Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 03 Fév 2016, 00:48

Rappel du premier message :

Une femme tue son mari... A deux reprises elle est condamnée à 10 ans de prison par deux juridictions d'assises différentes... qui doivent motiver leurs décisions.

Les jurys étant composés de gens normaux différents tirés au sort parmi la population.

Flanbi décide de la gracier... on désavoue donc à la fois les juges et les jurés.

Un abruti tue un chat... il va directo en prison pour deux ans (on va lui trouver de la place même s'il n'y en a pas pour d'autres)  et tout le monde est content !

Ne sommes nous pas dans un pays qui fonctionne cul par dessus tête ?

conclusion : la vie d'un chat est plus importante que la vie d'un homme fut il violent (peut être aurait il été nécessaire d'agir avant le drame ?)
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 15:09

Rien compris ou ne veut pas comprendre comme d'habitude.
Donc procès d'intention comme d'habitude ! est ce de la provocation ou un manque d'intelligence ? la question se pose...

Tout le monde sait qu'on ne doit pas frapper autrui y compris son épouse sauf ceux adeptes d'une religion qui le prévoit ou pire le recommande.
Si la justice fonctionne normalement et est informée elle sanctionne les gens qui causent des dommages aux autres et elle doit les mettre hors d'état de nuire.
Si la victime ne se fait pas connaitre changer la loi sera sans effet.
Nous allons donc pallier toutes les carences avec un permis de trucider le trouble fête selon des modalités et des moyens matériels à définir.
Logique soutenue par le lobby bobo, gaucho, écolo, se disant pacifiste mais pouvant être violent, anti armes par définition. Nous ne sommes pas à une contradiction près.

Pour diverses raisons la justice n'a pas fonctionné et un crime a été commis.
Que faut il faire ? inventer une nouvelle loi que l'on n'appliquera pas ou appliquer celles existantes qui seraient efficaces en évitant les bains de sang ?

La logique voudrait que l'on fasse fonctionner la justice. Dans un système flanbiesque on n'applique pas les lois, on en invente de nouvelles qui ne seront sans doute pas appliquées. Surtout on ne remet pas en cause le fonctionnement du système judiciaire dont nous constatons tous les jours l'inefficacité et l'inadéquation avec le terrain et ses réalités.

Mais il est vrai que nous sommes dirigés par des théoriciens dont l'abstraction est le domaine d'inaction favori.

Pas grave flanbi prend le temps de la réflexion... c'est un peu tard alors qu'il a comme à son habitude flanqué la pagaille.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 19:18

Libellule a écrit:
Le dilemme est ailleurs et triple voire quadruple.

Les femmes battues qui se taisent et se vengent seules sont accusées de réponse disproportionnée si elles tuent le violent et/ou violeur. Pour le tué par Catherine Sauvage, les deux à priori.

Elles ne disent rien, elles subissent.

Elles portent plainte, la partie adverse, telle est bien l'expression qui convient, plaidera l'affabulation, le consentement, ...

Elles ne disent rien et meurent, un voleur devait roder.

Terrible quadrature du cercle face au machisme assumé mais dissimulé. What a Face Ta gueule, où je t'en fous une autre. Tu l'ouvres, je plaiderai que tu es demandeuse.  Et que tes filles exagèrent. Trois balles dans le dos plus tard, la culpabilité a changé de camp. Le statut de victime se ne dissolvant pas dans l'eau purificatrice de la compassion.

Parfois un coup de cutter du violent laisse la victime du bon côté mais sans vie. La thèse alternative du suicide ne faisant même pas rire.

Pas de lobby défendu, nulle part. Un exposé d' un dillemme qui se pose en 4 points.

Pour rendre la justice convenablement il faut d'abord qu'une plainte existe et ne soit pas classée sans suite.

Le système judiciaire fonctionne une fois la procédure lancée. Mettre du Flanbi et du mépris à tout bout de champ peut perdurer. Cela ne changera rien à l'affaire. Le vivre ensemble entre époux est un sujet grave qui mérite un autre traitement. Pour le moins de la considération.

Le droit de grâce n'est pas une innovation de la Cinquième République, c'était l'un des droits régaliens des anciens rois de France. Si son usage partiel permet de pousser la réflexion des uns et des autres, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'en priver.

study elephant
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 19:39

Ce sera ma dernière intervention : disposer es qualité de chef de l'état du droit de grâce est une chose... encore faut il être assez avisé pour l'utiliser intelligemment et à bon escient.

C'est tout le problème de flanbi : il ne sait pas faire et ce en de multiples domaines.

Si vous n'êtes pas satisfait de mes critiques réitérées de flambi abstenez vous d'en faire de ridicules et souvent mensongères de ceux qui de droite on occupé moins mal (il n'ont pas eu de peine) les mêmes fonctions.

Pour le reste ce fil illustre une fois de plus la stupidité de votre argumentaire qui saute aux yeux du juriste le moins averti.
Inutile de donner plus d'explications techniques qui déboucheraient comme d'habitude sur un échange vicié.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 19:50

Libellule a écrit:


#D’autres pays, notamment le Canada, ont modifié leur droit criminel afin de prendre en compte la spécificité de la situation des femmes victimes de violences qui tuent leur conjoint violent. Des facteurs à prendre en compte pour apprécier si la personne alléguant la légitime défense a agi de façon raisonnable, ont été intégrés à l’art. 34 du Code criminel. Les jurés doivent ainsi tenir compte de: « e) la taille, l'âge, le sexe et les capacités physiques des parties en cause ; f) la nature, la durée et l’historique des rapports entre les parties en cause, notamment tout emploi ou toute menace d’emploi de la force avant l’incident, ainsi que la nature de cette force.

Nous ne pouvons faire l’économie de cette réflexion. Il ne s’agit pas tant de créer un nouveau cas de présomption de légitime défense (comme cela est actuellement propo de leur conjoint ne soient plus exclues de cette cause d’irresponsabilité.

Catherine Le Magueresse#
https://blogs.mediapart.fr/catherine-le-magueresse/blog/271215/de-la-legitime-defense-des-femmes-victimes-de-violences-conjugales

L' intégralité des réflexions. Au regard du cas de Catherine Sauvage et de l'épouse tuée impasse de l'avenir à Fontenay.

study elephant  

Redit le plus sereinement et sérieusement du monde loin de toutes considérations droite-gauche. Merci de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 20:08

Ce qui n'empêche pas que vous ne connaissez absolument rien au protocole médico juridique qui régit une enquête de CBV
En ce domaine les Canadiens n'y peuvent rien...

La manière dont vous expliquez le mode opératoire juridico policier pour justifier que l'on trucide son prochain est digne d'un bibi fricotin des bonnes années.
Les lecteurs vont apprécier l'idée que l'on puisse faire une enquête lorsque les faits qui constituent l'infraction sont ignorés de la police ou de la justice en raison de l'absence de plainte.
Dans le cadre de la nouvelle loi nous engagerons sans doute des policiers spécialistes de la boule de cristal !

Là ce n'est plus du droit mais de la logique... enquêter sur des infractions que l'on ne connait pas ce serait une grande première... nul doute qu'en modifiant la loi on va y parvenir.

La liste des incohérences continue.
Suite des élucubrations sous peu, on ne va pas s'arrêter en si bon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 21:11

Je m'intéresse plus à l'avis des femmes qu'à d'autres plus avertis. Nkm dit des choses intéressantes par exemple. Sophie Marceau aussi :

Sophie Marceau qui a incarné une femme emprisonnée : "Depuis quand la prison est-elle devenue un lieu propice à la "réflexion". Encore une fois, le sort des femmes victimes de violences, est non reconnu par la justice ! 10 ans de "réflexion" en cellule pour arriver à quelle conclusion ? Qu'elle méritait ce que son mari lui infligeait ? Finalement c'est ce que la sentence de la justice laisse entendre. Le jour où notre société respectera le droit des femmes autant que celui des hommes est encore bien loin. "
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 21:44

Lorsque l'on est dans l'incohérence juridique et l'illogisme factuel on tire l'échelle !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 23:02

La logique des femmes ne semble pas être celle de monsieur tout le monde est incohérent. Faut- il s'étonner?

Et dire que c'est à l'initiative de Valérie Boyer, la députée les Républicains (LR) des Bouches-du-Rhône, et avec le soutien de Me Nathalie Tomasini, qu'une pétition signée par trente autres élus de droite et du centre a été adressée au Président pour faciliter la grâce de Catherine Sauvage. Pas grave... Tout est effectivement échelle des valeurs. Humanistes, féministes, anti violences conjugales ou autres.

Valérie Boyer est certainement une bobo...

Même si le meurtre doit être condamné dans notre pays, nous devons prendre en compte le contexte particulier de ce meurtre familial. Avant d'être “criminelle”, Jacqueline Sauvage est avant tout une victime. Victime des violences répétées de son mari. Victime d'un homme qui battait et violait sa femme et leurs enfants», écrit Valérie Boyer dans la lettre qu'elle adresse au chef de l'Etat. L'élue rappelle «qu'une femme décède tous les trois jours sous les coups de son mari, ce qui représente 134 femmes pour l'année 2014». «Sachez Monsieur le président que ces victimes sont souvent bâillonées et peu protégées», souligne la députée.

Jacqueline Sauvage maintenue en détention : "Un signal catastrophique", selon la même députée.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 15 Aoû 2016, 23:13

et ça mouline ! et on en remet une couche...
A l'origine on voulait légiférer, maintenant on fait dans la pitié... et on touille...

allez encore une intervention pour la route de manière à être le denier à poster !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 00:12

Vraiment pour la route alors. La mobilisation se poursuit.xxxxxxxx intervention du webmaster .
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 00:52

Il y a bientôt quatre ans Nora Saint-Gal écrivait sur son blog:

http://norasaintgal.fr/author/nora/page/6/ a écrit:
Encore un 25 novembre pour dire stop aux violences faites aux femmes !
Publié le 23/11/2012 par Nora Saint-Gal

Ce dimanche, nous serons le 25 novembre, la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, ainsi qu’en a décidé l’ONU en 1999.

Après bientôt 5 ans de mandat municipal, exercé à la tête de la délégation aux droits des femmes et pour l’égalité, j’ai l’impression que les années se suivent et se ressemblent. Malheureusement, il est vrai que les chiffres n’évoluent quasiment pas : chaque année, 75 000 femmes sont violées et plus de 150 meurent sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. A peine 10 % des femmes violées portent plainte et environ 2 % des violeurs sont condamnés. Le harcèlement sexuel touche 40 % des femmes en Europe.

Il est quand même nécessaire de rappeler ces chiffres, en prenant bien le temps de se représenter ce qu’ils signifient.

Alors, que peut-on faire quand on est élu-e local-e ? Participer, tout d’abord, à toutes les actions de sensibilisation. C’est ce que je ferai ce week-end, en participant à la Mirabal, une marche-course pour l’égalité, organisée par l’association Tremplin 94, au parc du Tremblay. C’est la 3ème année consécutive que cet événement est organisé et c’est une belle réussite !

Dimanche après-midi, j’assisterai à la clôture de la Quinzaine de la solidarité internationale, où nous écouterons les témoignages de femmes qui mènent des combats ici et là-bas, notamment au Mali, pour leur dignité et leur liberté. Cet événement m’empêchera d’être à la manifestation organisée à Paris : la manifestation partira à 14h de Bastille pour aller au Ministère de la Justice, afin de réclamer une loi-cadre contre les violences faites aux femmes.

Lundi soir, je serai au cinéma Le Kosmos pour une projection, organisée par Femmes solidaires, du film « Les femmes du bus 678″ de Mohammed Diab, qui raconte l’histoire de 3 femmes, habitant Le Caire, qui s’unissent pour combattre le harcèlement pesant que leur font endurer au quotidien des hommes, dans les rues et dans les bus. Cette projection sera suivi d’un débat et sera l’occasion de parler de ce que nous pouvons faire au niveau local.

Car, bien sûr, notre action ne s’arrête pas au 25 novembre et, ce, même si nous ne disposons pas de toutes les ressources, de toutes les compétences, au niveau local, pour venir à bout du phénomène des violences faites aux femmes. En début d’année, le Conseil municipal a adopté un plan d’actions pour l’égalité des femmes et des hommes au niveau local. La mise en oeuvre d’une politique locale contre les violences faites aux femmes en constitue évidemment un axe important.

L’objectif est de créer un réseau efficace au niveau local afin qu’une femme qui dénonce les violences dont elle est victime puisse être accompagnée de la façon la plus coordonnée et la plus efficace possible. Ainsi, le Centre Communal d’Action sociale est dorénavant pourvu d’une référente spécifique pour plus d’efficacité dans l’écoute et le déclenchement des réponses. De plus, nous travaillons ardemment sur la question de l’hébergement des femmes victimes de violences conjugales : traitement prioritaire de leurs demandes de logement, action en synergie avec les bailleurs sociaux de la ville pour qu’ils les prémunissent au niveau juridique, en inscrivant leur nom au bail ou en rayant le nom de leur mari violent.

Nous tâchons aussi de développer des logements d’urgence sur notre territoire : depuis plusieurs mois, l’association Home, que nous soutenons et qui fait un travail remarquable, gère un appartement-relais. Avec l’association, nous avons le projet d’ouvrir au moins un autre appartement de ce type d’ici mi-2013 mais nous proposons aussi aux villes voisines d’adopter le même dispositif : en effet, il apparaît primordial de multiplier ces lieux d’accueil sur le département, pour que nous puissions aussi être en mesure, par-delà nos compétences territoriales, de proposer des solutions d’hébergement hors de la ville.

Enfin, nous essayons également de travailler avec la police, mais nous constatons que les moyens font encore trop souvent défaut et qu’il subsiste des difficultés sur le dépôt et le suivi des plaintes. Sur ce plan-là, seul l’État peut agir !
Source: http://norasaintgal.fr/author/nora/page/6/



Plutôt que de digresser sur des généralités, peut-être qu'un élu au fait de ce qui se passe dans notre ville pourrait nous dire comment les choses ont évolué depuis....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 02:02

Faire de ce combat une mobilisation permanente a du bon. Les tueurs et violents ne prennent pas rendez vous à date fixe annuellement cela se saurait.

Drôle de mot que celui de "généralités".
https://www.change.org/p/francois-hollande-libération-immédiate-de-jacqueline-sauvage/u/17571128?tk=NivykBi1eohhdCc7m5-sjJjCwJTJaXYcWqpCFhmQQKM&utm_source=petition_update&utm_medium=email
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 06:33

Pour mémoire un autre drame plus proche de nous qui a eu lieu lors de la précédente mandature municipale....


http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/20/meurtre-de-la-mere-d-ibrahima-les-rates-de-la-justice_1309016_3224.html a écrit:
Meurtre de la mère d'Ibrahima : les ratés de la justice

LE MONDE | 20.02.2010 à 14h11 • Mis à jour le 20.02.2010 à 14h11 | Par Yves Bordenave

Tanja Pozgaj, mère du petit Ibrahima, 18 mois, est morte, poignardée par son ex-compagnon, mardi 16 février à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Depuis plusieurs mois, la jeune femme était harcelée par cet homme connu de la justice pour des violences répétées contre des femmes. Elle alertait sans relâche, la police, la justice, le maire de sa commune. En vain. Tanja a été tuée par Mahamadou Doucouré, le père du petit Ibrahima, qui la terrorisait.

L'homme a été placé en détention provisoire vendredi 19 février, et mis en examen "pour meurtre avec préméditation sur une ancienne compagne" et "pour enlèvement d'un mineur de moins de 15 ans". Ces deux crimes sont passibles de la réclusion à perpétuité.

La tragédie de Tanja aurait-elle été évitée, si les autorités l'avaient mieux protégée en éloignant Mahamadou de Fontenay ? Le père et le frère de la jeune femme en sont convaincus.

Et c'est aussi ce que semble penser le maire de Fontenay-sous-Bois, Jean-François Voguet. Le 26 novembre, celui-ci avait écrit au préfet du Val-de-Marne, Michel Camux, afin que les services de l'Etat aident Tanja à trouver un logement "en dehors de Fontenay". "Mme Pozgaj se bat quotidiennement pour garder une dignité plus que mise à mal, et protéger son enfant, ayant reçu des menaces de mort par son ex-mari (son compagnon, ils ne sont pas mariés)", précisait l'édile dans ce courrier, dont Le Monde a eu connaissance. Il interférait afin que, au "regard de la détresse de cette femme", le préfet examine "en urgence" ce dossier. La missive est restée lettre morte.

Mahamadou Doucouré, 28 ans, a été interpellé mardi vers 23 heures à Châtillon (Hauts-de-Seine) dans l'appartement où il cachait son fils, qu'il avait kidnappé dans la matinée, avec l'aide d'un complice, lui aussi incarcéré. Le corps de Tanja, 26 ans, avait été découvert lardé de coups de couteau en début de matinée dans l'appartement de son père, à Fontenay-sous-Bois, où elle vivait avec Ibrahima.

Mahamadou Doucouré a reconnu, lors de sa garde à vue, être l'auteur du meurtre. Avant de s'en prendre à Tanja, il avait été impliqué dans plusieurs affaires. Notamment un viol en réunion commis en 2001 et toujours à l'instruction au tribunal de grande instance de Créteil. Il avait séjourné un an en prison, de juin 2006 à juin 2007. Son casier judiciaire comporte trois condamnations, dont une datant du 30 août 2002 pour violence sur conjoint et menaces de mort réitérées.

Depuis plusieurs mois, il multipliait les menaces à l'endroit de Tanja. Visiblement, il ne supportait pas la décision du juge aux affaires familiales de Créteil qui, en 2009, avait confié la garde d'Ibrahima à sa mère, avec un droit de visite pour le père, les week-ends, toutes les deux semaines. Il la harcelait de coups de téléphone malveillants - 205 appels ont été relevés entre le 23 septembre 2009 et le 4 janvier. Fin 2009, il lui écrit : "La façon dont tu me parles ces derniers jours me donne envie de te faire fermer ta gueule à vie."

Tanja s'était plainte plusieurs fois - entre quatre et onze selon les sources - au commissariat de Fontenay-sous-Bois. "Elle n'y allait pas pour boire le thé, mais pour faire état des menaces de mort", s'indigne Me Marie-France Fontana, l'avocate de la famille Pozgaj. "A chaque fois, elle venait là pour déposer plainte", insiste-t-elle. Pourtant, le parquet de Créteil est formel, aucune plainte n'a été enregistrée avant le 4 janvier. Jusqu'à cette date, seules des mains courantes - simples déclarations - attestent des visites de Tanja à la police. Selon un magistrat joint par Le Monde et qui souhaite rester anonyme, il est fréquent que les policiers refusent d'enregistrer les plaintes car elles entrent dans le calcul des chiffres de la délinquance, alors que les mains courantes ne figurent dans aucune statistique.

A la suite de ces menaces, Mahamadou avait été déféré au parquet de Créteil le 7 janvier, et condamné le 9 février à quatre mois de prison avec sursis. La peine était assortie d'une interdiction d'entrer en contact avec son ex-compagne et d'un contrôle judiciaire avec résidence chez ses parents, à Fontenay-sous-Bois, à quelques centaines de mètres de chez sa future victime... Une bizarrerie d'autant plus étonnante que Mahamadou Doucouré était déjà sous le coup d'un contrôle judiciaire qui lui interdisait de demeurer dans le Val-de-Marne depuis juin 2007.

Yves Bordenave
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/20/meurtre-de-la-mere-d-ibrahima-les-rates-de-la-justice_1309016_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 06:43

Aussi dramatiques que peuvent être certaines situations, on peut quand même s'interroger sur les répercutions que peut avoir la médiatisation de l'affaire Jacqueline Sauvage qui est largement présentée uniquement comme une victime devant être gracièe...


https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/une-femme-poursuivie-pour-acte-de-barbarie-sur-son-ancien-mari-montpellier-1471265100 a écrit:
Une femme poursuivie pour actes de barbarie sur son ex-mari à Montpellier

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu lundi 15 août 2016 à 15:36

Une femme âgée de 51 ans a été interpellée samedi soir à Montpellier pour avoir drogué son ex-mari dont elle a ensuite brûlé les parties génitales. Elle a expliqué vouloir se venger après des années de calvaire.

Une femme a tenté de tuer son ex-mari le week-end dernier à Montpellier. Samedi soir elle a en effet drogué son ex-mari avec de l'insuline et du Xanax.

Une fois endormi, elle lui a brûlé les parties génitales en tentant d'enflammer une bombe aérosol.

L'homme âgé de 43 ans est dans le coma. Les médecins sont très inquiets : son pronostic vital est engagé.



Elle affirme avoir vécu un enfer

La femme de 51 ans explique avoir voulu se venger de violences conjugales subies pendant des années. Elle reconnaît n'avoir jamais porté plainte contre son ancien mari, mais avoir vécu un enfer. Elle aurait consulté à plusieurs reprises un médecin pour faire constater ses blessures.

Lors de son audition, elle a évoqué une "haine profonde" et a reconnu qu'elle voulait lui faire du mal. Pas forcément le tuer, mais lui faire du mal pour se venger.

Les enquêteurs parlent d'un "discours cohérent", pas de délire. Mais une expertise psychiatrique approfondie sera nécessaire. Ils veulent comprendre ce qui a pu pousser cette mère de famille à une telle cruauté.

Une information judiciaire a été ouverte pour tentative de meurtre et actes de tortures et de barbarie. La femme devait être présentée ce lundi après-midi à un juge d'instruction pour une mise en examen.
Source: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/une-femme-poursuivie-pour-acte-de-barbarie-sur-son-ancien-mari-montpellier-1471265100
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 07:09

Les violences conjugales. Un combat de tous les jours. Des victimes. Un vrai sujet. Des répercutions évidentes courantes l'un meurt, l'autre va en prison. Reste la recherche sur qui a harcelé pendant des années, qui a violé avant que l'un ou l'autre succombe. Avec plutôt une statistique qui ne plaide pas en faveur de la gente masculine. Même si parfois quelques femmes passent à l'acte avant d'être elles-mêmes trucidées.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-fleau-des-violences-conjugales_1189658.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 07:55

Après le bla bla larmoyant, les condamnations vides de sens, les idées irréelles voire irrationnelles déjantées et les propos mensongers... résolutions pratiques et dispositifs permettant de traiter le dossier ? ZERO pointé !

Comme d'habitude ça cause mais rien de concret au bout du compte.
On va "réunioner", pétitionner, défiler en blanc, débattre et discourir, si possible jeter l'opprobre sur les contradicteurs... qui eux sont dans le concret mais au bout du compte que dalle, rien, nada... ça cause mais ça ne sait pas faire !



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 08:18

Les précisions sur la pétition en cours par son auteure :

Pensez-vous que cette pétition connaîtra le même succès que la première?

Pour l'instant, elle en a plus. La pétition a été lancée il y a trois jours et nous sommes déjà à plus de 100.000 signataires [115.248 soutiens à 15h15 lundi, NDLR]. La dernière fois, nous sommes montés à 400.000 en trois mois environ. Mais au bout de trois jours, nous devions avoir atteint les premiers 20.000. La pétition augmente beaucoup plus vite que la première.

Le parquet a fait appel et sa demande de libération conditionnelle sera réexaminée dans quelques mois. Croyez-vous à une issue positive?

A priori le délai est de trois mois. Cela veut dire encore trois mois supplémentaires pour Jacqueline Sauvage. Avec aucune certitude qu'en appel le tribunal d'application des peines ne confirme pas sa première décision.

"Ils pensaient que ce serait la fin du cauchemar"
Avez-vous pu parler à son avocate ou à sa famille depuis cette décision? Dans quel état d'esprit sont-ils?

J'ai eu l'occasion de parler avec un membre de sa famille : ils ne sont pas bien, ils ne s'y attendaient pas non plus. Ils pensaient qu'elle sortirait et que cela serait la fin du cauchemar. Ils sont aussi en colère contre cette décision qu'ils ne comprennent pas. Il faut continuer pour la famille, pour Jacqueline Sauvage ; il faut montrer que nous les soutenons et que nous ne les avons pas oubliés.

Et Jacqueline Sauvage, comment va-t-elle?
Elle est fatiguée, mais elle garde la tête haute. Elle a dit à ses avocats qu'elle continuerait à se battre et elle garde donc l'énergie pour essayer de continuer à avancer et de pouvoir sortir le plus rapidement possible pour revoir ses filles, ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Anne-Charlotte Dusseaulx - leJDD.fr
http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Affaire-Jacqueline-Sauvage-Une-grace-totale-du-President-eviterait-un-appel-803464
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 15:52

on a connu des pétitions plus importantes débouchant sur des manifestations de masse dont on a pas tenu compte...

In fine : on demande justice et si la justice qui est rendue ne convient pas on manifeste pour que ses décisions ne s'appliquent pas... c'est la "démocratie de gauche" en bref l'état de droit revu et corrigé...

On est infoutus d'avoir des lois pour lutter contre le terrorisme, la gauche unanime ne veut rien changer mais on ne reconnait pas deux décisions de cour d'assises.

Surtout ne votez pas à droite ce sont des "fachos" ! la gauche va nous faire des "tribunaux populaires" pour avoir une justice un peu plus à sa botte.

Il faut que cette supercherie cesse !

flambi va rencontrer le pape, j'espère que cette fois il saura qu'il ne doit pas s'assoir avant que le pape soit assis.... il va lui demander de calmer les chrétiens français qui commencent à se fatiguer de supporter les attentats ou les stupidités du gouvernement sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 17:03

On a aussi connu des révisions de jugement par la force des engagements de certains. La justice a rendu son verdict. Comme il fut rendu un verdict pour l'affaire Drefus. Comparaison n'est pas raison et la justice n'est pas remise en cause ici. Certains se posent la question de la justesse de la dernière décision.

La voie pétitionnaire n'est pas dans le cas d'espèce un j'accuse, mais un appel à réviser un jugement. Ici Jacqueline Sauvage bénéficie, fait notable, du soutien du Procureur de la République, qui considère que la réinsertion lui est accessible, d’autant plus dans un contexte de surpopulation carcérale.

Tout aussi notable, on réalise aujourd’hui que la prison ne serait pas forcément un « lieu propice à la réflexion ».

Anne Sophie Laguens fait un arrêt sur image qui se laisse lire. Je la cite :

#####
Le tribunal de l’application des peines a évalué la dangerosité de l’intéressée, a recueilli l’avis de médecins psychiatres. Les politiques pénales évoluent, faisant primer, selon les périodes, la réparation des préjudices subis par la victime, la mise à l'écart de la société de l’individu dangereux, la force de dissuasion de la sanction ou la réinsertion de la personne condamnée.

Au-delà de la potentielle réinsertion de Jacqueline Sauvage – qui ne fait en réalité pas débat – le tribunal s’est appuyé sur le sens de la peine, sur sa compréhension par l'intéressée. Il motive ainsi sa décision : "Le sens de la peine lui échappe et elle a été confortée dans cette position par les soutiens dont elle a bénéficié, l’évolution très rapide de sa situation pénale et la médiatisation de son affaire."

"L’importante médiatisation de son affaire rend difficile une authentique démarche de réflexion de Mme Sauvage, qui est encouragée à se cantonner dans un positionnement exclusif de victime, sans remettre en question son fonctionnement psychique personnel et sans s’interroger sur sa part de responsabilité dans le fonctionnement pathologique de son couple."

Ce positionnement est-il contestable ? Certainement, et c’est bien l’objet de l’appel. Comment comprendre cette décision ? La femme battue aurait été dépassée par la médiatisation dont elle a fait l’objet, par l’emportement de ses soutiens de tout bord, par le consensus de défense autour de sa personne et de son parcours, devenue prisonnière d’un positionnement.

Elle a été victime, est encore victime, c’est certain. Mais elle a aussi été auteur, ce qui a été reconnu par deux juridictions criminelles différentes. La décision doit-elle pour autant être interprétée comme un désaveu sur le fond ? Un "permis de tuer pour les hommes violents" ? Un encouragement au silence pesant sur le quotidien des violences ? Est-ce qu’elle « méritait ce que son mari lui infligeait » ?
#####
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 18:29

Pourquoi ne pas s'en tenir à la loi en matière de coups et blessures ? c'est plus simple que de tuer et de se retrouver en prison.
Lorsque l'on est battu on va voir la police, on écrit au procureur, on fait faire un certificat médical, on dépose plainte... on attend pas des dizaines d'années pour tuer son mari.
Les filles à priori ne sont pas plus réactives que la mère... on est violée par son père et personne ne parle... on se réveille 30 ans après.

La connaissance complète du dossier et non ce qu'en disent les gens partisans serait sans doute utile mais lorsque l'on fait profession de gesticuler pas la peine d'être objectif... voire même de chercher la vérité.

Doit on rappeler le barnum monté ici même pour une autre affaire manipulée politiquement par le même intervenant ? rien ne sert de leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 22:37

La peur, la dépendance, la méconnaissance de la loi que pourtant personne n'est sensée ignorer. Des contextes propres à chaque cas. Voir plus haut ce que j'appelle la quadrature du cercle ... Être victime ne suffit pas.
Quelques dizaines de milliers de plaintes par an.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mar 16 Aoû 2016, 22:49

tonton christobal a écrit:
---/---
La connaissance complète du dossier et non ce qu'en disent les gens partisans serait sans doute utile mais lorsque l'on fait profession de gesticuler pas la peine d'être objectif... voire même de chercher la vérité.
---/---

Une bonne approche: https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Jacqueline_Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 07:57

Montpellier: Elle torture son mari pour se venger de violences conjugales
Elle a notamment brûlé les parties génitales de son compagnon...  

Publié le 16.08.2016 à 10:30
Mis à jour le 16.08.2016 à 12:53
Un homme de 43 ans est toujours entre la vie et la mort, ce mardi matin. Sa femme a tenté de le tuer ce week-end à Montpellier selon Midi Libre. Elle aurait voulu se venger des violences conjugales qu’elle subit depuis des années, à en croire France Bleu Hérault.
Drogué et torturé
Est-ce une autre Jacqueline Sauvage ? En tout cas, la question se pose après de tels agissements. Une femme de 51 ans s’en est prise violemment à son mari (ou ex-mari), samedi soir. Elle a commencé par le droguer avec de l’insuline et du Xanax pour qu’il s’endorme.
Ensuite, elle lui a brûlé les parties génitales avec une bombe aérosol. La victime a été retrouvée dans son appartement en compagnie de sa femme. Cette dernière a été immédiatement interpellée.
La vengeance d’une femme battue ?
Lors de son audition, elle a expliqué avoir voulu se venger des violences conjugales dont elle est victime depuis des années. Elle n’a jamais porté plainte, mais affirme avoir fait constater ses blessures à plusieurs reprises par un médecin. Elle a évoqué « sa haine profonde » envers son mari.
Les enquêteurs, eux, parlent d’un « discours cohérent ». Cette femme va tout de même subir un examen psychiatrique. Une information judiciaire a été ouverte pour « tentative de meurtre et actes de tortures et de barbarie ».

---------------------------

Lorsque l'on, piétine les lois et que des bonnes âmes sen mêlent pour brouiller les choses...
Continuons à tripatouiller les règles et à raconter n'importe quoi !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 10:25

Les dillemmes sont à régler au cas par cas. Posément.

Dans le blog du nouvel obs

#####

Si le divorce semble total entre le parti pris de l’opinion publique et la décision judiciaire, les ressorts de ces réactions opposées sont pourtant identiques et reposent sur un socle commun : une volonté de simplification des comportements humains. Tandis que l’opinion ne voit en Madame Sauvage qu’une victime, la justice ne voit qu’une coupable.

Pourquoi de tels raccourcis de part et d’autre et qui rassurent-ils ? Comment ne voir qu’une victime chez une femme qui a tué son mari de trois coups de fusil tirés dans le dos ? Comment ne voir qu’une coupable chez une femme victime de violences conjugales sa vie durant ?

Raisonnement manichéen

La société prend fait et cause pour Jacqueline Sauvage en choisissant d’ignorer les doutes concernant les violences antérieures. L’absence de plainte, de certificat médical, de témoignage, de réaction protectrice face aux violences commises sur les enfants, questionne pourtant.

À l’inverse, mais dans un raisonnement tout aussi manichéen, la justice ne fait aucune place aux difficultés de vivre, à la violence sociale, aux constructions identitaires inégales qui rendent les actes complexes. L’institution judiciaire cherche seulement à caractériser une culpabilité et refuse d’entendre les raisons qui ont conduit à un passage à l’acte.

C’est donc un paradoxe suprême que les condamnés se voient souvent refuser leur libération conditionnelle au motif qu’ils ne s’expriment pas assez bien sur leurs actes.

Cette motivation, extrêmement classique, fait obstacle à la libération conditionnelle d’une foule de détenus. Madame Sauvage n’échappe simplement pas au lot commun : pas de remise en liberté possible pour celui qui n’énonce pas les mots parfaits du coupable.

Entrer dans la case "coupable"

On comprend l’idée fondatrice du raisonnement judiciaire : le risque de récidive est probablement moindre chez un condamné qui explique son passage à l’acte. Et d’ailleurs, s’il avait pu s’exprimer avant, il n’aurait probablement pas agi.

Pour pouvoir espérer bénéficier d’un aménagement de sa peine, Jacqueline Sauvage devra donc simplifier son discours et rentrer sans nuance (et peut-être avec un peu d’artifice) dans la case "coupable". Mais dans son cas, le tribunal admet que sa "dangerosité (…) n’apparaît pas caractérisée" et que le "risque de récidive (…) n’est pas avéré".

Dès lors, pourquoi exiger encore d’elle qu’elle se sente coupable de son geste et non victime ? En quoi l’introspection regarde-t-elle le tribunal, si sa médiocrité n’interfère en rien sur la société ? Peut-on d’ailleurs raisonnablement exiger d’une femme qui s’est vécue victime pendant cinquante ans d’adopter un langage de coupable ?

Résistance des juges

Si l’affaire de Jacqueline Sauvage raconte une chose que la société devrait entendre de sa justice, c’est à quel point elle est répressive. Même lorsqu’ils bénéficient d’expertises favorables, d’un entourage, d’un domicile et d’un projet, les condamnés ne sont pas aisément remis en liberté et certainement pas à leur premier essai.

Il reste que la résistance des juges à la pression médiatique est plutôt rassurante. L’attitude aurait-elle été la même s’il s’était agi de libérer un individu dont la vox populi réclamait l’enferment ?

Édité par Julia Mourri
#####
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 16:29

Pour en revenir à nos "trucideuses" de mari nous récoltons ce que nous semons et l'agitation médiatique ne sera à terme sans doute pas bénéfique. Pour ce qu'il en est du désordre de nos institutions est il utile d'en parler on en constate les effets. L'impunité générale, les carences de la justice et la culture de l'excuse dérèglent les modes de pensée. On ne va pas devant un tribunal, on se venge ou un jour on en a assez et on tue... C'est dans la mouvance actuelle plus de loi reconnue on fait selon son bon plaisir, ses pulsions ou l'idée du moment.

Lorsque l'on semble tenter de remettre les choses en perspective la sphère gaucho-bob est en émoi et fait ce qu'elle sait faire le mieux : de l'agitation stérile médiatique. C'est parti pour les envolées lyriques, ça pétitionne et ça commissionne, les trémolos dans le ton, on bat le rappel des "célébrités dont le QI de certaines se rapproche de celui de la moule..

IL est plus facile de faire du copier coller de n'importe quoi écrit par n'importe qui dont la compétence sur le sujet est douteuse pour étayer un raisonnement qui change selon les trouvailles et l'orientation politicarde du moment que de se plonger dans la réalité y compris en mettant les mains dans la crasse ou la misère et de réfléchir par soi-même. Pas grave on occupe le forum et on pense avoir le dernier mot.



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 18:38

Ne pas tout mélanger. Donner son avis est une chose. Chacun le fait plus ou moins brièvement. S'intéresser à tous les avis et les partager une autre.


Dernière édition par Libellule le Mer 17 Aoû 2016, 21:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 18:47

c'est reparti pour les attaques personnelles... on doit être à court de copier coller...

Le niveau du débat s'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 19:17

Nous ne pouvons pas accepter que Jacqueline Sauvage soit en prison ... Il y a 1 heure...

Karine Plassard Militante féministe et co-fondatrice de la branche Grenobloise d’ “Osez le féminisme”.

Avec Carole Arribat et Véronique Guégano, nous sommes à l’origine de la première mobilisation qui a abouti à la grâce présidentielle de Jacqueline Sauvage, en janvier dernier. Sa demande de liberté conditionnelle vient d’être refusée. C’est pourquoi, nous venons de lancer une nouvelle pétition (Eva Darlan nous a rejoint) pour demander une libération immédiate de Jacqueline Sauvage. Nous dénonçons l’acharnement de la justice à ne pas vouloir la faire sortir alors que toute la société est responsable de son geste."

Voir plus haut le lien. C'Est l'actualité du moment sur ce sujet. Smile

Jacqueline Sauvage reste en prison : "C’est absolument monstrueux" (Eva Darlan) par Rédaction de France Info

Eva Darlan, la présidente du comité de soutien à Jacqueline Sauvage.

Le rejet ce vendredi de la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage est la continuation d’une injustice incroyable […] c’est absolument monstrueux", a réagi sur France Info Eva Darlan qui appartient au comité de soutien de Jacqueline Sauvage.

"Vraiment je ne m’y attendais pas",  a déclaré Eva Darlan. "On pensait qu’elle sortirait avec un bracelet électronique, ce qui était déjà énorme. […] [Cette décision], c’est une marque forte de dire qu’on ne touche pas au mec qui cogne." Jacqueline Sauvage a été condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, puis elle a été partiellement graciée par François Hollande.

A LIRE AUSSI ►►► La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage rejetée

Le parquet a indiqué qu’il ferait appel du rejet de la demande de libération décidé par le tribunal d'application des peines de Melun, en Seine-et-Marne. "Heureusement", déclare la comédienne Eva Darlan. "Elle a payé, ça va. Ça fait quatre ans qu’elle est en taule, elle peut sortir."

Eva Darlan se dite prête à reprendre la mobilisation : "On va recommencer à aller dans la rue, recommencer à faire des pétitions, recommencer à faire du barouf."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 21:48

Si Eva Darlan grande conscience nationale a parlé tout le monde doit obéir !
Si elle se met en colère "ça va chier dans le ventilo" je cite un film qui restera dans l'histoire du cinéma : y a t il un pilote dans l'avion ?
Mme Darlan n'est pas au générique c'est dommage.

Ma concierge qui est pleine de bon sens pense le contraire de Mme Darlan et comme elle me rend plus de services que Mme Darlan je suis tenté de lui faire confiance (à la concierge bien sur)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 22:12

En visite en Charente-Maritime, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire des Républicains, s'est exprimée, entre autres, sur l'affaire Jacqueline Sauvage

Sudouest.fr. Que vous inspire la décision du tribunal d'application des peines de Melun qui a refusé la libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, une femme à laquelle vous aviez rendu visite en prison en tant que parlementaire ?

Nathalie Kosciusko-Morizet. Six mois après la grâce partielle du président de la République, Jacqueline Sauvage est toujours en prison. C'est difficile à comprendre. Je n'ai pas envie de rentrer dans la polémique de savoir si c'est un bras de fer entre le président et les magistrats, d'autant que le parquet a fait appel. Au final, c'est humainement douloureux pour Jacqueline Sauvage et sa famille et incompréhensible pour le grand public.

En attendant l'interlude suivant, un petit point sur l' évolution de la pétition :

En quatre jours, le nombre de signataires a dépassé la barre des 130.000, dont l'écrivaine Tatiana de Rosnay, ou encore le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

Extrait de la pétition :

La justice reproche toujours a Jacqueline Sauvage de ne pas avoir déposé plainte. Mais 80% de ces femmes assassinées, avaient déposé plainte et n'ont pas été protégées. Voila pourquoi, les femmes victimes ne deposent pas plainte, car elles ne sont pas entendues !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 22:26

NKM la Hidalgo qui se dit de droite ! ça c'est de la référence ! du béton !

Encore que au niveau des diplômes elle enterre la danseuse de flamenco... mais pour la mairie de Paris elle a loupé son coup.

« La justice c'est comme la Sainte Vierge. Si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe. » (Pile ou face) Audiard



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 22:35

Valérie Boyer, autre LR parmi les 80 soutiens venant des parlementaires de ce côté de l'échiquier de droite:

«Je ne peux plus accepter une Justice laxiste contre des criminels mais ferme contre des femmes victimes de violences conjugales! Jacqueline Sauvage ne sera pas libérée. La Justice maintient en liberté des fichés S et s'acharne sur cette victime. Nous marchons sur la tête! Cette décision de justice est un signal catastrophique envoyé aux femmes battues, c'est insupportable»
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Mer 17 Aoû 2016, 22:45

réformer la justice pourquoi pas ? surtout la justice revue par Taubira ça occupe son remplaçant...
Mais si un homme frappe sa femme la procédure logique et le code pénal ne prévoit pas que l'on puisse le tuer... et encore moins qu'on le fasse

Dommage mais Valéry Boyer et quelques autres n'y pourront rien !

oula ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Ven 30 Déc 2016, 05:02

Un article intéressant dans Le Monde...

http://www.lemonde.fr a écrit:
Grâce de Jacqueline Sauvage : « La vérité n’est pas celle des comités de soutien »

Marie-Jane Ody, secrétaire générale de l’Union syndicale des magistrats, s’insurge contre la décision de François Hollande, par ailleurs unanimement saluée par les politiques.

LE MONDE | 29.12.2016 à 17h26

Présentée comme un symbole des femmes victimes de violences conjugales, Jacqueline Sauvage, dont le cas avait suscité une intense mobilisation, est sortie de prison, mercredi 28 décembre, après avoir été graciée par François Hollande, malgré deux décisions de justice opposées à sa libération. A 69 ans, elle a purgé une partie de sa peine et reste condamnée, mais aucun recours ne pourra la faire retourner en prison pour les faits jugés.

Ce cas particulier soulève un débat plus large sur le droit de grâce dont se sont saisis plusieurs magistrats. Pour Marie-Jane Ody, secrétaire générale de l’Union syndicale des magistrats (USM), syndicat majoritaire, cette décision « gomme » tout le travail judiciaire.
---/---
Pourquoi une partie des magistrats se mobilise-t-elle au lendemain de cette décision ?

Le droit de grâce interpelle depuis de nombreuses années. Mais c’est d’autant plus choquant ici que deux cours d’assise ont prononcé la même peine – et aucune circonstance nouvelle n’est invoquée. Donc on peut penser que c’était la peine qui était considérée comme la plus juste.

Une cour d’assise, c’est trois magistrats et six citoyens en première instance, trois magistrats et neuf citoyens en appel. Ces personnes-là ont été mobilisées pendant plusieurs journées. Elles ont écouté les débats, qui étaient publics.

La justice se rend dans les prétoires, après avoir entendu la cause de chacun. Le fait que Jacqueline Sauvage ait été une femme battue a été largement développé. Cela a été entendu par les jurés qui l’ont pris en compte dans le prononcé de la peine.

L’acte de juger est extrêmement difficile, tous ceux qui ont été jurés le savent. Cela suppose de concilier l’atteinte de la personne qui est poursuivie, de la victime, le parcours de chacun, ce qui aurait pu être fait pour que ce soit évité…

Toutes ces journées de procès sont mises à néant par un pouvoir exécutif qui va trancher, en ayant entendu uniquement un comité de soutien. La vérité n’est pas celle des comités de soutien, c’est celle qui est débattue dans les prétoires avant de rendre la justice.

Ce qu’ont plaidé les avocates de Jacqueline Sauvage devant le président de la République, elles l’ont plaidé par deux fois devant une cour d’assises. Je me demande ce que pensent aujourd’hui les jurés de ces procès-là.

Cela pourrait créer un précédent, les gens se diront que ce qu’on n’a pas obtenu devant une juridiction, on l’obtiendra du président de la République.
---/---
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/12/29/grace-de-jacqueline-sauvage-la-verite-n-est-pas-celle-des-comites-de-soutien_5055402_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 02 Jan 2017, 20:26

Des mouvements féministes ont impulsé une campagne à partir de la condamnation de Jacqueline Sauvage à dix ans de réclusion criminelle pour avoir tué son mari.

L'histoire que l'on nous raconte est effectivement épouvantable. Jacqueline Sauvage, femme sous emprise d'un mari violent, violeur et incestueux, venant d'apprendre le suicide de son fils et après une ultime raclée, se serait rebiffée pour tuer le monstre. .

Le juriste est pourtant interpellé par une donnée incontournable: après une instruction criminelle approfondie dont personne n'a contesté la régularité, deux cours d'assises successives n'ont pas retenu ce récit. Elles ont considéré que la légitime défense n'était pas établie, et que la responsabilité de Jacqueline Sauvage était entière dans le meurtre injustifiable de son mari. Sauf à considérer que les 21 citoyens et 6 magistrats constituant les deux jurys ayant statué étaient tous les tenants d'un patriarcat violent, cela constitue un sérieux problème.

Le dossier fait apparaître que la clameur est tout simplement fausse.

Jacqueline Sauvage est restée mariée 47 ans avec un homme dont elle a eu 4 enfants. Les violences qu'elle aurait subies durant toute cette longue période ne sont attestées que par un seul certificat médical récent. Même si des témoignages de voisins et de relations parlent d'un homme manifestement colérique.

Concernant les accusations d'inceste, celles-ci n'ont été formulées que plus de trente ans après les faits allégués, et dans le cadre d'un soutien total des filles à leur mère .

Concernant le contexte familial des Sauvage il est intéressant de rappeler que les quatre enfants du couple avaient fait leur vie depuis longtemps, l'aînée ayant déjà 50 ans… Que la présentation d'une fratrie dévastée par le caractère monstrueux du père ne résiste pas à l'examen du dossier.

Autre détail déplaisant, l'épisode du suicide du fils la veille du meurtre est souvent présenté comme étant aussi à l'origine du déclic. Problème: Jacqueline Sauvage ne le savait pas quand elle a abattu son mari. Les débats ont plutôt fait apparaître un fils trouvant dans la mort le moyen d'échapper à l'emprise de la mère.

C'est sans doute ce récit qu'on retenu ceux qui sont intervenus dans ce dossier et ceux qui l'ont jugé, en toute connaissance de cause après une procédure dont personne n'a contesté la régularité.


Dans cette affaire les choses semblent différentes de celles que l 'on nous a présentées.


Ce texte ci-dessus est un résumé de :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/01/29/31003-20160129ARTFIG00268-affaire-sauvage-ne-pas-confondre-justice-et-feminisme.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 02 Jan 2017, 21:37

Lorsque la démagogie est érigée en mode de gouvernement doit on être surpris de voir les gardiens des institutions se retrouver aux premières loges entrain de les bafouer ?

Ce sont les mêmes qui nous pompent de l'air avec les valeurs de la république, sont infoutus de les respecter et encore moins d'en assurer la sauvegarde...

La fin de mandat dépasse veulerie les bornes imaginables.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 02 Jan 2017, 22:04

Deux droits, un jugement non remis en cause et celui qui permet de gracier une personne. Aucune institution ne bafoue l'autre. Entretien avec L’avocat général à la cour d’appel de Douai, qui avait requis l’acquittement d’Alexandra Lange :

– Que pensez-vous de la décision de François Hollande, qui a gracié Jacqueline Sauvage, mercredi ?

« C’est une excellente décision, qui ne peut d’ailleurs pas être remise en cause. À ce propos, je suis surpris que certains syndicats de magistrats semblent découvrir l’article 17 de la Constitution, qui prévoit ce droit régalien. C’est, en fait, une façon de déplacer le sujet : on évite ainsi de parler des violences faites aux femmes et des difficultés qu’on a à les prendre en compte. »

– Mais on n’est pas ici dans un contexte de légitime défense, comme dans le cas d’Alexandra Lange, pour laquelle vous aviez requis l’acquittement…

« Non, c’est vrai. Je trouve d’ailleurs que la défense a été très maladroite en plaidant la légitime défense. Mais cette affaire doit être appréciée en fonction du contexte de violence qui doit déboucher sur des circonstances atténuantes. Et même très atténuantes. C’est d’ailleurs ce qui doit se passer dans toutes les affaires : on doit examiner les éléments qui expliquent le passage à l’acte. Celui-ci intervient rarement sans explications. C’est le travail du juge de les déterminer, et le cas échéant de retenir des circonstances atténuantes. »

– Certains d’entre eux ont expliqué que Mme Sauvage n’exprimait pas de remords…

« Je suis très choqué par ces attendus-là. J’ai dit que mes confrères magistrats avaient peut-être confondu leurs robes avec celle des prêtres. Car enfin, qui sommes-nous pour faire ainsi la morale ? Le tribunal n’est pas un confessionnal !

Il y a là un vrai problème de prise de conscience, et aussi de corporatisme. Dire que les décisions de justice ne doivent pas être remises en question n’est pas normal. Nous devons être capables de commenter nos décisions. Et surtout, de ne pas attaquer le droit de grâce. Car ici, c’est vrai, deux décisions de condamnation ont été rendues par des jurys populaires, mais paradoxalement, si on en croit l’opinion, la décision de grâce présidentielle a été rendue au nom du peuple français ! »

– La loi doit-elle évoluer ?

« Non, ce sont surtout les consciences qui doivent évoluer. Les textes existent, ils doivent être appliqués, voilà tout. Il faut prendre conscience de ce fléau, et pas seulement au moment où on braque les projecteurs sur une affaire en particulier. On parle d’Alexandra Lange, de Jacqueline Sauvage, mais il y en a des milliers d’autres. La société est prompte à s’indigner sur un cas, mais dans le quotidien, on l’entend peu. J’entends souvent dire, aux assises, qu’on ne peut savoir ce qui se passe derrière une porte fermée. Moi, je dis qu’on a parfois le devoir de mettre le pied dans l’entrebâillement de cette porte. Quand des indices laissent penser qu’une femme est en danger, que des enfants sont en danger… »
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 02 Jan 2017, 22:17

Remarquable démonstration de la manipulation juridique au service de la démagogie...

Ce n'est certainement pas en accumulant les arguties boiteuses que l'on peut rendre cohérent ce qui ne l'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 11:34

http://www.lemonde.fr a écrit:
Le Monde.fr avec AFP | 12.08.2016
---/---
Le TAP de Melun a jugé que la médiatisation et le soutien à l’égard de Jacqueline Sauvage ne permettaient pas l’introspection nécessaire à la prise de conscience de son acte. Dans la motivation de sa décision, dont un extrait a été tweeté par Me Eric Morain, avocat au barreau de Paris, le tribunal relève en effet que « l’importante médiatisation de son affaire rend difficile une authentique démarque de réflexion pour Mme Sauvage, qui est encouragée à se cantonner dans un positionnement exclusif de victime ».
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/12/la-demande-de-liberation-conditionnelle-de-jacqueline-sauvage-rejetee_4981797_3224.html[/quote]


Et aujourd'hui à la télévision après avoir été graciée par le Président de la République....

http://www.lepoint.fr a écrit:
Jacqueline Sauvage ne se sent "pas du tout coupable"

Jacqueline Sauvage a été condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari et finalement graciée par François Hollande en décembre dernier.
Source AFP

Publié le 06/01/2017 à 21:48 | Le Point.fr

Jacqueline Sauvage, libérée de prison après avoir été graciée par François Hollande, a dit vendredi qu'elle ne se sentait "pas du tout coupable" du meurtre de son mari violent pour lequel elle avait été condamnée à dix ans de prison, et a remercié le chef de l'Etat. "Je ne suis pas du tout coupable", a répondu Jacqueline Sauvage, interrogée au journal télévisé de France 2, lors de sa première intervention depuis sa libération le 28 décembre après quatre ans derrière les barreaux. Cette femme de 69 ans avait tiré trois fois dans le dos de son époux, le tuant après 47 ans d'une vie commune marquée par les violences conjugales. Lors des procès, en octobre 2014 puis en appel en décembre 2015, les trois filles de Jacqueline Sauvage avaient témoigné à charge contre leur père, expliquant avoir été violées et battues, comme l'avait été leur mère. Cette libération, "je n'en reviens toujours pas", a réagi Jacqueline Sauvage. "Je remercie beaucoup M. Hollande" qui "a été très sensible et a écouté vraiment mes filles".
---/---
Source: http://www.lepoint.fr/justice/jacqueline-sauvage-ne-se-sent-pas-du-tout-coupable-06-01-2017-2095220_2386.php


Dernière édition par a.nonymous le Sam 07 Jan 2017, 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 17:48

Visiblement elle n'a toujours pas compris... peut être un début d'explication à ses problèmes avec son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 19:37

Comprendre...

La grâce pleine et entière de Jacqueline Sauvage a été annoncée le 28 décembre. La fin d'un combat de quatre années pour cette femme de 69 ans accusée du meurtre de son mari violent et abusif, condamnée en 2014 à dix ans de prison. Sa libération a été accueillie comme un soulagement par sa famille et ses nombreux soutiens dans lequel on trouve des personnalités telles qu'Eva Darlan, Anny Duperey, Sophie Marceau et Isabelle Adjani. Cette dernière a publiée une tribune dans le magazine Elle pour faire part de son sentiment après la décision du président de la République François Hollande de la libérer.

Femme et citoyenne engagée, dernièrement vue dans un film sur un sujet de société brûlant - Carole Matthieu -, Isabelle Adjani se présente comme une artiste idéale pour réagir à la grâce et libération de Jacqueline Sauvage : "C'est cet homme qui avait d'abord tué Jacqueline Sauvage, à force d'effroyables violences quotidiennes. (...) Jacqueline Sauvage a purgé sa peine en enfer. (...) En se sauvant, elle se condamnait. Elle est Antigone. En commettant ce crime qui est puni par la justice des hommes, elle a rendu sa dignité aux femmes dont les dépouilles anonymes viennent encombrer les statistiques qui accusent notre indifférence et notre lâcheté. (...) Sa dignité lui est restituée."

Article dans Elle plus complet.

Selon JULIEN DE RUBEMPRE :

L’affaire Jacqueline Sauvage est une version moderne d’Antigone, version Claude Chabrol. La justice personnelle face à la justice de l’État.

Créon, cet éternel salaud, qui a tenu bon.

L’État de droit dispose pourtant du « monopole de la violence légitime ». En d’autres termes, seul lui peut contraindre, enfermer, ou faire usage de la force. Antigone Sauvage a fait justice elle-même : cela est excusable sur un plan purement humain. Toute forme de violence est répréhensible, abjecte. Encore plus lorsque cela concerne les femmes et les enfants. Peut-on néanmoins libérer pour avoir tué à cause ?

Il y aura donc une jurisprudence Jacqueline Sauvage. Antigone a toujours récolté les faveurs populaires, de Sophocle à Anouilh. Hollande n’a pas voulu être Créon.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 20:11

IL convient peut être d'arrêter de bavasser et de raconter n'importe quoi !
Ce qui vaut pour nos politicards, les pseudo intellos et les artistes qui se prennent pour ce qu'elles ne sont pas.

Lorsque l'on est victime de sévices on ne reste pas 30 ou 40 ans passive pour ne pas aller déposer une plainte surtout si les enfants en sont aussi victimes.

Lorsque l'on est battue on ne tire pas dans le dos de son mari ce qui relève selon les circonstances de la qualification de meurtre dans le meilleur des cas ou d'assassinat dans le pire.

Il est incohérent moralement et juridiquement impossible d'être innocent d'un meurtre ou d'un assassinat.

Que la criminelle soit assez stupide pour ne pas se rendre compte de son acte est une chose, visiblement sa conduite ne donne pas l'image d'une personne bien équilibrée, que d'autres cautionnent un crime en est une autre et que l'on veuille lui donner raison dépasse les bornes.

Avec certains intervenants c'est habituel on discute, on ergote, on tripatouille la vérité, on triture les faits pour justifier le mensonge.
Les agités du bocal sont en route et rien ne va arrêter leur stupidité.
ON pourra faire écrire des articles par n'importe qui dans n'importe qu'elle feuille de choux cela ne changera rien à la vérité.

Cette femme est une criminelle et visiblement si elle est sincère elle n'a toujours rien compris !

Dans le genre de logique à la con cette affaire me fait penser à Rouillant remis en liberté après avoir tué deux personnes et commis des attentats qui trouve "braves" les poseurs de bombes et tueurs islamistes...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 20:22

Et ça continue...

lorsque l'on est assez stupide pour ne pas comprendre la différence entre l'innocence et la grace... il faut tirer l'échelle.

J'espère que lorsqu'une victime d'un vol ou d'une agression ira tranquillement la semaine suivante balancer trois ou quatre coups de flingues à celui qui l'a frappé on ne sera pas surpris...

Jurisprudence Sauvage pour tous !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 20:42

II est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral.

Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation. Elle nous montre qu'un même processus mortifère est à l'oeuvre, qu'il s'agisse d'un couple, d'une famille ou d'une entreprise, entraînant les victimes dans une spirale dépressive, voire suicidaire. Ces violences insidieuses découlent d'une même volonté de se débarrasser de quelqu'un sans se salir les mains.

Car le propre du pervers est d'avancer masqué.
C'est cette imposture qu'il faut dévoiler pour permettre à la victime de retrouver ses repères et de se soustraire à l'emprise de son agresseur. S'appuyant sur son expérience clinique, l'auteur se place en effet, en tant que victimologue, du côté des personnes agressées pour que le harcèlement qu'elles subissent quotidiennement soit pris en compte et nommé pour ce qu'il est : un véritable meurtre psychique.

Le sujet du harcèlement moral reste largement inédit en France.

http://www.mariefrance-hirigoyen.com/fr/ses-ouvrages/le-harcelement-moral
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 20:47

et on tergiverse pour noyer le poisson ... c'est de l'argumentaire de môme de 5 ans.

Lorsque l'on est victime d'un acte on dépose une plainte on attend pas 30 ou 40 ans pour tuer celui que l'on accuse...

Lorsque l'on tue on est un meurtrier ou un assassin selon les circonstances. Point final.

Il se trouve qu'en France comme dans d'autres pays le meurtre et l'assassinat sont des faits punissables dommage... pour certains et heureusement... pour d'autres.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 21:02

Tonton christobal a écrit:
Lorsque l'on tue on est un meurtrier ou un assassin selon les circonstances. Point final.
homicide involontaire, légitime défense, acte de guerre, et même actions de "neutralisation et d'élimination" commandées et exécutées sans jugement.
On peut aussi tuer par indifférence ou par prosélytisme idéologique

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 21:58

Dénoncer ou se taire. La honte de dire ou la soumission. Le dilemne est connu. Les rapports dominés dominants ne se règlent pas par des yakafocons. Combien de mains courantes ou de plaintes sans suite? Trop ou pas assez? Pour ma part, je ne saurais dire. Rompre le silence? L'idée progresse. Tant mieux.

Le débat est grand ouvert. C'est de toute façon mieux que de prétendre que le débat n'a pas lieu d'être, car on ne discute pas avec certaines personnes qui défendent le débat contradictoire sans se défausser.

Condamnée et graciée. On en est là. La condamnation est validée. La grâce doit l'être. Il n'y a pas substitution de l'une à l'autre.

Si la grâce présidentielle ressemble donc à une réduction de peine, elle n'efface en aucun cas la décision de justice du casier judiciaire. Cette propriété ne concerne en effet que l'amnistie, une mesure qui ne s'applique pas à une seule personne mais concerne des individus concernés par une ou plusieurs catégories d'infractions, comme c'était le cas lors de la traditionnelle amnistie de janvier.

De fait, malgré la grâce totale accordée par le chef de l'État, la condamnation de Jacqueline Sauvage restera donc bien inscrite sur son casier judiciaire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 23:47

Gérard a écrit:

homicide involontaire, légitime défense, acte de guerre, et même actions de "neutralisation et d'élimination" commandées et exécutées sans jugement.
On peut aussi tuer par indifférence ou par prosélytisme idéologique

le fusil de chasse qui part en rafale et qui malencontreusement loge 3 balles dans le dos d'un quidam... c'est nouveau et va passionner les experts armuriers. L'imprudence comme l'accident risquent d'être délicats à invoquer.
Pour les homicides sans jugement décidés par l'autorité supérieure cela s'appelle la "raison d'état"
La légitime défense est elle connue pour être la raison absolutoire de l'homicide volontaire donc ni crime ni délit...
L'homicide involontaire n''est ni un meurtre ni un assassinat d'autant plus que le législateur a pris la peine d'en faire une infraction précise... et bien définie.

Sauf à vouloir touiller pour justifier l'injustifiable on s'en remet aux textes. Dommage pour les supposés intellos médiatiques et les politicards de caniveau qui veulent à défaut de faire les lois expliquer comment ne pas les respecter.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Sam 07 Jan 2017, 23:54

On peut donc tuer sans être pour autant un meurtrier ou un assassin.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Dim 08 Jan 2017, 03:44

Gérard a écrit:
On peut donc tuer sans être pour autant un meurtrier ou un assassin.

j'ai écrit me semble t il "selon les circonstances"... mais il n'en reste pas moins que dans le cas qui fait l'objet du débat la qualification n'a pas fait de doute pour deux juridictions d'assises.

Libre à celui qui veut y voir autre chose de tournicoter autour du pot pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13679
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   Lun 13 Fév 2017, 07:54

Jacqueline Sauvage va-t-elle abandonner ses droits d'auteur à une association venant en aide aux femmes battues ?

http://actu.orange.fr a écrit:
Jacqueline Sauvage prépare un livre

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 février 2017 à 14h00

TÉMOIGNAGE - Depuis sa sortie de prison, Jacqueline Sauvage s'est mise au travail pour raconter sa douloureuse histoire dans un livre, qui paraîtra au début du mois de mars, selon une information du Journal du dimanche.

Elle veut faire connaître sa vérité. Sa version des faits, depuis son quotidien avec un homme extrêmement violent, jusqu'à sa libération de prison après quatre ans derrière les barreaux, à la suite d'une grâce accordée par le président de la République, en passant par le procès qui l'a vue condamnée à 10 ans de réclusion pour meurtre.
---/---
Alors que de nombreux éditeurs la courtisaient, Jacqueline Sauvage a été convaincue par la directrice éditoriale de Fayard, Sophie Charnavel, selon le JDD. À 69 ans, Jacqueline Sauvage publiera donc son récit au début du mois de mars, dans un ouvrage dont le titre reste encore secret.
Source: http://actu.orange.fr/france/jacqueline-sauvage-prepare-un-livre-magic-CNT000000CUALo.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage   

Revenir en haut Aller en bas
 
La justice fonctionne bien... sauf ... - Affaire Jacqueline Sauvage
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» X Wing un future qui nous veux du bien (sauf à la carte bleu)
» « François Hollande, accordez la grâce présidentielle à Jacqueline Sauvage »
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» PETITION POUR M'AIDER A ATTAQUER LA MDPH ET LA CPAM EN JUSTICE
» petit craquage mais bien ciblé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: