Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 STIF et transports - Ile de France Mobilités

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 21 Jan 2016, 23:20

La nouvelle majorité régionale conduite par Valérie Pécresse est désormais aux affaires....


http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/21/la-region-ile-de-france-vote-la-suppression-des-aides-au-transport-pour-les-etrangers-en-situation-irreguliere_4851510_823448.html a écrit:
La région Ile-de-France vote la suppression des aides aux transports pour les étrangers en situation irrégulière

Le Monde.fr avec AFP | 21.01.2016 à 22h13 • Mis à jour le 21.01.2016 à 22h39

La région Ile-de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR), a voté, jeudi 21 janvier, la suppression de ses aides aux transports pour les étrangers en situation irrégulière. La mesure a été adoptée par 131 voix pour et 64 contre, approuvée par le Front National et vivement dénoncée par l’opposition de gauche.

« C’est une mesure de justice sociale, d’équité, et nous l’assumons », a lancé le conseiller régional Les Républicains Stéphane Beaudet, vice-président aux transports, en évoquant cette promesse de campagne de Valérie Pécresse.

La région supprime ainsi une aide qui permet aux étrangers en situation irrégulière, titulaires de l’AME (aide médicale de l’Etat), de bénéficier d’une réduction de 75 % sur leur passe Navigo, dont le coût s’élève désormais à 70 euros. La majorité, qui indique que 117 000 personnes sont concernées, espère ainsi récupérer 52 millions d’euros. Elle cherche à combler un trou de 300 millions d’euros laissé, selon elle, par la mandature précédente pour financer ce passe Navigo à tarif unique, mis en place quelques mois avant les élections.



La gauche dénonce une mesure stigmatisante, le FN se félicite

L’adoption de cette mesure a provoqué l’ire des conseillers régionaux de gauche. « L’objet de cette mesure n’est pas de gagner de l’argent, mais de stigmatiser les étrangers », s’est emporté François Kalfon (PS) en accusant Valérie Pécresse de vouloir « payer les factures impayées des électeurs du FN ». En traitant ces personnes « comme des délinquants, vous faites injure à des milliers de gens qui sont dans la plus grande précarité », a ajouté Pierre Serne (EELV). « Vous choisissez de faire de cette mesure injuste un des symboles de votre début de mandat », a regretté Fabien Guillaud-Bataille (FG).

Le Front national s’est, pour sa part, félicité de la mesure. « Quelle fierté et quel plaisir de voir une des principales propositions du programme du FN » soumise au vote, s’est exclamé Aurélien Legrand, vice-président du groupe.
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/21/la-region-ile-de-france-vote-la-suppression-des-aides-au-transport-pour-les-etrangers-en-situation-irreguliere_4851510_823448.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 02 Juil 2017, 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 22 Jan 2016, 09:08

a.nonymous a écrit:
La nouvelle majorité régionale conduite par Valérie Pécresse est désormais aux affaires....

...et elle s'emploie à limiter les affaires à venir. Par des moyens auxquels, curieusement, la gauche n'avait pas pensé, ces élus de gauche qui préfèrent ne parler que des PassNavigo gratuits si AME.


"Transparence"

"Revenus et patrimoine déclarés. Les élus devront adresser à une commission d’éthique indépendante créée dans le courant du premier trimestre 2016 une déclaration d’intérêts «incluant les activités de leurs conjoints ou compagnons». La présidente et les vice-présidents y ajouteront une déclaration de patrimoine."

"Pas de passe-droit pour les embauches. Les recrutements de conjoints, compagnons, ou membres de la famille d’un élu au sein de l’administration régionale seront bannis."

"Logements sociaux interdits. Les conseillers régionaux s’engagent à ne pas occuper de logement social régional et de quitter un logement social autre s’ils dépassent les plafonds."

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/valerie-pecresse-annonce-transparence-et-economies-a-tous-les-etages-20-01-2016-5469293.php
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 691
Date d'inscription : 27/09/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 22 Jan 2016, 12:15

Suis-je le seul à trouver surprenant d'aider des personnes en situation irrégulière ?
Déja, qu'ils se régularisent et ensuite, on pourra parler d'aides...

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 22 Jan 2016, 12:21

Smile a écrit:
Suis-je le seul à trouver surprenant d'aider des personnes en situation irrégulière ?
Déja, qu'ils se régularisent et ensuite, on pourra parler d'aides...


Tout dépend du type d' aide, ne pas les laisser mourir de faim ou de froid oui, leur fournir des transports gratuits non.
Il faut aussi régler leur sort dans des délais raisonnables (6 mois maxi par exemple) avec un seul recours possible et non comme actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 691
Date d'inscription : 27/09/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 22 Jan 2016, 12:45

Je comprends pas, dès que je suis en "irregularité", pas de CNI ou Permis de conduire sur moi par exemple, je prends une contravention!
Et là, en "irrégularité" on leur donne de l'argent ... quel beau pays la France!
Revenir en haut Aller en bas
KURUN



Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2015

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 22 Jan 2016, 16:45

Voilà enfin les premières bonne décisions !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptySam 23 Jan 2016, 15:43

Autres mesures de la nouvelle majorité régionale....


"Les mesures annoncées concernent en premier lieu les transports avec une généralisation de la vidéoprotection («Aujourd’hui les deux-tiers des trains et 20% des bus ne sont pas équipés» rappelle Frédéric Péchenard), ainsi qu’un renforcement des effectifs, moyens et compétences de la police ferroviaire."


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/la-region-ile-de-france-vote-son-bouclier-de-securite-22-01-2016-5476453.php a écrit:
La région Ile-de-France vote son «bouclier de sécurité»
F.C. | 22 Janv. 2016, 18h28 | MAJ : 22 Janv. 2016, 18h28

Le terme est peut être un peu présomptueux. « Le bouclier de sécurité» adopté ce vendredi par la nouvelle majorité de droite du conseil régional, a pour ambition d’«améliorer la sécurité des habitants de la région», selon Frédéric Péchenard, ex directeur général de la police nationale devenu vice-président LR en charge de la sécurité à la région Ile-de-France.

Les mesures annoncées concernent en premier lieu les transports avec une généralisation de la vidéoprotection («Aujourd’hui les deux-tiers des trains et 20% des bus ne sont pas équipés» rappelle Frédéric Péchenard), ainsi qu’un renforcement des effectifs, moyens et compétences de la police ferroviaire.

Autre priorité : «créer une bulle de sécurité autour des lycées» en installant clôtures, caméras et portiques. Le rapport présenté évoque enfin un «plan anti-cambriolage» et «le soutien de l’Etat dans la lutte contre le terrorisme», en participant par exemple au financement de prisons ou en aidant à équiper salles de spectacles et installations sportives de portiques.

Un bouclier qualifié de «plan fourre-tout» par l’opposition de gauche et le FN. «On ne peut placer au même niveau lutte contre la délinquance et contre le terrorisme», réagit Carlos Da Silva, président du groupe PS. «Beaucoup trop de choses dans ce texte sont hors compétence», souligne de son côté Jean-Lin Lacapelle pour le FN. «Faux !» rétorque Valérie Pécresse. Selon elle, ce bouclier rentre «totalement dans les compétences de la Région». F.C.
Source: http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/la-region-ile-de-france-vote-son-bouclier-de-securite-22-01-2016-5476453.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptySam 23 Jan 2016, 19:45

Citation :
Les mesures annoncées concernent en premier lieu les transports avec une généralisation de la vidéoprotection («Aujourd’hui les deux-tiers des trains et 20% des bus ne sont pas équipés» rappelle Frédéric Péchenard), ainsi qu’un renforcement des effectifs, moyens et compétences de la police ferroviaire.

Autre priorité : «créer une bulle de sécurité autour des lycées» en installant clôtures, caméras et portiques. ()

Fontenay a deux gares RER, plusieurs lignes de bus et deux lycées : un début de vidéoprotection, annoncé par la présidente de région Valérie Pécresse ?
Et si la ville de Fontenay se décide un jour, il pourrait être bienvenu que ville et région travaillent ensemble (matériels compatibles, données complémentaires,... on peut rêver)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptySam 23 Jan 2016, 21:39

Euh, une histoire de 2010....

Faits-divers

Val-de-Marne: sur le quai du RER, le voleur lui plante un tournevis dans le dos
21/07/2010 à 07h23 - mis à jour le 21/07/2010 à 08h44 | v

Mardi, vers 16h 20, un homme qui attendait le RER A sur le quai de la gare du Val-de-Fontenay, à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, ne s’est pas laissé faire quand un individu a tenté de lui voler soit son téléphone portable, d'après Le Figaro, soit une chaîne en or, croit savoir Le Parisien.

Devant la résistance de cet homme, le voleur lui a alors planté un tournevis dans le dos avant de s’enfuir. La victime s'est écroulée sur le quai alors que le voleur prenait ses jambes à son cou.

Une scène qui s’est déroulée devant de nombreux voyageurs.

Ce sont ces derniers qui ont alerté les secours.

Les pompiers sont arrivés très rapidement, 5 minutes après les faits, relate Le Parisien. L’homme a été hospitalisé dans un état « très sérieux », indique une source policière, mais son pronostic vital n'est pas engagé.

Une source policière qui ajoute que "les images de vidéo-protection devraient permettre de faire avancer l’enquête"

Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptySam 23 Jan 2016, 22:19

Libellule a écrit:
Euh, une histoire de 2010....

Tant qu'à parler du passé pourquoi ne pas parler de Laurence Abeille qui "à la Commission  Permanente de la Région, [elle] a sans relâche combattu les financements régionaux des installations de vidéo surveillance dans les lycées, " ?

Les lycéens  seraient-ils moins à protéger que les baudets ou les canards ?

A mon sens, vu les évolutions sociétales et au delà du seul risque terroriste, ça fait sens de de vidéo-protéger les entrées-sorties, et que les entrées-sorties, des lycées avec bien sûr les garanties nécessaires en terme de protection de la vie privée des lycéens...


https://europeecologie94.wordpress.com/la-liste-deurope-ecologie-dans-le-val-de-marne/ a écrit:
Laurence Abeille

Historienne de formation, Laurence Abeille est  éditrice. Elle est élue au Conseil régional depuis  2004, et siège à la Commission des Lycées et  Politiques éducatives. Un des grands chantiers  demeure la question énergétique dans la  rénovation et la construction des lycées de la  région. Membre également de la Commission du  Développement social, elle a défendu en  particulier le financement régional des crèches et  le soutien à la parentalité. À la Commission  Permanente de la Région, elle a sans relâche  combattu les financements régionaux des  installations de vidéo surveillance dans les lycées,  défendu la conversion écologique de l’économie,  le soutien à l’innovation écolo dans tous les  domaines .  Elle est responsable du groupe des Verts / Europe  Ecologie de Fontenay-sous-Bois dans le Val-de-  Marne. Tête de liste aux élections municipales de  2001 et 2008, adjointe au Maire chargée de  l’Urbanisme depuis 2008 et présidente du groupe  des éluEs Verts, ses missions d’élue et de  militante locale et régionale l’amènent à travailler  sur tous les secteurs de l’écologie.  Elle est très investie dans le monde associatif, en  particulier dans le soutien à l’obtention d’emplois-  tremplin, de subventions régionales pour des  projets culturels et sportifs, pour les installations  d’énergie renouvelables, et dans le soutien aux  sans papiers.
Source: https://europeecologie94.wordpress.com/la-liste-deurope-ecologie-dans-le-val-de-marne/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 09 Fév 2016, 21:57

Les choses semblent se préciser...


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports-en-ile-de-france-pecresse-reclame-des-sanctions-anti-fraudeurs-plus-dures-09-02-2016-5529909.php a écrit:
Transports en Ile-de-France : Pécresse réclame des sanctions anti-fraudeurs plus dures
Frédéric Choulet | 09 Févr. 2016, 17h56 | MAJ : 09 Févr. 2016, 17h56

Renforcer la surveillance et la lutte contre la fraude dans les transports... Tel est l’un des chevaux de bataille de la nouvelle présidente LR de la région Ile-de-France. Et pour celà, Valérie Pécresse se dit prête à mettre la main au portefeuille.

Elle ira défendre ses propositions, concoctées avec son vice-président Frédéric Péchenard, auprès du ministre de l’Intérieur ce mercredi place Beauvau, à l’occasion du comité national de sécurité dans les transports en commun réservé à l’Ile-de-France.



Des agents en plus dans les gares, les trains et les bus.

« Les moyens humains supplémentaires que je réclamais pour la police des transports seront déployés d’ici deux ans », assure Valérie Pécresse. L’élue évoque un accord de principe avec les patrons de la SNCF et de la RATP pour mettre 340 agents de plus sur le terrain, rattachés au GPSR (Groupe de protection et de sécurisation des réseaux de la RATP) et à la SUGE (surveillance générale de la SNCF), 100 pour le métro et 240 pour le réseau SNCF avant la fin 2017, « Le temps de les former », précise l’ex ministre de François Fillon.



Des équipements modernisés.

Remplacer les caméras analogiques par des caméras numériques qui permettent une reconnaissance visuelle, le signalement des mouvements suspects et la géolocalisation des infractions… Dans les trains et le métro mais aussi dans les bus. Le souhait de Valérie Pécresse en ce domaine devrait là aussi se concrétiser, d’autant qu’il rejoint les objectifs de la SNCF et de la RATP. « La SNCF nous a par ailleurs demandé d’aider à l’installation de valideurs de tickets dans plusieurs grandes gares qui, comme Saint-Lazare, en sont pour l’instant dépourvues ». Le financement de ces équipements sera assuré en partie par le budget de 3 M€ du « bouclier de sécurité » débloqué par la région ainsi que par le fond du ministère de l’Intérieur dédié à la sécurisation des transports.



Une police des transports réorganisée.

« Je souhaite une vraie direction qui dépendrait du préfet de police et qui comprendrait la Grande Couronne avec un lieu de commandement unique centralisant toutes les informations », explique Valérie Pécresse. Un voeu qui risque de se heurter à quelques réticences côté police.



Des sanctions fortes et efficaces.

« Pour lutter efficacement contre la fraude, il faut des sanctions fortes », martèle la nouvelle présidente qui dit parfaitement « assumer cette position d’élue de droite ». Mais si elle se félicite des avancées de la loi Savary en cours de discussion au parlement (lire ci-contre) qui devrait permettre notamment de pouvoir exiger des fraudeurs un justificatif d’identité, Valérie Pécresse veut aller plus loin : pouvoir retenir les fraudeurs sans pièce d’identité pendant 4 heures, pouvoir fouiller leurs bagages, durcir les peines notamment en interdisant de réseau les récidivistes et sanctionner les collectifs d’incitation à la fraude… Là encore, peu de chances que ces propositions aboutissent. Sauf à voter une loi Savary 2 comme le demande dès maintenant la présidente LR de la région.
Source: http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports-en-ile-de-france-pecresse-reclame-des-sanctions-anti-fraudeurs-plus-dures-09-02-2016-5529909.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMer 10 Fév 2016, 14:04

Jean-Paul Huchon aurait-il pu faire mieux, on est en droit d'en douter....


"La mise en œuvre du Pass Navigo à tarif unique, le 1er septembre 2015, qui supprime le surcoût pour les longs trajets en Ile-de-France, entraînera une diminution de recettes pour le STIF estimée à près de 500 millions d’euros dès 2016, rappelle-t-elle.

« Cette mesure de progrès » sera « financée » en 2016 et au-delà, s’est engagé le premier ministre. Cependant, dans une lettre datée du 5 février adressée à Valérie Pécresse qui détaille les modalités du financement du Pass Navigo unique, Manuel Valls suggère à la présidente (LR) de la région et patronne du STIF de recourir au « levier tarifaire ». Dans sa réponse annexée au rapport de la Cour des comptes, Mme Pécresse exclut cette piste à court terme : « Une augmentation des tarifs ne sera envisageable que si elle est accompagnée d’une amélioration sensible de la qualité de service », écrit-elle."



http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2016/02/10/la-cour-des-comptes-preconise-une-hausse-des-tarifs-de-transports-en-ile-de-france_4862525_1656968.html a écrit:
La Cour des comptes préconise une hausse des tarifs de transports en IDF

LE MONDE | 10.02.2016 à 09h48 • Mis à jour le 10.02.2016 à 13h28 | Par Béatrice Jérôme

Le mal des transports en commun – bondés ou en retard – subi chaque jour par des millions de passagers s’aggrave en Ile-de-France, en dépit des renforts de lignes de tramway, de métro et de nouvelles rames de RER. La Cour des comptes, dans son rapport sur les transports ferroviaires de la région rendu public mercredi 10 février, souligne que la satisfaction des usagers est en baisse alors que les objectifs de ponctualité et de fréquence des RER et de la plupart des trains du réseau transilien sont de moins en moins respectés. Indice de cette détérioration : les pénalités de retard versées par la SNCF au Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) ont crû de 6,3 millions d’euros en 2010 à 19,5 millions en 2014.

La Cour attribue une grande partie des dysfonctionnements aux « sous-investissements des gouvernements, de la SNCF et de RFF » depuis trente ans sur le réseau francilien, liés aux efforts engagés pour le développement des TGV dans la même période. Consciente de son retard, la SNCF a plus que doublé ses crédits pour l’entretien du réseau depuis 2011. Le 5 février, le secrétaire d’Etat chargé des transports, Alain Vidalies, a annoncé que l’enveloppe de l’opérateur passerait de 1,1 milliard d’euros en 2015 à 1,3 milliard en 2016. « La maintenance ne se voit pas, la maintenance ne s’inaugure pas, mais la maintenance, c’est la sécurité et la fiabilité au quotidien », a-t-il insisté.



Différer la création de nouvelles lignes

La Cour doute toutefois d’un rattrapage « en quelques années » des « carences accumulées ». L’état du réseau va « continuer à se dégrader jusqu’en 2020 pour retrouver en 2025 le niveau d’aujourd’hui, déjà loin d’être optimal », prédit le rapport. Face à « à une situation à la limite de la rupture » dans les transports en commun, « priorité absolue » doit être donnée, selon les magistrats financiers, à la rénovation des installations existantes, quitte à différer la création de nouvelles lignes prévue dans le cadre du « plan de transports du Grand Paris ».

Ce plan prévoit d’ici à 2030 un métro automatique de 205 kilomètres jalonné de 69 gares baptisé Grand Paris Express pour un coût de 30 milliards d’euros. Il inclut d’autres grands chantiers tel que le prolongement du RER E « Eole » jusqu’à Mantes-la-Jolie (Yvelines) d’ici à 2022. Evaluée à 5 milliards d’euros, l’extension d’Eole à l’ouest n’aurait pu être lancée sans que l’Etat abonde de 500 millions d’euros sa participation initiale et que Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines acceptent de remettre au pot 500 millions d’euros. C’est à ce prix que le chantier va pouvoir démarrer.

Au total, l’entretien du réseau, l’achat de nouvelles rames, la réalisation de toutes les nouvelles lignes promises depuis 2010 nécessiteraient « une cinquantaine de milliards d’euros » entre 2015 et 2020, évalue la Cour des comptes. Impossible de tout mener de front sans déborder sur le calendrier et entraîner une explosion des coûts. Elle invite l’Etat à « une sélection rigoureuse » entre les projets du Grand Paris et les autres opérations « coûteuses » prévues en France.



Recourir au « levier tarifaire »

Le « double défi » de la régénération du réseau et des investissements dans de nouvelles lignes exige que les voyageurs « contribuent davantage au financement des transports », estime la juridiction financière, qui relève que les Franciliens paient moins cher leur ticket de transport que les Berlinois ou les Londoniens. La mise en œuvre du Pass Navigo à tarif unique, le 1er septembre 2015, qui supprime le surcoût pour les longs trajets en Ile-de-France, entraînera une diminution de recettes pour le STIF estimée à près de 500 millions d’euros dès 2016, rappelle-t-elle.

« Cette mesure de progrès » sera « financée » en 2016 et au-delà, s’est engagé le premier ministre. Cependant, dans une lettre datée du 5 février adressée à Valérie Pécresse qui détaille les modalités du financement du Pass Navigo unique, Manuel Valls suggère à la présidente (LR) de la région et patronne du STIF de recourir au « levier tarifaire ». Dans sa réponse annexée au rapport de la Cour des comptes, Mme Pécresse exclut cette piste à court terme : « Une augmentation des tarifs ne sera envisageable que si elle est accompagnée d’une amélioration sensible de la qualité de service », écrit-elle.

Béatrice Jérôme
Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2016/02/10/la-cour-des-comptes-preconise-une-hausse-des-tarifs-de-transports-en-ile-de-france_4862525_1656968.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMer 10 Fév 2016, 15:40

Pour tout simplifier, les pass truc et machin, les fraudeurs qui empoisonnent la vie et les surveillances qu'ils nécessitent...

On met le transport gratos et tout le monde est content... qui finance ? ce n'est pas la question mais le problème est réglé !


Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 21 Avr 2016, 15:25

Citation :
La région Ile-de-France vote la suppression des aides aux transports pour les étrangers en situation irrégulière

Le conseiller régional Pierre Serne (EELV, Vincennes, migration au Val d'Oise le temps d'être élu) avait déposé un recours contre ce vote :

Citation :
Pécresse confortée dans l'arrêt de l'aide aux transports pour les étrangers en situation irrégulière

La préfecture de région a estimé que la décision de la nouvelle majorité régionale de droite, contestée par les écologistes, n'était pas contraire à la loi.

Après deux mois d'examen, la préfecture de la région Île-de-France a estimé que la suppression des réductions accordées aux étrangers en situation irrégulière n'était pas contraire à la loi. Le 21 janvier, la région avait adopté cette décision par 131 voix contre 64. Les usagers étrangers en situation irrégulière pouvaient bénéficier jusqu'alors d'une réduction de 75% sur le Pass Navigo.

Voulue par Valérie Pécresse, nouvelle présidente LR de la collectivité régionale, la suppression de cet avantage avait été l'un des marqueurs de sa campagne durant les élections. Il s'agissait pour elle de rétablir «justice sociale» et «équité» tout en réalisant une économie annuelle d'environ 50 millions d'euros.

Au moment du vote, la gauche était montée au créneau pour dénoncer un choix destiné à «stigmatiser» les étrangers. Pierre Serne, l'ancien vice-président EELV chargé des transports, avait même qualifié la décision de «xénophobe» et «anti-sociale», avant de déposer un recours gracieux auprès de la préfecture de région, au nom de l'article 123 de la loi SRU garantissant, selon lui, une réduction pour les usagers situés sous le seuil de la CMU (Couverture maladie universelle).

La préfecture avait deux mois, depuis le 18 février, pour livrer les résultats de son contrôle de légalité. Trois options étaient possibles. Soit renvoyer le dossier au tribunal administratif, soit engager un dialogue avec la région pour corriger la décision, soit constater la conformité du vote. C'est finalement la troisième issue qui a été trouvée.

En réalité, contrairement à ce qu'avait affirmé l'élu écologiste, il n'existe que deux seuls droits d'urgence pour les personnes en situation irrégulière: la mise à l'abri et l'aide médicale de l'État, pas l'aide aux transports. Si le contrôle de légalité est arrivé à son terme (la préfecture en assure 50.000 par an en Île-de-France), il n'est pas impossible que l'opposition de gauche se retourne désormais vers le tribunal administratif.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1357
Date d'inscription : 13/02/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 21 Avr 2016, 16:00

Bof, c'est un EELV. Pourquoi s'interroger ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 21 Avr 2016, 21:12

M.Serne est où exactement? Quel est son job à Montreuil sous bois? Au STIF? Est-il encore enseignant?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyDim 19 Juin 2016, 21:20

Interview de Valérie Pécresse  dans le Parisien : augmentation probable du Pass Navigo, perspectives pour les transports franciliens

Citation :
Passe Navigo. Valérie Pécresse : « S’il le faut, nous instaurerons une taxe Valls ! »
TRANSPORTS. Le Passe unique à 70 € a-t-il vécu ? Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, met le gouvernement en demeure de débloquer les financements promis. Faute de quoi, il pourrait augmenter de 10 à 15 €.

Vous organisez lundi une table ronde sur la viabilité du Passe Navigo à 70€. Est-ce pour mieux justifier une prochaine augmentation ?
On a une impasse annuelle de 300M€. Le Passe Navigo à 70€ par mois a été improvisé par la gauche juste avant les élections régionales et n’est pas financé. Le Premier ministre, Manuel Valls, l’a reconnu, ajoutant qu’il allait transférer des ressources fiscales pour nous aider. Le problème, c’est qu’on ne voit rien venir, alors que le budget 2017 est en cours de préparation…

Quel serait le juste prix ?
Je veux conserver le Passe unique. Son tarif d’équilibre est entre 80 et 85€ selon le STIF (NDLR : syndicat des transports d’Ile-de-France). Sans financement complémentaire du gouvernement, nous serons donc contraints d’instaurer une taxe Valls, entre 10 et 15€ !

Vous aviez assuré ne pas vouloir jouer au yo-yo avec le pouvoir d’achat des Franciliens. Cette taxe, quand bien même vous l’appelez taxe Valls, c’est de l’argent en moins pour les voyageurs...
C’est pour ça que je pousse un cri d’alarme ! Il faut que le Premier ministre tienne ses engagements. J’ai réussi à maintenir à bout de bras le Passe Navigo à 70€ pendant toute l’année scolaire, avec une aide ponctuelle du gouvernement. Mais on ne peut plus continuer sans nouvelles sources de financement. Je ne voudrais pas avoir à mettre en place cette taxe, mais je suis obligée de tenir un discours de vérité.

Les usagers risquent de payer plus cher alors qu’ils voyagent dans de mauvaises conditions. C’est la double peine !
Non ! Nous avons justement besoin de cet argent pour financer de nouvelles lignes de bus, du matériel roulant neuf, plus de sécurité, de la vidéoprotection et le plan de modernisation que nous lancerons cet été. Les usagers ne peuvent plus continuer à voyager dans des bétaillères et des trains qui tombent en panne. Mon mandat, c’est d’améliorer la qualité. Et la qualité a un prix. Mais, quand le service minimum n’est pas fait, comme ces dernières semaines, j’ai obtenu une mesure de justice : l’indemnisation par la SNCF des usagers.

Une écotaxe ne serait-elle pas une source de financement moins pénalisante pour les Franciliens ?
Le conseil régional a adopté vendredi le principe d’une écotaxe pour les poids lourds qui traversent l’Ile-de-France sans s’y arrêter. Elle rapporterait des dizaines de millions d’euros. Mais la Région n’a pas le pouvoir de fixer les impôts. C’est l’Etat. Cette histoire de Passe Navigo est emblématique de la gestion politique de Hollande et de Valls. Ils font des cadeaux avant les élections pour les gagner et laissent ensuite des factures impayées aux Français.

Vous préconisez un « service maximum » dans les transports. C’est une piste que vous soumettez aux candidats à la primaire de droite ?
Oui, cette question doit être à l’agenda de 2017. Aujourd’hui, en cas de grève, on a un service minimum d’un train sur trois , ça n’est pas suffisant. Il faut qu’aux heures de pointe, on obtienne des partenaires sociaux que le service soit maximum. Et si ça n’aboutit pas par la négociation, il faudra en passer par la loi. Cette logique du conflit qui bloque tout est absolument injuste pour ceux qui vont travailler et nuit à l’image de notre pays.

Sur la loi Travail, le gouvernement menace désormais d’interdire les manifestations au cas par cas, de procéder à des réquisitions. La droite en a rêvé, la gauche le fait ?
Il a hélas fallu des semaines de casse et de blocages pour en arriver là ! Le pays est épuisé, il aurait aimé que le gouvernement réagisse plus vite. Tout ça pour une réforme qui n’en est pas une, et en sacrifiant parallèlement le plan qui devait améliorer la compétitivité de la SNCF. Le gouvernement a tout cédé pour calmer la grogne. Il met des boulets aux pieds de cette grande entreprise publique, qui ne sera pas en mesure de faire face à la concurrence ! Et, ça coûtera 50M€ de plus par an, soit au voyageur, soit au contribuable.
()
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/passe-navigo-s-il-le-faut-nous-instaurerons-une-taxe-valls-19-06-2016-5898151.php

Le prix ? C pas moi, c l’autre.
Déçu que la chasse au gaspi n’ait pas suffi à réduire le trou Pass Navigo 70€ …
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyLun 20 Juin 2016, 18:50

La bataille du rail Pass Navigo : questions à au moins 300 millions d'euros, des clés pour comprendre et un bon résumé (même si long).

Citation :
Pourquoi Valérie Pécresse menace d’augmenter le prix du passe Navigo

Pourquoi le tarif du passe Navigo unique fait-il débat aujourd’hui ? Voici les clés pour comprendre.

Pourquoi un tarif unique ?
Auparavant, les abonnements aux transports franciliens étaient « zonés ». L’usager qui se contentait de trajets à Paris et en petite couronne (zones 1 et 2) payait ainsi 70 euros mensuels, alors que celui qui devait voyager de la zone 1 à la zone 5 payait 116,50 euros. Il était également possible d’opter pour d’autres formules (zones 1 à 4, 2 à 4, 3 à 5…).

La précédente majorité régionale a supprimé ce système et a instauré, à partir du 1er septembre 2016, un passe « toutes zones » à 70 euros mensuels, qui permet aux près de 4 millions d’abonnés de voyager pour le même prix dans toutes les zones. Seuls trois passes « zonés » subsistent à des tarifs inférieurs de quelques dizaines d’euros par an (zones 2-3, 3-4 et 4-5).

A l’époque, la gauche avait défendu sa mesure en vantant :
. un « vecteur de transition écologique »,
. un gain de pouvoir d’achat substantiel pour certains abonnés (jusqu’à 435 euros par an pour l’ancien abonné zones 1 à 5) et
. une mesure « sociale » qui profiterait d’abord à la population moins riche, éloignée du centre de Paris (ce qui se discute).

Combien coûte cette mesure ?
Le coût annuel du « dézonage » complet du forfait Navigo « est estimé à 485 millions d’euros en année pleine », a calculé la Cour des comptes dans un rapport sur les transports urbains en Ile-de-France. Cette somme représente le manque à gagner lié aux abonnements pour le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF).
« La seule récupération des recettes perdues au titre de la fraude permettrait de financer la moitié du coût de cette mesure », note au passage la Cour.
Une partie de ce surcoût est compensée par la hausse du versement transport des entreprises de plus de dix salariés des zones de transport 1 et 2. Cette compensation déduite, reste un surcoût de 300 millions d’euros environ dans les comptes du STIF.

Comment combler ce déficit ?
L’ancienne majorité de gauche, emmenée par Jean-Paul Huchon, comptait sur trois ressources supplémentaires pour financer, en année pleine, le passe Navigo à 70 euros pour tous :

  • une hypothétique hausse du nombre d’abonnés, séduits par la nouvelle tarification, qui représenterait environ 80 millions d’euros par an ;
  • une hausse du prix du passe de l’ordre de 2 % à 3 % par an (ce qui, sur une mandature, amènerait le prix du passe à environ 80 euros par mois), rappelle à 20 Minutes Pierre Serne, ex-vice président (EELV) d’Ile-de-France, chargé des transports ;
  • des « redéploiements », qui n’ont jamais été détaillés par la gauche.

Plusieurs élus de gauche évoquent désormais deux autres pistes de financement : la mise en place d’une écotaxe ou une baisse de la TVA.

Valérie Pécresse, elle, n’entend pas revenir sur le passe Navigo « dézoné ». La présidente de région doit donc trouver d’autres ressources pour équilibrer les comptes du STIF. Elle demande notamment des ressources supplémentaires à l’Etat, en mettant la pression sur le premier ministre,Manuel Valls : « Il [a dit qu’il] allait transférer des ressources fiscales pour nous aider. Le problème, c’est qu’on ne voit rien venir, alors que le budget 2017 est en préparation… »
Si elle n’obtient pas gain de cause, l’élue LR menace de mettre en place une « taxe Valls » sur les abonnements, de 10 à 15 euros.

Le passe Navigo est-il vraiment le seul problème ?
L’instauration de cette « taxe Valls » serait aussi le reniement d’un des engagements de campagne de Valérie Pécresse. « Le passe unique à 70 euros sera maintenu sans hausse d’impôt », lisait-on dans son projet pour la région. « Il n’est absolument pas question de jouer avec le pouvoir d’achat des Franciliens », promettait-elle également à Metronews et LCI en juin 2015.

Ce que ne précise pas la présidente de la région Ile-de-France, c’est qu’une hausse de 10 à 15 euros par mois du prix du passe navigo « dézoné » représenterait, multipliée par 3,8 millions d’abonnés, une somme de l’ordre de 400 à 700 millions d’euros par an. Soit plus que les 300 millions d’euros de manque à gagner liés au seul « dézonage ».

Au-delà de cet héritage laissé par la gauche, l’ex-ministre doit également financer ses propres promesses pour les transports d’ici à 2021. Mme Pécresse a notamment promis que toutes les rames de RER et de Transilien seraient « neuves ou totalement rénovées » d’ici à la fin de son mandat. Un chantier qui se chiffre en milliards d’euros et dont seule une partie a, pour l’heure, été prise en compte dans le budget 2016, le STIF précisant qu’il devrait « faire l’objet d’une décision indépendante avec des investissements supplémentaires dans les prochains mois ».
Pour la droite, l’enjeu est donc aussi de ne pas porter seule la responsabilité d’une possible hausse du prix des transports en Ile-de-France.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/20/pourquoi-valerie-pecresse-menace-d-augmenter-le-prix-du-passe-navigo_4954325_4355770.html

Au passage, variations sur le thème : promesses de campagne, des paroles aux actes (ou aux faits).
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyLun 27 Juin 2016, 11:25

Quand Matignon, à gauche, et la région, à droite, s'entendent pour qu'en final ce soit les usagers et les employeurs qui paient...


"Le protocole acte que les moyens supplémentaires nécessaires pour assurer un financement pérenne du système de transports francilien seront répartis entre les usagers des transports en commun, via le levier tarifaire, les usagers des routes franciliennes, via une modulation régionale de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, ndlr), et enfin les employeurs de plus de 11 salariés via une hausse du Versement de Transport", ont indiqué Matignon et la Région dans un communiqué.


http://actu.orange.fr/france/pass-navigo-accord-etat-region-sur-une-hausse-du-tarif-CNT000000qws76.html a écrit:
Passe Navigo: accord Etat-Région sur une hausse du tarif

AFP, publié le lundi 27 juin 2016 à 10h58

Transports: protocole entre l'Etat et la région Ile-de-France pour "un financement pérenne" des transports incluant une hausse du Pass Navigo

L'Etat et la région Ile-de-France ont signé lundi un protocole actant des "moyens supplémentaires" pour assurer "un financement pérenne du système de transports franciliens", incluant une hausse du tarif du Passe Navigo dont le montant et le calendrier ne sont pas précisés.

"Le protocole acte que les moyens supplémentaires nécessaires pour assurer un financement pérenne du système de transports francilien seront répartis entre les usagers des transports en commun, via le levier tarifaire, les usagers des routes franciliennes, via une modulation régionale de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, ndlr), et enfin les employeurs de plus de 11 salariés via une hausse du Versement de Transport", ont indiqué Matignon et la Région dans un communiqué.

La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse (Les Républicains) a fait du financement du Passe Navigo son cheval de bataille, dénonçant régulièrement une mesure prise par l'ancienne majorité socialiste juste avant les élections régionales, qui n'avait pas été financée et a entraîné, selon elle, un trou de 300 millions d'euros par an dans les caisses du Syndicat des transports d'Ile-de-France, qu'elle préside.

Elle avait obtenu en février l'engagement du Premier ministre de trouver une financement pérenne pour maintenir le passe, mais la semaine dernière, inquiète de ne voir rien venir juste au moment des arbitrages pour le projet de loi de finance 2017, elle avait menacé d'augmenter le tarif unique à 80 ou 85 euros (contre 70 euros actuellement), une augmentation qu'elle avait surnommée "la taxe Valls".

"La mise en place du Passe Navigo à tarif unique est une avancée pour les usagers franciliens", ont précisé Matignon et la Région, assurant qu'ils souhaitaient "la préserver, tout en garantissant un règlement des besoins financiers durables des transports en Ile-de-France".
Source: http://actu.orange.fr/france/pass-navigo-accord-etat-region-sur-une-hausse-du-tarif-CNT000000qws76.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 11 Oct 2016, 20:14

Citation :
100 % des habitants proches des transports en commun à Paris… mais pas en banlieue
Le Monde 11.10.2016
L’étude d’une ONG a recensé dans 26 métropoles mondiales le nombre de personnes habitant à moins d’un kilomètre d’un réseau « efficace », c’est-à-dire rapide, fréquent, avec des arrêts rapprochés (métro, tram, bus disposant d’un couloir de circulation dédié).
Paris est la seule à atteindre le taux de 100 %, mais d’autres villes européennes s’en sortent bien : Madrid, Londres, Rotterdam…
()
Mais dans l’aire urbaine de Paris, où on passe de 2,2 millions à 12 millions d’habitants, seules 50 % des personnes vivant en banlieue parisienne disposent au moins d’un arrêt de transport près de chez eux.  Alors que des métropoles de petite taille comme Madrid ou Barcelone ont un très bon ratio ville/banlieue.
()
Cette étude déplore le manque d’investissement dans les transports en commun, qui encourage la circulation automobile en ville.
Source :
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/10/11/100-des-habitants-proches-des-transports-en-commun-a-paris-mais-pas-en-banlieue_5011996_4355770.html

Il faudrait aussi tenir compte d'arrêt à proximité du lieu de travail. Sans oublier les grèves, une spécialité locale.
Mais cette étude confirme (et quantifie) les trous du maillage transport en banlieue de Paris. 50% des banlieusards (contre 100 % des parisiens) sont à plus d’un km d’un arrêt. Encore faut-il qu’il leur permette d’aller dans la direction souhaitée…

Hidalgo, elle, veut moins de voitures à Paris-ville centre, mais alors c'est en banlieue qu'il faut plus de transports "rapides, fréquents, rapprochés" ; à Paris ils y sont.
Les maires espagnols n’oublient pas leur banlieue… dans les villes espagnoles (Madrid, Barcelone). Paris a des progrès à faire.

Pour être honnête, Fontenay est mieux servie que la moyenne de banlieue. Tandis que la future ligne en rocade GrandParis Express (ligne 15) raccorde de nombreuses stations existantes, donc ne va pas modifier tant que ça le nombre de banlieusards non desservis. Mais, d'une part ceux desservis auront plus de choix. D'autre part, ce serait d'abord vers la partie dense Métropole Grand Paris ( hors 75 : 92, 93, 94) qu'il faudrait regarder - et réduire - les inégalités de transports en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 08 Nov 2016, 11:07

Rappel épisodes précédents :
"La mise en œuvre du Pass Navigo à tarif unique, le 1er septembre 2015, qui supprime le surcoût pour les longs trajets en Ile-de-France, entraînera une diminution de recettes pour le STIF estimée à près de 500 millions d’euros dès 2016", écrit la Cour des comptes (post a.nonymous 10 Fev 2016)
La piste d'une hausse TICPE (post a.nonymous 27 juin 2016) parait abandonnée. Et maintenant ?


Budget : Pécresse face à la fronde des départements de droite
Une contre cinq : Valérie ;  Patrick, Pierre, Jean-Jacques, Arnaud et François. Soit :
Pécresse (Île-de-France) contre Devedjian (Hauts-de-Seine), Bédier (Yvelines), Barbaux (Seine-et-Marne), Bazin (Val d'Oise) et Durovray (Essonne).

En cause : pour financer le Pass Navigo, un fonds de péréquation de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) serait transféré des départements vers la région. Un accord conclu entre la région IdF et le gouvernement (Valls).
Mais, confrontés à la baisse des dotations de l'Etat, les départements franciliens s'étranglent à l'idée de devoir une nouvelle fois renoncer à une recette.  Suite du débat à l'Assemblée nationale lors de l'examen du projet de loi de finances 2017, sur le vote de cette disposition.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/11/07/25006-20161107ARTFIG00261-budget-pecresse-face-a-la-fronde-des-departements-de-droite.php

Et sinon, forte hausse sur le Pass Navigo ? Ou forte baisse des travaux de mise à niveau du réseau de transports ?
Le Pass Navigo à prix unique 70€, une promesse de gauche (en 2010) tenue 3 mois avant les élections régionales 2015. Sauf que plus d’un an après, on ne sait pas encore qui va payer.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 08 Nov 2016, 13:44

Merci Salamandre pour vos très intéressantes interventions toujours très bien documentées, écrites avec retenue et toujours dans le sujet. Un vrai plaisir.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 08 Nov 2016, 23:06

Merci pour tous ces compliments, même si du coup ça va devenir difficile de ne pas décevoir  ...
Je demande donc par avance l'indulgence du jury, pour des trimestres à venir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 08 Nov 2016, 23:23

Rassurez vous Salamandre, vous n'êtes pas seul à justifier l'intérêt des nombreux lecteurs, il n'y a pas de concours ou de remises de prix. Il y a sur ce forum une sorte de "rédaction journalistique" polyvalente, sérieuse, contradictoire, et surtout LIBRE.
C'est ce qui explique évidemment le succès grandissant de ce forum. Merci.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 29 Juin 2017, 16:40

La ligne 124 entre le Château de Vincennes et la gare RER Val-de-Fontenay et desservant les communes Vincennes et Fontenay-sous-Bois, va bénéficier de davantage de passage sur toutes les périodes de l’année à partir du 4 septembre, avec un gain de temps de 2 à 3 minutes entre les dessertes en semaine, et 5 à 10 le week-end. Cette augmentation de la desserte va entraîner l’ajout d’un bus supplémentaire sur la ligne
En savoir plus sur https://94.citoyens.com/2017/plus-de-bus-en-val-de-marne-des-septembre-2017,29-06-2017.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 29 Juin 2017, 17:42

Information intéressante. Merci.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyDim 02 Juil 2017, 14:00

Est-ce que ce nouveau brassage d'air va améliorer les conditions de transport des franciliens ?



Citation :
Le STIF devient Ile-de-France mobilités

28/06/2017

Par Marie-Noëlle Frison

Valérie Pécresse doit l’annoncer officiellement ce jeudi 28 juin 2017, lors du Conseil d’administration du STIF. La nouvelle identité commerciale sera progressivement déployée sur les différents supports de communication de l’autorité organisatrice francilienne : documents administratifs, sites Internet, véhicules, communications, carte Navigo et, bien sûr, sur tous les nouveaux matériels commandés.


Autorité organisatrice des mobilités durables

Cette nouvelle marque voyageurs n’est en fait la partie visible de la transformation actuelle du STIF en “autorité organisatrice des mobilités durables”. “Le STIF dispose de compétences élargies qui dépassent les seuls transports en commun. Pour des questions d’attractivité, de dynamisme économique, de qualité et de confort de vie, il doit repenser la manière dont on se déplace en Île-de-France”, indique-t-on au siège parisien de l’institution.


Nouvelle gouvernance et nouvelle organisation

Pour mieux accompagner la mutation, une nouvelle gouvernance et une nouvelle organisation seront également adoptées ce matin par le Conseil d’administration. “Cette nouvelle organisation doit permettre d’anticiper au mieux les transformations du réseau francilien telles que la mise en service du réseau du Grand Paris Express. Les expertises relatives au numérique, à la billettique et aux nouvelles mobilités seront ainsi regroupées afin de s’adapter à l’évolution des mobilités et des besoins de Franciliens”, indique-t-on au siège parisien de l’institution.


3 directeurs généraux adjoints

Premier acte concret du changement : la direction générale va s’étoffer.
Trois directeurs généraux adjoints (DGA), sous l’autorité du directeur général Laurent Probst, seront notamment nommés. Ils dirigeront 3 entités:
• développement (études et investissements liés aux infrastructures)
• exploitation (réseau ferré, réseau de surface et intermodalité)
• finances et ressource (gestion des contrats, tarification).
L’organigramme se mettra en place au cours des six prochains mois.
Source: https://www.mobilitesmagazine.com/single-post/2017/06/28/Le-STIF-devient-Ile-de-France-mobilit%C3%A9s
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyDim 02 Juil 2017, 16:44

a.nonymous a écrit:
Est-ce que ce nouveau brassage d'air va améliorer les conditions de transport des franciliens ?

La banlieue 94, par exemple ? Combien de membres du Conseil d'administration (CA) ? Et surtout, combien de membres du bureau de ÎDF mobilités ?

Officiellement,
Citation :
Au cœur du réseau de transports d’Île-de-France, le STIF fédère tous les acteurs (voyageurs, élus, constructeurs, transporteurs, gestionnaires d’infrastructures…), investit et innove pour améliorer le service rendu aux voyageurs.
Composé de la Région Île-de-France, de la Ville de Paris et des sept autres départements franciliens, il porte la vision de l’ensemble des transports d’Île-de-France (train-rer, métro, tramway, bus).

http://www.stif.info/connaitre-le-stif.html (et aussi)
http://www.stif.org/organisation-et-missions.html

Plus précisément,
Citation :
ÎDF mobilités est constitué, depuis 2006, des collectivités suivantes (ET géré par son Conseil d'administration (CA), composé d'administrateurs élus par les collectivités qui composent ÎDF mobilités) :
. la région Île-de-France, (15 membres du CA dont la présidente du CA, V. Pécresse (aussi présidente du Conseil régional d'Île-de-France)
. la ville de Paris, (5 membres du CA)
. les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de l'Essonne, des Yvelines, du Val-d'Oise et de Seine-et-Marne (1 membre du CA chacun)

Le bureau d'ÎDF mobilités
Les membres du bureau d'ÎDF mobilités sont :
. la présidente du conseil d'ÎDF mobilités : Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France ;
. les vice-présidents d'ÎDF mobilités :
.. Région Île-de-France : Stéphane Beaudet, vice-président de la région Île-de-France, chargé des transports,
.. Conseil de Paris : Christophe Najdovski,
.. Conseils départementaux des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne : Jean-Didier Berger (92),
.. Conseils départementaux de Seine-et-Marne, des Yvelines, de l'Essonne et du Val-d’Oise : Jean-Jacques Barbaux (77) ;
. les présidents des quatre commissions techniques ;
.. Président de la commission des investissements (CI): Bernard Gauducheau,
.. Présidente de la commission économique et tarifaire : Yasmine Camara,
.. Président de la commission de la qualité de service, de l'accessibilité et des relations avec les usagers  : Pierre Garzon,
. le représentant de la Chambre régionale de commerce et d'industrie Paris - Île-de-France, Jean-Paul Vermès ;
. le représentant des présidents des établissements publics de coopération intercommunale d’Île-de-France, Yves Albarello, Député de la septième circonscription de Seine-et-Marne, maire de Claye-Souilly (UMP)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Île-de-France_mobilités


Dernière édition par Salamandre le Dim 02 Juil 2017, 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyDim 02 Juil 2017, 17:49

On est dans l'aboutissement d'un processus vieux de 17 ans avec ses guéguerres.

Le changement de nom nous renvoie implicitement à http://www.omnil.fr/. Clin d'oeil! A voir.

Autres extraits de Wikipedia :

Le 14 décembre 2000, le STP est transformé en STIF, en application de la loi no 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, dite loi SRU. Cette réforme se traduit par la transformation du STIF, outil maîtrisé (et partiellement financé) par l'État en un établissement public placé sous la tutelle de la Région, avec un financement de plus en plus restreint de l'État..

Depuis lors, le conflit entre le STIF et l'État n'a pas réellement cessé, et de nombreuses réformes sont effectuées par l'État pour revenir sur les compétences du STIF. L'a conception et la mise en œuvre de plusieurs projets sont retirés des responsabilités du STIF, ...

La RATP, entreprise publique de l'État se voit reconnaitre le statut de gestionnaire d'infrastructure ferroviaire, et bénéficie d'un transfert gratuit de la propriété des infrastructures de transport antérieurement détenues par le STIF.

Les lois du 8 décembre 2009 et du 3 juin 2010 mettent « un coup d'arrêt au processus entamé il y a maintenant une dizaine d'années de normalisation des transports publics parisiens la RATP ayant été substituée aux concessionnaires et fermiers choisis par les organes locaux. Au renouvellement urbain avait fait entrer des conseillers régionaux au sein du STIF et la loi du 13 août 2004 en avait évincé les représentants de l'État »

Le 30 mars 2012, la SNCF indique qu'elle ne signera pas le contrat 2012-2015 avec le STIF estimant que les conditions ne sont pas remplies pour présenter ce texte à son conseil d'administration et désire poursuivre les négociations (sur la loi Fillon sur les retraites des cheminots. Le 11 avril 2012, le conseil d'administration du STIF avalise l'adoption du contrat quadriennal.

Le 6 juin 2012, le conseil du STIF annonce un projet d'améliorations dans les transports franciliens dont l'acquisition de 400 nouveaux bus, un plan de modernisation du RER A, plus de rames de transport pour les RER B et D, trois lignes de navettes fluviales supplémentaires sans hausse des prix.

Puis arrive Le Nouveau Grand Paris projet de développement des transports en commun en Île-de-France, lancé en 2013 par le Premier ministre et piloté par la STIF.

En 2015, le STIF avec la SNCF et la RATP approuvent le contrat 2016-2020. 11 milliards seront attribués à la RATP pour notamment, développer les outils d'information voyageurs, renforcer led effectifs par 200 agents supplémentaires dédiés à la sécurité, rénover les gares et stations, acheter de nouveaux bus, tramway, métros et trains. 9 milliards seront attribués à la SNCF pour notamment, renforcer la présence humaine par 200 agents de la SUGE supplémentaires et 50 médiateurs, rénover les gares et acquérir de nouveaux trains. L'offre de transport sera augmentée  à la RATP et à la SNCF.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMar 02 Jan 2018, 20:36

En ces lendemains de Noël, des panneaux annoncent la bonne nouvelle, près de la gare RER Val de Fontenay : le passe Navigo ("Améthyste") pour seniors (imposables) est fourni à moitié prix depuis le 1er janvier 2018 !
Des seniors oui, mais lesquels ? Plus de 65 ans ? Retraités? Retraités de plus de 65 ans ? autre ? Le diable est souvent dans les détails, même en République laïque.
Il n'échappera pas non plus que le département 94 travaille d'arrache-pied à montrer qu'il est indispensable, maintenant que son existence est mise en question. Mais ce qui est utile et d'intérêt public, pourrait être décidé par une autre collectivité locale si transfert de compétences.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyVen 05 Jan 2018, 19:43

L’ex chargé des transports au conseil régional où il tenait un très contestable rôle de vice-président, M.Pierre Serne, EELV itinérant politique, vient de franchir un pas de plus dans l’idéologie idiote qui caractérise trop souvent ces « décideurs ». Il attaque ici, dans le Parisien de ce vendredi 5 janvier, la présidente qu’il n’aime pas, à savoir Mme Pécresse, ce qui n’est pas mon problème, mais ses arguments sont pitoyables.
Sa vision de la sécurité sur les routes fait froid dans le dos. Et il parle de contresens de l’histoire…
Le bon sens, soit dit en passant, aurait été de militer pour que le métro ligne 1 passe par le Plateau de Fontenay, mais ses convictions et sans doute d’autres motifs politiques lui ont donné des raisons pour que la station soit à Montreuil.

STIF et transports - Ile de France Mobilités Routes10

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptySam 06 Jan 2018, 01:13

Oui Gérard, et non P. Serne, les transports par route ne vont pas à contresens de l'histoire.

Les transports en commun lourds, par rail, c'est bien pour transporter "tous ensemble" beaucoup de gens qui vont dans la même direction. Mais avec une gare ici ou là, pas plus. Et des rigidités de lignes donc des correspondances avec "rupture de charge". Et ce n'est pas tout d'avoir un métro pas loin, il reste à coordonner les moyens (bus) de façon intelligente .
Les transports automobiles, eux, sont remarquablement flexibles, même si les routes saturent par endroits.
Pour ce qui est du comparatif coûts, incidents/accidents, bouchons vs pannes/gréves/etc le débat reste ouvert

Après, il y a la question des moteurs et émissions, le possible actuel et le nécessaire futur. Mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyMer 24 Jan 2018, 23:15

La RATP renouvelle son parc bus et elle mise sur les bus électriques. Avec un parc bus 100% propre d'ici 2025, Paris et de la Région Ile-de-France deviendraient une référence mondiale du transport public urbain routier très peu polluant. A terme, la RATP veut 2/3 de bus électriques et 1/3 de bus au biogaz.

Ile-de-France Mobilités et la RATP vient de lancer le premier appel d’offres pour l’achat de bus électriques. L'annonce a été faite ce mercredi. Ce marché, d’une durée de deux ans, représente une première commande ferme de 250 bus pour arriver au final à 1000 bus. Le montant du financement, qui est partagé, est de 400 millions d'euros.

La RATP veut devenir "un acteur incontournable de la transition énergétique dans le secteur du transport public" indique, dans un communiqué, Catherine Guillouard, PDG de la RATP.

"C’est un enjeu de santé publique et un enjeu industriel majeur en ligne avec notre volonté de faire de l’Île-de-France une métropole attractive et écologique", ajoute Valérie Pécresse, la présidente de la Région et d’Île-de-France Mobilités

La RATP demande des bus électriques standards de 12 mètres. Les premières livraisons liées à cet appel d’offres devraient avoir lieu fin 2020.  La flotte RATP, composée de 4700 bus, comprend d’ores et déjà 800 bus hybrides, 140 bus bioGNV et 74 bus électriques.

Avant de lancer ce marché, la régie a testé à peu près tous les modèles que les constructeurs proposent. Dont ceux que construisent les chinois BYD et Yutong, leaders mondiaux du secteur. Ce dernier en a quand même déjà construit 40 000 exemplaires et BYD vient d’implanter une usine à Beauvais (Oise).

La RATP a déjà une petite expérience dans l’électrique car elle a acheté, dans le cadre d’une expérimentation, 20 Bluebus de Bolloré, qu’elle exploite sur la ligne 351 qui va de La Défense à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en prenant un trajet tarabiscoté. Toutefois, les Bluebus se rechargent à leur terminus et cette caractéristique les rend peu généralisables. Il faudra en effet que la RATP recharge ses batteries la nuit dans ses dépôts si elle ne veut pas faire disjoncter tout le réseau électrique d’Ile-de-France.

En journée, quand l’ensemble des bus électriques sera déployé, «leur consommation sera l’équivalent de cinq heures de métro, dit Alain Batier, directeur du matériel roulant bus. Les expérimentations nous ont servi à vérifier si les industriels étaient capables de répondre à nos besoins, soit 180 kilomètres d’autonomie par jour avec des profils de lignes très différents, explique-t-il. Elles nous ont prouvé que l’offre industrielle existait, ce qui est très rassurant pour nous.»

Mais une fois les bus achetés, en trois lots attribués à trois constructeurs différents par prudence, le plus dur reste à faire. «Notre cauchemar, souffle un haut cadre de la maison, ce n’est pas le matériel. C’est la conversion de nos 25 centres de dépôts de bus…» Il ne suffit pas de changer les outils du garage.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 25 Jan 2018, 00:03

Libellule a écrit:
---/---
Avant de lancer ce marché, la régie a testé à peu près tous les modèles que les constructeurs proposent. Dont ceux que construisent les chinois BYD et Yutong, leaders mondiaux du secteur. Ce dernier en a quand même déjà construit 40 000 exemplaires et BYD vient d’implanter une usine à Beauvais (Oise).
---/---


Doit-on se réjouir dans un qui compte 3 450 000 chômeurs de voir arriver les mastodontes chinois du bus électrique ?

Citation :
Bus électriques chinois: pourquoi les Européens sont à la traîne

Par Nicolas Stiel et Alain-Gabriel Verdevoye le 23.05.2017 à 06h30

Panique chez les constructeurs européens. L’électrification des bus urbains d’ici à 2025 risque de profiter à Yutong et BYD, très en avance sur ce segment.

La Mairie de Paris fait venir des bus électriques chinois, c'est choquant. " Pierre Lahutte, le président d'Iveco (poids lourds de CNH Industrial, ancien groupe Fiat) exprime brutalement sa colère : " Ouvrir en grand les portes aux industriels chinois, c'est du n'importe quoi, des décisions naïves ! " Ce Français, patron du constructeur italien de poids lourds qui fabrique une bonne partie de ses cars et bus dans l'Hexagone, fustigeait, en début d'année, ceux " qui s'acoquinent avec des industriels dont l'activité est archisubventionnée en Chine ". La Ville de Paris a immédiatement réagi, arguant qu'elle n'avait aucune responsabilité directe dans les achats de bus circulant pour les transports collectifs. Ceux-ci sont en effet de la responsabilité du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), constitué de la ville, mais aussi des représentants de la région et des sept autres départements franciliens.

Au-delà de cette violente polémique, la réalité est bien celle-là : les industriels chinois Yutong et BYD dominent le marché. Sur les quelque 120 000 bus électriques vendus dans le monde l'an dernier, 95 % l'ont été en Chine. Du coup, forts des aides gouvernementales reçues dans l'ex-empire du Milieu et des économies d'échelle enregistrées, Yutong et BYD se retrouvent aux premières loges pour répondre aux desiderata européens. Mieux, pour amadouer les clients, BYD a même annoncé le 23 mars un (petit) investissement de 10 millions d'euros à Allonne (Oise) pour assembler des bus zéro émission à partir de composants importés de Chine. Quant à Yutong, il s'est associé au français Dietrich Carebus Group.
---/---
SUITE: https://www.challenges.fr/automobile/bus-electriques-chinois-pourquoi-les-europeens-sont-a-la-traine_474534
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités EmptyJeu 25 Jan 2018, 07:54

Ce n'est pas du jeu !
Les Chinois devaient fabriquer les tong et les assiettes en plastoc et nous les pays développés leur fourguer les bus.

Ils trichent ! On va leur envoyer macron.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty
MessageSujet: Re: STIF et transports - Ile de France Mobilités   STIF et transports - Ile de France Mobilités Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
STIF et transports - Ile de France Mobilités
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée du tram Bruxelles
» Questions diverses et variées, sur stages et formations
» Fertilité et obésité
» CV / Lettre de motivation irlandaise
» résultat test de migration survie... je n'y comprend rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: