Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 10 Nov 2015, 18:12

Rappel du premier message :

AFP 10-11-2015 - 06:45
Maintien du Royaume-Uni dans l'UE: Cameron dévoile ses conditions

Le Premier ministre britannique David Cameron doit officiellement dévoiler mardi sa liste de conditions pour garder le Royaume-Uni dans l'Union européenne. Les grandes lignes sont déjà connues. Le maître-mot aussi: plus de flexibilité.
Réclamée à cor et à cri par ses partenaires, la "shopping list" britannique doit enfin atterrir dans la boîte aux lettres du président du Conseil européen, Donald Tusk, pour être discutée ensuite par les 28 en décembre à Bruxelles. Les deux leaders se sont déjà entretenus au téléphone lundi pour préparer le terrain.
Pour accompagner le courrier, David Cameron a par ailleurs prévu un discours dans la matinée à Londres, alors que son lieutenant, le ministre des Finances George Osborne, ira à la rencontre du président de la Commission européenne dans la capitale belge.
Cette offensive coordonnée lance la dernière ligne droite menant au référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE qui doit avoir lieu d'ici la fin 2017 au plus tard, les prévisions les plus hardies évoquant le mois de juin 2016.
Les sondages promettent un certain suspense avec un électorat divisé entre pro et anti-UE, alors que les deux camps ont intensifié leur campagne depuis la rentrée.
David Cameron, qui dit n'avoir "aucun attachement sentimental à l'UE", prône pour sa part un maintien dans une union réformée. Mais s'il n'obtient pas les changements voulus, il n'exclut "rien", comme il l'a répété lundi devant le patronat.
"Je ne me satisfais pas du statu quo en Europe. Les changements que je veux sont de taille et il est vital qu'on les obtienne", a-t-il martelé avant d'énumérer les quatre grands axes de réforme: "une Europe plus compétitive, une exemption de la nation d'union toujours plus étroite, plus d'égalité entre membres et non-membres de la zone euro et une réduction de la pression migratoire".
- 'Les autres pensent toujours qu'on bluffe' -
Si les spécialistes s'accordent à dire que "le diable sera dans les détails", ils jugent possible un accord sur les trois premières revendications. Elles servent d'abord à graver dans le marbre le statut spécial dont le Royaume-Uni bénéficie déjà dans les faits en ne participant pas à l'euro ou à l'espace Schengen.
La quatrième condition, qui consiste à priver les immigrés de l'UE de certaines prestations sociales, risque en revanche de rencontrer une franche hostilité.
Au sein même du camp de David Cameron, on s'interroge sur le caractère légal d'une telle mesure par rapport aux principes de libre circulation et de non-discrimination entre travailleurs européens.
"Notre ambition sur la question n'a absolument pas varié. J'ai été très clair avec mes collègues européens là-dessus", a pourtant assuré M. Cameron.
Selon lui, les quatre revendications peuvent "se résumer en un seul mot: flexibilité". Si "cette organisation", comme il aime appeler l'UE, est "suffisamment flexible, nous allons rester. Sinon, il faudra sérieusement se poser la question de savoir si le Royaume-Uni y est à sa place", a-t-il souligné.
En attendant, les Britanniques continuent à s'interroger sur les chances de leur Premier ministre d'obtenir mieux que quelques retouches cosmétiques.
"Vous savez quoi? Les autres pays européens pensent toujours qu'on bluffe. Nos amis et partenaires ne peuvent pas imaginer qu'on soit assez fous pour quitter l'UE (...) mais si nous voulons réussir cette négociation et rester dans une UE réformée, ils doivent comprendre que nous sommes très sérieux", écrit Boris Johnson, le maire de Londres, dans sa chronique hebdomadaire pour le Daily Telegraph.
Successeur potentiel de David Cameron à la tête des conservateurs à l'horizon 2020, il suggère qu'il faudra peut-être passer d'abord par un non à l'UE pour vraiment être en position de renégocier les termes de la relation.
Mais David Cameron a répété lundi que la réponse à la question du référendum sera définitive. "No way back" (pas de retour en arrière possible), a-t-il dit.

---------------------------------------

Ce sont sans doute les dernières brillantes prestations de nos dirigeants de l'UE qui vont inciter les Britanniques à rester...
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 11 Déc 2017, 16:12

Si au lieu de s'occuper des britanniques on traitait notre déficit commercial, on réduisait notre dette, on s'occupait du chômage, on traitait l'immigration, on résolvait la question des migrants... voire on venait à bout du terrorisme... n'évoquons surtout pas la délinquance qui relève de l'impression et l'insécurité qui n'est qu'un sentiment.
Ne parlons pas du fonctionnement de la justice, toute critique étant interdite.
Pas question de mettre en doute la théorie du "vivre ensemble" dont l'actualité démontre à l'envie l'utopisme mais il est vrai qu'il n'y a pas de zone de non droit... on en a changé l'appellation.
Constater la paupérisation des classes dites moyennes qui le sont de moins en moins est un sujet à prendre avec des pincettes.

En se mettant sérieusement au travail les tronches molles qui dirigent leurs usines à gaz respectives ne craindraient pas les vilains fachos réacs nationalistes et pire populistes qui mettent l'Europe et sa merveilleuse organisation en question, Europe dont le fonctionnement au dessus de toute critique est mis en en péril par ces dangereux adversaires qui votent mal.
En agissant convenablement nos dirigeants nationaux n'auraient besion de monter (avec la complicité de certains institutions et des médias) des chantiers à leurs adversaires politiques.

Alors ce qui se passe en Grande Bretagne excusez mois mais j'ai la faiblesse de penser que nous aurions mieux à faire en mettant de l'ordre dans notre boutique.

On veut gérer le monde et on est infoutu de déneiger nos rues, on construit des toilettes en Afrique alors qu'il n'y en a pas dans nos jardins publics mais on se permet de juger et de critiquer ceux qui sont très réservés sur ce qui se passe à notre porte.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 11 Déc 2017, 16:57

Tonton va-t-il finir par se reprocher d'avoir ouvert ce fil?

Suspens.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 11 Déc 2017, 17:26

Pas du tout je déplore tout au plus avec philosophie sans pouvoir y faire grand chose les interventions déjantées... mais c'est ainsi.

Un ami médecin légiste développait avec beaucoup d'humour une théorie sur l'utilité de la présence des imbécile dans un pays moderne.
A défaut d'être certain de leur utilité j'ai l'assurance de leur existence.

Au début ça amuse avec le temps ça lasse...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 11 Déc 2017, 20:27

Dans son bureau au sein de l'unité médico-judiciaire, chacun sait que le médecin légiste reçoit des patients souvent victimes d'agression qui lui sont envoyées par la police et la gendarmerie. CQFD. Basketball

Mais bon on s'éloigne une fois de plus du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 12 Déc 2017, 20:23

L’accord sur le Brexit présenté vendredi 8 décembre à Bruxelles à grands coups de clairon ne serait qu’une péripétie dans la longue procédure de divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, à en croire Nick Clegg, le plus proeuropéen et anti-Brexit des responsables politiques britanniques. « C’est un pas minuscule, il aurait pu être conclu en cinq minutes », a-t-il confié aux correspondants de plusieurs journaux européens à Londres dont Le Monde.

Pour qualifier le compromis qui va permettre l’ouverture des négociations commerciales, le mot anglais fudge, qui désigne à la fois un caramel mou, des balivernes et un libellé particulièrement flou, revient souvent dans la bouche de l’ancien responsable du Parti libéral-démocrate (LibDem) qui a gouverné de 2010 à 2015 avec le conservateur David Cameron. « Theresa May a accepté de payer une énorme somme à l’UE mais sur l’Irlande, rien n’a été décidé », constate-t-il alors qu’avec le Brexit, le Royaume-Uni y « crée une frontière qui n’existait pas ».

Pour lui, le Brexit constitue « le plus grand bond en arrière sur le libre-échange depuis la deuxième guerre mondiale » et une catastrophe, en particulier pour les jeunes Britanniques qui vont le subir alors qu’ils ne le souhaitaient pas.

L’essentiel est d’imaginer d’enrayer le processus menant à ce désastre.

Le plus probable selon Clegg est que Londres se voie concéder par l’UE un accord commercial du type de celui – le CETA – qui vient d’être conclu avec le Canada. Le gros ennui, souligne-t-il, est que ce type de « deal » ne couvre pas le secteur des services, qui constitue 80 % de l’économie britannique et qu’il mettra des années à être conclu.

Reste qu'en dix mois les anglais peuvent encore changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 12 Déc 2017, 22:34

L'urgence serait plutôt de faire en sorte que les gens n'aient pas envie de quitter l'Europe... mais ce serait la remise en cause de nos "z'élite" irresponsables... alors compliquons la vie de ceux qui souhaitent quitter le titanic.

Les violons continuent de jouer.

Le maris infidèle qui refuse que sa femme le quitte refuse le divorce...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 12 Déc 2017, 22:42

Libellule a écrit:

Pour lui, le Brexit constitue « le plus grand bond en arrière sur le libre-échange depuis la deuxième guerre mondiale » et une catastrophe, en particulier pour les jeunes Britanniques qui vont le subir alors qu’ils ne le souhaitaient pas.

L’essentiel est d’imaginer d’enrayer le processus menant à ce désastre.


Toujours le même ressort dans ces articles sur le Brexit : la peur.
Il faut faire peur aux gueux, des fois qu'ils aient envie de reprendre leur destin en main

c'est sûr les Britanniques sont terrorisés :
l’industrie engrange ses plus fortes commandes depuis 1988
La chute de la livre sterling qui a suivi le vote en faveur du Brexit a été bénéfique aux usines et contribue à la baisse record du chômage outre-manche. A bon entendeur : les prophéties apocalyptiques concernant le Brexit n’ont pas lieu, c’est plutôt tout l’inverse !
Source :  Boursorama (21 novembre)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mer 13 Déc 2017, 01:35

Qu'est ce donc votre refrain UE, ONU, OTAN que de surjouer avec la peur de perte d,'indépendance. Sleep
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mer 13 Déc 2017, 06:27

Libellule est programmé pour étre le prochain roi d'Angleterre ! Il sait et va mettre tous ces faquins au pas.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mer 13 Déc 2017, 09:37

Libellule a écrit:
Qu'est ce donc votre refrain UE, ONU, OTAN que de surjouer avec la peur de perte d,'indépendance. Sleep

Si les infos que je donne sur l'UE, l'Euro, l'Otan, vous font peur, je m'en excuse, j’espère que cela intéresse certain lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mer 13 Déc 2017, 12:05

Peur de quoi, de qui?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15092
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 18 Déc 2017, 18:46

Sommet de l'UE: l'Espagne appelle à un accord sur le Brexit sur Gibraltar au milieu de préoccupations croissantes à la frontière
Le Premier ministre espagnol a demandé un accord sur le Brexit sur la frontière entre Gibraltar et l'Espagne, en raison des craintes sur l'avenir du territoire une fois que la Grande-Bretagne a quitté l'UE.

Mariano Rajoy, s'exprimant après que les dirigeants de l'UE aient convenu que des "progrès suffisants" avaient été faits pour permettre aux négociations sur le Brexit de passer à la phase suivante, a appelé à plus de discussions sur la question frontalière contentieuse.

Il a déclaré: "Quel que soit l'accord futur entre l'UE et le Royaume-Uni, il doit y avoir un accord entre l'Espagne et le Royaume-Uni pour que cela s'applique à Gibraltar. Nous avons également demandé que cela s'applique à la période de transition. "

Il a averti qu'il n'y aurait pas de règlement en place en mars 2019 à moins que l'Espagne et le Royaume-Uni ne s'engagent dans des négociations bilatérales, et a averti de l'incertitude pour Gibraltar si rien n'est convenu.

©️AFP
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 18 Déc 2017, 19:10

Finalement les seuls que l'on n'entend pas sont les habitants de Gibraltar...

A un moment où à un autre il faudra tout de même les prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 19 Déc 2017, 07:22

Brexit : seuls 6 % des emplois de la City devraient être délocalisés en Europe 
Voici encore un pan entier de la propagande européiste qui s’effondre ! Alors que les médias français nous assuraient depuis des mois que le Brexit allait entraîner une hémorragie de délocalisations d’emplois en provenance de la City vers la France, une enquête du Financial Times – qui fut pourtant un ardent partisan du maintien du Royaume-Uni dans l’UE – révèle que ce ne sont que 6% de ces emplois qui pourraient en définitive quitter le sol britannique. 94% des emplois de la City devraient donc rester à Londres après le Brexit, sans compter tous les nouveaux emplois créés par des investisseurs internationaux, attirés par le faible coût de la livre sterling.

Source :
https://fr.express.live/2017/12/13/banques-city-relocalisations-brexit/
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Sam 13 Jan 2018, 04:01

Bruxelles (AFP) - La Commission européenne a proposé mercredi l'instauration d'une taxe sur les plastiques pour nourrir les budgets de l'UE, qui vont pâtir de la perte de la contribution britannique après le Brexit tout en faisant face à de nouvelles dépenses.
Le cadre actuel couvre la période 2014-2020 et, malgré son départ en 2019, le Royaume-Uni s'est engagé à verser sa part lors d'une période de transition jusqu'à 2020 inclus. Mais l'UE devra ensuite faire sans sa contribution nette, évaluée par la Commission entre 12 et 14 milliards d'euros par an.
Source : AFP et yahoo
https://fr.yahoo.com/news/ue-bruxelles-veut-taxe-plastiques-budgets-post-brexit-163002056--finance.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 15 Jan 2018, 21:05

coufsurf a écrit:
Alors que les médias français nous assuraient depuis des mois que le Brexit allait entraîner une hémorragie de délocalisations d’emplois en provenance de la City vers la France, une enquête du Financial Times – qui fut pourtant un ardent partisan du maintien du Royaume-Uni dans l’UE – révèle que ce ne sont que 6% de ces emplois qui pourraient en définitive quitter le sol britannique. 94% des emplois de la City devraient donc rester à Londres après le Brexit, sans compter tous les nouveaux emplois créés par des investisseurs internationaux, attirés par le faible coût de la livre sterling.

On peut interpréter autrement : 6% des emplois quittant Londres ce n'est pas forcément que 94% y restent, il peut y avoir création d'emplois ailleurs en Europe : à Francfort, à Paris, à Dublin ou ailleurs ; et suppression d'emplois à Londres pour les transactions intra-UE.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 15 Jan 2018, 22:56

Salamandre a écrit:

6% des emplois quittant Londres ce n'est pas forcément que 94% y restent
Des fois j'ai un raisonnement surprenant, mais là, j'ai de la concurrence !


Salamandre a écrit:
il peut y avoir création d'emplois ailleurs en Europe : à Francfort, à Paris, à Dublin ou ailleurs ; et suppression d'emplois à Londres pour les transactions intra-UE.
Pour résumer, peuvent aller à Francfort, à Paris, à Dublin ou ailleurs, sans quitter Londres ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Lun 15 Jan 2018, 23:05

Peut être qu'en faisant la "bonne priére" à macron sans doute, on arrivera à ce que la bourse de Londres ne soit plus la première des bourses européennes.

Entre temps un peu d'eau va passer sous les ponts... et les ricains vont laisser tomber les Anglais on peut rêver !.

Je n'aime pas particulièrement les britons mais j'ai pour habitude de ne pas les sous estimer et ce à la suite d'expériences personnelles.
Je crois même pouvoir affirmer que lorsqu'ils sont en confiance et affirment une position... ils s'y tiennent. (c'est du vécu)

L'histoire est riche de "rouleurs de caisse" qui ont omis de se méfier d'eux... et se sont retrouvés "sur le cul"  depuis le caporal autrichien et la grande armada des espingoins en passant par trafalgar il y a des précédents.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 21 Jan 2018, 00:37

Brexit : Les députés britanniques ont adopté mercredi 17 janvier la loi de retrait de l'UE

Le projet de loi, adopté par 324 voix contre 295, doit permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement lorsqu'il aura coupé le cordon avec le bloc européen le 29 mars 2019.
Concrètement, il doit mettre fin à la suprématie du droit européen sur le droit national britannique.

Source :
http://portail.free.fr/actualites/monde/7411872_20180117_brexit-les-deputes-britanniques-adoptent-la-loi-de-retrait-de-l39ue.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13232
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 18 Fév 2018, 15:30

Tiens, tiens....


Citation :
La concession majeure de Theresa May pour obtenir un traité de sécurité et défense avec l’UE

LE MONDE | 17.02.2018 à 14h10 • Mis à jour le 17.02.2018 à 15h54 | Par Philippe Bernard (Londres, correspondant)

Ce n’est qu’une minuscule phrase perdue au milieu d’un discours plutôt soporifique, mais elle amorce une nouvelle concession majeure de Theresa May dans la négociation sur le Brexit. Prenant la parole samedi 17 février au matin à la Conférence de Munich sur la sécurité, la première ministre britannique a appelé de ses vœux la signature, en 2019, d’un traité sur la sécurité entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE).

Ce texte devrait « respecter la souveraineté des systèmes juridiques du Royaume-Uni comme de l’UE », a-t-elle déclaré sans surprise. Mais, lorsque Londres coopérera avec Europol, ou le Système d’information Schengen (SIS) ou utilisera le mandat d’arrêt européen, « le Royaume-Uni respectera la compétence de la Cour de justice européenne [CJUE] », a ajouté Mme May.

Or, depuis octobre 2016, la première ministre a fait de la rupture avec la CJUE le symbole du retour à la souveraineté et une très nette « ligne rouge » dans les négociations avec les 27. Ce refus, réitéré à maintes reprises, contredisait sa volonté, elle aussi répétée, de poursuivre le maximum de coopération avec l’UE en matière de sécurité.

La CJUE tranche en effet les contentieux en la matière. Sans reconnaissance de la compétence de la CJUE, pas de participation britannique au mandat arrêt européen dont Mme May, ministre de l’intérieur entre 2010 et 2016, connaît l’efficacité pour accélérer l’extradition des délinquants.

En une phrase, samedi, Theresa May a semblé abandonner sa rigidité sur ce point. « Nous devons trouver une formule solide et adaptée de résolution indépendante du contentieux », a-t-elle déclaré. À propos de l’échange des données, domaine crucial en matière de traque des criminels et de lutte contre le terrorisme, Mme May a aussi reconnu que Londres continuerait à respecter les règles de l’UE après le Brexit.

Pour masquer ces reculades, la première ministre a mis en avant la puissance des services secrets britanniques et le budget militaire du Royaume-Uni, qui comptent parmi ses principaux atouts dans la négociation sur le Brexit. Mme May les a abattus en adressant une menace à peine voilée à l’Union européenne. « À l’époque où nous vivons, aucun d’entre nous ne peut permettre que notre coopération soit entravée, que la sécurité de nos citoyens soit mise en danger par une concurrence entre partenaires, des rigidités institutionnelles et des idéologies bien ancrées », a-t-elle averti.

En position de faiblesse dans la négociation, Mme May appelle les 27 à dépasser leurs « rigidités institutionnelles » et à « faire ce qui est le plus utile, le plus pragmatique pour assurer notre sécurité collective ». D’où son souhait de négocier un traité sur la sécurité entre Londres et l’UE effectif « à partir de 2019 » (le Brexit est fixé au 29 mars 2019). Européens et britanniques « ne peuvent pas reporter cette discussion » et doivent « urgemment mettre en place un traité pour protéger tous les citoyens européens », a insisté Theresa May.

En quittant l’UE, les Britanniques devraient quitter toutes les institutions de coopération et d’échanges de renseignements comme Europol, le Système d’information Schengen (SIS) et le Centre de renseignements de l’UE, et perdre le bénéfice du mandat d’arrêt européen. Mettant en avant l’affaiblissement réciproque que produirait un tel retrait, Theresa May souhaite maintenir le Royaume-Uni dans ces mécanismes après le Brexit. « Nous voulons continuer cette coopération après avoir quitté l’UE », a-t-elle appuyé.

Une alerte sur cinq diffusée sur le SIS est émise par le Royaume-Uni, a-t-elle fait valoir. Le Royaume-Uni « est le seul membre de l’UE à dépenser 2 % de son PIB à la défense » (chiffre disputé avec la France) et pèse 40 % du total des dépenses européennes en matière de recherche et développement sur la défense, a-t-elle ajouté. D’où le « partenariat intense et privilégié » – une de ses expressions favorites valable en tout domaine - qu’elle souhaite conclure en tant que pays extérieur à l’UE.

Le contenu d’un tel « partenariat » reste flou et la voie pour y parvenir n’est pas dénuée d’obstacles. Le Royaume-Uni a toujours rejeté l’idée d’« Europe de la défense » susceptible de mettre en cause la prééminence de l’OTAN, mais Mme May, soucieuse de préserver l’industrie britannique, souhaite bénéficier du Fonds européen de défense. Quant à la coopération en matière de renseignement et de police, elle reste également à négocier.

Le début de concession de Mme May sur la Cour de justice de l’UE pourrait faire bouger les lignes côté européen. Mais il pourrait aussi déclencher les foudres des ministres europhobes, prompts à rappeler ses fortes paroles à ce sujet. En janvier 2017, dans son discours de Lancaster House présentant ses objectifs pour le Brexit, n’avait-elle pas déclaré : « accepter un rôle pour la Cour de justice de l’UE, signifierait qu’elle conserverait son autorité légale directe dans notre pays. A tout point de vue, cela signifierait : ne pas quitter l’UE du tout ».
http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2018/02/17/theresa-may-fait-une-concession-majeure-pour-obtenir-un-traite-de-securite-et-defense-avec-l-ue_5258569_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Sam 03 Mar 2018, 20:20

Les leaders du Brexit (au référendum : le chef de UKIP, et B. Johnson) se sont défilés plutôt que de se confronter à la distance entre leurs promesses et la réalité ; Cameron a démissionné (logique) et Theresa May a bien du mal, dans un état d'impréparation manifeste.

T. May souhaite un Brexit de rêve : elle veut sortir du marché unique sans en sortir, conserver ses avantages sans en accepter les inconvénients. Mais rien ne se passe comme prévu. Les européens aussi défendent leurs intérêts, et le maillon faible est maintenant UK qui a bien plus à perdre.

Et le feu couvera à nouveau si, à la frontière des deux Irlande, la libre circulation est abolie. La seule possibilité serait libre circulation en Irlande et frontière entre Irlande et Grand-Bretagne, mais les nationalistes (british) vont hurler. Et l'Ecosse n'a pas renoncé à rester dans l'UE.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13232
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 00:05

On notera que l'ex premier ministre travailliste Tony Blair, pas vraiment à droite, s'est encore exprimé cette semaine sur la possibilité de stopper le Brexit si l'UE modifiait sa politique d'immigration...

Un jour l'histoire portera sans doute un jugement sur Jean-Claude Juncker, Angela Merkel  et les autres responsables européens qui ont ouvert toutes grandes les portes de l'Union aux migrants plutôt que d'agir pour que ceux puissent vivre dignement dans leur pays d'origine...

Citation :
Tony Blair: réformer l'UE pour éviter le Brexit

   Par  Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 01/03/2018 à 16:05 Publié le 01/03/2018 à 15:55

L'ex-Premier ministre britannique Tony Blair a exhorté aujourd'hui l'UE à accepter de réformer sa politique d'immigration afin de faire changer d'avis le Royaume-Uni sur le Brexit, estimant qu'il est encore temps d'éviter un départ préjudiciable. Tony Blair, l'un des principaux opposants à la décision du Royaume-Uni de quitter l'UE, a appelé les dirigeants européens à prendre des initiatives pour "nous sortir de l'impasse du Brexit", lors d'un discours à Bruxelles.

"L'Europe sait qu'elle a besoin de réformes. La réforme en Europe, c'est la clé pour faire changer d'avis le Royaume-Uni", a-t-il déclaré devant l'association des patrons européens BusinessEurope. M. Blair estime en effet que son pays pourrait être convaincu de rester si les inquiétudes des Britanniques, en particulier sur les migrations, étaient apaisées.
---/---
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/01/97001-20180301FILWWW00227-tony-blair-reformer-l-ue-pour-eviter-le-brexit.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 02:14

a.nonymous a écrit:
On notera que l'ex premier ministre travailliste Tony Blair, pas vraiment à droite, s'est encore exprimé cette semaine sur la possibilité de stopper le Brexit si l'UE modifiait sa politique d'immigration...

Un jour l'histoire portera sans doute un jugement sur Jean-Claude Juncker, Angela Merkel  et les autres responsables européens qui ont ouvert toutes grandes les portes de l'Union aux migrants plutôt que d'agir pour que ceux puissent vivre dignement dans leur pays d'origine...


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/01/97001-20180301FILWWW00227-tony-blair-reformer-l-ue-pour-eviter-le-brexit.php


Cette semaine élections italiennes... on risque de déguster les conséquences des batifolages européens.

Pour ce qui concerne la France je n'ai aucune confiance dans les projets nationaux en matière d'immigration ce ne sont pas les mesures en projet qui me rassurent. On va faire du rapiécage et rien de serieux ne parlons meme pas d'efficacité...

Le binôme infernal Juncker angie casque à pointe leaders du laisser passer et les mous du genou portent  une lourde responsabilité sur les difficultés actuelles entre pays de l'espace européen.

En plus les mêmes veulent sanctionner les pays qui respectent les régles...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 06:04

Who do I blame? Eight reasons we ended up in this Brexit mess
3 mars 2018 (Qui blâmer ? Huit raisons pour lesquelles nous nous retrouvons dans cette Brexit pagaille) (2 extraits traduits)

La déindustralisation n’a ni commencé ni fini dans les années Thatcher, mais c’est sous Thatcher que la fermeture des usines, des chantiers navals et des mines a commencé à ressembler à une ambition perverse du gouvernement plutôt que la conséquence de l’infortune économique. ( ) Qu’étaient supposés devenir les endroits tels que Oldham et Paisley ? Personne ne savait. Pire il semblait que personne ne s’en souciait.

L’immigration avait commencé à se résorber comme défi politique jusqu’à ce que, en 2004, le gouvernement de Tony Blair décide d’ouvrir le marché du travail UK aux huit pays d’Europe de l’est et centrale qui avaient rejoint l’UE. Seulement deux autres pays membres, la Suède et l’Irlande, avaient ouvert autant. De 5 000 à 13 000 migrants étaient attendus ; 120 000 sont arrivés la première année. Blair et d’autres figures majeures du Labour ont concédé plus tard qu’ils avaient fait une erreur.

VO disponible à :
https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/mar/03/brexit-immigration-jobs-eton-europe
Et aussi :
. L’effet néfaste de l’élite de l’élite, les anciens de Eton : le premier ministre David Cameron ("incompétent trop confiant en lui") et le ministre Brexiter Boris Johnson ("opportuniste")
. L’effet néfaste des tabloïds anglais, par qui fleurirent “confusion et ignorance”. Mais bon, The Guardian est un quotidien anglais « de qualité » et de centre-gauche
A part ça, Blair ne manque pas d’air (rapport à la citation par a.nonymous). Le Royaume-Uni (Thatcher et lui) a beaucoup poussé à ouvrir les frontières entre pays UE Ouest et Est.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 07:36

Il serait peut être souhaitable de préciser quelques points car bien sur le les britanniques ne font pas de différence entre les migrants en fonction de leurs origines, tout comme ne France d'ailleurs...

Ce sont en Angleterre comme chez nous les calvinistes intégristes qui posent problème en raison de leurs habitudes et surtout de l'incompatibilité de leur religion avec celle de de la reine du pays qui en est la chefesse.
Il y a d'ailleurs des quartiers entiers où la loi calviniste s'applique au lieu de la loi anglaise...

Chez nous la criminalité est le fait des inuits canadiens et des hordes de Japonais qui se livrent à des katas de judo au milieu des rues à toute heure du jour et de la nuit.
Ne parlons pas des Chinois dont la fête du nouvel an donne lieu à des exactions que l'on ne peut au nom de la bienséance décrire.
Nul doute que chez nous la ruée des maçons portugalais et de leurs épouses femmes de ménages qui faisait suite à celle des Italiens (tous étaient maçons, les meilleurs étant carreleur comme le disait un ami piémontais) dans les années 40 et 50 a bouleversé l'équilibre fontenaysien.

Fin es années 40 début des années 50 tous les ans dans les écoles de Fontenay on recevait des jeunes Italiens qui au bout de quelques mois parlaient français... jouaient avec nous et même avaient appris les "gros mots" à noter que lorsque les parents venaient à l'école ce n'était pas bien au contraire pour se frictionner avec l'instituteur...

Lorsque l'on veut globaliser un problème pour justifier l'injustifiable on débouche nécessairement sur un escamotage de la vérité.

Désolé mais recevoir à sa guise des migrant en ayant le contrôle de ses frontières n'est pas la même chose que de se voir imposé par des autorités irresponsables et supra nationale une arrivée massive d'étrangers incontrôlés.
Les Anglais ne sont d'ailleurs pas les seuls à refuse la situation actuelle.


Dernière édition par tonton christobal le Dim 04 Mar 2018, 08:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13232
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 07:52

tonton christobal a écrit:
---/---
Nul doute que chez nous la ruée des maçons portugalais et de leurs épouses femmes de ménages qui faisait suite à celle des Italiens (tous étaient maçons, les meilleurs étant carreleur comme le disait un ami piémontais) dans les années 40 et 50 a bouleversé l'équilibre fontenaysien.
---/---

Merci de ne pas oublier les raboteurs de parquet valdotains !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 07:58

a.nonymous a écrit:


Merci de ne pas oublier les raboteurs de parquet valdotains !


Avec le carrelage piémontais pas de parquet donc les valdotains seront chomistes !

Ce n'est pas du racisme mais une évidence architecturale.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 14:49

Je constate qu'une nouvelle fois on accuse autrui en l'espèce les britanniques qui ont légalement conservé le contrôle de leurs frontières de tous les maux alors que nos problèmes français et européens proviennent de nos règles non respectées sous la pression d'un irresponsable et de la teutonne.

L(Europe n'a pas su ou voulu protéger ses frontières extérieures ce qui était la base de Schengen et on met la responsabilité des conséquences du problème sur le dos du pays qui en a toujours refusé le principe et n'a pas ratifié l'accord. En matière de logique c'est merveilleux.
Si nous avons des ennuis à Calais ce n'est pas à cause des Anglais mais à cause de ceux qui ont laissé entrer les migrants en Europe.
Les britons dans leur ile feraient remonter dès leur arrivée les indésirables dans les avions ou les bateaux avec retour à l'envoyeur aussi simplement que cela... et nous aurions toujours les migrants à Calais.

Si les Anglais ne sont pas satisfaits de leurs dirigeants ils peuvent les virer est ce cas pour nous ?
Le problème du plombier polonais a été mis au point par un Hollandais
Une luxembourgeoise décide de ce que nous devons faire de nos Yougos, Bulgares, Roumains... en situation irrégulière en France
Une cour étrangère nous interdit de renvoyer dans son pays d'origine un terroriste condamné en France
Une teutonne et un luxembourgeois nous infligent l'arrivée de migrants incontrôlés
On va nous imposer a PMA et la GPA comme bien d'autres choses sans que nous y trouvions rien à opposer .

En ce domaine les Allemands ont une instance qui décide si une directive européenne est en accord avec les textes nationaux...

Lorsque sarko ou flanbi nous fatiguent nous avons des recours... on se passe d'eux à la fin de leur mandat, avec l'Europe on doit subir !
Alors au lieu de se bouger pour remettre un peu de logique dans l'usine à gaz européenne et de faire le ménage chez nous on va s'occuper de la mère tatcher...

C'est plein de logique et surtout nul doute qu'à terme ce sera productif.


Dernière édition par tonton christobal le Dim 04 Mar 2018, 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 14:50

Un peu de lecture : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tribunal_constitutionnel_f%C3%A9d%C3%A9ral

Morceau choisi :


Le Tribunal est notamment connu à l’étranger pour sa jurisprudence So lange. Dans la décision So lange I de 1974, il se réserve le droit d’écarter une norme de droit européen pour cause de violation des droits fondamentaux « aussi longtemps que » (en allemand« solange ») le droit européen ne garantit pas une protection globale des droits fondamentaux de la personne équivalente – mais pas nécessairement identique en tout point à celle de la loi fondamentale allemande. À la suite des progrès de la jurisprudence européenne en matière de droits fondamentaux, la cour a ensuite accepté dans sa décision So lange II de 1986 qu’elle ne peut plus contrôler les normes européennes par rapport aux droits fondamentaux allemands « aussi longtemps que » le droit européen offre une protection des droits fondamentaux globalement équivalente à celle de la loi fondamentale allemande.
Ces décisions lui permettent d’accepter en principe la suprématie du droit européen tout en conservant en pratique la possibilité d’écarter toute règle contrevenant aux dispositions les plus importantes du droit constitutionnel allemand. Comme la plupart des cours constitutionnelles européennes, le Tribunal constitutionnel fédéral ne se plie donc pas totalement à la vision de la Cour de justice des Communautés européennes qui affirme la supériorité des normes communautaires sur les normes nationales, fussent-elles de nature constitutionnelle.

C'est autre chose que taubira et la PMA qu'elle a "oublié" de contester... mais on ne peut pas aller contre l'Europe...

La preuve du contraire est faite !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 20:45

tonton christobal a écrit:
L(Europe n'a pas su ou voulu protéger ses frontières extérieures ce qui était la base de Schengen ()
Si nous avons des ennuis à Calais ce n'est pas à cause des Anglais mais à cause de ceux qui ont laissé entrer les migrants en Europe.

Que n'ose pas proposer tonton ? Rideau de fer avec mitrailleuse tous les 100 m ? Ça, c'était efficace - tant que les soldats tiraient - pour "protéger les frontières". Variante : mur de la Méditerranée ?
Mais nos démocraties ("molles" comme il dit) ne vont pas au-delà de l'arrestation temporaire. Insuffisant pour dissuader des centaines de milliers de migrants de tenter leur chance, mais la solution du problème n'est pas que juridique.
Elle est aussi (a.nonymous le mentionne) dans l'aide aux pays d'origine, ou aux premiers pays d'accueil de réfugiés tels Liban et Jordanie. Pour qui l'Europe ne fait pas grand-chose.


Dernière édition par Salamandre le Dim 04 Mar 2018, 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 21:58

Ce que pense tonton c'est primo de ne pas rejeter sur autrui nos erreur et secundo c'est lorsque l'on a promulgué des lois de les faire appliquer et pour ce faire d'y mettre les moyens C'est assez logique.
Les utopistes sont aux manettes et on voit le résultat : condamner les pays qui font respecter les frontières.
On aurait pu appliquer les lois et bloquer les arrivant dans les pays d'accueil, faire le tri, les identifier... au lieu de leur jeter des fleurs dans les gares.
Il fallait accueillir, répartir et voir après... et bein on voit ! les Italiens voient si bien qu'ils vont s'exprimer par le vote.
Notons tout de même que les pays d'accueil ont fait leur beurre en épongeant le fric des arrivants... je le dis sans l'aide de personne.

Je ne sais pas s'il faut poster des troupes armées aux frontières de l'Europe mais ce n'est certainement pas en faisant ce qu'ont fait les Allemands et nombre de pays européens que l'on dissuade les migrants de venir.
Maintenant que l'Allemagne a fait son plein et tant bien que mal fait son tri elle nous envoie fort généreusement ceux dont elles ne veut pas... on constate d'ailleurs que nos arrivants qui n'aimaient pas la France commence à se trouver si bien chez nous qu'ils n'ont pour première idée que de faire venir leurs proches.
Pour ce qu'il en est des arrivées actuelles nous en sommes maintenant à aller chercher sur place les candidats.

Pour ce que je n'oserai pas exprimer il ne vous appartient pas de l'inventer, vous n'êtes pas à ce jour mon porte parole.

Il faudra peu être aussi admettre que les pays "frères" de ceux de nos migrants préfèrent investir dans les palaces de Cannes ou dans les entreprises de luxe que dans les pays d'origine des "voyageurs". Pour ce qu'il en est de les recevoir ce n'est visiblement pas à l'ordre du jour.
Ne parlons surtout pas de ceux qui nous on bassiné contre toute vraisemblance en affirmant que nos migrants étaient des migrantes non musulmanes persécutées au proche orient et les hommes des médecins, avocats, professeurs et intellos multi compétents qui allaient dynamiser les pays d'arrivée.
Passons sur les terroristes dont nous avons eu quelques échantillons des prestations qui un jour sur ordre vont se réveiller et mettre dans nos villes une animation non souhaitée.

Lorsque l'on s'est fourvoyé sur toute la ligne il est inconvenant de venir titiller celui qui dès l'origine avait vu venir la patate et lui demander des comptes.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3433
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 22:06

On est d'accord sur un point, Merkel a créé un appel d'air qui s'est transformé en ouragan. Peut-être un souvenir de sa jeunesse en (bien mal nommée) RDA (République Démocratique Allemande) qui la rend sensible au sort des réfugiés, peut-être un froid calcul de besoin de main d’œuvre en Allemagne. Toujours est-il qu'elle a fait plutôt marche arrière, sous la pression de l'opinion.

Pour la Grande-Bretagne, en dehors de Euro-Tunnel (à peu près gardé) elle a la chance que la France ne laisse pas prospérer le trafic d'embarcations surchargées à sa destination. La France n'est pas la Turquie ni la Libye. Ceci peut expliquer les difficultés de la Grèce et de l'Italie, peu aidées par leurs voisins (du Sud ou du Nord d'ailleurs).
Ce dont parle The Guardian, c'est de l'immigration européenne. L'immigration extra-européenne depuis les pays du Commonwealth (ancien Empire britannique) c'était avant
Citation :
Avec la fin de la Seconde Guerre mondiale, et celle de l'Empire britannique, de nombreux immigrés arrivent en provenance des anciennes colonies de l'Empire, qui comptent des pays d'Afrique Noire, dont le Nigeria et l'Afrique du Sud, des pays d'Amérique, dont le Canada, des pays d'Asie, dont Hong-Kong, l'Inde, le Pakistan et le Bengladesh, des pays d'Océanie, dont l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et des Caraïbes.
à partir des années 50 : L'immigration des ressortissants des pays du Commonwealth, dont la circulation était libre jusque là, est restreinte.
à partir des années 60 : L'immigration nouvelle diminue au profit des regroupements familiaux, principalement en provenance de l'Inde et du Pakistan.
()
Terre d'accueil des habitants du Commonwealth, la Grande-Bretagne a toujours pratiqué une politique "multiculturaliste".

Contre l'immigration clandestine
Depuis février 2002, Tony Blair a décidé de renforcer la chasse aux clandestins, avec l'instauration d'une carte d'identité obligatoire et le fichage des empreintes digitales. Une immigration "choisie" est aujourd'hui privilégiée.
http://www.linternaute.com/actualite/savoir/06/immigration-europe/europe/grande-bretagne.shtml


Dernière édition par Salamandre le Dim 04 Mar 2018, 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Dim 04 Mar 2018, 22:20

Salamandre a écrit:
Pour la Grande-Bretagne, en dehors de Euro-Tunnel (à peu près gardé) elle a la chance que la France ne laisse pas prospérer le trafic d'embarcations surchargées à sa destination. La France n'est pas la Turquie ni la Libye.
Ce dont parle The Guardian, c'est de l'immigration européenne. L'immigration extra-européenne depuis les pays du Commonwealth (ancien Empire britannique) c'était avant


Il faudrait aussi savoir que les règles internationales obligent les pays de départ des voyageurs à contrôler que ceux ci sont en règle au regard du pays de destination avant de les laisser partir... et dans le cas contraire de ne pas les laisser partir.
Exemple : un Français veut aller à Moscou en avion, les services de la police aux frontières français doivent s'assurer qu'il est en possession du visa russe valable et dans le cas contraire lui interdire d'embarquer.
Si trompant la vigilance des archers du roi notre gugusse sans visa arrive chez les cosaques, ceux ci le remettront dans l'avion illico.
Avec en prime des pénalités pour la compagnie de transport...

A noter que la manche en général et le pas de calais en particulier ressemblent plus à la place de la concorde à 18H qu'à une ville du désert Jordanien et que nos intrépides navigateurs risqueraient surtout d'être transformés en hachis parmentier en rencontrant de près un navire... sans compter qu'étant interceptés il y a des radios sur les navires et eux ne veulent pas de passagers clandestins (amende à craindre), ils seraient retournés à leur port de départ sur le champ.

Effectivement peut être devrions nous féliciter les services français d'appliquer les lois qu'ils ont pour mission de faire respecter et trouver remarquable que notre pays ne soit pas un état voyou..

Je commence à penser que si nous en sommes à ce point du débat le ridicule s'approche à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15457
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mar 06 Mar 2018, 15:57

Brexit : Les choses sérieuses commencent
Il y aura bientôt deux ans, les Britanniques ont voté pour sortir de la construction européenne, à
la stupéfaction de tous les observateurs intelligents parmi lesquels je ne me comptais pas tant je
connaissais mes amis britanniques.
Il n’est pas vraiment nécessaire de revenir sur les raisons qui m’avaient amené à cette conclusion
si ce n’est pour rappeler que les Anglais, ayant inventé la démocratie parlementaire, ne voyaient
pas pourquoi ils devaient être gouvernés par des gens que personne n’avait élu et que personne
ne pouvait virer. Comme le disait Tony Benn, un gauchiste s’il en fût, mais un vrai Anglais « La
démocratie consiste à voter pour des incompétents pour pouvoir les virer cinq ans plus
tard ». Aucune des conditions n’étant remplie dans les institutions Européennes, à l’exception
bien sûr de celle de l’incompétence, les Britanniques ne pouvaient que sortir, ce qu’ils firent
Une fois le résultat connu, j’ai presque immédiatement fait part de ma quasi-certitude que les
négociations entre Bruxelles et la Grande-Bretagne allaient échouer piteusement tant les points
de vue « philosophiques » de départ étaient totalement irréconciliables.
Essayons d’expliquer ces différences intellectuelles.

La suite : http://institutdeslibertes.org/brexit-les-choses-serieuses-commencent/?print=pdf

C'est long mais l'argumentaire pertinent change de la bouillie habituelle...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !   Mer 11 Avr 2018, 09:25

Malgré le Brexit, PSA mise sur sa base industrielle au Royaume-Uni

PSA va investir 100 millions d’euros dans l’usine britannique de Luton ! Décidément, le Brexit est porteur.

Source:
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/malgre-le-brexit-psa-mise-sur-sa-base-industrielle-au-royaume-uni_578474
Revenir en haut Aller en bas
 
Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !
» pourquoi les bébés mettent tous à la bouche ?
» Des HLM nouvelle génération les pieds dans le terroir
» Bon Jeudi
» Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: