Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 26 Nov 2015, 07:36

Rappel du premier message :

Il y a quelques semaines à peine, ceux qui osaient mettre en avant de possibles problèmes liés à l'accueil de trop nombreux réfugiés et migrants économiques avaient le plaisir de se faire traiter de xénophobes par certains....

Ceux qui tenaient de tels propos vont-ils traiter de la même manière le premier ministre Manuel Valls ?



https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html a écrit:
Attentats: Manuel Valls demande à l'UE d'arrêter l'accueil des réfugiés
Par AFP | AFP – il y a 9 heures

Le Premier ministre français Manuel Valls a réclamé que l'Europe cesse d'accueillir des réfugiés en raison de la menace jihadiste, dans un entretien publié mercredi par un grand quotidien allemand, qui y voit un rejet de la politique allemande.

"Nous ne pouvons accueillir encore plus de réfugiés en Europe, ce n'est pas possible", a déclaré M. Valls, selon la Süddeutsche Zeitung, l'un des journaux étrangers ayant participé à cet entretien avec le Premier ministre et présenté comme informel par son entourage.

Cette déclaration intervient avant la rencontre mercredi après-midi à Paris entre la chancelière allemande Angela Merkel, fer de lance d'une politique d'accueil généreuse des réfugiés en Europe, et le président français François Hollande pour discuter de coopération dans la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris.

M. Valls "s'est gardé de critiquer directement la chancelière", selon le journal en jugeant que "l'Allemagne a pris là une décision honorable" d'ouvrir ses portes aux réfugiés, mais a souligné que "ce n'est pas la France qui a dit : "venez !"".

Selon la Süddeutsche Zeitung, le message de M. Valls est que l'Europe "arrête tout de suite d'accueillir des réfugiés du Proche-Orient"

Le Premier ministre a expliqué sa fermeté sur l'accueil des migrants par des indications des enquêteurs français selon lesquels deux des tueurs du 13 novembre à Paris avaient profité du flux de migrants pour traverser l'Europe et rejoindre la France.

Dès lors, selon lui, le contrôle des frontières extérieures européenne va décider du futur de l'UE : "si nous ne le faisons pas, alors les peuples vont dire : ça suffit l'Europe !".

"L'Europe doit trouver des solutions pour que les migrants soient pris en charge dans les pays voisins de la Syrie. Sinon, l'Europe met en question sa capacité de contrôler efficacement ses frontières", a encore jugé M. Valls.

Quant au rôle que pourrait jouer l'Allemagne dans la coalition pour frapper le groupe Etat islamique, il a estimé que "les Allemands sont des gens très pragmatiques et un jour ils vont passer de la théorie à la pratique".

Pour le grand quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, pas de doute, c'est l'Allemagne et Mme Merkel qui sont visées dans ces propos.

"Critique à la direction (choisie) par la chancelière : le chef du gouvernement Manuel Valls dit que l'Europe ne peut pas accueillir encore plus de réfugiés", constate le journal sur son site internet, alors que l'Allemagne devrait accueillir jusqu'à un million de demandeurs d'asile cette année.

"Ses déclarations sont essentiellement à l'opposé de la ligne fixée par la chef du gouvernement allemand qui ne veut pas arrêter le flux de migrants mais mieux l'organiser", dit-il.



Par ailleurs, Manuel Valls a appelé mardi soir "l'islam" à se mettre "debout" pour "couper toute complaisance" envers le jihadisme et le terrorisme, après les attentats meurtriers de Paris.

"C'est un débat qui ne touche pas que la France, qui touche l'Europe, et qui touche le monde: ce salafisme, cet islamisme radical, est né de l'islam", a déclaré le Premier ministre, invité du "Petit Journal sur Canal+".

"Et il faut que l'islam, et c'est un défi considérable, soit capable de se mettre debout pour couper toute complaisance vis-vis de ces terroristes", a-t-il ajouté.

"C'est très important que dans le monde, et bien sûr en France, des voix continuent à s'élever dans l'islam comme cela a été fait ces derniers jours disant: tout cela n'a rien à voir avec l'islam, mais comme c'est né au sein de l'islam aussi, il faut couper cette branche", a déclaré M. Valls.

"C'est une bataille politique, théologique, sociale, culturelle, qui est majeure et qui est loin d'être terminée", selon lui.

"Tous les salafistes ne vont pas vers le terrorisme, mais dans l'islamisme radical il y a une idéologie qui vise à se séparer progressivement de la société et qui peut mener au terrorisme", a-t-il plaidé.

Le Premier ministre a également assuré "ne pas confondre les choses", en soulignant que "l'immense majorité des musulmans français ne supportent pas ce qui s'est passé".

Manuel Valls avait déjà désigné l'islamisme radical et le salafisme, branche fondamentaliste de l'islam, comme les "ennemis" après les attentats de Paris, revendiqués par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).
Source: https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 10 Jan 2016, 00:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Ven 10 Juin 2016, 22:12

tonton christobal a écrit:
La Suède a connu en 2015 le plus grand nombre de demandes d’asile jamais enregistré dans le pays : 163.000 dossiers ont été officiellement déposés. Tandis que les Suédois autochtones se plaignaient de cet afflux pour toutes sortes de raisons, les pouvoirs publics se voulaient rassurants : les nouveaux arrivants allaient apporter leur pierre à l’économie.


Un article sur la situation en Suède paru en début d'année dans Libération....

Il y a vraiment des raisons d'en vouloir aux politiques de nombre de pays européens qui n'ont pas voulu écouter la "voix populi" et se sont obstiné à vouloir berner le Peuple en lui racontant des histoires...

Ils n'ont fait hélas que le lit de la droite voir de l'extrême droite...



http://www.liberation.fr/planete/2016/01/22/suede-de-l-angelisme-au-racisme_1428394 a écrit:
Suède: de l’angélisme au racisme

Par Anne-Françoise Hivert, Correspondante en Scandinavie — 22 janvier 2016 à 19:51

L’immigration faisant partie de l’identité suédoise, les problèmes d’intégration y ont été niés jusqu’à la caricature. L’extrême droite, elle, monte en puissance.

Selon le communiqué de presse de la police, l’édition d’août 2015 du festival de la jeunesse We Are Sthlm s’est déroulée dans le calme. Les mémos, rédigés par les gardiens de la paix sur place, relatent une tout autre histoire : 36 plaintes pour agression sexuelle ; plus de 200 hommes bannis du périmètre, en majorité (toujours selon les mémos) des jeunes demandeurs d’asile afghans, arrivés en Suède comme mineurs non accompagnés. Pourquoi ce silence ? «C’est un point sensible, a reconnu un des chefs de la police, Peter Agren, au quotidien Dagens Nyheter. Nous n’osons parfois pas dire ce qu’il en est, par peur de faire le jeu des Démocrates de Suède», formation d’extrême droite. Quelques jours plus tard, le journal révélait que toutes les plaintes impliquant un demandeur d’asile étaient désormais tenues secrètes. La mesure d’exception, adoptée en octobre, tranche avec le principe de transparence, habituellement de mise en Suède.



«Très conformistes»

Amineh Kakabaveh, ancienne peshmerga d’origine iranienne devenue députée du Parti de gauche, a fondé l’association «Ni putes ni soumises» à Stockholm, il y a dix ans. L’attitude de la police ne la surprend pas : «Il y a des filles qui meurent dans les quartiers, après avoir été poussées de leur balcon, mais on en parle très peu. Les affaires sont classées sans suite. Le débat est infecté. On a peur d’apporter des voix» aux Démocrates de Suède (SD). Elle s’en prend aux féministes qui, même au sein de son parti, «réfutent l’argument culturel, en disant que ce n’est qu’une question de violence des hommes contre les femmes. Cela part peut-être d’une bonne intention, mais c’est nuisible». Cet été, avec d’autres, Amineh Kakabaveh a dénoncé la montée du fondamentalisme islamiste dans certains quartiers de Suède et l’impact que le phénomène avait sur les droits des femmes. La direction de son parti a immédiatement réagi, condamnant «le généralisation et la propagation de rumeurs, qui prétendent que l’oppression, l’homophobie et l’intégrisme sont le fait d’une religion particulière ou n’existent que dans les banlieues».

Il y a certains sujets, en Suède, qu’il vaut mieux éviter, estime l’économiste Joakim Ruist, spécialiste des migrations, qui voit une contre-réaction à une tendance observée dans les années 90 : «Dès qu’un immigré commettait un crime, son origine était mentionnée en une des journaux, créant une atmosphère de suspicion. Aujourd’hui, c’est le contraire, au point d’en être ridicule : c’est controversé de dire que l’emploi des réfugiés est de 20 % inférieur à celui des Suédois, ou qu’il y a des problèmes culturels dans les banlieues. Le pire, c’est la façon dont on médiatise les bonnes nouvelles : une enquête qui montre les bénéfices de l’immigration est rapportée telle quelle dans les médias, tandis que la méthodologie d’une autre, qui pointe des problèmes, est discutée à n’en plus finir.»

Parmi les sujets sensibles : le nombre d’immigrés que la Suède peut accueillir avant que son modèle social ne vacille. En 2012, le journaliste politique Mats Knutson anime un débat sur ce thème, sur la chaîne publique SVT. Dans un pays dont 16,5 % des habitants sont nés à l’étranger et qui a accueilli 250 000 demandeurs d’asile en deux ans, «c’était un sujet qui nous semblait légitime, alors que de plus en plus d’élus locaux en discutaient», explique le journaliste. Laminée par la critique, l’émission a été accusée de reprendre la rhétorique xénophobe de SD et de faire le jeu des racistes. Ses collègues, affirme Mats Knutson, ont retenu la leçon. «La Suède est un pays très conformiste et fortement centralisé. Cela affecte le débat. Ceux qui se distinguent risquent de mettre en danger leur carrière. L’indépendance n’est pas encouragée.» Le journaliste pointe du doigt le succès des idéologies libérales et le choc provoqué par l’entrée de l’extrême droite au Parlement en 2006 : «Les autres partis, qui avaient défendu jusque-là une politique migratoire libérale, se sont retrouvés paralysés. C’était devenu une question de prestige, pour eux, que de maintenir la politique qu’ils avaient défendue.» Le politologue Andreas Johansson Heinö souligne l’importance de la question de l’immigration dans l’identité suédoise : «L’image que nous avons de nous-mêmes est construite sur l’idée d’un peuple tolérant et ouvert, qui embrasse le multiculturalisme. On en a fait une vérité indiscutable.» La montée de SD a brouillé les cartes : «On s’est retrouvé avec un débat très simpliste, où ce n’était plus nécessaire de défendre rationnellement ses d’arguments. Il suffisait de dire que ceux qui étaient en face étaient les méchants.» Les autres partis n’ont plus eu qu’une obsession : se distancer de l’extrême droite. Le journaliste social-démocrate Göran Greider reconnaît un certain «aveuglement», qui a conduit «à ne plus lutter contre le racisme que par l’antiracisme». L’eurodéputé libéral Jasenko Selimovic : «Si les Démocrates de Suède disaient que la Terre est ronde, les autres clameraient qu’elle est plate.»



«Nier les problèmes, c'est vivre dans un monde imaginaire»

Pourtant, remarque Torkild Stranberg, le maire libéral de Landskrona (sud), où l’extrême droite a obtenu un score record en 2002, il ne s’agissait pas de reprendre la rhétorique de SD, mais de reconnaître qu’il y avait des problèmes d’intégration dans certains quartiers : «Le nier, c’est vivre dans un monde imaginaire. Pendant ce temps-là, on ne fait rien et on est ensuite forcé de prendre des mesures drastiques, dans la panique.» C’est ce qu’il a écrit, avec d’autres élus, dans une tribune, il y a un an. «Nous avons été accueillis soit par le silence, soit on nous a traités de raciste.» La polémiste Alice Teodorescu s’inquiète surtout de la rapidité avec laquelle «ce qui était une posture dite fasciste en août est devenu la politique du gouvernement», à savoir la décision d’introduire des contrôles d’identité aux frontières (depuis le 4 janvier) et de refuser l’entrée aux demandeurs d’asile sans papiers. La crise des réfugiés et l’arrivée de 163 000 personnes en 2015 ont changé la donne. «Un chapitre est terminé, constate le journaliste Mats Knutsson. Il suffit de regarder les débats au Parlement : les chrétiens-démocrates demandent l’expulsion des délinquants sexuels ; les libéraux parlent d’une culture de l’honneur qui accompagne l’immigration… Plus personne n’est accusé de faire le jeu de SD en demandant de réduire les arrivées. C’est aussi un signe du conformisme : quand l’idéologie dominante change, tout le monde suit.»

Anne-Françoise Hivert Correspondante en Scandinavie
Source: http://www.liberation.fr/planete/2016/01/22/suede-de-l-angelisme-au-racisme_1428394
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Ven 10 Juin 2016, 22:39

Je ne sais pas si le problème concerne la droite, la droite dite extrême et quelques autres partis y compris de gauche....j'ai l'impression très nette que tout le monde va morfler !

L'affaire va demander quelques temps pour mûrir, l'espace que d'accommodements raisonnables consentis (expression canadienne) on passe à la soumission contrainte et tout sera dit.

Les manipulateurs qui auront joué sur l'islamophobie réelle ou supposée pour gagner temporairement quelques élections n'auront qu'une solution : la soumission.

Les autres, les "récalcitrants" choisiront entre "la valise ou le cercueil"
La différence entre ce qui va nous arriver et 1962 étant qu'à l'époque ceux qui partaient de nos départements Français d'Afrique du Nord pouvaient venir en France où l'accueil n'était pas toujours agréable (CF Defferre l'humaniste à Marseille) mais il y avait un pays refuge... à l'avenir la question ne sera pas partir ou rester, mais partir pour où ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 16 Juin 2016, 21:09

AFP, publié le jeudi 16 juin 2016 à 10h43


Migrants: un campement d'environ 200 personnes, qui s'était reconstitué ces derniers jours sous le métro aérien dans le nord de Paris, a commencé à être évacué dans le calme

Un campement de près de 400 migrants, qui s'était reconstitué ces derniers jours sous le métro aérien dans le nord de Paris, a été évacué jeudi matin, a constaté une journaliste de l'AFP.



Plus de 1.600 migrants évacués du campement "Stalingrad" à Paris près de 2 000 migrants évacués des Jardins d'Eole

"Au total 378 personnes ont été prises en charge", a-t-on appris auprès de la préfecture de région, à l'issue de cette opération qui s'est déroulée dans le calme et selon un scénario bien rodé.

Les migrants, dont beaucoup de Soudanais et quelques Afghans, ont commencé à monter peu après 7H00 dans des bus qui devaient les acheminer jusqu'à une trentaine de centres d'hébergement à Paris et en Ile-de-France. La circulation avait été coupée sur la partie nord du boulevard de La Chapelle le long du campement.

Un peu moins d'une dizaine de femmes ont également été prises en charge lors de cette opération menée par la préfecture de région, la préfecture de police, la ville de Paris et les associations dont Emmaüs et France Terre d'asile.

Mercredi, environ 80 tentes abritant 160 personnes avaient été recensées sur ce campement situé entre les stations de métro Stalingrad et La Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement. Mais comme souvent lors de telles opérations, le nombre de personnes finalement prises en charge jeudi matin s'est avéré plus élevé.

"La volonté, c'était d'agir le plus vite possible avant que le campement ne devienne trop important", a indiqué sur place Patrick Vieillescazes, chef de cabinet du préfet de région. "L'enjeu était de trouver les hébergements et là on les avait".

Les autorités voulaient éviter la répétition de précédents scénarios où les campements avaient connu une croissance exponentielle en quelques semaines avant d'être évacués.

Le 6 juin, près de 1.900 migrants avaient été évacués du campement des Jardins d'Eole, non loin du campement démantelé jeudi. Un mois plus tôt, plus de 1.600 migrants avaient été pris en charge sous le métro Stalingrad.

Sur place Adam, un jeune Soudanais, attend son tour de monter dans un bus, avec un souci: "J'ai laissé mes empreintes en Italie, je veux les annuler", explique-t-il dans un anglais rapide.

Près de lui, Mado, un autre Soudanais, explique être arrivé il y a quelques jours d'Allemagne où il a passé quatre mois, près de Hanovre. "Ils ne donnent pas de papiers là-bas, ici c'est plus facile", explique-t-il, son sac à dos près de lui, un épais bonnet de laine enfoncé sur la tête.

Avant même la fin de l'opération, des bénévoles s'activaient sur place à replier les tentes serrées sous la ligne de métro aérien. "On va les nettoyer et les entreposer", explique une jeune femme, la mairie ayant mis à disposition des collectifs un local pour ranger le matériel en bon état et propre récupéré sur les campements.

L'évacuation de jeudi est la 24e organisée à Paris depuis juin 2015, selon le décompte de la préfecture de région. La première, le 2 juin 2015, concernait déjà un campement situé sous le métro aérien à La Chapelle, à quelques centaines de mètres. Près de 500 personnes avaient alors été évacuées.

Face à l'engorgement actuel, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé au début du mois la création prochaine d'un camp humanitaire pour réfugiés dans la capitale, destiné à ouvrir d'ici la fin de l'été et dont le lieu d'implantation reste à déterminer.


-----------------------------------------------------------------------


[i]à vos poches ils sont "évacués" vous les prenez en charge et la semaine prochaine on recommence, même endroit...
heureusement qu'avec cette arrivée massive de médecins, de scientifiques, de juristes et d'intellectuels nous allons renforcer l'éducation nationale... et renforcer l'accueil dans les hôpitaux

Curieusement les "migrants" qui ne voulaient pas aller en France quittent l'Allemagne pour venir chez nous (c'est plus facile d'être régularisé et les aides sont bien plus confortables si on ne bosse pas) , ceux qui voulaient aller en Angleterre se rendent compte que les services d'immigration anglais ne sont pas tenus par des naïfs et surtout que le passage n'est pas aisé... et vont maintenant s'installer en France... merci à la libre circulation en Europe et à Angie qui maintenant se débarrasse des gêneurs en les envoyant chez nous... que fait flanbi ? il va au foot !

Le toréador qui ne voulait pas de distinction entre migrants a bonne mine et se tait ... la danseuse de flamenco n'a pas encore compris... elle va accueillir !
généreuse avec le pognon du contribuable !
[/i]
--------------


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 16 Juin 2016, 22:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 16 Juin 2016, 21:33

tonton christobal a écrit:
AFP, publié le jeudi 16 juin 2016 à 10h43
---/---
L'évacuation de jeudi est la 24e organisée à Paris depuis juin 2015, selon le décompte de la préfecture de région.
---/---

Tout est dit, Etat, région et mairie de Paris sont incapables de juguler la situation....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 27 Juin 2016, 18:11

AFP, publié le dimanche 26 juin 2016 à 20h07

Italie: plus de 3.300 migrants secourus au large de la Libye, qui portant à plus de 10.000 le nombre des personnes secourues depuis jeudi

Un total de 3.324 migrants ont été secourus dimanche au large de la Libye au cours de 36 opérations, ont annoncé les gardes-côtes italiens, ce qui porte à plus de 10.000 le nombre des personnes secourues depuis jeudi.

Les migrants étaient entassés dans 25 canots pneumatiques et un bateau en bois, ont précisé les gardes-côtes, qui n'ont pas fait état de victimes.

Les navires des gardes-côtes et de la marine italienne ont pris part aux opérations de secours, ainsi que des bateaux de l'agence européenne Frontex, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia et des associations Médecins sans Frontières (MSF) et Sea Watch.

Les migrants ont tous été transférés vers des ports du sud de l'Italie. Ces arrivées portent à plus de 66.000 le nombre de migrants, des Africains pour la plupart, parvenus en Italie depuis le début de l'année, selon un décompte établi par le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Plus de 10.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en tentant de rejoindre l'Europe depuis 2014, dont plus de 2.800 depuis le début de l'année 2016, a indiqué le HCR début juin.

---------------------------

Actuellement nos "migrants" sans ressources mais équipés de téléphones portables dernier cri qui payent des passeurs à prix d'or (où trouvent ils cet argent?)   appellent les services de secours dès qu'ils sont à portée de communication...

Les bateaux des pays européens eux patrouillent en mer en permanence en mer pour les récupérer, peut être pourrions nous économiser le carburant et aller prendre en charge nos "voyageurs" directement dans les ports de départ.

On pourrait faire le tri sur place
plus besoin de "hot spot"
pas de reconduite vers le pays d'origine à mettre en place (En fait il n'y en a pas, mais il faut sauver les apparences)
les passeurs seraient inutiles...

Je me demande comment nos tronches molles qui dirigent les opérations font pour ne pas mettre ce dispositif humanitaire, économique et moral en place.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3575
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 27 Juin 2016, 20:10

A part le financement des camps d'accueil des réfugiés un peu partout dans le monde, on -enfin, je- me demande à quoi sert vraiment l'ONU. Lorsqu'on voit dans des reportages TV courageux ce qui se passe par exemple en Êrythrée, et ailleurs dans le monde, on peut douter de l'efficacité de cet organisme international, comme aujourd'hui on doute de l'Europe.

http://www.atlantico.fr/decryptage/dictature-plus-brutale-au-monde-emeut-etrangement-jamais-personne-jean-baptiste-jeangene-vilmer-2196134.html

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 27 Juin 2016, 21:08

Face au flot continue de réfugiés il faudrait peut-être se poser la question de ce qui motive leur départ de leurs pays d'origine et essayer de rétablir des conditions de vie acceptables dans ces pays...

Que penser par exemple de la collaboration entre le cimentier franco-suisse Lafarge et l'Etat Islamique ?

Celle-ci semblant avérée, est-ce que cette société va continuer à pouvoir répondre aux appels d'offres publics dans notre pays ?



http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/21/comment-le-cimentier-lafarge-a-travaille-avec-l-etat-islamique-en-syrie_4955039_3218.html a écrit:
Comment le cimentier Lafarge a travaillé avec l’Etat islamique en Syrie

LE MONDE | 21.06.2016 à 12h45 • Mis à jour le 21.06.2016 à 13h46

La cimenterie du groupe français Lafarge à Jalabiya, dans le nord de la Syrie, a payé des taxes à l’organisation Etat islamique entre 2013 et 2014, afin de continuer à fonctionner pendant la guerre. C’est ce que démontre une enquête publiée par Le Monde, mardi 21 juin. Inaugurée en 2010, la cimenterie de Jalabiya, dans le nord-est de la Syrie, était le fleuron du cimentier français au Proche-Orient. Mais l’année suivante, la guerre civile a éclaté. La direction de l’usine a cherché à la faire fonctionner le plus longtemps possible dans un environnement dangereux et instable.



Financement indirect de l’organisation djihadiste

A partir de 2013, la présence de l’organisation Etat islamique (EI) dans la région a contraint la cimenterie à négocier des droits de passage aux checkpoints tenus par les djihadistes pour ses camions. Il a aussi fallu se fournir auprès des négociants en pétrole, dont les champs étaient tenus par l’EI. Pendant un peu plus d’un an, Lafarge a ainsi indirectement financé l’organisation djihadiste. Jusqu’à ce que l’EI s’empare du site le 19 septembre 2014 et que Lafarge cesse ses activités.



L’usine abrite désormais les forces spéciales occidentales

A deux reprises, un intermédiaire a proposé au groupe français de relancer la cimenterie sous la protection de l’EI et en échange d’un partage des bénéfices. Sans succès. En février 2015, le site est pris par la milice kurde des YPG, soutenue par la coalition internationale contre l’EI. Désormais, la cimenterie désaffectée sert de base aux forces spéciales occidentales, françaises, américaines et britanniques, qui soutiennent discrètement les forces kurdo-arabes dans leur offensive en cours contre les djihadistes à Manbij et Rakka.
Source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/21/comment-le-cimentier-lafarge-a-travaille-avec-l-etat-islamique-en-syrie_4955039_3218.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 27 Juin 2016, 21:50

a.nonymous a écrit:
Face au flot continue de réfugiés il faudrait peut-être se poser la question de ce qui motive leur départ de leurs pays d'origine et essayer de rétablir des conditions de vie acceptables dans ces pays...

Que penser par exemple de la collaboration entre le cimentier franco-suisse Lafarge et l'Etat Islamique ?

Celle-ci semblant avérée, est-ce que cette société va continuer à pouvoir répondre aux appels d'offres publics dans notre pays ?




Source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/21/comment-le-cimentier-lafarge-a-travaille-avec-l-etat-islamique-en-syrie_4955039_3218.html

C'est un bonne question... mais la réponse s'il y en a une est elle de nature à résoudre le problème causé par les réfugiés qui déboulent chez nous en provenance du proche orient, de l'Afrique du Nord, du centre et d'ailleurs ainsi que d'Asie ?
On devrait dans le même esprit s'interroger sur ceux qui achètent le pétrole des territoires sous contrôle des intégristes... ou les œuvres pillées dans les musées...
Questions intéressantes dont la solution sans nul doute stopperait l'afflux de "migrants"

Avec la Turquie gardienne des frontières de l'Europe tout en faisant du commerce avec les intégristes dont on se demande à quoi elle joue nous faisons déjà très fort. Mais Angie n'a toujours pas vu la flèche ni l'indien... elle commence à gaver sec la teutonne !

La seule chose concrète que je constate (ça plait ou non) mais c'est que les islamistes reculent depuis que les Russes s'occupent du dossier... dommage pour les occidentaux qui voulaient faire de la politique de haut vol au lieu de faire la guerre...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 29 Juin 2016, 21:31

AFP, publié le mercredi 29 juin 2016 à 09h50
Paris: évacuation d'un campement de plusieurs centaines de migrants à la halle Pajol dans le 18e arrondissement

Un campement de plusieurs centaines de migrants, qui s'était reconstitué à Paris devant la halle Pajol (18e arrondissement), théâtre l'an dernier d'une évacuation musclée, a commencé à être évacué dans le calme mercredi matin, a constaté une journaliste de l'AFP.

L'opération menée par la préfecture de région, la préfecture de police, la ville de Paris, les associations Emmaüs et France Terre d'asile et l'Office français de l'intégration et de l'immigration (Ofii), a démarré peu avant 06H30.

Le campement, qui avait commencé à se réinstaller mi-juin, comptait environ 500 occupants, selon une estimation de la préfecture de région mardi.

Les migrants, essentiellement soudanais, afghans et érythréens, ramassaient leurs affaires dans les tentes et se pressaient pour monter dans les bus et être emmenés dans 70 centres d'hébergement en Ile-de-France. A proximité, plusieurs dizaines d'autres migrants étaient massés derrière un cordon policier, espérant rejoindre la halle pour être emmenés vers des centres d'hébergement.

"Il y a une mobilisation extraordinaire de l'Etat et de la ville de Paris", a salué Bruno Morel, directeur général d'Emmaüs France. "Mais Paris ne peut pas tout concentrer sinon on va à l'explosion. Il faut qu'on arrive à une approche nationale".

Le préfet de région Jean-François Carenco reconnaissait de son côté avoir "du mal à comprendre le niveau d'exigence des gens": "Beaucoup ont connu la guerre ou la dictature et ne veulent pas aller en province ou dans un centre d'hébergement en Ile-de-France".

Il s'agit de la 25e opération de ce type depuis juin 2015, concernant au total plus de 11.300 personnes.



Le 8 juin 2015, la halle Pajol avait été le théâtre d'une dispersion très critiquée, notamment par le Défenseur des droits Jacques Toubon qui avait "fermement" dénoncé une opération menée "sans respect du cadre légal" et recommandé "que de telles interventions ne se renouvellent pas".

Depuis, les campements se sont régulièrement reconstitués dans ces quartiers proches de la gare du Nord, débouchant à chaque fois sur une opération de mise à l'abri. Depuis trois semaines, près de 1.900 personnes ont ainsi été évacuées des jardins d'Eole voisins (le 6 juin) et près de 400 de l'esplanade entre les stations de métro Stalingrad et La Chapelle (le 16).

---------------------

et hop quelques milliers de "migrants" à prendre en charge par la France...

Dommage que ces salauds d'Anglais bloquent l'accès à leur territoire... on se demande pourquoi . Il s ne savent pas que cette arrivée incontrôlée est une chance pour le pays.

ne comprennent rien les britons ! on va tout garder chez nous et ce sera bien fait pour eux !

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 29 Juin 2016, 21:46

tonton christobal a écrit:
AFP, publié le mercredi 29 juin 2016 à 09h50
Paris: évacuation d'un campement de plusieurs centaines de migrants à la halle Pajol dans le 18e arrondissement
---/---



Au delà de cette dépêche AFP, un article du Monde paru il y a quelques jours éclaire sur cette nouvelle expulsion...


http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2016/06/24/migrants-a-la-halle-pajol-a-paris-l-eternel-recommencement_4957591_1654200.html a écrit:
Migrants : à la Halle Pajol à Paris, l’éternel recommencement

LE MONDE | 24.06.2016 à 15h09 • Mis à jour le 24.06.2016 à 18h51 | Par Maryline Baumard

L’histoire bégaye à la Halle Pajol. Dans le 18e arrondissement de Paris, l’esplanade Nathalie-Sarraute s’est une nouvelle fois colorée d’une grosse centaine de toiles de tentes, et attend une prochaine évacuation. Dedans ou dehors, sur des matelas ou à même le trottoir, près de 300 migrants sommeillent, jeudi 23 juin en fin de matinée ; abattus par la fatigue, la chaleur et le jeûne du ramadan. A deux pas, la bouche d’incendie de la rue s’écoule lentement, transformée en robinet pour la toilette et la vaisselle.

« On a l’impression d’être revenus en 2015 », déplore Marc Grossman, le fondateur de Bob’s Bake Shop, restaurant branché de l’esplanade. La Halle Pajol a en effet été un des hauts lieux des campements parisiens, l’été dernier. Et là, trois semaines après l’évacuation des Jardins d’Eole le 6 juin, à quelques centaines de mètres, Soudanais, Afghans et Erythréens investissent depuis vendredi 17 juin ce parvis, dans un éternel recommencement. « C’est comme un cauchemar récurrent. On en pâtit énormément. Mais si on ne se plaint pas plus fort, c’est que les premières victimes ce sont eux et pas nous », ajoute le restaurateur. Le ton est donné. Le 18e arrondissement est accueillant, certes, mais cette fois, il se lasse sérieusement.

D’autant qu’un élément nouveau s’invite dans le débat. Setareh Farsi, de la Boutique for Tomorrow, s’offusque que « de nombreuses personnes installées sous les tentes ont déjà été hébergées mais ont préféré revenir ici parce que cela ne leur convenait pas ». Le constat n’est pas faux. Ils sont quelques-uns à « être montés dans un bus sans savoir où on les emmenait. Quand ils se sont retrouvés entassés dans un gymnase en grande banlieue, ils n’ont pas ressenti une véritable amélioration de leur sort par rapport à la rue », déplore Benoît Alavoine, de l’association Quartiers Solidaires. Mustafa, un jeune Soudanais qui cuisinait avec les riverains bénévoles pour le campement d’Eole, s’est, lui, retrouvé, sans bien comprendre comment, dans un Centre d’accueil et d’orientation (CAO) de l’Aude. « Il a mis plusieurs jours à remonter mais est revenu », ajoute M. Alavoine.

A des situations comme la sienne, le préfet de région, Jean-François Carenco répond qu’« il ne sert à rien de dénigrer la quasi totalité du territoire français » et « fustige l’idée selon laquelle il serait dégradant d’être hébergé en banlieue ou en province ».



L’offre d’hébergement se dégrade

De l’avis général, la qualité des propositions d’hébergements offerts par la préfecture de région a diminué ces derniers temps, avec l’envoi transitoire vers des gymnases et l’élargissement du périmètre d’éloignement aux CAO, en province. Ces départs, à propos desquels les exilés déplorent le manque d’informations, entravent parfois leur projet migratoire. Bien qu ’opéré par les migrants et par les bénévoles qui les aident et les voient revenir sur les campements, ce constat est réfuté par le préfet de région Jean-François Carenco qui « souhaite s’élever fermement contre les allégations selon lesquelles les offres d’hébergement en Ile-de-France se dégrade ».

Aziz a 24 ans. Arrivé en France il y a deux mois, il a refusé de monter dans le bus proposé au campement d’Eole. « J’ai un rendez-vous à France Terre d’Asile à Paris, explique-t-il en montrant un fichier de plastique rose dont il ne se défait pas. Alors, je préfère attendre là. » Ahmed, Soudanais, partage cette même envie de rester près des gares. « J’arrive ce matin. Il faut que je me repose parce qu’on a marché trois jours pour passer la frontière à Vintimille [Italie]. Mais, dès que je vais mieux, je repars vers Calais et direction la Grande-Bretagne. C’est mon but », insiste-t-il, allongé à même le sol, une écharpe nouée autour du cou, un pull-over et un blouson sur le dos, comme si la chaleur du soleil n’avait pas prise sur lui.

De son côté, la préfecture de région a débloqué près de 10 000 places en un an. Même si l’Etat oublie de décompter les migrants qui ont été évacués plusieurs fois, l’effort est conséquent. Reste qu’un an après les premières évacuations parisiennes, la machine patine face à des groupes qui se reforment de plus en plus vite.



Camp de transit

« Continuer à ne rien faire, ou de répondre avec un délai, comme c’est le cas aujourd’hui, fait montre d’un profond mépris pour ces gens comme pour les habitants du quartier », regrette Bernard Kalaora, un riverain déjà impliqué dans l’aide en 2015, et venu jeudi évaluer les besoins en vêtements. Le maire d’arrondissement, Eric Lejoindre (PS), se dit « très inquiet ». « Je me bagarre pour qu’on trouve très rapidement des hébergements car la situation est insupportable pour tout le monde. Ce lieu n’a pas vocation à accueillir de façon récurrente des campements », confiait-il au Monde jeudi soir. « A plus long terme, ce qui se passe ici montre bien qu’il faut traiter le sujet autrement », ajoute-t-il, soutenant implicitement le projet d’Anne Hidalgo.

La maire de Paris a en effet annoncé début juin la création d’un camp de transit aux normes internationales permettant d’éviter ces campements de rue. Mais sa promesse ne verra pas le jour avant septembre. L’été risque donc d’être tendu dans la capitale où l’on continue, en attendant, à déplacer la misère. « On est en train de nous construire des barrières partout dans l’arrondissement », déplore M. Kalaora. « De peur que des campements se reconstituent, ils ont fermé l’espace sous le métro aérien à Stalingrad, barricadé les jardins d’Eole. On nous construit un paysage de murs, comme aux frontières », s’insurge-t-il.

Dès que les migrants de l’esplanade Nathalie-Sarraute seront évacués, les restaurants devraient agrandir leur terrasse, une exposition extérieure sera installée et des maîtres-chiens débarqueront.

Maryline Baumard
Journaliste
Source: http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2016/06/24/migrants-a-la-halle-pajol-a-paris-l-eternel-recommencement_4957591_1654200.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 29 Juin 2016, 22:03

Ce sont nos chances pour le pays, ceux qui vont dynamiser la France et que ces salauds d'Anglais ne veulent pas recevoir.
Il serait bon de s'inquiéter du nombre de ces migrants qui voulaient se rendre chez Angie, dans les pays nordiques... et que nous retrouvons chez nous où comme ils disent on a plus facilement des papiers...
Nul doute que les réacs (non plus de fachos ce n'est plus à la mode ) mais des populistes et des nationalistes vont mettre à profit cet enrichissement national pour déstabiliser notre bon gouvernement en s'opposant à une généreuse politique d'accueil... pendant ce temps les franchouillards attendent un appartement.

Ne pas recevoir dignement ces professeurs, ces chercheurs, ces avocats, ces écrivains et intellectuels ... ces femmes rarissimes en bute aux exactions, tous catholiques persécutés par les intégristes... tout en recherchant mollement parmi cette élite des terroristes potentiels est intolérable.

Un peu d'humanité... et renforçons les services d'urgence des hôpitaux en vue de la prochaine attaque qui sera sans doute plus efficace que les précédentes !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 29 Juin 2016, 22:21

Si l' on veut réduire le nombre de migrants (économiques ou fuyant leurs pays en guerre) il y a une solution simple et efficace : couler leurs bateaux et les laisser ce noyer ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Est-ce que toutes ces personnes quittent leur pays pour venir chercher fortune chez nous? Est-ce pour les prestations sociales, Ou bien simplement et humainement "sauver leur peau" ?
Combien d' entre eux resteraient ici si leur pays était en paix, combien restent attaché à leurs racines?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 00:26

mamiea a écrit:
Si l' on veut réduire le nombre de migrants (économiques ou fuyant leurs pays en guerre) il y a une solution simple et efficace : couler leurs bateaux et les laisser ce noyer ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Est-ce que toutes ces personnes quittent leur pays pour venir chercher fortune chez nous? Est-ce pour les prestations sociales, Ou bien simplement et humainement "sauver leur peau" ?
Combien d' entre eux resteraient ici si leur pays était en paix, combien restent attaché à leurs racines?

et surtout combien de ces personnes reçues chez nous et souhaitant y rester sont elles disposées à faire l'effort de s'intégrer à notre mode de vie ?
C'est là toute la question !

Sont elles chez nous désireuses de s'assimiler en participant à la vie du pays ou veulent elles bénéficier de nos conditions matérielles de vie en exigeant à terme de nous imposer leurs usages sans respecter les lois en vigueur dans le pays d'accueil.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 00:39

AFP, publié le mercredi 29 juin 2016 à 14h07

Paris: évacuation d'un campement de plus d'un millier de migrants à la halle Pajol dans le 18e arrondissement

Un campement de plus d'un millier de migrants, qui s'était reconstitué à Paris devant la halle Pajol (18e arrondissement), a été évacué dans le calme mercredi matin, 25e intervention du genre à Paris en un an, a constaté une journaliste de l'AFP.

Au total, 1.139 personnes dont 58 considérées comme "vulnérables" (femmes, enfants...) ont été conduites dans près de 70 centres d'hébergement à Paris et en banlieue, soit plus du double de la population estimée il y a quelques jours.

L'opération menée par la préfecture de région, la préfecture de police, la ville de Paris, les associations Emmaüs et France Terre d'asile et l'Office français de l'intégration et de l'immigration (Ofii), a démarré peu avant 06H30 et s'est achevée en fin de matinée.

Les migrants, essentiellement soudanais, afghans et érythréens, se sont pressés pour monter dans des bus.

Mais une fois arrivés dans les centres d'hébergement, certains "ont refusé de descendre des bus", a rapporté à l'AFP Jean-Sébastien Lamontagne, directeur de cabinet de la préfecture de région Ile-de-France. Le préfet de région Jean-François Carenco expliquait avoir "du mal à comprendre le niveau d'exigence des gens": "beaucoup ont connu la guerre ou la dictature et ne veulent pas aller en province ou dans un centre d'hébergement en Ile-de-France". - Un gymnase bloqué par des élus-

Dans le 15e arrondissement, c'est le maire LR Philippe Goujon et le député Jean-François Lamour qui ont bloqué l'entrée du gymnase prévu pour accueillir les réfugiés, une attitude jugée "inadmissible" par la maire de Paris. "Nous sommes dans un Etat de droit: lorsqu'une décision préfectorale est prise, celle-ci doit pouvoir s'appliquer. La liberté d'opinion est une chose, ne pas respecter les représentants de l'Etat en est une autre", a réagi l'élue socialiste dans un communiqué évoquant des "mots vifs" prononcés et "des coups de pieds" "donnés dans leurs baluchons".

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse a pour sa part  rappelé "à l'ensemble des élus d'arrondissement qu'ils ne peuvent pas déroger à cette nécessaire solidarité et de mettre ces migrants a l'abri".

Joint par l'AFP, Philippe Goujon, a répondu que "ni l'Etat ni la ville ne l'avaient prévenu" de la réquisition de l'enceinte sportive et qu' "injecter dans un gymnase, sans préparation, des centaines de personnes, ce n'est pas possible".

Devant la halle Pajol mercredi matin, le directeur général d'Emmaüs France, Bruno Morel, a salué la mobilisation de l'Etat et de la ville de Paris, tout en soulignant que Paris "ne peut pas tout concentrer sinon on va à l'explosion. Il faut qu'on arrive à une approche nationale", un diagnostic partagé par les autorités et les associations.

Il y a un an, le 8 juin 2015, la halle Pajol avait été le théâtre d'une dispersion très critiquée, notamment par le Défenseur des droits Jacques Toubon qui avait "fermement" dénoncé une opération menée "sans respect du cadre légal" et recommandé "que de telles interventions ne se renouvellent pas".

Depuis, les campements se sont régulièrement reconstitués dans ces quartiers proches de la gare du Nord, débouchant à chaque fois sur une opération de mise à l'abri. Depuis trois semaines, près de 1.900 personnes ont ainsi été évacuées des jardins d'Eole voisins (le 6 juin) et près de 400 de l'esplanade entre les stations de métro Stalingrad et La Chapelle (le 16).



"Cette répétition a quelque chose d'absurde. Il est nécessaire que les politiques prennent la mesure de la question", a commenté sur place Pierre Henry, directeur général de l'association France Terre d'asile. "Il faut créer des capacités d'accueil temporaires dans toutes les capitales régionales".

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé la création à la mi-septembre d'un centre humanitaire de réfugiés dans le nord de Paris pour éviter la répétition de ce genre de campements indignes.

-------------------

Sommes nous dans l'humanitaire ou dans la comédie ?
Les "populistes" ne vont pas tarder à se manifester ! que devrons nous entendre si un début de lassitude commence à se faire jour dans la population ?
Dans quel pays tolérerait on de telles exigences ?

Vivement 2017 !



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 00:57

Vu ce qui précède on comprend mieux les raisons des britanniques de quitter l'Europe.

La France profonde depuis quelques années connait les bienfaits de la "répartition" des arrivants... ce qui n'est pas sans provoquer des réactions.

On ne s'étonnera dans quelques temps des votes "populistes" de villes paisibles qui auparavant votaient de manière "convenable" ... pour tout comprendre il suffirait de s'adresser aux services qui font de la répartition.... mais ils sont discrets et peu enclins à s'exprimer.
Ils mettent en place cette mesure intelligente qui consiste à diluer les problèmes consécutifs à des arrivées massives en répartissant les gens et ainsi rendre l'opération moins visible.

Dans certains collèges paisibles du centre de la France on découvre des phénomènes dignes des établissements du neuf trois... les enseignants commencent à comprendre.
Les parents transplantés étant eux aussi inadaptés à leur vie nouvelle sont en décalage avec les autochtones qui commencent à comprendre que le "bordel" sic arrive chez eux...

Nous nous préparons des jours heureux pour les années qui viennent.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 01:49

tonton christobal a écrit:
---/---
Mais une fois arrivés dans les centres d'hébergement, certains "ont refusé de descendre des bus", a rapporté à l'AFP Jean-Sébastien Lamontagne, directeur de cabinet de la préfecture de région Ile-de-France. Le préfet de région Jean-François Carenco expliquait avoir "du mal à comprendre le niveau d'exigence des gens": "beaucoup ont connu la guerre ou la dictature et ne veulent pas aller en province ou dans un centre d'hébergement en Ile-de-France".


- Un gymnase bloqué par des élus-

Dans le 15e arrondissement, c'est le maire LR Philippe Goujon et le député Jean-François Lamour qui ont bloqué l'entrée du gymnase prévu pour accueillir les réfugiés, une attitude jugée "inadmissible" par la maire de Paris. "Nous sommes dans un Etat de droit: lorsqu'une décision préfectorale est prise, celle-ci doit pouvoir s'appliquer. La liberté d'opinion est une chose, ne pas respecter les représentants de l'Etat en est une autre", a réagi l'élue socialiste dans un communiqué évoquant des "mots vifs" prononcés et "des coups de pieds" "donnés dans leurs baluchons".

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse a pour sa part  rappelé "à l'ensemble des élus d'arrondissement qu'ils ne peuvent pas déroger à cette nécessaire solidarité et de mettre ces migrants a l'abri".
---/---



Ben quoi, les migrants peuvent choisir leur lieu d'hébergement mais ceux qui les hébergent ont l'obligation de les accepter...

Il n'y a rien d'anormal la dedans...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 02:14

tonton christobal a écrit:
Vu ce qui précède on comprend mieux les raisons des britanniques de quitter l'Europe......

Surtout quand ces fameux migrants sont à Calais et non sur le sol Britannique.
Mais peut-être que les Britanniques ne parlent pas de ces migrants là mais de ceux qui vont travailler en Grande Bretagne en toute légalité.
Quand j' entends les Anglais nous donner des leçons d' humanisme et que j' entends leurs réactions je me dit qu'e nous n' avons rien à leur envier, et qu' ils feraient bien de suivre les leçons qu' ils prétendent donner!

Pour ce qui est du problème de l' immigration clandestine je ne vois qu' une solution humaine et pérenne les aider à rester chez eux, non en donnant de l' argent (surtout quand ces dons servent à engraisser des dirigeants corrompus) mais en leur permettant de vivre décemment de leur travail et dans la paix.
Pour ce qui est de la paix, il y a certainement une obligation de combat contre les tyrans, mais aussi de prouver par des actes constructifs que l' avenir est dans leur main.
Construire, avec eux, des écoles des hôpitaux, des adductions d' eau où c' est nécessaire, surtout pas d' armée d' occupation déconnectée de la population simplement leur faire voir que nous sommes là pour les aider et de façon temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 02:53

mamiea a écrit:
---/---
Mais peut-être que les Britanniques ne parlent pas de ces migrants là mais de ceux qui vont travailler en Grande Bretagne en toute légalité.
---/---

Vous avez tout à fait raison, c’est l’immigration intraeuropéenne qui était visée...

http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/28/immigration-systeme-de-sante-les-brexiters-se-dedient-deja_4960045_4872498.html a écrit:
---/---
Ce que les partisans du Brexit disaient pendant la campagne. Quand les chiffres officiels ont révélé, le 26 mai, que le nombre de migrants s’élevait en 2015 à 333 000, les partisans de la sortie du Royaume-Uni en ont fait un thème de campagne. Ils n’ont pas manqué de souligner qu’il s’agissait là d’un échec du premier ministre David Cameron, qui avait promis en 2010 de faire baisser ce chiffre sous 100 000.

La situation est « hors de contrôle », selon Boris Johnson, ancien maire de Londres et leader de la campagne en faveur du Brexit : « Bruxelles nous a pris notre contrôle de l’immigration », déclarait-il. C’est plus précisément l’immigration intraeuropéenne qui était visée : grâce au marché unique et à la libre circulation dans l’Union, les arrivées se sont multipliées et sont perçues par certains comme une menace pour l’emploi et l’économie.

En février, M. Cameron a négocié un statut spécial pour le Royaume-Uni dans l’Union, qui inclut une limitation des aides sociales pour les migrants européens, mais cela n’a pas suffi à calmer les revendications du camp en faveur du Brexit.

Ce dernier a milité pour une sélection des migrants, grâce à un système de points inspiré du modèle australien, signifiant de facto la fin de la libre circulation des personnes dans l’Union européenne.

Le UKIP a aussi mis l’accent sur l’arrivée de migrants en provenance de pays en guerre, comme la Syrie. Une semaine avant le vote, le parti avait dévoilé une affiche montrant une colonne de réfugiés barrée du slogan « Breaking point » (« point de rupture »). Le document a été jugé xénophobe et nauséabond, y compris par des partisans du Brexit.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/28/immigration-systeme-de-sante-les-brexiters-se-dedient-deja_4960045_4872498.html




mamiea a écrit:
---/---
Pour ce qui est du problème de l' immigration clandestine je ne vois qu' une solution humaine et pérenne les aider à rester chez eux, non en donnant de l' argent (surtout quand ces dons servent à engraisser des dirigeants corrompus) mais en leur permettant de vivre décemment de leur travail et dans la paix.
---/---
Construire, avec eux, des écoles des hôpitaux, des adductions d' eau où c' est nécessaire, surtout pas d' armée d' occupation déconnectée de la population simplement leur faire voir que nous sommes là pour les aider et de façon temporaire.
---/---

C'est effectivement la seule solution sans toutefois oublier la nécessaire maitrise de la démographie pour que population et ressources restent en équilibre...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 04:09

Nous Français pensons Calais en matière de migration vers la Grande Bretagne car c'est chez nous et que c'est le "point chaud" pour des raison de proximité géographique mais ils ont des départs d'autres pays d'Europe.

Effectivement il y a une immigration européenne distincte de celle venue d'Afrique ou de pays exotiques que les autochtones peuvent juger peu souhaitable... je crois que nous pouvons facilement l'imaginer.

La seconde manière de juguler l'immigration en dehors de faire en sorte que l'on veuille rester chez soi est de faire en sorte que le pays ne soit pas jugé comme intéressant pour celui qui souhaite venir.

Les candidats à l'installation en Europe ont leur grille de pays préférentiels. Les pays nordiques en quelques semaines ont légiféré et se sont rendus moins attractifs.
On constate la tendance avec des masses de "migrants" en provenance de ces régions qui arrivent de plus en plus nombreux chez nous où ils estiment avoir "plus facilement des papiers" et surtout des regroupement familiaux aisés et raison majeure : on expulse pas même en cas de jugement.

Exemple : y a t il beaucoup de migrants en Arabie saoudite ? la Russie est elle une terre d'accueil pour les Syriens même si le régime est soutenu par Poutine ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 04:13

Pour fixer les idées :

exemple d'affiche placardée dans certains quartiers de Londres...



Peut être ont ils en matière de migrants un quota qui leur suffit... et n'éprouvent ils pas le besoin d'apports supplémentaires.

Les Anglais en général sont des gens qui ont de la mémoire.... une soixantaine de morts et 700 blessés en 2005 à Londres et les quelques déboires que nous avons eu en France ces dernières années ajoutés aux évènements survenus à travers le monde leur ont peut être causé une méfiance certaine envers l'immigration non contrôlée...

Pour le reste il suffit de taper "londonistan" sur gogol... on pourrait aussi se demander qui est dans la logique :
ceux qui pratiquent l'opération portes ouvertes permanente et sans restriction avec les conséquences que nous connaissons
ou ceux qui à la lumière des déboires passés sont plus sélectifs...

On devrait sans doute demander aux familles des décédés et des éclopés ce qu'il pensent des conséquences de notre générosité dont sans être touché dans notre chair nous percevons le cout sur nos feuilles d'impôts.


Ce sont donc des égoïstes et des populistes !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 18:26

tonton christobal a écrit:


Exemple : y a t il beaucoup de migrants en Arabie saoudite ? la Russie est elle une terre d'accueil pour les Syriens même si le régime est soutenu par Poutine ?

Mauvais exemple, pourquoi les syriens qui fuient le régime de Bachar el-Assad iraient-ils chez le camarade Poutine? A moins d' être masos!
Pourquoi iraient-ils en Arabie Saoudite qui ne pratique pas le même Islam qu' eux?
Pourquoi ne restent-ils pas au Liban dans des camps de l' ONU qui manquent de ressources ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/migrants/20160208.OBS4195/cartes-turquie-liban-europe-ou-vont-les-refugies-syriens.html a écrit:
4,5 millions de réfugiés syriens dans les pays limitrophes, 1 million en Europe, 7 millions en Syrie... Le nombres de déplacés syriens en cessent d'augmenter.

Une lecture édifiante pour qui veut s' en donner la peine de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 18:47

mamiea a écrit:


Mauvais exemple, pourquoi les syriens qui fuient le régime de Bachar el-Assad iraient-ils chez le camarade Poutine? A moins d' être masos!
Pourquoi iraient-ils en Arabie Saoudite qui ne pratique pas le même Islam qu' eux?
Pourquoi ne restent-ils pas au Liban dans des camps de l' ONU qui manquent de ressources ?



Une lecture édifiante pour qui veut s' en donner la peine de le lire.

Pourquoi venir en France pays qui est accusé d'être raciste et dans lequel ceux qui y sont et s'y maintiennent souvent en ne respectant pas les lois et refusent de partir estiment être maltraités...
Que je sache les pays européens ne sont majoritairement pas musulmans et les musulmans cherchent bien à y venir...

Si on trouve de la logique...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Juin 2016, 19:29

tonton christobal a écrit:


Pourquoi venir en France pays qui est accusé d'être raciste et dans lequel ceux qui y sont et s'y maintiennent souvent en ne respectant pas les lois et refusent de partir estiment être maltraités...
Que je sache les pays européens ne sont majoritairement pas musulmans et les musulmans cherchent bien à y venir...

Si on trouve de la logique...

Tout comme toute personne censée ils vont où il leur semble que la vie sera supportable. Ils préfèrent se faire traiter de "bougnoul" ou autres quolibets de ce type que de se prendre une rafale d' arme automatique dans le corps.
Il se trouve que nous faisons l' apologie de la paix sur nos territoires et donc faisons une publicité involontaire pour rendre cette destination préférentielle.

Lorsque les destinations premières sont complètes on recherche un point de chute acceptable.

"La France a accueilli 10 000 Syriens depuis 2011 sur les 5 millions qui ont fui leur pays"
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/03/15/refugies-syriens-les-chiffres-de-l-accueil-en-france-syrie5ans_4883220_3218.html#Osz98jF7yBylpxrW.99
comparatif :


Pour comparaison le Liban compte 4,467 millions (2013) d ' habitants et recueille 10 fois plus de réfugié que la France.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Ven 01 Juil 2016, 07:25

AFP, publié le jeudi 30 juin 2016 à 19h40


Migrants: l'Etat va créer 3.000 nouvelles places d'hébergement, un an après un premier "plan migrants" qui n'a pas jugulé les risques d'"embolie"

Alors que la crise migratoire multiplie les campements de migrants à Paris et pèse toujours sur Calais, l'Etat va créer plusieurs milliers de nouvelles places d'hébergement, un an après un premier "plan migrants" qui n'a pas jugulé les risques d'"embolie".

L'Etat compte créer 3.000 places d'hébergement supplémentaires dans les CAO (centres d'accueil et d'orientation), structures inventées l'an dernier pour les migrants de Calais et de Grande-Synthe, afin de leur proposer un cadre leur permettant de réfléchir à une demande d'asile, selon une instruction aux préfets que l'AFP a pu consulter jeudi.

L'objectif est d'"atteindre un parc total de 5.000 places de CAO réparties sur tout le territoire", et ce "dans les délais les plus rapides, et au plus tard fin septembre", souligne cette instruction du 29 juin signée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et sa collègue du Logement Emmanuelle Cosse.

"Il semble indispensable que chaque préfet de région s'engage à créer 400 places", ajoute le document.

Mais ces 3.000 places ne sont qu'une partie de l'effort consenti, puisque le texte évoque par ailleurs "la création de 5.000 places" supplémentaires au titre de l'ATSA (Accueil temporaire-Service de l'asile, qui relève de l'hébergement d'urgence), dont les modalités "seront précisées ultérieurement".

En juin 2015, le gouvernement avait déjà annoncé la création de plus de 10.000 places d'hébergement supplémentaires pour les migrants, dans le cadre d'un "plan migrants" dosant accueil des réfugiés et fermeté face à l'immigration irrégulière.

Mais depuis, la crise migratoire a continué de peser sur les places de Calais, Dunkerque et Paris, qui connaissent "des effets d'embolie majeure" selon le texte. A Calais ainsi, malgré le démantèlement de la partie sud de la "Jungle", la population a augmenté à l'approche de l'été et s'établissait à 4.400 personnes fin juin.

Et Paris connaît depuis un an une multiplication des campements de migrants, qui se reconstituent dans le nord de la capitale en dépit des mises à l'abri réalisées par les pouvoirs publics. La dernière opération en date remonte à mercredi avec plus de 1.100 personnes évacuées.

- "Dispositif structuré"-

Une partie des personnes présentes sur les campements parisiens ont ainsi été orientées vers des CAO, qui ont accueilli "plus de 4.000 migrants" arrivés de Calais et Dunkerque au total. Mais ces places étaient créées au fil de l'eau, dans des structures disparates, et avec un accompagnement variant selon les centres.

Le but est désormais de "substituer aux structures créées dans l'urgence un dispositif davantage structuré", notent les deux ministres.

Dans la même logique, le document précise aussi qu'"un cahier des charges sur le fonctionnement des CAO" parviendra "très prochainement" aux préfets destinataires.

Et "un système d'orientation nationale doit également être mis en place", ajoute le texte, eu égard notamment "à la pression migratoire que connaît l'Ile-de-France", où les capacités d'hébergement arrivent à saturation après que 12.000 offres d'hébergement ont été proposées par la préfecture en un an.

Face à cette situation, la maire de Paris Anne Hidalgo a décidé de créer de son côté un centre humanitaire d'accueil pour les migrants, qui devrait ouvrir en septembre, et dont la localisation reste soigneusement tue jusqu'à présent.

L'un des modèles revendiqués par Anne Hidalgo est celui de Grande-Synthe (Nord), où le maire écologiste a créé un camp humanitaire, que l'Etat s'est finalement résolu à prendre en charge le mois dernier.

Selon la circulaire, les préfets pourront, "si nécessaire, réquisitionner de bâtiments ou faire installer des structures modulaires sur des terrains disponibles".

Ces nouvelles places répondent à un double impératif de "rationalisation de l'accueil" et de "maîtrise des coûts", avec un coût de référence évoqué de "25 euros par personne avec trois repas par jour". Le séjour doit y être "le plus bref possible" avec une durée moyenne visée "de trois mois".

----------------------------

Actuellement personne en France ne peut donner le chiffre des "migrants" arrivés sur le territoire national puisque ce sont des gens très majoritairement non répertoriés et clandestins... et que nous ne contrôlons pas nos frontières.

POur ce qu'il en est de les classer par nationalité toute statistique relève de la plaisanterie puisque nombre d'entre eux débarquent sans papiers, avec des faux documents ou des vrais falsifiés...

Comme durant des mois le but de la politique française était de renverser le président syrien ses services ne collaboraient pas avec nous... ce qui est somme toute assez logique et explique d'ailleurs nos échecs sur place et au contraire le succès des Russes.

Depuis qu'au proche orient nous nous sommes débrouillés fort intelligemment de manière à ne plus avoir de véritables alliés les échanges d'informations sont réduits à néant ou peu s'en faut.
l'époque glorieuse du safari club est révolue...


Dernière édition par tonton christobal le Sam 02 Juil 2016, 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 02 Juil 2016, 06:18

AFP, publié le vendredi 01 juillet 2016 à 18h57

L'Etat va s'engager aux côtés de la ville de Paris pour créer des "sites de premier accueil" pour les migrants, avant leur répartition "sur toute la France", a indiqué vendredi à l'AFP la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

"Nous avons mené plusieurs réunions avec la Ville pour discuter avec eux de leur projet, de ce qui était faisable et souhaitable", a indiqué Emmanuelle Cosse, sollicitée par l'AFP qui s'était procuré une lettre au préfet d'Ile-de-France et au préfet de police.

Dans ce courrier "Bernard Cazeneuve et moi-même demandons au préfet d'Ile-de-France de créer des sites de premier accueil dans lesquels les migrants pourront obtenir une évaluation sanitaire et une information sur leurs droits, avant d'être répartis dans des centres d'orientation sur toute la France", a indiqué la ministre, en précisant qu'il avait été demandé au préfet de "travailler avec la Ville sur la base de ses propositions".

Ce courrier signé des deux ministres précise que "le projet d'accueil humanitaire porté par la ville de Paris peut contribuer" au dispositif d'hébergement des migrants récemment renforcé par l'Etat, et qu'il "pourrait être complété par d'autres sites d'accueil temporaire d'au moins 500 places sous responsabilité Etat".

Le nombre de ces centres n'est pas arrêté mais "on pense qu'il faut une ou deux unités pour commencer", a indiqué Mme Cosse, précisant qu'"on va regarder comment tout cela évolue" et rappelant que l'Etat "finance l'ensemble des places d'accueil et d'orientation y compris à Paris".

Fin mai, Anne Hidalgo avait annoncé la création d'un centre humanitaire pour réfugiés dans Paris, prenant de court les pouvoirs publics.

Selon le courrier signé des deux ministres, le centre "devra proposer un accueil collectif et temporaire, le temps strictement nécessaire à une orientation vers un Centre d'accueil et d'orientation" (CAO) ou vers le dispositif d'asile si la personne a déjà engagé des démarches.

"Nous attendons un effort des collectivités locales pour l'ouverture des CAO", a indiqué Mme Cosse, selon qui "il va falloir que ces communes prennent des engagements très clairs, sinon l'Etat sera contraint de réquisitionner des lieux".

Le courrier des deux ministres souligne en effet qu'"il est nécessaire de mettre en place un nouveau mode opératoire" qui permette d'agir "avant la constitution et la croissance brutale" de campements de migrants à Paris.

En termes de calendrier, la lettre demande aux préfets "de mettre en place dans les quinze jours, avec la Ville de Paris", "un protocole définissant précisément les modalités d'organisation et d'intervention respectives des services de l'Etat, services municipaux et opérateurs", y compris associatifs.

---------------------

Peut être pourrait on s'occuper de déterminer à quel titre nos "migrants" arrivent chez nous et procéder à quelques formalités administratives permettant de savoir où nous en sommes y compris dans la répartition qui s'apparente à une dilution en urgence des arrivées sur le territoire...

Nul doute qu'en répartissant nos élites pensent éviter des phénomènes de rejet... sauf si le rejet au lieu d'être localisé devient national... auquel cas la mesure aura été inefficace (comme d'habitude) et politiquement contre productive.

On fera donner les associations qui malheureusement pour les plus sérieuses sont de plus en plus discréditées.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 07 Juil 2016, 08:19

Crise migratoire. La présidence hongroise vient d'annoncer la tenue d'un référendum le 2 octobre prochain sur la relocalisation des réfugiés dans l'UE.
Comme en Grande-Bretagne et contrairement au gouvernement français, certains dirigeants européens croient aux vertus du référendum pour prendre des décisions pour leur pays. C'est le cas de la Hongrie. La présidence du pays a annoncé ce mardi l'organisation d'un référendum, le 2 octobre prochain, sur la question des relocalisations des réfugiés dans l'Union européenne. Le Premier ministre, Viktor Orban, est opposé à ce plan. La question à laquelle les citoyens hongrois devront répondre sera donc celle-ci : "Voulez-vous que l'Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l'approbation du Parlement hongrois?"
Depuis plusieurs mois, le Premier ministre estime que ce plan européen, qui organise la relocalisation de 160 000 demandeurs d'asile se trouvant en Grèce ou en Italie, violent la souveraineté de son pays. Début avril, le gouvernement est entré en campagne pour défendre le "non", évoquant notamment la menace terroriste qui accompagne ces relocalisations obligatoires. La Commission européenne se défend en répliquant que ce programme a été décidé lors "d'un processus de décision sur lequel se sont accordés tous les Etats membres". Les Hongrois sont donc juridiquement contraints par cette décision.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 12 Juil 2016, 08:21

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/berlin-condamne-une-vague-d-agressions-sexuelles-lors-du-nouvel-an_1750716.html a écrit:
Berlin condamne une vague d'agressions sexuelles lors du Nouvel An

Par AFP , publié le 05/01/2016 à 14:57 , mis à jour à 14:57

Berlin - Le gouvernement allemand a condamné mardi une centaine d'agressions sexuelles commises à Cologne (ouest) la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des hommes d'origine nord-africaine, mais s'est refusé à toute "instrumentalisation" visant les réfugiés.
---/---
Source: http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/berlin-condamne-une-vague-d-agressions-sexuelles-lors-du-nouvel-an_1750716.html[/quote]



Sept mois plus tard les données sur ces agressions de la nuit de la Saint Sylvestre se sont précisé.....

On est assez loin de l'image idyllique des allemands agitant leurs petits drapeaux sur les quais des gares pour accueillir certains réfugiés...


"Selon une enquête de la police révélée, dimanche 10 juillet, par la Süddeutsche Zeitung, 1 200 femmes auraient été victimes d’agressions sexuelles cette nuit-là dont environ 650 à Cologne et 400 à Hambourg. D’autres agressions ont été signalées, notamment à Düsseldorf et Stuttgart.
---/---
Selon la police criminelle, la plupart des suspects sont originaires d’Afrique du Nord et la moitié des suspects identifiés étaient en Allemagne depuis moins d’un an. Pour Holger Münch, président de la police criminelle, « il y a donc un lien » entre ces agressions et l’arrivée massive de réfugiés durant l’année 2015 en Allemagne. En revanche, la police n’a aucun élément lui permettant de penser que ces agressions ont été planifiées en amont."



http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/11/31-decembre-en-allemagne-1-200-femmes-auraient-ete-agressees_4967926_3214.html a écrit:
Allemagne : 1 200 femmes auraient été agressées le 31 décembre, dont certaines par plusieurs hommes

Le Monde.fr avec AFP | 11.07.2016 à 18h07 • Mis à jour le 11.07.2016 à 18h32 | Par Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant)

Selon une enquête de la police révélée, dimanche 10 juillet, par la Süddeutsche Zeitung, 1 200 femmes auraient été victimes d’agressions sexuelles cette nuit-là dont environ 650 à Cologne et 400 à Hambourg. D’autres agressions ont été signalées, notamment à Düsseldorf et Stuttgart.

Plusieurs hommes ayant parfois agressé une seule femme, la police évalue à environ 2 000 le nombre d’agresseurs. Dans le détail, la police a recensé 642 agressions sexuelles (avec parfois, plusieurs victimes) et identifié 47 suspects. Dans 239 autres cas, il y a eu à la fois agressions sexuelles et vols. 73 suspects ayant commis un « double délit » ont été identifiés.

Selon la police criminelle, la plupart des suspects sont originaires d’Afrique du Nord et la moitié des suspects identifiés étaient en Allemagne depuis moins d’un an. Pour Holger Münch, président de la police criminelle, « il y a donc un lien » entre ces agressions et l’arrivée massive de réfugiés durant l’année 2015 en Allemagne. En revanche, la police n’a aucun élément lui permettant de penser que ces agressions ont été planifiées en amont.

La police ne s’attend pas à retrouver beaucoup plus de suspects que les 120 déjà identifiés. Essentiellement, parce que les femmes ont beaucoup de mal à reconnaître leurs agresseurs.

Jusqu’à présent, les faits ont été très rarement jugés. A Cologne, deux hommes viennent d’être condamnés à une mise à l’épreuve, n’ayant pas été formellement reconnus par la victime. Un premier suspect jugé à Cologne en mai avait été acquitté. Il était accusé d’agression sexuelle et de vol de téléphone portable. Mais sa victime ne l’a pas reconnu et il a affirmé qu’il avait acheté le téléphone portable de la victime auprès d’une tierce personne.

Même scénario à Hambourg où un suspect d’origine afghane a été laissé libre, faute de preuve. A Nurtingen, en revanche, un Irakien, accusé d’avoir fait partie d’un groupe d’hommes ayant agressé deux femmes à Cologne a été trahi par une photo retrouvée sur son portable, et condamné à un an et neuf mois de détention. A Düsseldorf, un Marocain reconnu par une femme qui avait porté plainte pour avoir été victime d’attouchements a été condamné à un an et sept mois de prison ferme.

Ces agressions de la Saint-Sylvestre ont poussé le législateur à durcir la loi sur les délits sexuels. Le Bundestag a adopté jeudi 7 juillet à la quasi-unanimité une loi prévoyant que tout acte commis « contre la volonté identifiable d’une autre personne » est désormais une infraction pénale. Pour entrer en vigueur, cette loi connue pour le nom de « non, c’est non » doit encore être adoptée par l’autre chambre du Parlement, le Bundesrat. Elle succédera à une loi qui remonte à 1998 et qui exclut les rapports imposés sous la menace de représailles professionnelles ou lorsque la victime est ivre, inconsciente ou en état de choc.

Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant)
journaliste
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/11/31-decembre-en-allemagne-1-200-femmes-auraient-ete-agressees_4967926_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 12 Juil 2016, 18:58

Si effectivement ces agressions sont le fait d'hommes en provenance d'Afrique du nord nous avons une nouvelle démonstration de la totale absence ou inefficacité des contrôles à l'entrée de l'espace européen.
Les ressortissants des pays du nord de l'Afrique n'entrant pas dans la liste de ceux bénéficiant du statut de réfugié...

Belle réussite de nos dirigeants (y compris du premier ministre français) qui affirmaient devoir accueillir tout le monde et qu'il n'y avait pas lieu de faire de tri parmi les arrivants... bon courage pour faire retourner ces gens dans leur pays d'origine.

Rassurez vous le flot de "réfugiés migrants" n'est pas prêt de s'arrêter et nos institutions européennes veillent à ne pas le combattre...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 14 Juil 2016, 09:51

tonton christobal a écrit:
AFP, publié le mercredi 29 juin 2016 à 09h50
Paris: évacuation d'un campement de plusieurs centaines de migrants à la halle Pajol dans le 18e arrondissement
---/---
Les migrants, essentiellement soudanais, afghans et érythréens, ramassaient leurs affaires dans les tentes et se pressaient pour monter dans les bus et être emmenés dans 70 centres d'hébergement en Ile-de-France.
---/---


Les migrants, essentiellement soudanais....


Source: http://www.lemonde.fr/afrique/video/2016/07/13/soudan-du-sud-ce-n-est-pas-une-guerre-ethnique_4969138_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 19 Juil 2016, 11:43


Sans généraliser, certains migrants savent rendre la qualité de l'accueil qui leur a été fait en Allemagne...


""Il est assez probable qu'il s'agisse d'un attentat islamiste", a déclaré ce porte-parole, en soulignant que l'agresseur, un demandeur d'asile afghan de 17 ans, avait crié "Allahu Akbar" (Dieu est grand) lors des faits."


http://actu.orange.fr/societe/fait-divers/agression-dans-un-train-en-allemagne-probablement-un-attentat-islamiste-CNT000000rpZXS.html a écrit:
Agression dans un train en Allemagne: "probablement" un "attentat islamiste"

AFP, publié le mardi 19 juillet 2016 à 00h39

Allemagne: l'agression à la hache par un demandeur d'asile afghan de passagers dans un train est "probablement" un "attentat islamiste"

L'agression à la hache et au couteau survenue lundi soir dans un train régional dans le sud de l'Allemagne est "probablement" un "attentat islamiste", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère régional de l'Intérieur.

"Il est assez probable qu'il s'agisse d'un attentat islamiste", a déclaré ce porte-parole, en soulignant que l'agresseur, un demandeur d'asile afghan de 17 ans, avait crié "Allahu Akbar" (Dieu est grand) lors des faits.

"L'auteur est un Afghan de 17 ans" résidant dans la localité d'Ochsenfurt, voisine de l'endroit où se sont déroulés les faits près de Würzburg, avait déclaré plus tôt le ministre de l'Intérieur de Bavière Joachim Hermann sur la chaîne de télévision publique ARD, sans pouvoir donner d'éléments sur les motivations.

La police allemande a tué lundi soir un homme qui venait d'agresser avec une hache et un couteau des passagers d'un train régional près de Würzburg (sud), en blessant trois grièvement, a indiqué la police locale à l'AFP.

Les faits se sont produits vers 21H15 locale (19H15 GMT) à bord de ce train régional assurant une liaison entre les villes de Treuchlingen et Würzburg, en Bavière.
Source: http://actu.orange.fr/societe/fait-divers/agression-dans-un-train-en-allemagne-probablement-un-attentat-islamiste-CNT000000rpZXS.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 19 Juil 2016, 17:24

a.nonymous a écrit:

Sans généraliser, certains migrants savent rendre la qualité de l'accueil qui leur a été fait en Allemagne...


""Il est assez probable qu'il s'agisse d'un attentat islamiste", a déclaré ce porte-parole, en soulignant que l'agresseur, un demandeur d'asile afghan de 17 ans, avait crié "Allahu Akbar" (Dieu est grand) lors des faits."



Source: http://actu.orange.fr/societe/fait-divers/agression-dans-un-train-en-allemagne-probablement-un-attentat-islamiste-CNT000000rpZXS.html


Attentat islamiste ou non... une chose est certaine : nous touchons du doigt les grands bienfaits de l'ouverture des frontières de l'Europe sans contrôle.
Il semble au moins que sur ce point précis les faits soient établis.
On remerciera Angie la teutonne et Juncker nos deux verrouillés dans leurs certitudes ainsi que les chefs d'états qui n'ont rien vu venir et ont avalisé  la politique débridée d'accueil et de répartition. Un tel sens politique mérite notre admiration.
Devant de tels évènements et en tenant compte du contexte turc il convient effectivement de persister de s'appuyer sur cet état pour protéger l'Europe. Ouvrons grand nos bourses.

Surtout il faut sévir et punir les états européens qui contre toute logique "shadok" tentent encore malgré les décisions européenne stupides, dont nous percevons les grands bénéfices, de contrôler le flux continu des arrivants.
Devant les conséquences de tels déraillements en France, en Allemagne et ailleurs il est tout à fait anormal de critiquer le fonctionnement modèle de l'Europe.
Il convient de stigmatiser ceux qui ont l'outrecuidance d'émettre la moindre réserve ou critique.
Ceux qui le font sont d'affreux nationalistes, droitistes, réacs qu'il convient de désigner à la vindicte publique. Pire des imbéciles rétrogrades comme les Anglais.

La négation des évidences et les mensonges officiels deviennent la règle. Toute critique sera nulle et non avenue !
On voit les réactions gouvernementales à la suite de la tuerie de Nice : on critique l'opposition ! c'est ainsi que l'on fait avancer le dossier.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 20 Juil 2016, 02:13

Maintenant nous avons la réponse

AFP, publié le mardi 19 juillet 2016 à 15h05

Allemagne: l'EI a affirmé que l'homme qui a commis une attaque à la hache dans un train est un de ses "combattants"

L'Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque à la hache commise la veille par un Afghan dans un train en Allemagne, et un drapeau du groupe jihadiste a été retrouvé chez l'assaillant, mais les autorités restent prudentes sur ses liens réels avec l'organisation.
L'EI a affirmé que le demandeur d'asile de 17 ans, auteur de l'agression lundi soir près de Wurtzbourg (sud), était un de ses "combattants", selon l'agence Amaq liée à l'EI.
L'attaque "menée par un soldat du califat" a également été revendiquée par l'EI dans le bulletin d'information de sa radio, al-Bayan. C'est la première fois que ce groupe extrémiste endosse la paternité d'un attentat en Allemagne.
Un drapeau de l'organisation EI, "fabriqué artisanalement", a été retrouvé dans la chambre du jeune Afghan, a annoncé de son côté le ministre de l'Intérieur régional de Bavière, Joachim Herrmann.

Tout en se montrant prudent sur les motivations du jeune homme arrivé il y a plus d'un an en Allemagne en tant que "mineur non accompagné", il a également expliqué que, selon un témoin, l'assaillant avait crié "Allah Akbar" (Dieu est grand) avant l'attaque.

La police a aussi découvert dans la chambre de l'agresseur "un texte écrit en pachtoune", indiquant aussi qu'il s'agit de quelqu'un qui s'est "radicalisé tout seul récemment", selon le ministre.
Le jeune Afghan n'était pas connu des services de renseignements et rien n'indique à ce stade qu'il fut membre d'un réseau islamiste ou en contact avec l'EI, selon M. Herrmann.

Les premiers témoins interrogés ont fait état de leur incrédulité, jugeant cet acte "complètement incompréhensible" et évoquant "un homme calme, équilibré", "un musulman pas très pratiquant", selon les mots du ministre, "qui se rendait à la mosquée pour les fêtes religieuses".
Mais aucun des témoins interrogés jusqu'ici ne le considérait comme "radical ou fanatique".

Lundi soir vers 21h15 locales, le jeune homme a grièvement blessé à coups de hache et de couteau quatre passagers d'un train régional assurant une liaison entre les villes de Treuchtlingen et Wurtzbourg en Bavière (sud).

"Au moins un" d'entre eux était toujours mardi entre la vie et la mort, selon M. Herrmann. Les quatre personnes blessées sont des Chinois originaires de Hong Kong.
Plusieurs personnes étaient en état de choc. Un riverain, qui a pu monter à bord du train, a décrit une "scène de boucherie" à l'intérieur, selon l'agence de presse DPA.
Un autre, Richard Weis, a expliqué à l'AFP que la rue était "remplie d'ambulances". "J'ai vu deux personnes avec de sérieuses blessures à la tête". "Les secours les ont transportés dans le jardin de mes voisins où il y a une grille qui mène sur les voies", a raconté ce retraité.

La police a expliqué avoir tué le jeune homme lorsqu'il a tenté de s'en prendre à elle avec ses armes blanches, après avoir pris la fuite.

L'Allemagne n'a jusqu'à présent pas été touchée par un attentat jihadiste de grande ampleur, contrairement à ses voisins français et belge, mais quelques agressions isolées à connotation islamiste se sont produites ces derniers mois.

En février, une adolescente de 15 ans a grièvement blessé un policier en gare de Hanovre (nord) en lui portant un coup de couteau à la gorge. Elle avait cherché peu avant à rejoindre l'EI en Syrie via la Turquie. Une autre, visant une policière, avait eu lieu l'an dernier à Berlin.

Le pays a accueilli l'an dernier plus d'un million de demandeurs d'asile. Cet afflux soulève des inquiétudes dans la population, qui profitent à la droite populiste. Mais le ministre de l'Intérieur de Bavière, pourtant membre d'un parti très conservateur, la CSU, à la pointe des critiques contre la politique d'ouverture aux réfugiés de la chancelière Angela Merkel, s'est refusé à faire un amalgame.
"On ne peut pas nier qu'il se soit agi d'un réfugié mais nous ne devrions pas en tirer un jugement simpliste concernant les demandeurs d'asile" en Allemagne, a-t-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 20 Juil 2016, 16:40

AFP, publié le mercredi 20 juillet 2016 à 00h06

Paris: situation tendue dans un nouveau camp de 800 migrants dans le nord de la capitale

Allongé entre deux tentes colorées, Aryaan, 25 ans, l'un des 800 migrants installés sous le métro aérien, tente de se reposer. Ces derniers jours, avec la chaleur et la promiscuité, la situation s'est tendue dans ce nouveau campement sauvage du nord parisien.

"Ici, tout est un problème", explique cet Afghan arrivé de son pays il y a un mois et demi. "Pas de douche, pas de toilettes, pas de nourriture", liste en anglais cet étudiant en mathématiques aux yeux bleus, qui dit avoir fui Kandahar à cause des jihadistes et des Talibans.

Énième reconstitution de campement à Paris, où 25 évacuations ont eu lieu depuis un an: des centaines de migrants et demandeurs d'asile se sont installés ces dernières semaines entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien, à cheval sur les Xe et XIXe arrondissements.

Au fil des jours, le campement composé en majorité d'hommes de 20 à 40 ans, venus pour la plupart d'Erythrée, de Somalie ou d'Afghanistan, s'est aussi étendu sur les trottoirs du Quai de Jemmapes, de l'autre côté du boulevard de la Villette.

Dans la soirée de samedi, des rixes ont éclaté entre migrants, nécessitant l'intervention de policiers et CRS.

Une bagarre a ainsi éclaté entre un groupe de Soudanais et d'Afghans au moment d'une distribution de nourriture, explique Aref, 24 ans, Afghan arrivé à Paris il y a deux ans, qui vient de temps en temps sur le campement renseigner les demandeurs d'asile sur leurs démarches administratives.

Selon lui, les policiers sont également intervenus mardi matin pour libérer l'accès à une plateforme d'enregistrement d'accueil des demandeurs d'asile (Pada) gérée par l'association France terre d'asile dans le quartier.

- 'Situation inadmissible' -

Quelques heures plus tard, Halima, Marie-Laure et Marie, la cinquantaine, cherchent entre les tentes "les femmes et les enfants" pour leur offrir en priorité des sandwichs qu'elles ont préparés. Elles travaillent dans le quartier, sont venues sur leur pause déjeuner: "c'est une goutte d'eau dans l'océan", mais, disent-elles en choeur, "on ne peut pas se résoudre à cette situation inadmissible".

"Sur le plan humain, sanitaire et sécuritaire, la situation est désastreuse", s'alarme de son côté François Dagnaud, maire socialiste du 19e arrondissement, qui évalue à 800 le nombre de personnes présentes sur le campement. "Un chiffre fluctuant et en augmentation", précise-t-il.

Il ajoute avoir mis en place, avec son homologue du 10e arrondissement, "les dispositifs d'accompagnement d'urgence qui relèvent de nos compétences municipales: une quinzaine de cabines de sanitaires ont été installées ainsi que des points d'eau potable et des containers pour collecter les déchets".

Les deux maires ont demandé une mise à l'abri d'urgence le 11 juillet dans un courrier aux ministres du Logement et de l'Intérieur, Emmanuelle Cosse et Bernard Cazeneuve.

"Si des initiatives de solidarité spontanée de riverains se sont mises en place pour suppléer ce qui est hélas perçu comme une carence des pouvoirs publics, ce campement ne peut pas, ne doit pas être laissé dans l'oubli au coeur de l'été", écrivent-ils.

-----------------------------------

Ils faut accueillir et répartir... ces migrants ne sont pas comptés dans la répartition.

Curieusement notre pays qui n'intéressait personne voit des camps "vidés" se remplir de nouveau rapidement.

Attendons pour agir que la situation soit insupportable.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 20 Juil 2016, 19:03

AFP, publié le mercredi 20 juillet 2016 à 08h03

Allemagne: l'auteur de l'attentat serait Pakistanais et se serait déclaré Afghan pour accroître ses chances d'obtenir l'asile

Les autorités allemandes doutent que l'auteur de l'attentat à la hache de lundi soit bien afghan comme il l'affirmait et penchent plutôt pour une nationalité pakistanaise, a indiqué mercredi la chaîne de télévision publique ZDF.

Les premiers éléments de l'enquête laissent penser que le jeune réfugié de 17 ans s'est fait passer pour un Afghan à son arrivée dans le pays en juin 2015 afin d'avoir de meilleures chances d'obtenir l'asile, souligne la chaîne en citant des sources proches des services de sécurité allemands.

L'analyse de la vidéo de l'auteur de l'attaque, diffusée mardi par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), dans laquelle il annonce son acte et menace les "infidèles", a montré qu'il utilisait pour certains termes un dialecte pachto parlé au Pakistan et non en Afghanistan, selon ZDF. Son accent est aussi clairement pakistanais, ont indiqué des experts de cette langue à la chaîne, et un document pakistanais a été retrouvé dans sa chambre.

Par ailleurs, le nom de l'auteur donné par l'EI dans sa revendication, "Muhammad Riyad", ne correspond pas au nom sous lequel il était enregistré en Allemagne, à savoir Riaz Kahn, souligne ZDF.

Le jeune homme a blessé cinq personnes lundi soir à Wurtzbourg, dont deux très grièvement, en les frappant à coups de hache et de couteau. Quatre l'ont été dans un train, la cinquième, une femme, dans la rue alors qu'elle promenait son chien. L'homme a été finalement tué par la police.

Les enquêteurs ont retrouvé dans sa chambre une lettre d'adieu destinée à son père, dans laquelle il est écrit: "A présent, prie pour que je puisse me venger de ces mécréants et aller au ciel".

------------------------------

Conclusion : on doit recevoir et répartir...
Après deux ans de séjour en Allemagne, l'identité du tueur pas plus que sa nationalité ont été établies. C'est une illustration supplémentaire du sérieux des contrôles effectués par les services d'immigration.

Ce qui n'empêche pas l'équipe des neuneus européens et de quelques pays angie la teutonne en tête de persister dans une politique suicidaire... condamnons donc les pays qui veulent et mettent en place un filtrage efficace.

Manu le toréador le chef de gouvernement qui donne des leçons d'état d'urgence était bien parmi les tenants du "on doit accueillir les réfugiés sans distinction et en urgence, il faut laisser entrer on fera le tri après"... pas grave il peut continuer ses gesticulations à l'assemblée nationale.

Les professionnels de l'erreur politique dominent le monde !


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Ven 22 Juil 2016, 18:51

AFP, publié le vendredi 22 juillet 2016 à 07h20

Migrants: évacuation d'un campement de plus d'un millier de migrants dans le nord de Paris

Un campement de plus d'un millier de migrants qui s'était récemment reconstitué dans le nord de Paris était en cours d'évacuation, dans le calme, vendredi matin, a constaté une journaliste de l'AFP.

Entre 1.200 et 1.400 personnes, pour la plupart des hommes originaires d'Erythrée, de Somalie ou d'Afghanistan, avaient été recensées ces derniers jours dans ce campement situé entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien, à cheval sur les Xe et XIXe arrondissements.

L'évacuation a commencé vers 06h30. Des centaines de personnes, quasi exclusivement des hommes, étaient massées sous le métro aérien, attendant de pouvoir monter dans des bus qui doivent les conduire vers des centres d'hébergement.

1.500 places d'hébergement sont mobilisées, dont environ 800 en gymnase, pour cette opération, la 26e du genre en un an.

La foule s'était installée progressivement sur le terre-plein central envahi par des centaines de tentes et de matelas, au milieu des détritus et des flaques d'urine.

Une centaine de personnes vulnérables (femmes isolées, enfants, familles) étaient prises en charge en premier.

Pierre Henry, directeur de France Terre d'asile, confie son "sentiment d'épuisement": "On a tous le même regard sur le problème: il faut dans toutes les capitales régionales des centres pour accueillir et orienter les migrants, pour arrêter d'attirer les gens à Paris et à Calais. Si ce n'est pas fait, c'est que la décision politique n'est pas prise".

L'opération est menée en présence du préfet de région Jean Francois Carenco, de la préfète de Paris Sophie Broca, de représentants de la mairie de Paris, d'associations (Emmaus, France Terre d'asile) et de l'Ofii (Office francais de l'immigration et de l'intégration).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 23 Juil 2016, 03:56

La nouvelle ligne Le Boulou-Calais est interrompue à cause des dégradations subies par ce train de 40 semi-remorques
L'exploitation de l'autoroute ferroviaire entre Le Boulou près de Perpignan et Calais, mise en service fin mars, avec déjà trois mois de retard a finalement été interrompue cet été. L'opérateur ferroviaire VIIA Britanica, filiale de SNCF Logistics a suspendu ce service de fret ferroviaire « suite à l'augmentation des dégradations à bord des semi-remorques », estimant ne plus être en mesure d'assurer la sécurité des marchandises . Un train d'une quarantaine de semi remorques faisait l'aller et retour par jour et affichait un taux de remplissage de 50% pour des pièces automobiles, de l'alimentaire, de l'acier ou encore du papier. « Les migrants profitent que les trains ralentissent à environ 20 km de Calais pour monter à bord », explique Jean-Marc Puissesseau président des ports de Calais-Boulogne-sur-Mer. Et là ils déchirent les bâches pour se cacher et abîment les marchandises transportées.
« Les migrants profitent que les trains ralentissent à environ 20 km de Calais pour monter à bord »
Pour le port, le coup est rude. il avait investi huit millions d'euros pour aménager ce terminal de transbordement. Pour Natacha Bouchart, maire de Calais et présidente de la Communauté d'agglomération du Calaisis, cette interruption, qui met une quarantaine de dockers au chômage partiel, est un coup dur pour les transporteurs locaux. « Nous espérons qu'elle ne sera que temporaire, mais surtout ne pas perdre la confiance des chargeurs », souligne-t-elle.
Calais Premier - plate forme logistique de 170 hectares avec embranchement fer dont la construction a été confiée à DCB International doit être une base arrière pour les chargeurs juste avant la rocade a par ailleurs du mal à sortir de terre à cause de toutes ces incertitudes. « Nous espérons une démarrage des travaux d'aménagement en fin d'année ».
Les difficultés se concentrent aux derniers kilomètres de la rocade d'accès au port car la 'jungle', camp de fortune où vivent 4.500 à 6.000 migrants, est à proximité. Ils jettent matelas enflammées, caddies, voire des cocktails Molotov sur la rocade pour arrêter les camions et grimper dedans. « Nous allons construire un mur de protection végétalisé de part et d'autre de la voie sur deux km pour la sécuriser, un coût de quatre millions d'euros », annonce Jean-Marc Puissesseau, un coût de quatre millions d'euros. Le port est lui sécurisé depuis un an et demi, ce qui a coûté seize millions d'euros aux Britanniques. Mais la méfiance s'est installée. « Nous estimons d'ores et déjà la perte pour cette année à 10% du trafic passager des ferries, soit un millions de personnes, ajoute-t-il. En termes de camions nous sommes stable alors que le marché global du transmanche progresse de 5%, une embellie dont le port ne profite pas », regrette-t-il.
Drones chez Eurotunnel
Eurotunnel de son côté qui a dépensé vingt millions d'euros en 2015 pour sécuriser son site n'est plus victime d'aucune intrusion depuis octobre dernier. La société a fait passer de 100 à 300 le nombre de vigiles qui font des rondes depuis l'automne dernier. Enfin Eurotunnel s'est équipé fin juin de deux drones militaires dotés de caméras thermiques pour surveiller ses 650 hectares.
David Sagnard, patron des transports Carpentier et président de la fédération départementale des transporteurs routiers tablait sur cette autoroute ferroviaire pour redonner un nouveau souffle à son entreprise. « La commercialisation marchait bien. Tout ce que j'ai fait depuis trois mois tombe à l'eau », lâche-t-il. Il estime avoir perdu 250.000 euros en 2015 en manque à gagner et coûts de sécurisation sans compter l'amende de 2500 euros à payer si côté britannique on trouve un migrant à bord.
Après avoir manifesté à Paris en mars dernier, les acteurs économiques du Calaisis ont obtenu le démantèlement de la zone sud de la jungle. Ils demandent aujourd'hui le démantèlement de la zone nord. Pour Antoine Ravisse, courtier maritime à la tête de ce grand rassemblement, la situation économique locale était déjà mauvaise avec un taux de chômage à 16%. Mais l'effet est dramatique en termes d'image. « Il faudrait aussi négocier avec les Britanniques pour qu'ils acceptent de laisser passer quelques migrants », suggère Frédéric Van Gansbeke, président du collectif des entreprises et du commerce du Calaisis. Il souhaite aussi que la ville et agglomération soient classées en zone franche. « Il n'y a plus un Anglais à Calais et les gens de la proche périphérie ne viennent plus non plus préférant faire leurs courses à Dunkerque ou Boulogne-sur-Mer ». Selon l'observatoire du commerce le commerce de détail de Calais a perdu entre 15 et 17% de chiffre d'affaires en 2015 et 40% pour les restaurateurs. « La ville de Calais est en grand danger car l'économie de cette ville repose sur le tourisme », ajoute ce représentant des commerçants. L'office du tourisme d'ailleurs a d'ores et déjà enregistré à mi-juillet moitié moins de réservation de groupes que l'année dernière à la même époque.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0211147072253-a-calais-la-crise-des-migrants-paralyse-le-fret-ferroviaire-2016293.php?tZG33VQVUqEzVzRh.99#xtor=RSS-147

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 25 Juil 2016, 04:55

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/24/allemagne-un-refugie-syrien-tue-une-femme-a-la-machette_4974084_3214.html a écrit:
Allemagne : un réfugié syrien tue une femme à la machette

LE MONDE | 24.07.2016 à 18h46

Un demandeur d’asile syrien de 21 ans a tué dimanche 24 juillet une femme et blessé deux autres personnes à la machette dans le centre de la ville de Reutlingen en Allemagne (sud-ouest) avant d’être interpellé.

Selon la police locale, cet homme « a eu une dispute » avec cette femme et l’a tuée « avec une machette », avant de blesser une deuxième femme et une homme, a souligné la police dans un communiqué, sans pouvoir donner immédiatement d’explication sur les motifs de l’agression.

L’individu, qui a fait une demande d’asile, a déjà commis d’autres agressions. La police pense qu’il a agi seul.

Cette agression intervient dans une Allemagne endeuillée récemment par deux attentats : le premier commis le 18 juillet dans un train par un Afghan se revendiquant de l’organisation Etat islamique, le deuxième le 22 juillet à Munich par un forcené visiblement sans motivation politique.
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/24/allemagne-un-refugie-syrien-tue-une-femme-a-la-machette_4974084_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 25 Juil 2016, 06:23

Peut être un léger problème avec les "chances pour l'Allemagne" ?

Il est certain que cet afflux de témoins de Jéhovah de provenance internationale, de bouddhistes venus d'extrême orient et d'Inuits du nord de l'Europe allait demander de la patience pour s'intégrer.

Les Allemands vont sans doute féliciter Angie et Juncker pour leurs positions politiques intelligentes.

Que l'Europe continue à sanctionner les pays qui contrôlent leurs frontières c'est la solution.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 25 Juil 2016, 17:37

L'Europe est une région dangereuse !

Nos réfugiés non terroristes, non islamistes, parfois un peu radicalisés, un peu musulmans, de nationalité indéterminée se trouvent curieusement victimes lorsqu'ils sont chez nous de troubles mentaux...
Ils ont alors de habitudes curieuses : ils se promènent dans le train avec une hache, circulent à l'extérieur avec une machette dans la main, sont bizarrement en possession d'armes de guerre que l'on ne trouve ni dans les commerces de proximité ni dans les grandes surfaces, conduisent des camions sur les trottoirs des villes, manifestent à la mode libanaise (en tirant à l'arme automatique) leur joie dans les concerts, se font exploser lorsque les artistes ne sont pas à leur gout...

Pour que le "vivre ensemble" perdure il convient sans doute que nous remettions en question quelques unes de nos règles visiblement inadaptées.

Que doit on faire ?

Pas de problème il y a l'état d'urgence. Si en plus il n'y avait pas de témoins, pas de vidéo et pas de médias on serait tranquille avec les "popumachins" qui râlent tout le temps et ne supportent rien qui change leurs habitudes.
Un peu de tolérance tout de même ! Laissons leur le temps de s'habituer et nous mêmes allons pacifiquement et généreusement à leur rencontre...

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Sam 30 Juil 2016, 15:27

AFP, publié le vendredi 29 juillet 2016 à 23h52


Turquie: le président Erdogan appellle l'UE et les Etats-Unis à "se mêler de leurs affaires", après les critiques contre les vastes purges

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé vendredi l'Union européenne et les Etats-Unis à "se mêler de leurs affaires", après les critiques des Occidentaux contre les vastes purges qui ont suivi le coup d'Etat raté du 15 juillet.

"Certains nous donnent des conseils. Ils se disent inquiets. Mêlez-vous de vos affaires!" a déclaré M. Erdogan depuis le palais présidentiel à Ankara.

Le chef de l'Etat turc a regretté qu'aucun représentant occidental ne soit venu en Turquie après le coup d'Etat.

"Ces pays dont les leaders ne sont pas inquiets pour la démocratie turque, ni pour la vie de nos citoyens et leur avenir alors qu'ils sont tellement préoccupés par le sort des putschistes, ne peuvent pas être nos amis", a-t-il ajouté.

Il a précisé que dans un geste de bonne volonté il abandonnait des centaines de poursuites en justice lancées contre des personnes accusées de l'avoir insulté.

Un des leaders de l'opposition est notamment poursuivi pour insulte ainsi qu'environ 2.000 autres personnes, selon des chiffres officiels.

A ce jour, plus de 18.000 personnes ont été mises en garde à vue à un moment donné à la suite du putsch. Près de 10.000 d'entre elles sont poursuivies et placées en détention préventive, a dit le ministre de l'Intérieur turc vendredi, et 3.500 ont été libérées.

Plus de 130 médias ont été fermés et près de la moitié des généraux de l'armée ont été démis après le putsch raté de la nuit du 15 au 16 juillet.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a dénoncé jeudi des purges qui "dépassent toute mesure" , estimant qu'"on ne pouvait se taire" face à l'ampleur des arrestations.

L'Union européenne a également mis en garde implicitement la Turquie contre un gel des négociations d'adhésion du pays à l'UE si les poursuites contre les putschistes ne se font pas dans le respect de l'Etat de droit.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a par ailleurs affirmé vendredi que l'armée avait été "nettoyée" de tous les éléments liés au prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être derrière la tentative de coup d'Etat.

"Nous avons nettoyé toute l'armée des éléments FETO qui s'étaient déguisés en soldats", a déclaré M. Yildirim dans un discours au palais présidentiel, utilisant l'acronyme par lequel le pouvoir turc désigne l'organisation de M. Gülen, qui vit aux Etats-Unis.

--------------------------

Nul doute qu'il va après nous avoir piqué du fric nous aider à contrôler les frontières de l'Europe !


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 30 Aoû 2016, 23:22

Migrants: 6.500 personnes secourues par les gardes-côtes italiens
AFP, publié le mardi 30 août 2016 à 07h21
Migrants: les gardes-côtes italiens, qui ont secouru environ 6.500 personnes au large de la Libye, redoutent une nouvelle affluence record
Les gardes-côtes italiens, qui ont coordonné lundi le secours d'environ 6.500 migrants au large de la Libye, redoutent une nouvelle affluence record mardi dans cette zone de la Méditerranée.
"Nous avons été particulièrement occupés aujourd'hui", a déclaré lundi soir à l'AFP un porte-parole des gardes-côtes italiens, qui refusent toujours après chaque grosse journée de parler de record.
Mais selon lui, les conditions météo sont réunies pour une nouvelle affluence mardi.
Les départs de migrants depuis la Libye se font en effet par vagues successives, avec une concentration d'opérations lorsque la mer est calme et qu'un vent du sud pousse les embarcations de fortune vers les eaux internationales.
Le phénomène s'est accentué cette année: les gardes-côtes ont dépassé plusieurs fois le seuil de 30 opérations de secours coordonnées en une journée, alors qu'ils ne l'avaient jamais franchi auparavant.
Et les journées chargées se sont parfois enchaînées: plus de 13.000 personnes secourues en moins d'une semaine fin mai, 8.300 en cinq jours début août.
Lundi, les navires des gardes-côtes et de la marine italienne, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia, de l'agence européenne Frontex, de la marine irlandaise et d'organisations humanitaires sont intervenus auprès de 40 embarcations de fortune.
L'organisation catalane Proactiva Open Arms a diffusé sur son compte Twitter des images impressionnantes de migrants entassés à 700 sur un bateau de pêche, dont certains se sont jetés à la mer après avoir reçu un gilet de sauvetage pour tenter de rejoindre les secours.
- Tirs sur MSF -
Médecins sans Frontières (MSF) a annoncé sur son compte Twitter que son navire humanitaire Dignity avait participé avec Proactiva Open Arms au secours de la barque de pêche et de 15 canots pneumatiques.
Parmi ces migrants se trouvaient de nombreux bébés et enfants, dont un nouveau-né de cinq jours qui a dû être évacué par hélicoptère vers un hôpital italien, a précisé MSF.
Dimanche, plus de 1.100 migrants avaient déjà été secourus dans la même zone, selon le bilan des gardes-côtes, qui coordonnent depuis Rome toutes les opérations de sauvetage au nord des eaux territoriales libyennes.
En revanche, ce mois d'août a été légèrement plus calme que les années précédentes. Le dernier bilan du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) en fin de semaine faisait état d'environ 105.000 arrivées. Avec les opérations de dimanche et lundi, cela devrait monter à plus de 112.500, soit encore en-deçà des 116.000 enregistrés pendant la même période en 2015.
La quasi-totalité de ces migrants viennent d'Afrique de l'Ouest ou de la Corne de l'Afrique.
Une véritable flottille militaire et humanitaire patrouille cette année au large de la Libye pour secourir les migrants, qui partent dans des conditions tellement précaires que certains ne survivent pas moins d'une journée de mer en raison des émanations de carburant, de l'hypothermie et de la déshydratation, sans compter les naufrages.
Selon le HCR, au moins 3.100 migrants sont morts ou disparus en mer Méditerranée cette année en tentant de gagner l'Europe.
La situation est cependant tendue dans la zone, en particulier depuis qu'un autre navire de MSF, le Bourbon Argos, a essuyé des tirs le 17 août à 24 milles nautiques au large de la Libye, où le trafic de migrants fait l'objet d'une lutte de pouvoir entre factions et autorités rivales.
Aucun migrant n'était à bord à ce moment-là et l'ensemble des équipes s'était réfugié dans un endroit sûr après avoir repéré un bateau s'approchant sans s'identifier.
Les assaillants, non-identifiés, sont montés à bord pendant environ 50 minutes avant de repartir sans faire de dégât ni rien emporter.

-----------------------------

et pendant ce temps la fraternité musulmane déploie son aide !

url=http://www.servimg.com/view/17704370/571][/url]

Nous savons tous que la charité est un des principes essentiels du Coran...

Les institutionnels sont occupés à faire adopter en Europe le burkini... on ne peut pas s'occuper de tout !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 30 Aoû 2016, 23:47

En France nous avons des chômeurs... ailleurs on sait se recycler



url=http://www.servimg.com/view/17704370/572][/url]
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 06:16

La presse toute occupée qu'elle était avec le burkini ne s’est pas trop appesantie  sur la situation à l’hôpital de Gonesse....


"Pour Jean-Pierre Blazy (PS), c’est trop. Le député-maire de Gonesse dénonce dans un communiqué « le manque de transparence et de considération de l’Etat vis-à-vis des personnels hospitaliers »."


http://www.leparisien.fr/gonesse-95500/gonesse-la-cohabitation-avec-les-migrants-devient-difficile-a-l-hopital-17-08-2016-6048605.php a écrit:
Gonesse : la cohabitation avec les migrants devient difficile à l’hôpital
Gonesse|Thibault Chaffotte|17 août 2016, 19h04

Pour Jean-Pierre Blazy (PS), c’est trop. Le député-maire de Gonesse dénonce dans un communiqué « le manque de transparence et de considération de l’Etat vis-à-vis des personnels hospitaliers ». Aux 86 migrants principalement africains accueillis dans l’ancien hôpital depuis le 29 juin, s’ajoute désormais un deuxième groupe composé en majorité d’Afghans arrivés ce vendredi, ce qui porte le nombre de personnes hébergées à plus de 160. Selon nos informations, une trentaine d’autres s’ajouteront encore à ces derniers cette semaine.

« L’association Aurore (qui gère cet accueil pour le compte de l’Etat), l’Agence régionale de santé ainsi que le Conseil de surveillance et la direction de l’hôpital estimaient [à l’arrivée des premiers migrants] qu’il ne conviendrait pas d’augmenter le nombre de places, écrit Jean-Pierre Blazy. Or, les services de l’Etat ont depuis aménagé le deuxième étage du bâtiment, portant le nombre total de lits à 200. » Selon lui, cet afflux de migrants soulève des « enjeux de cohabitation ».

Il rapporte le cas d’une salariée de l’hôpital qui, la semaine dernière, s’est fait suivre, puis courir après par deux hommes identifiés comme des migrants et qu’elle a fini par semer en se cachant dans un buisson. « « Il est essentiel de ne pas faire d’amalgame entre réfugiés et délinquants, souligne le député-maire. D’autant qu’aucun autre fait n’est à déplorer en ville. Néanmoins, cet incident démontre les limites d’un trop fort regroupement sur un même site. » L’hôpital a depuis demandé à la préfecture de fournir un agent de sécurité supplémentaire qui surveille depuis les abords du bâtiment.

La directrice de l’hôpital, Catherine Vauconsant, confirme que l’augmentation du nombre de migrants n’est pas sans poser quelques soucis. « On sait que le nombre rajoute des sujets qu’il n’y avait avant, concède-t-elle. Arrivé à un certain chiffre, il y a d’autres questions qui se posent… » Mais selon elle, la situation ne pourra pas s’éterniser. « Tout ça s’arrête fin septembre, ajoute-t-elle. La Convention s’arrête là et de toute façon le bâtiment, n’est pas prévue pour un hébergement en automne-hiver. »

 leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/gonesse-95500/gonesse-la-cohabitation-avec-les-migrants-devient-difficile-a-l-hopital-17-08-2016-6048605.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3575
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 06:42

Angela commence à payer l'addition. Elle réagira politiquement en resserant les boulons adminiistratifs et l'afflux de tous ses "invités bienvenus" augmentera dans les pays voisins

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12383
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 07:01

Les résultats des régionales dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale montre en effet qu'une majorité d'allemands ne semble plus être prêts à agiter des petits drapeaux sur le quai des gares pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés et migrants....

Cela ne signifie pas pour autant que Merkel pourra se défausser sur ses partenaires européens car ceux-ci ont tous leur propres contraintes de politique intérieure...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 09:54

Pour protéger nos frontières il faudrait réinstaller tout le matériel techhnique, reprendre des locaux et réaffecter du personnel...
Pour être juridiquement dans les clous il serait nécessaire aussi de revenir sur Schengen...

3 yaka et 2 fokons... ne feront pas le compte...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 19:48

La présentation de résultats électoraux est parfois curieuse. On parle du fait que la CDU est passé derrière le parti de l'Alternative, sans préciser qui est arrivé en tête, et sans dire que le NPD n'a pas passé la barre des 5%. Pas un mot non plus sur le type de coalition qui gouverne ce land...

Donc, certes, la CDU termine à la troisième place du scrutin qui a été remporté par le Parti social-démocrate (SPD) et la formation de droite radicale, qui dénonce la politique d'accueil des réfugiés de la chancelière, a remporté 21% des suffrages. Mais voyons cela de plus près :

Le SPD, qui gouverne ce Land rural sur la côte de la mer Baltique en coalition avec la CDU depuis 2006, a recueilli 30,5% des voix, contre 35,6% lors de la précédente élection en 2011, tandis que la CDU est passée de 23% des voix il y a cinq ans à 19% des voix, son pire résultat jamais enregistré dans cet Etat. Le parti de gauche radicale Die Linke a obtenu 12,5% des suffrages, contre 18,4% en 2011 et les Verts ont remporté 5% des voix, contre 8,7%.

Le parti d'extrême droite NPD a été éjecté de l'assemblée régionale en passant sous le seuil des 5% requis pour la première fois depuis 2006, avec 3,5% des voix contre 6% en 2011.


Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3575
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 20:12

On verra dans quelques mois l'effet migrants en France aussi bien à Calais que dans les élections

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 21:07

Gérard a écrit:
On verra dans quelques mois l'effet migrants en France aussi bien à Calais que dans les élections

Et aussi sous peu en Autriche... les moins bornés ont déja compris l'échantillon lors de la derniére élection invalidée.

Attendons la suite. Si la cabane ne tombe pas sur le chien cette fois ce sera un peu plus tard.

Chez nous 2002 n'a rien appris aux mulets on a donc continué comme au cirque par des numéros encore plus forts.
Les municipales broutilles ! Les cantonales et régionales on s'en fout... ils comprendront lorsqu'ils auront la " paille au cul " et là ils brameront pour sauver la"démocratie".

Ces stupidités à jet continu finiront dans la rue avec une lutte politique sur fond de guerre religieuse... la "libanisation" de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14519
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Lun 05 Sep 2016, 23:10

Gérard a écrit:
On verra dans quelques mois l'effet migrants en France aussi bien à Calais que dans les élections

Cela va beaucoup compter, tout comme les attentats qui se succèdent. J'ai remarqué ce commentaire de Sarkozy suite à l'interpellation de Juppé qui en a appelé à un code de bonne conduite. Sarkozy lui a répondu qu'il se moquait du code, mais voulait directement une bonne conduite ; et que parler d'un code c'était déjà en faire un problème.

Il a également dit que sans bonne conduite et "sans soutien sans réserve mais seulement du bout des lèvres du candidat de la primaire, par les autres postulants", il n'y aurait pas d'alternance. A la fois étonnant et déroutant ; en général un candidat se voit toujours dans la position du vainqueur à la fin.

Sauf surprise le Front National devrait faire un bon score au premier tour de l'élection présidentielle ; à la fois les circonstances, le climat social, et quelques indices voyants témoignent de cela. Restera le second pour clarifier dans quel monde nous voulons vivre.

L'autriche... Les partis de gouvernement n'ont pas eu de candidats assez populaires pour attirer les suffrages des électeurs, et l'on se retrouve dans la configuration de revoter entre un candidat d’extrême droite et un candidat écologiste, de toute façon ; les partis de gouvernement ayant rater le coche de la qualification.

L'Allemagne ; la coalition de la région qui vient de voter est toujours majoritaire ; dans les classés le parti de la gauche radicale, et les écologistes, font à peu près le score de 'alternative droitière. Les mêmes mécanismes sont en cause ; érosion des partis de gouvernement, bon placement d'un parti d’Extrême droite, mais l’équation ne se résout pas de la même façon in fine.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mar 06 Sep 2016, 00:23

L'équation va se résoudre sous peu !
Ceux qui l'auront compliqué viendront geindre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Arrêt de la Cour du Parlement de Bordeaux 1749
» Livret d'accueil du Mouvement Démocrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: