Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Religions et pédophile

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMar 15 Mar 2016, 08:33

Les affaires de pédophilie au sein de l'église catholique se multiplient sur le diocèse de Lyon...

On notera le mélange des genres pour le deuxième prêtre incriminé qui célébrait des messes pour Action française et qui se masturbait contre des gamins...


"il est abusé par le prêtre de la paroisse de La Croix Rousse, ce même prêtre connu pour avoir célébré une messe avec l'Action française en janvier 2011 pour célébrer la mort de Louis XVI."

"C'est facile d'être courageux avec les chrétiens d'Orient, mais faire le ménage dans sa propre boutique alors que l'on sait qu'il y a des brebis galeuses, il faut un autre genre de courage. Barbarin n'a pas voulu faire ce ménage, il a mis de la poussière sous le tapis pendant des années et maintenant, tout lui explose à la figure."


http://actu.orange.fr/france/pedophilie-les-temoignages-se-multiplient-les-eveques-reunis-a-lourdes-afp-s_CNT000000lkRYG.html a écrit:
Orange avec AFP 15-03-2016 - 07:56
Pédophilie : les témoignages se multiplient, les évêques réunis à Lourdes

Alors que débute mardi l'assemblée de printemps des évêques catholiques de France à Lourdes, les accusations de pédophilie sortent de l'ombre. Dernier témoignage en date : celui de Pierre dans les colonnes du Figaro qui accuse le père lyonnais Jérôme Billioud.

Les 120 évêques catholiques de France sont réunis à partir de mardi à Lourdes pour leur assemblée de printemps, dans un huis clos plombé par l'affaire de pédophilie qui ébranle le diocèse de Lyon et son archevêque, le cardinal Philippe Barbarin.

A l'ordre du jour de cette session jusqu'à vendredi, la Conférence des évêques de France (CEF) avait inscrit le dialogue avec les musulmans, l'accueil des prêtres étrangers et l'impact des réseaux sociaux sur le travail épiscopal. Mais l'attitude de l'Eglise contre la pédophilie va s'inviter dans le discours d'ouverture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la CEF, puis lors du libre "débat d'actualité". Un point presse a même été convoqué en urgence pour la mi-journée.

Car l'affaire Bernard Preynat, du nom de ce prêtre mis en examen pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991, vient bousculer ce rendez-vous. Et ce n'est pas le seul.



- Un nouveau témoignage incriminant -

Dans un entretien exclusif au Figaro, Pierre âgé de 42 ans, dénonce les attouchements sexuels dont il aurait été victime alors qu'il avait 16 ans par le père Jérôme Billioud. Il avait porté plainte en 2009, une plainte classée sans suite car l'affaire était prescrite.

Les dernières révélations des anciens de Saint-Luc ont "réveillé un certain nombre de choses", explique-t-il. À l'époque, il est abusé par le prêtre de la paroisse de La Croix Rousse, ce même prêtre connu pour avoir célébré une messe avec l'Action française en janvier 2011 pour célébrer la mort de Louis XVI. Pour Pierre, le cardinal Barbarin "n'a rien fait pour éloigner ce prêtre des autres enfants".

La victime de 42 ans, qui occupe aujourd'hui un poste de premier plan dans un ministère, était à l'époque un adolescent balloté par une situation familiale compliquée. "Il avait 15 ans de plus que moi, il était comme un grand frère, un père de substitution". Le père Jérôme Billioud l'emmène en vacances à Biarritz et en profite pour abuser de lui. "Le père Billioud a commencé à se frotter et à se masturber contre moi. J'étais très gêné, je ne savais pas quoi faire, j'ai fini par dormir par terre et j'ai fait comme si rien ne s'était passé". Quelques années plus tard, "il a voulu recommencer et j'ai dit stop mais j'étais une nouvelle fois tétanisé. C'était horrible."

En 2009, quand il porte plainte, encouragé par un médecin, Pierre rencontre le cardinal Barbarin. Il " m'a dit qu'il était parfaitement au courant et que ce prêtre avait déjà eu maille à partir avec la justice (le père Billioud avait été condamné au début des années 2000 à un mois de prison avec sursis pour exhibitionnisme, NDLR) et qu'il reconnaissait les faits me concernant. Le cardinal m'a demandé pardon au nom du prêtre. Je suis choqué qu'il n'ait pas pris la mesure du problème et qu'il se soit abrité derrière la prescription pénale. Il n'a rien fait pour protéger les autres enfants, il l'a laissé en place, au même endroit. C'est facile d'être courageux avec les chrétiens d'Orient, mais faire le ménage dans sa propre boutique alors que l'on sait qu'il y a des brebis galeuses, il faut un autre genre de courage. Barbarin n'a pas voulu faire ce ménage, il a mis de la poussière sous le tapis pendant des années et maintenant, tout lui explose à la figure."

Le prêtre incriminé, contacté par Le Figaro, affirme "n'avoir aucun souvenir" de ces abus.



- Une enquête préliminaire ouverte -

En outre, concernant l'affaire d'agressions sexuelles qui cible le prêtre Bernard Preynat, une enquête préliminaire a été ordonnée notamment pour "non dénonciation d'atteintes sexuelles sur mineurs de 15 ans", un volet qui pourrait mettre en cause des responsables du diocèse de Lyon, dont le cardinal Barbarin. Le primat des Gaules depuis 2002 devrait être présent au premier rang de l'hémicycle Sainte-Bernadette, comme lors de chaque assemblée plénière.

L'affaire Preynat est hautement embarrassante pour l'Église de France, qui affirme s'être mise au clair depuis la condamnation - inédite - en 2001 d'un évêque, Mgr Pierre Pican, pour non dénonciation des faits de pédophilie commis par un prêtre de son diocèse de Bayeux, l'abbé René Bissey.

Dès 2000, l'assemblée épiscopale avait affirmé qu'"un évêque ne peut ni ne veut rester passif, encore moins couvrir des actes délictueux". Un vademecum, "Lutter contre la pédophilie", avait été publié en 2002 puis réédité en 2010, avant une piqûre de rappel en 2015. En phase, selon la CEF, avec la politique de "tolérance zéro" affichée par le Vatican. "Nous travaillons depuis quinze ans sur ces sujets et sur la justesse de nos réactions", assurait il y a quelques jours Mgr Pontier, ajoutant : "tous, on est dans la position de fermeté, du respect des victimes et de la justice". Y compris le cardinal Barbarin, qui "a toujours été rigoureux".



- Quelle attitude adopter ? -

Réagir constitue un exercice délicat pour l'épiscopat, tiraillé entre le "soutien" à l'une de ses plus éminentes figures et la "compassion" envers les victimes. Ces dernières en appellent au pape François, soulignant ne plus avoir "confiance" dans leur diocèse.

Les rares évêques qui s'expriment sur le sujet font bloc derrière le cardinal Barbarin et pour défendre la bonne foi de l'Eglise. "Il y a quand même un acharnement par rapport au diocèse de Lyon", confiait la semaine dernière Mgr Stanislas Lalanne (Pontoise), responsable de la "cellule de veille" de l'épiscopat sur ces questions. "Je le connais, il n'a absolument pas voulu cacher quoi que ce soit", a dit au Parisien Mgr Michel Dubost (Evry) à propos de son "ami" Philippe Barbarin.

Dans ce tourbillon, l'un des enjeux de l'assemblée passera sans doute au second plan : le renouvellement - ou non - de Mgr Pontier pour un second mandat de trois ans à la CEF. A 73 ans, cette figure d'apaisement a dit sa "disponibilité pour continuer... ou pour arrêter". Il est probable que les évêques ne prendront pas le risque d'un changement hasardeux dans un contexte aussi troublé.
Source: http://actu.orange.fr/france/pedophilie-les-temoignages-se-multiplient-les-eveques-reunis-a-lourdes-afp-s_CNT000000lkRYG.html


Dernière édition par a.nonymous le Dim 11 Fév 2018, 03:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18599
Date d'inscription : 06/07/2010

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMar 15 Mar 2016, 12:34

Heureusement que nous n'avons pas de problème dans les écoles coraniques, dans les couvents de moines bouddhiste (ce n'était pas ce que me disait ma guide lorsque je passais dans les pays asiatiques...)
Heureusement les scouts communistes n'ont pas de dossiers en souffrance...il faudrait voire ça ! le parti veille...
Est il nécessaire de s'interroger sur le fonctionnement des associations de jeunes cornaquées par diverses structures religieuses ou politiques ?

C'est un débat à ne pas mener... on s'occupe des cathos et c'est bien ! de toute manière être laïc c'est casser du curé.
Pour ce qui concerne la lutte contre les imams dangereux... on verra plus tard. Il faut avoir la majorité politique à n'importe quel prix !

Tonton Christobal n'est inféodé à aucune religion et membre d'aucun parti... si ce n'est de celui d'en rire... les occasions sont rares et la situation ne le permet plus !
Il convient de le préciser ! mais tout de même informé sur son environnement... conscient malgré tout que les guignols supposés inconséquents ne sont que rarement innocents.

La pratique du faux naïf présente des avantages... on peut après coup se prétendre innocent alors que l'on a trempé les paluches dans la soupière !

[[u]b]Je crois qu'il serait désagréable que je sorte les archives car l'effet destructeur dépasserait ce que les gentils "justiciers" imaginent et nous aurions nombre d'arroseurs arrosés...[/u[/b]]

NB ce sera un peu moins inconsistant que du régurgité de "libé" ou du tout venant "du nouvel obs..." surtout lorsque ces publications puisent les infos sur la ligne directe de la présidence.


Dernière édition par tonton christobal le Mar 15 Mar 2016, 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMar 15 Mar 2016, 13:50

tonton christobal a écrit:
Heureusement que nous n'avons pas de problème dans les écoles coraniques, dans les couvents de moines bouddhiste (ce n'était pas ce que me disait ma guide lorsque je passais dans les pays asiatiques...)
Heureusement les scouts communistes n'ont pas de dossiers en souffrance...il faudrait voire ça ! le parti veille...
Est il nécessaire de s'interroger sur le fonctionnement des associations de jeunes cornaquées par diverses structures religieuses ou politiques ?

Vu les conséquences de certains comportements sur les jeunes qui en sont victimes, il serait effectivement nécessaire de s'interroger et de traquer toutes les dérives dans les associations de jeunes de toutes obédiences.... Et si il y a un procès que l'on ne peut pas me faire, c'est bien celui d'accabler la religion catholique et de ménager les autres religions...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18599
Date d'inscription : 06/07/2010

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMar 15 Mar 2016, 15:17

La censure existe en France, ce n'est pas un fait du fascisme de droite mais un fait de la pesanteur démesurée de l'islam en France.

---------------------------------------------------

édition religion islam AFP 15-03-2016 - 14:37
L'essai de Michel Onfray sur l'islam finalement publié en France

Longtemps retardé, l'essai du philosophe Michel Onfray sur l'islam qui devait initialement être publié en janvier sera finalement disponible mercredi en France après avoir d'abord été publié le mois dernier en Italie.
"Il est difficile, ces temps-ci, de penser librement et encore plus de penser en athée", explique le philosophe qui se propose "de réactiver la philosophie des Lumières" dans son essai "Penser l'islam" (Grasset), constitué d'articles (dont certains déjà parus) et d'un entretien avec la journaliste algérienne Asma Kouar.
Michel Onfray avait annoncé en novembre, après les attentats de Paris, qu'il renonçait à publier son livre en France car, selon lui, "aucun débat serein" sur l'islam n'y était plus possible.
Publié en Italie en février, "nul doute qu'après cette parution des morceaux de mon livre allaient être mal traduits et vite interprétés par tel ou tel journaliste de la presse française". "Voilà pour quelles raisons je sursois au sursis", explique Michel Onfray.
"Je lis le Coran, j'examine les +hadîths+ et croise le tout avec des biographies du Prophète pour montrer qu'il existe dans ce corpus matière au pire et au meilleur: le pire, ce que des minorités agissantes activent par la violence; le meilleur, ce que des majorités silencieuses pratiquent de manière privée", soutient le philosophe.
Reconnaissant qu'il existe des sourates qui "invitent à l'amour, à la miséricorde, au refus de la contrainte", Michel Onfray rappelle aussi qu'il y en a, de plus nombreuses, "qui invitent à la guerre, au massacre des infidèles, l'égorgement".
"Un grand nombre de sourates légitiment les actions violentes au nom de l'islam", insiste-t-il. Le rappeler ne signifie pas être être islamophobe, dit en substance l'auteur du "Traité d'athéologie".
"Il existe de véritables militants de la haine contre l'islam qu'elles qu'en soient ses formes, mais il existe aussi des gens qui préfèreraient un islam qui prélève les sourates pacifiques à celui qui met en avant les sourates guerrières. Est-ce islamophobe que préférer la paix à la guerre? Je ne crois pas", dit-il avant de plaider pour "un contrat social" avec l'islam en France "pour qu'il y ait un islam de France".
En fait, le philosophe réserve ses coups les plus sévères à la gauche qui, selon lui, a trahi ses idéaux en s'alignant sur la politique étrangère américaine et en "sacrifiant" le peuple.
"Peut-on imaginer que ce reniement de la tradition pacifiste de la gauche ait été sans relation avec le fait que la France soit devenue le terrain d'une guerre menée par certains de ses ressortissants musulmans intégristes qui se réclament de l'Etat islamique?", s'interroge-t-il.
"Je ne me fais pas d'illusions sur les réceptions malveillantes" que suscitera cet essai, écrit encore Michel Onfray qui se veut le dernier fidèle d'une "gauche sociale et socialiste, d'une gauche pacifique et pacifiste".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Marie_Delcambre

https://www.youtube.com/watch?v=WPqOmN6uOUc

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 16 Mar 2016, 22:01

Dans le Monde d'aujourd'hui un "décodeur" qui détaille le scandale pédophile qui touche l'église catholique....

Si en toute logique on peut présumer que des scandales similaires peuvent exister dans d'autres religions ou d'autres structures mettant des adultes en contacts avec des enfants, il semble quand même que les responsables catholiques on pour le coup pas pris les bonnes décisions...



http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/03/16/pedophilie-dans-le-diocese-de-lyon-ce-que-l-on-sait_4884147_4355770.html a écrit:
Pédophilie dans le diocèse de Lyon : ce que l’on sait

Le Monde.fr | 16.03.2016 à 18h40 • Mis à jour le 16.03.2016 à 20h47 | Par Samuel Laurent



1. Que s’est-il passé ?

L’affaire de Lyon comprend plusieurs volets et se déroule en plusieurs temps :

L’affaire Bernard Preynat. De 1971 à 1991, Bernard Preynat encadre, en tant que prêtre, le groupe de scouts de Saint-Luc, à Sainte-Foy-lès-Lyon, ville prospère jouxtant la capitale des Gaules.

A la fin de 2015, une ancienne victime présumée du prêtre écrit au procureur de la République pour dénoncer des actes de pédophilie commis par ce dernier, contre lui et contre d’autres anciens scouts. Il dit avoir effectué cette démarche après avoir rencontré d’autres victimes du père Preynat, et surtout après avoir, en vain, contacté le cardinal Barbarin, sans que rien ne soit fait, selon son récit à Rue89.

Le 23 octobre 2015, le diocèse de Lyon publie un communiqué annonçant que « plusieurs personnes » ont porté plainte contre le père Preynat pour des « faits antérieurs à 1991 ». Il assure : « Aujourd’hui, ce prêtre n’a plus aucune responsabilité pastorale, et tout contact avec les mineurs lui a été interdit. » Quelques mois avant, en 2014, le père Preynat était encore responsable de la paroisse de Roanne, dans la Loire voisine.

Il est mis en examen depuis la fin de janvier pour des faits d’agression sexuelle commis entre 1986 et 1991, et témoin assisté pour des faits de viol qui pourraient être prescrits. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés, et avoué que ses autorités de tutelle étaient au courant depuis 1991.

La question qui se pose aux victimes, réunies dans une association, La Parole libérée, est en effet celle de la prescription des faits : vingt ans après la majorité de la victime, dans le cas d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans. Il faut donc, pour faire condamner le prêtre, trouver des victimes ayant moins de 38 ans.

L’affaire Eric Pépino-Jérôme Billioud. Le diocèse de Lyon avait déjà communiqué, l’année précédente, pour déplorer les agissements d’un autre prêtre, Eric Pepino, proche de l’extrême droite et des courants « néotradis » de l’Eglise, mis en examen pour corruption et atteinte sexuelle sur mineur, et soupçonné d’avoir eu une relation sexuelle avec un adolescent fugueur de 14 ans. L’affaire se soldera par un non-lieu, le procureur estimant que l’adolescent avait menti sur son âge et que le prêtre avait sincèrement cru avoir des relations avec un homme majeur.

Suspendu de ses fonctions, le père Eric Pepino est remplacé à l’automne 2015 par le père Jérôme Billioud, à la tête de l’église de l’Immaculée-Conception. Mais celui-ci est à son tour mis en cause, par « Pierre », un homme âgé de 42 ans, anonyme mais présenté comme un « haut fonctionnaire en poste au ministère de l’intérieur », qui témoigne le 14 mars, dans un article du Figaro, dans lequel il dit avoir été victime d’attouchements du prêtre lorsqu’il avait 16 ans.

Ce sont donc deux affaires de pédophilie et de détournement de mineur qui entachent le diocèse. En outre, La Parole libérée évoque « d’autres affaires du même type » qui seraient sur le point d’être révélées.



2. Combien de victimes y a-t-il ?

Dans l’affaire Preynat, d’autres plaintes émergent. La Tribune de Lyon mentionne dans un article d’octobre 2015 le témoignage d’une victime, abusée sexuellement à 12 ans, qui parle d’une « vingtaine de gamins [qui] y sont passés ». On serait en réalité, selon l’association La Parole libérée, plus proche de la cinquantaine, voire de la soixantaine de cas durant les vingt ans où le père Preynat s’occupait de groupes de scouts.

Surtout, avance un autre témoin, anonyme, dans le même journal, « des choses étaient déjà sorties à l’époque », et les familles avaient choisi de ne pas porter plainte, en échange de l’assurance que le prêtre serait éloigné des enfants. Ce qui n’a pas été le cas.

Effectivement, La Parole libérée a publié plusieurs lettres envoyées par le père Preynat à des familles de victime, dans les années 1990, après que celles-ci ont alerté le diocèse à son sujet. « Je n’ai jamais nié les faits qui me sont reprochés. Ils sont pour moi aussi une blessure dans mon cœur de prêtre », écrit Bernard Preynat, tout en minimisant :

« Comment pourrais-je quitter la paroisse du jour au lendemain comme un voleur après vingt ans de présence où je n’ai tout de même pas fait que du mal ? Sans avoir même le temps de dire au revoir, de ranger mes affaires, de déménager, sans nouveau poste durable. En me voyant partir ainsi, que vont penser les gens du quartier, ma famille, mes amis ? Ils ne tarderont pas à connaître la raison, la rumeur va se répandre partout et comment pourrais-je alors retrouver un ministère : je serai complètement coulé ! »

Il est pour le moment difficile de recenser précisément les victimes. Lyon Magazine a fait part en février d’autres cas potentiels d’abus plus récents de la part du père Preynat, en 2003. RMC a également publié le témoignage d’un père de famille faisant état de gestes « déplacés » de la part du prêtre.

En outre, des membres de l’association La Parole ;libérée ont porté plainte directement contre le cardinal Barbarin et d’autres responsables de l’église lyonnaise, pour non-dénonciation de crime et mise en danger de la vie d’autrui. Une enquête préliminaire a été ouverte à la fin de février par le parquet de Lyon.



3. Pourquoi le cardinal Barbarin est-il violemment critiqué ?

Dans le cas du père Preynat, c’est l’attitude du diocèse de Lyon qui est critiquée. Car, alors que Bernard Preynat avait reconnu les faits dè 1991, les autorités ecclésiastiques l’ont maintenu en poste durant des années, se contentant de le changer de paroisse, mais le laissant de fait au contact d’enfants jusqu’à ce qu’un nouveau scandale éclate.

Le cardinal Barbarin a admis, dans La Croix, avoir été au courant des agissements du père Preynat « vers 2007-2008 », à la suite d’un témoignage. Il explique avoir demandé des explications au prêtre et l’avoir cru quand ce dernier a dit avoir cessé depuis.

« J’ai alors pris rendez-vous avec lui pour lui demander si, depuis 1991, il s’était passé la moindre chose. Lui m’a alors assuré : “Absolument rien, j’ai été complètement ébouillanté par cette affaire.” (…) Certains me reprochent de l’avoir cru… Oui, je l’ai cru. »

Il ajoute que le père Preynat avait reçu la confiance du cardinal Decourtray, primat des Gaules dans les années 1990, qui l’avait rétabli dans son ministère après six mois de suspension.

Une fois averti de la nouvelle affaire, en 2014, Mgr Barbarin explique avoir sollicité l’avis du Vatican, qui lui aurait demandé d’écarter le prêtre :

« J’ai écrit à Rome, qui m’a conseillé de le suspendre de ses fonctions malgré les vingt-quatre années écoulées depuis les faits. Ce que j’ai fait. »

Mais, comme le relate Rue89, cette suspension n’a pas été rendue publique. La presse locale évoque d’ailleurs en juillet 2015 le départ du père Preynat pour « le Sedif, le service diocésain de la formation. C’est ici que sont formés des laïcs pour devenir catéchistes, ou encore animateurs en paroisse et dans les hôpitaux ».

Le premier ministre, Manuel Valls, a appelé mardi 15 mars Mgr Barbarin à « prendre ses responsabilités » dans cette affaire.



4. Que répondent les autorités catholiques ?

Le diocèse de Lyon s’est adjoint les services d’un expert en communication : Guillaume Didier, ancien magistrat, porte-parole du ministère de la justice (de 2007 à 2010), et désormais spécialiste en gestion de crise.

Le cardinal Barbarin a donc rejeté en bloc les accusations de laisser-faire, estimant qu’il a agi dès qu’il a été mis au courant des faits, en éloignant (discrètement, comme on l’a vu) le prêtre fautif. « Je veux dire avec la plus grande force que jamais, jamais, jamais je n’ai couvert le moindre acte de pédophilie », s’est défendu le primat des Gaules mardi 15 mars, lors d’une conférence de presse à Lourdes.

« C’est arrivé en 2006 et en 2014 [le cas du père Billioud]. La police peut en être témoin, ils m’ont rendu justice à ce sujet. Le dimanche suivant, le prêtre n’avait plus le droit de célébrer la messe dans sa paroisse. A aucun des deux je n’ai redonné de ministère », a-t-il assuré.

Le cardinal Barbarin assure donc n’avoir eu aucune preuve, et avoir cru son prêtre lorsqu’il lui a dit avoir cessé ses agissements. Une défense quelque peu mise à mal par la dernière victime, le fameux « Pierre », qui dénonce des abus commis contre lui par un autre prêtre, Jérôme Billioud.

La défense du cardinal Barbarin insiste dans ce cas sur l’âge de la victime présumée au moment des faits (16 ans), et assure :

« Ce sont des points très troubles de la vie d’un prêtre, mais qui n’ont rien à voir avec de la pédophilie. »

Mgr Barbarin a également eu une formule maladroite et très critiquée, en expliquant, à propos du père Preynat :

« La majorité des faits, grâce à Dieu, sont prescrits, mais certains peut-être pas. »

Une phrase dont il a lui-même reconnu la maladresse. Il expliquant en outre : « Il ne faut pas nous en tenir à une prescription juridique ou au fait qu’il n’y ait pas de plaintes. Manifestement, cela ne suffit pas, il y a quelque chose que nous devons changer. »





Mgr Barbarin aurait promu un prêtre condamné pour agressions sexuelles

C’est une nouvelle affaire qui tombe sur le diocèse de Lyon et son cardinal, Mgr Barbarin : selon Le Parisien, ce dernier aurait promu doyen (chargé de plusieurs paroisses) en 2013 un prêtre condamné pour agressions sexuelles.

L’homme, qui exerçait auparavant à Rodez, dans l’Aveyron, avait été condamné en 2007 à dix-huit mois de prison avec sursis, pour des agressions sexuelles commises sur des étudiants (majeurs) dans un foyer dont il avait la charge. Il était arrivé dans la région lyonnaise l’année suivante, en 2008.

L’entourage du cardinal a refusé de préciser au Parisien si ce dernier était au courant du passé judiciaire du prêtre au moment de sa promotion. La nomination d’un doyen requiert normalement l’instruction d’un dossier sur le prêtre choisi.

Samuel Laurent
Responsable des Décodeurs - Vérifications, contexte, données.
Source: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/03/16/pedophilie-dans-le-diocese-de-lyon-ce-que-l-on-sait_4884147_4355770.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptySam 02 Avr 2016, 08:31



"Réputé membre des milieux les plus traditionalistes de l’Eglise, militant antiavortement actif,"


http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/04/01/un-ex-pretre-du-diocese-de-lyon-condamne-recemment-et-discretement-pour-pedophilie_4893999_1653578.html a écrit:
Un ex-prêtre du diocèse de Lyon condamné récemment, et discrètement, pour pédophilie

Le Monde.fr avec AFP | 01.04.2016 à 14h05 • Mis à jour le 01.04.2016 à 15h16

L’affaire a été discrètement jugée avant que n’éclate le scandale. Le 12 février, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné à deux ans de prison avec sursis le père Guy Gérentet de Saluneaux, 81 ans, pour des agressions sexuelles commises sur huit jeunes filles entre 1989 et 2000.

Le cas de cet ex-prêtre exerçant dans le diocèse de Lyon, condamné récemment pour pédophilie, interroge une nouvelle fois sur l’attitude de l’Eglise face à la justice et aux soupçons. Réputé membre des milieux les plus traditionalistes de l’Eglise, militant antiavortement actif, l’octogénaire a longtemps exercé au sein de la paroisse de la Trinité (8e arrondissement de Lyon) avant d’en être écarté vers 2001 après qu’une jeune fille l’eut dénoncé pour des faits de « maltraitance ».

Ce n’est cependant que neuf ans plus tard que le père Gérentet est rattrapé par la justice lyonnaise, il est mis en examen le 23 septembre 2010. Le parquet et les policiers de la brigade de la protection de la famille ont été mis sur sa piste grâce au courrier d’un religieux, prieur d’une abbaye du sud de la France, qui a recueilli les confidences de l’amie d’une victime.

A l’instar du père Bernard Preynat, mis en examen à la fin de janvier pour s’être rendu coupable d’agressions sur des scouts vingt-cinq ans auparavant, Guy Gérentet de Saluneaux, qui s’occupait du catéchisme à la Trinité, est décrit comme un homme directif et jouissant d’une grande autorité morale, bénéficiant du soutien inconditionnel de ses ouailles. L’instruction révèle ainsi qu’à une jeune fille dénonçant des agressions, sa mère répondit que « ce n’était pas possible parce que c’était un prêtre » et qu’elle avait dû « imaginer ou mal interpréter un geste affectueux ».

Après avoir reconnu en garde à vue son « attirance sexuelle pour les enfants », Guy Gérentet de Saluneaux a évoqué, lors de son procès, des « erreurs de pédagogie ». « Il a bousillé ma vie », a confié à l’Agence France-Presse (AFP) une de ses anciennes élèves qui a déposé une plainte en 2014 pour des faits d’attouchements et de viol – elle a été classée sans suite, les faits étant prescrits.



« Véritable pervers »

En 2003-2004, une autre victime contacte, elle, le cardinal Philippe Barbarin, déjà en poste à Lyon, qui la reçoit à plusieurs reprises. Il rencontre aussi le prêtre mis en cause, qui admet l’agression sexuelle, mais parle d’un « cas unique ». Entendu comme témoin en juin 2010 dans cette affaire, l’archevêque, visé aujourd’hui par des soupçons de « non-dénonciation » des agressions reprochées au père Preynat, expliquait avoir alors présenté le père Gérentet à une psychologue. Devant les enquêteurs, monseigneur Barbarin avait des mots très durs à l’encontre du religieux, qualifié de « type tordu » ou de « véritable pervers », selon un procès-verbal d’audition consulté par l’AFP.

Il lui avait d’ailleurs renouvelé l’interdiction de tout ministère public dans le diocèse décidée en 2001 par son prédécesseur, le cardinal Billé, et a fait en sorte de l’écarter d’une « marche pour la vie » organisée entre Rhône et Saône. M. Gérentet demeurant dans un village des monts du Lyonnais abritant une école intégriste, le cardinal expliquait aussi avoir « interdit » à son directeur de l’engager, sans savoir toutefois s’il avait été « écouté ». A la policière qui l’interrogeait en 2010, le prélat expliquait enfin avoir conseillé à la victime de porter plainte « si elle le voulait », en relevant que les faits la concernant étaient peut-être prescrits. Avait-il su, à l’époque, si le père Gérentet avait fait d’autres victimes ? « Su non, douté oui… », répond le cardinal.

Quoi qu’il en soit, il n’alerta pas la justice. Interrogé par l’AFP sur ce point, le diocèse a expliqué ne pas vouloir « communiquer sur une affaire qui concerne un religieux, affaire aujourd’hui définitivement jugée, par respect pour les parties au procès et pour le travail de la justice ». En rupture de ban dès les années 1970 avec la congrégation des maristes à laquelle il appartenait, le « père Guy » a été renvoyé de l’état clérical en septembre 2012, une des sanctions les plus graves au sein de l’Eglise, puisque le prêtre se voit ainsi « réduit à l’état laïc ».
Source: http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/04/01/un-ex-pretre-du-diocese-de-lyon-condamne-recemment-et-discretement-pour-pedophilie_4893999_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 17:08

Comment Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise et "responsable de la cellule de veille sur les questions de pédophilie" ose-t-il tenir de tels propos sur la radio chrétienne RCF ?


“La pédophilie est un mal. Est-ce que c'est de l'ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c'est différent pour chaque personne. Mais c'est un mal et la première chose à faire c'est de protéger les victimes ou les éventuelles victimes”.


https://m6info.yahoo.com/la-p-dophilie-est-elle-1401795711066166.html a écrit:
La pédophilie est-elle un péché ? L'évêque de Pontoise ne “saurait” le dire

M6info 6 avril 2016

Si l'évêque de Pontoise, Stanislas Lalanne, a estimé mardi sur la radio chrétienne RCF que la pédophilie est un mal, il ne “saurait pas dire” si c'est un péché. Des propos qui ont choqué les victimes d'un prêtre du diocèse de Lyon soupçonné d’actes pédophiles.

“La pédophilie est un mal. Est-ce que c'est de l'ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c'est différent pour chaque personne. Mais c'est un mal et la première chose à faire c'est de protéger les victimes ou les éventuelles victimes”. Cette surprenante déclaration vient de la bouche de Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise.

En tant que responsable de la cellule de veille sur les questions de pédophilie depuis les révélations de plusieurs scandales, chez les prêtres, l'évêque de Pontoise intervenait mardi sur la radio chrétienne RCF. Il était invité dans le cadre de l'émission “Le Temps de le dire” consacrée à “L'Église de France face à la pédophilie”.


“C’est un mal profond”

Heurtés par ces propos, plusieurs auditeurs ont appelé au cours de l'émission pour interpeller l'évêque. Il a alors tenté de préciser sa pensée : “C'est un mal profond. Les choses sont très, très claires. Est-ce que c'est péché ou pas ? Je ne sais pas et ça peut être différent suivant chacun. Donc on ne peut pas généraliser.”

“La difficulté, a-t-il poursuivi, c'est : quelle conscience la personne a de ce mal ? Comment elle s'en sent responsable ? (…) Quand on commet un péché, on a conscience qu'on blesse la relation à l'autre et qu'en blessant la relation à l'autre, on blesse la relation avec Dieu”, explique-t-il.


“Pécheur au sens strict ?”

“On est dans l'ordre du péché mais est-ce que cet homme est pécheur au sens strict du terme ? Je ne peux pas le dire, à chaque fois, on ne peut pas parler de façon générale”, a conclu Mgr Lalanne.

Cette explication n'a pas fait décolérer les membres de l'association La Parole Libérée, qui fédère les victimes d'un prêtre soupçonné de pédophilie dans le diocèse de Lyon.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, ils dénoncent une “communication de l'Eglise de France empreinte de maladresses et d'amateurisme” et des propos qui résonnent “de manière violente et dégradante pour les victimes d'actes de pédophilie”.
Source: https://m6info.yahoo.com/la-p-dophilie-est-elle-1401795711066166.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18599
Date d'inscription : 06/07/2010

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 17:15

Ce qui prouve que dans le contexte actuel d'incohérence généralisée l'église ou plutôt un de ses hauts représentants n'est pas épargnée.

Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1356
Date d'inscription : 13/02/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 17:29

Il suffisait de l'entendre à "C dans l'Air" hier au soir ! ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4311
Date d'inscription : 08/01/2012

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 18:00

C'est curieux qu'un évêque semble en contradiction avec les paroles des derniers papes.

La pédophilie est elle un péché ?
Les derniers papes ont été formels: la pédophilie est un péché grave, qui blesse et l'enfant, sa famille, et la communauté toute entière.

http://www.croire.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Peche/La-pedophilie-est-elle-un-peche
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 21:30

salamandre a écrit:
C'est curieux qu'un évêque semble en contradiction avec les paroles des derniers papes.


L'article du Monde ne dit pas autre chose....


"La réticence de Mgr Lalanne à appliquer la notion de péché à des actes pédophiles est d’autant plus étrange que le pape Jean Paul II, en 2002, avait qualifié la pédophilie de « péché épouvantable », que Benoît XVI avait évoqué les « péchés de l’Eglise » et que François a parlé à plusieurs reprises de « péché grave » et de « monstruosité »."


http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/04/06/pour-mgr-lalanne-la-pedophilie-ne-serait-pas-un-peche_4897264_1653130.html a écrit:
Pour Mgr Lalanne, la pédophilie ne serait pas un péché

LE MONDE | 06.04.2016 à 20h02 • Mis à jour le 06.04.2016 à 21h22 | Par Cécile Chambraud

C’est Jeanne, « une vieille dame », qui, l’une des premières, s’est indignée. Cette auditrice de la radio catholique RCF venait d’entendre, mardi 5 avril au matin, l’un des invités de l’antenne, Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise et responsable de la cellule de veille sur la pédophilie de l’épiscopat français, affirmer que la pédophilie est à n’en pas douter « un mal », mais refuser de dire que c’est « un péché » :

   « Il y a un clivage de personnalité [chez les pédophiles], et souvent la partie saine n’a pas la conscience de ce que fait l’autre partie. (…)  Quand on parle de péché, il faut reconnaître le mal qui est accompli. Et il faut être capable de le combattre. (…) Je ne sais pas si on peut parler de péché à proprement parler. »

Jeanne n’a pas accepté ce distinguo et l’a dit à l’antenne : « Il y a des décennies, a-t-elle expliqué, on nous disait au catéchisme que la masturbation, c’était l’enfer, un péché mortel, la luxure, l’un des péchés capitaux. Moi je vous dis : [la pédophilie], c’est un péché grave car on met toute une vie à s’en remettre. Il faut appeler un chat, un chat. »



« On ne peut pas généraliser »

D’autres auditeurs ont abondé dans son sens, obligeant Mgr Lalanne à s’expliquer à plusieurs reprises pendant l’heure de l’émission. « C’est un mal profond, a-t-il reconnu. Est-ce pécher, je ne sais pas, ça peut être différent selon chacun. On ne peut pas généraliser. […] Culpabilité et péché, ce n’est pas du même ordre. C’est un acte objectivement très grave. La difficulté est : quelle conscience de ce mal a la personne, comment elle s’en sent responsable ? »

Mercredi, l’incompréhension des auditeurs catholiques s’est muée en « très vive émotion » chez les anciens scouts sexuellement agressés dans leur enfance par le père Bernard P., aumônier du groupe Saint-Luc, près de Lyon, et dont certains accusent le diocèse de l’avoir laissé au contact d’enfants.

L’association La Parole libérée, fondée par certains d’entre eux, a dénoncé « la maladresse et l’amateurisme » de « la communication de l’Eglise de France » sur ce sujet. « Les propos de Mgr Lalanne résonnent à nouveau de manière violente et dégradante pour les victimes d’actes de pédophilie », a affirmé La Parole libérée.



« Un péché grave » pour le pape

La réticence de Mgr Lalanne à appliquer la notion de péché à des actes pédophiles est d’autant plus étrange que le pape Jean Paul II, en 2002, avait qualifié la pédophilie de « péché épouvantable », que Benoît XVI avait évoqué les « péchés de l’Eglise » et que François a parlé à plusieurs reprises de « péché grave » et de « monstruosité ».

Avec la pédophilie, reconnaît Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris et président de la commission doctrinale de l’épiscopat, « on est de manière évidente dans l’ordre du péché ». Dans la doctrine chrétienne, souligne le prélat, le péché est « une offense à Dieu » qui suppose « une notion de liberté dans ce que l’on fait ».

En ce sens, « la gravité d’un péché peut être variable selon des critères que l’on retrouve d’ailleurs dans le droit profane », comme la préméditation, la compulsion, l’altération du discernement… Mais, ajoute-t-il, comment un pédophile pourrait-il n’avoir aucune part de volonté personnelle dans ses actes ?

   Cécile Chambraud
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/04/06/pour-mgr-lalanne-la-pedophilie-ne-serait-pas-un-peche_4897264_1653130.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 22:55

tonton christobal a écrit:
Heureusement que nous n'avons pas de problème dans les écoles coraniques, dans les couvents de moines bouddhiste (ce n'était pas ce que me disait ma guide lorsque je passais dans les pays asiatiques...)


Certains tentent de règler ce genre d'affaire eux-mêmes sans passer par la Justice de la République....


"le marabout est emmené en voiture dans un parking souterrain des Mureaux. Amenée à son tour, l’enfant qui le met en cause répète ses accusations : selon elle, son professeur lui a mis la main dans la culotte. Le professeur est alors passé à tabac par toute la famille avant d’être relâché."


http://www.leparisien.fr/yvelines-78/les-mureaux-le-professeur-de-coran-poursuivi-pour-pedophilie-14-01-2016-5451307.php a écrit:
Les Mureaux : le professeur de Coran écroué pour pédophilie
J.C. | 14 Janv. 2016, 22h07 | MAJ : 15 Janv. 2016, 22h18

Un marabout, professeur d’alphabétisation coranique aux Mureaux, a été mis en examen et écroué, ce jeudi, à Versailles, pour viol sur mineur.

La justice soupçonne cet homme de 35 ans d’avoir agressé sexuellement et violé en novembre dernier trois filles de 11 ans qui suivaient son enseignement. Les enquêteurs de la brigade de protection de la famille l’ont interpellé, mercredi, vers 17 heures, à l’aéroport d’Orly, alors qu’il allait embarquer, pour son pays d’origine, le Sénégal.

L’affaire commence lorsque deux fillettes rentrent des cours de Coran dispensés par ce marabout chez une voisine. L’une d’elles se plaint d’avoir subi une agression sexuelle de sa part. Vers 21 h 30, le frère aîné de la petite fille, prévenu, téléphone au professeur et lui donne rendez-vous. Sur place, le marabout est emmené en voiture dans un parking souterrain des Mureaux. Amenée à son tour, l’enfant qui le met en cause répète ses accusations : selon elle, son professeur lui a mis la main dans la culotte. Le professeur est alors passé à tabac par toute la famille avant d’être relâché. Le marabout se précipite au commissariat pour déposer plainte. Cela vaut une condamnation légère aux frères de la fillette, mais aussi l’ouverture d’une enquête sur les violences sexuelles dénoncées par les enfants.

Les policiers découvrent que ce jour de novembre, le marabout, qui réside depuis longtemps au foyer Coallia de la ville avec son père, donnait ses cours au domicile de la grand-mère d’une de trois victimes. Il a profité d’un moment où il était seul avec les trois enfants pour leur caresser la poitrine et le sexe. « Les constations gynécologiques prouvent même que l’une d’elle a été violée » précise une source proche de l’affaire.

Placé en garde à vue, le professeur a nié lors de ses auditions avoir touché aux enfants.
Source: http://www.leparisien.fr/yvelines-78/les-mureaux-le-professeur-de-coran-poursuivi-pour-pedophilie-14-01-2016-5451307.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4192
Date d'inscription : 08/07/2010

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 06 Avr 2016, 23:00

L'oecumenisme actif

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyJeu 07 Avr 2016, 03:40

Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise a tenté d'expliquer ses propos qui ont fait scandale....

Dans ses explications il remet en question la "responsabilité" du pédophile et va même jusqu'à parler de "pédophilie inconsciente"...


"La question difficile qui se pose pour chaque cas (...) c'est le degré de conscience de la personne pédophile, et donc la responsabilité de celui qui commet des actes aussi atroces"

"La pédophilie peut-elle alors être inconsciente ? "Oui", répond le prêtre."



http://www.europe1.fr/societe/parfois-la-conscience-des-pretres-pedophiles-nest-pas-claire-pour-leveque-de-pontoise-2713228 a écrit:
L'évêque de Pontoise s'explique après ses propos sur la pédophilie
20h09, le 06 avril 2016, modifié à 22h11, le 06 avril 2016

"Quelque fois", la conscience des prêtres "n'est pas claire", a déclaré sur Europe 1 Stanislas Lalanne, après le tollé provoqué par ses propos sur les prêtres et la pédophilie.
EXCLUSIF -

"La question difficile qui se pose pour chaque cas (...) c'est le degré de conscience de la personne pédophile, et donc la responsabilité de celui qui commet des actes aussi atroces", a tenté d'expliquer l'évêque de Pontoise, Stanislas Lalanne, mercredi soir en exclusivité sur Europe 1. "Quelque fois, cette conscience n'est pas claire, parce que la personnalité est clivée, c'est ce que j'ai essayé de dire", a déclaré le prêtre, qui avait provoqué un tollé en disant "ne pas savoir dire" si la pédophilie était un pêché, mardi.

"Important de sortir du déni". La pédophilie peut-elle alors être inconsciente ? "Oui", répond le prêtre. "Pour qu'il y ait péché, il faut qu'il y ait non seulement la gravité de l'acte mais il faut aussi qu'il y ait la pleine connaissance de cette gravité", a-t-il ajouté. "Après, c'est important de sortir du déni", a-t-il finalement nuancé.  

"On ne peut pas généraliser". "La pédophilie est un mal. Est-ce que c'est de l'ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c'est différent pour chaque personne. Mais c'est un mal et la première chose à faire c'est de protéger les victimes ou les éventuelles victimes", avait déclaré l'évêque mardi, sur RCF, suscitant une vive polémique. Plus tard dans l'émission, il avait précisé : "C'est un mal profond. Les choses sont très, très claires. Est-ce que c'est péché ou pas ? Je ne sais pas et ça peut être différent suivant chacun. Donc on ne peut pas généraliser."

Dans un communiqué publié mercredi, les membres de l'association La Parole Libérée, qui regroupe des victimes de l'affaire de pédophilie du diocèse de Lyon, avaient dénoncé une "communication de l'Eglise de France empreinte de maladresses et d'amateurisme" et des propos qui résonnent "de manière violente et dégradante pour les victimes d'actes de pédophilie".
Source: http://www.europe1.fr/societe/parfois-la-conscience-des-pretres-pedophiles-nest-pas-claire-pour-leveque-de-pontoise-2713228


Voir aussi: http://www.veritegroupesaintluc.fr/

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyJeu 21 Avr 2016, 01:06

Du cabinet de Taubira à la Conférence des évêques de France...

http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/04/20/l-ex-directeur-de-cabinet-de-taubira-conseillera-l-episcopat-sur-les-cas-de-pedophilie-dans-l-eglise_4905712_1653130.html a écrit:
L’ex-directeur de cabinet de Taubira conseillera l’épiscopat sur les cas de pédophilie dans l’Eglise

LE MONDE | 20.04.2016 à 20h00 • Mis à jour le 20.04.2016 à 20h08 | Par Cécile Chambraud

Selon les informations du Monde, la Conférence des évêques de France s’apprête à confier à Alain Christnacht la présidence de la Commission nationale d’expertise contre la pédophilie, dont elle a annoncé la création le 12 avril. L’épiscopat catholique réagissait alors ainsi aux révélations sur d’anciennes affaires mettant en cause des prêtres et à la pression de victimes qui accusent l’Eglise catholique d’inertie, voire d’aveuglement lorsque des accusations d’actes pédophiles sont portées à sa connaissance.

Le rôle d’Alain Christnacht consistera à conseiller les évêques qui ont, dans leur diocèse, des cas de pédophilie, et sur la conduite à tenir envers le prêtre qui fait l’objet d’une enquête judiciaire.

Ce haut fonctionnaire catholique de 69 ans a été, au cabinet de Lionel Jospin à Matignon, l’un des artisans des accords de Nouméa de 1998, qui ont ouvert la voie au processus d’autodétermination du territoire, avant d’avoir à gérer les négociations en Corse. En juin 2015, il était devenu le quatrième directeur de cabinet de Christiane Taubira au ministère de la justice, mais Jean-Jacques Urvoas, le nouveau garde des sceaux, l’a remplacé.

   Cécile Chambraud
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/04/20/l-ex-directeur-de-cabinet-de-taubira-conseillera-l-episcopat-sur-les-cas-de-pedophilie-dans-l-eglise_4905712_1653130.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 29 Juin 2016, 02:08

Il n'y a pas que parmi les prêtres qu'il y a des pédophiles même si celui qui travaille dans une maison de retraite catholique est obligé d'aller chercher plus loin...


"Ancien directeur d'une maison de retraite catholique, Thierry Darantière a reconnu les faits devant la justice française, sans pouvoir évaluer le nombre de ses victimes."


http://www.leparisien.fr/faits-divers/pedophilie-la-tunisie-ouvre-une-enquete-sur-le-francais-recemment-condamne-a-versailles-28-06-2016-5922581.php a écrit:
Pédophilie : la Tunisie ouvre une enquête sur le Français condamné à Versailles

28 juin 2016, 18h47 | MAJ : 28 juin 2016, 20h28

Thierry Darantière, 52 ans, vient d'être condamné par les assises de Versailles (Yvelines), le 22 juin, à 16 ans de réclusion criminelle (assortie d'une injonction de soins dans le cadre d'un suivi socio-judiciaire de dix ans) pour avoir violé 66 garçons au Sri Lanka, en Tunisie et en Egypte. Ce mardi, c'est le gouvernement tunisien qui a annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce Français accusé d'avoir agressé sexuellement 41 petits Tunisiens.

«Après suivi et examen de la commission rogatoire internationale relative à l'affaire du Français ayant agressé sexuellement des enfants tunisiens, et après s'être assuré que les faits avaient eu lieu en Tunisie (...), le ministre de la Justice (Omar Mansour) a autorisé le procureur général du tribunal de Sousse (centre) à ouvrir une enquête», a indiqué le ministère de la Justice sur sa page officielle Facebook. Omar Mansour «a insisté sur la nécessité d'accélérer le travail de la commission rogatoire pour lever toutes les zones d'ombre et parvenir à la vérité», est-il précisé.



L'ancien directeur d'une maison de retraite catholique incapable d'évaluer le nombre de ses victimes

Ancien directeur d'une maison de retraite catholique, Thierry Darantière a reconnu les faits devant la justice française, sans pouvoir évaluer le nombre de ses victimes. Il avait été repéré par le FBI sur internet en 2011. Dans les disques durs saisis chez lui, les enquêteurs ont retrouvé des milliers de photographies et des centaines de vidéos le mettant en scène avec des mineurs, lors de voyages en Tunisie, en Egypte et au Sri Lanka, où il s'était rendu à de nombreuses reprises après le tsunami de 2004 pour le compte de deux associations humanitaires.

Au total, sur dix ans, 41 victimes de 6 à 17 ans ont été recensées en Tunisie, 19 au Sri Lanka, six en Egypte. Seul le Sri Lanka avait jusque-là coopéré avec la justice française, permettant de mettre un nom sur le visage de neuf enfants.

Leparisien.fr avec AFP
Source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/pedophilie-la-tunisie-ouvre-une-enquete-sur-le-francais-recemment-condamne-a-versailles-28-06-2016-5922581.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyMer 29 Juin 2016, 02:16

Gérard a écrit:
L'oecumenisme actif

Notre pays étant encore quoi qu'en dise certaines majoritairement catholique, il est normal qu'il y est plus d'affaires de pédophilie touchant cette religion que les autres religions...

Je ne pense pas pour autant que ces autres religions soient épargnées comme ne sont pas épargnées les autres institutions mettant en contact adultes et enfants, je pense par exemple à l'éducation nationale que vous connaissez bien...

Le problème avec les religieux de tous poils c'est juste qu'eux ils se posent toujours en moralisateurs et en donneurs de leçon...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14314
Date d'inscription : 30/05/2011

Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile EmptyVen 15 Fév 2019, 14:26

2018

Ces "agressions sexuelles" sont pour le moins surprenantes pour qui a déjà assisté à un quelconque évènement dans les salons de l'hôtel de ville en présence de la maire de Paris... Avec une hôtesse, un huissier ou un agent de sécurité tous les trois mètres il faut oser !

Citation :
L’« ambassadeur » du pape en France visé par une enquête pour « agressions sexuelles »

Mgr Luigi Ventura est soupçonné d’attouchements sur un jeune cadre de la Mairie de Paris, qui l’accueillait lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville.

Par Ariane Chemin Publié 15.02.2019

Il est le nonce apostolique en France, c’est-à-dire l’ambassadeur du Vatican auprès du gouvernement français. Chargé d’assurer à la fois le lien entre le Saint-Siège et l’Etat français, et entre le pape et les évêques (qu’il propose à la nomination), Luigi Ventura, un Lombard de 74 ans, est depuis 2009 le représentant du pape à Paris. Il est visé par une enquête pour « agressions sexuelles » – plusieurs attouchements sur un jeune cadre de la Mairie de Paris, qui l’accueillait lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville, a appris Le Monde.

La Mairie de Paris a transmis le 23 janvier au procureur de la République de Paris un signalement sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale, qui oblige « toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire » apprenant un crime ou un délit à le signaler au procureur de la République et à lui transmettre les renseignements nécessaires. Une enquête du chef d’« agressions sexuelles » a aussitôt été ouverte par le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a-t-on appris de sources judiciaires. Le premier district de la police judiciaire a été saisi.

Les faits dénoncés se sont passés le 17 janvier lors des traditionnels vœux d’Anne Hidalgo aux autorités civiles, diplomatiques et religieuses, dans le salon des arcades de l’hôtel de ville. On y croise chaque année les présidents et représentants d’associations confessionnelles, religieuses, ainsi que tous les représentants des corps diplomatiques et constitués. Le nonce apostolique tient d’ailleurs traditionnellement un rôle particulier dans cette cérémonie.

« La nonciature apostolique est la plus vieille représentation en France, explique Me Patrick Klugman, adjoint de la maire chargé des relations internationales. Longtemps, le nonce, doyen du corps diplomatique auprès de la République, montait sur l’estrade et prononçait un discours. Depuis l’élection d’Anne Hidalgo, il se contente d’amener la maire de son bureau jusqu’au salon. » Ce qu’a fait Mgr Ventura, qui aurait auparavant laissé traîner « à plusieurs reprises » une main baladeuse sur un jeune homme de la délégation générale aux relations internationales (DGRI) de la Mairie de Paris, chargé de l’accueillir ce jour-là.
---/---
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/15/l-ambassadeur-du-pape-en-france-vise-par-une-enquete_5423780_3224.html

Citation :
---/---
"Le nonce apostolique a caressé les fesses de manière répétée de l'agent qui était chargé de l'accueillir. Il s'agit d'un homme d'une trentaine d'années, membre de la direction des affaires étrangères de la mairie de Paris. Les faits se sont déroulés devant plusieurs témoins, dont d'autres agents de la mairie", précise à franceinfo la ville de Paris. L'agent municipal a aussi déposé plainte de son côté. Plusieurs employés de la mairie de Paris ont été appelés à témoigner dans le cadre de l'enquête, confiée à la police judiciaire.
https://www.francetvinfo.fr/monde/vatican/pape-francois/la-justice-ouvre-une-enquete-pour-agressions-sexuelles-a-l-encontre-du-representant-du-vatican-en-france_3191777.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Religions et pédophile Empty
MessageSujet: Re: Religions et pédophile   Religions et pédophile Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Religions et pédophile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: