Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Krach boursier 2016

Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMar 09 Fév 2016, 23:09

Dans Economie Matin ; le miroir aux Alouettes des faux riches....

######

L'année 2016 ne risque pas de redonner le sourire aux économies mondiales... en janvier 2016 le FMI a revu à la baisse sa prévision de croissance globale et les indices qui nous parviennent de la Bourse en ce début d'année ne laissent guère place à l'optimisme. Sommes-nous à l'orée d'une nouvelle crise boursière majeure, un Krach comme celui de 2008 (crise des subprimes) ou de 2000 (explosion de la bulle Internet) ?

Bientôt l'explosion de la bulle du high-tech ?

La théorie qui dit qu'une crise boursière survient tous les 7 ans n'est pas réellement prouvée mais les indices tendent à montrer qu'une nouvelle crise se prépare. Depuis début 2016 les choses vont mal en Bourse et ce sont les valeurs high-tech qui souffrent le plus : Tesla Motors a perdu 32 %, Tripadvisor 31 %, Amazon 25 %, Netflix 27 %... même des valeurs comme Apple sont frappées : la marque à la pomme a chuté de 10 %. A Wall Street le Nasdaq a perdu, en moyenne, 12,9 % depuis le 1er janvier 2016.

La crise des valeurs boursières outre-Atlantique n'épargne pas l'Europe : le 8 février 2016 les pertes ont été généralisées. Le CAC40 a cédé 3,2 % (depuis le 1er janvier il a perdu 12,3 %) et s'approche des 4 000 points, le Dax allemand a chuté de 3,3 %... la perte la plus lourde l'aura payée Athènes avec une chute de 7,87 % sur la séance, au plus bas depuis 25 ans.


La peur de la crise et... l'amour pour les valeurs sûres

Les investisseurs se souviennent encore de la crise des subprimes et ne comptent pas refaire les mêmes erreurs. La tendance est donc à l'aversion pour le risque : toutes les valeurs "risquées" sont en chute libre tandis que les valeurs sûres, notamment les obligations d'Etat, sont très appréciées. L'or, de son côté, continue sa hausse et clos la séance du 8 février 2016 à 1 194 dollars l'once (+3,18 %).

Le pétrole est de nouveau passé sous les 30 dollars le baril le 8 février 2016, annulant les gains de la semaine du 1er février : les pays de l'Opep n'ont toujours pas trouvé d'accord pour faire remonter les prix. Résultat : les groupes pétroliers continuent de perdre de l'argent et la tendance aux licenciements massifs (200 000 emplois détruits en 2015) ne devrait pas s'inverser.

Une crise boursière sur fond de crise géopolitique

Outre les craintes sur les valeurs high-tech que certains estiment être une véritable "bulle" prête à exploser, la Bourse souffre aussi des tensions géopolitiques. La Corée du Nord et ses essais de missile longue portée vivement critiqués, l'Iran et l'Arabie Saoudite, la crise des migrants... et en Europe le Brexit qui menace de faire exploser l'Union Européenne.

Difficile de croire, en voyant la situation, qu'il n'y a pas un véritable risque que nous soyons à l'orée du 3ème krach boursier du 21ème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMar 09 Fév 2016, 23:16

Et de Central charts pour compléter

######

Alors que certains indices boursiers continuent d'enregistrer de nouveaux plus hauts historiques :
- Le DAX au dessus des 11'000 points
- Le Dow Jones au dessus des 18'100 points

Tous les investisseurs commencent réellement à se demander quand est ce que la bulle du quantitative easing va exploser?

Tant qu'il y aura quantitative easing, il n'y aura pas de krach boursier. Il est possible que les marchés corrigent un peu; Mais il ne s'agira que d'une simple correction technique avant que le gonflement de la bulle ne se poursuive encore et encore...

Tout le monde connait le viel adage : "Acheter au son du canon, vendre au son des violons"

Dans tous les cas, il y aura krach boursier; pourquoi?

- Si l'économie mondiale renoue réellement avec la croissance, que chaque pays parvient finalement à couvrir son déficit budgétaire, il n'y aura alors plus de quantitative easing (ou d'espoir de quantitative easing futur); Ce sera alors l'heure des "violons"... Dès lors que l'on entendra que le quantitative easing a bien porté ses fruits, que les économies renouent avec la croissance, la baisse du chômage, la baisse du déficit,... etc... IL FAUDRA ABSOLUMENT VENDRE (et non acheter).
Le quantitative easing fait que les bourses marchent sur la tête; A la limite, plus les nouvelles sont mauvaises, plus il faut continuer d'acheter; Mais dès lors que l'on entendra de bonnes nouvelles, il faudra absolument vendre.
La baisse à anticiper doit être mesurée en fonction du mouvement haussier de la bulle. Plus le mouvement haussier de la bulle sera important, plus la baisse sera importante.

- Si le quantitative easing ne mène finalement nul part...

Que les banques centrales ont abaissé leur taux d'intérêt au minimum possible, et ont multiplié leur opération sur la planche à billet, mais que finalement le chômage, le déficit et la décroissance continue d'augmenter... Les opérations de quantitative easing n'auront finalement servi qu'à créer de l'inflation, et à enrichir les banques...

L'heure des "violons" sera donnée au moment où il sera dit clairement que les opérations de quantitative easing n'ont abouti à rien... La chute sera plus longue à venir dans ce cas de figure, mais risque d'être encore plus rapide et sévère!

Dans ce deuxième scénario, on est proche du chaos...

Quels seront les gagnants dans cette histoire? La Chine? La Russie?

Je pense que nous allons plutôt vivre ce deuxième cas de figure; Mais pour le moment, personne ne veut en entendre parler... C'est le scénario catastrophe qui va être repoussé, et repoussé, et repoussé..

En ce moment, nous n'entendons plus trop parler de la dette US. Techniquement, le Congrès a décidé que le plafond de la dette ne s'appliquerait plus jusqu'au 15 mars 2015. Le Trésor pourra donc emprunter à volonté et dépasser la limite légale de la dette, actuellement de 17.211 milliards de dollars, jusqu'à cette date-là. Le 16 mars 2015, le plafond sera réactivé au niveau d'endettement alors atteint... Super!!....

Personne ne souhaite que les Etats-Unis entre en défaut de paiement. Mais ne le sont ils pas déjà? Parviendront ils à inverser la courbe? Je ne pense pas... Le plafond de la dette va ainsi être ré-augmenté, ré-augmenté, ré-augmenté... Jusqu'au jour où... POUF! Car qui dit dette dit aussi intérêt de la dette! Plus la dette est grosse, plus la dette devient encore plus grosse... Je pense que les Etats-unis ont véritablement atteint un point de non retour vis à vis de leur dette...

La seule vraie question pour laquelle nous n'avons pas encore de réponse n'est pas "comment sera le prochain krach boursier?", ni "pourquoi il y aura prochainement un krach boursier?", mais "QUAND EST CE QUE SERA LE PROCHAIN KRACK BOURSIER?"

Et vous, qu'en pensez vous?

Je pense qu'il faut se tenir prêt à prendre ce qu'il y aura à prendre à ce moment là.
Pour le moment on n'a pas le choix. Il faut suivre pour prendre les signaux et prendre l'argent.
Mais de toute façon c'est l'effet élastique; C'est comme ca que je l’appelle. L'élastique tendu reviendra à son point initial mais ne s'arrêtera pas à ce point là. Avec l'inertie engendrée il descendrait beaucoup plus bas. Mais ca fonctionne dans les deux sens quand l'élastique serra tendu dans l'autre sens il reviendra à sont point initial. Reste juste à savoir quand ca va arriver et là c'est plus dur.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMar 09 Fév 2016, 23:27

Ce petit dernier Express/Le Monde

######

Les banques européennes sont fragilisées par le ralentissement économique et perdent des plumes en Bourse. Pour certains analystes, elles sont tout aussi fragiles qu'en 2008 et risquent de souffrir encore plus.

Elles sont au coeur du cyclone boursier qui fait chuter les actions depuis le début de l'année. Les banques mondiales décrochent et inquiètent, tout particulièrement en Europe où elles ont un rôle essentiel à jouer pour soutenir la reprise. Lundi, plusieurs banques italiennes perdaient entre 9 et 11%. En Grèce, les chutes s'échelonnaient entre 17% et 30%.

Les banques du sud de l'Europe ne sont pas les seules à souffrir. Après une année 2015 catastrophique, la Deutsche Bank a perdu 40% de sa valeur depuis le 1er janvier, et a publié un communiqué pour affirmer qu'elle avait les moyens de payer ses dettes. Pour le n°2 allemand Commerzbank, c'est -30%. En France, même si BNP Paribas a publié d'excellents résultats, son action affichait -3,60% à 16h30 ce mardi, la Société générale perdant 4,38% et le Crédit agricole 4,47%.

Les banques font plonger le CAC 40

Selon Le Monde, ces trois grandes banques françaises ont perdu près de 38% de leur valeur depuis le début de l'année, tandis que le CAC 40 se contentait de perdre 18%. Le Crédit agricole et la BNP seraient particulièrement exposés au secteur pétrolier sinistré par la baisse du prix du baril, selon les analystes de Képler-Chevreux cités par Le Monde. Dans un système interconnecté, de telles fragilités font craindre une épidémie de faillites bancaires, comme celle qui a déclenché la crise de 2008. Malgré tous les efforts faits pour consolider le secteur dans l'Union européenne.

"On nous présente désormais un système bancaire européen plus solide qu'en 2008 mais le montant des dérivés détenus par ces mêmes établissements n'a-t-il pas dépassé les plus hauts de 2008?", s'interroge pour L'Express Nicolas Chéron, stratégiste marché pour le spécialiste du trading CMC Markets France. "La Deutsche Bank détient par exemple cinquante fois plus en produits dérivés qu'en fonds propres. Toutes les banques européennes détiennent de la même façon des investissements en levier," ajoute-t-il.

Nettoyer une partie du système bancaire?

Pour assurer leur rentabilité, les banques disposent en effet de deux instruments: les crédits qu'elles font à leurs clients et les investissements qu'elles font sur les marchés. Mais des deux côtés, cela ne leur rapporte plus assez. Les emprunteurs ne se bousculent pas, puisque l'activité peine à redémarrer, et les taux bas imposés par les banques centrales ne leur permettent pas de se rémunérer autant que le souhaiteraient leurs actionnaires.

"Je ne comprends pas cette politique de taux négatifs", s'interroge pour L'Express l'économiste Véronique Riches-Flores, mettant en question la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). "C'est une stratégie contre les banques, à qui on met une taxe pour les forcer à prêter. Mais quand elles prêtent, les taux de moins en moins intéressants les incitent à prendre de plus en plus de risques. C'est à se demander si la BCE ne cherche pas à nettoyer une partie du système bancaire!"

600 000 postes disparus depuis 2008

"En 2008 on n'a pas laissé le système s'effondrer", explique Nicolas Chéron. "Il fallait sauver à tous prix le secteur bancaire. Beaucoup d'argent a été injecté, mais les banques ont continué à travailler de la même façon, rien n'a évolué!" Si la plupart des banques ont pourtant survécu, on ne peut pas en dire autant des emplois. 600 000 postes ont disparu depuis 2008 dans le secteur bancaire mondial, selon les calculs de Bloomberg. "Il y a aussi des questions sur l'avenir de la banque en général face aux technologies digitales", relève Véronique Riches-Flores.

"Le quantitative easing de la BCE ne marche pas", tranche Nicolas Chéron, "il n'y a pas de reprise européenne". Dans cette mesure, "il suffirait d'un nouvel élément, comme la faillite d'une ou plusieurs des banques italiennes les plus endettées, pour qu'on ait une crise systémique comme en 2008", assure-t-il.

"Les risques de mauvaises nouvelles augmentent"
Entreprises au service du fonctionnement de l'économie, les banques sont en première ligne en cas de crise. "Les risques de mauvaises nouvelles augmentent d'un cran", commente Véronique Riches-Flores. "Dans un marché baissier, l'élément déclencheur de la crise peut provenir des banques européennes. Mais, il peut venir aussi des Etats-Unis ou du Japon." Qu'importent d'où viennent les nuages noirs, les investisseurs ont sorti leurs parapluies.

#####

A demain pour lancer le débat. Sans basching franco français.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 11:28

Avant de faire de la politique économique internationale on pourrait avec profit s'occuper des finances de la ville... si on en est un élu.

Si on a de grandes idées pour éviter les crises mondiales on devrait s'attaquer d'abord à la gestion du pays.

Si on en croit le patron (de gauche) de la cour des comptes (nommé par sarko certains semblent l'oublier ou l'ignorer, il a mal verrouillé sans doute ) il serait urgent de prendre soin de notre budget...

Pas grave on donne des leçons de finances internationales au monde et à ses environs sur un forum local... ce qui réduit la portée de l'argumentaire.

Doit on en rire ?


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 12:41

Les approches dichotomiques permanentes sont réductrices. On peut s'intéresser au budget de sa ville et au krach boursier qui peut le rendre caduque faute de flux financiers. Après chacun apprécie comme il l'entend quel sujet peut avoir le plus d'impact sur sa vie quotidienne.

Autre avis? Ou en creuse un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 13:23

Le monde est-il en train de vivre un krach boursier ?



Quoi qu'il en soit, les bourses mondiales dégringolent toutes les unes après les autres. Après avoir chuté de près de 5% mardi 9 février, Tokyo a encore clôturé en baisse de plus de 2% mercredi 10 février.

Même constat à Paris, où le CAC40 chute sous les 4000 points, ce qui n'était plus arrivé depuis une quinzaine de mois. Le CAC40 a reculé de 15% surtout à cause des titres bancaires qui eux chutent de 27%. Si les experts ne parlent pas encore de krach boursier, ils évoquent toutefois une crise qui sera durable. Plusieurs raisons à cela : le cours du pétrole, le recul de la croissance chinoise, le risque terroriste, la crise des migrants, la menace du virus Zika... Les conditions de sécurité sont loin d'être réunies pour donner confiance aux investisseurs.  

N' est ce pas au coeur des sujets voulus par des posteurs de ce forum?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 14:03

Je ne suis pas étonné ! avec flanbi aux manettes, le pire était à craindre... donc il ne faut pas être déçu ! nous sommes servis..
Ma seule surprise étant que nous ayons tenu aussi longtemps avant le cassage de gueule économique général. La France est tout de même solide... pour résister à flanbi !

Les plus médiocres, (ils sont nombreux) s'ils ont du bon sens devraient finir par se demander si le dispositif mis en place par sarko il y a quelques années était aussi mauvais de l'on l'a dit...

Sous sarko nous avons fait face... comme nous le pouvions à la crise qui n'existait pas (selon flanbi) maintenant nous avons peur de celle qui pourrait arriver...

Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1287
Date d'inscription : 03/03/2013

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 14:30

je suis amusé par ces commentaires des commentaires sur un fait comme la baisse du CAC 40.

Le CAC 40 n'est pas en chutte libre depuis hier, comme pourrait le laisser penser certains messages. Le CAC 40 est en baisse régulière depuis novembre dernier, et si on y regarde de plus pret depuis avril 2015. Il retrouve les niveaux de décembre 2014.

Las causes sont nombreuses et vont des incertitudes classiques des marchés au repli de la croissance chinoise, en passant par une politique économique du pays (France) en échec. Il y a aussi un cote suiviste des investisseurs.

A noté qu'hier, le principal exploitant de gaz de schiste américain a annoncé des pertes et de grandes difficultés.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 14:42

Non, il n'y a pas de chute libre, mais les prémices d'un krach rempant. Ce sujet va s'étoffer au fur et à mesure d' ici mars. Pourquoi mars? C'est dit dans le choix des articles mis plus haut. Et effectivement des bulles financières un peu partout se savonnent en planches à billets et capitalisations sur estimées derrière lesquelles se cachent beaucoup de virtualité. La valeur ajoutée passant à la trappe des modèles macro écomomiques dits classiques. On peut lire sur ce forum les différents scenarii évoqués quant au marché du gaz de schiste par fracturation aussi y compris les lignes de partages pro et anti. Pas cher ... De tout relire. Maintenant que les petroliers licencient.


Dernière édition par Libellule le Mer 10 Fév 2016, 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 15:36

nous allons donc déterminer qui est responsable : sans doute Giscard, peut être Pinay... c'est que dans ce genre d'affaire les responsables ne sont pas ceux qui sont au pouvoir.

Entre 81 et 83 trois dévaluations... mais tout allait bien...

doit on rire ou pleurer ?

Le pétrole cher ce n'est pas bien et lorsqu'il ne l'est pas c'est pire...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 15:51

Les motifs du risque en cours sont dèjà décrits. Pas besoin d'en rajouter si aucun président, ou général à la retraite n'y est pour quelque chose. Les bourgeois de Calais est une sculpture de Rodin, faite pour répondre à une commande, ceci dit en passant.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 16:07

En effet Libellule, pas besoin d'en rajouter Mad

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 16:42

Moins il y aura d'interludes mieux ce sera. +1

Suite du développement du sujet avec francetv info pour comprendre où sont les différences avec 2008

#####

"On peut s'inquiéter. Il y a un parfum de krach qui flotte de nouveau sur les marchés, estime Etienne Lefebvre, journaliste aux Echos. Mais la situation est très différente de 2008, quand la bulle des crédits immobiliers a éclaté, ce qui représentait 70% du PIB des Etats-Unis. Aujourd'hui, les principales inquiétudes portent sur les entreprises du pétrole qui ne représentent que quelques points de PIB américain et les banques sont plus solides", ajoute-t-il.

Et d'expliquer : "Le problème, c'est la multiplicité des risques : la croissance mondiale qui ralentit, notamment en Chine, les risques géopolitiques au Moyen-Orient, la crise des migrants qui paralyse l'Europe et le sentiment que les banques centrales sont sans solution."

"S'attaquer au lobby financier"

"Un marché financier, plus il est libéralisé, moins il est réglementé, plus sa respiration naturelle est l'alternance de bulles et de krachs. Il faut domestiquer la finance, ce qu'on n'a pas fait", affirme Christophe Ramaux, chercheur au Centre d'économie de la Sorbonne et maître de conférences. Etienne Lefebvre complète : "Contrairement aux Etats-Unis, l'Europe n'a pas fait assez le ménage dans ses banques, particulièrement en Italie, fragilisées par des crédits douteux. Les banques françaises sont plus solides, mais il faut absolument régler le problème des banques italiennes".

"On a eu la crise de 2008, une explosion terrible. On nous a dit qu'on avait fait ce qu'il fallait faire et regardez ce qui se passe, regrette Christophe Ramaux. On n'a pas eu la volonté politique, notamment en France, de faire ce qui devait être fait : séparation des banques de dépôt et d'investissement, taxation des transactions financières, contrôle des mouvements de capitaux. Il faut oser s'attaquer au lobby financier."
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1287
Date d'inscription : 03/03/2013

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 17:56

"S'attaquer au lobby financier"

le mot d'ordre est laché, c'est tellement facile, le lobby financier, c'est qui? qui est a sa tête? qui le dirige?

A toutes ces questions: personne.

Donc pas de risque de réponse de la part du "lobby financier", pas de risque de critique de la part du "lobby financier".

En effet derriere le "lobby financier" ne trouverait on pas, le retraité qui place son argent dans une assurance vie, le fonctionnaire qui met de l'argent sur sa retraite par capitalisation (la Prefon), les fonds de la participation (géré par les syndicats de salariés) qui sont injectés dans des LBO via la Caisse des depots et consignations?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyMer 10 Fév 2016, 18:00

Oh non, pas avec moi, vous verrez, pas ce type mot d' ordre.Ce n' est pas Mon hypothèse. Il y a mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyJeu 11 Fév 2016, 06:57

flanbi, Mélenchon et les communistes ont la solution : l'ennemi c'est la finance ! il suffit de lui faire la guerre... comme au terrorisme !

deuxio : on va faire payer les riches !

Si nous devons faire face à une crise mondiales notre économie nationale en difficulté nous pénalisera plus que d'autres pays dont les économies sont relativement  saines...

Des esprits simples penseraient qu'il devient urgent de s'interroger sur les bienfaits de l'exception française sévissant dans de nombreux domaines qui semble pénaliser un peu plus notre pays que certains voisins.
Peut être devrait on aussi ne pas s'interdire d'envisager que nos droits acquis puissent bloquer certaines situations ou vérifier que le principe de précaution appliqué n'importe comment pour n'importe quoi n'est pas parfois pénalisant.

Je suis conscient que ce mode de raisonnement ne sera pas retenu tout comme il est évident que ne nous posant pas les bonnes questions il est peu probable que nous trouvions les bonnes réponses.

Tout va très bien madame la marquise, l'orchestre joue le bateau coule réglementairement.

PS par exemple, interrogez vous sur le devenir de la simplification fiscale qui devait supprimer des dizaines d'impôts non rentables... c'est parlant.
L'immobilisme est en marche et rien ne pourra l'arrêter !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyJeu 11 Fév 2016, 09:11

Dans le style sabreur, on ne fera pas mieux. Ceci étant il ne faut pas occulter les difficultés bancaires à l' échelon européen pour autant.

Le journal mélenchoniste des Echos allant même jusqu'à nous parler des petits suisses qui se sucrent moins.

######

Les places européennes dérapent, emportées par la tourmente boursière dans laquelle est plongé le secteur bancaire. En effet, l'indice Euro Stoxx Banks a cédé plus de 26% depuis le début de l'année, à 134 points. Il faut remonter à l'été 2012 pour retrouver des niveaux aussi bas. Les investisseurs s'inquiètent de l'exposition des établissements bancaires du Vieux continent au pétrole, qui vient s'ajouter à l'environnement de taux bas. Couplé avec des exigences réglementaires renforcées, celui-ci limite sensiblement les capacités de ces acteurs à dégager des bénéfices. Cette situation ne fait donc que renforcer les préoccupations des marchés quant à l'endettement des banques européennes.

Ces inquiétudes se matérialisent par l'envolée ces dernières semaines des Credit Default Swaps (CDS) des banques, sorte de police d'assurance contre le défaut d'un crédit. Celui de Deutsche Bank atteint 235 contre un peu moins de 100 à la mi-janvier.

La première banque allemande signe d'ailleurs l'une des pires performances du secteur. L'établissement en pleine restructuration, qui traverse une période noire en Bourse, a publié une perte de près de 7 milliards d'eurospour l'année 2015. Depuis le début du mois de janvier le titre de Deutsche Bank a perdu plus de 38 %. « Le marché craint une augmentation de capital dans les prochains mois et doute que John Cryan dispose d'assez de temps pour redresser la banque », expliquent les analystes d'Aurel BGC.

Le titre était certes un peu remonté dans la matinée de mardi, après les propos rassurants de John Cryan sur le fait qu'il disposait d'assez de cash pour payer les coupons aux détenteurs de dette. Dans un mémo interne,le co-directeur assurait même que la banque était solide comme un roc. L'action est cependant repartie à la baisse. Du coup, le ministre allemand des Finances est à son tour venu au secours de l'établissement en déclarant n'avoir aucune inquiétude au sujet de la solidité de Deutsche Bank.

Lire aussi :

> La Bourse de Paris s'enfonce sous les 4.000 points
Parmi les pires performances, on retrouve bien sûr les banques grecquesdont l'indice a perdu 24% rien que lundi. Mardi, Eurobank a lâché plus de 10 % et 64 % depuis le début de l'année. Aujourd'hui, le titre ne vaut plus que quelques dizaines de centimes d'euro. La raison est essentiellement politique avec les rudes négociations avec la Troïka sur la délicate question des retraites.

Les banques italiennes ne sont pas en meilleure forme sur les marchés. Talon d'achille du secteur, l'emblématique Monte Paschi di Sienna a perdu 58% de sa valeur depuis début janvier. L'accord décevant sur une structure de défaisance des prêts en souffrance inscrits dans les comptes de banques italienne inquiète les marchés. De même que la consolidation du secteur souhaitée par l'exécutif du pays alimente les spéculations. Enfin la transcription d'une directive européenne sur la résolution des banques a échaudé quelques investisseurs.

Les banques suisses n'échappent pas à la glissade non plus. Il faut dire que UBS affiche des résultats à l'équilibre mais la banque les doit à un crédit d'impôt. Ses revenus ont en réalité baissé sur quasiment tous ses métiers. Quant au rival Credit Suisse, deuxième établissement du pays, il publie une perte de 3 milliards de francs pour 2015et peine à convaincre les investisseurs de sa capacité à reprendre le chemin de la croissance. Son cours de Bourse a cédé 39 % depuis janvier.

Enfin, les établissements français ne sont pas épargnés non plus. Ainsi BNP Paribas perd 3 % à la Bourse de Paris ce mardi et plus de 20 % depuis janvier. Malgré un produit net bancaire record et un résultat net annuel de près de 7 milliards d'euros en 2015, la banque affiche quelques signes de ralentissement au quatrième trimestre, qui a vu son bénéfice diminué de plus de 50 %. Dans l'attente de la publication de leurs résultats, les autres grands groupes bancaires de l'hexagone suivent la tendance. Depuis le début de l'année Société Générale, qui publie ses résultats jeudi, a perdu un peu plus de 30 %. A la veille de la publication de les siens mercredi, Natixis enregistre une baisse 24 % tandis que Crédit Agricole SA lâche 27 % (la banque publiera ses résultats le 17 février)

Par Etienne Goetz
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyJeu 11 Fév 2016, 10:33

Encore des "sabreurs"...

----------------------------------------------------------

Voici un article de Manon Malhère paru dans le Figaro. Elle présente le différentiel d’imposition du capital entre la France et l’Allemagne.

En 2014, l’ensemble des prélèvements sur le capital ­pèsent 5,9% du PIB en Allemagne alors qu’il est estimé à 10% dans l’Hexagone.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’impôt sur le capital des entreprises (coûts de production) et des ménages pèse environ 80 milliards d’euros de plus en France qu’en Allemagne, évaluent Michel Didier et Jean-François Ouvrard, de l’institut COE-Rexecode, dans leur ouvrage intitulé L’Impôt sur le capital au XXI ème siècle.

Bien souvent enviée pour sa gestion des finances publiques qui sont aujourd’hui excédentaires,
l’Allemagne a également de quoi séduire en matière de fiscalité du capital.

La première locomotive d’Europe fait en effet partie de ces pays de l’Europe du Nord – la Suède est aussi souvent citée en référence – qui ont réformé leur régime fiscal pour doper leur économie. Il faut remonter aux années 2000, lorsque le chancelier de l’époque, Gerhard Schröder, lance un plan de réformes structurelles pour redresser le pays, considéré comme «l’homme malade de l’Europe». Mais pas question d’augmenter les impôts, bien au contraire. Berlin décide de mettre fin à un régime considéré comme peu attractif en instituant un taux forfaitaire d’environ 25 % pour tous les bénéfices, selon une note de Natixis.

Résultat des courses: c’est le grand écart entre la France et l’Allemagne. En 2014, l’ensemble des prélèvements sur le capital pèsent 5,9 % du PIB outre-Rhin alors qu’il est estimé à 10 % dans l’Hexagone, selon COE-Rexecode qui se base sur des données de l’office européen des statistiques.

L’ISF, cause de l’écart sur la fiscalité des ménages

Côté ménages d’abord, l’impôt sur le capital pèse 3,2 % du PIB en Allemagne contre 5,2 % en France. Et ce sont les impôts fonciers et sur le patrimoine qui font la différence. Évalués à 1,4% du PIB en France, ils représentent seulement 0,3% du PIB en Allemagne ou encore 0,7% en Italie et en Espagne. L’impôt sur la fortune (ISF), une spécificité bien française qui a toutefois été introduite en Espagne, explique en partie ce poids important.

Côté entreprises, ce sont surtout les prélèvements sur les coûts de production qui diffèrent entre Berlin et Paris. «Le poids de la fiscalité du capital qui grève les coûts tient largement aux impôts fonciers. Il est, en France, près de deux fois plus élevé que la moyenne pondérée des trois autres pays de la zone euro (Allemagne, Italie, Espagne NDLR): 2,1% du PIB en France, contre 1,2% pour la moyenne», insiste COE-Rexecode. En Allemagne, ces prélèvements liés aux coûts de production pèsent seulement 0,2% !

Voici un tableau de synthèse regroupant les chiffres cités plus hauts :

Krach boursier 2016 Imposi10




Une comparaison édifiante et confondante pour la politique française !

Voici un exemple concret montrant que dans certains cas courants, l’Etat prélève plus en taxe que le montant des intérêts générés par un placement :

Imposition d’un placement de 1 000 euros dans une obligation d’État à 10 ans qui rapporterait 2,3 %

Le placement rapporte 23 euros à l’investisseur, avant impôt. Il faut ensuite retrancher la fiscalité, soit :

- 45 % d’impôt sur le revenu (tranche marginale). 45 % de 23 = 10,35 euros

+ 15,5 % de prélèvements sociaux sur 23 euros = 3,56 euros

+ la tranche supérieure de l’ISF sur les 1 000 euros, soit 1,5 % de 1 000 euros = 15 euros.

Ce qui donne : 28,9 euros d’impôts, un chiffre supérieur au gain initial de 23 euros,

soit un taux de prélèvement de 125,6 % du revenu ! Bien sûr, ce calcul ne prend pas en compte le plafond de l’ISF, mais même avec ce dispositif, le profit reste bien maigre.

--------------------------

Avec un taux de chômage parfois double de celui des voisins européens...  il faut être un "sabreurs" pour penser qu'il est urgent de revoir nos modes de fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1287
Date d'inscription : 03/03/2013

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyJeu 11 Fév 2016, 10:36

Comme indiqué plus haut, on assiste depuis plusieurs mois à un crack mou, qui se concrétise actuellement sur une baisse des cours des banques.
En effet ces dernières ont vu plusieurs sources de leur revenus se tarir: les taux d'intérêts sont bas voire négatif, donc moins de marge sur les prêts. Le marché des matières premières est très bas donc difficile de spéculer sur ce marché. La montée des banques en ligne et donc le nécessaire restructuration de ce secteur ( fermeture d'agence).
Dans tout cela, c'est les banques les plus fragiles qui trinquent en premier, et la surprise c'est les banques Allemandes car elles sont trop petites.

A noter: les banques coopératives (celles qui sont réellement détenues par leur clients) ne sont pas en bourse par définition.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyJeu 11 Fév 2016, 10:57

thierry a écrit:
Comme indiqué plus haut, on assiste depuis plusieurs mois à un crack mou, qui se concrétise actuellement sur une baisse des cours des banques.
En effet ces dernières ont vu plusieurs sources de leur revenus se tarir: les taux d'intérêts sont bas voire négatif, donc moins de marge sur les prêts. Le marché des matières premières est très bas donc difficile de spéculer sur ce marché. La montée des banques en ligne et donc le nécessaire restructuration de ce secteur ( fermeture d'agence).
Dans tout cela, c'est les banques les plus fragiles qui trinquent en premier, et la surprise c'est les banques Allemandes car elles sont trop petites.

A noter: les banques coopératives (celles qui sont réellement détenues par leur clients) ne sont pas en bourse par définition.

Comme en plus un certain nombre d'états font n'importe quoi y compris tout et son contraire, que le commerce mondial est un vaste "far west" qui lorsqu'il est  réglementé l'est à notre désavantage (confier les intérêts de l'Europe à un Anglais... on nous refait le coup des années 90) et que nous sommes gouvernés par des "courtes vues" qui se plantent que ce soit politiquement ou économiquement, nous sommes loin de nous en sortir.

Heureusement il y a l'Europe pour achever le boulot et nous mettre à mort même pas de manière soft... on t'achève et en plus dans la douleur !

Les conneries des uns additionnées à l'entêtement doctrinaire des autres tout cela va finir en désordre général.

Le flanbi qui n'a pas inventé l'eau tiède sent venir la patate générale il ne faut pas chercher plus loin les raisons de son affaire d'état d'urgence à rallonge qui se résume à une manœuvre autoritaire (pour une fois) afin de tenter de conserver un peu plus longtemps le couvercle sur la marmite qui arrive à ébullition.


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 01:07

http://www.lepoint.fr/economie/l-ocde-brosse-un-tableau-pessimiste-de-l-economie-mondiale-18-02-2016-2019451_28.php mais bon, tout cela ne sont que des broutilles.

Et pour les optimistes
Juste le titre .lopinion.fr/edition/economie/apres-previsions-l-ocde-eviter-a-tout-prix-chute-50-wall-street
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 07:21

Pour lutter contre l'éventuelle crise financière mondiale fort logiquement nos élus locaux investissent dans un théâtre... (il fallait y penser !)
Je ne suis pas certain que nous résolvions ainsi les difficultés économiques internationales mais nous asséchons assurément le porte monnaie des administrés.

On constate qu'à Fontenay il semble que nos élus aient des compétences internationales non reconnues mais que les administrés soient plus réservés sur la mise en application par ces mêmes élus de dispositions locales nécessaires.

Chez nous on n'arrive pas à faire fonctionner convenablement l'éclairage des rues ou à obtenir qu'elles soient propres mais on saurait sans aucun doute diriger la planète. Sans compter que mettre au pas la finance mondiale (voilà l'ennemie ! ) peut être s'avérer être une mission plus délicate que de faire réparer des trottoirs... qui est du ressort d'élus loccaux.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 72
Localisation : Fontenay sous Bois

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 08:12

@tonton christobal:

Pas de risque pour Fontenay, la municipalité pense à tout et à nous, elle prépare les tickets de rationnement (disponible pour les spectateurs des pièces jouées dans notre futur théâtre).

Citation :
Heureusement il y a l'Europe pour achever le boulot et nous mettre à mort même pas de manière soft... on t'achève et en plus dans la douleur !

Ne jamais oublier que ce sont les gouvernements qui nomment les commissaires européens et donc premiers responsables des décisions prises.

http://ec.europa.eu/about/working-as-college/index_fr.htm a écrit:
La Commission fonctionne selon le principe de collégialité. Les décisions sont prises en commun par le collège des commissaires, qui est responsable collectivement devant le Parlement européen. Tous les commissaires pèsent du même poids dans le processus décisionnel et sont également responsables des décisions adoptées.
Les commissaires n'ont aucun pouvoir de décision propre, sauf lorsque la Commission les autorise à prendre des mesures en leur nom dans leur domaine de compétence («procédure d'habilitation»). Dans ce cas, ils engagent la responsabilité politique et juridique de la Commission.


Alors il est facile de tout metttre sur le dos de la commission même quand ce sont les gouvernements qui ratifient et légifèrent sur les propositions de la dite commission.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 08:38

@mamiea

C'est bien le problème :
Nos gouvernements de technocrates envoient à Bruxelles leurs semblables qui une fois en place se retrouvent nombreux sortant des mêmes moules.
Ne faisant et ne sachant faire que qu'ils font depuis leur scolarité le système est verrouillé.
Le mode d'emploi permettant de mettre en place une loi est à cet égard édifiant. Il s'est "démocratisé" légèrement récemment.

Le mécanisme du système européen est très bien expliqué dans un livre "circus politicus" une fois les représentants désignés il est très difficile aux élus (de base) d'interférer dans le système administratif qui en fait dirige plus que les politiques l'Europe.
Je n'ai ni le temps ni l'intention d'entrer dans le détails des prises de décisions... c'est assez édifiant.

On peut cependant constater qu'au cours du temps le poids politique de notre pays dans les décisions européennes à bien diminué.
Est il nécessaire de rappeler l'épisode de la GPA où notre ministresse de la justice à "oublié" de mentionner la loi contraire de son pays.
D'autres nations savent faire connaitre leur position lorsqu'elles s'estiment lésées par des règles contraignantes... à commencer par les Britanniques et quelques pays de l'Europe du nord.

Caractère pénalisant de la France :
Nous envoyons trop souvent pour nous représenter dans les instances européennes des seconds couteaux pour lesquels elles sont une voie de garage financièrement juteuse.
Pas de nom pour ne froisser personne...

En matière de commission européenne nous avons un exploit à notre crédit : nous sommes le seul pays à avoir fait sauter une commission... pour une sombre affaire sur laquelle on ne reviendra pas.

Il y a tout de même une constatation qui s'impose : le fonctionnement du système européen montre ses limites et son impuissance à traiter les problèmes qui mettent l'Europe en péril est criante. La question des "migrants" qui appelait des réponses rapides et efficaces en est l'illustration la plus flagrante parmi d'autres.
Si un système est en échec il convient de le revoir à moins qu'il explose rapidement, cas de figure probable tant l'impuissance de ceux qui le dirigent à se remettre en cause est évidente.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 09:39

Mais qu'est-ce qui explique alors que le ralentissement touche aussi les Us et les pays asiatiques? La nomination des commissaires par les descendants Européens installés la-bas, la distribution anticipée de places gratuites d'un théâtre en projet aux asiatiques, la naissance de trop par insémination artificielle aux rigollots? Sad
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 EmptyVen 19 Fév 2016, 10:04

La crise de l'économie mondiale est causée par les intervenants du forum du plateau qui veulent un référendum (comme pour l'aéroport) au sujet du théâtre municipal.

Tout de même ils sont puissants les opposants au théâtre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Krach boursier 2016 Empty
MessageSujet: Re: Krach boursier 2016   Krach boursier 2016 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Krach boursier 2016
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: