Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 26 Nov 2015, 07:36

Il y a quelques semaines à peine, ceux qui osaient mettre en avant de possibles problèmes liés à l'accueil de trop nombreux réfugiés et migrants économiques avaient le plaisir de se faire traiter de xénophobes par certains....

Ceux qui tenaient de tels propos vont-ils traiter de la même manière le premier ministre Manuel Valls ?



https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html a écrit:
Attentats: Manuel Valls demande à l'UE d'arrêter l'accueil des réfugiés
Par AFP | AFP – il y a 9 heures

Le Premier ministre français Manuel Valls a réclamé que l'Europe cesse d'accueillir des réfugiés en raison de la menace jihadiste, dans un entretien publié mercredi par un grand quotidien allemand, qui y voit un rejet de la politique allemande.

"Nous ne pouvons accueillir encore plus de réfugiés en Europe, ce n'est pas possible", a déclaré M. Valls, selon la Süddeutsche Zeitung, l'un des journaux étrangers ayant participé à cet entretien avec le Premier ministre et présenté comme informel par son entourage.

Cette déclaration intervient avant la rencontre mercredi après-midi à Paris entre la chancelière allemande Angela Merkel, fer de lance d'une politique d'accueil généreuse des réfugiés en Europe, et le président français François Hollande pour discuter de coopération dans la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris.

M. Valls "s'est gardé de critiquer directement la chancelière", selon le journal en jugeant que "l'Allemagne a pris là une décision honorable" d'ouvrir ses portes aux réfugiés, mais a souligné que "ce n'est pas la France qui a dit : "venez !"".

Selon la Süddeutsche Zeitung, le message de M. Valls est que l'Europe "arrête tout de suite d'accueillir des réfugiés du Proche-Orient"

Le Premier ministre a expliqué sa fermeté sur l'accueil des migrants par des indications des enquêteurs français selon lesquels deux des tueurs du 13 novembre à Paris avaient profité du flux de migrants pour traverser l'Europe et rejoindre la France.

Dès lors, selon lui, le contrôle des frontières extérieures européenne va décider du futur de l'UE : "si nous ne le faisons pas, alors les peuples vont dire : ça suffit l'Europe !".

"L'Europe doit trouver des solutions pour que les migrants soient pris en charge dans les pays voisins de la Syrie. Sinon, l'Europe met en question sa capacité de contrôler efficacement ses frontières", a encore jugé M. Valls.

Quant au rôle que pourrait jouer l'Allemagne dans la coalition pour frapper le groupe Etat islamique, il a estimé que "les Allemands sont des gens très pragmatiques et un jour ils vont passer de la théorie à la pratique".

Pour le grand quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, pas de doute, c'est l'Allemagne et Mme Merkel qui sont visées dans ces propos.

"Critique à la direction (choisie) par la chancelière : le chef du gouvernement Manuel Valls dit que l'Europe ne peut pas accueillir encore plus de réfugiés", constate le journal sur son site internet, alors que l'Allemagne devrait accueillir jusqu'à un million de demandeurs d'asile cette année.

"Ses déclarations sont essentiellement à l'opposé de la ligne fixée par la chef du gouvernement allemand qui ne veut pas arrêter le flux de migrants mais mieux l'organiser", dit-il.



Par ailleurs, Manuel Valls a appelé mardi soir "l'islam" à se mettre "debout" pour "couper toute complaisance" envers le jihadisme et le terrorisme, après les attentats meurtriers de Paris.

"C'est un débat qui ne touche pas que la France, qui touche l'Europe, et qui touche le monde: ce salafisme, cet islamisme radical, est né de l'islam", a déclaré le Premier ministre, invité du "Petit Journal sur Canal+".

"Et il faut que l'islam, et c'est un défi considérable, soit capable de se mettre debout pour couper toute complaisance vis-vis de ces terroristes", a-t-il ajouté.

"C'est très important que dans le monde, et bien sûr en France, des voix continuent à s'élever dans l'islam comme cela a été fait ces derniers jours disant: tout cela n'a rien à voir avec l'islam, mais comme c'est né au sein de l'islam aussi, il faut couper cette branche", a déclaré M. Valls.

"C'est une bataille politique, théologique, sociale, culturelle, qui est majeure et qui est loin d'être terminée", selon lui.

"Tous les salafistes ne vont pas vers le terrorisme, mais dans l'islamisme radical il y a une idéologie qui vise à se séparer progressivement de la société et qui peut mener au terrorisme", a-t-il plaidé.

Le Premier ministre a également assuré "ne pas confondre les choses", en soulignant que "l'immense majorité des musulmans français ne supportent pas ce qui s'est passé".

Manuel Valls avait déjà désigné l'islamisme radical et le salafisme, branche fondamentaliste de l'islam, comme les "ennemis" après les attentats de Paris, revendiqués par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).
Source: https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 10 Jan 2016, 00:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 26 Nov 2015, 09:42

Avec quelques retards les uns et les autres découvrent les failles des institutions.
Je me rappelle les incantations de JUNCKER on accueille et on va "répartir" qui et comment ? les questions à ne pas poser.
Les appels d'air d'Angie... et de quelques autres. Chouette les affaires reprennent !
Notre Valls national qui affirmait de manière péremptoire qu'il n'y avait pas lieu de faire de différences entre migrants...


Et pendant ce temps là les Anglais... nous laissent nous débrouiller avec la jungle de Calais dont en fait personne ne souhaite s'occuper de manière rigoureuse c'est à dire en appliquant la loi...

Effectivement maintenant il convient d'agir à ceci près qu'entre nos chères associations, les recours juridiques et les instances européennes en bref tous ceux qui ont aggravé le problème nous allons continuer à financer et à déguster les fruits de nos inconséquences.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 05 Jan 2016, 00:45

Il y a quelques jours...


"Les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis ont malheureusement montré que certains terroristes entendent gagner nos pays et y commettre des projets criminels en se joignant (aux) flux de migrants et de réfugiés", explique-t-il [Bernard Cazeneuve] dans ce courrier consulté par l'AFP.


https://fr.news.yahoo.com/migrants-cazeneuve-sinqui%C3%A8te-trafic-passeports-syriens-162649036.html a écrit:
Migrants: Cazeneuve s'inquiète du trafic de passeports syriens
Par AFP | AFP – lun. 28 déc. 2015

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'inquiète du trafic de passeports syriens et demande à l'Union européenne d'améliorer leur détection aux frontières extérieures, notamment en Grèce et en Italie, dans une lettre adressée lundi à la Commission européenne.

"Les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis ont malheureusement montré que certains terroristes entendent gagner nos pays et y commettre des projets criminels en se joignant (aux) flux de migrants et de réfugiés", explique-t-il dans ce courrier consulté par l'AFP.

Deux des kamikazes du Stade de France étaient en possession de passeports syriens falsifiés, tout comme Ahmed Dahmani, un Belge de 26 ans arrêté mi-novembre en Turquie dans l'enquête sur les attentats de Paris.

Pour le ministre, "les conditions de contrôle aux frontières extérieures de l'Union des documents de voyage présentés par les réfugiés constituent un enjeu extrêmement prégnant et préoccupant, en raison de la circulation avérée de passeports vierges volés dans les administrations publiques des territoires passés sous l'emprise" du groupe jihadiste Etat islamique (EI). D'autant que "ces vrais faux passeports sont très difficiles à détecter".

"D'autres passeports auraient également été récupérés sur des personnes décédées, comme des soldats syriens ou des victimes civiles de bombardements, puis revendus à des personnes ressemblant à ces dernières", ajoute-t-il.

M. Cazeneuve demande donc à l'UE de "mobiliser l'ensemble des acteurs ?uvrant aux frontières extérieures par la constitution d'équipes spécifiquement dédiées à la détection et l'identification de faux ou de "vrais faux" documents dan les "hot spots" et d'autres points d'entrée des migrants".

Ainsi, le ministre pousse l'UE à améliorer substantiellement l'équipement aux frontières extérieures, notamment en Grèce et en Italie, pour procéder à l'interrogation systématique des fichiers internationaux de sécurité et en particulier la base STLD d'Interpol, qui recense les documents de voyages volés ou perdus.

"C'est bien à l'occasion du franchissement des frontières extérieures de l'Union qu'un tel contrôle approfondi doit être systématiquement effectué", insiste-t-il. "A l'heure actuelle, les contrôles sécuritaires dans les "hot spots" et autres centres de traitement des migrants demeurent largement insuffisants", rappelle-t-il.

Enfin, il demande à Bruxelles de "sensibiliser" la Turquie, où se trouvent "certains des passeports syriens volés vierges qui y feraient l'objet de trafics sophistiqués, après avoir été personnalisés et revendus sur place", selon plusieurs services de renseignement européens.
Source: https://fr.news.yahoo.com/migrants-cazeneuve-sinqui%C3%A8te-trafic-passeports-syriens-162649036.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 05 Jan 2016, 00:48

Aujourd'hui....


"Pour la première fois depuis un demi-siècle, la Suède, dépassée par l'afflux de migrants, exigeait lundi une pièce d'identité pour tous les voyageurs entrant sur son sol depuis le Danemark, principale porte d'entrée des réfugiés dans le royaume."


https://fr.news.yahoo.com/su%C3%A8de-fermeture-l%C3%B6resund-migrants-papiers-052824931.html a écrit:
La Suède ferme le pont de l'Öresund aux migrants sans papiers
Par Sören BILLING | AFP – il y a 43 minutes

Pour la première fois depuis un demi-siècle, la Suède, dépassée par l'afflux de migrants, exigeait lundi une pièce d'identité pour tous les voyageurs entrant sur son sol depuis le Danemark, principale porte d'entrée des réfugiés dans le royaume.

Stockholm impose jusqu'à nouvel ordre aux compagnies de trains et d'autocars qui empruntent le pont-tunnel de l'Öresund reliant la Suède au Danemark d'effectuer des contrôles d'identité avant l'embarquement, côté danois, sous peine d'astreintes de 50.000 couronnes suédoises (5.400 euros) par voyageur.

La mesure déplaît fortement au Danemark, qui n'a reçu cette année que 18.000 demandes d'asile et craint que les migrants refoulés par la Suède ne restent sur son territoire.

Les contrôles s'effectuent en gare de Kastrup, située à l'intérieur de l'aéroport de Copenhague, d'où part la grande majorité des réfugiés désireux de se rendre en Suède.

La situation était très calme lundi matin et les passages rapides aux 34 points de contrôle installés sur les quais, malgré l'irritation des personnes qui font la navette quotidiennement entre Copenhague et la troisième ville suédoise, Malmö, pour étudier ou travailler.

"Nous avons besoin de contrôles (à nos frontières) mais ils doivent être fluides", estimait Marten Jegenstam, un consultant danois de 41 ans qui travaille en Suède.

Des agents de sécurité privés vérifiaient et photographiaient avec leur smartphone les papiers d'identité des voyageurs avant de les laisser poursuivre ou de les refouler.

Une poignée de voyageurs ont été éconduits depuis l'instauration des contrôles systématiques à minuit, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la société danoise de chemins de fer DSB, Tony Bispeskov, sans préciser s'il s'agissait de réfugiés.

"Nous leur demandons un titre avec photo, et s'ils n'en ont pas nous leur disons simplement: désolé, nous ne pouvons vous laisser monter", a-t-il expliqué.

L'affluence devrait croître au fil de la journée avec le retour chez eux des Suédois travaillant au Danemark.



- "Mur de Berlin" -

Cette mesure concerne également les ferries empruntant le détroit de l'Öresund.

Une clôture de deux mètres de haut et plusieurs centaines de mètres de long a été érigée en gare de Kastrup pour empêcher les migrants refoulés de se précipiter vers les trains en partance pour la Suède.

"C'est comme si on construisait un mur de Berlin", s'est indigné Michael Randropp, porte-parole d'une association d'usagers du pont de l'Öresund, cité dimanche par le quotidien suédois Dagens Nyheter.

Sanna Vestin, présidente d'une association de défense des migrants, a dénoncé des contrôles qui vont selon elles compliquer encore la vie des réfugiés.

"De nombreux jeunes qui fuient leur pays n'ont pas de papier d'identité et n'en ont jamais eu. De nombreux mineurs non accompagnés d'Afghanistan ont grandi en Iran et sont sans papiers", a-t-elle expliqué à l'agence TT.

La Suède avait déjà rétabli le 12 novembre les contrôles à ses frontières, concentrés sur le pont de l'Öresund et les ferries en provenance des ports danois et allemands de la mer Baltique. Mais ils n'étaient réalisés qu'en certains points du trajet et de façon aléatoire.

"Je crois que ces contrôles d'identité seront efficaces. Un plus grand nombre de migrants devront demander l'asile dans d'autres pays", assurait le ministre de l'Immigration, Morgan Johansson, lors de l'annonce de ces contrôles le 17 décembre.

Ces dispositions, conjuguées à un prochain resserrement des conditions de séjour, ont eu un effet immédiat, le nombre de nouvelles arrivées ayant fortement diminué à partir de mi-novembre de plus de 10.000 par semaine à 3.500 à la mi-décembre.

La Suède, qui compte plus de 20% de résidents d'origine étrangère, avait jusqu'ici ouvert grand sa porte aux réfugiés. Le royaume scandinave, qui compte 9,8 millions d'habitants, en a reçu plus de 160.000 cette année et en attend 170.000 l'an prochain.

Mais l'Office des migrations, qui loge désormais un habitant sur 100 dans le pays, s'est retrouvé dépassé et a demandé au gouvernement d'intervenir.

Plus d'un million de migrants ont trouvé refuge en Europe en 2015, de nombreux d'entre eux fuyant la guerre et la misère en Syrie, Afghanistan, Irak ou Erythrée.
Source: https://fr.news.yahoo.com/su%C3%A8de-fermeture-l%C3%B6resund-migrants-papiers-052824931.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 05 Jan 2016, 00:53

En gros Les frontières extérieures de Schengen vont enfin le devenir (des frontières). Pays par pays, et chacun selon le mode opératoire le mieux adapté.

Dossier ouvert avec sérieux (enfin diront certains, trop tard se plaindront d'autres) le 15 décembre dernier

La Commission européenne ayant proposé de remplacer Frontex par une nouvelle Agence européenne de garde-côtes et de gardes-frontières, dotée d’importants moyens humains et matériels et de pouvoirs autonomes d’intervention aux frontières extérieures. Une réserve de 1500 personnes devra être constituée par les Etats membres et mobilisable dans un délai très court. Le Code frontières Schengen va être réformé pour permettre des contrôles systématiques.

Ce qui était dans les tuyaux depuis dix ans se concrétise, on ne va pas s'en plaindre. Pour ce qui est des migrants, le flux ne va pas s'arrêter du jour au lendemain, et il va falloir suivre la manière dont vont évoluer les exodes forcées. Les hommes en errance sont comme l'eau dans le lit d'une rivière, ils trouvent le moyen de passer sous les ponts ou par des voies annexes à proximité des points où  des mini barrages empêchent un écoulement naturel.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 05 Jan 2016, 02:17

Il est aisé de résoudre les dossiers à postériori en conjuguant le verbe faire au futur et au conditionnel... On va mettre en place... on va recruter... on va former...

Si on avait laissé les gens du cru faire chacun pour ce qui concernait son domaine géographique accomplir la mission qui lui était impartie nous n'en serions pas là... au lieu de les aider on a mené une campagne médiatique contre eux.

Nous avons donc dans les "tuyaux" une nouvelle usine à gaz qui va couter les yeux de la tête et sera opérationnelle à la saint glinglin... rien que pour la France la police aux frontières compte plus de 10 000 fonctionnaires... avec une super police européenne de 1500 membres on va être super efficace !
Le policier espagnol qui ira bosser chez les Polonais va être super compétent pour travailler dans un pays dont il ne connaitra pas la langue, la topographie et les subtilités... et inversement pour le Grec qui va contrôler en Estonie... il faut être un technocrate européen blotti dans son bureau climatisé à Bruxelles pour imaginer de telles absurdités.

Le contrôle d'une frontière se fait avec des gens qui sont sur place et savent où sont les points de passage, les connivences et les arrangements locaux et non avec des supposés spécialistes qui débarquent d'un autre bout de l'Europe pour donner des leçons.

Les mêmes qui ont laissé les portes ouvertes et condamnaient ceux qui mettaient en place les dispositifs nécessaires vont maintenant expliquer comment faire le contraire de ce qu'ils ont organisé voire détruit par laxisme... ou par intérêt économique sans envisager les conséquences induites. Un peu de pudeur SVP à commencer par Angie la teutonne et Juncker qui vont déguster sous peu.

Les nullos européens ont un avantage : ils ne risquent même pas d'être mis à la porte. Si Angie et quelques autres se font lourder je ne vais pas porter le deuil... dommage qu'en interne nous devions nous attendre à des troubles dont on perçoit les premiers effets.

Pas grave ces stupidités vont faire le bonheur du FN... à se demander si ce n'est pas voulu.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 05 Jan 2016, 18:31

Les institutions européennes ayant démontré leur incapacité à traiter le dossier des migrants en refusant de mettre en place les dispositifs nécessaires voire en contraignant les différents états membres et leurs habitants à accepter ce qui était inacceptable chacun fait chez lui sa propre loi...

La nature à horreur du vide et on récolte généralement ce que l'on sème donc nous allons droit vers une remise en cause si ce n'est un éclatement de l'Europe... Ce ne sont pas les mesures couteuses et inefficaces à venir promises par les irresponsables qui dirigent l'institution qui vont redresser la situation.

-------------------------------------------


AFP 05-01-2016 - 06:46
Migrants: Suède et Danemark dressent de nouveaux obstacles
La Suède et le Danemark ont dressé lundi de nouveaux obstacles sur la route des migrants cherchant à obtenir l'asile dans ces pays prospères de l'Union européenne, s'attirant les critiques de l'Allemagne pour qui Schengen est "en danger".
Pour la première fois depuis l'accord signé il y a un demi-siècle pour garantir la libre circulation des personnes entre les pays nordiques, la Suède impose pour entrer sur son territoire la présentation d'une pièce d'identité à tous les voyageurs arrivant du Danemark, lequel a aussitôt réagi en instaurant des contrôles à la frontière allemande.
"Nous faisons cela pour éviter une situation problématique qui ne nous permettrait plus d'accueillir les demandeurs d'asile dans de bonnes conditions", a justifié le ministre suédois de l'Immigration, Morgan Johansson, dont le pays est celui de l'UE ayant accueilli le plus grand nombre de migrants en 2015 par rapport à sa populaion.
L'Allemagne, qui a pour sa part reçu plus d'un million de réfugiés l'an dernier, a rappelé par la voix de son ministère des Affaires étrangères que "la libre circulation est un bien précieux" au sein de l'Union européenne.
L'accord de Schengen la régissant "est très important mais est en danger", a déclaré le porte-parole du ministre Frank-Walter Steinmeier, Martin Schäfer. Une dizaine d'États membres ont rétabli à divers degrés les contrôles à leurs frontières, érigeant même pour certains (Hongrie, Slovénie) des clôtures antimigrants.
Les traités européens permettent le rétablissement des contrôles aux frontières en cas exceptionnel, même si cela affaiblit considérablement les accords de Schengen entrés en vigueur en 1995.
L'Allemagne elle-même a rétabli des contrôles à sa frontière avec l'Autriche en septembre.
- 'Contrôles fluides' -
Confrontée à un afflux inédit de réfugiés depuis les guerres des Balkans dans les années 1990, la Suède avait réinstauré le 12 novembre des contrôles aléatoires sur deux "autoroutes" de l'immigration, le pont-tunnel de l'Öresund reliant le Danemark à la Suède, et les ferries en provenance des ports danois et allemands de la mer Baltique.
L'effet a été immédiat, avec une baisse spectaculaire des demandes d'asile. Mais le gouvernement de gauche estime que cela ne suffit pas et jusqu'à nouvel ordre, ces contrôles seront systématiques.
Au risque de froisser son voisin scandinave, Stockholm impose aux compagnies de trains et d'autocars qui empruntent le pont de l'Öresund de vérifier les identités avant embarquement, côté danois, sous peine d'amendes.
Les contrôles s'effectuent en gare de Kastrup, située dans l'aéroport de Copenhague, d'où partent la grande majorité des réfugiés désireux de se rendre en Suède.
La première journée s'est déroulée sans incident malgré l'agacement des personnes qui font la navette quotidiennement entre Copenhague et la troisième ville suédoise, Malmö.
"Nous avons besoin de contrôles (à nos frontières), mais ils doivent être fluides", estimait Marten Jegenstam, consultant danois de 41 ans qui travaille en Suède.
- Syriens débarqués du train -
Copenhague, qui a accueilli quelque 21.000 migrants l'an dernier, huit fois moins que la Suède, craint maintenant que les migrants refoulés par Stockholm ne restent sur son territoire, et sa réaction ne s'est pas fait attendre.
Le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen a annoncé à la mi-journée, avec effet immédiat, un rétablissement des contrôles aléatoires aux frontières avec l'Allemagne.
"Il est manifeste que l'UE n'est pas capable de protéger ses frontières extérieures", a justifié le chef de gouvernement libéral, dont la majorité dépend au Parlement du Parti populaire danois (DF), formation anti-immigration.
En gare de Padborg (sud), une vingtaine de Syriens, dont plusieurs enfants, ont ainsi dû descendre du train lundi soir alors qu'ils souhaitaient se rendre en Suède, a constaté un journaliste de l'AFP.
Des policiers les ont escortés et leur ont expliqué, via un interprète, les nouvelles règles en vigueur: soit ils demandent l'asile au Danemark, soit ils sont refoulés.
"Ils voulaient tous se rendre en Suède mais nous leur avons dit que c'était impossible", a expliqué un policier à l'AFP, tandis que le petit groupe était conduit au commissariat.
Au point de passage entre Flensburg, côté allemand, et Kruså, côté danois, des policiers vêtus de chasubles fluorescents arrêtaient les véhicules pour vérifier les identités. "Tout se passe dans le calme", a assuré l'un d'eux.
Torsten Albig, le ministre-président de l'Etat régional allemande du Schleswig-Holstein, limitrophe du Danemark, a regretté la décision de Copenhague, susceptible selon lui de "pénaliser les travailleurs transfrontaliers".
Depuis début septembre, 91.000 migrants ont franchi la frontière dano-allemande, dont 13.000 ont demandé asile au Danemark, selon M. Rasmussen.

http://actu.orange.fr/monde/migrants-suede-et-danemark-dressent-de-nouveaux-obstacles-afp_CNT000000hHarf.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 06 Jan 2016, 03:20

Alors que dans ses voeux Angela Merkel considérait encore une fois l'afflux de réfugiés comme "une chance pour l'Allemagne",  certains évènements viennent semble-t-il complexifier la situation...

On risque fort de se poser prochainement la question de inconséquence de certaines décisions prises par les responsables politiques confrontés à l'afflux de réfugiés et migrants....



"Le gouvernement allemand a condamné mardi une centaine d'agressions sexuelles commises à Cologne (ouest) la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des hommes d'origine nord-africaine, mais s'est refusé à toute "instrumentalisation" visant les réfugiés."


http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/berlin-condamne-une-vague-d-agressions-sexuelles-lors-du-nouvel-an_1750716.html a écrit:
Berlin condamne une vague d'agressions sexuelles lors du Nouvel An

Par AFP , publié le 05/01/2016 à 14:57 , mis à jour à 14:57

Berlin - Le gouvernement allemand a condamné mardi une centaine d'agressions sexuelles commises à Cologne (ouest) la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des hommes d'origine nord-africaine, mais s'est refusé à toute "instrumentalisation" visant les réfugiés.

L'affaire, qui a pris de l'ampleur à mesure que se multipliaient les plaintes de victimes, suscite désormais une forte émotion en Allemagne en raison de la "dimension nouvelle" de ces actes impliquant "plus d'un millier de personnes" ayant agressé ou protégé les agresseurs, selon le ministre de la Justice Heiko Maas.

"Il s'agit d'une nouvelle forme de criminalité organisée" et "il va falloir qu'on réfléchisse, qu'on pense aux moyens à mettre en oeuvre pour y faire face", a estimé M. Maas mardi devant la presse.

Alors que les témoins ont décrit des suspects "d'apparence arabe ou nord-africaine", selon la police, le ministre de la Justice a mis en garde contre toute "instrumentalisation" de cette affaire dans le débat sur l'afflux de migrants en Allemagne.

L'apparence des agresseurs "ne doit pas conduire à faire peser une suspicion générale sur les réfugiés qui, indépendamment de leur origine, viennent chercher une protection chez nous", a renchéri le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière.

La police avait déjà enregistré 90 plaintes mardi matin, allant du harcèlement à au moins un viol en passant par des dizaines d'agressions sexuelles et des vols, et s'attendait à en recevoir de nouvelles, a indiqué un porte-parole à l'agence allemande DPA.

Ces agressions, attribuées à des groupes de 20 à 30 jeunes hommes ivres encerclant les victimes, se sont concentrées autour de la cathédrale et de la gare centrale de Cologne, mais la police a aussi signalé une dizaine de plaintes à Hambourg (nord).

La mairie de Cologne, qui accueillera du 4 au 10 février des centaines de milliers de fêtards pour le carnaval, tenait mardi une réunion de crise à ce sujet.
Source: http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/berlin-condamne-une-vague-d-agressions-sexuelles-lors-du-nouvel-an_1750716.html
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 06 Jan 2016, 15:49

Pour les (mé)faits à Cologne, l'enquête en est à ses débuts, conclure serait prématuré. Disons qu'il y a des preuves à collecter, des hypothèses à vérifier, confirmer ou démentir.
Selon de premiers éléments, il n'est pas impossible par exemple que l'interdiction (religieuse ou pas) de consommation d'alcool serait justifiée pour certains cas  Wink

Mais le site du journal allemand Spiegel cite aussi " Ulf Küch, chef de la police de la ville de Braunschweig qui a aussi souffert de petite criminalité de migrants ; interviewé par Spiegel On line en Novembre, il déclarait que la vaste majorité des migrants de la région sont respectueux des lois. «  Nous avons observé que très peu d’immigrants commettent des crimes ou délits, mais ceux qui le font commettent de nombreux crimes ou délits ».
Les statistiques officielles sembleraient indiquer que cette impression est correcte. Une étude publiée en Novembre sur les crimes et délits commis par les réfugiés montre que le nombre d’infractions perpétrées par des migrants augmente bien plus lentement que le nombre de migrants arrivant en Allemagne. "
(traduction ci-dessus non officielle)
http://www.spiegel.de/international/germany/cologne-shocked-by-sexual-assaults-on-new-years-eve-a-1070583.html

Plusieurs responsables politiques allemands (pas tous) prennent aussi soin de distinguer fauteurs de trouble et majorité pacifique des immigrés. Mais cela ne dit pas comment agir en amont : aux points d’entrée en Europe, il y avait déjà le problème de ne pas distinguer entre des réfugiés fuyant un pays en guerre (pour sauver leur vie, et demandant le droit d’asile) et les migrants économiques à la recherche d’une vie meilleure. On parait savoir encore moins distinguer entre des migrants pacifiques (la majorité sans doute) et une minorité plus ou moins petite qui importe les désordres en Europe. C’est le fameux vivre ensemble, le lien social, qui est en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 06 Jan 2016, 17:52

La multiplication des délits sexuels commis par des migrants avaient il y a plusieurs mois déjà été signalée par les autorités judiciaires de pays d'Europe du nord... Désolé je n'ai plus les références de l'article de presse.

Il ne reste plus qu'à attendre la suite et à faire les comptes en espérant que l'on saura ou voudra définir l'origine des auteurs des infractions.

Chez nous pas de statistiques ethniques ! pas d'amalgame !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 07 Jan 2016, 04:26

Basilics a écrit:
Pour les (mé)faits à Cologne, l'enquête en est à ses débuts, conclure serait prématuré.


Tout à fait mais les faits semblent avérés même si leurs auteurs ne sont pas identifiés....

Comme on pouvait s'y attendre Angela Merkel, pour qui réfugiés et migrants étaient jusqu'à présent "une chance pour l'Allemagne", est de plus en plus chahutée y compris au sein de sa famille politique...

Par ailleurs les conseils de la maire de Cologne qui recommande aux femmes de se tenir à une certaine distance, plus d'un bras , des inconnus ne semble pas faire l'unanimité parmi les allemands... Peut-être serait-il plus judicieux de prévoir une cession d'accueil pour les réfugiés et migrants du genre "ABCD de l'égalité filles-garçons"...



https://fr.news.yahoo.com/allemagne-indignation-apr%C3%A8s-centaine-dagressions-sexuelles-lors-nouvel-063823664.html a écrit:
Angela Merkel sous pression après les agressions de Cologne

Par Yacine LE FORESTIER | AFP – il y a 1 heure 20 minutes

Angela Merkel affronte des critiques redoublées contre sa politique d'ouverture aux réfugiés, que ses détracteurs cherchent désormais à lier à l'agression d'une centaine de femmes lors du Nouvel An à Cologne, qui a scandalisé l'Allemagne.

L'affaire, à la Une mercredi de tous les médias, complique la tâche de la chancelière en ce début d'année car elle fait spectaculairement ressurgir les craintes diffuses que suscite dans une partie de l'opinion l'afflux sans précédent de migrants venus de Syrie, d'Irak ou d'Afghanistan et les doutes sur la capacité du pays à les intégrer.

Plus d'une centaine de plaintes ont été enregistrées après les agressions contre des femmes à la Saint-Sylvestre, a indiqué mercredi la police locale à l'AFP.

Sur la défensive, Angela Merkel doit à ce propos affronter en fin d'après-midi en Bavière les foudres de la branche locale de sa famille politique, la CSU, qui l'a invitée de longue date à sa réunion de rentrée pour lui redire à quel point elle juge le cap actuel du gouvernement sur le dossier des réfugiés, dangereux pour le pays.

"Je maintiens mon exigence d'un changement dans tous ses aspects de la politique sur les réfugiés", a souligné à son arrivée le président de la CSU, Horst Seehofer.

"Si des demandeurs d'asile ou des réfugiés se livrent à de telles agressions" comme à Cologne, "cela doit conduire à la fin immédiate de leur séjour en Allemagne", avait lancé avant lui un de ses adjoints, Andreas Scheuer.



- Mobilisation des détracteurs -

Les autorités ont beau marteler ne disposer à ce stade d'aucun élément montrant que des réfugiés étaient impliqués, les détracteurs de la chancelière se sont engouffrés dans la brèche. Ils arguent de témoignages des victimes évoquant des agresseurs d'apparence "nord-africaine" ou arabe".

Après ces incidents, "est-ce que l'Allemagne est suffisamment ouverte sur le monde et multicolore pour vous, Madame Merkel?", a lancé Frauke Petry, la responsable du parti populiste Alternative pour l'Allemagne, qui progresse depuis des mois dans les sondages.

Les thèses complotistes fleurissent sur internet et dans les mouvements populistes, accusant les grands médias d'avoir à dessein passé pendant plusieurs jours sous silence les événements de Cologne pour ne pas alimenter le discours anti-migrants.

La police locale elle-même n'a commencé à donner des éléments que lundi, trois jours après le Nouvel An, et n'en a révélé toute l'ampleur que mardi.

Elle argue que les plaintes des femmes victimes ne sont arrivées que peu à peu, faisant état d'attouchements et de vols par des hommes agissant en bandes. Depuis, les témoignages éclairent les événements de la nuit d'une lumière très crue.

Steffi, 31 ans, raconte dans le quotidien Süddeutsche Zeitung avoir croisé ce soir là "un nombre infini de femmes en larmes" dans la gare et avoir été insultée par un groupe d'hommes alors qu'elle tentait de se frayer un chemin.

"J'ai vu une fille qui pleurait, ses bas étaient déchirés et sa jupe de travers. Elle n'en pouvait vraiment plus. Un jeune homme est sorti de la foule et m'a fait des réflexions obscènes: "je peux t'aider? je sais que je peux t'aider!", a-t-il dit en faisant des gestes obscènes", a encore témoigné la jeune femme.



- Merkel contre une limite aux réfugiés -

Des actes similaires, mais de bien moindre ampleur, ont aussi été signalés à Hambourg (nord) et Stuttgart (sud-ouest) lors du Réveillon.

Dans ce contexte, la pression pesant sur Merkel pour fixer une limite au nombre de demandeurs d'asile est appelée à encore croître, d'autant qu'ils continuent malgré le froid à arriver au rythme de plusieurs milliers par jour: il y en a eu 127.320 en décembre, et 1,1 million sur 2015, record absolu, selon des chiffres publiés mercredi par le gouvernement.

La CSU la réclame à cor et à cri. M. Seehofer a fait valoir "qu'à ce rythme nous en aurons plus cette année qu'en 2015".

Mais la chancelière ne veut toujours pas entendre parler de plafonnement, même si elle s'est engagée à réduire le nombre de migrants de manière significative dans le cadre d'une solution européenne, qui tarde néanmoins à se dessiner.

La tendance en Europe est plutôt à la fermeture unilatérale des frontières nationales, pour refouler les réfugiés dans les pays voisins, qu'à l'entente cordiale.
Source: https://fr.news.yahoo.com/allemagne-indignation-apr%C3%A8s-centaine-dagressions-sexuelles-lors-nouvel-063823664.html


https://fr.news.yahoo.com/maire-cologne-moqu%C3%A9e-conseils-femmes-apr%C3%A8s-vague-dagressions-141855146.html a écrit:
La maire de Cologne moquée pour ses conseils aux femmes après une vague d'agressions

Par AFP | AFP – il y a 2 heures 16 minutes

La maire de la ville allemande de Cologne, théâtre à la Saint-Sylvestre d'une vague d'agressions sexuelles, faisait mercredi l'objet de critiques et quolibets, particulièrement sur Twitter, pour son conseil donné aux femmes de se tenir à bonne distance des inconnus.

Henriette Reker, maire sans étiquette de la métropole rhénane, a recommandé mardi aux femmes de respecter "une certaine distance, plus longue que le bras" avec les inconnus pour se protéger d'éventuels assauts. Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse suite aux agressions sexuelles qui ont choqué toute l'Allemagne, et en réponse à une question sur le meilleur moyen de se protéger.

Son conseil a déclenché une vague de commentaires sarcastiques sur Twitter, le hashtag "ArmlaengeAbstand", mot allemand pour "distance de plus d'un bras", s'imposant rapidement mercredi dans les cinq plus partagés en Allemagne.

L'Inspecteur Gadget avec un bras téléscopique, ou les déesses hindoues aux bras multiples faisaient partie des références utilisées, et les commentaires allaient bon train. "Les effets pernicieux d'une distance de plus d'un bras... Je ne peux plus payer à la caisse", se moquait une utilisatrice, "je ne me suis plus sentie autant en sécurité que depuis que je me promène les bras écartés", ironisait une autre, tandis qu'un commentateur faisait valoir que "si les gens dans les régions en guerre savaient ça, il n'y aurait plus aucun problème!".

"Shame on you" ("honte à vous"), s'indignait une utilisatrice, outrée qu'on suggère "aux femmes de changer de comportement et pas aux agresseurs".

Un point de vue également exprimé par la ministre de la Famille, des Femmes et de la Jeunesse, Manuela Schwesing, qui sur Twitter, a affirmé: "nous n'avons pas besoin de règles de comportement pour les femmes, ce sont les auteurs des faits qui doivent rendre des comptes".

Le ministre de la Justice Heiko Maas y est lui aussi allé de son commentaire sur le réseau social: "Ce ne sont pas les femmes qui portent la responsabilité" de ces agressions, a-t-il jugé.

Mme Reker s'est défendue mercredi, déplorant selon des propos rapportés par l'agence DPA que "les compte-rendus raccourcis dans la presse (de ses propos) aient pu donner l'impression que (ses) mesures de prévention se limitent à des recommandations aux femmes et aux jeunes filles quant à leur comportement".

Maire de Cologne depuis octobre 2015, Mme Recker avait été poignardée la veille de son élection par un homme revendiquant des motivations racistes, mais avait maintenu sa candidature.

La nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, au moins une centaine de femmes ont été victimes sur une grande place de Cologne d'attouchements et de vols, commis par plusieurs dizaines de jeunes hommes d'origine apparemment immigrée.
Source: https://fr.news.yahoo.com/maire-cologne-moqu%C3%A9e-conseils-femmes-apr%C3%A8s-vague-dagressions-141855146.html


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 07 Jan 2016, 04:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 07 Jan 2016, 04:34

Question subsidiaire : combien de faits identiques et impliquant des non migrants durant les fêtes?

Ne peut-on penser que cet article est comme qui dirait orienté.
Cela ne dédouane en aucun cas les auteurs de tels actes
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 07 Jan 2016, 05:00

Le maire moquée. Et hop l'indice du féminin à bascher. Quand les femmes conseillent d'autres femmes sur l'eau de cologne. Mouais! Le bras long des hommes conseillant des hommes sur la bonne distance à tenir on n'ose y penser.


Dernière édition par Libellule le Jeu 07 Jan 2016, 05:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 07 Jan 2016, 05:24

Il faut avouer qu'avec le conseil de la "mairesse" les femmes sont tirées d'affaire...

Il est curieux que ces migrants présentés comme des intellectuels, des médecins, des professeurs et des avocats... qu'il était inutile de controler et contraire à la morale d'identifier se retrouvent dans des affaires crapuleuses... finalement les persécutés retrouvent du tonus.

Dommage qu'ils ne soient pas volontaires pour former des unités de combat pour rétablir la démocratie dans leur pays d'origine...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Ven 08 Jan 2016, 14:31

mamiea a écrit:
Question subsidiaire : combien de faits identiques et impliquant des non migrants durant les fêtes?

Ne peut-on penser que cet article est comme qui dirait orienté.
Cela ne dédouane en aucun cas les auteurs de tels actes



On peut effectivement "tout penser" sauf que si on en croit la journaliste du Monde, journal diffusant généralement  des informations sérieuses et vérifiées, il semble que les choses se précisent quand même un peu...

Si les faits relatés se vérifient comme cela semble être le cas, ils posent une nouvelle fois la question du "vivre ensemble" entre personnes de cultures différentes pour ne pas dire opposées à minima sur la place des femmes dans la société...


http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/07/la-police-de-cologne-reconnait-avoir-ete-depassee-lors-des-agressions-du-nouvel-an_4843553_3214.html a écrit:
Des policiers attribuent les agressions de Cologne à des réfugiés « tout juste arrivés en Allemagne »

Le Monde.fr | 07.01.2016 à 17h53 • Mis à jour le 07.01.2016 à 23h08 | Par Cécile Boutelet (Berlin, correspondance)

Les événements de la Saint-Sylvestre à la gare de Cologne sont en passe de devenir un véritable scandale en Allemagne. Selon les informations publiées par le journal Welt am Sonntag, la police de Cologne, contrairement à ce qu’avait au départ déclaré sa direction, dispose d’informations très précises sur les auteurs des agressions sexuelles commises ce soir-là. Les forces de l’ordre auraient en effet contrôlé dans la soirée une centaine de personnes à la suite de ces actes de violence. Quelques-unes d’entre elles auraient été interpellées et placées en garde à vue peu après les faits. « Seule une petite minorité de ces personnes étaient des Nord-Africains, la plus grosse partie était des Syriens », précise le journal.

Welt am Sonntag, classé à droite dans la presse allemande, s’appuie sur le témoignage anonyme de policiers présents place de la Gare au moment des faits. Blessés par les critiques exprimées par le ministre de l’intérieur, Thomas de Maizière, à leur endroit, les fonctionnaires ont révélé que les informations données par le chef de la police locale, Wolfgang Albers, n’étaient pas justes. Ce dernier avait dit que la police ne disposait d’aucune information sur l’identité des agresseurs. La maire de Cologne, Henriette Reker, avait même ajouté que « rien ne permettait de dire qu’il s’agissait de réfugiés ».



« Ils voulaient surtout commettre des agressions sexuelles »

Or la réalité semble bien différente. Selon les informations de Welt am Sonntag, 100 personnes ont été contrôlées ce soir-là, et certaines d’entre elles ont été conduites au poste. Les résultats de ces contrôles contrediraient la version officielle, à en croire le journal : les personnes en question « ont présenté des documents reçus lors de l’enregistrement des demandes d’asile, a déclaré un policier au journal. Ils voulaient surtout commettre des agressions sexuelles, ou, pour le dire dans leur logique, s’amuser sexuellement. »

D’après le policier cité par le journal, il ne s’agirait pas de 1 000 individus, comme énoncé au départ, mais de « plus de 2 000 personnes presque toutes d’origine arabe, réparties dans un rayon de deux kilomètres autour de la gare centrale. Personne ne s’attendait à cela, et personne ne pouvait le prévoir ». Ces faits seraient confirmés par un rapport de la police de Cologne daté du 2 janvier, que Welt am Sonntag a pu se procurer.

Interrogé par le journal, le chef du syndicat de la police en Rhénanie du Nord-Westphalie, Arnold Plickert, a défendu les policiers :

   « Je peux comprendre que des collègues diffusent des informations de façon anonyme. Ils veulent se défendre contre les fausses accusations qui circulent. »

Le fonctionnaire a également reconnu que l’information selon laquelle « rien ne permettait de penser qu’il s’agissait de réfugiés était fausse ».



La police était totalement dépassée

Jeudi, la presse allemande avait déjà publié des extraits d’un autre rapport de police, celui de l’intervention des forces de l’ordre place de la Gare, le soir de la Saint-Sylvestre. Un récit accablant, qui montre que les violences commises ce soir-là sont bien plus graves que les autorités ne l’avaient reconnu jusqu’à présent.

Selon ce document qu’ont pu se procurer Bild et le Spiegel Online, la place de la Gare de Cologne s’est transformée ce soir-là en un lieu de violence et de peur, où la police, totalement dépassée, était incapable de contrôler les diverses agressions, vols et attaques aux bouteilles et feux d’artifice contre les passants.

Le rapport, dont Bild publie de larges extraits, décrit une place de la Gare bondée, où des milliers de personnes, essentiellement des hommes « issus de l’immigration », très alcoolisés, sont rassemblés et tirent des pétards et des feux d’artifice sur la foule et la police. Déjà au début de l’intervention des forces de l’ordre, vers 21 h 45, des passants rapportent à la police avoir été témoins de rixes, vols et agressions sexuelles sur des femmes. « Même l’apparition de la police et les mesures d’ordre n’ont pas dissuadé les groupes d’effectuer leurs méfaits, ni devant la gare de Cologne ni à l’intérieur », relate le document. Alors que, vers 22 h 45, l’esplanade se remplit encore, les femmes présentes, « accompagnées ou non, doivent effectuer une véritable “course d’obstacles” pour traverser la place de la Gare ».

Tenant compte des tirs de feux d’artifice, la police en vient à conclure qu’elle doit évacuer la place pour éviter « des blessures graves ou même des morts ». L’évacuation de la zone située entre les marches de la cathédrale et la gare a lieu vers 23 h 30, et se déroule très difficilement à cause de l’état de forte ébriété des personnes présentes. Au cours de l’opération, « de nombreuses femmes et jeunes femmes choquées et en pleurs se rendent auprès des fonctionnaires de police présents et racontent avoir été agressées sexuellement par plusieurs hommes ou groupes d’étrangers ».

« Les forces de police n’ont pas pu maîtriser tous les événements, agressions ou délits, il y en avait trop en même temps », poursuit le rapport, qui reconnaît que la police s’est trouvée dépassée au point, à certains moments critiques, « de ne pas pouvoir enregistrer les plaintes ».

Toute la gare est dans une situation de chaos et de très grande saleté, poursuit le rapport. La montée dans les trains est quasi impossible. Aux appels à l’aide qui résonnent dans la gare, les policiers peinent à répondre car les agresseurs forment un cercle autour des victimes et les empêchent d’intervenir, à tel point que seule l’aide des passants a pu permettre d’empêcher un viol. Certains témoins sont menacés par les agresseurs. « Dans cette situation, aucune arrestation n’est possible en raison des capacités insuffisantes » des autorités, est-il écrit dans le rapport, qui précise que les forces de police, dans leur intervention, ont été confrontées à un « manque de respect » que l’auteur, un cadre de police, n’a « jamais vu en vingt-neuf ans de carrière ».

Le nombre de plaintes liées aux événements de cette nuit-là à Cologne s’élève désormais à 121, contre 90 mardi à midi. On sait aujourd’hui qu’environ les trois quarts des plaintes font état d’agressions sexuelles, dont deux viols. Et les plaintes se multiplient également dans d’autres villes d’Allemagne pour des faits similaires : à Stuttgart, à Munich, à Berlin et à Hambourg, où 50 plaintes ont été enregistrées pour agressions sexuelles le soir du Nouvel An.

Le porte-parole de la police de la ville a précisé au Spiegel Online que les agressions de groupes d’hommes consistant à encercler des jeunes femmes pour les agresser sexuellement et les voler étaient un phénomène nouveau. Même lors de manifestations comme l’anniversaire du port, où les harcèlements et les vols sont courants, la police n’a jamais été confrontée à ce type de comportements. Jeudi, comme depuis le début de la semaine, plusieurs responsables allemands, dont la chancelière Angela Merkel, ont promis de faire toute la lumière sur ces événements. Voire même d’expulser les individus responsables de ces actes.


   Cécile Boutelet (Berlin, correspondance)
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/07/la-police-de-cologne-reconnait-avoir-ete-depassee-lors-des-agressions-du-nouvel-an_4843553_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 02:20

Libellule le lundi 7 Septembre 2015 à 06h04 a écrit:
Bien que l’Allemagne ait connu une série de rassemblements et d’attaques xénophobes, l’arrivée des migrants a donné lieu à une mobilisation sans précédent de la part d’une partie de la population estimant qu’il était de son devoir d’aider ces étrangers en raison du sombre passé de leur pays et de sa richesse actuelle.
Source: http://www.plateaufontenay.net/t1316p200-drame-de-l-immigration#74470


Il semble qu'aujourd'hui les allemands n'en soient plus à accueillir les migrants en agitant des petits drapeaux sur les quais des gares et en leur offrant le café sitôt descendus des trains...


"Les suspects identifiés à ce jour après les violences commises le soir du Nouvel An à Cologne sont en majorité des réfugiés, a affirmé vendredi le gouvernement allemand qui réfléchit à un durcissement du régime des expulsions."


https://fr.news.yahoo.com/violences-%C3%A0-cologne-31-suspects-dont-18-demandeurs-112645717.html a écrit:
Cologne: des réfugiés parmi les suspects, débat sur les expulsions
Par Eloi ROUYER | AFP – il y a 24 minutes

Les suspects identifiés à ce jour après les violences commises le soir du Nouvel An à Cologne sont en majorité des réfugiés, a affirmé vendredi le gouvernement allemand qui réfléchit à un durcissement du régime des expulsions.

Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, la police fédérale effectue des vérifications sur 31 "suspects" au total, dont 18 demandeurs d'asile, pour des violences et vols survenus le soir de la Saint-Sylvestre dans la ville rhénane (ouest).

Ce groupe de personnes comprend notamment 9 Algériens, 8 Marocains, 4 Syriens, 5 Iraniens, un Irakien et un Serbe, a-t-il détaillé.

Mais une certaine confusion règne sur l'état exact de l'enquête: du côté fédéral, le ministère ne fait pas état de suspect concernant les agressions sexuelles proprement dites, ni ne mentionne d'interpellation.

De son côté, la police de Cologne a fait état de plus de 120 plaintes dont les trois quarts pour des faits de violences sexuelles, et évoqué 16 suspects.

Mais faute de communication coordonnée, et en raison à Cologne d'une communication très restrictive et de ce fait controversée des forces de l'ordre, impossible de savoir si certains de ces chiffres se recoupent ou s'ajoutent.

La police locale a indiqué pour sa part vendredi que deux voleurs à la tire de 16 et 23 ans, originaires de Tunisie et du Maroc, présents le soir des incidents, avaient été interpellés en possession de téléphones portables contenant des vidéos d'agressions sexuelles.

Le débat national se focalise sur la présence de réfugiés parmi les auteurs des troubles alors que le pays a accueilli en 2015 un nombre record de 1,1 million de demandeurs d'asile et que cet afflux massif suscite l'inquiétude grandissante d'une partie de l'opinion.

"Il faut réduire sensiblement le nombre, nous ne pourrons pas accueillir chaque année un million de réfugiés", a estimé vendredi le chef de file des députés du parti social-démocrate, Thomas Oppermann.

Comme l'avaient fait plusieurs responsables dès mardi lors de la découverte des incidents du Nouvel An, l'un des porte-parole de la chancelière, George Streiter, a appelé vendredi à éviter les amalgammes.

"Il ne s'agit pas en premier lieu (d'un problème) de réfugiés, mais (d'un problème) de criminalité", a-t-il affirmé, rappelant que les populations arrivées dans le pays ont souffert et y sont venues chercher protection.

Mais dans le même temps, les responsables politiques conservateurs comme sociaux-démocrates, au pouvoir ensemble à Berlin, cherchent à envoyer un message de fermeté concernant les règles de vie commune en Allemagne, notamment à l'égard de ceux qui enfreignent la loi allemande.

Concernant ces derniers, le débat sur des procédures d'expulsion plus rapides et plus efficaces prend de l'ampleur.

"Nous avons besoin de plus de policiers, d'une justice mieux outillée et de lois plus dures pour pouvoir, entre autres, expulser les étrangers criminels", a ainsi déclaré vendredi Volker Kauder, chef du groupe parlementaire de la CDU au magazine Der Spiegel.

Angela Merkel s'était elle-même la veille dite prête à examiner "si tout ce qui est nécessaire a été fait en matière de modalités d'expulsion pour envoyer un signal clair à tous ceux qui ne veulent pas respecter nos règles de droit".

"Les citoyens attendent que ceux qui n'ont pas le droit de rester quittent le pays", a insisté M. Kauder alors que son parti se réunit ce week-end à Mayence (sud-ouest) et prévoit d'adopter des motions prévoyant un durcissement judiciaire.

Le SPD, d'abord plus réservé sur le durcissement des règles d'expulsion, semblait lui aussi vendredi aller dans ce sens. "Nous devons examiner toutes les possibilités du droit international pour pouvoir renvoyer les demandeurs d'asile criminels dans le pays, a déclaré son président Sigmar Gabriel au quotidien Bild.

La loi allemande impose à l'heure actuelle une condamnation d'au moins trois ans de prison pour permettre l'expulsion d'un demandeur d'asile pendant l'examen de son dossier, à la condition supplémentaire que sa vie ou sa santé ne soient pas menacées dans son pays d'origine.
Source: https://fr.news.yahoo.com/violences-%C3%A0-cologne-31-suspects-dont-18-demandeurs-112645717.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 02:24

Pour expulser avec les règles européennes et les "directives" de la commission je leur souhaite bien du plaisir...

On va nous jouer le passé allemand, la colonisation française pour justifier l'injustifiable... dans trois siècles on va encore nous tanner avec la rengaine.

On va percevoir les dividendes de ces élucubrations lors des élections futures, ce sera dans moins de trois siècles.

NB : les pays nordiques qui n'ont rien à se reprocher que doit on leur mettre sur le dos pour les culpabiliser ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 02:54

Tiens je vais citer un MT non local. A titre de réflexion, sans plus. Les attentats de 2015 n' avaient pas eu lieu et pourtant on pouvait lire ceci.

On se dit toujours, il existe un « effet d’expérience », l’humanité progresse, s’améliore, avance, la « der des der », le XXème siècle et son cortège d’horreurs, jamais plus, et les atrocités du passé ne reviendront jamais.  Mais non, l’humanité est toujours la même, avec à l’identique, sa capacité de nuisance, de lâcheté, son sadisme infini, son fanatisme, son aptitude  à engendrer la mort et la souffrance par bêtise et par perversité. Elle ne cesse de redécouvrir sous d’autres formes, les moyens de porter la terreur.  Ce qui s’est passé au  Pakistan donne le vertige. Il y a-t-il un précédent à un tel niveau d’horreur? Six terroristes talibans qui entrent dans une école à Peshawar et massacrent, un à un, froidement, des enfants de six ou sept ans, 132 petits écoliers, dans le seul objectif de se venger de l’armée pakistanaise. Il m’est parfois reproché une vision trop sombre des choses. Mais que dire, que penser après de telles abominations? Que croire et qu’espérer quant à l’avenir de l’espèce humaine?

Maxime TANDONNET


Rien de nouveau à espérer pour quelques siècles encore?
Voilà bien une triste perspective à moins que cela soit cela l'humanité vue par le seul prisme de la barbarie réccurrente... Sad
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 07:28

AFP 08-01-2016 - 19:41
Calais: la préfecture veut "que plus aucun migrant ne dorme" dans la "Jungle"

La préfecture du Pas-de-Calais a affirmé vendredi sa volonté que "plus aucun migrant ne dorme dehors" dans la "Jungle" de Calais, dont elle entend "réduire la taille" et où 1.500 places d'hébergement en dur vont être mises à disposition à partir de lundi.
"La lande de Calais n'est ni un lieu d'hébergement ni un projet de vie. Notre objectif est que plus aucun migrant ne dorme dehors sur la lande", a déclaré la préfète Fabienne Buccio, sans donner d'échéance, à l'issue d'une réunion en sous-préfecture à Calais avec les associations oeuvrant sur place, pour leur en faire part.
Entre 3.800 et 4.200 migrants vivaient dans le bidonville de la "Jungle" avant Noël, dans des habitations de fortune et des conditions sanitaires déplorables, selon les derniers chiffres de la préfecture. Ils étaient encore 6.000 en octobre.
Lundi, 1.500 places d'hébergement, réparties en 125 containers de 12 places (dont 12 réservés à des familles) seront proposées, s'ajoutant aux 400 autres places en dur du centre d'accueil Jules-Ferry pour les femmes et les enfants.
Ces chiffres confirment que la préfecture entend limiter à environ 2.000 le nombre de migrants dans ce camp.
Ceux qui ne bénéficieront pas d'hébergement en dur se verront proposer un transfert "dans le reste de la France dans les centres d'accueil et d'orientation (CAO)" qui sont "au coeur de notre stratégie humanitaire", et qu'ont déjà rejoint 1.895 personnes, selon les chiffres fournis vendredi. "Une solution d'hébergement est désormais proposée à tous", assure Mme Buccio.
"Parallèlement, la taille du campement de la lande sera réduite. La priorité est d'éloigner d'une centaine de mètres les migrants de la rocade, pour leur propre sécurité, celle des usagers de la route mais aussi des forces de sécurité qui la protègent. Il s'agit de les éloigner également des habitations riveraines de la route de Gravelines afin de préserver la tranquillité des habitants", a encore expliqué la représentante de l'Etat.
Ce rétrécissement de la lande doit démarrer "dès la semaine prochaine", avec "l'aide des responsables des communautés de migrants, des associations et des ONG", a-t-elle précisé.
"Si ce dispositif est mis en place pour assurer la sécurité des migrants, des forces de l'ordre, et des usagers et ne plus entraver la vie économique du port maritime, c'est une bonne chose", a réagi Jean-Claude Lenoir, président de l'association d'aide aux migrants Salam.
Mais, "comme nous l'avions demandé en vain lors de la fermeture du centre de Sangatte et si on préconise l'ouverture de structure comme les CAO, il faut que les Anglais rentrent dans le jeu et assument leur responsabilité, notamment en acceptant d'accueillir eux aussi des contingents de migrants", a-t-il ajouté.
Des heurts entre migrants et forces de l'ordre se sont produits en plusieurs occasions en novembre et décembre, principalement le long de la rocade bordant le camp et menant au port. Des biens de riverains ont aussi parfois été endommagés.
---------------------------------------

Dans un pays qui applique les lois en vigueur, les migrants qui sont des étrangers en situation irrégulière ne seraient pas répartis à travers la France mais renvoyés dans leur pays d'origine depuis longtemps.
Les Anglais pour leur part reçoivent sur leur territoire des gens en règle munis de visas... et il est difficile de comprendre que si l'espace Schengen est devenu une zone passoire on les oblige à accepter des indésirables que d'autres pays ont été incapables de traiter en appliquant les lois en vigueur.
L'Angleterre poubelle absorbant les problèmes non traités par l'Europe... ça passe mal chez eux.
Nos politicards lâches et impuissants se réfugieront sous un parapluie humaniste de pacotille pour une fois de plus dire et surtout faire n'importe quoi en se déchargeant de leurs responsabilités.

Si les britanniques et quelques autres quittent l'Europe devra t on être surpris ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 07:37

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/yvelines-un-voyageur-sauve-une-femme-sur-le-point-d-etre-violee-dans-un-train-par-trois-hommes_1257087.html#xtor=AL-67-[article]

Il y aurait aussi quelques difficultés en France... nos intellectuels réfugiés politiques ne se conduiraient pas si bien que l'on pouvait l'espérer.

On apprend l'affaire avec bientôt 3 semaines de retard...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 19:42

Le problème n'existe pas et les incidents n'ont pas eu lieu... continuons dans le déni et ridiculisons les supposées victimes qui n'existent pas mais se font entendre. Salauds de journalistes qui nuisent à la sérénité générale ! Pourquoi passer de telles infos si ce n'est pour faire du buzz ?

http://actu.orange.fr/video/monde/ils-nous-ont-touchees-partout-une-victime-de-cologne-raconte-magic_CNT000000hUhNp.html

Le "vivre ensemble" s'exprimait pourtant avec une volonté manifeste de rapprochement y compris physique. Dommage que les habitants du cru sans doute "réacs" soient réservés sur ce mode expressif de fraternisation.

Le patron de la police Cologne qui n'avait pas prévu les difficultés et ne les a pas traité (en avait il les moyens et était ce possible lorsque les malfaisants sont noyés dans la foule ? la question n'est même pas envisagée) est viré de son poste ce qui est normal puisqu'il n'est pas compétent.
En revanche ceux qui dirigent l'Europe et Angie la teutonne gardent leur place et continue à donner des leçons, ils ne sont pas responsables de la situation..

Finalement cette affaire malencontreuse n'a pu survenir qu'en raison d'une carence policière évidente et non parce que des politicards intellectuellement et moralement "bunkérisés" dans des certitudes déconnectées des réalités mettent le pays et l'Europe (il faut "répartir") dans une situation difficile dont elle ne se sortira pas.

Un nouveau "chef-chef" politiquement correct sera nommé à la tête des archers locaux et on mettra en place une commission de contrôle composée de philosophes, de journalistes, d'élus pour surveiller tout ça. Il n'y aura plus de problème le mode de contrôle du fonctionnement de la police fonctionnera  parfaitement l'incapable étant viré et surtout la police sera "contrôlée"!

Lors du prochain incident lorsque le service d'ordre va intervenir (il ne faut pas que de tels problèmes surviennent et surtout soient rendus publics) au milieu d'une foule on se retrouvera avec quelques flicards pris à partie et tabassés, quelques innocents qui auront pris un gnon en défendant ces "pauvres migrants", quelques migrants innocents (y en a t il de coupables ?) rudoyés par des imbéciles qui interviennent sans discernement au milieu des braves teutons...
La police qui bien sur n'est bonne qu'à commettre des bavures sera clouée aux pilori. Cette institution n'est bonne qu'à mettre les dirigeants qui pratiquent une politique mesurée et intelligente en difficulté ! Il faut la surveiller et si possible diminuer ses pouvoirs...

Heureusement les politiques jamais à court d'idées interviendront avec l'aide des penseurs reconnus (journalistes, avocats, magistrats, élus... n'oublions pas le secours de philosophes inévitables) et inventerons un code de déontologie qui encadrera mieux l'action policière.
Code de déontologie largement diffusé dans les médias qui bien sur mettra fin aux agissement coupables des imbéciles en uniforme qui ne comprennent rien à leur mission ... et calmera leurs ardeurs sexuelles des excités n'en doutons pas !

On ne changera pas les lois traitant le séjour des indésirables, d'autres arriveront (il faut accueillir) et entreront d'autant volontiers dans la danse que les "anciens" expliqueront que tout est possible et les sanctions dérisoires lorsqu'il y en a... et on s'étonnera du résultat des élections.

Un maire allemand vient de donner à ses électeurs le conseil de surveiller la tenue vestimentaire de leurs filles qui provoque les arrivants dont les usages sont perturbés et un autre envisage de déménager l'école trop proche d'un centre d'accueil de "migrants".
IL faut être débile pour ne pas admettre que les solutions existent... la mairesse de Cologne en avait trouvée une particulièrement judicieuse ! elle sait comment faire elle, pas comme ces policiers mauvais à tout. (je cite Pagnol)


Dernière édition par tonton christobal le Dim 10 Jan 2016, 02:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 23:14

Sans réécrire l' histoire, peut être la vraie raison de la mise à la retraite, ce précédent. http://www.europe1.fr/international/une-candidate-a-la-mairie-de-cologne-blessee-a-coups-de-couteau-sur-un-marche-2531313 une manif anti islam mal maîtrisée, Wolgang Albers déjà critiqué pour sa gestion, et celle qui est devenue maire depuis parmi les victimes.

Ici le contexte complet de ce que l'on appelle Hogesa outre Rhin. Hooligans contre Salafistes. HoGeSa, Hooligans Gegen Salafisten
http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_11_04/Allemagne-vers-un-soulevement-XXXL-7565/


Dernière édition par Libellule le Dim 10 Jan 2016, 00:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 09 Jan 2016, 23:53

Et si ces agressions de Cologne et d'ailleurs ne faisaient que poser explicitement la question du "vivre ensemble" entre communautés ayant des conceptions complètement opposées de la place de la femme dans la société ?

Depuis 1989 et l'affaire du voile de Creil, certains nous serinent que nous devons accepter, ici et maintenant, que certaines femmes soient voilées ou reléguées au second plan car ça fait partie des us et coutumes de la religion musulmane, ne pas accepter cette situation revenant juste à être islamophobes...

En parallèle une frange des musulmans considèrent, ils ne s'en cachent pas, que les femmes occidentales qui vivent libres sans cacher leurs formes ou leurs cheveux ne sont que des "salopes" vivant dans la débauche...

A partir de là et parce que nous n'avons pas su imposer notre conception de la place de la femme dans notre société occidentale faut-il s'étonner des dérives criminelles, un viol est un crime, de certains que l'on n'a jamais voulu contrer ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 00:43

A ce détail près que Reker a reçu son coup de couteau par   Un Hooligan et non un Salafiste. La violence de toute façon est condamnable de tous bords. Sans disctinction de sa provenance tant qu'' elle est dénoncée sans préjugés Quand elle est installée il est souvent trop tard pour l'endiguer.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 01:11

Il ne faut pas tout mélanger...

Henriette Reker est une personnalité politique qui briguait la tête d'une ville de plus d'un million d'habitants quand elle a reçu un coup de couteau d'un opposant politique... Ce fait inacceptable est hélas dans la lignée de ce qui est arrivé à Jaurès, Kennedy, de Gaulle, Jean-Paul II, Delanoé, ...

Les femmes de la gare de Cologne ne briguaient rien et elles se contentaient de vivre libre dans leur pays selon les us et coutumes de celui-ci quand elles ont été sexuellement agressées par des hommes qui, de par leur culture, les considéraient juste comme des objets sexuels...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 01:19

Pourquoi ne pas dire que le porteur de couteau était clairement porteur des idées xénophobes de l' extrême droite. Et que Reker est une femme aussi belle au même âge que celle que vous avez mis en avant en la personne de Simone de Beauvoir.

Ne vous éloignez pas si vite de la piste que vous avez ouverte pour pouvoir relire Reker dans les meilleures conditions possibles et non autrement.

Le deuxième sexe est le plus grand livre de la philosophie contemporaine sur le féminisme. Simone de Beauvoir y présente sa thèse majeure, celle de la femme comme figure de l’Autre, comme figure aliénée par la culture dominante masculine. Mais ce livre n’est pas seulement un constat philosophique, c’est aussi un manifeste politique, un livre de combat qui prône la libération des femmes, qui inspirera les mouvements féministes partout où ils ont fleuris


Dernière édition par Libellule le Dim 10 Jan 2016, 02:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 01:49

Parce que l'agression d'une "femme politique" même par un  "porteur de couteau clairement porteur des idées xénophobes de l' extrême droite" est une chose alors que les agressions de 170 "femmes ordinaires" en est une autre... L'une ne doit pas servir à masquer les autres qui sont bien plus graves parce que touchant justement des "femmes ordinaires"...

Ce que je constate c'est qu'encore une fois c'est l'extrême droite qui s'est emparée de l'affaire pour faire fructifier son fond de commerce en manifestant aujourd'hui à Cologne...  

Et pendant que cette extrême droite récupère une certaine gauche à laquelle vous appartenez refuse d'admettre certaines réalités et  tente comme vous le faites de détourner le débat...

J'admets que la situation de cette gauche après le 13 novembre à Paris et après le 1er janvier à Cologne n'est pas des plus évidente surtout si on rappelle les propos qu'elle a tenus il y a quelques semaines...



http://eelv.fr/2015/10/19/eelv-salue-le-courage-dhenriette-reker-ainsi-que-la-mobilisation-citoyenne-qui-a-permis-son-election/ a écrit:
EELV salue le courage d’Henriette Reker ainsi que la mobilisation citoyenne qui a permis son élection
Publié le 19 octobre 2015 dans Communiqués

A l’heure où la France tergiverse et hésite, où ses élus sont timorés sur l’accueil de réfugiés, la victoire d’Henriette Reker démontre une chose : les valeurs peuvent être des tremplins de victoire.

Après avoir été en charge de l’accueil de milliers de réfugiés à Cologne, les électeurs lui ont fait majoritairement confiance pour conduire la politique de la ville pour les cinq prochaines années.

Victime d’une tentative d’assassinat la veille de l’élection, toujours plongée dans le coma, EELV souhaite un prompt rétablissement à la nouvelle maire et à une pensée pour ses proches.

Cette victoire est une leçon de courage et d’abnégation. Elle est un exemple à suivre pour les élus locaux et nationaux français trop souvent rétifs à l’accueil des réfugiés, parfois trop perméables aux idées défendues par le parti d’extrême-droite.

Au delà du simple sentiment d’humanité, les écologistes appellent à préparer et organiser avec responsabilité l’accueil des réfugiés face à une crise sanitaire sans précédent. La France doit se montrer à la hauteur des enjeux : alors que l’Allemagne s’apprête à accueillir 800000 réfugiés en 2015, la France prévoit d’en accueillir 24 000.

Julien Bayou et Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux
Source: http://eelv.fr/2015/10/19/eelv-salue-le-courage-dhenriette-reker-ainsi-que-la-mobilisation-citoyenne-qui-a-permis-son-election/


Dernière édition par a.nonymous le Dim 10 Jan 2016, 02:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3372
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:02

et si les réfugiés condamnés sont chassés d'Allemagne, ils vont aller où?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:04

Donc pas de problème ce qui arrive est de la faute de l'extrême droite !

Tout est dit ! Dommage que les "dupont durand" teutons ne pensent pas ainsi et que ces fachos soient mécontents lorsque leur femme ou leur filles reviennent avec la jupe par dessus la tête et la culotte aux chevilles...

Il convient donc d'éduquer ces intolérants !

Mais tout le mal vient en fait de la police dont le mauvais chef a été limogé...

Suite sous peu si toutefois on a encore le droit d'en faire état. Evoquer ces faits est une évidente manifestation du refus de vivre ensemble.




Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:04

Gérard a écrit:
et si les réfugiés condamnés sont chassés d'Allemagne, ils vont aller où?

Pas en Angleterre... mais peut être chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:07

Le rapport ne s'inversera pas. Les besoins en main d oeuvre ne sont pas les mêmes. Les volontés d' accueil non plus. Et les frontières ne seront jamais étanches. Rétablir la totalité des faits est toujours utile. C'Est fait. Que des extrémistes s' opposent ici ou là ne doit pas empêcher de montrer du doigt les deux extrêmes. Pour les renvoyer dos à dos. L' histoire du chef de police vs la maire prenant un autre éclairage, ... Ce n'est ni la faute à Voltaire ni celle à Rousseau pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:34

Face à ceux qui essaient de détourner le débat, comment existeraient-ils sans l'extrême droite, les femmes allemandes manifestant à Cologne recadrent les choses...


http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/09/des-centaines-de-femmes-manifestent-contre-les-violences-a-cologne_4844501_3214.html a écrit:
Des centaines de femmes manifestent contre les violences à Cologne

Le Monde.fr avec AFP | 09.01.2016 à 14h59 • Mis à jour le 09.01.2016 à 15h11

Plusieurs centaines de femmes se sont réunies samedi 9 janvier à la mi-journée sur les marches de la cathédrale de Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, pour protester contre les violences faites à des femmes, et qui impliqueraient des réfugiés, le soir de la Saint-Sylvestre.

Brandissant des pancartes affirmant « Non veut dire non. C’est notre loi. Restez loin de nous » ou « Non à la violence contre les femmes, que ce soit à Cologne, à la fête de la bière ou dans la chambre à coucher », ces femmes se sont fait entendre avec des sifflets et en tapant sur des casseroles.

« Nous voulons de nouveau nous sentir en sécurité. (...) Je suis là pour toutes les mères, les filles, les petites-filles, les grand-mères, qui veulent se déplacer en toute sécurité », a expliqué Martina Schumeckers, une musicienne de 57 ans, organisatrice du rassemblement.

Alors que le scandale n’en finit pas de secouer le pays, la chancelière Angela Merkel a durci le ton, samedi, en se prononçant en faveur d’un très net durcissement des règles d’expulsion de demandeurs d’asile condamnés par la justice, l’autorisant même pour ceux condamnés à une peine avec sursis.



Rassemblement de Pegida

Cette manifestation en réaction aux agressions sexuelles et parfois aux viols dont ont été victimes des femmes lors du Nouvel An doit être suivie en début d’après-midi par un rassemblement du mouvement d’extrême droite islamophobe Pegida (« Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident »), qui selon la police pourrait attirer un millier de participants.

« Il est inacceptable que Pegida exploite l’horrible violence sexuelle perpétrée ici le jour de l’an et répande ses conneries racistes », a déclaré une manifestante avec un mégaphone.

A la mi-journée, non loin d’imposantes forces de police, un millier de contre-manifestants de gauche se rassemblaient déjà à l’autre extrémité de la place principale de Cologne, avec des pancartes affichant « Les réfugiés sont les bienvenus » ou encore « Le fascisme n’est pas une opinion, c’est un crime ».

C’est sur cette même place que dans la soirée du Nouvel An, des vols et des violences sexuelles ont été perpétrés, faisant déjà l’objet d’environ deux cents plaintes selon le Spiegel, dont deux pour viol caractérisé.

La police fédérale a identifié trente-deux suspects, dont vingt-deux demandeurs d’asile. Ces faits, tout comme l’inaction des forces de l’ordre, ont scandalisé l’Allemagne, qui a vu affluer 1,1 million de demandeurs d’asile en 2015.
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/09/des-centaines-de-femmes-manifestent-contre-les-violences-a-cologne_4844501_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 02:39

Finalement si des dizaines de femmes allemandes ont été agressées sexuellement c'est parce qu'une femme politique a été victime d'un attentat.

Tout s'explique !

Sous peu on va nous mettre Giscard et sarko au milieu de l'affaire.

Reste jusqu'à attendre les prochains débordements et les prochaines explications vaseuses.

C'est tout de même fatigant de prévoir ce qui va se passer (c'est en fait assez facile) et d'être en permanence contredit surtout lorsque le temps met les choses en perspective... et que l'avenir permet de corroborer ce qui était attendu.
La liste des débats vérolés s'allonge de jours en jours !

Il y a des gens a qui rien ne sert de leçon...

De toute manière si des femmes ont été malmenées c'est de la faute de la police... il faut donc virer son chef et surveiller ces bons à rien...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 03:06

Raccourci que je ne cautionne pas. Mais si cela vous convient de le faire, cela ne se discute pas. Embarassed
En revanche Pediga et Hogesa sont bien comme cul et chemise. Les noms se multiplient mais ce sont les mêmes à l'oeuvre. Un des deux clans extrêmes. Deux fascismes face à face ça pue de toute façon. La radicalité des uns renforçant et ne neutralisant pas celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 04:05

Si un cintré agresse taubira on se prend 10 000 réfugiés pour compenser... logique écolo oblige !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3372
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 04:22

Libellule a écrit:
Deux fascismes face à face ça pue de toute façon

Heureusement qu'il y a l'eau de Cologne... même pas drôle, mais je suis déprimé Sad

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 04:32

La dépression n'est effectivement plus très loin. Comme dans les années trente et l'opposition entre nationalistes exacerbés et ...une communauté à passer par pertes et profits avec grand fracas. Pas du jour au surlendemain mais par coups de boutoir successifs.

Lorsque l’antisémitisme revient dans les années 30, avec les immigrés juifs de l’Est, le fantasme des juifs qui piquent des emplois et poussent la France vers guerre contre Hitler semble gagner Pétain. Il y avait 150 000 juifs étrangers en France.

Mr et Mrs Pardee, voisins antisémites américains de Pétain, dans le Var, l’encouragent en ce sens. L’antisémitisme n’est jamais dans sa bouche avant la guerre, mais il tolère très bien l’antisémitisme; sa Révolution nationale visait les éducateurs, et le Front Populaire, et pour les amis de Pétain c’est la même chose que de viser les Juifs. La loi du 3 oct 1940 vise les juifs français de souche directement!

En Conseil des Ministres en 1942, est posée la question de savoir si la police française doit aider les SS, et c’est alors seulement que Pétain distingue entre juifs étrangers et français. Mais c’est sans effet, et 20.000 juifs français sont exterminés aussi.

Alors avant et après Cologne? Poser la question ç'est déjà terrible. Anonymous la pose à sa manière. Toutes les approches méritent pourtant consideration en cette periode trouble. Il y a bien deux volets et deux fascismes en jeu qui s' alimentent l'un l'autre. Déprimant en effet.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 05:20

Orange avec AFP  09-01-2016 - 18:07

Agressions à Cologne : la plupart des suspects sont des migrants, 379 plaintes déposées  

L'enquête avance à Cologne (Allemagne), une dizaine de jours après les violences de la nuit du 31 décembre.

Le nombre de plaintes déposées après les agressions de la Saint-Sylvestre dans les rues de Cologne ne cesse d'augmenter. La police locale recense désormais 379 plaintes. Environ 40% ont été déposées pour des agressions sexuelles. Jusqu'à présent, il était question d'environ 170 plaintes.

Les suspects sont principalement des "demandeurs d'asile" ou des "immigrés en situation illégale", indiquent encore les autorités ce samedi 9 janvier.


Dernière édition par tonton christobal le Dim 10 Jan 2016, 05:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3372
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 05:26

Il me semble que le parallélisme entre ces deux périodes ne peut se justifier.
Sauf erreur il n'y a pas de vague islamophobe généralisée en France. Le pouvoir développe depuis quelques dizaines d'années une politique publique plutot pro arabe.
Nous sommes en guerre, nous dit-on, je ne suis pas persuadé que cette réalité soit bien admise dans l'opinion.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 05:52

Gérard a écrit:
Il me semble que le parallélisme entre ces deux périodes  ne peut se justifier.
Sauf erreur il n'y a pas de vague islamophobe généralisée en France. Le pouvoir développe  depuis quelques dizaines d'années une politique publique plutot pro arabe.
Nous sommes en guerre, nous dit-on, je ne suis pas persuadé que cette réalité soit bien admise dans l'opinion.

Lorsque l'on veut démonter n'importe quoi et "véroler" un fil tout est bon.
Y a t il encore lieu de s'en étonner ? les mêmes causes produisent les mêmes effets de même que les mêmes personnes utilisent toujours les mêmes subterfuges "foireux" pour planter un fil intéressant mais dérangeant pour les doctrinaires aveuglés par leurs convictions bancales...

Doit on être surpris ? Pour ma part pas du tout tant la manœuvre est habituelle.

Est ce lassant ? même pas c'est risible et infantile.

Le problème se trouve dans l'adéquation entre l'individu et la fonction occupée.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12065
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 07:09

Peut-être faudrait-il s'intéresser à ce qui a poussé l'association Ni Putes Ni Soumises, association qui ne peut pas être taxée de réactionnaire ou d'extrême droite, à organiser depuis 2010 la Journée de la jupe....

On peut aussi se demander pourquoi la présidente de cette association parle de "Vitry ou ailleurs" et non de "Neuilly ou ailleurs" ou de "Saint-Cloud ou ailleurs"....


"Lorsque je suis en jupe, je remarque, oui, que les hommes me regardent. Lorsque je suis en jupe, je me sens femme, oui, aussi dans mon propre regard. Lorsque mes sœurs, à Vitry ou ailleurs, tentent d’en faire de même, elles se font traiter de putes. Elles bravent l’interdit en arborant trop de liberté et de féminité."


http://www.npns.fr/actualite-npns/les-de-jeuneuses-du-ramadan/ a écrit:
Le 25 novembre, toutes en Jupe !

Publié le samedi 9 octobre 2010

Lorsque je suis en jupe, je remarque, oui, que les hommes me regardent. Lorsque je suis en jupe, je me sens femme, oui, aussi dans mon propre regard. Lorsque mes sœurs, à Vitry ou ailleurs, tentent d’en faire de même, elles se font traiter de putes. Elles bravent l’interdit en arborant trop de liberté et de féminité.

C’est de là qu’est venue l’idée de se servir des jupes comme un symbole de notre mouvement. Le 25 novembre donc, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, j’appelle toutes les françaises à porter une jupe, qu’elle soit crayon, porte feuille, mini, bouffante, plissée…comme un acte de soutien à toutes celles qui subissent le fait d’être née femme.

Aussi, ce même jour, Ni Putes Ni Soumises organisera « Toutes en Jupes », une vente aux enchères de jupes de femmes célèbres, qui ont décidé de soutenir notre combat pour les femmes. Les fonds récoltés à l’occasion de cette vente serviront à financer des « appartements-relais », projet de Ni Putes Ni Soumises et de l’association Aurore, un acteur social reconnu. Dans la continuité, des photos de filles des quartiers portant les dites jupes seront exposées et mises en vente.

J’attends que les valeurs de Ni Putes Ni Soumises de métissage et de mixité empreignent le Palais de Tokyo le soir du 25 novembre, et que cette soirée soit un bel hommage à toutes celles qui se battent, en France et ailleurs, contre les pressions de toutes sortes.

Sihem HABCHI
Présidente de Ni Putes Ni Soumises
Source: http://www.npns.fr/actualite-npns/les-de-jeuneuses-du-ramadan/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 07:30

A force de tout voir, on finit par tout supporter.
A force de tout supporter, on finit par tout tolérer.
A force de tout tolérer, on finit par tout accepter.
A force de tout accepter, on finit par tout approuver.

                    Saint Augustin 354-430 ap J.C.

---------------------------------------

Nos compatriotes étant un peu ramollis devra t on s'étonner avec si avec le temps nous avons sur le continent des réactions "à la Corse" ?

Pas grave il suffira de crier "aux fachos" pour avoir la conscience tranquille et continuer à faire n'importe quoi.

Marine n'a pas besoin de s'exprimer... les z'humanistes travaillent pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 09:04

Comment bien faire pour ne pas faire n'importe quoi?
Comment apprendre des expériences passées?
Pourquoi parler du risque de guerre s'il n'existe pas?
Pourquoi parler de radicalisation des extrêmes si les germes de cette radicalisation ne sont pas latents?

Comparaison n'est pas raison. Ok, mais où est la raison?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 09:18

Nul doute que les élucubrations hors sujet vont consoler les femmes agressées ! et surtout régler les graves problèmes posés.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 20:27

L'assaillant du commissariat parisien vivait dans un foyer de réfugiés en Allemagne
Par AFP | AFP – il y a 39 minutes
L'homme tué jeudi après avoir tenté d'attaquer un commissariat parisien vivait "dans un foyer de demandeurs d'asile" dans l'ouest de l'Allemagne, que la police a perquisitionné samedi, a indiqué la police régionale allemande.
"Aucun indice de possibles autres attaques" n'a été trouvé lors de cette perquisition dans ce foyer situé à Recklinghausen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), a assuré la police dans un communiqué.
Précisant avoir procédé à cette perquisition sur information des autorités françaises, la police judiciaire du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie assure que "les enquêtes se poursuivent" et que les résultats de la perquisition vont encore être examinés en détail.
La police n'a pas précisé si cet homme, dont l'identification était toujours en cours, mais qui a été reconnu par ses proches comme un Tunisien nommé Tarek Belgacem, était enregistré comme demandeur d'asile en Allemagne. Mais une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que c'était effectivement le cas.
Un an jour pour jour après les attentats contre le journal Charlie Hebdo, ayant fait douze morts, l'homme est arrivé en courant vers les policiers en faction devant le commissariat de la Goutte d'Or, un quartier populaire de Paris, en brandissant un hachoir de boucher, et muni d'un dispositif explosif factice.
Il n'a pas répondu aux injonctions de s'arrêter des policiers, qui ont alors ouvert le feu. Une revendication jihadiste incluant une profession de foi en faveur de l'organisation Etat islamique a été retrouvée sur lui, selon les autorités françaises.
Une puce allemande pour téléphone portable avait aussi été trouvée en sa possession.

---------------------------------------

Encore une nouvelle preuve de l'intérêt de "l'Europe portes ouvertes".
Ne vous inquiétez pas Juncker le big boss de la commission va bien et continue à "maitriser la situation" il faut répartir !
Ceux qui pensent que la situation est inquiétante et manifestent ne peuvent être c'est évident que de dangereux extrémistes qu'il convient de réduire au silence.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3372
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 20:56

Gérard a écrit:
et si les réfugiés condamnés sont chassés d'Allemagne, ils vont aller où?

On en a maintenant une idée !

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 21:07

En même temps la Suisse qui a conservé la maitrise de ses pouvoirs régaliens est à l'écoute de ses citoyens...

La démocratie directe permet mieux que les sondages bidonnés de savoir ce que veulent les gens.
Difficile dans ces conditions pour les politiques de faire une fois élus le contraire de leur programme.

http://www.lepoint.fr/monde/la-suisse-s-apprete-a-revoter-pour-expulser-des-delinquants-etrangers-09-01-2016-2008446_24.php

En France on légifère à contre sens des vœux des électeurs...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13548
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 21:23

Orange avec AFP  10-01-2016 - 09:55
Commissariat attaqué : l'assaillant vivait dans un foyer de réfugiés en Allemagne

La police régionale allemande a indiqué qu'elle avait perquisitionné un foyer de réfugiés dans l'Ouest de son territoire, où vivait l'assaillant tué jeudi alors qu'il attaquait un commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris.

L'homme tué jeudi après avoir tenté d'attaquer un commissariat parisien vivait "dans un foyer de demandeurs d'asile" dans l'ouest de l'Allemagne, que la police a perquisitionné samedi, a indiqué la police régionale allemande.

"Aucun indice de possibles autres attaques" n'a été trouvé lors de cette perquisition dans ce foyer situé à Recklinghausen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), a assuré la police dans un communiqué dans la nuit de samedi à dimanche.

Précisant avoir procédé à cette perquisition sur information des autorités françaises, la police judiciaire du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie assure que "les enquêtes se poursuivent" et que les résultats de la perquisition vont encore être examinés en détail.

La police n'a pas précisé si cet homme, dont l'identification est toujours en cours mais qui a été reconnu par ses proches comme un Tunisien nommé Tarek Belgacem, était dûment enregistré comme demandeur d'asile en Allemagne. Mais une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que c'était effectivement le cas.

Un an jour pour jour après les attentats contre le journal Charlie Hebdo, ayant fait douze morts, l'homme est arrivé en courant vers les policiers en faction devant le commissariat de la Goutte d'Or, un quartier populaire de Paris, en brandissant un hachoir de boucher, et muni d'un dispositif explosif factice.

Il n'a pas répondu aux injonctions de s'arrêter des policiers, qui ont alors ouvert le feu.

Une revendication jihadiste incluant une profession de foi en faveur de l'organisation Etat islamique (EI) a été retrouvée sur lui, de même qu'une puce allemande pour téléphone portable, selon les autorités françaises.

Selon des informations publiées dimanche par l'hebdomadaire allemand Welt am Sonntag, l'homme avait peint un symbole de l'EI sur un mur de son foyer pour demandeurs d'asile à Recklingshausen.

L'édition en ligne du magazine Spiegel dit elle qu'il a posé dans le centre avec un drapeau de l'organisation, ce qui a amené les autorités locales à le classer comme potentiellement dangereux. Toutefois il a disparu de Recklingshausen au mois de décembre, ajoute Spiegel Online.

Welt am Sonntag précise pour sa part que l'homme s'était fait enregistrer en Allemagne sous quatre identités différentes et en donnant des nationalités variables, par exemple syrienne, marocaine ou encore géorgienne.

Il avait déposé sa demande d'asile sous le nom de Walid Salihi, selon le journal.

----------------------------------------

Résultat : on le retrouve en France.

La famille va porter plainte contre la police française, les services diplomatiques du pays dont relève le mis en cause vont entrer dans la dance... on connaitra enfin son identité réelle.
Les policiers de service vont passer de mauvaises nuits. Le Commissaire va être muté...

C'est que chez nous les politiciens à l'image de leurs collègues étrangers européens savent traiter les dossiers sensibles de manière efficace.

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/allemagne-trois-zones-d-ombre-sur-les-agressions-sexuelles-du-nouvel-an-a-cologne_1259037.html

--------------------------------------------------------------------

Cologne est-il un cas isolé ?

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des violences similaires ont eu lieu dans une douzaine d'autres villes d'Allemagne, liste Focus. A Hambourg, 50 plaintes ont été déposées dont 38 pour des agressions sexuelles. A Düsseldorf, 40 femmes se disent également victimes. Le scénario est souvent le même : des groupes d'hommes apparemment arabes ou nord-africains les encerclent, parfois à 20 ou 30. Munich, Stuttgart, Berlin, Nuremberg et Francfort ne sont pas épargnées. Et l'Allemagne n'est pas le seul pays touché.

A Helsinki, la capitale finlandaise, des patrouilles de police ont constaté de "nombreux faits de harcèlement sexuel" sur une place centrale de la métropole, où 20 000 fêtards étaient réunis. Et trois agressions sexuelles ont été signalées dans la plus grande gare de la ville, où 1 000 demandeurs d'asile, pour la plupart irakiens, étaient rassemblés. Seules deux plaintes ont cependant été déposées. Trois demandeurs d'asile suspects ont été placés en détention.

"Il n'y a pas eu de tels cas de harcèlement lors de la nuit du Nouvel An de l'an dernier, ni en d'autres occasions... C'est un phénomène totalement nouveau à Helsinki", assure le chef adjoint de la police de la ville à l'AFP.

Les mêmes scènes de violence se sont déroulées à Zurich, en Suisse, alors que 120 000 personnes se pressaient autour du lac pour les célébrations du Nouvel An, selon le communiqué de la police locale diffusé jeudi.

La police zurichoise a d'abord enregistré 24 plaintes pour des vols. Au cours de l'enquête, plusieurs victimes ont alors confié aux policiers avoir également été encerclées et soumises à des attouchements, comme à Cologne. Une demi-douzaine d'entre elles parlent d'agressions sexuelles, perpétrées par "des groupes d'hommes à la peau foncée".

Le porte-parole de la police zurichoise souligne que le nombre des victimes est inhabituel pour la Suisse. La police a ouvert une enquête. Elle a lancé un appel à témoins et a demandé à d'éventuelles autres victimes de venir porter plainte

Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 144
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 22:35

tonton christobal a écrit:
La multiplication des délits sexuels commis par des migrants avaient il y a plusieurs mois déjà été signalée par les autorités judiciaires de pays d'Europe du nord... Désolé je n'ai plus les références de l'article de presse.

Il ne reste plus qu'à attendre la suite et à faire les comptes en espérant que l'on saura ou voudra définir l'origine des auteurs des infractions.

Chez nous pas de statistiques ethniques ! pas d'amalgame !

Voici une référence :
http://www.europe-israel.org/2013/08/face-aux-viols-des-femmes-nordiques-lelite-bien-pensante-scandinave-choisit-de-porter-des-oeilleres/
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14022
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 10 Jan 2016, 22:41

Tiens, tiens ceci a failli sauter. Alors q and theue les questions restent entières..

Voici trois éléments troublants qui alimentent la controverse, au-delà même des frontières allemandes.

Des réfugiés ont-ils violé des femmes ?

Deux rapports des polices locale et fédérale, rédigés les 2 et 4 janvier, ont été révélés vendredi par la WDR, le Zeit, le Spiegel et Bild (articles en allemand). Ils indiquent que les policiers déployés dans le centre de Cologne, aux abords de la cathédrale et de la gare centrale, durant la nuit du Nouvel An ont procédé à 70 contrôles d'identité en raison de violences. Et la majorité des personnes qu'ils ont contrôlées avaient des documents attestant de leur enregistrement comme demandeurs d'asile auprès de l'Office fédéral pour immigration et réfugiés (BAMF). Ces personnes n'ont en revanche pas présenté de pièces d'identité, rapporte l'Express.

Les policiers disent aussi avoir vu, dans la foule participant aux violences, des personnes dont l'apparence indique qu'elles viennent d'Afrique du Nord et de pays arabes, notamment la Syrie. "Je suis syrien, vous devez me traiter avec gentillesse ! Madame Merkel m'a invité", aurait même lancé un homme à un policier, selon le rapport cité par Bild et le Spiegel.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a annoncé, vendredi, que la police fédérale est parvenue à identifier "31 suspects", dont "18 ont le statut de demandeur d'asile" : neuf Algériens, huit Marocains, quatre Syriens, cinq Iraniens, un Irakien et un Serbe. Deux Allemands, un Irakien, un Serbe et un Américain sont également soupçonnés.

Mais il s'agit là de la liste des personnes suspectées d'avoir pris part aux vols et aux violences physiques. Les autorités fédérales n'ont pas évoqué de suspects concernant les agressions sexuelles, ni mentionné d'interpellations.

De son côté, la police locale a indiqué, vendredi, que deux voleurs à la tire, présents le soir des incidents, ont été arrêtés. Ils ont 16 et 23 ans et sont originaires de Tunisie et du Maroc. La chaîne publique de la région de Cologne, WDR, révèle que les policiers ont découvert, sur les téléphones portables de ces deux hommes, des images vidéo du soir du réveillon montrant des agressions de femmes, ainsi qu'une feuille de papier –un document révélé par Bild– sur laquelle sont notées des traductions de termes sexuels de l'arabe à l'allemand.

Le gouvernement allemand affirme que les suspects identifiés à ce jour sont en majorité des réfugiés. Mais il n'est toutefois pas prouvé que les agressions sexuelles sont le fait de migrants fraîchement arrivés en Allemagne.

Un policier allemand fouille un suspect près de la gare centrale de Cologne (Allemagne) le 5 janvier 2016 après les violences commises durant la nuit de la Saint-Sylvestre.
Un policier allemand fouille un suspect près de la gare centrale de Cologne (Allemagne) le 5 janvier 2016 après les violences commises durant la nuit de la Saint-Sylvestre. (MARIUS BECKER / DPA / AFP)
La police allemande a-t-elle minimisé les faits ?

Le 1er janvier, la police de Cologne publie un communiqué rassurant. Elle affirme que les festivités du Nouvel An se sont déroulées sans incidents. Quatre jours plus tard, le scandale éclate avec l'accumulation des dépôts de plaintes.

La police reconnaît alors avoir fait évacuer la place où se sont déroulées les agressions, à cause de tirs dangereux de feux d'artifice. Mais elle explique que les agressions ont débuté plus tard, sans qu'elle en prenne la mesure.

Une semaine après les faits, les rapports de police dévoilés par la presse allemande vendredi, viennent contredire cette version officielle. Dans le procès-verbal, rédigé le 4 janvier et révélé par le Spiegel et Bild vendredi, un cadre de la police décrit des scènes de "chaos". "Des femmes en pleurs ont rapporté les agressions sexuelles", "des femmes, accompagnées ou pas, ont essuyé un harcèlement nourri indescriptible", "des victimes et des témoins ont été menacés", "des policiers et des passants ont pu empêcher que des viols" ne soient commis.

L'officier y fait même un aveu de faiblesse : la police "n'a pas pu maîtriser l'ensemble des événements, des agressions, des délits... parce qu'il y en a eu trop en même temps".

Des dizaines d'hommes rassemblés devant la gare centrale de Cologne (Allemagne) le 31 décembre 2015 pour la Saint-Sylvestre.

Sous le feu des critiques, le chef de la police de Cologne a été suspendu de ses fonctions. Il lui est reproché à la fois l'inaction de ses services le soir des faits et le manque d'informations délivrées ensuite sur l'ampleur des violences, puis le profil des suspects. Ces manquements ont en effet alimenté la confusion entre les enquêtes de la police locale et fédérale.

Cologne est-il un cas isolé ?

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des violences similaires ont eu lieu dans une douzaine d'autres villes d'Allemagne, liste Focus. A Hambourg, 50 plaintes ont été déposées dont 38 pour des agressions sexuelles. A Düsseldorf, 40 femmes se disent également victimes. Le scénario est souvent le même : des groupes d'hommes apparemment arabes ou nord-africains les encerclent, parfois à 20 ou 30. Munich, Stuttgart, Berlin, Nuremberg et Francfort ne sont pas épargnées. Et l'Allemagne n'est pas le seul pays touché.

Des fleurs déposées devant la gare centrale de Cologne (Allemagne) après les agressions commises  le 31 décembre 2015 durant la nuit de la Saint-Sylvestre.
Des fleurs déposées devant la gare centrale de Cologne (Allemagne) après les agressions commises  le 31 décembre 2015 durant la nuit de la Saint-Sylvestre. (MAJA HITIJ / DPA / AFP)
A Helsinki, la capitale finlandaise, des patrouilles de police ont constaté de "nombreux faits de harcèlement sexuel" sur une place centrale de la métropole, où 20 000 fêtards étaient réunis. Et trois agressions sexuelles ont été signalées dans la plus grande gare de la ville, où 1 000 demandeurs d'asile, pour la plupart irakiens, étaient rassemblés. Seules deux plaintes ont cependant été déposées. Trois demandeurs d'asile suspects ont été placés en détention.

"Il n'y a pas eu de tels cas de harcèlement lors de la nuit du Nouvel An de l'an dernier, ni en d'autres occasions... C'est un phénomène totalement nouveau à Helsinki", assure le chef adjoint de la police de la ville à l'AFP.

Les mêmes scènes de violence se sont déroulées à Zurich, en Suisse, alors que 120 000 personnes se pressaient autour du lac pour les célébrations du Nouvel An, selon le communiqué de la police locale diffusé jeudi.

La police zurichoise a d'abord enregistré 24 plaintes pour des vols. Au cours de l'enquête, plusieurs victimes ont alors confié aux policiers avoir également été encerclées et soumises à des attouchements, comme à Cologne. Une demi-douzaine d'entre elles parlent d'agressions sexuelles, perpétrées par "des groupes d'hommes à la peau foncée".

Le porte-parole de la police zurichoise souligne que le nombre des victimes est inhabituel pour la Suisse. La police a ouvert une enquête. Elle a lancé un appel à témoins et a demandé à d'éventuelles autres victimes de venir porter plainte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Arrêt de la Cour du Parlement de Bordeaux 1749
» Dois-je arrêter d'allaiter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: