Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Sam 16 Jan 2016, 23:10

Rappel du premier message :

C'est parti pour le T10....


http://94.citoyens.com/2016/le-conseil-du-territoire-t10-a-elu-son-executif-exclusivement-masculin,16-01-2016.html a écrit:
Territoire T10 | 16/01/2016
Réagir Par C.Dubois
Le Conseil du territoire T10 a élu son exécutif exclusivement masculin

Un président, Jacques J-P Martin, maire LR de Nogent-sur-Marne, et douze vice-présidents (liste ci-dessous). Le conseil de territoire T10 a permis une belle photo au look troisième république ce vendredi 15 janvier, à l’occasion de sa séance d’installation.

Pourquoi le bureau d’un des 12 territoires de la métropole du 21 e siècle, peuplé de plus d’un demi-million d’habitants, n’est-il composé que d’hommes ? L’explication est simple : il s’agit des maires des treize communes du territoires. Certes, quelques-uns auraient pu laisser leur siège à une adjointe compétente, comme l’a par exemple fait le maire LR de Villeneuve-le-Roi dans le T12,  certains y ont même pensé. « Au départ, nous étions plusieurs élus à souhaiter laisser la place à une adjointe, mais il était nécessaire que ce soit les maires qui soient présents au démarrage, en gage de notre bonne volonté.  Nous nous sommes donc dévoués. Mais cette situation n’a pas vocation à durer et le bureau devrait évoluer », explique Gilles Carrez, député-maire LR du Perreux-sur-Marne. Avec la loi sur le non cumul des mandats, plusieurs maires-parlementaires devront en outre laisser leur siège en 2017. Pour compenser ce mâle exécutif, la ville de Fontenay a demandé, par la voix de l’adjoint Nassim Lachelache (SE), de faire place aux femmes via les présidences de commission. Une demande également lancée par Gilles Carrez. « Il faut qu’il y ait des femmes dans le bureau! », a insisté l’élu, applaudi par l’assemblée. Au moins cette idée fait -elle consensus. Les présidents et présidentes de commission pourront assister au bureau  lorsqu’ils seront désignés, mais sans pouvoir y voter. « Ce vote en bureau est assez symbolique car les décisions sont de toutes façons validées par des votes internes à la majorité », relativise le maire du Perreux.



Pour les maires, déterminés à rien lâcher de leur gestion municipale, cet exécutif verrouillé aux édiles constitue une assurance que rien ne décidera dans leur dos. C’est du reste ce qu’ont martelé tous les élus qui ont pris la parole, du maire PCF de Champigny-sur-Marne, hôte de la séance, qui a fait part de sa bonne volonté pour travailler avec ses pairs à condition de respecter une coopérative de villes, au doyen de l’assemble, René Gaillard, élu de Saint-Maur-des-Fossés, qui a pris d’avance la défense de sa ville, demandant de lui laisser le temps de faire son « aggiornamento culturel« , regrettant qu’elle ait été « brocardée pour son isolement ».

« Toutes les décisions devront se prendre par consensus, a prévenu Laurent Lafon, conseiller régional-maire UDI de Vincennes. « Ce territoire que nous les maires n’avons pas voulu, nous l’utiliserons dans le respect des politiques municipales, a pour sa part immédiatement rassuré Jacques JP Martin, à peine élu président. Je m’engage à pratiquer des méthodes héritées de Paris Métropole et de l’Actep en choisissant d’abord la recherche de consensus et en ne prenant pas des décisions qui concernent une commune sans son accord. Nous sommes dans une coopérative de ville. » De son côté, Michel Herbillon, député-maire LR de Maisons-Alfort, a rappelé que tous les parlementaires présents avaient voté contre la loi créant la métropole du Grand Paris. « Cette organisation n’est pas tenable. C’est un objet de curiosité atypique pour les chercheurs en sociologie politique. Je m’oppose à cette organisation« , a conclu l’élu.

Les compétences obligatoires, rien que les compétences obligatoires, tel est le mot d’ordre. « Les PLU sont déjà bouclés par les villes et l’eau est gérée par un énorme syndicat qui va bien au-delà du seul T10. Cette structure sera donc surtout  en charge de la gestion des déchets. Et tout cela devrait s’arrêter en 2017« , glisse un élu en sortant de la séance. Difficile dans ce contexte d’imaginer le territoire comme l’instrument d’une politique volontariste de développement et de rééquilibrage de la métropole.

« Je suis un fervent du fait métropolitain mais son expression législative n’est pas celle pour laquelle j’ai milité depuis dix ans. J’étais favorable à la création d’EPCI (Etablissements de coopération intercommunale) de plein exercice, plutôt que des fausses intercommunalités qui n’auront plus de moyens en 2020. Pour autant, je crois que nous devons mettre ces quatre années à profit pour travailler à la transformation de ces territoires en vrais EPCI. Cette loi va nous conduire à travailler ensemble et à optimiser nos services.  Profitons de cette opportunité et ne regardons pas que les difficultés« , défend Jacques J-P Martin.

Signe que le consensus primera à toute décision, deux points à l’ordre du jour du premier conseil ont d’ores et déjà été repoussés à la prochaine séance, celui de l’attribution des compétences à chaque vice-président et celui du nom du territoire. « La première réunion de l’EPT 10 qui s’est tenue ce vendredi 15 janvier à Champigny a été une mascarade ! La moitié des points prévus à l’ordre du jour ont été retirés dans la confusion », a commenté François Cocq, maire-adjoint PG de Champigny-sur-Marne.

Dans un contexte budgétaire un peu tendu pour les villes, entre la réduction des dotations de l’Etat et les nouvelles dépenses obligatoires comme l’accompagnement des activités péri-scolaires liées aux nouveaux rythmes, les communes craignent aussi pour leurs deniers. « Cette structure devra être économe de l’argent public. Si elle apporte de la confusion et des coûts supplémentaires, nous aurons échoué« , a ainsi rappelé Michel Herbillon dans son message de félicitation au président fraîchement élu.

Contrairement aux territoires T11 et T12, qui comptent chacun plusieurs anciennes communautés d’agglomération importantes (dans le T12 par exemple, 1300 agents issus des différentes structures vont recevoir leur première fiche de paie d’un EPT (Etablissement public de territoire) commun fin janvier), ce n’est pas le cas du T10, ce qui génère à la fois moins de difficultés mais aussi beaucoup d’appréhension. Dans le territoire T10, seulement deux petites communautés d’agglo pré-existaient, celle de Charenton Saint-Maurice, qui a été dissoute fin 2015, avec un rapatriement complet des compétences et des personnels dans les communes, et celle de Nogent-Le Perreux, qui a seule été déposée dans la corbeille de mariée du T10, et qui n’est pas reconnue d’office comme la structure légitime du futur EPT par les autres villes. « La structure de l’EPT va être impactée à court terme et il est important de trouver un équilibre rapidement », a souligné Laurent Lafon, tout en réclamant une « transparence totale » dans la gestion des affaires, afin que « l’absence d’information ne se transforme pas en méfiance »

Comme lors de l’installation du T12, une cinquantaine d’agents territoriaux de la CGT ont organisé un comité d’accueil à l’extérieur, pour rappeler leur opposition à la réforme territoriale et leurs préoccupations sur le devenir de leur statut dans le nouvel ensemble métropolitain.



Composition du bureau du Conseil de territoire T10

Président : Jacques JP Martin, maire LR de Nogent-sur-Marne
1er vice-président : Sylvain Berrios, député-maire LR de Saint-Maur-des-Fossés
2e vice-président : Dominique Adenot, maire PCF de Champigny-sur-Marne
3e vice-président : Michel Herbillon, député-maire LR de Maisons-Alfort
4e vice-président : Jean-François Voguet, maire PCF de Fontenay-sous-Bois
5e vice-président : Laurent Lafon, conseiller régional – maire UDI de Vincennes
6e vice-président : Gilles Carrez, député-maire LR du Perreux-sur-Marne
7e vice-président : Jean-Marie Brétillon, maire LR de Charenton-sur-Marne
8e vice-président : Jacques-Alain Bénisti, député-maire LR de Villiers-sur-Marne
9e vice-président : Patrick Beaudoin, maire LR de Saint-Mandé
10e vice-président : Oliver Dosne, conseiller régional – maire LR de Joinville-le-Pont
11e vice-président : Jean-Pierre Spilbauer, maire DVD de Bry-sur-Marne
12e  vice-président : Christian Cambon, sénateur-maire LR de Saint-Maurice
Source: http://94.citoyens.com/2016/le-conseil-du-territoire-t10-a-elu-son-executif-exclusivement-masculin,16-01-2016.html


Dernière édition par a.nonymous le Mar 09 Fév 2016, 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Mar 10 Oct 2017, 04:09

scola a écrit:
Extrait d'un numéro en ligne de l'association contribuables associés qui reprend une étude de la cour des comptes sur les intercommunalités en page 5 du fichier PDF :

"L’intercommunalité était censée mutualiser les moyens humains, organisationnels, financiers et conduire à des économies d’échelle dans les transports, les déchets, l’eau…
Elle a provoqué l’effet inverse et créé des doublons de personnels.
Entre 2004 et 2014, les effectifs de la fonction publique territoriale ont grossi de 376 000 agents, pour la moitié recrutés dans les communes et les établissements intercommunaux, et ce, « alors que ces entités n’ont pas fait l’objet de nouveaux transferts de compétences de la part de l’État à la différence des départements et des régions » constate la Cour des comptes.

On nous promettait du mieux avec la généralisation des intercommunalités sur l’ensemble du territoire.
Las, avec les « intercos », les élus commettent des bêtises en plus grand.
Loin de réaliser des économies d’échelle, les regroupements communaux se traduisent par une augmentation des dépenses publiques et par voie de conséquence de l’endettement et des impôts au niveau communal : la taxe foncière a augmenté en moyenne de 29 % depuis 2005 (elle grimpe trois fois plus vite que l’inflation depuis 2010). Pour la taxe d’habitation, c’est plus de 20 %…"

affirmation vérifiée et malheureusement exacte...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Mar 28 Nov 2017, 11:47

Citation :
Val-de-Marne : Paris-Est Marne et Bois mise sur les banques

Champigny-sur-Marne| 27 novembre 2017

Les dernières grandes arrivées, la Société Générale à Fontenay ou encore la Bred à Joinville, font déjà la fierté du territoire. Le T10, Paris Est Marne et Bois, compte bien miser sur son attractivité auprès des grandes entreprises, notamment bancaires, pour défendre son statut de « Défense de l’Est parisien ».

Vendredi dernier, une délégation de Paris Europlace et Paris Région Entreprises, agence d’attractivité et de promotion internationale de la Région Ile-de-France, ont procédé à une visite de terrain, avec notamment le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Val-de-Marne.

Dernièrement, le territoire Paris Est Marne et Bois a décroché la seconde place en matière de création de valeur ajoutée au sein de la Métropole du Grand Paris (qui compte 11 territoires et la ville de Paris). « Pour conforter ces atouts et tenter de promouvoir une offre complémentaire à celle de la Défense en suivant l’exemple du quartier d’affaires Canary Wharf à l’est de Londres, Paris Est Marne & Bois s’associe à Paris Europlace, prestigieux organisme de renommée mondiale chargé de promouvoir la place financière de Paris, notamment dans le cadre du Brexit », annonce le territoire.
http://www.leparisien.fr/champigny-sur-marne-94500/val-de-marne-paris-est-marne-et-bois-mise-sur-les-banques-27-11-2017-7418547.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 00:29

Il y a quelques semaines, les déclarations des maires différaient quelque peu d’une ville à l’autre, entre les défenseurs des territoires et ceux qui considéraient qu’ils ne servent à rien.

Mais ce mardi 28 novembre, c’est à l’unanimité des présents que l’association des maires du Val-de-Marne, réunie en Assemblée générale, a voté une motion sur la métropole du Grand Paris, à deux semaines de la Conférence nationale des territoires du 14 décembre (...)

. Une assemblée générale qui a réuni un bon tiers des maires, « un taux de participation plus important que d’habitude », note Philippe Bouyssou, président de l’association et maire PCF d’Ivry-sur-Seine. Les présidents de territoire et du département avaient aussi été conviés à cette AG. Christian Favier et Michel Leprêtre étaient donc également présents.

« A défaut d’une consultation des élus locaux par le Gouvernement dans le cadre du projet de réforme institutionnelle du Grand Paris, nous avons souhaité contribuer activement au débat. Cette décision prise au-delà des clivages politiques vise à alerter sur la mise en danger de la démocratie locale et des services publics de proximité« , motive Philippe Bouyssou.

A défaut de s’accorder entièrement sur le rôle des EPT, les élus de tous bords se sont accordé sur deux dénominateurs communs : la préservation des communes et leurs compétences, et celle de tous les départements de la région.

Concernant les communes, les élus craignent en effet de voir leurs compétences diluées dans la métropole et les territoires, et exigent d’une part que l’échelon du Conseil municipal d’une ville garde toutes ses compétences, d’autre part que les projets d’intercommunalité s’effectuent de manière choisie, sans que soit imposés tel périmètre et telles compétences partagées. Une position qui remet en question l’organisation actuelle de la métropole qui prévoit que les territoires n’aient pas vraiment un statut autonome d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) comme l’étaient les anciennes communautés d’agglomération, mais un statut hybride qui fonctionne en partie comme un échelon déconcentré de la Métropole du Grand paris. Concernant les départements, tous les élus se sont aussi affichés sur une ligne commune de préservation de tous les départements de la région.

« Nous sommes toujours dans le flou absolu et cela nous met très en colère. Nous voulons un calendrier clair avec des étapes« , témoigne Philippe Bouyssou.

« En tant que président de l’association des Maires du Val-de-Marne, j’ai été reçu en préfecture durant deux heures, mais je ne me sens pas légitime, moi, élu PCF d’Ivry-sur-Seine, pour m’exprimer au nom de tous les élus du département et de leur diversité politique, j’ai donc donné ma position en tant qu’élu communiste et réclamé au nom de l’association un calendrier et des débuts d’option pour discuter »

La suite https://94.citoyens.com/2017/maires-val-de-marne-unanimes-metropole,28-11-2017.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 04:16

En bref on reste comme on est et on ajoute une couche ...

On embauchera quelques centaines de fonctionnaires et ainsi on va "diminuer" les frais de fonctionnement.

Pas grave une petite augmentation des impôts et tout ira bien !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 04:45

tonton christobal a écrit:
En bref on reste comme on est et on ajoute une couche ...


Ceux qui "pratiquent la la ville" ont déjà remarqué que la municipalité botte désormais en touche vers le territoire dès qu'il s'agit d'une question de ramassage des ordures ménagères mais pas des encombrants ou une question d'assainissement...

Et ce bien sûr sans parler du bottage en touche habituel vers le département quand il s'agit de la voirie ou de l'éclairage d'une voie départementale...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 05:23

Pour faire bref on a de plus en plus de gens pour faire fonctionner l'usine à gaz et plus ça va moins ça va.

C'est la tendance !
On doit réduire les dépenses publiques (c'était le programme) on lance de nouvelles structures en charge de ce qui se faisait auparavant par les anciennes administrations.
On engage du personnel supplémentaire et un esprit logique se demanderait ce que font les anciens...  Visiblement c'est une question à ne pas poser.

Les manants casqueront un peu plus et tout sera dit.

Pour savoir qui fait quoi celui qui cherche la solution est (comme on le dit dans l'administration) mis sur orbite. Il tourne, il tourne mais c'est tout.
Il y a des questions sans réponse et des problèmes sans solution d'autant que l'on invente des solutions judicieuses et onéreuses aux problèmes qui ne se posent pas.

Courteline est toujours de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 06:20

Le 14 décembre conférence des territoires à Charleville... on aura peut_être des surprises

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 06:47

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 07:17

Toutefois, le 14 décembre il s'agit des territoires et collectivités territoriales de toute la France.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois   Jeu 30 Nov 2017, 07:43

Salamandre a écrit:
Toutefois, le 14 décembre il s'agit des territoires et collectivités territoriales de toute la France.

Je suis d'avantage concerné par ce qui se passe chez moi... malgré tout l'intérêt de faire un grand raout national (aux frais de qui ?) je doute que les problèmes de l'agglomération de Vannes ou de Rodez soient de la même nature que ceux que nous avons ici...
Revenir en haut Aller en bas
 
Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois
» Territoire "Paris-Est-Marne et Bois" versus SPL "Marne au Bois Aménagement"
» CDT Paris Est entre Marne et Bois
» Contrat de développement territorial - CDT - Paris Est entre Marne et Bois - Enquête publique
» SPL - Société Publique Locale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Fontenay et les regroupements de territoires: intercommunalités, contrats inter villes, Métropole, ACTEP...-
Sauter vers: