Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 00:36

Depuis que la députée Laurence Abeille a été élue à l'Assemblée en juin 2012, le nombre de chômeurs de catégorie A est passé de 2 945 000 à 3 574 800..  Comme tous les députés s'étant fait élire en se réclamant de la "majorité présidentielle", la députée Laurence Abeille  a bien sûr et incontestablement sa part de responsabilité dans cette évolution, affirmer le contraire reviendrait à dire que les députés ne jouent aucun rôle et ne servent donc à rien...

Durant sa campagne, Laurence Abeille  avait mis en avant que l'une de ses priorités étaient la réalisation de la "transition énergétique"...

Il se trouve qu'aujourd'hui EDF, société majoritairement détenue par l'Etat français annonce 4000 suppressions d'emplois sur la période  2016-2018...

J'aimerais donc savoir concrètement,  à l'opposé de certaines guignolades sur le gavage des canards, comment ces licenciements chez EDF vont être compensés, ici et maintenant, par cette transition énergique...



http://actu.orange.fr/une/edf-va-supprimer-3-350-postes-sans-licenciement-d-ici-2018-afp_CNT000000izeMo.html a écrit:
AFP 21-01-2016 - 12:46
EDF va supprimer 3.350 postes sans licenciement d'ici 2018

L'énergéticien français EDF a annoncé jeudi qu'il allait réduire ses effectifs de 5% sur la période 2016-2018, sans licenciement, et réduire ses dépenses d'exploitation pour affronter un marché énergétique déprimé et mettre en oeuvre son plan stratégique.

"Pour s'adapter à son environnement et mettre en oeuvre les choix stratégiques de son projet CAP 2030, EDF SA optimise ses ressources en diminuant le nombre de recrutements et en réduisant toutes ses dépenses d'exploitation. Cela devrait se traduire par une baisse des effectifs de 5% sur le périmètre d'EDF SA, sans aucun licenciement, sur la période 2016-2018", a indiqué le groupe dans un communiqué diffusé à l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE).

Le groupe a précisé à l'AFP que les suppressions d'emplois concernaient les 67.000 effectifs d'EDF SA, soit environ 3.350 personnes.

"Cette gestion des ressources s'inscrit dans un environnement marqué par une concurrence accrue et des conditions de marché défavorables en France et en Europe qui nécessite une adaptation de l'entreprise", selon le communiqué.
Sourece: http://actu.orange.fr/une/edf-va-supprimer-3-350-postes-sans-licenciement-d-ici-2018-afp_CNT000000izeMo.html


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 03:21

Edf SA se met en quête de gains de productivité en limitant ses procédures de recrutements afin que ses effectifs baissent "naturellement d'ici 2018, on ne peut que le déplorer, mais là encore les lois du marché semblent en pleine action avec le maintien d'une forte compétition sur les marges. Le groupe EDF a encore des atouts si l'on s'en tient à ce que disait voici un an le P-DG du groupe. http://www.actu-environnement.com/ae/news/transition-energetique-quel-role-edf-23658.php4

Je ne dirais rien sur le gouffre financier que représente le besoin d'aider Areva à ne pas sombrer "grâce ou à cause" de la construction de ses EPR disproportionnés, car on me répondra certainement que les députés d'antan n'ont pas fait le nécessaire pour empêcher le lancement de ces projets, on ne va pas dire non plus sous quelle mandature cela pourrait prêter à faux débat.

Non, je me contenterai de laisser la parole à Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, alors qu'il revenait sur les principales questions relatives au développement du nucléaire dans son audition par le Sénat dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la transition énergétique.

"EDF doit et va jouer un rôle dans la transition énergétique car nous sommes le premier acteur du marché de l'électricité et nous disposons de technologies dans le secteur des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique" même si déjà la vision d'EDF de la transition énergétique semblait toutefois déjà reposer en grande partie sur un approvisionnement grâce à une production nucléaire.

"Nous disposons d'un parc de production majoritaire hydraulique et nucléaire qui est décarbonné,  Aujourd'hui, le prix de l'électricité est stable, nous sommes 40 fois moins chers que nos voisins et disposons d'une garantie d'approvisionnement". "EDF souhaite maintenir intact son parc limité à 63,2 Gigawatt. Quand l'EPR de Flamanville démarra, la loi nous imposera de réduire d'autant le parc installé ce qui correspond à deux unités du parc de réacteur".

Tout est dans le tant que....

En attendant la fermeture de Fessenheim serait "un drame économique et social" pour l'Alsace.

Voici un an Daniel Dubois, sénateur UDI déclarait : "Le Gouvernement nous a demandé d'étudier des alternatives à la fermeture de Fessenheim le moment venu. Nous y travaillons, mais il est encore trop tôt pour entrer dans les détails", "Il manque dans le texte les études d'impacts de l'application de ces objectifs qui sont irréalistes et contradictoires"

Jean-Bernard Lévy répondant : "Nous allons établir des scénarios, le gouvernement fixera la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour arriver à ces objectifs et nous verrons alors le réalisme du chiffre de 50%. Je ne peux répondre aujourd'hui car nous dépendons de différents facteurs, du développement de la croissance électrique dans les transports, des normes dans les logements, de la croissance du PIB, du mix énergétique, etc."

Et voilà, les misères d'aujourd'hui font partie du Etc...

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, dans un entretien accordé à l'Usine Nouvelle avait pourtant réaffirmé la nécessité de prolonger la durée de vie des réacteurs du parc et la programmation de la construction d'une nouvelle génération de réacteurs. Elle disait : "Il s'agit à la fois de tirer parti des retours d'expérience des réacteurs de troisième génération (EPR, ATMEA) et de travailler sur une quatrième génération de réacteurs consommant beaucoup moins de combustibles et les recyclant, générant des déchets en moindre volume et moins nocifs (démonstrateur ASTRID du CEA) ".

L'âge moyen du parc étant d'une trentaine d'années par ailleurs... Pour prolonger sa durée de vie EDF s'est mis à prévoir de lancer une opération de remise à niveau son nom de code à l'poque étant "le Grand Carénage".

Il n'y avait plus qu'à, sauf que pour dépasser les 40 ans de fonctionnement, l'autorité de sûreté nucléaire (l'ASN) devait donner son accord et soumettre des préconisations. Jean-Bernard Lévy argumentant judicieusement de la façon suivante : "Le choix du nucléaire a donné à la France un avantage durable. Le grand Carénage jouera un  rôle pour que nous maintenions le prix de l'électricité bas".

Qui dit prix bas, dit, nous y voici, érosion des marges malgré tout

Donc sans marge additionnelle les prévisions restaient optimistes "Nous dépensons aujourd'hui 2,5 milliards d'euros/an pour la maintenance du parc. Avec le programme du Grand carénage, nous allons passer à 5 milliards annuels dans l'hypothèse où nous l'appliquons sur les 58 tranches. Or, il est possible que certaines de ces tranches soit retirées, à priori au moins deux".

Une petite intox sur les règles d'amortissement plus tard on nous promettait qu'on pourrait l'étendre  à 50 voire 60 ans pour permettre d'améliorer les dépenses. Personne ne se préoccupant d'imaginer comment la quadrature du cercle serait financé entre les 40 et 60e année. Les experts comptables ne se sont pas étranglés mais presque.

Mais bon il fallait faire silence dans les rangs, il y avait un plus gros soucis à règler donnant lieu à l'ouverture d'un sujet toujours présent sur ce forum intitulé et ce qui devait arrivé Aréva. http://www.plateaufontenay.net/t2088-et-ce-qui-devait-arriver-areva?highlight=areva

Comme il estimait le coût de ce grand chantier à 55 milliards d'euros d'investissement total d'ici 2025 chacun pouvait prendre sa calculette. Comme d'autres comme Greenpeace estimaient quant à eux le coût entre 400 millions et 4,4 milliards d'euros par réacteur, forcément l'un des duex, le patron ou le groupe écologiste, se trompait un peu.

Mais bon an mal an, la lueur d'espoir était maintenu, Jean-Bernard Lévy déclarant aussi

"Nous ne nous sommes pas limités à cette opération et nous nous sommes engagés dans les énergies renouvelables : nous sommes le premier concernant le développement de l'électricité EnR"

Il y mettait bien un bémol en affirmant que "les coûts du développement restent élevés (…), il est important d'investir mais de façon mesurée, il faut disposer des retours d'expérience pour avoir une filière économique fiable". EDF souhaite que soient engagés des financements de capacité accrue de l'hydroélectricité "pour faire face à l'intermittence des renouvelables".

Et benoîtement il affirmait : "30% d'opération d'économie d'énergie supplémentaire c'est un challenge difficile à faire",  surtout quand on sait (c'est toujours lui qui parlait) que 60% de nouvelles dépenses (serait) lié au surcoût des installations déjà installées (…)  (soit) 10 milliards d'euros /an".

Alors comme d'hab plutôt que de revoir des redéploiements en interne on utilse la variable d'ajustement la plus facile à économiser l'humain.

Bien triste constat de la gestion de la transition énergétique annoncé.

Pour éviter d'être trop long et tout de même revenir à l'actualité immédiate, ce lien.

http://www.challenges.fr/entreprise/energie/20160120.CHA4113/epr-finlandais-areva-et-tvo-ont-un-mois-pour-trouver-un-accord.html

Pour Flamenville, on va carrément zapper, pour ne pas plomber l’atmosphère. Car parfois elle fait la gueule l'atmosphère, Arléty a bien raison.

Quel dommage que les députés n'aient pas porté le casque de chantier (quand certains le font on en ricane), alors certes on veut leur faire porter la casquette.

Et tant pis si les chantiers sont à très grande majorité conduits par des hommes... alien cat

Ouf, je n'ai mis que 2 liens santa flower + celui du forum study alien cat
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 04:38

Encore une intervention qui ne répond par à la question....

EDF va supprimer 4000 emplois sur la période 2016-2018....

La priorité de la députée Laurence  Abeille élue en 2012 grâce aux voix socialistes et communistes fontenaysiennes serait la transition énergétique...

Comment selon elle cette transition énergétique va -t-elle compenser, ici et maintenant, ces suppressions d'emplois chez EDF ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 04:56

Cela y répond. Si, si. Plus largement même.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 05:13

Une analyse des situations financières d'EDF et d'AREVA aussi détaillées soit-elle ne répond aucunement à la question posée "Comment la transition énergétique va -t-elle compenser, ici et maintenant, ces suppressions d'emplois chez EDF ?", elle détourne juste le débat...

Ce que je voudrais savoir, c'est quels emplois vont être créés ailleurs par la transition énergétique, priorité de la députée de notre circonscription Laurence Abeille, pour compenser ces 4000 emplois supprimés chez EDF ?

Car ces 4000 emplois supprimés, même sans licenciement, c'est autant d'emplois qui ne seront pas disponibles pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail...

Après peut-être qu'il n'y a pas de réponse... Peut-être que cette fameuse transition énergétique dont certains on nous serinent qu'elle va être source de croissance et d'emplois est incapable, ici et maintenant, de  compenser les suppressions d'emplois à EDF et qu'en conséquence le nombre d'emplois disponibles dans notre pays va juste diminuer de 4000....


Dernière édition par a.nonymous le Ven 22 Jan 2016, 05:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 05:48

Libellule, faites s'il vous plait, un effort pour modérer la longueur de vos messages. Vous souhaitez, j'imagine, être lu? confused

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 06:19

Ok noté, mais comme je me fais l'écho des "petites phrases" (bien malveillantes souvent), je prends mon temps pour rétablir les faits de comment fonctionnent nos sociétés dans la vraie vie. Et non forcément tel qu'imaginé par certains au pied de leur immeuble.

Ceci dit, oui j'imagine que malgré tout je suis lu si j'en juge l'évolution du nombre des visites quand je post un peu long.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 07:48

Bien sur les "lecteurs" ne viennent sur le forum que pour lire libellule...

modeste en plus !

Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 08:07



Dernière édition par vieux-breton le Ven 22 Jan 2016, 08:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 08:13

C'est vrai que les textes de Gildas Lecoq sont bien ficelés mais est-ce le débat?

Tonton, sans vous que ne serais je? Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 08:20

Nous nous éloignons trop du sujet:

Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF

encore un effort et ce thème sera verrouillé

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF   Ven 22 Jan 2016, 08:25

Gérard a écrit:
Nous nous éloignons trop du sujet:

Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF

encore un effort et ce thème sera verrouillé

Même si c'est sans doute ce que souhaitent certains, il serait dommage que ce thème soit verrouillé car il s'agit là d'un vrai sujet avec une vraie question...
Revenir en haut Aller en bas
 
Laurence Abeille, la transition énergétique et les suppressions d'emplois à EDF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Comment votent les élus dans leurs instances-
Sauter vers: