Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay

Aller en bas 
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 18 Avr 2016, 09:46

Article du jour. En bref :

"Pour le centre commercial Val-de-Fontenay, aujourd’hui un peu vieillissant mais toujours dynamique avec son hyper Auchan, le moment est venu de changer d’échelle pour profiter de la montée en puissance du quartier"

"Immochan s’est associé avec Primonial Reim, une société de gestion de portefeuilles immobilier pour constituer un consortium qui a racheté l’ensemble, y compris la partie qui appartenait à La Française. Pour les investisseurs, le site a en effet été identifié comme stratégique et dépourvu de concurrence directe, dans le contexte du nouveau Grand Paris, avec de plus en plus d’activités tertiaires et de passage. "

"Le consortium nouvellement propriétaire se donne quatre ans pour mener études qualitatives et quantitatives afin de repositionner le centre.
Cela pourrait naturellement passer par une extension. La configuration du site le permet largement, à condition que le stationnement suive.
"

Citation :
Le centre commercial Val-de-Fontenay prépare sa mue pour profiter du Grand Paris

Entre l’arrivée du tramway T1 prévue dès 2019 et celle de la ligne 15 Est du Grand Paris Express et de la ligne 1 du métro programmées pour 2030,  la station Val-de-Fontenay, qui interconnecte déjà les RER A et RER E, va devenir un véritable hub promis à un vaste trafic passager.

Le site, qui accueille déjà un certain nombre de grands immeubles d’entreprises, devrait donc continuer à les attirer de plus belle, en parallèle des constructions de logements alentours. D’ores et déjà, la Société générale y achève le vaste chantier de son futur campus où seront transférés d’ici la fin de l’année quelques 4 000 postes qui étaient basés à la Défense, dont un certain nombre de cadres à fort pouvoir d’achat. Progressivement, c’est une mini-La Défense de l’Est qui pousse, entourée aussi de nombreux logements. Un développement urbain qui ne concerne du reste pas seulement Fontenay-sous-Bois mais aussi Le Perreux-sur-Marne, où le pôle du rond-point Leclerc et alentours fait partie des zones qui seront densifiées en logements et commerces dans le cadre du nouveau plan d’urbanisme.

Pour le centre commercial Val-de-Fontenay, aujourd’hui un peu vieillissant mais toujours dynamique avec son hyper Auchan, le moment est venu de changer d’échelle pour profiter de la montée en puissance du quartier. Inauguré en octobre 1993, presque 20 ans après l’arrivée de l’hyper Auchan au milieu de ce qui était encore des champs à Fontenay-sous-Bois, le centre mérite une cure de jouvence. Il vient de s’en donner les moyens en restructurant son capital pour pouvoir travailler le site de manière globale.

Jusqu’à présent en effet, l’hyper Auchan et la galerie située au même étage appartenaient à Immochan, la société foncière d’Auchan, tandis que la galerie située en contrebas (Périval), rajoutée dans un deuxième temps, appartenait au groupe La Française, constituant au total un ensemble de 90 boutiques sur 20 300 m², attenant à un hypermarché Auchan de 13 500 m².

C’est dans ce contexte qu’Immochan s’est associé avec Primonial Reim, une société de gestion de portefeuilles immobilier pour constituer un consortium qui a racheté l’ensemble, y compris la partie qui appartenait à La Française. Pour les investisseurs, le site a en effet été identifié comme stratégique et dépourvu de concurrence directe, dans le contexte du nouveau Grand Paris, avec de plus en plus d’activités tertiaires et de passage. Le consortium nouvellement propriétaire se donne quatre ans pour mener études qualitatives et quantitatives afin de repositionner le centre. Cela pourrait naturellement passer par une extension. La configuration du site le permet largement, à condition que le stationnement suive.

En termes d’environnement concurrentiel, le centre commercial, s’il ambitionne un rayonnement plus large, devra toutefois composer avec le puissant Rosny 2, situé à la station Rosny Bois Perrier qui sera elle connectée avec la ligne 15 Est et la ligne 11, au niveau de la fourche entre les deux nouveaux axes Est du métro Grand Paris Express.
()
http://94.citoyens.com/2016/le-centre-commercial-val-de-fontenay-prepare-sa-mue-pour-profiter-du-grand-paris,18-04-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 18 Avr 2016, 10:32

Ce n'est pas demain que sera réglé le problème des livraisons nocturnes et leurs nuisances

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 18 Avr 2016, 12:12

Lors de la révision du PLU de 2015, un groupe de citoyens avait avec une certaine perspicacité consigné dans le cahier du commissaire-enquêteur les remarques suivantes:

Citation :
Zone UFb – Auchan et centre commercial

Sur le plan de zonage de Fontenay, la dénomination du terrain du centre commercial Auchan est maintenant UFb : « zone urbaine à vocation principale économique, caractérisée par une certaine mixité fonctionnelle (habitat, commerce, bureaux...) ; » alors qu’auparavant (PLU2013) il parait inscrit dans ex-UH : « zone urbaine correspondant à un habitat collectif contemporain avec espaces verts publics. » de Terroir-Ardoises.

La longue durée de validité d’un PLU amène les remarques suivantes : vu l’état de vétusté du centre commercial, beaucoup se posent la question d’une éventuelle future rénovation/reconstruction d’envergure sur la partie Auchan-Immochan du centre commercial. Maintenir (ou rétablir après travaux) un espace de commerces suffisant, y compris une grande surface généraliste et les parkings nécessaires parait logique, encore faudrait-il que le périmètre ‘sans parking obligatoire’ de 500m autour de la gare Val de Fontenay ne l’empêche pas.

De plus, la priorité des habitants est non pas des immeubles de bureau ‘sans parking !’ de grandes hauteurs, mais des immeubles de logements, contribuant à améliorer la mixité sociale du Val (sachant que pour les quartiers limitrophes, le pourcentage de logements sociaux est de 67% aux Larris, de 94.81% à Jean Zay, de 55.6% à Bois Cadet-Terroir-Montesquieu).

En zone de bureau, coté Alouettes, se sont multiplié les dépassements massifs de densité ou de hauteur, au détriment des habitants. En zone UD les immeubles sont (article UD10) prévus de hauteur maximale 19m. Quand un coté seulement de l’avenue est zone UD, qu’en est-il de l’autre coté.

Tous les maires veulent multiplier les bureaux à proximité des gares, malgré les surcapacités déjà présentes, alors même que le manque de logements est dénoncé partout. D’où la tentation de densifier toujours plus les zones d’habitat. Dans ce cadre, la zone commerciale Auchan est à considérer pour ses possibilités de création de logements (tout en maintenant les commerces au premier niveau bas) en priorité. La dénomination UFb laisse craindre l’excès inverse. La zone UD comme ‘Ardoises-Terroir’ est compatible avec des commerces.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 18 Avr 2016, 12:55

Bien dit, et rappelé fort opportunément

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyJeu 28 Avr 2016, 14:01

Après la tour de onze étages dont les travaux viennent de commencer place du général de Gaulle - http://www.plateaufontenay.net/t2468-densification-extension-de-l-hotel-ibis-de-la-place-du-general-de-gaulle - voici une nouvelle preuve que la concertation sur la révision du PLU fut menée comme une partie de bonneteau....

Les riverains de l'avenue Joffre et de la place du général de Gaulle ayant participé à cette concertation auraient sans aucun doute aimé ne pas apprendre par la presse quelques mois plus tard qu'un "projet urbain très qualitatif [] sera construit et partagé avec les acteurs publics locaux" sur l'emplacement de l'actuel centre commercial...

Si ce manque de transparence lors de cette concertation est très critiquable, je ne doute pas en revanche qu'un grand nombre de riverains et d'usagers du centre commercial apprécieront qu'il y est enfin un projet de "redynamisation" de celui-ci...

Reste à voir en quoi consistera le "projet urbain très qualitatif qui sera construit et partagé avec les acteurs publics locaux" car il ne faudrait pas que celui-ci se traduise par la construction de tours de onze étages comme celle en cours de construction sur la place du général de Gaulle...


"Immochan France  et  Primonial  REIM,  agissant  pour  le compte  d’un  de  ses  fonds  sous gestion, se sont associés avec une volonté commune de redynamiser l’ensemble commercial de Fontenay-sous-Bois et de l’intégrer à un projet urbain très qualitatif qui sera construit et partagé avec les acteurs publics locaux. "


Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay 20160412

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay 20160413
Source: https://www.primonialreim.com/assets/files/Communiques/20160421-CP-Primonial-REIM-Immochan_Val-de-Fontenay.pdf
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMer 11 Mai 2016, 12:53

Dans une autre discussion faisant suite à l'assemblée de l'association "Métro aux Rigollots" on peut lire:

"Il a été précisé que la station multimodale de Val de Fontenay sera un enjeu dans sa conception et son économie puisqu'elle sera susceptible d'accueillir dans des "boites" associées les volumes nécessaires à des structures différentes pour le RER, la ligne 1 et la ligne 15, avec des autorités distinctes, des financements séparés et des réalisations pas nécessairement simultanées." Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2671-participation-a-l-ag-de-l-association-metro-aux-rigollots-le-10-mai

Si la notion d"autorités distinctes" est importante pour les transports, elle peut l'être également pour l'aménagement du périmètre de 400 mètres situé autour des gares du Grand Paris, périmètre dans lequel se situe une parti du centre commercial....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyVen 03 Mar 2017, 09:01

http://www.leparisien.fr a écrit:
Auchan va investir 1,3 milliard d'euros pour soutenir sa marque unique
Adeline Daboval (@adaboval)|03 mars 2017

Quelque 1,3 milliard d'euros d'investissements en trois ans, notamment dans les magasins, mais aussi plusieurs centaines de suppressions d'emplois dans les fonctions support. Pour sa première prise de parole médiatique, le président exécutif d'Auchan Retail France a tapé fort. Patrick Espasa, entré en fonction il y a un an, a présenté jeudi matin un colossal plan de réorganisation. Pas moins de sept comités extraordinaires d'entreprise ont été convoqués pour présenter les différents axes de ce plan censé relancer l'enseigne.


Création d'une marque unique Auchan

Finis les 256 Simply Market et les petits magasins A2 Pas de la région parisienne. Les premiers passeront sous étendard Auchan Supermarché, les seconds deviendront MyAuchan. Les franchisés sont appelés à les rejoindre dans les douze mois. Auchan.fr devient le portail en ligne unique de la marque pour ses activités d'e-commerce. Il englobera les anciennes activités d'Auchandirect.fr et Simplymarket.fr. « Le client Auchan passera du physique au digital quand il veut partout en France avec une même carte de fidélité », a fait valoir le président lors de la présentation presse jeudi matin à la centrale d'achats de Villeneuve-d'Ascq, en banlieue de Lille (Nord).
---/---


Rénovation de la totalité des magasins

Sur le plan d'investissement de 1,3 Md€ en trois ans, 60 % sera consacré à la rénovation des magasins et à l'amélioration des conditions de travail, dont 200 M€ rien que pour les hypers. « J'ai été surpris parfois par l'état des locaux sociaux, avance Patrick Espasa. Il faut revoir l'informatique, créer un nouveau campus pour les services d'appui ici à Villeneuve-d'Ascq et revoir certains postes de caisses. »

Au passage, le président veut tordre le cou à la rumeur, et il répète qu'aucun poste de caissière n'a été supprimé au profit des caisses automatiques en dix ans. Malgré l'installation de 1 633 caisses-minute, les caissières seraient restées au nombre de 10 000. « Aucun poste ne sera supprimé non plus avec ce plan. Mais si des solutions permettent de leur enlever davantage le stress lié à l'encaissement de l'argent, je suis pour. »


Une centrale d'achats commune avec Système U et Schiever

Un projet d'entreprise commune nommée Alliance sera présenté « dans les prochains jours » à l'Autorité de la concurrence. Elle négociera les prix dès cette année pour toute la gamme des Auchan, l'ensemble des magasins U et de Schiever (Atac, Bi1, Maxi Marché, Proximarché). Objectif : « Bâtir la première centrale d'achats de France. »
Source: http://www.leparisien.fr/economie/auchan-va-investir-1-3-milliards-d-euros-pour-soutenir-sa-marque-unique-03-03-2017-6728115.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMer 14 Mar 2018, 00:40

Ailleurs dans le territoire....

Sachant quand même que la topologie de notre ville qui s'étend de part et d'autre de la crête et qui n'a pas un vrai centre ville est particulière....



Citation :
Le centre commercial Bercy 2 va disparaître
Corinne Nèves| 13 mars 2018

La Baleine va disparaître ! Le verdict est tombé lors de la présentation du projet de renouvellement urbain du quartier Bercy Charenton (Val-de-Marne) ce lundi soir. C’est le projet de UrbanEra, structure de Bouygues Immobilier, qui sera l’opérateur urbain de ce projet. Un projet qui a fait l’objet d’un Contrat d’intérêt National (CIN) signé par la ville de Charenton, le territoire Paris-Est-Marne-et-Bois, l’Etat et Grand Paris Aménagement.

Point de repère au bord du périphérique Est et de l’A4, le centre commercial Bercy 2, dit aussi « la Baleine », fait office de figure de proue du quartier depuis son ouverture, le 24 avril 1990. Il compte 70 enseignes pour 36 000 m2 abrités dans une structure courbe en bois, couverte de tuiles d’acier inoxydable, chapeauté par une verrière de toit. Le bâtiment est l’œuvre des architectes Renzo Piano et Jean-François Blassel.

La « Baleine » cédera donc la place à des « clusters », ces réseaux d’entreprises constitués majoritairement de PME et de TPE qui seront dédiés aux univers virtuels, à l’économie numérique tels l’animation en 3D, les jeux vidéo, la conception assistée par ordinateur, les effets spéciaux, l’imagerie médicale, la réalité virtuelle, etc.

« J’estime que le centre commercial dans sa configuration actuelle n’est plus suffisamment ouvert sur la ville, déclare Hervé Gicquel, maire LR de Charenton. Dans un esprit d’ouverture, les commerces seront en pied d’immeubles, le long des nouvelles rues reliant Charenton à Paris. »

On y trouvera ceux qui sortiront du centre commercial et des nouveaux. Carrefour, locomotive de Bercy 2, fait partie des principaux partenaires du projet. « Il se repositionnera d’une manière ou d’une autre » prévoit l’élu. « En tout état de cause, il n’y aura pas de rupture d’activités commerciales », conclut-il. Carrefour, contacté, n’a pas donné suite à nos demandes d’interview.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/charenton-bercy-2-va-disparaitre-13-03-2018-7606755.php
Revenir en haut Aller en bas
goofyto8



Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2018

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 25 Juin 2018, 10:26

Au centre commercial Val de Fontenay, entre la station essence et le petit restaurant, il y a des locaux commerciaux qui sont vides depuis de nombreuses années. Autrefois il y avait, dans un de ces locaux, une agence d'interim Manpower.
Est-ce que ces surfaces inutilisées vont perdurer alors qu'il y a possibilité de bâtir un immeuble de grande hauteur à cet endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 25 Juin 2018, 10:54

Une "baraque à frites" de 13 m de haut par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 25 Juin 2018, 11:45

goofyto8 a écrit:
Au centre commercial Val de Fontenay, entre la station essence et le petit restaurant, il y a des locaux commerciaux qui sont vides  depuis de nombreuses  années. Autrefois il y avait, dans un de ces locaux, une agence d'interim Manpower.
Est-ce que ces surfaces  inutilisées vont perdurer alors qu'il y a possibilité de bâtir un immeuble de grande hauteur à cet endroit ?


A ma connaissance il y a deux propriétaires dans cette zone...

Immochan qui est propriétaire du magasin Auchan, de la galerie et des cellules commerciales situées dans l'ilot de ce qui fut le Palais de la Bière: Le Royal, Istambul, l'auto-école mais aussi l'ancienne cellule de Manpower ainsi que le sous-sol qui fut en son temps une boite nuit...

BP France qui est propriétaire de la station service...

Entre les deux un no man's land emprunté par les piétons se rendant du passage clouté à Auchan...

Cette zone est situé dans le périmètre de 400 mètres autour de la nouvelle gare de la ligne 15 et l'aménagement devrait donc en toute logique se faire à minima en concertation avec la Société du Grand Paris....

Voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3014-restructuration-dans-un-rayon-de-400-m-autour-de-la-nouvelle-gare-du-val-de-fontenay#90750 et suivants
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 09 Mar 2019, 15:45

2019

"Auchan va devoir raisonner non plus selon le format de ses magasins mais selon des « zones de vie ». « Chacune de ces zones de vie correspond à une zone géographique au sein de laquelle s’organise le quotidien des habitants (logement, travail, commerce, éducation, santé, loisirs, etc.) »"

De nombreuses analyses font état d'un changement dans les pratiques d'achat des français... On peut s'interroger sur comment celles-ci se développeront sur la partie Est de notre ville dont l'urbanisme est basé sur un centre commercial central de type "coopérative du kolkhoz"...


Citation :
Enormes pertes pour Auchan : le modèle de l’hypermarché est à revoir
Le Parisien| 09 mars 2019

Le groupe français Auchan Holding, propriétaire des magasins Auchan, de la banque Oney et de la foncière Ceetrus, a accusé une perte nette de 1,145 milliard d'euros en 2018.

Le groupe de la grande distribution implanté à l’international doit faire face à des ventes en baisse en 2018 avec un chiffre d’affaires global de 50,99 milliards d'euros, en chute de 3,2 % par rapport à l’année précédente.

Comme Carrefour ou encore Casino, Auchan voit les consommateurs bouder ses hypermarchés, qui représentent pourtant presque 80 % de son chiffre d’affaires.

En France où, pour ne rien arranger, la crise des Gilets jaunes a eu un impact négatif de 140 millions sur le chiffre d’affaires, la crise de l’enseigne est beaucoup plus profonde.

L’objectif d’Edgard Bonte, gendre de Patrick Mulliez qui a repris les commandes de la branche Auchan Retail en octobre 2018, est de mettre en œuvre un plan de redressement qui passera « par des arbitrages et des renoncements ».

Il s’agit selon le nouveau patron des hypermarchés, de permettre « une identification de tous les foyers de pertes sans a priori » et, selon le principe de réalité « soit redresser les magasins soit de les réformer ».

Il est également prévu de baisser « de moitié » les investissements, ce qui générera « plusieurs centaines de millions d’économies en année pleine ».

En revanche, aucun plan de réduction d’effectifs, notamment en France, n’est programmé. Auchan peut au besoin compter sur des enseignes du groupe telles que Décathlon, Kiabi ou Norauto pour recaser des personnels.

L’enseigne a déjà fait le ménage dans ses comptes en passant pour plus de 900 millions d'euros de dépréciations d’actifs en France, en Italie ou en Russie.

Pour redémarrer, elle va devoir aller plus loin et revoir le concept même de ses hypermarchés, comme l’ont fait ses concurrents.

Edgar Bonte a promis des résultats significatifs dès 2019. Mais, avec internet et une demande des consommateurs qui privilégient de plus en plus les circuits courts, le modèle a du mal à séduire. Il ne suffit plus de jouer la carte des prix bas pour attirer le chaland, qui cherche davantage de services comme les « drive », des offres diversifiées

Dans son plan de relance, afin de mieux ajuster l’offre à la demande, Auchan va devoir raisonner non plus selon le format de ses magasins mais selon des « zones de vie ». « Chacune de ces zones de vie correspond à une zone géographique au sein de laquelle s’organise le quotidien des habitants (logement, travail, commerce, éducation, santé, loisirs, etc.) », expliquait ainsi l’enseigne en novembre.

« La coopération entre les points de contact permettrait ainsi un accès facilité à l’offre et aux services de l’entreprise, par exemple avec la livraison de certains produits préparés en hypermarchés sur les formats de proximité ». Une commande passée à l’hypermarché pourrait ainsi être retirée à la supérette la plus proche. Le tout passerait par un portail unique sur Internet, regroupant tous les parcours de courses, qui ouvrira en milieu d’année 2019.

Dans ces conditions, Auchan pourrait être tenté de renforcer ses collaborations avec Decathlon, Kiabi et Norauto. A côté de son offre l’alimentaire, l’enseigne pourrait ouvrir ses hypermarchés aux produits de ces marques du groupe. C’est ce que Carrefour vient de faire avec Fnac Darty.
http://www.leparisien.fr/economie/enormes-pertes-pour-auchan-le-modele-de-l-hypermarche-est-a-revoir-09-03-2019-8027976.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 09 Mar 2019, 18:11

a.nonymous a écrit:
De nombreuses analyses font état d'un changement dans les pratiques d'achat des français... On peut s'interroger sur comment celles-ci se développeront sur la partie Est de notre ville dont l'urbanisme est basé sur un centre commercial central de type "coopérative du kolkhoz"...

Justement...
« ( ) une équipe dirigeante venue de Russie, où les affaires marchaient bien, a voulu appliquer les mêmes méthodes qu’en Russie. »

Citation :
Symbole de la crise de la distribution, Auchan plonge dans le rouge
Du fait d’erreurs stratégiques et de la désaffection des consommateurs pour le modèle de l’hypermarché, le groupe a frôlé le milliard € de perte nette en 2018.
Par Cécile Prudhomme

Le distributeur alimentaire Auchan a annoncé, vendredi 8 mars, avoir enregistré en 2018 une perte nette de 997 millions € pour un chiffre d’affaires de 51 milliards €, en baisse de 3,2 %. Auchan Holding, qui se partage en trois métiers – l’immobilier avec Ceetrus, la banque avec Oney et la distribution avec Auchan Retail – a été lourdement affectée par les contre-performances d’Auchan Retail. Le groupe, qui poursuit sa réorganisation, a dévoilé, en février, sa décision de céder le contrôle d’Oney Bank à BPCE, qui détiendra 50,1 % du capital de cette filiale.
Son activité commerce (division Auchan Retail) est à la peine. Le groupe a décidé d’inscrire dans ses comptes une dépréciation d’actifs situés en France, en Italie et en Russie pour 1,1 milliard €. Auchan et ses concurrents souffrent de la désaffection des consommateurs pour les hypermarchés, activité qui représente 80 % de son chiffre d’affaires.

« Les clients sont partis »
A cette situation s’ajoutent des choix stratégiques mis en place ces dernières années qui n’ont pas donné les résultats escomptés. « Avant 2012, Auchan avait une image non pas de premier prix mais de Caddie moyen pas cher, et on faisait de la publicité », se souvient le délégué syndical central CFDT d’Auchan France.
« Ensuite, une équipe dirigeante venue de Russie, où les affaires marchaient bien, a voulu appliquer les mêmes méthodes qu’en Russie.  A cette époque, Carrefour et Casino sont venus sur notre terrain, alors que nous allions sur celui de Leclerc, avec une image de prix bas sur les produits de fond de rayon, et on a arrêté la publicité. Les clients ont commencé à vouloir du bio et nous, on vendait du “pas cher” en volume ».
Dans le même temps, l’e-commerce a ravagé le marché des produits non alimentaires des grandes surfaces.

Résultat, Auchan a perdu des parts de marché, sans parvenir à redresser la barre. Il a fini l’année avec une part de marché de 10,3 % en repli sur un an de 0,2 point « avec des difficultés qui se concentrent sur les magasins hypermarchés », note le panéliste. Cette part de marché était de 11,1 % en 2016. « Les clients sont partis, et on n’arrive pas à les faire revenir ».

S’ensuivent des changements successifs de dirigeant dans le groupe de la famille Mulliez. Le dernier, en octobre 2018, a vu l’arrivée d’Edgard Bonte, le gendre de Patrick Mulliez, aux commandes d’Auchan Retail.
En 2018, le groupe a également souffert, comme ses concurrents, des manifestations des « gilets jaunes », qui ont bloqué les accès à ses magasins et diminué les envies des consommateurs de faire le plein de courses du week-end. L’impact a été chiffré à 140 millions € sur le chiffre d’affaires et à 35 millions € sur le résultat d’exploitation.
...
(à suivre)


Dernière édition par Salamandre le Sam 09 Mar 2019, 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 09 Mar 2019, 18:12

(..suite)
Citation :
Création de « zones de vie »
La nouvelle direction a donc été chargée d’appliquer un ultime plan stratégique, dans lequel le groupe raisonnera non plus par format de magasin mais par périmètre de consommation, de manière à organiser son offre plus localement. L’idée étant de connecter entre eux les magasins et les circuits de l’enseigne (hypermarché, supermarché, drive, etc.) sur un bassin de consommation, appelé « zones de vie ».

« Chacune correspond à une zone géographique au sein de laquelle s’organise le quotidien des habitants (logement, travail, commerce, éducation, santé, loisirs, etc.) », avait expliqué le groupe dans un communiqué, le 13 novembre 2018. Il précisait alors que « la coopération entre les points de contact permettrait ainsi un accès facilité à l’offre et aux services de l’entreprise, par exemple avec la livraison de certains produits préparés en hypermarchés sur les formats de proximité ». Le tout accessible par le biais d’un portail unique sur Internet, regroupant tous les parcours de courses, qui ouvrira en milieu d’année 2019.

« Une bouée de sauvetage »
« Les gens ne différencient pas les enseignes, constate Bernard Demeure, directeur associé et consultant au sein du cabinet de conseil Oliver Wyman. D’une manière générale, il y a une fidélité à l’emplacement mais pas à l’enseigne. Tout le monde aime Leclerc car les prix sont bas. Le jour où ils feront les prix de Monoprix, les gens s’en iront. »
L’objectif de la nouvelle direction est de « relier les établissements qui sont à un quart d’heure de distance, que ce soit à pied, en voiture ou en transport en commun, pour recapter les clients et, in fine, pouvoir les rediriger vers les hypermarchés », résume M. Laplatine. Une « bouée de sauvetage », selon les syndicats, qui ne demandent qu’à y croire « pour sauver les emplois. On ne peut de toute façon pas rester comme ça. Si on ne fait rien, on va dans le mur », poursuit le syndicaliste.
Encore en cours d’élaboration, le découpage de la France en périmètres de bassins de consommation devrait aboutir à créer 116, voire 117 zones de vie. « Le système est centré autour du consommateur, ce qui a fait le succès d’un Amazon », valorise-t-on en interne. Le projet zones de vie devrait être soumis aux organisations syndicales au mois d’avril.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/03/08/symbole-de-la-crise-de-la-distribution-auchan-plonge-dans-le-rouge_5433235_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 09 Mar 2019, 18:30

L'article du Monde repris par Salamandre est très intéressant mais pose encore avec plus d’acuité la question de l'organisation du commerce sur la partie Est de notre ville...

Que va englober le "bassin de consommation" du magasin Auchan du Val sachant que le commerce dans ce secteur est grandement impacté par les entreprises et les bureaux situés à proximité ?

Voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t3618-quand-entreprises-et-bureaux-phagocytent-la-vie-d-un-quartier

Pour les fontenaysiens de l'Est de la ville, Auchan mais aussi Intermarché et Lidl font office non pas de magasin de grande distribution mais de commerces de proximité dès lors qu'il n'y a pas d'autres alternatives...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 30 Avr 2019, 11:42

Fontenay n'est pas concerné....

Citation :
Auchan met en vente 21 sites : la liste des supermarchés concernés
Le Parisien avec AFP| 30 avril 2019

L’enseigne Auchan France a lancé un plan de réformes pour réduire ses pertes financières. Ce mardi, elle a annoncé aux partenaires sociaux la mise en vente de 21 sites « sans perspective réaliste de retour à la rentabilité ».

Dans un communiqué, le groupe nordiste de distribution précise que si ces sites (supermarchés, hypermarchés, entrepôts et drives) ne trouvent pas preneur « un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) sera donc ouvert ».

Auchan assure que cette cession se fait avec un triple objectif : « préserver l’emploi des collaborateurs concernés, assurer la continuité commerciale aux habitants et garantir le dynamisme économique des territoires ».

La CFDT affirme que 723 salariés sont potentiellement concernés. Elle dénonce un « PSE qui intervient après des années d’errances stratégiques ». « La CFDT est scandalisée d’apprendre que l’entreprise décide d’un PSE d’envergure en mode départ contraint sur les sites de production. »

La liste des sites mis en vente

- 13 supermarchés : Faulquemont (Moselle), Tours et Esvres (Indre-et-Loire), Roanne (Loire), Marquette-lez-Lille (Nord), Arras (Pas-de-Calais), Perpignan (Pyrénées-Orientales), Mulhouse (Haut-Rhin), Rouen (Seine-Maritime), Albert (Somme), Athis-Mons (Essonne), Chevilly-Larue (Val-de-Marne), Saint-Ouen l’Aumône (Val-d’Oise) ;

- 4 chronodrive : Agen (Lot-et-Garonne), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Caen (Calvados), Vannes (Morbihan) ;

- 2 halles d’Auchan : Meaux (Seine-et-Marne) et Bobigny (Seine-Saint-Denis) ;

- 1 hypermarché : Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) ;

- 1 centre de préparation Auchan direct : Marseille (Bouches-du-Rhône).
http://www.leparisien.fr/economie/auchan-met-en-vente-21-sites-la-liste-des-supermarches-concernes-30-04-2019-8063172.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 30 Avr 2019, 12:46

Citation :
Ce mardi, elle (Auchan) a annoncé aux partenaires sociaux la mise en vente de 21 sites « sans perspective réaliste de retour à la rentabilité ».

En voilà une déclaration bien partie pour motiver de nombreux acheteurs pour ces sites, quand on prétend (un peu plus loin) "assurer la continuité commerciale aux habitants"...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 14 Mai 2019, 18:27

Citation :
Le distributeur Auchan quitte l’Italie et le Vietnam

Par Cécile Prudhomme Publié 14.05.2019

Depuis son arrivée à la présidence des activités de distribution d’Auchan en octobre 2018, Edgard Bonte a entrepris des coupes sévères pour replacer son entreprise sur le chemin de la rentabilité. Après la mise en vente de 21 sites en France sans « perspective réaliste de retour à la rentabilité », Auchan Retail a décidé de quitter l’Italie et le Vietnam.

L’entreprise a annoncé, mardi 14 mai, la cession de la quasi-totalité de sa filiale Auchan Retail Italia au groupe transalpin coopératif de distribution Conad, pour un montant non dévoilé. En Italie, Auchan, qui a fait 3,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, est à la tête de près de 1 600 magasins (hypermarchés, supermarchés, ultra-proximité et activités digitales), sous les marques Auchan et Simply en propre et en franchise. Elle emploie 14 000 salariés en équivalent temps plein. Auchan conservera 33 supermarchés situés en Sicile et 50 drugstores Lillapois (parfumerie, hygiène, beauté) le temps d’en chercher un acquéreur.

Auchan Retail va également quitter le Vietnam avant l’été, un pays où il était le dernier distributeur occidental depuis le départ de Casino en 2016. L’annonce a été faite, mardi matin, aux équipes concernées. « Nous l’avions lancé il y a quatre ans et nous n’avons pas trouvé le modèle économique adapté au marché vietnamien », explique-t-on en interne. Auchan a réalisé 45 millions d’euros de chiffre d’affaires au Vietnam en 2018.

L’Italie et le Vietnam avaient été cités par M. Bonte lors de la présentation des résultats annuels, début mars, comme des pays où le distributeur était en très grande difficulté. En 2018, Auchan avait déjà fermé 23 magasins durablement en pertes en Italie, dont deux hypermarchés. « En Italie, on ne gagnait pas d’argent depuis 2011 », souffle-t-on en interne.

Entraîné ces dernières années dans le bouleversement du marché de la distribution alimentaire qui a déstabilisé les acteurs historiques (Internet, circuits spécialisés…), Auchan a également été pénalisé par des mauvais choix stratégiques. Il a affiché en 2018 une perte nette de 997 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 51 milliards d’euros, en baisse de 3,2 %.

Le groupe de distribution, présent dans 17 pays, a annoncé, en mars, mettre l’accent sur son retour à l’équilibre, avec « un cadre financier strict pour 2019 » et « une priorité donnée au redressement d’Auchan Retail ». Pour ce faire, une analyse des foyers de pertes « qui conduira à des renoncements et des arbitrages financiers », était à l’étude dans un plan de redressement baptisé « Renaissance ».

Le repli d’Auchan en Italie témoigne aussi des conditions difficiles auxquelles les distributeurs sont confrontés dans ce pays. « L’Italie est un marché extrêmement régionalisé, indique-t-on chez Auchan. Ce qui se fait à Milan ne peut pas se reproduire à Catane ou à Venise. Ce ne sont pas les mêmes habitudes alimentaires, ou culturelles, et les clients attendent des produits locaux. Si bien qu’aujourd’hui, les groupes coopératifs s’en sortent mieux que les groupes intégrés. »

Carrefour a d’ailleurs fait état d’une situation compliquée en Italie au premier trimestre, mentionnant « une intensité concurrentielle très forte » sur fond de « contexte macroéconomique difficile avec un chômage en hausse, un moral des ménages mal orienté », donnant lieu au premier trimestre à « un marché alimentaire en régression de 2 % ».
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/14/le-distributeur-auchan-quitte-l-italie-et-le-vietnam_5462018_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 14 Mai 2019, 19:48

Citation :
en Italie ( ) « contexte macroéconomique difficile avec un chômage en hausse, un moral des ménages mal orienté »
Et le miracle Salvini, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 14 Mai 2019, 19:50

Et avec la magnifique gestion du paltoquet en France comment expliquer que carrefour ferme des magasins et diminue ses effectifs ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 24 Juin 2019, 02:24

Citation :
Gare du Nord, une rénovation façon Auchan

Par Isabelle Regnier Publié 23.06.2019

2024, horizon de tous les fantasmes. Pour les Jeux olympiques, Paris veut présenter au monde le visage neuf d’une métropole du XXIe siècle. Que la ville ait fondé sa candidature sur des principes de durabilité et d’économie n’empêche pas l’échéance d’opérer comme un accélérateur de chantiers qui fait sauter les verrous législatifs et administratifs dans le secteur de la construction. La loi d’exception élaborée pour Notre-Dame n’aura pas été la première du genre.

En 2017, année de l’obtention par Paris de l’organisation des JO, un article a été ajouté à la loi sur l’aménagement de Paris et de sa métropole pour permettre une transformation express de la gare du Nord. Saturé depuis des années, le hub ferroviaire le plus important d’Europe, où se croisent 700 000 personnes par jour, ne peut pas répondre à l’augmentation du trafic que promettent l’extension de la ligne E du RER, le développement du Grand Paris Express, sans compter le transfert du trafic aérien vers le train que devrait induire l’objectif d’une société zéro carbone. Un projet de reconfiguration était à l’étude depuis 2014 pour y faire face.

En tant que point nodal du dispositif des JO, la transformation de la gare du Nord est devenue une priorité. Comme l’explique Stéphane Cougnon, directeur de ce programme chez Gares et Connexions, filiale de la SNCF chargée de l’aménagement des gares :

« C’est la porte d’entrée dans Paris depuis l’Europe du Nord… Avec l’Eurostar, on part de la très belle gare de Saint-Pancras, dans un environnement urbain complètement repensé en 2007… Il y a un enjeu d’image fort ».

La loi de 2017 a exceptionnellement offert à Gares et Connexions la possibilité de créer une Semop (Société d’économie mixte à ouvrage unique), pour faciliter le financement du projet et accélérer le processus d’attribution des marchés. Destiné en principe aux collectivités territoriales, ce type de structure permet de faire appel à des investisseurs privés pour des projets d’infrastructure et d’aménagement urbain, et de conserver, en tant qu’actionnaires, une forme de contrôle sur les opérations.

« Grâce à la Semop, nous avons mis sur pied la transformation de la gare en un seul appel d’offres, poursuit Stéphane Cougnon. Nous avons trouvé un partenaire financier, Ceetrus, qui est venu avec son architecte, son bureau d’études, ses partenaires commerciaux. La consultation a été lancée en juin 2017. En février 2019, c’était finalisé. »

Filiale immobilière du groupe Auchan, Ceetrus s’appelait Immochan au moment de l’appel d’offres. Comme l’explique Aude Landy-Berkowitz, ancienne directrice du développement et de la diversification d’Immochan et actuelle présidente de la Semop, le changement de nom traduit le changement de stratégie consécutif à la crise du modèle des hypermarchés. Après avoir tout misé sur la périphérie, saccageant au passage les entrées de villes, le groupe Auchan crée aujourd’hui des « lieux de vie » en centre-ville et fait de l’aménagement urbain.

Ce revirement, dont le projet controversé de centre de loisirs Europa City, à Gonesse, fut un temps l’emblème, a conduit Ceetrus à participer à des concours type Réinventer Paris, puis à remporter avec l’agence d’architecture Valode et Pistre, chez qui Mme Landy-Berkowitz a travaillé, celui de la gare du Nord. La présidente de la Semop veut faire ce projet « le flagship de Ceetrus », « l’incarnation de notre ambition en plein Paris ».

Les architectes ont à charge d’intégrer les grands principes de circulation établis par l’Arep, l’atelier d’architecture de la SNCF, dans la perspective d’un accroissement de la fréquentation de 100 000 personnes par jour, avec le programme de commerces et services établi par Ceetrus. La partie « service public » – tout ce qui concerne le transport – est gérée par Gares et Connexions qui détient 34 % de la Semop sur 40 000 m2, soit 40 % de la surface totale.

Actionnaire à 66 % de la structure, Ceetrus exploitera sur les 60 000 m2 restants des restaurants (du fast-food, à côté des quais, au très haut de gamme), de nombreux commerces, un centre médical, un atelier de réparation de vélo, des bureaux et des espaces de coworking, une programmation artistique prise en charge par le studio national des arts contemporains, le Fresnoy, des ateliers d’artistes, une salle de spectacle de 3 000 m2 gérée par Live Nation (où Mme Landy-Berkowitz rêve déjà de concerts intimistes de Beyoncé), une salle de sport gérée par Ken Sport (dont l’antenne du XVIe arrondissement facture 290 euros la journée découverte)…
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Lun 24 Juin 2019, 02:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyLun 24 Juin 2019, 02:25

Citation :
---/---
Tel que le présente l’architecte Denis Valode, le projet répond à quelques grands principes : réorganiser les flux de voyageurs autour d’une entrée et d’une sortie unique, comme dans les aéroports ; multiplier les surfaces d’attente en faisant accéder aux grandes lignes par des passerelles inspirées de celle de l’Eurostar ; ouvrir la gare souterraine (le RER et le métro) sur la gare aérienne ; favoriser les connexions avec les mobilités douces et réaménager les abords de la gare en conséquence…

La verrière conçue en 2001 sur le flanc est de la gare va être remplacée par une nouvelle structure, en verre également, veinée d’une arborescence métallique « vert Prada » : un vert pâle censé dialoguer avec celui des verrières de Jacques Ignace Hittorff, l’architecte de la gare historique, et rappeler le métro parisien. Une rue de 300 mètres ouverte sur la ville traversera la gare, rendant les commerces et services accessibles à tous tandis que le toit, végétalisé, structuré en terrasses, accueillera des restaurants ainsi qu’un trek urbain d’un kilomètre.

Selon Stéphane Cougnon, c’est moins pour ses qualités esthétiques supposées que le projet l’a emporté sur ceux de Wilmotte et Dietmar Feichtinger, les deux autres finalistes, que parce qu’il proposait la plus grande surface de plancher. Si la mission de service public l’exige, assure-t-il, Gares et Connexions peuvent contractuellement récupérer de la surface (contre dédommagement).

L’hypothèse n’est pas à prendre à la légère si l’on en croit Nils Le Bot, architecte et chercheur en géographie urbaine : « Les moyens de transports supplémentaires qu’on met à disposition des voyageurs ne désaturent qu’un temps l’offre existante. Dans les métropoles, l’offre crée des effets d’aubaine. Résultat, toute nouvelle ligne est saturée au bout de cinq ans. » On peut toutefois parier que Ceetrus s’accrochera à ses mètres carrés. Comme l’a montré Françoise Fromonot dans La Comédie des Halles (La Fabrique, 2018), les géants de l’immobilier commercial qui accroissent jour après jour leur emprise sur les villes du monde mettent tout en œuvre pour protéger et accroître leur périmètre d’intervention.

Parmi les détracteurs du projet, Jean-Marie Duthilleul et Etienne Tricaud, fondateurs et anciens dirigeants d’Arep, doutent fort qu’il soit livré en 2024. Ils sont par ailleurs sceptiques sur l’organisation de la circulation des voyageurs, et estiment le programme de commerce « beaucoup trop dense ».

L’idée de la présence des commerces en gare remonte aux années 1960, explique Jean-Marie Duthilleul. « Le zonage des villes par activité a alors fait évoluer la notion de proximité. Elle ne se concevait plus par rapport à chez soi, mais par rapport au lieu où l’on se rend tous les jours. Ce n’était pas idiot, dès lors, d’offrir aux gens ce dont ils avaient besoin sur leur trajet ». Pensé comme un service aux voyageurs, le commerce est insensiblement devenu une fin en soi. La gare du Nord pousse la logique à son comble, en la redoublant d’une vision sécuritaire.

« Avec toutes les activités que propose la gare, il y aura en permanence des gens qui viennent pour des choses “normales”, soutient Denis Valode. Ceux qui viennent pour des choses “anormales” seront un peu repoussés. Les terrasses des restaurants ouvrent en outre sur les zones d’ombre… Cela crée une forme d’autocontrôle social. C’est mieux que des rondes de police ! »

Lors des réunions de concertation avec les associations de quartier et des riverains échaudés par la perspective de ce chantier monstre (il devrait démarrer en 2020 et se poursuivre, à partir de 2022, en même temps que celui de l’hôpital voisin de Lariboisière), des voix se sont élevées pour dénoncer une certaine confusion entre voyageurs et consommateurs. Des demandes ont été entendues, comme celle de ménager les vues du voisinage sur le Sacré-Cœur ou de construire un bâtiment à l’extérieur de la gare pour accueillir des SDF. Rien qui puisse freiner la dynamique de gentrification dont sont porteuses les enseignes haut de gamme destinées aux voyageurs internationaux, aux futurs occupants des bureaux et des espaces de coworking et aux Parisiens fortunés.

Ancien directeur de cabinet du maire EELV du 2e arrondissement, Laurent Bussière Saint-André souligne la contradiction qu’il perçoit entre le discours écologiste porté par la mairie et ce projet dont la logique est tendue vers le profit. « Les gens ne se rendent pas compte de ce que va générer cette chose qui, avec près de 700 000 visiteurs par jour, va devenir le plus grand centre commercial de France. » Pour les mêmes raisons, Danielle Simonnet, conseillère LFI pour le 20e arrondissement, s’est opposée à la mise en œuvre du projet en l’état.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/06/23/gare-du-nord-une-renovation-facon-auchan_5480241_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 01 Oct 2019, 08:39

Il est toujours instructif de voir comment ça se passe ailleurs...

Pour mémoire, Ceetrus est le nouveau nom du groupe Immochan propriétaire du centre commercial du Val de Fontenay...


Citation :
La Ville de Paris s’oppose au chantier de transformation de la gare du Nord

Par Grégoire Allix Publié 01.10.2019

Le débat sur la transformation de la gare du Nord s’envenime. Après le tir de barrage d’un aréopage d’architectes et d’urbanistes, qui avaient jugé, le 3 septembre, dans une tribune au Monde, le projet « indécent », « absurde » et « inacceptable », ce sont désormais l’adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme, Jean-Louis Missika, et la maire socialiste du 10e arrondissement, Alexandra Cordebard, qui dressent un réquisitoire sévère contre les plans portés par la SNCF et la filiale d’immobilier commercial du groupe Auchan, Ceetrus, pour rénover la première gare d’Europe.

Dans une lettre publiée par Le Monde, les élus parisiens appellent à « revoir le projet » de fond en comble, remettant en cause son programme comme son montage financier.

Une petite bombe, alors que les promoteurs de l’opération ne cessent de louer le « travail partenarial réalisé avec les élus de la Ville ». Cette tribune est « une décision mûrement réfléchie, dont j’ai longuement discuté avec la maire de Paris », assume l’adjoint d’Anne Hidalgo. Une manière, aussi, de mettre en scène l’opposition de la majorité à ce projet, alors que l’affaire promet de se politiser dans le contexte de précampagne des élections municipales de 2020.

Le 10 juillet, M. Missika avait fait voter par le conseil de Paris, après de vifs débats, un avis favorable à cette rénovation. L’adjoint à l’urbanisme pensait alors que c’était la seule façon de maintenir ouvert le dialogue avec la SNCF et Ceetrus pour faire évoluer le projet, sachant que c’est l’Etat qui délivre le permis de construire et que la Ville n’a qu’un rôle consultatif.

Moins de trois mois plus tard, le ton a changé. « Ce que nous obtenons n’est pas satisfaisant, estime M. Missika. Il faut d’abord réfléchir à la question des transports, de l’intermodalité avec les bus et les vélos, aux espaces mis à la disposition des voyageurs, et construire le reste autour de cela ; eux ont fait exactement le contraire. »

« Le reste », c’est un programme de près de 20 000 mètres carrés (m2) de commerces (contre moins de 5 000 m2 aujourd’hui), presque 14 000 m2 de bureaux et 12 000 m2 d’équipements culturels et sportifs, logés dans un aérien et flambant neuf bâtiment de cinq niveaux, dont le rez-de-chaussée doit servir de nouveau terminal de départ pour les voyageurs et les toitures être coiffées d’un « parc urbain » de plus d’un hectare.

« Ce projet ajoute presque 90 000 m2 de bâtiments dans un espace restreint et sur une parcelle très contrainte, c’est beaucoup trop », juge l’adjoint à l’urbanisme.

Le diagnostic est consensuel. Conçue pour 500 000 voyageurs par jour au XIXe siècle, la gare du Nord en accueille aujourd’hui 700 000 et en prévoit 900 000 à l’horizon 2030. Mêlant trains de banlieue, liaisons régionales, grandes lignes et destinations internationales par l’Eurostar et le Thalys, elle est saturée, inconfortable, à bout de souffle. Mettant à profit la dynamique des Jeux olympiques (JO) de 2024, la SNCF a lancé, en 2017, un appel d’offres pour la rénovation de la gare avant les JO, remporté par Ceetrus.

Le principe : l’opération immobilière finance l’intégralité des travaux de rénovation et de transformation de la gare, chiffrés à 600 millions d’euros, sans qu’il en coûte un centime à la SNCF, qui recevra, de surcroît, une redevance pour l’exploitation des espaces commerciaux sans rapport avec le transport. « La SNCF a pris l’offre financière la plus intéressante, ce n’est ni un choix urbain ni un choix architectural », regrette M. Missika.

« Le modèle permet de ne pas peser sur le prix du billet de train, mais c’est d’abord une opération d’amélioration de la gare : nous allons doubler les espaces d’accueil et de circulation des voyageurs, qui passeront de 30 000 à 60 000 m2, doubler le nombre d’escaliers mécaniques, améliorer les temps de parcours pour la plupart des usagers », défend Benoît Brunot, le directeur du développement et des projets de Gares & Connexions (branche de la SNCF chargée de la gestion des gares), devenu président du conseil de surveillance de la société commune créée avec Ceetrus pour mener à bien la rénovation.

Mais la multiplication des boutiques, combinée à un parcours d’accès aux trains rendu plus compliqué par la volonté de séparer le flux des départs de celui des arrivées, a nourri la crainte de voir les voyageurs, comme dans un duty free d’aéroport, contraints de serpenter dans un centre commercial avant de pouvoir embarquer.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mar 01 Oct 2019, 08:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMar 01 Oct 2019, 08:39

Citation :
---/---
Des inquiétudes balayées par les promoteurs. « Il n’y aura pas un grand centre commercial, mais des espaces de boutiques répartis dans les différents niveaux de la gare, adaptés aux différents types de trajets », précise M. Brunot, qui assure que « l’installation de commerces répond d’abord à une attente de nos usagers » et souligne que la surface commerciale rapportée au nombre de voyageurs sera inférieure à celle des gares de Saint-Lazare ou d’Austerlitz.

Il reste un programme d’autant plus complexe et un projet d’autant plus massif qu’il va bien au-delà de la construction d’une gare. Le modèle commercial mis en œuvre par la SNCF dans toutes ses rénovations de gares, de Montparnasse à Lyon Part-Dieu, touche-t-il ici ses limites ? « Ils occupent, pour des commerces et des bureaux, tellement d’espace qui devrait être dévolu aux transports et à l’intermodalité que cela oblige à mettre en œuvre des solutions très compliquées », regrette M. Missika.

La proposition de la Ville de Paris : élaborer un projet plus simple, centré sur les transports, réduisant « substantiellement » la part des surfaces commerciales. « Le coût pourrait être divisé par quatre et le chantier aurait plus de chances d’être achevé pour 2024 », estime l’adjoint à l’urbanisme, qui plaide pour un financement public de cette rénovation, auquel la municipalité pourrait prendre part.

La tribune des élus est aussi un message adressé aux membres de la Commission nationale d’aménagement commercial. Elle doit se réunir le 10 octobre pour se prononcer sur le projet d’extension de la gare du Nord, après l’avis défavorable émis, le 27 juin, par la commission départementale de Paris. Celle-ci avait dénoncé une hausse des surfaces « surdimensionnée », qui pourrait « porter atteinte au tissu commercial environnant », et donc à « la vie urbaine du quartier ». Un nouveau rejet bloquerait la délivrance du permis de construire par l’Etat, obligeant la SNCF à revoir le projet.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/01/la-ville-de-paris-durcit-le-ton-sur-la-transformation-de-la-gare-du-nord_6013711_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyVen 08 Nov 2019, 05:54

Dans la série d'articles giga-Auchan toujours ; après Europacity (échec), après gare du Nord, à quand le centre commercial (et gare …) Val de Fontenay ?
« l’opération immobilière finançant la rénovation de la gare » … du Nord par Ceetrus, "filiale d’immobilier commercial du groupe Auchan"

Citation :
Après l’abandon d’Europacity, Ceetrus mise tout sur le projet polémique de la Gare du Nord
La filiale d’immobilier commercial du groupe Auchan veut préserver son projet de transformation de la première gare d’Europe, contesté notamment par la Mairie de Paris.
Par Grégoire Allix Publié le 8 .11.2019

C’est l’autre bataille du groupe Ceetrus pour s’affirmer comme un acteur du Grand Paris : la transformation de la gare du Nord. Après l’abandon par le gouvernement, jeudi 7 novembre, du projet EuropaCity, la foncière commerciale d’Auchan doit désormais préserver son projet pour la première gare d’Europe, lui aussi très polémique. Une opération de rénovation et d’agrandissement à 600 millions €, censée incarner les nouvelles ambitions de Ceetrus dans l’aménagement urbain.
L’enquête publique sur le permis de construire doit débuter le 20 novembre, alors que la Ville de Paris s’oppose à plusieurs volets du projet porté par la SNCF et Ceetrus, jugé trop dense, trop commercial, irrespectueux du patrimoine et négligeant les fonctions d’une gare multimodale. Après une réunion de médiation, le 18 octobre, sous l’égide du préfet de région, la SNCF et la Ville de Paris sont convenues de travailler à une amélioration des plans de l’agence d’architectes Valode & Pistre, en nommant des architectes urbanistes conciliateurs.
Le 4 novembre, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a missionné pas moins de quatre experts pour imaginer, d’ici au 19 décembre, comment amender le projet. Il s’agit de deux titulaires du Grand Prix de l’urbanisme, Pierre Veltz et Jean-Louis Subileau, cosignataires de tribunes parues ces dernières semaines contre le projet, et de deux architectes et urbanistes, Anne Mie Depuydt et Caroline Poulin.

« Du grain à moudre »
Le fruit de leurs réflexions sera versé à l’enquête publique. Car c’est bien le projet contesté, portant sur « la création nette d’une surface de plancher de 61 515 mètres carrés sur l’emprise de la gare du Nord », qui est soumis à consultation jusqu’au 8 janvier 2020. Qu’en retiendra le commissaire-enquêteur dans son rapport attendu vers la mi-février ? Quelles modifications les porteurs du projet accepteront-ils d’appliquer ? A la préfecture de région, on veut croire qu’il y a « du grain à moudre » sur un certain nombre de points.
L’intermodalité avec les bus et les vélos, l’aménagement des accès et les liaisons avec le quartier pourraient ainsi être revus. Quelques milliers de mètres carrés – pourquoi pas un niveau entier – pourraient être retranchés du futur bâtiment censé s’élever sur cinq étages, 300 mètres de long et 50 mètres de large, pour accueillir ces dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux, équipements, commerces et restaurants au-dessus d’un nouveau hall de départ.

Cet édifice marque l’apport essentiel de Ceetrus à l’affaire, l’opération immobilière finançant la rénovation de la gare. La foncière commerciale contrôle aussi la coentreprise créée avec la SNCF pour exploiter pendant quarante-six ans ces espaces commerciaux non ferroviaires. Une révision à la baisse du programme pourrait menacer l’équilibre de l’opération et son intérêt pour la foncière. La salle de spectacle imaginée dans le futur ensemble risque de disparaître avant les commerces et les bureaux.
Si tout se passe bien, la délivrance du permis de construire par l’Etat pourrait intervenir au printemps 2020, dans les temps, en théorie, pour livrer la gare avant les Jeux olympiques de 2024, dont elle sera une importante porte d’entrée. Un calendrier serré et optimiste, dont la Ville de Paris et les architectes continuent de douter.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/11/07/la-gare-du-nord-sous-le-feu-de-l-enquete-publique-et-d-un-quatuor-d-urbanistes_6018356_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMer 13 Nov 2019, 13:29

Citation :
à quand le centre commercial (et gare …) Val de Fontenay ?

Retour à la base (article de départ, en haut : 18 Avr 2016) extraits choisis :

Citation :
Le centre commercial Val-de-Fontenay prépare sa mue pour profiter du Grand Paris

18/04/2016 par C. Dubois

(..) Pour les investisseurs, le site a en effet été identifié comme stratégique et dépourvu de concurrence directe, dans le contexte du nouveau Grand Paris, avec de plus en plus d’activités tertiaires et de passage. Le consortium nouvellement propriétaire se donne quatre ans pour mener études qualitatives et quantitatives afin de repositionner le centre. Cela pourrait naturellement passer par une extension. La configuration du site le permet largement, à condition que le stationnement suive. (..)

https://94.citoyens.com/2016/le-centre-commercial-val-de-fontenay-prepare-sa-mue-pour-profiter-du-grand-paris,18-04-2016.html#comment-279690

. Le 18 avril 2016 (article) le consortium se donne 4 ans
. Les 15 et 22 mars 2020, justement, élections municipales
. Pile-poil à la fin des 4 ans de réflexion des investisseurs propriétaires du centre, pour le transformer

Un sujet sur lequel on est impatient d'entendre l'avis et les idées des candidat(e)s qui apparaissent. Plutôt que les découvrir après l'élection.
Jusqu'à preuve du contraire, c'est toujours le maire qui délivre les permis de construire (avenue Joffre ou ailleurs). Et on a du mal à penser que la mairie actuelle ne soit pas déjà consultée par les proprios


Dernière édition par Salamandre le Mer 13 Nov 2019, 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4617
Date d'inscription : 08/01/2012

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptyMer 13 Nov 2019, 13:55

Lors de la révision du PLU de 2015, des citoyens se sont exprimés, rappelait a.nonymous plus haut (le 18 Avr 2016)

Citation :
Zone UFb – Auchan et centre commercial

Sur le plan de zonage de Fontenay, la dénomination du terrain du centre commercial Auchan est maintenant UFb : « zone urbaine à vocation principale économique, caractérisée par une certaine mixité fonctionnelle (habitat, commerce, bureaux...) ; » alors qu’auparavant (PLU2013) il parait inscrit dans ex-UH : « zone urbaine correspondant à un habitat collectif contemporain avec espaces verts publics. » de Terroir-Ardoises.

La longue durée de validité d’un PLU amène les remarques suivantes : vu l’état de vétusté du centre commercial, beaucoup se posent la question d’une éventuelle future rénovation/reconstruction d’envergure sur la partie Auchan-Immochan du centre commercial. Maintenir (ou rétablir après travaux) un espace de commerces suffisant, y compris une grande surface généraliste et les parkings nécessaires parait logique, encore faudrait-il que le périmètre ‘sans parking obligatoire’ de 500m autour de la gare Val de Fontenay ne l’empêche pas.

De plus, la priorité des habitants est non pas des immeubles de bureau ‘sans parking !’ de grandes hauteurs, mais des immeubles de logements, contribuant à améliorer la mixité sociale du Val (sachant que pour les quartiers limitrophes, le pourcentage de logements sociaux est de 67% aux Larris, de 94.81% à Jean Zay, de 55.6% à Bois Cadet-Terroir-Montesquieu).

En zone de bureau, coté Alouettes, se sont multiplié les dépassements massifs de densité ou de hauteur, au détriment des habitants. En zone UD les immeubles sont (article UD10) prévus de hauteur maximale 19m. Quand un coté seulement de l’avenue est zone UD, qu’en est-il de l’autre coté.

Tous les maires veulent multiplier les bureaux à proximité des gares, malgré les surcapacités déjà présentes, alors même que le manque de logements est dénoncé partout. D’où la tentation de densifier toujours plus les zones d’habitat. Dans ce cadre, la zone commerciale Auchan est à considérer pour ses possibilités de création de logements (tout en maintenant les commerces au premier niveau bas) en priorité. La dénomination UFb laisse craindre l’excès inverse. La zone UD comme ‘Ardoises-Terroir’ est compatible avec des commerces.
Revenir en haut Aller en bas
curieux94



Messages : 27
Date d'inscription : 25/10/2015

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 16 Nov 2019, 19:46

Travaillant à Val de Fontenay dans une grande entreprise, je pense que le problème dans ce quartier n’est pas que l’hypermarché AUCHAN, mais l’ensemble des commerces complètement dépassés, beaucoup d’entreprises (AXA, Société Générale, RATP, Humanis,  ..) se localisent à l’Est car les loyers y sont certainement plus abordables qu’à l’ouest parisien, et draine donc un nombre important de salariés. Toutefois, en discutant avec mes collègues nous sommes étonnés du peu d’enthousiasme des élus de la ville pour faire évoluer ce quartier qui doit, pour la ville, être un apport financier non négligeable.
Le quartier n’est absolument pas accueillant, c’est vieillot, pour ne pas dire proche de l’architecture austère de l’air communiste.  Les sorties du RER « les alouettes » ne sont pas dimensionnées pour un passage important de travailleurs, chemin étroit toujours plein d’eau. Il n’y a aucun commerce qui correspond aux besoins actuels, Monoprix, Sandwicherie, bonnes boulangeries, terrasses sympas pour un afterwork ou un café, c’est dommage lorsque l’on veut faire une sortie entre collègues on prend le RER pour aller sur Vincennes !!! …. Il y aurait beaucoup à dire et à faire ….
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay EmptySam 16 Nov 2019, 22:39

curieux94 a écrit:
Le quartier n’est absolument pas accueillant, c’est vieillot, pour ne pas dire proche de l’architecture austère de l’air communiste.  Les sorties du RER « les alouettes » ne sont pas dimensionnées pour un passage important de travailleurs, chemin étroit toujours plein d’eau. Il n’y a aucun commerce qui correspond aux besoins actuels, Monoprix, Sandwicherie, bonnes boulangeries, terrasses sympas pour un afterwork ou un café, c’est dommage lorsque l’on veut faire une sortie entre collègues on prend le RER pour aller sur Vincennes !!! …. Il y aurait beaucoup à dire et à faire ….


Je vous invite à consulter cette autre discussion qui aborde la problématique de l'Est de Fontenay sous l'angle non pas des salariés qui y travaillent mais des habitants qui y vivent: http://www.plateaufontenay.net/t3618-quand-entreprises-et-bureaux-phagocytent-la-vie-d-un-quartier

Visiblement personne n'est actuellement satisfait de ce qu'est ce quartier...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty
MessageSujet: Re: Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay   Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Devenir du centre commercial Auchan Val de Fontenay
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centre de beauté Valmy
» centre de nappe
» Craquage séjour Londres MAC + Divers !
» [Aéronavale divers] Base aero de Camaret en 1917
» Nouveau catalogue commercial Diagral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Actualité des autres quartiers de Fontenay-
Sauter vers: