Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 00:15

Il n'est pas connu, il est ministre, socialiste en plus... il s'inquiète des zones de non droit...

Il pense qu'elles sont dangereuses... il fait des rapprochements avec la Belgique...

Espérons qu'il sera viré... d'ici trois ou quatre mois tout le monde sera d'accord avec lui mais il faut le virer ! maintenant !

Un certain Tonton Christobal rigole... il est mal venu d'avoir raison trop tôt !


Place aux donneurs de leçons... juste quelques semaines pour que comme notre gouvernement, les instances européennes... et les politologues de comptoir s'en prennent plein la figure et qu' ils se ridiculisent... une fois de plus.

Question d'habitude et de temps ! Peut être qu'en étant moins.... nous n'irions pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 00:35

Taper sur un élu, une fin en soi?

Notons que Patrick Kanner, le ministre chargé de la politique de la ville fait référence dans son propos aux émeutes françaises de 2005.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Émeutes_de_2005_dans_les_banlieues_françaises
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Patrick_Kanner

Il est auteur d'un écrit d'alerte, manifeste pour .... Je vous laisse chercher.

 « Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent. » J'ai fait mienne cette magnifique maxime d'Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge, car je crois qu'il y a urgence à changer le monde, à changer de monde. Celui dans lequel nous vivons titube, ivre d'argent. Il cultive les disparités sociales, creuse les inégalités et exclut une partie de nos concitoyens, marginalisant les pauvres, rejetant les étrangers. J'ai voulu cet « Écrit d'alerte » parce qu'il y a urgence à revenir aux bases de l'humanisme, fierté de notre civilisation. La politique sociale demande que nous soyons toujours sur le qui-vive pour être réactifs, alertes comme le vif-argent. Cet essai n'a ni vocation, ni prétention à constituer une somme. C'est un moment privilégié de réflexion pour un homme engagé dans l'action qui a besoin de confier ses convictions pour donner des pistes, de proposer pour agir sur des questions de principes et de défis.

Extrait du sommaire
1 Questions de principes
De l'humanisme
Des territoires
De l'Europe
Des étrangers
Du pouvoir et de l'imagination
Des associations
2 Questions de défis
De l'enfance
Des aléas de la vie
De la précarité
Du logement et de la ville
Du handicap
De la vieillesse

http://www.unccas.eu/presse/dossiers/120330-DP-kanner.ppt.pdf
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 01:07

En parlant de Molenbeek, Patrick Kanner a donné une définition de ces zones qui est assez juste:

" c'est une concentration énorme de pauvreté et de chômage, c'est un système ultra-communautariste, c'est un système mafieux avec une économie souterraine, c'est un système où les services publics ont disparu ou quasiment disparu, c'est un système où les élus ont baissé les bras,"

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 02:53

La philosophie de la zone de non droit c'est intéressant... mais on pourrait pense que l'urgence n' est plus là et qu'est venu le temps de l'action...

Peut on avoir un aperçu des actions menées dans ces zones de non droit ? et surtout des mesures efficaces qui en découlent ?

Les perquisitions massives ? les contrôles des sous sols ? les interpellations avec mise en adéquations des revenus affichés et les trains de vie constatés ? un contrôle un peu sérieux de ce qui se passe ?

Pas de problème ! un bon coup d'humanisme, la peinture dans les escaliers, on répare la boite à lettre... si en plus la bonne assoce de "grands frères " est d'accord c'est que tout va bien.

Une semaine après on fait la marche blanche pour la mémoire de ceux qui sans histoire mais avantageusement connus des services compétents se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment lorsque la rafale inexpliquée dans un endroit sans problème en a arraché quelques uns à leur famille qu'ils ne fréquentaient plus mais qui demande justice...

et on repart pour une tournée d'humanisme !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 04:10

La croix rouge... elle a du travail avec les attentats !


Dernière édition par tonton christobal le Mer 30 Mar 2016, 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 06:14

thierry a écrit:
En parlant de Molenbeek, Patrick Kanner a donné une définition de ces zones qui est assez juste:

" c'est une concentration énorme de pauvreté et de chômage, c'est un système ultra-communautariste, c'est un système mafieux avec une économie souterraine, c'est un système où les services publics ont disparu ou quasiment disparu, c'est un système où les élus ont baissé les bras,"


"un système où les services publics ont disparu ou quasiment disparu,"


Il peut y avoir aussi des communes où les services publics existent mais ne sont pas réellement "au service du public" en particulier des adolescents et des jeunes adultes....

Je me suis déjà exprimé dans d'autres discussions sur les horaires d'ouverture de la médiathèque, de la piscine, du SMJ, des parcs, ...  dans notre ville...

Alors que certains déplorent avec justesse que des jeunes plongent de multiples manières, on approche de la quadrature du cercle quand d'autres ne veulent pas que les services municipaux pouvant les accueillir soient ouverts d'avantage de crainte d'éventuelles nuisances ou  quand les employés municipaux soutenus par certaines élus s'accrochent à leurs horaires de fonctionnaires...

Dans notre ville, AVANT de construire un théâtre que l'on commence par utiliser les équipements existants à leur pleine capacité....  Et que l'on ne viennent pas me dire que les employés municipaux ont droit à une vie de famille, dans un pays où il y plus de 3,6 millions de chômeurs il y a forcément des volontaires pour faire des vacations en soirée ou le week-end...

Dans un autre registre mais toujours à propos des services publics, on pourrait aussi parler des horaires de la police municipale...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 06:44

la police municipale... elle existe ?
Fontenay ... ville de plus de 50 000 habitants, bilan ? on devrait en avoir un...

Il serait intéressant de le connaitre, l'activité de notre police municipale... sujet intéressant !

Il est vrai que nous avons un élu de Fontenay qui s'est spécialisé dans le fonctionnement de celle de Nice... Est ce le premier de nos soucis à nous électeurs contribuables de Fontenay ?

En revanche, visiblement pour notre élu local, il semble que ce soit son affaire...
Peut être serait il bien placé pour développer l'activité des forces locales... que nous finançons ici à Fontenay avec nous impôts...

Mais son champ d'action n'est pas notre ville, il préfère batifoler au soleil... doit on lui en vouloir ?

Fontenay dont il est l'élu n'est pas une ville festive...

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 07:35

Toutes les news France
La République "n'existe plus" dans certaines zones, dénonce Malek Boutih

"On a eu une chaîne de lâchetés qui a produit aujourd'hui, dans un certain nombre de zones", des endroits "où la République n'existe plus", a dit le député PS de l'Essonne, interrogé sur France 3.
"Le communautarisme, le ghetto, c'est la solution de la facilité. Vous ne faites plus de politique publique. En contrepartie du fait que vous abandonnez les gens, vous les laissez vivre avec les mœurs qu'ils veulent, avec les habitudes qu'ils veulent", a poursuivi Malek Boutih.
"La République a abandonné ses prérogatives contre les offices HLM, contre des élus locaux. Combien d'élus locaux pactisent contre un petit paquet de voix aux élections municipales ou cantonales avec ces groupes-là?", a lancé le député, interrogé sur les déclarations du ministre de la Ville, Patrick Kanner, qui a estimé dimanche que certains quartiers français présentent des "similitudes" avec la commune bruxelloise de Molenbeek.
"C'est la première fois qu'un ministre de la République dit un peu la vérité", a jugé Malek Boutih.
A savoir, a-t-il poursuivi, "que les ghettos se sont transformés petit à petit dans un certain nombre de zones, en des zones qu'on ne contrôle pas très bien. Beaucoup des terroristes du 7 janvier (Charlie Hebdo) et du 13 novembre (à Paris et Saint-Denis) sont quand même issus de ces quartiers. C'est donc la preuve qu'il y a aussi chez nous des endroits qui sont des pépinières à terroristes".
"Face au drame que représente le terrorisme, aujourd'hui, il y a une sorte de petit réflexe où chacun commence maintenant à prendre sa petite assurance politique en disant +c'est pas moi, c'est l'autre+", a estimé le député, en qualifiant de "catastrophique" le bilan de la politique de la Ville, dont doivent répondre "tous les gouvernements", de droite ou de gauche.

----------------------------

Vite au secours flanbi et la croix rouge.... Henri DUNAN à la lutte contre le terrorisme... surtout ne pas dire qui sont les "terroristes" sinon ce n'est pas convenable !

Le médecin ne soigne pas un malade atteint d'une maladie définie... il lutte contre la maladie.... surtout ne pas la définir pour ne pas stigmatiser !
Le policier ne lutte pas contre des délinquants dont on connait l'appartenance et le type de crime dont ils sont coutumiers... il lutte contre les incivilités...

Curieusement à force de ne pas connaitre l'ennemi ... on perd un peu en efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 08:43

Malek Boutih (député) a écrit:
Combien d'élus locaux pactisent contre un petit paquet de voix aux élections municipales ou cantonales avec ces groupes-là?", a lancé le député, interrogé sur les déclarations du ministre de la Ville, Patrick Kanner, qui a estimé dimanche que certains quartiers français présentent des "similitudes" avec la commune bruxelloise de Molenbeek.

Qui pourrait porter crédit à cette insinuation accusatrice du député Malek Boutih et donner la moindre preuve dans une réponse impossible à la question posée

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 10:33

Faisons simple : il faut porter crédit au rapport que Malek Boutih a remis voici quelques temps au gouvernement.
Sans la moindre arrière pensée. L' humanisme y est aussi présent.

Introduit par un article du figaro en son temps il est accessible dans son intégralité dans le prolongement de celui-ci. La radicalité ayant ses tenants et ses aboutissants.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/02/01016-20150702ARTFIG00404-djihadisme-le-cri-d-alarme-de-malek-boutih.php?redirect_premium
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 12:27

Libellule a écrit:
Faisons simple : il faut porter crédit au rapport que Malek Boutih a remis voici quelques temps au gouvernement.
Sans la moindre arrière pensée. L' humanisme y est aussi présent.


Il faut porter crédit mais il faut aussi agir, ici et maintenant dans notre ville, où dans certains quartiers la qualité de vie ne cesse de se dégrader...

Quand les commerces se font cambrioler à répétition, quand les femmes se font arracher leur sac à main en rentrant chez elles, quand vous pouvez acheter  de la drogue à quelques centaines de mètres de chez vous, quand tous les restaurants deviennent confessionnels, quand vous êtres obligé de traverser la ville pour trouver une charcuterie, quand... et quand ... vous vous dites que votre quartier se délite et vous attendez des réponses fortes des élus et non des pirouettes du genre c'est la faute au gouvernement,  c'est la responsabilité de la police nationale, et blablabla, et blablabla....


Dernière édition par a.nonymous le Mer 30 Mar 2016, 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 13:51

http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/des-molenbeek-en-france-valls-donne-en-partie-raison-a-kanner-56fa718d35708ea2d4050834 a écrit:
Des Molenbeek en France: Valls donne en partie raison à Kanner

Publié le 29 mars 2016 à 14h09

Paris (AFP)

Manuel Valls a partiellement validé mardi des propos de son ministre Patrick Kanner jugeant qu'"une centaine" de quartiers français présentaient des "similitudes" avec le quartier bruxellois de Molenbeek réputé être un fief jihadiste, même s'il a jugé "difficiles" les "comparaisons".

"La comparaison avec Molenbeek n'est pas bonne car Molenbeek est un quartier en plein centre-ville de Bruxelles", contrairement aux banlieues françaises, a souligné le Premier ministre lors de la réunion de groupe des députés socialistes, selon des propos rapportés par des participants. "C'est donc difficile de faire des comparaisons", a-t-il nuancé.

"Mais ce qu'a voulu dire Patrick Kanner sur les processus d'enfermement, de communautarisation et de radicalisation... tout cela existe, bel et bien!", a affirmé M. Valls devant les parlementaires socialistes.

Le ministre de la Ville Patrick Kanner a estimé dimanche qu'"une centaine de quartiers en France" présentaient "des similitudes potentielles avec Molenbeek", commune bruxelloise à la réputation de fief jihadiste, suscitant une certaine gêne à gauche mais des soutiens à droite ou au FN.
Source: http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/des-molenbeek-en-france-valls-donne-en-partie-raison-a-kanner-56fa718d35708ea2d4050834



Et tant qu'à parler du rôle des associations dans les quartiers...


"Le ministre de la Ville alerte en effet sur « la volonté claire des salafistes de prendre le pouvoir dans certains de ces quartiers [prioritaires]. » Ces projets et/ou tentatives de déstabilisation de certaines associations par des musulmans radicaux lui ont été confirmés par la cellule de veille de son ministère, ainsi que par un rapport policier faisant état de 80 à 90 clubs sportifs situés dans les quartiers prioritaires et concernés par la problématique de la radicalisation islamiste."


http://www.lagazettedescommunes.com/435470/une-centaine-de-molenbeek-en-france-pas-si-simple/ a écrit:
Politique de la ville
Une centaine de « Molenbeek » en France ? Pas si simple…

Publié le 29/03/2016 • Par Hugo Soutra • dans : Actu prévention sécurité, France

Le ministre de la Ville, Patrick Kanner, a suscité la polémique en évoquant dans les médias nationaux l'existence d'une centaine de "Molenbeek" en France, en proie à la radicalisation islamiste. Un chiffre que ne recoupe pas forcément la géographie prioritaire de la politique de la ville, les zones de sécurité prioritaire ou les divers signalements des bailleurs sociaux.

« Il y a aujourd’hui une centaine de quartiers en France qui présentent des similitudes potentielles avec Molenbeek. » La petite phrase du ministre de la Ville, dimanche 27 mars sur Europe 1, n’en finit pas de susciter la polémique. Et pour cause : Patrick Kanner ne précise s’il compare le mode de gestion jugé clientéliste de certains élus locaux, la situation en matière de communautarisme, le faible niveau de services publics assurés dans ces territoires, le poids important de l’économie souterraine, le nombre de pauvres, de chômeurs ou bien, donc, de fondamentalistes et de terroristes.

Pour certains sociologues,  professionnels de la politique de la ville ainsi que l’association d’élus Ville & Banlieue, ce flou alimente les amalgames poussant à voir des foyers de radicalisation dans tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
A toutes fins utiles et faute d’une étude publique sur le phénomène spécifique de la radicalisation islamiste, le Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes reprécise les «listes» existantes relatives aux territoires en difficulté et notamment ceux en proie à l’insécurité.



1 500 quartiers prioritaires de la politique de la ville

[ Dont deux à Fontenay: Les Larris et La Redoute - Jean Zay et Bois Cadet n'étant pas classés prioritaires - Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1826-politique-de-la-ville-les-larris-et-la-redoute-quartiers-prioritaires]

Sélectionnés sur le critère unique de la pauvreté, les 1 500 quartiers prioritaires remplacent depuis peu les 751 « Zones urbaines sensibles » (ZUS) et les 2 492 quartiers ayant fait l’objet d’un contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) par le passé.
Renouvelée début 2015 à partir donc de la faiblesse de revenu des habitants, cette liste de 702 communes ne prend pas en compte les indicateurs jusqu’ici classiquement utilisés, comme le taux de chômage, de décrochage scolaire, d’accès à la santé, de concentration de logements sociaux ou encore le nombre de jeunes, de familles monoparentales ou de population immigrée. Autrement dit : à moins de voir dans ces potentiels handicaps sociaux des déterminismes du passage à l’acte terroriste, les 1 500 QPV ne peuvent en aucun cas être assimilés à la « carte de la radicalisation islamiste » en France.

En temps normal, Patrick Kanner ne fait d’ailleurs pas, lui-même, la comparaison entre la politique de la ville et la radicalisation islamiste. Dans un entretien accordé à la Gazette après le 13 novembre 2015 ou dernièrement au Parisien, il évoquait déjà le cas d’une « centaine de quartiers qui subissent des difficultés particulièrement lourdes » dans le lot des 1 500 dont il a la charge.
Mais le ministre de la Ville précise aussi que « s’il y a des cas qui dérapent dans ces quartiers, l’immense majorité des jeunes n’est pas concernée […] Les parcours d’Amedy Coulibaly, de Mehdi Nemmouche et de Mohammed Merah ne peuvent se réduire à leur adresse : ce sont des trajectoires plus complexes. »

Cependant, refusant tout « angélisme », il assume en parallèle porter à leur égard une extrême vigilance. Le ministre de la Ville alerte en effet sur « la volonté claire des salafistes de prendre le pouvoir dans certains de ces quartiers. » Ces projets et/ou tentatives de déstabilisation de certaines associations par des musulmans radicaux lui ont été confirmés par la cellule de veille de son ministère, ainsi que par un rapport policier faisant état de 80 à 90 clubs sportifs situés dans les quartiers prioritaires et concernés par la problématique de la radicalisation islamiste.



80 zones de sécurité prioritaires

Alors qu’il était encore ministre de l’Intérieur, Manuel Valls avait pour sa part créé 80 zones de sécurité prioritaires (ZSP). Objectif ? Concentrer l’effort policier sur les «  territoires ciblés dans lesquels des actes de délinquance ou d’incivilités sont structurellement enracinés », expliquait alors le futur premier ministre.
Dispositif de discrimination positive territoriale du ministère de l’Intérieur, et non du ministère de la Ville, les ZSP ne sont pas obligatoirement des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Même si, dans les faits, 77 des ZSP sont aujourd’hui installées dans des communes faisant partie de cette géographie prioritaire.

Choisies par les préfets, parfois en concertation avec les élus locaux, elles ne sont pas forcément le reflet d’une radicalisation. Méconnu à l’époque et ne faisant surtout pas l’objet d’une politique publique spécifique, ce critère n’a en effet pas été décisif au moment de leur constitution. Les indicateurs utilisés dans la définition des ZSP correspondait plutôt au nombre de cambriolages, de nuisances de voie publique, d’épisodes de violences urbaines ou encore à l’implantation des trafics de stupéfiants et leurs conséquences en matière de règlements de comptes, etc.



60 à 80 quartiers très sensibles (USH)

Longtemps taboues, les questions de délinquance et de fait religieux sont aujourd’hui ouvertement abordées par l’Union sociale pour l’Habitat (USH). Mais pas forcément de front ni de façon liées, comme l’ont précisé Marie-Noëlle Lienemann et Béatrix Mora au Monde. Les 60 quartiers signalés par l’organisation représentative des bailleurs HLM comme étant « gangrénés par le trafic de drogue et l’économie parallèle » ne se recoupent pas automatiquement avec les territoires où « la présence salafiste » les inquiète.

En 2012 puis en 2013, l’Union sociale pour l’Habitat (USH) comptabilisait déjà 80 quartiers « en situation très sensible », selon une enquête interne confidentielle que le Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes avait obtenue. A ses yeux, ce chiffre correspondait à des territoires entiers sur lesquels les propriétaires-bailleurs avaient perdu tout contrôle. Des zones qui étaient ni plus ni moins passés sous la coupe des dealers, au détriment des habitants. Là encore, et bien que ce soit un axe de travail de certains bailleurs sociaux, aucune donnée ne mentionnait cependant les problématiques que soulève le prosélytisme religieux.



12 quartiers très prioritaires

Enfin, une instruction du Premier ministre datée du 11 mars dernier évoque une liste de « douze quartiers très prioritaires », se recroisant à la fois avec la géographie prioritaire de la politique, du ministère de l’Intérieur (ZSP) et du ministère de l’Education nationale (REP+ ou REP). De source ministérielle, cette sélection a, cette fois-ci, été constituée sur la base de renseignements préfectoraux ainsi que des remontées du numéro vert de signalement de cas de radicalisation et d’assistance aux familles.

De Marseille à Trappes en passant par Mulhouse, Sevran, Vénissieux ou Cayenne, ces territoires recevront l’appui de « délégués du gouvernement » à partir du 4 avril prochain. Ils auront 12 à 24 mois pour travailler sur deux ou trois priorités maximum, parmi lesquelles la réussite éducative, la mixité sociale dans le logement, l’accompagnement personnalisé vers l’emploi, l’accès au soin… et la prévention de la radicalisation.
Source: http://www.lagazettedescommunes.com/435470/une-centaine-de-molenbeek-en-france-pas-si-simple/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 16:18

Pour se faire une idée précise de la situation parisienne, je crois que Mr Valls devrait aller prendre l'air et la température ambiante dans des secteurs géographiques de la ville autres que ceux où sont implantés les ministères.
Peut être aurait il des surprises en arpentant les rues de certains quartiers que l'on peut difficilement au moins sur le plan géographique nommer "banlieues" .
Une promenade en métro sur quelques lignes sélectionnées recadre aussi les idées même si NKS dont l'aspect "peuple" saute aux yeux des moins perspicaces trouve du "romantisme" à ce mode de transport.
C'est particulièrement évident lorsque les wagons sont bourrés et que l'on a pris la pluie ou lorsqu'il fait y a un été caniculaire en ville... NKM poétesse de référence de la RATP.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 19:08

Interessante documentation fournie, une fois encore, par a.nonymous.
Une question en découle comme une évidence, pourrait-on craindre la venue de foyers de radicalisme à Fontenay et voir quelques quartiers ou blocs d'immeubles se Molenbeeker?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 19:42

Tout peut être envisagé, même si des personnalités locales œuvrent dans le sens inverse. Y compris des musulmans attachés au vivre ensemble.

Que dit anonymous? Que La redoute et les Larris font partie des quartiers jugés prioritaires pour bénéficier d'une solide politique de la ville avec l'aide de l'Etat.

Le sujet devant rester faut-il se plaindre que ces deux quartiers entrent dans le programme "Dynamiser les villes et les quartiers" dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire? Doit-on se plaindre que ce projet soit porté par Patrick Kanner? Doit-on regretter que Nassin LacheLache soit l'adjoint au Maire de la politique de la ville? Je crois que la réponse est formellement non et qu'il est préférable de passer outre les interprétations qui pourraient rapidement prendre un caractère tendancieux. Plus communautaire que souhaitable.

La nouvelle géographie d'intervention de la politique de la ville concerne 1 300 quartiers, contre 2 600 auparavant afin de concentrer les efforts sur les quartiers les plus pauvres. Le Nouveau programme de renouvellement urbain 2014-2024 consacre 5 milliards d'euros pour 200 quartiers déclarés d'intérêt national. Pilier des nouveaux contrats de ville, actuellement en cours de signature, le développement économique et l’emploi sont une priorité du Gouvernement pour les quartiers. En 2016, la politique de la ville bénéficiera d’une enveloppe de 438 millions d’euros, en hausse de 4%, fléchés notamment sur la réussite éducative et la formation à la laïcité et aux valeurs de la République.

LE CONTEXTE+

Pour mettre un terme au saupoudrage des moyens, le Gouvernement a engagé dès le début du quinquennat une remise à plat totale de la politique de la ville. Il fallait simplifier les trop nombreux zonages et dispositifs qui s’étaient empilés depuis plus de vingt ans : ZUS, CUCS, ZRU, ZFU... Ils sont désormais remplacés par une seule carte.  La nouvelle géographie prioritaire rationalise et recentre la politique de la ville au bénéfice des territoires les plus en difficulté. L’identification des nouveaux quartiers prioritaires se fonde sur le critère unique de la pauvreté, c’est-à-dire la concentration des populations ayant des ressources inférieures à 60 % du revenu médian. Les nouveaux contrats de ville mettent l'accent sur le développement économique de ces territoires. Parce que la ville évolue sans cesse, la politique de la ville aussi doit évoluer. Nous lui donnons à travers cette réforme une occasion unique d’être plus efficace, moins saupoudrée et mieux comprise. Tels sont les propos venant du gouvernement et qui anime toute sa démarche.

DE QUOI S'AGIT-IL ?  BUDGET 2016 : PLUS DE MOYENS POUR LES HABITANTS DES QUARTIERS POPULAIRES

En 2016, la politique de la ville bénéficiera d’une enveloppe de 438 millions d’euros, a indiqué Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports le 30 septembre dernier. Ces 438 millions d’euros seront fléchés notamment sur les adultes-relais ("un dispositif qui a fait ses preuves") ; sur les 45 derniers réseaux d’éducation prioritaires REP+ situés en quartiers de la politique de la ville qui ne sont pas encore couverts par un programme de réussite éducative ; sur le soutien renforcé aux associations de proximité. Ce budget est marqué par une hausse des crédits de l’État alloués aux collectivités territoriales pour les quartiers prioritaires, qui passent ainsi de 337 à 352 millions d’euros. Mais comme moins de quartier en bénéficient, cela fait des enveloppes encore plus conséquences pour ceux qui in fine rentrent dans le processus de soutien.  Kanner tweetait voici à l'annonce de ces mesures : Nous lançons en #polville mesures qui appuient l'égalité qui fonde notre république, avec un budget  qui augmente de 4% #PLF2016.

Pour garantir un effet réel sur le développement économique des quartiers, le bénéfice des exonérations sur les 100 territoires entrepreneurs est conditionné, à partir de 2016, à la signature du contrat de ville. Fontenay sous Bois (la Mairie) en a signé un. Il a été présenté en Conseil Municipal et a reçu l'approbation de tous. Quant aux exonérations de la taxe foncière pour les propriétés bâties (TFPB) et de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les commerces de proximité dans les quartiers, elles seront effectives jusqu’au 31 décembre 2020.


Dernière édition par Libellule le Mer 30 Mar 2016, 19:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 19:46

Gérard a écrit:
Interessante documentation fournie, une fois encore, par a.nonymous.
Une question en découle comme une évidence,  pourrait-on craindre la venue de foyers de radicalisme à Fontenay et voir quelques quartiers ou blocs d'immeubles se Molenbeeker?

Le problème étant que lorsque la radicalisation est reconnue, admise comme une réalité et non niée comme une vue de l'esprit en bref lorsque c'est visible... c'est souvent un trop tard pour réagir.

Lorsque l'on a laissé passé le temps de l'action la réaction est d'autant plus délicate.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:00

Est ce que cette remarque doit enlever quoi que ce soit à l'analyse que faisait Patrick Kanner en février 2015? Bien sûr que non.

Aux côtés de l’école, l’action pour l’égalité entre les territoires et le service civique sont posés comme les piliers de la cohésion nationale.

Le premier levier d’action du Vivre ensemble est d’engager une politique du peuplement volontariste, en renforçant les pouvoirs des préfets et en durcissant les sanctions contre les collectivités qui ne respectent par la loi SRU sur le logement social. Pour Patrick Kanner, c’est à cette condition que la mixité sociale pourra devenir une réalité.

Le deuxième levier est le développement économique des quartiers. Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports se réjouit tout particulièrement de la création d’une agence nationale de développement économique des territoires, destinée à soutenir l’emploi et la création d’entreprises, condition sine qua non pour casser les « ghettos ».

Le troisième levier est un accompagnement renforcé des jeunes. Patrick Kanner salue l’ambition du Président de la République de redonner aux associations les moyens d’exercer leur rôle fondamental de prévention et d’éducation auprès de l’ensemble de la jeunesse, grâce notamment à une augmentation de leurs crédits.

L’Etat participera directement à cet accompagnement, au travers de deux dispositifs ayant fait leurs preuves : le service militaire adapté, aujourd’hui en vigueur en Outre-Mer, sera expérimenté en métropole ; et quatre nouveaux EPIDE (Etablissements Publics d’Insertion de la Défense) complèteront l’offre éducative et d’insertion proposée aux jeunes.

Le quatrième levier est le service civique universel. A partir du 1er juin 2015, tous les jeunes de moins 25 ans qui en feront la demande pourront s’engager en service civique, et faire l’expérience du vivre ensemble, de la citoyenneté, de l’intérêt général. 150 à 160.000 missions seront ainsi proposées dès cet été au sein d’associations, de collectivités territoriales, dans les établissements publics et dans les services de l’Etat. Le renforcement annoncé des moyens de l’Agence du Service Civique permettra de concrétiser cette ambition.

Enfin, la création de la réserve citoyenne permettra à tous les Français –jeunes et moins jeunes- qui le souhaitent de s’engager pleinement au service de la République. Les acteurs des mouvements d’éducation populaire et du tissu associatif y auront une place essentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:03

Libellule a écrit:
Doit-on regretter que Nassin LacheLache soit l'adjoint au Maire de la politique de la ville?

Qui a dit ou écrit cela à part vous, Libellule?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:09

Comme je réponds non, je crois que vous cherchez la petite bête là. Est-ce pour vous éviter de porter vos commentaires sur le reste de ce que j'expose? A vous de voir. A.nonymous ayant fixé le cadre de ce qui doit devenir le débat au fond, je le porte. C'est aussi simple que cela. Mais peut-être que les informations n'ont d'intérêt que si on envisage l'évolution de sa ville d'une manière plus négative que positive? Pour ma part je compte poursuivre à positiver les actions entreprises en les explicitant quand cela me parait nécessaire. Et comme je ne pense pas que le risque zéro n'existe pas, je réponds prudemment à votre question. C'est vous qui parlez "d'insinuations" et de "crainte" sinon. Voir plus haut. Il n'est pas écrit si votre phrase est à prendre au premier ou au second degré. Et si votre question se veut orientée ou non. A chacun ces questions selon ses "évidences" donc.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:30

Non Libellule, la ville achète la paix sociale depuis des années et n'a aucun objectif, aucune vision concrète de modifier, d'améliorer ces quartiers.

Voici un bel article ou chacun pourra juger, reconnaitre ou non si Fontenay est concerné:

Je cite dans cet article : "Une des caractéristique de ces dérives, c'est bien l'utilisation des religieux comme moyen pour les élus d'acheter la paix sociale, en les laissant ré-encadrer les populations immigrées en échange de voix"

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/03/29/31003-20160329ARTFIG00195-la-vie-quotidienne-dans-les-molenbeek-francais.php

Le Français n'a pas d'autres choix que d'elire des politiciens, ces mêmes représentants qui ont laissés à la dérive ce pays depuis 30/40 ans. Vous avez le monopole du pouvoir. C'est comme la RATP qui n'a aucune obligation dans le service delivré ayant le monopole sur le transport Parisien.

On fait du bricolage, on sort des reformettes, on fait plaisir à tout le monde mais le resultat n'est pas bien beau à voir.
Comme d'habitude et comme son histoire le confirme lorsque le Français sera tombé au plus bas, il se révoltera. On y est pas encore mais peut-être bientôt ... Tic, Tac, Tic

Et que faisont nous aujourd'hui? On ne sort plus de peur de faire exploser? Je crois bien car sauf erreur de ma part je n'ai pas vue d'actions significatives de mes représentants pour changer, améliorer mon quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:39

La politique de la ville a ses vertus. Voir plus haut.

Sur la question des Molenbeek français, ce témoignage :

Des Molenbeek français ? Pas pour la police. Si Patrick Kanner assurait qu'il existe des quartiers ghettos où l’on cacherait des terroristes, où la solidarité communautaire et religieuse l'emporterait sur tout autre considération, les services français de lutte antiterroriste ont du mal à y croire. Encore moins si l'on tente de faire correspondre ces terrains avec les ZSP. http://www.gouvernement.fr/action/les-zones-de-securite-prioritaires-zsp
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 20:55

Et la moquée salafiste de Val dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 21:17

La politique de la ville nationale ou locale poursuivie depuis des dizaines d'années que ce soit par la gauche ou la droite est ruineuse (ce qui n'est pas le plus grave) mais totalement dénuée d'efficacité et contre productive.

Non seulement elle n'a pas les effets escomptés mais par sa complaisance et sa démagogie elle favorise le communautarisme.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 21:58

Libellule a écrit:


Aux côtés de l’école, l’action pour l’égalité entre les territoires et le service civique sont posés comme les piliers de la cohésion nationale.


Je ne vois rien de nouveau sur ces actions, qui auront donc les mêmes conséquences: paupérisation, ghetto, communautarisme

L’école à a française n'est qu'un accélérateur d’inégalité: elle ne forme plus la jeunesse à un métier, et quand aux savoirs de bases...comment dire...la plupart des terroristes de 2015 sont passés par l'école de la république.

L'action pour l'égalité entre territoires: c'est du déjà vu et ca sent a plain nez le marketing politque. Et quand j'entends que l'on va augmenter les crédit aux associations: on est pile dans le désengagement des pouvoirs publics qui octroient des crédits pour masquer la misére.

Quand au service civique: encore une veille lune qui ne marche pas.


Mais il faut rester positif: les socialités ont commencé à formaliser les problèmes, de la à les résoudre...



Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:11

Des enveloppes spécifiques pour deux quartiers de Fontenay ce n'est pas rien de nouveau. Le travail de Patrick Kanner me paraissant tout à fait respectable, je posais la question dès ma première réponse. Taper sur un élu, est ce une fin en soi? Probablement pas. Taper sur la politique de la ville, non plus,selon mon modeste point de vue.


Dernière édition par Libellule le Mer 30 Mar 2016, 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:12

Gérard a écrit:
Interessante documentation fournie, une fois encore, par a.nonymous.
Une question en découle comme une évidence,  pourrait-on craindre la venue de foyers de radicalisme à Fontenay et voir quelques quartiers ou blocs d'immeubles se Molenbeeker?

Robin a écrit:
Et la moquée salafiste de Val dans tout ça ?


Quoi que puissent affirmer certains élus, sans parler de "molenbeekisation" il y a dans notre ville des quartier "qui vont mal" même si pour certains ils vont "moins mal" que certains autres quartiers de banlieues populaires...  

Et ce n'est pas la progression incessante du chômage et son corolaire qui est l'absence de perspective dans le cadre de notre République pour certains jeunes qui vont améliorer les choses...

Factuellement il y a déjà eu dans notre ville, à Jean Zay, une affaire de tentative de départ pour  la Syrie en juillet 2015... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2277-candidats-fontenaysiens-au-jihad et ci-dessous...

Et la semaine dernière un trafiquant de faux papiers a été arrêté sans que l'on sache quels étaient ses clients... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2574-trafic-de-faux-papiers



http://www.leparisien.fr a écrit:
VIDEO. Les frères candidats au jihad exhibaient leur foi à Fontenay

Les trois frères qui avaient tenté de rallier la Syrie début juin sont entendus depuis lundi par les policiers. Reportage dans leur cité du Val-de-Marne.

Laure Parny | 08 Juil. 2015, 06h53 | MAJ : 08 Juil. 2015, 06h55

Interpellés lundi pour avoir tenté de rejoindre début juin la Syrie via la Turquie, d'où ils ont été très vite refoulés, les trois frères de 28, 20, et 13 ans originaires du Val-de-Marne ont été entendus hier par les policiers.

La nouvelle de leur arrestation a peu surpris les habitants du 3, rue Jean-Zay, à Fontenay-sous-Bois. Dans cette cité toute proche du Val-de-Fontenay, plutôt calme ces dernières années, les deux grands frères étaient du genre discret, mais leur foi religieuse affirmée et ostentatoire était connue.

Ils avaient pris l'habitude de s'installer sur la pelouse, au pied de leur immeuble. « Ils toisaient les gens, c'était assez désagréable, raconte un riverain. Mais, malgré leur treillis militaires noirs ou, certains jours, leurs tenues religieuses, ils étaient plus impressionnants que méchants. » L'un d'eux se promenait toujours avec une petite valise à bout de bras. Le jeune frère, lui, était rarement vu dans le quartier.

« Ils se rendaient à la mosquée du Val-de-Fontenay, mais là-bas non plus ils n'adressaient la parole à personne », commente un musulman du quartier, où l'on raconte aussi que les aînés auraient été « surveillés depuis deux ans ». « Ils disaient à peine bonjour, raconte Béatrice, une voisine. On voyait bien qu'ils n'avaient aucune envie de se lier avec les gens de l'immeuble. Quand ma mère les croisait, elle me disait toujours qu'ils lui faisaient peur avec leurs tenues de combattants. On se disait bien qu'ils étaient bizarres. Ça fait tellement drôle de savoir que des jihadistes vivaient près de nous. »

Dans leur appartement du 5e, les frères vivaient avec la femme du plus grand, qui porte « un voile jusqu'en bas des jambes, assez sympathique, mais discrète elle aussi », commente un voisin. Un temps placée en garde à vue, elle a été relâchée et n'ose plus remettre les pieds dans son appartement, dont la porte a été fracturée lors de l'interpellation. « Elle assure qu'elle ne savait rien, elle va se retrouver toute seule », ajoute le voisin.

L'inquiétude s'est surtout propagée parmi les dirigeants de la crèche juive située au pied de l'immeuble de ces jihadistes présumés. Les militaires qui surveillent l'établissement poursuivent leurs rondes toute la journée et les parents y ont amené leurs enfants hier comme à l'habitude. « Le problème, c'est qu'on ne sait pas ce qu'ils avaient dans la tête, s'ils n'avaient pas un projet contre nous, commente une employée. Seul Dieu le sait ! » Les interpellations des trois frères, dont on ignore encore les motivations exactes, sont intervenues dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril.
Source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-les-freres-candidats-au-jihad-exhibaient-leur-foi-a-fontenay-08-07-2015-4928321.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:25

Il faut agir en amont et non réagir à la suite de faits accomplis...

Lorsque l'on veut se borner à traiter des situation gravissimes avec des subventions, des aides et des assistantes sociales alors qu'il faudrait de gens intègres rappelant les lois de république au lieu de se complaire dans l'excuse... à terme on a des ennuis.

C'est un vaste programme que nos dirigeants ne sont (pas encore") disposés à entendre...

Lorsqu'ils en prendront conscience peut être que le mal sera fait et qu'il sera trop tard.
La manip se retournera contre eux. Ils seront non pas leaders mais prisonniers de leurs supposés alliés.
Qu'ils se prennent un bouillon n'est pas fait pour me déplaire... dommage que je sois sur le bateau (à mon corps défendant) avec eux.

Ceux qui veulent se sauver quittent le pays... dommage !


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:26

Tout cela est vrai, mais comme tout le monde sait que le risque zéro n'existe pas, etc.... Sans blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:34

le risque 0 n'existe pas... mais la connerie institutionnelle n'est pas au niveau du risque 0

A partir d'un certain niveau d'irresponsabilité politico dogmatique, se retrancher derrière le risque 0 pour justifier que des centaines de gens se retrouvent à la morgue ou à l'hôpital relève de l'imbécilité, de l'irresponsabilité voire de l'aveuglement politique criminel.

Lorsque l'on est aux manettes avec les gens compétents pour vous conseiller... il y a des fautes interdites.

Détricoter, c'est bien... à quel prix ?

Pas de problème ! c'est de la faute de sarko... tout sera dit.

Circulez il n'y a rien à voir. On enterre et on commémore...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:42

tonton christobal a écrit:
Il faut agir en amont et non réagir à la suite de faits accomplis...

Oui et il faut s'en donner les moyens....

Personnellement je préfère voir les jeunes en train d'étudier à la médiathèque plutôt qu'à ânonner des versets du Coran à l'école coranique, en maillot de bain à la piscine mixte plutôt qu'en djellaba à la mosquée,  ...

Alors ouvrons leur la médiathèque, la piscine, le SMJ, les parcs de notre ville, ..... à des horaires qui leurs conviennent... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2568-accueillir-les-jeunes-des-quartiers-le-soir

Désolé de me répéter....
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 22:50

a.nonymous a écrit:


Oui il faut s'en donner les moyens....

Personnellement je préfère voir les jeunes en train d'étudier à la médiathèque plutôt qu'à ânonner des versets du Coran à l'école coranique, en maillot de bain à la piscine plutôt qu'en djellaba à la mosquée,  ...

Alors ouvrons leur la médiathèque, la piscine, le SMJ, les parcs de notre ville, ..... à des horaires qui leurs conviennent... Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2568-accueillir-les-jeunes-des-quartiers-le-soir

Désolé de me répéter....

Oui, mais lorsque la demande est trop forte et que le travail en amont n'est pas fait il vaut mieux plier et accepter ce qui etait inacceptable il y a encore qques années ... aller chez l'habitant durant la campagne electoral et se plier ... récolter les votes qui est tout simplement la finalité des actions menées!
Ca s'appelle faire de la politique ... oui, oui, c'est un metier!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 23:31

alors ? on continue avec les mêmes ou on se demande si d'autres ne feraient pas moins mal... pour le mieux il faut attendre...

Tonton compte les points...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Mer 30 Mar 2016, 23:38

Smile a écrit:
Oui, mais lorsque la demande est trop forte et que le travail en amont n'est pas fait il vaut mieux plier et accepter ce qui etait inacceptable il y a encore qques années  ... aller chez l'habitant durant la campagne electoral et se plier ... récolter les votes qui est tout simplement la finalité des actions menées!
Ca s'appelle faire de la politique ... oui, oui, c'est un metier!


Sauf qu'il y a un moment où si rien n'est fait c'est la branche même sur laquelle sont assis les  politiques qui risque de rompre...

On peut ne pas avoir vu venir le mur mais quand on est face à celui-ci soit on freine, soit on braque, soit on se prend en  pleine figure...  Aujourd'hui nous sommes tous, républicains de gauche et de droite, face à ce mur... Soit nous réagissons et vite, soit les extrémistes politiques et/ou religieux prendront la main...  Etant entendu que la montée de l'intégrisme religieux, la radicalisation et les attentats sont une chose mais que nous sommes aussi à la merci d'une résurgence des émeutes des banlieues populaires de 2005 sauf que depuis la situation économique de notre pays n'a fait hélas qu'empirer...


Dans notre ville n'en déplaise au maire et à sa majorité, la construction d'un nouveau théâtre qui sera majoritairement fréquenté, sans stigmatiser, par les intellos-bobos de notre ville est loin d'être une priorité... Il faut en revanche agir en direction des jeunes qui tiennent les murs, et pour certains tiennent aussi commerce, avenue des Olympiades, rue Fernand Léger ou ailleurs.....

Une question... Du 10 juin au 10 juillet va se tenir en France l'Euro 2016 de football, un évènement qui va passionner nombre de jeunes fontenaysiens surtout si Blaise Matuidi qui est passé par la Redoute est sélectionné....

Que va proposer la municipalité aux jeunes à cette occasion ?

Va-t-elle proposer des écrans géants  aux stades Le Tiec, Pierre de Coubertin, André Laurent, ..... ou va-t-elle laisser les jeunes  regarder les matchs dans un kebab hallal voir descendre des écrans dans le bas des immeubles ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Jeu 31 Mar 2016, 00:15

a.nonymous a écrit:



Sauf qu'il y a un moment où si rien n'est fait c'est la branche même sur laquelle sont assis les  politiques qui risque de rompre...

On peut ne pas avoir vu venir le mur mais quand on est face à celui-ci soit on freine, soit on braque, soit on se prend en  pleine figure...  Aujourd'hui nous sommes tous, républicains de gauche et de droite, face à ce mur... Soit nous réagissons et vite, soit les extrémistes politiques et/ou religieux prendront la main...  Etant entendu que la montée de l'intégrisme religieux, la radicalisation et les attentats sont une chose mais que nous sommes aussi à la merci d'une résurgence des émeutes des banlieues populaires de 2005 sauf que depuis la situation économique de notre pays n'a fait hélas qu'empirer...


Dans notre ville n'en déplaise au maire et à sa majorité, la construction d'un nouveau théâtre qui sera majoritairement fréquenté, sans stigmatiser, par les intellos-bobos de notre ville est loin d'être une priorité... Il faut en revanche agir en direction des jeunes qui tiennent les murs, et pour certains tiennent aussi commerce, avenue des Olympiades, rue Fernand Léger ou ailleurs.....

Une question... Du 10 juin au 10 juillet va se tenir en France l'Euro 2016 de football, un évènement qui va passionner nombre de jeunes fontenaysiens surtout si Blaise Matuidi qui est passé par la Redoute est sélectionné....

Que va proposer la municipalité aux jeunes à cette occasion ?

Va-t-elle proposer des écrans géants  aux stades Le Tiec, Pierre de Coubertin, André Laurent, ..... ou va-t-elle laisser les jeunes  regarder les matchs dans un kebab hallal voir descendre des écrans dans le bas des immeubles ?

Gouverner, c'est prévoir... est ce dans les habitudes de Fontenay ?

On connait la fête de l'huma et on met les moyens en batterie ! pour le reste.... on se demandera ce que le gouvernement fait... on s'occupe du théâtre...

Pas concerné, pas du domaine municipal... la faute de la droite !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Jeu 31 Mar 2016, 00:21

a.nonymous a écrit:



Sauf qu'il y a un moment où si rien n'est fait c'est la branche même sur laquelle sont assis les  politiques qui risque de rompre...

On peut ne pas avoir vu venir le mur mais quand on est face à celui-ci soit on freine, soit on braque, soit on se prend en  pleine figure...  Aujourd'hui nous sommes tous, républicains de gauche et de droite, face à ce mur... Soit nous réagissons et vite, soit les extrémistes politiques et/ou religieux prendront la main...  Etant entendu que la montée de l'intégrisme religieux, la radicalisation et les attentats sont une chose mais que nous sommes aussi à la merci d'une résurgence des émeutes des banlieues populaires de 2005 sauf que depuis la situation économique de notre pays n'a fait hélas qu'empirer...


Dans notre ville n'en déplaise au maire et à sa majorité, la construction d'un nouveau théâtre qui sera majoritairement fréquenté, sans stigmatiser, par les intellos-bobos de notre ville est loin d'être une priorité... Il faut en revanche agir en direction des jeunes qui tiennent les murs, et pour certains tiennent aussi commerce, avenue des Olympiades, rue Fernand Léger ou ailleurs.....

Une question... Du 10 juin au 10 juillet va se tenir en France l'Euro 2016 de football, un évènement qui va passionner nombre de jeunes fontenaysiens surtout si Blaise Matuidi qui est passé par la Redoute est sélectionné....

Que va proposer la municipalité aux jeunes à cette occasion ?

Va-t-elle proposer des écrans géants  aux stades Le Tiec, Pierre de Coubertin, André Laurent, ..... ou va-t-elle laisser les jeunes  regarder les matchs dans un kebab hallal voir descendre des écrans dans le bas des immeubles ?

Le stade St Germain équipé d'écrans géants avec filtrage de la foule par la police municipale...

Je vais payer pour voir le spectacle... pas du match mais du service mis en place.

Les occasions de rire ne sont pas si nombreuses à Fontenay ! on peut très bien installer des boutiques de kebab et de l'autre coté de l'allée des marchands de frites avec saucisses de Frankfort... c'est aussi ça le "vivre ensemble"
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Jeu 31 Mar 2016, 00:41

tonton christobal a écrit:
Le stade St Germain équipé d'écrans géants avec filtrage de la foule par la police municipale...

Je vais payer pour voir le spectacle... pas du match mais du service mis en place.

Les occasions de rire ne sont pas si nombreuses à Fontenay ! on peut très bien installer des boutiques de kebab et de l'autre coté de l'allée des marchands de frites avec saucisses de Frankfort... c'est aussi ça le "vivre ensemble"


Si la ville de Fontenay-sous-Bois, 109 ème ville de France par sa population accueillant la Société Générale, la BNP, la Banque Palatine, AXA, Humanis, la RATP, l'OPFRA, .... n'est pas en mesure d'organiser une telle manifestation pour ses jeunes à l'occasion d'un tel évènement il y a urgence à se poser de sacrées questions sur à quoi servent élus, services municipaux et associations...

Bien sûr c'est un peu plus compliqué que de "créer du vivre ensemble" en mettant trois bacs à légumes dans un square municipal situé dans un quartier paisible mais avec un minimum de volonté et d'organisation et en sollicitant ces fameuses associations pour qu'elles fournissent des adultes volontaires pour encadrer l'évènement c'est possible...

"Yes we can !" comme dirait quelqu'un....

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Ven 01 Avr 2016, 04:16

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Ven 01 Avr 2016, 07:14

on attend les actions du maire de Fontenay...

En revanche, nous avons un élu qui a bénéficié de la chance de pouvoir se ressourcer au proche orient aux frais du département et qui va sans doute nous permettre de lutter efficacement contre les dérives communautaristes dommageables au vivre ensemble.

J'espère que le tourisme dans les malles de voitures  ne figure pas au programme de la réconciliation nationale...

Il ne faut pas importer le "barbecue marseillais" à Fontenay...

Vous m'excuserez mais c'est le technicien qui s'exprime... les propos ne sont compréhensibles que pour la minorité concernée.

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Ven 01 Avr 2016, 17:40

Libellule a écrit:
http://www.lagazettedescommunes.com/434985/radicalisation-islamiste-montres-du-doigt-les-maires-ripostent/

Tout est à lire.... Sans salami tactique. Sad

Provocation ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Ven 01 Avr 2016, 19:33

Libellule a écrit:
http://www.lagazettedescommunes.com/434985/radicalisation-islamiste-montres-du-doigt-les-maires-ripostent/

Tout est à lire.... Sans salami tactique. Sad

Comme d'habitude, les élus locaux sont responsable de rien: c'est de la faute de l’état

Pourtant quand on voit dans les budgets les sommes qui partent vers l'action sociale on pourrait demander des comptes à nos élus locaux sur la bonne utilisation des crédits.

De la à dire que ces sommes vont vers le secteur associatif dans un but clientéliste vis à vis de tel groupe, la je vais trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Sam 02 Avr 2016, 01:38

thierry a écrit:
Comme d'habitude, les élus locaux sont responsable de rien: c'est de la faute de l’état

Pourtant quand on voit dans les budgets les sommes qui partent vers l'action sociale on pourrait demander des comptes à nos élus locaux sur la bonne utilisation des crédits.

De la à dire que ces sommes vont vers le secteur associatif dans un but clientéliste vis à vis de tel groupe, la je vais trop loin.


Effectivement au delà des exigences que l'on est en droit d'avoir au niveau des services publics pour en faire de véritables "services au public", je pense par exemple aux horaires d'ouverture de ceux-ci - voir: http://www.plateaufontenay.net/t2568-accueillir-les-jeunes-des-quartiers-le-soir ou http://www.plateaufontenay.net/t2093-pour-une-ouverture-de-la-mediatheque-louis-aragon-le-dimanche - on peut s'interroger sur les subventions distribuées aux associations....


L'Article 22 de la Loi n°2006-586 du 23 mai 2006 relative au volontariat associatif et à l'engagement éducatif fixe une obligation aux personnes morales de droit public:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006053744&dateTexte=20090424 a écrit:
Les personnes morales de droit public tiennent à disposition du public par voie électronique, dans des conditions fixées par décret, le montant des subventions qu'elles ont accordées aux associations de droit français et aux fondations reconnues d'utilité publique. Un bilan annuel consolidé est disponible chaque année.
Source: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006053744&dateTexte=20090424

La ville de Fontenay satisfait cette obligation en publiant sur son site web les Subventions et aides en nature accordées aux associations... Voir: http://www.fontenay-sous-bois.fr/democratie-locale-vie-municipale/vie-municipale/subventions-associations/index.html

En regardant ces subventions et aides et sans entrer de le détail de celles versées à des associations d'amis politiques ou artistiques, force est de constater un certain saupoudrage de celles-ci...

Je pense pour ma part que dès lors qu'une association sollicite et/ou reçoit de l'argent public, un bilan de son activité réelle devrait être rendu public... Par bilan de son activité réelle j'entends un bilan faisant état du nombre d'adhérents et de salariés mais aussi des réunions, rencontres, séances, leçons, .... organisées et du nombre de participants uniques à l'ensemble de celles-ci....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Sam 02 Avr 2016, 03:21

Reconstitution du salami découpé en tranches donc.

Bruno Beschizza (LR) pourrait-il être poursuivi après avoir prêté gracieusement, fin 2015, le gymnase municipal d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) à une association salafiste organisant une conférence autour de prédicateurs radicaux, comme l’a révélé Marianne ? Faut-il reprocher à Stéphane de Paoli (UDI) de n’avoir pas empêché la tenue du second congrès du Collectif des associations pour la démocratie et les libertés, réputé proche de plusieurs leaders des Frères musulmans, le 23 janvier dernier à Bobigny (Seine-Saint-Denis), quelques mois seulement après que sa ville a servi de base logistique à l’un des commandos des attentats du 13 novembre ?

« Soyons sérieux, avant d’accuser à tort et à travers : les réseaux islamistes – qui agissent de façon rampante – sont bien plus puissants que les maires. Qu’il s’agisse d’éducation, de politique de la ville ou de sécurité, leurs compétences ne leur permettent de toute façon d’agir qu’en accompagnement de l’Etat », lance Stéphane Beaudet, maire (LR) de Courcouronnes (Essonne) et président de l’association des maires d’Ile-de-France (AMIF).

C’est évidemment vers l’Etat que se tournent maintenant les élus, de tous bords politiques.

Faute de « pouvoir fermer une mosquée qui se radicalise ni de s’opposer aux écoles coraniques, le député-maire socialistes de Sarcelles (Val-d’Oise), François Pupponi, a fait la tournée des médias, jeudi 24 mars. Celui qui est aussi président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) en a profité pour interpeller le gouvernement, lui demandant de créer au plus vite un « mode d’emploi » à destination des maires et de développer une « task force » à destination des territoires les plus sensibles.

Dans un rapport remis au gouvernement fin janvier, l’association d’élus Ville & Banlieue déplorait déjà l’impact des restrictions budgétaires nationales sur le retrait voire la disparition d’un certain nombre de services publics et d’associations de quartier.

Le manque de dialogue entre les services régaliens de l’Etat et les collectivités territoriales empêcherait également les maires de se saisir pleinement de leurs pouvoirs de police : « Même s’il y a du mieux depuis quelques mois, le mutisme de certains procureurs et commissaires vis-à-vis des maires est désolant. La communication de la juste information nécessaire nous permettrait pourtant de rompre une convention mettant à disposition une salle communale à telle ou telle association aux visées politico-communautaristes », indique le président de Ville & Banlieue, Marc Vuillemot, lui-même maire (PS) de la Seyne-sur-Mer (Var). Un propos semblable à celui tenu par Paul Quin, adjoint au maire (UDI) de Mulhouse et vice-président du Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU).

Faut-il pour autant dédouaner les exécutifs locaux de toute responsabilité ? Selon certains, les élus de la République française peuvent et doivent aider les services centraux à la hauteur des moyens dont ils disposent, ne serait-ce que dans la façon de gérer leurs villes. Surtout en luttant contre la « communautarisation » de leurs territoires.

Ancien directeur de cabinet du maire et adjoint (PS) en charge de la tranquillité publique à la mairie de Cergy (Val-d’Oise), Pierre Bouchacourt sonne la charge : « Par incapacité à penser une action municipale inclusive, paresse ou bien parce qu’ils étaient prêts à tous les compromis pour se faire élire, une partie des responsables politiques locaux n’a pas su résister à la multiplication des demandes particulières», raconte celui qui figure parmi les premiers signataires du manifeste du Printemps républicain. A l’entendre, ils n’auraient alors pas seulement oublié de faire la pédagogie de la laïcité et de rappeler que les lois de la République s’imposent sur les préceptes religieux. Il leur reproche avant tout de n’avoir pas su dire non aux responsables associatifs prosélytes quémandant subventions, embauches dans la fonction publique ou petits services. La promesse, faite par ces derniers, d’orienter des paquets de voix vers leurs candidatures aurait été trop alléchante.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Sam 02 Avr 2016, 17:25

La multiplication des logements sociaux dans un but électoraliste et leurs attributions sont du ressort des collectivités locales et c'est par ce biais que passe le communautarisme, il
ne faudrait pas l'oublier.

De même lors distribution de subventions les collectivités devraient imposer leur présence en assemblée générale et un droit de regard sur la gestion
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 09:13

Dans "M le magazine du Monde" un article qui reprend des propos de Stéphane Gatignon maire de Sevran, celui-là même qui dès juin 2011 demandait une intervention de l'armée dans sa ville pour y lutter contre les trafiquants et y rétablir l'ordre...

Des propos identiques à ceux que l'on hélas entendre partout où des quartiers se délitent, partout le communautarisme se développe, partout les trafiquants prennent le pas sur les pouvoirs publics.... Partout y compris dans certains quartiers de l'Est de notre ville et ce ne sont pas quelques guignolades de jardins partagés qui arrangeront la situation, le maire et sa majorité doivent en être conscients...


"Et de critiquer l’exécutif accusé d’être « complètement coupé du monde réel ». « Tous les réseaux socialistes en banlieue ont explosé, le PS est vomi, les gens au pouvoir sont vomis car ils ont trahi, accuse-t-il [ Stéphane Gatignon ]. Valls ne peut pas rester dans cette simple posture du “on est en guerre”, on a besoin d’un chef de guerre qui dise à chacun quoi faire. »

Des attaques surprenantes de la part de cet écologiste « réformiste » qui a quitté Europe Ecologie-Les Verts en 2015 dans les bagages d’un Jean-Vincent Placé devenu secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat. Il met en garde contre ceux qui « jouent avec le feu ». « Ici, ce que j’entends, c’est un désir d’autoritarisme, un désir énorme de Marine [Le Pen], souligne-t-il. Pour la gauche, la banlieue, c’est fini. »"



http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2016/04/02/molenbeek-francais-le-maire-de-sevran-se-rebiffe_4894610_4497186.html a écrit:
« Molenbeek français » : le maire de Sevran se rebiffe

M le magazine du Monde | 02.04.2016 à 21h22 • Mis à jour le 02.04.2016 à 21h26 | Par Raphaëlle Besse Desmoulières

Critiqué pour ne pas lutter contre la radicalisation des jeunes, Stéphane Gatignon se sent seul contre tous : « Je ne suis soutenu ni par l’Etat ni par le gouvernement. »

N’allez surtout pas dire à Stéphane Gatignon, maire écologiste de Sevran (Seine-Saint-Denis), que sa ville est un Molenbeek français. Depuis que Gilles Kepel, professeur à Sciences Po et spécialiste de l’islam, a fait la comparaison au JT de TF1 le mardi 22 mars, l’édile n’en finit pas de se justifier.

Europe 1, Public Sénat, iTélé, LCI : depuis les attentats de Bruxelles, il écume les plateaux télé pour marteler l’inverse. « Ça va trop loin, déplore-t-il. J’entends dire que les services municipaux sont fermés le vendredi, que les cantines sont halal, que certaines activités ne sont plus mixtes. C’est déjà dur pour les gens de Molenbeek mais pour les habitants de Sevran, c’est extrêmement violent ! » Début mars, l’élu a été mis en cause par les parents d’un jeune homme de 23 ans tué en Syrie, accusé d’avoir fermé les yeux sur la présence de « recruteurs » de l’organisation Etat islamique à Sevran et de ne pas assez lutter contre la radicalisation dans cette ville de près de 50 000 habitants. Ce qu’il réfute tout en constatant une « radicalisation qui gangrène nos territoires ».

Difficile de prétendre le contraire quand lui-même reconnaît que « douze à quinze jeunes » Sevranais sont partis en Syrie dont « trois à quatre » uniquement en 2015. Quant à la lutte contre la radicalisation, il assure que « le boulot de fond est fait ». Un communiqué de cinq pages a même été envoyé à toutes les rédactions pour démentir les « fausses accusations » et détailler son action : accompagnement d’une association, en lien avec le ministère de l’intérieur, pour organiser des cours de français en direction des imams, formation spécifique du personnel municipal ou encore initiatives pour favoriser le dialogue interreligieux.

Pas de quoi convaincre Clémentine Autain, conseillère municipale du Front de gauche, sa meilleure ennemie locale. « On n’a pas le sentiment d’un maire qui prend le problème à bras- le-corps, critique-t-elle. Il est très absent du terrain. »

Il est rare de voir Stéphane Gatignon sur la défensive. A 46 ans, l’homme est un habitué des coups médiatiques. Maire de la ville depuis 2001, cet ancien communiste s’est fait remarquer pour avoir plaidé en faveur de la légalisation du cannabis ou pour l’envoi de « casques bleus » dans les cités afin de lutter contre les trafics de drogue. Son fait d’armes le plus célèbre est une grève de la faim en 2012. Echarpe tricolore en bandoulière, l’élu avait planté sa tente devant l’Assemblée et cessé de s’alimenter durant quelques jours pour alerter sur la situation financière de sa ville. « Ça nous a sauvé la mise », affirmait-il à l’époque après avoir obtenu une rallonge de la part de l’Etat.



Un écologiste « réformiste »

Aujourd’hui, Stéphane Gatignon se sent de nouveau seul contre tous : « Je ne suis soutenu ni par l’Etat ni par le gouvernement et je le regrette. » Il en deviendrait presque paranoïaque. « On me cherche, moi », affirme-t-il sans que l’on comprenne très bien pourquoi il serait visé. Et de critiquer l’exécutif accusé d’être « complètement coupé du monde réel ». « Tous les réseaux socialistes en banlieue ont explosé, le PS est vomi, les gens au pouvoir sont vomis car ils ont trahi, accuse-t-il. Valls ne peut pas rester dans cette simple posture du “on est en guerre”, on a besoin d’un chef de guerre qui dise à chacun quoi faire. »

Des attaques surprenantes de la part de cet écologiste « réformiste » qui a quitté Europe Ecologie-Les Verts en 2015 dans les bagages d’un Jean-Vincent Placé devenu secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat. Il met en garde contre ceux qui « jouent avec le feu ». « Ici, ce que j’entends, c’est un désir d’autoritarisme, un désir énorme de Marine [Le Pen], souligne-t-il. Pour la gauche, la banlieue, c’est fini. »


   Raphaëlle Besse Desmoulières
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2016/04/02/molenbeek-francais-le-maire-de-sevran-se-rebiffe_4894610_4497186.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 09:30

A propos de vérité=

Le maire de Sevran Stéphane Gatignon s'en prend à Yves Thréard, directeur de la rédaction du Figaro.

Stéphane Gatignon : «Quand vous dites que 90% des Sevranais sont étrangers, mais, à un moment, ça veut dire quoi ? Faut aussi que les journalistes appellent l'Insee !» Réponse d'Yves Thréard : «Il est dit qu'il y a 70 ethnies représentées à Sevran, mais il n'est jamais dit qu'il a 90% d'étrangers, jamais !»

DESINTOX. On peut retourner les statistiques officielles dans tous les sens… ce pourcentage de 90% d'habitants d'origine étrangère (et non 90% d'étrangers comme le dit Gatignon) est introuvable (ailleurs que dans le papier du Figaro, contrairement aux dénégations d'Yves Thréard). Interrogée, l'auteure de l'article du quotidien nous a dit tenir son chiffre d'«une source institutionnelle, spécialiste de la démographie et de l’immigration en Seine-Saint-Denis, qui a accès à des données officielles». Quelle source ? Mystère.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 18:40

Lorsque l'on en aura fini avec les statistiques et les querelles byzantines que l'on arrêtera de s'attacher à la forme, à ceux à qui il ne faut pas dire... à ceux à qui il faut faire... sous peine d'être un "phone" quelque chose à ceux qui sont un peu plus égaux que les autres... on se décidera peut être à traiter les problèmes sans se voiler la face pour ne pas constater les évidences et dissimuler les réalités.

Vaste programme qui ne demande pas des moyens mais une volonté d'action...

La volonté et le courage politique ne sont pas des produits que l'on trouve en magasin et dont on finance l'achat avec des taxes ou des impôts.



Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3138
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 20:52

Pour compléter le portrait du maire de Sevran, il convient de rappeler le rapport de la Cour des Comptes (2012) sur Sevran.

Le résumé de l'Express :
Citation :
Sevran: Gatignon a attiré l'attention... sur sa mauvaise gestion
Stéphane Gatignon, maire de Sevran, vient de faire une grève de la faim de sept jours pour obtenir des moyens supplémentaires. L'attention suscitée sur son action se porte aussi sur sa gestion de ceux dont il disposait déjà. Aléatoire, voire mauvaise.

Stéphane Gatignon, le maire EELV de Sevran (Seine-Saint -Denis), a cessé sa grève de la faim. Il dit avoir obtenu ce qu'il demandait: des financements supplémentaires. Le gouvernement lui accordera une dotation budgétaire structurelle de 5 millions d'euros. La somme qu'il réclamait pour éviter la faillite.
Un homme qui en vient à de telles extrémités pour défendre sa commune, c'est émouvant! Mais si Gatignon s'est attiré la sympathie des médias, il a aussi attiré l'attention sur la gestion de sa ville et elle n'est pas sans reproches.
Dans un rapport publié le 28 mars 2012 (avec la réponse du maire), la cour régionale des comptes Ile-de-France jugeait très sévèrement l'ensemble des activités de la commune.

Les têtes de chapitre de ce rapport (portant sur les exercice 2004 et suivants) en sont un implacable résumé: "Des charges de fonctionnement importantes et non maîtrisées", "Le non respect des dispositions législatives dans la création de postes de développeurs territoriaux", "Le volet social de la politique de la ville: un projet trop vaste, sans réel pilotage et sans évaluation pertinente", etc.

Le chapitre sur les marchés publics est très révélateur de cette mal-gestion: la cour dénonce l'absence de publication de la liste des marchés, une direction de la commande publique rénovée difficile à mettre en place. Concernant l'éclairage public, elle pointe les irrégularités et défauts du contrat de partenariat public-privé (PPP).

Lors de sa conférence de presse du 13 novembre, François Hollande s'est lancé dans une critique de la dépense pour la dépense. Dépenser plus ne signifie pas se porter mieux, a-t-il déclaré en substance. Le cas de Sevran ressemble à une illustration du propos présidentiel.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sevran-gatignon-a-attire-l-attention-sur-sa-mauvaise-gestion_1187888.html

Et la version complète :
https://www.ccomptes.fr/Actualites/Archives/Commune-de-Sevran-Seine-Saint-Denis

C'est bien sûr plus facile pour lui de dire c'est la faute à l'Etat, au PS, bref aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3138
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 21:09

Gattignon toujours et ses bonnes oeuvres, tendance ouverture et citoyenneté communautaire cette fois.

Citation :
L'adhésion groupée de 200 Tamouls à Europe Ecologie déclenche une polémique interne

Les adhésions collectives à Europe Ecologie initiées en Seine-Saint-Denis continuent à faire des remous.
Jeudi 30 septembre, à la veille de la clôture des inscriptions pour participer au processus de fusion des Verts et d'Europe Ecologie, quelque 400 adhésions (dont 200 émanant de la communauté tamoule de Sevran) étaient arrivées au siège, de manière groupées avec un chèque collectif ou du liquide.

Les dirigeants écolos avaient immédiatement suspecté une adhésion "clientéliste" pour faire plaisir à Stéphane Gatignon, maire de Sevran et ardent défenseurs de la communauté tamoule. L'élu, ex-communiste, qui est arrivé voici un an à Europe Ecologie a pris sa plume pour justifier sa démarche.
Dans une lettre ouverte à Cécile Duflot, numéro un des Verts, datée du 5 octobre, il s'indigne tout d'abord du "discrédit" jeté sur l'engagement de ses amis tamouls "qui sont une composante à part entière de notre société" et "libres de s'engager ou non dans Europe Ecologie".

EXASPÉRATION
"Je peux garantir que toutes [les adhésions] ont été le fait d'un engagement individuel dûment acté par la signature du bulletin d'adhésion", écrit M. Gatignon. Il dément que ces adhésions soient "louches" et contre-attaque en accusant ceux qui les ont mises en doute de racisme latent.
"On ne bâtira pas un mouvement solide, dynamique et ancré dans la réalité sans celles et ceux qui font la banlieue, celles et ceux qui font le cosmopolitisme et la vitalité de notre société", précise-t-il. La missive risque de ne pas calmer les choses. "Ce faux procès me révolte, réagit Pascal Durand, délégué général d'Europe Ecologie. On n'a aucun problème à discuter avec des associations communautaires qui veulent rejoindre notre mouvement. Mais elles n'ont pas vocation à intégrer en masse et à une semaine d'un vote important."

D'autres ne cachent pas leur exaspération face à ce qui ressemble à leurs yeux à une "leçon de cosmopolitisme malvenue", précisant que les adhésions déposées n'ont pas été bloquées. "Les principes ont été rappelés", explique Jean-Paul Besset, possible président du futur mouvement.
Les adhérents sont maintenant appelés à se prononcer sur les textes fondateurs et les statuts lors d'assemblée régionales le 9 octobre. Quant aux 400 nouveaux adhérents de Sevran, ils pourront voter comme les autres. Mais si d'aventure leur poids s'avérait déterminant dans le vote de l'assemblée régionale d'Ile-de-France, leur réalité se verrait examinée de plus près par le "comité de transparence" mis en place dès que cette histoire fut connue.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/10/06/l-adhesion-groupee-de-200-tamouls-a-europe-ecologie-declenche-une-polemique-interne_1421259_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 21:27

Ce ne sont évidemment pas des griefs qui pourraient être faits au maire de notre ville.
Ici le volet social est parfaitement maitrisé, l'évaluation de son évolution,et de ses effets sur la mixité et l'économie, est rigoureuse et sans complaisance, l'éclairage public mal géré par M.Gatignon n'est l'objet, ici, d'aucune insuffisance, le maire de Sevran, a transformé les apports économiques de l'usine Kodak en espaces verts et en logements sociaux, nous avons la chance de voir naitre un vaste pôle économique au Val de Fontenay et la concertation citoyenne préside à toutes les décisions majeures ou mineures des élus.
M.Gatignon a fait une grève de la faim, réclamé la présence de l'armée,  rien de tout cela dans notre paisible commune. Les soldats, nous les avons, les couscous parties organisées par les soutiens de la majorité rencontrent un franc succès et calment les appétits les plus féroces.
M.Gatignon a changé plusieurs fois ses appartenances politiques et partisanes. Ce n'est pas encore le cas des élus de la majorité, notamment du maire, qui réussit avec une habileté coloriste remarquable à rester rouge en s'habillant de vert.
Donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Dim 03 Avr 2016, 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek   Dim 03 Avr 2016, 21:42

Pour ma part étant daltonien (en cours de naturalisation française) entre les "rouges" les "roses" et les "verts" je ne vois que des "convergences..." et en fait pas de différence.

Conserver le pouvoir et ne pas traiter les dossiers sensibles... en cas de problème on nous sort une fois un coup de sarko, les fois suivantes les réductions d'aides de l'état (que l'on a fait venir au pouvoir) mais on continue dans les voies tracées à savoir dépenses gadget et sponsorisation des assoces amies...

Il faut répartir, distribuer et ne rien demander en échange... sauf un bulletin de vote !


Dernière édition par tonton christobal le Lun 04 Avr 2016, 03:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Tapons sur le ministre qui a dit la vérité ! - Patrick Kanner à propos de Molenbeek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Ministre Théberge craque! TVA 17h 2 décembre.
» Pétition : Qui d'autre veut pousser le Ministre à agir ?
» l'équipe du nouveau ministre de la Défense
» Réponse du ministre canadien de la Défense
» Le ministre du budget est dans la merde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: