Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Guignolade à l'Assemblée nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 03:08

Hier soir jeudi c'était guignolade à l'Assemblée nationale...

Alors que cette chambre  compte 577 députés, ils n'étaient que 7, 4+3,  pour voter un amendement mettant fin à la loi Hadopi...

Pour mémoire, chacun des députés touche 7 100 Euros d'indemnités brut mensuel pour nous représenter...


"« Malgré la grande qualité des personnes ici présentes, je ne pense pas que décider de la disparition de la Hadopi dans ces conditions soit compatible avec l’image que nous voulons donner du Parlement français. Même si je comprends cette discussion, il me semble que prendre une telle décision nuitamment, alors qu’il y aura une deuxième lecture au Sénat, ne rendrait pas service à votre belle assemblée » a péniblement tenté le secrétaire d'État en charge de de la Réforme de l'État [ Jean-Vincent Placé ]."


http://www.nextinpact.com/news/99663-a-assemblee-nationale-quatre-deputes-votent-mort-hadopi-en-2022.htm a écrit:
À l'Assemblée nationale, quatre députés votent la mort de la Hadopi en 2022

Dans l'indifférence générale, un amendement écologiste a été adopté hier soir, peu avant 22h, par les députés. Son objet ? Supprimer la Hadopi en 2022. Tout simplement.

Dans un hémicycle quasi vide, cet amendement des élus écologistes a été adopté par... 4 députés contre 3. Ce funeste sort programmé pour le 4 février 2022 s’est noué dans le cadre de la proposition de loi sur le statut des autorités administratives indépendantes et des autorités publiques indépendantes (AAI et API).

Mais pourquoi cette date ? C'est « une disposition sunshine », nous confie un attaché parlementaire. En clair, elle correspond à la date d’expiration du mandat en cours des actuels membres. « Il est nécessaire de remettre en question la Hadopi, comme le promettait le président de la République durant la campagne présidentielle » se souviennent les élus Verts dans leur exposé des motifs. « L’échec de la Hadopi dans ses missions, comme le soulignait la commission d’enquête du Sénat, malgré son budget très supérieur à de nombreuses AAI/API, doit interroger le législateur. »



Le gouvernement seul contre quatre

Fait notable, le LR Jean-Luc Warsmann, rapporteur du texte, a partagé l’analyse : « Il serait également opportun de mettre fin » à la Hadopi, écrit-t-il dans le rapport sur cette proposition de loi. Il s’appuie sur de précédents travaux du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques qui, pour la petite histoire, militait pour un transfert des compétences (par exemple au profit de l’ARCEP). Il avait d'ailleurs porté un premier amendement en commission,  vainement.

L'adoption du texte des écologistes, avec avis favorable du rapporteur, s’est fait cependant contre l’avis du gouvernement, représenté ce soir-là par Jean-Vincent Placé. « Malgré la grande qualité des personnes ici présentes, je ne pense pas que décider de la disparition de la Hadopi dans ces conditions soit compatible avec l’image que nous voulons donner du Parlement français. Même si je comprends cette discussion, il me semble que prendre une telle décision nuitamment, alors qu’il y aura une deuxième lecture au Sénat, ne rendrait pas service à votre belle assemblée » a péniblement tenté le secrétaire d'État en charge de de la Réforme de l'État.

Une posture fusillée par Isabelle Attard, la députée ne comprenant pas le comportement « schizophrène » du gouvernement sur le sujet. « À partir d’un certain moment, il faut choisir. On ne peut pas prononcer, pendant des années, des déclarations tonitruantes selon lesquelles la Hadopi ne sert à rien et, des années plus tard, maintenir sous perfusion – je maintiens ces termes – une haute autorité dont on peut s’interroger sur l’utilité, les missions et les coûts en termes de personnel. Il faut qu’une décision soit prise ! »



Et maintenant ?

Pas de précipitation cependant et inutile de dessiner des scénarios sur l'après, notamment quant à la survie de la riposte graduée. Cette mise à mort, qui s'est faite presque sous les yeux de Patrick Bloche, celui-ci s'étant absenté de l'hémicycle juste avant le vote, reste très fragile.

Adoptée dans l’indifférence générale, malgré une suspension de séance, elle n’est examiné qu’en première lecture. L’exécutif aura donc tout le temps pour corriger le tir, et refaire oublier la promesse (temporaire) de Moi Président. Seul souci, cette stratégie impliquera que les sénateurs votent un texte différent. Le cas échéant, cela conduira à une seconde lecture à l'Assemblée nationale, nécessitant de trouver une niche dans un calendrier surchargé avant la fin de l'année.

Publiée le 29/04/2016 à 08:15
Source: http://www.nextinpact.com/news/99663-a-assemblee-nationale-quatre-deputes-votent-mort-hadopi-en-2022.htm
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 07:04

Dans la rubrique guignolades à l'assemblée actuellement on se surpasse !
--------------------------------------------
Orange avec AFP, publié le Jeudi 28 Avril 2016 à 06h47

Le député LR de Paris, Bernard Debré, a interpellé mercredi à l'Assemblée la ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur sur les rencontres - intitulées "cycles de paroles non-blanches" - organisées du 11 au 15 avril à l'Université Paris-VIII. Il l'a également questionnée sur la polémique entourant le "camp d'été décolonial" uniquement "réservé aux personnes subissant, à titre personnel, le racisme d'État". Pour le député, ce rassemblement est donc de fait "interdit aux Blancs" et traduit une "montée du racisme anti-Blanc et de l'antisémitisme" en France.
Najat Vallaud-Belkacem a condamné des "initiatives inacceptables". Selon la ministre, ce groupe est "totalement indépendant des organisations reconnues" et "n'a jamais été autorisé à organiser ces réunions". "Sur le plan des principes, que les choses soient claires, je condamne absolument la tenue de ces réunions comme celle de ce camp d'été". Ces "initiatives inacceptables (...) confortent une vision racisée et raciste de la société qui n'est pas la notre. Au bout de ce chemin-là, il n'y a que le repli sur soi, la division communautaire et le chacun chez soi", a-t-elle poursuivi.
Controversé, le "camp d'été décolonial" doit se tenir près de Reims (Marne) du 25 au 28 août. Il a été lancé à l'initiative de deux femmes, proches du mouvement politique anti-colonialiste et "antisioniste" du "Parti des Indigènes de la République". Au programme : des ateliers d'écriture pour "décoloniser l'imagination", des formations pour "construire une lutte anticapitaliste décoloniale à l'échelle de l'UE" ou pour "lutter contre la négrophobie des personnes racisées non noires".

Un éventuel refus d'accueillir des personnes blanches n'a cependant jamais été explicitement revendiqué par le camp d'été. Sur son compte Twitter, il se décrit comme une "formation politique militante, radicale et décolonial en contexte français" et précise dans ses tweets qu'il est "organisé en auto financement". "Donc vos menaces de faire couper les subventions envoyez les à SOS Racisme. "Personne ne dit que les Blancs ne peuvent pas partager le combat antiraciste. Au contraire", a également répondu l'une des organisatrices, Sihame Assbague, sur le site d'"Atlantico". "Mais comme pour tous les autres oppressions, il appartient aux concernés de s'organiser et de lutter pour leur émancipation". Et d'ajouter : "Vous savez, plus l'État et nos adversaire se radicalisent, plus on se radicalise".
"A l'approche de la campagne présidentielle, il semblait important que nous les concerné(es) par le racisme d'État, soyons préparés à être les sujets principaux des discours politiques", explique la formation sur son site internet. "Ce camp d'été n'est pas réservé aux militant(es). Au contraire, il a pour objectif de confronter les plus jeunes aux questions qui les touchent et de faire se rencontrer et travailler ensemble des groupes qui n'en ont pas l'habitude. Le camp s'inscrit dans la tradition des luttes d'émancipations décoloniales anti-capitalistes et d'éducation populaire".

Dans une tribune, le directeur adjoint de la rédaction de "Marianne", Jack Dion, a condamné un rassemblement "avec un panneau virtuel où il est écrit : 'Interdit aux Blancs', comme il était inscrit 'Interdit aux Noirs' dans les établissements publics de l'Amérique ségrégationniste". Selon le responsable de l'hebdomadaire, cela révèle "comment la lutte des classes se fait peu à peu remplacer par la lutte des races dans les esprits d'une partie des militants d'extrême-gauche".


La tenue de ce camp d'été a également été vivement critiquée par le maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard, et le député du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard.


------------------------
Les incohérents aux manettes vont réussir à nous flanquer la guerre civile... avec un peu de chance 5 ans de plus de flanbi et nous sommes au niveau du Liban après la guerre...
---------------------------------------------------




 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3367
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 07:09

Il y aura des propositions intermédiaires avant une guerre civile. Une 6 ème République par exemple. Dans tous les cas on peut craindre le pire ou rester optimiste.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 07:41

Heureusement nous avons une équipe gouvernementale qui n'est pas "clivante"...
Ceux qui clivent ce sont qui étaient "avant"...

---------------------------------------

©MEHDI FEDOUACH, AFP

Orange avec AFP, publié le Vendredi 29 Avril 2016 à 09h25

Un sondage révèle que la défiance vis-à-vis de l'islam en France n'est plus seulement l'apanage de l'extrême-droite : 52% des électeur du PS estime que la religion musulmane "est trop importante".

Après une année 2015 marquée par de violents attentats revendiqués par les groupes islamistes, l'islam est victime d'un véritable rejet des Français selon un sondage* Ifop pour Le Figaro. Alors qu'en 2010, 55% des Français estimaient que "l'influence et la visibilité de l'islam" étaient "trop importantes" dans le pays, ils sont désormais 63% à le penser. Le quotidien souligne que cette hausse vient "de la gauche". "En 2010, 39 % des électeurs du Parti socialiste pensaient que la place de l'islam était 'trop importante'. Ils sont 52 % désormais, selon l'Ifop", remarque-t-il. 

Ce sentiment s'est amplifié en 25 ans : toujours selon l'Ifop, en 1989, 33% des Français étaient "favorables" à la construction de mosquées, alors qu'ils ne sont plus que 13% aujourd'hui. Par ailleurs, 31% étaient contre le port du voile, contre 63% en 2016. 

- Comparaison France-Allemagne - 

Cette enquête s'attache à comparer l'image de la religion en France et en Allemagne. Si la défiance vis-à-vis de l'islam s'installe également de l'autre côté du Rhin, dont la population a été traumatisée par les violences du 31 décembre à Cologne, elle est néanmoins moins forte sur plusieurs points qu'en France. 

Si les Allemands sont plus à nombreux à penser que "les musulmans et les personnes d'origine musulmanes ne sont pas bien intégrés dans la société" (71%) que les Français (68%), ils sont seulement 48% à juger que "l'influence et la visibilité de l'islam" sont "trop importantes", contre 63% des Français. Par ailleurs, ils sont moins opposés au port du voile (45%). Néanmoins, les voisins d'outre-Rhin estiment tout comme les Français que "présence d'une communauté musulmane est plutôt une menace (respectivement 43% et 47%). 

"Alors que ces deux pays ont des histoires de l'immigration très différentes, cette convergence montre que les défis de ces questions majeures sont posés de manière similaire à toute la société occidentale" analyse Jerôme Fourquet, le Directeur du Département Opinion de l'Ifop, pour Le Figaro. Pour Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), "ce sondage conforte le sentiment que l'image de l'islam représente un défi majeur pour les citoyens français de confession musulmane." "Nos concitoyens doivent considérer les Français de confession musulmane comme des citoyens à part entière et non comme des citoyens entièrement à part!, déclare-t-il, réclamant le "droit à l'indifférence".

* Étude Ifop réalisée pour Le Figaro auprès d'un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ET d'un échantillon de 989 personnes, représentatif de la population allemande âgée de 18 ans et plus. L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, les interviews ont été réalisées du 14 au 18 avril 2016. 

-----------------------------

soyons optimistes !  il sera temps d'être pessimiste lorsque le pays sera en pagaille générale (enfin encore un peu plus que maintenant) et que nous aurons de nouveau quelques attentas !
Pour ce qu'il en est de la 6e république, avec les mêmes aux manettes si elle se rapproche de la 4e comme certains en rêvent je ne suis pas certain que ce soit la bouée de sauvetage.
En gros on changera la peinture de la boite à lettres et on aura le même concierge dans l'immeuble avec les mêmes résidents dans les étages.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 08:32

a.nonymous a écrit:
Hier soir jeudi c'était guignolade à l'Assemblée nationale...

Alors que cette chambre  compte 577 députés, ils n'étaient que 7, 4+3,  pour voter un amendement mettant fin à la loi Hadopi...

Pour mémoire, chacun des députés touche 7 100 Euros d'indemnités brut mensuel pour nous représenter...


La guignolade en vidéo....


Sauf erreur de ma part, je n'ai pas vu sur cette vidéo la députée Laurence Abeille qui est censée nous représenter à l'Assemblée et qui est financièrement indemnisée pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 10:16

STATUT GÉNÉRAL DES AAI ET DES API - (N° 3693)

ADOPTÉ AMENDEMENT N°8 présenté par

Mme Attard, M. Molac, Mme Abeille, M. Alauzet, Mme Allain, Mme Auroi, M. Baupin, M. Cavard, M. Coronado, M. de Rugy, Mme Duflot, M. François-Michel Lambert, M. Mamère, Mme Massonneau, M. Roumégas et Mme Sas
----------

ARTICLE 43 BIS

Compléter cet article par l’alinéa suivant :

« II. – La même sous‑section est abrogée à compter du 4 février 2022. Par dérogation à l’article L. 331‑16 du même code, la durée du mandat des membres nommés après la publication de la présente loi expire le 4 février 2022. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Comme le proposait le rapporteur en commission, cet amendement inscrit dans la loi la fin de vie de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (HADOPI) à compter de l’expiration du mandat en cours du dernier de ses membres nommés, soit le 4 février 2022.

Il est nécessaire de remettre en question la HADOPI, comme le promettait le Président de la République durant la campagne présidentielle.

L’échec de la HADOPI dans ses missions, comme le soulignait la commission d’enquête du Sénat, malgré son budget très supérieur à de nombreuses AAI/API dont interroger le législateur.

Cette remise en question doit se faire par un débat parlementaire dédié, comme le propose cet amendement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 14:35

Le thème du débat est secondaire.
Ce qui est choquant pour les électeurs est de constater que les élus n'assistent pas aux séances de l'assemblée sauf si elles sont télévisées...
Nous aurons droit n'en doutons pas aux tirades sur les "valeurs de la république" et la "grandeur de la nation"... lorsqu'il faut être à son poste pour voter ils sont absents.

Ce sont les mêmes qui militent pour une VIe république avec un parlement aux pouvoirs renforcés. Les absents chroniques veulent commander d'avantage !
Ne se moquerait on pas de nous ? réponse 50% d'abstention et des résultats qui fâchent... on se demande pourquoi dans les fameux états majors.

Avant d'envisager de rendre le vote des citoyens obligatoire avec des pénalités à la clé pour ceux qui ne se déplaceraient pas, nos élus pourraient commencer par être à leur poste lors des séances de l'assemblée. Soit dit en passant ils sont payés pour cela et se battent pour avoir ces places privilégiées... Pour ce faire pas besoin de changer de république ou de mettre en branle des lois nouvelles.

Il est de tradition lorsqu'un problème se pose de réclamer soit un contrôle par des juges supposés indépendants soit par des parlementaires... ce n'est plus le fruit d'une réflexion mais une réponse pavlovienne.

Lorsque l'on est lucide on constate que la justice n'est pas un modèle de fonctionnement, pour ce qu'il en est de son objectivité ainsi que de l'adéquation des décisions prises avec le droit et la logique chacun se fera son idée, pour ce qu'il en est des parlementaires il serait bon qu'ils soient plus actifs pour faire ce à quoi ils sont destinés et ce pourquoi ils sont élus plutôt que de vouloir contrôler des gens qui bossent dans des spécialités dont la complexité leur échappe.

Vive la VIe république qui supprimera le chômage, réduira la délinquance, guérira les problèmes d'immigration sauvage les réduisant à 0 et mettra fin au terrorisme.
Le tout avec la bénédiction de la population unanimement satisfaite en harmonie (pour une fois).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 17:53

On peut profiter du passage à la Vie république pour réduire les strates administratives, et le nombre de députés. Cela ferait d'une pierre au moins deux coups.

Resteraient régions et intercommunalités. Fin des départements et des communes, et du Sénat même.

Introduction du principe référendaire à la Suisse.

Avec sanctions pécuniaires pour les non siégeant.
Chiche?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 18:42

Pas besoin de changer de république pour réformer le pays... il suffit de le vouloir et pour ne pas avoir à supprimer des structures à l'utilité contestable il faudrait ne pas en créer de nouvelles pour les superposer aux anciennes. 

Au lieu de faire un cinéma d'enfer pour modifier en rien ou presque la constitution comme nous en avons eu le triste spectacle il faut donner dans l'efficacité.
On ne transforme pas en pur sang un baudet simplement parce que l'on lui a retaillé les oreilles.

Comme chacun ne fait et ne refait ce qu'il sait et a appris à faire il serait douteux que l'énarchie aux manettes puisse et veuille changer quoique ce soit.

Ce qui n'explique et ne justifie toujours pas les absences massives de nos élus à l'assemblée.  (principal sujet du fil)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3367
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 18:55

Libellule a écrit:
On peut profiter du passage à la Vie république pour réduire les strates administratives, et le nombre de députés. Cela ferait d'une pierre au moins deux coups.

Resteraient régions et intercommunalités. Fin des départements et des communes, et du Sénat même.

Introduction du principe référendaire à la Suisse.

Avec sanctions pécuniaires pour les non siégeant.
Chiche?

D'autres possibilités sont envisageables, par exemple celle de renvoyer démocratiquement des élus lorsqu'ils n'ont plus la confiance de ceux qui les ont élus, le non cumul effectif des mandats ou des conflits d'intérêts, un renforcement des pratiques de la laicité, une obligation de transparence sur le patrimoine et les revenus de tous les élus, et...
Actuellement le problème qui me chagrine, à titre personnel, c'est que le seul qui porte ces idées est Mélenchon, ce qui, à mes yeux est rhédibitoire pour ne pas dire contradictoire.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 19:03

Gérard a écrit:


D'autres possibilités sont envisageables, par exemple celle de renvoyer démocratiquement  des élus lorsqu'ils n'ont plus la confiance de ceux qui les ont élus, le non cumul effectif des mandats ou des conflits d'intérêts,  un renforcement des pratiques de la laicité, une obligation de transparence sur le patrimoine et les revenus de tous les élus, et...
Actuellement le problème qui me chagrine, à titre personnel, c'est que le seul qui porte ces idées est Mélenchon, ce qui, à mes yeux est rhédibitoire pour ne pas dire contradictoire.


Pour rebondir sur l'idée de renvoyer les élus qui n'ont plus la confiance des électeurs, c'était une brillante idée de flanby de faire ce genre de vérification à mi-mandat... avec les conséquences qui devaient en découler.

Mais ça c'était "avant" lorsqu'il était dans l'opposition, maintenant il tente de faire un nouveau tour de manège.
Pour le non cumul ce n'est pas pour lui et ses copains mais pour les suivants... et on s'étonne de constater un "déficit de confiance" général.




IL doit y avoir des jours où on regrette d'avoir écrits sans réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 20:08

De Victor Ayou ces jours ci sur mediapart :

- Hé ! Oh ! La tronche ! Non mais tu les as vus Loulle, tous les apparatchiks se poussant pour être sur la photo ! « A la reconquête de la gauche » qu'ils proclament. Enfin pas tous. Manquaient Macron et Ségolène…

- Eh ! C'est comme ça à l'approche de chaque scrutin. Les « zélus » zélés se souviennent de ceux qui les ont faits rois, ou petits satrapes locaux, mais provisoires Victor. Provisoires ! Le temps de partir à la reconquête...de ce qui constitue leur fond de commerce, leur gamelle quoi. Ils pensent qu'on a oublié les promesses avec lesquelles ils se sont torchés l'oigne. Les « mon ennemi c'est la finance », les « je vais imposer une révision des traités européens », les « je vais inverser la courbe du chômage dès fin 2013 ». Tè ! Fumes… Les promesses n'engagent que ceux qui les croient, comme disait Pasqua !

- Pourtant le chômage baisse, pourtant les ventes à l'export s'envolent. Il ne faut tout de même pas trop jouer les grincheux. On sait bien que la confrontation avec le pouvoir, les mains dans le cambouis imposent bien des compromis.

- C'est vrai. Ne crachons pas dans la soupe. Mais enfin, les promesses phares comme la mise à plat du maquis touffu de la fiscalité n'a même pas été ébauché. Le combat contre la finance s'est traduit par une capitulation en rase campagne. La remise en chantier des traités de l'Europe, c'est un président à plat ventre devant Merkel et toutou d'Obama.

- Et là, il y a eu effectivement tromperie sur la marchandise Loulle. On nous a vendu une politique « de gauche » et on nous a servi une tambouille de droite. Mais, nous, les électeurs, avons été naïfs. Nous nous sommes montés le bourrichon tout seuls. Parce qu'en fait, beaucoup d'électeurs n'ont pas voté POUR Hollande mais CONTRE Sarkozy ! Le programme de Hollande, qui l'a lu ? On a vaguement écouté ses promesses, mais le bulletin était en fait non pas un bulletin d'adhésion à Hollande, son programme, son entourage, mais un bulletin scalpel, pour débarrasser la France de Sarko et de sa clique. On touche là du doigt les faiblesses du système électoral de cette cinquième République, taillée sur meure pour un géant, de Gaulle, et salopée par des nains, genre Sarko et Hollande. Deux quinquennats pour des nuls. Et on se foutaient gentiment de la gueule des Italiens qui ont voté et revoté pour Berlusconi. On est au moins aussi kons qu'eux …

- Et le pire, c'est que ces deux comiques troupiers n'on rien compris au film. Il veulent nous rejouer le coup, sans vergogne. Sarko et Hollande sont les personnels politiques les plus déconsidérés de France. Il se vautrent aussi bien l'un que l'autre dans les profondeurs des sondages. Et ils veulent revenir nous faire chier cinq années de plus ! Mais ils sont sourds et aveugles ou quoi ? Il est impératif de changer les règles du jeu, Victor. Et pour ça, changer les prétendants perpétuels au pouvoir.

- Bien sûr Loulle. Une sixième république. Avec une constituante tirée au sort et travaillant une année entière sur les propositions remontant de la base, de toutes les régions. Comme pendant la Révolution. Mais faut-il passer par une révolution pour cela ? Il ne faut pas oublier que 1789 a fini par Napoléon, que la révolution russe à fini par Staline, que, récemment, les révolutions arabes, les « printemps » ont fini par des dictatures islamistes ou militaires.

- Alors, la révolution par les urnes ?

- C'est le moindre mal Loulle. Et puis je vais te dire quelque chose qui risque de te faire sauter en l'air. On peut rêver, on peut espérer un résultat électoral « à l'autrichienne ».

- C'est quoi ça ?

- Eh bien en Autriche, dimanche dernier, les électeurs viennent de jeter à la poubelle les partis classiques, dits « de gouvernements » qui, de coalitions douteuses en magouilles, gouvernaient ce pays depuis la fin de la dernière guerre. Restent face à face un candidat d'extrême droite et un candidat écolo.

- Et ce serait une solution pour la France ? Face à Marine Le Pen tu verrais qui ? Le Maire ? Macron ?

- Non. Les deux, s'ils ont l'avantage d'être jeunes, sont de purs produits de « l'establishment ». Et en plus de droite, aliénés aux États-Unis, chantres l'un comme l'autre de l'ultra libéralisme.

- Alors qui ?

- Le rejet des partis classique est tel qu'un type neuf, pas mouillé dans les magouilles électorales de la « classe politique », encore un peu utopiste, croyant en la planète, pourrait se retrouver au second tour face à la fille du Borgne. Et il gagnerait. Ce type, c'est Nicolas Hulot.

Hulot ? Hou là ! Pas idiot ton raisonnement Victor. Allez, à la nôtre !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 20:37

Après Coluche et Montant présidents... on va avoir Ushuaia aux manettes avec comme présidente du vice une femme...et oui la parité un et une !
On nous fait le coup à la ricaine : le ticket !
Nous avons le choix : l'ex starlette sur le retour binoclarde qui connaissait Tapie pour l'avoir flanqué en examen, la nocive qui a flanqué au tapis l'immobilier qui repartait, la poupée Barbie dissidente... c'est qu'avec le turn-over écolo on a des possibilités en matière de nanas.

Je n'ai même plus envie de rire ! certains veulent que la politique fasse rêver... je préfère qu'elle agisse de manière bénéfique mais le réalisme n'est pas au programme.

Résultat : l'affaire va finir en cauchemar.

C'est samedi : assez rigolé j'ai mieux à faire.

Merci pour ce moment comme disait Valérie congédiée par SMS .
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2881
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 20:55

Dans les AG de copropriétaires, et dans pas mal d'autres occasions, il y a un quota (minimum) nécessaire de présents pour valider les votes.
A quand un quota au Sénat et à l'Assemblée nationale ? Un moyen radical d'alléger le nombre de nouvelles lois.

En attendant, il serait surement instructif de connaitre le nombre de présents (députés ou sénateurs) à chaque vote au Parlement. Les exemples avec quelques dizaines de votants sont sans doute fréquents, même si 7 (4 + 3) j'ignorais que l'on pouvait descendre aussi bas. Pourquoi pas réduire le nombre total de députés à 300, puisqu'ils sont en général (beaucoup) moins en séance ?
Les parlementaires travaillent aussi en commission, certes, mais lesquels ? Les chiffres là aussi restent à préciser.

Et lorsque le vote donne la parité parfaite (autant de pour que de contre) est-ce adopté ou pas, ou y a-t-il une question complémentaire : le vote du doyen, la plus haute moyenne des ages pour ou contre, ... ce qui ne serait pas plus folklo que faire voter une loi par 7 élus sur 577. Le quota !!
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Sam 30 Avr 2016, 22:52

Depuis la réforme du Règlement de l'Assemblée nationale du 27 mai 2009, il faut qu'un président de groupe demande la vérification du quorum avant l’ouverture du scrutin pour que celui-ci soit vérifié... Pour cela il faut déjà qu'un président de groupe soit présent....

Ceci étant, quand seulement 7 (4+3) députés sont présents, la vérification est vite faite...


http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-legislatives/les-votes-a-l-assemblee-nationale a écrit:
3. - Le quorum

Conformément à un principe républicain rappelé par son Règlement,  « l’Assemblée est toujours en nombre pour délibérer et pour régler son ordre du jour ». Les votes sont donc valables quel que soit le nombre de présents sauf si un président de groupe demande la vérification du quorum avant l’ouverture du scrutin. Le quorum désigne la présence dans l’enceinte de l’Assemblée nationale de la majorité absolue des députés (calculée sur la base du nombre de sièges effectivement pourvus).

La demande de vérification du quorum a longtemps été utilisée comme un outil d’obstruction. Depuis la réforme du Règlement du 27 mai 2009, cette pratique est tombée en désuétude puisque cette demande n’est désormais prise en compte que si la majorité des membres de ce groupe sont eux-mêmes présents dans l’hémicycle.

Lorsqu’un vote ne peut avoir lieu, faute de quorum, la séance est suspendue et le scrutin est reporté d’au moins quinze minutes, le vote étant alors valable quel que soit le nombre de députés présents.
Source: http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-legislatives/les-votes-a-l-assemblee-nationale
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 03:06

Libellule a écrit:
On peut profiter du passage à la Vie république pour réduire les strates administratives, et le nombre de députés. Cela ferait d'une pierre au moins deux coups.

Resteraient régions et intercommunalités. Fin des départements et des communes, et du Sénat même.

Introduction du principe référendaire à la Suisse.

Avec sanctions pécuniaires pour les non siégeant.
Chiche?

Une vielle idée de gauche et que la gauche au pouvoir n' a jamais mis en oeuvre (la 6eme république) quand au strate ajoutées, encore une avancée de la gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 03:18

Gauche-droite, précisément le concept ringard qu'il faut arriver à dépasser. Ce n'est pas gagné, mais cela vaut le coup d'essayer. Enfin de mon humble point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 2976
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 03:42

Libellule a écrit:
Gauche-droite, précisément le concept ringard qu'il faut arriver à dépasser. Ce n'est pas gagné, mais cela vaut le coup d'essayer. Enfin de mon humble point de vue.

Ca arrange surtout les partis qui font des scores minables aux élections nationales, comme EELV par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 04:32

La gauche et la droite "étant pareilles"... pourquoi aller voter ?
Si on va voter pourquoi voter pour la gauche ou pour la droite ? votons pour des partis différents !

Conclusion : 50% d'abstention et les votes de défoulement... et la surprise le dimanche soir.

Nous savons tous que "micron" n'est pas de gauche, il n'a passé que 2 ou 3 ans chez flanbi (homme politique apolitique non marqué politiquement) es qualité de directeur adjoint de cabinet à la présidence... pour ensuite être ministre du toréador qui comme chacun sait n'a pas d'appartenance politique...
Chez flanbi ce n'est pas comme avec sarko où on avait des ministres de gauche, un président de la cour des comptes au PS... plus quelques autres...
Avec flanbi c'est du verrouillé PS / écolos à double tour !

Sous peu le "micron" va nous sortir une carte du FN d'une poche et celle de chez méluche de sa sacoche... il ratisse large le gendre idéal !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 05:51

#hulot2017   http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/04/30/nicolas-hulot-avec-les-migrants-ou-est-passee-notre-humanite_4911290_3232.html …

Pourquoi toujours parler des mêmes qui font monter l'abstention? Si on veut qu'un résultat change,  on change les têtes d'affiche. Il n'y pas pas que le borgne et sa fille sur terre comme personnalités qui peuvent bouleverser la donne.

De Gilles Lipovetski cette réflexion :

"On a le sentiment que les gouvernants ne préparent pas les populations. Nous allons rentrer dès l'automne en période électorale. Il faut que les couleurs et les cartes soient mises sur la table pour qu'on puisse faire les réformes nécessaires. Les pays en crise sont des pays qui n'ont pas fait à temps les réformes adéquates, pour des raisons électorales et parce que les responsables ont eu peur d'affronter l'opinion. Or, l'opinion n'est pas intangible. C'est tout l'art du politique. La politique doit être une pédagogie. On ne réussit pas à tous les coups, mais nos sociétés ont évolué : les populations sont davantage formées, scolarisées, diplômées et ne peuvent être traitées comme avant. Il faut s'adresser aussi à leur intelligence et ne pas faire que du people…"

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/europe-forte-prospere-democratique-et-unie-et-montee-populismes-que-veut-stopper-barack-obama-etait-en-fait-due-autre-chose-que-2676246.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 06:26

Nous vendre Macron comme un rassembleur apolitique ? c'est une escroquerie !
Parce que le PS et ses alliés sont à la ramasse ?
Lorsque la gauche a la majorité et capitalise tous les pouvoirs : présidence, gouvernement, sénat, assemblée nationale, régions, département... elle n'invite pas la droite à sa table.
On notera que sarko a été assez stupide pour "ouvrir" en revanche maintenant que la gauche est à la dérive elle nous joue la pièce de l'union nationale pour avoir sa part de gâteau et surtout empêcher toutes les évolutions indispensables.

C'est de l'argumentaire de politicard de 3e zone !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3367
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 07:05

Libellule dit, par personnage interposés, que l'homme providentiel pour diriger ce grand pays qu'est la France, serait...Nicolas Hulot
C'est quand même très rapide!
A un momentoů il fallait opter pour lui au sein des Verts, il s'est fait éjecter par la dream team conduite par Eva Joly. Chez les écologistes on a des amours changeantes.
Quant å Hulot, en supposant qu'il soit candidat, ferait il pire que Hollande, Royal, Mėlenchon ou d'autres politiciens professionnels qui ont fait baisser l'audience de la France et plombė le bonheur de tant de Français ?


_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 07:22

Gérard a écrit:
Libellule dit, par personnage interposés, que l'homme providentiel pour diriger ce grand pays qu'est la France, serait...Nicolas Hulot
C'est quand même très rapide!
A un momentoů il fallait opter pour lui au sein des Verts, il s'est fait éjecter par la dream team conduite par Eva Joly. Chez les écologistes on a des amours changeantes.
Quant å Hulot, en supposant qu'il soit candidat, ferait il pire que Hollande, Royal, Mėlenchon ou d'autres politiciens professionnels qui ont fait baisser l'audience de la France et plombė le bonheur de tant de Français ?



Si l'heure est à l'union sacrée rien n'empêche flanbi de dissoudre l'assemblée nationale et de constituer dans la foulée un gouvernement d'union...
Je vais aller lui dire ! visiblement il n'y pense pas...

HULOT et son parcours serpentant... serait il pire que ceux qui sont aux manettes ? comme écolo ce serait sans doute "le moins pire" comme disait un ami suédois.
Après "tout sauf sarko" on va nous jouer "pourquoi pas Hulot" ça rime...

NB pour ce qui concerne les diplômes des populations... on peut en rire avec nos bac plus++++ qui écrivent papa avec 3 P et nos couillons qui ne savent pas lire après 10 ans d'école obligatoire.
La pédagogie spécialité socialiste et de gauche en générale qui consiste à faire prendre des vessies pour des lanternes aux neuneus qui veulent bien se faire endormir et ne savent pas compter... à tel point qu'ils dépensent plus qu'il ne gagnent... y compris lorsqu'ils sont au gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Dim 01 Mai 2016, 08:01

Une nuance. Je ne crois guère à l'homme ou à la femme providentiel-le. Je crois au besoin de nouveaux profils et donc globalement à la nécessité d'une véritable disruption de l'offre politique. Ni Le pen, ni Sarkozy, ni Hollande, portés par des partis politiques "anciens" ne me paraissent des candidats pour qui on pourrait majoritairement voter "par adhésion". Hulot fait partie de la short-liste des porteurs d'approches innovantes. Macron et Lemaire aussi. Parler à tour de rôle de chacun ne suffit pas à créer de la " providence" dans ce monde cadenassé par les partis. Nous avons eu à peu près tout depuis de Gaulle, sans véritable renouveau politique consensuel. Les frères ennemis se sont souvent opposés. Chirac Giscard, Mitterrand Rocard, par exemple, ce qui n'a pas empêché des périodes de cohabitation. A plusieurs reprises. Je milite depuis des années pour des démarches de convergences, et depuis la première heure sur ce forum. Les guéguerres des égos ne m'ont jamais intéressé, j'apprécie donc ce moment particulier où des quadras se bougent pour repenser la politique.

L'écologie pouvant être un levier déterminant je soumets ce qui me parait intéressant de prospecter. Je n'en suis pas encore à faire des courses. A+
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Jeu 19 Mai 2016, 23:57

Revenons à l'Assemblée nationale et à la représentativité nationale....

Aujourd'hui sur un sujet aussi important que la prolongation de l'état d'urgence, il n'y a eu que 68 députés sur 577 pour s'exprimer...

Pour mémoire, chaque député touche 7 100,15 Euros d'indemnités pour siéger à l'Assemblée...


https://fr.news.yahoo.com/etat-durgence-parlement-adopte-3e-prolongation-jusqu%C3%A0-fin-112430307.html?nhp=1 a écrit:
Etat d'urgence: le Parlement adopte une 3e prolongation, jusqu'à fin juillet

AFP 19 mai 2016

Pour la troisième fois, le Parlement a adopté jeudi, par un vote de l'Assemblée, une prolongation de l'état d'urgence post-attentats, jusqu'à fin juillet, pour assurer la sécurité de l'Euro-2016 et du Tour de France cycliste.

Après le Sénat, les députés ont voté à leur tour cette prolongation de deux mois, par 46 voix contre 20 et deux abstentions. Les députés devaient ensuite dans l'après-midi donner leur feu vert au projet de réforme pénale, censé prendre le relais de l'état d'urgence avec ses nouvelles mesures antiterroristes.
Source: https://fr.news.yahoo.com/etat-durgence-parlement-adopte-3e-prolongation-jusqu%C3%A0-fin-112430307.html?nhp=1
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Ven 20 Mai 2016, 05:37

a.nonymous a écrit:
Revenons à l'Assemblée nationale et à la représentativité nationale....

Aujourd'hui sur un sujet aussi important que la prolongation de l'état d'urgence, il n'y a eu que 68 députés sur 577 pour s'exprimer...

Pour mémoire, chaque député touche 7 100,15 Euros d'indemnités pour siéger à l'Assemblée...



Source: https://fr.news.yahoo.com/etat-durgence-parlement-adopte-3e-prolongation-jusqu%C3%A0-fin-112430307.html?nhp=1

Cet absentéisme est révélateur de l'utilité d'un "état d'urgence" utilisé contre ce qui déplait au gouvernement et qui est laissé de coté lorsque les mêmes y trouvent leur compte.
Ce qui se passe actuellement est intolérable et ne peut être permis que dans la mesure ou l'homme qui prépare sa réélection sans s'occuper du pays y trouve son avantage.

En cas de résultat défavorable aux élections de 2017, je m'attends au pire venant de ceux qui se cramponnent au pouvoir comme des morpions.
Nous verrons alors qui sont les fachos et qui sont les démocrates. Je vois le pire arriver dans ce pays !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Jeu 07 Juil 2016, 00:35

Même si ça n'engage que François Bayrou....


"Vous vous rendez compte : on a un Parlement avec 577 membres, et l'opposition la plus importante (le groupe Les Républicains, NDLR) dit : 'non, ils ne seront pas là'", a poursuivi le maire de Pau, qui s'interroge : "pour quelle raison seraient-ils absents ? Parce que, paraît-il, il y a l'Euro (de football), c'est les vacances, le mois de juillet..."
---/---
"ceci prouve une fois de plus quel est l'épuisement des institutions (...) auxquelles personne ne touche et qui sont vraiment un théâtre d'ombres"



http://actu.orange.fr/politique/loi-travail-pour-bayrou-l-absence-de-motion-de-censure-de-la-droite-est-liee-au-foot-magic-CNT000000qUsqe.html a écrit:
Loi Travail : pour Bayrou, l'absence de motion de censure de la droite est liée au foot

Orange avec AFP, publié le mercredi 06 juillet 2016 à 12h30

- Le recours au 49-3 sur la loi Travail secoue la classe politique. Les critiques fusent notamment dans l'opposition, mais aucune motion de censure n'a pour l'instant été déposée. Pour François Bayrou, cela s'explique par le match de foot à venir, France-Allemagne.

- Suite au deuxième recours à l'article 49-3 pour faire passer la loi Travail sans débat, mardi 5 juillet, la droite a quitté l'hémicycle et annoncé qu'elle ne prendrait pas la peine de déposer une motion de censure afin de ne pas participer à cette "mascarade". Une décision sur laquelle a ironisé le président du MoDem, François Bayrou, qui avance une explication toute trouvée à ce manque de zèle : il explique ce choix par les vacances estivales et la demi-finale de l'EURO 2016 France-Allemagne jeudi soir. "Vous savez pourquoi la droite ne dépose pas" de motion de censure ? "Parce que les députés n'auraient pas été là", a déclaré M. Bayrou sur Sud Radio et Public Sénat ce mercredi 6 juillet.

"Vous vous rendez compte : on a un Parlement avec 577 membres, et l'opposition la plus importante (le groupe Les Républicains, NDLR) dit : 'non, ils ne seront pas là'", a poursuivi le maire de Pau, qui s'interroge : "pour quelle raison seraient-ils absents ? Parce que, paraît-il, il y a l'Euro (de football), c'est les vacances, le mois de juillet...", a-t-il poursuivi. Et pourtant, "la demi-finale (jeudi à 21h00 entre la France et l'Allemagne), on peut la regarder à l'Assemblée nationale. Je vous assure qu'il y a la télévision !", a souligné M. Bayrou, pour qui "ceci prouve une fois de plus quel est l'épuisement des institutions (...) auxquelles personne ne touche et qui sont vraiment un théâtre d'ombres". Par ailleurs, François Bayrou estime que "le 49-3 n'est pas illégitime" en soi. Mais "ce qui est problématique" avec la décision de Manuel Valls, "c'est que sur cette loi présentée par le gouvernement comme de grande importance, il n'y aura jamais eu de débat à l'Assemblée"..
 Source: http://actu.orange.fr/politique/loi-travail-pour-bayrou-l-absence-de-motion-de-censure-de-la-droite-est-liee-au-foot-magic-CNT000000qUsqe.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Jeu 07 Juil 2016, 01:27

L'avis de Bayrou l'homme du centre qui vote pour flanbi et ensuite le déglingue... lui s'y retrouve c'est l'essentiel.

Pour le reste déposer une motion de censure contre un texte sans queue ni tête tant il a été trituré et attendre le début des vacances pour le faire voter en cachette... le tout à moins d'un an de la fin des mandats en cours on se demande de qui on se moque.

Encore un épisode qui va grandir nos politicards tous partis confondus.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Jeu 07 Juil 2016, 04:15

tonton christobal a écrit:
L'avis de Bayrou l'homme du centre qui vote pour flanbi et ensuite le déglingue...

François Bayrou n'est hélas pas le seul à avoir voter François Hollande avant de s'apercevoir que le costume est bien trop grand pour lui... Nombre ont fait la même erreur et c'est pour cela qu'il a été élu....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Jeu 07 Juil 2016, 05:16

a.nonymous a écrit:


François Bayrou n'est hélas pas le seul à avoir voter François Hollande avant de s'apercevoir que le costume est bien trop grand pour lui... Nombre ont fait la même erreur et c'est pour cela qu'il a été élu....

l'erreur est humaine... encore qu'en l'espèce les dégâts collatéraux sont lourds, cependant nous en connaissons qui sont prêts à repartir de plus belle avec le même !

Nous tombons alors dans la persévérance coupable à moins que le désir de rester près de la gamelle à défaut de solution de rechange explique tout.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12045
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Lun 24 Oct 2016, 22:16

Elus du Peuple qu'ils se disent....



http://actu.orange.fr/ a écrit:
Assemblée nationale : l'absentéisme des députés a augmenté de plus de 20%

Orange avec AFP, publié le lundi 24 octobre 2016 à 09h06

C'est une des tristes rengaines de la vie politique français : des rangs quasi-déserts dans l'enceinte du Palais Bourbon. Cette année, l'absentéisme des députés semble bien battre des records. Selon Europe 1, qui révèle l'information ce lundi 24 octobre, plus de la moitié des députés ont disparu de l'Assemblée nationale.

Sur les 577 députés qui disposent de leur place attitrée dans l'hémicycle, plus de 300 ne siègent plus à l'occasion des séances de questions au gouvernement. Ce "grand oral", qui dispose d'une médiatisation accrue, est pourtant la grande vitrine des débats dans la chambre basse du Parlement. Malgré ça, rien n'y fait : l'absentéisme a bondi de 20% depuis la rentrée.

Les débats sur le budget n'attirent pas les foules. Entre certains élus qui "pointent" en signant une feuille d'émargement puis repartent dans la foulée et d'autres qui demandent au patron de l'Assemblée de ne pas prononcer de sanctions financières, le fonctionnement des discussions s'en trouve affecté. Nombre d'amendements sont ainsi abandonnés faute de défenseurs.

Cet absentéisme accru permet en outre à certains groupes de députés de mener des actions "coup de poing". C'est le cas d'élus frondeurs, qui, faute d'un nombre suffisant de députés "loyalistes" au gouvernement, ont pu retoquer deux mesures budgétaires grâce à un simple vote à main levée. Cette désertion des rangs trouve plusieurs explications : à gauche, les députés fuient le bilan de Hollande et se réfugient dans leurs circonscriptions. À droite, la bataille pour la primaire mobilise la plupart des forces. Plus globalement, et hormis le vote du budget (qui reprend ce lundi après-midi), les débats portent sur des sujets largement consensuels. "C'est une année pour rien" déplore ainsi le député Olivier Falorni, qui note que "le temps utile de la politique s'est considérablement réduit"..
Source: http://actu.orange.fr/politique/assemblee-nationale-l-absenteisme-des-deputes-a-augmente-de-plus-de-20-magic-CNT000000vUV04.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13973
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Lun 24 Oct 2016, 22:24

https://www.nosdeputes.fr/synthese
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3367
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Mar 25 Oct 2016, 00:10

Il est évident que, pour certains, le cumul des mandats est une charge excessive. Leurs électeurs devraient en tenir compte pour éviter à ces élus des problèmes de santé.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13527
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Guignolade à l'Assemblée nationale   Mar 25 Oct 2016, 04:00

Tout de même des "populistes" qui font de l'anti parlementarisme primaire abusent !
Revenir en haut Aller en bas
 
Guignolade à l'Assemblée nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous voulez écouter ce qui se dit à l 'Assemblée nationale?
» Statistiques des votes à l'Assemblée Nationale et au Sénat
» Guignolade à l'Assemblée nationale
» INTERVENTIONS DE GENDXXI A L'ASSEMBLEE NATIONALE - MAINTIEN DE L'ORDRE
» Il n’y a pas qu’a l’Assemblée nationale Française où l’on s’invective…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: