Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le Plateau



Messages : 358
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Mer 02 Mar 2016, 20:51

Rappel du premier message :

La majorité municipale et quelques services sont en train de conclure des arrangements avec le groupement écologiste Bulles de Vie, et ceux qui adhèrent à cette association, pour transférer leurs activités situées sur le terrain communal en face de l'école Michelet, vers les deux seuls squares de ce quartier, à savoir celui qui se trouve rue Cuvier le square Beaudoin, équipé pour les jeux des jeunes enfants, et celui de la place Michelet.

On lira dans la pièce jointe diffusée par Bulles de Vie les projets dans le détail: http://ovh.to/wgrorn

A votre avis faut-il accepter cette cession partielle de l'espace public et son aménagement à la mode de ce qu'on voit actuellement autour du vieux bus RATP qui leur sert de base de commerce deux fois par semaine, le terrain étant cadenassé le reste du temps ? Pour ce qui concerne l'Association du Plateau c'est inenvisageable.

Vous parait-il normal que de telles "combinaciones" se déroulent hors de toute concertation avec les habitants, les riverains, les associations de quartiers, les commerçants?

Vous avez la parole... exprimez-vous, y compris les auteurs de ce texte s'ils le souhaitent.


Dernière édition par Le Plateau le Mer 02 Mar 2016, 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Libellule



Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 00:36

L'atelier va avoir lieu. Pour ma part, comme d'habitude, je me fierai aux résultats après qu'il se soit tenu. Sans en préjuger le déroulement. On peut en tout état de cause rester courtois, en effet, je n'en doute pas une seconde, ce qui reste la meilleure façon de rapprocher des points de vue différents au départ. Pas toujours évident, mais toujours souhaitable.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 00:44

LIBELLULE a écrit:
je me fierai aux résultats après qu'il se soit tenu. Sans en préjuger le déroulement
La confiance est en effet nécessaire. Le problème est de savoir s'il est encore raisonnable d'y faire allusion.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Ven 11 Mar 2016, 04:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 02:04

Monsieur Lecoq exprime en termes courtois mais sans équivoque la colère des habitants et surtout des Mamans du quartier que l'on prive de leur coin de rendez-vous quotidien dès qu'un rayon de soleil le permet et surtout des gamins qui peuvent s'ébattre avec leurs copains de jeux.
Le comble est la façon dont l'affaire a été engagée, en catimini, avec Bulles de Vie, exactement comme si on avait honte et de surtout éviter la vindicte populaire. Hé bien, c'est loupé. Que les gens de la mairie se rappelle la réactions des habitants lors du projet de l'école Emile Zola et les manif' qui s'en sont suivi, ou lorsque le déménagement du bureau de poste du Bd de Verdun.
Alors, bis repetita ..... ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 05:21

Excellente intervention de Mr LECOQ. Il explique les raisons de la modération de son expression et c'est très bien.

Il serait souhaitable que la tenue des séances du conseil municipal soit à l'image des propos de Mr LECOQ.

Nous savons tous qu'à l'impossible nul n'est tenu, que l'on ne se refait pas surtout lorsque pendant des dizaines d'années il a été de règle de perturber (c'était un moindre mal, il y a eu des dérapages plus inconvenants voire révoltants)  les interventions des élus adversaires politiques...    

On peut parfois rêver que les élus de la majorité en charge de la ville soient touchés par une baguette magique les conduisant à mettre en place la démocratie... à Fontenay.

Parler de la démocratie, c'est bien, faire en sorte qu'elle se concrétise c'est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Gildas Lecoq

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 20:40

Libellule a écrit:
L'atelier va avoir lieu. Pour ma part, comme d'habitude, je me fierai aux résultats après qu'il se soit tenu. Sans en préjuger le déroulement. On peut en tout état de cause rester courtois, en effet, je n'en doute pas une seconde, ce qui reste la meilleure façon de rapprocher des points de vue différents au départ. Pas toujours évident, mais toujours souhaitable.

Oh que oui l'atelier va avoir lieu... il est l'argument qu'il manquait pour nous démontrer clairement qu'il y a le feu dans votre majorité municipale et qu'au final plus personne ne gère rien !
Oui il va y avoir un atelier pour donner l'impression a posteriori que vous gérez...

Comme il y a eu ce vœu sur le prolongement de la ligne 1 au lendemain de la réunion houleuse de concertation pour nous montrer une fois encore que la majorité gérait cette question. Alors qu'elle défend bec et ongle l'installation d'une station à Montreuil.

Comme il y a eu cette contestation du permis d'installer une antenne relais dans la rue des carrières alors que l'autorisation municipale avait été donnée... et que demain vous allez instaurer un comité local des ondes comme je l'avais demandé au nom de notre groupe d'élus... mais ce sera votre idée...

Oui il va y avoir un atelier, c'est génial on doit tous se réjouir... Cette gestion à l'ancienne qui consiste à créer un "bidule" pour donner une impression d'écoute est choquante et tellement dépassée...
Oui il va y avoir un atelier, normal quand on fait du bricolage, on ne peut pas s'attendre à autre chose.

Gildas LECOQ

Revenir en haut Aller en bas
http://www.gildaslecoq.fr
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 22:19

Gildas, Vous évoquez les notions d'a priori et d'a posteriori assez souvent. En prenant toujours la peine de fixer le départ des dossiers (l'a priori) au moment où vous intervenez (et donc le plus favorable pour vous), comme si avant vos interventions, il ne se passait jamais rien. En soi cela ne me dérange pas, puisque c'est un des ressorts classiques qui accompagne tout débat politique. Ne dit-on pas, en ce moment que Hollande se met à faire voter des textes proposés voici quelques temps par la droite, avec cette même droite qui fait quand même la fine bouche quand il s'agit de voter les textes qui lui correspondent si bien. Méthode éculée du tirage de couverture à soi, en se plaignant quand même de la qualité de la literie repassée par la gauche avec des faux plis.

Vous évoquez le voeu voté en CM par la majorité, il a eu son utilité, et il a été voté pour qu'il puisse être mis au dossier de l'enquête publique. L'enquêteur en a conclut que l'on pouvait ouvrir une alternative au trajet 1, pour le faire passer par une station plus proche de Verdun sinon, pile poil là,  alors que tout le monde (sauf quelques uns dont je faisais partie) disait que la cause était entendue, avant que la concertation n'ait eu lieu... Ici même quelques amis de votre camp venant défendre que rien ne bougerait. J'avais beau leur dire le contraire, je n'étais qu'un opposant qu'il ne fallait pas écouter, voir mieux, ignorer.

Rien de génial en soi, in fine, juste une contribution parmi d'autres au moment opportun a permis de montrer que l'on pouvait défendre un intérêt général dans le respect des procédures en cours. Les plus gros bosseurs sur l'alternative 1 2 3 ayant été à n'en point douter l'Appel pour Fontenay, en gros, ni vraiment vous, ni vraiment moi, pour personnaliser un peu cet échange. Mais nous avions envie vous et moi de rendre cette alternative crédible, vous en allant à des assemblées, valant bidules et machins, moi en me rapprochant de certains acteurs clefs sans faire d'apparition publique (ce n'est pas mon truc).

Pour ma part je ne vois strictement aucun inconvénient à ce que des dossiers finissent par converger pour être porté en commun. Je participe à des débats contradictoires depuis maintenant plus de 44 ans, et je suis toujours étonné, de voir que quand ils ont lieu, ils deviennent sujets à rechercher une paternité "bien orientée" de ceux-ci, permettant de tirer la couverture à soi, selon l'instant où l'on se place.

Vous évoquez enfin ce qui est "normal" comme une potentielle "anormalité". Il est normal pourtant que des autorisations soient données à un temps T et que quelques mobilisations locales permettent de procéder à des ré études de projets ; en politique on appelle cela amender un projet... Que l'opposition (votre groupe) , voire une partie d'une majorité (EELV donc) - à un moment donné -, oeuvre pour obtenir que des amendements soient pris en compte, tient de l'activité quotidienne de chaque partie prenante. Parler de concert, n'a rien de répréhensible, à mon avis. Autour des ondes électro magnétiques qui plus est, il faudrait être bien fou de s'en plaindre alors qu'à l'Assemblée Nationale c'est Laurence Abeille qui préside les débats pour faire évoluer la loi en faveur de la protection des riverains.

Je ne vais pas ouvrir un hors sujet, mais j'aide actuellement un de mes amis (de droite et qui a voté pour le maire actuel de Clamart et avec qui j'ai professionnellement travaillé pendant sept ans) à le faire revenir sur une décision votée avec autorisation à la clef qu'un bailleur privé construise quelques centaines de logements collectifs en lieu et place d'une piscine, au sein d'une zone pavillonnaire. L'article de presse est sorti hier dans le Parisien. http://www.leparisien.fr/montrouge-92120/a-clamart-mobilisation-contre-les-logements-a-la-place-de-l-ancienne-piscine-10-03-2016-5615221.php

Il est là aussi normal que des citoyens se mobilisent pour dire qu'il faut amender ce projet, découvert à l'occasion de la désignation du maître d'oeuvre alors que le maire déroulait le tapis d'une concertation pleinement bouclée (eh oui cela arrive, partout). Le maire va devoir se coltiner un amendement de son PLU. Là bas, c'est comme ici. On débat, parfois avant, parfois pendant et parfois après telle ou telle période de concertation, car quelques adaptations circonstancielles s'avèrent nécessaires. Pour la petite histoire ce jeune maire va devenir aussi le président du T2.

Peut-on s'attendre à autre chose, ici ou là? En plus de 40 ans d'expérience je peux vous dire que malheureusement non, à l'occasion, je vous détaillerai ce point de vue en privé, pour ne pas faire trop long ici. Pour l'instant voyons la tenue de l'atelier comme une bonne chose ; cela était voulu très vivement par les premiers concernés, Bulles de Vie, donc, et il n'a jamais été dans l'intention de quelques politiques que ce soit de vouloir passer en force. Je peux vous le garantir, ayant vérifié auprès des intéressés. Non, il y a une vraie difficulté néanmoins. Les dossiers doivent être administrés, quoi qu'il en soit, et parfois, cela donne droit à un débat contradictoire politique quand une difficulté "technique" se présente. Ici trouver un lieu d'accueil. Rien de plus "normal" en soi. Le projet de l'Ilôt Michelet n'a pas à souffrir d'un quelconque retard ; l'enjeu le plus important est là ; le destin de Bulles de Vie restant néanmoins à figer, sans que cela nuise à personne.


Dernière édition par Libellule le Ven 11 Mar 2016, 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:18

LIBELLULE a écrit:
Les plus gros bosseurs sur l'alternative 1 2 3 ayant été à n'en point douter l'Appel pour Fontenay, en gros, ni vraiment vous, ni vraiment moi, pour personnaliser un peu cet échange

Vous oubliez l'Association du Plateau. Sauf erreur, c'est elle qui a présenté l'alternative remarquable de M.Meier, un adhérent, et elle aussi qui est intervenue à la réunion Michelet, et sur ce forum, et dans son journal papier, et dans son journal télématique....
Oubli volontaire, omission?...

Citation :
Pour l'instant voyons la tenue de l'atelier comme une bonne chose ; cela était voulu très vivement par les premiers concernés, Bulles de Vie, donc, et il n'a jamais été dans l'intention de quelques politiques que ce soit de vouloir passer en force. Je peux vous le garantir, ayant vérifié auprès des intéressés

les premiers concernés par la mise à disposition d'espaces publics à telle ou telle association ou activité commerciale ce sont les citoyens contribuables électeurs.
Oui il y a eu volonté de passer en force, et ce n'est pas la première fois. Votre garantie ne résiste pas à la confrontation avec ce qui s'est déjà passé. Allez donc faire un tour vers les Mille Plateaux à la sortie de la maternelle Michelet.
Je vous signale que des "ateliers" comme on dit chez les frères, il y en a déjà eu, on a vu le peu de résultats. Au point que des représentants de bureaux de conseils de quartiers ont exprimé leur amertume au cours d'une interruption (autorisée) du conseil municipal.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Ven 11 Mar 2016, 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:28

@role de l'association du plateau
Raccourci journalistique on va dire, puisque JS est membre et fut partie prenante aux élections sur la liste Appel pour Fontenay et donc de l'association du Plateau. Une double appartenance bien utile à cet instant clef.

Mais redisons le pour le coup, Oui, cela va de soi; JS (nom de famille Meyer  Question ) qui reçoit quelques critiques ces derniers temps est traité d'une manière tout à fait injuste aujourd'hui. Ce qui est bien, c'est que ce forum permette de le dire aussi.

@concertation : je considérerai que la concertation a foiré que lorsque celle-ci sera terminée. Je ne prétends pas que les choses se sont passées au mieux, j'explique même l'inverse en regrettant que c'est malheureusement ainsi que cela se passe partout où on la met en avant (lire l'exemple de clamart) ; mais étant favorable à ce que la contradiction soit portée publiquement et jusqu'à son terme, vous voyez je suis toujours parmi vous sur ce forum, et aussi, disons le, grâce à vous puisque vous m'y tolérez flower

@décision finale : si pour Bulles de Vie, il y avait in fine passage en force, je m'en désolidariserai, cela va de soi.


Dernière édition par Libellule le Ven 11 Mar 2016, 23:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:33

Ne confondez pas les deux noms Libellule, M.Meyer, Jean Simon, défenseur du métro aux Rigollots et M.Meier, qui a, avec un grand talent, proposé une alternative aux 3 solutions préparées par le STIF pour atteindre le pôle Val de Fontenay par l'avenue Victor Hugo plutôt que par l'avenue Joffre avec arrêt au monument. Vous Suivez? Razz

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:36

Dont acte si il y a confusion de ma part. Razz Je l'ai faite de bonne foi. Si d'autres ont pu la faire, voilà qui est réparé. Des liens sources qui se relaissent lire existent sur le site de l'Appel et dans le parisien. Toutes les familles on eu à coeur de contribuer.

Voilà, voilà flower Les recherches de paternité supposent parfois de faire des tests ADN pour départager tout le monde

Je maintiens mes propos favorables de soutien à JS, néanmoins.


Dernière édition par Libellule le Sam 12 Mar 2016, 02:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:56

Nous parlons de la gestion par la municipalité des espaces publics ou des biens privés ayant été légués à la ville.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 11 Mar 2016, 23:59

Enfin, sauf à vous contrarier, Gildas Lecoq a largement ouvert le champ de sa propre réflexion au delà. Mais on peut prendre acte que vous estimiez que cette parenthèse qu'il a ouverte doit être refermée. Arrow Arrow Attendons sagement dès  lors la tenue de l'atelier annoncé pour le cas en cours de traitement. On avisera ...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 00:36

Libellule a écrit:
L'atelier va avoir lieu. Pour ma part, comme d'habitude, je me fierai aux résultats après qu'il se soit tenu. Sans en préjuger le déroulement. On peut en tout état de cause rester courtois, en effet, je n'en doute pas une seconde, ce qui reste la meilleure façon de rapprocher des points de vue différents au départ. Pas toujours évident, mais toujours souhaitable.

Ouvrir un atelier après avoir entériné des décisions (en catimini) drôle de méthode dite démocratique!
Cet atelier est-il là pour envelopper les décisions prises en amont d' un drap de démocratie ?
Permettez moi, chère libellule de rester très circonspect compte tenu des trop nombreuses "initiatives" municipales bafouant, à mon avis, le principe même de démocratie.
Je ne peux faire de tri dans les responsabilités des uns et des autres, quand on fait partie d' une majorité on assume tous les actes de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 00:54

Je crois qu'il est un peu rapide d'analyser une proposition faite par des services administratifs, comme une décision déjà prise politiquement, d'autant que des réserves sont émises par les destinataires de la proposition eux-mêmes. Comme l'information circule, chacun peut néanmoins l'exploiter comme bon lui semble. Au moins peut-on se rendre à l'évidence, elle circule, et si besoin est exploitée pour que des débats jugés insuffisants soient poursuivis. Prétendre le contraire me parait politiquement orienté (rien de plus normal) mais pas forcément vérité absolue (elle ne s'écrit qu'à la fin de chaque épisode consultatif et pas au milieu du gué).

Je pense pour ma part que l'atelier est là pour bien mettre tout à plat.
S'il devait en être autrement, je serai personnellement surpris.

Autre confusion des genres, je ne suis personnellement quasiment jamais à l'initiative de quelque démarches que ce soit hormis celles qui sont les miennes (portées parfois discrètement vu mon rang de simple conseiller) et qui sont très ciblées (transports, subventions, chauffage urbain, société publique locale pour citer ce qui me prend le plus de temps). Ce forum me permet d'en parler occasionnellement, car au coeur de mes centres d'intérêt. Mais par ailleurs, et au delà de cela, je vote pour ou contre les points portés à l'ordre du jour de tout CM, itou dans les instances où je me suis porté candidat pour participer à leur gestion courante. S'abstenir, voter pour ou contre n'est pas un fait majoritaire automatique, détrompez-vous.

Je ne me souviens pas avoir soutenu une quelconque implantation forcée de Bulles de Vie ici ou là.
On est dans la gestion administrative d'un dossier qui va certainement trouver une solution, mais pour l'instant aucune ne semble émerger. Et oui, j'escompte encore que la solution qui reste à trouver sera consensuelle pour pouvoir être dûment validée par un vote en CM.

En démocratie l'acte d'approbation ou de réprobation passe par le vote, pas par des supputations intermédiaires. Il n'y a pas de tris à faire à mi chemin. De temps à autre, la démocratie se déplace vers le corps électoral, et là encore c'est l'occasion d'approuver ou de désapprouver ce qui a été fait ou décidé pendant un mandat donné.

Quand on est dans une majorité, en position minoritaire, on a un pouvoir équivalent à celui d'une opposition : Émettre des avis pour infléchir une décision dans une direction plutôt qu'une autre. Cela arrive de temps à autres, et c'est très bien ainsi. Je ne fais pas partie des éternels satisfaits ou insatisfaits, un peu de liberté d'expression ne fait de mal à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 01:25

Citation :
En démocratie l'acte d'approbation ou de réprobation passe par le vote, pas par des supputations intermédiaires. Il n'y a pas de tris à faire à mi chemin. De temps à autre, la démocratie se déplace vers le corps électoral, et là encore c'est l'occasion d'approuver ou de désapprouver ce qui a été fait ou décidé pendant un mandat donné.

On voit sans cesse, dans l'actualité , qu'il ne suffit pas d'avoir été élu ou nommé pour imposer des décisions.
Ateliers...négociations...concertation...question de vocabulaire

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 02:04

Libellule a écrit:
Je crois qu'il est un peu rapide d'analyser une proposition faite par des services administratifs, comme une décision déjà prise politiquement, d'autant que des réserves sont émises par les destinataires de la proposition eux-mêmes.

De quelles réserves parlez-vous ?

Le bulletin de Bulles de vie rédigé à l'indicatif ne laisse place à aucune réserve et il n'évoque aucune validation par les politiques...

Sans l'intervention de l'association du Plateau tout était déjà calé entre Bulles de vie et les services municipaux...

Et je pense que c'est bien à cette absence d'implication des politiques que l'on mesure combien la gestion actuelle de notre ville laisse à désirer...



Bulles de vie a écrit:
Lors de la réunion à la mairie du 3 février, des propositions ont été faites à l’association pour un espace nous permettant de poursuivre nos activités : permaculture, accueil de classes... Bref, un lieu de rencontre ! à défaut d’un local.

Nos interlocuteurs à la ville, développement durable et vie associative en accord avec les espaces nous proposent le square Beaudouin situé rue Cuvier, à proximité de la boutique. Le matin du 23 février, nous étions cinq membres du CA de Bulles de vie présents sur place avec les représentants de la ville.

Le square est doté de jeux pour enfants, d’une table de ping pong, de plusieurs arbres, de quelques arbustes... Il a été convenu avec nos interlocuteurs que nous pourrions y installer tous les bacs ainsi que les cabanons qui sont actuellement sur l’îlot Michelet.

Nous faisons une proposition à la commune quant à l’emplacement des bacs et des cabanons. Merci Angélique et Natacha !

Une convention va être signée entre l’association Bulles de vie et la mairie afin de déterminer nos possibilités d’action. Comment nous pourrons embellir, agrémenter et animer cet espace en y associant les riverains. Bien évidemment, il est impératif que les enfants gardent leur espace de jeux !

Une rencontre va être organisée avec les agents des espaces verts du secteur afin de se coordonner. En effet, nous souhaiterions y planter les arbustes fruitiers de l’îlot Michelet en pleine terre.

Un large panel s’offre à nous comme par exemple du street art en décorant et en donnant une âme aux murs gris et tristes. A notre imagination !

L’objectif étant de distiller quelques une de nos bulles et qu’elles fassent des petits avec ou sans nous !

Nous jardinerons mais il n’y a pas d’eau courante et afin de pourvoir au manque d’eau, nous avons demandé un récupérateur d’eau que nous pourrions installer sous une gouttière cassée. Nous avons demandé l’installation d’un compost collectif sur la place Michelet, Bulles de vie en assurerait le bon usage avec les jardiniers de la ville. A suivre !

A partir du lundi 7 mars, un ou plusieurs véhicules seront mis à notre disposition par le service des espaces verts afin de transporter la terre de l’îlot Michelet ainsi que les bacs et les cabanons au square Beaudouin.

Nous vous informerons des avancées de notre déménagement et vous solliciterons pour cette transhumance au fur et à mesure de l’obtention de nouveaux éléments.


Dernière édition par a.nonymous le Sam 12 Mar 2016, 02:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 02:05

Gérard a écrit:


On voit sans cesse, dans l'actualité , qu'il ne suffit pas d'avoir été élu ou nommé pour imposer des décisions.
Ateliers...négociations...concertation...question de vocabulaire


ça rime très bien avec "pièges à cons"... spécialité locale en matière de diktat enveloppé dans une pseudo concertation digne de l'escamoteur (tableau célèbre) dont on se fout totalement puisque l'affaire a été décidée et mise en place ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 02:36

@anonymous page précédente 2 mars 12#50 le texte issu du site est reproduit. Il aborde la problématique Cuvier sans aucune ambiguïté possible. Ce texte est public et dit clairement qu'il faut approfondir la concertation avec les habitants. Que cela soit en phase avec l'objectif de l' association du plateau me paraît être un bon point de par et d'autre, l'espace pour un dialogue constructif étant clairement souhaité.

On peut chercher à lire les textes de chacun autrement, pour de nouveau avoir l'occasion de mettre en avant un avis plutôt qu'' un autre, mais à quoi bon, ...


Dernière édition par Libellule le Sam 12 Mar 2016, 02:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 02:40

AH bon, quelle concertation si non celle comme le dit fort justement Tonton celle de piège à cons avec un "s" comme habitant"s" ou citoyen"s" ?
Mais qui a parlé de faux cul ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 02:44

Là, à l'instant, vous Robin. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 03:35

Oui, dès lors que l'on agit en catimini, sourires par devant et un p'tit dans le dos quoique que quand j'écris sourires ............
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 04:34

Outre les cachotteries il y a la réalité constatable d'opérations similaires comme l'espace Michelet, les vergers les mille plateaux etc...,
Les elus ecologistes, peu nombreux et peu représentatifs en pourcentage des votants et encore moins des inscrits, sont engagés, et c'est logique, dans la mise en oeuvre systematique d'une idéologie qu'ils portent comme une foi révélée
Le problème vient des alliances nécessaires pour faire une majorité localement ou nationalement.
De ce fait toutes les demandes formulees par les mécréants sont rejetées comme impies ou sacrilèges
Et le maire suit le mouvement. Vidéosurveillance, parkings, mise en ordre des espaces publics, herbes folles, propreté, qualité de l'environnement etc... que disent les Verts? Alors je décide...
Tout cela est bien triste

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 04:35

Robin a écrit:
Oui, dès lors que l'on agit en catimini, sourires par devant et un p'tit dans le dos quoique que quand j'écris sourires ............

Même pas le sourire ! le plus profond mépris soutenu par l'assurance du total pouvoir de faire à sa guise contre vents et marées !

Comme le disait Staline : ce qui m'appartient est à moi et ce qui est à vous est négociable...

C'est l'actualité fontenaysienne !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 05:44

Libellule a écrit:
@anonymous page précédente 2 mars 12#50 le texte issu du site est reproduit. Il aborde la problématique Cuvier sans aucune ambiguïté possible. Ce texte est public et dit clairement qu'il faut approfondir la concertation avec les habitants. Que cela soit en phase avec l'objectif  de l' association du plateau me paraît être un bon point de par et d'autre, l'espace pour un dialogue constructif étant clairement souhaité.


Il faut arrêter de juste prendre les fontenaysiens pour des truffes, ils savent rétablir une chronologie....

Le texte posté sur ce forum le 2 mars à 12h50  auquel vous faites référence est le procès verbal de l'Assemblée générale de Bulles de vie qui s'est tenue le 6 février 2016....

Le bulletin de mars de l'association  de Bulles de vie fait lui état d'une rencontre qui s'est tenue le 23 février 2016, donc postérieurement à cette AG... AU cours de cette rencontre, des représentant de la ville ont proposé le square Beaudoin à cinq membres du conseil d'administration de l'association Bulles de vie:


"Nos interlocuteurs à la ville, développement durable et vie associative en accord avec les espaces nous proposent le square Beaudouin situé rue Cuvier, à proximité de la boutique. Le matin du 23 février, nous étions cinq membres du CA de Bulles de vie présents sur place avec les représentants de la ville."


La question qu'il faut se poser est quelle est l'implication des politiques et en particulier du maire Jean-François Voguet dans cette proposition faite le 23 février ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 06:01

La solution pour Bulle de vie, serait d'acheter un terrain où ils pourraient faire joujou avec leurs bacs à légume, et le tas de compost au fond.
Oui mais voila, ils n'ont pas les sous. Alors ils appellent ça (acheter) être contraire à leurs valeurs.

Ils préfèrent donc squatter un square et préempter un local qu'ils comptent bien ne pas payer à l’îlot Michelet.
C'est la limite de cette forme d'économie se disant sociale et solidaire : ne pouvoir vivre sans subventions ou sans privatiser à leur profit l'espace public.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 21:54

Comme le dit fort justement Gérard les EELV ne représentent pas grand chose pour ne pas dire rien mais par contre quel pouvoir de nuisance ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 23:26

Clichés que tout cela ; derrière le simple mot îlot, se dessinent deux approches qu'il reste difficile de concilier entre l'îlot de chaleur ou l'îlot partagé, ou îlot temporairement protégé devrait on dire de nouvelles constructions de toute façon planifiées à un certain terme.

Notre monde est régi par des contraintes de densification de population à des points donnés, avec deux options territoriales, l'extension des villes sur des terres arables, leur élévation en centres villes.

Entre ces deux conceptions, des initiatives souvent éphémères prennent corps. Ce phénomène ne se limite pas à notre ville.

Ci dessous un article qui se laisse lire en même temps qu'il présente Natureparif.

####

Il y a quelques années encore, le phénomène semblait marginal. Les petits jardins urbains poussaient dans l’indifférence. Encore une envie de bobos ! L’affaire est devenue sérieuse et les collectivités territoriales s’y sont mises. À Paris, la mairie lance « Parisculteurs ». À la clé, 100 hectares de végétation supplémentaires d’ici à 2020 dans la capitale.

Personne n'y croyait. Un poulailler au Clos Saint-Lazare, à Stains ? Le lendemain, il aura disparu ! Finalement, un an plus tard, tout le monde s'occupe des six poules. Les habitants de cette cité très populaire de Seine Saint-Denis leur donnent à manger les restes des repas. Les enfants des écoles apprennent la gestion des déchets. Avec les oeufs, on fait des gâteaux dégustés ensemble, histoire de mieux se connaître. « C'est maintenant un lieu intergénérationnel. Dans les cités plus qu'ailleurs, il y a ce besoin d'être en contact avec la nature, les animaux », avance Jean-Luc Gallissot, à l'écologie urbaine pour Plaine Commune.
Simultanément, sur ce site de la communauté d'agglomération en pleine rénovation urbaine, une friche en attente de constructions accueille un jardin potager, « un symbole de notre action autour de l'écologie urbaine », estime Damien Dussut, chargé de mission Agenda 21 pour la communauté d'agglomération. Il part d'un constat : « Le territoire est devenu très dépendant en termes d'approvisionnement alimentaire, avec très peu de productions locales. Alors, s'adapter, c'est, sur le plan local, renforcer les productions. Ici, une vraie réflexion est menée, car la ville de demain devra être agricole. » Bigre, l'affaire est sérieuse alors ?
« L'agriculture urbaine décolle depuis trois ou quatre ans », constate Antoine Lagneau, chargé de l'agriculture urbaine au sein de Natureparif (agence régionale pour la nature et la biodiversité. Voir interview page suivante). Loin des canons agricoles classiques, lové dans les plus petits interstices de parfois quelques mètres carrés, le phénomène attire les urbains. Après tout, puisque la ville est la plus grosse consommatrice de produits agricoles, pourquoi ne produirait-elle pas une partie des aliments dont elle a besoin ? L'histoire a pris racine en France grâce à des citadins las des crises alimentaires à répétition et désireux de savoir ce qu'ils mangent. Se développent les AMAP (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne), émergent les Incroyables Comestibles, qui mettent leur production au service de tous, et toute une série de projets destinés à promouvoir les circuits courts et, plus largement, une autre façon de consommer.

UNE TOUR MARAÎCHÈRE
Tant et si bien que l'agriculture en ville s'impose désormais à l'agenda des politiques et entre dans les programmes municipaux. Elle rime ici avec jardins partagés, jardins familiaux ou toits cultivés. Car, au-delà de la dimension « tendance », elle présente d'autres fonctions, en particulier sociales, pédagogiques, mais aussi environnementales, pour réduire des îlots de chaleur.
«L'agriculture urbaine n'est plus une anecdote pour faire prendre conscience aux citadins que la nature a des saisons. Ce sont de véritables exploitations pour nourrir les habitants», assure même la maire de la capitale, Anne Hidalgo. Le 8 février dernier, la Mairie de Paris lançait un appel à projets intitulé « Paris-culteurs ». Objectif : la création de 100 hectares de végétation d'ici à 2020, dont un tiers consacré à la production de fruits et légumes (lire encadré). La capitale dispose déjà de 11 hectares cultivés ­ dans les cours d'école ou les jardins partagés ­ dont 1,2 hectare en toitures. Tout près, à Romainville (Seine-Saint-Denis), les noms des architectes lauréats du concours organisé par la ville pour la réalisation de la future tour maraîchère viennent d'être dévoilés. En plein coeur de la cité Cachin, les cabinets d'architectes Llimelgo et Secousses auront la responsabilité d'ériger la serre verticale composée de deux bâtiments de 14 et 26 mètres de haut (2 000 m² en tout) qui pourrait voir le jour en 2018. Pas moins de 16 tonnes de produits ­ la consommation moyenne de fruits et légumes pour 200 personnes pourraient être vendues chaque année.

MÉMOIRE D'UN PASSÉ RURAL
Et les exemples foisonnent. Certaines collectivités, à l'instar de Plaine Commune, impulsent. À La Courneuve par exemple, en juin dernier, la mairie, en lien avec la communauté d'agglomération, mettait à disposition des habitants une cinquantaine de parcelles de terrain pour des jardins familiaux ou partagés. « Ce projet s'inscrit dans le but, pour la municipalité, de renouer avec son passé de terre agricole et ses traditions maraîchères, qui font partie intégrante du patrimoine communal », expliquait-on. À Lyon, sur le campus de la Doua, 600 000 salades devraient être plantées dès cet été. À Marseille, les jardins prennent racines dans des quartiers aussi bien aisés que populaires.
Là, les légumes poussent sur un millier de petites parcelles d'une trentaine d'hectares. Aux abords de la cité de la Castellane, dans les quartiers nord, la municipalité a cédé une friche où les habitants se partagent 243 jardins potagers. La ville a élaboré une charte qui définit les règles d'aménagement. À Nantes, jardiniers du dimanche et agriculteurs, chercheurs, étudiants, entreprises, associations et citoyens se sont rassemblés dans un collectif, Nantes Ville comestible, fédéré par la municipalité.
L'association toulousaine Terr'eau travaille avec les bailleurs sociaux. Elle propose une alternative à la conception traditionnelle des espaces verts mettant au premier plan des plantations productives : les arbres d'alignement sont remplacés par des vergers, les haies ornementales par des framboisiers, les massifs floraux par des massifs aromatiques. Sur les quartiers nord de Strasbourg, un verger pédagogique a été planté, des maraîchers ont été installés, ainsi qu'un troupeau de Highland Cattle (des bovins)... « Les collectivités se sont aperçues que les jardins partagés représentaient un formidable outil pédagogique, qu'ils créent du lien social et participent à la protection de la biodiversité, même s'il est évident que l'agriculture urbaine ne pourra jamais nourrir les citadins. Elle doit garder cet aspect multifonction », avance Jeanne Pourias, ingénieure de recherche, spécialiste de l'agriculture urbaine.

POUR RÉCONCILIER LA VILLE ET LA NATURE
Car ne nous y trompons pas. Une ville autosuffisante demeure une douce utopie. Et aussi séduisante que soit l'idée, les obstacles restent nombreux, notamment en termes techniques et de qualité des sols. Il faut souvent partir à la reconquête de terres depuis longtemps artificialisées ou délaissées, riches en nitrates et quelquefois polluées. Par ailleurs, beaucoup d'espèces animales ou végétales ne sont pas en mesure de vivre ou de pousser spontanément sur les terrains urbains, soumis à la forte pression des citadins et de leurs nombreuses activités. Le besoin de logements, toujours plus grand, la spéculation sur le foncier rendent la moindre parcelle attrayante. Difficile alors de concilier l'idée généreuse d'une ville nourricière avec l'aménagement du territoire. Chaque décennie, c'est l'équivalent d'un département français qui est perdu pour l'agriculture. Pourtant, beaucoup de scientifiques, architectes, associations, collectivités redoublent d'imagination pour réconcilier la ville avec la nature. Tous les spécialistes de la ville s'accordent : le concept d'agriculture urbaine a un bel avenir. Après tout, ce ne sont pas les plantes qui poussent en ville, mais les villes qui s'érigent sur la planète des végétaux...

À lire : « Agriculture urbaine. Vers une réconciliation ville-nature », d'Antoine Lagneau, Marc Barra et Gilles Lecuir. Éditions le Passager clandestin, Natureparif
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Sam 12 Mar 2016, 23:48

@libellule,
Comme l' aurait noté un de mes profs de français: ZÉRO, hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 00:16

Pas du tout. Au coeur de celui ci. La question en litige est le choix d'emplacements adéquats à ce type de projets. Sauf à vouloir réinterpréter les termes de la discussion en cours. Les lieux envisagés ne sont visiblement pas des choix porteurs d'un avenir serein.

On parle agriculture urbaine et distribution de produits locaux. Utilisation temporaire de terrains publics avant qu'ils soient définitivement privatisés par des bailleurs.

Un prof à vous qui vous mettait zéro. Encore fallait-il le mériter. Smile Vous nous parlez de l'époque du bonnet d'âne et du coup de règle sur les doigts. Pourquoi pas. Sad
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 01:05

Libellule a écrit:
Pas du tout. Au coeur de celui ci. La question en litige est le choix d'emplacements adéquats à ce type de projets. Sauf à vouloir réinterpréter les termes de la discussion en cours. Les lieux envisagés ne sont visiblement pas des choix porteurs d'un avenir serein.

On parle agriculture urbaine et distribution de produits locaux. Utilisation temporaire de terrains publics avant qu'ils soient définitivement privatisés par des bailleurs.

Un prof à vous qui vous mettait zéro. Encore fallait-il le mériter. Smile Vous nous parlez de l'époque du bonnet d'âne et du coup de règle sur les doigts. Pourquoi pas. Sad

En mathématique un hors sujet vaut Zéro, pourquoi pas en Français. Ce prof avait une logique simple et efficace, peut-être résonnez-vous à la méthode Marchais (revisité par Thierry Le Luron), c' est votre droit mais ne vous plaignez pas  des réactions. ("Vous venez avec vos questions, je viens avec mes réponses!!!").
Le sujet est "Privatisation de nos espaces publics" et non l' agriculture urbaine, les affirmations de bulle de vie et non la tentative de rattrapage du déni de démocratie participative (ou dois-je dire l' autocratie municipale)!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 01:11

Le sujet est générique,  et est traité par le biais d'une étude de cas. Thierry Le Luron avait de l'humour, ç'est vrai. Et personnellement je ne me plains pas que le débat se poursuive. Relisez ce fil depuis son début.

Sinon :

Une grande diversité de « projets de jardin » existe.

Cette diversité peut être caractérisée en termes…
• de taille: de 30m² à plusieurs ha…
• de nombre de participants: de 7 à 200 « jardiniers » ou familles
• de type de gestionnaire: communes, associations de jardiniers, associations gestionnaires externes, bailleurs et entreprises
• de fonctions : alimentaires, récréatives, éducatives,  de lien social, …
• d’aménagement du site: ouvert/fermé, parcelles individuelles/collectives, …
• de mode de fonctionnement et de gestion interne: salariés/pas de salariés, formel/informel, etc.

Bref, chaque cas doit trouver son modèle après étude. Et celui ci peut évoluer. On parle évolution en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 01:35

Mamiea vous perdez votre temps à discuter avec l'odonate !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 01:57

Libellule a écrit:
---/---
La question en litige est le choix d'emplacements adéquats à ce type de projets. Sauf à vouloir réinterpréter les termes de la discussion en cours. Les lieux envisagés ne sont visiblement pas des choix porteurs d'un avenir serein.
---/---


La question ne se limite pas seulement au "choix d'emplacements adéquats à ce type de projets" mais aussi au choix de l'association à qui est confié la gestion du projet...

Dans le cas de l'ilot Michelet et de Bulles de vie, cette association n'a aucunement démontré aux fontenaysiens sa capacité à faire du lieu qui lui a été confié un endroit esthétiquement agréable intégré à son environnement...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 02:08

Si c'est l'occasion d'améliorer tout cela autant la saisir. Je ne pense pas qu'il y ait de sujet tabou. Chacun doit faire tomber ses ornières. Si possible. En atelier de travail, précisément. Sans préjuger du résultat. On notera de zéro à 20 le résultat. On laissera faire les profs pour éviter de se tromper de notation Smile il faudra le faire avec le moins de parti possible. Certains profs ayant leurs têtes de turc.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 19:06

Staline vous l'a dit : ce qui est à moi est intouchable, ce qui est à autrui est négociable... donc après une négociation qui aura lieu à postériori on prend maintenant !

Je crois qu'il y avait ici même sur ce forum, un intervenant qui répétait : "on ne débat pas avec L..."

Ce qui est intéressant est de constater qu'avec le temps l'idée fait son chemin.

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 19:45

Libellule a écrit:
Si c'est l'occasion d'améliorer tout cela autant la saisir. Je ne pense pas qu'il y ait de sujet tabou. Chacun doit faire tomber ses ornières. Si possible. En atelier de travail, précisément. Sans préjuger du résultat. On notera de zéro à 20 le résultat. On laissera faire les profs pour éviter de se tromper de notation Smile il faudra le faire avec le moins de parti possible. Certains profs ayant leurs têtes de turc.
Vous semblez traumatisé par le bonnet d' âne (peut-être un mauvais souvenir Very Happy ), moi c' est par les tromperies de la municipalité, les décisions en catimini.
Cette équipe a perdue, à mes yeux, toute confiance. Pour en retrouver une partie il faudra plus que de belles paroles mais des actes (je dis bien des actes au pluriel).
Jusqu' à présent la municipalité agit comme le gouvernement : sans concertation pré-décision, quand on impose (comme pour les conseils de quartiers) une vision de la démocratie (je dis, vous exécutés) pour moi pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 20:20

Je suis trop jeune pour avoir connu le bonnet. Smile mais assez vieux pour savoir que la démocratie participative n'est pas panacée. Vue la raison d'être des conseils de quartier créés en France en février 2002. Reste que là où le dialogue s' instaure, même si c'est maladroitement, il faut savoir saisir ces occasions.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 13 Mar 2016, 21:08

Les comités de quartiers de Fontenay ne sont pas des lieux de dialogue !

Ce ne sont surtout pas des structures d'où la municipalité souhaite recevoir une information montante c'est à dire une information provenant des électeurs contribuables destinée à éclairer les élus sur les souhaits des administrés.

Le comité de quartier à la mode locale est destiné à ce que les élus fassent la leçon aux habitants afin qu'ils soient dociles et se plient aux caprices des dirigeants.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 17 Mar 2016, 09:15

Dans d'autres discussions sur la piscine ou la médiathèque - http://www.plateaufontenay.net/t2093-pour-une-ouverture-de-la-mediatheque-louis-aragon-le-dimanche - la question des heures réservées aux scolaires a été évoquée....

En effet pour permettre l'utilisation en toute sécurité de ces structures municipales par les dits scolaires accompagnés de leurs enseignants, certains horaires leurs sont exclusivement réservés ce qui signifie que le public "normal" ne peut y accéder...

Pourrait-il en être autrement  si la fantaisie venait à un élu de vouloir transformer une partie du square Beaudoin en espace pédagogique ?

Je ne pense pas que les personnes qui fréquentent aujourd'hui ce square, par exemple les nounous, seraient ravies d'apprendre que les horaires d'ouverture de ce square seraient demain restreints pour laisser la place aux scolaires...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 17 Mar 2016, 20:43

L'expérience de la mise à disposition de l'espace Michelet par la ville à l'association Bulles de Vie est éloquente
La ville a effectué la transformation d'un verger en une surface plane dégagée ,elle a procèdé à divers aménagements, la députée a attribué une forte somme extraite de sa réserve parlementaire, les autorisations de stationnement d'un vieux bus RATP et d'un camping car ont été données
L'espace à ensuite été  cadenassé et ouvert uniquement 2 fois par semaine pour des activités commerciales
On nous parle d'actions pédagogiques quand? Pour quels élèves ? Quel contenu?quelles durées?
Le bilan pour les riverains ou les non clients est un espace public privatisé, consacré à des activités de vente. Un espace laid, alors que la ville avait la possibilité de créer pendant des années, même avec ces écologistes, un véritable espace de promenade, de repos, d'échanges de connaissances et de pratiques du jardinage. Il n'en a rien été .
Non le square de jeux pour les jeunes enfants rue Cuvier doit rester 100% public, on doit l'améliorer, y installer des toilettes, et ne pas consacrer ses espaces réduits aux bacs, arbres et cabanes d'une association qui n'à rien à y faire.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Ven 18 Mar 2016, 02:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 17 Mar 2016, 21:38

Et lorsque le risque qu'un gamin se blesse est évoqué il est répondu "la mairie a un bon service juridique" ! Comme quoi les enfants on en a rien à battre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 20 Mar 2016, 06:27

Libellule a écrit:
Si c'est l'occasion d'améliorer tout cela autant la saisir. Je ne pense pas qu'il y ait de sujet tabou. Chacun doit faire tomber ses ornières. Si possible. En atelier de travail, précisément. Sans préjuger du résultat. On notera de zéro à 20 le résultat. On laissera faire les profs pour éviter de se tromper de notation il faudra le faire avec le moins de parti possible. Certains profs ayant leurs têtes de turc.


Cet atelier a donc eu lieu ce matin et il a déjà permis entre autres de mesurer l'intérêt de chacun sur un tel sujet...

Si les membres de l'association du Plateau tout comme les membres de différents conseils syndicaux de copropriété étaient largement présents, ils  constituaient l'essentiel des participants, on peut s'étonner du peu d'élus municipaux EELV présents... Alors que le groupe EELV compte huit élus, seuls deux d'entre eux, Fabienne Bihner  et Philippe Cornélis, étaient présent pour rencontrer les participants...  

J'avoue que j'ai été étonné de la faible participation de ces élus qui m'amène à penser que leur groupe n'a pas voulu impliquer ses seconds couteaux dans une réunion publique, ceux-ci étant sans doute plus à l'aise à poster de longs copier-coller sur un "petit forum de quartier" qu'à s'exprimer dans une réunion publique... Dont acte...




Après sur le contenu de l'atelier en lui-même,  on n'a pu noter une nouvelle fois l'absence d'homogénéité de notre ville, pour ne pas parler d'inégalité territoriale,  et donc les préoccupations totalement différentes des participants en fonction de leur quartier... Il y a visiblement des bisounours fontenaysiens qui ignorent encore tout de la réalité des Larris, Jean Zay, Bois Cadet, Les Alouettes, ....  

Dans ces quartiers on n'en est pas à aménager l'espace pour y faire pousser des "incredible vegetable" ou pour y fabriquer du compost mais plutôt à aménager l'espace en y supprimant les bancs publics ou en installant des grilles pour limiter les nuisances occasionnés par certains faute d'une réelle efficacité des polices municipales et nationales...

Il y a quand même un sujet sur lequel tous les fontenaysiens se retrouvent quel que soit leur quartier, c'est celui de l'entretien de l'espace public: cantonniers et ramassage des déchets....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Dim 20 Mar 2016, 06:41

Cantonniers, ramassage des déchets.. et pourquoi pas arrachage des herbes folles, entretien des trottoirs...
et allons donc nettoyage des rues et utilisation des laveuses... tant que nous y sommes !

on rêve !

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 21 Juil 2016, 10:00

Gérard a écrit:
Question posée à M.le Maire lundi, par mail adressé à son directeur de cabinet M.Joucla.
A ce jour, mercredi, aucune réponse,  si les déménagements commencent effectivement dans 5 jours, on s'impatiente...


Mon cher Gérard,

Je tiens à vous féliciter car encore une fois votre action en tant que président de l'Association du Plateau a payé...

En effet, il existe désormais une charte "Partageons la ville" et une "CONVENTION D’AUTORISATION D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL A TITRE PRECAIRE ET REVOCABLE" qui sera signée entre la ville représentée par son maire Jean-Philippe Gautrais et le "porteur de projet" autorisé à occuper une partie du domaine communal...

Je n'ai aucun doute sur le fait que sans votre action efficace suite à l'occupation du square Beaudouin cette charte n'aurait certainement pas vu le jour tout au moins aussi rapidement...


Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 21 Juil 2016, 10:48

A cette charte est associée une convention type.
Remarques
Une liste des acteurs impliqués devait être jointe. Elle n'est pas lå
Les projets devaient selon la commission être débattus et concertés avec les bureaux des conseils de quartiers. Cela n'apparaît pas sur ces documents.
L'utilisation de l'espace public par le FAI ORANGE pour le câblage fibre de certaines partie de la ville à été déclarée libre et sans contrainte par l'élu responsable. Nous attendons que le maire nous confirme que cet opérateur peut faire ce qu'il veut. Quand il veut et où il veut sans aucune convention avec la ville soit directement soit via le SIPPEREC.L'expérience  de NOOS et de ses coffrets défoncés, puis de Numéricable SFR inopérants en cas d'incident å moins de 10 joursdevrait rendre vigilant avec Orange.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 21 Juil 2016, 11:02

Partageons la Ville
1
CONVENTION D’AUTORISATION D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL
A TITRE PRECAIRE ET REVOCABLE
Entre :
La Commune de Fontenay-sous-Bois, domiciliée en l’Hôtel de Ville - 4 esplanade Louis-Bayeurte – 94120 Fontenay-
sous-Bois, représentée par son maire en exercice, Monsieur Jean-Philippe GAUTRAIS,
ci-dessous dénommée « la Ville »,
Et :

ci-dessous dénommé « le porteur de projet »,
Préambule :
Descriptif du projet qui s’inscrit dans le cadre fixé par la Charte Partageons la Ville.
Il est convenu ce qui suit :
Article 1 – Objet :
La présente Convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles
• prénom nom
ou
• nom de l’association (ci-après nommé le porteur de projet) est autorisé, sous le régime des occupations temporaires du
domaine public, à occuper dans le respect de la Charte Partageons la Ville (ci-contre) l’emplacement défini à l’article 3,
afin de lui permettre de développer un projet sur l’espace public.
Article 2 – Domanialité publique :
Cette convention d’autorisation d’occupation du domaine public communal à titre précaire et révocable ne pourra donner
lieu à une quelconque activité lucrative.
Dans la mesure où l’activité menée est d’intérêt général local, cette mise à disposition ne donnera lieu au versement
d’aucune redevance d’occupation à la Ville.
Article 3 – Mise à disposition, responsabilité et assurance :
• Le porteur de projet est autorisé à occuper le lieu ci-après désigné : . . . . . . . . . . . . . . et précisé sur le plan.
• Le porteur de projet est autorisé à installer et à entretenir, à ses frais, sur ce lieu, les éléments nécessaires à la bonne
conduite du projet : . . . . . . . . . . . . . . selon les descriptifs et le plan qu'il a soumis (annexe 1).
Le porteur de projet demeure entièrement et seul responsable des dommages matériels et corporels qui pourraient
résulter de la réalisation du projet évoqué ci-dessus. Il s'engage à souscrire une police d'assurance couvrant notamment
sa responsabilité civile, au titre de la présente convention.
Avant la signature de celle-ci puis chaque année, une attestation de cette assurance devra être remise à la Ville.
Article 4 - Caractère personnel de l’occupation :
Le porteur de projet doit occuper personnellement le lieu mis à sa disposition. La convention est nominative, attribuée à
une personne physique ou morale, qui est tenue pour seule interlocutrice de la Ville.
Partageons la Ville
2
Article 5 – Travaux d’installation :
Les travaux d’installation sont à la charge du porteur de projet et réalisés sous sa responsabilité. Les éléments de
végétalisation, d’embellissement doivent être maintenus en bon état.
Le porteur de projet doit se conformer à la Charte Partageons la Ville (document ci-contre).
Article 6 – Modalités d’utilisation du terrain :
Les modalités d’utilisation du terrain ne devront, en aucune manière, porter atteinte à l'ordre, à la sécurité, à la tranquillité
et à la salubrité publique.
A ce titre, lle porteur de projet s’engage à :
 entretenir régulièrement et soigneusement les espaces mis à disposition ;
 restituer ce terrain en parfait état, au terme de la présente convention.
 à respecter les horaires d’ouverture
 à ouvrir le lieu lorsque l’un des membres de l’association est présent sur le site et au moins un week-end par
mois
 à veiller à la conformité des usages avec la destination pour laquelle le jardin ou l’espace a été attribué (pas
d’habitation).
Sur ce terrain, il s’interdit, en outre :
 d’allumer des feux,
 d’entreposer ou abandonner des déchets susceptibles de nuire à la sécurité et à l’agrément du voisinage, ou de
favoriser la prolifération d’animaux nuisibles,
 d’épandre tout produit nocif pour l’environnement,
 d’exercer des activités bruyantes,
 de pratiquer toute autre activité dangereuse ou nuisible pour les personnes et les biens.
 de réaliser des plantations en dehors des emplacements définis sur le plan sans concertation préalable avec le
service des espaces verts
 de s’opposer aux interventions des travaux réalisés pour le compte de la commune
Article 7 – Engagements des parties :
Le porteur de projet s'engage à:
- fournir pour chaque année, avant le 1er mai de l'année suivante, un rapport d’activités portant sur le projet ;
- communiquer, sur demande de la Ville, toute autre information ayant un lien avec la présente convention et ne
présentant pas un caractère confidentiel ;
- informer la Ville, dans le meilleur délai, de toute modification qui interviendrait dans les statuts ou le
fonctionnement de l'association, ainsi que de toute difficulté susceptible de survenir dans l'exécution de la
présente convention ;
- valoriser le partenariat avec la Ville à travers ses différents supports de communication en faisant notamment
apparaitre le logo de la Commune ;
- être présente à une manifestation municipale sur la thématique développement durable (Nature en Ville,
Semaine européenne du Développement durable, Mois de l’ESS, …) ;
- participer une fois par an à une réunion de suivi et de bilan.
La Ville s’engage à :
- garantir les conditions d’accès à l’espace public désigné ;
- poursuivre l’entretien de l’espace public en dehors de l’occupation par le porteur de projet ;
- valoriser le partenariat avec le porteur de projet à travers ses différents supports de communication en faisant
notamment apparaitre le logo de l’association ;

Partageons la Ville
3
- à fournir une partie du matériel nécessaire à la réalisation du projet dans la limite de ses possibilités (liste fournie
en annexe).
Article 8 – Durée de la convention
La présente convention entrera en vigueur à compter de sa
notification par la Ville. Elle est accordée pour une durée
d’un an, renouvelable tacitement dans la limite d’une durée
maximale de trois ans. À l’expiration de la présente
convention, si le porteur de projet ne souhaite pas
renouveler son autorisation, il en informera la Ville par
courrier un mois avant la date d’échéance et devra
remettre le site en l’état à la date anniversaire. Un état des
lieux sera alors effectué par la Ville. Si la remise en état
n’est pas réalisée ou réalisée de manière incomplète, la
Ville procédera à l’enlèvement des installations. Dans ce
cas, le porteur de projet ne pourra plus déposer de
nouvelle demande. Dans le cas contraire, si le porteur de
projet souhaite continuer, il devra refaire une demande
complète à la Ville.
Article 8 – Durée de l’action
La présente convention est accordée pour la durée de la
manifestation (du … au …, horaires Smile.
Le cas échéant, un arrêté municipal prévoit la modification
de la circulation ou la fermeture de la voirie.
Article 7 – Avenant :
La présente convention pourra être révisée par voie d’avenant, en cas de changement dans la situation ou/et les
caractéristiques de l’association, du terrain ou de son environnement urbain.
Article 8 – Abrogation :
Si le porteur de projet est une personnalité morale, la convention sera abrogée de plein droit en cas de dissolution ou de
liquidation judiciaire de la structure. Si un membre de l’association dissoute ou liquidée souhaite continuer l’entretien du
site mis à disposition, il devra déposer une nouvelle demande. Par ailleurs, la présente autorisation pourra être abrogée
pour tout motif d’intérêt général et en cas de manquement du porteur de projet aux engagements de la Charte
Partageons la Ville et de la présente convention. Dans ce cas, la Ville sommera le porteur de projet par écrit, de se
mettre en conformité sous huit jours à compter de la réception du courrier. Passé ce délai, la convention sera résilié de
plein droit, la Ville procédera alors à l’enlèvement des installations. Le porteur de projet ne pourra prétendre à aucune
indemnité ni dédommagement de quelque nature du fait de l’abrogation de l’autorisation, quel qu’en soit le motif.
Article 9 – Juridiction compétente :
En cas de litige relatif à l'application de la présente convention, les parties s'efforceront d’y apporter un règlement
amiable.
En cas d’échec de cette tentative, le Tribunal administratif compétent pourra être saisi par l’une ou l’autre des parties.
Fait en trois exemplaires, à Fontenay sous Bois, le

Le porteur de projet Pour la Commune de Fontenay-sous-Bois
Son Maire
Monsieur Jean-Philippe GAUTRAIS

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 21 Juil 2016, 11:43

Gérard a écrit:
L'utilisation de l'espace public par le FAI ORANGE pour le câblage fibre de certaines partie de la ville à été déclarée libre et sans contrainte par l'élu responsable. Nous attendons que le maire nous confirme que cet opérateur peut faire ce qu'il veut. Quand il veut et où il veut sans aucune convention avec la ville soit directement soit via le SIPPEREC. L'expérience  de NOOS et de ses coffrets défoncés, puis de Numéricable SFR inopérants en cas d'incident å moins de 10 jours devrait rendre vigilant avec Orange.

Je pense qu'il faut dissocier l'installation d'infrastructures Orange, Noos mais aussi EDF, Citeos, .....  de l'attribution de parcelles de l'espace public à des associations telles que Bulle de Vie, Les Vergers de l’Ilot, Abeilles Machine, ...

Cela ne signifie pas que la ville ne doit pas suivre ce que font les opérateurs, le suivi de l'entretien des boitiers plastiques Noos a été déplorable c'est incontestable - voir: http://www.plateaufontenay.net/t1446p150-fontenay-a-5#69552 - mais les enjeux ne sont pas les mêmes et normalement l'ARCEP est quand même censée fournir un cadre légal pour le déploiement de la fibre....
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Jeu 21 Juil 2016, 17:41

L'espace public nous appartient. Sa garde, son utilisation et son entretien sont confiés aux collectivités.
Nous pouvons demander des comptes.
Restent les décisions autoritaires, sans concertation. Les expulsions, les dėclarations d'utilité publique...
Square Beaudoin = une ZAD å créer?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 22 Juil 2016, 20:15

Le seul fait de poser la question à une vertu. Montrer qu'au delà de toute signature de convention, la démarche de créer des Zad n'est pas à exclure pour en faire un des moyens de lutter efficacement sur le terrain pour défendre un point de vue précis. Celui du plus concerné par un sentiment d'expropriation. Ne serait ce que de quelques dizaines mètres carrés. Pour la surface d'un noeud de spaghettis autoroutiers comme dans les années 60 à Fontenay sous bois, ou celle d'un aéroport à Notre Dame des Landes, on peut ou non être d'accord sur le fait de se défendre, mais pas en pensant que l'action s'engagesur des critères différents pouvant laisser penser qu'ici cela serait une évidence de se mobiliser, et ailleurs un combat inutile.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 22 Juil 2016, 20:53

Lorsque l'arbitre dit que le combat est terminé on arrête... et les boxeurs vont dans leur coin.
On déclare l'un des deux vainqueur, on se serre la main et on rentre à la maison.

L'arbitre c'est la justice et si on continue le combat alors qu'il est fini... ce n'est plus du sport mais de la bataille de rue.

Là ça peut mal tourner et rapidement les initiateurs de la provocation risquent de venir chougner en se déclarant victime. Tant il est vrai qu'il est plus facile et glorieux de cabosser les autres lorsque l'on est en nombre et assuré de l'impunité que de se prendre des torgnoles le moment venu... qui à mon avis vu la tournure des chose ne va peut être pas tarder...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   Ven 22 Juil 2016, 22:41

Je pense que c'est pour cela que Gérard se contente de poser une question. A laquelle on peut répondre puisque l'arbitre ne renvoie personne au coin du ring, Et que justement, à l' instant, il n'y pas match de boxe à prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin
» 9ème Congrès de la Fédération CGT services publics
» Une réponse du ministère sur la "privatisation" des archives
» Les espaces naturels sensibles à visiter (61).
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Environnement de nos quartiers-
Sauter vers: