Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 26 Nov 2015, 07:36

Rappel du premier message :

Il y a quelques semaines à peine, ceux qui osaient mettre en avant de possibles problèmes liés à l'accueil de trop nombreux réfugiés et migrants économiques avaient le plaisir de se faire traiter de xénophobes par certains....

Ceux qui tenaient de tels propos vont-ils traiter de la même manière le premier ministre Manuel Valls ?



https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html a écrit:
Attentats: Manuel Valls demande à l'UE d'arrêter l'accueil des réfugiés
Par AFP | AFP – il y a 9 heures

Le Premier ministre français Manuel Valls a réclamé que l'Europe cesse d'accueillir des réfugiés en raison de la menace jihadiste, dans un entretien publié mercredi par un grand quotidien allemand, qui y voit un rejet de la politique allemande.

"Nous ne pouvons accueillir encore plus de réfugiés en Europe, ce n'est pas possible", a déclaré M. Valls, selon la Süddeutsche Zeitung, l'un des journaux étrangers ayant participé à cet entretien avec le Premier ministre et présenté comme informel par son entourage.

Cette déclaration intervient avant la rencontre mercredi après-midi à Paris entre la chancelière allemande Angela Merkel, fer de lance d'une politique d'accueil généreuse des réfugiés en Europe, et le président français François Hollande pour discuter de coopération dans la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris.

M. Valls "s'est gardé de critiquer directement la chancelière", selon le journal en jugeant que "l'Allemagne a pris là une décision honorable" d'ouvrir ses portes aux réfugiés, mais a souligné que "ce n'est pas la France qui a dit : "venez !"".

Selon la Süddeutsche Zeitung, le message de M. Valls est que l'Europe "arrête tout de suite d'accueillir des réfugiés du Proche-Orient"

Le Premier ministre a expliqué sa fermeté sur l'accueil des migrants par des indications des enquêteurs français selon lesquels deux des tueurs du 13 novembre à Paris avaient profité du flux de migrants pour traverser l'Europe et rejoindre la France.

Dès lors, selon lui, le contrôle des frontières extérieures européenne va décider du futur de l'UE : "si nous ne le faisons pas, alors les peuples vont dire : ça suffit l'Europe !".

"L'Europe doit trouver des solutions pour que les migrants soient pris en charge dans les pays voisins de la Syrie. Sinon, l'Europe met en question sa capacité de contrôler efficacement ses frontières", a encore jugé M. Valls.

Quant au rôle que pourrait jouer l'Allemagne dans la coalition pour frapper le groupe Etat islamique, il a estimé que "les Allemands sont des gens très pragmatiques et un jour ils vont passer de la théorie à la pratique".

Pour le grand quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, pas de doute, c'est l'Allemagne et Mme Merkel qui sont visées dans ces propos.

"Critique à la direction (choisie) par la chancelière : le chef du gouvernement Manuel Valls dit que l'Europe ne peut pas accueillir encore plus de réfugiés", constate le journal sur son site internet, alors que l'Allemagne devrait accueillir jusqu'à un million de demandeurs d'asile cette année.

"Ses déclarations sont essentiellement à l'opposé de la ligne fixée par la chef du gouvernement allemand qui ne veut pas arrêter le flux de migrants mais mieux l'organiser", dit-il.



Par ailleurs, Manuel Valls a appelé mardi soir "l'islam" à se mettre "debout" pour "couper toute complaisance" envers le jihadisme et le terrorisme, après les attentats meurtriers de Paris.

"C'est un débat qui ne touche pas que la France, qui touche l'Europe, et qui touche le monde: ce salafisme, cet islamisme radical, est né de l'islam", a déclaré le Premier ministre, invité du "Petit Journal sur Canal+".

"Et il faut que l'islam, et c'est un défi considérable, soit capable de se mettre debout pour couper toute complaisance vis-vis de ces terroristes", a-t-il ajouté.

"C'est très important que dans le monde, et bien sûr en France, des voix continuent à s'élever dans l'islam comme cela a été fait ces derniers jours disant: tout cela n'a rien à voir avec l'islam, mais comme c'est né au sein de l'islam aussi, il faut couper cette branche", a déclaré M. Valls.

"C'est une bataille politique, théologique, sociale, culturelle, qui est majeure et qui est loin d'être terminée", selon lui.

"Tous les salafistes ne vont pas vers le terrorisme, mais dans l'islamisme radical il y a une idéologie qui vise à se séparer progressivement de la société et qui peut mener au terrorisme", a-t-il plaidé.

Le Premier ministre a également assuré "ne pas confondre les choses", en soulignant que "l'immense majorité des musulmans français ne supportent pas ce qui s'est passé".

Manuel Valls avait déjà désigné l'islamisme radical et le salafisme, branche fondamentaliste de l'islam, comme les "ennemis" après les attentats de Paris, revendiqués par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).
Source: https://fr.news.yahoo.com/valls-lue-doit-dire-ne-peut-accueillir-autant-060612147.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 10 Jan 2016, 00:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 22 Nov 2017, 04:49

La question n'est pas d'accueillir mais un fois l'accueil effectué de savoir... pouvoir... ou vouloir faire le tri entre ceux qu'il convient de conserver chez nous et ceux qui devront retourner d'où ils viennent. C'est à ce niveau que nous ne savons, ne voulons ou ne pouvons pas faire le nécessaire.

Les textes sont clairs encore faut avoir la volonté politique de faire respecter la loi en se donnant les moyens de l'appliquer. D'autres pays y arrivent est ce le cas chez nous ? Visiblement NON !

Lorsque même le premier ministre en fonction d'un grand pays se prononce sur une situation en méconnaissant les textes du pays dont il a la charge.... et en est à insulter ceux qui lui rappellent son devoir la situation relativement simple se complique.
Que dire si le président de la commission européenne n'applique pas les textes régissant l'usine à gaz qu'il est supposé diriger et stigmatise ceux qui veulent les respecter ?

Lorsque face à un problème grave on fait de la philosophie pseudo morale du niveau de la maternelle au lieu de mettre en place les dispositions logiquement et légalement prévues soyons surpris qu'il en découle des désordres.
Pour cacher l'incurie on fera des procès d'intention, on mentira en espérant dissimuler ses propres carences.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 22 Nov 2017, 06:21

Citation :
Le président a dû une nouvelle fois défendre sa politique du droit d'asile "à la fois généreuse et responsable" à la sortie du centre.
"La France est un pays généreux, mais elle ne peut pas accueillir toute la misère du monde, comme disait Michel Rocard", l'ancien Premier ministre socialiste, a-t-il répondu à des habitants qui l'interpellaient.

Pour être plus précis, la citation (de Michel Rocard) est à l'origine une phrase en deux parties, que l'on ne peut tronquer sans risquer d'en changer le sens :
"La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part".
Ce qui laisse matière à débat, sur la taille de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 22 Nov 2017, 06:28

en matière de miséreux nous avons la matière première nationale sur place... et ce ne sont pas les décisions de l'actuel potiche qui tient lieu de président qui vont tarir la source, tel que l'affaire est engagée nous aurons une production locale largement suffisante, la progression étant assurée.

Doit on importer car nous serions en manque ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 23 Nov 2017, 21:54

Un avis de la Commission des lois du Sénat critique l'action du gouvernement sur l'immigration et prédit qu'il «sera dans l'incapacité de tenir ses engagements en matière d'éloignement» des clandestins.

«Dans le projet de loi de finances pour 2018, environ 14.500 éloignements forcés sont budgétés, soit moins que sous le mandat de François Hollande (15.161 éloignements forcés en 2014, 15.485 en 2015)». Le sénateur Les Républicains (LR) du Rhône, François-Noël Buffet, jette un sérieux pavé dans la mare migratoire en publiant, ce mercredi 23 novembre, son dernier avis budgétaire sur l'immigration, l'asile et l'intégration des étrangers en France.

Ce rapport de 60 pages, truffé de chiffres et de graphiques, pointe l'incroyable distorsion entre le discours et la réalité sur ce sujet hypersensible pour le gouvernement. La Commission des lois de la Haute Assemblée présidée par Philippe Bas considère ainsi que «si le Président de la République a annoncé, le 15 octobre 2017, son intention d'expulser les étrangers en situation irrégulière ayant commis un délit, son gouvernement n'y consacre pas les moyens nécessaires.»

75.000 expulsables sont restés en France en 2016

Pour le sénateur Buffet, «la lutte contre l'immigration irrégulière constitue, une nouvelle fois, le parent pauvre» de la politique migratoire. Cet avocat de formation a glané les chiffres qui dérangent: «92.076 mesures d'éloignement ont été prononcées en 2016 et seules 18 % d'entre elles ont été réellement exécutées, soit par un éloignement spontané, soit par un éloignement aidé, soit par un éloignement forcé. Pour cette seule année 2016, 75.587 personnes se sont maintenues sur le territoire français malgré la mesure d'éloignement prononcée à leur encontre.»

Selon lui, «les éloignements forcés exécutés ont baissé entre 2015 et 2016: ils sont passés de 15.458 (soit 17,40% des mesures d'éloignement prononcées) à 12.961 (soit 14,08% des mesures d'éloignement prononcées).» «Pas de quoi pavoiser pour les prédécesseurs de Gérard Collomb à Beauvau», ironise le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, qui ne s'estime guère surpris par les conclusions de son collègue du Sénat.
La justice libère trois fois plus qu'avant

La suite : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/11/23/01016-20171123ARTFIG00014-immigration-un-rapport-du-senat-met-en-doute-la-politique-de-macron.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Nov 2017, 06:54

En relisant les textes fondamentaux de notre République : Constitution du 4 octobre 1958 (version 2015) + Déclaration de 1789 + préambule de la Constitution de 1946.
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp

Au début du préambule de 1946, qui utilise les mots "peuple", "être humain", "homme, "femme"
Citation :
le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des Droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.

Dans la dernière phrase citée,
"Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République."
On va déjà admettre qu'il s'agit de tout être humain... comme à la première phrase citée.

Mais surtout, il s'agit d'une phrase différente de : "Tout homme persécuté a droit d’asile sur les territoires de la République.". Car le droit d'asile (du préambule de 1946) me semble assorti de deux conditions : homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté.
Nos grands ancêtres de la Libération auraient-ils été, en principe, moins généreux que nos lois ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Jeu 30 Nov 2017, 07:35

Il y a surtout des lois qui ne sont pas respectées... c'est tout le problème.

Magnifiquement illustré il y a quelques mois par le toréador qui voulait recevoir les "migrants" sans aucune distinction et s'opposait à sarko qui faisait le distinguo entre réfugié politique, personne en danger en raison d'une guerre et personne venant en Europe pour des raisons économiques.

Quelques mois plus tard il semblerait que les positions évoluent y compris pour ce qui concerne la manière dont l'Europe à piétiné ses propres règles.

Lorsqu'une institution est infoutue de mettre ses actions en concordance avec ses lois il y a nécessairement des problèmes à la clé.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 03 Déc 2017, 16:35

Citation :
Les Etats-Unis se retirent d’un pacte mondial sur les migrants et réfugiés

Le Monde.fr avec AFP | 03.12.2017

Le président américain Donald Trump a décidé de retirer les Etats-Unis d’un pacte mondial de l’ONU visant à améliorer la gestion internationale des migrants et réfugiés, jugé « incompatible » avec sa politique migratoire, a annoncé samedi 2 décembre la mission américaine auprès des Nations unies.

En septembre 2016, les 193 membres de l’Assemblée générale de l’ONU avaient adopté à l’unanimité un texte appelé « Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants » et visant à améliorer la gestion internationale (accueil, aide aux retours…) des mouvements migratoires. Sur la base de ce texte, le Haut-commissaire aux réfugiés a été mandaté pour proposer un pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel en 2018. Ce pacte doit reposer sur deux axes : définition d’un cadre des réponses à apporter et programme d’action.

« La Déclaration de New York comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec les politiques américaines d’immigration et de réfugiés et les principes édictés par l’administration Trump en matière d’immigration », souligne le communiqué de la mission des Etats-Unis auprès de l’ONU.

Interrogée, l’ONU n’était pas en mesure de réagir dans l’immédiat à l’annonce de ce retrait. « L’Amérique est fière de son héritage en matière d’immigration et de son leadership dans le soutien aux populations migrantes et réfugiées à travers le monde », a souligné dans le communiqué l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

   « Aucun pays n’a fait plus que les Etats-Unis et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d’immigration doivent toujours être prises par les Américains et les seuls Américains. Nous déciderons de la meilleure manière de contrôler nos frontières et qui sera autorisé à entrer dans notre pays. L’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine. »

Sous la présidence républicaine de Donald Trump, les Etats-Unis se sont déjà retirés de plusieurs engagements pris sous l’administration de Barack Obama, comme notamment l’Accord de Paris sur le climat. Plus récemment, le locataire de la Maison Blanche a décidé de retirer le pays de l’Unesco, l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

Le retrait américain d’un projet de pacte mondial sur les migrations intervient alors neuf pays européens et africains, l’ONU, l’Union européenne et l’Union africaine, viennent de décider de mener des « opérations d’évacuation d’urgence dans les prochains jours ou semaines » de migrants victimes de trafiquants en Libye.
http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/12/03/les-etats-unis-se-retirent-d-un-pacte-mondial-sur-les-migrants-et-refugies_5223828_4853715.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 03 Déc 2017, 17:15

Pour notre part nous allons aller libérer les "esclaves" en Libye.
Les libérés ne vont pas accepter de retourner dans leur pays d'origine et comme ils vont demander l'asile politique on ramènera tout ce beau monde en France...

Nous faisons toujours mieux : nous allons chercher les migrants sur place.

A noter que le nouveau bateau de la douane française est déjà prévu pour recueillir les naufragés en mer... étant en partie financé par l'Europe il est à la disposition des instances européennes pour emploi.
Il remplace les 3 précédents navires répartis sur nos cotes qui fonctionnaient dans le acre de missions nationales.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Dim 03 Déc 2017, 20:24

Le nombre de musulmans en France pourrait doubler d’ici 2050

Démographie. De 5,7 à 12,6 millions de musulmans en France en 2050 : c’est l’estimation du Pew Research Center, relayée par le site Atlantico.

En 2016, la part des musulmans en France représentait 8,8 % de la population. Selon le centre de recherche américain Pew Research Center, elle atteindra 17,4 % en 2050. Pour arriver à ces résultats, le Pew Research Center, dont les études sont considérées “comme les plus fiables au niveau mondial sur la démographie religieuse”, selon le géographe Laurent Chalard, cité par Atlantico, a pris en compte deux facteurs essentiels : les soldes naturel (naissances/décès) et migratoire (entrée/sortie) en France.
Une fécondité forte
“La jeunesse de la population musulmane européenne actuelle” et “l’indice de fécondité” plus élevé de cette population, selon Laurent Chalard, expliquent le solde naturel positif décrit par le Pew Research Center. Cette dynamique démographique pourrait entraîner une hausse de près de 3 millions du nombre de musulmans en France, passant de 5,7 à 8,6 millions.
Le centre de recherche estime par ailleurs que le solde migratoire continuera à être excédentaire et se traduira par une hausse de 4 millions de musulmans en France d’ici 2050. Au total, la population musulmane passerait de 5,7 à 12,6 millions. Plus du double, pour atteindre pas loin de 20 % de la population totale.

https://www.valeursactuelles.com/societe/le-nombre-de-musulmans-en-france-pourrait-doubler-dici-2050-91187
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne   Mer 06 Déc 2017, 15:56

Explosion du nombre de migrants dans les Alpes-Maritimes
Par
Auteur
valeursactuelles.com
/ Lundi 4 décembre 2017 à 21:00 1937 2

Immigration. Le préfet des Alpes-Maritimes a indiqué que le nombre de migrants et de passeurs interpellés depuis le début de l’année avait largement augmenté.
Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes, était l’invité de France bleu Azur ce lundi. Il a abordé le sujet épineux de l’immigration dans les Alpes-Maritimes. Il a déclaré que 350 passeurs avaient été interpellés à la frontière franco-italienne, près de Menton, depuis le début de l’année. “Les passeurs entre Vintimille et la France, nous les interpellons et nous les punissons. À ce stade, nous avons interpellé et mis à la disposition de la justice, qui a d'ailleurs une jurisprudence très sévère, 350 passeurs, ce qui est un record, quasiment un par jour”, a-t-il annoncé.
Le nombre de migrants interpellés devrait lui aussi battre un nouveau record cette année puisqu’il devrait attendre 50 000, selon les chiffres de la préfecture. « Ce sont des personnes qui viennent de toute l'Afrique et qui cherchent à vivre en Occident. Nous les remettons en Italie », a expliqué Georges-François Leclerc. L’an dernier, 37 000 migrants avaient été remis à l’Italie. Le préfet a tout de même assuré que “le dispositif à la frontière est efficace, coopératif et humain (...) Les forces de l'ordre respectent scrupuleusement la loi et les interpellations se font avec un soin particulier”.
Sur le même sujet
Depuis cet été, l’activité du tribunal correctionnel de Nice a été décuplée. Depuis plus d’un mois, le tribunal juge chaque jour jusqu’à dix passeurs tunisiens. Les peines peuvent aller de quatre mois à trois ans de prison ferme, selon des informations du parquet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Arrêt de l'accueil des réfugiés et des migrants - Avant et après Cologne
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Arrêt de la Cour du Parlement de Bordeaux 1749
» Livret d'accueil du Mouvement Démocrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: