Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Tout à propos des élections régionales de 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Tout à propos des élections régionales de 2015   Sam 06 Juin 2015, 10:08

Les élections regionales 2015 se déroulent dans quelques mois.  Déjà les candidats se font connaitre. Cette rubrique regroupera tous les posts concernant ce scrutin de portée nationale.
Arguments des candidats - débats - réunions- bilans- organisation- résultats . C'est ici.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Sam 06 Juin 2015, 18:24

Des amateurs wikipediastes ont commencé à réunir quelques infos ici
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_r%C3%A9gionale_de_2015_en_%C3%8Ele-de-France
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Lun 08 Juin 2015, 08:33

Pour les élections régionales des 14 et 21 mars 2010, le dépôt des listes (déclarations de candidature) était possible du 8 au 15 février 12h, soit un mois avant
http://www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/elections-regionales-2010/

Pour les élections régionales attendues les 6 et 13 décembre 2015, les dates de dépôt des listes ne sont pas encore publiées à ma connaissance
http://www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/elections-regionales-2015/

Présumons que ce sera un mois avant, début novembre 2015.
A ce jour il resterait donc encore, ou au plus, 5 mois de négociations à gauche, au centre, à droite et ailleurs. Avant le dépôt des listes de premier tour, mais la campagne est bien commencée.


Dernière édition par salamandre le Lun 07 Sep 2015, 03:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Dim 28 Juin 2015, 20:54

Entrée en piste du JUJU national collectionneur de montres pour le neuf quatre !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Ven 04 Sep 2015, 03:40

Catégorie Transports ou élections ? Vous avez surement appris la grande nouvelle, à 3 mois des régionales : le Pass Navigo toutes zones est maintenant à 70 €.
Par comparaison, en janvier 2015, le prix du Pass Navigo était de 70 € (zones 1-2) et 89,2 € (zones 1-3)
Toutefois, en janvier 2010, juste avant les élections régionales de mars 2010, le Pass Navigo coutait :
56,60 € zones 1-2
74,4 € zones 1-3

Donc 70€ demain, c’est 13,4 € de plus (zones 1-2) et 4,4 € de moins seulement (zones 1-3) qu’en 2010. Augmenter massivement les prix avant d’annoncer une réduction, une technique commerciale assez classique. Mais reconnaissons que pour les usagers en zone 4 ou 5, l’écart reste favorable.

Il reste à découvrir le prix dans les années 2016, 2017, …
Un indice : pour les impôts locaux, en règle générale les taux sont sages avant l’élection, mais souvent augmentent fortement dans les années qui suivent.
Argument disponible : l’importance (et l’urgence) des investissements. Car on ne sait toujours pas comment seront remplacés les 200 à 300 millions en moins qui résultent du tarif unique à 70 €.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Sam 05 Sep 2015, 04:24

Merci Spring ! Un léger détail m'avait échappé :
La communication officielle insiste sur la baisse du prix du Pass Navigo "unique" à 70 € comparé aux Pass mensuels. Soit (avant) 89,2 € pour un Pass mensuel zones 1-3, par exemple, qui inclut Paris et Fontenay.

Mais en prenant un Pass annuel zones 1-3, le prélèvement était de 84,3 € par mois (sur 11 mois). Soit 5% de moins. Tandis que maintenant, tarif unique c'est tarif unique.
Donc finalement, pas de baisse entre le Pass Navigo "unique" actuel et le Pass "annuel" zones 1-3 de 2010.
Revenir en haut Aller en bas
hilarian



Messages : 258
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 08 Sep 2015, 00:28

Ayant parlé de ce sujet (pass navigo unique à 70€), plusieurs intéressés m'ont affirmé que leur souci majeur ce n'était pas le prix (l'entreprise prenant 50% à sa charge) c'est la qualité des transports!!!!
Retards permanents, incompréhension de leur employeur, changement de conducteur entre le réseau SNCF et RATP avec attente parfois prolongée, durée de transport doublée aux heures de pointe, inquiétude journalière d'arriver à temps pour récupérer les enfants chez la nounou ou à la garderie, etc.....
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mer 07 Oct 2015, 20:07

A deux mois des élections régionales :
Citation :
Les listes sont toujours en cours de constitution. Si la plupart des têtes de liste pour chaque région sont connues, les noms des autres membres, répartis par département, continuent d’être progressivement dévoilés. La date limite de dépôt des candidatures (listes) en préfecture est prévue le 9 novembre à midi.

Où en est-on… des programmes ?
Si, sur le terrain, les grands axes de campagne commencent à être déployés, les programmes en tant que tels n’ont pas été publiés. Les grandes thématiques de campagne recoupent les compétences des régions comme les transports ou l’emploi.
Parmi les mesures fréquemment évoquées figurent la gratuité des transports scolaires, nouveau domaine de compétence des régions, ou encore le développement de l’apprentissage ou de la formation professionnelle, également dans le giron régional.
()
En savoir plus
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/06/a-deux-mois-du-scrutin-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-les-elections-regionales_4783663_4355770.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Sam 07 Nov 2015, 23:42

Des nouvelles de l’autre pays des arènes. Les cojones ça pousse en Espagne, mais aussi à coté.
Mais on pourrait y voir plutôt un signe d’esprit libre ou libéral, rebelle au culte du chef (de parti). Venu d’un néo-politique qui réfléchit avant d’agir selon ses convictions plutôt que d’obéir ?
Ce qui n’est certes pas une garantie de succès électoral, dirait un toréador.
Rappelons au passage que légalement, c’est la tête de liste (régionale, pour cette élection) qui dépose la liste en préfecture. Et à ce que j'ai compris, une fois déposé c'est irréversible.

Citation :
Régionales : Dominique Reynié défie (encore) Sarkozy
La tête de liste LR en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a déposé une liste non conforme à celle validée par le parti, entraînant la fureur du patron du parti Les Républicains.

Joli coup de théâtre, jeudi après-midi, au siège du parti Les Républicains (LR). Des apparatchiks effarés apprennent à leur patron, Nicolas Sarkozy, que le candidat à la présidence de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Dominique Reynié, a désobéi ! Il vient de déposer à la préfecture de Toulouse une liste non conforme à celle qui avait été validée le mois dernier par la commission nationale d’investiture (CNI) du parti. En clair : quelques personnalités soutenues par les états-majors sont écartées ou rétrogradées. C’est ainsi que l’UDI Joseph Francis est rétrogradé de la 3e à la 5e place dans l’Hérault. Dans ce même département, le secrétaire départemental LR, Arnaud Julien, est lui éjecté de la liste.
Favoritisme
Pourquoi ? Le premier, un riche chef d’entreprise, a été mêlé à un scandale de fabrication de faux adhérents UDI juste avant la dernière élection à la présidence du parti centriste. «C’est lui qui a fait l’élection de Jean-Christophe Lagarde», assure un élu UDI de la région. Le second est mis en cause dans une affaire de favoritisme et de détournements de fonds publics alors qu’il était directeur de l’office du tourisme de Juvignac entre 2008 et 2014. Auprès de Libération, Arnaud Julien dénonce «un coup d’éclat provoqué artificiellement» pour faire oublier son «problème d’inéligibilité». Selon ses adversaires à droite, Reynié ne remplirait pas les critères de domiciliation dans la région permettant d’être candidat.

Nicolas Sarkozy et Jean-Christophe Lagarde ont très mal pris que leurs protégés aient été visés par cette opération «mains propres». Interrogé par le site de France3-régions, un proche de l’ancien chef de l’Etat aurait élégamment formulé cet ultimatum : si ¬Reynié ne corrige pas sa ¬copie, il sera «abattu sans sommation, politiquement, ¬humainement et financièrement». L’intéressé a eu l’occasion de répondre vendredi après-midi, à Sète, lors d’une conférence de presse. Fort du soutien de nombreux élus LR et UDI de la région, il a maintenu que la liste déposée la veille en préfecture serait bien celle qu’il conduirait aux régionales des 6 et 13 décembre.

Politologue égaré sur le champ de bataille politique, Dominique Reynié s’est fait de très nombreux ennemis. A Paris, et surtout dans sa région, bastion de la gauche, où plusieurs élus de l’ex-UMP n’ont pas supporté qu’un universitaire parisien, de souche aveyronnaise, ait le culot de prétendre réussir là où ils ont échoué. Fort du soutien du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ¬Reynié s’était imposé de justesse comme tête de liste en avril. Il avait fallu quatre tours de scrutin pour qu’un collège de 40 élus de la nouvelle grande région se mette d’accord sur le nom de ce «parachuté». Il avait le mérite d’éviter une guerre sanglante entre barons locaux.

Très vite, Reynié fait savoir qu’il n’entend pas se laisser dicter par Paris la composition de la liste qu’il conduira. A l’inverse, Arnaud Julien insiste sur le fait que les arbitrages ne peuvent être rendus que par la commission nationale d’investiture (CNI), «seule autorité légitime». Le 7 octobre, la réunion de la CNI tourne au psychodrame, Sarkozy menaçant de virer Reynié s’il n’acceptait pas certaines personnalités, notamment Arnaud Julien. Réintégré manu militari début octobre, ce dernier a donc été de nouveau rayé de la liste déposée jeudi en préfecture. Il est vrai qu’entre-temps, le nouveau maire de Juvignac a déposé plainte contre X dans le dossier du financement de l’office du tourisme de sa ville.

«Précaution»
Si ses adversaires sont très combatifs, Reynié bénéficie dans l’Hérault de solides soutiens. «Notre liste est magnifique, avec une douzaine de maires de toutes sensibilités», affirme le maire d’Agde, Gilles d’Ettore. Selon lui, le secrétaire départemental de LR a été écarté à la demande quasi unanime de tous ses collègues. Plutôt que «la présomption d’innocence» défendue par Sarkozy, les colistiers de Reynié préfèrent invoquer «le principe de précaution» pour justifier leur choix. Ils ajoutent qu’Arnaud Julien a réussi l’exploit, en pleine vague bleue, de se faire battre aux élections municipales de 2014. Il n’est pas question pour eux de revenir sur cette exclusion. Plusieurs maires de l’Hérault menacent même de se retirer de la campagne régionale si «Paris» cherche encore à leur imposer le candidat dont ils ne veulent pas.

Comme tous les prétendants LR aux présidences de région, Dominique Reynié devrait prendre place ce samedi à la tribune du conseil national qui doit officiellement valider les listes d’union de la droite et du centre. Vendredi soir, certains cadres du parti se demandaient encore quelle version de la liste serait soumise au vote des militants. Reynié semble en tout cas bien parti pour être la vedette de cette journée.
http://www.liberation.fr/france/2015/11/06/regionales-dominique-reynie-defie-encore-sarkozy_1411711

Mises à jour : l'avis du Grrrand Chef LR (très remonté) et la réponse du candidat DR (sans se démonter)
Sarkozy rappelle à l'ordre le candidat Reynié
«En politique, il y a quelque chose à laquelle j’accorde beaucoup d’importance, c’est le respect de la parole donnée» L(OL-MD)R
"Dominique Reynié peut encore modifier sa liste jusqu’à lundi soir" : date limite pour le dépôt d'une liste, mais pour ce qui est d'une modification ??
http://www.liberation.fr/france/2015/11/07/sarkozy-rappelle-a-l-ordre-le-candidat-reynie_1411951

« Ce n’est pas une auberge espagnole, ici. Il y a une discipline et une organisation ! », a-t-il lancé à l’attention du politologue, sans le nommer, devant les près de 2 000 conseillers nationaux présents.
Très remonté, le président de LR a tenté de faire pression sur M. Reynié pour le contraindre à déposer les listes adoptées par les instances nationales. Loin de se démonter, le candidat a montré qu’il n’entendait pas se soumettre à la volonté de l’ancien chef de l’Etat. Une heure environ après avoir été recadré, M. Reynié a réussi à se faire ovationner par la salle, en lançant depuis la tribune : « J’ai pris un engagement, cher Nicolas : cette région, jugée imprenable, je veux la prendre ! » La réaction de l’assistance fut si positive que M. Sarkozy a finalement applaudi celui qui ose lui tenir tête et contre qui les partisans du président du parti ne décolèrent pas.
http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/11/07/absences-divisions-les-republicains-incapables-d-afficher-leur-unite-pour-les-regionales_4805221_4640869.html


Dernière édition par salamandre le Lun 09 Nov 2015, 06:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Dim 08 Nov 2015, 01:29

et oui, peut être que les gens de terrain commencent ils à prendre conscience que les décisions dites "d'état major" ne sont pas les plus judicieuses.

Heureusement à gauche grâce à notre "big boss" local on ne fait pas ce genre de faute. On a réussi le coup de force de ne plus avoir de membre du PS à Fontenay, de se faire éjecter du département, pour la région c'est à suivre... Merci au gourou local ! rappelez moi le nom du stratège, il se dit qu'il aurait un destin national si le toréador arrivait à être président.

Avec un tel bilan on peut se moquer de la droite... et de sarko.

En continuant ainsi (à gauche comme à droite) la blonde va ramasser la mise...
Se réjouir des déboires de l'adversaire sans s'intéresser à qui l'affaire va profiter est sans doute la meilleure manière de se retrouver le cul à l'air et la tête dans le sable...

Est il nécessaire de mettre un dessin sur le site ? j'ai de la matière première... à votre bon cœur si vous jugez utile de me remercier.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14750
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mer 11 Nov 2015, 05:25

Pour la region cela reste un pronostic
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mer 11 Nov 2015, 20:34

ça se discute - brièvement (essai)
diagnostic :  (identifier la nature et la cause d'un phénomène) déterminer l'affection dont souffre le patient, ce qui va permettre de proposer un traitement
pronostic : (prédiction de l'évolution d'un phénomène, tel maladie) estimation du devenir d'un patient, avec ou sans traitement
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mer 11 Nov 2015, 20:44

salamandre a écrit:
ça se discute - brièvement (essai)
diagnostic :  (identifier la nature et la cause d'un phénomène) déterminer l'affection dont souffre le patient, ce qui va permettre de proposer un traitement
pronostic : (prédiction de l'évolution d'un phénomène, tel maladie) estimation du devenir d'un patient, avec ou sans traitement

IL y a des faits précis
Il y a des conséquences connues patentes et vérifiables

Ou on accepte et alors on corrige, on persiste ou on attend que ça se passe...
Ou on nie la vérité et là il n'y a pas de remède !

Diagnostic ou pronostic lorsque l'on est sourd aveugle et borné... en général ça ne va pas bien loin.


Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Ven 13 Nov 2015, 04:39

En pleine campagne des élections régionales 2015, alors que la peur du déclassement social est au cœur de la déprime française, France Stratégie, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective, vient de publier une note d'analyse sur la géographie de l'ascension sociale en France.

« Cartes à l'appui, la note confirme que le territoire français n'offre pas du tout les mêmes chances de réussite à ses enfants. Pire, les inégalités ont tendance à s'enkyster. Ainsi, pour les enfants d'ouvriers et d'employés, les chances d'ascension sociale varient du simple au double d'une région française à l'autre. En clair, mieux vaut habiter l'Ile-de-France que le Nord–Pas-de-Calais–Picardie. Dans la première région, plus de 4 adultes sur 10 nés de parents employés ou ouvriers occupent aujourd'hui une position de cadre ou de profession intermédiaire alors que dans le Nord–Pas-de-Calais et la Picardie seulement un peu plus d'un quart a connu une ascension de ce type.

Pour établir la géographie de l'ascension sociale, l'auteur, Clément Dherbecourt, a agrégé les individus par département de naissance. Le résultat est sans appel : cinq régions offrent un taux de mobilité sociale supérieur à 36 %: l'Aquitaine, la Bretagne, l'Ile-de-France, le Midi-Pyrénées et le Rhône-Alpes. A l'autre bout du classement, trois régions présentent un taux de mobilité sociale inférieur à 30 % : la Picardie, le Poitou-Charentes, le Nord–Pas-de-Calais.

Sur quarante ans, entre 1977 et 2003, la mobilité ascendante s'est accrue en France passant de 25 % à 33 % pour un enfant d'ouvrier ; mais ce mouvement général n'a pas entraîné de redistribution significative entre les régions : d'une cohorte à l'autre, l'Ile-de-France a maintenu son avantage alors que la Picardie, pourtant géographiquement très proche d'elle, est restée la lanterne rouge de la mobilité sociale. D'autres régions qui étaient au départ mal classées comme le Nord–Pas-de-Calais, la Champagne-Ardenne, le Limousin ou Poitou-Charentes ne sont pas parvenues à remonter leur handicap.

L'éducation, clef de l'ascension sociale
On pourrait croire que le problème est d'abord régional, que la plus ou moins grande mobilité sociale est d'abord indexée sur le développement économique de la région. En réalité, affirme l'auteur, la clé de tout c'est l'éducation : pour grimper dans la hiérarchie sociale, le jeune a d'abord besoin d'un diplôme et, compte tenu de la massification de l'enseignement, d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Mais là encore les inégalités sont criantes : le taux de diplômés du supérieur parmi les enfants des classes populaires varie du simple au double entre l'Ile-de-France, le Midi-Pyrénées et la Bretagne, qui caracolent en tête du classement, et le Poitou-Charentes, la Picardie et le Nord–Pas-de-Calais qui se situent en queue de peloton.

Si l'on suit bien l'auteur, la campagne des régionales devrait donc être moins axée sur le développement économique qui figure en tête des projets de tous les candidats que sur l'accès à l'enseignement supérieur, seule façon de remettre en route l'ascenseur social.  Mais cela demande un travail fin et de longue haleine pour réorienter les aides, décloisonner les académies, accroitre la mobilité. faire travailler l'Etat et les régions main dans la main.  Une campagne n'y suffira pas, alors on parle d'autre chose.
»
F. Fressoz
http://fressoz.blog.lemonde.fr/2015/11/10/elections-regionales-la-lourde-tache-de-thierry-mandon/
voir aussi :
http://www.strategie.gouv.fr/publications/geographie-de-lascension-sociale


En bref, à l'éducation, il y a (ou peut y avoir) :
. le/la ministre de l'Education nationale,
. le/la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et la Recherche (en ce moment, mais parfois ministre, de l'Enseignement supérieur et/ou de la Recherche, ça dépend des gouvernements)
. les régions qui ont une compétence qu'il reste à préciser

. l'autonomie des Universités (loi Pécresse) dotées d'un budget propre par le ministère (ou le secrétariat d'Etat).
. les (plus ou moins Grandes) Ecoles de statuts variés
(et aussi)
. des subventions et la possibilité de Fondations universitaires (source de ressources) encore peu importante en France.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Dim 15 Nov 2015, 07:29

Les élections sont prévues les 6 et 13 décembre. Oui ou non ? L’analyse du Figaro.
Réponse dans moins de 22 jours.
Citation :
Le report des régionales, une option difficilement envisageable
LE SCAN POLITIQUE -
Tandis que les attentats simultanés qui ont frappé Paris vendredi soir ont poussé de nombreux candidats à suspendre leur campagne, le scrutin des 6 et 13 décembre pourrait être remis en question.
Les constitutionnalistes s'arrachent les cheveux face à l'éventualité d'un report du scrutin des 6 et 13 décembre. Cette hypothèse pose une question inédite et complexe, souligne Dominique Chagnollaud, professeur de droit constitutionnel à l'université Panthéon Assas (Paris II), car à l'issue du délai initial de douze jours, déclenché à partir du décret d'état d'urgence (le 13 novembre), toute prolongation ne peut être décidée qu'avec l'accord du Parlement.

Théoriquement, ce sera donc le 25 novembre que cette question pourra être posée. Par ailleurs, le gouvernement peut décider de maintenir les régionales mais si, à l'inverse, il envisage un report des élections pour des raisons de sécurité, il est probable que le président de la République consulte d'abord l'ensemble des partis politiques. Il faudrait encore qu'une loi soit votée. Et le vote d'une loi exigeant un délai incompressible de trois à quatre semaines, Dominique Chagnollaud juge qu'un tel report des élections est «invraisemblable».

Dans une situation tendue sur le plan sécuritaire, une élection peut être maintenue et placée sous la protection des forces de l'ordre, ce qui impose un ample dispositif à la hauteur du nombre de bureaux de vote, lui-même fixé sur la base légale de 800 à 1000 électeurs par bureau.

Vers l'adoption des «pleins pouvoirs» par Hollande?
L'adoption des «pleins pouvoirs» est une autre solution qui permettrait plus facilement le report des régionales. Sur le plan juridique, les experts de la Constitution rappellent que tout est une affaire d'interprétation du texte. L'article 16 précise en effet que les pleins pouvoirs peuvent être décidés par le chef de l'Etat, lorsque «les institutions de la République, l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacés d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu». Mais le monopole d'interprétation de l'article appartenant au seul président, il n'y aucune difficulté à ce qu'il l'applique tout en s'appuyant sur un consensus politique. La seule parade serait que des parlementaires saisissent la Haute Cour de justice de la République pour réclamer la destitution du chef de l'Etat.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/11/14/25001-20151114ARTFIG00120-le-report-des-regionales-une-option-difficilement-envisageable.php
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3040
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Dim 15 Nov 2015, 07:46

M. Walls sur la Une vient de dire que les élections se teindraient bien aux dates indiquées.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Dim 15 Nov 2015, 08:11

Les régionales ont déjà été repoussées... pour "redécoupage"

Refaire de nouveau le coup afin de garder le pouvoir serait bien dans le genre de flanbi, encore faut il que ce soit possible.

En ce moment il semblerait maladroit de contrarier à la fois les partis et le peuple... mais avec les socialos tout est possible en tout cas ils peuvent essayer.



Revenir en haut Aller en bas
Appas Lueri



Messages : 57
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Lun 23 Nov 2015, 06:39

Vu qu'environ 60% des électeurs vont s'abstenir, je pense que le peuple ne se soucie pas particulièrement de ce scrutin.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 24 Nov 2015, 21:27

Appas Lueri a écrit:
Vu qu'environ 60% des électeurs vont s'abstenir, je pense que le peuple ne se soucie pas particulièrement de ce scrutin.

Mais tellement important lorsque l'on voit comment est dirige nos institutions, notre administration, notre pays et notre environnement qui influent sur le quotidien de tous!
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 15 Déc 2015, 15:48

Un peu tard pour cette fois-ci, mais peut se relire avant la prochaine élection :

France Inter : au secours, les petits partis !
Par Daniel Schneidermann Arrêt sur images. Publié le 04/12/2015 à 09h32

Votez  ! nous conjure Thomas Legrand, dans sa chronique politique matinale de France Inter. Votez pour qui vous voulez, votez n’importe quoi, mais votez.
Certes, Legrand ne donne pas de consigne explicite. On n’en a pas le droit sur France Inter, et tant mieux. Mais en filigrane, c’est un vrai appel ciblé qui se dessine. Ainsi Legrand prend-il (au hasard, bien entendu) l’exemple d’un électeur « de gauche », tenté par l’abstention car jugeant que le PS n’est pas assez à gauche.


Futé, Legrand. Il a des antennes (« Et au fond, pas besoin d’enquête, il suffit de tendre l’oreille »). Il sait bien qu’une partie non négligeable du public de France Inter est composée d’électeurs socialistes, dont un bon nombre pourraient avoir du mal à voter pour le parti de l’état d’urgence, et de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France.
Suivez mon regard


A leur intention, il déploie une démonstration imparable  : s’abstenir, c’est pousser le PS vers la droite, puisque cela maximisera les scores des partis dont les électeurs sont les plus motivés (suivez mon regard).
Si l’on prolonge la démonstration, pour pousser le PS vers la gauche, il faudrait donc voter vers les listes plus à gauche que lui (re-suivez mon regard).


Thomas Legrand ne le dit pas ainsi, bien entendu. Il n’en aurait pas le droit sur France Inter (et tant mieux, bis), et sans doute ces mots auraient-ils du mal à franchir sa gorge. Mais c’est bien le sens de l’appel. « Dans chaque région », insiste-t-il, « il y au moins une dizaine de listes, des petits partis, des nouveaux partis ».

O démocratie vivante !
Ces fameux « petits partis » que méprisait si ostensiblement Patrick Cohen en 2012 sur notre plateau parce que « restreignant le débat politique », ces petits partis, n’appartenant pas au trio de tête, que les pontes de l’audiovisuel rejetaient souvent rituellement dans l’enfer du « populisme », qui hier encore faisaient perdre un temps si précieux à la démocratie, avec cette exigence ridicule de leur donner une aumône de temps d’antenne, voici que soudain on redécouvre leur délectable foisonnement.

O pays des merveilles d’une démocratie vivante où abonde l’offre politique  !
Tant qu’à faire, mieux vaut les petits partis que le FN. Pourquoi pas ? Mais il est un peu tard.


http://rue89.nouvelobs.com/2015/12/04/france-inter-secours-les-petits-partis-262355
Initialement publié sur Arretsurimages.net
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 15 Déc 2015, 23:20

Une question non sans intérêt : d'où viennent nos élus conseillers régionaux ? Ceux qui se présentaient sur les listes Val de Marne : à gauche, pas un élu PS ou PCF des villes de gauche Fontenay ni Champigny ni même du T10 sauf 2 EELV : Annie Lahmer de Nogent et Pierre Serne, élu au 2e tour dans le Val d'Oise.

Citation :
Val-de-Marne : voici les huit élus de la gauche
Agnès Vives | 14 Déc. 2015, 20h08 | MAJ : 14 Déc. 2015, 20h08
Huit sièges. C’est un de plus que n’avait la droite en 2010. Avec 45,9%, la gauche dans le 94 a sauvé huit fauteuils : quatre pour le PS, deux pour le Front de gauche, un pour le MRC et un pour EELV.

Parmi ces nouveaux opposants, trois responsables de parti. Fabien Guillaud-Bataille, tête de liste, secrétaire départemental du PCF 94, et adjoint au Kremlin-Bicêtre va ainsi entrer dans la lumière. La communiste, Vanessa Ghiati, du 92, arrivée sur la liste au second tour, est également élue.

Autre petit nouveau, Jonathan Kienzlen, proche du sénateur et maire PS d’Alfortville, Luc Carvounas. Le nouveau premier fédéral du PS 94 accède à son premier mandat.

Enfin, Jean-Marc Nicolle, 1er adjoint au Kremlin-Bicêtre, responsable du MRC 94 retrouve la région.
Autre sortant, Julien Dray, ex Essonnien qui menait la liste PS au 1er tour. Pour l’heure, l’ex vice-président à la Culture, qui doit «mettre 17 ans de vie en cartons» «réfléchit» à sa place dans l’opposition.

Deux autres novices entrent à la région : Dominique Barjou, directrice de cabinet du maire PS de Cachan et Sophie Taillé-Polian, oposante PS à Villejuif.
Selon le PS 94, les socialistes seront «attentifs à ce que la nouvelle majorité ne sacrifie pas les mesures positives pour les Franciliens mises en place depuis 1998.»

Autre petite nouvelle, la Nogentaise Annie Lahmer pour EELV. Elle pourra compter sur l’expérience à ses côtés de Pierre Serne. L’ex Monsieur transports, tête de liste au 2d tour dans le 95, mais toujours Vincennois, espère pouvoir siéger comme opposant en commission transports et au Stif.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-voici-les-huit-elus-de-la-gauche-14-12-2015-5372043.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 15 Déc 2015, 23:38

Avec la stereo, on voit que les villes autour (de Fontenay) seront bien représentées. Plusieurs maires n'hésitent pas à cumuler, pour mieux faire valoir les intérêts de la région ou ceux de leur ville ? à suivre.

Citation :
Nouveaux conseillers régionaux en Val-de-Marne
Les nouveaux conseillers régionaux d’Ile-de-France issus du Val-de-Marne se répartiront entre 12 conseillers de la nouvelle majorité (8 LR, 2 UDI, 2 Modem), 8 conseillers de gauche (4 PS, 2 PCF, 1 EELV, 1 MRC) et 2 conseillers FN. Voici le détail des noms ci-dessous :

L’installation du nouveau Conseil régional et l’élection de son exécutif se tiendra ce vendredi 18 décembre.

Liste de Valérie Pécresse
1 Laurent Lafon (Maire de Vincennes, président de l’UDI 94)  (sortant)
2 Marie-Carole Ciuntu (Maire de Sucy-en-Brie) LR  (sortante)
3  Vincent Jeanbrun (Maire de L’Haÿ-les-Roses) LR
4  Yasmine Camara (Adj. Saint-Maur-des-Fossés) LR
5  Olivier Dosne (Maire de Joinville-le-Pont) LR
6 Marie-Christine Diringer (Adj. Chennevières-sur-Marne) Modem
7  Didier Gonzales (Maire de Villeneuve-le-Roi) LR
8 Christel Royer (1ère Adj. Le Perreux-sur-Marne) LR
9 Franck Le Bohellec (Maire de Villejuif) LR
10 Nathalie Delepaule(Adj. Maire de Bry-sur-Marne) UDI
11 Didier Dousset (Maire du Plessis-Trévise) Modem
12 Catherine Primevert (Adj. Maisons-Alfort) LR

Liste de Claude Bartolone
1 Fabien Guillaud-Bataille secrétaire départemental du PCF 94, adjoint Kremlin-Bicêtre
2 Dominique Barjou (PS) (dir cab mairie Cachan)
3 Julien Dray  (PS)  (sortant)
4 Annie Lahmer (EELV, Nogent-sur-Marne) (dir cab mairie du 2e arrondissement)
5 Jean-Marc Nicolle (MRC)  1er adjoint Kremlin Bicêtre  (sortant), 1er secrétaire du MRC 94
6 Sophie Taillé-Polian (PS, Villejuif)
7 Jonathan Kienzlen (PS, ALfortville) 1er fédéral du PS 94
8 Vanessa Ghiati (PCF, Hauts-de-Seine)

(Dans la réalité, Vannessa Ghiati devrait rejoindre le groupe Hauts de Seine et Pierre Serne  (VP sortant en charge des transports), parti sur la liste du Val d’Oise au second tour, devrait réintégrer le Val-de-Marne).

Liste de Wallerand de Saint-Just (FN)
1. Dominique Bourse-Provence (secrétaire du FN 94)
2. Gorette de Freitas (FN, Alfortville)

http://94.citoyens.com/2015/23-nouveaux-conseillers-regionaux-en-val-de-marne,14-12-2015.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Ven 22 Juil 2016, 03:28

salamandre citant 94.ciytoyens a écrit:

---/---
L’installation du nouveau Conseil régional et l’élection de son exécutif se tiendra ce vendredi 18 décembre.

Liste de Claude Bartolone
1 Fabien Guillaud-Bataille secrétaire départemental du PCF 94, adjoint Kremlin-Bicêtre
2 Dominique Barjou (PS) (dir cab mairie Cachan)
3 Julien Dray  (PS)  (sortant)
4 Annie Lahmer (EELV, Nogent-sur-Marne) (dir cab mairie du 2e arrondissement)
5 Jean-Marc Nicolle (MRC)  1er adjoint Kremlin Bicêtre  (sortant), 1er secrétaire du MRC 94
6 Sophie Taillé-Polian (PS, Villejuif)
7 Jonathan Kienzlen (PS, ALfortville) 1er fédéral du PS 94
8 Vanessa Ghiati (PCF, Hauts-de-Seine)

(Dans la réalité, Vannessa Ghiati devrait rejoindre le groupe Hauts de Seine et Pierre Serne  (VP sortant en charge des transports), parti sur la liste du Val d’Oise au second tour, devrait réintégrer le Val-de-Marne).
---/---
http://94.citoyens.com/2015/23-nouveaux-conseillers-regionaux-en-val-de-marne,14-12-2015.html



Le EELV Pierre Serne est décidément un grand voyageur: Val de Marne, Val d'Oise, maintenant Seine-Saint-Denis et tout cela en seulement quelques mois....

Décidément cette liste EELV menée par Emmanuelle - non cumul - Coste aux régionales 2015 n'en finit pas de nous surprendre....



http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/pierre-serne-eelv-quitte-vincennes-pour-montreuil-21-07-2016-5985101.php a écrit:
Pierre Serne (EELV) quitte Vincennes pour Montreuil

Agnès Vives|21 juillet 2016, 16h48

près vingt ans dans le Val-de-Marne dont quinze en tant qu’élu d’opposition à Vincennes, Pierre Serne (EELV), l’ex Monsieur transports de la région tourne la page. A l’automne, celui qui fait son retour à la mairie de Paris pour travailler aux questions d’économie sociale et solidaire s’installe à Montreuil (Seine-Saint-Denis).



Pourquoi ce changement ?

PIERRE SERNE. C’est un choix de vie. Certains déménagent en province. Avec mon compagnon, nous avions envie de changer pour quelque chose de plus grand, différent. Je suis un enfant de Seine-Saint-Denis, natif de Bagnolet qui s’est épanoui dans le Val-de-Marne. Mais j’y suis souvent. On connaît Montreuil. On va s’installer sur le bas Montreuil, à 100 m de là où ma mère travaillait.



Vincennes n’a plus de charme à vos yeux…

Il y a une certaine lassitude. Les gens râlent, vous sollicitent et derrière votent sans se poser de questions pour le maire (NDLR : Laurent Lafon UDI). J’ai été aussi fort marqué par l’époque de la Manif pour tous. Avec certaines personnes, certains élus de la majorité, on échangeait le matin avec une estime réciproque et l’après-midi, je les voyais défiler à Paris.



Vous lâchez aussi le Val-de-Marne ?

En étant conseiller régional, on s’occupe de tous les territoires. Je garderai un œil attentif aux questions du Val-de-Marne.



Allez-vous militer à Montreuil ?

Oui. Les militants voient mon arrivée d’un bon œil. Depuis le départ de Dominique Voynet (ancien maire EELV), ils se sentent orphelins et veulent que le flambeau soit repris. C’est un beau challenge. Même si Montreuil, ce n’est pas de tout repos. Après la défaite et le départ de Dominique Voynet, tout est à reconstruire. J’ai beaucoup travaillé sur les questions transports, comme la ligne 1. Mais ce n’est pas ça qui a conduit à mon choix de vie. Sinon, j’aurais pu aller dans un arrondissement parisien, c’eut été plus facile.



Pourriez-vous vous engager dès les prochaines législatives ?

C’est une échéance importante. Si les Verts ont besoin de moi, je serai là.

Citation :
Les élus du Val-de-Marne lui souhaitent bonne chance

En quittant Vincennes et le Val-de-Marne, Pierre Serne (EELV) élu depuis 15 ans, laisse quelques orphelins. Dans sa ville d’abord, si certains ignorent qui il était, ou le connaissaient « de nom », comme Raymonde, 82 ans, d’autres à l’instar de Pierre, 65 ans « regrettent son départ ». « C’était un bon élu. Il permettait de bousculer le maire. Il était à l’écoute et réactif. » Le maire UDI Laurent Lafon « salue son travail de conseiller municipal d’opposition » et lui souhaite « bonne chance ». Tout comme sa famille politique. « Je comprends son choix de vie et je suis sûr qu’il gardera un oeil sur le Val-de-Marne et continuera à nous aider », réagit Christian Métairie, conseiller départemental EELV. « C’est un élu qui a fait un énorme travail pour le Val-de-Marne, ajoute Mehdy Bellabas, co-secrétaire d’EELV 94. Il ne va pas loin et reste un élu régional. On lui souhaite beaucoup de réussite. Pour redynamiser le groupe à Montreuil, c’est la bonne personne. »

A.V.
Source: http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/pierre-serne-eelv-quitte-vincennes-pour-montreuil-21-07-2016-5985101.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 02 Aoû 2016, 00:16

Pierre Serne, suite....

Il serait intéressant pour les fontenaysiens de savoir ce que Pierre Serne a fait pour les transports à Montreuil.....


"« Il connaît bien le territoire et il a fait beaucoup pour les transports à Montreuil lorsqu’il était à la région », se réjouit une militante."


http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/le-parachutage-de-pierre-serne-a-montreuil-agace-des-elus-ecolos-01-08-2016-6009079.php a écrit:
Le parachutage de Pierre Serne à Montreuil agace des élus écolos

Montreuil|Aurélie Lebelle|01 août 2016, 12h48

La rentrée s’annonce agitée chez les Verts à Montreuil. Voilà déjà quelques mois que les tensions divisaient élus et militants notamment autour des décisions de la majorité municipale. L’arrivée de Pierre Serne à Montreuil vient de rajouter un peu de piment chez les écolos. Dans nos pages, le conseiller municipal EELV de Vincennes (Val-de-Marne) et conseiller régional annonçait il y a quelques jours qu’« après la défaite et le départ de Dominique Voynet (en 2014, NDLR), tout est à reconstruire » à Montreuil.

Une phrase qui a fait grincer des dents localement chez les élus Verts. « J’ai repris le flambeau il y a deux ans car les militants m’ont confié cette mission, nous n’avons pas chômé », rétorque par exemple Ibrahim Dufriche, premier adjoint au maire PC Patrice Bessac, touché à vif. Pas encarté à EELV mais écolo dans l’âme, l’élu montreuillois a du mal à digérer le parachutage d’un « bébé » du parti.



« Les militants décideront »

D’autant que s’il bénéficie visiblement du soutien officiel, Pierre Serne a aussi l’approbation de la base. « Il connaît bien le territoire et il a fait beaucoup pour les transports à Montreuil lorsqu’il était à la région », se réjouit une militante. Sera-t-il le candidat providentiel pour les législatives de 2017 ? Probablement pour de nombreux militants. Mais les élus locaux martèlent que le processus démocratique devra être respecté et que d’autres candidatures pourraient être tout aussi légitimes. Quant au principal intéressé, il rétropédale fissa : « il n’y a pas de candidature naturelle et les militants décideront, glisse-t-il pour apaiser les esprits. Je n’ai pas la prétention de dire que l’on m’attend pour tout reconstruire. »

leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/le-parachutage-de-pierre-serne-a-montreuil-agace-des-elus-ecolos-01-08-2016-6009079.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Tout à propos des élections régionales de 2015   Mar 02 Aoû 2016, 01:19

Pierre Serne a écrit:
J’ai beaucoup travaillé sur les questions transports, comme la ligne 1.

Oui en effet, il a tout fait, avec les écologistes de Fontenay et du département 94 pour que la station de la ligne 1 prolongée se fasse à Montreuil plutôt qu'à Fontenay Verdun. Merci M.Voguet ex maire élu de Fontenay qui a démissionné en cours de mandat pour prendre du repos.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
Tout à propos des élections régionales de 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-François Le Grand, tête de liste pour les Régionales.
» a propos du sujet profite de sa grossesse......?
» A propos de Labradorite.
» Régionales Haute -Normandie
» Régionales - mode d'emploi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes...-
Sauter vers: