Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 13 Nov 2015, 22:45

Rappel du premier message :

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 France10


http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/13/fusillade-meurtriere-a-paris_4809485_3224.html a écrit:
Attaques à Paris : le point sur l’enquête et le déroulé des attaques

Le Monde.fr | 13.11.2015 à 22h04 • Mis à jour le 15.11.2015 à 22h31

Il s’agit de la pire attaque terroriste qui ait jamais frappé la France. Six attaques ont eu lieu simultanément à Paris et à Saint-Denis, vendredi 13 novembre.

Un bilan provisoire fait état d’au moins 129 morts et 352 blessés, dont beaucoup dans un état grave, selon le procureur de la République de Paris, François Molins, mais il pourrait s’alourdir. Sept terroristes sont morts, tous après avoir actionné leurs ceintures explosives.

L’organisation Etat islamique a revendiqué ces meurtres, samedi. François Hollande a promis que « la France sera [it] impitoyable à l’égard des barbares ». Il a décrété un deuil national de trois jours et a annoncé que « tous les dispositifs » de sécurité seraient renforcés à leur niveau maximal.

Le procureur François Molins a évoqué 3 équipes de terroristes, qui ont mené « des actions coordonnées ». Elles étaient équipées du même type d’armes, et surtout portaient toutes des gilets explosifs de même genre, composés de TATP (peroxyde d’acétone) et d’un dispositif avec les mêmes piles et boutons-poussoirs.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/13/fusillade-meurtriere-a-paris_4809485_3224.html


Dernière édition par a.nonymous le Ven 15 Juil 2016, 14:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 06:50

Agression au couteau à Paris: deux morts, dont l'assaillant


AFP, publié le dimanche 13 mai 2018 à 04h50


L'enquête sur l'attaque au couteau à Paris revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique, et qui a coûté la vie samedi soir à une personne, se concentrait dimanche matin sur la recherche de l'identité de l'assaillant abattu par les policiers.

Un passant, âgé de 29 ans, a été tué et quatre personnes blessées par l'homme armé d'un couteau qui a crié "Allah Akbar" selon des témoins. Les blessés sont hors de danger, a indiqué dans la nuit, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

"L'auteur de cette attaque au couteau à Paris est un soldat de l'Etat islamique", a déclaré une "source sécuritaire" à Amaq, l'agence de presse de l'EI. L'assaillant qui n'avait pas de papiers sur lui n'a pas été identifié.

"La France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté", a réagi le président Emmanuel Macron sur Twitter.

Le Premier ministre Edouard Philippe a salué "l'exceptionnelle réactivité des forces de police", dont l'intervention en quelques minutes a permis d'éviter "un bilan plus lourd".

L'agression a eu lieu peu avant 21h00 rue Monsigny, dans le IIe arrondissement, en plein coeur de Paris, près de l'Opéra, un quartier touristique de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir.

"A ce stade et sur la foi d'une part de témoignages faisant état du fait que l'agresseur a crié +Allah Akbar+ en attaquant les passants au couteau" et "compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste du parquet de Paris", a déclaré le procureur de la République François Molins.

Un policier a fait usage d'un pistolet à impulsions électriques pour maîtriser l'assaillant, qui avait menacé les forces de l'ordre. Puis un deuxième fonctionnaire de police lui a tiré dessus à deux reprises, le blessant mortellement, selon une source policière.

Un homme de 34 ans a été transporté en "urgence absolue" à l'hôpital parisien Georges-Pompidou et une femme de 54 ans a aussi été grièvement blessée. Une femme de 26 ans et un homme de 31 ans l'ont été plus légèrement.

"La personne la plus grièvement blessée (...) va mieux", elle "a été opérée et donc aujourd'hui elle est sauvée", s'est réjoui dans la nuit le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'est rendu à son chevet à Georges-Pompidou. "Deux de ses amis sont dans un autre hôpital, ils sont totalement hors de danger. Une quatrième personne qui avait été blessée est aussi hors de danger", a-t-il ajouté.

Le ministre a tenu à "saluer (la) mémoire" du jeune homme qui "a perdu la vie". "C'est à nouveau la jeunesse de France qui est frappée", a-t-il relevé, deux ans et demi après les attentats sanglants du Bataclan et des terrasses des Xe et XIe arrondissements de Paris.

Près de l'Opéra, les témoins racontaient la panique qui a saisi ceux qui passaient la soirée dans le quartier. "On a entendu deux coups de feu, on ne savait pas ce que c'était, on a vu des gens partir en courant et on est partis en courant aussi", a raconté Sébastien, qui se trouvait à la terrasse bondée d'un café avec deux amis.

"On a croisé quelqu'un qui sortait de l'immeuble et qui a dit avoir vu l'assaillant égorger quelqu'un. Des gens se sont réfugiés dans le bar", a ajouté son ami Maxime.

"Ce soir, notre ville a été meurtrie", a dit la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui s'est rendue sur place. "Une attaque lâche et barbare qui ne peut se réclamer d'aucune religion et que nous condamnons fermement", a abondé la grande mosquée de Paris sur Twitter.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015. Des attaques ont déjà été menées au couteau, notamment à Marseille en octobre 2017.

Particulièrement visée, la France fait partie de la coalition militaire internationale intervenant en Syrie et Irak contre l'EI. Dans son communiqué de revendication, l'EI affirme que l'assaillant de Paris a agi "en représailles envers les Etats de la coalition".

----------------------------

Heureusement que ces crimes n'ont rien à voir avec la religion... c'est le représentant de la grande mosquée qui le dit donc c'est vrai ! sans doute un coup des animistes inuits mécontents de la fonte de la banquise.

On ignore tout de l'assassin... dans quelques temps on découvrira peut être qu'il n'est pas un inconnu de différents services et d'autres points de détails sur lesquels il sera bon de ne pas s'étendre.

Pour la danseuse de flamenco c'est la ville qui est meurtrie... pour ma part je crois que les victimes le sont un peu plus que Paris mais on évite ainsi de s'étendre sur la personnalité de l'assassin et surtout de mettre en cause l'idéologie de ceux qui guident son action.

Pour le reste comme d'habitude : l'islam c'est pas ça, le mauvais endroit le mauvais moment, le risque 0, les radars de la police... commémoration, nounours, petites fleurs... jusqu'à la prochaine fois... j'allais oublier l'indispensable marche blanche.

La France paye le prix du sang dixit choupinet on évite de désigner ceux qui le font couler... dans quelques jours ce sera une fois de plus un fou.

Je désespère d'attendre que ceux qui nous dirigent comprennent que ces manifestations habituelles sont des moments de réjouissance pour nos ennemis qui considèrent ces cérémonies devenues traditionnelles comme des preuves de faiblesse.


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 13:12

Le profil du terroriste n'avait rien d'exceptionnel, c'était juste un étranger de religion musulmane naturalisé français et fiché S...

Citation :
Attaque au couteau à Paris : l’assaillant est un Tchétchène de 20 ans, fiché S
R.L. avec J.M. Dé.| 13 mai 2018, 7h41 | MAJ : 13 mai 2018, 12h15

L’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés, samedi soir, à Paris, a pu être identifié. Selon nos informations, il s’agit de Khamzat Azimov, né en Tchétchénie en 1997 et naturalisé français. Il a pu être rapidement identifié par la DGSI grâce à sa photo, il était fiché S (pour « sûreté de l’Etat »), mais dans le « bas du spectre », c’est-à-dire présentant des signaux faibles de menace. Il n’avait pas d’antécédent judiciaire.

Ce dimanche matin, les parents de ce jeune homme sont en garde à vue. Selon France 2, Khamzat Azimov a été naturalisé français, en 2010 à 12 ans.

L’assaillant avait des cheveux bruns, la barbe non taillée et était habillé d’un pantalon de jogging noir. Il a été tué par les policiers alors qu’il refusait de se laisser maîtriser et qu’il menaçait les forces de l’ordre. Il ne portait pas de papier d’identité. Ses empreintes digitales avaient été relevées.

Peu après l’attaque, Daech l’a revendiquée. L’étude de la téléphonie de l’assaillant et de son matériel informatique permettra peut-être aux enquêteurs de connaître le lien entre l’homme et l’organisation terroriste. Celle-ci compte de nombreux combattants d’origine tchétchène dans ses rangs. Selon Jean-Charles Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme, « 7 à 8 % des Français impliqués dans les filières djihadistes en Syrie et en Irak sont d’origine tchétchène.

Mais c’est la première fois qu’un terroriste de cette origine frappe la France. Mais aux Etats-Unis, l’attentat lors du marathon de Boston en 2013 qui avait fait trois morts avait été commis par deux frères d’origine tchétchène.

L’assaillant a tué un passant de 29 ans. Il a également blessé quatre autres personnes. Deux d’entre elles l’étaient gravement, mais, selon le ministre de l’Intérieur, elles sont désormais hors de danger.

La section antiterroriste a été saisie samedi soir. Le procureur François Molins a annoncé l’ouverture d’une enquête pour assassinat, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Ce dimanche matin, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb préside une réunion d’état-major, place Beauvau.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris-l-assaillant-est-un-tchetchene-de-20-ans-13-05-2018-7713123.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 13:14

Tout va bien ! nous pouvons continuer à recevoir, répartir...  vive l'Europe et continuons à "punir" ceux qui ferment leurs frontières.

Le tueur est Français (né on ne sait trop où, naturalisé on ne sait trop comment) et on va poursuivre devant les tribunaux ceux qui voudraient contrôler les frontières.

Depuis les trois dernières années nos tueurs sont des "français" voire double nationaux, étrangers invités à quitter la France restés sur place, connus des services de police, toujours arrêtés et peu condamnés,  échappés des radars de la police, délinquants multi récidivistes dehors on ne sait trop comment, agissant isolément comme des loups solitaires, radicalisés en regardant leur ordinateur... les stupidités journalistiques perdurent.

Et "en même temps "on ne sait pas quoi faire ni comment faire"... et il y a le fameux "état de droit" et les lois que l'on ne peut ou ne veut modifier...

Nous avons des "jeunes" d'un village qui partent en masse faire la guerre au proche orient et on ne ferme pas la ou les mosquées où ils sont "conditionnés".
Pas d'islamophobie, on ne stigmatise pas ! résultat on compte les morts et les éclopés.
Ces braves gens de retour de la guerre vont être reçus chez nous avec les honneurs qu'ils méritent et feront quelques disciples.

Pour les victimes, curieusement lorsque l'on prend des coups de couteaux dans la gorge il en reste des séquelles... mais est ce peine d'en parler ? Nous avons les commémorations prisées par nos dirigeants, ils font leur numéro pour remettre les choses en perspective selon les règles en vigueur.

Pas question de remettre à plat la législation sur les étrangers ! de s'inquiéter sur la laïcité et son respect, de remettre la loi en usage là où elle ne s'exerce plus, la presse veille soigneusement à relativiser les dommages.

La presse est d'autant plus docile qu'elle ne survit que grace aux aides gouvernementales que vous financez même si les journaux vous font vomir.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 16:51

Pour en savoir plus sur le quartier Pajol voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3164-ce-quartier-parisien-interdit-aux-femmes-chapelle-pajol



Citation :
"Une famille vraiment très discrète" : à Paris, les parents de l'auteur de l'attaque au couteau interpellés dans un hôtel

Le père, la mère et une petite fille vivant avec Khamzat Azimov dans un hôtel meublé situé rue Pajol, dans le 18e arrondissement de Paris, ont été interpellés par la police vers 6 heures, dimanche matin, selon l'une des gérantes de l'établissement.

Les parents de Khamzat Azimov, auteur de l'attaque au couteau à Paris, ont été interpellés, dans la matinée du dimanche 13 mai. Ils se trouvaient dans un hôtel meublé situé rue Pajol, dans le 18e arrondissement de la capitale, rapporte un journaliste de franceinfo.

Selon l'une des gérantes de cet hôtel qui s'est confiée à franceinfo, la police est intervenue vers 6 heures du matin. Les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation du père, de la mère et d'une petite fille. Tous trois habitaient dans cet hôtel avec Khamzat Azimov, a précisé la gérante.

Toujours selon la gérante, les perquisitions ont duré une bonne partie de la matinée et se sont déroulées dans le calme. Cette responsable décrit par ailleurs une "famille vraiment très discrète" dont les membres n'étaient "pas ostentatoires au niveau religieux". Elle décrit une mère de famille qui portait un voile classique sur une tenue "occidentale" et rapporte qu'elle voyait Khamzat Azimov avec des survêtements, mais pas de tenue à "caractère islamiste".

Selon cette gérante, le jeune homme lui avait été présenté comme étant étudiant. Elle s'est dit "abasourdie" en apprenant qu'il avait poignardé cinq personnes. Cette responsable explique par ailleurs que cet hôtel meublé de 5 étages est un hôtel qui loue des chambres au mois en exigeant des papiers d'identité.
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris/une-famille-vraiment-tres-discrete-a-paris-les-parents-de-l-auteur-de-l-attaque-au-couteau-interpelle-dans-un-hotel-meuble_2750399.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 17:23

a.nonymous a écrit:
Pour en savoir plus sur le quartier Pajol voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3164-ce-quartier-parisien-interdit-aux-femmes-chapelle-pajol




https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris/une-famille-vraiment-tres-discrete-a-paris-les-parents-de-l-auteur-de-l-attaque-au-couteau-interpelle-dans-un-hotel-meuble_2750399.html


Chacun sachant que les lois de la république s'appliquent avec rigueur sur le territoire national tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible.

Nul doute que l'action conjuguée de marlène et de la danseuse de flamenco va mettre fin à ces menus désordres.

On constate tout de même que dans ces endroits où des usages importés ont force de règle de vie nous trouvons des individus dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont dangereux...

Peut être qu'une injection massive de flicards à tablette devrait être prescrite en urgence.

Vite préparons le kit bisounours : Bougies, peluches, lâchers de ballons, "je suis....", marches blanches, dessins d'enfants, chansons we are the world, "j'imagine"...
Vous n'aurez pas ma haine etc etc...

On sort les drapeaux on rabache les mêmes discours et c'est reparti pour un mois.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 146
Date d'inscription : 30/09/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 18:10

Les journalistes s'emparent comme d'habitude en boucle de l'évènement, il y aura des réunions sur le sujet mais sans surprise rien de nouveau, des annonces pour la forme, d'éventuelles nouvelles dépenses et rien d'efficace pour régler les problèmes, et le silence reviendra jusqu'à la prochaine attaque.

Ces attaques deviendront de simples évènements du quotidien, on nous dit déjà qu'il faut s'y habituer, d'être vigilants, accepter de vivre dans la peur tout en prônant le bien vivre ensemble, en réalité une vrai galère
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 13 Mai 2018, 19:35

Paris, de nouveau ensanglanté par la barbarie

Publié le 13 mai 2018 par maxime tandonnet

Un nouvel attentat islamiste a été commis à Paris dans le quartier de l’Opéra. Un jeune homme de 29 ans a trouvé la  mort, égorgé. Dans ce genre de situation, on éprouve une gigantesque et indescriptible compassion envers les parents, la famille, les proches de la victime.

On se dit que ce pourrait tout aussi bien être un frère, un enfant, un ami et on est saisi d’une pensée insoutenable, une douleur insupportable devant la barbarie absolue, du sang versé pour une idéologie sanguinaire qui rappelle les pires atrocités de l’histoire.

Le discours fataliste proclame qu’il « faut s’habituer à vivre avec le terrorisme ». Non, on ne s’y  habituera jamais.  245 personnes ont été massacrées en France depuis trois ans.

La première mission d’un Etat est de protéger ses citoyens contre la barbarie: obligation de résultat et pas simplement de moyen. Non, on ne s’y habituera jamais et on ne doit pas s’y habituer.

Une résistance, c’est d’abord le refus de s’habituer au pire. La banalisation du terrorisme en France, depuis 2015, n’est pas le résultat d’une fatalité mais le signe d’un échec collectif. Il faudra bien avoir le courage d’admettre et de formuler cette évidence.

Maxime TANDONNET


-----------------------------

Lorsque les catastrophes se reproduisent régulièrement ce qui à l'origine était un drame devient une affaire de statistique...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 14 Mai 2018, 05:34

Attentat à Paris : « Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements », explique le gouvernement
Par Auteur valeursactuelles.com / Dimanche 13 mai 2018 à 18:57 57

Terrorisme. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux est revenu sur l'attentat qui a fait un mort et quatre blessés samedi 12 mai, à Paris.

Benjamin Griveaux s'en est pris frontalement aux Républicains au lendemain de l'attaque qui a fait un mort à Paris, samedi 12 mai. Le porte-parole du gouvernement a répondu aux critiques de l'opposition et a notamment dénoncé le manque « d'unité nationale » face au terrorisme, au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 13 mai.

Pas d'enfermement des fichés S
« Ceux qui expliquent qu'un coup de baguette magique ou que des mesures sorties du chapeau permettraient de régler le problème, ceux-là mentent ». Et de poursuivre : « Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements. » Un peu plus tôt dans la journée, Laurent Wauquiez, le patron de LR, avait publié un communiqué dans lequel il reprochait à Emmanuel Macron « un aveuglement et une inaction qui n'ont que trop duré ». Sur BFM TV, dimanche midi, la vice-présidente LR Virginie Calmels a également évoqué « l'inaction » d'Emmanuel Macron. « Il a fait un discours remarquable aux Invalides [pour l'hommage au colonel Beltrame, après les attentats de Trèbes, Ndlr], mais depuis il n'y a pas une annonce pour prendre à bras-le-corps le problème », a-t-elle déclaré.

Benjamin Griveaux a également écarté les propositions avancées par LR, notamment sur l'internement des fichés S les plus dangereux. « Si vous les enfermez à nouveau, vous ne pouvez pas remonter les filières, démanteler des opérations qui adviendraient demain », a-t-il expliqué.

Enfin, le porte-parole du gouvernement a défendu Emmanuel Macron, à qui l'on reproche d'être resté en vacances au fort de Brégançon (Var) pendant l'attentat terroriste. « Le président a suivi les opérations minute par minute hier soir. L'État est pleinement mobilisé », a-t-il assuré.


------------------------------

Avec de tels propos émanant du gouvernement nous sommes rassurés. Au lieu de s'en prendre aux assassins on s'en prend aux adversaires politiques.

Lorsqu'une méthode échoue on en change et si ceux qui sont aux manettes ne veulent pas se remettre en cause il serait peut être temps d'envisager de se passer d'eux.

Il est stupide d'attendre que l'on vienne à bout d'un problème avec les gens qui échouent régulièrement en employant des moyens inadaptés.

Mourez en paix choupinet est en vacances et ses ministres ne savent pas quoi faire... Pendant 5 ans le pays a été dirigé par la promotion Voltaire de l'ENA maintenant ce sont les gugusses de la promotion Senghor qui tiennent la boutique. On change les gens mais c'est la même écurie d'origine.

En matière de police, de renseignement ou de contre terrorisme ils sont nuls car pas équipés pour... ils ne savent pas faire ! et surtout ne veulent ou ne peuvent rien faire... l'Europe, l'état de droit, les juges...

Pour faire court un membre du gouvernement nous dit "vous allez crever comme des bêtes, on ne peut rien faire et on ne sait pas quoi faire" avec en conclusion : "on reste car les autres sont plus mauvais que nous"

ce qui en ce domaine précis reste à prouver !

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 14 Mai 2018, 12:54

Il serait intéressant de savoir pourquoi  l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a rejeté la première demande de cette famille et pourquoi celle-ci a obtenu son statut de réfugié dans un second temps en faisant appel de cette décision devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) http://www.cnda.fr/ ...


Citation :
Qui est Khamzat Azimov, l’auteur de l’attentat qui a fait un mort samedi à Paris ?

LE MONDE | 13.05.2018 à 16h32 • Mis à jour le 14.05.2018 à 03h04

L’auteur de l’attaque au couteau qui a tué un passant samedi 12 mai à Paris, est un Français âgé de 20 ans. Comme il est habituel dans les affaires de terrorisme, les parents du suspect, qui était fiché « S » (pour sûreté de l’Etat), ont été placés en garde à vue dimanche. Le domicile familial, rue Pajol dans le 18e arrondissement, a été perquisitionné, selon une source proche du dossier.

Khamzat Azimov a été abattu par les policiers juste après l’attaque, revendiquée par l’organisation Etat islamique (EI).

Né en novembre 1997 en Tchétchénie, Khamzat Azimov est arrivé en France avec ses parents au début des années 2000, période à laquelle cette république musulmane russe du Caucase traversait une deuxième guerre, après celle des années 1990. Il grandit à Nice, puis à Strasbourg, dans le quartier populaire d’Elsau, où vit une importante communauté tchétchène, selon une source proche du dossier. En 2004, la famille bénéficie du statut de réfugié, avant que la mère n’obtienne la nationalité française six ans plus tard, permettant ainsi la naturalisation de son fils, alors âgé de 13 ans. La demande de naturalisation du père, séparé de sa femme, est, elle, refusée.

Selon les informations du Monde, cette famille n’a pas été protégée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) qui a rejeté sa demande. Elle a obtenu son statut de réfugié dans un second temps en faisant appel de cette décision devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA)
.
---/---


Par ailleurs on peut s'interroger sur l'efficacité actuelle du fichage S ou FSPRT...

Citation :
---/---
En 2016, alors qu’il est âgé de 19 ans, il apparaît dans les radars des services antiterroristes en raison de ses liens avec un groupe de jeunes souhaitant gagner la Syrie, dans lequel figure un autre Tchétchène. Durant l’été, il est fiché « S » (pour « sûreté de l’Etat ») et inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste.

Dans le groupe qu’il fréquente, qui compte notamment deux Tchétchènes suivis par la DGSI, Khamzat Azimov apparaissait comme un « suiveur », un personnage secondaire, selon une source proche des services de renseignement. Pour autant, il fait l’objet, lui aussi, d’un suivi de la DGSI. Son cas est régulièrement évoqué dans les groupes d’évaluation départementaux (GED), chargés d’estimer le degré de radicalisation des personnes inscrites au FSPRT. Il s’agit toutefois d’un suivi « léger », car rien dans son comportement où ses activités sur les réseaux sociaux ne permettent d’en faire un « objectif prioritaire ».

« Il n’avait pas d’antécédent judiciaire », a par ailleurs déclaré à l’Agence France-Presse une source judiciaire. Le jeune homme avait été « entendu il y a un an par la section antiterroriste de la brigade criminelle, car il connaissait un homme lui-même en lien avec quelqu’un parti en Syrie », a rapporté une source proche de l’enquête. Peu avant son passage à l’acte, il avait rejoint le domicile parental, à Paris, où ses parents s’étaient, semble-t-il, réinstallés ensemble.

L’EI a diffusé dimanche, via son organe de propagande Amaq, une vidéo d’un peu plus de deux minutes de Khamzat Azimov, le visage à moitié caché par une capuche et une écharpe noire. Le jeune homme y prête allégeance au groupe terroriste et appelle les djihadistes en Europe à y commettre des attentats. Il y critique également la France parce qu’elle a bombardé les troupes de l’EI, ce qui justifie une « riposte » selon lui.
https://abonnes.lemonde.fr/police-justice/article/2018/05/13/qui-est-khamzat-azimov-l-auteur-de-l-attentat-au-couteau-qui-a-fait-un-mort-a-paris_5298293_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4190
Date d'inscription : 08/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 14 Mai 2018, 13:25

Citation :
Qui est Khamzat Azimov, l’auteur de l’attentat qui a fait un mort samedi à Paris ?

Et 4 blessés....

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 15 Mai 2018, 21:29

Attentat à Paris : l'ami d'Azimov travaillait à l'Office français de l'immigration

Mardi 15 mai 2018 à 18:1613

Comble. Abdoul Hakim A., l’ami du terroriste Khamzat Azimov arrêté dimanche 13 mai à Strasbourg (Bas-Rhin) et dont la garde à vue a été prolongée ce mardi soir, était en CDD à l’Office français de l’immigration depuis janvier, d’après une information relayée par France Info.

Les enquêteurs peuvent rire jaune. Abdoul Hakim A., l’ami de l’auteur de l’attaque au couteau à Paris, samedi 12 mai au soir, travaillait depuis janvier à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Offi) à Strasbourg (Bas-Rhin), d’après une information rapportée par France Info.

« Tous les contrôles légaux ont été effectués »

Le proche de Khamzat Azimov, lui aussi originaire de Tchétchénie, « travaillait depuis janvier en CDD à l'accueil de l'Ofii, un poste qui n'était pas à responsabilités, et son contrat avait été renouvelé jusqu'à décembre », a fait savoir le directeur général de l'Office, Didier Leschi, précisant qu’il avait été mis à pied lundi 14 mai. Il assure que lors de son embauche, « tous les contrôles légaux ont été effectués, notamment la vérification du casier judiciaire », mais qu’il « n’avait pas casier ».

Abdoul Hakim A. a obtenu la nationalité française à l’âge de 13 ans. Il avait ensuite effectué sa scolarité dans le même lycée strasbourgeois que Khamzat Azimov. Il était suivi des services de renseignements depuis son mariage religieux avec une Francilienne radicalisée de 19 ans qui avait tenté de partir en Syrie.

--------------------------

On remerciera les assoces qui défendent l'interdiction de croiser les archives, la CNIL et quelques autres usines à gaz qui règlent nos vies.

Lorsque la catastrophe survient on nous parle de radars de la police en panne, de mauvais endroit, de mauvais moment... on trouve le bouc émissaire mais on se garde bien de remédier à ces dysfonctionnements.

Ce sont de tels errements qui permettent aux services sociaux d'être escroqués pour ne pas dire pillés ou qui rendent possible les dizaines d'usurpations d'identités avec à la clé la délivrance de faux documents d'identité.

Dormez tranquilles tout est fait pour vous protéger ! et ceux qui osent dire le contraire sont des fachos qui causent des brèches dans l'union nationale.

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4468
Date d'inscription : 08/01/2012

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptySam 09 Juin 2018, 05:05

13 Novembre : des familles de victimes portent plainte contre X
Elles vont déposer une plainte pour « non-assistance à personne en péril ». Des militaires de l'opération Sentinelle avaient été empêchés, sur ordre, d'intervenir.
Source AFP, 08/06/2018

Une trentaine de victimes ou familles de victimes de l'attentat du Bataclan vont déposer une plainte contre X ce vendredi 8 juin à Paris pour « non-assistance à personne en péril » afin qu'une enquête soit menée sur l'absence d'intervention de militaires le soir du 13 novembre 2015, a-t-on appris auprès de leurs avocats. « Deux ans et demi après les attentats, les familles de victimes ne comprennent toujours pas pourquoi on a empêché, sur ordre, huit militaires de l'opération Sentinelle présents devant le Bataclan d'intervenir. Nous voulons une réponse précise », a expliqué à l'Agence France-Presse l'une des avocates, Samia Maktouf, confirmant une information du Parisien.

« On leur a interdit une intervention physique, c'est-à-dire de rentrer [dans le Bataclan], mais aussi le prêt de matériel médical de premiers secours à des policiers », a-t-elle affirmé, estimant qu'« on n'aurait peut-être pas empêché la mort de 90 personnes, mais au moins évité des hémorragies qui ont donné la mort ». Quatre-vingt-dix personnes ont été tuées au Bataclan le 13 novembre. D'autres attaques djihadistes menées à Paris et à Saint-Denis le même soir ont au total fait 130 morts.

« On n'est pas en zone de guerre »
Le soir du 13 novembre, alors que la prise d'otages débutait au Bataclan, huit militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville (Meuse) s'étaient retrouvés parmi les premières forces de l'ordre sur place aux côtés de policiers de la brigade anticriminalité (BAC) du Val-de-Marne. Dans un rapport de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 13 Novembre, un officier de la BAC du Val-de-Marne racontait notamment avoir demandé l'autorisation de les faire intervenir afin « d'atteindre le terroriste embusqué derrière l'issue de secours ». « Devant la commission, il a expliqué avoir reçu pour réponse de la préfecture de police de Paris : "Négatif, vous n'engagez pas les militaires, on n'est pas en zone de guerre." L'un des militaires lui aurait également indiqué qu'il ne pourrait engager le feu, faute d'avoir reçu un ordre en ce sens », décrit le rapport.

Lors des auditions, la question du non-engagement des militaires avait également été posée au gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Le Ray. « Sa réponse a été aussi froide et violente qu'inacceptable : "Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l'espoir hypothétique de sauver d'autres personnes" », affirment les avocats dans un communiqué commun. Selon eux, d'autres victimes pourraient se joindre à cette démarche « qui vise à établir clairement toutes les responsabilités et savoir précisément quelles sont les missions de Sentinelle, s'il ne s'agit pas d'intervenir lorsque des civils sont attaqués à l'arme de guerre ».

http://www.lepoint.fr/societe/13-novembre-des-familles-de-victimes-portent-plainte-contre-x-08-06-2018-2225271_23.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptySam 09 Juin 2018, 07:41

Lorsque l'on sait que les premiers policiers sur place (un commissaire de permanence et son chauffeur munis) de leur simple pistolet ont d'entrée tué un assassin on imagine que le secours de plusierurs soldats dotés d'armes automatiques auraient sans doute modifié la situation.

On va renforcer, mettre plus... mais interdit de bouger.

Même chose lors des manifestations qui dégénèrent systématiquement en pillages et saccages divers, on va mettre plus de monde et on laissera faire, surtout pas de bavure !

On interpellera ou pas selon les ordres, on gardera un peu à vue, on remettra dehors et on ne condamnera pas...

Le ministre promettra de doubler les effectifs... on se fait voir, on met du "bleu dans la rue"... pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 10 Juin 2018, 13:44

Qui sont ces «cols blancs» qui ont ordonné aux soldats de ne pas intervenir au Bataclan ?

Qui a donné l’ordre aux huit soldats Sentinelle de ne pas entrer au Bataclan le soir des attentats ? L’avocate Samia Maktouf a confié à RT France avoir déposé une plainte contre X au nom de 17 familles de victimes, pour enfin obtenir des réponses.

Le soir des attentats du 13 novembre 2015, quelqu’un a donné l’ordre à huit militaires de l’opération Sentinelle de ne pas rentrer dans la salle de spectacle du Bataclan, mais qui ? Leur intervention, fusil d’assaut Famas au bras, aurait pourtant pu sauver la vie de nombreuses victimes, selon l’avocate Samia Maktouf, du cabinet parisien Sannier. Au nom d’un collectif de 17 familles de victimes, elle a porté plainte contre X ce 8 juin auprès du procureur de la République François Molins. Elle explique à RT France qu’elle attend des réponses de l’Etat.

«L’idée de cette plainte est de permettre aux familles de victimes de comprendre pourquoi les soldats Sentinelle ont eu pour instruction de ne pas pénétrer au Bataclan et, par conséquent, de ne pas intervenir afin de neutraliser les assaillants», argumente-t-elle. «Il n’appartient qu’au procureur de la République de Paris de décider de l’ouverture d’une instruction pour désigner les responsables : ces cols blancs qui ont décidé et donné des instructions claires pour qu’il n’y ait pas d’intervention des militaires de Sentinelle», assène-t-elle encore.

10 000 soldats de l’opération Sentinelle sont déployés en permanence sur le territoire national pour sécuriser les sites sensibles depuis janvier 2015. Le soir des attentats de Paris, quatre d’entre eux étaient positionnés à l’avant du Bataclan et quatre autres à l’arrière. Assurant la sécurisation des lieux à l’extérieur, ils ne sont pas intervenus dans la salle, alors qu’un commissaire divisionnaire de la brigade anti-criminalité s’est confronté seul aux terroristes. Avec son arme de poing, il réussira à en abattre un.

[Qui sont] ces cols blancs qui ont donné des instructions claires pour qu’il n’y ait pas d’intervention des militaires ?
«En termes pratiques il aurait fallu huit secondes pour que les soldats puisent pénétrer dans l’enceinte de cette salle de spectacle», explique le conseil. «On aurait pu sauver des victimes, on aurait pu empêcher des hémorragies», poursuit-elle. Il s’avère en effet que les soldats avaient, en plus de leur arsenal, du matériel de premier secours. Des garrots, par exemple, dont manquaient les secours. De nombreuses victimes, blessées par balles, sont mortes sur place à cause d’hémorragies. Très peu de temps après les attentats, des voix se sont faites entendre sur le délai d’intervention des forces de l’ordre au Bataclan.

On aurait pu sauver des victimes
Au cours d’une Commission parlementaire dirigée par le député Les Républicains (LR) Georges Fenech, les acteurs présents le jour du drame ont été interrogés sur cette question. «Alors que 90 personnes ont trouvé la mort au Bataclan, la justification du gouverneur militaire de Paris de donner l’ordre aux soldats de pas intervenir de ne pas y pénétrer est à la fois alarmante, choquante et incompréhensible pour les familles», déplore Samia Maktouf. Le général Bruno Le Ray avait déclaré lors de son audition : «Il est impensable de mettre des soldats en danger, dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes.» L’avocate s’indigne de cette supposition, pointant le fait qu’après l’irruption du commissaire dans la salle avec son arme de poing, les tirs ont immédiatement cessé.

Dans ce long rapport, le général précise qu’aucune demande d’entrer dans le Bataclan ne lui avait été adressée. «Je n’ai donné aucune autorisation en ce sens [..] je vous répète qu’il était exclu que je fasse intervenir mes soldats sans savoir ce qui se passait à l’intérieur du bâtiment», s’est-il défendu. Les différents supérieurs des huit soldats ou forces policières ont également insisté sur le fait qu’ils ne pouvaient intervenir qu’en cas de légitime défense ou lorsque les agresseurs sont à vue. Les explications des divers intervenants, qui n’ont pas permis d’identifier le principal donneur d’ordre, avaient à l’époque «sidéré» Georges Fenech.

Les familles attendent des réponses
«Les politiques auraient dû aller plus loin, se saisir de ce rapport pour s’inquiéter. Cela n’a pas été le cas. Une atmosphère politique considérable a entouré ce dysfonctionnement», remarque l’avocate. Elle se défend enfin de viser directement les militaires qui, selon elle, «ont fait un travail exceptionnel» et n’ont fait qu’obéir aux ordres. «Les responsables doivent répondre de ce qu’ils ont fait. Il n’y a rien de pire que de ne pas comprendre les circonstances exactes du décès de ses proches. Les familles attendent des réponses pour que plus jamais ce genre de dysfonctionnement ne puisse arriver», conclut-elle.

----------

Heureusement que le commissaire de police et son chauffeur n'ont rien demandé à personne pour intervenir...

En attendant un peu la famille des terroriste va déposer plainte contre eux, c'est vrai ils auraient flingué un innocent terroriste... est ce permis ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 10 Juin 2018, 16:13

tonton christobal citant RT France a écrit:
Le soir des attentats du 13 novembre 2015, quelqu’un a donné l’ordre à huit militaires de l’opération Sentinelle de ne pas rentrer dans la salle de spectacle du Bataclan, mais qui ? Leur intervention, fusil d’assaut Famas au bras, aurait pourtant pu sauver la vie de nombreuses victimes, selon l’avocate Samia Maktouf, du cabinet parisien Sannier.
---/---
la justification du gouverneur militaire de Paris de donner l’ordre aux soldats de pas intervenir de ne pas y pénétrer est à la fois alarmante, choquante et incompréhensible pour les familles», déplore Samia Maktouf. Le général Bruno Le Ray avait déclaré lors de son audition : «Il est impensable de mettre des soldats en danger, dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes.»
---/---
Dans ce long rapport, le général précise qu’aucune demande d’entrer dans le Bataclan ne lui avait été adressée. «Je n’ai donné aucune autorisation en ce sens [..] je vous répète qu’il était exclu que je fasse intervenir mes soldats sans savoir ce qui se passait à l’intérieur du bâtiment», s’est-il défendu. Les différents supérieurs des huit soldats ou forces policières ont également insisté sur le fait qu’ils ne pouvaient intervenir qu’en cas de légitime défense ou lorsque les agresseurs sont à vue.
---/---


Il n'est pas certain que l'intervention des militaires de la mission Sentinelle "aurait pourtant pu sauver la vie de nombreuses victimes" mais pour le coup leur NON intervention pose effectivement de sérieuses questions que le rôle et le fonctionnement de cette mission et délivre un message aux terroristes en puissance...

Ceci étant, après le Bataclan Bernard Cazeneuve alors ministre de l'intérieur à revu le rôle des primo-intervenants dans ce genre de situation et à équiper certaines forces de police de l'équipement nécessaire... Dans le quartier de l'Opéra récemment de simples policiers primo intervenants ont ainsi démontré leur efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 10 Juin 2018, 17:27

Qu'est ce qu'un "primo intervenant" ?
Lorsque certains veulent même désarmer les policiers qui ne sont pas supposés faire des interventions... cas du policier anglais planton devant un édifice public poignardé sans pouvoir se défendre avant que son collègue lui armé tue leur agresseur.

Le brave archer qui fait la circulation peut à tout moment se retrouver face à une voiture dans laquelle se trouvent trois braqueurs lourdement armés selon l'expression journalistique il sera malgré lui, primo intervenant car les loubards ne lui feront pas de cadeau même s'il fait la circulation.
Notre flicard au milieu de son carrefour primo intervenant involontaire se retrouvera avec son calibre individuel pour "traiter la situation". (dans le meilleur des cas)
Ne comptons même pas les archers du roi qui jouent au toréador ou deviennent des quilles de bowling pour des automobilistes qui veulent se payer un bon moment.  

Dans le même ordre d'idée je n'ai pas encore vu selon les directives de Mr Caseneuve (elles ne sont sans doute pas arrivée dans les services) de gugusse faisant des constatations à la suite d'un accident de voie publique avec un fusil d'assaut sur le dos... et pourtant nombre de policier ou de gendarmes sont trucidés dans ce genre de cas de figure ou analogue alors qu'ils accomplissent des missions banales qui par le jeu des circonstances deviennent des opérations à risques.

Il y a moins de casse dans les groupes d'intervention qui agissent en force, équipés en conséquence et entrainés...

Je n'ose même pas citer l'exemple classique du policier qui part déjeuner ou en vérification banale et se retrouve à la suite de l'appel de la concierge voisine au milieu d'une affaire aussi ingérable qu'imprévisible... le plat du jour avec le pistolet mitrailleur sur l'épaule Mr Caseneuve ne l'a pas prévu... et pourtant l'expérience prouve que c'est hyper fréquent.

L'arrivée du GIGN ou du RAID n'est pas instantanée en revanche l'équipage en patrouille est au premières loges et fait avec ou plutot sans.

Le problème de l'action est plus facilement soluble par du personnel entrainé et coordonné en nombre suffisant que par des gens arrivés fortuitement non équipés pour la situation. Dommage ce sont pourtant eux qui ouvrent le bal...

Lorsque 3 ou 4 sauvage trucident méthodiquement à l'arme de guerre des gens parmi des centaines de personnes enfermées dans une salle, effectivement je persiste à penser que si on peut disposer de quelques individus armés de fusils de bonne puissance on doit tout de même mieux faire face à la situation qu'à deux avec chacun une arme de poing.

Pour la beauté de la démonstration j'ajoute que la légitime défense d'autrui existe et que lorsque l'on trucide à la chaine s'il faut attendre une réquisition écrite pour intervenir je conçois que nous ayons quelques difficultés à mettre les malfrats hors d'état de nuire... et peut être des questions à poser à la hiérarchie.
Si lorsque l'on tire par rafales sur des gens désarmés dans une salle de spectacle (ce qui doit faire du bruit et intriguer des gens chargé de la paix publique) on en est à s'interroger sur l'intérêt d'utiliser des armes voire même de mettre celles que l'on a avec soi à la disposition de la police pour faire cesser le carnage il reste à tirer l'échelle.

Si ce dossier se termine en eau de boudin avec à la clé une affaire de non assistance... je dois avouer (si les faits sont vérifiés) que la surprise ne va pas me faire tomber de ma chaise.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 10 Juin 2018, 18:05

tonton christobal a écrit:
Le brave archer qui fait la circulation peut à tout moment se retrouver face à une voiture dans laquelle se trouvent trois braqueurs lourdement armés selon l'expression journalistique il sera malgré lui, primo intervenant car les loubards ne lui feront pas de cadeau même s'il fait la circulation.

Comme ce qui est hélas arrivée à la native de Fontenay Aurélie Fouquet, policière municipale à Villiers-sur-Marne.... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1784-villiers-sur-marne-honore-la-memoire-d-aurelie-fouquet




tonton christobal a écrit:
Dans le même ordre d'idée je n'ai pas encore vu selon les directives de Mr Caseneuve (elles ne sont sans doute pas arrivée dans les services) de gugusse faisant des constatations à la suite d'un accident de voie publique avec un fusil d'assaut sur le dos...

Quelques précisions sur ce qui a été décidé après le Bataclan....

L'arrivée de nouveaux véhicules n'est pas anodines car quand ces mesures ont été mises en place, certains équipages de la BAC avaient des véhicules dont le coffre ne pouvait pas contenir le matériel dont ils étaient dotés !

Citation :
---/---
Pour ce qui est des « primo-intervenants », un plan spécifique BAC-PSIG a été décidé en octobre 2015 et officiellement lancé en février par le ministre [ Bernard Cazeneuve ] . Il prévoit la dotation de fusils d’assaut, casques et visières balistiques, gilets pare-balles, boucliers résistant aux balles de kalachnikov. Pour un montant à 17 millions d’euros.

Les policiers et gendarmes sont notamment progressivement dotés de puissants fusils HK G36, jusque-là réservés aux seules unités d’élite, et de pistolets à impulsion électrique LBD. Les premiers sont destinés à parer à toute tuerie de masse, a insisté M. Cazeneuve, mais aussi à des faits de grand banditisme, comme le braquage de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) en octobre 2015, où un policier avait été très grièvement blessé et qui, a-t-il dit, « m’a marqué ».

Il a également annoncé trois cents nouveaux véhicules d’ici à la fin juin pour remplacer ceux hors d’âge et a pointé « l’effort massif » du gouvernement pour doter les forces de l’ordre en moyens et en matériels.
---/---
https://abonnes.lemonde.fr/police-justice/article/2016/04/01/cazeneuve-presente-son-plan-pour-les-premiers-intervenants-face-a-un-attentat-de-masse_4894323_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 10 Juin 2018, 18:33

Le primo intervenant ce n'est pas l'équipage qui est requis et dont on est supposé attendre beaucoup sauf lorsque l'on regroupe les 3 BAC théoriques pour en faire 2...

Le primo intervenant c'est le gugusse armé de son carnet à la main, qui flanque un PV pour un stationnement interdit et qui se retrouve avec 3 braqueurs qui sortent de la BNP devant laquelle il se trouve entrain de tartiner la bagnole.
Celui là il n'a pas toujours le temps de comprendre ce qui se passe.

Pour ce qu'il en est des super men de la BAC... et de leur super matos ne confondons pas avec les commandos marine, les nageurs de combat... ou le 2e  REP. Retombons sur terre.

Ce qui n'explique toujours pas que des gens soient restés l'arme au pied alors que ça trucidait à coté et que l'on puisse justifier qu'ils refusent de mettre leurs armes à la disposition de ceux qui allaient au mastic.

Si les faits sont avérés il y a tout de même matière à réflexion.

NB entre la prise de décision médiatique et l'action c'est comme pour le temps de refroidissement du canon... il se passe un certain temps.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 13 Juin 2018, 20:56

Citation :
Un policier et sa compagne tués dans les Yvelines : le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête

Le Monde.fr avec AFP | 13.06.2016 à 23h08 • Mis à jour le 14.06.2016 à 01h43

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisi, dans la nuit de lundi 13 juin à mardi 14 juin, de l’enquête sur la mort d’un policier et de sa compagne à Magnanville (Yvelines). Le commandant de police de 42 ans a été tué, lundi dans la soirée, devant son domicile de plusieurs coups de couteau. Le meurtrier, qui s’est ensuite retranché dans la maison, a été abattu lors d’un assaut des policiers d’élite du RAID.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/06/13/un-policier-tue-devant-chez-lui-de-plusieurs-coups-de-couteau-dans-les-yvelines_4949770_1653578.html[/quote]


13 juin 2016-13 juin 2018
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 17 Juin 2018, 15:20

Citation :
Une femme blesse deux personnes au cutter à la Seyne-sur-mer en criant "Allah akbar"

AFP, publié le dimanche 17 juin 2018 à 14h03

Une femme a été placée en garde à vue dimanche à la Seyne-sur-mer (Var) après avoir blessé deux personnes au cutter à la caisse d'un supermarché en criant "Allah Akbar!", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Toulon.

Un client a été agressé par cette femme, qui l'a blessé au thorax avec un cutter en fin de matinée à la caisse d'un supermarché Leclerc. Hors de danger, il a été hospitalisé en fin de matinée, a précisé le procureur Bernard Marchal, confirmant une information de Nice-Matin. Une caissière a également été blessée plus légèrement.

"C'est apparemment le fait isolé d'une personne avec des troubles psychiatriques avérés", a commenté M. Marchal, "pour autant ça n'exclut pas qu'elle soit radicalisée". L'auteure de l'agression, qui n'est pas connue de la police, a été placée en garde à vue, et l'antenne de la police judiciaire de Toulon est saisie de l'enquête.

"Il y a présomption de tentative d'assassinat, et d'apologie du crime à connotation terroriste", a indiqué à l'AFP le procureur.

Une perquisition du domicile de la femme était en cours dimanche après-midi, notamment pour évaluer si "elle entretient ou non les liens avec Daech", selon le procureur.

"Nous ne savons pas encore si ces faits sont terroristes mais ils sont en tous cas terrorisants, car cet homme qui n'avait rien demandé s'est fait agressé à la caisse d'un supermarché", a estimé le procureur.
https://actu.orange.fr/france/une-femme-blesse-deux-personnes-au-cutter-a-la-seyne-sur-mer-en-criant-allah-akbar-CNT000001497Oh.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4468
Date d'inscription : 08/01/2012

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 18 Juin 2018, 15:55

Aux dernières nouvelles, les "troubles psychiatriques avérés" (selon le procureur, dimanche) ne résistent pas à l'examen (par un expert psychiatre) : "Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique" (selon le parquet, lundi)
Aurait-on trop hardiment supposé une des catégories établies d'handicapé(e)s ? (moteur, visuel, auditif, mental, psychique, etc...) au vu d'une carte handicapé ? Heureusement qu'un procureur a le droit de parler d'une affaire judiciaire, notamment, pour éviter la propagation de rumeurs...

Citation :
Attaque au cutter: l'accusée reconnue responsable de ses actes

La jeune femme qui a agressé deux personnes au cutter dans un supermarché de La Seyne-sur-mer (Var) dimanche a été reconnue responsable de ses actes par un expert psychiatre, selon le parquet de Toulon aujourd'hui. "L'examen psychiatrique effectué par un expert psychiatre l'a déclarée responsable des faits, avec aucune atténuation de sa responsabilité. Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique", a-t-on souligné de même source. L'auteure des coups de cutter est titulaire d'une carte d'adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche.
(..)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/18/97001-20180618FILWWW00154-attaque-au-cutter-l-accusee-reconnue-responsable-de-ses-actes.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 22 Juin 2018, 21:38

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Mur-to10


Le mur de la Tour Eiffel, symbole effarant de la capitulation européenne ?
21 juin 2018 Claire Beauchamp  Aucun commentaire

Le renversement des valeurs en est arrivé à un point tel que pour accepter – par pure doxa obligatoire – l’accueil de n’importe qui pour n’importe quelle raison dans l’espace Schengen – dont ceux qui expriment ouvertement le souhait de nous détruire, nous faisons l’exact contraire de ce que le bon sens recommande.

Ainsi, l’Europe sans frontières, livrée aux mille dangers d’une menace terroriste gravissime et totalement abusée par des demandeurs d’asile aux motifs la plupart du temps bien plus économiques qu’humanitaires, enferme sa propre population plutôt que de rétablir de véritables frontières.

Ainsi donc, là où les murs américain, israélien, hongrois choquent terriblement les bonnes consciences logeant le plus souvent au cœur de Paris où tôt chaque matin la police est chargée d’évacuer les « migrants » – notamment aux alentours du parc du Luxembourg – les murs autour de nos écoles, de nos monuments, de nos aéroports, de nos lieux de culte se multiplient.

Un mur à la frontière serait donc inefficace et pire encore, une insulte à l’humanité ; mais oppresser des peuples entiers à vivre avec une menace intérieure qu’ils n’ont jamais invitée et à se soumettre à des mesures sécuritaires extrêmement coûteuses – l’installation du mur de la tour Eiffel coûte 35 millions d’euros – pour un résultat très discutable serait une politique adaptée ?

Nous dépensons donc des milliards d’euros pour « notre sécurité » tout en laissant grande ouverte une Europe désarmée au poids géopolitique de plus en plus amoindri, incapable de peser sur les grands dossiers de la scène internationale, impuissante à empêcher des « volontaires » de l’humanitaire – apparemment rémunérés 10.000 euros par mois selon diverses sources – de participer avec les passeurs à l’envoi de si nombreux clandestins sur nos côtes.

A l’image de la zone « protégée » de la Tour Eiffel, les européens sont désormais prisonniers chez eux et pas moins livrés au danger. Des frontières seraient inacceptables mais enfermer la Tour Eiffel d’un mur hideux coûtant « un pognon de dingue » serait opportun ?

L’Europe fait tout à l’envers et surtout n’importe quoi, c’est pourquoi elle se meurt et que les peuples ne la supportent plus. Au final, nous ne sommes pas plus protégés et la menace poursuit son développement sans guère d’obstacles que quelques discours répétitifs, postures martiales et constructions pathétiques.

Il ne s’agit pas de « fermer » les frontières ou de caricaturer l’immigration mais d’avoir une politique cohérente incluant un véritable contrôle aux frontières comme il a existé fort longtemps sans pour autant empêcher l’asile politique.

On ne peut pas laisser venir n’importe qui en pleine « guerre » contre le terrorisme puis tenter, plutôt mal que bien, de s’en protéger une fois celui-ci parvenu jusque chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 15 Juil 2018, 13:45

Même si il n'en n'est resté qu'aux paroles celles-ci ont de quoi inquiéter...

Citation :
"Je bute tous les cathos" : un homme sème la panique dans le métro parisien

Orange avec AFP, publié le dimanche 15 juillet 2018 à 12h10

Un individu de 23 ans a causé une grosse frayeur à des usagers du métro parisien, samedi 14 juillet à la station Anvers, dans le nord de Paris.

"Je suis musulman et je bute toutes les cathos". Cette phrase, rapportée par Le Parisien a été hurlée sur les quais de la station Anvers (ligne 12), dans le métro de Paris, par un individu de 23 ans, qui a menacé les passagers d'un wagon qui était en arrêt prolongé. Selon Le Parisien, qui a révélé l'information quelques heures après les faits, le forcené a brandi un couteau avant de le ranger, puis d'être maîtrisé sans grande difficulté par des usagers de la rame.

Selon la même source, l'agresseur a été identifié comme un ressortissant égyptien nommé Emad F. Connu des services de justice pour deux condamnations de droit commun, il n'est cependant pas fiché S et ne figure pas dans les listes de la Direction du renseignement de la préfecture de police.
https://actu.orange.fr/france/je-bute-tous-les-cathos-un-homme-seme-la-panique-dans-le-metro-parisien-magic-CNT0000014OWYA.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 15 Juil 2018, 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyDim 15 Juil 2018, 14:54

On pourrait aussi se demander et surtout poser la question aux autorités qui nous bassinent avec l'état dit de droit pourquoi un étranger condamné à deux reprises pour des délits de droit commun est encore en France...

NOus avons sans doute une pénurie de truands donc on ne veut pas en manquer...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 11 Déc 2018, 22:33

Citation :
Le profil du tireur s'affine

Le tireur est fiché S auprès des services de renseignement. Selon nos informations, il a 29 ans et est né à Strasbourg.
https://www.bfmtv.com/police-justice/en-direct-des-coups-de-feu-ont-retenti-a-strasbourg-pres-du-marche-de-noel/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 08:24

Et bla et bla et bla...

Pas d'islamophobie, pas d'amalgam, on ne peut pas..., état de droit, pas possible... lois internationales... l'Europe, la gauche, la droite et le reste...

Et ça continue ! On peut marier des hommes avec des hommes itou pour les femmes, on signe des pactes vérolés sans consulter les Français, on modifie des lois en raison de pressions d'associations bidons qui n'ont aucune valeur représentatives mais on ne peut pas adapter la loi aux besoins ni se donner les moyens humains et matériels nécessaires afin de faire face à la situation.

On a pas de pognon pour payer les heures supplémentaires des flics ou renouveler le matériel mais on en trouve pour augmenter le personnel du staff des ministres de 20 ou 30 % , de faire la piscine de bréganson, d'acheter le service de sevres de la presidence et j'en passe...

Tout va bien ! Dormez braves gens...

Il faut être un salaud de populiste pour penser ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 08:57

tonton christobal a écrit:
Tout va bien ! Dormez braves gens...


Ce n'est pas parce que le tireur est un musulman fiché S chez qui la police a retrouvé une grenade lors d'une perquisition le matin-même qu'il s'agit d'un attentat terroriste...

Il peut tout à fait s'agir d'un tireur sportif qui partait au stand de tir et qui a trébuché, les coups de feu ayant fait trois morts et onze blessés étant alors parti par accident... Si, si, ça arrive !


Citation :
Attaque à Strasbourg : "La motivation terroriste de l'acte n'est pas encore établie", précise Laurent Nuñez

08h41, le 12 décembre 2018

Le secrétaire d'État auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñez précise mercredi que "la motivation terroriste" de la fusillade qui a fait trois morts mardi au marché de Noël de Strasbourg, "n'est pas encore établie".
https://www.europe1.fr/societe/attaque-a-strasbourg-la-motivation-terroriste-de-lacte-nest-pas-encore-etablie-precise-laurent-nunez-3819236
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 09:15

non ça ne peut pas arriver pour aller au stand il faut que le calibre soit vide, muni d'un blocage de détente et dans une valise fermée à clé...

les munitions étant dans le coffre et l'arme dans la bagnole... ou inversement (se pause la question du breack)

Sous peu les munitions devront être transportées démontées et assemblées au moment du tir

sous le règne de la connerie étatique institutionnelle tout est permis.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 12:51

Citation :
Le secrétaire d'État auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñez précise mercredi que "la motivation terroriste" de la fusillade qui a fait trois morts mardi au marché de Noël de Strasbourg, "n'est pas encore établie".


Laurent Nuñez a raison, il faut être prudent: ce n'est pas parce que le tireur était musulman, qu'il était fiché S et qu'il a crié "Allahou akbar !" que c'est un attentat terroriste...

Citation :
Le Monde il y a 14 minutes
"Le terrorisme a une nouvelle fois frappé notre territoire à Strasbourg", commence par déclarer le procureur, précisant ensuite que des "témoignages" récoltés par les enquêteurs montrent que le tireur a prononcé les mots "Allahou akbar !" au moment de la fusillade.
https://abonnes.lemonde.fr/police-justice/live/2018/12/12/fusillade-a-strasbourg-en-direct-trois-morts-la-france-en-urgence-attentat_5396194_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 13:03

Le tueur est il musulman ?

D'ailleurs les autorités musulmanes ne se privent pas d'expliquer que les musulmans ne sont pas concernés par les fêtes chrétiennes... sauf pour encaisser la "prime de noel" que l'on prend sans se poser de question.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 15:00

tonton christobal a écrit:
Le tueur est il musulman ?

On est effectivement en droit de se poser cette question à laquelle Laurent Nuñez ferait sûrement une réponse prudente...

Peut-être que le tueur est adventiste du 7ème jour !


Citation :
Attaque de Strasbourg : le père et deux frères du suspect en garde à vue
G.L., J.P-L.| 12 décembre 2018

Après la fusillade perpétrée mardi soir à Strasbourg, l’enquête a rapidement permis d’identifier Chérif C. comme étant le tireur. Dans le taxi qui le conduisait, après la tuerie, dans le quartier du Neuhof, le suspect a mentionné une grenade, selon le procureur de la République de Paris, citant le chauffeur entendu comme témoin.

Les enquêteurs ont fait le lien avec la grenade retrouvée le matin même chez Chérif C., dans le cadre d’une enquête pour tentative d’homicide.

« Plusieurs perquisitions ont été réalisées cette nuit dans des lieux que » Chérif C. « est susceptible de fréquenter » et « quatre proches ont été placés en garde à vue cette nuit », a indiqué le procureur Rémy Heitz.

Parmi ces personnes figure le père du suspect, qui habite Strasbourg, ainsi que deux de ses frères, selon nos informations. L’un des frères, prénommé Sami, appartient à la mouvance salafiste strasbourgeoise.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-de-strasbourg-le-pere-et-deux-freres-du-suspect-en-garde-a-vue-12-12-2018-7966638.php
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1358
Date d'inscription : 13/02/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 16:40

N'est ce pas une manière de fêter Noël en terre d'Islam de tirer en cavalcade guèrrière acompagnée par les you you ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 12 Déc 2018, 21:23

Citation :
Attentat à Strasbourg : qui est Chérif Chekatt, l’auteur présumé de la fusillade ?

Publié aujourd’hui à 14h32, mis à jour à 20h35

Le profil de Chérif Chekatt, l’auteur présumé de l’attentat sur le marché de Noël de Strasbourg, se dessine peu à peu, alors que ce dernier est toujours en fuite, mercredi 12 décembre. La police nationale a diffusé mercredi soir un appel à témoins pour tenter de le retrouver.

Ce Strasbourgeois de 29 ans, connu des services spécialisés pour radicalisation, présente un lourd passé judiciaire. « Il est très connu des services de police et de justice », a confirmé Rémi Heitz, le procureur de la République de Paris.

Né à Strasbourg en 1989, l’individu est connu comme « délinquant multirécidiviste depuis son plus jeune âge », notamment pour des faits de violences, vols ou encore destructions, commis en France, en Allemagne et en Suisse. Présentant un « casier judiciaire important » — 27 condamnations au total — le suspect a été « incarcéré à de nombreuses reprises », a fait savoir le procureur de la République.

Sur son parcours carcéral, la ministre de la justice, Nicole Belloubet, a précisé sur Public Sénat mercredi qu’il avait « effectué en France deux peines de prison de deux ans chacune, qu’il avait purgées ». « Il est sorti de prison il y a trois ans, de sa dernière condamnation », a-t-elle ajouté. Il a également été condamné à « deux ans et trois mois de prison en 2016 pour cambriolages » en Allemagne, a précisé à un porte-parole du ministère de l’intérieur de la région de Bade-Wurtemberg, où l’intéressé avait sévi. Il a purgé un peu plus d’un an en Allemagne avant d’être expulsé en France, a-t-il ajouté.

C’est lors de son dernier passage en prison en France, de 2013 à 2015, que le suspect se serait radicalisé. A cette époque, il a attiré l’attention des services de renseignement pour des violences, pour la radicalisation de sa pratique religieuse, et son prosélytisme. En prison, l’homme « incitait à la pratique de la religion sous une forme radicale, mais rien ne permettait de détecter un passage à l’acte dans sa vie courante », a précisé le secrétaire d’Etat à l’intérieur, Laurent Nunez, sur France Inter, mercredi matin. En janvier 2016, il est inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Une fiche « S » est ensuite émise en mai 2016. Chérif Chekatt a donné lieu, depuis lors, à de multiples surveillances de toute nature, de même que son environnement proche, sans qu’aucun signe avant-coureur de passage à l’acte ne soit détecté.

En lien avec les gendarmes et dans le cadre du groupe d’évaluation départemental (GED) de la radicalisation, piloté par le préfet du Bas-Rhin, tous les éléments en possession des services de renseignement avaient néanmoins été partagés depuis cet automne en vue de faire aboutir la procédure judiciaire en droit commun qui le visait. Cette stratégie est devenue un des axes privilégiés de travail des services pour les individus « radicalisés » qui ne relèvent pas de procédure pour terrorisme stricto sensu.

Considéré comme faisant partie du haut du spectre de surveillance, c’est la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui assurait dernièrement ce suivi de façon « active », selon M. Nunez. Ce « radicalisé » n’a « jamais été connu pour des délits liés au terrorisme », a insisté le secrétaire d’Etat à l’intérieur, démentant qu’il ait essayé de se rendre en Syrie.

Le secrétaire d’Etat a aussi appelé à la prudence, quant à la motivation terroriste, même si la section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête pour « assassinats et tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ». Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République de Paris s’est avancé sur cette piste, déclarant : « Le terrorisme a une nouvelle fois frappé notre territoire à Strasbourg. » Et de préciser que des « témoignages » récoltés par les enquêteurs montrent que le tireur a prononcé les mots « Allah akbar ! » au moment de la fusillade.

Avant l’attaque de mardi, le fuyard était déjà recherché dans une affaire de vol à main armée avec « sa bande de malfrats » en août 2018 « qui aurait mal tourné », avec une tentative d’homicide, selon une source proche. Il devait pour cette affaire être interpellé mardi matin par les gendarmes et les fonctionnaires de la DGSI, mais l’homme n’était pas chez lui. Une grenade et un pistolet ont été retrouvés à son domicile.
https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/12/12/toujours-en-fuite-le-tireur-de-strasbourg-est-un-radicalise-au-lourd-passe-judiciaire_5396463_1653578.html


Mais la réaction est ferme...

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Captur14
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 18 Déc 2018, 07:40

Attentat de Strasbourg: comment on fabrique le déni
L'attentat de Strasbourg n'a pas mis fin au "pas d'amalgame"


par Yves Mamou  - 18 décembre 2018

________________________________________
L’attentat de Strasbourg a mis en acte plusieurs facettes du déni tel qu’il se pratique en France, chaque fois qu’il est question d’islamisme ou de terrorisme islamiste.
________________________________________

Règle n°1: le déni est d’abord celui de l’Etat et de la classe politique
Le 12 décembre, alors qu’il est déjà acquis qu’un terroriste islamiste nommé Chérif Chekatt, d’origine algérienne, délinquant multirécidiviste, tire à vue sur les badauds du marché de Noël de Strasbourg, les pouvoirs publics s’emploient à nier l’attentat. Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, sur France Inter, refuse de qualifier les actes du tueur islamiste d’ « attentat ». Quelle raison donne-t-il ? « Le tireur n’a jamais essayé de se rendre en Syrie ».

Bruno Studer, député LREM, a sangloté deux jours plus tard sur les bancs de l’Assemblée nationale en déclarant : « Hier soir, un Strasbourgeois né à Strasbourg, un Alsacien né en Alsace, un Français né en France, et n’ayant grandi nulle part ailleurs qu’à Strasbourg, en Alsace et en France, a décidé pour des raisons que l’enquête déterminera de semer la terreur sur le marché de Noël de Strasbourg ».

MM. Studer et Nunez ont cherché tous deux à déréaliser le réel. Telle est la définition du déni. Les attentats islamistes ne sont pas des attentats islamistes car l’islam est une religion de paix et d’amour. Questionner l’islam reviendrait à « stigmatiser » l’ensemble des musulmans. L’attentat de Strasbourg doit rester l’acte isolé d’un « Français » lambda, incompréhensible, et donc dément. Telle est d’ailleurs la thèse de la justice depuis 2015 : les terroristes sont des déséquilibrés qui agissent seuls.

Il serait bien sûr inacceptable, tant sur les plans moral que politique, de pointer un doigt accusateur sur l’islam et les musulmans. Mais le dédouanement en bloc, la négation de la sécession politique et culturelle d’une frange importante de la communauté des Français musulmans, sont-ils pour autant acceptables ?

Règle n°2: le déni s’appuie sur les « experts »

Cette politique publique du déni est servie par de puissants alliés. Médias et experts s’associent souvent pour conforter la thèse que l’islam ne saurait être meurtrier. Pour ce faire, il n’existe qu’une seule technique connue : transformer le tueur en victime. C’est ce qu’ont fait le 14 décembre, Le Monde et Farhad Khosrokhavar, « expert » de l’islam et auteur de plusieurs livres sur le sujet. Affirmer que Chekatt « est un individu animé par un islamisme radical, fait peur à la société et crée une atmosphère de panique généralisée »,explique M. Khosrokhavar. Refusant de « faire peur », M. Khosrokhavar a donc développé la thèse devenue un classique que Chekatt était un pauvre garçon « désespéré » « qui veut en découdre avec la société, en a assez de vivre une vie éclatée entre la prison et le monde extérieur ». Strasbourg n’a pas été victime d’un attentat islamiste mais d’un « moment de fragilité psychologique ou un désir de revanche » sociale d’un malheureux.

Le chercheur Olivier Roy est le chef de file de cette école de la désinformation. Olivier Roy analyse la réislamisation des sociétés musulmanes comme la conjonction de quêtes existentielles individuelles. « Allah akbar » serait selon lui l’équivalent du peace and love des hippies des années 1960. Plus la chape islamiste massifie les populations, plus il perçoit les rues du Caire comme peuplées de hippies musulmans en quête de solutions personnelles.

On voit bien l’intérêt de cette « théorie » pour les pouvoirs publics. Elle permet de ne pas répondre à cette question vitale que chaque Français se pose : le musulman du coin de la rue est-il ou non cet inquiétant voisin qui menace de découper le juif ou le mécréant à la machette ? Olivier Roy et Farhad Khosrokhavar contribuent au déni de l’Etat quand ils bottent la question en touche et affirment que les jeunes radicalisés ne sont pas des terroristes islamistes, mais des hippies qui ont mal tourné.

Gilles Kepel, l’un des rares vrais experts français de l’islam, s’est indigné sur FranceTv info de ces calembredaines meurtrières : « Certains spécialistes, comme le sociologue Farhad Khosrokhavar, expliquent que Cherif Chekatt n’était pas un djihadiste mais un déprimé, qu’il a fait cela par désespoir. On a là l’explication de l’échec total de ce qu’a été notre politique par rapport à ce phénomène : l’incapacité à comprendre la dimension idéologique de la radicalisation, à comprendre ce qu’il se passait dans les prisons, etc. Il faudrait que le président de la République se saisisse de cette question et arrête de faire en sorte que notre administration soit à côté de la plaque sur ce type d’enjeu. »
Mais à quoi bon s’égosiller dans le désert. Les forces du déni sont puissantes.

Règle n°3: les médias sont le principal relais du déni

Aux tenants de la classe politique et des experts, il faut ajouter les médias. Quelle meilleure façon d’accréditer la thèse du déséquilibré dans le public que d’aller interviewer le père et la mère du terroriste assassin. Lesquels, comme n’importe quelle famille française, ont éduqué leur rejeton dans le respect de la loi et de l’ordre républicain. Le déni fonctionne sur ces présupposés communs. Comme l’islam, la famille est un relais de paix et d’amour.

France 2 est donc allé interviewer la famille Chekatt. Et les Français ont découvert le père Chekatt, le chef orné d’un bonnet à l’effigie de Che Guevara et portant la barbe teinte en roux des salafistes les plus radicaux. La question de France 2 était : comment votre fils a-t-il pu aussi mal tourner ? La réponse du père (des voisins, des amis, de la grand-mère) est toujours la même : il était très-très gentil.
Bref, la télé filme le cœur d’une cellule islamiste radicalisée, mais refuse de voir ce qui crève les yeux :  le père est lui-même islamiste, fiché S et se teint la barbe en roux, au henné pour mieux imiter le prophète. Ils sont en France depuis trente ans, parlent à peine le français, et les murs délabrés de leur appartement, son mobilier plus que sommaire témoignent moins de la pauvreté que du refus de s’installer confortablement dans la société française.


Aucune question dérangeante ne sera posée : pourquoi portez-vous la barbe des salafistes? Que signifie ce bonnet à l’effigie de Che Guevara ? Quelle éducation avez-vous donné à votre fils pour qu’il soit considéré comme un délinquant même par les enseignants de son école primaire ?…
Le déni est si puissant que les islamistes radicaux n’ont même plus besoin de se cacher. Ils sont là au grand jour et personne ne veut les voir. La police elle-même a relâché le couple parental après moins de 24 heures d’interrogatoire. Rappelons que les services sociaux ont mis gracieusement un logement social à Tremblay-en-France, à la disposition de Zoulikah Merah, la mère de Mohamed Merah pour qu’elle puisse se rapprocher de son fils Aldelkader Merah, incarcéré à Villepinte en 2017.

Règle n°4: « Vous n’aurez pas ma haine »
L’autre forme du déni médiatique est de trouver celui qui clamera « vous n’aurez pas ma haine ». Un rôle que le professeur Philippe Meirieu a tenu à merveille lui, dont le tweet sera abondamment relayé par les réseaux sociaux. « Attentats de Strasbourg : la barbarie est là, tapie dans notre quotidien. Surtout ne pas oublier que le passage à l’acte, même préparé de longue date, peut toujours être suspendu par un mot, un geste, une rencontre. Adoucir le monde, voilà l’urgence. »

Règle n°5: le musulman est la seule victime de la société française

Enfin, ce concert déréalisant, se termine toujours par les mêmes points d’orgue : les déclarations des leaders de la communauté musulmane. Ils viennent toujours opportunément rappeler qu’il n’existe qu’une seule victime en France, c’est le musulman. « Les musulmans vivent dans un climat anxiogène », a déclaré Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris dans un entretien accordé début décembre à un journal algérien. Le même trouverait profondément inconvenant que l’on se demande si les Français non-musulmans ne vivent pas eux-aussi dans un climat anxiogène. Du fait des musulmans radicalisés par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 18 Déc 2018, 08:53

tonton christobal citant Yves Mamou a écrit:
Bruno Studer, député LREM, a sangloté deux jours plus tard sur les bancs de l’Assemblée nationale en déclarant : « Hier soir, un Strasbourgeois né à Strasbourg, un Alsacien né en Alsace, un Français né en France, et n’ayant grandi nulle part ailleurs qu’à Strasbourg, en Alsace et en France, a décidé pour des raisons que l’enquête déterminera de semer la terreur sur le marché de Noël de Strasbourg ».



Sauf que selon la presse algérienne c'est quand même un drôle d'alsacien !

Et oui, à l'heure d'internet il n'est plus possible à un Bruno Studer, tout député LREM qu'il soit, de nous prendre pour des truffes !

Citation :
EXCLUSIF – Les détails de l’arrestation de deux frères de Cherif Chekatt en Algérie
Adherbal 4 jours passées

Algérie – Deux frères de Cherif Chekatt, l’assassin présumé du marché de Noël à Strasbourg, ont été arrêtés en Algérie. Il s’agit de Sami Chekatt et Abderrahmane (dit Abdou). L’arrestation de ce dernier a été révélée par ALG24.

Selon une source proche de la famille Chekatt, interrogée par ALG24, Sami a été arrêté dans un hôtel de la ville de Azzaba, dans la wilaya de Skikda. Il y séjournait depuis quelques jours afin de suivre les travaux de construction de la maison de sa mère.

Selon la même source, les parents du présumé terroriste sont divorcés depuis des années. Leur mère, toujours en garde à vue en France, voyage souvent en Algérie, où elle a d’ailleurs passé ses vacances cet été à Skikda, Est du pays.

S’agissant d’Abderrahmane Chekatt, il a été interpellé à son arrivée depuis la France à l’aéroport Rabah Bitat de Annaba, à l’Est du pays. Ce dernier dirige en France une association de jeunes. Sa venue en Algérie étant après le passage à l’acte de son frère Cherif a soulevé des soupçons, ce qui explique son arrestation.

Par ailleurs, le père de l’assassin présumé de Strasbourg est lui aussi placé en garde à vue et interrogé en France. Comme son ex-épouse, il est originaire du Sud-Est de Skikda. Il s’est installé en France pour travailler, explique notre source.
Notre source explique, cependant, que Cherif Chekatt n’était pas radicalisé avant des passages en prison en France et en Allemagne.
https://www.alg24.net/exclusif-details-de-larrestation-de-deux-freres-de-cherif-chekatt-algerie/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 19 Déc 2018, 05:12

Strasbourg : un demi-frère de Chérif Chekatt interpellé pour vol à main armé
Par Journaliste Figaro Le figaro.fr AFP agence Publié le 18/12/2018 à 20:53

Ce jeune homme, âgé de 15 ans, est soupçonné d'avoir tenté de dérober le portefeuille d'un passant accompagné de deux complices. Les trois personnes ont été interpellées lundi, et leur garde à vue a été prolongée ce mardi.

Un demi-frère de Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat commis il y a une semaine à Strasbourg, a été interpellé lundi dans cette ville de l'est de la France pour «vol aggravé sous la menace d'une arme», selon des sources concordantes. Il est soupçonné d'avoir tenté de dérober le portefeuille d'un passant accompagné de deux complices, a précisé une source policière, confirmant une information de la chaîne de télévision BFMTV.



Selon la chaîne d'information en continu, le demi-frère de Chérif Chekatt, âgé de 15 ans, et ses deux complices ont braqué le passant avec une arme de poing. Les faits se sont déroulés à proximité d'un parc, dans le quartier des Poteries, où Chérif Chekatt habitait.

L'enquête se poursuit
La garde à vue des trois personnes interpellées a été prolongée ce mardi, a dit une autre source policière. «Les investigations sont en cours, sous l'autorité du parquet de Strasbourg, pour connaître la réelle implication des uns et des autres», a-t-on précisé. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale du Bas-Rhin.

L'attentat à Strasbourg a fait cinq morts et une dizaine de blessés, dont cinq ont pu regagner leur domicile, a précisé mardi le préfet du Bas-Rhin, Jean-Luc Marx. Par ailleurs, un homme de 37 ans a été mis en examen, lundi, pour association de malfaiteurs terroriste criminelle» et «acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste». Il est notamment soupçonné d'avoir fourni le revolver de la fin du XIXe siècle à l'assaillant.

-------------------

et on va nous passer en boucle à la télé le gentil papa avec son bonnet du ché et la barbe teinte qui élève ses enfants dans le respect de la loi...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyJeu 20 Déc 2018, 09:03

tonton christobal citant Yves Mamou a écrit:
Bruno Studer, député LREM, a sangloté deux jours plus tard sur les bancs de l’Assemblée nationale en déclarant : « Hier soir, un Strasbourgeois né à Strasbourg, un Alsacien né en Alsace, un Français né en France, et n’ayant grandi nulle part ailleurs qu’à Strasbourg, en Alsace et en France, a décidé pour des raisons que l’enquête déterminera de semer la terreur sur le marché de Noël de Strasbourg ».

Suite...

Citation :
Attentat de Strasbourg : la famille de Cherif Chekatt demande l'inhumation du corps en Algérie

mercredi 19 décembre 2018 à 17:33 Par Wyloen Munhoz-Boillot

Près d'une semaine après la mort de Cherif Chekatt, le tueur de l'attentat de Strasbourg, sa famille demande à ce que son corps soit rapatrié en Algérie, pays d'origine de la famille.

La famille de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg qui a fait 5 morts et 11 blessés, a demandé à ce que son corps soit rapatrié en Algérie, selon le maire de Strasbourg Roland Ries.

Mardi, le père de Cherif Chekatt a demandé le certificat d'inhumation à la mairie de Strasbourg. Demande acceptée par le procureur de la République de Paris. La décision incombe désormais au consulat d'Algérie. "Si l'Algérie refuse, une sépulture anonyme, sans médiatisation, pourrait être une possibilité", estime Roland Ries.

Une demande qui arrange la municipalité. "Ça me simplifie les choses, ça m'enlève un dilemme difficile", a déclaré Roland Ries mercredi après-midi. Le lieu d'enterrement de l'auteur de l'attentat du marché de Noël a fait l'objet de débats. Alain Fontanel, premier adjoint de la Ville, avait annoncé mardi que "la sépulture du terroriste n’a[vait] pas sa place à Strasbourg".

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé à l'inhumer "le plus rapidement possible" et "dans l'anonymat" pour "éviter d'en faire une victime".
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/attentat-de-strasbourg-la-famille-de-cherif-chekatt-demande-l-inhumation-du-corps-en-algerie-1545237035
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyJeu 20 Déc 2018, 16:32

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyJeu 20 Déc 2018, 18:35

Belle intervention de ce député... il oublie de préciser pourquoi cet Alsacien Français élevé en France a trucidé une demi douzaine de personnes et en a blessé autant...

Sans doute un détail sans importance... comme son pedigree judiciaire assez remarquable en matière de ratio age et fréquentation des services de police divers.
Je déplore que visiblement ce détail n'intéresse pas ses collègues qui l'applaudissent et que personne ne relève ces "oublis".
Passons sur le contexte familial visiblement honorable... sur lequel on met le couvercle.

NB peut être un effet secondaire d'une scolarité traumatisante chez les jésuites.

Une pareille mascarade à l'assemblée nationale dépasse les bornes admissibles en matière de foutage de gueule.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 21 Déc 2018, 00:38

Et au Maroc....

Citation :
Meurtre de deux jeunes Scandinaves au Maroc : deux vidéos orientent vers la « piste terroriste »

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 09h58, mis à jour à 18h10

La piste terroriste se précise dans le meurtre de deux jeunes touristes norvégienne et danoise, dont les corps ont été découverts lundi 17 décembre dans une vallée du massif du Haut Atlas réputée pour ses sentiers de randonnée. Une vidéo d’allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), que Le Monde a pu visionner, a été partagée sur les réseaux sociaux.

Diffusée sur Twitter et Telegram, elle met en scène un groupe de quatre personnes, filmées dans une pièce sombre avec un drapeau de l’EI confectionné à la main accroché à un mur. Trois des quatre hommes qui y apparaissent correspondent aux images des suspects arrêtés par la police marocaine qui ont été publiées dans la presse. L’un d’eux affirme que la cellule a répondu aux appels de l’« émir des croyants, Abou Bakr Al-Baghdadi », le chef de l’EI, et en « soutien à nos frères de par le monde, et particulièrement nos frères de Hajin [détruite] par l’aviation croisée ».

Cette vidéo, dont l’authenticité a été confirmée jeudi soir par le procureur de Rabat, « a été enregistrée la semaine dernière, avant l’exécution des actes criminels faisant l’objet de l’enquête », selon le communiqué officiel.

Dernier centre de commandement urbain de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie, la ville de Hajin a été reprise par les Forces démocratiques syriennes (FDS) la semaine passée. Les quatre hommes prêtent ensuite allégeance à Abou Bakr Al-Baghdadi.

Les services de renseignement danois (PET) ont également indiqué, jeudi, analyser une première vidéo qui pourrait montrer le meurtre de l’une des deux jeunes Scandinaves. Ce film, extrêmement brutal, qu’a également pu consulter Le Monde est vraisemblablement pris à l’aide d’un téléphone. Il montre l’assassinat de l’une des deux touristes, égorgée vivante. L’un des bourreaux, en dialecte marocain, prononce alors une unique phrase : « Aux frères de Hajin. »

Le procureur marocain en charge du dossier a précisé dans un communiqué que « les investigations se poursuivent pour authentifier une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, présentée comme montrant le meurtre d’une des deux touristes ». « La vidéo, nous sommes sur le plan technique en train de l’analyser, nous ne pouvons pas encore confirmer ou démentir son authenticité. La vidéo est entre les mains du laboratoire scientifique. C’est une question d’heures », a précisé le porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Si l’implication de ces hommes est confirmée, elle pourrait éloigner l’hypothèse d’un crime d’opportunité et d’une rencontre fortuite entre les deux Scandinaves, qui avaient décidé de bivouaquer en montagne, et les terroristes présumés. Après avoir évoqué un crime crapuleux, la police marocaine envisage sérieusement la « piste terroriste ». « La piste radicale islamiste n’est pas écartée, du fait du profil » des suspects arrêtés, « qui ont des liens avec le milieu islamiste radical », a déclaré à l’AFP une source proche du dossier.

Au total, quatre hommes ont été arrêtés à Marrakech. Le premier suspect, arrêté le jour-même de la découverte des corps dans un quartier populaire de Marrakech, « appartient à un groupe extrémiste », selon un communiqué du procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat. Les trois autres suspects, dont l’un a un « passé judiciaire lié à des actes terroristes », ont été arrêtés peu après dans la même ville, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Les deux victimes sont deux amies : Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans. Elles étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc. Leurs corps ont été découverts lundi dans un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, sur la route du mont Toubkal, le plus haut sommet d’Afrique du Nord. L’une des deux a été décapitée, a indiqué à l’AFP la source proche du dossier.

Le Maroc avait été meurtri par des attaques à Casablanca en 2003 (33 morts) et à Marrakech en 2011 (17 morts). Depuis, le pays, qui met souvent en avant sa sécurité, a été épargné par les attaques djihadistes. « C’est un événement qui peut arriver n’importe où mais qui n’entache en rien ni la stabilité et la sécurité assurée pour le tourisme », a tenu à souligner une source proche du dossier à l’AFP. Le double meurtre du Haut Atlas « est pris très au sérieux » par les autorités marocaines, a assuré la même source, assurant que les ambassades du Danemark et du Norvège « sont associées » aux investigations et que « tout se fait dans la transparence totale ».

Le double assassinat a semé la consternation à Imlil, une localité de montagne de 10 000 habitants sans histoires qui, avec ses auberges et ses modestes gîtes, sert de camp de base aux randonneurs étrangers. On s’y inquiète d’une possible désaffection des touristes. A Imlil, beaucoup préfèrent se taire pour ne pas « nuire à l’image de la région ». Certains disent avoir été sommés par les autorités de ne pas parler aux journalistes. « Notre région est sûre, ceux qui ont fait ça ne sont pas d’ici », assure à l’AFP Mohamed, le patron sexagénaire d’une auberge familiale au bout de la route goudronnée qui conduit à Imlil, avant les pistes caillouteuses menant vers les cimes enneigées du mont Toubkal.

Madjid Zerrouky
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/12/20/meurtre-de-deux-touristes-au-maroc-la-piste-terroriste-envisagee_5400201_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 21 Déc 2018, 10:47

pour parodier une célèbre pièce : qu'allaient elles faire dans une telle galère ?
L'inconséquence doit avoir des limites...
Deux jeunes femmes en camping dit sauvage dans de telles contrées ça fait réfléchir... les gens qui comme moi ont parfois des idées curieuses.
J'avoue qu'un tel projet chez les nanas de la famille aurait rencontré des réticences... mais nous sommes arriérés.

Je vais être une fois de plus en dehors des clous, la piste islamiste est elle la seule à devoir être explorée.

Une autopsie faite par des gens indépendants et compétents devrait elle amener des découvertes surprenantes ?

Avec des suspects arrêtés et le corps des victimes à disposition on devrait faire quelques études...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 14 Jan 2019, 19:54

Citation :
Attaque à Strasbourg : "La motivation terroriste de l'acte n'est pas encore établie", précise Laurent Nuñez

08h41, le 12 décembre 2018

Le secrétaire d'État auprès du ministère de l'Intérieur Laurent Nuñez précise mercredi que "la motivation terroriste" de la fusillade qui a fait trois morts mardi au marché de Noël de Strasbourg, "n'est pas encore établie".
https://www.europe1.fr/societe/attaque-a-strasbourg-la-motivation-terroriste-de-lacte-nest-pas-encore-etablie-precise-laurent-nunez-3819236[/quote]


Visiblement la police est passé à coté de la plaque...

Citation :
Attentat à Strasbourg : comment Cherif Chekatt a préparé pendant des mois son projet terroriste

Mis à jour le 14/01/2019 | 19:38
publié le 14/01/2019 | 19:30

Les policiers en ont désormais acquis la conviction : lorsqu'il s'élance dans le centre-ville de Strasbourg (Bas-Rhin), le soir du mardi 11 décembre, Cherif Chekatt n'a pas agi sur un coup de tête, mais a accompli un projet terroriste mûrement réfléchi. Selon les informations de France 3, les enquêteurs ont recueilli les confidences d'un des ex-codétenus du terroriste, à qui il a confié en 2015 vouloir "commettre un braquage avant de partir en Syrie ou mourir en martyr". L'été dernier, le jeune homme de 29 ans avait également assuré à sa famille vouloir mourir, mais ses proches ne l'avaient pas pris au sérieux.

Plusieurs autres éléments accréditent la thèse d'un projet préparé de longue date. Notamment sa vidéo d'allégeance au groupe Etat islamique, qui a revendiqué l'attentat de Strasbourg. Cherif Chekatt a enregistré cette séquence mi-novembre, un mois avant de passer à l'acte. Les policiers chargés de le surveiller sont-ils passés à côté de cet élément ? Pas sûr, car rien n'indique qu’il a envoyé cette vidéo à des correspondants en Syrie ou en Irak.

Le terroriste, fiché S et suivi par les services de renseignement, recherchait activement des armes depuis plusieurs semaines et avait tenté de rencontrer des personnes connues dans le milieu du trafic d'armes. Il a essuyé un refus, avant de tenter de se fournir dans la ville de Metz (Moselle). Pour l'heure, rien n'indique où il s'est procuré le 22 long rifle saisi par les gendarmes au domicile de son père, puis le revolver de 1892 avec lequel il a commis l’attentat.

Comment a-t-il pu mener ces recherches sans éveiller les soupçons des services de renseignement censés le surveiller ? C'est l'une des questions qui se posent aujourd'hui. Reste que l'âge de l'arme ainsi que ses difficultés logistiques semblent démontrer qu'il ne faisait pas partie d'un réseau très structuré, contrairement aux terroristes du 13-Novembre.

Si l'attaque était planifiée, l'élément déclencheur reste, selon les informations de France 3, l'arrestation manquée de Cherif Chekatt, le matin même de l'attentat à Strasbourg. Ce jour-là, les gendarmes tentent de l'interpeller pour une affaire de droit commun, mais chez son père. Le jeune homme ne se cache pas, mais se trouve en réalité chez sa mère à ce moment-là. "Lundi soir [le 10 décembre], il est venu chez moi, on a fait la prière, on a mangé et le mardi matin [le 11 décembre], il est parti vers 7 heures", a expliqué cette dernière à France 2. Prévenu de la visite des gendarmes, Cherif Chekatt a quitté précipitamment l'appartement, avant de mettre à exécution son projet terroriste le soir-même, faisant cinq morts et une dizaine de blessés.
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/fusillade-a-strasbourg/info-france-3-attentat-a-strasbourg-comment-cherif-chekatt-a-prepare-pendant-des-mois-son-projet-terroriste_3144731.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 15 Jan 2019, 05:39

a.nonymous a écrit:

https://www.europe1.fr/societe/attaque-a-strasbourg-la-motivation-terroriste-de-lacte-nest-pas-encore-etablie-precise-laurent-nunez-3819236


Visiblement la police est passé à coté de la plaque...

Citation :
Attentat à Strasbourg : comment Cherif Chekatt a préparé pendant des mois son projet terroriste

Mis à jour le 14/01/2019 | 19:38
publié le 14/01/2019 | 19:30

Les policiers en ont désormais acquis la conviction : lorsqu'il s'élance dans le centre-ville de Strasbourg (Bas-Rhin), le soir du mardi 11 décembre, Cherif Chekatt n'a pas agi sur un coup de tête, mais a accompli un projet terroriste mûrement réfléchi. Selon les informations de France 3, les enquêteurs ont recueilli les confidences d'un des ex-codétenus du terroriste, à qui il a confié en 2015 vouloir "commettre un braquage avant de partir en Syrie ou mourir en martyr". L'été dernier, le jeune homme de 29 ans avait également assuré à sa famille vouloir mourir, mais ses proches ne l'avaient pas pris au sérieux.

Plusieurs autres éléments accréditent la thèse d'un projet préparé de longue date. Notamment sa vidéo d'allégeance au groupe Etat islamique, qui a revendiqué l'attentat de Strasbourg. Cherif Chekatt a enregistré cette séquence mi-novembre, un mois avant de passer à l'acte. Les policiers chargés de le surveiller sont-ils passés à côté de cet élément ? Pas sûr, car rien n'indique qu’il a envoyé cette vidéo à des correspondants en Syrie ou en Irak.

Le terroriste, fiché S et suivi par les services de renseignement, recherchait activement des armes depuis plusieurs semaines et avait tenté de rencontrer des personnes connues dans le milieu du trafic d'armes. Il a essuyé un refus, avant de tenter de se fournir dans la ville de Metz (Moselle). Pour l'heure, rien n'indique où il s'est procuré le 22 long rifle saisi par les gendarmes au domicile de son père, puis le revolver de 1892 avec lequel il a commis l’attentat.

Comment a-t-il pu mener ces recherches sans éveiller les soupçons des services de renseignement censés le surveiller ? C'est l'une des questions qui se posent aujourd'hui. Reste que l'âge de l'arme ainsi que ses difficultés logistiques semblent démontrer qu'il ne faisait pas partie d'un réseau très structuré, contrairement aux terroristes du 13-Novembre.

Si l'attaque était planifiée, l'élément déclencheur reste, selon les informations de France 3, l'arrestation manquée de Cherif Chekatt, le matin même de l'attentat à Strasbourg. Ce jour-là, les gendarmes tentent de l'interpeller pour une affaire de droit commun, mais chez son père. Le jeune homme ne se cache pas, mais se trouve en réalité chez sa mère à ce moment-là. "Lundi soir [le 10 décembre], il est venu chez moi, on a fait la prière, on a mangé et le mardi matin [le 11 décembre], il est parti vers 7 heures", a expliqué cette dernière à France 2. Prévenu de la visite des gendarmes, Cherif Chekatt a quitté précipitamment l'appartement, avant de mettre à exécution son projet terroriste le soir-même, faisant cinq morts et une dizaine de blessés.
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/fusillade-a-strasbourg/info-france-3-attentat-a-strasbourg-comment-cherif-chekatt-a-prepare-pendant-des-mois-son-projet-terroriste_3144731.html[/quote]


-------------------------------

La police sauve le régime et s'occupe des gilets jaunes...

Si on mettait autant de volonté politique et de moyens dans la lutte contre le terrorisme, l'immigration illégale, les activités criminelles commises en bandes organisées les activités délictuelles permanentes dans les zones de non droit que pour casser le mouvement des gilets jaunes... vaste programme.

Mais visiblement les choix gouvernementaux ne sont pas ceux là... de plus nos terroristes et truands sont protégés par les lois nationales et européennes pas les gilets jaunes qui eux sont des dangers pour les institutions (lire prébendes et rentes de situation à défendre)
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 15 Jan 2019, 09:40

tonton christobal a écrit:



Visiblement la police est passé à coté de la plaque...


https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/fusillade-a-strasbourg/info-france-3-attentat-a-strasbourg-comment-cherif-chekatt-a-prepare-pendant-des-mois-son-projet-terroriste_3144731.html

-------------------------------

La police sauve le régime et s'occupe des gilets jaunes...

Si on mettait autant de volonté politique et de moyens dans la lutte contre le terrorisme, l'immigration illégale, les activités criminelles commises en bandes organisées les activités délictuelles permanentes dans les zones de non droit que pour casser le mouvement des gilets jaunes... vaste programme.

Mais visiblement les choix gouvernementaux ne sont pas ceux là... de plus nos terroristes et truands sont protégés par les lois nationales et européennes pas les gilets jaunes qui eux sont des dangers pour les institutions (lire prébendes et rentes de situation à défendre)[/quote]

Notre ancien ministre de l'Education Nationale a dit "on a, je crois, la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies, il faut dire les choses", mais pour lui les "saloperies sont les GJ !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 15 Jan 2019, 09:50

tonton n'a pas écrit "la police est passée à coté de la plaque...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 15 Mar 2019, 13:26

La vie d'un musulman néo-zélandais a autant de prix que la vie d'un spectateur du Bataclan et il y a autant de raison d'être indigné dans un cas comme dans l'autre....

Citation :
Attentat de Christchurch : dans la tête du terroriste, tout a commencé en France
Vincent Gautier, Robin Korda et Aurélie Sipos| 15 mars 2019

Obsessions racistes, idéologie violente et provocations cyniques… La lecture des 74 pages écrites par le tireur de l’attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, donne une sensation de vertige. Une heure après avoir posté ce texte sur les réseaux sociaux, ce vendredi, cet Australien de 28 ans a pénétré lourdement armé dans deux mosquées, faisant plusieurs dizaines de morts. Il a été interpellé.

Dans une mise en scène sous forme de questions/réponses, agrémentée de poèmes et de passages en apparence plus construits, le terroriste justifie longuement cet attentat en préparation. Le titre de son texte, « Le grand remplacement », fait référence à une théorie du complot d’extrême-droite popularisée en France par l’écrivain Renaud Camus. La France, un pays qui occupe d’ailleurs une place centrale dans son cheminement vers la violence, explique-il.

Plus largement obsédé par le Vieux continent, où il a vraisemblablement passé plusieurs semaines en 2017, il raconte ainsi que deux événements remontant au printemps de cette année là ont servi d’éléments déclencheurs de son passage à l’acte. L’un est l’attentat de Stockholm au camion-bélier du 7 avril, qui a fait cinq morts, dont une jeune fille de 11 ans. «Des attaques sur mon peuple, ma culture, ma foi et mon âme », écrit-il.

L’autre événement, qui se déroulait au même moment, était la présidentielle en France, et notamment le deuxième tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. « La possible victoire d’une quasi-nationaliste était pour moi le signe qu’une solution politique était toujours envisageable », écrit-il, après avoir toutefois étrillé la patronne du Front national, décrite comme « molle » et « incapable ». D’après lui, sa défaite l’a toutefois « plongé dans le désespoir » et sa « croyance en une solution démocratique s’est envolée ».

Le récit de son voyage en France est pétri d’une profonde paranoïa. Selon lui, ceux qu’il appelle les « envahisseurs », les « non-Blancs », étaient partout, peu importe où il se rendait. Il raconte ainsi ne pas avoir supporté de voir « un flot de ces envahisseurs passer les portes d’un centre commercial » dans l’est de la France. « J’en avais vu assez et, en rage, j’ai quitté la ville, refusant de rester une minute de plus dans cet endroit maudit », poursuit-il.

L’assaillant assure aussi avoir fondu en larmes à la vue d’un cimetière militaire où sont enterrés les soldats ayant combattu pendant les deux guerres mondiales, se lamentant de leur « mort vaine », qui n’aurait pas permis d’empêcher la conquête de la France et du continent par les « envahisseurs ».

Et de conclure, sur ce passage en France. «C’est là que j’ai décidé de faire quelque chose, c’est là que j’ai décidé d’agir, et d’user de la force. Et de la violence. De combattre les envahisseurs moi-même».

Tout au long de ce document, celui que la presse australienne présente comme Brenton Tarrant laisse libre cours à son ego (il va jusqu’à réclamer le Prix Nobel de la paix) et laisse transparaître un trait de personnalité particulièrement glaçant à la lecture des événements. Une forme d’humour railleur, cynique et détaché, à mille lieux du drame dont il s’apprête à être l’instigateur.

C’est notamment au cours de questions/réponses que le terroriste fait usage de ce qu’il considère visiblement comme des traits d’esprit. « Pourquoi penses-tu être un Européen et non un Australien », se demande-t-il. Et de répondre : « Qu’est-ce qu’un Australien, si ce n’est un Européen bourré ? »

Il relance. « En vivant en Australie, ne te considères-tu pas toi-même comme un immigré ? » « Oui, et il semble que nous, immigrés, apportions tout une flopée de problèmes », ironise-t-il.

Le ton se fait parfois plus ouvertement provocateur. Alors qu’il s’auto-interroge sur d’éventuelles influences culturelles qui l’auraient poussé à l’acte, le futur assaillant s’amuse : « Spyro Le Dragon 3 (NDLR : un jeu vidéo à l’univers enfantin sorti en 2000) m’a appris l’ethnonationalisme. Fortnite (NDLR : un autre jeu vidéo, lui sorti récemment, très populaire chez les ados) m’a entraîné à devenir un tueur et à danser le floss (NDLR : une célébration emblématique du jeu) sur le cadavre de mes ennemis ».

Le point culminant est peut-être atteint lorsque l’Australien feint de s’indigner. « Tu es un bigot, raciste, xénophobe, islamophobe, nazi et fasciste ! », s’adresse-t-il à lui-même. Avant de répondre que « les compliments ne mèneront nulle part » et d’enchaîner avec un « meme » du forum 4chan, entre menaces grandiloquentes et affirmations ridicules (« Je peux te tuer de plus de 700 façons à mains nues »…).
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Ven 15 Mar 2019, 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 15 Mar 2019, 13:27

Citation :
---/---
De nombreux modèles ont inspiré le terroriste, pas moins de dix noms sont cités dans son document. Certains sont historiques, comme Oswald Mosley, dont il dit « adhérer à la plupart des thèses ». Cet homme politique est souvent présenté comme la figure du fascisme en Angleterre. En 1932, cette étoile montant du parti travailliste créé le British Union Fascist, et porte les thèses antisémites d’Hitler.

Mais la plupart de ses figures tutélaires restent très actuelles. Ce sont majoritairement des auteurs d’attaques aux motivations similaires à celles de Christchurch, suprémacistes et islamophobes. Sont ainsi cités pèle-mêle Darren Osborne, auteur d’une attaque à la voiture-bélier à Londres en 2017 contre une mosquée, ou encore Anton Lundin Pettersson, un suédois de 21 ans qui avait tué avec une épée un enseignant et un étudiant en 2015, dans un lycée accueillant majoritairement des élèves issus de l’immigration.

Le nom de l’américain Dylann Roof revient deux fois. Auteur de la fusillade de Charleston en Caroline du Sud en 2015, le jeune homme de 22 ans avait tué neuf paroissiens noirs.Lucas Traini apparaît également dans la liste. Cet Italien fanatique des thèses nazies a été l’origine d’une virée mortelle en février 2018 dans les rues de Macerata en Italie. L’homme de 28 ans, au visage tatoué d’une insigne fasciste avait blessé six migrants.

Mais celui qui semble avoir le plus d’importance aux yeux du terroriste s’avère être le tueur norvégien Anders Behring Breivik - qui s’appelle désormais Fjotolf Hansen. En prison depuis son attaque terroriste commise le 22 juillet 2011, il avait tué 77 participants à un camp de la Jeunesse travailliste, sur l’île d’Utoya, coupables selon lui de faire le lit du multiculturalisme. Brenton Tarrant serait même entré en contact avec le Norvégien. « J’ai reçu une bénédiction pour ma mission après avoir contacté ses frères », assure-t-il.

Politiquement, dans ses réponses le terroriste entretient le flou. S’il se dit supporteur de Donald Trump, c’est uniquement « en tant que symbole de l’identité blanche, assure-t-il. En tant qu’homme politique et leader, mon Dieu non. »

Nota bene : les propos haineux, les appels à la violence et l’apologie du terrorisme sont interdits par la loi et n’ont pas leur place dans les commentaires. Si certains échappent momentanément à la vigilance de nos modérateurs, n’hésitez pas à utiliser la fonction « signaler un abus ».
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-de-christchurch-dans-la-tete-du-terroriste-tout-a-commence-en-france-15-03-2019-8032380.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyVen 15 Mar 2019, 16:45

Pour ma part pas surpris par ce genre de drame...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14469
Date d'inscription : 30/05/2011

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyLun 22 Avr 2019, 22:50

Citation :
Attentats au Sri Lanka : les autorités accusent un mouvement islamiste local

Le Monde avec AFP, AP et Reuters Publié 22.04.2019

Vingt-quatre heures après la série d’attentats du dimanche de Pâques, le porte-parole du gouvernement, Rajitha Senaratne, a annoncé lundi 22 avril qu’un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ), était à l’origine de ces attaques-suicides.

Les autorités sri-lankaises ont annoncé l’arrestation de 24 personnes, sans donner de détails sur ces suspects. Les attaques n’ont pas été revendiquées et le bilan s’est alourdi, passant à 290 morts et 500 blessés. Alors qu’un précédant bilan indiquait que 39 touristes étrangers figuraient parmi les morts, le ministère des affaires étrangères sri-lankais a revu ce chiffre à la baisse, annonçant que 31 étrangers, dont un Français, avaient été tués.
---/---
Les autorités sri-lankaises enquêtent sur d’éventuels liens de l’organisation avec des groupes étrangers : « Nous ne pensons pas que ces attaques ont été commises par un groupe de personnes cantonnées à ce pays », a déclaré Rajitha Senaratne. « Il y a un réseau international sans lequel ces attaques n’auraient pas pu réussir », a-t-il ajouté.
---/---
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/22/attentats-au-sri-lanka-les-autorites-accusent-un-mouvement-islamiste-local_5453461_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18818
Date d'inscription : 06/07/2010

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMar 23 Avr 2019, 07:08

Chez nous il n'y a pas d'attentat islamiste... nous n'avons tout au plus que des cintrés qui perturbent un peu l'actualité.

De plus les catholiques et leurs monuments ne feraient jamais l'objet d'attaques.

En France les autorités sont même capables de préciser la nature de l'origine d'un incendie avant qu'il soit maitrisé...

Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 EmptyMer 24 Avr 2019, 08:35

tonton christobal a écrit:


En France les autorités sont même capables de préciser la nature de l'origine d'un incendie avant qu'il soit maitrisé...


Ça c'est la grande classe, et lorsque qu'on est un génie inter-galactique comme Macron c'est dans l'ordre des choses.
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme   Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après - Résister face au terrorisme
Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Statue de la Liberté arrive à New-York
» Liberté, Liberté Chérie
» Les févriettes 2015!! c'est parti
» "Les Vainqueurs de demain à ceux de 14-18" : Défilé d'Oyonnax, 11 novembre 1943
» Novembre 1963 à In Amguel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: