Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Manifeste pour un Printemps républicain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 13:28

*** EDIT: Le manifeste "Pour un printemps républicain" a été lancé le 10 mars soit avant les attentats de Bruxelles et il n'est donc pas une réponse à ceux-ci...  ***  


https://www.change.org/p/marianne-manifeste-pour-un-printemps-r%C3%A9publicain? a écrit:
Manifeste pour un Printemps républicain

2015 fut une année tragique. Les attentats qui ont par deux fois ensanglanté Paris ont introduit au coeur de notre pays ce terrorisme islamiste qui répand partout dans le monde son projet mortifère. Face à cette menace désormais pressante et permanente, la réaction de nos compatriotes a été admirable. Il n’y a eu ni panique ni fuite en avant.

Seuls les faiseurs et défaiseurs identitaires de tous bords ont tenté de profiter de l’occasion pour faire encore progresser leurs idéologies délétères. Que ce soit en avançant des explications toutes faites et des causalités douteuses, ou en niant la réalité des faits et leur portée politique. L’extrême-droite comme l’islamisme politique sont à la manoeuvre pour tenter de jouer avec les peurs et les tensions qui traversent la société française.

A chaque fois, c’est la République qui est attaquée. A chaque fois, ce sont ses principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité qui sont pris à partie. C’est son esprit laïque qui est mis en cause. A chaque fois, ce sont ses défenseurs qui sont pointés du doigt.

Face à ces attaques répétées et convergentes, il y a urgence. C’est pourquoi nous avons décidé de réagir collectivement en unissant nos forces, celles de tous ceux qui refusent de baisser les bras face aux atteintes contre la République et ses principes. Les principes qui forment notre commun, par-delà nos différences.

Il y a quelques années encore, la laïcité était comme l’air que nous respirons, une évidence. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Remise en cause de toutes parts, manipulée à des fins politiques par certains, attaquée à des fins religieuses par d’autres, ignorée de beaucoup par indifférence, elle ne semble plus défendue que par quelques-uns, dont nous sommes bien évidemment. Mais nous voulons plus et mieux. Nous voulons qu’elle redevienne l’affaire de tous et de chacun, qu’elle reprenne toute sa place au coeur de notre contrat civique et social.

Si nous-mêmes venons de la gauche et sommes soucieux de son état actuel — et plus encore de l’éloignement de certains, en son sein, par rapport à ces principes républicains — , notre démarche s’adresse à tous. Elle n’entend pas nier les différences, nombreuses, d’appréciation ou d’orientation politique. Il nous paraît néanmoins indispensable de repartir du fondement même de notre contrat civique et social : la politique doit redevenir première et primordiale si l’on veut à nouveau pouvoir débattre librement et efficacement des options possibles et souhaitables de notre politique économique et sociale notamment.

Le temps est donc venu de l’affirmation de principes, clairs, précis et déterminés, de principes pour l’action. Une action de citoyens libres et souverains en faveur de la laïcité et, au-delà, de la République.

Pour nous, la République, c’est ce qui nous est commun. C’est à la fois notre bien commun, notre territoire commun et notre projet commun. Ce n’est ni un simple régime politique ni la projection dans les institutions des opinions et croyances de la société. La République s’incarne dans un double combat : pour l’émancipation de chacun et contre toutes les dérives, assignations ou discriminations identitaires.

Pour nous, la laïcité est le ciment du contrat social républicain. Elle lie étroitement la liberté de conscience de chacun (puisqu’elle permet à chacun de croire, de ne pas croire ou de ne plus croire, et de le faire de manière totalement libre dans la société), l’égalité de tous devant la loi (puisqu’elle permet de mettre en avant chez chacun d’entre nous le citoyen), et la fraternité (puis- qu’elle rend possible la solidarité entre individus et groupes sociaux sans qu’aucun lien particulier ou identitaire ne permette de privilégier tel ou tel). La laïcité ne se résume pas à la neutralité de l’Etat, elle est une activité vivante et permanente, à travers l’attention et l’action des laïques dans la société, quelle que soit leur origine ou leur croyance.

Pour nous, la Nation est à la fois une histoire et un destin communs. C’est le contrat civique et politique qui se noue dans ses grandes heures comme au quotidien, par l’adhésion sans cesse renouvelée de chacun de ses membres à ses principes. Elle ne se conçoit qu’au travers du lien étroit et indéfectible avec la citoyenneté, dans le droit du sol et la souveraineté pleine et entière de la communauté des citoyens qui la composent.

Pour nous, l’universalisme se déduit des aspirations à une humanité commune, des luttes pour la même liberté au sein de chaque peuple, dans chaque société, en faveur de chacun. Il ne vient jamais s’imposer en surplomb et uniformément, partout et à tous.

Pour nous, le combat contre le racisme, l’antisémitisme ou tout autre préjugé à raison du sexe, de l’origine, de la couleur de la peau, de l’orientation sexuelle, de la religion ou de la culture est sans répit ni repos. Toute discrimination à raison de l’identité de la personne est par définition antirépublicaine et antilaïque. Contre l’assignation identitaire, contre l’alibi des diffé- rences prétexte à la différence des droits, il y a la République.

Pour nous, le principe de l’égalité entre hommes et femmes, et plus encore le combat permanent pour sa réalisation effective, sont au fondement des sociétés modernes. Ils ne sau- raient être remis en cause pour des raisons de coutume, de croyance ou d’opinion.

Pour nous, c’est le printemps républicain !

Les signataires du Manifeste pour un Printemps républicain

Initiateurs du manifeste
Bassem Asseh, cadre du secteur privé, adjoint PS à la maire de Nantes. Pierre Bouchacourt, cadre du secteur privé. Fatiha Boudjahlat, secrétaire nationale du MRC. Laurent Bouvet, professeur de science politique, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Frédérique Calandra, maire PS du 20ème arrondissement de Paris. Gilles Clavreul, haut fonctionnaire. Marc Cohen, journaliste à Causeur. Jérôme-Olivier Delb, architecte, animateur du blog « L’abeille et l’architecte ». Adrien Dubrasquet, étudiant, élève à l’ENS de la rue d’Ulm. Amine El Khatmi, adjoint PS à la maire d’Avignon. Denis Maillard, cadre du secteur privé. Valérie Maupas, adjointe PS au maire du 14ème arrondissement de Paris. Yael Mellul, fondatrice de l’association Femme & Libre. Jean-Marc Mojica, avocat au Barreau de Paris. Denis Moscovici, dirigeant d’entreprise. Simon Olivennes, étudiant, élève à l’ENS de la rue d’Ulm.

Premiers signataires
Karim Akouche, écrivain, dramaturge. Patrick Amoyel, professeur de psycho-pathologie, Université de Nice Sophia Antipolis, psychanalyste, fondateur de l’association Entr’Autres. Marinette Bache, conseillère (République et socialisme) de Paris. Elisabeth Badinter, philosophe, écrivain. Julien Bargeton, adjoint PS à la maire de Paris. Lenny Benbara, étudiant en économie, militant communiste. Djemila Benhabib, écrivaine. Fewzi Benhabib, universitaire. Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo. Serge Blisko, ancien député-maire PS du 13ème arrondissement de Paris. Jean-Marcel Bouguereau, journaliste, éditorialiste à La République des Pyrénées. Gilles Calvet, délégué national du syndicat des cadres hospitaliers FO, directeur d’établissement. Roland Castro, architecte. Laurent Cohen, directeur général adjoint de la Fondation Jean-Jaurès. Denis Collin, philosophe, auteur de Que revive la République. Thierry Cotelle, chef d’entreprise, conseiller régional MRC Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Charles Coutel, professeur de philosophie, Université d’Artois, directeur de l’institut d’études des faits religieux. Brice Couturier, journaliste, chroniqueur à France Culture. Frédéric Cuvillier, ancien ministre, député PS du Pas-de-Calais. Stéphane de Grodt, auteur, comédien. Jean-Christophe Dollé, écrivain et metteur en scène. Marie Dosé, avocate au Barreau de Paris. Catherine Durand, journaliste, rédatrice en chef-adjointe d’un magazine féminin. Zineb El Rhazaoui, journaliste à Charlie Hebdo, ancienne porte-parole de Ni Putes Ni Soumises. Frédéric Encel, expert en géopolitique, essayiste. Frédéric Farah, professeur de sciences économiques et sociales, chargé de cours à l’Université Sorbonne Nouvelle — Paris 3. Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne. Jeanne Favret-Saada, anthropologue, ancienne directrice d’études à l’EPHE. Renée Fregosi, maître de conférences de science politique, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. René Frydman, professeur émérite de gynécologie et d’obstétrique. Souleymane El Hadj Gassama, étudiant, doctorant en sociologie à l’Université de Caen-Normandie. André Gattolin, sénateur EELV des Hauts-de-Seine. Marcel Gauchet, historien et philosophe, ancien directeur d’études à l’EHESS, rédacteur en chef de la revue Le Débat.Christian Gaudray, dirigeant d’une association familiale laïque. Nicolas Gavrilenko, dirigeant d’une association familiale laïque. Corine Goldberger, journaliste, chef de la rubrique « société » dans la presse féminine, cofondatrice de l’association Shalom, Paix, Salem. Pierre-Hubert Goutierre, avocat au Barreau de Paris. Michel Gourinchas, maire PS de Cognac. Jérôme Guedj, conseiller départemental de l’Essonne, membre du bureau national du PS. Mahamat Saleh Haroun, cinéaste, réalisateur. Betty-Bente Hansen, secrétaire de rédaction, maquettiste. Salima Jamili-Debord, cadre du secteur associatif. Alain Jaubert, écrivain, réalisateur.
Jacques Jedwab, psychanalyste. Liliane Kandel, sociologue, membre de le rédaction de Temps Modernes, militante féministe. Jean Kehayan, journaliste, écrivain. Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. Catherine Kintzler, professeur émérite de philosophie, Université de Lille 3. Alain Lagarde, scénographe. Jacques Lahaye, conseiller municipal PS de Moulins et Vice-Président de la Communauté d’agglomération de Moulins.Eric Laugérias, comédien. Cindy Leoni, membre du Conseil économique, social et environnemental, ancienne présidente de SOS Racisme. Annie Lévy-Mozziconacci, médecin hospitalier, conseillère municipale PS de Marseille. Marieme Hélie Lucas, sociologue, fondatrice du Réseau international de solidarité Femmes Sous Lois Musulmanes, coordonnatrice de l’ONG Secularism Is A Women’s Issue. Richard Malka, avocat au Barreau de Paris, scénariste de bande dessinée. Jacky Mamou, médecin, ancien président de Médecins du Monde. Bernard Maro, médecin, biologiste, directeur de recherches au CNRS. Lunise Marquis, adjointe PS à la maire du 12ème arrondissement de Paris. Michel Martin-Roland, journaliste, écrivain. Olivier Mathiot, dirigeant d’entreprise. Mehdi Massrour, conseiller municipal PS de Roubaix, secrétaire de la section PS de Roubaix. Jérôme Maucourant, maître de conférences en sciences économiques à l’Université Jean-Monnet Saint-Etienne. Emmanuel Maurel, député européen (PSE). Samuel Mayol, maître de conférences en sciences de gestion à l’Université Paris 13, prix Laïcité 2015. Loubna Meliane, conseillère régionale PS d’Ile-de-France. François Morel, comédien, écrivain. Laurent Olléon, professeur associé de droit public à l’Université Paris-Est Créteil. Fleur Pellerin, ancienne ministre. Céline Pina, essayiste. Guillaume Poiret, maître de conférences en géographie à l’Université Paris-Est Créteil, adjoint PS à la maire de Villeneuve-Saint- Georges. Vincent Présumey, professeuragrégé d’histoire-géographie, délégué départemental de la FSU de l’Allier. Denis Quinqueton, président d’HES (socialistes lesbiennes, gays, bi et trans). Hafid Rahmouni, directeur d’une association d’éducation populaire. Olivier Ranson, dessinateur de presse. Rudy Reischtadt, fondateur de l’Observatoire du conspirationnisme. Nadia Remadna, fondatrice de l’association La brigade des mères. Hervé Resse-Lannoy, conseiller en communication, coach. Julien Rock, étudiant en histoire, responsable des Jeunes Communistes du Bas-Rhin. Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie, coauteur des Territoires perdus de la République. Marjane Satrapi, cinéaste, réalisatrice. Adrien Saumier, adjoint EELV au maire du 13ème arrondissement de Paris. Maren Sell, écrivain, éditrice. Anne Sinclair, journaliste, directrice du Huffington Post. Abderrahmane Sissako, cinéaste. Jean-Baptiste Soufron, avocat au Barreau de Paris. Djénane Kareh Tager, rédactrice en chef de Clés. Bernard Teper, coanimateur du Réseau Education Populaire. Samuel Tomei, historien. Monique Vézinet, directrice de la rédaction de Respublica. Catherine Vieu-Charier, adjointe PCF à la maire de Paris. Marc Villemain, écrivain. Alain Zabulon, préfet.
Source: https://www.change.org/p/marianne-manifeste-pour-un-printemps-r%C3%A9publicain


Pour signer ce manifeste: https://www.change.org/p/marianne-manifeste-pour-un-printemps-r%C3%A9publicain


Dernière édition par a.nonymous le Ven 25 Mar 2016, 23:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 16:50

et en avant pour la récupération...

J'apprécie en connaisseur !
Lorsque ceux qui ont versé le poison sont ceux qui ensuite vendent l'antidote... nous touchons au grandiose.

Ce genre de coup de trapèze me rappelle le camarade Staline qui flanquait par terre les église, persécutait les cathos et envoyait au goulag les popes.
Lorsque Moscou était en danger il en appelait à la "sainte et éternelle Russie" avec pour parachever le tout un survol de la ville assiégée par un avion dans lequel se trouvait une icone protectrice de la ville sensée être miraculeuse...
A priori il a été entendu puisque Moscou n'est pas tombée... après quoi la guerre terminée il est reparti le cœur léger sur les bases précédentes.

On prône l'union sacrée alors qu'il y a deux ans on clivait profondément et durablement le pays.
A longueur de temps on pratique en utilisant les moyens les moins recommandables, y compris contre tout bon sens, le mépris le plus total des les habitants qui ont l'outrecuidance de ne pas être de gauche.
Doit on énumérer les promesses non tenues et rappeler la vérité bafouée à jet continu ?
On veut le résultat en masquant les causes du problème et en maquillant les faits.
Comble de tout, on se demande si le rédacteur du texte est conscient de sa bêtise, on se veut rassembleur en stigmatisant d'entrée de jeu une partie de la population qui en l'espèce n'est pas la plus responsable de nos déboires.

Je m'interroge : sommes nous dans le cadre de la stupidité caractérisée ? de l'inconscience totale ? du parfait cynisme ? là je sèche je ne sais pas quoi penser...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 22:11

On ne peut d'un coté déplorer en permanence la déliquescence des valeurs de la République et de la laïcité et de l'autre crier à la récupération quand certains s'efforcent de rappeler dans un manifeste leur attachement à ces valeurs...

On notera qu'au niveau local d'autres parmi les élus "Fontenay pour tous" voient dans le même manifeste une dérive vers le FN des signataires de celui-ci et ils l'affichent publiquement sur Twitter...

Personnellement je pense que même si cette initiative a été lancée par des intellectuels pour la plupart plutôt marqués à gauche, tous les républicains défenseurs des valeurs de notre République "Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité" devraient se reconnaitre dans les six idées énoncées dans les "Pour nous...." de ce manifeste....

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 22:46

Erreur de casting !
Lorsque l'on veut rassembler de manière "républicaine et démocratique" en dehors de toute appartenance politique... et que l'on met en exergue une appartenance au PS on se fout de la gueule du monde !
50 % d'abstention et 25 à 30 % de gens qui votent FN et le PS avec 15 % pour flanbi va fédérer les énergies... Nous ajouterons ceux pour qui l'UMP (pardon les républicains) sont un repoussoir et l'UDI à peine tolérable pour faire un mouvement de masse. Il y a des moments où il aurait été bon de fermer sa bouche... je reste convenable.

Je cite :
Seuls les faiseurs et défaiseurs identitaires de tous bords ont tenté de profiter de l’occasion pour faire encore progresser leurs idéologies délétères. Que ce soit en avançant des explications toutes faites et des causalités douteuses, ou en niant la réalité des faits et leur portée politique. L’extrême-droite comme l’islamisme politique sont à la manoeuvre pour tenter de jouer avec les peurs et les tensions qui traversent la société française.

On se font du monde !
Qui pose les bombes ? mettre sur le même pied les gens dits de droite extrême et les furieux qui assassinent... il faut le faire.
Les père blancs avec kalsh, les sœurs des pauvres qui se font exploser et les enfants de Marie devenues esclaves sexuelles volontaires des combattants islamistes... sous peu on va nous la servir la fable.

Tous les spécialistes de l'anti terrorisme le disent, l'écrivent... le problème gravissime immédiat ne se trouve pas ou plus en Afrique ou au Proche Orient mais chez nous dans nos zones de non droit... mais il y a les élections !

Nous sommes capables à postériori d'identifier ou d'arrêter les terroristes on le prouve encore dans l'affaire belge, mais nous sommes sans information de terrain sur ce qui se fait chez nous ! pas touche ! pas d'incident en banlieue ! il y a les élections !

Pour le reste débattez sans moi... il suffit d'attendre pour compter les morts.
Après "tous charlie" "pas d'amalgam" nous aurons "solidarité Belgique", tous en blanc pour une marche de protestation (les terroristes prennent ce genre d'affaire comme un signe de faiblesse et de décadence occidentale) les minutes de silence... et les commémorations... où notre président omniprésent fait de son mieux pour éviter les crottes de pigeon.
ça continue à péter ! on a la solution ! On fait bouger les gendarmes et les policiers "en plus" sic (en fait ce sont les mêmes que l'on bouge pour mettre du bleu ou du kaki dans le paysage...) selon le besoin médiatique.

Le travail sérieux sur les réseaux... la pénétration du milieu ? faire tomber l'omerta ? Les solutions existent mais pas touche "élections" !

Alors soyez sympas... croyez au père Noêl mais chez moi la musique arabe en bidon de 5 litres ce n'est plus mon truc...

Jouez entre vous et faites des states pour les dégâts. Nos 3 ministres de l'éducation nationale successifs qui veulent organiser la France du futur, les ministres de l'intérieur, celui des armées... sont en pointe sur le dossier.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 23:04

En 2011, Nicolas Sarkozy a proposé un débat national sur la laïcité, boycott de la gauche.
2016 "manifeste pour un printemps républicain" initié par certains à gauche.
Si je suis d' accord avec ce manifeste, je regrette que par calcul idéologique ce manifeste (qui n' apporte pas de nouveauté mais constate un état de fait), n' est pas été proposé il y a 5 ans.
Autrement dit 5 ans de perdus stupidement, j' attend un peu plus d' intelligence de la part de nos politiques de tout bord.

Quand aux propos de Assia Benziane, ils sont inadmissibles. Comme aurait dit l' autre, le jour de la distribution de la bêtise, elle est passée plusieurs fois.

tonton a écrit:
Le travail sérieux sur les réseaux... la pénétration du milieu ? faire tomber l'omerta ? Les solutions existent mais pas touche "élections" !

Ce travail doit se faire dans la plus grande discrétion, le secret absolu et donc non communiqué mais avec les moyens adéquats.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 23:16

mamiea a écrit:
En 2011, Nicolas Sarkozy a proposé un débat national sur la laïcité, boycott de la gauche.
2016 "manifeste pour un printemps républicain" initié par certains à gauche.
Si je suis d' accord avec ce manifeste, je regrette que par calcul idéologique ce manifeste (qui n' apporte pas de nouveauté mais constate un état de fait), n' est pas été proposé il y a 5 ans.
Autrement dit 5 ans de perdus stupidement, j' attend un peu plus d' intelligence de la part de nos politiques de tout bord.

Quand aux propos de Assia Benziane, ils sont inadmissibles. Comme aurait dit l' autre, le jour de la distribution de la bêtise, elle est passée plusieurs fois.

le débat... vaste programme et nous sommes très au point sur le sujet. Le débat et les synthèses nous avons le spécialiste national de la chose sous la main.

Les morts, les estropiés, les familles en difficulté... ce n'est pas du débat mais du concret... des boites qui plongent, des gens réduits à la misère... là nos débateurs philosophiques, donneurs de leçons permanentes sont un peu à la ramasse.

Si nous voulons sérieusement éviter ces situations dramatiques... il faut virer ceux qui ne comprennent rien mais sont de brillants théoriciens (qui n'ont jamais risqué leur peau) et avec des gens qui connaissent le terrain tenter de remettre les choses à l'endroit.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 23:36

mamiea a écrit:
En 2011, Nicolas Sarkozy a proposé un débat national sur la laïcité, boycott de la gauche.
2016 "manifeste pour un printemps républicain" initié par certains à gauche.
Si je suis d' accord avec ce manifeste, je regrette que par calcul idéologique ce manifeste (qui n' apporte pas de nouveauté mais constate un état de fait), n' est pas été proposé il y a 5 ans.
Autrement dit 5 ans de perdus stupidement, j' attend un peu plus d' intelligence de la part de nos politiques de tout bord.

Même si on ne peut que déplorer le temps perdu, ce manifeste a aujourd'hui le mérite d'exister et d'acter des idées que nous sommes nombreux, de tous bords, à partager...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Mer 23 Mar 2016, 23:55

a.nonymous a écrit:


Même si on ne peut que déplorer le temps perdu, ce manifeste a aujourd'hui le mérite d'exister et d'acter des idées que nous sommes nombreux, de tous bords, à partager...

Désolé ! je ne permet pas à quiconque de douter de mes sentiments républicains (encore faudra t il définir ce en quoi cela consiste et là il y a un "devoir d'inventaire" ) surtout en ce qui concerne les juges.

Il m'est impossible d'être solidaire d'un texte aussi ridicule, contraire à toute logique politique et manipulé par des chevaux de retour dont l'objectivité et le désintéressement sont sujet à caution.

Ce sera tout ! Je vais faire bref pour résumer ma position basée sur l'expérience : CONFIANCE  ZERO trop c'est trop !

NB ceci dit sans acrimonie mais si certains veulent se laisse tromper, je ne suis pas contraint par sympathie personnelle de me faire piéger avec eux...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 00:06

Alors que proposez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 00:32

Je reviens sur cette capture communiquée par a.nonymous

Il se dit que c'est au sein de la classe ouvrière que le FN trouve le plus d'adhérents.
Doit on en conclure que le parti communiste qui se réduit, devient frontiste?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 01:18

a.nonymous a écrit:
Alors que proposez-vous ?

De dire enfin la vérité ! de montrer les turpitudes, les connivences qui permettent ces dérives.
De sanctionner ceux qui se sont complus dans des ententes contre nature.
D'arrêter d'instrumentaliser une question de survie du pays pour en tirer des bénéfices électoraux .

In fine de ne plus jouer avec des effectifs de police "mannequins" à but cosmétique pour enfin frapper au cœur du sujet et d'appliquer enfin nos lois ! Ce qui veut dire que lorsque l'on condamne en 2014 un individu à 4 ans de prison il ne soit pas dehors en 2015.

Que l'on arrête de nous raconter que la prison est un calvaire alors que l'on peut y mettre sa femme enceinte, que l'on arrête de se plaindre d'être incapable de priver des détenus de téléphone portable car c' est une mission impossible... de tolérer que la drogue y circule librement... que l'on s'échappe les armes à la main en faisant exploser les murs ou les  portes...

Alors je ne sais pas ce qu'il faut "proposer" selon l'expression de ceux qui à bout d'argument pour excuser leur échec emploient en pensant acculer le contradicteur, mais on pourrait peut être reprendre en main nos institutions et notre administration pénitentiaire en faisant respecter nos lois.

Puisque visiblement les gens en charge ne peuvent plus faire face, mettez durant deux mois des pandores du GIGN, des flics du RAID ou de commandos de marine à la place des "matons" discrédités par la démagogie leur ministre... et on verra le résultat.
J'ai nombre de documents émanant de fonctionnaire de la pénitentiaire désespérés par leur hiérarchie pour alimenter un blog qui sera affligeant pour les ministres concernés.

Alors on y va avec mes "propositions" ? mais pas en les réactualisant version "couille molle".

Puisque j'ai des "propositions" à mon sens cohérentes et légales, nul doute que la dream team de flanbi va les mettre en place !
Tout ceci dans le cadre imaginaire d'un forum du plateau aux manettes du pays.

Pour le reste et les propositions à la limite de l'escroquerie intellectuelle, politique et surtout morale débutant ce fil... on repassera pour avoir mon accord !

Je me suis assez étendu sur le sujet et ceux qui n'ont pas compris le veulent bien.

Dans la foulée si nos têtes pensantes expliquent comment nous sommes capables d'identifier les auteurs d'attentats , de les arrêter... après coup et surtout pourquoi il est impossible de pénétrer les refuges où ils sont en attente avec l'intendance indispensable nous aurons fait un grand progrès...

Pourquoi y a t il des zones impénétrables ? comment se fait il que les services de sécurité ne puissent y mener des actions préventives ou de contrôle ?

Nos politicards en attente de réélection vont y répondre...

En matière de proposition la liste peut être élargie... est ce bien utile car il y a déjà un programme conséquent.

Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 208
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 03:22

Intéressant ce "printemps républicain", il est de saison, et mieux vaut tard que jamais pour se distinguer des "angéliques". Un peu "soss" mais ne soyons pas sectaire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 03:42

lorenzaccio a écrit:
Intéressant ce "printemps républicain", il est de saison, et mieux vaut tard que jamais pour se distinguer des "angéliques". Un peu "soss" mais ne soyons pas sectaire.

la question n'est pas d'être ou non sectaire mais d'être ou non cohérent en avalisant voire en soutenant les divagations politiques d'irresponsables qui subitement dépassés par les conséquences de leurs errements agressifs veulent pour se blanchir mouiller leurs adversaires malmenés... en s'en servant comme caution.

Pour ma part je ne veux pas la mort du pêcheur mais connaissant les initiateurs de l'affaire je n'ai aucune confiance en eux pour l'avenir !

La supercherie est d'autant plus visible qu'ils cadrent sans se cacher la démarche sous l'étiquette socialiste.

En bref : nous ne représentons plus grand chose, un Français sur deux ne va pas voter, on crache sur la droite traditionnelle, on disqualifie la droite dite extrême, on tolère le centre s'il ne la ramène pas trop et avec 15% de satisfaits de flanbi on prend la direction de l'usine à gaz...

Si vous aimez Alice au pays des merveilles grand bien vous fasse.  

Me faire pourrir, subir les leçons d'irresponsables dans l'erreur depuis des années et au bout du compte être à leur botte... sans moi !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 08:06

Gérard a écrit:
Il se dit que c'est au sein de la classe ouvrière que le FN trouve le plus d'adhérents.
Doit on en conclure que le parti communiste qui se réduit, devient frontiste?

Le tweet d'Assia Benziane soulève effectivement une nouvelle fois la question du report des électeurs communistes vers le FN mais aussi la question de la perméabilité, je ne parle plus de report, entre droite extrême et extrême droite... Ce qui est sûr c'est qu'à Fontenay, le FN fait son meilleur score à Paul Langevin, au cœur des Larris, un quartier populaire qui a été et devrait être un bastion communiste...

Au delà de la cette question et pour en revenir à ce "Printemps républicain", ce qui est important c'est comme le mentionne Mamiea et Lorenzaccio, la reconnaissance certes tardive mais publique du renoncement de certains aux valeurs républicaines et à la laïcité...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 08:45

Ce manifeste bidon me rappelle une citation du vieux film "le président" :

"Dites-vous bien Millerand, que lorsqu'un mauvais coup se mijote, il y a toujours une république à sauver."

Maintenant c'est "sauve qui peut", nous sommes mal pour 2017  on a bien déconné en promettant et en racontant n"importe quoi et surtout en faisant de la démagogie au lieu d'agir mais il faut sauver la voiture et conserver une poire pour la soif.

On sonne le rassemblement pour trouver du monde , tout est bon... et on enverra comme d'habitude les naïfs au casse pipe.

Désolé on a beau actionner les commandes de l'avion mais ça fonctionne dans le vide. Trop tard pour se demander pourquoi !

Dommage que nous soyons à bord...

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2970
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 19:32

Après l’effondrement des régimes communistes d’Europe de l’Est (vers 1990) puis de l’URSS, l’idée s’est répandue que l’Europe de l’Ouest ne courait plus de risques, les dépenses militaires y ont été réduites partout. Je crois que seules France et Grande-Bretagne ont gardé la capacité d’opérations extérieures, mais dans la mesure de moyens limités.
Les moyens affectés au renseignement ont dû suivre la même tendance à la baisse, sans forcément anticiper là où pouvaient surgir de nouvelles menaces. Il semblerait que les spécialistes n’étaient pas très nombreux ni écoutés.

Par ailleurs, avec le souvenir des états totalitaires de l’Est (dans les années 30-40 et ensuite dans les années de guerre froide) les valeurs de défense des libertés individuelles sont depuis longtemps mises en avant comme des valeurs essentielles de nos démocraties. Au nom des libertés d’opinion et d’expression, et de la vie privée. Mais avec la multiplication des attentats, s’impose maintenant la nécessité de rendre disponibles aux services de sécurité toujours plus d’informations sur chacun de nous, en fait.

Concilier libertés et sécurité, il en est question depuis longtemps (une loi controversée s’appelait ainsi) la nouvelle synthèse reste à faire. Au Parlement européen, c’est un peu la confrontation entre les priorités d’un passé plus paisible et celles d’un présent sanglant. Pour ce qui est de juger l’efficacité des mesures prises ou à prendre, bonnes ou mauvaises, il y a une difficulté pour le citoyen lambda dans ce domaine : les autorités ne peuvent communiquer des infos qui risqueraient d’informer les malfaiteurs en liberté. Alors, l’opinion juge aux résultats.

Pour ce qui est du manifeste, cette déclaration de principes me parait quelque peu décalée, car sans préciser ce que doit être l'action et la mise en oeuvre d'une politique appropriée. Mais le tweet de la jeune conseillère municipale me laisse dans une perplexité totale : quel rapport entre ce manifeste et FN ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 22:31

Les guignols sont aux premières loges :
On va nous faire le rassemblement républicain sous égide socialiste... avec laïcité en tête de gondole et ceux qui n'en sont pas seront des fachos !
Pendant ce temps une ministresse du travail ou du chômage on peut hésiter sur le titre pond une loi controversée avec un article 6 qui prévoit l'exercice de la religion dans les entreprises...

Un presque facho député du parti républicain demande à ce que cet article soit supprimé et la majorité socialiste s'y oppose... ensuite on nous tartine de la laïcité au petit dej et on va nous flanquer un coup sur la courge au FN visiblement étranger à l'affaire (mais pas de raison de se priver) taper sur le FN on a le droit permanent !

ON fait sauter, on flingue... et le problème national du gouvernement nécessitant un recadrage de l'Elysée, c'est Benzéma copain de truands impliqué dans de multiples coups foireux .
La question nationale est posée, doit il "foutreboller" pour l'équipe de France... le monde politico-médiatico-sportif est en émoi, c'est du niveau présidentiel et du conseil des ministres !

A ce niveau :
d'inconséquence
de connerie
de manipulation

Rayer la mention inutile !

On se demande pourquoi des gens équilibrés ne veulent pas être les complices de tels individus... qui avec le PS en sous main font tout et n'importe quoi.

Pas de problème on fait la guerre en Afrique et les "dynamitéros" sont dans nos zones de non droit bien de chez nous à notre porte, loubards toujours condamnés toujours libérés... et un jour à la surprise général le voisin gentil tout plein qui portait le sac de commissions s'est fait exploser... s'interroger sur les raison de l'existence ces zones de non droit... et demander des comptes à ceux qui ont soutenus ces dispositifs criminels... pas touche ! élections ! celui qui n'est pas avec nous pour la laïcité est un facho... et quoi encore ?

Donnez les noms des élus qui trouvaient la présence policière dérangeante à commencer par Valls et ses élucubrations de ticket de contrôle à remettre aux gugusses qui tiennent sous leur coupe des quartiers voire des pans de nos villes et y imposent leur loi.
Où sont ils nos brillants théoriciens (en chambre) de la lutte contre la délinquance et le terrorisme puisque l'on commence à comprendre qu'il y a des passerelles... Ils s'agitent pour conserver leur rente de situation. Ils n'y sont pas sur le tas ou alors sous bonne escorte dans ces "quartiers".

Pour compenser la prochaine minute de silence suivant la prochaine tuerie durera 3 minutes !

NB le ministre de l'intérieur renforcera le nombre de pleureuses de service pour la cérémonie !


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 24 Mar 2016, 23:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 23:07

J'ai décidé d'espacer mes interventions et peut être d'en finir...

Puisque la mode est de demander y compris à ceux qui ne connaissent rien aux dossiers qui font l'objet du débat : "et vous qu'est ce que vous proposer?"

La première réponse cohérente étant : arrêtez les conneries et faites l'inverse de ce qui nous a planté dans le caca... mais ça ce n'est pas la bonne réponse !
En revanche c'est un échantillon de ce qui peut vous revenir comme réponse logique en plein dans la figure !

Ce n'est pas du "convenu" du "cordialo-constructif" du "socialo à la mode bobo" mais peut être est il temps d'arrêter de se payer de mots, d'étiquettes...
L'énumération des titres supposés ronflants fait l'effet pour moi d'un répulsif !
Ces "postureurs" ne font plus rigoler les braves gens dans la panade d'autant que ce sont les "postureurs" qui pour impressionner le badaud en étalent le plus et sont la cause des ennuis.

Voila ce que je pense de la tournure ridicule que prennent certains intervenants supposés de bon sens qui ne sachant plus où aller sont disposés à dire, faire ou se rallier à n'importe qui faisant n'importe quoi.

Le "tout sauf" à encore de l'avenir et on va nous le resservir, les recettes foireuses remises au gout du jour peuvent offrir un répit profitable.  Sans moi !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Jeu 24 Mar 2016, 23:48

salamandre a écrit:
Pour ce qui est du manifeste, cette déclaration de principes me parait quelque peu décalée, car sans préciser ce que doit être l'action et la mise en oeuvre d'une politique appropriée. Mais le tweet de la jeune conseillère municipale me laisse dans une perplexité totale : quel rapport entre ce manifeste et FN ?


Le manifeste "Pour un printemps républicain" a été lancé le 10 mars soit avant les attentats de Bruxelles et il n'est donc pas une réponse à ceux-ci... Il rassemble parmi ses signataires des citoyens connus ou inconnus qui s'élèvent contre la déliquescence des valeurs de la République et de la laïcité et se mobilisent pour la défense de celles-ci... Après les attentats de Bruxelles et alors qu'il est urgent de lutter contre le terrorisme par des mesures concrètes telles que celles permises par l'état d'urgence ou la mise en place des fameux PNR, données des dossiers passagers en français, ce manifeste peut effectivement paraître décalé...

Après qu'une élue "Fontenay pour tous" voit dans cette démarche un ralliement des signataires au FN renseigne sur le sens que certains donnent aux mots République et Laïcité....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Ven 25 Mar 2016, 00:00

tonton christobal a écrit:
---/---
Puisque la mode est de demander y compris à ceux qui ne connaissent rien aux dossiers qui font l'objet du débat : "et vous qu'est ce que vous proposer?"
---/---

Je pense que nous sommes à minima d'accord sur deux choses à savoir d'une part que les valeurs de la République et de la Laïcité sont bafouées par certains et d'autres part que nombre de politiques ont trop longtemps feint d'ignorer cette situation...

A partir de là, la question est vraiment que faire pour remettre ces valeurs à leur juste place et ce au delà de la simple condamnation effective de ceux qui les bafouent ?

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Ven 25 Mar 2016, 00:06

Ce sujet devrait faire consensus car il s'inscrit dans les aspirations républicaines les mieux partagées.
Mais il en est de ce discours comme de celui de la démocratie, de la laïcité, de la citoyenneté, de l'objectivité, de la responsabilité et autres devises en té.
Dire c'est bien, faire c'est mieux. Agir plutôt que râler, voter plutôt que s'abstenir, dialoguer plutôt qu'imposer, et s'unir plutôt que se diviser.
Mais ce ne sont que des mots ajoutés à d'autres mots, à des promesses non tenues, à des principes bafoués.
Oui il y a de l'amertume, de l'aigreur, de la déception, de la colere. A qui la faute?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Ven 25 Mar 2016, 00:06

Un parti, hier, un manifeste aujourd'hui. Chacun veut dire qu'il est républicain, prêt à défendre la res publica, notre bien commun. La vraie vie ne se paye plus des mots parti ou manifeste, ni de l'adjectif républicain. Et pourtant ce sont ces mots avec leur adjectif qui font encore le buzz.

C'est dommage quelque part, quand les priorités sont ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manifeste pour un Printemps républicain   Ven 25 Mar 2016, 00:23

Lorsque les donneurs de leçons médiatiques qui se sont disqualifiés durant des années en nous plantant dans la mouise souhaitent revenir à des principes plus réalistes... il serait bon pour le moins qu'ils s'abstiennent de vouloir diriger l'affaire.

Se planter, vouer aux gémonies ceux qui avaient une perception réaliste des choses et maintenant avoir l'ambition de prendre la tête de l'opération que l'on a saboté y compris en instrumentalisant la justice... c'est un peu excessif pour mon compte.

Ce sont des nullos absolus, des non comprenants doctrinaires congénitaux qui veulent rebondir.

On peut comprendre qu'ils souhaitent toute honte bue s'impliquer dans une volte face de sauvetage, mais de là à leur confier la boutique en sachant qu'à la moindre occasion ils changeront de cap ... NON !

Ils n'ont plus de joker ! ils rentrent dans le rang et poussent le charriot avec les laborieux dont ils se foutaient ou comme à leur habitude ils montent sur le toit du monde pour distribuer les satisfécits... et là ça ne marche plus !

Le reste n'est que verbiage.
Où on remet les montres à l'heure et on bosse en profondeur, ou on continue à batifoler et on se plante... mais faire les deux pour gagner sur tous les tableaux ça ne fonctionne plus.

Convergence dans l'individualisme pour prévoir ma retraite... on connait.

Le temps des vendeurs de vent est passé !



Revenir en haut Aller en bas
 
Manifeste pour un Printemps républicain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifeste pour un Printemps républicain
» Manifeste pour les produits de haute nécessité
» DEFILES MODE POUR HOMMES PRINTEMPS ETE 2011
» Besoin de vos conseils pour un premier achat MAC
» un manifeste sur le développement de la Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: