux en entreprise. Les cheveux couverts face aux jeunes ce dimanche, elle avoue travailler sans son voile dans la grosse entreprise qui l’emploie.

Sabrina, venue représenter Pôle emploi, également voilée, préfère ne pas indiquer dans quelle tenue elle se rend à son travail. « C’est un choix personnel. A chacun de décider ! » « Pour les hommes c’est plus facile la religion », reconnaît Redwane Telha, journaliste à France Inter.


Citation :
Appel aux bénévoles pour les cours de soutien scolaire

La mosquée Al Ihsan (qui signifie « excellence » en arabe) d’Argenteuil organise depuis maintenant trois ans des cours de soutien scolaire. « Nous avons commencé avec un seul intervenant, en 2013, se souvient le directeur de ces cours Mourad Khoutri, professeur de maths au collège voisin Albert Camus. L’an dernier, sur dix lycéens en cours, neuf ont eu leur bac. » Cette année, ils sont 57 lycéens et collégiens à suivre des cours chaque dimanche. « Parmi eux, Margot, inscrite en maths, première d’entre eux à ne pas être de confession musulmane, se félicite le directeur. Car notre école est ouverte à tous. Malheureusement, nous manquons de bénévoles, c’est pourquoi nous avons vingt-cinq élèves sur liste d’attente ! »

D.P.
Source: http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/la-mosquee-d-argenteuil-preoccupee-par-l-emploi-des-jeunes-28-02-2016-5584449.php
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 144
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 29 Fév 2016, 20:06


Effectivement, cette réactions de musulmans se comprend. Par ailleurs beaucoup de musulmans mettent leurs enfants dans des écoles catholiques car ils estiment que ces dernières font travailler les enfants , maintiennent mieux la discipline et , de surcroît, ils estiment que les catholiques " ont une morale ".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13602
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Lun 29 Fév 2016, 20:58

joseph1 a écrit:

Effectivement, cette réactions de musulmans se comprend. Par ailleurs beaucoup de musulmans mettent leurs enfants dans des écoles catholiques car ils estiment que ces dernières font travailler les enfants , maintiennent mieux la discipline et , de surcroît, ils estiment que les catholiques " ont une morale ".

Exemple Rachida Dati...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 144
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: toujours plus fort en matière d'éducation   Ven 16 Juin 2017, 20:21

Le gender au théâtre pour les enfants, c'est maintenant à Bordeaux :

"Destiné aux filles comme aux garçons de 5 à 8 ans, ce conte de fées d’un genre nouveau propose à son public un féminisme joyeux, engagé et constructif." Sic.



http://www.bordeaux-metropole.fr/Agenda/Fille-ou-Garcon-.-That-is-not-the-question
Revenir en haut Aller en bas
 
toujours plus fort en matière d'éducation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» toujours plus fort en matière d'éducation
» Toujours plus fort !
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Le réflexe d'éjection fort
» Reflux de grand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: