Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13328
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Sam 14 Nov 2015, 09:45

Rappel du premier message :



http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/13/fusillade-meurtriere-a-paris_4809485_3224.html a écrit:
Attaques à Paris : le point sur l’enquête et le déroulé des attaques

Le Monde.fr | 13.11.2015 à 22h04 • Mis à jour le 15.11.2015 à 22h31

Il s’agit de la pire attaque terroriste qui ait jamais frappé la France. Six attaques ont eu lieu simultanément à Paris et à Saint-Denis, vendredi 13 novembre.

Un bilan provisoire fait état d’au moins 129 morts et 352 blessés, dont beaucoup dans un état grave, selon le procureur de la République de Paris, François Molins, mais il pourrait s’alourdir. Sept terroristes sont morts, tous après avoir actionné leurs ceintures explosives.

L’organisation Etat islamique a revendiqué ces meurtres, samedi. François Hollande a promis que « la France sera [it] impitoyable à l’égard des barbares ». Il a décrété un deuil national de trois jours et a annoncé que « tous les dispositifs » de sécurité seraient renforcés à leur niveau maximal.

Le procureur François Molins a évoqué 3 équipes de terroristes, qui ont mené « des actions coordonnées ». Elles étaient équipées du même type d’armes, et surtout portaient toutes des gilets explosifs de même genre, composés de TATP (peroxyde d’acétone) et d’un dispositif avec les mêmes piles et boutons-poussoirs.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/13/fusillade-meurtriere-a-paris_4809485_3224.html


Dernière édition par a.nonymous le Sam 16 Juil 2016, 00:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Dim 13 Mai 2018, 16:50

Agression au couteau à Paris: deux morts, dont l'assaillant


AFP, publié le dimanche 13 mai 2018 à 04h50


L'enquête sur l'attaque au couteau à Paris revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique, et qui a coûté la vie samedi soir à une personne, se concentrait dimanche matin sur la recherche de l'identité de l'assaillant abattu par les policiers.

Un passant, âgé de 29 ans, a été tué et quatre personnes blessées par l'homme armé d'un couteau qui a crié "Allah Akbar" selon des témoins. Les blessés sont hors de danger, a indiqué dans la nuit, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

"L'auteur de cette attaque au couteau à Paris est un soldat de l'Etat islamique", a déclaré une "source sécuritaire" à Amaq, l'agence de presse de l'EI. L'assaillant qui n'avait pas de papiers sur lui n'a pas été identifié.

"La France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté", a réagi le président Emmanuel Macron sur Twitter.

Le Premier ministre Edouard Philippe a salué "l'exceptionnelle réactivité des forces de police", dont l'intervention en quelques minutes a permis d'éviter "un bilan plus lourd".

L'agression a eu lieu peu avant 21h00 rue Monsigny, dans le IIe arrondissement, en plein coeur de Paris, près de l'Opéra, un quartier touristique de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir.

"A ce stade et sur la foi d'une part de témoignages faisant état du fait que l'agresseur a crié +Allah Akbar+ en attaquant les passants au couteau" et "compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste du parquet de Paris", a déclaré le procureur de la République François Molins.

Un policier a fait usage d'un pistolet à impulsions électriques pour maîtriser l'assaillant, qui avait menacé les forces de l'ordre. Puis un deuxième fonctionnaire de police lui a tiré dessus à deux reprises, le blessant mortellement, selon une source policière.

Un homme de 34 ans a été transporté en "urgence absolue" à l'hôpital parisien Georges-Pompidou et une femme de 54 ans a aussi été grièvement blessée. Une femme de 26 ans et un homme de 31 ans l'ont été plus légèrement.

"La personne la plus grièvement blessée (...) va mieux", elle "a été opérée et donc aujourd'hui elle est sauvée", s'est réjoui dans la nuit le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'est rendu à son chevet à Georges-Pompidou. "Deux de ses amis sont dans un autre hôpital, ils sont totalement hors de danger. Une quatrième personne qui avait été blessée est aussi hors de danger", a-t-il ajouté.

Le ministre a tenu à "saluer (la) mémoire" du jeune homme qui "a perdu la vie". "C'est à nouveau la jeunesse de France qui est frappée", a-t-il relevé, deux ans et demi après les attentats sanglants du Bataclan et des terrasses des Xe et XIe arrondissements de Paris.

Près de l'Opéra, les témoins racontaient la panique qui a saisi ceux qui passaient la soirée dans le quartier. "On a entendu deux coups de feu, on ne savait pas ce que c'était, on a vu des gens partir en courant et on est partis en courant aussi", a raconté Sébastien, qui se trouvait à la terrasse bondée d'un café avec deux amis.

"On a croisé quelqu'un qui sortait de l'immeuble et qui a dit avoir vu l'assaillant égorger quelqu'un. Des gens se sont réfugiés dans le bar", a ajouté son ami Maxime.

"Ce soir, notre ville a été meurtrie", a dit la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui s'est rendue sur place. "Une attaque lâche et barbare qui ne peut se réclamer d'aucune religion et que nous condamnons fermement", a abondé la grande mosquée de Paris sur Twitter.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015. Des attaques ont déjà été menées au couteau, notamment à Marseille en octobre 2017.

Particulièrement visée, la France fait partie de la coalition militaire internationale intervenant en Syrie et Irak contre l'EI. Dans son communiqué de revendication, l'EI affirme que l'assaillant de Paris a agi "en représailles envers les Etats de la coalition".

----------------------------

Heureusement que ces crimes n'ont rien à voir avec la religion... c'est le représentant de la grande mosquée qui le dit donc c'est vrai ! sans doute un coup des animistes inuits mécontents de la fonte de la banquise.

On ignore tout de l'assassin... dans quelques temps on découvrira peut être qu'il n'est pas un inconnu de différents services et d'autres points de détails sur lesquels il sera bon de ne pas s'étendre.

Pour la danseuse de flamenco c'est la ville qui est meurtrie... pour ma part je crois que les victimes le sont un peu plus que Paris mais on évite ainsi de s'étendre sur la personnalité de l'assassin et surtout de mettre en cause l'idéologie de ceux qui guident son action.

Pour le reste comme d'habitude : l'islam c'est pas ça, le mauvais endroit le mauvais moment, le risque 0, les radars de la police... commémoration, nounours, petites fleurs... jusqu'à la prochaine fois... j'allais oublier l'indispensable marche blanche.

La France paye le prix du sang dixit choupinet on évite de désigner ceux qui le font couler... dans quelques jours ce sera une fois de plus un fou.

Je désespère d'attendre que ceux qui nous dirigent comprennent que ces manifestations habituelles sont des moments de réjouissance pour nos ennemis qui considèrent ces cérémonies devenues traditionnelles comme des preuves de faiblesse.


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13328
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Dim 13 Mai 2018, 23:12

Le profil du terroriste n'avait rien d'exceptionnel, c'était juste un étranger de religion musulmane naturalisé français et fiché S...

Citation :
Attaque au couteau à Paris : l’assaillant est un Tchétchène de 20 ans, fiché S
R.L. avec J.M. Dé.| 13 mai 2018, 7h41 | MAJ : 13 mai 2018, 12h15

L’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés, samedi soir, à Paris, a pu être identifié. Selon nos informations, il s’agit de Khamzat Azimov, né en Tchétchénie en 1997 et naturalisé français. Il a pu être rapidement identifié par la DGSI grâce à sa photo, il était fiché S (pour « sûreté de l’Etat »), mais dans le « bas du spectre », c’est-à-dire présentant des signaux faibles de menace. Il n’avait pas d’antécédent judiciaire.

Ce dimanche matin, les parents de ce jeune homme sont en garde à vue. Selon France 2, Khamzat Azimov a été naturalisé français, en 2010 à 12 ans.

L’assaillant avait des cheveux bruns, la barbe non taillée et était habillé d’un pantalon de jogging noir. Il a été tué par les policiers alors qu’il refusait de se laisser maîtriser et qu’il menaçait les forces de l’ordre. Il ne portait pas de papier d’identité. Ses empreintes digitales avaient été relevées.

Peu après l’attaque, Daech l’a revendiquée. L’étude de la téléphonie de l’assaillant et de son matériel informatique permettra peut-être aux enquêteurs de connaître le lien entre l’homme et l’organisation terroriste. Celle-ci compte de nombreux combattants d’origine tchétchène dans ses rangs. Selon Jean-Charles Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme, « 7 à 8 % des Français impliqués dans les filières djihadistes en Syrie et en Irak sont d’origine tchétchène.

Mais c’est la première fois qu’un terroriste de cette origine frappe la France. Mais aux Etats-Unis, l’attentat lors du marathon de Boston en 2013 qui avait fait trois morts avait été commis par deux frères d’origine tchétchène.

L’assaillant a tué un passant de 29 ans. Il a également blessé quatre autres personnes. Deux d’entre elles l’étaient gravement, mais, selon le ministre de l’Intérieur, elles sont désormais hors de danger.

La section antiterroriste a été saisie samedi soir. Le procureur François Molins a annoncé l’ouverture d’une enquête pour assassinat, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Ce dimanche matin, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb préside une réunion d’état-major, place Beauvau.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris-l-assaillant-est-un-tchetchene-de-20-ans-13-05-2018-7713123.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Dim 13 Mai 2018, 23:14

Tout va bien ! nous pouvons continuer à recevoir, répartir...  vive l'Europe et continuons à "punir" ceux qui ferment leurs frontières.

Le tueur est Français (né on ne sait trop où, naturalisé on ne sait trop comment) et on va poursuivre devant les tribunaux ceux qui voudraient contrôler les frontières.

Depuis les trois dernières années nos tueurs sont des "français" voire double nationaux, étrangers invités à quitter la France restés sur place, connus des services de police, toujours arrêtés et peu condamnés,  échappés des radars de la police, délinquants multi récidivistes dehors on ne sait trop comment, agissant isolément comme des loups solitaires, radicalisés en regardant leur ordinateur... les stupidités journalistiques perdurent.

Et "en même temps "on ne sait pas quoi faire ni comment faire"... et il y a le fameux "état de droit" et les lois que l'on ne peut ou ne veut modifier...

Nous avons des "jeunes" d'un village qui partent en masse faire la guerre au proche orient et on ne ferme pas la ou les mosquées où ils sont "conditionnés".
Pas d'islamophobie, on ne stigmatise pas ! résultat on compte les morts et les éclopés.
Ces braves gens de retour de la guerre vont être reçus chez nous avec les honneurs qu'ils méritent et feront quelques disciples.

Pour les victimes, curieusement lorsque l'on prend des coups de couteaux dans la gorge il en reste des séquelles... mais est ce peine d'en parler ? Nous avons les commémorations prisées par nos dirigeants, ils font leur numéro pour remettre les choses en perspective selon les règles en vigueur.

Pas question de remettre à plat la législation sur les étrangers ! de s'inquiéter sur la laïcité et son respect, de remettre la loi en usage là où elle ne s'exerce plus, la presse veille soigneusement à relativiser les dommages.

La presse est d'autant plus docile qu'elle ne survit que grace aux aides gouvernementales que vous financez même si les journaux vous font vomir.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13328
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 02:51

Pour en savoir plus sur le quartier Pajol voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3164-ce-quartier-parisien-interdit-aux-femmes-chapelle-pajol



Citation :
"Une famille vraiment très discrète" : à Paris, les parents de l'auteur de l'attaque au couteau interpellés dans un hôtel

Le père, la mère et une petite fille vivant avec Khamzat Azimov dans un hôtel meublé situé rue Pajol, dans le 18e arrondissement de Paris, ont été interpellés par la police vers 6 heures, dimanche matin, selon l'une des gérantes de l'établissement.

Les parents de Khamzat Azimov, auteur de l'attaque au couteau à Paris, ont été interpellés, dans la matinée du dimanche 13 mai. Ils se trouvaient dans un hôtel meublé situé rue Pajol, dans le 18e arrondissement de la capitale, rapporte un journaliste de franceinfo.

Selon l'une des gérantes de cet hôtel qui s'est confiée à franceinfo, la police est intervenue vers 6 heures du matin. Les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation du père, de la mère et d'une petite fille. Tous trois habitaient dans cet hôtel avec Khamzat Azimov, a précisé la gérante.

Toujours selon la gérante, les perquisitions ont duré une bonne partie de la matinée et se sont déroulées dans le calme. Cette responsable décrit par ailleurs une "famille vraiment très discrète" dont les membres n'étaient "pas ostentatoires au niveau religieux". Elle décrit une mère de famille qui portait un voile classique sur une tenue "occidentale" et rapporte qu'elle voyait Khamzat Azimov avec des survêtements, mais pas de tenue à "caractère islamiste".

Selon cette gérante, le jeune homme lui avait été présenté comme étant étudiant. Elle s'est dit "abasourdie" en apprenant qu'il avait poignardé cinq personnes. Cette responsable explique par ailleurs que cet hôtel meublé de 5 étages est un hôtel qui loue des chambres au mois en exigeant des papiers d'identité.
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris/une-famille-vraiment-tres-discrete-a-paris-les-parents-de-l-auteur-de-l-attaque-au-couteau-interpelle-dans-un-hotel-meuble_2750399.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 03:23

a.nonymous a écrit:
Pour en savoir plus sur le quartier Pajol voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3164-ce-quartier-parisien-interdit-aux-femmes-chapelle-pajol




https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris/une-famille-vraiment-tres-discrete-a-paris-les-parents-de-l-auteur-de-l-attaque-au-couteau-interpelle-dans-un-hotel-meuble_2750399.html


Chacun sachant que les lois de la république s'appliquent avec rigueur sur le territoire national tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible.

Nul doute que l'action conjuguée de marlène et de la danseuse de flamenco va mettre fin à ces menus désordres.

On constate tout de même que dans ces endroits où des usages importés ont force de règle de vie nous trouvons des individus dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont dangereux...

Peut être qu'une injection massive de flicards à tablette devrait être prescrite en urgence.

Vite préparons le kit bisounours : Bougies, peluches, lâchers de ballons, "je suis....", marches blanches, dessins d'enfants, chansons we are the world, "j'imagine"...
Vous n'aurez pas ma haine etc etc...

On sort les drapeaux on rabache les mêmes discours et c'est reparti pour un mois.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 60
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 04:10

Les journalistes s'emparent comme d'habitude en boucle de l'évènement, il y aura des réunions sur le sujet mais sans surprise rien de nouveau, des annonces pour la forme, d'éventuelles nouvelles dépenses et rien d'efficace pour régler les problèmes, et le silence reviendra jusqu'à la prochaine attaque.

Ces attaques deviendront de simples évènements du quotidien, on nous dit déjà qu'il faut s'y habituer, d'être vigilants, accepter de vivre dans la peur tout en prônant le bien vivre ensemble, en réalité une vrai galère
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 05:35

Paris, de nouveau ensanglanté par la barbarie

Publié le 13 mai 2018 par maxime tandonnet

Un nouvel attentat islamiste a été commis à Paris dans le quartier de l’Opéra. Un jeune homme de 29 ans a trouvé la  mort, égorgé. Dans ce genre de situation, on éprouve une gigantesque et indescriptible compassion envers les parents, la famille, les proches de la victime.

On se dit que ce pourrait tout aussi bien être un frère, un enfant, un ami et on est saisi d’une pensée insoutenable, une douleur insupportable devant la barbarie absolue, du sang versé pour une idéologie sanguinaire qui rappelle les pires atrocités de l’histoire.

Le discours fataliste proclame qu’il « faut s’habituer à vivre avec le terrorisme ». Non, on ne s’y  habituera jamais.  245 personnes ont été massacrées en France depuis trois ans.

La première mission d’un Etat est de protéger ses citoyens contre la barbarie: obligation de résultat et pas simplement de moyen. Non, on ne s’y habituera jamais et on ne doit pas s’y habituer.

Une résistance, c’est d’abord le refus de s’habituer au pire. La banalisation du terrorisme en France, depuis 2015, n’est pas le résultat d’une fatalité mais le signe d’un échec collectif. Il faudra bien avoir le courage d’admettre et de formuler cette évidence.

Maxime TANDONNET


-----------------------------

Lorsque les catastrophes se reproduisent régulièrement ce qui à l'origine était un drame devient une affaire de statistique...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 15:34

Attentat à Paris : « Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements », explique le gouvernement
Par Auteur valeursactuelles.com / Dimanche 13 mai 2018 à 18:57 57

Terrorisme. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux est revenu sur l'attentat qui a fait un mort et quatre blessés samedi 12 mai, à Paris.

Benjamin Griveaux s'en est pris frontalement aux Républicains au lendemain de l'attaque qui a fait un mort à Paris, samedi 12 mai. Le porte-parole du gouvernement a répondu aux critiques de l'opposition et a notamment dénoncé le manque « d'unité nationale » face au terrorisme, au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 13 mai.

Pas d'enfermement des fichés S
« Ceux qui expliquent qu'un coup de baguette magique ou que des mesures sorties du chapeau permettraient de régler le problème, ceux-là mentent ». Et de poursuivre : « Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements. » Un peu plus tôt dans la journée, Laurent Wauquiez, le patron de LR, avait publié un communiqué dans lequel il reprochait à Emmanuel Macron « un aveuglement et une inaction qui n'ont que trop duré ». Sur BFM TV, dimanche midi, la vice-présidente LR Virginie Calmels a également évoqué « l'inaction » d'Emmanuel Macron. « Il a fait un discours remarquable aux Invalides [pour l'hommage au colonel Beltrame, après les attentats de Trèbes, Ndlr], mais depuis il n'y a pas une annonce pour prendre à bras-le-corps le problème », a-t-elle déclaré.

Benjamin Griveaux a également écarté les propositions avancées par LR, notamment sur l'internement des fichés S les plus dangereux. « Si vous les enfermez à nouveau, vous ne pouvez pas remonter les filières, démanteler des opérations qui adviendraient demain », a-t-il expliqué.

Enfin, le porte-parole du gouvernement a défendu Emmanuel Macron, à qui l'on reproche d'être resté en vacances au fort de Brégançon (Var) pendant l'attentat terroriste. « Le président a suivi les opérations minute par minute hier soir. L'État est pleinement mobilisé », a-t-il assuré.


------------------------------

Avec de tels propos émanant du gouvernement nous sommes rassurés. Au lieu de s'en prendre aux assassins on s'en prend aux adversaires politiques.

Lorsqu'une méthode échoue on en change et si ceux qui sont aux manettes ne veulent pas se remettre en cause il serait peut être temps d'envisager de se passer d'eux.

Il est stupide d'attendre que l'on vienne à bout d'un problème avec les gens qui échouent régulièrement en employant des moyens inadaptés.

Mourez en paix choupinet est en vacances et ses ministres ne savent pas quoi faire... Pendant 5 ans le pays a été dirigé par la promotion Voltaire de l'ENA maintenant ce sont les gugusses de la promotion Senghor qui tiennent la boutique. On change les gens mais c'est la même écurie d'origine.

En matière de police, de renseignement ou de contre terrorisme ils sont nuls car pas équipés pour... ils ne savent pas faire ! et surtout ne veulent ou ne peuvent rien faire... l'Europe, l'état de droit, les juges...

Pour faire court un membre du gouvernement nous dit "vous allez crever comme des bêtes, on ne peut rien faire et on ne sait pas quoi faire" avec en conclusion : "on reste car les autres sont plus mauvais que nous"

ce qui en ce domaine précis reste à prouver !

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13328
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 22:54

Il serait intéressant de savoir pourquoi  l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a rejeté la première demande de cette famille et pourquoi celle-ci a obtenu son statut de réfugié dans un second temps en faisant appel de cette décision devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) http://www.cnda.fr/ ...


Citation :
Qui est Khamzat Azimov, l’auteur de l’attentat qui a fait un mort samedi à Paris ?

LE MONDE | 13.05.2018 à 16h32 • Mis à jour le 14.05.2018 à 03h04

L’auteur de l’attaque au couteau qui a tué un passant samedi 12 mai à Paris, est un Français âgé de 20 ans. Comme il est habituel dans les affaires de terrorisme, les parents du suspect, qui était fiché « S » (pour sûreté de l’Etat), ont été placés en garde à vue dimanche. Le domicile familial, rue Pajol dans le 18e arrondissement, a été perquisitionné, selon une source proche du dossier.

Khamzat Azimov a été abattu par les policiers juste après l’attaque, revendiquée par l’organisation Etat islamique (EI).

Né en novembre 1997 en Tchétchénie, Khamzat Azimov est arrivé en France avec ses parents au début des années 2000, période à laquelle cette république musulmane russe du Caucase traversait une deuxième guerre, après celle des années 1990. Il grandit à Nice, puis à Strasbourg, dans le quartier populaire d’Elsau, où vit une importante communauté tchétchène, selon une source proche du dossier. En 2004, la famille bénéficie du statut de réfugié, avant que la mère n’obtienne la nationalité française six ans plus tard, permettant ainsi la naturalisation de son fils, alors âgé de 13 ans. La demande de naturalisation du père, séparé de sa femme, est, elle, refusée.

Selon les informations du Monde, cette famille n’a pas été protégée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) qui a rejeté sa demande. Elle a obtenu son statut de réfugié dans un second temps en faisant appel de cette décision devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA)
.
---/---


Par ailleurs on peut s'interroger sur l'efficacité actuelle du fichage S ou FSPRT...

Citation :
---/---
En 2016, alors qu’il est âgé de 19 ans, il apparaît dans les radars des services antiterroristes en raison de ses liens avec un groupe de jeunes souhaitant gagner la Syrie, dans lequel figure un autre Tchétchène. Durant l’été, il est fiché « S » (pour « sûreté de l’Etat ») et inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste.

Dans le groupe qu’il fréquente, qui compte notamment deux Tchétchènes suivis par la DGSI, Khamzat Azimov apparaissait comme un « suiveur », un personnage secondaire, selon une source proche des services de renseignement. Pour autant, il fait l’objet, lui aussi, d’un suivi de la DGSI. Son cas est régulièrement évoqué dans les groupes d’évaluation départementaux (GED), chargés d’estimer le degré de radicalisation des personnes inscrites au FSPRT. Il s’agit toutefois d’un suivi « léger », car rien dans son comportement où ses activités sur les réseaux sociaux ne permettent d’en faire un « objectif prioritaire ».

« Il n’avait pas d’antécédent judiciaire », a par ailleurs déclaré à l’Agence France-Presse une source judiciaire. Le jeune homme avait été « entendu il y a un an par la section antiterroriste de la brigade criminelle, car il connaissait un homme lui-même en lien avec quelqu’un parti en Syrie », a rapporté une source proche de l’enquête. Peu avant son passage à l’acte, il avait rejoint le domicile parental, à Paris, où ses parents s’étaient, semble-t-il, réinstallés ensemble.

L’EI a diffusé dimanche, via son organe de propagande Amaq, une vidéo d’un peu plus de deux minutes de Khamzat Azimov, le visage à moitié caché par une capuche et une écharpe noire. Le jeune homme y prête allégeance au groupe terroriste et appelle les djihadistes en Europe à y commettre des attentats. Il y critique également la France parce qu’elle a bombardé les troupes de l’EI, ce qui justifie une « riposte » selon lui.
https://abonnes.lemonde.fr/police-justice/article/2018/05/13/qui-est-khamzat-azimov-l-auteur-de-l-attentat-au-couteau-qui-a-fait-un-mort-a-paris_5298293_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3968
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Lun 14 Mai 2018, 23:25

Citation :
Qui est Khamzat Azimov, l’auteur de l’attentat qui a fait un mort samedi à Paris ?

Et 4 blessés....

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15675
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Mer 16 Mai 2018, 07:29

Attentat à Paris : l'ami d'Azimov travaillait à l'Office français de l'immigration

Mardi 15 mai 2018 à 18:1613

Comble. Abdoul Hakim A., l’ami du terroriste Khamzat Azimov arrêté dimanche 13 mai à Strasbourg (Bas-Rhin) et dont la garde à vue a été prolongée ce mardi soir, était en CDD à l’Office français de l’immigration depuis janvier, d’après une information relayée par France Info.

Les enquêteurs peuvent rire jaune. Abdoul Hakim A., l’ami de l’auteur de l’attaque au couteau à Paris, samedi 12 mai au soir, travaillait depuis janvier à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Offi) à Strasbourg (Bas-Rhin), d’après une information rapportée par France Info.

« Tous les contrôles légaux ont été effectués »

Le proche de Khamzat Azimov, lui aussi originaire de Tchétchénie, « travaillait depuis janvier en CDD à l'accueil de l'Ofii, un poste qui n'était pas à responsabilités, et son contrat avait été renouvelé jusqu'à décembre », a fait savoir le directeur général de l'Office, Didier Leschi, précisant qu’il avait été mis à pied lundi 14 mai. Il assure que lors de son embauche, « tous les contrôles légaux ont été effectués, notamment la vérification du casier judiciaire », mais qu’il « n’avait pas casier ».

Abdoul Hakim A. a obtenu la nationalité française à l’âge de 13 ans. Il avait ensuite effectué sa scolarité dans le même lycée strasbourgeois que Khamzat Azimov. Il était suivi des services de renseignements depuis son mariage religieux avec une Francilienne radicalisée de 19 ans qui avait tenté de partir en Syrie.

--------------------------

On remerciera les assoces qui défendent l'interdiction de croiser les archives, la CNIL et quelques autres usines à gaz qui règlent nos vies.

Lorsque la catastrophe survient on nous parle de radars de la police en panne, de mauvais endroit, de mauvais moment... on trouve le bouc émissaire mais on se garde bien de remédier à ces dysfonctionnements.

Ce sont de tels errements qui permettent aux services sociaux d'être escroqués pour ne pas dire pillés ou qui rendent possible les dizaines d'usurpations d'identités avec à la clé la délivrance de faux documents d'identité.

Dormez tranquilles tout est fait pour vous protéger ! et ceux qui osent dire le contraire sont des fachos qui causent des brèches dans l'union nationale.

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme
Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: