Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Empty
MessageSujet: Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !   Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! EmptyMar 09 Fév 2016, 13:52

AFP 09-02-2016 - 13:09

Quotas de réfugiés : la lente réaction de l'UE


Le projet phare de Jean-Claude Juncker pour endiguer la crise migratoire, qui ambitionne de répartir les réfugiés entre les 28 pays de l'UE, risque de se déliter devant la mauvaise volonté affichée par les Etats membres, selon des diplomates et des experts.
Depuis l'adoption du mécanisme en septembre pour répartir 160.000 demandeurs d'asile depuis les pays en première ligne, la Grèce et l'Italie, les pays de l'Union européenne avancent à pas de tortue: à peine 500 personnes ont profité du système en quatre mois.
Architecte de ce plan, censé endiguer l'arrivée de plus d'un million de migrants sur le sol européen en 2015, le président de la Commission européenne a juré qu'il "n'abandonnerait pas".
Mais les doutes grandissent sur les chances de succès du projet dit de "relocalisation" des réfugiés alors que les Etats traînent des pieds et que les passeurs font preuve d'une ingéniosité toujours renouvelée.
"Les gens (impliqués) craignent que le projet échoue. Certains perdent espoir et d'autres exploitent ce sentiment", confie un diplomate européen à l'AFP.
Plusieurs sources européennes pointent du doigt plusieurs facteurs.
Certains pays comme la France, la Belgique ou la Suède veulent prendre le temps d'identifier de potentiels jihadistes parmi les arrivants après les attentats de Paris.
Parmi les autres causes du retard, figurent le manque de capacité d'accueil ou d'écoles pour les demandeurs d'asile, les problèmes logistiques pour affrêter des vols, voire, pour certains Etats, le refus d'accueillir de larges populations de musulmans ou d'Africains.
"Ils ne veulent pas de Noirs, pas de familles nombreuses, ils nous demandent plus de sécurité", reconnaît le ministre grec de la Politique migratoire, Yannis Mouzalas, précisant que moins de la moitié des 28 ont offert des places pour les réfugiés.
Les pays d'Europe de l'Est sont les plus hostiles, selon des responsables oeuvrant à l'application du mécanisme de répartition, conçu pour venir en aide à ceux qui fuient la guerre en Syrie et en Irak.
Ainsi le Premier ministre populiste hongrois Victor Orban a décrété que "l'islam n'a jamais fait partie de l'Europe".
De l'autre côté, Athènes et Rome ont mal digéré les critiques jugeant "trop lente" la mise en place des "hotspots", centres d'enregistrement des nouveaux arrivants chargé de distinguer les réfugiés aptes à la protection internationale des migrants économiques.
"C'est le jeu des reproches", déplore M. Mouzalas.
La Grèce, principale porte d'entrée depuis la Turquie, est la plus exposée.
De nombreux Etats membres craignent qu'en cas d'échec à renforcer sa frontière extérieure --qui est celle de l'Union européenne--, l'espace Schengen, eden de la libre-circulation, ne s'effondre, au moment où se multiplient les rétablissements de contrôles aux frontières.
L'inefficacité du mécanisme pousse les migrants sur les routes pour tenter de rejoindre par leurs propres moyens leurs destinations privilégiées comme l'Allemagne et la Suède. Beaucoup d'entre eux ne souhaitent pas être transférés vers les pays moins riches du sud ou de l'est de l'Europe.
"Le sentiment à Bruxelles est que ce projet (de répartition) ne sera jamais correctement appliqué, qu'il est trop idéaliste", admet un diplomate est-européen.
En outre, alors que les violences à caractère sexuel du Nouvel An en Allemagne ont alimenté les controverses, la Commission européenne n'est pas parvenue à plaider la cause de l'intégration des réfugiés, regrette ce diplomate.
"La seule chose que l'on voit en Europe centrale et de l'est, ce sont les expériences (d'intégration) en Europe occidentale, qui sont absolument horribles, surtout de la façon dont elles sont relatées dans les médias", explique-t-il.
Pour le président du think tank Migration Policy Institute Europe, Demetrios Papademetriou, le peu d'empressement des gouvernements européens est dû au fait que "personne n'entrevoit la fin" de la crise migratoire.
La Commission, elle, met en garde contre un rejet de sa politique migratoire, en faisant une comparaison avec la crise financière de 2010.
"Beaucoup ont spéculé sur un échec de l'euro mais cinq ans plus tard le rétablissement est en cours et l'UE table sur une croissance cette année", rappelle une porte-parole de la Commission.
"Nous avons posé les jalons d'une politique durable en matière de migration, l'appliquer est nécessaire", plaide-t-elle.

--------------------------------

Moralité : on s'est foutu dedans mais on continue toujours plus fort !

doit on envisager de leur botter le cul pour les foutre dehors ?


Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Empty
MessageSujet: Re: Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !   Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! EmptyMar 09 Fév 2016, 15:22

Bis repetita

Si on tape réfugiés dans Recherche on peut rester utilement dans une rubrique dejà ouverte. La preuve en image

Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Screen10

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Empty
MessageSujet: Re: Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !   Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! EmptyMer 10 Fév 2016, 14:11

On s'est planté mais reprenez en un peu !

Nous sommes les chefs "taisez vous !"  nous ne savons plus quoi faire, nous n'avons écouté personne, nous avons fait n'importe quoi... mais c'est à vous de vous démerder !



---------------------------

AFP 10-02-2016 - 13:24
L'UE exhorte les 28 Etats membres à accélérer l'accueil des réfugiés

La Commission européenne a exhorté mercredi à nouveau les 28 Etats membres à accélérer l'accueil des réfugiés et à appliquer le mécanisme de répartition décidé par les dirigeants européens, alors qu'à peine 500 migrants en ont bénéficié.
"J'ai écrit une lettre aujourd'hui (mercredi) à chacun des (28) ministres de l'Intérieur avec un message clair et fort pour leur rappeler qu'ils sont liés par les décisions sur la répartition des réfugiés, qui doivent être appliquées immédiatement face à l'urgence de la situation", a déclaré Dimitris Avramopoulos lors d'une conférence de presse à Bruxelles.
En septembre dernier, les 28 s'étaient mis d'accord, très difficilement, sur deux mécanismes de répartition au sein de l'UE pour l'accueil de 160.000 personnes arrivées en Grèce ou en Italie. Selon le dernier recensement de la Commission, le processus est depuis particulièrement lent avec seulement 218 candidats "relocalisés" depuis la Grèce et 279 depuis l'Italie.
Seuls 15 Etats membres ont offerts des places, regrette Bruxelles, soit 1.081 places pour la Grèce et 966 pour l'Italie. Dans ce deuxième cas, la lenteur du processus est liée au faible nombre de migrants éligibles à l'asile sur le territoire italien, est-il précisé.
La Grèce, de son côté, a amélioré ses capacités d'enregistrement et ses infrastructures pour loger et transférer les migrants, même si plus de 12.300 places manquent encore sur les 50.000 promises par Athènes en octobre.
"C'est le moment pour chacun de montrer plus de responsabilités", a insisté M. Avramopoulos.
La Commission européenne a par ailleurs proposé de suspendre pendant un an 30% des relocalisations prévues en Autriche face à l'afflux de migrants sur son territoire

-------------------
ça c'est de la politique européenne ! avec de tels chefs on va aller loin !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Empty
MessageSujet: Re: Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !   Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Chou à St Saens (76).
» Hamid nous a quittés...
» 3ami Djillali Larqué nous a quitté...
» C'est choquant... mais c'est la vérité !
» recette originale avec des chou fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: