Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Chômage: l'après régionales 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Chômage: l'après régionales 2015   Mar 15 Déc 2015, 06:40

Rappel du premier message :

Cette nouvelle discussion consacrée au chômage fait suite à ces deux discussions désormais fermées:

http://www.plateaufontenay.net/t1152-chomage-une-deception-a-la-hauteur-des-espoirs ouvert le 30 Mai 2013
http://www.plateaufontenay.net/t1712p500-chomage-un-nouvel-espoir ouvert le 31 Mars 2014
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Libellule



Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Lun 28 Nov 2016, 21:32

Les retraites cadres. Petit rappel de ce qui se mitonne depuis octobre 2015 et les arbitrages d'avril dernier avec calendrier des révisions à la clef.

Travailler plus pour gagner plus. Du côté des retraités, c'est plutôt cotiser autant, mais toucher beaucoup moins. L'accord sur les caisses de retraite complémentaire (Agirc et Arrco) signé en octobre 2015 pénaliserait les assurés : entre 4,5% et 18% de baisse pour leur pension selon les générations.

Concrètement, un cadre né en 1959 perdra environ 14,5% de sa pension complémentaire. Et s'il continue à travailler pour limiter cette perte, il perdra quand même 4,5% de pension. Le même salarié né en 1990 connaîtra lui une diminution de 17%. Enfin avant réajustement au fil de l'eau à la baisse. En gros 5% de moins par révision au rythme de 2 révisions tous les dix ans... Environ. A chaque prolongement du droit ... 62, 65, 67... 7#? Un jour?

Enfin, si jusqu'à présent la première pension de retraite d'un salarié -à taux plein exclusivement- n'était jamais inférieure à deux tiers de son dernier salaire, ce seuil pourrait être abaissé d'ici 15 à 20 ans. Sans prendre en compte les taux de décote pour les "volontaires" à un départ anticipé, de plus en plus forte.

Les futurs retraités perdraient davantage de pouvoir d'achat que leurs aînés. Mais sans cet accord, le régime des retraites aurait épuisé ses réserves et fait faillite dès 2019.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Lun 28 Nov 2016, 21:57

Libellule a écrit:
L'accord sur les caisses de retraite complémentaire (Agirc et Arrco) signé en octobre 2015 pénaliserait les assurés : entre 4,5% et 18% de baisse pour leur pension selon les générations.



Rappelons quand même les engagements de François Hollande...

Citation :
Je ferai en sorte que tous ceux qui ont 60 ans et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités retrouvent le droit de partir à la retraite à taux plein à cet âge-là : ce principe sera mis en œuvre immédiatement. Une négociation globale s’engagera dès l’été 2012 avec les partenaires sociaux afin de définir, dans un cadre financier durablement équilibré, l’âge légal de départ à la retraite, la prise en compte de la pénibilité, le montant des pensions et l’évolution des recettes indispensables à la pérennité de notre système de retraite solidaire.
Source: https://fr.scribd.com/doc/93200567/Les-60-engagements-presidentiels-de-Francois-Hollande
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Lun 28 Nov 2016, 22:17

comme cité ci-dessus,
Hollande avait promis le droit de partir à 60 ans, si carrière complète. Il a aussi promis une négociation. Objectifs atteints. Mais ce qu'il n'avait pas dit, le petit futé, c'est que le résultat négocié est une baisse des retraites complémentaires.
Hollande n'avait pas dit non plus que le surcroît de départs en retraite, qu'il a favorisé, a asséché encore plus vite les réserves des caisses de retraite complémentaire, des salariés du privé.

En fait le PS n'a jamais dit ni montré comment faire mieux que les réformes de retraite de la droite. Alors dans l'opposition, ils ont juste défilé contre, sur le thème "nous abrogerons !". Ils ont gagné ainsi plusieurs élections, locales notamment ; et puis nationales, et là...
La réforme des retraites "de gauche" a consisté... à ne pas abroger celles de droite, juste dépenser plus d'argent qu'on n'a pas.

Lueur d'espoir, pour plus jeunes : "ça ira mieux", un jour. Sur le plan démographique, les classes d'âge les plus nombreuses sont nées, en France, de 1944 à 1974. Avec une espérance de vie (moyenne) voisine de 80 ans, ceci permet de penser que le nombre de retraités va se stabiliser après 2025, voire baisser surtout après 2040 (avec retraite à 65 ans des nés après 1975).
Bref, une fois absorbé le choc du baby-boom des 30 glorieuses, démographiquement la situation devrait s'améliorer. Encore faut-il que la situation économique s'améliore, bien sûr. En France. Car les pays étrangers ne paieront pas nos retraites par répartition..
Pour que ça aille mieux plus vite, pour le nombre d'actifs par retraités, certains proposent d'importer plus de travailleurs. Mais cela ne fait pas l'unanimité sur le Forum, et puis bien sûr il y aurait plusieurs conditions pour que ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 04:29

"Je n'ai de ce point de vue-là qu'une seule parole. J'ai été candidat pour que nous créions les conditions pour qu'il y ait une baisse du chômage et il doit y avoir une baisse du chômage. Et s'il n'y a pas de baisse du chômage, vous savez quelles conclusions j'en tirerai" - François Hollande sur France Inter le 19 février 2016...

Voir: http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-les-4-fois-ou-francois-hollande-a-conditionne-sa-candidature-avec-la-baisse-du-chomage-7781974057



http://www.lemonde.fr a écrit:
Airbus annonce la suppression de 1 164 postes en Europe et la fermeture d’un site en région parisienne

La direction de l’avionneur a confirmé à ses employés la fermeture à la mi-2018 du site de Suresnes, ce qui entraînera la suppression nette de 308 emplois.

Le Monde.fr avec AFP | 29.11.2016 à 13h09 • Mis à jour le 29.11.2016 à 13h17

La direction d’Airbus a annoncé mardi 29 novembre à ses employés la suppression de 1 164 postes en Europe et la fermeture du site de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, dans le cadre d’un plan de restructuration, ont indiqué plusieurs syndicats. La fermeture de Suresnes entraînera la suppression nette de 308 emplois

« La direction a confirmé la suppression de 1 164 postes dans tous les sites et la création de 230 emplois, ce qui fait un solde net de moins de 1 000 suppressions de postes au total. La direction a confirmé la fermeture à mi-2018 du site de Suresnes, soit 308 suppressions de postes et 150 mobilités de Suresnes vers Toulouse », a indiqué à la presse Yvonnick Dréno, coordonnateur FO pour Airbus Group (syndicat majoritaire).



Réorganisation pour simplifier la gouvernance

Airbus Group a annoncé le 30 septembre qu’il fusionnerait avec Airbus Commercial Aircraft, sa division d’avions civils au sein d’une nouvelle entité baptisée Airbus. La réorganisation vise à simplifier la gouvernance et à optimiser l’efficacité d’un groupe aéronautique et spatial doté d’une organisation complexe, issue de fusions successives.

La mise en place de la marque Airbus unique pour le groupe et toutes ses entités est programmée pour janvier 2017. La réorganisation devrait, quant à elle, être effective en juillet 2017.
Source: http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/11/29/airbus-annonce-la-suppression-de-1-164-postes-en-europe-et-la-fermeture-d-un-site-en-region-parisienne_5040208_1698637.html
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 05:51

On fusionne entre amis d'un même groupe et l'on met au chômage plus de mille personnes en Europe.
Je suis un peu surpris parcequ'il y a quelques mois alors que l'avionneur enregistrait une pléiade de commandes l'on nous disait que le carnet de commande était plein pour les 10 ans à venir. Mais le PDG d'AIR BUS GROUP l'allemand Tom Enders a décidé de fusionner 2 filiales d'AIR BUS dans un but de simplification soit mais sans se préoccuper de la casse sociale. Et notre français PDG d'AIR BUS Qu'en pense -t-il? Silence radio. Quel est le poids de la France dans AIR BUS, l'on peut se poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 06:57

Citation :
Airbus Group a annoncé le 30 septembre qu’il fusionnerait avec Airbus Commercial Aircraft

Le groupe EADS a été créé en 2000 avec l'appui des gouvernements français et allemand de l'époque, et coté français en introduisant un actionnaire privé : Lagardère (père) qui avait fait une très bonne affaire. Mais au moins, avait une réputation d'industriel.
EADS est devenu Airbus Group en janvier 2014. Mais entretemps, papa Lagardère est mort, le fiston a hérité mais n'était pas intéressé par l'aéronautique, il a revendu en 2013, en gardant pour lui une superbe plus-value.
Une rubrique à compléter, sans doute. Catégorie Airbus, et aussi catégorie héritages (y compris entreprises : quand un père doué a un fils nul et frivole, pourquoi garderait-il tout, au détriment des salariés ?)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 19:03

Airbus est une entreprise privée, et comme toute entreprise, lorsqu' elle fusionne, elle élimine les doublons (on n' est pas dans l' administration).
Cela peut paraître bizarre mais les dirigeants regardent a long terme et non juste devant le bout de leur nez, heureusement sinon Airbus ne serait plus depuis longtemps. Ils regardent l' émergence de nombreux concurrents et donc se préparent à voir une diminution des parts de marché, autrement dit à avoir à vendre moins cher et pour cela diminuer les coûts, sans pour cela rogner la part "recherche et développement" vitale et coûteuse dans ce type d' industrie.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 19:18

Pour mémoire, les actionnaires d'Airbus étaient en 2015:

Etat français : 10,93 %
État allemand : 10,91 %
État espagnol : 4,12 %
Flottant : 74,04 %



Ceci étant, il est exact qu'Airbus tout comme Boeing doit faire face à l'arrivée de concurrents comme le chinois Comac et son C919 - http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-chine-espere-le-premier-vol-de-l-avion-c919-rival-d-airbus-et-boeing-fin-2016-597266.html .

Cette concurrence remet juste en question l'axiome que l'on nous a seriné depuis des années selon lequel ce n'était pas grave de ne plus fabriquer de tongs et de bassines en plastique, et donc de se fournir en Chine, puisque ce pays nous achetait en retour des Airbus...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 30 Nov 2016, 19:47

a.nonymous a écrit:

Cette concurrence remet juste en question l'axiome que l'on nous a seriné depuis des années selon lequel ce n'était pas grave de ne plus fabriquer de tongs et de bassines en plastique, et donc de se fournir en Chine, puisque ce pays nous achetait en retour des Airbus...

Ce qui prouve bien le manque de réflexion à long terme de nos dirigeants (quelque soit le parti) et la raison de ne pas leur confier la direction d' une entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 01 Déc 2016, 02:30

"Je n'ai de ce point de vue-là qu'une seule parole. J'ai été candidat pour que nous créions les conditions pour qu'il y ait une baisse du chômage et il doit y avoir une baisse du chômage. Et s'il n'y a pas de baisse du chômage, vous savez quelles conclusions j'en tirerai" - François Hollande sur France Inter le 19 février 2016...

Voir: http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-les-4-fois-ou-francois-hollande-a-conditionne-sa-candidature-avec-la-baisse-du-chomage-7781974057



http://www.lemonde.fr a écrit:
Nouvelle restructuration à la Seita

La Seita ferme sa dernière grande usine de cigarettes. La filiale française d’impérial Tobacco réduit ses effectifs de 40 %.

LE MONDE ECONOMIE | 30.11.2016 à 13h13 | Par Laurence Girard

Les salariés de l’usine de cigarettes de la Seita à Riom dans le Puy-de-Dôme exprimaient depuis plusieurs mois leur inquiétude. A juste titre. La Seita, filiale française du groupe britannique Imperial Tobacco, a annoncé, mardi 29 novembre, vouloir se défaire de cette usine. De même que d’un site de recherche situé à Fleury-les-Aubrais (Loiret). Elle envisage également une réduction d’effectifs au siège de l’entreprise. Résultat, près de 339 emplois devraient être supprimés à l’issue de ce projet de restructuration. Soit près de 40 % des effectifs.

Pour justifier cette décision, la Seita évoque un déclin de la consommation de tabac en Europe. Elle avance un chiffre de réduction du nombre de fumeurs de 37 % entre 2002 et 2015 sur le continent. Et évoque même une chute de 44 % des achats en France sur cette période en volume.

Mais cette restructuration s’inscrit d’abord dans la logique financière d’Imperial Tobacco. Or, la Seita, ex-régie publique française des tabacs, avait fusionné en 1999 avec son homologue espagnol Tabacalera donnant naissance à Altadis. Lequel est tombé dans l’escarcelle d’Imperail Tobacco en 2008. Depuis, le périmètre de la Seita n’a cessé de se réduire.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/11/30/nouvelle-restructuration-a-la-seita_5040872_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 01 Déc 2016, 06:40

mamiea a écrit:
Ce qui prouve bien le manque de réflexion à long terme de nos dirigeants (quelque soit le parti) et la raison de ne pas leur confier la direction d' une entreprise.

Le problème, en France : bien des directions d'entreprises (privées) sont peuplées de parachutés directement depuis un cabinet ministériel, via la haute fonction publique ou pas.
Cette consanguinité, où le carnet d'adresses politico-administratif compte bien plus que la méconnaissance de l'entreprise, est très française. Avec un risque d'incompétence durable (pendant l'apprentissage avec salaire de dirigeant) et aussi la bienveillance excessive des autorités administratives.

Exemples pas tout à fait au hasard :
Jean-Yves Haberer (1932) inspecteur des finances : directeur de plusieurs cabinets ministériels, directeur du Trésor à partir de 1978, président de Paribas (1982-1986), puis du Crédit lyonnais (1988-1993) dont il est tenu responsable de la retentissante quasi-faillite. Le désastre du Crédit lyonnais est décrit comme l'un des plus grands scandales financiers de l'Histoire.

Jean-Marie Messier (1956)  énarque et inspecteur des Finances : directeur de cabinet (1986-1988) du ministre délégué chargé de la Privatisation... Il rentre chez Lazard (1989), puis devient directeur général (1994) et enfin président (1996) de la CGE qui devient Vivendi. Son bilan désastreux l'oblige à démissionner en 2002.

Pour être honnête, mentionnons Serge Tchuruk (1937) qui a très bien réussi à échouer, sans être parachuté depuis un cabinet ministériel.
Mais, de DG à Rhone-Poulenc (1980-1986) à PDG Total (1990-1995), spécialisés chimie et hydrocarbures donc, il est nommé directement PDG Alcatel-Alstom en 1995. De multiples métiers nouveaux pour lui. Ce qui ne l’empêche pas de multiplier les initiatives hasardeuses, et de parvenir à couler en moins de dix ans une belle entreprise française.
Et à la fin, vers 2016, c'est la faute à Hollande... Dit-on, mais c'est un peu injuste là.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 01 Déc 2016, 06:46

Qui peut me dire la différence entre un énarque de gauche et un énarque de droite pour être capable de planter une affaire ?
NB ils sont aussi assez capables pour planter un pays... de gauche ou de droite et même en cohabitation.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 01 Déc 2016, 22:24

Alors que le chômage stagne dans notre pays, il baisse dans la zone Euro...

Cela ne va pas faciliter la tâche du tocard qui a conditionné sa candidature à l'élection présidentielle à une inversion de la courbe du chômage qui ne vient pas....


http://www.lemonde.fr a écrit:
Zone euro : Le taux de chômage sous la barre des 10 %, pour la première fois depuis avril 2011

Le taux chômage dans la zone euro est tombé à 9,8 % en octobre, a annoncé jeudi Eurostat, l’office européen des statistiques.

LE MONDE | 01.12.2016 à 11h17

e chômage dans la zone euro est tombé en octobre à 9,8 % de la population active, après 9,9 % en septembre (chiffre révisé), a annoncé jeudi 1er décembre Eurostat, l’office européen des statistiques.

La dernière fois que le taux de chômage dans la zone euro était inférieur au seuil symbolique des 10 % remonte à avril 2011, où il s’était établi à 9,9 %. Le 3 novembre, Eurostat avait annoncé un taux de 10 % pour septembre.
Source: http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/12/01/zone-euro-le-taux-de-chomage-sous-la-barre-des-10-pour-la-premiere-fois-depuis-avril-2011_5041404_1698637.html

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 01 Déc 2016, 23:16

Pas de problème les statistiques franco françaises démontrent que le chômage est en régression chez nous... la voie est libre pour une candidature flanbiesque, il a réussi la boite à outils peut être rangée !

A noter que la valse hésitation de flanbi pour annoncer sa décision non seulement fait rire les dirigeants des pays voisins mais dégrade sensiblement les instances tant politiques qu'économiques internationales qui ne détestent rien de plus que l'incertitude dans la direction future du pays avec lequel elles ont à traiter.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 07 Déc 2016, 09:29

De telles bonnes nouvelles sont rares !


http://www.lemonde.fr a écrit:
Relocalisations : Drancy montre l’exemple

Le groupe allemand Bosch vient de transférer à Drancy, près de Paris, une production effectuée jusqu’à présent en Turquie.

LE MONDE | 06.12.2016 à 16h32 • Mis à jour le 06.12.2016 à 17h06 | Par Denis Cosnard

Aucune visite d’homme politique en période électorale. Telle est l’une des règles en vigueur chez Bosch. Tant pis ! Sans cela, l’usine de chauffe-eau que le puissant groupe allemand exploite à Drancy (Seine-Saint-Denis) aurait pu devenir un passage obligé pour tous les candidats à la présidentielle. A commencer par Arnaud Montebourg, le plus productiviste des socialistes. Alors que les relocalisations industrielles qu’il appelle de ses vœux depuis des années se révèlent extrêmement rares, le site de Drancy prouve qu’elles sont néanmoins possibles.

Dans cette ancienne usine d’ELM Leblanc, Bosch produit lui-même, depuis octobre, des corps de chauffe-eau. Ces composants essentiels étaient, jusqu’à présent, importés d’une autre usine de Bosch, celle de Manisa, en Turquie. A Drancy, les ouvriers se contentaient d’assembler des modules importés de divers pays. Désormais, certains effectuent des soudures et roulent une enveloppe en inox autour d’une pièce en fonte venue d’Allemagne, pour fabriquer ces corps de chauffe-eau. Il en sort deux toutes les trois minutes.

Le coût du travail reste évidemment bien moindre en Turquie. Mais le site français est davantage automatisé, donc plus productif. Compte tenu des coûts de transport, « cela nous revient moins cher de fabriquer cette pièce ici que de l’acheter auprès de notre usine turque », constate le directeur industriel, Laurent Tortrat.



L’industrie lourde demeure possible

Aussi le groupe a-t-il décidé de relocaliser cette production.

   « Nous fabriquerons ici 60 000 corps de chauffe-eau en 2017 et 80 000 à terme, uniquement pour les besoins de l’usine », prévoit M. Tortrat.

Dans un troisième temps, Drancy pourrait même fabriquer ces équipements pour d’autres sites du groupe.

Dans l’immédiat, ce transfert ne se traduit pas par des embauches massives : il concerne seulement six emplois cette année. Mais il démontre que, sous certaines conditions, l’industrie lourde demeure possible dans un pays à coûts élevés comme la France. Et même aux portes de Paris, dans cette ancienne « ceinture rouge » où la désindustrialisation a sévi avec une violence particulière.

Les conditions ? Il s’agit avant tout de la productivité. Depuis des années, Bosch a multiplié les initiatives pour rendre son usine la plus efficace possible.
---/---
Source et suite: http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/12/06/relocalisations-drancy-montre-l-exemple_5044378_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 25 Jan 2017, 01:38

http://finance.orange.fr a écrit:
Whirlpool ferme son usine de sèche-linge d'Amiens

AFP, publié le mardi 24 janvier 2017 à 14h24

Electroménager: Whirlpool ferme en juin 2018 son usine de sèche-linge d'Amiens pour la délocaliser en Pologne

Le fabricant américain d'électroménager Whirlpool a annoncé mardi son intention de cesser la production de sèche-linge dans son usine d'Amiens au 1er juin 2018, pour la délocaliser en Pologne, dans le cadre d'une restructuration de ses activités européennes dans ce segment.

"Whirlpool France fera tout son possible et engagera les ressources nécessaires" pour trouver un repreneur pour son site d'Amiens, qui emploie 300 personnes, ainsi que "de nouvelles activités pour attirer des emplois", ajoute le groupe dans un communiqué.

"Aucune suppression d'emploi n'aura lieu en 2017" à Amiens, et Whirlpool France mettra en oeuvre toutes les mesures sociales nécessaires pour identifier des solutions durables pour les employés", selon le communiqué.

L'usine existante du groupe à Lodz (centre de la Pologne) est appelée à devenir "le point central" de sa nouvelle plateforme de production de sèche-linge pour la région Europe, Afrique et Moyen-Orient (EMEA), afin de bénéficier de "plus fortes économies d'échelle".

Whirlpool a justifié cette restructuration au nom "de la sauvegarde de (sa) compétitivité" dans cette région, dans un contexte "de plus en plus concurrentiel".

Le groupe va par ailleurs "réorienter" début 2018 sa production dans son usine de Yate au Royaume-Uni, qui va se concentrer sur des produits spécifiques destinés aux marchés britannique et irlandais.

Les syndicats de Whirlpool à Amiens ont accueilli douloureusement l'annonce, comparant le sort qui leur est promis à celui des Goodyear.

"La région va encore souffrir, après Goodyear, maintenant c'est notre tour", a déploré auprès de la presse Frédéric Chanterelle, élu CFDT, devant le portail de l'usine.

"C'était plus ou moins attendu, mais ça reste un choc", a-t-il ajouté, évoquant de futures "actions" de contestation organisées par l'intersyndicale: "Si on en reste à de simples débrayages, ça sera beau...", a-t-il ironisé.

"Il y a un sentiment de travail inaccompli", a témoigné Antonio Abrunhosat, délégué CGT. "Nous avons fait de nombreux efforts avec des accords de compétitivité, et on s'aperçoit que tout ça, pour les multinationales, ça n'a aucun sens".
Source: http://finance.orange.fr/actualite-eco/article/whirlpool-ferme-son-usine-de-seche-linge-d-amiens-CNT000000BNMzu.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 25 Jan 2017, 05:12

Pour mémoire rappelons qu'en mai 2012 il y a avait 2 922 100 chômeurs de catégorie A....


"En tout, le nombre de chômeurs n’exerçant aucune activité et tenus de chercher un emploi se monte donc, en décembre [2016], à 3,47 millions de personnes"


http://www.lemonde.fr a écrit:
Le chômage a augmenté en décembre mais a baissé sur l’ensemble de l’année 2016

En décembre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté de 26 100 par rapport à novembre, mais l’embellie pour l’année 2016 est certaine.
---/---
En décembre 2016, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, la plus scrutée par les observateurs car considérée comme la plus significative, a augmenté de 26 100 par rapport au mois de novembre. Soit 0,8 % de plus. En tout, le nombre de chômeurs n’exerçant aucune activité et tenus de chercher un emploi se monte donc, en décembre, à 3,47 millions de personnes. De quoi compenser la baisse de 0,9 % observée au mois de novembre.
---/---
De fait, les chiffres de décembre ont beau être mauvais, la photographie de l’année 2016 donnée mardi est plutôt bonne. Selon les statistiques de la Dares, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a fondu de 107 400 en un an. Une première depuis 2008, année où la crise des « subprimes » a atteint la France, provoquant une hausse ininterrompue du nombre de demandeurs d’emplois dans l’Hexagone. Autre bonne nouvelle, 2016 a aussi vu le nombre de chômeurs de longue durée baisser de 58 300 personnes (- 2,4 %).
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/emploi/article/2017/01/24/le-chomage-a-augmente-en-decembre-mais-a-baisse-sur-l-ensemble-de-l-annee-2016_5068430_1698637.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 25 Jan 2017, 06:30

et pendant ce temps là le président normal se déplace à bord de "sarko one" qui devait être vendu...

Que fait il ? de quoi s'occupe t il ?

De trouver un point de chute européen à sa mesure et de ménager une place à l'ONU à la mère de ses enfants.

Pas de chomistes chez flanby !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 25 Jan 2017, 08:05

http://www.leparisien.fr a écrit:
Val-de-Marne : après une courte accalmie, le chômage repart à la hausse
24 janvier 2017, 20h50

La tendance est la même dans le Val-de-Marne que dans le reste de la France : le chômage augmente à nouveau. Fin décembre 2016, le département comptait en effet 75 560 demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A). Ce qui équivaut à une augmentation de 0.8 % par rapport au mois précédent. Principaux concernés par ce phénomène : les femmes — la hausse du nombre de chômeuses est près de deux fois plus élevée que celle du nombre de chômeurs, 1,1 % contre 0,6 %—, et les 50 ans et plus. Ces derniers sont en effet les seuls à voir leur nombre de demandeurs d’emploi augmenter sur un an : + 2,1 %. A l’échelle régionale, l’augmentation du nombre de chômeurs de catégorie A est de 0.9 % sur un mois. L’Ile-de-France en comptait 668 920 fin 2016.

leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-apres-une-courte-accalmie-le-chomage-repart-a-la-hausse-24-01-2017-6613662.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Jeu 02 Fév 2017, 05:55

Alors que l'on se souvient des cris d'orfraie dénonçant après mai 2012 les cadavres laissés dans le placard par Sarkozy en matière de suppressions d'emplois...


http://www.lemonde.fr a écrit:
EDF accentue sa politique de suppressions d’emplois

Quelque 5 000 postes devraient être supprimés dans les trois ans. Le plan de transformation du groupe prévoit une réduction des coûts de 1 milliard d’euros entre 2015 et 2019.

LE MONDE ECONOMIE | 01.02.2017 à 17h55 | Par Jean-Michel Bezat

Il y a juste un an, EDF annonçait un plan de suppression de 4 000 emplois sans licenciements, tournant une page de l’histoire du groupe, peu habitué à réduire ses effectifs. Ses dirigeants devaient présenter en comité central d’entreprise, jeudi 2 février, un nouveau plan portant le total de cette réduction de postes à un peu plus de 5 000. Le nombre de salariés d’EDF SA en France serait ramené de 65 000 agents fin 2016 à quelque 60 000 personnes dans trois ans. La réduction serait de 6,4 % sur ce périmètre du groupe, les filiales de transport (RTE), de distribution (Enedis) et de services à l’énergie (Dalkia) n’étant pas concernées.

Selon Force ouvrière, 2 000 postes ont déjà été supprimés l’an dernier. Le contexte s’est tendu après l’annonce du gel du salaire national de base du secteur des industries électriques et gazières (EDF, Engie…), sans précédent depuis 1946. La mesure a entraîné une forte mobilisation des salariés appelés à la grève mardi 31 janvier.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2017/02/01/edf-accentue-sa-politique-de-suppressions-d-emplois_5072986_1656994.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 22 Fév 2017, 20:32

Message déplacé - Le Modérateur

Dans le JDD, des personnalités livrent leurs solutions pour lutter contre le chômage des moins de 25 ans. En avant-première, voici celles de Bernard Tapie, Thierry Marx et Stéphane Richard.

La jeunesse et l’inversion de la courbe du chômage étaient une priorité et un objectif du quinquennat de François ­Hollande. Leur combinaison s’avère cruelle : depuis mai 2012, le chômage des moins de 25?ans a crû en confondant les catégories A, B et C (chiffres Dares). Si la fameuse courbe générale a fini par s’inverser en 2016, la plaie de l’emploi des jeunes demeure une spécificité ­française. Le "surchômage" de cette catégorie est largement supérieur à la moyenne européenne.

Bernard Tapie, ancien ministre de la Ville :

"Évaluer l’efficacité des centres de formation"
"Les centres de formation sont, dans leur très grande majorité, totalement inefficaces. Sur les 36?milliards d’euros dédiés à la formation, un seul l’est pour la formation des chômeurs. Il faut leur imposer une obligation nouvelle?: utiliser 40% de leur budget à la formation des chômeurs, dont la moitié pour les jeunes chômeurs."

Thierry Marx, chef, créateur de Cuisine mode d’emploi(s), programme de formation aux métiers de la restauration :

"Développer des formations courtes et opérationnelles"
"Le nerf de la guerre, c’est la ­formation. L’apprentissage actuel est trop long et trop théorique. Il faut former les jeunes plus rapidement pour répondre à la fois à leur demande et à celle des entreprises. Les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas le même rapport 'sacrificiel' à l’emploi que leurs parents."

Stéphane Richard, PDG d’Orange :

"Renforcer l’attractivité de l’apprentissage"
"Il est urgent d’agir et deux problèmes majeurs expliquent la situation ­française. D’abord, un fossé gigantesque sépare la formation de nos jeunes et les attentes des entreprises. Alors que nous avons un besoin grandissant de compétences en code ou en big data, il y a un déficit criant dans notre pays."

Propos recueillis par Clara Bamberger et Guillaume Rebière - en ce début d'année 2017.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 01 Mar 2017, 13:06

Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 716
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Sam 25 Mar 2017, 07:54

Baisse du chômage en février, qu ils disent dans les médias
Sauf que :
• catégorie A : -3500
• catégories B et C : +32300
• tout confondu : +16500
Bref, la hausse continue.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Dim 26 Mar 2017, 03:23

@ Thierry,

Il suffit de regarder les chiffres de la DARES: http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-brcd20dcmdf.pdf

En un an le cumul des catégories A,B et C a progressé de 1%......


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 05 Avr 2017, 12:30

http://www.leparisien.fr a écrit:
Haribo va supprimer une centaine d'emplois en France
03 avril 2017, 21h00

Alors que la filiale française a vu son chiffre d'affaires doubler en dix ans (250 millions d'euros), le confiseur Haribo va supprimer d'ici fin 2018 une centaine de postes en France soit 15% de ses effectifs dans l'Hexagone, a indiqué un de ses dirigeants au journal «Le Monde», soulignant que les départs volontaires et en préretraite seront privilégiés.

«Il y avait un véritable décalage entre la très bonne situation financière de l'entreprise et le plan de restructuration», admet le président de Haribo France, Jean-Philippe André. Mais la concurrence se joue entre les différentes unités de production réparties dans 16 pays en Europe mais aussi en Turquie et au Brésil. Par ailleurs, une nouvelle usine doit ouvrir en Allemagne, près de Bonn, dans l'ouest du pays.


Maintenir les deux sites français

Pour le dirigeant français, l'accord qui a été signé permet de maintenir les deux sites de production du groupe en France, à Uzès (Gard) et à Marseille (Bouches-du-Rhône). «Si nous n'avions pas signé, nous aurions dû fermer un des deux sites avant 2020», déclare le président de Haribo France cité par «Le Monde», qui indique que les salariés des deux sites se sont prononcés par référendum. D'après lui, quelque 72% des votants à Uzès et 62% à Marseille se sont prononcés pour l'accord, lors de ce scrutin.

Pour ses cinquante ans pourtant, Haribo avait pourtant prévu en janvier «de construire 3 000 m² de bureaux adaptés sur un terrain de l'Estaque» à Marseille, selon «La Provence».
Source: http://www.leparisien.fr/economie/emploi/haribo-va-supprimer-une-centaine-d-emplois-en-france-03-04-2017-6821523.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Dim 30 Avr 2017, 00:30

« Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y aura une décision prise sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table sur ce sujet, a-t-il prévenu. On ne peut pas avoir un pays qui joue des écarts fiscaux sociaux au sein de l’Union européenne et qui est en infraction avec tous les principes de l’Union. » (E. Macron)
27 avril 2017
Citation :
Whirlpool : passe d’armes entre Emmanuel Macron et la Pologne
L’ex-ministre de l’économie a critiqué les « atteintes aux principes démocratiques de l’UE » en Pologne, où l’usine va être délocalisée.

Emmanuel Macron s’est attiré les foudres du gouvernement ultraconservateur polonais, après s’être prononcé, jeudi 27 avril, dans un entretien à plusieurs quotidiens régionaux pour des sanctions à l’égard de Varsovie. Mis en difficulté par Marine Le Pen sur le site de Whirlpool d’Amiens, qui s’apprête à délocaliser en Pologne, laissant 290 ouvriers français au chômage, le candidat d’En marche ! a voulu passer un message de fermeté sur la question du dumping social.

« Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y aura une décision prise sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table sur ce sujet, a-t-il prévenu. On ne peut pas avoir un pays qui joue des écarts fiscaux sociaux au sein de l’Union européenne et qui est en infraction avec tous les principes de l’Union. »
En l’état actuel des réglementations européennes, aucune sanction ne peut être prise à l’encontre d’un Etat membre sur la base des différences fiscales et du coût du travail. C’est pourquoi M. Macron a mis en avant les atteintes aux principes démocratiques de l’UE, alors que Varsovie est toujours visé par une procédure de « sauvegarde de l’Etat de droit » enclenchée en janvier 2016 par la Commission européenne, après sa reprise en main du Tribunal constitutionnel. Les gouvernements ultraconservateurs polonais et hongrois multiplient les provocations à l’égard de Bruxelles, sur les migrants, la justice et la liberté de la presse.

« Tendances protectionnistes »
« On ne peut pas avoir une Europe qui débatte de la décimale sur chacun des sujets budgétaires de chaque pays et qui, lorsque vous avez un pays membre de l’Union européenne qui se comporte comme la Pologne ou la Hongrie, sur des sujets liés à l’université et au savoir, aux réfugiés, aux valeurs fondamentales, décide de ne rien faire, a renchéri M. Macron. Je ne poursuivrai pas l’Europe comme elle est. »
()
En cas de victoire d’Emmanuel Macron, ces prises de position ne vont sans doute pas contribuer à améliorer les relations diplomatiques entre Paris et Varsovie, déjà au plus mal depuis que le gouvernement polonais a décidé de rompre brutalement, en octobre 2016, les négociations d’un contrat d’armement de 3 milliards d’euros avec le groupe Airbus.
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/29/whirlpool-passe-d-armes-entre-emmanuel-macron-et-la-pologne_5119963_4854003.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 28 Juin 2017, 13:30

https://94.citoyens.com a écrit:
26/06/2017
Réagir Par C.Dubois
Chômage en Val-de-Marne : le grand bond en avant

Un millier de personnes supplémentaires sont venues rejoindre la file à Pôle Emploi en mai 2017 en Val-de-Marne. Un sursaut impressionnant alors que le chômage s’était relativement stabilisé ces derniers mois, jouant le yoyo autour des 106 000 après un pic record à 107 010 en août 2016.

En légère progression à 106 380 en avril dernier (contre 106 190 en mars), le chômage a concerné 107 300 personnes en mai 2017, dans les catégories ABC, c’est à dire toutes les catégories tenues de rechercher un emploi. Un bon de 0,9%, soit la moitié de la progression sur un an, qui épargne toutefois la jeunesse. Les moins de 25 ans passent en effet de 10 560 à 10 600 demandeurs d’emploi avec même une légère diminution chez les hommes, mais concerne de manière égale les 25-49 et les plus de 50 ans.

Sur les 107 300 chômeurs du département, 58% sont inscrits depuis moins d’un an et un peu moins de 15 % depuis plus de 3 ans.

A l’échelle francilienne, la progression est un tout petit plus faible, de l’ordre de +0,8% au lieu de + 0,9%, passant de 970 340 personnes à 977 970 personnes.
Source: https://94.citoyens.com/2017/chomage-en-val-de-marne-le-grand-bond-en-avant,26-06-2017.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 28 Juin 2017, 21:21

Macron sera jugé sur sa capacité à veritablement inverser cette tendance.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Ven 08 Sep 2017, 00:11

Citation :
Nokia veut supprimer près de 600 emplois de plus en France d'ici 2019

AFP, publié le mercredi 06 septembre 2017 à 21h24

Le géant finlandais des équipements télécoms Nokia a annoncé mercredi la suppression de 597 emplois supplémentaires en France d'ici 2019, un projet jugé "inacceptable" par les syndicats qui ont déploré "plus de 1.000 disparitions d'emplois" réalisées ou annoncées dans l'hexagone depuis le rachat d'Alcatel-Lucent en 2016.

Ces suppressions d'emplois sont prévues sur deux ans, en 2018 et 2019, dans les filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), sur un effectif total de 4.200 personnes dans ces deux sociétés, a déclaré à l'AFP une porte-parole de la direction.

Elles affecteront les fonctions centrales et support de ces filiales basées au campus de Paris-Saclay (Essonne) et à Lannion (Côtes-d'Armor), tandis que les fonctions recherche-développement ne seront "pas concernées", a-t-elle précisé.

La répartition des coupes entre Paris-Saclay et Lannion "n'est pas encore décidée à ce stade" et le plan sera présenté le 18 septembre aux instances représentatives du personnel de ces deux filiales, a-t-elle ajouté.

Les deux autres filiales du groupe en France, Alcatel-Lucent Submarine Networks (câbles sous-marins) et RFS (radiofréquences) ne sont pas concernées par ce "projet d'évolution", justifié par le plan de la maison mère de dégager 1,2 milliard d'euros d'économies d'ici 2018, selon la porte-parole.

Les effectifs actuels des quatre filiales du groupe dans le pays s'élèvent à 5.260 salariés.

Selon l'intersyndicale, les 597 emplois voués à disparaître représentent "30% des emplois hors recherche et développement".

"Ces emplois vont être délocalisés dans des pays à bas coûts, l'Europe de l'Est essentiellement", selon la CGT.

Le groupe en difficulté chronique a choisi de repositionner la France en pôle d'excellence en matière de recherche-développement sur trois technologies clé: la 5G, la cybersécurité et l'internet des objets, a rappelé la porte-parole de la direction.



- Engagements "loin d'être tenus" -

A la suite de son rachat d'Alcatel-Lucent l'an dernier, Nokia avait déjà supprimé quelque 400 postes en France.

Selon l'intersyndicale, le PDG du groupe, Rajeev Suri, s'était engagé auprès d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, à renforcer le secteur de la recherche et développement pour le porter à 2.500 ingénieurs et chercheurs à fin 2019. Ces engagements sont "loin d'être tenus" puisque "seulement 20% des 500 recrutements nécessaires ont été réalisés à ce jour".
---/---
http://finance.orange.fr/actualite-eco/article/nokia-veut-supprimer-pres-de-600-emplois-de-plus-en-france-d-ici-2019-CNT000000Na6Op.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Sam 23 Sep 2017, 09:24

Citation :
Le laboratoire Galderma, du groupe Nestlé, va supprimer plus de 400 postes en France

Le laboratoire, qui se dit en restructuration globale, avait déjà annoncé la fermeture d’un site en Suisse, où 190 emplois sont menacés.

Le Monde.fr avec AFP | 22.09.2017 à 21h38

Le laboratoire de dermatologie Galderma restructure son activité. Il va transférer ses fonctions centrales, actuellement à la Défense, en France, à Lausanne, en Suisse, selon une déclaration du porte-parole de Nestlé Skin Health à l’Agence France-Presse (AFP), vendredi 22 septembre. Il a précisé que 90 postes étaient concernés, sans dire s’ils seraient supprimés ou déplacés en Suisse.

La mesure a été dévoilée mardi aux salariés de la Défense, le même jour que l’annonce d’un plan de suppression d’emplois à Sophia Antipolis, où l’entreprise, filiale du grand groupe suisse de l’alimentation Nestlé, dispose d’un centre de recherches.

« Ces mesures s’inscrivent toutes les deux dans le cadre d’un programme de transformation de l’entreprise », a expliqué Sébastien Cros, porte-parole de Nestlé Skin Health, confirmant une information parue dans les quotidiens suisses 24 Heures et La Tribune de Genève. « L’intention est de regrouper la majorité des fonctions centrales à Lausanne », a-t-il ajouté, précisant que ces transferts se feraient d’ici à 2019.

Les fonctions commerciales resteront à la Défense, la France restant le point d’ancrage principal pour les activités en Europe du sud.
---/---
http://www.lemonde.fr/emploi/article/2017/09/22/le-laboratoire-galderma-du-groupe-nestle-va-supprimer-plus-de-400-postes-en-france_5190005_1698637.html

Citation :
Historique

L'origine de Galderma est la création en 1979 à Sophia-Antipolis du CIRD (Centre International de Recherche Dermatologique) par le Professeur Hans Schaefer sous l'impulsion du dirigeant de L'Oréal de l'époque François Dalle.

En 1981, L'Oréal et Nestlé fondent Galderma.

Le 11 février 2014, Nestlé acquiert les 50% du capital détenu par L'Oréal et devient l'unique actionnaire. Galderma constitue alors la base fondatrice de "Nestlé Skin Health SA", entité nouvellement créée.

En 2016, l'entreprise, qui emploie plus de 6000 personnes, est présente dans plus de 100 pays au travers de 38 filiales.

Le 19/09/2017, le groupe annonce la fermeture de son pôle de Sophia avec 300 départs volontaires et 100 reclassements .
https://fr.wikipedia.org/wiki/Galderma
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3587
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Sam 23 Sep 2017, 09:32

Il y a aussi des menaces dans la chaine Carrefour, et dans celle de Bricorama

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Sam 23 Sep 2017, 09:43

Gérard a écrit:
Il y a aussi des menaces dans la chaine Carrefour, et dans celle de Bricorama

A propos de Bricorama: http://www.plateaufontenay.net/t2473-magasin-bricorama
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mar 14 Nov 2017, 09:42

"la directrice générale de Kingfisher, Véronique Laury, avait annoncé à l'ensemble des filiales du groupe la création d'un service partagé en Pologne, qui regroupera toutes les activités financières de la compagnie"


Citation :
Des centaines d'emplois menacés chez Castorama et Brico Dépôt

Boursier.com, publié le lundi 13 novembre 2017 à 21h02

Des centaines d'emplois seraient menacés chez Castorama et Brico Dépôt, des filiales du groupe britannique Kingfisher, le numéro un européen du bricolage. La Fédération des employés et cadres de Force ouvrière (FO), à l'origine de ces informations, a affirmé que la directrice générale de Kingfisher, Véronique Laury, avait annoncé à l'ensemble des filiales du groupe la création d'un service partagé en Pologne, qui regroupera toutes les activités financières de la compagnie. Ce regroupement entraînerait des centaines de pertes d'emplois chez Castorama et chez Brico Dépôt, a poursuivi FO dans un communiqué.


Plan de sauvegarde de l'emploi en 2018 chez "Casto" ?

Contactée par l'agence 'Reuters', la direction de Castorama n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat. Un délégué syndical FO chez Castorama, Jean-Paul Gathier, a de son côté affirmé qu'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) était prévu pour 2018, et dénoncé un écran de fumée.

"On va proposer des postes en magasin à des comptables", a affirmé M. Gathier. "Près de 500 emplois sont directement menacés, car il y a des reclassements possibles mais en réalité, ces personnes vont finir au chômage.", selon le syndicaliste.

La restructuration fait partie d'un plan, baptisé "One Kingfisher", visant à réduire les coûts et générer 700 millions d'euros supplémentaires de dividendes d'ici 2020, a-t-il ajouté.
http://finance.orange.fr/actualite-eco/article/des-centaines-d-emplois-menaces-chez-castorama-et-brico-depot-CNT000000RWcuu.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mar 14 Nov 2017, 17:52

Gérard a écrit:
Il y a aussi des menaces dans la chaine Carrefour, et dans celle de Bricorama

Lorsque flanbi en son temps à décidé de flanquer un super impôts sur les grandes sociétés les premières instructions qui ont été données aux directeurs de magasins ont été :
Interdiction d'embauche
Suppression de tous les travaux envisagés sauf ceux en cours ou pour lesquels des contrats avaient été signés...
Verrouillage de toutes les dépenses
Informer les employés que pour les primes il ne faudrait pas attendre de miracle...

Vlan sur la courge ! le super impôt condamné par le conseil constitutionnel doit faire l'objet d'un remboursement par l'état (décision européenne) intelligemment il est remplacé par un nouvel impôt destiné à financer le remboursement de l'ancien.
Nos gouvernants sont très forts.

Soyons surpris que devant de tels errements les boites réduisent la voilure et que les sièges quittent le pays...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mar 14 Nov 2017, 18:58

tonton christobal a écrit:
Soyons surpris que devant de tels errements les boites réduisent la voilure et que les sièges quittent le pays...

Même si les mesures décidées par le gouvernement actuel visant à faire financer les charges sociales par tous et non par les seuls salariés ne me font pas plaisir, il faut quand même se poser la question du coût du travail en France par rapport au coût du travail dans les pays de l'Est de l'Union...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mar 14 Nov 2017, 19:14

Ce qui est le pire pour ceux qui font du commerce est l'incertitude.  Nous avons des gouvernements qui depuis des années naviguent à vue.

Une fois on ponctionne une autre on subventionne et inversement.

Une affaire commerciale n'est pas faite pour créer des emplois contre toute logique économique. Un patron embauche lorsqu'il a un marché à satisfaire... ce qui veut dire qu'il a des clients et est concurrentiel.
Subventionner une entreprise qui n'a pas de client est stupide sauf en régime communiste ou tout est possible.

Comme les énarques sont aux manettes et n'ont aucune vision du commerce on déguste le résultat.

Pour ce qu'il en est de l'usine à gaz européenne et de ses imbécilités structurelles si on attend que ceux qui l'ont plombée soient ceux qui la remette sur les rails on peut aller siffler sur la colline...

Tout le monde sait que dans l'état où est l'institution européenne nous allons à la catastrophe mais tel le titanic on danse pendant que le bateau coule.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Chômage: l'après régionales 2015   Mer 22 Nov 2017, 20:31

Et en parlant de chômage.....


Citation :
Les Companions se lance dans le ponçage et la peinture robotisée pour le bâtiment

Par Gaëtane Deljurie, à Lille | 16/11/2017

Si les machines à peindre sont assez connues dans un milieu industriel, elles sont encore absentes du milieu du BTP. Antoine Rennuit, entrepreneur nordiste, se lance à l'assaut de ce marché avec un premier robot capable de poncer et de peindre des murs intérieurs.

Incubé il y a trois ans au sein d'APUI, l'incubateur de l'école des Mines de Douai, Antoine Rennuit a pris le temps de mûrir son projet. Grâce à son expérience dans la robotisation (quatre années passées chez Microsoft, notamment sur la caméra Kinect puis chez le concurrent belge Softkinetics à Bruxelles), il a eu envie de transposer la robotique à un marché encore inexploré : le BTP, où les métiers sont encore essentiellement manuels et surtout pénibles. Le projet « Les Companions » était né.


Poncer et peindre

Antoine Rennuit avait d'abord imaginé un robot de maçonnerie, mais « la faisabilité est plus complexe pour des questions d'aléas climatiques, d'accès, de poids à porter et de protection du robot en question. Au bout de six mois de réflexion, une idée glissée par son épouse, le fait s'orienter vers la robotisation des travaux de peinture en intérieur. En France, la mise en peinture pèse 9% de l'activité, soit 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Le coût de la mise en peinture comprend en général 70 à 80% de main d'oeuvre.

Pour bien comprendre les attentes de la profession, Les Companions ont patiemment écouté les professionnels via notamment la fédération de la CAPEB et rencontré les industriels et les artisans.

« Nous nous sommes rendu compte que les étapes les plus longues et fastidieuses étaient la préparation de chantier comme le ponçage : en tant que roboticiens, nous pouvions apporter une expertise pour ces gestes très répétitifs où les robots peuvent parfaitement remplir leur rôle ».

C'est pourquoi aujourd'hui le prototype propose à la fois de poncer et de peindre.

Accompagné aujourd'hui par un partenariat technologique de l'école des Mines de Douai qui met à disposition une personne à plein temps, les principaux obstacles au projet ont été levés, du côté des technologies de la vision comme de la robotique.

« La difficulté avec le bâtiment, c'est de s'adapter à chaque bâti : ça demande plus d'intelligence et un algorithme plus compliqué », explique l'entrepreneur.

Surtout Antoine Rennuit a tenu à proposer une utilisation la plus simple possible, digitale « car nous mettons ces machines dans les mains des peintres qui ne sont pas roboticiens ».


Un robot pour les TPE et les PME
---/---
http://www.latribune.fr/regions/nord-pas-de-calais/les-companions-se-lance-dans-le-poncage-et-la-peinture-robotisee-pour-le-batiment-758104.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Chômage: l'après régionales 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Chômage: l'après régionales 2015
» Urbanisme et politique de la ville - Le pataquès des régionales 2015
» Les Régionales 2015
» Liberté, Egalité, Fraternité - Le 13 novembre 2015 et son après
» Ortho au chômage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: